Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Promotion surprise

avatar
~ Chuunin de Kumo ~
Kazaru Taiko~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 214
▌Age : 21
▌Inscription : 28/11/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A, niveau 21
| Points Naruto Ninja RPG | :
226/1000  (226/1000)
| Âge du personnage | : 13 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Promotion surprise Dim 3 Juil 2011 - 9:11

Un voyage prometteur


Syu me réveilla tôt ce matin-là, et il portait son uniforme de membre des forces spéciales du village. C’était assez inhabituel car il voulait, ou plutôt sa profession lui obligeait que sa vie personnelle n’interfère pas avec sa fonction. Et les rares fois où je le voyais dans cette tenue étaient quand non pas lui mais le membre de l’ANBU qu’il était voulait me parler, généralement pour me confier une mission importante. Ce jour-là, ce n’était pas une mission que je devais faire, Syu était venu m’apporter une excellente nouvelle. J’avais lui avait parlé quelque jours auparavant de mon intention d’intégrer les forces spéciales du village dès que j’en aurai l’occasion. Et il comme il y avait un manque d’effectif dans l’ANBU du village, il avait pensé à émettre une candidature à mon nom et il venait me dire que ma requête en plus d’avoir été prise en compte, elle avait été sélectionné pour le test d’entré. Il était fier, mais il ne voulait pas trop le montrer. En tout cas, il me dit que je devais recevoir bientôt un rouleau m’indiquant tous les détails de mon texte. Il me dit aussi que le test n’était pas un test comme les autres, il ne suffisait pas de faire ce qui était indiqué sur le papier, bâcler le travail et rentrer les mains dans les poches. Il fallait vraiment s’investir dans le test pour avoir une chance de le réussir. Après son discours, il partit immédiatement, je sortis ensuite de chez moi et j’attendais sur un banc le fameux rouleau qui devait m’expliquer tous les détails. J’étais extrêmement heureux de cette promotion possible car je me rapprochais de mon objectif de refaire une équipe avec Syu mon ancien senseï, et je comptais donner le meilleur de moi-même car je me doutais bien qu’une occasion comme celle-là ne se représenterait plus si j’échouais.

Assis sur le banc, je m’impatientais rapidement. Cela ne faisait que quelque minute que j’attendais mais j’étais tellement curieux de savoir quel sera mon test que je ne pouvais attendre patiemment. Heureusement mon attente s’arrêta bien vite, deux membres de l’ANBU apparurent devant moi, sûrement grâce au Sunshin no jutsu. Ils portaient tous les deux l’uniforme de rigueur et l’un d’eux avait un rouleau dans sa main, rouleau qui avait de grande chance de m’être destiné. Celui qui tenait le rouleau s’approcha de moi et déclara :

Vous êtes Kazaru Taiko ?

Je répondis d’un hochement de la tête, j’étais pressé de voir ce qui allait se passer ensuite. L’homme me tendit le rouleau que je pris aussitôt. J’allais l’ouvrir lorsque la deuxième personne m’interrompit immédiatement en me disant que toutes les informations qui étaient contenues dans ce document étaient confidentielles et que personne à part moi n’avait le droit de les connaître, y compris eux. Et aussitôt qu’il avait dit cela, les deux hommes partirent pour me laisser seul. J’examinai l’extérieur du rouleau, sur l’ouverture était apposé un sceau qui garantissait que le parchemin n’avait pas était ouvert depuis son écriture. Je regardai autour de moi pour vérifier qu’il n’y avait personne et c’était le cas, la rue était déserte. Plus le temps passait, plus j’étais anxieux par rapport au test que je devrai faire. Il pouvait s’agir d’une mission périlleuse, d’un combat contre une personne qui testerait mes compétences ou bien d’un exercice tactique ou quelque chose qui n’avait rien de difficile mais qui demandait un grand investissement personnel. Pour mettre fin au suspens, je rompus le sceau et déroulai le parchemin et lus ce qu’il y avait écrit dedans.

