Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

~ Renaissance ~

Ren Taïra
 ~ Genin de Suna ~
Ren Taïra ~ Genin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 163
▌Age : 23
▌Inscription : 12/07/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : D / 9
| Points Naruto Ninja RPG | :
48/1000  (48/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: ~ Renaissance ~ Mer 15 Aoû 2012 - 12:49

Chaque nuit, je faisais quasiment le même rêve. Ou plus tôt, la même vision. Le désert, une petit campement, une épée dans un arbre mort. Et chaque nuit j’avais de nouveau petit détaille. Cela m’intriguais beaucoup. Pourquoi est ce que je faisais ce rêve ? Est-ce qu’il y a un message derrière tout ceci ? C’était comme ci mon rêve me poussait à aller vers cet endroit qui m’est imaginaire. Avait-il un lien avec mon passé ? Je me demandais souvent ce qu’il restait du dernier campement des Taïra. Est-ce cet endroit ? Je devais absolument le savoir pour avoir la conscience tranquille. Ces derniers jours, mon comportement aussi changeait. Je ne ressemblais plus au Ren qui était investi dans son village, à faire des missions quasiment tout les jours. En ce moment, je restais le plus claire de mon temps chez moi , à méditer sur mon passer, mes origines, le massacre de mon clan. De plus, je devenais de plus en plus désagréable, insociable et colérique. Moi-même je ne savais pas pourquoi. Peut être que ce rêve avec un lien avec mon changement d’humeur. Je suis sorti de mon lit avec peine, pour finalement prendre la dernière cigarette qui était dans mon paquet, et j’ai pris par la même occasion une bière. Mon hygiène aussi était déplorable. Je commençais à avoir une barbe assez épaisse. On pouvait voir dans mon appartement des cadavres de bouteilles partout. Ces derniers jours, ma consommation d’alcool à énormément grimper. J’étais quasiment tout le temps saoul. De plus que ma dépendance au tabac était très forte. J’étais devenu un de ces junkies des bas quartiers du village. Je ne valais plus rien. Je devais me reprendre en main et chercher des réponses par rapport à mon clan. Je pensais à tout ça, affalé dans mon canapé, avec une cigarette à la main et la bière à l’autre. Mes yeux étaient rouge sang, et j’avais d’énormes cernes sous les yeux. Sur ma table basse, on pouvait voir des restes de drogues en tout genre. Poudre blanche ou bien herbe verte. Je n’étais plus le Ninja de Suna qui aimait trop la vie pour la quitter. C’est alors que des images me sont apparut. Mon arrivée à Suna. L’académie. Le Kazekage me remettant mon bandeau. Puis ensuite mes missions, comme celle avec Yusuke, et puis mon entrainement avec Thrys. Tout ces bon moments passé. Je ne pouvais pas détruire tout ça en quelques jours. Inconsciemment, j’ai jeté ma bière par terre et j’ai étends ma cigarette sur ma table basse. Je me suis levé, et j’ai ouvert mes volets. La lumière du soleil pouvait ainsi entrer dans ma pièce. Pendant quelques secondes, je fus ébloui. Je n’étais plus habituer à cette lumière, à force de vivre comme un rat. Je voulais changer, redevenir comme avant. Je me suis ensuite précipité dans ma douche, et j’ai pris une douche à l’eau froide. C’était un pur bonheur. Je n’avais plus ressenti ceci depuis un moment. Je pouvais enfin enlevé de mon corps toute cette odeur de transpiration et d’alcool que j’avais renversé sur moi. Je me sentais même revivre. Ma douche n’a pas duré plus de 5 minutes, mais c’était déjà beaucoup pour moi.

