Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins.

InvitéInvité
MessageSujet: Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins. Dim 30 Déc 2012 - 20:48


























Gloire au Mizukage




[justify]Une matinée brumeuse à Kiri no kuni, une matinée différente, cette semaine avait été très agitée, le retour de deux anciens Mizukage dans les rangs de Kiri furent une énorme surprise pour moi, j'avais accepté le retour de Hijikata Toshizo qui avait réussi à soigner sa maladie, il avait bien accepté de m'avoir dans ses rangs, je lui devais bien cela, et Akari Hasegawa, la Mizukage qui avait traumatisé Konoha de part son génie et son ambition, une personne comme elle c'était un honneur de la voir réintégrer nos rangs, ainsi elle rejoignit le conseil et je donnais un travail complètement différent à Hijikata qui n'en était pas moins un titre vraiment honorifique, il était désormais le chef des anbus de Kiri no Kuni, il allait donc gérer les unités d'élite de mon village, par la même occasion j'avais aussi muté la femme de ce même homme, elle était désormais la directrice de l'hôpital, elle allait donc gérer tous les ninjas qui aspiraient à devenir Medicnin (Pour toi Hiji) et leurs apprendraient cet art différent mais indispensable et réellement plus que utile. Saber Milena était devenue mon bras droit, elle et moi venions de l'Akatsuki mais j'avais confiance en elle je savais qu'elle ne me trahirait pas, tous de moins pour le moment, j'avais fais quoi aussi ? Oui j'avais fais d'un de mes shinobis le premier épéiste légendaire de la nouvelle génération, Tatsuya le Junin de Kiri avait reçus Kiba, les lames jumelles née de la foudre, ainsi mon projet ambitieux commençait à ce réaliser. Reformer les épéistes légendaire était ma priorité maintenant que les postes important étaient distribués et que le village avait prit confiance en moi, ce symbole de puissance était indispensable pour Kiri, de nouveaux épéistes devaient redorer le blason de Kiri et les épées devaient être récupérés, il n'en manquait que deux, celle qui avait appartenu à Zabuza Momochi qui est désormais aux mains de Konoha, et la magnifique Samehada l'épée requin qui était désormais à Kumo. Mais encore fallait-il des shinobis dans nos rangs qui ce montrent dignes de posséder une de ces épées, oui, j'avais confiance en mes shinobis et j'avais déjà étudié les dossiers, je savais dors et déjà qui ce verrait recevoir une épée, Emishi Nishouri Akari Hasegawa Hijikata Toshizo Kyoshiro Yang semblaient être des candidats parfait pour ces épées et le jeune Ibuki aussi, j'avais lu les rapports de ses missions avec attentions, ils étaient vraiment détaillés, il avait un assez beau palmarès et les revenus que j'avais eu de lui étaient loin d'être mauvais au contraire, mais le problème allait peut-être ce trouver dans sa puissance.

Je me rappelais d'une après midi dans laquelle je m'étais baladé vers les terrains d'entrainement, mis à part lui personne ne s'entrainait, sans doute à cause du froid de la pluie et du vent, mais lui y était, un grand maitre en Kenjutsu, des mouvement des jambes fluide, des épaules souples mais lourdent afin de créer une impacte vraiment conséquente et une concentration extrême, c'est pour cela que j'avais pensé à lui, je l'avais visionné avec une des épées, et l'épée en question n'était nul autre que Samehada, oui, le problème allait résider dans sa puissance physique, une épée de cette ampleur n'était pas donnée à tous le monde et un entrainement n'allait pas me permettre de juger sur l'ensemble de ses compétences, aussi une idée me traversait l'esprit, surement un peut folle mais j'allais la mettre à exécution et je n'allais pas perdre de temps pour le faire, aujourd'hui nous allions partir pour Kumo et Samehada allait revenir à Kiri comme il ce doit, et si un bain de sang devait être versé, cela ce ferait et ce serait les Kirijins qui nageront dans le sang vidés des shinobis de Kumo. Je convoquais donc une équipe pour ce rendre à mes côtés dans ce village que je connaissais particulièrement bien, ainsi j'envoyais des ninjas de bas rang convoquer les shinobis et leurs dire de me rejoindre à la porte. Je savais bien qui emmener, je devais faire attention aux risques de bataille, Akari Hasegawa, Hijikata Toshizo, Saber Milena, Assia Toshizo, Ryunosuke Ibuki voici les noms des ninjas qui allaient m'accompagner dans cette aventure, aussi je me préparais, enlevais la tunique de Mizukage je gardais le chapeau et enfilait mon pantalon noir mon T shirt noir en col V qui moulait bien mes muscles, fit quelques étirements, je prenais mon Katana, le Katana doré du clan Manjome que j'avais hérité de ma mère, à mes yeux il avait bien plus d'importances que n'importes quelle épées légendaire, une épée qui fut amélioré par une couche de métal par mon ancien mentor Pein Rikudo, elle était plus tranchante que les autres lames, plus solide que les autres métaux et aussi maniable que notre propre bras. Je la rangeais bien dans son fourreau d'or. Puis j'ouvrais la grande fenêtre de mon bureau avant de sauter en arrivant sur le sol d'une roulade qui protégeait vertèbres et autres parties sensibles du corps humain de façon à tomber en douceur. Je me relevais enlevais la poussière qui encrassait mon pantalon et mon T-shirt puis me mettais en route vers la porte de notre village, sans doute étaient ils tous déjà arrivé après tous ce n'est pas souvent qu'on est convoqué pour aller dans un autre village en urgence. Surtout quand on sait que c'est pour aller chercher une des épées légendaire de Kiri no Saito. Soudain une idée me traversait l'esprit, j'allais donner son épée à Akari dès aujourd'hui, même si cela allait me mettre en retard je faisais donc un détour afin de prendre l'épée dans le lieu auquel mes experts avaient retirés les sceaux protecteur, bien entendu j'avais renfermé les épées dans des coffres différents donc seul moi avait les clefs et je faisais garder sous haute surveillance ce repère jour et nuits, ainsi je pris le coffre énorme dans lequel Homatsu était enfermée. Je faisais de nouveau le trajet jusque la porte, je pensais à ce qui allait ce passer à Kumo, comment ils allaient me regarder quand ils allaient voir l'ancien chunin qui avait lancé une rébellion contre un des Raikage qui fut tué dans la bataille et qui après fut accusé de désertion, oui cela promettait d'être marrant..

-Salut tous le monde, désolé pour le retard hein, bon vous savez pourquoi nous sommes ici, Kumo possède un bien qui nous revient de droit, et nous allons le récupérer, cela ce fera soit de manière très diplomate, soit de manière beaucoup moins diplomate, préparez vous donc au pire on ne le sait jamais.

Je ne pouvais m'empêcher d'avoir un sourire sadique en pensant à cela, mes yeux rouges sang devaient me faire passer pour un vrai sadique d'ailleurs à leurs yeux, mais cela m'importait vraiment peut.

-Akari félicitation tu viens de recevoir un titre honorifique, je te laisse découvrir lequel en ouvrant cette boite.

Je lui tendais la boite et la clef en souriant. Je composais ensuite une série de signes avant de poser ma main au sol, un énorme écran de fumé apparu et mon glorieux Cobalt fit son apparition, je montais dessus, caressait son plumage puis fit signe aux autres de monter, ce qu'ils firent bien entendu. Le décollage de mon aigle fut encore une fois vraiment dure, il décolla en pique nous obligeant tous à nous accrocher à ses plumes majestueuses après une minute de montée infernale il ce restabalisait dans les airs, je m'asseyais sur sa tête les pieds en tailleurs en regardant droit devant moi, quelle sensation, je n'allais vraiment jamais m'en lasser. Le voyage ce fit sans que l'on m'interpelle, après quatre longues heures de vole à haute vitesse nous survolions enfin les montagnes de Kumo, aussi je fis signe à mes partenaires afin qu'ils s’agrippent, et j'avais eu raison de le faire car Cobalt descendait en pique, une idée me traversait l'esprit, j'allais le dématérialiser avant d'arriver au sol afin de voir quelle serait leurs réflexes à cet effet de surprise et comme ils allaient ce réceptionner. A 10 mètres du sol je dématérialisais donc mon majestueux aigle laissant un écran de fumé prendre sa place, je me réceptionnais d'une roulade sur mon épaule comme à mon habitude. J'observais la façon dont ils ce réceptionnèrent puis j'avançais en direction du village, nous étions dans les montagnes humides qui ce situaient juste avant le village, je connais trop bien ce lieu, j'avais exercé bon nombres de missions dedans, et j'avais également assassiné Haine Mizuraki un des précédents Raikage en ce lieu, on était d'ailleurs passé sur le lieu exacte, le champs de bataille était encore tracé, des trous dans la roche, des traces de brûlé un paysage amoché, je rigolais à voie basse en passant en ce lieu qui me rappelait de bons souvenirs. Arrivé à la porte on me contrôlait, cela ne m'étonnait pas, ils ne m'avaient pas reconnu ? Coup de chances, ils ne mirent pas longtemps à me laissé passer, mon chapeau m'avait ouvert cet accès grâce aux précédentes alliance entre ce village et le mien, je conduisais donc mes hommes dans le palais que je connaissais comme ma poche, la tour du raikage, le nombre d'aller retour que j'avais fais en ce lieu était incalculable, j'arrivais à la porte du Raikage, tous le personnel nous regardait choqué, et oui le Mizukage et ses hommes étaient à Kumo. Je frappais à la porte du Raikage puis l'ouvrit avant de prononcer ces mots : Bien le bonjour maître Raikage, je pense que nous allons devoir parler affaire.


avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Ibuki Toshizo ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 94
▌Inscription : 11/06/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : C / 11
| Points Naruto Ninja RPG | :
556/2000  (556/2000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins. Lun 31 Déc 2012 - 17:04

Kumo toute!




