Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Repérer, Traquer, Informer [Mission rang A-Partie 1]

avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Emishi Nishouri ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : 1er avertissement
▌Messages : 445
▌Age : 24
▌Inscription : 08/11/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : |B/ 14|
| Points Naruto Ninja RPG | :
569/2000  (569/2000)
| Âge du personnage | : 22 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Repérer, Traquer, Informer [Mission rang A-Partie 1] Mar 14 Aoû 2012 - 18:23

Repérer


Citation :
- Des éclaireurs de Kumo ont découvert qu'un groupe de ninja espionne les affaires du village de Kiri et nous en a averti. Sachant que le village n'est pas au maximum de sa puissance, il est urgent d'apprendre ce qu'ils cherchaient et ce qu'ils savent. Il y a possiblement plusieurs groupes, il est important que les ennemis ne vous découvrent pas, dans le cas échéant, tuez-les tous sans préavis. [Solo]





Le grand homme nous jugeait de son regard hautain et, de sa carrure imposante. Le protège-torse blanc et, ses amples habits noirs, court au niveau des bras, laissaient, à eux seul, penser que cet homme venait de Kumo. Il avait le teint mate et, une barbiche noire qui lui montait jusqu’aux oreilles. Son visage était assez rond et, ses yeux en amandes. Un bandana blanc avec l’insigne de Kumo recouvrait ses cheveux frisés ; une simple mèche dépassait. Son pantalon noir serrait convenablement ses jambes et, s’arrêtait juste après ses genoux, dévoilant ses mollets musclés. Il était accompagné d’un homme au teint pâle et, aux cheveux blancs. Il avait néanmoins un attrait en commun qui, n’était autre que leurs yeux en amande. L’homme était assez jeune au vu de son menton triangulaire et, du peu de pilosité qu’il arborait. Il devait avoir sensiblement mon âge. Il était habillé des mêmes apparats que l’homme qui, était à ses côté et qui, était surement le chef de l’escouade. L’autre homme qui les accompagnait était un homme à peine plus âgé que le blondinet. Il avait un teint normal, des cheveux noir ébouriffé et, au lieu d’avoir un bandana comme ses confrères, portait un bonnet orangé, son bandana étant attaché à son bras gauche. Il avait un sourire malicieux et, confiant. Il n’avait pas peur de nous et, nous ne l’intimidions en aucun cas. Il fallait dire que le gaillard qui les accompagnait était bien plus grand que chacun d’entre nous.

Shinsuke-sensei était présent. Il avait une habituelle cigarette à la bouche, ses cheveux noirs courts ondulé comme de l’herbe au vent et, ses yeux étiré laissait tout de même deviné un regard perçant et, cassant. Lui et, le gaillard, se fixait, se jaugeait. Il y avait une certaine tension dans l’air. Shinsuke portait des habits différents des nôtres. Il avait un long manteau bleu, ample, avec des rebord dorée et, des boutons richement décoré. Au niveau de sa taille, on pouvait voir son sabre gravé qui, auparavant, m’avait entaillé lors de l’examen juunin. Taika Shinsuke se mit finalement à parler.

Taika Shinsuke, juunin de Kiri affecté au service de renseignement. Je suis accompagné du chuunin Emishi Nishouri et, de ma coéquipière et, subordonné des services de renseignement Aka Mihu.

La jeune femme était derrière nous, bien plus impressionnée encore que nous ne l’étions. Elle avait les cheveux longs. Ils descendaient et, ne s’arrêtaient qu’au niveau de sa taille. Ils étaient d’un brun opaque et, seul deux épis venaient gâcher ce décor, ainsi que ses drôles de lunette qu’elle portait, assez énormes. Elle portait une blouse blanche et, malgré un pull en laine large, on pouvait observer une poitrine fournie, tandis que sa taille était normale. Elle portait un jean bleu et, des bottes de pluie recouvertes de boue. Je me demandais bien où avait-elle pu aller avec. Tandis que j’observais la jeune femme que nous accompagnions, je remarquais enfin que le ninjas aux cheveux blond était du type sensoriel et, avait sondé à l’aide d’une technique les intentions de Taika. Il prit alors, lui aussi la parole.

Je me nomme C. Je vous présente notre chef d’escouade Garou et, mon collègue Jin. Si nous sommes ici, c’est en tant qu’allié et, pour le bien de la diplomatie et, preuve de bonne foi de Kumo envers Kiri, nous sommes venus vous informer que des ninjas de Jiyu rodaient aux alentours du village de la pluie.

Taika semblait sceptique quant aux paroles du jeune blond et, lâcha une simple bouffée de fumée. Le temps d’attente et, le silence embarrassant que mettait en place Taika, énervait l’imposant Garou qui, grinçait des dents, se contenant intérieurement de ne pas écraser son poing sur notre Taika. Shinsuke Taika n’était pas le genre d’homme à y prendre garde et, fit part de son scepticisme.

Et pouvons nous savoir ce que font d’honorable kumojin aux pays de l’eau ?

Le gaillard énervé balança son poing sur le sol. Je crus voir un éclair parcourir son poing. Notre sceptique Kirijin avait reculé et, la pauvre subordonné était tombé par terre. Pour ma part, je m’approchais du cratère qu’avait formé le dit Garou. C’était impressionnant. Personne ne pourrait résister à ce poing puissant. A en juger par l’éclair que j’avais vu, il s’agissait d’une technique raiton. La puissance des Kumojin était vraiment alléchante. C s’avança comme pour calmer les ardeurs entre les deux jônins et, retenir l'affrontement imminent.

