Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Une discussion privé [Saï] --> Terminé

avatar
 ~ Chuunin de Suna ~
Kazehana Hime ~ Chuunin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 213
▌Age : 31
▌Inscription : 01/09/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 12 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
290/1000  (290/1000)
| Âge du personnage | : 26 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une discussion privé [Saï] --> Terminé Sam 17 Nov 2012 - 16:51

Spoiler:
 

QU’EST-CE QUE CELA SIGNIFIE ?


Tout semblait calme au village. Pourtant, la nomination d’un nouveau Kazekage avait eu le réflexe de mettre le village en fête. La marionnettiste ne savait pas à quoi cela rimait mais une chose était sûre, la réunion avec le nouveau chef venait de se terminé. Pourtant, elle semblait perturbée… Pourquoi ? Cette réunion n’était certainement pas due au hasard, loin de là et les candidats étaient assez nombreux. En ce qui la concerne, elle s’est tenue éloigné de ce poste, estimant qu’elle n’avait pas le niveau à proprement parlé. Il faut dire qu’elle n’est pas du genre à se plaindre et elle avait clairement mis sur le morceau de parchemins qu’elle estimait ne pas avoir la prestance pour le devenir. C’est exactement ce qu’elle pense d’elle et elle ne se cache pas. Hime a toujours été quelqu’un qui a toujours manqué de confiance en elle et ce ne serait vraiment pas nouveau. Se rappelant ce dont elle avait pensé lorsque que le Kazekage s’en était pris à Saï, elle manifeste un soupire. Que lui était-il passé par la tête à ce moment-là ? Après qu’elle ait rendu son parchemin, elle entend un murmure de Saï et elle hoche la tête une fois pour faire comprendre qu’elle avait compris le message. Pourquoi ? Que voulait-il lui dire ? Dans le fond, cela semble la perturber car elle a toujours l’impression d’avoir fait quelque chose de mal. Baissant les yeux, elle se laisse entraîner par ses pensées sur le pourquoi veut-il lui parler … Elle pensait à tout : ses mauvais pas, ses erreurs, son comportement de la dernière fois au restaurant où elle l’avait invité. Bref, des tas d’idées lui passe par la tête. S’étant mise dans un coin, elle avait observé tout le monde sans prétention ou même agressivité…

Restant contre son mur, elle reste attentive et elle attend qu’une chose : que le Kazekage en ai fini avec tout le monde. Ce n’est pas le tout mais elle a des obligations qu’elle ne peut pas déroger malheureusement. Déjà qu’elle a loupé sa garde il y a quelques jours parce qu’elle n’était pas vraiment en état. En même temps, c’est sûr qu’en picolant, elle ne serait pas en état de se rendre aux portes de Suna pour faire sa surveillance. Du coup, elle avait dit qu’elle ne se sentait pas bien et qu’elle avait dormi. Oui, elle a dormi mais pas tout à fait pour cette raison-là. Observant la pièce, elle reste silencieuse et elle continue à se poser des questions. Que voulait-il lui dire ? Ses paroles lui revient à la tête… « Quand on part d’ici, je dois te parler toi ! ». Pourquoi est-ce que cela l’inquiète ? C’est peut-être l’usage du toi final qui semble la déranger un peu… Lâchant un soupire, elle ferme les yeux quelques secondes avant d’entendre la nouvelle chef les libérer. Soulagée de l’entendre, elle replace son pied sur le sol avant de mettre un pied devant l’autre. Observant autour d’elle, elle remarque que Saï ne semble plus se trouver à ses côtés. Il est passé où ? Haussant les épaules, elle libère un soupire avant de prendre la direction de la porte. Elle n’avait plus rien à faire ici et surtout qu’elle devait courir après Sai qui est passé, elle ne sait où … Passant la porte, elle descend les escaliers avant qu’une main ne l’empoigne. Tournant rapidement la tête, elle remarque la présence de Saï et c’était lui qui venait de la retenir…


    « - Saï … »