Et voilà l'heure exquise du matin, l'heure ou le temps s'arrête pour laisser le soleil rougir de mille feux. La brume automnal quant à elle, couvre les champs de neiges, les quelques fleurs restantes tombent lentement très lentement qu'il est possible de les suivres de l'oeil. En déposant légèrement mes lèvres dans une tasse de café, j'observe l'horizon baigné dans une lueur orange tout en dévorant mon petit pain. À la veille de cette mâtiné, je reçus un ordre de mission qui dictait mon arrivée près des grandes portes. J'allais accompagner de plusieurs shinobis de hauts rangs, vers les terres voisines du pays brumeux, le pays de la foudre. Nous nous devions d'escorter le Mizukage à Kumo. Surement pour une alliance, après tout, qu'est-ceque Kiri voudrait d'autre ? Réputation, situation financière, puissance, tout s'amalgament afin de créer le village parfait. Qui plus est, le mizukage eu l'idée plus que brillante de reformer l'équipe des bretteurs légendaires. Ces hommes et femmes à la puissance dévastatrice. Kiri est le symbole du kenjutsu, ses sujets on dans leurs coeurs plus de place pour cette discipline que pour certain de leurs proche et je n'échappe point à la règle. Mon rêve est de faire partie de la ligné des épéistes légendaires, tout bretteur le souhaite dans le plus profond de sa conscience. Je m'acharne corps et âme, dans cette lute contre la nature, avec comme seul objectif maitriser un jour l'une de ces épées. Je pousse mes limites en espérant me rapprocher de mon rêve, je fus plusieure fois retrouvés inconscient dans les divers terrains d'entrainement et ce serrât toujours le cas jusqu'à ce que je sois promut au rang d'épéiste légendaire.

Il était presque l'heure du rendez-vous, comme à mes moeurs je m'étirais longuement avant d'aller me couvrir de mes apparats. Un haut de Kimono mauve aux dessins dorés, puis d'un bas en jean légèrement moulant. Deux protège tibias s'ajustaient au bas de mes genoux, le tout recouvert de magnifique tagis en paille. J'accrochais mon katana à la lame parfaitement aiguisée à ma ceinture. Je sautillais pied joins pour sentir mes poids, cela fait quelques mois que j'avais changé mes poids, de deux kilos ils montèrent a quatre kilos sur chaque membre, mollet, biceps et poignets. Chaire recouverte, il était temps pour moi de me rendre devant les portes du village. Après avoir verrouillé ma maisonnette, je m'élançais dans une course fuselée à travers la forêt qui me séparait du point de rendez-vous, gracile tout en étant incte je m'inculquais de l'atmosphère au calme reposant. Arrivant aux portes, une petite solitude prit le dessus j'étais le premier arrivé, tant mieux faire bonne impression au Mizukage est la première mission du shinobi. Je me mis dos au mur et aux minutes qui suivient, les ninjas commençaient à débarquer, ma sensei toujours aussi ponctuel fit son arrivée. Une folle a lié, Saber Milena, mais j'ai bien de la chance de prendre son savoir et je n'allais pas en perdre une miette. Le Mizukage arriva avec une boite à la main puis la tendit à Hasegawa Akari, celle qui me donnait mes missions quand j'étais encore gennin. Un rassemblement de shinobis ? Non c'était une réunion de Kage, ils étaient là, Hasegawa Akari, Hijikata Toshizo et Gargonith Manjome les fiertés de Kiri.

Le Mizukage tandis une boite à Hasegawa-san, elle l'ouvrit et l'un de mes rêves s'y trouver. Homatsu, l'épée aux explosions infinies, il ne rester plus que six épées de libres. C'était cette femme qui avait l'épée, mais c'était moi qui étais heureux, inexplicable je vous l'accorde. À l'aide d'un dont de sang et quelques signes, le Mizukage donna naissance à un aigle d'une aisance sans pareil, imposant et majestueux. Il nous demanda de monter, je pris l'arrière de l'aigle tout en me mettant accroupis. Le voyage pas la voie des airs est incroyable, des panoramas qui laissent bouche bée, mais surtout une rapidité sans pareille, si par les chemins maritimes ça prenait quelques jours et bien par les airs quelques heures suffissent. Nous voyons déjà les montagnes de Kumo tel des piliers, l'aigle pris une descente infernale et avant d'atteindre le sol il s'éclipsa sous un nuage de fumée, je vois le Mizukage nous met en situation. J'avais l'habitude des chutes hautes, après tout l'une de mes techniques est fondée sur cette base, tel un oiseau je m'ouvris littéralement pour amortir au mieux ma chute, une fois arrivé a quelques mettres du sol je fis une légère pirouette avant de retomber sur la pointe des pieds. Arrivé au poste de garde, je fus fouillé et une fois qu'ils pensaient que leur village ne risquait aucun danger il nous laissâmes passer, nous suivions le Mizukage en direction de la tour du Raikage. Nous laissâmes le Mizukage monter avec son bras droit, quand a notre faction elle se posa au pied de la tour.
(en cours de correction )



Ryunosuke Ibuki




Dernière édition par Ibuki Toshizo le Mer 2 Jan 2013 - 11:44, édité 1 fois
avatar
~ Ex-Mizukage - Emmerdeuse du Conseil ~
Hasegawa Akari~ Ex-Mizukage - Emmerdeuse du Conseil ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 35
▌Age : 31
▌Inscription : 03/11/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : A / 20
| Points Naruto Ninja RPG | :
0/2000  (0/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins. Mer 2 Jan 2013 - 3:16




UNE ÉPÉE


Négociation musclée


Autant dire qu’elle n’aimait pas cette situation. Elle devait sortir de sa retraite anticipée… Pourquoi ? Il semble pourtant que les membres du Conseil devaient être des membres à la retraite. Observant le parchemin qu’elle a en main, elle restait comme figée, absente… Elle était dans ses pensées où elle devait trouver elle-même des réponses à son propre état. Cependant, elle n’en revenait toujours pas… Il voulait qu’elle soit présente pour l’accompagner à Kumo ? Il est vraiment naif ou quoi ? Cherche-t-il à se la mettre dans sa poche ? Elle cesse de se poser des questions et elle pose le morceau de parchemin avant de lâcher un immense soupire. Attrapant un sac, elle met ce qu’elle devait mettre dedans. C’est insensé… Reprendre du service dans son état… Elle est en train de se maudire dans son petit appartement que Kiri lui prête gentiment. Mais bon, elle ne peut pas aller contre les ordres d’un supérieur. Secouant sa tête de droite à gauche, elle se dit qu’elle est complètement folle. Elle est malade et elle va pavaner contre des potentiels ennemis… Mais elle n’a pas trop le choix. Bien qu’en tant que membre du Conseil, elle a son mot à dire mais elle n’est pas sûre qu’il l’écoutera … Comment faire ? Elle a beau se torturer l‘esprit, rien à faire. Une fois son sac terminé, elle regarde dans son armoire une tenue qui lui serait utile. Se changeant rapidement, elle met son sac sur son dos et elle quitte ses appartements pour se rendre au point de rendez-vous.

Marchant simplement, elle se maudit encore une fois. Cependant, ce n’est pas en se maudissant que cela fera avancer la chose. Ne voulant pas être en retard, elle arrive sur les lieux où tout le monde semble réunit. Assia qu’elle avait connue en petite gennin. Aujourd’hui, elle était une femme accomplie. Hijikata qu’elle avait croisé à l’hôpital après qu’elle ait appris la nouvelle concernant sa situation. Il y avait aussi Saber qu’elle connaissait depuis très longtemps. Déjà à l’époque où elle était Mizukage, Saber était la, présente pour la seconder. Mais cela remonte à plus de deux ans maintenant. Et elle considère tout ça comme passé. De l’eau à coulées sous les ponts depuis bien longtemps. Polie, elle les salut tous mais resta aux côtés de son ancien Kagemusha ou Ombre du Kage. Ce poste est réservé à l’ANBU chargé de veiller sur la sécurité de son supérieur dans son ombre. Car ce poste est bien celui du shinobi qui se trouvait à ses côtés. Rapidement, le nouveau Mizukage arrive chargé comme un bœuf. Elle arque un sourcil et elle soupire en l’entendant parler de sa politique de récupération. Elle sentait mal le truc mais que voulez-vous faire contre le chef du village. Puis il se tourne vers la rougette en la félicitant. Mais de quoi ? Arquant un sourcil, elle place ses mains sur ses hanches avant de prendre la clé. Mais qu’est ce que c’est que ça ? Libérant un soupir, elle garde la clé en main et elle s’approche du coffre. S’agenouillant près du coffre, elle place la clé et elle ouvre le coffre pour que se montre enfin le vaporisateur connu sous le nom de Bakutou Shibuki no Homatsu… Une épée légendaire … Mais … Quelle folie le frappe ? Cela fait si longtemps … La dernière fois, elle dirigeait le village lorsqu’elle avait soumise toutes les épées qui étaient en possession de Kiri. Et aujourd’hui, elle en reçoit une. Pourquoi ? Elle reste quelques secondes dans ses pensées avant de la prendre avec une main ferme et franche. Elle se relève ensuite et elle se tourne vers le Mizukage en place. S’inclinant légèrement en guise de remerciement, elle fixe l’épée dans son dos… Elle qui pensait prendre une retraite anticipée… Elle peut faire une croix dessus… N’ayant guère le temps des explications, elle finit par rejoindre les autres sur le dos de l’aigle. Au départ, elle a du s’accrocher au plumage mais lorsqu’il fut en hauteur, elle se mit à fermer les yeux pour laisser le vent lui fouetter le visage. Que c’est bon de faire le vide dans les airs. Dans le fond, cela lui rappelle sa propre invocation qu’elle préfère conserver dans le plus grand secret. Il y a des secrets pour tous, elle n’échappe pas à cette règle. Rapidement sur les lieux, elle descend de l’aigle et contrairement à Gargo, elle était très connue même ici et elle n’eut aucun mal à passer malgré la présence d’une épée légendaire sur son dos. Avançant, elle préfère ne pas entrer dans la tour du Raikage. Elle ne savait pas ce que le Mizukage actuel cherchait à faire mais elle trouvait qu’il y avait beaucoup trop de monde pour la mission en cours. Restant aux côtés d’Ibuki, elle ne préfère pas s’aventurer là-haut.






avatar
~ Chuunin de Kumo ~
Jin Kaza~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 159
▌Inscription : 11/06/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 11 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
127/1000  (127/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins. Jeu 3 Jan 2013 - 20:45

Spoiler:
 


Mon tour de garde !




