Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Mission rang S

InvitéInvité
MessageSujet: Mission rang S Dim 28 Oct 2012 - 13:11


























TITRE DU RP




Ce matin était différent des autres... Quelque chose de familier... Comme un vieux film qu'on venait de revoir après plusieurs années à ce refuser de le revisionner. Oui, depuis plus de trois années c'était la première fois que je commençais une journée dans ce village.. Kiri no Kuni, un village que j'avais tellement détesté et désormais j'allais y repasser une partie de ma vie, comme Junin de ce village, si on me l'avait dit je n'y aurais jamais cru. Un foyer était joins à mon poste, ainsi je pouvais vivre dans ce village avec un éternel confort, en vérité, cette petite maison me rappelait mon ancien foyer dans ce même village, que de souvenirs, cela me faisait vraiment bizarre, une sensation de déjà vu dont je me serais bien passé. Je me levais, j'étais torse nue laissant mon torse musclé apparent par les fenêtres, je déjeunais léger, un jus de fruit et quelques tartines ornée de beurre. Après cela j'allais à la douche puis alla m'habiller. Mon Kimono, désormais je remettais le Kimono que j'avais mis à Kiri et Kumo sans la veste de l'Akatsuki pour le recouvrir, non à la place j'avais un très ancien bandeau, le bandeau de Kiri no Kuni qui certifiait que j'étais désormais un ninja à la solde de ce village. Plus je fixais ce bandeau, plus la rage m'envahissait, jusqu'à ce qu'elle éclate, je saisissais le bandeau puis le lança dans un meuble brisant les jointures des étagères et faisant tout tomber, les objets fragile ce brisaient provocant un vacarme assez insupportable, ce même vacarme attira les regards des passants et de certaines jolies fille qui pouvaient admirer la musculature de l'héritier du grand clan Manjome. Ma réaction avait été absurde, lancer le bandeau, tsss j'étais d'un pathétique, je m'habillais puis alla le ramasser avant de la mettre sur mon front, cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas porté de bandeau, cela avait provoqué une sensation assez bizarre, comme un sentiment de rédemption, mais en vérité rien de tous cela n'était vrai, je n'étais pas à Kiri par rédemption mais c'était ma mission que d’infiltrer ce village, je devais me faire passer pour un des leurs, comme ci j'allais leurs pardonner leurs actes passé, je m'étais juré de revenir dans ce village qu'en tant que Mizukage, mais il semblerait que mes projets furent quelque peut contrarié pour le moment, j'allais prendre le pouvoir de l'intérieur tôt ou tard de toute façon, la patient était une vertu ninja et j'allais en faire preuve, même si plusieurs années allaient devoir s'écouler, jamais je ne ferais réellement partit de ce village, un village où la fierté n'est pas de vigueur, les coups bas à Kiri par contre sont une chose de très courant un peut comme une coutume. Ma haine envers ce village n'avait jamais faiblis malgré le temps, au contraire elle n'avait fait que ce renforcer. Je posais un regard féroce sur ce village qui m'avait tant blessé autre fois, mais la vengeance est un plat qui ce mange froid comme on dit, et aujourd'hui le plat commençait à ce refroidir et le vent quant à lui à changer de direction, oui désormais il me poussait, il me poussait vers la tour de Mizukage, il me poussait au pouvoir.