Souffle-t-elle tandis qu’elle avait un regard doux et neutre en même temps. Oui, elle avait aimé le premier contact avec lui et elle en avait même ri. Cependant, il ne s’était pas vexé et cela lui avait beaucoup plu. Hime savait ce que cela voulait dire et elle hoche la tête. Lui soufflant de quitter les lieux, elle libère son poignet de l’emprise qu’il avait sur elle. Levant les yeux vers lui, elle se sent un peu rougir avant de baisser la tête. Puis, elle descend les étages afin de quitter le manoir du Kazekage. Non, elle n’avait pas oublié que Saï devait lui parler mais la question est de quoi ? De quoi voulait-il lui parler ? Sur le coup, elle se sentait mal à l’aise et elle s’éloigne du manoir en direction de la place principale. C’est ici qu’elle discutera avec Saï et elle l’attend simplement. Se mettant assise quelque part, elle joint ses genoux à son visage en se demandant ce qui se passait. En général, cela voulait dire qu’elle avait besoin de réfléchir lorsqu’elle se trouve dans cette position. Mais le marcheur qu’elle avait rencontré ne perdit guère de temps pour la rejoindre et elle le voit arriver. Fermant les yeux quelques secondes, elle inspire un bon coup avant de prendre son courage à deux mains et à se lever. Mettant un pied devant l’autre, elle le rejoint et elle lève ses yeux clairs sur lui et elle lui demande avec gentillesse et hésitation.

    « - Que veut-tu me dire ? »

Elle semble un peu pressé mais elle maintenait son regard sur Saï sans aucune prétention. Puis elle se sent défaillir et elle baisse la tête simplement en se mettant à jouer avec ses mains qui sont dans son dos. Elle avait hâte de savoir ce qu’il voulait lui dire. Mais elle voulait aussi le comprendre. Est-ce trop demander ? Peut-être que oui, peut-être que non… Néanmoins, elle se reprend et elle repose son regard sur Saï. En cet instant, elle voulait que le temps passe beaucoup plus vite afin qu’elle sache. Au fond d’elle, elle avait l’impression d’avoir merdé quelque part mais quand et où ? En cet instant, elle se sentait vulnérable et même si elle tente de le cacher, elle sait que Saï mettrait très peu de temps pour réaliser. Il était un marcheur et son entraînement voulait qu’il soit capable de savoir ce que ressent son interlocuteur. La place semblait calme et peu de personne s’y trouvait. Peut-être faisait-il trop chaud dans l’immédiat. Oui, elle devait reprendre son poste mais elle ne voulait pas faire faux bond à Saï surtout qu’il avait fait l’effort de demander à lui parler. Il veut lui parler alors elle ne se défilera pas… Même si elle est nerveuse ...



Dernière édition par Kazehana Hime le Mer 12 Déc 2012 - 17:46, édité 1 fois
avatar
~ bras droit du kazekage ~
Sai Inaoumie~ bras droit du kazekage ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 113
▌Age : 26
▌Inscription : 10/10/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : LVL 14
| Points Naruto Ninja RPG | :
320/1000  (320/1000)
| Âge du personnage | : 22 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une discussion privé [Saï] --> Terminé Lun 3 Déc 2012 - 0:15

J’étais agenouillé devant la femme au regard de glace, celle qui d’une simple pression m’avait fait capituler. Son regard ténébreux m’avait enjolivé, excité, j’étais fébrile à l’idée d’avoir une discussion seul à seul avec cette mystérieuse Kazekage. J’avais des idées de grandeur, certes, mais cela allait l’intéressé j’en étais persuadé. Les candidats dans la pièce ne m’intéressaient guère, aucun ne semblait avoir une chance contre moi sauf cette salope qui avait osé me regarder de travers. Je m’occuperais d’elle personnellement dès que j’aurais un peu de temps libre. Je n’écoutais plus rien de ce qui m’entourait, j’étais dans ma propre bulle, silencieux, le regard perdu vers l’avant regardant ce petit filament de destinée auquel je voulais m’accrocher. Je pensais déjà à ce que j’allais accomplir pour monter en prestige, quelques assassinats par-ci par-là, éliminer des déserteurs était une activité que j’appréciais énormément. Lorsque la séance fut levée, je me levais un instant pour m’approcher d’un groupe de ninjas qui discutaient entre eux. Récoltant des informations, je restai silencieux un instant avant de réaliser qu’Hime était déjà sortie de la pièce… Je soupirais bruyamment avant de partir d’un bon en direction de la sortie.