Encore nue, je suis parti me regarder devant le miroir de ma salle de bain. Mes cheveux noirs étaient beaucoup trop long. Il descendait plus bas que mes épaules. J’ai pris une paire de ciseaux qui trainait dans le coin et j’ai commencé à me couper les cheveux. Certes , ce n’était pas parfait, mais je ressemblais au moins à l’ancien Ren. Des cheveux en pagailles, mais donnant un certain style et charisme. J’ai pris mon rasoir et j’ai enlevé cette espèce de barbe, qui me gênais plus qu’autre chose. J’ai pris de l’eau et je me suis nettoyé le visage et je me suis de nouveau regardé dans la glace. Bon, ce n’était pas encore ça à cause des cernes et des yeux rouges qui partiront peut être dans la journée, mais je pouvais me reconnaitre. Je n’étais plus ce Junkie de pacotille. Je me sentais bizarre maintenant et je ne savais pas quoi faire aussi. Est-ce que je devais partir maintenant dans le désert pour chercher le dernier campement de mon clan ? Ou alors attendre et en parler à quelqu’un. Yusuke ? Ou bien Thrys ? Mais peut être voudront-ils m’en empêcher et me forcer à rester dans le village, le temps que je m’habitue de nouveau au rythme de Ninja. Non, je devais y aller seul. Mais partir nue ce n’était pas le bon plan, je me suis donc habillé avec de partir. Je m’étais acheté une nouvelle tenue pendant ma période de dépression. C’était tout simplement une longue veste blanche et un hakama blanc soutenu par une ceinture en tissu noir. Ce n’était pas vraiment mon style, mais on est assez alaise dedans. Je ne portais pas de t-shirt, donc dans ma veste était ouverte on pouvait voir mon torse blanc neige mais assez musclé, avec mon chiffre 4 sur le pectoral droit. Ce chiffre qui signifiait le jour où mon clan c’est étend. J’ai pris mon bandeau et je l’ai attaché à mon bras droit. J’ai laissé mon appartement tel quel. J’étais près pour partir. J’ai pris mon Katana et j’ai mis mon collier avec le symbole de mon clan, et j’ai fermé la porte. J’allais à découverte de mon passé et de mes origines. Le clan Taïra gardait-il un lourd secret ? Est-ce qu’il y avait une vrais raison pour son extermination ? J’espérais trouver mes réponses une foi là bas.
Ren Taïra
 ~ Genin de Suna ~
Ren Taïra ~ Genin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 163
▌Age : 23
▌Inscription : 12/07/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : D / 9
| Points Naruto Ninja RPG | :
48/1000  (48/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ~ Renaissance ~ Mer 15 Aoû 2012 - 14:14

Partir comme ça, sans prévenir personne, et ne pas savoir quand revenir. Cela me convenais parfaitement. Je ne voulais pas que quelqu’un de mon entourage soit au courant de mon départ pour les dunes interdites, là où mon clan à été exterminé. Je n’avais pas pris de vivre avec moi, je laisserais le désert me donner ce dont j’ai besoin, comme faisait mes ancêtres avant moi. Si je retournes dans le désert, je dois redevenir un enfant du désert. Chercher de la nourriture par mes propres moyens ainsi que de l’eau et un abri pour la nuit. C’est seulement ainsi que je pourrais aller jusqu’au dernier campement. J’espère au moins qu’il reste des traces du campements, car cela fait quand même 10 ans que le massacre à eu lieux. Je pourrais peut être retrouver de vieux parchemins en assez bon état, ou alors des indices me menant à des lieux de pèlerinages pour les membres du clans. J’avais tant besoin de réponse. J’avais une soif de connaissance énorme. Je pensais à tout cela tout en marchant en direction de la Grande Porte de Suna, qui était enfaite qu’un passage étroit qui sépare les deux grandes remparts en roche du village. Un long couloir menant vers le désert. Un passage entre la civilisation et l’inconnue. J’ai donc franchis ce passage. Je l’avais déjà fait plusieurs foi, mais cette foi ci, je ne ressentais pas la même émotion. Cette foi ci, je me sentais comme apaisé, peut être le fait de revoir les lieux de mon enfance. En tout cas, je ne reviendrais pas à Suna avant une ou deux bonnes semaines. Les dunes interdites ne sont pas à la porte à côté. Et marché dans le sable ralentit le rythme. De plus, le désert n’est jamais sur . Mais je n’avais pas peur. Au pire, je pourrais échouer et mourir seul dans cette étendu de sable fin. Ce serais pour moi une belle mort. Mourir dans le désert. Hmf. Il faut vraiment que j’arrête de dire des bêtises. Si je vais dans le désert ce n’est pas pour mourir, mais pour en savoir plus sur moi et mes ancêtres. C’est tout. Quand j’ai enfin traversé ce grand couloir, je n’étais plus dans le même monde. Les lois venaient de changer. Seul le plus fort peut gagner. Mais nous les Taïra ont à quelques peut changés cette lois. Seul le plus rusé peut gagner. Cela changeait tout. La notion de fort ou de faible avait disparu. Il fallait être plus rusé que son adversaire pour gagner. Mais il est vrais que la force joue un rôle dans l’histoire . Pour survivre dans un milieu hostile, il faut une confiance en sois inébranlable. C’est à 90% de mental la survie. Mais il faut quand même avoir les 10% de physique, sinon on ne peut pas survivre. Personnellement, ses chiffres ne comptaient pas pour moi. Je n’avais pas besoin d’avoir un mental d’acier. Juste d’un équilibre.

