Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka}

 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 23
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka} Ven 5 Aoû 2011 - 21:22

~ Pays du Vent – Alentours de la cité marchande de Yutakana ~

La nuit était tombée depuis longtemps déjà, et pourtant, trois ombres couraient dans le désert. Soulevant la poussière ces hommes se hâtaient chacun pour des raisons différentes, mais néanmoins qui semblaient converger... Seul, en tête de course, un individu filait tout droit, et cherchait un endroit où se réfugier. Derrière lui, deux personnes qui n'étaient pas méconnaissables, vêtues de longues tuniques beiges, d'une capuche liée au manteau, et un masque bien significatif... Ces masques étaient assez communs, car il s'agissait des masques spécifiques aux unités de l'ANBU, l'escouade spécialisée dans tout ce qui était espionnage et assassinat. Poursuivi par ces deux ninjas du Village caché du Sable, le fuyard se dépêchait de gagner un refuge, une planque, mais cela était quasiment introuvable ici... le désert n'était pas réputé pour ses bosquets et ses cavernes. Les trois hommes coururent durant plusieurs mètres maintenant, quand la fatigue se fit sentir auprès des deux groupes... Le fuyard s'arrêta alors en plein milieu des dunes, et se pencha alors, reprenant son souffle. Il tourna la tête derrière lui, et remarqua avec soulagement qu'il avait fini par semer ses poursuivants... malheureusement, ce ne fut pas le cas... Apparaissant en un éclair, les deux hommes s'approchèrent de leur cible, et sortirent leurs armes, afin d'entamer les ''négociations''. Il serait difficile de lutter, les ANBU étaient connus pour être d'excellents guerriers, surtout en matière de traque. Mais étrangement, le fuyard apparaissait très sûr de lui, si bien qu'il se redressa, et fit face aux deux ninjas de Suna. Ces derniers le fixèrent alors grâce aux orifices sur leurs masques, et se préparèrent à combattre leur cible. Le combat débuta, et tout laissait à croire que ce pauvre homme allait tomber sous les assauts des unités spéciales du Sable. Après plusieurs minutes d'affrontement, et après plusieurs échanges de coups, l'individu vit la situation changer en sa faveur, si bien qu'il parvint à se débarrasser d'un de ses ennemis. Il ne restait plus qu'un ANBU, le dernier étant désormais hors jeu, et le fuyard se voyait déjà continuer sa route, sans aucun incident supplémentaire. Le combat continua quelques instants, et au final, le dernier des traqueurs fut terrassé. Profitant de cet instant de faiblesse, l'individu prit la fuite, laissant derrière lui un mort et un ninja à l'agonie. Ce dernier, qui ne pouvait laisser son objectif disparaître dans la nature ainsi, utilisa le reste de ses forces pour envoyer un oiseau messager à Sunagakure no Sato. Il inscrivit quelques mots sur le papier, laissa s'envoler l'animal, et rendit son dernier soupir. Son corps, ainsi que celui de son coéquipier se décomposèrent alors en un instant, et leurs chakra se dispersèrent dans l'atmosphère, comme pour tous les ANBU du Monde Shinobi. Le silence revint sur le désert, et la nuit allait bientôt s'achever...


~ Pays du Vent – Palais Kazekage ~

Le jour se levait à peine sur le Village caché du Sable, et pourtant, Thrys était déjà présent dans son bureau, ruminant ses problèmes. Le Pays du Vent ne s'était pas encore remis des événements récents, et tout le monde espérait que rien d'autre ne viendrait les perturber. Malheureusement, voilà une histoire qu'il fallait clarifier au plus vite ! Il y a de cela plusieurs jours, le Pays du Feu s'est retrouvé avec un déserteur sur les bras, qui ne pouvait plus supporter les ordres du Village caché de la Feuille... ce genre d'incidents pouvait arriver à tout le monde, certes, et donc, chacun se devait de s'occuper de ses propres affaires. Mais alors qu'il était en cavale, le Nukenin de Konoha commença une vie de criminel, pillant, volant et détroussant les voyageurs... Tout cela n'était pas très grave à proprement parlé, certes, mais après avoir goûté au crime et à la facilité, il se mit à exécuter des missions plus louches, et basées sur l'illégalité... assassinat, extorsion, extermination... Les autorités du Pays du Feu se mirent donc en quête de cet homme, mais sans résultat... d'après eux, il aurait quitté la Nation depuis longtemps, et se réfugierait désormais dans un Pays voisin au leur. Mais alors que tout le monde pensait que cette histoire appartenait au passé, et qu'elle était à présent passée à la trappe, de nouvelles informations le concernant se propagèrent jusqu'aux oreilles de l'Hokage. Après avoir cherché et cherché un lieu de refuge, il découvrit au sein du Pays du Vent une large forêt tropicale, située à quelques kilomètres de la cité marchande de Yutakana. Malgré cela, il continua ses actes de criminel, et à ce moment, les autorités du Village caché de la Feuille n'étaient pas les seules sur ses talons. Suna avait lui aussi décidé d'investiguer, et de capturer ce criminel de rang A.