L'auteur du parchemin a écrit:

Votre requête pour devenir membre des forces spéciales a bien été étudiée et nous avons décidé de vous faire passer un test. On raconte qu'on apprécie plus une chose lorsqu'on la fabrique de ces propres mains... Vous devrez faire vous-même l’équipement obligatoire à tous membres de l’ANBU qui est composé de :

- un masque couvrant tout votre village, avec aucun signe qui pourrait montrer qui vous êtes, avec des motifs différents pour vous différencier.

- Un Katana porté au niveau de la ceinture, vous en aurez sûrement besoin un jour.

- Une tenue spéciale, souple et résistante.

Vous trouverez les matériaux nécessaires au village du son qui se trouve comme vous le savez dans le Pays des rizières, ainsi que dans le pays du fer. Vous devrez ensuite postez un compte rendu au Raïkage ou au bras droit, celui-ci évaluera la qualité des objets.



Le test était intéressant, et en plus il n’avait pas l’air très difficile. Par contre, les différents voyages que j’avais à effectuer, risquaient d’être relativement fatiguant. Mais j’avais un avantage certain en comparaison à un autre ninja qui aurait pu faire ce test, mes techniques Jinton me permettaient de voyager à une vitesse ahurissante. Je choisissais de commencer par me rendre au village du son, et il n’y avait pas de hasard dans ce choix car Oto se situait entre Kumo et le pays du fer.




Dernière édition par Kazaru Taiko le Mar 27 Sep 2011 - 14:59, édité 5 fois
avatar
~ Chuunin de Kumo ~
Kazaru Taiko~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 214
▌Age : 21
▌Inscription : 28/11/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A, niveau 21
| Points Naruto Ninja RPG | :
226/1000  (226/1000)
| Âge du personnage | : 13 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Promotion surprise Lun 4 Juil 2011 - 0:20

Un voyage prometteur

Je m’étais heureusement déjà rendu dans ce village lors de l’un de mes missions. Et par conséquent, je connaissais le chemin à prendre pour effectuer le voyage et donc dans la continuité, je pouvais effectuer ma technique Jinton, Kuikkutorippu. Cette technique était extrêmement intéressante dans certaines situations, grâce à elle je pouvais faire un voyage qui prendrait 15 heures en même pas 8 minutes. Grâce à cette technique, je pouvais notamment arriver le premier en cas de guerre. Mais je l’utilisai surtout pour me déplacer dans le monde. Mais bien sûr, une technique comme celle-là possède forcément des inconvénients. Et le pire était sûrement les dix minutes de préparation nécessaires, même si le fait des séquelles que je pouvais avoir si j’en abusais était assez convainquant pour ne pas le faire. Et comme je ne voulais pas perdre de temps, je commençai les préparations de ma technique.

Après une série de signes très longue, j’effectuai la première partie de la technique. Elle consistait à visualiser mentalement tout le trajet que j’avais à faire la moindre erreur pourrait m’être mortelle, car une fois lancé, je ne pouvais pas m’arrêter avant d’avoir atteint ma destination. Sachant que ma vitesse lors de cette technique est 120 fois supérieure à celle habituelle qui est déjà très grande, imaginez vous que je me trompe dans mon itinéraire et que je me retrouve à courir vers une montagne alors que j’avais prévu un lac à cet endroit. C’était pourquoi je ne devais absolument pas être dérangé et que je devais avoir un excellent souvenir de l’itinéraire. Puis lorsque j’étais prêt, je concentrais tout mon chakra dans mes jambes et je commençai à courir. Mon corps savait exactement ce qu’il devait faire, je ne le contrôlais plus, je ne devais m’occuper uniquement de la consommation de chakra. J’avais atteint une vitesse où même moi, je ne me rendais même plus compte de ce qui se passait autour de moi. Donc je courrais les yeux fermés, et puis ce prendre une mouche dans l’œil à cette vitesse n’était pas très bon pour la vue. Et de toute façon, regarder ce que faisaient mes jambes me donnait le tournis. Ma part de travail était de bien gérer mon chakra car si je le laissais aller, je m’arrêterai au bout d’une minute et je plongerai dans le coma. Alors je devais tout faire pour que mes jambes possèdent le chakra nécessaire à courir et qu’il me reste assez de chakra pour tenir tout le voyage.