Les premiers kilomètres dans le désert était surement les plus dure. Je faisais des efforts physique alors que j’étais resté chez moi à me droguer et à boire pendant deux semaines quand même. J’en ai même ressenti les effets. Je ressentais le manque de drogue. Je commençais à avoir des frissons. Mais je ne devais pas lâcher dès le début. Heureusement pour calmer tout ça, j’avais quand même pris un paquet de cigarette. En tremblotant, j’ai sorti une cigarette et je l’ai allumé. Je me suis assis sur le sable brûlant et j’ai tiré sur la cigarette comme un pompier. Petit à petit, mes frissons s’estompaient. C’était comme magique. Mais je savais que les frissons reprendraient dans quelques heures. Cela me laissait quand même un certain temps pour avancer dans le désert sans problème. Je me suis retourné pour voir Suna. Ce n’était devenu qu’une petit point qui était entrain de disparaitre dans l’étendu désertique. J’étais seul au milieu du sable. Ce sable qui à du être immaculé de sang. Mais comme on dit, le Sable efface toute traces du passé. Enfin, pas toutes exactement. On pouvait voir encore dans le désert quelques restes d’habitations, signe montrant que Le Pays du Vent n’a pas toujours été ce grand désert. Le vent soufflait continuellement dans le désert, mais pas à la même vitesse. Je remarquais justement que le vent était entrain de se lever. Une tempête de sable se préparait ? Fort possible. Je pouvais voir à l’Est une sorte de tourbillon couleur sable s’approcher de moi. J’ai ensuite jeté un regard en face et sur les côtés. Je devais trouvé un endroit où m’abriter en urgence. Heureusement, les Dunes interdites n’étaient plus qu’à quelques kilomètres de moi. Je me suis donc mis à courir pour atteindre cet endroit très dangereux du Pays du Vent. Les Dunes interdites est enfaite des collines et des plateaux recouverts de sables. Mais il y a plusieurs crevasses donc des grottes. Je devais vite ne trouver une avant de me faire emporter par cette déferlante de sable. Le vent soufflait de plus en plus, et je ne voyais de moins en moins. C’était de plus en plus dure d’avancer maintenant. J’ai arraché un bout de ma veste et je l’ai mi sur mon visage pour cacher ma bouche et mon nez. Ainsi, le sable ne rentrait pas dedans et je pouvais respirer normalement. Les bourrasques me poussaient. Je ne pouvais même plus me repérer . J’avançais à l’aveuglette. Mais j’avais toujours confiance en moi. Je savais ma mort n’était pas pour aujourd’hui. Avec un bras devant ma tête pour me couvrir du vent et du sable, j’avançais très doucement. Je ne marchais même plus droit à cause du vent, j’étais penché un peut trop sur le côté. Je ne voyais même plus où le marchais. Et c’est alors que le pire arriva… Enfin le pire, tout est relatif. J’ai mis mon pied en avant et j’ai senti un vide. Mais il était trop tard pour reculer. J’allais surement tomber dans une crevasse. Cette sensation de tomber. C’était très flippant… Mais en tombant, j’ai du me cogner la tête la première contre le sol et j’en ai perdu connaissance… Qu’allait-il m’arriver ?
Ren Taïra
 ~ Genin de Suna ~
Ren Taïra ~ Genin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 163
▌Age : 23
▌Inscription : 12/07/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : D / 9
| Points Naruto Ninja RPG | :
48/1000  (48/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ~ Renaissance ~ Ven 17 Aoû 2012 - 15:25