Je bousculais tous ceux qui avaient le malheur de se trouver sur ma route, jusqu’à ce que j’aperçoive ses cheveux violacés virevolter dans les airs. Je lui attrapais le poignet avec délicatesse pour la retourner dans ma direction. J’avais envie de la prendre dans mes bras, allez savoir pourquoi, je devenais de plus en plus sensible lorsqu’elle était près de moi. Je plongeai mon regard de mort dans ses yeux d’enfants troublés. Elle ne fit que souffler mon nom avec délicatesse, était-elle triste à la simple vue de mon visage? Mes iris noirs comme la nuit semblaient étrangement accueillants, d’une noirceur étoilée plutôt que les ténèbres abyssales qu’ils avaient tendance à montrer. Mon visage était doux, aucun trait crispé. Je prenais la concentration qui me restait pour calmer ma respiration, éviter que celle-ci devienne un chant rythmé dissonant. J’en avais oublié que je la retenais lorsqu’elle se libéra de mon emprise. Je restai un moment figé lorsqu’elle me souffla délicatement de la suivre à l’extérieur. Je n’avais pris conscience des gens qui nous entouraient, nous jugeant ouvertement de leur regard méprisant jusqu’à ce que cette invitation à bouger ailleurs frôle mes oreilles. J’étais abasourdi, incapable de bouger, comme si je réalisais tout d’un coup que toute ma vie je n’avais agi que pour ma personne, une arme égocentrique, rejeton d’une famille de marionnette, exclu de sa famille par obtention de personnalité, tout cela aurait été plus facile si j’avais été comme eux… Une statue, une arme, froide, sans vie, agissant que par direction, objectant toute émotion. J’étais seul, j’avais toujours été seul, allais-je être apte à changer ce funeste fait? Je soupirais… Je me remis en marche, en direction de la place principale.

Je restais un moment caché dans la foule à la regarder, agenouillé sur elle-même, cela me rendait triste de la voir ainsi. Devais-je m’approcher ou rester caché? Voulait-elle être seule ou était-ce l’idée de me parler qui la désolait? Je déglutis avant de faire quelques pas vers l’avant me montrant enfin à son regard. Elle se leva et marcha vers moi. Son regard était perdu dans les méandres de ses émotions, rendant à mon cerveau la tâche de comprendre impossible, douloureuse, comment pouvais-je savoir comment agir si elle-même ne savait quoi penser lorsqu’elle me regardait? Elle finit par me demander calmement, mais d’une voix qui hésitait à prendre parole.


- Que veux-tu me dire?

Je fermais les yeux un instant prenant une grande respiration, j’avais longuement pensé à cette discussion. Cela ne faisait que quelques jours que je lui avais parlé, dans ce repas que je ne pouvais oublier. Je commençais lentement à comprendre se que feu mon meilleur ami voulait m’apprendre, ce pourquoi il avait sacrifié sa vie plutôt que de s’enfuir. Il savait qu’un jour je comprendrais et que j’allais agir, il avait détruit l’armure autour de mon âme et Hime avait mis en route un nouveau schème de pensée en moi. J’apposais délicatement ma main sur son visage pour le relever, je ne pouvais supporter de la voir avec la mine basse. Je fis un pas vers l’avant pour rapprocher mon corps du sien, réduisant l’espace entre nous deux de quelques centimètres. Ma respiration était faible, mon cœur semblait vouloir parler à ma place. Je laissai un moment de silence pour peser mes mots avant de dire calmement.

-Je ne sais pas ce que tu penses du poste de bras droit… Mais je préférerais ne pas avoir à me battre contre toi… La simple idée d’être en compétition avec toi m’accable et me paralyse, l’idée que je pourrais inconsciemment te faire du mal me tétanise et je ne pourrai rien faire si tu es dans les parages.


Ma voix angélique, douce comme le son d’une harpe commençait tranquillement à s’enrayer vers la fin. Les mots devenaient de plus en plus durs à dire, je tremblais légèrement. Je devais me concentrer pour rester debout, pour rester face à elle et la regarder. Mes doigts glissèrent sur son menton et revinrent doucement se poser sur le long de mon corps. Je finis par dire, après un moment d’hésitation.

