Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Noir et Blanc, Rouge et Doré...deux femmes, le sable, un voyage. (PV Mana)

avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Yuna Shirayuki ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 28
▌Age : 24
▌Inscription : 01/10/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : C / 13
| Points Naruto Ninja RPG | :
0/1000  (0/1000)
| Âge du personnage | : 17 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Noir et Blanc, Rouge et Doré...deux femmes, le sable, un voyage. (PV Mana) Jeu 25 Oct 2012 - 18:13

Dans les lointaines étendues du pays du Vent, une jeune femme seule voulait voyager, une fille de neige...de Kiri...son ample manteau rouge la protégeait du vent ardent de ces contrées nommées les Dunes Interdites...les légendes ne cessaient de croître , a propos de ces lieux...monstres démoniaques...Ninjas errants...on ne savait que peu ce qui rôdait dans la chaleur du désert, le long de cette étendue dorée de sable fin, poétique en quelque sorte, mais trompeuse...une chaleur accablante la journée, et un froid glacial après le crépuscule.

Celle ci marchait, sur la solide surface d'un plateau, épongeant son front...sous son manteau rouge, on ne pouvait voir que deux yeux d'un beau rouge, digne de grenats mirifiques. Aucune marque d'appartenance, elle pouvait être prise pour une simple rôdeuse du désert, une voleuse, mais il n'en était rien. Sous son manteau se cachait l'emblême de Kiri, elle était une Chuunin de ce village...

Elle endurait la chaleur, comme si elle s'était lancé un test d'endurance envers et contre tout, désireuse de voyager et de prouver sa résistance, mais dans ses yeux luisait, outre la gêne occasionnée par le chaud, qui la touchait quand même...on voyait une soif de découverte, elle voulait voyager et faire des rencontres...un but louable !

Peut être qu'elle trouverait de quoi adoucir la peine omniprésente en elle, Kaori...sa famille...toutes ses personnes qui pesaient lourd dans la balance karmique de la tristesse de notre chère demoiselle voyageuse ! Mais au loin, une scène attira son attention...une autre voyageuse seule, de laquelle approchaient une nuée de bandits, telle une volée de charognards affamés, pour la dépouiller...


Mes yeux se vrillaient sur chaque détail du désert, pour éviter une embuscade ou quelconque autre désagréable évènement...qu'est ce qui m'avait pris...je voulais voyager certes...mais cette étouffante chaleur...mes techniques allaient me coûter très cher en Chakra pour atteindre leur plein effet...le Gokkan'Hiryuu allait être dur a accomplir, mais sa puissance pouvait stopper efficacement quelques bandits !

Je ressassais mes pensées , dans cet ordre précis : Pourquoi ? Dans quel but ? Pourquoi ici ?

J'avais une réponse pour chacune d'elle.

Pourquoi ? Je désirais faire des rencontres et découvrir le monde. Peut être allais-je trouver de la compagnie et des amis agréables en ces lieux, et les Pays du Vent et de l'Eau étaient en bons termes, donc en cas de problème, les shinobis de Suna pourraient m'aider. Je me sentais donc en toute relative sécurité.

Dans quel but ? Pour trouver des gens a connaître, a voir du pays et vivre de nouvelles experiences Même ci cela se recoupait avec ma pensée précédente, au fond de moi, je voyais les différences entre toutes, avec le désir lointain d'un contact humain, qui ne se terminerait pas dans une symphonie de douleur et de tristesse.

Pourquoi ici ? Autant faire le plus dur d'abord, et en plus, les légendes qui entouraient cette sableuse place me donnaient envie d'aller la découvrir.

En réfléchissant, je vis une jeune femme seule...avec des bandits qui commencèrent un raid sur sa personne,et pensant que ce serait peut être le début de ce contact tant désiré, je m'élançais aussi vite que possible pour la défendre, mes pas se faisant véritablement rapides et souples pour la rejoindre au plus vite.

A distance de combat, je projetais d'abord un kunai pour blesser gravement un bandit a la jambe, puis je pris pied pour la défendre, en prenant la place du bandit blessé...j'étais près de cette jeune femme, parée a lutter pour notre survie, malgré le fait que je la connaissais absolument pas.

