Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Un nouvel associé [pv Kaitaro Nagi]

avatar
 ~ Nanadaime Hokage - Chef du Clan Hyûga - Admin ~
Kitari Hyûga ~ Nanadaime Hokage - Chef du Clan Hyûga - Admin ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 106
▌Inscription : 11/10/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | S / 25 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
36/2000  (36/2000)
| Âge du personnage | : 30 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un nouvel associé [pv Kaitaro Nagi] Sam 3 Nov 2012 - 3:17



Premier contact
Bureau du Hokage, feat Kaitaro Nagi.



- Un looooong et leeeeeeent réveil. Voici les deux adjectifs qualificatifs qui pourraient assez bien qualifier le premier réveil que j'aurais connu en tant que Nanadaime Hokage, c'en était presque inquiétant, j'avais atteint l'ultime place pour accomplir mon nindo, et pourtant, je ne changeais en rien, j'étais le même, les mêmes réveils foireux, les mêmes mimiques du matin, la même manie de tourner la tête à gauche à chaque réveil pour regarder si Sakura dort bien alors qu'elle m'a quitté, et le même noeud à la gorge lorsque je finis par me rendre compte que je suis seul, que cette maison est vide et qu'elle ne reviendra plus. Bref, c'est le même rituel qu'hier qui se répète, simplement avec un titre en plus à mon égard. Malgré la fatigue, je finis par réussir à me lever et me dirige illico presto avec ma mine de zombie vers la salle de bain; après avoir contemplé mon reflet d'une mine totalement deterrée et absente, je commence à me débarbouiller, je descends un thé puis je m'habille en vitesse; ça y est, c'est la 1ere fois que je les porte, mes vêtements de Kage; dans un esprit traditionnel, ils rentrent en parfaite cohésion avec ma tenue traditionnelle quotidienne par l'espèce de "sarouel" bouffant rouge. Cette tenue représente énormément pour moi, si au début je montrais une sorte de symptome d'absence et d'ininteret à ma nouvelle fonction, c'est avec fierté je porte ces reliques d'Hokage.

Je finis par sortir, mon logement était à deux pas de la tour d'Hokage mais on allait bientôt m'en offrir un de fonction, en attendant le mien me convenait parfaitement et la seule raison pour laquelle j'ai accepté l'autre logement c'est... le loyer, non je ne suis pas un rapace. Arrivé au pied de la tour, c'est une ribambelle de respects et salutations qui se suivirent, m'accompagnant dans mon ascension jusqu'à mon bureau où je finis par arriver tant bien que mal... C'était amusant, depuis tout petit, je siégeais de l'autre côté de ce fameux bureau, et aujourd'hui, à 30ans, c'était mon tour, j'étais assi sur le "Trône" de l'Hokage commençant à remplir la paperasse que m'avait laissé mon prédecesseur. Au bout de quelques heures, je commençais à m'interroger sur ma fonction, étais-je véritablement en train de protéger ma patrie en remplissant ces bouts de papiers? Je finis par supposer qu'ils assuraient à mon peuple une prospérité sans égale, remotivé, je me mis à accélérer la cadence jusqu'à entendre un discret toc à la porte.



Kitari Hyûga :
Entrez.

Un ton sec et coupant, un simple mot à pur titre indicatif; ce que cela signifiait, c'était qu'on me dérangeait dans mon travail et que je n'avais même pas besoin de prendre la peine de lever la tête pour m'interrompre dans ma tâche, c'était à l'autre de se soumettre à mes règles dans mon bureau. Je l'entendis prononcer quelques mots mais je ne pus percevoir distinctement ce qu'il cherchait à me dire, dans un profond soupir, je finis par rechigner à lever la tête pour découvrir le visage de mon interlocuteur. Que fut ma surprise lorsque j'aperçus le visage de Nagi Kaitaro, l'ancien bras-droit de Fujita; le Kage qui par son laxisme a failli mener Konoha à sa perte.


Kitari Hyûga :
Je vous reconnais; Kaitaro, écoutez, je n'ai absolument pas compris votre question, mais une chose est sûr, si vous êtes ici pour récupérer votre poste de bras-droit, vous êtes au mauvais endroit, vous avez fricoté dans les complots de l'ex Hokage, et ce Kage était une honte pour le village, respecter son premier mandat encore cela passerait-il, mais comment un shinobi peut-il se permettre de par son laxisme d'abandonner son pays pour partir avec sa dulcinée? Le poste d'Hokage est à pourvoir jusqu'à sa mort, quasiment chaque Hokage est mort en protégeant leur patrie, comment ce shinobi a t-il pu faire une chose pareille à la fierté de notre village?

