Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

L'eclat de la beauté [PV kitamaru et juka]

Pnj Konoha
▌Messages : 9
▌Inscription : 14/06/2011
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: L'eclat de la beauté [PV kitamaru et juka] Ven 8 Juil 2011 - 4:25




Une beauté qui dépasse l'entendement !





https://www.youtube.com/watch?v=5bK8puFRTX4&feature=related (musique du rp)


Je voyage avec mon magnifique sourire pour donner un sens à la vie des humains, une raison d'être et un sentiment d'accomplissement... Celui de m'avoir vu et d'avoir aperçu ma fine et resplendissante beauté insaisissable et pourtant si douce. Chaque mouvement... Chaque respiration... Chaque souffle de vie qui sortait de mon corps parfait rendait ce monde plus beau, et pour ainsi dire tout être ne reconnaissant point cela ne méritait point de vivre ! Ainsi se résumait ma vision, plutôt simpliste mais oh combien resplendissante... Ma beauté dépassait de loin l'entendement humain et un être aussi immaculé que moi pouvait faire tout ce qu'il voulait sans craindre de représailles... C'était tout de même implacablement logique ! quelque soit le prix que je faisais payer aux autres par mes actes, il ne serait jamais assez pour me rémunérer et me dédouaner de la beauté que je leur ai permis de voir et d'admirer... Une beauté qui ferait pâlir les dieux ne serait ce que par sa divine réflexion ! Je m'extasiai devant tant de pureté et tant d’allégresse et le projetai fièrement dans l’élancement fin et envoutant de ma silhouette... Ah, que je suis beau... que je suis parfait... Il fallait que tout le monde le sache, que tout le monde me voit et profite de cette vision angélique et idéale quittant les étoiles pour alimenter leur rêves frivoles.

Cette organisation que j'avais rejoint avait en fin de compte un but magnifique, celui de voyager et de laisser notre trace dans ce monde absurde... Ma beauté ne trouvait en fin de compte un sens que si elle était admirée et en voyageant de village en village... de pays en pays, je pourrais en faire profiter de plus en plus de gens... Je le savais déjà, que ma gentillesse n'avait pas de limite, il suffisait pour cela de voir que je tolérai l'existence d'autres humains que moi alors qu'en vérité il ne devrait y avoir que moi sur terre... Pourquoi tant d'imperfection ? Était on obligés d'offrir une âme à ces êtres minables qui se prétendaient mes congénères ?!! Mais il fallait bien que quelqu'un admire ma somptueuse beauté après tout et c'est pour cela même qu'ils existent ces petites fourmis putrides et moches... Il n'y avait point d'humain beau ou ravissant dans ce monde... et on ne parle même pas de mon niveau de beauté, juste d'un niveau intermédiaire... C’était désolant mais c'est cela même qui donnait un sens à ma vie et une légitimité à ma quête héroïque et si généreuse.

C'etait aujourd'hui à Konoha no kuni d'admirer mon existence lumineuse... le feu de leur existence devrait s'éteindre devant l'avalanche veloutée qui se dressait devant eux... J'étais près de leur académie ninja et dans un eclat singulier mis le feu à l’établissement... Mes flammes blues azur purifierait leur coeur empli de pensées nauséabonde... Ne pas penser à ma beauté est un crime et il était tout à fait juste qu'ils en payent le prix... C'est à cet instant précis que j'aperçus une silhouette arriver vers moi.

*Intéressant... encore des humains venus voir la perfection*




avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eclat de la beauté [PV kitamaru et juka] Sam 27 Aoû 2011 - 16:39


Qui ose s'opposer à un Kiyomizu ?







La journée s’anonçait banale pour un ninja, lorsqu’il n’est pas en mission, il est censé s’entraîner afin de pouvoir au mieux protéger son village, afin de pouvoir préserver ce sentiment face aux villageois le fait d’être en sécurité, et rassurés, ils garderont le sourire aux lèvres et le bonheur sera à son comble, la paisibilité de Konoha pourra être présente. C’était une chose importante pour Juka, elle qui portait cet amour profond pour le village caché de la feuille, cette terre ayant toujours accueilli ses ancètres qui étaient importants à ses yeux, cette terre où elle grandit, malgré certaines méprises. Et après tout, ce fut le passé, aujourd’hui malgré qu’elle devait toujours vivre avec les brimades féminines, elle savait les gérer et ainsi pouvoir faire sa vie, elle devint forte au fil des années. Malgré son caractère plutôt trempé et surtout très arrogant, hautain, lorsque quelqu’un cherche des noises, elle pouvait être des plus douces, faisant fondre tout iceberg des plus résistants avec sa façon d’être, avec cette âme pure, mais par-dessus tout avec ce physique exprimant la perfection, ses phéromones troublant le coeur des hommes, apportant mépris aux femmes. Nous nous égarons mesdames et messieurs, reprennons le poil de la bête afin de pouvoir conter la suite. La Kiyomizu comptait s’entraîner ce jour-là, voulant revoir ses techniques. Malgré qu’elle n’avait aucun problème de ce côté, il était après tout important de trouver ses propres faiblesses afin de pouvoir atteindre encore plus une perfection infaillible, plus que ce que Juka l’est, on est bien d’accord. Elle se savait parfaite, elle se savait forte, mais revoir son savoir n’était jamais de trop après tout. La journée s’annonçait alors plutôt chargée pour cette jeune femme, aimant se déborder de travail, voulant devenir toujours plus forte. Son endurance était, fort heureusement, incroyablement développée dû aux entraînements, alors elle n’avait point peur de se surmener.