J’arrivai dans le village du son au bout de dix minutes. Légèrement fatigué, mais j’avais déjà fait un voyage plus long juste mes réserves de chakra étaient presque vides. Mais de toute façon, je n’avais pas besoin de chakra pour ce que j’avais à faire. Devant les portes, il fallait trouver un moyen d’entrer. J’aurais très bien pu escalader les remparts et m’infiltrer dans le village mais je ne voulais pas me faire prendre, alors j’enlevai mon bandeau ninja. Ne portant pas d’uniforme laissant indiquer que j’étais un ninja, le bandeau était la seule indication à mon appartenance à un village caché. J’apparus devant eux comme un jeune civil qui cherchait quelqu’un de ma famille dans le village. Et bien sûr, les gardes me laissèrent passer sans même me poser de questions. Mon âge avait été un énorme inconvénient pendant mes jeunes années mais maintenant que je m’étais fait une réputation et que j’étais junnin, il était devenu une qualité pour les missions d’infiltration. J’étais donc dans le fameux village du son, celui qui abrita le tristement célèbre Orochimaru. Je devais trouver un sculpteur, et un bon. Voulant jouer la carte de la discrétion jusqu’au bout, j’affichai le sourire niais des jeunes puérils de mon âge et j’allai voir un ninja qui surveillait à un carrefour. Le ninja était un vieil homme, le genre typique qui ne voyait en moi qu’un gamin. Petit, il arborait lui aussi un sourire niais, mais pas le même, le sien montrait qu’il était heureux de faire ce qu’il faisait, la meilleure personne pour donner des renseignements.

- Bonjour monsieur, je cherche mon papa. Il m’avait dit qu’il m’attendrait devant le meilleur sculpteur du village, mais il y en a tellement et je ne vois pas lequel c’est.


- Le meilleur, c’est sûrement celui de la grande rue. Viens je t’y amène.

- Ah non, il m’a interdit de parler aux inconnus donc je préférerais que vous m’indiquiez l’itinéraire.


- Très bien, tu vois la rue là, eh bien tu tournes à gauche et tu y es.

- Merci.


- De rien mon petit.

Quel con, ce n’est pas possible, si seulement il savait que si je décidais de le tuer il n’aurait aucune chance. J’empruntai donc le chemin que m’avait indiqué le ninja.



Dernière édition par Kazaru Taiko le Mar 27 Sep 2011 - 15:02, édité 5 fois
avatar
~ Chuunin de Kumo ~
Kazaru Taiko~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 214
▌Age : 21
▌Inscription : 28/11/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A, niveau 21
| Points Naruto Ninja RPG | :
226/1000  (226/1000)
| Âge du personnage | : 13 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Promotion surprise Mar 5 Juil 2011 - 11:59

Un masque unique.


En direction de la boutique, j’observais le village que je n’avais pas vu depuis deux années. Conçu pour être une grande puissance militaire, le village d’Oto créé par Orochimaru qui avait influencé le Daimyo, était surtout connue pour posséder des ninjas cruels et prêts à tout pour le pouvoir. Il n’avait rien d’esthétique, il possédait une forme assez militaire ce qui faisait de lui sûrement le village le plus moche de tous. J’y étais allé pour une mission d’infiltration et d’assassinat, un jeu d’enfant. Leurs gardes incompétents nous avaient ouvert sans nous poser de questions. Mais tout le monde ne peut pas être un aussi bon ninja que ceux que l’on trouve à Kumo. Arrivé devant la fameuse boutique, j’ouvris la porte. Le sculpteur vînt immédiatement me voir, il devait se demander pourquoi un enfant entrait dans son antre. Rapidement je lui expliquai ce dont j’avais besoin sans préciser bien sûr que j’étais un ninja. Il fut étonné par ma demande, et surtout ce le fait que lui demandais comment faire et pas qu’il me le fasse. Et ce qui m’étonna moi, c’était le fait qu’il accepta et sans me demander de l’argent. Je ne comprenais pas, mais je n’allais pas protester.