-J’aimerais que tu quittes la compétition…

Je pensais à des centaines de fins de phrase… Pour que tu sois saine et sauve, pour qu’il ne t’arrive rien, pour que je ne te fasse rien, pour qu’à jamais tu sois loin du malheur, pour ne pas tomber dans le vice d’Akira, pour qu’à jamais tu restes avec moi… Pour… je ne fis que dire ces quelques mots tournant mon corps pour partir…

-Je suis désolé.


Dernière édition par Sai Inaoumie le Mer 12 Déc 2012 - 1:14, édité 1 fois
avatar
 ~ Chuunin de Suna ~
Kazehana Hime ~ Chuunin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 213
▌Age : 31
▌Inscription : 01/09/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 12 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
290/1000  (290/1000)
| Âge du personnage | : 26 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une discussion privé [Saï] --> Terminé Dim 9 Déc 2012 - 10:52

TOUT CA POUR LE POSTE DE BRAS-DROIT ?


Elle était debout et elle regardait Saï avec gentillesse. Elle n’a absolument rien contre lui mais elle a beaucoup de mal avec elle-même. Disons qu’elle est traversée par de gros doutes depuis plusieurs jours. Doutes qu’elle avait déjà avant qu’ils ne se rencontrent. Mais ce sont des doutes qui l’a concerne elle et uniquement elle. Elle ne pouvait pas oublier ce repas… Ils avaient ris, bu et même discuter tous les deux pour faire plus ample connaissance. Autant dire que rares sont ses relations qui commencent de cette manière. Mais elle est une croqueuse de la vie malgré son statut de ninja et de marionnettiste. Elle avait baissé la tête peut-être par honte d’elle-même. Mais son interlocuteur ne le voyait pas ainsi et elle sent une main qui lui relève le visage et elle est d’abord surprise avant de montrer un petit sourire. En sa présence, elle se sentait détachée de tout ce qui la frappe. Le moindre doute, le moindre souci… En sa présence, tout s’éclipse comme s’il était le baume dont elle avait besoin. Puis il s’avance réduisant l’écart entre leur deux corps. Sur le coup, elle semble tétanisée mais elle reste debout à le regarder dans les yeux. Ces quelques instants furent silencieux entre deux êtres qui s’observent tout s’ils s’appelaient. Que lui arrivait-elle ? Elle se sentait défaillir devant celui qui avait lancé un nouvel événement dans sa vie qui lui paraissait si monotone. Pourtant, elle était aussi droite qu’un i presque comme si elle attendait des ordres d’un supérieur…

Observant toujours son partenaire, elle voulait qu’il lui parle. Avait-elle fait quelque chose de mal ? Elle l’ignore mais c’est ce qu’elle aimerait bien savoir. Elle manque beaucoup de confiance en elle il faut dire aussi. C’est alors que Saï lui explique la raison de cette discussion. C’était pour le poste de bras-droit. Ce qu’elle pensait de ce poste ? Pour elle, c’était un poste très important qui ne pouvait pas être confié à n’importe qui. Elle ne veut pas être bras droit et elle l’a fait plus ou moins comprendre à Akira sur le parchemin qu’elle leur a demandé de compléter. Pour être honnête, cela ne l’intéresse pas. Elle ne cherche pas à devenir le ninja le plus fort ou même le plus douée. Par ailleurs, elle aurait bien échangé sa célébrité contre la paix et la tranquillité. Alors pourquoi vouloir être bras droit alors qu’on cherche à être discret ? C’est quand même le parfait opposé tout de même … Elle montre un léger sourire lorsque Saï lui avoue qu’elle le tétanise. Autant dire que cela lui fait plaisir au point qu’elle en rougit un peu mais elle préfère laisser son collègue terminer ce qu’il avait à dire. Il lui demande de quitter la compétition… Sur le coup, elle semble un peu surprise de cette demande car pour elle, il n’y a pas de compétition vu qu’elle ne veut pas l’être. Puis il tourne son corps pour partir… Restant quelques secondes silencieuse, Hime se met à rire discrètement Pour elle, il n’y a pas de compétition. Cela peut surprendre Saï mais il était hors de question qu’elle ne devienne bras droit. Elle ne se voyait certainement pas à ce poste.