Sortant de la luxueuse demeure des Kiyomizu, Juka était, comme à son habitude, des plus magnifiques, malgré son apparence des plus ... Extravagants, portant un haut noir court avec des fermetures éclairs et des trous uniquement pour le ‘’look’’, un short plutôt court, exhibant ses résilles, son bandeau frontal noué à la cuisse, ainsi que son étui à kunaïs et son sac, ayant toutes ustensiles diverses pour un ninja. Voulant également s’entraîner en dehors des jutsus, la jeune femme prit le fameux bâton, ayant appartenu à Sono Kiyomizu, son cher paternel, ce grand et célèbre ninja ayant certainement marqué nombre d’humains qui ont malheureusement croisé sa route. La description de ce bâton serait bien longue, mais elle était tout aussi ‘’tape—l’oeil’’ que les autres objets de combat appartenant aux descendants de Narcisse. Ils ont toujours été ainsi, voulant se démarquer des autres, faisant bien comprendre aux autres leur supériorité face à ces humains des plus insignifiants, que leur esthétisme parfait était des plus admirables. Ainsi, ils allèrent jusqu’à leurs objets, pour bien les différencier des cafards. Mais nous ne sommes pas là pour parler de l’esthétisme bien que poussée de ce clan. Etonnant tout de même que Juka ait gardé cet esprit uniquement pour ses ennemis, alors que tous ses ascendants offraient ce genre de mépris au monde entier, sauf envers leur propre reflet, ou, pour le cas exceptionnel de Sono, à son enfant tant aimé. Mais, grâce à l’amour que son paternel lui offrit, elle pouvait se lier d’amitié, elle pouvait ressentir de l’affection. Elle pouvait rire avec les autres et prendre dans ses bras ceux qui le méritent à ses yeux, sans pour autant se sentir dégoûtée.
Par pure précaution, comme à chaque fois avant d’aller s’entraîner, Juka commença à faire un tour dans le village pour vérifier qu’aucune anomalie n’est présente dans les environs. Il est de son devoir de supprimer toute gêne produite dans ce village, allant d’un incendie jusqu’aux gêneurs. Elle prit alors la direction opposée du terrain d’entraînement pour commencer paisiblement sa ronde, scrutant dans les environs. Elle respirait le bonheur que dégageait Konoha, lui offrant un magnifique paysage ainsi que le visage des villageois satisfaits, heureux. Les hommes, comme d’habitude, lui offraient leur politesse ou certaines avances qu’elle ne fit pas attention, et ignora les méprises des femmes qu’elle croisait. Peu importe ! Elle ne devait point y faire attention, et n’était pas d’humeur à leur répondre froidement. Les phéromones sont redoutables, mais la jalousie l’est aussi. Comment ne pas envier cette perfection, cette beauté dépassant toute entente, tandis qu’on n’a pas les gênes des Kiyomizu ? Ce clan entretient la perfection, leur corps était fait pour que cette splendeur ne se plie pas face aux faiblesses humaines, leur offrant également un corps dépassant l’entente des Dieux, envieux de voir qu’une humaine sur terre pouvait les surpasser. La perfection a un lourd prix à payer, les Kiyomizu en font les frais depuis Narcisse.
Passant à côté de l’académie du village, la Kiyomizu voulut soudainement traverser ces jardins afin de remémorer une certaine nostalgie. Un doux sourire se dessina sur ses magnifiques lèvres des plus irrésistibles, se rappellant de ces années, lorsqu’elle quitta l’école des kunoïchis afin de vivre entourée de la gente masculine. C’est pendant ces années qu’elle réussit à renforcer son caractère, grâce aux garçons qui l’entouraient, voyant qu’ils la protégeaient des brimades féminines. C’est grâce à eux, en plus de son père, qu’elle devint ce qu’elle est aujourd’hui. Cela fit un tout. Pendant ces années à l’académie, elle avait encore ses cheveux au naturel bruns, cela lui faisait bizarre de repenser à ceci, elle se voyait mal avec une autre couleur que son magnifique blanc des neiges. Elle devrait d’ailleurs peut-être penser à changer de couleur prochainement, pourquoi pas, ma foi ...

