Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Un odieux larcin [PV Kaleïs Maboroshi] [Mission et suite de rp]

avatar
~ Ninja de Jiyu ~
Cross Marian~ Ninja de Jiyu ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 324
▌Age : 23
▌Inscription : 31/03/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
102/2000  (102/2000)
| Âge du personnage | : 40 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un odieux larcin [PV Kaleïs Maboroshi] [Mission et suite de rp] Jeu 27 Sep 2012 - 18:05



Le sujet était donc clos, l’incident résolut. Enfin, un incident, si il avait été mis au courant de ce ci il n’aurait pas fait eu tout ca. Ah mais les gens aiment avoir leur petit secret, se sont de petit cachotier… De petit cachotier les chefs de l’Akatsuki ? Nan nan c’était parfaitement normale que les points sensibles restent totalement secrets. Mais Cross aimait connaitre les secrets, mais pas les répéter. Les secrets étaient des informations vital et devenait pas moment bien plus puissante que les jutsu. Mais encore il fallait connaitre des secrets qui pouvaient prendre une telle ampleur. Et dans se cas ca n’était pas ca ne risquait pas de voler très haut… enfin quand on y pense si il adressait ca a Kumo ca prendrait de l’importance. Mais pourquoi irais t’il dire ca à se village ? Qu’est ce que ca lui rapporterait ? Rien, juste de ennui. Et puis Cross aime connaitre mais pas répéter. Le savoir est pouvoir il donc être jalousement garder. Un trésor bien plus grand, qui à plus de valeur que tout l’or du monde, bien que certaines personnes s’abaissent à le troquer contre quelque malheureuses pièces. L’humain est stupide. Mais passons ! Notre rouquin avait prévenu qu’il s’amuserait à fourrer son nez dans leurs affaires pour passer le temps. Bah oui quoi, il n’allait pas toujours être enfermé entre les quatre murs de son labo. Il fallait qu’il se détende un peu et qu’il détende ses guibolles alors qui ne disent pas qu’au détour d’un couloir il n’entendrait rien. Il aurait qu’a faire des missions pour se détendre les jambes vous pourrez me dire. Mais ce n’était pas seulement une détente physique mais mental aussi, il se ruinait les méninges à élaborer ses poisons alors il fallait qu’il prend l’air et décompresse. Qu’il aille se saouler la gueule et s’entourer de charmante compagnie vous pourriez aussi me répondre. Oui mais ce ci ne le détendrais pas forcement physiquement d’être en charmante compagnie il risque de devoir faire des efforts pour… enfin vous m’avez comprit, changeons de sujet, il aimait fouiner pour embêter et taquiner point barre. Nan la véritable raison n’était pas celle là. Il n’aimait pas naviguer à vue, l’ignorance était telle un brouillard qui nous empêche de distinguer deux pas devant soit. Il voulait savoir afin de ne pas être prit dans un guêpier.

Il n’avait pu s’empêcher de remarquer un petit sourire se dessiner plus largement sur les lèvres de Kaleïs quand il avait dit qu’il l’amènerait dans un endroit plus gai la prochaine fois. C’est sur, les lieux sordide allait finir par donner une mauvaise image de lui mais peser sur le moral. Il lui avait par la suite tendu un bout de papier contenant les plans des souterrains de konoha. Il en profita pour lui demander si elle avait déjà eu l’occasion de se balader dans d’autre village. Et la réponse en fut positive. Ah tant mieux, un seul l’intéressait konoha. Il faudrait qu’il en profite la prochaine fois qu’il se verrait si il ne pouvait pas lui demander un plan ou quelque détaille sur un endroit bien particulier ou rumeur qu’elle aurait entendu. Si elle y était allé en tant que ninja de Kumo on ne lui aurait sans doute pas dit grande chose mais qui sait, peut être qu’elle avait poussé son rôle d’espionne bien loin et avait les informations qu’il voulait. Il n’en savait pas trop sur sa situation à Kumo mais apparemment elle allait passer ANBU, mh, pas mal elle allait ainsi pouvoir en connaitre d’avantage. Rien de plus parfait. Cross en profita pour lui souhaiter bonne chance même si il n’en doutait pas, elle réussirait.

Le ton ainsi que l’ambiance devint tout d’un coup plus sérieuse mais il garda tout de même un air nonchalant regardant la chef de l’Akatsuki sortir puis déplier sa carte sur la table. Avait-elle une mission à lui confier ? Oui sans doute. Une fois la carte dépliée elle commença en posant son doigt sur un point de la carte. Se redressant un peu pour mieux voir il vit qu’il s’agissait d’un endroit situer à Taki, sans doute le repère. Dans le mil ! Le repère de Taki no Sato qui était assez ancien venait de craquer et avait été découvert quelque inconscient. Franchement, franchement, franchement. Pourquoi n’ont-ils pas placé leurs repères dans le trou du cul du désert de suna. Personne, je dis bien personne ne serait aller là bas, mis a part des fous ou alors des gens extrêmement bien préparer qui n’avait rien d’autre à foutre. Enfin, après c’est vrai que niveau pratique pour les membres ca n’aurait pas été ca. Mais au moins ca aurait fait un bon tri. Les faibles auraient été éliminés puisqu’ils n’auraient pas pu rejoindre le repère battu par le désert. Mais je m’égare. Ces inconscients avaient commit quelque larcin. Non mais la c’était tout bonnement la folie pur, de suicide ou alors une étonnante stupidité. Voler l’Akatsuki… Bon en même temps, on ne peut pas trop leur en vouloir pour leur ignorance puisque l’Akatsuki est censé être morte… Mais comme même, on ne leur à jamais appris le respect ? Et c’est notre rouquin qui dit ca ? Se saisissant du dossier il le feuilleta brièvement afin d’en saisir le plus important.