Oui je sortais de ma petite maison en bois, le soleil tapait fort en ce jour à Kiri no Kuni, mais on pouvait apercevoir au loin des nuages menaçant qui ce dirigeait en direction du village, les passants semblaient profiter de cette vague de chaleur, femme en maillot de bain hommes torse nue tenant un verre remplis d'un breuvage venant des iles dans la main ne ce faisaient pas rare aux alentours de la place principale, oui une ambiance décontracté régnait dans le village, c'était sur, personne ne ce doutait que les forces obscures qu'ils croient repousser depuis tant d'années ce trouvaient dans leurs village et avait même été intégré à leurs rangs. Pas même les forces spéciales. Je n'avais pas été suivis une seule fois depuis mon arrivé et avait rarement croisé des Shinobis, ils étaient sans doute tous en mission pour les villages et pays voisin. D'ailleurs j'allais devoir en effectuer aussi des missions, après en tout désormais j'étais un Junin de Kiri, enfin pour tous le village c'était ce que j'étais et j'allais devoir jouer mon rôle à la perfection, et pour faire rien de mieux qu'une mission importante, oui j'allais devoir effectuer une mission de rang S, non, c'était trop élevé pour une nouvelle recrue, une mission rang A était plus probable, oui j'allais tenter de me faire attacher à une mission de rang A que j'allais devoir réussir à la perfection ainsi je serais bien vu, j'ai toujours été un maitre dans l'art de la manipulation, et j'ai toujours adoré pouvoir jouer le rôle du traitre, car j'ai toujours sur que je faisais cela pour une noble cause. La paix est la plus noble des causes même si celle-ci ne devait régner que sur un seul village elle était une cause magnifique et pure, même si le chemin que j'allais devoir parcourir jusque la liberté croisait souvent les plus sombre recoins des ténèbres, il était désormais trop tard pour faire marche arrière. J'avançais dans la grand tour où résidait le Mizukage en personne, c'était extrêmement agité par là bas, des ninjas faisaient des vas et viens non stop, sans doute une grande dose de missions venait d'être distribué, je n'en savais rien je ne m'étais pas encore suffisamment intéressé à la nouvelle situation du village, et à vrai dire, je m'en foutais complétement. Je airais dans les couloirs du palais, avançant vers mon destin, vers une mission, j'arrivais devant la porte du Mizukage quand un espèce de secrétaire osa m'interrompe. "Gargonith Manjome c'est bien vous ? Oh vous êtes de retour, maitre Mizukage n'est pas là pour le moment.. Mais nous avons une mission pour vous." Il me donna le papier avec inscrit dessus ma mission puis s'en alla en courant, c'était quoi ce bordel, il était pressé à un point qu'il ne m'avait pas laissé le temps de répondre et avait parlé à une vitesse déconcertante, ça semblait être la panique.. Qu'était-il arrivé à Hijikata le Mizukage ? Mmmh j'y réfléchissais avant d'en conclure une chose, ce n'était pas mes affaires, je descendais les escaliers du palais avant de me retrouver dehors et de lire à quoi allait consister ma mission. "Allez dans le palais d'un des seigneurs du pays de l'eau, la direction est indiqué sur la carte ci dessous, vous devrez protéger la princesse et résoudre le mystère des meurtres, car en effet des meurtres sanglant mais discret ont lieu tous les soirs dans le palais, trouvez le coupable neutralisez le et empêchez que trop de personnes perdent la vie. Bonne chance." Une mission assez alléchante, des meurtres sanglant, une enquête, oui c'était le genre de missions dont j'avais longtemps rêvé lorsque j'étais Shinobi à Kiri, je ne montrais pas ma joie mais elle était telle que mes lèvres formaient un angle montrant ma satisfaction.