Ses pas s’arrêtèrent, Juka leva la tête, et le sourire se transforma en une légère grimace. Ses yeux se plissèrent et elle fronça les sourcils, observant les environs. Quelque chose ne tournait pas rond ... La jeune femme huma l’air, le vent soufflait envers sa direction, emportant avec une certaine odeur de soufre. Quelque chose commençait à brûler devant elle ... Lentement, elle mit un pied en avant, et un autre, analysant chaque recoin, lorsqu’elle vit des flammes jaillir soudainement de l’acamédie, se trouvant en face d’elle. Des flammes ... Bleues ? Ils se mirent à danser joyeusement de l’autre côté du bâtiment, cela ne pouvait pas être un accident naturel, mais volontaire. Qui pouvait bien être derrière tout cela ? Qui OSE souiller l’harmonie de Konoha ?! Il allait entendre parler de la descendante de Narcisse, bien que son nom était loin d’être inconnu dans la monde des ninjas.
Et la Kiyomizu ne se fit pas prier. Elle sortit rapidement du jardin, afin qu’elle et ce qu’elle fait ne se fasse point remarquer. Ne possédant pas l’affinité Suiton, prévenir ses collègues était la moindre des choses afin qu’ils puissent faire quelque chose de ce côté, tandis qu’elle s’occupera personnellement de cette personne, osant mettre en péril son village. Une fois dans la rue, fort heureusement isolée pendant cette heure, elle ne voulait pas inquiéter les citoyens, et massa son chakra afin de laisser échapper de son bras levé au ciel un fil de foudre assez haut, appellant les ninjas de Konoha à cet endroit, étincellant dans ses pupilles.
Ainsi la chose faite, la jeune ninja n’attendit plus pour se mettre à courir, pour pouvoir voir ce qui se tramait derrière l’académie, et pouvoir faire son possible pour arrêter ce probable suspect, le mettre hors d’état de nuire. Accourant de façon précipitée, Juka laissa tomber au passage son sac contre le mur de l’école afin de ne pas être encombrée et tourna dans l’angle, s’approchant de cet ‘’ incident ’’. Son hypothèse s’avérait vraie, bien que évidente, c’était effectivement une personne qui était à l’origine de tout ça. Cet homme aux longs cheveux ayant un charisme malgré tout angélique à l’apparence descendait sa main, lassé, après avoir mis feu à ce bâtiment avec son jutsu. Il tourna la tête vers Juka, murmurant quelque chose, mais elle était décidément trop loin pour l’entendre, et elle se dépécha pour courir envers sa direction, avant de s’arrêter à quatre pas de lui, bandant ses muscles, lui lançant un regard froid, malgré son sourire narquois qui se dessinait sur ses lèvres, le même sourire que tout Kiyomizu arborait avant. Ses traits montraient l’évidence de son appartenance au clan, elle se tenait devant cet inconnu, fière et imposante. Magnifique guerrière protégeant son village.

‘’ Eh bien eh bien ... ‘’ Commença calmement Juka avec un ton grave et imposant, qui restait quand même mélodieux et créait un véritable plaisir pour l'ouïe. ‘’ Vous allez commencer par me dire qui vous êtes, n’est-ce pas ? Ensuite vous allez gentiment me suivre pour une interrogation, si vous ne voulez pas avoir d'avantage de problèmes, c'est-à-dire avec moi. ‘’

A ces mots, Juka fit glisser le bâton de son père, trônant sur son dos, dans la paume de sa main, avant de la saisir et la tenir fermement devant elle, comme si elle le présentait. Le bâton de Sono Kiyomizu, et avec ce regard elle lui fit comprendre qu’elle était sérieuse et ne s’apprêtait pas à être tendre avec lui si jamais il montrera une quelleconque résistance. Une légère brise souffla, balayant élégamment la crinière brillante de la descendante de Narcisse, la beauté éblouissante de la jeune femme était une des fiertés de Konoha, ainsi que son amour pour le village et son efficacité. Ses traits d'une Kiyomizu étaient évidentes, son amour propre lui permettait d'avoir toujours la tête haute, peut-être un peu trop parfois. Le tout lui donnait un charme absolu, sans compter ses phéromones si puissantes de nature, bien qu'elle ne les a pas intensifié avec un jutsu.



avatar
 ~ Shirunin Cryptographe ~
Kita ~ Shirunin Cryptographe ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 90
▌Inscription : 25/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang C ; Level 11
| Points Naruto Ninja RPG | :
189/1000  (189/1000)
| Âge du personnage | : 16 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: A cotés des étoiles, la brume cherche a se faire une place Mar 20 Sep 2011 - 16:42

Assise au sommet de mon immeuble, j'écoute le vent, murmure fugace, qui souffle inlassablement sur le village de la feuille. Mes cheuveux, emportés par le souffle rebelle, volent en tout sens m'obligeant à constament les rabattre derrière mes oreilles. J'écris deux nouvelles notes sur la partition étalée devant moi et je commence à jouer ce petit morceau de musique que j'ai écrit.

Puis je relève ma tête pour contempler le paysage autour de moi. Ce n'est pas pour rien que j'ai choisi de venir ici. Je suis la non seulement car c'est l'endroit qui me donne le plus d'inspiration mais aussi car selon moi, c'est le plus bel endroit de Konoha.

Le panorama y est exceptionnel. D'ici on voit clairement les tetes des hokage sculptés dans la roche, leur regard de pierre tourné vers le village,en contrebas. Même les principaux monuments y sontclairement visibles : La tour de l'hokage, édifice imposant ou le chef du village de la feuille distribue les missions, l'hopital ou les ninijas médecins s'affairent depuis l'aube pour soigner leurs patients, Les sources thermales, l'endroit ou j'aime me détendre au retours de missions...