Ouille ma tête. J’avais vraiment mal à la tête. Je ne me souvenais plus de rien… J’étais juste au fond d’une crevasse. Je voyais la tempête de sable passer au dessus de moi. Mais ici, j’étais à l’abris. J’ai du tombé de 5-6 mètres. J’ai eu de la chance de ne mettre rien cassé. Maintenant, j’étais coincé dans cette crevasse. J’ai regardé au tour de moi, et j’ai pu voir un trou dans la roche, menant vers une sorte de grotte. Ce passage n’était pas naturelle, cela ce voyait. Des gens ont du venir ici il y a longtemps. Peut être même que ce passage servait de logement à certaine tribus. Je me suis levé avec peine et j’ai commencé à marcher vers cette grotte. La roche était taillé à certains endroit, signe que l’homme est passé par ici. Vu que la grotte était par endroit à ciel ouvert, il y avait toujours de la lumière dedans la journée. C’était un bon endroit pour se protéger des caprices de la nature, tel que le soleil et les tempêtes de sables. Le long couloir menait à une sorte de pièce très grande. La lumière était plus vive là bas. Je me suis donc avancé vers la lumière. A mon étonnement, la pièce n’était pas autant à découvert que le reste du couloir. Il y avait par contre quelque chose d’incroyable : de la végétation. Des arbres et de l’herbe au tour d’un petit étang. Au début, je croyais que c’était simplement le fruit de mon imagination, à cause de la chaleur et de ma blessure à la tête. J’ai avancé vers l’étang et je me suis agenouillé. J’ai mis mes mains dans l’eau et j’en ai jeté sur mon visage. Cette sensation n’était pas imaginaire. Il devait surement avoir une nappe phréatique sous cette grotte et l’eau doit remonter. C’était un tout petit paradis dans cet immense désert. Je comprend mieux pourquoi il y avait la trace de présence humaine. Non seulement cette grotte protégeait quiconque de la chaleur et des tempêtes de sables, mais aussi il pouvait avoir de l’eau à volonté et aussi de la nourriture. Cette grotte était un cadeau de Dieu. La pièce était immense, bien plus grand que le manoir du Kazekage entier. C’était impressionnant qu’il y est ceci sous le sol. Peut être que mon clan à vécu ici pendant quelque temps. Je devais trouvé des signes de civilisation. J’ai donc fait le tour du petit étang, mais il n’y avait pas grand-chose à trouver, à part de l’herbe et encore de l’herbe.

J’en ai profité pour m’assoir par terre et de sortir une cigarette. Je l’ai ensuite allumé et j’ai commencé à tirer dessus. J’ai commencé à réfléchir sur certaine chose, avant de constater que la fumée partait vers un endroit. En effet, il y avait un léger courant d’air. J’ai regardé vers quelle direction allait la fumée. J’ai pu voir une autre passage dans la roche. Cet endroit était plein de secret. Je me suis levé et j’ai continué de fumer ma cigarette. Plus je me rapprochais du passage, plus le courant d’air était fort. Juste avant d’entrer dans le passage, j’ai écrasé ma cigarettes contre la roche et je l’ai jeté par terre. Je me demandais ce que j’allais trouvé de nouveau. Une rivière ? Une cascade ? Ou bien autre chose encore plus farfelue dans le désert ? Le couloir dans le quel je marchais était plus sombre que les autres et était plus pentu. Je m’enfonçais dans les profondeurs de la grotte. Au début du couloir, le sol était plat avec quelques cailloux sortant du sol. Mais à moment donner, je ne sentais plus un sol plat. C’était comme des marches d’escaliers , mais très érodées. Je me dirigeais vrais semblablement vers une salle. Alors qu’il faisait de plus en plus noir, le couloir était redevenu plat. La pente était fini. Et je me suis retrouvé dans un cul de sac. Enfin je le croyais. En touchant le mur qui était devant moi, j’ai pu sentir qu’il était creux. Ce n’était pas naturel. D’un simple coup de pied, le mur s’écroula. Il n’était pu aussi résistant qu’il l’était il y a longtemps. J’ai ensuite levé la tête et j’ai regardé ce qui était en face de moi . J’en suis resté bouche bée. Une salle, tout aussi grande que celle avec l’étang. Mais au lieux d’avoir de la végétation et une source d’eau, il y avait… Un escalier menant à une tombe. Je n’étais pas dans une grotte, mais dans une sépulture. Sur les murs, il y avait des représentations d’homme éclairé quelques failles dans le plafond. Il y avait des écritures aussi, mais pas de la même langue que je parlais. Cet endroit devait être extrêmement vieux. C’était un héritage historique. En regardant de plus près, les représentations sur les murs avait un sens, de gauche à droite. Cela racontait quelque chose, une histoire d’une personne, ou bien d’un peuple. Et sous chaque image, il y avait un texte. Dans les premières images, ce texte était dans une langue étrangère, surement morte. Mais dans les dernières images, le texte était clairement écrit dans notre langue. Mais avec le temps et l’usure, les textes n’étaient plus très lisibles. Mais j’ai pu comprendre d’après ce qu’il y avait écrit dans ma langue, que ça parlait de la première guerre Ninja. La fin d’un clan apparemment. C’était donc la sépulture d’un clan. Mais le quel ? Car à cette période de l’histoire, il n’y avait pas énormément de clan. J’ai décidé de monter ses escaliers et d’aller voir la tombe. J’allais surement en savoir plus.
Ren Taïra
 ~ Genin de Suna ~
Ren Taïra ~ Genin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 163
▌Age : 23
▌Inscription : 12/07/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : D / 9
| Points Naruto Ninja RPG | :
48/1000  (48/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ~ Renaissance ~ Ven 24 Aoû 2012 - 15:57

