Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Fouilles archéologiques {PV : Hikan / Yusuke / Nephtys / Toph}

 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 23
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Fouilles archéologiques {PV : Hikan / Yusuke / Nephtys / Toph} Mer 6 Juil 2011 - 17:10

{Hors-RPG : Akari ayant quelques empêchements, je me suis mis d'accord avec elle pour la jouer un instant, le temps de lancer la mission...}


~ Dans le Palais du Mizukage Akari Hasegawa ~

Soupirant devant la montagne de papiers posés sur son bureau, la jeune dirigeante du Village caché de la Brume jetait de temps à autres des coups d’œil par la fenêtre, observant le soleil qui illuminait le Monde Shinobi. Malheureusement pour elle, la voici enfermée dans un bureau, à signer des documents plus ou moins intéressants... bien que la plupart du temps, ce n'est pas palpitant du tout. Des factures pour quelques rénovations, des rapports de missions... tout cela était d'un ennui mortel. Alors qu'elle apposait sur chaque rouleau de parchemin le sceau du Village avec un tampon imbibé d'encre, une missive attira son attention. Elle pencha un peu la tête en direction de l'identité de l'expéditeur, et s'exclama alors en lisant la provenance : Sunagakure no Sato. Voilà qui était peu commun... Voilà bien longtemps qu'Akari n'avait pas reçu des nouvelles de ce village ninja. S'emparant du précieux document, elle le déroula lentement, puis en lut le contenu. Qu'en était-il... Les dirigeants du Village caché du Sable, après plusieurs recherches, ont décidé d'organiser des fouilles sur le territoire du Pays de l'Eau, cependant, comme pour toute démarche administrative, il fallait avoir une autorisation spéciale. Akari lut alors une nouvelle fois, puis relut une troisième fois pour bien prendre connaissance du document. Des fouilles... que voulaient-ils trouver ici ? Après tout, la demande était bien formulée, il n'y avait aucun piège. C'est ainsi, qu'après une nouvelle lettre, Suna envoya alors une équipe d'archéologues à Kiri, pour organiser cette expédition. Quelques jours plus tard, une équipe de six hommes arrivèrent, et commencèrent leur travail... Cependant...

~ Dans le Manoir Kazekage ~

Les dirigeants du Village caché du Sable restaient perplexes... perplexes devant une attente qui se faisait de plus en plus longue. Voilà des semaines que l'équipe d'archéologues était partie, et pourtant, ces hommes n'avaient toujours pas donné de nouvelles. Il fallait bien l'avouer, la situation devenait très inquiétante. Diverses conférences et divers débats eurent lieu. Les conseillers s'acharnaient autour d'une table pour savoir ce qui s'était passé, mais malheureusement, personne ne pouvait donner de réponse. Suna était dans une impasse. Kiri avait-il renié ses engagements, et avait-il mis fin aux jours de ces six hommes ? Non... cette hypothèse était peu probable... Un enlèvement, ou bien une attaque ? Impossible de le dire avec certitude, mais après mûres réflexions, les hauts dignitaires de la ville étaient arrivés à cette hypothèse : celle de l'enlèvement.
Il n'y avait pas une minute à perdre ! Il leur fallait un ninja pour venir prêter main-forte à ces archéologues perdus. Et donc, après avoir débattu sur les différents Sunajin aptes pour cette mission, les conseillers envoyèrent Thrys. A présent, il lui fallait mener à bien son objectif...
Deux jours plus tard, dès l'aube, le ninja était fin prêt pour son voyage jusqu'au Pays de l'Eau. Récupérant ses affaires, il posa délicatement son chapeau sur le haut de son crâne, ferma le haut col à l'aide des quatre lanières, et il s'engouffra dans le désert, paré à affronter le climat capricieux du Pays du Vent...