~ « Une délégation de Kiri » ~






Ce matin à l'aube j'ai pris mon tour de garde. La coutume veux que je reste planté là, droit comme un I au pied de la bâtisse mère du village. Mais par-delà les protocoles aujourd'hui j'ai préféré m'installer confortablement sur un flanc haut percher de la tour. D'ici, bercé au grès des vents, j'observe avec attention et rigueur les allées et venus. 7h le Raikage prend place dans la tour suivie de près à 7h05 tapante par le greffier du village. Un homme au naturel tendus qui porte indubitablement sa mimique stresser, son souffle court et son front dégoulinant. De lui transpire l'impression d'un homme toujours en retard, là ou dans les faits, il est réglé comme une pendule nucléaire ! Sans suit ensuite l'arrivée de toute l'équipe administrative de Kumo... A 7h30 la machine administrative du village tourne à plein régime... Par courriers, arrivent des demandes de missions, des rapports, un tas de parasses que la tour avale et digère avec brio. D'ici je ne peux qu'admirai l'orchestre symphonique qui dirige et coordonne notre pays. Dans la grande tour de Kumo, chaque bureaux remplient son rôle à la perfection.

A ce propos arrive en milieu de la mâtiné, une missive urgente du bureau de surveillance. La bulle sensorielle placé au sommet du mont le plus élevé du village a repéré un aigle en approche. Un faucon immense qui ne serai plus qu'a quelques kilomètres de nous. Tous les bureaux alors s'affairent pour recouper aux mieux les informations. Donnant ainsi au Raikage matière pour agir ! Dix minutes plus tard une deuxième missive donne un signalement précis, Le télescope sensoriel à permis d'identifier les arrivants avant même qu'ils aient atterries. C'est une équipe de kiri, avec à sa tête le Mizukage lui même ! Le rapport et formel... Entre temps j'ai pris place au pied de la tour, au milieu de l'effervescence ambiante. L'intendant m'aura même confié au passage quelques brides d'informations fraîchement venu du bureau d'identification ! Certain des ninjas en approches ont leurs portraits de tirés dans l'immense registre du village. Un trombinoscope géant qui rassemble au bas mots 5 millions d'identités. Du simple marchants aux kages, tous y est ! Dans la liste j'ai pu reconnaître un Ninja avec qui par le passé j'ai eu l'occasion de croisé le fer ! Un certain Ryunosuke Ibuki. Mais aussi des noms prestigieux d'ancien ninja de légendes, comme la mondialement connue "dragon des glaces de Kiri" !

Les ordres sont maintenant donnés à coup de missives savamment distribués. les gardes ne doivent pas opposés de résistances à cette délégation venu de Kiri, chacun restera à sa place ! Tandis qu'une division de Anbu prendra elle discrètement possession des lieux... aux cas ou ! Quant à moi je prends place au pied de la tour. Au loin je les vois venir...



En cour de correction Wink

Jin Kaza








avatar
 ~ Chef des A.N.B.U de Kiri ~ /~ Kyudaime Mizukage ~ / ~ Admin ~
Hijikata Toshizo ~ Chef des A.N.B.U de Kiri ~ /~ Kyudaime Mizukage ~ / ~ Admin ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 595
▌Age : 29
▌Inscription : 18/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
294/1000  (294/1000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins. Ven 4 Jan 2013 - 3:20



Kumo nous voici !


Hijikata Theme



L'homme est connu pour être la race du règne animal la plus destructrice du monde, alors que les carnivores chassent et tuent pour se nourrirent et les herbivores tentent désespérément de survivre il existe un lien immuable entre eux, l'un ne pourrait vivre sans l'autre, si le prédateur n'a plus de proies il finira par mourir et si la proie n'a plus de régulateur naturel elle prendra une telle proportion que son habitat sera exsangue de toutes nourritures et il finira par lui même disparaître. Alors que l'homme s’entre-tue pour son plaisir personnel et pour le pouvoir ou la convoitise de son prochain, c'est sûr cette maigre pensé dramatique que je me réveillais ce matin là au son désagréable d'une cacophonie mécanique de ce vieux réveil tombant en pièces détachées que j'avais pris pour habitude de lui donner des cours particuliers sur la maîtrise du vol ascensionnel mais il manquait....comment dire.... de résistance fasse à un mur. Passant une main sur mon visage encore endormi je pousse une bâillement disgracieux en m'étirant de toute ma longueur avant de porter mon regard sur ma tendre moitié qui dormait encore d'un sommeil profond, je prenais le temps d'admirer ses courbes harmonieuses encore teinté d'un désir hardant qui brûlait en moi après une nuit emplis de passions et de fougue. Déposant une légère série de baisés le long des ses hanches pour finalement remonter à son cou avant de l'entourer par la taille en resserrant tendrement mon étreinte aimante contre sa voluptueuse poitrine laissant s'échapper un léger soupire, de lassitude ? Non bien au contraire, je chérissais pleinement ces instants que je trouvais trop rares même si ils restent éphémères je les garderais au plus profond de mon âme à tout jamais.

La veille Je ne pouvais être un homme plus comblé à mon retour, j'avais retrouvé ma femme et mon adorable petite fille que je voyais pour la première fois, me faisant guider par Assia après un long baisé elle me présentait enfin le fruit de notre amour, une petite tête au cheveux déjà bien sombre et au regard émeraude de sa mère. Je n'ai pu m’empêcher de la sortir de son petit parc confectionné amoureusement par mon épouse et de la porter à bout de bras au dessus de mon visage toute sourire alors qu'elle même me le rendait dans des gazouillements enfantin qui ne pouvaient pas me laisser mon visage si habituellement fermé à toutes expressions s'illuminer, la rapprochant lentement je collais mon front au sien gardant toujours un sourire que je ne trouvais qu'en présence de ma moitié que je ne tardais pas à entraîner dans une étreinte familiale et en son centre notre petite Shura. Que de bon souvenir, maintenant la vie s'offre à nous trois et je ferais en sorte de plus profiter de ces instants qui marque de son emprunte indélébile mon existence. Mais la vie de Ninjas nous rattrapes à chaque instants ne nous laissant aucun répit, le nouveau Mizukage, Gargonit Manjome nous avaient récemment confié à Assia la charge des unités médicales du village, un autre de ses rêves qui se réalisaient ce qui me rendait heureux pour elle, et quand à moi j'ai été placé en charge des forces spéciales du village, sûrement dû à mon ancien rôle au sein de l'Anbu mais je n'ai pas mis longtemps à me décider, car je pouvais maintenant passer bien plus de temps auprès de ma famille tout effectuant certaines missions de toute manière je ne pouvais me résoudre à abandonner l'un ou l'autre ma vie de ninja était autant importante que celle de père de famille. Voyant que finalement les magnifiques yeux de ma compagne s'ouvraient lentement je terminais ma série de baisés avant de prononcer.

-Décidément je ne me lasserais jamais de te regarder dormir ma chérie malgré que la perspective de te soustraire à ce sommeil qui te rend si délicieuse me froisse nous devons gentiment nous préparer pour partir en mission à Kumo.

Je passais délicatement une main sur son visage avant de finir par me lever d'un bon, malgré qu'il nous restait largement assez de temps je n'aime pas être prêt et paré à la dernière minute ancienne habitude militaire qui me restait certainement on ne peut s'en détacher facilement. Après donc m'être levé et une douche revigorante et un minimum de préparation histoire d'être présentable pour notre mission surtout qu'il s’agissait de récupérer Samehada, rien que cela j'avais d'ailleurs moi-même vaguement entendu parler que je devais recevoir Kubikiri Hōchō la lame de feu l'ancien démon de Kiri Zabuza Momochi, visiblement notre cher nouveau dirigeant comptait bien reformer les sept épéistes décidément ce Mizukage me surprendra encore pendant longtemps j'ai l'impression. M'affublant de mon habituel gilet au couleur très semblable à mes yeux et scrutant mon équipement avec soin avant de poser mon pied sur le coin de la table du salon pour resserrer les attaches de mes bottes pour finir par ranger mon katana à l'intérieur de son fourreau et lasser mon bandeau frontale laissant les lanières lentement retomber sur mon dos. M'adossant par la suite au plan de travail de la cuisine en buvant ma traditionnelle tasse de thé du matin, j'observais du coin de l’œil et de façon évasive ma belle s'activer tout en attachant sa longue chevelure aux couleurs automnales endossant son gilet flanqué du symbole des unités médicales du village qui lui sciait à ravir, je ne pouvais m’empêcher de laisser s'écouler mon regard un peu plus encore sur ses jambes élancées et son irrésistible ...... enfin je ne m’étalerai pas sur le sujet.