Malgré la dureté de ma phrase, prononcer ces mots me transperçait le coeur, je repensais à Sakura; nos disputes, nos ébats, nos amours, et si Fujita avait fait le bon choix? Et si moi aussi j'aurais du rester avec Sakura, rester m'occuper de mon enfant? Mais je ne reviendrais pas en arrière; un Kage se doit de protéger son village.


Kitari Hyûga :
Vous considérez sincèrement un homme qui a abandonné son village pour une femme comme un ninja digne à servir? C'en est affligeant, vous pourrez garder tous vos grades, oubliez simplement votre titre de Bras-droit de l'Hokage; je me dispenserai de vos services.

Mon discours commençait à s'orienter vers un but purement provocateur, j'avais commencé en disant ce que je pensais sincèrement de Fujita, mais je commençais à essayer de chauffer un petit l'ex bras-droit pour tester ses réactions et également voir ce qu'il avait à dire pour la défense de son ancien camarade, et si Fujita avait aimé Konoha jusqu'au bout? En toute franchise, moi-même, je ne pourrais répondre à cette question ici maintenant; malgré tout, un doute subsiste, c'est pourquoi l'arrivée de cet homme est parfaite, peut-être réussirai-je à percer le secret de l'ancien Hokage grâce à lui?
avatar
~Chef de l'ANBU de Konoha~
Kaitaro Nagi~Chef de l'ANBU de Konoha~
▌Messages : 1019
▌Age : 23
▌Inscription : 17/12/2008

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
478/1000  (478/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur http://kyoroyuku-no-shinobi.keuf.net/forum.htm
MessageSujet: Re: Un nouvel associé [pv Kaitaro Nagi] Lun 5 Nov 2012 - 22:13


Suis-je …

démis de mes fonctions.
J’étais de retour depuis peu, je savais que je n’avais plus vraiment grand-chose à faire dans le village. Des dizaines de questions se bousculaient dans ma tête, avais-je gardé mon poste, est-ce que j’allais revenir à ma vie d’avant. Je ne savais toujours pas laquelle je préférais mais il fallait que je sache exactement ce qui me restait à faire. Je ne savais pas grand-chose sur le nouvel hokage, en fait la seule information que j’ai c’est que c’était un hyuga. Au bout de tant d’année ce fameux clan avait atteint le niveau extrême de l’excellence. Ce clan avait une certaine réputation, un certain prestige mais cela ne veut pas forcément dire que ce sont eux les plus qualifier pour prendre en charge un village entier. Enfin, ce n’est pas à moi de juger, je n’ai pas à donner mon avis et je dois me contenter de le servir de toute mes forces tant qu’il n’apporte que la prospérité au village car c’est bien là tout ce qui m’intéressait. Allez, maintenant il est plus que temps que je me bouge les fesses et que je me lève.

Aujourd’hui je prenais tout le temps que je jugeais nécessaire pour faire ce que j’avais à faire, après tout il se peut que j’ai de nouveau beaucoup de temps libre. Je pris lentement la direction de ma douche. Je la voulais glacer, oui, j’ai bien dis glacé, c’est de cette manière que nous façonnons notre corps de la façon la plus optimale. Une fois fait je n’eus plus qu’à m’habiller ce que je fis en enfilant mes vêtements les plus basiques. J’étais prêt, je pris lentement la direction de ma porte, il se pourrait bien que ce soit la dernière fois que je la passe avec mon titre de bras-droit même si j’avais déjà l’impression de ne plus l’avoir, depuis le départ de Fujita. Bref, il est temps que j’y aille. J’ouvris la porte. Le soleil pénétra dans mon salon par la porte, et moi j’avais une vue vraiment magnifique sur le village. C’était surement signe que ce serait une belle journée, en tout cas je l’espère. Je posai un pied dehors, puis le second avant de fermer la porte derrière moi. Je pris alors la direction de cette tour dans laquelle j’avais passé beaucoup de temps et eux tellement de souvenir, bon comme mauvais.