« Evidemment, ajouta t’elle avec un sourire, si tu es pris par une affaire urgente qui nécessite plus d’attention que tuer ces imbéciles, je comprendrais. Je pense pouvoir m’en charger seule mais l’ennui qui en résulte me pousse à te demander si tu n’as pas un peu de temps à consacrer pour cette histoire… »


Hum ? Cross se serait trompé ? Elle ne voulait pas lui confier une mission mais juste qu’il lui tien compagnie. Comme c’est drôle dit moi, elle ne pouvait déjà plus se passer de lui ? Nan ne faut pas abuser là. Refermant le dossier il le posa sur la table affichant un léger sourire.


« Pourquoi pas, ca me dégourdira les jambes comme ca au lieu de rester cloitrer à faire quelque poison. Et puis ainsi, je pourrais vous voir à l’œuvre bosu~~ »


Il ajouta un petit pouffement de rire avant de se redresser lentement. Indiquant par la suite qu’il pouvait par quand il voulait étant déjà prêt….

***

Et se fut que quelque heure plus tard que nos deux ninjas de l’Akatsuki arrivèrent sur les lieux du larcin. Saisissant son chapeau de deux doigts, il l’épousseta un peu en le tapotant avant de le repositionner sur sa tête. S’avançant un peu il détailla l’état du repère. Sous le poids des litres d’eau qui passait dans la cascade mais aussi les petites infiltrations d’eau qui avait formé de petit trous avait finit par faire s’écrouler l’entrer fait de gros rocher. Une partie de repère était par ailleurs inonder à cause de la cascade qui c’était en partie déverser. Mais heureusement, la partie inonder ne contenait rien. S’avançant, marchant sur l’eau, Cross Marian entra par se qui restait d’entrée du repère et commencer à chercher quelques signes, indices physiques dans un premier lieu. Mais comme l’endroit était en partie inondé il n’allait rien trouver ici. Avançant donc il alla là ou était contenu certains objets, dossier ou autre. Avec de la chance il y avait eu un inventaire de tenu et il pourrait si il mettait la main dessus trouver se qui manquait. Mais bien sur cela aurait été trop facile.


« C’est en piteux état dit moi, ca se voit qu’on entretient mal nos repères. Faudra faire gaffe à se que ca se reproduise pas. Même par question de sécurité on devrait en créer de nouveau. Même si les villages n’ont pas réussis à tous les dégoter il ne vaut mieux pas jouer avec le feu et repartir à zéro. »






Spoiler:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un odieux larcin [PV Kaleïs Maboroshi] [Mission et suite de rp] Lun 8 Oct 2012 - 17:18





.:I police scientifique *sbaf* I:.



"– Elle pleure insensé, parce qu'elle a vécu !
Et parce qu'elle vit ! Mais ce qu'elle déplore
Surtout, ce qui la fait frémir jusqu'aux genoux,
C'est que demain, hélas ! il faudra vivre encore !
Demain, après-demain et toujours ! – comme nous !"



[hrp :] tu m’excuseras de faire vite, j’ai de moins en moins de temps en ce moment x)

Cross et moi avions terminé de parler des sujets sensibles et lorsque j’abordai la possibilité de faire une mission avec lui, je vis dans son regard qu’il serait d’accord. Parfait, j’allais pouvoir régler un problème de l’akatsuki sans trop m’ennuyer… De tous les membres de l’akatsuki, il devait être de ceux qui étaient les plus fréquentables. Il est vrai qu’effectuer une mission avec Honoo, par exemple, est tout aussi efficace mais beaucoup moins amusant… Au moins, avec Cross j’allais pouvoir parler un peu pendant le trajet et échanger quelques expériences sans que ça ne devienne plombant voire limite déprimant.
Quand nous nous levâmes de table, je lui emboitai le pas et passai en avant, avant de lâcher quelques pièces sur le comptoir afin de régler nos consommations. Nous n’avions pas le temps de faire une pause, il fallait partir de suite... J’étais officiellement en mission et il fallait que je perdre le moins de temps possible avant de regagner Suna où se déroulait l’examen chuunin.

Oui, nous allons pouvoir voir de quoi nous sommes capables mutuellement, répondis-je, amusée.

« Tu comptes dévoiler toutes tes capacités ?
Ho… une infime partie le satisfera parfaitement.
Modeste ! On parle de mes techniques, je te rappelle…
Ce qui est à toi est à moi. »

…….