Contre vents et tempêtes de sable, notre Juunin avançait lentement, mais sûrement. Ralenti par les envolées de poussière, traînant des pieds dans les dunes ensablées, Thrys fixait d'un regard vif et perçant l'horizon, attendant patiemment le moment où il arriverait à la frontière entre le Pays du Vent et celui de la Rivière. Son trajet durerait trois jours, tout au plus, mais il lui fallait avant d'arriver à destination traverser deux Pays, et ensuite trouver une embarcation pour passer l'océan qui sépare les terres de l'Archipel du Pays de l'Eau. « Quelle fournaise... » songea-t-il en s'essuyant le front, et en s'arrêtant près d'un rocher, pour profiter de l'ombre qu'il offrait, et pour s'hydrater un instant. Heureusement que le Pays de l'Eau était plus... humide ! Après une marche qui dura plusieurs heures, le ninja parvint à la frontière entre Kawa no Kuni et Kaze no Kuni. Une immense forêt verdoyante séparait les deux nations, et déjà, la température devint plus clémente. Pénétrant dans la végétation, et désormais à l'ombre, Thrys se sentait revivre, requinqué. Desserrant légèrement son col, il laissa circuler l'air frais dans son long manteau, et pouvait désormais respirer. Le calme de la forêt était apaisante, cette plénitude lui faisait un bien fou ! Après quelques pas dans la broussaille, le ninja parvint dans les terres mêmes du Pays de la Rivière. A vrai dire, cet endroit porte bien son nom ! A perte de vue, situé sur un immense plateau, Thrys observait les environs, qui n'étaient que rivières, lacs et plaines irriguées. Rizières et compagnie ! La température avait bien chuté, mais restait tout de même dans les normales de saison. L'été s'annonçait prometteur, malgré quelques orages par-ci par là. Désormais en pleine possession de ses moyens et de ses forces, il continua sa route au pas de course. Sentant le vent lui plaquait contre le visage, il inhalait l'air environnant à pleins poumons, profitant chaque seconde de cette fraîcheur vivifiante ! Et enfin, après une course effrénée près des rivières et des torrents, le Sunajin pénétra dans les terres du Seigneur du Pays du Feu. Konoha n'était qu'à quelques kilomètres, mais le Village ninja n'était pas sur sa route, et il ne fallait pas faire de détour touristique ! La mission avant tout. Contrairement au Pays de la Rivière, celui du Feu était légèrement plus grand. Le climat était similaire, les paysages aussi si ce n'est un nombre plus faible de rivières, mais si nous comparons les tailles, il faut bien l'avouer, le Pays du Feu l'emporte. La traversée sera donc plus longue, mais l'effort fourni ne sera pas aussi imposant lorsqu'il dût traverser les terres arides et désolées qui bordent Suna. Nous passerons les détails de sa course, car je risque d'être un petit peu trop répétitif... donc, en conclusion, nous allons sauter cette étape, et faire comme si Thrys était directement arrivé près de l'océan qui sépare Hi no Kuni et Mizu no Kuni.

Après quatre heures de route, et Dieu que ce fût long, le ninja du Village caché du Sable, chargé d'une mission de la plus haute importance, parvint près des côtes, et du littoral. Un vent marin violent soufflait, et des vagues venaient se fracasser contre les falaises et les rochers. Observant d'un regard vif l'horizon, il lui fallait trouver un moyen de traverser cette nappe aqueuse qui s'étendait à perte de vue. Et pour se faire, quoi de mieux qu'un navire?Descendant le long de la plage, le ninja arriva près d'un hameau de pêcheurs. Une légère fumée grisâtre s'élevait des cheminées, et quelques habitants étaient en train de préparer quelques filets, pour partir en chasse de poissons et de crustacés. La journée était bien entamée, mais le Soleil était toujours présent... S'approchant d'un frêle esquif où un marin fumait une pipe, Thrys souleva son chapeau, et salua l'inconnu :


« Bien le bonjour... je cherche quelqu'un pour me transporter au Pays de l'Eau s'il vous plaît... »

Le marin aspira une bouffée d'air, mêlée à son tabac, puis souffla une épaisse fumée, en direction du ninja. Ce dernier retint sa respiration quelques secondes, pour ne pas être intoxiqué par l'odeur pestilentiel qui lui arrivait droit sur le visage. Le vieux loup de mer cracha alors sur le col à quelques centimètres, puis après avoir toussoté un instant, il demanda alors d'une voix rauque :

« J'pourrais t'y amener, gamin... mais l'voyage s'ra pas gratuit... »

