Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Nouvelle ère.

InvitéInvité
MessageSujet: Nouvelle ère. Lun 22 Oct 2012 - 23:09





.:I Accession au sommet. I:.



"Le bourdon se lamente, et la bûche enfumée
Accompagne en fausset la pendule enrhumée
Cependant qu'en un jeu plein de sales parfums,


Héritage fatal d'une vieille hydropique,
Le beau valet de coeur et la dame de pique
Causent sinistrement de leurs amours défunts."



La foule me fixait et scandait mon nom, le poing levé vers le ciel en signe de victoire et d’acceptation. Je voyais ces visages radieux levés vers moi, ces mères de famille qui serraient leurs enfants dans les bras, ces pères qui affichaient une mine satisfaite et les shinobis, tous solennels, prêts à me donner leur vie pour la protection de leur nation. Je n’entendais rien, je me contentai de rester droite, un fin sourire ornant mes lèvres tandis que mon regard balayait cette vision incroyable… J’étais parvenue au sommet.

Je m’étais levée un matin, prête à entamer une journée comme les autres… Etant revenue de mission, je n’étais pas pressée de repartir et m’étais décidée à me rendre à l’académie ninja où je pouvais régulièrement apporter mon aide à la dernière génération tout en pouvant repérer ceux qui finiraient par devenir d’excellentes recrues. Après m’être lavée et habillée, j’avais glissé mon arme à ma ceinture et étais sortie de mon pavillon, prenant le courrier au passage. Là, j’y avais vu une lettre officielle, cachetée avec soin par le sceau du raikage. N’ayant jamais été convoquée par les hauts dirigeants, je m’étais demandée si un malheur était arrivé à Kakuzo Hidemi puis l’avais enfin ouverte, trouvant un ordre de convocation. Je me rappelle encore de ma réaction… Je n’aimais pas que l’on me demande aussi facilement, sans même marquer le motif. Le conseil de Kumo était tout sauf profitable pour la sérénité de notre nation… Je n’avais jamais compris pourquoi les précédents chefs avaient gardé ces êtres séniles et vieillots qui refusaient le progrès… Quand on devait gérer de grandes responsabilités, il valait mieux être seul que mal accompagné. Je l’avais appris au temps de l’akatsuki… Et désormais, je faisais en sorte de pouvoir manier ma barque même en cas de trahison.

« Tu es quand même une grande traitresse…
Ma fidélité pour l’akatsuki a toujours été là.
On peut même dire que tu es restée très attachée à Kumo… »

Effectivement. J’avais déserté ce village lorsque j’avais une quinzaine d’années, le conflit entre mon clan et le raikage de l’époque ayant permis de me faire passer aisément pour morte. Minoue Maboroshi Tsumanashi avait disparu de ce monde et Kaleïs Maboroshi avait fait surface. J’avais fui, longtemps… Ces mois me parurent être des années et je manquai mourir de nombreuses fois avant de commencer à me forger ma propre réputation. Mercenaire aussi discrète que renommée dans le monde impitoyable des chasseurs de prime, j’intégrai de nombreuses bandes, me créant un carnet d’adresses conséquent dans cette existence souterraine. J’appris ensuite à manier mes capacités au-delà de ce que j’aurais pu imaginer… Et deux ans après, je rencontrai Saber Milena qui m’apprit l’existence de l’akatsuki. Je ne me souviens plus de la raison pour laquelle ça causa un choc aussi énorme en moi, mais lorsque je portai pour la première fois ce manteau noir orné de nuages sanglants cerclés de blanc, je sus que je venais de découvrir ma nouvelle voie… Et elle fut tumultueuse. Je connus plusieurs chefs, et plusieurs cycles… Je connus la lune rouge à son apogée ainsi qu’à sa descente où nous retrouvâmes à deux, puis un. Ma haine pour Kumo était démesurée à cette période-là et je bénis Setsuri Hazu lorsqu’il assassina Kanna, Raikage de l’époque, emportant dans sa tombe toute ma haine et ma rancœur. Et je retournai au point de départ… Retour à Kumo sous une nouvelle identité.

« Je me rappelle encore de cette journée… »

Pein m’avait envoyé à Kumo pour que je surveille Setsuri Hazu, allié de l’akatsuki et nouveau Raikage. Homme puissant et redouté de tous, ses capacités dépassaient de loin le commun des mortels et il fallait faire attention à ce qu’il ne nous trahisse pas. Nous avions eu raison de nous méfier car le jour où j’appris qu’il souhaitait doubler nos plans, je dus l’assassiner, frôlant la mort plus près que je ne l’avais jamais été… Et puis Haine Mizaruki était arrivé. Homme sympathique, je savais déjà à l’avance qu’il serait lui aussi occis par l’akatsuki. J’avais créée quelques liens avec lui, ambigus mais intéressant. Nous nous entendions bien et nous nous méfions mutuellement l’un de l’autre… Pour gagner sa confiance, je lui avais avoué le meurtre de son prédécesseur ainsi que celui d’un jeune juunin de Kumo, Hawk Ketsueki. M’en avait-il voulu ? Pas le moins du monde… Il me fit bras droit.
Peu impliquée dans ma fonction, trop absorbée par l’akatsuki qui ressortait de ses cendres, Kakuzo Hidemi pris ma place tandis que je devenais chef de la lune rouge. Nos nations respectives progressant petit à petit, Je tuai Haine en compagnie de Gargonith et Honoo, laissant alors son bras-droit prendre sa place… Et la roue continua de tourner dans le même sens.
Je savais qu’il me faudrait prendre les rênes de Kumo, que ma place commençait à devenir de plus en plus importante… Les citoyens m’appréciaient, les shinobis aussi. La rumeur de mon accession au grade d’ANBU avec facilité avait fait le tour de notre village et bientôt, mon nom fut connu de toutes les lèvres : j’étais l’une des ninjas les plus puissantes de Kumo. Tout ce qu’il me restait à faire c’était attendre mon heure… Et elle arriva plus vite que je ne le souhaitais, je n’eus rien à me reprocher, pour une fois… Et tout commença avec cette lettre cachetée par le sceau du raikage.