Être dans un tel endroit, c’est magique. Cette sépulture n’est pas seulement un tombeau, mais une bibliothèque géante. Chaque inscription était une marque dans le temps, une trace du passé. Si je me trouvais ici, ce n’était pas un hasard. C’est un signe du destin. Cet endroit avait surement un lien avec mon clan, j’en suis certain. Après avoir monter les escaliers, je me suis retrouvé devant la seule tombe qui était dans la pièce. Il y avait plusieurs inscriptions dessus en or et argent. La personne en question devait être très riche ou très importante il y a longtemps. En posant mes mains sur le dessus de la tombe, j’ai sentis une grande source d’énergie en débordant. Que refermait cette tombe ? Une puissance antique ? Une arme dévastatrice ? Plusieurs idées me parvenais à l’esprit. Après on long moment d’hésitation, j’ai décidé d’ouvrir cette tombe pour savoir ce qu’elle renfermait. Après tout, je n’avais rien à craindre et à perdre mais au contraire. J’ai posé mes mains sur la tombale qui était d’une roche typique du désert de Suna, une roche rougeâtre, et elle pesait bien son poids. Elle était très lourde. Mais avec un peut d’huile de coude et de persévérance, j’ai réussi à pousser la tombale jusqu’à ce qu’elle tombe toute seule grâce à la physique. J’ai passé ma main sur mon front et j’ai soupiré . Pourquoi mettre une tombale aussi lourde ? Ce n’est pas comme ci le cadavre allait ressortir tout seul de sa tombe… J’ai ensuite regardé ce qu’il y avait dans la tombe. Comme je m’en doutais beaucoup, il y avait d’abord un squelette. Il ne restait plus que ses os et quelques bous de tissus gris. Et beaucoup de toiles d’araignées. J’ai ensuite vu que le macchabée tenait entre ses mains décomposés une sorte de rouleau qui était étrangement en parfait état. Ce parchemin m’intriguais beaucoup. Je l’ai donc arraché du cadavre. Malheureusement, j’y suis allé un peut fort, j’en ai arraché une main au passage… C’était dégoutant. J’ai enlevé la main qui pendouillait au rouleau. Il y avait un petit ruban dorée qui l’enroulait. Après l’avoir enlevé délicatement, j’ai déroulé le parchemin.

Grâce à Dieu, les textes inscrits dessus étaient dans ma langue, se qui me permit de lire se qui était écrit. Tout ce qui était écrit était incroyable, et j’avais une nouvelle foi raison. Cette endroit avait bien un lien avec mon clan. Il y avait un texte parlant de mon clan et de sa gloire passé, mais ce n’était pas tout. Il y avait en plus des symboles, mais pas n’importe les quels. C’était des mundras. Ce parchemin contenait une technique. Quand j’étais petit, le doyen du clan m’avait déjà parlé de ce genre de parchemin, retraçant l’histoire du clan et les techniques utilisées par les membres les plus forts. Mais ce n’était pas tout. Le parchemin était accompagné d’une carte. C’était aussi dans les dunes interdites. Peut être une autre sépulture ? Il devait y avoir un tas d’endroit comme celui-ci dans le désert. J’avais donc une piste. Mais avant de partir chercher les autres sépultures, pourquoi ne pas apprendre cette technique, ou du moins essayer ? En regardant les mundras, j’ai pu savoir comment interpréter la technique. Il y avait le signe du Serpent, du Dragon et du Tigre. En lisant le parchemin, cela parlait d’une technique du nom de Nageru qui a pour but de lancer un éclair sur sa cible. Quoi de plus simple à apprendre pour moi qui est un héritier du clan de la foudre ?