Rien n’interdit aux ninjas d’aller dans un pays étranger, même un pays composé d’un village ninjas ennemie. Le pays est sous la responsabilité du Daimyo. Pour des raisons de mission spéciale, nous ne pouvons répondre à votre requête Taika Shinsuke mais, sachez que nous n’étions aux pays de l’eau.

Il prit une inspiration avant de répondre.

Que nous n’étions aux pays de l’eau EN AUCUN CAS pour agresser l’intégrité du village. Nous vous prierons donc de bien vouloir nous laisser à nos affaires.

Taika souriait. Il était heureux de savoir qu’il existait d’autres ninjas de valeur, au-delà de la mer. Il s’excusa de son attitude et, Garou fit de même. Les ninjas de Kumo prirent congé, nous laissant seul au milieu du marécage. Taika sortit un parchemin et, le déroula. Avant de dire des paroles incompréhensibles, des symboles apparurent sur le parchemin. Il referma ce dernier et, le scella avec un sceau rouge. Il siffla et, son aigle apprivoisé, grand et majestueux ; de ses ailes brunis et, larges descendit doucement jusqu’à sa main. Shinsuke attacha le parchemin aux serres de l’oiseau avant de le voir s’envoler majestueusement et, nous laisser seul dans cette odeur putride. Aka s’avança et, commença à incanter. L’incantation était longue. Elle avait bien du enchainer 25 signes. C’était impressionnant. Une sphère apparue. Elle leva les bras en direction de la sphère et, semblait se concentrer. Taika s’approcha de moi et, justifia ma présence à leur côté.

C’est très simple, tu va t’asseoir en tailleur et, lever les bras vers la sphère. Tu va injecter une légère quantité de chakkra en la direction de cette dernière. Cette sphère est une sonde. Aka va te guider sur la sphère et, dirigera ta présence sur tous le pays de l’eau. C’est une experte. Pour ta part, tu va activer ta résonnance qui permet de reconnaître les âmes. Le travail risque d’être long et fastidieux mais, vous devriez pouvoir réussir à trouver ces ninjas de Jiyu.

Ce qu’oubliait notre très cher Shinsuke c’est que, ne connaissant pas ces hommes, il me sera difficile de deviner s’il s’agissait bien de leur âme. Comme pour répondre à mes attentes et, me montrer la différence entre lui et, moi ; il reprit parole.

Tu connais déjà la trace de tous les ninjas de Kiri et, tu sais différencier les âmes des animaux de celles des hommes. Les âmes inconnues devront être traitées. Bien entendu vous ne pourrez pas sonder les grandes villes mais, quand bien même ils seraient dans des villes, ces sacripants seraient bien forcé de sortir pour partir en direction de notre village si, informations ils souhaitent.

J’étais tétanisé. Certes le plan n’était pas anodin et, j’en étais capable mais, se rendait-il compte du temps que cela prendrait. Long, long certes mais, alors là, c’était pire que ça. Je me retins un instant. En étais-je vraiment capable. Je serrai les lèvres. Cela pourrait prendre des jours. Je sentis une certaine chaleur naître en moi. Cette chaleur malicieuse et doucereuse de mon moi intérieur, de mon Oku. Akaito, mon Oku, me rassurait intérieurement…à sa façon. Il me provoquait.

T’es minable à ce point mon pauvre Emishi ?

Je souriais un instant. Akaito avait raison. Je relevais la tête en signe d’approbation. Mon regard était empli d’une volonté transcendante, la mer s’agitait dans mes yeux saphir. J’étais excité. C’était un bon entraînement pour ma résonnance. Je m’assaillais en tailleur et, levais, à mon tour les bras. Je fermais les yeux et, tentait de rentrer en contact avec la sphère. Je pris quelques rapides inspiration et, forçait mon entière concentration dans la sphère. C’est alors que je me pris une bouffée d’eau, comme si j’étais entré dans la dite sphère. J’étais hors de mon corps. C’est un sentiment indescriptible. Le sentiment d’être à la fois ici et, là, une sorte d’omnipotence indescriptible qui, procure un certain bonheur digne des plus grand mégalomane. Pour autant, je ne maîtrisais pas cette omnipotence, c’était Aka. Je me demandais si, parfois, il lui arrivait d’avoir une sensation divine, l’effet d’être une déesse. La réponse me vînt par la suite : Non. Certes c’était incroyable mais, rester dans cet état durant des jours devenait vite lassant. Pourtant le 4ème jour, alors que je commençais, pour ma part, à être à bout de force. Je cru reconnaître des âmes non-apparenté à des ninjas de Kiri aux alentours des chutes de cristal. Je me demandais bien ce qu’ils y faisaient mais, nous ne tarderions pas trop à le savoir.

Taika invoqua un aigle géant et, imposant, similaire à celui qui était venu chercher le parchemin. Nous nous disposâmes sur son dos. Nous n’avions qu’une heure pour nous reposer dessus, profitant de la vue magnifique et, de l’air frais qui fouettait notre visage. C’était vivifiant et, heureusement car, au vu de ce qui nous attendait nous n’avions pas fini d’en baver. Enfin rectification : je n’avais pas fini d’en baver. Une fois sur terre ferme, non loin de nos très chers espions de ce bien désastreux village, Taika et Aka me laissèrent seul. Je devais les filer avec mes capacités de perceptions des âmes. Ceci aurait été un jeu d’enfant si je n’avais pas usé durant 3 jours mon chakkra à les trouver. La traque pouvait commencer !

Spoiler:
 


Repérer, Traquer, Informer [Mission rang A-Partie 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau ~ Mizu no Kuni :: Kiri Gakure no Sato :: Étendues du pays :: Marécages-