Par la suite étant sur que Shura soit entre de bonnes mains en l’occurrence celles de ses grand-parents maternelles donc sur ce point nous voilà tous deux rassurés nous rejoignons donc le lieu du rendez-vous ou certainement les plus puissants ninjas de Kirigakure s'étaient retrouvés. Expliquant alors son plan de récupération des deux seules épées qui étaient notre propriété légitime et sur ce point j'étais parfaitement d'accord avec le Mizukage, alors que son discours continuait j'aperçois du coin de l’œil Akari et lui adresse un léger signe de tête amical avant que je ne croise le regard de Ibuki mon jeune frère et je fis de même. Puis se fût le moment du départ sur l'invocation de notre dirigeant dont il faut reconnaître un superbe oiseau de proie, prenant alors notre envole je restais droit tel un roc utilisant simple une légère dose de chakra sous la plante de mes pieds pour me maintenir en équilibre sous les accoups de battement d'ailes du volatile, bientôt les montagnes de Kumo s'offraient à nous, fixant se paysage que je n'avais vu que trop peu de fois, mais notre jeune dirigeant avait eu une idée un peu spéciale en faisant disparaître son invocation à une dizaine de mètres du sol, j'avoue que sur le moment je n'avais pas vraiment apprécié le trait juvénile de cette action, laissant mon Haori flotter verticalement le temps infime de la décente alors que je concentrais du chakra dans la plante de mes pieds avant de toucher violemment le sol un genoux à terre et la main posé sur le sol laissant un léger cratère fumant.


Me relevant rapidement je pris le temps de regarder par dessus mon épaule si Assia allait bien, ayant repris que récemment son travail après sa grossesse j'estimais qu'il fallait quelle se ménage le plus possible mais enfin elle aussi avait atterrit sans aucun problème. Par la suite je suivais la marche du groupe ayant terminé notre petite voyage pour s'engouffrer les ruelles du village ou nous étions la proie des regards surpris des badauds et seul le bruit de nos bottes ce faisaient entendre bien que parfois interrompu par quelques messe-bases sans importance. Marchant à la gauche de notre dirigeant alors que à la droite se trouvait une nouvelle venue que je ne connaissais guère qui avait pris la place de mon ancien frère d'arme à la place de Bras-droit nous arrivions au pied de l'imposante tour du Raikage, mais j'avais eu mes directives, Gargonith voulait s'entretenir seul avec le Raikage en unique compagnie de Saber après tout qui suis-je pour discuter un ordre ? Je ne suis désormais que le chef des services secrets de Kiri enfin....que, un jeune Ninja de Kumo gardait l'entré, je le fixais un instant avant de me stopper et interrompre le reste de la colonne, étant le plus haut gradé après Le Kage et le bras-droit je me devais de prendre la suite des choses laissant alors s'enfoncer le duo dans l’impressionnante battisse. Restant aux côtés de mes compagnons à savoir Akari Ibuki et mon épouse Assia je vais devoir me contenter de patienter alors qu'un léger coup de vent fit frémir mon ample haori ce qui me fait penser de sortir de ma sacoche un petit rouleau de tissu attaché finement par une cordelette et le lançais dans la direction d'Ibuki.

-Je trouve que il serait temps que tu portes les couleurs de notre famille donc je te fais ce petit cadeau Ibuki-san

L'attente qui allait s'en suivre allait être pesante, reste à savoir si tout ce passera sans anicroche, mais en présence de ma famille et de mon ancienne protégée nous serons répondres en cas d'hostilité.











Dernière édition par Hijikata Toshizo le Ven 4 Jan 2013 - 22:22, édité 2 fois
avatar
Membre de l'Akatsuki ~~ La grande faucheuse
Saber MilenaMembre de l'Akatsuki ~~ La grande faucheuse
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 38
▌Age : 28
▌Inscription : 13/07/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 20 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
200/2000  (200/2000)
| Âge du personnage | :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins. Ven 4 Jan 2013 - 13:51

































Spoiler:
 

S'il est une chose en ce monde que je ne peux faucher, il va de soit que cela est le temps, plus qu'une entité, il est l'essence même de l'humanité, non de la création. Tous autant que nous sommes, ce dernier nous affecte de par sa course sans ligne d'arrivée, il ne fait que courir sans attendre ni s'arrêter, sans se reposer ni prendre conscience des ravages qu'il pouvait faire dans son sillage ; il pouvait tout aussi bien être le guérisseur de maux, que celui qui les gangrénait... tout ceci lui était bien égal ; lui n'existait que pour une chose, conduire la création vers les griffes acérées de la faucheuse et contempler l'œuvre de celle-ci, brutale... ou non. De ce fait, le temps n'était-il pas en lui même l'un des serviteurs les plus acharné du shinigami qui attend patiemment que celui-ci ravage notre être ?
Bien entendue, j'étais tout aussi affectée par ce phénomène que les autres, mais sur moi il avait un impacte bien différent. Mon corps vieillissait, mais gagnait aussi en expérience, cela dit le point le plus important était sans nul doute ma manière de penser qui avait changée de manière radicale ! Cela faisait un petit bout de temps que je pensais être l'envoyée de la faucheuse, ainsi, tel son fidèle chien de chasse, j'aboyais lorsqu'elle me le demandait, j'hurlais lorsque c'était son désir et tuais lorsque j'en présentais le besoin qui était analysé comme un ordre de ma maitresse. Seulement cette époque était révolue, je pense que le changement s'est produit un peu au même moment que je fus nommée bras droit de Gargonith kun. Non pas que je le considérais comme mon supérieur ou que je voyais en cet acte un honneur quelconque, non... j'avais beau apprécier le geste, il n'en restait pas moins frivole dans mes pensées, contrairement à celles d'Arthuria qui lui était reconnaissante de lui avoir concédé cette place. Cela dit, cette évolution m'avait fait prendre conscience d'une chose ; nous ne sommes que ce que nous décidons d'être, mais dans ce choix nous devions évoluer, tous, un jour ou l'autre. Il va de soit que mon destin est guidé par les désirs du Shinigami que je considère comme seigneur et maitre, seulement j'avais décidée de prendre ma destinée en main et d'évoluer moi même d'un rang en ce qui concernait les formes ombrageuses du royaume des ténèbres. Plus qu'un simple animal remuant la queue au moindre nonos, je voulais être celle qui donnait les ordres, celle qui appliquait avec classe et répartie la sentence de la mort sur les différentes occurrences qu'avait imaginé et généré le créateur. Oui ! J'avais pris cette résolution incroyablement orgueilleuse de devenir une Shinigami vivant au milieu des humains, j'avais décidé avec l'appuy de mes sœurs de devenir le bras armé des vents des enfers, je m'étais résignée à accepter mon destin et devenir ce que j'aurais toujours dû être... un ange de la mort !
Cette décision avait engendrée maints et maints changements dans mes habitudes, ma manière de tuer avait changée, elle restait toujours aussi particulière mais avait gagnée en classe ; mon vocabulaire s'était rapproché de celui d'Arthuria, seulement je restais plus froide et cassante qu'elle, chose qui était un exploit au vu de a rigueur qu'elle pouvait avoir. J'avais troquée ma robe noire de tous les jours pour un costume noir, une chemise de la même couleur des gants et boots arborant eux aussi les apparats des méandres des abîmes. Ayant maintenant une bien meilleure maitrise de mon corps et des combats, je ne m'embarrassais plus d'un chignon séré à l'arrière du crâne, mais d'une longue queue de chevale débutant à ma nuque.

Trempée en sortant de ma douche, j'entendis des coups frappé à la porte. Une serviette sur mes épaules, j'y jetai un regard froid arctique avant d'ouvrir la porte pour y trouver un jeune chunin, le bambin me dévisagea un long moment, interdit devant une dame dévêtue, détourna son regard curieux sentant probablement sa fin approcher s'il continuait de balader ainsi ses yeux pervertis et finit par accomplir sa mission. Me rapporter un message de rassemblement de Gargonith, visiblement celui-ci montait une expédition pour le village de Kumo gakure. Un sourcil arqué face à cette décision perdue entre témérité et folie, je souri à l'idée que j'allais probablement faucher des vies en ce jour. Il ne me fallut que peu de temps pour être prête, vêtue de noir comme si je portais déjà le deuil pour mes future victimes, je me rendis à la porte d'entrée sans me presser, j'avais une sacrée avance, de ce fait je pouvais me permettre d'éviter les courses endiablées.

J'arrivai donc en seconde position, Ibuki étant sur place le premier, au moins il mettait en pratique mes enseignements. Ne serait-ce que pour ça je lui adressai un sourire amusé avant d'aller moi-même m'adosser à un poteau, les bras croisés et la tête basse, je gardai mes yeux clos en attendant qu'arrive le monde. Nous patientâmes ainsi de longues minutes durant, j'osais simplement espérer qu'il les mettait à profit pour méditer plutôt qu'à rêvasser... Bientôt les autres se présentèrent à nous et j'ouvris les yeux en reconnaissant une présence particulière, c'était Arthuria qui se prenait pour sa grande sœur ou sa tutrice, seulement Akari n'en restait pas moins liée à nous et bien entendu sous ma protection, bien qu'après ce que j'avais vécue, elle devait être maintenant plus puissante que moi... J'avais décidée de sceller tous mes ninjutsu, toute ces techniques qui au moment le plus critique m'avaient été aussi utiles qu'un climatiseur en Alaska ; en de nombreuses situations il était impossible de composer les mudras dune technique, c'est en grande partie pour cette raison que j'ai décidé de muté mon répertoire technique vers le Fuuinjutsu.
Je me décrochai du mur et allai lui dire qu'il faudrait que nous parlions plus tard, quelques instants après Gargonith arriva, avec un sacré retard une boite sous l'aisselle ; peut être devrais-je le traumatiser lui aussi avec des règles de ponctualité, mais il y avait actuellement beaucoup trop de monde pour commencer des dissensions qui aux yeux des autres pourraient remettre en cause son autorité, aussi je gardai le silence. Me contentant d'observer l'une de mes protégées se voir gratifier de l'une des épées légendaire du village de la brume. De légendaire à mes yeux elles n'avaient que leur réputation... mais bon, cela restait quand même un honneur dont je me passerais ; toutefois ce petit cérémonial me fit comprendre pourquoi Kiri et ses habitants s'intégrait si bien à ma personne ; cela me semblait tellement loin que je l'avais oublié, mais ce n'était pas la première fois que j'étais bras droit ou kage musha. Fut une époque où je jouais ce même rôle pour Akari au sein de Kiri, même Hijikata m'avait eu sous son aile à une certaine période si je n'm'abuse.