On y voit aussi l'académie ou je n'était allée qu'une seule fois dans toute ma vie et d'ou semblait s'elever une sorte de signal de détresse. Un signal de détresse ?! Ca veut surement dire que quelqu'un est en danger ! Je m'empare juste de ma flute en laissant tout mon bazar en plan. Puis,je m'élance sur les toits de konoha en direction de l'académie.

Une fois arrivée,j'entend

"Vous allez commencer par me dire qui vous êtes, n’est-ce pas ? Ensuite vous allez gentiment me suivre pour une interrogation, si vous ne voulez pas avoir d'avantage de problèmes, c'est-à-dire avec moi."

Je reconnais tout de suite la voix de Juka et je me cache dans un coin pour mieux voir ce qui ce passe sans déranger. Elle est avec un ninja dont la beauté est peu commune. Juka est resplendissante a sa manière, un peu comme si elle voulait lui montrer que des deux, c'etait elle la plus belle. A coté de ces astres de beauté, je devais paraitre insinifiante quoique je me tienne néamoins en assez haute estime.


Dernière édition par Kita le Dim 1 Jan 2012 - 21:14, édité 2 fois
Pnj Konoha
▌Messages : 9
▌Inscription : 14/06/2011
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eclat de la beauté [PV kitamaru et juka] Ven 23 Déc 2011 - 0:49




Le chemin de la jalousie.







L'être humain a une nature cyclopéenne qui impose la possessivité pure et suggère l'inconscient avidité ... Suivant son instinct, il succombe au sentiment d'imperfection qui en plus d'être pénible est indubitablement vrai. Chacun de ces pas le guide vers la rage et chacun de ces regards l'amène au désir.
Naît alors la jalousie, ce sentiment humain inné à l'allure perfide qui nous conduit toujours à ce malaise pesant mais pourtant si essentiel ... Ce malaise qui motive notre progression au lieu de ralentir notre vision ... A l'instar de nous apprendre à marcher il nous invite à sauter.
La jalousie est la base de tout progrès et la raison de toute guerre, c'est en fin de compte une arme à double tranchant à manier avec précaution ... Je n'étais pas humain, la supériorité me caractérisait et je n'avais point besoin de ces pulsions inférieurs mais en tant que tel j'étais inévitablement un génerateur infini de ce sentiment à travers les esprits humanoïdes...

Une silhouette se profilait à l'horizon, un être sûrement banal et impotent ... Une f ... Non ! Cela ne pouvait être une femme ! Cela ne pouvait être une simple humaine ! Ce genre humanoïde se dressait devant moi avec une beauté singulière loin d'égaler la mienne évidement mais elle se permettait de l'effleurer... de l'erafler et d'y espérer une quelleconque ressemblance.
Son existence suscitait chez moi un dégoût certain et une subtile colère, comment osait-elle exister ? Comment osait elle me regarder et soutenir mon regard sans être éblouie par ma perfection chatoyante... Ma beauté était rayonnante mais sa vision restait nette et inchangée... Quelle insolente créature ! Oser soutenir mon regard sans gêne ni éblouissement.
Je ne pouvais éprouver de la jalousie mais j'éprouvais de la colère envers cet être qui semblait ne point me jalouser ... Pouvait-il exister sur cette terre quelqu'un qui ne soit jaloux de moi ?!! Etait ce par espoir ? Avait elle l'espoir d'un jour atteindre ma perfection ?!! Je ne comprenais pas, et ne pas comprendre m'exaspérait au plus haut point...
Cette moins que rien allait goûter à ma sublime existence ... L'espoir allait disparaître sous les flots de ma renaissance !!! Elle allait mourir ... Oourquoi ? Car je le veux !! N'est ce pas la plus noble des raisons ?


‘’ Eh bien eh bien ... Vous allez commencer par me dire qui vous êtes, n’est-ce pas ? Ensuite vous allez gentiment me suivre pour une interrogation, si vous ne voulez pas avoir d'avantage de problèmes, c'est-à-dire avec moi. ‘’

<< Créature insolente que tu es ... Tu vas te rendre compte du sens de la perfection ... Ta vie n'est que perdition devant mon infinie completion. >>

Elle avait mis son bâton devant elle avec fermeté ... Elle espérait imposer avec un fond de clarté, celui d'une supposée supériorité de sa part, mais je la savais dans le chemin de la déchéance, elle avait perdu toute espérance ... Sa vie m'appartiendrait aussi ainsi que celle de l'être qui se cachait un peu plus loin ... Mais commencer exclusivement par cette peste m'arrangerait grandement.
D'un mouvement mélodieux et rapide je me mis en position de garde et lui dis :


<< Montre moi ce que recelle ta putride existence oh créature répugnante... Viens goûter à la beauté de la mort !!! >>

D'un sourire narquois je clôturais cette prémice.




avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eclat de la beauté [PV kitamaru et juka] Ven 30 Déc 2011 - 17:58


Un combat d'ego.