Thrys soupira, voyant que dans ce monde, tout devait se régler par de l'argent. Ne voulant pas perdre de temps, il présenta une bourse contenant quelques ryos, de quoi payer le voyage. Le marin s'empara du butin, ouvrit la sacoche et contempla les pièces rutilantes qui attendaient sagement. Se sentant alors envahi d'un souffle de vie, il se redressa vivement, s'avança sur le ponton, et invita alors son interlocuteur à monter à bord de son navire. Thrys s'avança lentement, posant un pied dans l'embarcation, puis l'autre, et attendit. Il analysa le ''bateau'', et soupira alors, trouvant que le prix payé était bien haut dessus de la qualité du service. C'était à se demander si le bout de bois qui lui servait de navire n'allait pas sombrer, dès qu'ils auraient franchis la rade. Prenant le risque, le ninja ne broncha pas, et s'assit alors sur le rebord du bateau. Le capitaine leva l'ancre... ou plutôt largua les amarres, et prit les rames, en direction du Pays de l'Eau. Bien qu'il n'avait vu que très rarement d'océans, le Juunin ne semblait pas trop atteint par le roulis et le tangage. Se cramponnant fermement au bois de l'embarcation, il scrutait l'horizon, pressé de revenir sur la terre ferme.

Après quelques heures de navigation, Thrys arriva à destination. Le Pays de l'Eau, dans toute sa splendeur ! Contemplant les rivages attaqués sans arrêt par d'immenses vagues, un vent encore plus violent que tout à l'heure soufflait, si bien que le navire faillit chavirer à plusieurs reprises. Et finalement, le cauchemar prit fin, quand le marin annonça à son passager que le voyage était désormais terminé ! Le Sunajin ne perdit pas de temps, il sortit du navire, salua son interlocuteur, et s'empressa de rejoindre le Village caché de la Brume. Marchant sur les sentiers perdus, où visiblement peu de personnes passaient, notre jeune homme surveillait ses flancs, ne voulant pas manquer un seul panneau indicateur. Il s'agissait de ses seuls indices pour trouver son chemin, donc, mieux vaut ne pas les manquer ! Et enfin, suite à une longue marche sur des sentiers escarpés, le ninja parvint à rejoindre une des routes principales, et arriva finalement aux portes de Kiri. Les gardes surveillaient l'entrée, et dès l'approche du Sunajin, l'un d'eux s'interposa, et clama d'une voix autoritaire :

« Halte-là ! Qui êtes-vous, et que venez-vous faire à Kirigakure no Sato ? »

Thrys ouvrit son manteau, et sortit alors un ordre de mission, sur lequel était apposé le sceau du Village de Suna, mais aussi du Village de Kiri. Le garde resta perplexe, se gratta le cuir chevelu, et laissa passer alors le voyageur, qui s'empressa de rejoindre le Palais du Mizukage. Longeant les chemins qui séparent les habitations, et marchant en direction de son objectif, le Juunin du Sable leva les yeux, et regarda l'immense tour qui se dressait devant lui, sur laquelle était gravé en bleu le signe japonais ''Mizu''. « Pas de doute, c'est ici... » songea-t-il en pénétrant dans l'immense édifice, après avoir présenté l'ordre de mission aux responsables des lieux. Un homme d'un certain âge, vêtu d'une longue toge bleue l'accueillit, puis lui dit alors :

« Ah ! Vous êtes le ninja du Sable envoyé pour cette histoire d’archéologues ! »

Thrys acquiesça par un simple hochement de tête, et le fixa droit dans les yeux. Apparemment, sa visite était attendue depuis longtemps, et chacun attendait sa venue... Son interlocuteur de racla la gorge, puis continua :

« Le Mizukage va vous recevoir. Si vous voulez bien me suivre... »

Sur ces paroles, l'homme ouvrit la marche, et invita alors son hôte à le suivre. Montant les escaliers marche après marche, Thrys arriva devant la porte du bureau d'Akari Hasegawa, actuelle Mizukage du Village caché de la Brume. Le responsable toqua trois coups à la porte, et après avoir posé sa main sur la poignée, il l'ouvrit, et pénétra dans la pièce, suivit du Sunajin. Ce dernier retira son chapeau, par politesse, ouvrit son col afin de dévoiler son visage, et salua alors son interlocutrice. La jeune femme, qui préférait garder ses vêtement quotidiens par rapport à la longue toge blanche de Kage, ouvrit la bouche, et dit alors :

« Le ninja envoyé par Suna... heureux de vous rencontrer...

- De même, Maître Mizukage.

- Bien... nous n'avons plus eu de nouvelles de la part de l'équipe ni des hommes qui l'accompagnaient, c'est pourquoi nous avons envoyé cette lettre au Kazekage. Dès demain, à l'aube, deux ninjas de Kiri vous accompagnerons sur les lieux des fouilles, ainsi qu'un jeune ninja de Kumo, qui travaille actuellement en accord avec le Village caché de la Brume.