Ses cheveux noirs et les miens blancs créeaient un magnifique contraste au zénith de cet endroit farouche, et le sang qui se répandait formait une fleur pourpre , qui suintait lentement en souillant le sable doré. Elle était en voyage tout comme moi, semblait-il, et je voulais absolument mieux la connaître, visiblement, nous étions liées par ce frisson de l'aventure.

Je ne prononçais que ces quelques mots, rapidement.

"Je suis une alliée, ne t'en fait pas...je suis la pour t'aider. Prépare toi a les affronter..."

Après cela je me mit rapidement en garde, rapide comme une féline en chasse, dos a dos avec la jeune femme, en fixant les bandits du regard, je dégainais mon katana, et expédia une autre salve de projectiles, commençant un engagement, nos lames tintant l'une contre l'autre.

Je gardais un oeil sur la femme, voir comment elle se défendait dans ce combat, et elle pouvait me voir me défendre comme une lionne pour notre survie a toutes deux.

Je pensais : "Bonne chance, belle inconnue, nous devons nous en tirer."

Le combat avait commencé.
avatar
~ Chuunin de Kumo ~
Mana Geisha~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : 1er avertissement
▌Messages : 124
▌Age : 21
▌Inscription : 20/10/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 12 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
14/2000  (14/2000)
| Âge du personnage | : 16 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Noir et Blanc, Rouge et Doré...deux femmes, le sable, un voyage. (PV Mana) Jeu 25 Oct 2012 - 20:33

Rencontres du désert

 
 
 
 
Son voyage débutait. Enfin...

Sous ses pieds, le sable se moulait, engageait une empreinte qui avait épousé la forme de ceux-ci d'une exactitude qui consitutait probablement les mystères qui entouraient ces dunes et ces vastes étendues de champs dorées. Des allos lumineux parcouraient sa traversée, dure et pénible, pour elle qui, pourtant, connaissait le désert depuis sa tendre enfance. Habituée à des chaleurs extrêmes, à devoir vivre sur des réserves d'eau minimes et qui s'épuisaient aussi vite que les perles de sueurs qui glissaient le long de son front furent nombreuses, la voyageuse originaire du village caché du sable acceptait sans aucune protestation le poids des rayons qui s'abattaient sur ses fines épaules, affaissées, ses bras trainant le long de son corps.

La lumière soutenue du soleil finit par ralentir le rythme de sa marche, jusqu'à y mettre fin. Rien qu'un moment. Le katana glissé dans son fourreau, lui-même dissimulé dans les plis du tissu rouge sang entourant sa taille, ne lui parut jamais aussi lourd qu'à cet instant. Son sac, quant à lui, ne pesait pas moins que cette arme avec laquelle elle s'était habituée à voyager.

S'arrêter? Son sensei lui aurait déconseillé vivement cette initiative. Le désert était un mauvais ami, surtout quand aucune ville ne pouvait être aperçue dans les environs; il vous emprisonnait dans une cellule chaude, ardente, où la lumière parait ne jamais vouloir s'éteindre et où une nuée de sables vous piquent les yeux. Les traits de khôl dont étaient contournés ses yeux éloignaient ce dernier risque d'elle, mais la chaleur et la lueur soutenue de l'astre solaire... ne possédaient, proprement dit, aucun remède.

La jeune femme, le souffle rompu par cette pression qui étouffait ses poumons en manque d'oxygène, jeta, par-delà ce siège infini de sables et de dunes, les deux prunelles rondes et lisses, sombres et d'une claireté louée encore une fois à celui qui rendait à ces lieux leur couleur dorée. Si elle s'était engagée seule dans cette interminable, mais tout juste naissante lutte contre le désert, c'était pour eux. Eux qui l'avaient aimé et qui, injustement, le lui avaient été enlevés.

Son image ondulant parmi les vagues de chaleur qui remuaient, doucement, dans cet espace creux qui dormait en lévitation au-dessus du sol doré, une petite tâche blanche perdue quelque part dans cette immensité pour laquelle était reconnu le pays du vent, la déserteuse se remémora...pensa...

C'est pour eux, que j'accomplirai tout cela...