Les politesses échangées, à présent Juka pouvait se permettre les familiarités. Oui, elle le pouvait, elle n’était pas n’importe qui après tout. La descendante de Narcisse ! L’homme, après avoir effectué ce geste, ose poser longuement son regard sur elle. Cet échange visuel dura un certain moment où la Kiyomizu le fixait, impassible, gardant sa position afin de lui bien faire comprendre qu’elle ne plaisante pas.
De par cet air angélique, pourtant, maintes personnes n’auraient pas cru que cet étranger ferait de tels délits, mais l’apparence peut être bien trompeuse, et cela, Juka le savait plus que bien. Pourquoi elle voyais dans ses yeux une expression qui lui était inconnue jusqu’à présent chez les hommes ? Cela l’intriguait. Elle ne disait rien et continuer à la fixer sans aucune gêne. Elle a toujours été ainsi, l’intimité de ce genre elle ne le connaissait absolument pas. Ainsi passèrent quelques instants, et Juka fut tout de même bien gentille, elle lui a tout de même offert l’honneur de choisir entre le suivre afin de se faire arrêter, ou en baver avec elle.
Aiguisant un instant son ouïe, tel un loup, elle sentit une nouvelle présence non loin d’eux ... Quelqu’un qui aurait vu son appel ? Bah, pourvu que cette personne ne se mêle pas au combat ... Elle n’aime pas être aidée, au risque de bafouer sa fierté surdimensionnée. Elle pouvait parfaitement se débrouiller seule, elle n’était pas n’importe qui !

<< Créature insolente que tu es ... Tu vas te rendre compte du sens de la perfection ... Ta vie n'est que perdition devant mon infinie completion. >>

Juka ne put s’empêcher d’arquer un sourcil face à cette réaction et retint un pouffement qui ne demandait qu’à sortir. Voilà qui est intéressant ... Elle n’avait jamais vu un homme réagir d’une telle façon face à elle ... Mais voyant l’air qu’il prenait elle pensait cerner la chose ... Ce dernier se mit en garde avant de poursuivre.

<< Montre moi ce que recelle ta putride existence oh créature répugnante... Viens goûter à la beauté de la mort !!! >>

Oui, c’est bien ce qu’elle se disait ... Elle n’y croyait pas ... Il ressentait de la jalousie ?! Un homme, ressentir de la jalousie pour une Kiyomizu femme ?! ça, c’était vraiment nouveau, mais elle savait bien que les phéromones pouvaient agir différemment en fonction des personnes ... Et cet étranger ... Il devait être sacrément narcissique afin de ressentir cela ... Intéressant ... Très intéressant ! Ce combat risquait être original ! Elle se demandait ce qu’il allait ressentir face à ses phéromones à pleine puissance, cela l’amusait grandement. Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on peut avoir l’occasion de combattre un être aussi particulier. Un être aussi narcissique que les Kiyomizu ... Il ne méritait pas de ressentir ce superbe sentiment privilégié par les descendants de Narcisse ... Il faut avoir le mérite ! Certes cet homme avait le physique avantageux, mais lorsqu’on regarde les êtres du sang de Juka on ne peut que dire que la perfection habite eux et personne d’autre !
De la pitié. Oui, c’est vraiment ce que Juka ressentait. Elle avait pitié de cet homme. Pitié car il désirait se comparer aux Kiyomizu et éprouve de faux sentiments. Peut-être dû à un complexe d’infériorité. Alors d’un rire cristallin et légèrement moqueur, cependant de bon coeur, sortit des lèvres rosées de la jeune femme, avant de lui répondre d’un sourire narquois et un regard presque désolé pour lui.

’’ La jalousie est un bien piêtre sentiment, il me désole de voir te rabaisser à un niveau aussi misérable ... Observes la perfection des Kiyomizu, et contemples ainsi l’absolu ! Il me semble que tu ne te rends pas encore compte ... Que tu as en face de toi la descendante directe de Narcisse. ‘’ D’un geste théâtral elle secoua la paume de sa main libre comme chassant les futilités, telles que les présentations.

Juste par curiosité elle coinça son bâton au creux de son bras afin d’effectuer le mudra unique de son clan, afin d’activer l’Eclosion de Narcisse, et une aura d’un violent intense, désirable, entoure cet être respirant la perfection. La femme plissa les yeux avant de les ouvrir soudainement, son regard exprimait la soif de combat, de vouloir écraser ce triste homme. Reprenant son bâton en main, l’autre fit un geste fluide en direction de cet homme, qui fit étirer ses phéromones teintées jusqu’à lui, cherchant à l’atteindre. Juste pour savoir quelle sera sa réaction face à ceci. Et c’est après avoir fait ce travail, cherchant à ce que ces particules pénètrent par les pores de cet adversaire afin de le perturber, qu’elle lança la première attaque, le premier pas, frappant avec son bâton, visant les côtes, afin de cerner ses réactions. On commence en douceur ...



avatar
 ~ Shirunin Cryptographe ~
Kita ~ Shirunin Cryptographe ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 90
▌Inscription : 25/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang C ; Level 11
| Points Naruto Ninja RPG | :
189/1000  (189/1000)
| Âge du personnage | : 16 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eclat de la beauté [PV kitamaru et juka] Dim 1 Jan 2012 - 21:54

De ma cachette je comtemple la tournure que prends la rencontre de ces deux êtres incroyables. Leur présence écrasante sublime l'atmosphère autour d'eux. On aurais dit deux anges qui auraient arraché leurs ailes pour se mêler au commun des mortels. J'éprouve de l'admiration pour ces étoiles, ces astres de beauté même si leur magnificence baroque m'ecoeure un peu. La beauté de juka est plus sauvage et plus guerrière telle celle d'une vénus antique. Le jeune inconnu semble emprunter ses traits au poétique Appolon et a première vue, on l'imagine mieux artiste que ninja.