En fin de journée, nous avions atteint Taki no sato. Village de la cascade, il était discret et on entendait peu parler de lui tant cette parcelle de terre était sans histoire. Je connaissais bien les lieux, déjà car certaines de nos réunions s’étaient déroulées en ces lieux, mais aussi car Kakuzu, membre de l’akatsuki désormais disparu, était originaire de ce lieu et nous avait appris tout ce qu’il y avait à savoir dessus. D’un point de vue plus féminin, peut-être, la beauté des paysages était sans pareille et voir ces masses d’eau scintillantes s’abattre dans les étangs ou les rivières était tout simplement splendide. Le village se trouvait d’ailleurs derrière une imposante cascade mais notre destination n’était pas là car le repaire, du moins ce qu’il en restait, se trouvait légèrement à l’extérieur à flanc de falaise.
Le gagnant sans problème, nous vîmes au premier coup d’œil que les dégâts n’étaient pas négligeables. L’énorme rocher qui en bloquait l’accès avait été explosé et des traces de fumées et de brulures parcouraient la roche. Une partie du mur s’était effondrée, inondant l’intérieur en charriant boue et débris. Ce n’était pas l’hécatombe, mais ce n’était pas non plus fameux pour un repaire qui en avait vu des belles jusqu’à présent.

Et beh, y’en a qui se sont bien amusés ici… murmurais-je en entrant la première.

L’intérieur ne valait pas mieux. Comme ce repaire était vieux et qu’il n’avait pas servi depuis des années, je savais à l’avance qu’il n’y avait rien de volé mais l’idée même que des imbéciles aient osé s’en prendre à l’un des repères n’était pas pour me plaire.
Cross s’exprima alors derrière moi, notant l’état des anciens repaires ainsi que l’erreur que nous faisions en ne nous en occupons pas. Je comprenais sa réaction, mais d’un autre côté nous n’étions pas assez nombreux pour nous occuper de tous les repaires étant donné que l’armée des Zetsu n’était plus là pour nous soutenir…
Me tournant vers lui, je donnai un léger coup de pied dans une bouteille d’encre vide qui alla s’écraser dans une flaque avant de lui répondre, un léger sourire aux lèvres.

Non, ce qu’il faut c’est que nous détruisions tous les vieux repaires inutiles comme celui-ci. C’est l’un des premiers, il y a dû avoir un éboulement et c’est ainsi que le voleurs ont pu le trouver. Mais ce n’est pas grave, il ne restait rien. En revanche… Nous allons les trouver et les tuer par précaution.

Me baissant, je ramassai une pierre de la taille de mon poing aux bords déchiquetés. Elle avait dû être violemment arrachée de la roche et les traces de brulure en témoignaient. Le levant à hauteur de mon œil, je l’examinai attentivement avant de le tendre vers Cross pour qu’il le regarde à son tour.

Tu vois ça ? Demandais-je en montrant les bords calcinés. Ce n’est pas une explosion basique, le parchemin qui a fait ça doit être relié à un liquide inflammable qui arrive à polir la roche à défaut de pouvoir la faire fondre. C’est une des spécialités de Taki, il ne doit pas y avoir cinquante vendeurs de ce genre de produits, la plupart vendus au noir…

« Tu les connais bien, en plus…
Le passé de mercenaire, ça paye bien.
Espérons qu’ils se souviennent de toi !
Je ne compte pas me présenter à eux sous l’identité de Kaleïs… »

Faisant sauter distraitement la pierre dans mes mains, je me mis à observer les alentours d’un œil critique. Je n’étais pas experte pour ce genre d’analyse puisque je me retrouvais rarement dans ce genre de situations mais je m’étais retrouvée parfois dans des pièges et trouver un moyen de s’en sortir devenait une seconde nature. On pouvait considérer qu’ici, c’était comme une autre épreuve à passer… Mais Cross était spécialisé dans les poisons et donc dans les produits et il devait sans doute mieux s’y connaître que moi dans l’analyse d’un paysage. Du moins, il avait tout de même plus d’affinités dans ce domaine que je n’en possédais…
Poussant un nouveau soupir, je balançai négligemment la pierre qui tomba dans la vaste marre d’eau, causant des ondulations silencieuses à sa surface.

Je pense que nous n’avons plus rien à faire ici, ajoutais-je après un bref moment de silence, de toute façon même si des ANBU viennent à trouver cet endroit, ils auront du mal à savoir ce qu’il s’y déroulait… C’est tellement vieux, tout ça. Et quand bien même ils devineraient qu’il s’agit là d’une ancienne cachette de l’akatsuki, ça ne les avancera à rien. Ils pensent tous que la lune rouge a décliné depuis la dernière grande guerre…

Nous étions encore inconnus au monde ninja. Sans doute que chez certains, l’évocation de l’akatsuki devait leur déclencher quelques grimaces voire même de l’amusement… Il est vrai que sans Obito et Madara nous avions considérablement perdu en puissance, mais les villages aussi s’étaient affaiblis… Et notre niveau était amplement suffisant pour que plus tard, ils réapprennent à craindre ce qu’il se doit. Mais patience, nous avions du temps devant nous.

