Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Une vie, une histoire. [ Solo ]

avatar
~ Fondateur & Ninja de Jiyuu ~
Vijay Jagdish~ Fondateur & Ninja de Jiyuu ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 5547
▌Age : 25
▌Inscription : 09/03/2008

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
203/1000  (203/1000)
| Âge du personnage | : 26 ans
Voir le profil de l'utilisateur http://www.naruto-ninja-rpg.com
MessageSujet: Une vie, une histoire. [ Solo ] Jeu 28 Avr 2011 - 18:30

NOUVELLE VIE, NOUVEAU DÉPART




Un temps catastrophique s’était installé à Kirigakure no Sato depuis quelques jours. Mais aujourd’hui, une pluie constante et très agaçante tombait sur le village. Cela donnait un air lugubre et une atmosphère plutôt froide et tendu à la bourgade. Ce genre de climat était très rare surtout en début d’après-midi .. ce n’était pas bon signe du tout. J’étais le genre de personne qui se fiait à l’atmosphère pour évaluer la journée que j’allais me taper et souvent mes pronostics se révélaient vrais. J’espérais fortement que mon pronostic soit faux aujourd’hui. Je travaillais donc dans mon bureau avec une immense angoisse au cœur. J’avais beau me dire que je me faisais des idées et que cette journée serait une journée comme les autres, je restais toujours aussi anxieux sans raison valable. Au moins, j’étais motivé à bloc pour effectuer mes tâches d’intendant Mizukage. Quel idée de vouloir sortir avec un temps pareil ? Je n’avais même pas envie de m’approcher de la fenêtre pour observer le village. Entendre le bruit de la pluie me rendrai encore plus inquiet. A croire que j’avais une vrai phobie de la pluie. Si c’était vraiment le cas, ça serait vraiment ridicule car après tout on est dans le pays de l’eau .. C’est vrai que je suis l’un des seul ninja à ne pas posséder l’affinité Suiton. Hey merde, je ne devais pas penser à ceci et faire mon travail sérieusement car ainsi le temps passera plus vite et je ne verrais plus ce temps odieux. En parlant de boulot, mine de rien j’avais appris mal de chose top secrète à propos de Kiri. Je savais que le village était cruel à la base mais je ne le pensais pas autant. J’étais souvent déçu et dégouté de Kiri lorsque je lisais les opérations top secrètes effectués par le village. Enfin bref, je ne devais pas penser à ces choses avec mon état actuel, je sombrerai sinon dans la paranoïa total.

Toc toc. On toque à ma porte ? Je n’eus à peine le temps de me réjouir à l’idée d’avoir de la visite que la personne derrière la porte se permit d’entrer sans avoir ma permission. Sur le coup, je trouvai ceci assez bizarre mais jusqu’à la, je ne pensais à rien d’étrange. C’est alors qu’il vint rapidement devant mon bureau et donc moi. Il pencha la tête vers le sol et prit la parole :


NINJA — « Bonjour Maître ! Acceptez mes excuses pour mon politesse mais je dois vite vous avertir que le conseil a prit sa décision. »

VIJAY — « Yo .. *Putain c’est qui déjà ?* mec ! Décision ? De quoi tu parles ? »
Dis-je d’un ton léger sans faire attention au sérieux de mon interlocuteur. Celui-ci rétorqua alors :

NINJA — « Me dite pas que . vous ne saviez pas que les anciens se sont réunis ce matin pour prendre LA décision. »

VIJAY — « Ils se sont réunis ce matin ? Je n’ai pas été avertis, j’en suis sur et certain ! »
Dis-je d’un ton à la surpris et convaincus. Il répondit rapidement :

NINJA — « Ils ont élus un Mizukage et ce n’est pas vo.. »