    « - Saï … »

Elle avait parlé avec un ton souple comme pour le retenir. Mais elle se devait de lui dire la vérité sur ce qu’elle est dans le sens sur ses doutes qui l’a traverse depuis pas mal de temps. Elle ne veut pas de ce poste et elle va le lui dire. Elle avait un peu baissé la tête quand il l’avait lâché mais elle l’a relevait avec un air plus sûr que précédemment. Continuant à observer son ami, elle sort de sa stupeur pour se replacer devant lui. Elle n’avait rien à voir avec tous ses ninjas qui ne recherchaient que la gloire et l’évolution. Dans son cas, elle demande à Junnin mais elle ne veut pas aller plus haut… Du moins, pour le moment. Mais pour le moment, elle n’arrive pas à devenir un ninja d’élite comme elle le voudrait et pour être honnête, elle ne sait pas où elle en est. Cela prouve bien qu’elle a encore du chemin à faire pour en arriver là… Sans parler qu’elle ignore encore comment faire évoluer son art des marionnettistes … Regardant Saï dans les yeux, elle place ses mains sur ses hanches avant de prendre la parole.

    « - Je l’ai déjà quitté avant même qu’elle ne démarre. Le poste de bras droit ne m’intéresse pas… Je ne suis même pas capable d’évoluer alors … »

C’est avec un peu de honte qu’elle lui avoue ça mais il faut qu’il sache qu’elle est hors course avant même que le Kazekage demande à chercher un bras droit. C’était désormais clair… Saï avait tout le loisir de devenir bras droit s’il le souhaite mais cela ne fait pas parti des objectifs de la jeune femme qui se tenait droit devant lui… Il pouvait donc se concentrer sur ce qu’il devait faire… Détournant les yeux, elle avait honte d’avoir avoué ça mais elle a quand même confiance. Sur le coup, elle se sentait bête mais elle devait le dire pour qu’elle se l’avoue à elle-même. Oui, elle est faible et le fait que cela fasse plus de dix ans qu’elle est Chuunin vient à le prouver. Elle ne sait plus comment évoluer vers quelque chose de plus grand et seule, elle ne sait pas comment avancer. La solitude l’a peut-être trop marqué… Gardant ses yeux baissés, elle reprend la parole avec un air triste…

    « - Je .. ne suis pas capable de protéger ce village comme je le voudrais … »

avatar
~ bras droit du kazekage ~
Sai Inaoumie~ bras droit du kazekage ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 113
▌Age : 26
▌Inscription : 10/10/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : LVL 14
| Points Naruto Ninja RPG | :
320/1000  (320/1000)
| Âge du personnage | : 22 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une discussion privé [Saï] --> Terminé Mer 12 Déc 2012 - 1:56

Mon corps en pleine rotation, mon sang en pleine ébullition, un destin que je tenais maintenant de main ferme avec conviction. Le moment de mon départ semblait infini, le temps ralentit pour nous donner c’est étrange effet que tous ont au moins une fois ressentit. Un futur se montrait à mes yeux vierges de bonheur, celui d’un monde moins noir et rouge et plus bleu. Un monde où je pourrais respirer de temps en temps sans avoir cette étrange peur qu’un kunai se niche entre mes omoplates. Moi, qui naïvement avais cru que tout allait se régler lors de la dernière guerre, que cette alliance allait perdurer, j’étais bien placé comme marcheur pour savoir que de la guerre on ne pourrait jamais s’échapper. Mais une main invisible vint se poser à mon épaule, mon nom nommé sans hésitation avait fait cesser ma respiration. J’étais immobile, en pleine séquence de mouvement, je devais prendre une décision. D’une étrange rapidité d’esprit dont j’ignorais l’existence dans ma présence, je revins sur mes pas, posant le pied qui était en pleine rotation à sa place initiale. Laissant mon corps se replacer devant elle, mon nom, il ne lui avait fallu que cette force pour me retenir, sa voix telle une laisse autour de mon cou. Je plongeais ainsi mon regard une nouvelle fois dans celui de celle qui captivait mes pensées.

Hime plaça avec douceur ses mains sur ses hanches, se donnant de faux airs autoritaires. Un sourire se nicha sur le coin de ma lèvre, elle me faisait penser à ma mère lorsque celle-ci allait dire quelques choses de sérieux. Elle allait parler de quelque chose qui la tracassait, une vérité dure à dire, un pour un. Malgré le sérieux de la discussion je ne pouvais dire à mon visage de se calmer, qui comme un enfant qui attend enjoué sourit naïvement. J’avais de grands yeux ronds, j’attendais cette vérité qu’elle voulait me dire avec entrain, même si celle-ci pouvait être néfaste à entendre, je voulais l’entendre puisque chaque mot qu’elle prononçait était à mes yeux un nœud de plus à la chaine qui nous reliait.