Je chiffonnais le papier avec ma mission inscrite dessus avant de le maître dans la corbeille la plus proche avant de me mettre en route pour quitter le village, j'avançais jusque la porte, les personnes qui contrôlaient les sorties et entrés me demandèrent mon nom et prénom pour vérifier dans les registres, ils avaient surement perdu l'habitude de voir ma tête, lorsqu'ils eurent le plaisir de voir que j'étais officiellement un Junin de Kiri ils ne furent pas radin en excuse et ne perdirent pas de temps pour me laissé passer, je leurs jetais mon regard assassin, et ils semblèrent intimidé par mes yeux rouge sang, oui ça c'était vue sur l'expression de leurs visages, j'avais mis la main sur mon Katana au cas ou les négociations musclé avaient du s'engager, encore des vieux réflexes de l'Akatsuki, j'allais devoir surveiller ça je ne pouvais pas prendre le risque de me faire démasquer et donc de saboter les projets de l'Akatsuki, l'enjeu était tellement plus important que ma simple rancœur personnelle, je m'éloignais assez du village jusque un endroit où personne ne pouvait m'observer avant de composer une série de signes, je ne voulais pas que tous le village soit au courant pour mon Kuchyose, moins ils en savaient à propos de moi et mes techniques mieux c'était. Je posais donc ma main au sol et en gigantesque écran de fumé s'incrusta dans le lieu où je me situais, mais cette fumée fut dissipé par le mouvement d'aile de mon majestueux Cobalt, le grand aigle, le roi des aigles, son plumage était tellement magnifique, c'était la plus belle des bêtes qui existait dans ce bas monde à mes yeux. Je caressais son plumage à l'aide de la paume de ma main, avant de le saisir avec mes bras puissant au niveau du coup afin de lui monter dessus. Il écarta ses ailes d'un mouvement puissant avant de s'envoler d'un saut, on montant en pic j'en étais obligé de bien m'accrocher, la sensation était toujours là et jamais je ne m'en lasserais. Ce sentiment de percer l'apesanteur, comme détruire un mur lorsque l'on décolle, c'était quelque chose d'unique. Je me penchais avec mon aigle afin de lui indiquer la direction à suivre, la carte m'était d'aucune utilité, j'avais vécu tellement longtemps ici que je connaissais le lieu par cœur, les nuages noir de ce matin semblaient désormais ce trouver au dessus de l'île sur laquelle j'allais bientôt faire acte de présence, oui cela ce confirma, j'approchais de l'île et la pluie commençait à ce manifester par de nombreuses rafales, mon aigle puissant tenait la route, mais moi j'étais obligé de agripper de toute mes forces malgré la pression de la grêle et des rafales de vent, j'avais désormais acquis l’expérience des grands changement de climats, passer du temps paradisiaque au temps de tempête, j'en avais désormais fais l’expérience. J'étais désormais au dessus du palais, l'orage commençait à ce lever, je fis mon aigle ce poser dans la forêt qui entourait le château afin que personne ne voie ce dont j'étais capable. Les arbres me protégeaient quelque peut de la pluie, je fis disparaitre mon aigle avant de m'avancer dans la forêt en direction du château, les rosiers étaient les seules fleurs qui résidaient dans cette forêt, une belle plante, mais qui possède de dangereux piquants, c'était pour ça que j'étais obligé de découper la plus belle des créatures qui résidaient dans cette forêt, afin de ne pas me faire piquer, il ne faut pas toujours ce fier aux apparences, et ça, c'était une chose que j'allais particulièrement comprendre aujourd'hui... Les apparences sont parfois trompeuse.

Je pénétrais l'enceinte du jardin du château, c'était le même genre de jardin que dans le comptes de fée, de nombreux buissons taillés, une fontaine au milieu, et à côté de l'allée principale les buissons étaient taillés comme pour former un labyrinthe, les rosiers longeaient le chemin qui menait à la porte, je marchais dans le chemin couvert de graviers, la pluie s'abattait sur mon kimono et les goutes longeaient ma peau laissant le froid remporter la victoire sur ma chaleur corporelle, je montais les marches qui menaient à la grande porte d'entrée une à une en trottinant tel un sportif qui s'échaufferait avant son match ou son entrainement. Je tapais à la porte de mes poings puissant, le bruit avait sans doute raisonné partout dans l'enceinte du château. Moi qui était d'un naturel peut patient, j'avouais que le froid n'arrangeait rien à ce satané défaut, l'envie de rentrer me mettre au chaud commençait à prendre le dessus sur mon bon comportement. On ne fit pas trop atteinte à ma patience, la porte s'ouvra d'un grincement aigu et désagréable à l'ouï. Derrière la porte, une vieille femme aux allures de domestique, elle m'invita à rentrer d'un geste poli. "Je m'appelle Gargonith Manjome, j'ai été envoyé par le village de Kiri pour les meurtres." Oui, je n'y étais pas allé par quatre chemins mais la diplomatie n'avait jamais été mon fort, de toute façon mieux valait jouer carte sur table, j'étais ici pour les meurtres et non pour faire de la politesse ou encore servir de confident ou je ne sais quoi, mon épaule n'était pas ici pour servir de clinexe et recueillir les larmes des proches des défunts. "Si je peux faire quelque chose pour rendre votre séjour le plus agréable possible maitre Junin." "Une fois mon travail terminé, vous pourrez répandre les exploits de l'éclair aqueux." Oui, mieux valait que je me fasse connaitre sous ce pseudonyme la qui était mon surnom depuis mon arrivée à Kumo, on commençait à entendre parler de l'éclair aqueux un peut partout dans le monde désormais, bientôt j'allais devenir une super star, ou encore le plus recherché de tous les criminels, dans tous les cas désormais on allait jamais oublier mon passage sur terre. "Pourrais-je aller prendre une douche et faire sécher mes vêtements s'il vous plait ?" La damoiselle me regarda d'un air ébahit, oui cette demande avait du la surprendre, mais bon je n'allais pas me présenter à un des seigneurs du pays de l'eau dans cet état. " Très bien mais faites vite, sa majesté reçoit des invités de marque à dîner ce soir, et notre bon roi tient à ce que vous soyez présent au souper." J’acquiesçais et me rendait en direction du lieu que la domestique m'avait indiqué, là bas j'y trouvais tous ce qui me fallait pour me laver et étendre mon Kimono. Une fois lavé et coiffé je me rendais vers la plus grande salle du palais qui semblait être le lieu dans lequel on dinait dans ce palais, mes cheveux bleu étaient coiffé de façon à ce qu'ils aient l'air décoiffé sur mon crâne et j'étais habillé d'un pantalon noir moulant ainsi que d'un débardeur noir en col V. Je me rendais dans la pièce, il semblait que j'étais très en retard et très attendu. Oui j'aime prendre mon temps sous la douche... Je saluais tous le monde et prit place à côté de la jeune fille qui ce situait à côté du seigneur, elle ce présenta et m'annonça qu'elle était sa fille. Je n'eut pas besoin de me présenter le riche le fit à ma place. "Je vous présente Gargonith Manjome, un Junin de Kiri qui va résoudre nos problèmes, on ma garantit qu'il était plus que qualifié !" Plus que qualifié ? Mmmh je prenais ça comme un compliment. Je commençais à manger dès que je fus invité à le faire, je n'allais pas faire mon malotru je devais me faire le mieux voir possible. Durant le repas, la princesse qui ce situait à ma droit posait souvent sa tête sous mon épaule, bien qu'elle soit d'une beauté fatale, je la repoussais d'un mouvement de bras, cela allait être mal vu, mais celle ci insistait en mettant sa main sur mon genoux. Je n'avais jamais été aussi gêné... Moi qui croyait avoir fait l’expérience des postures les plus délicate au monde je me trompais, aussi je m'excusais auprès du roi et lui demanda la permission de regagner ma chambre avant de me mettre au travail en utilisant comme prétexte la fatigue du au trajet. Celui-ci ne ce fit pas prier car il accepta de suite, même si en vérité la fatigue n'avait pas encore atteinte mon organisme, j'étais trop mal à l'aise et j'étais obligé de trouver un prétexte pour me défiler. "Cette fille est taré ou quoi ?"