Lâchant un léger rire amusé, je me tournai vers lui et souris légèrement

Bon, peut-être as-tu vu quelque chose d’autre ? Lui demandais-je, sinon je pense que nous pouvons nous rendre au village, les marchands noirs viendront sans doute directement à nous…

« Comme de vulgaires rats appâtés par du fromage !
C’est nous, le fromage ?
A l’odeur, on peut dire que oui huhu
… »

Me retenant de lever les yeux au ciel, je reportai mon attention sur Cross, attendant une réaction de sa part.




avatar
~ Ninja de Jiyu ~
Cross Marian~ Ninja de Jiyu ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 324
▌Age : 23
▌Inscription : 31/03/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
102/2000  (102/2000)
| Âge du personnage | : 40 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un odieux larcin [PV Kaleïs Maboroshi] [Mission et suite de rp] Mer 17 Oct 2012 - 18:23



Cross n’avait pas encore fait beaucoup de mission à l’Akatsuki, surement deux ou trois. Non deux pour être exacte et celle si était sa troisième. Mais la seconde qu’il faisait avec Kaleïs. Oui ca première mission ayant consisté à prendre contacte avec l’espion de Kumo qui n’était nul autre qu’elle. Enfin, on ne peut pas vraiment parler d’une mission en duo pour la première mais bref. Ils avaient quitté Jiyuu, Kaleïs semblant amuser du fait qu’ils allaient pouvoir voir se dont ils étaient capable. Même si, ils avaient déjà quelque idée de se dont l’un et l’autre était capable. Kal sachant que Cross maitrisait l’irou et assez doué en matière de poison et Marian sachant que Kal maitrisait l’irou également et le Kinton, même si il n’avait en réalité pas mis de nom sur son affinité et sa technique, ayant juste vu lors de la réunion, un siège rentrer en terre mais qui ne semblait pas relever du doton. Il aurait bien l’occasion de voir de quoi il s’agissait durant cette mission. Enfin, quoi qu’il en soit il espérait que c’était du solide car rien ne pouvait résister à son acide. J’entends bien sur par là que rien ne pouvait la bloquer physiquement. Même si il existait bien des moyens de la stopper, à commencer à le katon. Mais là, c’était vraiment jouer avec le feu si on utilisait le katon pour l’arrêter. C’était à s’en mordre les doigts, s’il vous en reste après bien sur. Ou trouvait après l’or et le platine, mais ces deux métaux se pliaient sous la plus puissante d’entre elle. Et ensuite on avait l’eau dans un certain dosage bien entendu, après ca nous donnait comme le katon un feu d’artifice. Même si l’on en obtenait un différent entre celons l’une ou l’autre affinité. Mais passons, La Maboroshi et l’héritier du Dokuton venaient tout juste d’arriver sur les lieux pour trouver le repère de Taki dans un sale état. Exploser d’un coter, inonder de l’autre. Cross qui était entré après la chef de la lune rouge avait tout de suite entreprit de voir s’il manquait ou non quelque chose. Il n’était jamais venu ici donc comme il n’avait pas souvenir de la disposition des choses il ne pouvait dire au premier coup d’œil si une chose importante avait été enlevé. Surtout que pas mal de choses étaient sous l’eau à présent. Regardant à droit à gauche, feuilletant deux trois livres dès fois qu’il tombe sur un registre. Pendant se temps là, Kaleïs constatait encore les dégâts, semblant chercher des traces de passage des individus qui avaient fait cela. Cross n’avait pas tout de suite vu la nécessiter de le faire. Il fallait d’abord voir si quelque chose d’important avait été volé avant de s’alarmer et de crier au meurtre. Même si Cross n’aimait pas qu’on fouille dans son labo cela ne l’empêchait pas de fouiller chez les autres surtouts quand on peut y trouver un truck intéressant. En y pensant il faudra qu’il s’amuse à aller fouiller dans l’Akatsuki, au risque de se faire taper sur les doigts. Kaleïs lui dit qu’il n’y avait plus rien d’important ici alors les voleurs n’avaient sans doute rien piqué d’exceptionnel. Elle voulait néanmoins les tuer. Pourquoi pas, mais bon il fallait tout de même faire en sorte qu’aucun petit curieux ne s’amuse à faire le rapprochement entre la mort d’individu qui venaient de voler un repère de l’Akatsuki. Avec deux trois hypothèses on en arrivait à des doutes se qui entrainaient à des problèmes pour eux. Mais espérons que personne ne serait en mesure de faire le rapprochement, tuer des gens pouvaient nous retomber dessus un jour ou l’autre. Se baladant un peu dans les quelque salle encore debout il ne trouva rien de fort intéressant, mis à part qu’on était bien venu vérifier si il n’y avait rien. Il finit par entendre la voix de Mabo l’appeler et rappliqua avant de regarder se qu’elle avait dans la main.