- Je vois oui...

- Je les ai convoqué, afin que vous fassiez connaissance... connaître ses coéquipiers est toujours une bonne chose pour la réussite d'une mission, non ? »

Thrys était étonné. La Mizukage en face de lui semblait si pleine de vie et si sympathique ! Lui qui avait toujours pensé les hommes politiques comme peu sociables, voire même aigris... comme quoi, il y a toujours une exception à la règle !

A suivre ! =)

{Hors-RPG : Voici donc l'ordre de passage...
Hikan >> Yusuke >> Nephtys >> Toph >> Thrys
Et ainsi de suite...
Voilà ! =)}
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Fouilles archéologiques {PV : Hikan / Yusuke / Nephtys / Toph} Sam 9 Juil 2011 - 20:07

« RENCONTRE D'UNE LEGENDE DE SUNA»
...



La veille encore je dégustais de bon ramens, dans le restaurant de mon quartier. Je n’aurais jamais crus que la Mizukage me convoquerai si rapidement après la dernière mission, mais la vie de ninja est faites d’imprévu qui permette d’aiguisé les missions du quotidien. Dernièrement j’avais tué un vieux chasseur de prime après qu’il m’avait menacé mais cela avait été relativement simple et je n’avais pas put jubiler du peu d’action qu’il eu à m’offrir. Même si le nombre de mission que l’on m’attribuait se multiplié exponentiellement aucune de ce qui m’avait proposé n'avait pas eu raison de ma combattivité. En effet depuis trois semaine de temps je n’eu de cesse de courir à droite et gauche pour effectuer des missions de désherbages, collecte de déchets, réparation de vielles charpentes, installation de chape de sécurité et un excès d’autre mission diverse et peu attractive.
Ainsi alors que je me rendais à un terrain d’entrainement approprié je reçu la visite d’un des messagers du chef d e notre village qui me conviai a me rendre au sein de son bureau pour débriefing complet sur ce quel attendait de moi. L’entrainement ne serait pas pour aujourd’hui mais en contrepartie peu être étancherais je ma soif de sang qui se faisait de plus en plus prenante. Bien sur je ne pouvait pas me qualifier comme un assassin sanguinaire ou une de ces bêtes de légendes de Kiri qui vivait uniquement pour tué leur congénère, néanmoins comme la plupart des ninja de Kiri, je considérais que la paix comme un fardeau ne nous laissant pas prouver tous notre potentielle de guerre. Un ninja est pour moi, un homme qui par la force tente de maintenir la paix, mais lorsque celle-ci est déjà effective on peut s’ennuyer assez rapidement au pays de la pluie. La journée semblait bien entamée car le soleil commençait déjà à se pointer haut dans le ciel. La chaleur était plus qu’agréable en cette matinée, je dirais que la température était équivalente à une vingtaine de degrés, une si forte température le matin était plutôt rare au pays de la pluie étais plutôt habitué a des températures assez fraiche et une humidité déprimante.

Je me trouvai déjà a l’autre bout du village lorsque je reçu le message express de ma Mizukage et dieux sait que le village peut être grand lorsque l’on met aucune volonté à le parcourir. Je ne me pressai pas vraiment et je profitai du trajet pour m’enfiler trois bâtonnets de calamar et ma gamelle de sushi que j’avais préparé ce matin avant de quitter mon logement. Le croustillants du calamar me régale puis une fois repus je décidais de pressé le pas mais je fus vite ralentis un marchant de fruit eu le malheur de renverser son étalage cinq mètre devant moi. Je me pressa de l’aider en espérant ne pas arrivé trop en retard au bureau de Mizukage-sama. Le vielle homme avait un étalage impressionnant de fruit et légumes du pays ou non. Entre le soja, les pastèques, le riz et j’en passe je ne savais plus ou donner de la tête. Je passais un bon quart d’heure à remettre toutes ses provision et autres produits commerciaux en ordres, ravis de voir des jeunes encore serviable à son époque le gentil papy se tourna vers moi avec un grand sourire me promettant de m’offrir des fruits et légumes la prochaines fois que je reviendrais vers son magasin et que je serais moi pressé qu’a l’heure actuelle. Je repartie au pas de course et pressa encore plus le pas à mesure que je me rapprochais de mon objectif. J’étais enfin arrivé à destination mais quel serait l’accueille de la Mizukage qui m’avait fait convié. Je craignais un peu son courroux Comme à leur habitude, les deux gardes de la tour me saluèrent et me questionnèrent sur ma venu. Je leur présentais la missive et m’invitai dans la tour. J’escaladais les marches à une vitesse des plus monstrueuses manquant a deux reprises de faires une vilaines chutes. J’arrivais devant Akari hasegawa essoufflé et haletant. Elle me regarda perplexe et m’expliqua que d’ici peu une équipes d’archéologue de Suna allait s’aventuré sur nos terre et j’étais un de deux ninjas embrigader pour les conduire sur le site de leur convenance tous en surveillant de près leurs diverses découverte.