Poussée par un souffle nouveau, la voyageuse inspira profondément et paracheva ses longs tracés d'empreintes qui marchaient d'une manière parfaitement parallèle le long de cette faible pente de sables. Mais sa résolution fut interrompue au bas de la dune, son attention irrémédiablement détournée par cette foule qui l'encerclait, imperceptiblement, sous ses yeux ronds d'incompréhension.

Le désert était véritablement un mauvais ami.

Des pilleurs... je redoutais leur venue...

Le seul objet de valeur qu'elle possédait était dissimulé dans le fourreau à sa taille et non, lors d'aucune bataille, quelle que soit sa situation, la kunoichi n'abandonnerait son arme. Cette dernière signifiait tant à ses yeux. Un honneur. Un maitre. "Abandonner son arme suffisait pour perdre le combat", là furent les paroles de son défunt sensei.

Paix à votre âme, Aki-sama.

Ses empreintes s'encrèrent plus profondément dans le sol du désert. L'adolescente se prépara à recevoir la première attaque de l'ennemi. Une oeillade à gauche. Une oeillade à droite. Tous ou presque revêtaient des habits noirs par la poussière et tous les résidus qu'il était possible d'amasser tout au long d'une vie dans ces contrées. Le visage bruni de certains désignaient une faim encore plus puissante que la soif de la mort en ces lieux, celui-ci creusé d'une profondeur aussi importante que celle des vastes ravins d'un pays pas si lointain au sien.

Piller, tuer... et tout cela pour une questin de survie. Tuer pour ne pas l'être. Quelle drôle de philosophie...

Les bandits chargeaient, la jeune femme, mise en garde, exécuta de vastes mouvement des bras afin de décrocher les multiples aiguilles dissimulées dans les manches amples de son kimono d'un blanc pûr, peut-être un peu trop pour sa personne qui avait déjà tâché ce merveilleux habit de liquide impure et abominable dont chaque homme, pourtant, regorgeait. Cependant, elle n'eut pas encore esquissé un geste, que l'un de ses adversaires geignait déjà de douleur.

Un kunai faisait couler abondamment le sang de la jambe de l'ennemi, à seulement deux pas d'elle. Son instinct guida son regard sur cette ombre. Cette ombre rouge, à la longue chevelure blanche et aux yeux d'une couleur pénétrante. Celle du ruby. De ce bijou qui constituait chaque trésor.

Le teint de sa peau, les marques de fatigue qui sévissaient sur son visage. Aucun doute. Une certitude. Il s'agissait d'une étrangère du pays du vent. Une voyageuse probablement. D'un instant à un autre, le bandit qui lui faisait obstacle fut soumis et cette jeune femme, qui ne devait certainement pas être beaucoup plus âgée qu'elle, prit sa place.

Sa posture... Tout laissait à penser qu'elle s'apprêtait à la défendre. A les défendre, à présent qu'elle s'était mêlée à son tour à ce cercle de vautours du désert.

Notre protagoniste, ancienne kunoichi de Suna, fut étonnée de son interaction et comme pour ne pas faire mentir ses précédentes présomptions, ses yeux lui montrèrent la rose de sang qui naissait au coeur de cette terre infertile, sur ce parterre de sables doré.

Pourquoi...

La voix de l'inconnue la tira de sa courte réflexion.

"Je suis une alliée, ne t'en fais pas... je suis là pour t'aider. Prépare toi à les affronter."

Ses paroles annoncèrent le début d'un combat. Ses acquis en tant que kunoichi tira la jeune déserteuse dos à cette femme qu'elle ne connaissait guère... mais qui pourtant lui inspirait une confiance qui, elle le pressentait, ne la trahirait pas.

Le soleil frappait encore. Le ciel se teintait d'une étrange couleur jaunâtre à cause de la chaleur. Les teintements de katanas et sabres qui s'entrechoquaient remplirent un silence qui paraissait, pourtant, indélogeable.

Il suffisait de quelques mots pourtant, pour le pousser de son pied d'estale.

Je n'userais de mes techniques qu'en cas d'extrême nécessité. Récupérer des forces, ici, là où l'eau ne coule guère... n'est pas tâche facile. Je dois conserver mes réserves...