Après que l'une des ex Kage eu déballée le vaporisateur et accrochée ce dernier dans son dos, l'actuel invoquai un gigantesque volatile sur lequel il nous convia à grimper. Réticente ? Oui je l'étais, je connaissais cet oiseau et ses décollages brusques, sous ma coupe il aurait été bien moins... contraignant : Je lui aurais arraché une bonne quinzaine de plumes dès la première écartade de ce genre, mais il fallait croire que son partenaire actuel appréciait ce trait de caractère... accrochée donc me servent de ma main droite à une de ses plumes, je restai agrippée, tachant de repousser au maximum mon envie de faucher cette créature imparfaite jusqu'à ce que nous arrivions à notre altitude de croisière. Le voyage se déroula sans anicroches, debout les bras croisés les pieds solidement fixés au plumes de l'animal grâce à un konobori un peu plus chargé en chakra qu'à l'accoutumé de sorte à se qu'il tienne avec les différents coups de vents. Le voyage était calme, trop calme... qui plus ai nous devions nous préparer dans l'éventualité de réticence kumojin ; je devais faire quelque chose ...

/- Action Cachée -\
Après quatre heures de vol à tir d'ailes nous arrivâmes en fin à destination, assise en tailleur, conservant la position initiale du haut de mon corps, je gardai le Konbori actif pour restée bien accrochée au piaf, c'est finalement Gargonith qui fit le malin en dématérialisant son invocation à une dizaine de mètre du sol. Calme, je ne bougeai qu'au dernier moment, atterrissant accroupie les bras toujours croisés en créant un petit cratère. Sortant du petit nuage de poussière en m'époussetant je rejoignis notre Kage qui visiblement s'était adonné à cela dans le simple but de contempler nos atterrissages. Le mien avait été grandement amorti par le Kekkai Tekkai que j'avais appliqué sur mes jambes pour nullifier la force d'impacte au sol...
Après un atterrissage peu orthodoxe, nous sillonnâmes les ruelles de Kumo Gakure jusqu'à arriver sur le pas du palais du Raikage, là bas nous fumes fouillés, acte que je trouvais " Particulièrement " Inutile me concernant, dans le sens où mes armes étaient toutes scellées et invocables à n'importe quel moment... je pouvais donc paraître aussi désarmée qu'un herbivore et l'instant d'après être plus chargée qu'un bataillon entier... Passée cette fouille dénuée de tout intérêt quel qu'il soit, nous pénétrâmes l'enceinte de la bâtisse le reste de l'escorte resta sur le pas de la porte, seul Gargonith et moi fûmes invités à poursuivre. à l'entrée nous y trouvâmes un ninja de kumo avec une queue de chevale, un homme intrigant avec un katana à la taille, je ne lui adressai qu'un simple regard avant de finalement reprendre ma route... ce n'est que lorsque nous nous retrouvâmes seule que je pris la parole :

- Je sais que c'est généralement la tache d'Arthuria, mais je le ferais cette fois-ci... Un kage se doit de se montrer l'exemple aux membres de son village, qui plus ai à son escorte... je te prierais donc de dresser cet oiseau pour éviter les inconvenances à venir, aussi et surtout... si tu veux nous tester, fait en sorte que cela soit un véritable test et non pas un jeu ; je te rappel que tu avais deux Mizukage sur ce volatile dont tu as résilié l'invocation avant terme... Une dernière chose, ne le refait plus avec moi, cela amuserait Lily, mais Arthuria et moi sommes des personnes voyant le monde de manière bien différente... Continuai-je en fronçant le regard je suis sure et certaine que tu sais de quoi je parles...

Ce n'est que plus tard qu'il entra dans le bureau du Raikage avec une entrée en scène un peu rustre mais qui avait l'avantage d'être franche et directe. Le suivant de près, ne laissant qu'une marge d'un demi pas, je ne voulais pas, je gardais un visage impassible et concentrer pour réagir au moindre mouvement suspect ou trop brusque. Oui, parfois il jouait avec nous, mais il n'en restait pas moins une personne à qui je devais extérieurement vouer un certain respect, ce rôle je le jouerais ; comme bien des costumes dont j'ai due m'affublée de ce fait, ma loyauté ne laissait pour le moment pas à désirer, seuls ses agissements allaient bâtir la route que nous allions suivre.





Dernière édition par Saber Milena le Mar 8 Jan 2013 - 14:22, édité 1 fois
avatar
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
Assia Toshizo
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 113
▌Age : 26
▌Inscription : 18/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | B / 15 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
44/1000  (44/1000)
| Âge du personnage | : 25 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins. Ven 4 Jan 2013 - 22:42



Kumo Gakure no Sato


Enfin une mission, ça faisait longtemps...


Une nuit paisible et reposante allait prendre fin… J’étais encore endormie, m’efforçant de me réveiller mais je me sentais si bien, si légère que je profitais encore des quelques minutes qui me restaient à être enlacée dans les bras musclés et protecteurs de mon époux. Je fermais les yeux, mon esprit était vide, mes rêves se dissipaient petit à petit et je sentais les baisers tendres et langoureux de Toshi qui me faisaient frissonner. Il remontait délicatement de ma hanche jusque dans mon cou, quelle sensation étrange que je n’avais plus ressenti durant des mois. J’étais apaisée et au profond de moi je me disais que contre toutes attentes l’espoir renaissait, et qu’avec de la persévérance, de la chance on se rendait compte qu’en affrontant les évènements et les caprices de la vie, que le véritable rêve, c’était d’être encore capable d’espérer, de rêver et de faire de ce rêve une réalité. C’est ce que j’avais réalisé en consacrant des journées entières à chercher un traitement qui allait pouvoir sauver Hijikata de son coma et de sa maladie. Une fois, j’avais lu une phrase disant « Si tu tombes, je tombe », mais cette phrase ne signifiait rien pour Toshi et moi, car notre amour était si fort, tout comme notre complicité que je savais pertinemment que si l’un d’entre nous tombait, l’autre allait le relever et tous deux allaient avancer main dans la main. Enfin, j’arrêtai de penser à tout ça encore quelques instants et j’ouvris légèrement les yeux, éblouie par la lumière du jour, puis j’observai Hijikata, qui me regardait les yeux étincelants. J’esquissai un sourire lorsqu’il déposa sa main sur mon visage avant de m’embrasser et de sortir de notre chambre d’un bond. Je savais que je devais me lever également pour ne pas être en retard à notre rendez-vous, aujourd’hui était un jour spécial pour moi, même s’il ne me concernait pas directement. J’allais repartir en mission avec plusieurs Kirijins, la première mission que j’allais réaliser après mon accouchement. Plus de quatre mois je pense que je n’avais plus réalisé de quête pour Kiri, donc cette idée de servir à nouveau le village me réjouissait.

L’heure de se lever de ce grand lit encore chaud était arrivée, je posai alors un premier pied au sol puis le second et je me levai doucement avant de m’étirer de mon corps, décalant mes hanches contre la droit puis la gauche ce qui me provoqua un grand bâillement, loin d’être féminin. Heureusement, Hijikata était déjà dans la cuisine et après tout il me connaissait parfaitement, tout comme mes défauts qu’il avait dû accepter. Je me dirigeai ensuite vers lui, et j’appuyai ma tête contre son épaule, le serrant très fort contre moi, jamais je ne me lasserai de le câliner et de l’observer. Mon visage s’émerveillait à chaque fois que je croisais son regard d’un violet améthyste, son regard si fermé mais à la fois si profond, je m’y perdais à chaque fois que je regardais. Tout commençait à rentrer dans l’ordre, comme avant mon accouchement mais avec en plus notre petite Shura, issu dans notre union. Nous allions commencer une vie de famille dès à présent, elle requerra d’avoir une force, une persévérance de chacun des membres, un léger oubli de soi pour acquérir le bonheur de chacun d’entre nous. Je devais très vite me préparer si je ne voulais pas être en retard, surtout que Hijikata devait m’attendre et qu’il appréciait avoir toujours quelques minutes d’avance. Je me dépêchai alors de prendre une douche chaude qui me réchauffa légèrement avant d’en sortir et d’être à nouveau frigorifiée… Heureusement, certes nous étions en hiver, mais j’avais pu reconstruire notre famille au complet ce qui illuminait ses journées sombres et enneigées. Pour ne pas m’enrhumer puisque mon système immunitaire était encore bas depuis ma grossesse, je m’essuyai très vite et me vêtis de mon haori bleu ciel ainsi que de mon gilet de Kiri comme nous partions en mission extérieure. Ce gilet n’était pas très féminin et ne me mettait pas en valeurs comparé au haori du clan Toshizo qui s’arrêtait au milieu de mes cuisses, laissant entrevoir mes jambes élancées. J’enfilai ensuite des bas s’arrêtant à la hauteur des cuisses puis mes bottes habituelles. J’étais enfin habillé, je devais maintenant me coiffer et me maquiller, ce qui me prit quelques minutes puisque ma longue chevelure était parfois difficile à attacher. Enfin prête, je retrouvai Hijikata qui me regardait attentivement avec son petit sourire de coin qui me gênait parfois, il me dévisageait en quelques sortes mais cela me faisait rire, après tout c’est parce que je devais lui plaire…

Spoiler:
 

Étant tous les deux prêts, je pris Shura encore légèrement endormie et je l’habillai avec l’aide de son père, puis nous l’emmenons rapidement chez mes parents afin qu’il la garde et profite de leur petite fille. C’était une première pour moi de laisser notre fille à quelqu’un d’autre mais j’étais confiante car je savais qu’elle allait être entre bonnes mains.