<< Créature insolente que tu es ... Tu vas te rendre compte du sens de la perfection ... Ta vie n'est que perdition devant mon infinie completion. >>

La jeune Konohajin avait fait passer le baton de son clan devant elle en un geste si fluide que, perdue dans mes pensées, je n'avait pas remarqué qu'elle possédait une telle arme. Son corps est tendu comme un arc, prêt a en découdre.

<< Montre moi ce que recelle ta putride existence oh créature répugnante... Viens goûter à la beauté de la mort !!! >>


Pendant leur conversation, je remarque certains regards allant en direction de ma cachette. Alors comme ça ils auraient découverts ou je suis. Ce n'est pas très étonnant, après tout, le camouflage ne fait pas partie de mes talents et je n'avait pas fait vraiment d'éfforts pour trouver un endroit où m'enbusquer. En regardant plus attentivement le combat je remarque un léger changement dans l'attitude des protagonistes. Le jeune ninja fulmine de jalousie, trahie par ses paroles et son expression. Juka est dos à moi mais, fière comme elle est elle doit mépriser cet homme. Pourtant quelque chose me disait que ce mon interprétation de l'attitude de la jeune femme est érronée.

’’ La jalousie est un bien piêtre sentiment, il me désole de voir te rabaisser à un niveau aussi misérable ... Observes la perfection des Kiyomizu, et contemples ainsi l’absolu ! Il me semble que tu ne te rends pas encore compte ... Que tu as en face de toi la descendante directe de Narcisse. ‘’

Puis elle libère la main, qui un instant auparavant tenait le baton des Kyomizu pour faire un signe incantatoire. Un aura violette très désagréable émane d'elle. Une vague violente de dégout s'empare de moi, me submergeant toute entière. Juka attaque le jeune homme de front, assez imprudement, comme pour tester ses réactions. Puis sous le coups des phéromones, peut être, je sort de mon abri. J'avance vers eux en regardant droit devant moi et sans trop savoir quoi faire. Et puis, comme souvent dans ce genre de situation ou le temps semble s'arreter, je fait un truc inutile.

"Euh...Qu'es ce qui ce passe ici ?"
Pnj Konoha
▌Messages : 9
▌Inscription : 14/06/2011
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eclat de la beauté [PV kitamaru et juka] Mer 4 Jan 2012 - 23:03




Une beauté qui dépasse l'entendement !








Le souffle de la vie ne prenait son sens que quand je le possédais… M’en emparer demeurait son plus grand désir et son rêve le plus secret, c’était dans l’ordre logique des choses puisque je détenais la noblesse de la perfection et la justesse du jugement. De toute évidence, ma première adversaire était une pitoyable souillon alors que la deuxième n’était qu’un pittoresque enfant… Une gamine admirant un arc en ciel lumineux et jouissif qui n’en devenait pas moins létal pour autant. Pour être fidèle à mon jugement, je m’en fichais un peu de cette gamine, c’est cette perfide femme qui m’agaçait avec son aura aussi crasseuse qu’horripilante… J’allais devoir lui montrer le sens de mon existence et éblouir sa raison de ma lumière salvatrice. Elle avait osé ! Elle avait osé dire que j’étais jaloux… MOI ?!!! L’être parfait être jaloux d’une pathétique guenon ?!!! Le sens même de la beauté s’agenouillait devant ma sublime prestance m’implorant de l’incarner et cette créature immonde se permettait ce jugement ?

Elle se disait la descendante de Narcisse ? Je m’en fichais moi de qui je descendais car je savais que jamais quelqu’un de plus parfait que moi ne put exister… Même cet être réputé à la beauté insoutenable ne pourrait réfuté que je suis la définition même de la perfection, j’aurais même pu le libérer de son amour pour son reflet puisqu’il aurait trouvé plus beau et plus majestueux. Cette moins que rien salissait la mémoire de son ancêtre croyant l’honorer ! Elle venait de libérer une aura violette qui ajoutait à ma colère … Je bouillonnais de l’intérieur et une haine propagée de dégoût de plus en plus féroce m’envahissait… J’allais la purifier sous mes flammes bleues et lui montrer l’atrocité de sa bévue et l’incandescence de sa faute ! Son assaut frontal avait beau être rapide il n’en restait pas moins banal et prévisible… C’est donc avec grande aisance que je l’évitais avant de répliquer instantanément :

« Goûtes à ma beauté… Flammes bleues – PREMIER ENVOL ! »

Une déferlante de flammes bleutées sortait des paumes de mes mains pour la prendre à l’assaut … Puis je lançais trois shurikens sur le sol liés avec des fils et que je pouvais contrôler… Je commencerais avec ça en attendant ce qu’elle allait faire ! Pour l’autre gamine je lui lançais machinalement :

« Attends sagement ton tour petite, pas la peine de se presser il y aura de la beauté pour tout le monde ! »






avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eclat de la beauté [PV kitamaru et juka] Sam 7 Jan 2012 - 6:59


Kiyomizu VS Narcissisme Falsifié.