Décidée à se battre sans l'aide immédiat de son affinité, la kunoichi du sable réitéra ses longs gestes de bras et, sans que les bandits qui la confrontaient n'y prêtent grande attention, des aiguilles sorties de ses manches amples vinrent feinter l'air pour trancher à vif leur chair. Deux déjà tombaient à terre. Le tissu continuait de frotter sa peau mâte et encline à ce contact de la soie, son fourreau demeurant plein et invisible aux yeux qui l'épiaient.

Esquive, esquive, frappe. Rudiment du Taijutsu que la jeune femme ne fut pas longue à mettre en pratique. A quelques mètres d'elle, l'inconnue se battait, katana en mains. Elle aussi la surveillait.

L'être humain est méfiant de nature, songea-t-elle tristement, mais c'est bien cette méfiance qui le rend humain.

Les opposants demeuraient nombreux malgré ceux déjà à terre. Et le combat ne débutait seulement...

La force du soleil, de ses rayons s'exerçant sur ses épaules fatiguées par le rythme soutenu des combats, la déserteuse vit ses mouvements, pourtant si précis, s'amolir, ralentir sans qu'elle n'ait mot à dire. Sa réserve d'aiguilles ne se vidait pas encore de ses dix pourcents, multitudes jalonnant déjà le sol sur lequel valsaient ses pieds et ceux des autres qui l'entouraient, mais sa précision s'affaiblissait.

Le soleil. Toujours ce maudit soleil et son emprise sur les habitants du désert. Elle serra les dents, tentée d'invoquer l'une de ses techniques Fuuton afin de "raffraichir" un peu cette atmosphère lourde qu'était la leur. Mais elle ne se devait pas de faiblir. Sa compagne de bataille, elle, ne faiblissait pas.

Incertaine de cette affirmation invérifiée, la kunoichi improvisa un coup d'oeil du côté de l'inconnue. Une inconnue dont la vie fut menacée d'un katana aux allures menaçantes à seulement quelques secondes de lui trancher un bras, et peut-être même la gorge.

"Attention!"

Un cri étouffé suivit sa mise en garde. La jeune femme fut prise de court par le bandit auquel elle livrait bataille et duquel elle avait délibérément dérivé, et cette distraction lui coûta une magnifique entaille au niveau du bras. La plaie n'était que superficielle mais la douleur la tirailla une seconde.

Une seconde fut où elle ne posa plus les yeux sur la voyageuse aux cheveux blancs....

 
 
 
 
 
 
 
 
 
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Yuna Shirayuki ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 28
▌Age : 24
▌Inscription : 01/10/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : C / 13
| Points Naruto Ninja RPG | :
0/1000  (0/1000)
| Âge du personnage | : 17 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Noir et Blanc, Rouge et Doré...deux femmes, le sable, un voyage. (PV Mana) Ven 26 Oct 2012 - 8:10

Telle deux féroces lionnes, nous luttions corps et âme dans ce combat pour la survie, chacune donnant tout ce qu'elle avait pour mettre en déroute ces damnés du désert, j'entendais la pluie d'aiguilles qui tombait sur ces bandits, souriante en écoutant la musique de leurs cris de douleur et d'agonie.

De mon côté, j'en avait tué quelques uns, par de savantes bottes au katana, Dan'tou ruisselant du fluide vital de mes adversaires...je souriait, faiblissante, mais toujours farouche, quand soudain, la voix de ma compagne d'armes retentit, musicale malgré le cri d'alerte qu'elle avait projeté a mon attention.

"Attention !"

Je vis rapidement le katana, et put le repousser d'un coup du mien, mais il laissa une entaille sur mon épaule gauche, et grimaçante, je tirais un kunai de son étui, pour le planter directement dans l'oeil de mon adversaire, qui tomba dans un hurlement de souffrance.

Je n'avais pas le choix. Ils étaient nombreux, et nous avions une blessure chacune, par chance, les armes de ces ruffians n'étaient pas enduites de poison de scorpion, comme c'était souvent le cas, mais je me dressais, après avoir repoussé ceux qui m'attaquaient...