Nous nous dirigions ensuite en direction du lieu de rendez-vous où certains ninjas de Kiri allaient être déjà être présents comme nous avions que peu d’avance. Nous traversions plusieurs ruelles côtes à côtes mais sans être très proches, nous avions décidé il y a déjà longtemps que nous garderions toujours une certaine distance à l’intérieur du village et devant les autres ninjas de Kiri. Mes hanches se balançaient de gauche à droite et ma longue chevelure volait au gré du vent avant d’arriver à l’endroit tant attendu. La mission consistait à se rendre à Kumo Gakure no Sato, un village assez proche de Kiri puisque seul l’océan les séparait, pour ensuite récupérer Samehade, l’une des épées légendaires qui manquait encore au village. Après tout, elles étaient la propriété de Kiri et le droit légitime de les récupérer toutes nous revenaient. Je ne savais pas encore par quel moyen nous allions nous rendre dans ce village, un bateau peut-être ? Je ne m’y étais encore jamais rendue, c’était une découverte pour moi ce qui m’était un peu plus de piment à ce voyage. Si je faisais partie de ce voyage, je pense que c’était à cause de mes compétences avancées en Iroujutsu. La mission devait être diplomatique mais parfois nous pouvions être surpris des réactions excessives des hôtes qui allaient recevoir Mizukage-sama ainsi que son second. J’avais pris alors toutes les précautions nécessaires si un combat venait à éclater, j’avais emporté ma grande sacoche enroulée qui comportait tous les nécessaires médicaux pouvant être utilisés en dehors des compétences de soins ninja.

Arrivant auprès des Kirijins, Ibuki le frère de Hijikata était déjà sur place tout comme Saber, le bras droit du chef du village. Je ne le connaissais pas vraiment, même pas du tout, je savais simplement qu’elle était devenue la seconde du Mizukage. Je les saluai discrètement, par politesse et je retournai voyant Akari se rapprocher de nous, elle n’avait que peu changé et en la retrouvant je me souvins de tout ce qui avait pu nous lier par le passé, cela me faisait plaisir de savoir qu’elle était en vie et je lui esquissai un sourire à son arrivée. Nous étions tous réunis pour débuter cette mission spéciale, il ne manquait plus que Mizukage-sama qui n’avait que quelques minutes de retard et ne tarda pas à arriver. Après de brèves explications sur ce qu’il allait se dérouler, il fit apparaître dans un nuage de fumée une aigle géant… Ahh, voici notre transport me dis-je en souriant, moi qui m’attendait à m’y rendre en bateau, j’étais assez surprise, mais c’était bien mieux et plus rapide par les airs. Après s’être tous hissés sur ce volatile, quatre heures de long voyage s’écoulèrent, la vue était sublime… Une étendue d’eau à perte de vue propice à la réflexion. Je m’évadai quelques instants avant d’échanger quelques mots avec les Kirijins présents.

Enfin les montagnes du village des nuages étaient visibles, nous allions bientôt arriver. L’atterrissage fût un peu plus complexe puisque Mizukage-sama fit disparaître son invocation à une dizaine de mètres du sol, une rapide chute s’en suivi et la réception fut sans encombre grâce à la concentration de chakra dans la plante de mes pieds et les paumes de mes mains. J’avais reçu une certaine vibration dans tout le corps à Nous étions arrivés, j’avançais vers l’entrée du village avec les autres Kirijins et notre chef ainsi que son bras droit se dirigèrent à l’intérieur de la tour du Raikage. Maintenant nous devions attendre et patienter tout en restant sur nos gardes si la situation venait à se dégrader. J’observai Hijikata qui offrit l’haori bleu ciel du clan Toshizo à son frère puis je me retournai vers Akari :

« Akari-san, comment allez-vous ? Le voyage n’a pas été trop pénible ? »

J’étais heureuse de l’avoir revu, c’était elle qui m’avait accueilli au sein du village en tant que genin et qui avait suivi mes premiers pas de ninja, je l’avais ensuite soigné quelques fois lors des missions spéciales. J’étais inquiète pour elle et son état puisque un lien plus que professionnel s’était créé entre nous avec le temps.

Tout en attendant sa réponse ainsi que l’issue de la discussion entre les dirigeants des deux villages cachés, j’observais les alentours et de longues minutes de patience débutèrent. Mais je savais que la patience et la persévérance finissent toujours par porter leur fruit… !


avatar
 ~Nanadaime Raikage ~
Grimmjow ~Nanadaime Raikage ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 529
▌Inscription : 30/03/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : A / 22
| Points Naruto Ninja RPG | :
224/1000  (224/1000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins. Mar 15 Jan 2013 - 20:03







C'est ce qu'on appelle une surprise !!


Samehada et un traité



Le village de Kumo m’avais accueillis à bras ouvert il y a de cela quelque temps déjà, c’était sous le règne de Kaleis, mon ancien Kage. Cette femme avait apportée gloire et puissance au village de la foudre. Malheureusement cette belle dame avait disparut du jour au lendemain sans que l’on ne puisse lui poser la moindre question au sujet de son départ. Cela m’attristait quelque peu car elle avait été ma coéquipier au sein de l’Akatsuki depuis de nombreuses années mais aussi une joie car je savais ce qui allais ce passé les jours qui venaient. Ma montée an tant que Raikage n’avait pas réjouis tous le monde au départ mais cela ne m’attenait pas, je savais que si Kaleis m’avait fais venir à Kumo pour devenir son bras droit pour ensuite quitter les lieux ce n’était pas sans raison, elle savait tout au fond d’elle-même que je ferai un excellent successeur. Ce que je ne comprenais cependant pas c’était son départ si précipité, elle ne m’avait rien donné comme directive, aucune raison, elle était partis comme si elle n’avait jamais existée pour ce village. Néanmoins les ninjas du pays de la foudre ainsi que ces habitants contaient infiniment sur elle pour amener le village de Kumo et ce pays jusqu’à son apogée, ce qui n’a évidemment pas été fais car son départ fut une surprise pour tous le monde. Cela m’arranger aussi quelque peu car je pourrais marcher sur ses traces et ainsi amener moi-même le village de Kumo à son paroxysme. J’étis à présent le Raikage du village de Kumo, moi, Grimmjow Jaggerjack. Qui aurais pu penser que j’arriverai à une telle échelle du monde ninja, j’avais fais mes début en tant que mercenaire pour ensuite intégrer l’Akatsuki quand j’eus assez de maturité, cependant à cette époque l’Akatsuki était encore bancale voila pourquoi certains membre moi y compris quittèrent la Lune Rouge pour faire une pause jusqu’à son retour.

Je fus accepté au village du brouillard, Kiri, où je commençai en tant que Juunin. J’avais fais ma place au sein de ce village mais pas de n’importe quel manière, je dirigeais les ninjas du village d’une main de fer ainsi qu’une autorité qui en faisait tremblais plus d’un. C’est à ce moment la que le chef du village caché de Kiri décida de me promouvoir au rang e Chef des armées du village caché de la brume. Cependant j’avais d’autre projet parallèle à cette montée en grade. Lorsque je suis arrivé à Kiri mon objectif premier était d’acquérir une des épées légendaires mais ce projet été tombé à l’eau car il existait une trop grande sécurité pour les tresors de ce village. Je quittai donc ce village remplis de haine envers la Mizukage qui n’avait pas voulus pendant mon séjour à Kiri m’attribuée une de ces épées. Je décidai donc de faire le vagabond dans le monde shinobi, toujours plus de crime, de coup d’état comme celui que j’ai mené au village de Konoha lorsque j’étais encore à Kiri. J’étais devenus un criminel en puissance mais personne ne le savait, je n’avais pas envie d’avoir toutes les escouades ANBU aux fesses, je m’arrangeais donc pour qu’aucune trace de mes passages ne soit découvert. C’est d’ailleurs ce qui m’a valus mon retour à Akatsuki et plus tard mon acceptation au village de Kumo malgré que l’ancien Raikage soit le chef d’Akatsuki.

J’étais donc enfin au post que j’avais mérité tout au long de ma vie : Raikage, le chef du village caché de Kumo. J’avais à présent à ma disposition des ninjas plus ou moins puissants à mes ordres et c’est moi-même qui donnai des missions à ces ninjas. Malgré le fait que certains ninjas avaient quitté aussi le village à la suite du départ de Kaleis, ceux-là j’en faisais mon affaire personnelle, ils étaient bien sur inscrits dans le Bingo Book de Kumo et mes escouades d’ANBU s’occupaient déjà de leur cas. Ce qui me gêner à présent c’était le manque de ninja flagrant de ce village. J’avais réussis à faire venir un autre membre de l’Akatsuki et un ancien déserteur, leur arrivée n’avait pas posée de problème car ils n’avaient pas encore été très connus dans le monde du crime. Ce qui me chagrinais à cette heure dans le village de Kumo c’était que je sentais quelque chose arriver, une étrange sensation que je n’avais pas ressentit depuis des années, c’était comme si une grosse tempête se préparait juste au dessus de nos tête et qu’elle n’attendait que le moment d’exploser. Ce qui ne ce fit pas attendre lorsqu’un jour comme les autres je sentais plusieurs grandes forces qui s’approchaient à grande vitesse du village de Kumo, ce qui me laissait perplexe c’est surtout que je connaissais déjà certaines de ces forces. J’étais assis dans mon fauteuil de bureau à l’intérieur de la tour du Raikage, décontracté, j’utilisais donc ma technique de ninja sensorielle pour localiser ces forces et déterminer quelques identités. Quelle surprise lorsqu’enfin je découvris qui se cachait derrière ces forces. C’était le village de Kiri qui me rendait visite mais pas n’importe qui, je sentais qu’il y avait dans les airs les plus puissantes forces du village de la brume, c’est-à-dire : Gargonith Manjome, Saber Milena, l’ancien Mizukage Akari Hasegawa, Hijikata Toshizo et deux autres ninjas d’ont j’ignorai l’existence pour le moment. Ils arrivaient vite, très vite même, ils seraient la d’un moment à l’autre. Je savais pourquoi ils étaient venus, ils voulaient récupérer l’épée légendaire Samehada qui avait été acquise par Killer Bee lors de son combat contre Kisame, un membre d’Akatsuki. Alors ils venaient pour l’épée, je ne savais pas pourquoi je me doutais qu’un jour après le départ de Kaleis ils voudraient la récupérer, ils ont bien choisis leur moment il n’y avait rien à dire la dessus. Ce qui me fit esquisser un petit sourire c’est quand je vis que le Mizukage était Gargonith en ce moment, ce petit homme qui avait commencé au service de taupe pour l’Akatsuki avait terminé au rang de Mizukage. Bien, cela était très bien, un autre membre d’Akatsuki au poste de chef du village de Kiri. Akari et Saber je les connaissais déjà très bien, l’une car j’avais été son chef des armées au sein du village de Kiri et l’autre parce qu’il avait de la renommé à Kiri et au sein de l’Akatsuki lorsqu’il avait essayé de détruire la statue Gedo Mazo dans le temps, ceux qui m’avait fais quelque peu sourire.

