Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

/!\ Le sexe tue /!\ [mission rang A solo]

avatar
~ Ninja de Jiyu ~
Cross Marian~ Ninja de Jiyu ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 324
▌Age : 23
▌Inscription : 31/03/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
102/2000  (102/2000)
| Âge du personnage | : 40 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: /! Le sexe tue /! [mission rang A solo] Jeu 18 Oct 2012 - 17:53

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


/!\Le sexe tue oublier pas de vous protégez /!\


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
« Ah~ que la vie est paisible à l’Akatsuki. Je me serai franchement attendu à plus d’action, plus de situation délicate plus de sang et j’en passe. »


Marian dit cela alors qu’il était dans le repère de l’Akatsuki, ayant allumé toute les lumières afin d’évacuer cette aura lugubre, sombre et qui fait froid dans le dos, ne permettant pas le moins du monde de pouvoir se relaxer. Assis sur une chaine, légèrement balancer, les pieds sur une table, se poussant un peu comme si il se berçait. Une pipe dans une main de laquelle s’échappait un petit trais de fumée qui venir mourir sur le plafond et dont de temps en temps, il portait l’embout à ses lèvres pour tirer une latte. Dans l’autre main se trouvait non pas une bouteille d’un quelconque alcool, n’ayant pas réussit à mettre la main dessus et sa réserve personnelle étant vide. Et oui, incroyable mais vrai, prit par son travail dans le labo il avait oublié de faire le plein. Non dans son autre main se trouvait une simple tasse de thé, n’ayant trouvé que cela dans la pièce ou il se trouvait. Oui pièce qu’il n’avait jamais vue avant avec une grande table et des chaises autours. Pourquoi ne faisait il pas leur réunion ici ? Ca serait bien plus convivial que dans la grande salle du Gedo Mazo lugubre, morose, déprimante froide et on va s’arrêter là car on pourrait continuer pendant longtemps. C’est vrai quoi, après on se demande pourquoi à l’Akatsuki la plus part du temps c’est des taré qui s’y trouve mais quand on regarde l’environnement ca aide pas. Surtout quand on réfléchit au plan de Madara Uchiha, son utopie illusoire, on aurait pu s’attendre à quelque chose d’un peu plus gaie. Je n’irais pas jusqu'à dire qu’il aurait du mettre du rose par ci par là mais un peu de couleur ca fait pas de mal. Se relaxant donc dans cette salle, oui car, il serait bien allé dans une auberge mais il pleuvait des cordes sur Jiyuu alors il n’étant pas d’humeur à se faire rincer il avait préférer glander ici.

Les yeux fermer, le dos reposer contre le dossier, la chaise basculer en arrière semblant sur le point de tomber mais pourtant bien immobile. Ses pieds croiser sa la table et les jambes bien droite, Cross la tête basculer en arrière, ses cheveux tombant en cascade dans le vide vint porter la pipe à ses lèvres, tirant une bouffée avant de recracher longuement et lentement entre les dents un trais de fumée qui vint mourir contre le plafond. Dans l’autre main il tenait la tasse de thé vide, pendouillant au dessus du sol. Le regard perdu sur le plafond, dans le vide, dans l’air et la fumée qui tournicotait au dessus de lui il pensait. Pourquoi était il entré dans l’Akatsuki ? Et quelle était la raison des autres membres d’être ici ? Ca pourrait être intéressant de le savoir tien. Cross était ici pour s’amuser, se divertir. Mettre à contribution ses capacités, apprendre, trouver de nouvelle chose et sans doute faire sien certain savoir de village. Mais peut être était il ici afin d’avoir un chez soi ? Etant chasser de chez lui très jeune il avait trouvé un chez soi dans un orphelinat. La gouvernante était très gentille avec lui. Elle ne serait peut être pas fière de se qu’il est devenu mais il n’avait pas réellement choisit. La force des choses l’avait voulu ainsi, l’ayant changé transformer et contraint. Il se souvenait encore de se jour ou tout avait basculé. Il était tranquille dans l’orphelinat pour les attaques ont commencé. Des explosions un peu partout puis le bâtiment qui s’effondre, la gouvernante qu’il coïnciderait comme sa mère qui meurt et enfin, se flash vert, cette soudaine lumière suivit de la terrible douleur de la chair à vif. Et une ville en ruine avec des semblants de cadavres autour de lui. Du moins se qu’il en restait, avant qu’il ne perde connaissance.