Mon chakra blanc luisait autour de moi, dans une aura radieuse, et la transpiration coula bien plus de mon front tandis que je mettais énormément de chakra pour pouvoir utiliser mon Kekkei Genkai malgré la chaleur accablante...ca nous rafraichirait, et abattrait des bandits...

J'allais sans doute être épuisée après, mais ma voix ne fléchit pas d'un brin quand les mots sortirent de ma gorge.

"Yukiton ! Gokkan'Hiryuu !"

Avec difficulté, le climat devint soudainement bien plus froid, comme si la température avait baissé de plusieurs dizaines de degrés, et depuis le ciel, qui se couvrait de nuages grâce a ma techniques, une masse blanche grâcieuse, un dragon très élégant rugit, terrifiant avant de s'abattre sur les bandits, en écrasant un bon nombre d'entre eux sous sa masse plutôt imposante.

Cependant, malgré l'eau qu'elle avait fait en fondant presque instantanément au contact, et le frais bienfaisant qui nous entourait désormais, j'étais...épuisée, après cette seule techniques, les jambes qui tremblaient légèrement...une technique neigeuse, de rang B en plein désert...c'était une folie, mais je ne comptais pas mourir, ni laisser mourir celle qui était a mes côtés, dans cette si intense lutte.

Je repris mon katana, et acheva les bandits qui étaient au sol a cause du dragon, puis je rejoignis la bataille aussi vite que je le pouvais, chutant tout de même une fois sur le chemin, avant de combattre aux côtés de mon alliée. Nous étions deux a faire face au reste du groupe, étant donné que ceux de mon côté étaient morts...

Je ne pensais pas être d'une grande aide, mais pour l'honneur et pour elle, je devais encore tout donner, faire ce que je pouvais pour cette jeune femme si jolie, que j'avais décidé de sauver, car après tous les évènements qui avaient bouleversé ma vie, je ne pouvais laisser une jeune fille seule se faire attaquer voire pire par une bande de bretteurs du désert.

En elle, je sentais le même épuisement qui m'avait gagné, mais nos adversaires souffraient aussi du climat, a voir leur posture plus détendue avec le froid que j'avais fait, donc leur fatigue était aussi présente, et nous avions toutes nos chances de gagner, c'était mes pensées en reprenant la lutte, redoublant d'efforts.

Ma lame continuait a percuter celles de mes ennemis, mais je récoltais une blessure légère au flanc, après qu'une lame ait passé ma garde. Mes coups étaient précis, et encore forts, mais bien moins rapides, plus mous, a cause de l'exténuation qui m'avait prise...

Je faisais confiance a mon alliée pour les battre, nous réussirions...

Toutefois, même si la température était bien plus basse, le soleil n'allait pas tarder a reprendre ses droits, et nous replonger dans la fournaise dans laquelle nous avions débuté l'affrontement, il fallait que nous ne tardions pas trop, car si la chaleur s'y mettait, nos forces allaient sans doute encore baisser...la baisse de température devrait encore durer quelques minutes, mais pas plus, tel était le pouvoir de mon Yukiton.

"Allez, on y va , alliée du désert !"

Je lui souriais après avoir prononcé ces mots, pensant ainsi l'encourager, comme une preuve de la victoire que nous allions désormais obtenir grâce a notre courage et aux forces qui nous restaient, même si les miennes étaient désormais plutôt bien basses...
avatar
~ Chuunin de Kumo ~
Mana Geisha~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : 1er avertissement
▌Messages : 124
▌Age : 21
▌Inscription : 20/10/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 12 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
14/2000  (14/2000)
| Âge du personnage | : 16 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Noir et Blanc, Rouge et Doré...deux femmes, le sable, un voyage. (PV Mana) Ven 26 Oct 2012 - 17:04

De la fraicheur en plein désert?

 
 
 
 
Un frisson lui parcourut l'échine.
 
Ce froid soudain eut l'effet d'un choc électrique sur ses muscles engourdis par l'emprise du soleil. Un soleil qui s'estompa à une lenteur mesurée. Une disparition que la kunoichi du désert n'eut la chance d'admirer, préoccupée par ceux qui la cernaient et qui continuaient à accaparer son regard.