Amusée, c’est bien le mot qu’on pouvait utiliser afin de décrire l’état d’âme de Juka. Elle prit cet homme comme cible afin de l’utiliser tel un jouet, après tout ... Pas tous les jours elle peut croiser un homme aussi narcissique que cela perturbe ses phéromones dans son système nerveux ! Car d’après la grimace que cet homme semblait faire, ces particules lui faisaient agir différement. Pas de désir, ou de perturbation, non. Elle voyait dans son regard du mépris. Très intéressant ! Allait-il lui offrir toutes failles médiocres qu’une femme a tendance à exhiber de par la colère que le pouvoir des Kiyomizu lui fait subir ? Elle le verra très bientôt. En attendant elle allait se délecter de ce petit jeu qu’elle prenait déjà plaisir.

"Euh...Qu'es ce qui ce passe ici ?"

Cette voix surprit Juka mais ne fit pas attention en premier temps, occupée à analyser tout simplement l’esquive de son ennemi, et comme elle s’y attendait tout naturellement, l’homme se plia à sa volonté. Au moins, point quelque chose de bien marquant. Cependant, irritée et frustrée de s’être faite interrompue, elle se daigna de jeter un oeil mauvais à Kita. En voilà une entrée dis-donc ! Sauf que là, elle risquait plus de la déranger qu’autre chose. C’était donc elle qui a vu son alerte ... Cependant cela lui déplairait beaucoup qu’elle essaye de venir en aide. Non seulement, de par son narcissisme, elle penserais qu’elle ne mettra que des bâtons dans ses roues, elle détèste se faire aider, mais également cela la déconcentra. Fichtre ... Elle pria tout simplement qu’elle ait le Suiton afin d’éteindre ces flammes, et encore, si cela suffit, vu la couleur étrange que le feu prend, qui sait ? Cela pourrait s’avérer d’être un élément bien particulier. Soit !
En attendant, l’homme aux allures bien éffeminées se retourna vers Juka afin de répliquer. Voilà une chose qui pourrait s’avérer intéressante pour elle.

« Goûtes à ma beauté… Flammes bleues – PREMIER ENVOL ! »

‘’ Goûtes à ma beauté ‘’ ... ? Juka retint un pouffement qui ne demandait qu’à sortir tant elle trouvait la scénario de cet homme de mauvais goût et bien cliché. Même les Kiyomizu n’oseront effectuer ce genre de réplique, c’est d’un ridicule ! Quel manque d’élégance ! Mais soit, elle n’avait pas le temps de parlementer à ce sujet que les flammes bleus jaillirent des paumes de l’homme, et Juka devait impérativement les esquiver, chose qu’elle n’hésita pas à faire, attérissant plus loin d’une grâce d’un félin. Elle vit ses phéromones teintées en violet comme traçant son chemin, et comme on pouvait s’y attendre, là où les flammes ont passé on fait un beau trou dans la trainée – Le feu est un grand point faible pour ces particules, qui les anéantit. Aussitôt qu’elle effectua ce geste, elle a dû s’activer à nouveau, voyant des shurikens voler jusqu’à elle, visiblement dirigées par cet étranger.

« Attends sagement ton tour petite, pas la peine de se presser il y aura de la beauté pour tout le monde ! »

Juka finit par effectuer un salto au-dessus de l’homme, effectuant un doux rire cristallin, quoique bien moqueur, dont elle avait le secret. ‘’ Attendre son tour ‘’ ? Il n’aura même pas le temps de poser le petit doigt sur Kita, et c’est bien parce qu’elle est là. Se baissant afin d’éviter un nouveau shuriken volant, elle profita, sans se retourner, à s’exclamer.

‘’ Kita ! Si tu possèdes l’affinité Suiton, utilises-le tout de suite afin d’éteindre les flammes qui embrasent l’académie ! ‘’ Fit la descendante de Narcisse d’une voix autoritaire, celle dont elle a l’habitude de prendre avec ses collègues dont ils n’osent la désobéir. Elle prit une pause dans ses paroles et profitea de ce petit répit afin d’annuler l’Eclosion de Narcisse. Après tout, elle eut ce qu’elle voulait. ‘’ Si non ... Il faut avant tout penser à ceci ... Il faut mettre l’académie hors de danger ! ‘’

Glissant sur le côté, ne perdant pas de vue ce grossier personnage qui insulte de par sa propre présence la vie que les Kiyomizu imposent, elle effectua de rapides mudras avant de poursuivre.

‘’ Ton narcissisme n’est que triste caricature, mon ami. ‘’ Fit Juka d’une voix taquine, décidément de bonne humeur, prenant pitié de ce pauvre être. ‘’ Et tu es, je peux te l’assurer, bien loin derrière la perfection des Kiyomizu. Tu me fais penser à ces êtres qui souffrent de complexe d’infériorité, enfermés dans leur bulle respirant l’utopie. Je vais te montrer à présent à quel point tu restes inférieur. Shibo Bunshin ! ‘’

Créant un clône composé de phéromones, elle ne craignait pas la destruction de ce dernier, vu qu’il est composé uniquement de ces particules spéciales. Juka n’hésita pas à l’envoyer directement dans la figure de cet étranger, profiteant de sa concentration, et son jutsu finit par lui exploser sur la figure, tandis qu’elle sortit rapidement deux kunaïs, les chauffant de Raïton jusqu’à ce qu’ils se mirent à vibrer, avant de les envoyer directement, cherchant à viser les membres et non les points vitaux. Elle comptait bien l’emmener à l’interrogatoire afin de le cuisiner et savoir d’où il vient celui-là !