« Tu vois ça ? Demanda-t-elle en montrant les bords calcinés. Ce n’est pas une explosion basique, le parchemin qui a fait ça doit être relié à un liquide inflammable qui arrive à polir la roche à défaut de pouvoir la faire fondre. C’est une des spécialités de Taki, il ne doit pas y avoir cinquante vendeurs de ce genre de produits, la plupart vendus au noir…»


« Mh ? Un liquide inflammable, ils auraient pu choisir mieux pour s’occuper de la roche. »

Venant mettre une mais dans son manteau, il sorti un cigare et vint l’allumer, prenant quelque bouffer avant de recracher dans l’air en un panache de fumer grisâtre. Avant d’ajouter que d’après se qu’il avait vu, leurs voleurs étaient aux moins six. L’un d’eux était un homme de forte corpulence et un autre membre était sans doute une femme. Comment avait il vu cela ? Il pointa quelques marques sol qui avec chance n’avait pas été détruite par l’eau de la cascade. Il y avait donc de belle emprunte de pas, l’avantage avec une cascade c’était que le sol était perpétuellement arroser donc la terre était meuble et si l’on marchait dedans, un belle emprunte se faisait. Comment avait il deviner que l’un était de forte corpulence et l’autre femme ? Car une trace était plus enfoncer et l’autre moins. Et vu l’état des traces, cela faisait ou moins un jour ou deux que le larcin c’était produit. Ils avaient donc deux indices, le nombre et le l’apparence brève de ces membres et une personne qu’ils auraient fréquenté dernièrement. Mais encore fallait-il trouver cette personne. Marian n’avait plus rien d’autre à ajouter. Jetant un dernier regard au cas où il était passée à coter de quelque chose mais non, l’explosion avait dévié le flux de la cascade et avait sans doute arrosé les autres traces avec celle de la direction de leur fuite. Sans doute avaient ils après sauté d’arbre en arbre alors il n‘y avait plus de trace. Ou alors il fallait observer minutieusement chaque arbre mais se serait une perte de temps, il valait mieux trouver le vendeur du liquide c’était une piste bien plus prometteuse.


« Dit tu m’as l’air de bien le connaitre l’explosif qu’ils ont utilisé. Tu l’as usé toi-même par le passé ? »



pas type top je me rattrape au prochain o/


Dernière édition par Cross Marian le Jeu 18 Oct 2012 - 15:26, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un odieux larcin [PV Kaleïs Maboroshi] [Mission et suite de rp] Sam 20 Oct 2012 - 17:46





.:I début de la traque I:.



"– Elle pleure insensé, parce qu'elle a vécu !
Et parce qu'elle vit ! Mais ce qu'elle déplore
Surtout, ce qui la fait frémir jusqu'aux genoux,
C'est que demain, hélas ! il faudra vivre encore !
Demain, après-demain et toujours ! – comme nous !"



Cross sembla assez intéressé par les découvertes puis il commença sa propre analyse et je me détournai de lui, afin de le laisser tranquille. Continuait de parcourir la galerie des yeux, je me rappelais encore des réunions qui avaient eu lieu ici. Ca remontait à quelques années seulement mais le temps semblait avoir passé si vite que lorsque je jetais un regard en arrière, je ne voyais que des ombres éphémères. Ne pas revenir sur ses pas, ne pas se retourner, laisser le passé et continuer à aller de l’avant. C’était avec ces principes stéréotypés que j’avais continué dans ma vie ; peut-être même était-ce grâce à eux que j’étais encore en vie aujourd’hui… Comme quoi, même les méthodes les plus basiques étaient parfois très efficaces. On pourrait peut-être me reprocher de manquer de compassion, d’être parfois égoïste ou bien odieusement intéressée par mes propres-intérêts, mais que voulez-vous ? Je ne vivais que pour mon avenir et celui de la lune rouge. Le reste m’importait peu, les avis contradictoires n’étaient que tissus d’ignorance à mes yeux et ces pseudo-opposants finiraient un jour par comprendre qu’il est des principes, des croyances et des espérances auxquelles il ne vaut mieux pas s’attaquer…

La voix de Cross me ramena à la réalité et j’affichai à nouveau cet air serein sur mon visage qui ne me quittait jamais. Me tournant vers lui tandis qu’il m’expliquait ses observations, à savoir qu’il y avait très probablement six voleurs dont une femme et un homme de forte corpulence. Un homme musclé ou bien un homme en surpoids ? Il y avait fort à parier que nous allions tomber sur des cas très intéressants… Pour avoir réussi à forcer un repaire de l’akatsuki, même abandonné depuis longtemps, ils devaient forcément avoir un niveau élevé. Qui sait, peut-être arriverais-je à en convaincre certains d’appuyer notre cause ? Evidemment, le nombre de place dans la lune rouge était complet, mais en dehors de notre noyau central, il nous fallait toujours de la chair à canon… Et plus elle était prometteuse, moins nous avions besoin de la renouveler. Vous trouvez peut-être cela horrible, comme façon de penser, mais à mes yeux, il ne s’agit ni plus ni moins qu’une simple notion de vie… Chacun doit trouver sa place, parfois en haut de la colonne, ou bien en bas ; mais qu’importe puisque tous les rôles ont une utilisation… plus ou moins durable.