Une bourrasque aux allures des plus grandes tempêtes frappa son visage de plein fouet, et ses yeux devenus secs se fermèrent aussitôt pour réhydrater ses pupilles en manque d'eau. Ses instincts demeurant malgré tout, l'un lui dictant que son adversaire, pour le moins intimidé par ce subit changement de climat, fut sur le point de l'achever d'un coup mortel à l'aide de son arme tordue, la jeune femme fléchit la jambe et assena un coup de poing sous la mâchoire du bandit. Un craquement lui indiqua qu'elle lui avait cassé quelques dents, peut-être même la mâchoire toute entière.

Dos à la tempête, elle daigna ouvrir les yeux et elle vit le coeur de des turbulences climatiques qui agissaient sur les Dunes Interdites. Le chakkra qui émanait du corps devant elle fut d'un éclat feintant les douces ténèbres qui s'installèrent sur cette parcelle du désert où une nappée de nuages couvrait le ciel. Cette lumière, cette aura d'une puissance méconnue par la déserteuse, paraissait dévorer l'air qui pourtant, s'abandonnait à elle.

Le chant des dunes sonna, pour la première fois, comme une mélodie harmonieuse et grisante, au contraire du requiem que jouaient quotidiennement les vastes étendues sablonneuses qui meublaient l'entièreté du pays du vent.

Le souffle du Dieu invisible de ces contrées effleura le tissus de ses vêtements... d'une étrange fraicheur, jusque-là méconnue de la jeune fille du vent. Sa nuque, dénudée à cause de la rafale qui avait repoussé ses cheveux ténébreux au-devant de ses épaules, fut également remercié par ce cadeau gelé, mais qui lui produisit un bien incontestable et bienvenu suite à ces longues minutes de combat. Les sourcils, longs et fins, du dragon qui tatouait son dos, furent également spectateurs du spectacle qui se joua devant ses yeux.

Alors les oreilles, depuis plusieurs minutes sourdes, de la kunoichi, s'ouvrirent instantanément à l'annonce impérial du dragon qui rugissait de son lit de nuages au-dessus de leurs têtes. Et alors que l'animal mythique entama son incursion vers le sol, la jeune femme, elle, dut s'en détourner pour esquiver coups et mauvaises tentatives de meurtre qui lui furent adressés.

Un bruit mate, un bruit d'eau, attira de nouveau le regard curieux de l'adolescente qui n'avait cessé d'être surprise. De l'eau s'écoulait docilement dans les sillons de sable mouillé, un liquide rougeâtre se diluant par endroit dans ces minuscules rizières infertiles. Son coeur se serra, la cause lui paraissant aussi inappréciable que l'oasis tant recherché par les nomades qui parcouraient les différents déserts du pays.

Esquive, esquive, frappe.

L'inconnue acheva sa dernière victime d'une section directe faite au katana. Elles flageolaient tant, ses jambes! Une brise aurait pu la renverser. Une once de pitié piqua l'âme de l'adolescente qui l'observait fermer les poings et accourir en sa direction que plus courageuse.

La volonté de l'homme est un bien grand mystère...

Un débris de lumière pétillait à la surface de la peau terne de son alliée toute de rouge revêtue. De petites étincelles qui la rendait radieuse, alors qu'elle brillait de par son obscurité. Ombre parmi les ombres. Et ce statut n'était pas là pour lui déplaire.

Le combat se poursuivit sur sa parcelle, désormais partagée. Alors que la jeune fille sombre ne désirait user de son katana, trop maladroite celui-ci en ses mains, celle qui dégageait une bonne majorité des ennemis, elle, cette fille de lumière, s'en servait d'une ardeur incontestable et qui ne deviendrait que plus chaude, au fil que le soleil reprendrait de ses droits.

Esquive, esquive, frappe.

Tant de corps dormaient sur le sol, mais il en restait. Encore. Non pas aussi fatigués qu'elle, luttant apparemment chacun à leur tour, dans un manège dérisoir et dont les allées et venues alourdissaient, un peu plus à chaque tour, les jambes, les bras, de ces jeunes filles qui suaient d'espoir. La déserteuse dansait au milieu de ses adversaires, puisant dans son inépuisable arsenal d'aiguilles tant que possible, bien que l'engagement du corps-à-corps, à chaque minute, semblait inévitable. L'inconnue, quant à elle, dardait chaque opposant d'un regard sauvage, avide de victoire, malgré l'affreuse réalité qui faisait trembler ses jambes.