Le rêve de Madara Uchiha n’était peut être pas si fou, stupide que cela dans un sens. Revenir en arrière, mener une vie paisible avec elle pour veiller sur lui. Puis une vie passer à s’occuper d’orphelin, à les aider, à fonder une grande famille. A avoir une véritable chez soi ou tout le monde est heureux… La réalité revint soudainement, le visage des bambins heureux transformé par le visage des membres de l’Akatsuki, déformé par la folie, la haine, la colère et j’en passe… Tu parle d’une famille, il te poignarderait si jamais tu fais l’erreur de leurs tourner le dos. Venant tirer une autre bouffée il soupira longuement. Dommage qu’il n’avait pas de bouteille sous la main, il aurait bien bu là. Faute d’alcool, il fallait qu’il s’occupe l’esprit avant de replonger dans se genre de penser. La passer ne peut être réécrit, il ne peut être changé et une illusion ne resterait à jamais qu’une illusion. Se redressant, il vint poser la tasse de thé près de teilleur encore chaude et remplis d’eau, ainsi que sa pipe avant de s’éloigner sortant de la pièce, posant son chapeau convenablement sur sa tête. Je ne sais pas combien de temps Marian était resté perdu dans ses pensées mais dehors le ciel c’était calmé et était à présent clairsemer de quelque rayon de soleil. Sortant de se repère morose aux pensées sombre et déprimante, Marian se rendit dans les rue de Jiyuu, dans la haute ville plus exactement, échappant au sol gadouilleux et glissant pour poser pied sur le métal d’acier glissant à cause de l’eau mais surélever. Quelques goutes tombaient encore des tuyaux permettant d’évacuer l’eau, comme ceux qu’on trouve sur les balcons. Quelques commerçants ressortaient leurs étales en dehors de leur boutique. Jiyuu était peut être un village de Nukenin avec aucune règle mais c’était une erreur de pensée que, tout le village était immaculé de sang, détruit ou en feu avec des cadavres à tous les coins de rues. Foutaise. Certains vivaient encore sous la crainte ou sous la croyance de leur dieu, le défunt Pain, refusant soit le fait de sa mort ou alors tellement toucher par ces valeurs qu’ils continuaient à vivre en paix. L’on voyait même encore, dans certaine boutique, un ange de papier. Konan n’était plus, inutile de penser qu’elle serait la pour vous protégez mais bon, si ca les rassuraient. Passant devant un petit étale, une vielle femme vendait des onigiris. L’appétit de Marian se réveilla et en pris un avant l’avaler et reprendre son chemin après avoir conversé avec la vielle dame. Pauvre folle, elle priait encore Pain et Konan de revenir pour rapporter la paix sur Ame.

Passant non loin de quartier d’habitant, il entendu un cri suivit de pleur et de plainte. Marchant lentement n’y prêtant pas plus attention il continua sa route avant de se rendre compte que plus il avançait, plus les plaintes était audible. Les braillards étaient sur son chemin. Il vit une femme avec son mari et un attroupement de personne. La femme en question était a terre au dessus d’un corps visiblement inanimé en trais de pleurer. Soupirant, il ne s’arrêta pas mais ralentit son rythme avant de s’arrêter en entendant les dires de la foule. « C’est déjà la sixième victime » « Qui peut bien être à l’origine de tous ca ? » « On dit que c’est une femme. » « A chaque fois se sont des hommes. » « Elle fait pensée à une mante religieuse, elle tue ses partenaires à chaque fois qu’elle couche avec. »