« Qu’est-ce qu’ils te veulent, les vioques ?
Je ne sais pas, me confier une mission de grande ampleur, très certainement.
Ils t’ont pris pour leur larbin ! Va les buter… »

Glissant le papier dans ma poche, je pris le temps de prendre un déjeuner copieux dans le bar d’un de mes amis avant de me décider à m’y rendre. J’espérais que ce n’était pas trop ennuyeux…
La tour Raikage se dressait au loin, trônant au milieu du village, étincelante de son marbre blanc. Prenant quelques minutes pour l’atteindre, je pénétrai dans le hall, adressant un sourire au jeune ninja qui se chargeait habituellement de me donner mes missions. Etonné, il me vit gravir l’escalier menant aux étages ce qui n’était pas dans mes habitudes…
Quand j’arrivai à la salle du conseil, je toquai quelques coups et entrai sans attendre de réponse. Là, une dizaine de visages se tournèrent vers moi sans chercher à masquer leur air outré. Haussant un sourcil, je laissai le panneau se refermer en un claquement sec derrière moi et tira une chaise en bout de table avant de m’asseoir d’un air décontracté.

Vous m’avez fait demander, membres du conseil ?

Impertinente, je vous l’avais dit…

Celui qui venait de s’exprimer sans sa barbe évita soigneusement mon regard et je vis ses comparses s’agiter d’un air gêné. Cette situation devenait de plus en plus étrange et je n’étais pas certaine d’apprécier cette ambiance lourde et pleine de mensonge…
Quand un moment de silence fut passé, une vieille femme à ma droite se racla la gorge et tourna son visage vers moi avant de prendre une voix soigneusement mesurée.

Kaleïs Kalinko, membre de l’ANBU et kunoishi appliquée de ce village…

« Houla, je n’aime pas ce ton mielleux… !
A coup sûr, ils vont de lécher le *** pour que tu les aides.
Sans doute, mais en quoi… ? »

… comme vous le savez, Kakuzo Hidemi a quitté la nation, nous laissant un vide à la place de raikage. Selon nos lois, il faut que la personne qui le remplace soit un ninja confirmé, et de préférence, le plus expérimenté de tous…

Je commençais enfin à comprendre mais je gardai un air impassible, me contentant d’hocher légèrement la tête, l’incitant à poursuivre.

… vous… vous avez donc été choisi, si vous l’acceptez, pour le remplacer dans ses fonctions…

La suite n’a pas de réelle importance. Je me souviens avoir accepté avec beaucoup de retenue, attendant de signer tous les papiers pour que, d’un simple sourire, je leur fasse comprendre que leur place dans ce conseil ne tenait plus qu’à un fil… Là, quand la couleur déserta leur visage, je les avais abandonné et avais confié l’organisation de la cérémonie en public à mon ami de la réception. De simple chargé des missions, il devenait secrétaire principal. Belle progression, non… ?

La foule me fixait et scandait mon nom, le poing levé vers le ciel en signe de victoire et d’acceptation. J’étais là, debout sur une estrade au pied de la tour Raikage, issue à trois mètres du sol. Les membres du conseil se tenaient légèrement en contrebas et affichaient des sourires crispés tandis que j’attendais patiemment que l’agitation se calme. Là, dans un silence parfait, je m’avançai lentement, sans chercher à en rajouter, mes cheveux noirs tombant librement sur mes épaules. Je voyais ces visages pendus à mes lèvres, ces regards qui captaient le moindre de mes gestes… Le rôle de raikage n’allait pas être de tout repos. J’allais bien m’amuser entre la gestion de l’akatsuki et de ce village…
Posant mes mains sur la balustrade dorée, je balayai alors la foule, faisant en sorte que tous croise mon regard au moins une fois. Là, d’une voix mesurée, je pris la parole dans un silence solennel…

Peuple de Kumo, guerriers de la foudre, fille des montagnes et homme de la roche… Je me présente à vous aujourd’hui pour qu’à présent soit marqué l’union entre ma volonté de vous protéger et le soutien que vous m’apporterez. Peuple de la foudre, sachez que dès maintenant, notre pays étincellera dans sa splendeur… Et que personne ne pourra nous arrêter.

Elle éclata en liesse, son cri uni et solidaire s’élevant vers le ciel comme la promesse d’une nouvelle ère. Levant une main en guise de salut, je ne pris pas le temps de savourer ma victoire que je me détournai alors, délaissant cette ambiance festive afin de retourner vaquer à mes occupations. Tout allait changer, plus rien n’était comme avant…




avatar
~ Fondateur & Ninja de Jiyuu ~
Vijay Jagdish~ Fondateur & Ninja de Jiyuu ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 5547
▌Age : 24
▌Inscription : 09/03/2008

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
203/1000  (203/1000)
| Âge du personnage | : 26 ans
Voir le profil de l'utilisateur http://www.naruto-ninja-rpg.com
MessageSujet: Re: Nouvelle ère. Ven 26 Oct 2012 - 20:22

14 pts.

Nouvelle ère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» Mission de rang D : Préparation d'une nouvelle ère
» Hunger Games - La nouvelle ère - RPG
» [RP Équipage] Une nouvelle ère
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de la Foudre ~ Kaminari no Kuni :: Kumo Gakure no Sato :: Place principale :: Centre ville-