Et là eut lieu le tant redouté coup, qui brisa la défense, ne cesse qu'une seconde, de celle qui la soutenait corps et âme dans cette bataille qui n'était, après tout, pas la sienne.

L'être humain est une bien étrange créature... songea-t-elle à cette pensée.

Ses paupières quémandèrent repos, son souffle s'affaissa, quand l'interaction de deux bandits la réveilla et la contraignit à reculer. La chaleur ouvrait la porte du ciel brumeux, une lumière chatoyante éclairant les corps morts du champ de bataille. Durant la poursuite de cette lutte impitoyable, la jeune femme du vent crut percevoir une voix...

"Allez, on y va, alliée du désert !"

Et quand elle en vérifia l'origine, elle rencontra ce sourire débordant de confiance qui s'esquissait sur le visage de l'inconnue. Les effets bienveillants de cet acte, toutefois, glissèrent sur la peau foncée de la guerrière, insensible à ce genre de marques dont elle ne jugeait pas les talents de guérison. Mais en voyant toute la volonté lisible sur le visage de son alliée, la jeune fille mima comprendre, détourna les yeux et pointa sa prochaine victime du regard.

Ses prochaines victimes. Ses réserves de chakkra demeuraient quasiment intactes grâce à son jeûne de cette matière qui l'aiderait considérablement dans l'avancée du combat.

Le long de ses bras, à l'abri des regards indiscrets, l'adolescente insuffla une infime part de chakkra aux aiguilles qu'elle dissimulait. Visant, dans la vague étendue floue qui se dressait devant elle, les quelques ombres qui osaient s'y présenter, elle croisa les bras devant elle, pour ensuite les élancer dans un ultime mouvement pour dégainer ses armes de jet, qui fusèrent l'air d'une rapidité telle qu'aucune ne donna la possibilité d'être contrée.

Son affinité Fuuton... jamais elle ne la dévaloriserait. Un de ses ennemis s'écroula sous la vitesse et sous la mort qui lui chuta dessus, ce lourd fardeau qu'il ne perçut, cachée dans l'ombre des deux aiguilles qui lui avaient perforé le front. Un autre ne fut seulement blessé que superficiellement, à cause d'un manque de précision due à la fatigue, à cette chaleur étouffante... la jeune fille humidifia à nouveau ses yeux et repartit au combat.

Un regard, jeté au hasard, cette voyageuse qui l'observait une seconde, puis une autre, sans qu'elle ne réagisse. Elle aussi lui montrerait la grandeur de son nindô.

Le contact du manche de son katana lui procura un frisson aussi grisant que celui du froid un peu plus tôt, et accompagnant la parole au geste vif qui extirpa l'arme de son fourreau, un murmure se fit, à l'ombre d'une lame blanche gravée de son nom.

"Dageki Kaze"

L'affinité Fuuton combla les creux désignant les écritures du dragon, "Hiryuu", qui marquait sa lame. Nombreux bandits voulurent s'opposer à son prochain coup, à celui qui proviendrait de ce long sabre à la couleur claire, et pourtant menaçante à leurs yeux embrumés et cachés par les rafales de sable. Aucun ne prévit le geste technique, pourtant élémentaire, que la kunoichi reproduisit, à la demande de leurs coups d'épées.

Esquive, esquive, frappe!

Une raie de sang s'étala sur le tapis doré par le soleil des Dunes Interdites...

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Noir et Blanc, Rouge et Doré...deux femmes, le sable, un voyage. (PV Mana)


Noir et Blanc, Rouge et Doré...deux femmes, le sable, un voyage. (PV Mana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Deux femmes ne font jamais bon ménage [Terminé][+18 ans]
» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]
» [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |
» On ne réveille pas deux femmes qui dorment [Synn]
» Deux femmes, des diamants et un homme, drôle de recette !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Vent ~ Kaze no Kuni ~ :: Pays du Vent :: Grand désert :: Dunes Interdites-