Avant même qu’il ne finisse sa phrase, je bondis de ma chaise et attrapai son t-shirt au niveau de la poitrine avec ma main droite. Je le regardai d’un air furieux et au moment où j’allais lui demander qui avait été choisis, je vis une immense foule rentrer dans mon bureau. Ils rentraient tour à tour, au début c’était Akari, ensuite les anciens, puis mes proches et pour finir des villageois et des enfants entre autre. Je lâchai alors l’homme devant moi et prit un air ahuri. Je me demandais comment autant de monde avait vu venir ici sans que je m’en rendes comptes, normalement j’aurais du entendre les bruits de pas. Mais les évènements s’enchainaient bien trop vite pour moi et je n’avais pas le temps d’analyser la situation. En effet, d’abord j’entendais le conseil qui proclamait Akari Hasegawa comme nouvelle Mizukage et avant même que j’exprime mon avis, elle vint vers moi et me planta un couteau au cœur. Je tombai alors à terre avec un air pétrifié et je voyais tout ce beau monde rire devant moi. Ils se moquaient de ma situation. Même mes amis les plus proches riaient .. Quel situation horrible. C’est alors que je fermai les yeux et poussai un dernier cri de colère de haine ou d’espoir peut être.

Je rouvris mes yeux et soudain je me retrouvai dans mon lit en sueur. C’était donc un cauchemar ? Instinctivement, je sortis de mon lit et me dirigeai vers ma salle de bain rapidement. Ne pensant à rien sur le coup, je rentrai sur la baignoire et ouvrit alors le robinet d’eau froide à fond. Avec les habits, l’impacte de l’eau froid aurait du être moins foudroyante mais ce ne fut pas le cas et je tombai alors comme une merde à quatre patte. Mais ce n’est pas ceci qui me perturba le plus. Je repensais alors à ce cauchemar .. Si j’y repensais bien, ce cauchemar était plus du vécu qu’autre chose. Les seules choses différentes, c’est qu’il ne pleuvait pas, il faisait très beau et je n’avais pas un sentiment d'inquiétude ce jour-là. Je n’avais pas été prévenu par un ninja de la décision du conseil et j’avais appris la nouvelle en même temps que le village lorsque les anciens organisèrent un rassemblement du village au place du marché. Bien sur, il y avait du vrai dans ce rêve. Comme ma pire honte de ma vie mais ce n’était rien comparé à la réalité. Après tout, j’avais été remercié et renvoyé par les anciens parce que je manquais d’efficacité mais surtout parce que je n’étais pas une personne respectable. Pire honte, tu meurs. Pourtant j’avais été préparé à ce que l’on me retire le rôle car j’étais intendant mais pourquoi l’avoir fait d’une telle manière ? Il n’y avait aucune raison valable à ce que je sois traité littéralement comme merde. J’arrêtai ensuite de réfléchir à propos de ce cauchemar. Je sortis de ma baignoire tout en laissant l’eau couler et me dirigea vers mon lit pour m’y asseoir. Cela faisait bientôt plus de deux semaines que je refusais de sortir de chez moi et que je passais mes nuits à revivre ce moment. La technique de la baignoire me permettait de rester sobre et d’éviter de sombrer dans la folie. En effet, les premiers jours j’avais complétement bousillé tout ce qui se trouvait chez moi, même mes fenêtres. Heureusement une amie est venu et m’a ramené les pieds sur terre avec justement la technique de l’eau froide et pour la remercier, je l’ai envoyé se faire foutre.

Ma vie était foutu. Je n’avais plus aucune destiné ou devoir envers ce village. Je me sentais comme un intrus désormais alors qu’autrefois, c’était l’inverse. Cela faisait plus de 10 jours que je pensais à la désertion et ce jour était arrivé car je n’avais plus de nourriture chez moi. Il est préférable que je quittes ce village avant que je fasses une bêtise immonde .. Affronter tous ses regards dehors et penser à croiser Akari ou un ancien me ferait péter les plombs .. et je n’oses pas imaginer la suite. Même si je n’aimais pas être seul et livré à moi-même, j’étais bien obligé d’affronter ceci. C’est décidé aujourd’hui, je quittes Kiri et je suis mon propre chemin. Je ne penserai qu’à ma personne et plus à personne d’autre désormais.