« Moi je trouve que c’est juste ignoble !
Mais non, tu ne comprends rien à la guerre !
Il faut des sacrifices, parfois.
Ce genre de sacrifices est non seulement une représentation de méchanceté gratuite…
Tout de suite les grands mots.
… mais c’est surtout inutile ! »

Oui, ça pouvait être inutile. Nous avions désormais une puissance sas doute inégalable au sein de notre organisation, et pourtant on ne cessait de chercher de nouvelles personnes pour nous remplacer là où la médiocrité pouvait parvenir à atteindre le même résultat que l’expérience. Amusant…
Cross se tourna alors vers moi et me demanda si j’avais déjà utilisé ce genre d’objets étant donné que je semblais m’y connaître dans ce type d’explosif. Il fallait dire que très tôt lorsque j’eus quitté mon village natal, j’avais rapidement du apprendre à me débrouiller seule, l’akatsuki ne m’arrivant que deux ans après. Entre les commerces illégaux, les contrats de mercenariats et les cambriolages organisés, j’avais appris à manier des objets vendus au noir. Ça avait été parmi les plus belles expériences de ma vie… Terriblement mortel, mais si excitant. On sentait l’adrénaline envahir chaque parcelle de votre corps pour vous rappeler que vous jouez avec votre existence et qu’une seule erreur vous fait passer de vie à trépas.
Retenant un nouveau sourire, je répondis alors à Cross d’une voix calme bien que je restai évasive :

A force de fréquenter les lieux et les personnes moins fréquentables que d’autres, j’ai fini par acquérir quelques connaissances dans l’armement ninja. De plus, je suis déjà venue ici plusieurs fois avec la précédente génération de l’akatsuki, j’ai pu en apprendre assez sur les spécialités de cette région en matière de marché noir.

Ils vendaient beaucoup de matériel explosif ainsi que tout ce qui pouvait servir au bukijutsu. J’étais prête à parier que moins de dix pour cent de ce que l’on pouvait trouver ici était connu des services de l’ordre de Taki. C’est ça qui était incroyable, car dès que l’on faisait un pas dans ce village, on était sûrs que nous foulions les traces d’un revendeur. La seule difficulté, c’était de trouver le bon… Et pour ça, il y en avait beaucoup. Heureusement, nous savions déjà à l’avance que nos proies étaient particulièrement fortes comparé au ninja moyen. Elles avaient donc dû se fournir chez quelqu’un de qualité, et pour cela, le nombre de possibilité devenait d’un seul coup beaucoup plus restreint… Avec un peu de chance, la personne à qui je pensais était peut-être encore là… Elle saurait nous renseigne pourvu qu’elle se montre coopérative. Enfin, délier les langues n’était pas un problème.

Bon, et bien maintenant que nous avons tout vu… On devrait y aller. Il va falloir qu’on rentre dans le village sans passer par l’entrée…Tu es recherché, il me semble, et il ne vaut mieux pas qu’une rumeur concernant deux étrangers se répande dans le coin.

Nous partîmes donc de la grotte après avoir placé des parchemins explosifs et les différentes détonations nous accompagnèrent durant nos premiers mètres. Bientôt, des ninjas allaient rappliquer, se poser des questions et conclure qu’il s’agissait là d’une cachette de malfaiteurs qui se serait fait détruite par un camp adverse. Plus personne ne pensait à l’akatsuki, de nos jours… J’en étais autant satisfaite que frustrée. Mais tout cela n’était qu’une question de temps…
Nous esquivâmes la grande cascade derrière laquelle se trouvait l’entrée principale et fîmes le tour des falaises jusqu’à atteindre les entrées secondaires aux lourdes portes blindées. Les enceintes n’étaient délimitées que par des grillages ou bien des arbres… On voyait la différence entre les grandes nations et les petits villages sans histoire. Décidant qu’il était stupide de neutraliser un homme au risque d’attirer l’attention, nous nous en éloignâmes jusqu’à atteindre un grillage qui montait jusqu’à trois mètres et parcouru d’un champ raiton (haha, prison break *sbaf*). Une défense insignifiante pour un ninja de niveau moyen, alors pour nous…

« En même temps, il n’y a rien à voler là-bas.
Oui, enfin moi je ne serais pas rassurée. N’importe quel imbécile peut rentrer ici et foutre le bazar.
Les risques des petits villages comme celui-ci… »

J’adore les efforts des villageois, raillais-je alors en m’avançant jusqu’à l’enceinte.

Le métal ondula alors comme un serpent et s’écarta face à moi, s’ouvrant sur un espace assez large pour que l’on passe sans frôler les petits éclairs bleutés. Une fois que nous fûmes à l’intérieur, la grille reprit son apparence initiale et je jetai un œil au soleil qui commençait lentement à décliner. En plein milieu de journée, les activités commerciales devaient battre leur plein et nous n’aurions donc pas de mal à nous glisser parmi la foule.
Les citoyens parcourant l’artère principale dans les deux sens, nous nous mîmes d’accord d’un regard et Cross et moi adoptâmes une démarche décontractée tandis que nous nous enfoncions dans la masse. Quelques temps après, je jetai un bref coup d’œil autour de nous avant de me faufiler dans une ruelle, précédée par mon compagnon de mission. Au bout de quelques minutes de marche, je frappai à une porte et celle-ci s’ouvrit dans un grincement sinistre. Un homme mal rasé, d’une propreté pourtant impeccable, glissa sa tête dans l’entrebâillement et posa sur nous un regard méfiant.

C’que vous v’lez ?

« Je crois qu’il nous demande ce qu’on veut…
J’avais compris, oui. »

Des renseignements.