J’entendis tous d’un coup leur arrivé sur mes terres, les ninjas de Kiri étaient juste en bas de ma tour et par chance il y avait un ninja de Kumo, et biens les sous fifres de Kiri pourrons parler à quelqu’un pendant que je m’entretiendrai avec le Mizukage et son Bras droit, le miens était déjà présent dans mon bureau. Kogomi Saku, je l’avais fais quérir pour qu’elle rejoigne Kumo et devienne mon Bras droit. Je sentais les ninjas de Kiri qui restaient en bas de la tour et le Mizukage ainsi que Saber monter les escaliers pour venir dans mon bureau. La porte s’ouvrit enfin et une petite voie cria :

« Bien le bonjour maître Raikage, je pense que nous allons devoir parler affaire. »

Le Mizukage lui-même venait de m’adresser la parole, je devrais me sentir flatter que quelqu’un comme lui me parle mais je ne savais pas pourquoi ce n’était pas le cas. Je souriais donc à l’arrivée de Gargonith et de son Bras droit. Je lui répondis alors :

« Entrez donc Mizukage, j’espère que vos ninjas en bas ne se feront pas trop chier ! Je sais pourquoi vous êtes ici, l’épée Samehada est en ma procession et vous ne savais pas comment la récupérer, elle se trouve quelque par dans le village de Kumo et il faut le passe du Raikage pour la trouver. Comme vous dites parlons affaires, je vous propose une petite alliance entre nos deux villages et un traité de non agression. En retour je vous remettrai l’épée qui d’après ce que je sens est la dernière qui vous manque. Une petite question avait de clôturer cette petite réunion improvisée, qu’est devenus la Nuibari ? »

Je venais de prendre au dépourvut le Mizukage, il venait à peine d’arriver et il avait déjà le pourquoi il était ici, l’épée Samehada était à portait de main, la balle était dans son camps, j’allais enfin pouvoir ce que valait Gargonith Manjome dans la cour des grands.




avatar
 ~ Bras-droit du Raikage ~
Kogomi Saku ~ Bras-droit du Raikage ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 125
▌Age : 22
▌Inscription : 01/05/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 20 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
131/2000  (131/2000)
| Âge du personnage | : 25 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins. Sam 19 Jan 2013 - 18:51



Quellesurprise...



Les cuisses sur la roche froide, le vent dans les cheveux, Kogo scrutait le ciel. Les nuages défilaient à grande vitesse, poussés par la brise puissante, tandis que les poussières partaient en voyage à des kilomètres d'ici. Et ici, c'était le village de Kumo. La jeune femme n'avait pas l'habitude de la nature qui l'environnait, il s'agissait de sa première venue au pays des roches. De la pierre, des rochers, un paysage semblable où que l'on pose l'oeil, un paysage brut et imposant. Elle surplombait Kumo du haut d'une paroi rocheuse, qu'elle avait escaladé pour s'entraîner. Non loin de la paroi d'en face, se dressait la tour du Raïkage, lieu le plus important du coin ; elle s'y rendrait d'ici quelques minutes, car elle sentait que quelque chose d'important allait se dérouler en cette journée funeste. L'air frais l'apaisait, et c'est ce dont elle avait besoin en ce moment. Le calme avant la tempête...
Peut-être n'était-ce qu'un simple pressentiment, mais la rousse sentait que des changements allaient survenir dans sa vie, tôt ou tard.
Il était temps d'y aller, son nouveau supérieur ne tolérerait sûrement pas un retard lors d'un événement à l'importance capitale. Elle descendit la montagne rapidement, pour arriver dans les rues bondées du village. Depuis l'annonce qu'un nouveau Raïkage avait été promu, les rumeurs allaient bon train, et les gens sortaient pour échanger les potins. Des histoires couraient sûrement sur elle aussi, mais Kogomi n'en avait que faire, ses affaires l'attendaient ailleurs. En arrivant devant la tour, elle croisa un chunin, qui devait être chargé de surveiller les ninjas accédant au bureau du Raïkage aujourd'hui. Ses traits lui étaient familiers, elle l'avait sûrement déjà aperçu ces derniers jours... La rousse passa devant lui en lui dressant un dernier regard, histoire de bien mémoriser son visage : son instinct lui disait qu'ils seraient amenés à se revoir. Elle monta les marches deux par deux, puis arriva devant la porte du bureau de Grimmjow. Elle frappa, et entra directement.
Son supérieur était tranquillement installé dans le fauteuil lui étant assigné, et regardait à travers la fenêtre. Il devait être pensif.. Avait-il sentit comme elle la venue de quelque chose d'important, d'inévitable ? Sentait-il approcher une puissance réunie, un bloc indestructible ? Il disposait d'un pouvoir très intéressant, permettant de détecter les ninjas en approche du lieu où il se trouvait. Et vu la tête qu'il tirait, la sensation qu'elle éprouvait depuis quelques heures allaient se révéler véridique. Qui de si puissant pouvait bien venir à Kumo en cette période tumultueuse ?
Quelques minutes passèrent, sans aucun bruit, puis la porte s'ouvrit brutalement : deux personnes, un homme et une femme, entrèrent subitement. Kogo ne put retenir un air surpris : l'homme qui venait d'entrer, accompagné d'une jeune femme aux cheveux roses qui devait être son bras-droit, n'était autre que …. son compagnon dans la vie. Gargonith Manjome, le nouveau Mizukage de Kiri. Son visage s'était figé, et elle ne put s'empêcher de le fixer droit dans les yeux : il n'avait pas changé, toujours aussi beau, donnant une formidable impression de puissance.. Elle tacha cependant de faire abstraction de ses sentiments dans une situation aussi grave : pourquoi le Mizukage se déplaçait-il de son village jusqu'ici ? Et de plus accompagné de son bras-droit et de bien d'autres ninjas qui devaient être restés au pied de la tour. Elle appartenait désormais à un village, et devait penser uniquement à l'intérêt de celui-ci. Si tout cela venait à dégénérer, elle devrait protéger son Kage et non celui qui faisait battre son cœur...




© Eryu/Yaku

InvitéInvité
MessageSujet: Re: Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins. Dim 20 Jan 2013 - 16:35


























Gloire au Mizukage




[justify]Je rentrais dans le bureau, oui, je l'avais déjà vu à plusieurs reprises ce lieu, je le connaissais même très bien, le nombre de missions qui m'avaient été confiés ici, je ne pouvais même pu les compter, ce n'était pas de la nostalgie que j'éprouvais, c'était une pointe d'humour noir, en ce lieu ce trouvait un Raikage, et j'avais participé au meurtre de deux de ses prédécesseurs, je trouvais cela d'un drôle, je ne pouvais m'empêcher d'avoir un sourire sur le coin de la bouche. Le Raikage était devant moi, il était grand, des cheveux bleu, ouais j'avais enfin trouvé quelqu'un qui faisait encore plus louche que moi, il semblait tenter de ce donner un genre, un style qui le placerait au dessus des autres, enfin c'est ce que son regard m'évoquait, ce genre d'intimidation n'avaient jamais marché sur moi et ça n'allait pas commencer à fonctionner aujourd'hui. Je faisais signe à Saber de rentrer, même si cela n'avait servit à rien elle était le genre de filles à prendre de bonnes initiatives, j'avais d'ailleurs répondu à sa réflexion qui visait à critiquer mon manque de sérieux, il semblerait qu'elle n'avait pas compris à quoi consistait ce teste, je lui avais donc expliqué plus clairement, " Le jeune Ibuki, il sera sans doute un futur épéiste du village, pour le moment il n'est pas assez puissant mais toi et moi devons le tester par surprise sans pour autant mettre sa vie en danger pendant le voyage, il faut que je sache ce qu'il a dans le vente." Saber était comme ça, très difficile à cerner, elle avait plusieurs personnalités toutes plus complexes et poussé à un extrême, c'était assez difficile à gérer mais assez marrant, de toute façon je ne l'avais pas nommé bras droit uniquement pour sa puissance, je savais qu'elle était plus ou moins digne de confiance, même si l'ambition poussait à commettre des actes regrettables. Des actes dont on imagine même pas les conséquences, des choses dangereuses, et irréfléchis. J'étais aux anges dans ce bureau, je ne fixais que le Raikage, comme un jeu de regard, jeu au quel je ne perdais jamais, discrètement dans mon dos je composais une série de signes, afin de créer une source d'eau sous le sol du palais du Raikage, on était jamais trop prudent, mais de toute façon rien ne semblait montrer des signes d’hostilités dans ce bureau.