Examinant avec attention le message que l'ANBU lui avait envoyé, Thrys imaginait la puissance de cet homme. Après tout, il était rare qu'un individu seul puisse terrasser deux ninjas des forces spéciales, non ? Il lut en diagonale les quelques mots inscrits par l'espion de Suna, et enroula le parchemin, avant de le ranger dans son bureau. Ce déserteur n'était que de rang A, et le Kazekage se sentait tout à fait apte à le battre seul... cependant, il était logique que Konoha se mêle de cette affaire, sachant que le Village était partie prenante dans cette affaire. Sur ce, il prit une feuille de papier, s'empara d'une plume, et nota quelques mots :

Citation :
A l'attention de Fujita Kodo

Maître Hokage,
nous avons découvert sur les terres du Pays du Vent un Nukenin de rang A, et qui semble provenir de votre village. Après avoir envoyé quelques espions sur les lieux, nous savons avec certitude le lieu où il a établi ses quartiers. Le Village caché du Sable compte bien évidemment le capturer car il est coupable de plusieurs crimes commis ces derniers temps au sein de la Nation du Vent. Mais sachant que vous cherchiez vous aussi à l'attraper, je vous propose d'envoyer un de vos hommes sur les lieux...

Veuillez agréer l'expression de mes sentiments les plus distingués,
Thrys Jenova, Kazekage

Sans perdre une seconde, il enroula le document, apposa le sceau du Village caché du Sable, et ouvrit la fenêtre de son bureau. Accroché au balcon, un magnifique oiseau noir se tenait là, avec attaché à sa patte un petit étui. Le Kazekage ouvrit le contenant, y inséra la lettre, et détacha le volatile, après lui avoir donné les instructions. Cet oiseau n'était pas semblable aux autres de la volière, puisqu'il s'agissait d'un messager vif et rapide, et qui servait pour que les lettres envoyées parviennent le plus vite à leurs destinataires. L'animal décolla à vive allure, et disparut derrière l'horizon. Thrys ferma alors la fenêtre, et retourna à ses occupations... La distance qui séparait Konoha de Suna était assez conséquente, et la durée du voyage approchait les trois jours de marche... Mais comme ce volatile messager filait à toute allure, le message arriverait d'ici deux jours environ... Voilà qui lui laissait environ cinq jours pour qu'un ninja du Village caché de la Feuille fasse son arrivée à Suna...

~ Cinq jours plus tard... oui j'aime bien faire des petits messages comme ça pour parler de choses inutiles ! ~

Voilà cinq jours que Thrys avait envoyé le message à Konoha... Malheureusement, personne ne s'était encore présenté au Village caché du Sable. Ne voulant pas laisser au déserteur une chance de fuir et de trouver une nouvelle cachette, le Sunajin décida de partir... Si le ninja du Pays du Feu se présentait au Palais du Kazekage, il y aurait bien quelqu'un pour lui indiquer le lieu de la mission. Sans perdre une seconde, Thrys demanda à l'un de ses subordonnés de s'occuper de l'office de tourisme et se prépara à partir pour l'oasis du Désert. Voilà où se cachait le déserteur... La forêt qui entourait le point d'eau était parfaite pour se dissimuler, et attendre que les choses se tassent. Mais pour pouvoir envisager ne serait-ce que pour séjourner, il faut savoir se débrouiller face à des créatures en tous genres. Reptiles géants, insectes vampiriques... la nature qui s'était établie ici était imposante, et il ne fallait pas y aller les mains dans les poches. Il se dirigea dans un premier temps vers un large meuble situé au fond de la pièce, et récupéra tout d'abord son katana Izayoï posé sur le présentoir en orme, et après avoir rangé cette arme dans le fourreau de sa ceinture, il ouvrit le premier tiroir qui se présentait à lui. Une magnifique boîte l'attendait à l'intérieur, et en deux temps trois mouvements, il l'extirpa de son emplacement, et le posa délicatement sur le bureau. Il ouvrit le contenant, et sortit alors un revolver de conception récente... cette technologie était encore inconnue pour les artisans de ce monde, et Thrys ne possédait encore qu'un simple prototype... bien que ce dernier se soit montré d'une efficacité hors pair ! Contemplant avec admiration le travail de l'homme qui avait construit cette merveille, il revint peu à peu à la réalité, et inséra l'arme à distance dans l'étui lui aussi accroché à sa ceinture. Fin prêt, il ne lui manquait plus que son chapeau, et il pourrait donc se mettre en route pour l'oasis du désert. Accroché à un porte-manteaux mural, le chapeau du Sunajin ne bougeait pas, attendant patiemment qu'on vienne le saisir. Thrys l'attrapa alors avec délicatesse, et le posa sur son crâne. Il posa alors les mains au niveau de son col, et ferma les trois sangles qui surmontaient son manteau. « Parfait... » s'enquit le ninja en ayant terminé tous les préparatifs. Sur ce, il sortit de son bureau, ferma la porte à clef, et se dirigea vers les portes du Palais Kazekage. Les responsables des lieux allaient et venaient, s'occupaient de leurs affaires, et ne prêtaient pas la moindre attention aux autres personnes présentes sur les lieux. Thrys n'eut aucun mal à traverser le hall, et à sortir du bâtiment, se retrouvant ainsi à la lumière du soleil. Une chaleur étouffante, comme la plupart du temps... Son costume était finalement bien conçu, car il gardait le ninja au frais, même en plein cagnard. Mais il n'y avait pas une seconde à perdre ! Se dépêchant de rejoindre les portes du Village caché du Sable, Thrys prit les meilleurs raccourcis qu'il connaissait, afin d'éviter les places marchandes et les passants qui faisaient leurs courses. Voilà un rituel qui était devenu à la mode à Suna, se promener dans les rues lors des jours de marché. Enfin bref... Se hâtant vers les remparts et les portes du Village caché du Sable, Thrys opta donc pour la course, et après quelques mètres, il acheva sa route, devant l'immense passage qui garde protégé la cité du Sable. « Bien... allons-y... » songea Thrys en sortant de sa chère ville, et en s'engouffrant d'un pas déterminé dans le désert du Pays du Vent.