Avant de m’entrainer, je me suis tout d’abord échauffé les bras et les mains. Je ne voulais quand même pas me faire mal pour apprendre une technique. L’échauffement me pris quelque minutes. Après, je devais m’apaiser et malaxer mon chakra pour l’utiliser à ma guise. Voilà, j’étais prêt. J’ai fais un quart de tour pour être face aux escaliers. J’ai exécuté les mundras dans l’ordre indiqués par le parchemin. C’est alors que le chakra s’intensifia dans ma main droite, un peut comme la technique Densoku, mais la suite n’était pas pareil. Le chakra était beaucoup moins dense. Après quelque seconde, le chakra changea de forme pour devenir de l’électricité. Il y avait comme un éclaire miniature dans ma main, qui ne cherchait qu’à sortir et s’écraser sur une cible. Je pouvais entendre des crépitements provenant de ma main. Je pense que le moment était venu d’utilisé la technique. J’ai tendu mon bras et j’ai relâché toute cette énergie qui était retenu dans ma main. C’est alors qu’apparut comme un filet dont les mailles sont des fils électriques. C’était incroyable. Mais elle ne dura pas très longtemps , à peine trois petites secondes. Mais c’était déjà énorme de réussir à faire cette technique aussi vite ! Je pense qu’elle me servira plus tard pour l’examen Chuunin. Alors que j’étais encore sous l’effet de la réussite, j’ai entendu des bruits de pas venant du couloir menant à la pièce. Il y avait des personnes qui s’approchaient de l’endroit. Qui était ces personnes ?
Ren Taïra
 ~ Genin de Suna ~
Ren Taïra ~ Genin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 163
▌Age : 23
▌Inscription : 12/07/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : D / 9
| Points Naruto Ninja RPG | :
48/1000  (48/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ~ Renaissance ~ Sam 25 Aoû 2012 - 13:09

Plusieurs personnes s’approchaient vers ma direction. Bizarrement, je n’étais pas rassuré. Je me doutais de quelque chose. Ces hommes n’étaient pas là par hasard. J’ai rangé le parchemin dans une de mes poches et je me suis adossé contre un mur tout en regardant le couloir. Je voulais voir leurs visages. C’est alors qu’ils sortirent de l’ombre du couloir et arrivèrent dans la pièce. Il y avait trois personnes. Ils ne m’avaient pas encore remarqué. Rien qu’à leurs style, je me doutais qu’ils n’étaient des enfants de cœur. Ils étaient armés jusqu’au dents. Peut être des voleurs ou des pilleurs de tombe. En tout cas, je ne les laisserais pas prendre quoi que ce soit. Cette sépulture appartient à mon clan. J’ai le devoir de la protéger. Alors que les trois personnes étaient déjà entrain de chercher de quoi voler, je me suis décalé du mur et je me suis avancé. Je me suis rapproché de la tombe et j’ai regardé les trois misérables qui étaient en bas des escaliers. C’est alors qu’un d’entre eux leva la tête. Immédiatement, il appela ses collègues. Tous sortirent leurs armes. J’allais enfin pouvoir me défouler et utilisé mes toutes nouvelles techniques qui sont Densoku et Nageru. Deux techniques qui peuvent être dévastatrice. Un des bandits s’avança vers les premières marches de l’escaliers et me regarda avec des yeux noirs, comme ci il était certain de me tuer. Il me faisait pitié. J’en ai même souris tellement j’étais impatient de le mettre au tapis.