Hum ? Une tueuse en série ici à Jiyuu. Etonnant tiens, lui qui pensait qu’il n’y avait que quelque ninja qui se foutait sur la gueule ici et la ou tuait les passants pour un regard de travers mais de là à avoir une personne qui tue ainsi. Cela était amusant, comme quoi le monde est vraiment remplis de taré et que Jiyuu les concentre. La femme se redressa et se retourna commençant à crier vengeance, qu’elle donnerait un belle récompense à celui qui retrouverai l’assassin de son frère et le tuerait. Cross haussa un sourcil avant de se faufiler dans la foule et tout en baillant, lui dit qu’il s’en chargerait. Cela l’occuperait un peu. Il emporta ensuite le corps à une morgue qui était devenu la morgue de la ville. C’état vraiment un bon coup ca d’avoir établie une morgue à Jiyuu, tous les jours de la matière première pour ses expériences arrivaient. Etalant le corps sur une table d’opération ainsi que tous ceux des anciennes victimes de cette mante religieuse comme il l’avait surnommé, le rouquin commença a les analysés. Toutes les victimes avaient eu un rapport sexuel avant leur mort, et tous avaient été tués pendant leur sommeil, de coup de poignard. Et apparemment, toutes les victimes étaient des bretteurs. Hum ? Avait-elle une dent contre les bretteurs ? Et le fait de les tués après d’avoir coucher avec eux avait il une signification ? Attention Cross jouait au détective et menait l’enquête. Il avait même déjà un plan d’action qui allait lui permettre de prendre un peu de bon temps.

La chasse était ouverte, déguiser en bretteur Marian c’était rendu dans les quartiers hots de Jiyuu, se doutant que cela devait être son terrain de chasse. Combattant aux préalablement quelque autres bretteurs en pleine rue et les mettant la pâtée, trichant bien sur ou les soudoyant et autres mesure il pu ainsi répandre un peu son nom des ses quartiers, utilisant un pseudonyme bien entendu, afin de s’agiter telle une proie de choix bien visible pour la meurtrière. L’obligeant ainsi à passer à l’action et refermer sur elle ses griffes. Couchant avec quelque prostituer et autre fille de joie qui lui faisait du grain en forçant bien entendu, car oui, la meurtrière si elle se faisait passer pour une prostitué deviendrait forcement pressente pour l’amener dans son lit. Dans un premier temps, cela ne donna rien. Il avait du se tromper sur le terrain de chasse de la mante religieuse. Comment trouvait-elle ses victimes alors ? Marian en eu la réponse un soir alors qu’il retournait au repaire de l’Akatsuki, cela faisant déjà près d’une semaine qu’il lui courrait après…

La ruelle était sombre, éclairer seulement par quelque lumière. L’air était humide mais il ne pleuvait pas, un léger vent flottant dans l’air. Marian marchait lentement, sa paume poser contre l’embout d’un sabre. Une jeune femme apparut alors, peu vêtue. Elle s’avança vers lui, roulant des hanches. Elle avait une silhouette et des formes bien attirantes. Se postant devant lui, la mystérieuse femme s’approcha avant de lui faire des avances qui sonnaient comme du miel aux oreilles du faux bretteur. Il la suivit, cette dernière l’emmenant dans un endroit isoler et entrant dans un petit bâtiment. L’endroit était sombre et seule une petite couchette entourer de bougis se trouvait au milieu de la salle. Se laissant guider il vint l’allonger sur le lit, chacun de ses mouvements étant lent et remplis d’une certaine grâce, beauté et sensualité excitante. Ses mains vinrent parcourir le corps de notre rouquin, le dévêtissent lentement, le désarmant avant de s’en propre à son pantalon, le lui autant rapidement pour s’attaquer à se qu’il recelait. Cross ne disait mot, la regardant comme ensorceler. Les lèvres de la jeune prédatrice parcoururent sa verge avant de l’enfoncer. Cela sembla durer une éternité, que c’était bon. Venant se mettre nue a son tour, la mystérieuse femme passa au dessus de lui, venant faire entrer en elle son organe masculin. Pas de doute possible non ? C’était bien la femme qu’il recherchait hein ? Ses roulements de hanches généreux étaient exquis et bientôt Cross ne pu se contrôler et se libera en elle. Une folle nuit de passion s’en écoula ensuite entre l’Akatsukien et la jeune inconnue. Se fut une fois assouvis qu’il s’endormi avec elle. Mais une heure plus tard la jeune femme révéla son vrai visage, telle la mante religieuse après l’accouplement elle tuait son partenaire. Se redressant, encore sur Cross. Elle se saisit du katana qu’il portait et le leva se préparant à la transpercer quand tout à coup au moment ou elle allait enfoncer la lame dans sa cage thoracique, elle s’immobilisa, ses pupilles se dilatant suffoquant un peu mais incapable de bouger. C’est se moment là que Cross choisit pour ouvrir les yeux, un large sourire s’affichant sur son visage. Il attrapa l’arme et la déposa sur le coter.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
« Mh~ Bien jouer le coup du genjutsu je comprends que les autres est été subjuguer. J’ai faillit l’être moi-même. Franchement bravo, je n’aurai pas imagine que tu t’y prendrais comme ca. Je n’avais pas assez d’information sur toi et des capacités en même temps. »