J’avais parcouru tous ce chemin uniquement pour me faire briefé sur une mission future j’étais quelque peu sidéré mais lorsque le lendemain je fus rappelé par le palais de la Mizukage j’avais complètement oublié qu’il pouvait s’agir de cette mission. Encore une fois je m’étais fais violence pour arrivé au plus vite au lieu de rendez vous. Je débarquai dans le bureau de façon très diplomatique et le plus militairement au possible. Je toqua a deux reprise et lorsque l’on m’autorisa à entrer je m’exécuta. Lorsque j’ouvris la porte je découvris une personne discutant avec la chef du village ninja du pays de la pluie. En l’observant plus attentivement je pouvait apercevoir son bandeau frontal, il s’agissait d’un ninja de Suna. C’est alors que tout les évènements de la veille ressurgir en ma mémoire et je comprit la raison de sa venue en ses lieux. Le personnage était habillé très distinctement, une très large cape rouge sombre avec un intérieur rouge vif couvrait ses épaules et une grande amplitude de son dos, ses habits tous très sombres cachait la moindre partie de son corps, ses vêtement sentais le chaux surement du à la chaleur qu’il faisait régulièrement au pays du vent. Je ne pouvais pas bien dicerner les traits de son visage tant il était camouflé par un haut col sombre, de plus un imposant chapeau recouvrait sa tête . Je ne pourrais décrire l’accoutrement tellement il était énigmatique mais il s’accordait parfaitement au corps du ninja. Ses vêtements d'un maron teinté de rouge bordeau et de noir, j’eu alors un flash et me rappela une vielle histoire que me conta un camarade junin. En effet, il fut une époque ou Sunagakure no sato était fortement connu pour un de ses célèbres ninjas. Celui-ci vit son nom se répandre comme une trainée de poudre après une multitude série de mission de rang S célébrer avec succès par son village. « Thrys », l’énigmatique ombre des sables comme on le surnomme dans nos pays. Par delà les frontières ses actions sont connu de tous ici. J’en étais alors certain il ne s’agirait pas d’une mission de tous repos, je n’en revenais pas d’être face à une légende vivante. Il s’agissait d’une grosse pointure de Suna ce qui me rendit fière de partager un ordre de mission avec un homme de ce calibre. Pour une fois j’étais heureux de partir en mission depuis fort longtemps. J’étais arrivé en premier sur le lieux du rendez vous fixé par la mizukage, qui serait donc l’autre ninja de mon village coopérant avec le pays du vent, sans oublié un envoyé de Kumo pour nous prêter main forte. Une question me vint alors à l’esprit, quel serait donc la nature précise de cette mission à caractère internationale et pourquoi s’agit t’il d’une mission a caractère internationale alors que tous se déroule dans notre territoire, le pays de l’eau. Autant de question sans réponse qui devrait voir leur aboutissement au fil de cette aventure.

InvitéInvité
MessageSujet: Re: Fouilles archéologiques {PV : Hikan / Yusuke / Nephtys / Toph} Lun 11 Juil 2011 - 11:11