Je regagnais donc ma chambre, me rinçais le visage, commença une série d’étirement qui fut interrompu par un sentiment de présence qui ce confirma avec un bruit. Quelqu'un était dans la pièce dans laquelle ce trouvait mon lit, aussi j'interrompais mes occupation afin de m'y rendre sortant mon Katana de son fourreau, je fouillais la pièce, il n'y avait personne, une fenêtre ouverte, sans doute était ce le vent... Je rengaina mon Katana, j'étais encore trop sur mes gardes ? Mmmh on est jamais trop prudent, j'allais commencer à faire des rondes dans le château quand un crie m'indiqua que j'étais en retard, aussi je partais en courant ouvrant la porte d'un puissant coup de pied de façon à ne pas perdre d'élan, je n'avais jamais eu besoin de me précipiter ainsi, aussi j'arrivais rapidement sur la scène du crime, je n'étais pas le dernier le seigneur arriva quelques courtes secondes après moi. Un des domestiques qui nous servait durant le repas, c'était lui le cadavre qui gisait sur le sol, aucune tache de sang, à part deux ou trois goutes, un trou dans le coup, le corps avait été vidé de son sang comme ci l'on avait tout sucé ou mit dans un récipient, la personne qui avait commis ce crime était surement complètement tordu... Sans doute résidait-elle dans le château, mais avec tous les domestiques qu'il y a ici même un interrogatoire prendrait trop de temps et tous les enfermer dans la même pièce empêcherait l'assassin de ce manifester donc ça serait complètement inutile.... Mmmh j'allais devoir continuer de faire de simples rondes. J'interrogeais certains employés afin de savoir si ils avaient tous été assassinés de la sorte, et ils me le confirmèrent. Dans le lot j'en remarquais un, il avait la larme à l’œil depuis que j'étais arrivé, il semblait complètement dépressif poussé à bout. Je le fixais et il détourna le regard, la jeune princesse était là elle aussi, pendant que je partais elle discuta quelques temps avec le dépressif, peut-être afin de lui remonter le moral. Je regagnais encore une fois ma chambre afin de reprendre mes équipements, je mettais mon Kimono enfilais ma ceinture en cuir noire à laquelle était accrochée deux pochettes une contenant des kunais et du fil de chakra l'autre des Shuriken et des notes explosives, la encore je ressentais une présence derrière moi, je sortais un kunais me retourna et le mettais sous la gorge de la personne qui m'espionnais, c'était la princesse, aussi je baissais mon arme et m'excusais, elle rigola et me poussa sur le lit ce mit à cheval sur mon abdomen et commença à m'embrasser, elle était douce, l'envie de continuer gagnait mon âme, mais plus je fermais les yeux plus l'image de ma douce Kogomi s'affichait dans mon esprit aussi alors que je commençais à la repousser on fut interrompu. Tous ce passa très vite... Un homme rentra en éclatant la porte il sauta sur la princesse et la mordit dans le coup exactement au même endroit que la victime avait été mordu, je composa rapidement une série de signes. "Raiton Kumotai" Mon poing fut entouré de foudre et je mit un violent crochet dans la mâchoire de l'homme qui nous avait surgit dessus, je le tabassais jusqu'à la mort, son crane était éclaté contre le carrelage, une fois que ma pulsion de rage diminua je me retournais, la princesse perdait du sang, aussi je fis une compresse en déchirant mes draps afin de mettre fin à hémorragie.