Je descendais la petite pente, qui séparait ma maison et le reste du village car oui je vis assez loin du centre-ville du village. La brise fraiche qui caractérisait Konoha était présente et faisait mes cheveux s’agiter en passant quelque fois devant mes yeux ce qui gênait quelque peu ma vision mais rien de bien méchant. Au bout de trois bonnes minutes de descente j’étais enfin arrivé dans le centre-ville du village. C’était déjà bien animé. Il y avait beaucoup de monde. La plupart de ceux que je croisais me saluaient et les autres et bien ils vivaient tous simplement leurs vie. L’air de rien ça en fait du monde à saluer. Je n’avais jamais vraiment pris conscience de ça et en fait c’est plutôt sympathique et surtout ça remonte le moral. Ce fut comme ça sur tout le chemin de l’allée principale qui me menait à la tour de l’hokage et c’est donc au bout d’une marche que j’arrivai a ma destination.

Cette bâtisse toujours aussi imposante. Le symbole de notre village, le cœur de celui-ci et dire qu’a une époque elle avait été remplacée par un immense morceau de fer vraiment hideux. J’étais plus ou moins fier d’avoir été l’un de ceux qui avaient aidé à reprendre le village des mains de ce tyran qu’a été Hunk. Je poussai la porte avant de m’engouffrer à l’intérieur de la tour et de commencer à gravir les marches. Plus je m’approchais du palier plus je sentais monter une certaine anxiété. Ça fait bien longtemps que ce sentiment ne m’a plus traversé et il ne m’avait vraiment pas manqué, il faut dire que généralement je suis ici comme un poisson dans l’eau. J’étais de moins en moins décontracté et au moment où les marches s’arrêtèrent je pris une grande mais vraiment très grande inspiration. Je n’avais plus qu’à traverser ce couloir et frapper à la porte du fond. Je recommençai a avancer sans quitter cette porte des yeux. Le chemin fut extrêmement court, bien trop a mon avis. Je toquai a la porte. Un « Entrez » sec se fit entendre. Il semblerait donc que notre Hokage soit de mauvaise humeur ou bien que ce soit tout simplement quelqu’un d’extrêmement dur, en même temps je connais peu de Hyuga qui prennent les responsabilité a la légère.

J’ouvris la porte doucement avant de la refermer après mon passage. Une fois arrivé au centre de la salle. Je m’inclinai avant de me présenter.

Kaitaro Nagi, bras du précédent Hokage. Je suis désolé de vous interrompre en plein travail mais je me devais de vous demander si le poste que j’occupais est toujours le mien ?

Il redressa la tête avant de tenir un discours qui n’avait d’autre réaction que de m’énerver. Oui j’ai bien dis énerver, non pas parce qu’il m’enlevait ce titre honorifique que je l’ai ou pas c’est la même chose mais les propos qu’il tenait envers Fujita m’insupportait même si il est vrai que ce départ n’était pas une bonne chose pour le village. Une autre question me trottait dans la tête : Quel était ce fameux complot dans lequel j’avais joué un rôle. Je ne vois pas du tout de quoi il parle, peut-être parlait-il de Hunk mais selon moi rétablir l’ordre et la justice n’était en rien une mauvaise chose surtout que Fujita était censé être mort. Je ne disais rien et je faisais en sorte que rien ne se voit sur mon visage ce qui était assez compliqué. L’hokage reprit la parole, cette fois il s’adressait directement a moi, il ne s’agissait que de moi. Comment je pouvais trouver qu’un homme qui a abandonné son village pour une femme était digne à servir ?.

Je ne suis que d’un seul homme et c’est l’Hokage, Fujita n’est plus Hokage et par conséquent je ne le sert plus depuis le moment où il a quitté le village. Cependant, je sais qu’il a toujours aimé Konoha, qu’il était prêt a donné sa vie pour celui-ci. Il a toujours fait en sorte que les habitants soient heureux. Selon moi il valait mieux qu’il laisse sa place car cette relation aurait surement causé la perte du village. Il a pris une décision difficile et je la respecte. Un point, c’est tout.


Un nouvel associé [pv Kaitaro Nagi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un nouvel associé?
» [Validée]Nagi Souichirou [finie]
» Nagi Souichirou
» Se nouvel sa yo ki enteresem- Le gouvernement veut construire une capitale moder
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Feu ~ Hi no Kuni :: Konoha Gakure no Sato :: Tour de l'Hokage :: Bureau de l'Hokage-