L’entrainement, il n’y a que ça de vrai en ce bas monde. L’entrainement est encore la seule chose qui nous permet de progresser efficacement dans divers domaine. Vous l’aurez compris, je m’entrainais sans relâche quand ce chapitre de mon histoire commença. Effectivement, je travaillais sur ma maitrise de ma chaine depuis déjà 3 jours et trois nuits sans arrêt. J’étais au bord de l’évanouissement ! Je contrôlais ma chaine via mon chakra que j’insufflais en elle pour la diriger et en faire une arme redoutable. Je ne pouvais plus continuer. J’étais effondrer au milieu de mon dojo, dos à terre et regardant le plafond. Mes inspirations et mes expirations étaient de plus en plus rapprochées. Il y avait des trous partout dans les murs mais des réparations ne coûteront pas trop cher vu la richesse de ma famille. Je n’avais plus une goûte de chakra en moi, non, plus une goûte. Tout en étant scotché à terre, je repensais à ma dernière mission, c’était la première fois que je me mettais à tuer autant de personne dans un délai aussi court. Certes, c’était des brigands mais je m’en voulais un peu d’avoir dû tuer autant d’homme. Cependant, je n’avais toujours pas montré toute l’étendu de mes capacités à mon sensei. J’avais encore beaucoup de chose à apprendre mais j’étais capable d’assimiler des informations tout en effectuant ma mission. C’est alors que la porte du dojo s’ouvrit. Je vis une silhouette noire s’approcher mais je n’ai pas réussis à l’identifier. Cette silhouette ne semblait [pas vraiment hostile, plutôt amicale même. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle me fasse un câlin mais elle ne semblait pas vouloir prendre les armes. Je n’avais donc pas de raison de m’en faire au cas où un fou furieux voudrait m’assassiner. Je l’examinai pendant plusieurs secondes et je finis par remarquer qu’elle tenait quelque chose dans sa main. Vraisemblablement un objet circulaire et de taille minime. Il approcha l’objet en question de ma bouche et me le fit avaler, comme une pastille. Dès que je l’eus ingérer, je me sentis bien et je pus me relever d’un seul coup. La douleur et la fatigue avait disparue. C’était sans nul doute une pastille militaire visant à recouvrer son chakra après l’avoir avalé. Je regardais l’homme qui se trouvait devant moi, je pus enfin le voir de face, il portait le bandeau frontal de kiri. Il se présenta comme messager de la mizukage et me transmit que j’étais convoqué chez la mizukage pour une nouvelle mission. Encore une nouvelle mission, je n’en peu presque plus. Je croule sous les missions et elles ne sont jamais assez intéressantes. J’espère que la mizukage m’a assigné à une mission de rang supérieur me dis-je tout bas alors que le messager était toujours devant moi. Je lui fis signe que j’avais compris le message par un simple signe de tête. Sur ce geste, il se retourna mais avant ça, il me lança une autre pilule de chakra. Je la stockais dans ma sacoche afin de m’en servir plus tard si je devais en avoir besoin. Je me retournai, il n’était plus là. Ce sont des vrais rats ses messagers kiriens.
Je devais donc me présenter au bureau du mizukage. Je n’en avais pas la moindre envie mais, devoir oblige. Je me suis donc mis en route, je n’empruntai pas les aires pour cette fois. Non, je me devais quelques fois de me fondre dans la population et de faire abstraction de toutes ces futilités visant à impressionner la galerie. Je me demandais en quoi consistait cette fameuse mission tout en marchant et en essayant d’éviter les boulets face à moi. C’était peut-être une mission d’espionnage. Mes capacités dans ce domaine sont plus qu’honorable. Je n’avais pas vraiment envie de penser à cette fameuse mission. Je n’en voyais pas l’intérêt ! Je trouvais que le temps passait si lentement que je faillis m’endormir en marchant tant je somnolais. Mais je repris très vite mes esprits quand j’entrevis la tour du mizukage dans mon champ de vision. Je me mis, dans une poussé d’adrénaline à courir comme un dératé, bousculant tout le monde sur mon passage. Je vis dans ma course un lampadaire auquel j’enroulais ma chaine et je me propulsais dans les aires. Je me demandais d’o1u me venais une telle poussée de puissance. Dans les aires, au milieu du ciel bleu. Je pris ma chaine, et je la fis tourner comme une hélice de façon à ce qu’elle m’amène où je voulais et sans trop de précipitation. Personne ne semblait me voire et cela me plaisais car passer inaperçu me permettais de ne pas avoir à me plier aux futilités que l’homme à créer et qu’il appelle bonne manière. Je me posai au dessus d’un toit et je continuais mon chemin doucement, à pied. Quand je fus devant le bureau de la mizukage, je vis un gardien à l’entrée. Je lui fis signe de la tête mais ce dernier refusa de me laisser entrer