Techniques utilisées :
Spoiler:
 


Dernière édition par Juka Kiyomizu le Mer 25 Jan 2012 - 14:00, édité 1 fois
avatar
 ~ Shirunin Cryptographe ~
Kita ~ Shirunin Cryptographe ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 90
▌Inscription : 25/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang C ; Level 11
| Points Naruto Ninja RPG | :
189/1000  (189/1000)
| Âge du personnage | : 16 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'eclat de la beauté [PV kitamaru et juka] Mar 10 Jan 2012 - 21:44

"Euh...Qu'es ce qui ce passe ici ?"

Ai peine ai-je ouvert la bouche que j'avais réalisé que je venait de dire quelque chose de parfaitement stupide. Au moins ma petite phrase eu l'effet recherché : attirer l'attention. Juka me lance un regard noir qui signifie clairement sa désaprobation à me laisser participer au combat. J'espère juste qu'elle ne va pas trop m'en voulioir car moi j'ai l'intention de me battre sérieusement. Tant pis pour elle ! Même si elle n'est pas d'accord elle ne va pas me tuer, je suis libre de faire ce que je veux. Je remarques les flammes bleues qui nous entourent. Aucune de nous deux maitrise le suiton, mais notre adversaire ne maitrise pas le fuuton donc sur ce point nous sommes à égalité. Mais c'est sans compter le fait que nous avons l'anvantage du nombre.

« Goûtes à ma beauté… Flammes bleues – PREMIER ENVOL ! »

A propos de flammes bleues, notre jeune adversaire en fait apparaitre au creux de ses paumes. Il les dirige vers mon alliée, m'ignorant totalement. Il ya des avantages à etre petite finalement. Si il ne me prends pas pour cible, c'est tant mieux pour moi. Je vois que le feu met à mal ses phéromones. Elle, vive comme un feu follet, virevoltait pour esquiver l'attaque de son adversaire. Les shurikens de feu la poursivent et je n'ai rien de mieux à faire que regarder afin d'analyser la situation.

« Attends sagement ton tour petite, pas la peine de se presser il y aura de la beauté pour tout le monde ! »

Attendre sagement, pour qui me prend t'il ? J'entends Juka rire, et je rejoins son rire. Il va regretter de m'avoir sous estimé de la sorte. Si il croyait que j'avais gagné mon diplome de Chuunin dans une pochette surprise il se trompe fortement. Ma première réaction à cette provocation est de tirer mon mateau. Puis je le range estimant que foncer tete baissée n'est pas la meilleure solution.

‘’ Kita ! Si tu possèdes l’affinité Suiton, utilises-le tout de suite afin d’éteindre les flammes qui embrasent l’académie ! ‘’

Moi aussi j'airais bien aimé posséder cette affinité mais malheureusement ce n'était pas le cas. Je comprenait parfaitement les priorités de l'affaires dans laquelle je suis impliquée. Puis je la vois annuler sa technique qui m'horripile. Je pense que c'est mauvais signe.

‘’ Si non ... Il faut avant tout penser à ceci ... Il faut mettre l’académie hors de danger ! ‘’

Ca je l'avais compris et je me creuse désespérement les méniges pour trouver une solution qui ne vient pas.

‘’ Ton narcissisme n’est que triste caricature, mon ami. Et tu es, je peux te l’assurer, bien loin derrière la perfection des Kiyomizu. Tu me fais penser à ces êtres qui souffrent de complexe d’infériorité, enfermés dans leur bulle respirant l’utopie. Je vais te montrer à présent à quel point tu restes inférieur. Shibo Bunshin ! ‘’

Juka compose ses mudras et crée un clone, surement fait avec des phéromones. Puis elle prends des kunais, qu'elle envoie sur son adversaire. Je dois reconnaitre qu'elle est très forte mais ses attaques ne sont pas faites dans le but de tuer son adversaire. Je m'approche d'elle, suffisament proche pour qu'elle puisse m'entendre.

"Désolée Juka, mais je suis raiton comme toi. Et ne m'en veux pas, mais j'ai décidé de te donner un coup de main.Genkaku no fukyōwaon"

Je sort ma flute. Puis je joue un air légèrement dissonant mais avec quelque chose de spécial. Mon genjutsu devrais agir d'ici quelques secondes. Enfin, pour une fois que je ne me contente pas que de jouer les figurantes !


techniques utilisées

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'eclat de la beauté [PV kitamaru et juka]


L'eclat de la beauté [PV kitamaru et juka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ce n'est pas la beauté de la femme qui ensorcelle, mais sa noblesse
» La beauté n'attend pas... [2 filles recquises]
» Départ [PV Eclat de Neige , Neige fondant au Soleil]
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» [Mission - Rang B]Beautés Fatales[Coop - PV : Seki Raiken]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Feu ~ Hi no Kuni :: Konoha Gakure no Sato :: Formation :: Académie-