Je me levai doucement de mon lit et me dirigeai vers mon armoire. J’ouvris le placard et sorti un débardeur blanc, une veste noire et un pantalon de même couleur. Je retirai rapidement les habits sur moi et enfilai ceux sorti. Je pris la ceinture de mon ancien pantalon et le remit sur moi. Pour finir, je mis mes chaussures et marchai lentement vers la porte de sortie de mon appartement. A cette endroit, il y avait un sac où j’avais mis des provisions, le reste de mon argent, des armes, des souvenirs et autres choses dont j’aurais besoin pendant ma longue route. Comme je disais, j’avais prévu cette désertion depuis longtemps et ce n’était pas un coup de tête, loin de là. Je pris donc le sac et me retournai pour contempler une dernière fois mon appartement. Il était totalement saccagé et méconnaissable. On pouvait voir que l’eau commençait à se répandre dans tout l’appartement et que mes pieds n’allaient pas tarder à gouter ceci. Un sentiment de nostalgie me prit et m’empêcha de faire ce que j’avais prévu. Mais au bout d’une minute à penser, je compris à nouveau qu’une nouvelle vie s’offrait à moi et que je devais effacer toute trace de l’ancienne. C’est alors que j’exécutai une série de mudra et là je crachai un énorme jet de lave que je lançais un peu partout pour que l’appartement entier s’enflamme et disparaisse tout comme je vais disparaitre du village. Encore une fois, j’avais tout pensé et le but de cette action était de faire croire au village que j’avais provoqué ceci pour y abandonner la vie. Rapidement, je sortis de l’appartement, descendis les escaliers et sortis du bâtiment. Pendant quelques secondes, la lumière m’éblouit et j’avais vraiment du mal à y voir. Après cela, je regardai autour de moi et un sentiment de dégout s’envahit en moi. La décision de déserter était donc la bonne, je commençai donc à courir en direction de la sortie du village. Même étant très loin de mon appartement, je pouvais enfin entendre la déflagration de l’immeuble. Personne a pu donc éteindre le feu ? Parfait, un point de mon plan avait été parfaitement réussi. Au bout d’une heure, j’étais enfin arrivé au port du village. Putain, je n’avais cru que mon appartement était si loin de la frontière de Kiri. Sans perdre la moindre seconde, je sautai sur le premier bateau qui se présentait à moi. Manque de chance il y avait un homme plutôt robuste, enfin pas de chance pour lui ? J’assommai l’homme avec un bon coup de poing dans la tête puis j’hésitai pendant quelques secondes à le jeter à la mer par peur qu’il meurt mais sous le coup de la folie, je jetai tout de même cette personne à l’eau. Logiquement, il fut engloutit par l’eau. Ce n’était pas comme-ci je tuais pour la première fois mais c’est vrai que j’avais un sentiment de pitié envers cet homme qui n’avait rien fait. Hey puis fuck ! Je n’avais rien fait non plus et fut tout de même ridiculisé dans mon propre village ! Faisant comme-ci rien n’était, j’enlevai l’encre du bateau et celui-ci commençait à s’en aller. J’attendis cinq minutes avant de me retourner et de te contempler une dernière fois le village de Kiri. L’endroit où mes parents ont été assassinés, l’endroit où j’ai vécu une enfance de merde, l’endroit où j’ai été ridiculisé .. En y repensant, c’était un endroit de malheur pour moi. Mais tout de même il allait me manquer. Des larmes coulaient le long de mon visage, c’était les dernières que je versais pour ce maudit endroit. Histoire de finir sur une touche d’humour et me sentir moins seul, je pris la parole d’un ton moqueur :

VIJAY — « Faut que je refasses une coupe et revoit mon style vestimentaire .. Dans ma nouvelle vie, il me faut plus de plan baise ! »

Tout ce que je disais là n’était que pur mensonge, je voulais uniquement revoir mon physique pour passer incognito et ne pas se faire repérer si jamais un jour je croisai un ninja de Kiri. On sait jamais après tout.

Vers l’infini et au-delà.

Une vie, une histoire. [ Solo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [FB Solo] Bout d'histoire d'une grande guerrière du Puma
» Histoire de Famille [Solo]
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau ~ Mizu no Kuni :: Kiri Gakure no Sato :: Portes du village-