.
-Votre nom, votre grade ainsi que l’objet de votre visite.
Je me demandais pourquoi il y avait une telle sécurité tout à coup mais cela me paraissait être une bonne chose même si je devais dévoiler mon identité à un parfait inconnu qui pourrait s’avérer être un ennemi infiltré. Je décidais de stopper ma psychose avant d’en venir à menace un pauvre garde et je m’empressai de répondre à sa question :
-Katano, Genin, je viens par demande du mizukage-sama qui m’a convoqué pour une mission.
Il vérifia mes dires sur un carnet et baissa le bras pour me laisser entrer. Je n’étais pas très chaud pour monter les escaliers mais je devais bien le faire pour arriver au bureau du mizukage. Je me posais cependant une question. Pourquoi les chefs d’organisation sont-ils obligés de mettre leurs quartiers au sommet de quelque chose ? Pourquoi pas au milieu non ils veulent tous le mettre au sommet leur bureau ! C’est quoi, une marque de supériorité qui, en t’obligeant à gravir trois cent marches veut te dire : C’est moi le boss donc tu te fatigue pour arriver jusqu’à moi ! Je courais dans les escaliers en gravissant les marches quatre par quatre. Cinq minutes plus tard, je me retrouvais face à la porte du dernier étage. Il y avait inscrit sur la porte : Bureau du shishidaime mizukage. Bizarrement, il n’y avait pas de graffiti autour. Il y en avait pourtant sur toutes les autres portes de la bâtisse. Je pris une longue inspiration suivi d’une expiration tardive et je me décidai à taper à la porte. Je tapai trois fois. Je tapais toujours trois fois pour le mizukage, c’était pour moi une façon de prévenir mon maître de mon arrivé. J’entendis un bref ‘entrer’ et j’ouvris la porte lentement. Pas trop pour ne pas faire attendre la mizukage mais tout de même, je ne me précipitais pas comme certains exalté qui en ont un peu trop dans la tête et qui se font tuer en deux minutes. Quand la porte fut totalement ouverte, j’entrais et la refermai ensuite. Je regardais autour de moi, il y avait du monde pour une simple mission. Je voyais deux ninjas, un de kiri et un de suna que je reconnus grâce à son bandeau frontal. Je me remémorais soudain d’un coup la lettre que j’avais reçue l’autre jour :
Mr Katano
Je vous écris de la part de madame la mizukage. Demain, vous serez assigné à une mission d’ordre international dont vous êtes l’un des protagonistes. Il s’agit d’une mission d’escorte d’archéologue, vous serez accompagné de votre camarade Hikan et deux autre ninjas, l’un de Kumo et l’autre s’avère être le fameux Thyrs de suna ! C’est un ninja très connu alors nous comptons sur vous pour vous montrer digne de votre patrie.
Avec nos sincères encouragements, la fédération de kiri.
C’est là que je me rappelais de cette lettre ! Je regardais avec intensité le ninja de suna, il m’intriguait non pas que par sa tenue mais par son attitude. Il ne s’était même pas présenter mais je ne voyais toujours pas le ninja de Kumo. Je regardais l’ensemble de la salle et je dis d’un ton ferme :
-Bonjours messieurs, je me nomme Katano je suis l’un des membres de cette mission.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Fouilles archéologiques {PV : Hikan / Yusuke / Nephtys / Toph} Jeu 14 Juil 2011 - 21:10




TOC TOC TOC….

C’est ce bruit continu qui ne cessait de s’amplifier dans la pièce qui réveilla Nephthys, on était le lendemain d’une fête bien arrosée où notre jeune héros ne c’était pas retenu. De l’alcool en veux-tu en voilà, les verres c’étaient enchainaient et notre jeune homme ne s’avait pas par quel miracle il avait réussi à se retrouver chez lui, enfin, était-il vraiment chez lui ?! Il ouvra les yeux espérant être chez lui, heureusement malgré son mal de tête dut à sa gueule de bois il reconnaissait bien sa chambre, ce qui était moins bien c’est que celui-ci ne pouvait pas mettre de nom sur les deux femmes qui l’avaient accompagné jusque dans son lit. Peu importe il avait hâte de faire taire ce bruit irritant qui n’avait pas l’aire de vouloir cesser de lui-même, il se dirigea donc vers sa porte d’entrée en faisant attention de ne pas réveiller les deux jeunes filles qui lui tenaient compagnie. Il enfila un t-shirt et un jean, pour être présentable, on ne sait jamais ça peut être quelqu’un d’importent, avant d’ouvrir la porte. Il se retrouva né à né avec un ninja de Kiri, il avait l’aire excédé et ne se fit pas attendre pour présenter la raison de sa venue. Nephthys devait être d’ici un quart d’heure au palais du Mizukage pour prêter main forte à un groupe qui allait sans tarder partir en mission. Quelle poisse, avec une telle gueule de bois il allait faire mauvaise impression à la belle Mizukage, sans tarder il se précipita vers sa salle de bain. Il humidifia un gant de toilette et rajouta un peu de savons pour se passer un coup sur le visage. N’oubliant pas le coup de déodorant crucial à la fleur d’oranger chimique et son sabre il quitta son appartement pour courir au point de rendez-vous. Il avait totalement oublié ses deux pensionnaires surprise qui la veille lui avaient donné, ou pas, un petit plaisir. Quoi qu’il en soit il fonçait sous la pluie pour ne pas arriver en retard, quand il pensa à sa coupe de cheveux, il ne se les avait pas attaché, c’était trop tard et de toutes façons il s’avait (ou croyait savoir) que même décoiffé la Mizukage craquait pour lui, comme toutes les autre d’ailleurs !