La jeune toujours immobile, les bras en l’air comme si elle tenait encore le manche du sabre toussa un peu semblant vouloir articuler un mot « comment » ou « pourquoi » peut être avant qu’un filet de sang de commence à sortir de sa bouche, ses narines et ses yeux. Venant se retirer de sous elle et se nettoyer et continua ses explications.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
« Tu te demande pourquoi ca n’a pas marcher n’est ce pas ? C’est vrai que j’ai faillis me faire avoir mais vois tu, je préfère encore le doux et robuste d’un homme à celui délicat d’une femme, bien que celui d’un homme peut être délicat aussi. Mais bref, voila pourquoi ton genjutsu n’a pas fonctionner. »


Il se retourna ensuite et se rhabilla, la jeune femme commençant à vomir du sang.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
«Ne t’a ton jamais appris à voir des rapports protéger ? Tu pensais que ta seule définition du sexe tue existait ? Durant toute cette semaine comme je savais que tu utilisais se procéder avant de tuer tes proies, je me suis inoculer un virus extrêmement virulent au quel je suis bien sur immuniser et qui était sexuellement transmissible. J’ai bien sur sauvé toutes les prostitués avec qui j’ai couché durant la traque en voyant qu’elle n’avait rien tenter. Il ne fallait pas que tu puisses savoir que j’utilisais se procéder pour me défendre. Sachant que tu m’observais depuis un moment, mais je voulais savoir comment tu t’y prenais et me ruer sur toi aurait pu conduire à quelque incident. »


Il sourit la regardant se vider de son sang. Avant d’ajouté que c’était terminé à présent, qu’elle avait perdu. Il cracha sur elle un nuage d’acide afin d’abréger ses souffrances avant de faire sauté l’endroit. Le lendemain matin il vint voir la jeune femme qui avait réclamé vengeance avec le corps de son frère pour qu’elle puisse l’enterrer ou le bruler dignement lui disant qu’il avait choppé la meurtrière t qu’il l’avait tué, rapportant comme preuve l’arme de son frère qu’elle avait gardé pour le tuer.
Et voila un histoire qui finit bien. Marian était à nouveau dans la salle de l’autre fois, sirotant cette fois si un bon saké en même temps qu’un cigare bien mérité. La récompense avait été bien au-delà de ses espérances. Le frère de la femme était propriété d’une brasserie et avait quantité d’alcool. Le rouquin avait donc pu refaire sa réserve à fond avec cela.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
« Kanpai ! »


/!\Le sexe tue oublier pas de vous protégez /!\


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Citation :

nom de la mission:
Plaisirs morbides

Description de la mission:
Une kunoichi célèbre au visage pourtant inconnu assassine ses victimes lors de ses nuits de passions. Comme elle ne vole rien, personne ne sait pourquoi elle agit ainsi. C'est la soeur de l'une des victimes qui vous demande de la retrouver et de la tuer. Méfiez-vous, elle ne laisse jamais de traces, aucun indice et ses passages sont si discrets qu'on pourrait douter de son existence... Une kunoishi expert dans la discrétion et l'assassinat d'un rang égal voire peut-être supérieur à un juunin spécial ou un ANBU...
Sa dernière victime habitait dans le quartier ouest. Ses cibles ont toutes un point en commun: elles se battaient au katana. A-t-elle une haine prononcée envers les utilisateurs de lames semi-longue? A vous de le découvrir...

Autres informations:
Vous pouvez demander un PNJ si vous le souhaitez ou bien jouer vous-même les personnages secondaires

/!\ Le sexe tue /!\ [mission rang A solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» Un Titanic pas si dramatique. [Mission rang C, Solo, Fini]
» Loup y es-tu? (Mission Rang C, Solo, Finie)
» Des animaux à libérer ? Euh ... (Mission Rang C ; solo)
» Mission rang B - Solo - Une marionnette perdue...ou pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de la Pluie :: Jiyuu - Liberty City :: Planques & Taudis-