Vous payez combien ?

On te laisse la vie, c’est un prix plus que raisonnable…

Une heure plus tard nous ressortions de chez lui, satisfaits. Il n’avait pas voulu se montrer coopératif et comme je n’avais pas pris l’apparence de Viladra (là j’ai mes cheveux rouges de Kaleïs *sbaf*) il ne m’avait pas non plus reconnu. Au final, j’avais laissé Cross le convaincre de son infériorité et il s’était montré beaucoup plus bavard… (paf, jte laisse une petite ouverture Razz).
Le revendeur était un nouveau dans le marché, apparemment. Il vendait cher, mais ses produits étaient d’excellentes qualités… Nous n’eûmes aucun mal à nous faire passer pour des acheteurs potentiels et à l’attirer à l’écart pour l’interroger après avoir simulé être des ninjas de Taki. Sous la menace de l’arrêter, il nous livra ce qu’il savait, à savoir que le groupe était constitué de sept personnes dont deux femmes et que leur leader était d’une taille et d’une force impressionnante. Il nous affirma même être sûr d’avoir entendu l’un d’eux parler de leur campement à l’extérieur de la ville dans un lieu qui, apparemment, ne serait pas fréquenté. Nous savions donc qu’ils seraient dans les alentours de Taki, il allait falloir faire un tri entre les différentes possibilités puis rechercher des traces à nouveau…

Alors ? Demandais-je à Cross une fois que nous regagnâmes la rue. On commence par quoi, selon toi ?



avatar
~ Ninja de Jiyu ~
Cross Marian~ Ninja de Jiyu ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 324
▌Age : 23
▌Inscription : 31/03/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
102/2000  (102/2000)
| Âge du personnage | : 40 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un odieux larcin [PV Kaleïs Maboroshi] [Mission et suite de rp] Sam 27 Oct 2012 - 14:12



Marchant lentement dans le repaire délabrer, en ruine de l’Akatsuki que Kaleïs et lui visitait des suites d’une attaque contre ce dernier, Marian avait les yeux river vers le plafond et une liasse de parchemin explosif dans une main. Ca pensée s’évada quelque instant sous les souvenirs que recelait cet endroit. Il avait brièvement entendu parler de l’ancienne génération. Très puissante et redoutable à se qui parait mais, dans se cas pourquoi ont t’ils tous été défait ? Sans doute qu’on avait surestimé leur puissance, ou alors qu’ils avaient fait de mauvais choix dans leur tactique. Dans tous les cas, cela leurs avaient couté cher puisqu’aucun d’entre eux n’étaient encore de ce monde. Néanmoins, ne peut-on pas dire que la mort n’est qu’une étape et qu’elle n’empêche en rien la réalisation de l’Akatsuki ? La preuve oui puisque malgré mort cela ne les avaient pas empêché de revenir pour combattre durant la quatrième grande guerre ninja. Ils avaient encore perdu de toute manière donc bon, dans un sens se fut juste un entêtement inutile. Cela n’empêche que notre rouquin aurait bien aimé les rencontrer. Hidan et Kakuzu car leurs corps étaient intéressant, Akasuna no Sasori car ils auraient pu discuter poison et quelqu’un aurait pu le comprendre et peut être même Deidara, l’acide est un puissant explosif cela aurait pu être fun de parler avec lui. Mais il était trop tard pour tous ca, ou du moins pour deux d’entre eux seulement, encore aurait il fallut que Cross le sache. Rebaissant les yeux vers le sol il entreprit de placer les parchemins explosif, ajoutant un peu de son acide pour rajouter de la puissance aux explosions et s’assurer de la destruction du repère. Ayant bien sur jeté son cigare préalablement dans l’eau avant de ne s’attaquer à cette besogne, n’étant pas fou au point de vouloir se faire sauter au moindre faux mouvement. Une fois terminer, le binoclard sorti venant rejoindre la Maboroshi qui avait déjà terminé avant de se mettre en route. Elle avait bien sur répondu à ca question d’avant, se qui lui permit d’agrandir ses connaissances sur cette jeune demoiselle. Le marché noir de Taki recelait donc des objets intéressant, avec de la chance il aurait peut être l’occasion d’y jeter un coup d’œil.


« Oui je suis recherche mais bon y a prescription depuis le meurtre du Daimyo pays des Rizière, dit il en ricanant, mais peut être pas pour l’attaque sur Iwa, mais bon, j’ai bien changé, on ne me reconnaitre pas si facilement. »