« - Je l’ai déjà quitté avant même qu’elle ne démarre. Le poste de bras droit ne m’intéresse pas… Je ne suis même pas capable d’évoluer alors… »

Mes yeux se fermèrent l’espace d’un moment. J’étais tellement heureux que le poste ne l’intéresse pas, que je puisse foncer vers celui-ci sans me restreindre, les autres allaient en baver et j’en jubilais. Avec elle hors course j’étais sûr de le devenir, je le savais, comme si le destin était visible, une ligne devant moi que je devais suivre en courant. Par contre, la raison de son départ ne me satisfit point. Je la voulais hors de la compétition, mais pas pour une raison absurde comme celle qu’elle venait de me larguer. Pas capable d’évoluer, croyait-elle vraiment à la possibilité qu’un humain puisse cesser d’apprendre? Que chaque action, évènement vécu est une source d’évolution, qu’il ne suffit que de s’ouvrir les yeux pour voir à quel point la vie nous a apprise. Elle baissa les yeux vers le sol ce qui incita mon corps à faire un autre pas vers l’avant, nos corps étaient tellement proches qu’une simple inclinaison de la tête permettrait à nos fronts de se coller l’un à l’autre.

« - Je .. ne suis pas capable de protéger ce village comme je le voudrais … »

Sa voix teintée par la souffrance, ses yeux reflétant la tristesse du mépris de sa personne. Comment pouvait-elle avoir si peu de confiance en elle alors qu’elle était ma source d’inspiration depuis une semaine. J’avais écrit des dizaines et des dizaines de parchemins en me servant d’elle comme thème, c’est grâce à elle que j’avais décider de foncer vers l’avant cessant cette vie où je ne faisais rien d’autre qu’être latent, las, morne, sans vie. Je glissais une nouvelle fois ma main sur son visage le relevant du bout des doigts pour l’obliger de me regarder dans les yeux. Je fis disparaître les quelques millimètres qui nous séparaient maintenant pour apposer mes lèvres aux siennes. Un délicat baiser, sans brutalité comme si j’étais en train d’embrasser de la soie. Je ne fis que glisser mes lèvres fines sur les siennes l’espace d’un moment ma main toujours posée sur sa joue. Je reculais lentement la tête avant de dire dans un murmure.

-Tu es beaucoup plus forte que tu le crois Hime, le front, la mort ce n’est pas pour tout le monde. Ta force est ailleurs, j’espère qu’un jour tu la verras comme moi je la vois. Je dois y aller, ma mission commence bientôt, je viendrais te voir lorsque je reviendrais… Penses à ce que tu peux accomplir et si tu as le temps… Pense à moi…

Je disparus dans un coup de vent, laissant sur sa joue la sensation éphémère d’une douce caresse. Je devais me rendre au repère le plus vite possible, je savais que j’allais revenir, que je survivrai à cette mission de fou que j’allais faire seul… Je savais que je reviendrais parce qu’elle était là, tant qu’elle sera là, je reviendrai…

(Finit le topic et ensuite on commence celui à l’hôpital.)
avatar
 ~ Chuunin de Suna ~
Kazehana Hime ~ Chuunin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 213
▌Age : 31
▌Inscription : 01/09/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 12 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
290/1000  (290/1000)
| Âge du personnage | : 26 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une discussion privé [Saï] --> Terminé Mer 12 Déc 2012 - 17:45

L’INCONNU A DESORMAIS SA PLACE !