Il décida qu’au lieu de m’apprendre l’art de la sculpture, il allait conduire mes gestes lors de la confection. J’acceptai bien volontiers. Il me dit ensuite qu’il lui restait du bois résistant qui serait parfait pour la fabrication de l’objet désiré. Il m’avait expliqué que si je voulais un masque de bonne qualité, un novice comme moi ne pouvait pas le faire en intégralité mais que je pouvais faire le principal et qu’il ferait les formes et les finitions. Il prit d’abord les mesures de mon visage. Si je ne pouvais pas faire mon masque entièrement seul, je pouvais au moins le faire sur mesure. Il prit en compte dans ses dimensions de mes exigences sur les formes que je voulais pour mon masque. Sur ce sujet, j’étais intransigeant, je ne voulais pas que le masque représente un personnage qui souriais, j’en voulais un qui affichait un air vide comme absent de sentiment. Quant à la forme de l’animal, je n’en avais rien à faire, je laisserais l’artiste qui devra terminer les finitions exprimer son art.

Il devait m’apprendre d’abord toutes les bases nécessaires pour faire ce je devais. Cela prit sept longues heures, je mettais de la bonne volonté pour apprendre et lui était un très bon pédagogue. Il mettait tellement de bonne volonté, que je demandais pourquoi il ne m’avait pas demandé un quelconque moyen de paiement, et à chaque fois que je proposais de le payer, il me répondait qu’il ne pratiquait pas ce métier pour l’argent mais pour la reconnaissance des gens pour lesquels il travaille. Un homme admirable comme on en voyait trop peu dans ce monde où la guerre est omniprésente. Et grâce à lui, je pouvais faire le masque qui était la première partie de ma quête ainsi qu’un objet que je porterais tous les jours si mon test réussissait. La confection pouvait désormais commencer. Le première partie était la plus importante, celle qui donnera sa résistance au masque. Je laissai donc l’artiste s’en occuper seul, et pendant ce temps je devais réaliser les schémas des formes et des zones de couleurs que je souhaitais. Puis il vînt me voir m’annonçant qu’il avait fini. Ce qu’il tenait dans ses mains ressemblait à un masque mais ce n’était qu’une version approximative de ce qu’il fallait.

Et c’était désormais à moi d’entrer en scène. Je devais affiner les bords, réduire l’épaisseur et polir le bois. C’était un travail simple pour un artisan mais pour quelqu’un qui ne connaissait rien le matin-même, cela devait une tâche ardue. Je me mis au travail immédiatement. Tenant le masque avait attention d’une main et les outils nécessaires de l’autre, je partis me mettre au plan de travail. Je travaillais le bois pendant des heures, voulant obtenir un masque parfait, chaque détail avait son importance. Le sculpteur regardait derrière mon épaule, me conseillant quand je m’attaquais à un passage difficile et me corrigeant quand je faisais des erreurs. Puis quand je terminai, il me félicita et me prit le masque des mains pour faire les finitions. Je le regardais faire, de temps en temps, il me demandait ce que je voulais pour tel ou tel détail. L’objet prenait forme, pour mon plus grand bonheur. Puis quand il eut fini, il me l’apporta, fier de son travail. Je lui demandai comment je pouvais le remercier, et il me répondit qu’il avait assez d’argent pour ne pas en demander, et que la plus grande récompense qu’il pouvait avoir était de rendre heureux quelqu’un. Je lui dis au revoir et je partis, avec mon nouveau masque.


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Promotion surprise


Promotion surprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Mario Andresol parle de la 18e promotion de police
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Nouvelle promotion de 702 policiers
» Il l'a surprise nue...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde Shinobi :: Reste du Monde :: Autres villages :: Oto no Kuni-