Les employés et le roi étaient paniqués mais satisfait que j'eus neutralisé le tueur, pourtant quelque chose me paraissais bizarre... Tous simplement le fait que le tueur était la personne dépressive et qu'ils aient eu une discutions avant.... Et le fait qu'il ait fait preuve d'un tel manque de discrétions pour nous attaquer, j'avais appris que toute sa famille était morte dans un attentat il y a quelques semaines... Quelqu'un dont toute la famille venait de mourir ne ce serait pas rabaisser à ce genre de meurtres sans raison.... Et pourquoi récolter le sang des victimes ? Trop de questions demeuraient sans réponse, je sentais que quelque chose clochait.... Qu'il y avait quelque chose qui ne tenait pas la route. Je n'étais pas satisfait de ce dénouement, et jusque maintenant mon instinct s'était avéré être d'une grande qualité. Aussi je demandais au roi de rester une journée de plus avec comme prétexte l'envie de me reposer, je ne voulais pas que le château soit de nouveau apeuré, c'était trop dure d'enquêter dans ce genre de conditions. Aussi une fois la princesse hors de danger, je la raccompagnais dans sa chambre. Une chambre magnifique, incrusté de pierre précieuse avec des mures bleu, des meubles en bois avec des poignées d'or, un grand lit entouré d'un voile bleu pleins de paillettes. Et une grand commode remplie de livres. Aussi étant quelqu'un de curieux de nature je regardais tous les livres. Des livres de romance, mais plus je lisais les titres plus les livres semblaient passer de la romance au fantastique, l'amour entre un vampire et un humain, puis aux livres glauque jusqu'à en arriver sur un énorme livre noir, je lisais le titre dans ma tête. "Elisabeth Battorie" . Aussi je demandais à la princesse de quoi il s'agissait. "Non ce n'est rien. Euh.. Il ce fait tard il va falloir rentrer, bonne soirée." Elle semblait complètement paniqué et me poussa jusque la porte, je savais que Elisabeth Battorie avait été une des comtesses les plus détesté que ce monde eut connu du à des massacres répétitif, mais je ne savais rien de plus à son sujet, aussi je décidais de me renseigner. Je me rendais donc immédiatement dans la bibliothèque du palais, je fracturais la porte, je n'avais pas de temps à perdre il fallait que je sache. Durant ma recherche je fus interrompu par ce qui semblait être le gérant de la bibliothèque. "Que cherchez vous ?" J'étais gêné d'avoir éclaté la porte alors que quelqu'un était présent de la pièce, aussi j'essayais de paraitre décontracté il ne semblait pas avoir remarqué la dégradation. "Un livre... Sur Elisabeth Battorie" Le bibliothécaire semblait surpris il m’annonça que la princesse avait prit le seul exemplaire existant dans cette bibliothèque et que ce genre de livres sanglant étaient surement rarement disponible en bibliothèque. Aussi il m'expliqua l'histoire en détail. Elisabeth Battorie était une comtesse obsédé par son physique, elle était effrayé par la vieillesse, un jour elle ce coupa et depuis ce jour elle fut intrigué par les biens fait du sang, et commença à mordre ses subordonnées jusqu'à les vider de leurs sangs et à prendre des bains avec leurs membres, d'après elle le sang lui aurait permise d'être jeune à jamais.