C’est donc un parcoure d’obstacle qu’il devait passer à toute vitesse pour rencontrer ses futurs coéquipiers. En parlant de ses futures compagnons, il se demandait s’il en connaissait au moins uns, en effet il n’aimait pas beaucoup commencer une mission dans un groupe où de surcroit il était l’invité surprise, avec comme équipiers des personnes qui lui étaient inconnues. Mais bon il savait que lors de chacune de ses missions il représentait Kiri et qu’il fallait qu’il se comporte comme tel. Lors de sa course effrénée qui était rendu encore plus difficile à cause de la pluie qui ne cessait de tomber notre jeune retardataire avait forte affaire, en plus des personnes qui ne cessaient de lui barrer le passage des commerçants passaient avec des chariots plein de fruits et de légumes. Nephthys avait failli à plusieurs reprises de les renverser, ou bien de glisser dans la terre qui était devenue de la boue. Le palais du Mizukage était de plus en plus près et il tardait vraiment à notre héros de rejoindre ses locaux. Une fois arrivé à l’entrer un garde demanda à Nephthys de se présentait et ses en avalant les escaliers que le jeune homme lui cria la raisons de sa venue et son identité. C’est un Nephthys totalement essoufflé qui reprenait son souffle devant la porte fermé du Mizukage, il avait toujours ce mal de tête qui n’avait pas l’aire de vouloir le laisser tranquille. Une fois un rythme cardiaque normal il ouvrit la porte et s’engagea dans la salle où trois personnes tenaient compagnie à la Mizukage. Le jeune homme reconnu Hikan, l’un de ses amis ce qui le rassura un peu. Avec lui se trouvait Yusuke, un jeune homme dont il ne connaissait que l’identité, mais duquel on lui avait dit beaucoup de bien et avec eux un homme dont Nephthys avait beaucoup entendu parler. En effet lors de ses nombreux voyages au pays du vent il c’était intéressé à cet homme, celui qu’on appelait Thrys. Il l’avait reconnu grâce à sa tenue, il l’avait croisé à Suna où il était une vrai légende, une certitude pris sa place dans la tête de Nephthys, avec un ninja d’une telle trempe, la mission s’annonçait très intéressante. Il se présenta tout de suite : « Nephthys Kesuke maitre Mizukage, veuillez pardonner mon retard. »
.
 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 23
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Fouilles archéologiques {PV : Hikan / Yusuke / Nephtys / Toph} Sam 23 Juil 2011 - 14:47

Toph, à ton tour d'écrire ! ^_^
 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 23
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Fouilles archéologiques {PV : Hikan / Yusuke / Nephtys / Toph} Jeu 11 Aoû 2011 - 18:39

Comme Toph n'est plus présent sur le forum, je vais poster sous peu... laissez-moi juste un peu de temps, histoire que je reprenne le sujet en tête ! =)
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fouilles archéologiques {PV : Hikan / Yusuke / Nephtys / Toph}


Fouilles archéologiques {PV : Hikan / Yusuke / Nephtys / Toph}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fouilles Archéologiques
» Le castrum et les châteaux de Lastours
» Le mystère des pyramides
» L'expérimentation archéologique
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau ~ Mizu no Kuni :: Pays de l'Eau :: Autres îles du pays de l'eau :: L'Antre du Fou-