« Hé toi, casse toi d’ici ou on te fais la peau ! »

Il venait clairement de me menacer. Je pouvais donc répliquer, mais pas avec des mot cette foi ci. Avec quelle technique j’allais le battre ? Pourquoi ne pas d’abord se battre avec un bon vieux sabre. Cette arme ne m’a jamais quitté depuis que je suis tout petit. J’ai donc sorti tout doucement mon katana de son fourreau et j’ai pointé l’individu avec mon arme. Le bras tendu, j’attendais patiemment le moment où attaquer. Je crois que j’ai mis le méchant bandit en colère. Il sorti une de ses grosses armes qui étaient attachés à sa ceinture et commença à me mettre en garde, soit disant qu’il était plus fort que moi. Un rictus apparut sur mon visage. C’est alors qu’il commença à courir avec son arme en bout de bras. Quand il arriva assez proche de moi, j’ai paré son arme facilement. Au même moment, il perdit l’équilibre et tomba sur les marches. Pitoyable comme adversaire. Il se releva encore plus énervé que jamais et essaya de m’attaquer à nouveau. J’esquivais ses attaques assez facilement mais je pouvais sentir qu’il avait de la force dans ses bras. A chaque foi que je parais une de ses attaques, il mettait plus de force de ses coups. Il devenait de plus en plus lent. Fini la défensive. Après avoir paré une autre de ses attaques, je lui ai planté mon katana dans son épaule. Le sang giclait de son épaule et j’en reçu sur mon visage. J’ai pu entendre un de ses os casser sous le choc. Il en hurla de douleur. J’ai ressorti mon arme de son épaule et je lui ai donné un autre coup violent dans son estomac. J’ai tourné mon sabre d’un quart de tour dans son ventre avant de le retiré à nouveau. Sur son visage, il n’y avait plus aucune expression. Il baissa juste les yeux pour regardé son ventre, et il bascula en arrière. Il roula sur les marches d’escaliers. Il y avait une trainé de sang qui descendait tout les escaliers, allant jusqu’au bandit agonisant. Les deux autres bandits restèrent paralysés pendant quelques secondes avant de sortirent leurs armes et de courir vers ma direction. Je les attendais patiemment.


J’ai effectué quelques mundras et j’ai tendu mon bras droit tout en le tenant au poignet par ma main gauche. Je concentrais mon chakra dans ma main droite. Une petite lumière bleu apparut de ma main. C’était du chakra, de l’énergie à l’état pure. Je devais maintenant le transformé en Raiton. Le chakra engloba toute ma main et changea de couleur, elle devenait aussi blanche qu’un flash d’appareil photo. Il changea aussi d’état. Des petits fils électriques sortaient de ma main de façon saccadé. Un bruit apparut. Comme un cris de plusieurs milliers d’oiseaux. C’était près, je pouvais attaquer un des bandits. J’ai lâché mon bras et je me suis précipité vers le bandit le qui était le plus prêt de moi. Une foi à bonne distance, j’ai tendu le bras vers sa poitrine. Quand je l’ai touché, une lumière vive apparut au niveau de sa poitrine. Les cris étaient de plus en plus aigu. C’est alors que ma main le transperça. Ma main était de l’autre côté de son corps. Sa poitrine était complètement déchiqueté par l’impacte. Quand j’ai retiré ma main, il était déjà mort. En voilà un de moins. Comme je m’en doutais, cette technique était vraiment dévastatrice. L’autre bandit ne fit pas l’enfeu non plus. Il avait eu tellement peur qu’il tomba dans les pommes. Me voilà tranquille maintenant. Avant de partir, je devais remettre la tombale sur la tombe. Je ne voulais pas que cette endroit soit encore plus en mauvais état. Mais quand j’ai regardé le squelette de plus près , j’ai vu une lame sur le côté. Elle était caché par des bous de tissus et les os.

Je sorti l’épée du tombeau. Son pommeau était d’un pourpre incroyable. Et la couleur de la lame, un noir nacré. Cette épée était magnifique. Elle devait appartenir au défunt. Maintenant, je pouvais partir d’ici et rejoindre l’autre sépulture. Mais …. Où était la sortie ? Après tout je suis arrivé dans cet endroit à cause d’une crevasse. Je devais trouvé la sortie, car je ne voudrais pas que cette sépulture soit mon tombeau .
Ren Taïra
 ~ Genin de Suna ~
Ren Taïra ~ Genin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 163
▌Age : 23
▌Inscription : 12/07/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : D / 9
| Points Naruto Ninja RPG | :
48/1000  (48/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ~ Renaissance ~ Dim 26 Aoû 2012 - 12:28