Oui... Tout était claire désormais... La princesse, elle s'était toujours venté d'être magnifique... L'homme était dépressif, il ne lui était pas difficile de faire pression sur lui et de le pousser à mourir pour elle, des promesses en l'air, ainsi elle s'imaginait que j'allais repartir et pouvoir recommencer ses massacres. Elle était donc complètement taré, voilà pourquoi elle était si proche de moi, je pensais au vieux dicton. "Sois proche de tes amis, mais encore plus de tes ennemis." Oui elle c'était accroché à ce rôle jusqu'au bout, j'avais été idiot, j'avais tué un innocent, j'allais réparer mes erreurs, mais si je la tuais sans preuves j'allais me faire radier de l'ordre, aussi j'avais une idée, je demandais au gérant de la grande salle si il voulait bien m'aider à stopper tous les meurtres, je lui demandais aussi de ne pas poser de questions juste de ce rendre dans le couloir. Durant ce temps la je composais une série de signes et créa un clone que je fis transformer de façon à ce qu'il ait le physique de la victime que j'avais vu, ensuite je me transformais à mon tour en prenant l'apparence d'un des anciens employé dont le bibliothécaire m'avait dessiné le portrait, j'envoyais mon clone à un bout du couloir et moi j'étais à un autre, c'était claire pour moi qu'il allait ce faire tuer, les autres étaient en train de festoyer et elle elle était en manque de sang étant donné qu'elle n'avait pas pu récupérer le sang du dépressif qu'elle avait payé. Il faisait complètement nuit le long couloir n'était éclairé que de petites bougies accroché au mur, j'étais dissimulé de mon côté, j'avais ouvert la trappe des aérations de façon à ce que les voies soient conduites à la salle des banquets, ainsi ils allaient entendre les aveux que j'allais la forcer à prononcer. J'avais aussi ouvert tous les robinets du château et bouché toutes les évacuations d'eau afin de créer une source d'eau partout dans le palais. Oui elle était au rendez vous, je l'entendais avancer vers lui, j'avais utilisé mon jutsu de détection de présence, elle avait, à grand pas, elle s'arrêta devant l'homme lui parla, j'avais oublié intentionnellement de lui préciser qu'elle était la tueuse, sinon il ce serait mit à paniquer et tous devait être parfait. J'entendais ce qu'ils disaient bien que ça soit à voie basse, au banquet ils devaient entendre de simple murmure, elle lui disait qu'elle avait peur, qu'elle avait ressentie une présence et qu'il fallait qu'il aille vérifier. Pendant qu'il passait devant pour aller fouiller la chambre de madame elle ricana et le mordit violemment au coup, les cris de l'homme raisonnèrent partout dans le château. Je réagissais de suite en avançant vers elle transformé, je la neutralisais après avoir composé une série de signe et fait surgir mon dragon aqueux du sol qui la projeta contre un mur moi et mon clone qui étions transformé on avançait vers elle, le choc l'avait sonné elle ce réveillait tant dis qu'on était devant elle, elle cria, j'entendais des pas avancer vers nous. D'une voie rauque je prononçais "Avoues" Mon clone en faisait de même, je lui tripotais le visage et la mordait au coup à plusieurs reprises, apeurée, elle avoua ses crimes tous sans exception. Son père était arrivé à côté, j'avais fais en sorte que toutes les personnes qui résidaient dans le château puissent entendre les aveux. La princesse était en larme et le roi en état de choc, sa fille était taré, aussi me sentant de trop je m'éclipsais puis tapotais l'épaule du seigneur. "Je suis désolé, je vous laisse faire ce que vous souhaitez d'elle, je l'épargne et vous laisse tenter de la remettre dans le droit chemin. J'espère que vous prendrez la bonne décision pour votre royaume, l'enfermement... Aurevoir et merci pour l'hébergement et la courtoisie dont vous avez fait preuve à mon égard." Ma mission était finit, je regagnais le jardin qui m'avait accueilli, oui je comprenais pourquoi les roses étaient présente, j'avais eu une grande leçon aujourd'hui. Les apparences sont parfois trompeuse et il ne faut pas ce fier aux apparences.




Mission rang S

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Un vol au colisée [Mission rang C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau ~ Mizu no Kuni :: Pays de l'Eau :: Cité & Forteresse de la Brume du Seigneur Féodal-