« Entrez donc Mizukage, j’espère que vos ninjas en bas ne se feront pas trop chier ! Je sais pourquoi vous êtes ici, l’épée Samehada est en ma procession et vous ne savais pas comment la récupérer, elle se trouve quelque par dans le village de Kumo et il faut le passe du Raikage pour la trouver. Comme vous dites parlons affaires, je vous propose une petite alliance entre nos deux villages et un traité de non agression. En retour je vous remettrai l’épée qui d’après ce que je sens est la dernière qui vous manque. Une petite question avait de clôturer cette petite réunion improvisée, qu’est devenus la Nuibari ? »

Ainsi dont il ce doutait qu'on venait chercher Samehada, mmmh, la puissance de Kumo était donc vraiment au plus mal, soit ils ne tenaient pas à Samehada ce dont je doute, soit ils savaient que si une force de frappe comme Kiri venait ils n'avaient aucune chance de ce défendre, c'était surement la deuxième solution, cette façon d'essayer d'imposer des conditions confirmaient mes précédentes pensées, il essayait de ce donner un air imposant, de dirigeant, c'était réellement marrant, comme-ci il était en position de négocier quoi que ce soit, enfin bon, j'étais moi aussi venu pour trouver un arrangement sans conflits, bien que l'inverse ne m'aurait absolument pas déplu, mais désormais j'étais Mizukage, j'avais des responsabilités, et déclencher une guerre serait irresponsable, mieux valait récupérer les épées sans trop faire de bruits, c'est à dire sans trop faire entendre parler de nous dans les contrées voisines, mêmes éloignés vous me direz, moins on a d'ennemis dans ce monde mieux l'on ce porte, et dieu sait que j'avais déjà eu grand nombre d'ennemis, et que d'ailleurs parmi eux aucuns n'avaient réussis à me faire tomber, et ça n'allait pas commencer aujourd'hui, ni même dans les années à venir, je ne comptait pas périr de la main d'un ennemi, cela reviendrait à laisser mon village derrière moi, je ne pouvais pas me le permettre j'avais juré de le protéger et j'allais le faire... La vulgarité du Raikage m'avait un peut choqué étant quelqu'un qui ne supportait pas le manque de respect je l'avais plutôt mal prit, enfin bon cela ne faisait rien, enfin presque rien ça me donnait juste d'avantage envie de dégainer, au oui ça m'excitait, mon bras tremblait sur le manche de mon sabre, mais il n'était pas encore temps de céder à ses pulsions. Il me demandait comment allait Nuibari, mmmh il était donc intéressé par les épées légendaire, je savais qu'il était un ancien ninja de Kiri qui avait toujours convoité Nuibari, c'était d'autant plus drôle qu'on allait lui reprendre une des épées légendaire, oui je trouvais cet entrevu réellement drôle. Par contre il c'était trompé, il croyait qu'il nous manquait que Nuibari, non cela était faut, Konoha possédait une autre épée qui revient de droit à Kiri, heureusement j'avais toujours été en bonne relation avec ce village, c'était une bonne chose.

"Nuibari est à sa place à Kiri tous comme j'espère le sera bientôt Samehada, signons donc ce traité et ne vous inquiétez pas mes ninjas trouveront de quoi s'occuper avec vos ninjas, en toute amitié bien entendu j'insinue que vos shinobis leurs tiendront compagnie, tous comme vous me tenez compagnie dans ce bureau, sortez donc ce traité qu'on aille chercher Samehada et régler cette histoire."


Voici mes dires, j'avais prononcé ses paroles afin de répondre à sa façon de nous prendre de haut, j'avais toujours eu horreur de cela. Cette excitation m'avait fait perdre la notion de l'entourage, et je n'avais pas remarqué la présence de la fille pour qui je m'étais amouraché, comment avais-je pu être aussi aveugle, toute cette excitation m'avait empêché de voir cette belle femme qui était sous mes yeux depuis le début de l'entrevue, elle aussi m'avait remarqué, je la regardais et lui souriait, je prenais place sur le fauteuil afin de me mettre à l'aise, je fixais le Raikage, ainsi que tous ses gestes, sa ligne d'épaule, ses poignées, son regard, je devais me tenir prêt, mais j'avais déjà préparé mon arsenal il ne me restait plus qu'à le déployer et le Raikage en serait immédiatement neutralisé, moi et Saber étions prêt, et je me doutais que mes Shinobis en bas l'étaient aussi, mais hélas je savais aussi que Kogomi avait des principes et que si les choses venaient à mal tourner elle serait notre adversaire, je devais me préparer à cette éventualité, c'était malheureux mais la vrai vie, bien je sur je n'allais pas laisser mes alliés lui faire du mal et moi non plus je n'allais pas oser la blesser, mais si il fallait on la neutraliserait juste, quitte à la ramener avec nous à Kiri, je n'avais aucunement confiance en Grimmjow et encore moins dans la façon dont il ce comporterait si il apprenait notre relation à moi et Kogomi. Bien sur la je pensais au pire, et cela m'aurait étonné que ça ce passe ainsi, mais bon comme je l'ai déjà dis on est jamais trop prudent, et la prudence sa je connais.


avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Ibuki Toshizo ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 94
▌Inscription : 11/06/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : C / 11
| Points Naruto Ninja RPG | :
556/2000  (556/2000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins. Jeu 24 Jan 2013 - 13:30

Toshizo!





Lattente se faisait longue. Plusieurs minutes que le Mizukage se rendit au bureau du Raikage, jusqu'à maintenant aucune situation alarment. Après tout nous ne sommes pas venu pour un conflit, seulement pour récupérer un bien précieux. Homatsu fut léguée au dragon de glace de Kiri, Kiba quant à elle, elle fut donnée au fin bretteur qu'est Tatsuya. Je ne pouvais point m'arrêter de regarder Homatsu rangée dans le dos de la femme qui sut jadis avec un grand savoir pilier Konoha, ce village qui avait une grande renommée. Aujourd'hui je ne pouvais que doubler ma discipline et prouver mon talent le moment venu, pour la simple raison de faire bonne impression au Mizukage. Mais aussi prouver à mon sensei, que sa vision de moi lors de notre première rencontre, elle me prend pour un faible et un poids en sa présence le moment était venu d'effacer les idées à mon compte. J'étais en compagnie d'Hijikata-san, ancien Mizukage, mais surtout mon frère. Je ne cache en rien que la nouvelle ma bigrement étonnée, mais toutes les preuves étaient avec le fait que j'étais bel et bien son frère. De nos tatouages identiques sur notre omoplates droite, en passant par quelques manières comme par exemple notre façon de nous tenir ou de poser notre regard sur autrui.

La dénommée Assia était là, l'épouse de mon frère ainé, séduisante et attirante. Prenez garde ! Je ne cite en rien dans mes dires le fait de regarder d'un oeil pervers cette femme. Loin de moi cette intention déplacée, cependant on ressent en sa présence la femme forte, qui à vécu les dures mœurs de la vie. D'un léger signal de brise, Hijikata-san sortit de son sac un tissu avant de me le jeter en main.

-Je trouve que il serait temps que tu portes les couleurs de notre famille donc je te fais ce petit cadeau Ibuki-san.-

Mais quel honneur ! J'allais porter les couleurs de toute une décennie, de tout un mode de vie, mais aussi de toute une histoire. Les couleurs du clan Toshizo. Un Haori d'un tissu à la légèreté stupéfiante et à la douceur réconfortante. Le haut blanc, suivi de près par une couleur claire, un bleu turquoise amalgament parfaitement au blanc de cet ensemble. Je déroulais le petit cordage qui tenait le tissu sous une forme de rouleau, puis calmement j'enlevais le petit bout corde qui reliait mon katana à ma ceinture pour le remplacer du cordage qui enroulait le haori. À la brise douce, j'enfilais le haori en essayant aucune faute qui donnerait l'occasion à Hijikata-san ainsi que son épouse de me croire irrespectueux. Le haori enfilé et flottant sur le vent, ajoutant une tout autre touche d'aisance à mon style de bretteur. Je pris une légère inspiration pour m'exprimer ouvertement à ma famille.

-L'honneur est au rendez-vous. Hijikata-san, ton geste m'emplis de fierté. J'espère moi aussi avoir cette grande opportunité de baigner l'honneur du clan dans prospérité et de ne salir en rien son nom céleste.-

Fiuuuu ! J'avais réussi, la tension était à son comble, je n'ai pas fai de faute en m'expriment, je n'ai pas bégayé ni postillonné. Sous le feu de l'action, je n'avais pas remarqué Jin Kaza bretteur du nord, mais aussi un compagnon de mission. Mon sabre s'est collé au sien lors d'un affrontement. Jeune et pessimiste, j'étais le parfait exemple de la tête brulée et dur garçon téméraire. Mais le temps arrange les défauts, est peu à peu, je deviens un être calme et serin. J'ai maintenant vingt-ans, je n'avais plus de temps à donner à ses idioties. Je marchais en sa direction, tenant le tsuba de mon katana. Il n'avait pas changé d'un poil, toujours ce regard supérieur et cette posture stricte. Je mis une main sur mon katana et l'autre sur mon os iliaque gauche. Je laissais transparaitre un léger sourire amical, avant de laisser échapper quelques mots.

-Bien le bonjour fin bretteur du nord, comment ça va depuis notre dernière rencontre ?-

(en cours de correction )



Ryunosuke Ibuki



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins.


Alliance & Présent. Pv Ryu Hiji Assia Akari Saber et Kumojins.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» Débordement. (Akari & Shizuru)
» [Porteuse de lumière]Akari
» Le premier patient de l'infirmière Akari... survivra-t-il? [PV Crow]
» Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de la Foudre ~ Kaminari no Kuni :: Kumo Gakure no Sato :: Tour du Raïkage :: Salle de réunion-