En chemin pour la sortie ! Mais comment sortir de ce tombeau sous-terrain ? Il devait bien y avoir une sortie quelque part. Si les trois bandits étaient venu jusqu’à moi, ils ont du passer par la vrais entrée. Je suis donc repassé par le chemin qui m’a amené à la tombe ; le chemin en pente avec des escaliers très abîmés. A ma ceinture de tissu noir était accroché mes deux armes. Ma bonne vieille épée qui ne m’avais jamais quitté, et mon nouveau sabre. Je pouvais donc maintenant aborder un style de combat différent avec deux armes. Le combat avec des épées m’avaient toujours intéressé. Je trouvais ceci excitant et mystérieux. J’aimerais bien maîtriser un tel art plus tard. Combattre avec une épée est quelque chose d’incroyable. Comme m’a dit mon père le jour où il m’a donné mon sabre, une arme n’est pas un vulgaire bout de métal , c’est le prolongement de ton âme. J’ai pu voir le bout du couloir menant à la grande pièce avec l’étang. J’étais donc au niveau supérieur, mais toujours sous le désert. Il y avait bien un passage menant vers la surface. Mais je voulais avant de partir regarder ce magnifique endroit pour une dernière foi. C’est pas tout les jours que l’on peut voir un oasis sous-terrain. C’était un Paradis miniature. En tout cas si jamais j’avais besoin de trouver un endroit pour méditer, je savais où chercher. Les dunes interdites est un endroit vraiment incroyable. Qui aurait su ce qui se trouvait en dessous ? En tout cas, le chemin vers la sortie devait bien être camouflé. Regardant attentivement le grand mur en rond qui encerclait la grande pièce, j’ai pu voir un petit passage. Mais ce n’était peut être pas le bon passage. Il faut faire des choix dans la vie. Et je ne pense pas qu’il y ai quelque chose d’insurmontable dans le coin. Le petit chemin était en pente et assez glissant. La roche était très lisse, preuve que ce passage à souvent été utilisé. C’était comme être dans un escalier en colimaçon. Après une bonne dizaine de minute entrain de ramper dans un passage à peine éclairer et très glissant et qui plus est en pente, j’ai enfin vu la sortie. Une brise fraiche caressa mon visage et mes cheveux. C’était bien la sortie.

Ah le soleil ! Il ne m’avait pas vraiment manqué. Sa chaleur était toujours aussi accablante. Mais c’était chez moi. La tempête de sable s’était terminé depuis bien longtemps. Elle était partie vers l’Ouest, là où personne ne reviens. Derrière l’énorme désert du Pays du Vent se trouve un autre contient complètement différent du notre, où les idéologies et même les modes de vies sont complètement différent, et il ne parle pas notre langue surtout. C’était comme deux monde différent. Enfin bref. J’ai tapoté dans ma veste et j’ai ressorti la carte. Il y avait un point qui était désigné au Nord de ma position, vers ce qui semblait être la Grotte des Damnés. J’avais vite fais entendu parler de cet endroit. Une vrais labyrinthe avec à l’intérieur des créatures titanesque. Mais c’était aussi un endroit rêvé pour la spéléologie. Ça tombe bien, la prochaine sépulture doit être dans une de ses grottes. Je n’avais plus qu’à me mettre en route. J’ai regardé au tour de moi. C’était toujours le même paysage. Des dunes, des dunes et encore des dunes. Mais c’était un magnifique Paysage. Certaines dunes étaient tellement immense, qu’on pouvait les comparer à des cathédrales. Certaines personnes comparent les dunes à des vagues, car elles avancent au grès du vent. C’est un peut vrais. Un aigle passa au dessus de moi et vola en direction du Nord, là où j’allais. J’étais donc près pour partir. Plus rien ne m’empêchait de rester ici. Et mieux vaut partir maintenant, car on ne sait jamais quand une autre tempête de sable frappera à nouveau les dunes interdites. Me voilà donc parti pour la Grotte des Damnés à la recherche de mes origines !
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ~ Renaissance ~


~ Renaissance ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Vent ~ Kaze no Kuni ~ :: Pays du Vent :: Grand désert :: Dunes Interdites-