Des explosions bruyante et puissante se firent entendre après la fin de sa phrase et les deux dangereux criminels se mirent en route pour accomplir leur mission. N’ayant pas parcourut se pays et ne connaissant donc pas vraiment les lieux, Marian se contenta de suivre Kaleïs même si, grosso modo se rendre jusqu’au village de Taki n’était si difficile que ca. Ralliant rapidement le village car oui, il ne fallait pas rester dans le coin sachant que d’ici peu de temps l’endroit grouillerait d’individus. Faisant un détour afin d’éviter l’entrée principal du village masquer par une gigantesque cascade qui s’écoulait perpétuellement avec fracas. Non y préférant une vois plus discrète et décidant d’utiliser la porte de derrière. Passant la falaise, deux portes semblant blindées faisant fasse et empêchaient l’entrer. En un tour de bras et c’était régler mais la mission nécessitait d’être discret, dommage. En même temps, on n’entre pas dans un village comme dans les auberges ou maison de passe qu’affectionne Cross. Un grillage électrifier se trouvait plus loin, une entrée idéale pouvait y être improvisée. Un peu d’acide ici et là et sa aurait été une belle porte. Kaleïs ne l’entendait pas du même avis et devançant le rouquin, elle écarta le grillage en souriant comme si de rien était avant de le replacer en état une fois de l’autre coter. Mh, cela confirmait donc les suppositions de Marian, le métal était sien. Ils infiltrèrent donc le village sans encombre, de plus, la rue principale était bondé, au moins ils pourraient se fondre dans la foule. Marchant de manière décontracter, si on les voyait tous les deux rapidement ou même sans faire réellement attention à leur trais de physique, ou pouvait en déduire qu’il s’agissait d’un frère et une sœur. Et oui tout les deux les cheveux rouge roux. La Maboroshi les conduits jusqu’à une petite bâtisse, surement son indic d’antan. Ce dernier pourtant ne la reconnu pas et les deux Nukenin entrèrent de force, le poussant à l’intérieure, à part loin de la porte Kaleïs lui demandant se dont elle avait besoin mais l’homme ne répondit pas exigeant que toute information méritait une certaine contribution que nos menaces ne lui faisait ni chaud ni froid. C’est alors que la chère chef de l’Akatsuki demanda à Marian de le faire parler. Un demi-sourire en coin, des salamandres blanches au corps de serpent avec seul dénotement avec eux les quatre appendices qui sont les pattes avant et arrière. Ces dernières vinrent le percuter le faisant tomber sur une chaise avant de le ligoter à elle, attachant les mains aux accoudoirs. Mettant une main dans son manteau il sorti un seringue contenant un sérum de vérité qu’il avait lui-même concocter. Cela aiderait à lui délier la langue. Retirant son gant droit il le rangea avant de venir apposer le bout de sa langue contre le bout de son index y déposa une petite goute verte.


« Très bien, tu vas me dire se que je veux savoir~ »


Il bascula son doigt vers le bas, la goute ne mettant pas longtemps à glisser avant de quitter son doigt pour venir tomber sur le dos de la main de l’homme. Un petit frétillement se fit entendre au contacte avant que la goute d’acide ne commence à ronger sa peau, venant bientôt traverser sa main avant de tomber par terre et disparaitre laissant un trou d’environ un centimètre au milieu de sa main. Recommençant l’opération trois fois l’homme finit par craquer sous la douleur et déballa tout, Cross venant le libérer et soigner sa main avant de partir. L’opération avant durer pas loin d’une heure, le rouquin ayant prit son temps à torturer se pauvre bougre. Le résultat étant la au moins. Comme on dit rien ne sert de courir il faut partir à temps, plus la torture est longue et douloureuse plus il y a de chance d’obtenir des résultats. C’est ainsi que le nom en poche Kaleïs et Marian partirent rejoindre ce fameux revendeur. En profitant pour regarder ce que le bon monsieur vendait pendant que Kaleïs lui soutirait cette fois les informations, il remarqua bon nombre d’article intéressant, il devrait repasser un de ces quatre. Rejoignant le rouquin elle l’informa que leur cible était un groupe de sept et non six comme il l’avait dit. Mais oui, en y réfléchissant, un était resté en arrière afin d’intervenir en cas d’attaque pendant que ses compagnons s’occupait du repère, c’était sans nul doute la seconde fille. Ou alors, elle avait marché dans les même emprunte que sa coéquipière ou encore peut être planait t’elle… nan la c’était abuser.


« Alors ? Demanda-t-elle à Cross une fois qu’ils eurent regagné la rue. On commence par quoi, selon toi ?»

Regardant autour de lui il répondit.


« Et bien si tu veux mon avis, on à de grande chance de les trouver en allant à leur repaire. Comme ca fait deux jours qu’ils se sont occupés du notre soit ils s’occupent encore du butin qu’ils ont pu prendre, même si apparemment ils n’ont pas piqué grand-chose. Soit comme ils sortent d’un coup, ils en préparent un autre ou se repose. Enfin bref, on à de grande chance d’en chopper un ou trois en se rendant là bas. On pourra toujours les capturer et appâter les autres avec de la chance. »


Le plan visant à se servir d’un des leur comme appât avaient de grande chance de fonctionner. Ils étaient peut être contrairement à la plus part de Nukenin attacher les un aux autres ou alors fait plus probable, ils essayeront de d’assassiner l’appât afin qu’il ne divulgue pas d’information sur eux. Sinon eh bien, il faudrait partir à la chasse, ou alors pendant qu’un s’occupe du campement, un autre ratisse le périmètre pour dénicher les autres.



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un odieux larcin [PV Kaleïs Maboroshi] [Mission et suite de rp]


Un odieux larcin [PV Kaleïs Maboroshi] [Mission et suite de rp]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde Shinobi :: Reste du Monde :: Autres villages :: Taki no Kuni-