Elle avait horriblement honte mais elle devait le dire ne serait-ce que pour elle-même. Elle a mis un très long moment avant de le comprendre et elle devait se l’avouer. Elle était faible… Elle l’est toujours. Pour u ninja, il était essentiel que celui-ci sache où il va et comment y aller. Actuellement, ce n’est pas son cas. Elle ne sait pas comment faire évoluer son art des marionnettes. Après tout, elle était seule dans la maitrise de ce don unique que celui de transformer quiconque en marionnettes si nécessaire. Cela n’est d’ailleurs pas par hasard si son art est presque mort… Il est difficile à maitriser et encore plus difficile à faire grandir en même temps que soi-même. Et puis dans sa vie, il y a toujours eu des hauts et des bas et autant dire qu’elle est dans une mauvaise passe… Pour ne pas dire très mauvaise… Il n’est pas rare de voir des ninjas se perdre dans ce qu’ils sont et ce qu’ils doivent. C’est son cas actuellement… Et son manque de confiance joue contre elle. Tout le monde sait qu’elle est capable de faire de grande chose mais elle ne le voit pas comme si sa propre vision s’obstruait face aux difficultés qu’un ninja se doit d’affronter. On pourrait presque penser qu’elle cherche à éviter les obstacles et qu’elle ne veut pas les affronter. Comme si elle avait peur des conséquences…

Mais dans le fond, cela ne veut pas dire qu’elle a cessé de croire que les humains ne peuvent apprendre. Au contraire, elle continue à en apprendre tous les jours mais elle ne sait pas comment faire pour faire évoluer ce qui fait partie d’elle-même. Peut-être avait-il la clé de ce secret Peut-être serait-il le déclencheur de son avenir si éloigné de ce qu’elle est ? Qui sait ? Même elle l’ignore complètement. La seule chose qu’elle sait, c’est qu’elle n’a pas les épaules ou même ce qu’il faut pour faire partie de l’élite. Pourquoi tout le monde croit qu’elle sera une personne de confiance ? Elle a un très lourd poids sur les épaules et ce poids s’alourdit avec le temps… Car plus le temps passe et plus les marionnettes s’éteignent. Ce n’est pas vraiment quelque chose qu’il faut prendre à la légère… Oui, elle avait honte. Honte de l’avouer, honte d’avoir perdu confiance, honte de son infortune du moment. Sous son masque joyeux que Saï avait vu se cachait en fait un ressentiment de labyrinthe et de désespoir. Mais le marcheur s’approcha de la Chuunin à peine plus petite que lui. C’est presque comme un appel sourd entre les deux.

Oui, elle souffrait en silence de son incapacité à reprendre là où tu étais arrêté. Reprendre ce que sa senseï avait fait… reprendre sa propre destinée et son propre avenir… Comme si elle avait tout abandonner. C’est alors qu’une caresse la sort de ses pensées malsaines envers elle-même. Quelque chose se trouvait sur son visage et elle lève la tête. Saï pouvait voir beaucoup de tristesse et de désespoir. Mais ce n’est pas vraiment du désespoir dû à la fin d’une longue période d’apprentissage mais plutôt dans le sens perdue et ne sachant plus aller… Son regard bleu regardait les yeux noirs de son interlocuteur… C’est alors que leurs lèvres entrent en contact. Surprise, elle prenait un regard avec de grands yeux. Oui, elle était surprise mais dans le fond, cela la consolait. Finissant par fermer les yeux à ce contact, elle les ouvre à nouveau lorsqu’il se détache. Gardant les yeux fixés sur lui, elle entend son murmure avant qu’il ne disparaisse de son champ de vision. Où est-il passé ? Restant immobile, elle pose sa main là où Saï avait posé la sienne un peu plus tôt et elle reste dans ses pensées avant un petit moment.

    « - Soit prudent… mon ami … »

Souffla-t-elle alors qu’il était déjà parti pour sa mission. Manifestant un sourire, elle se rappelle qu’elle devait reprendre son poste. Mais elle passe son temps à jouer avec ses lèvres. Elle pense à sa dernière phrase : Penses à ce que tu peux accomplir et si tu as le temps… Pense à moi… Pour penser à lui, elle y pense et elle espère le revoir rapidement. Reprenant son poste, elle se montre dans ses petits nuages le restant de sa journée…


Topic Terminé
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une discussion privé [Saï] --> Terminé


Une discussion privé [Saï] --> Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une discussion privée [Pv Eva]
» Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]
» Discussion entre hommes [PV][TERMINÉ]
» Nouvelle déception [Rp privé Edge/Amy] (Terminé (avec suite ailleurs))
» Frère et soeur [privé : Ayou Haven ][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Vent ~ Kaze no Kuni ~ :: Suna Gakure no Sato :: Place principale - Zone marchande-