Quelle chaleur... un humain non conditionné pour survivre à ce climat serait déjà mort ou agonisant, sur le bord de la route, et en train de quémander de l'eau aux voyageurs qui passeraient près de lui. Mais heureusement, le Kazekage connaissait bien ce qui se passait ici, c'est pourquoi il avait fait faire ce costume sur mesures par un tailleur. Arpentant les sentiers ensablés du désert, Thrys prit soin de ne pas se tromper de chemin, et s'engagea sur la route qui menait directement à l'oasis du désert. Combien de fois avait-il prit ce chemin ? Les raisons étaient diverses, missions avec deux compatriotes de Suna, traque avec Akimoto, entraînement et apprentissage de techniques Suiton... Mais pour l'heure, il fallait se concentrer sur l'élément principale de ce voyage : une tout autre traque. Un Nukenin de rang A, échappé du Village caché de la Feuille, voilà qui était d'un banal. Enfin, cela arrivait quelques fois, et fort heureusement, ce genre d'événements venait changer le train-train quotidien. Après une longue marche dans le désert, notre ninja parvint à l'orée de la jungle tropicale qui entourait l'oasis. Personne en vue, apparemment, le message envoyé il y a quelques heures n'était pas encore arrivé à destination... ou bien alors il fallait que le ninja envoyé pour cette mission fasse tout le trajet, ce qui était fort probable aussi. Ne voulant pas rester debout trop longtemps, comme il ne savait pas exactement combien de temps il risquait d'attendre, il chercha vivement des yeux un rocher assez propre pour s'y poser. Il ne lui fallut pas longtemps pour en trouver un, si bien qu'il s'y dirigea rapidement, non pas par peur de se le faire prendre, mais juste car il préférait économiser ses forces. Il écarta le long pan de son manteau, s'assit sur la pierre, et ne bougea plus. Prenant une allure décontractée, il resta là, ferma les yeux, et attendit... Il soupira alors, et lâcha à voix basse, gardant les yeux clos :

« J'attends quelques minutes, si le ninja de Konoha n'arrive pas, j'y vais seul... »

A suivre !
avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka} Mer 10 Aoû 2011 - 2:08


Mission de rang A, à Suna.





Faire le vide, pour pouvoir mieux se comprendre par la suite, pour pouvoir ensuite, ne serait-ce qu’un peu, avancer, persévérer. Est-ce qu’on se connaît soi-même au final ? Chaque facette, chaque recoin de notre esprit, de notre façon d’être, ainsi que ce que chaque miroir reflétant en face de soi ? Chaque être a le droit, a le besoin de se remettre en question, pour pouvoir, jour après jour, mieux se cerner, et ainsi devenir plus fort. Ainsi pour éviter la confusion prendre le dessus de la personne, il ne suffirait que de quelques minutes pour se remettre en question, comme si c’est pour recharger la batterie.
D’habitude, on dit bien d’habitude, cela se fait pendant le sommeil, l’inconscient aide son maître de se ressourcer et pouvoir se détendre, afin de pouvoir mieux tenir les prochains lendemains. Le sommeil … Le rêve. Un luxe que l’être ne se rend même pas compte de l’avoir, lorsqu’il se plaint d’être pauvre. De ce fait, il aurait tord, car il possède une richesse unique en son genre qui pourrait être des plus enviées, mais l’humain vit avec ce trésor depuis toujours, ce qui devint une banalité à son égard … Ayant la chance de retrouver chaque nuit leur amant, pouvant soupirer de plaisir dans les bras de Morphée. Un soupir, de soulagement, comme pour extirper tout poids ramassé pendant cette journée, et en une caresse vous invitant ainsi à rejoindre les abysses de vos rêveries, la personne se laisse bercer sous le souffle chaud du Dieu de ce monde.
Car pendant que certains peuvent se languir d’un sommeil paisible, même léger, certains … Sont malheureusement condamnés à errer dans le même monde, ne trouvant aucun repos, pour diverses raisons. Pourquoi ? Chacun a sa version. La survivante des Kiyomizu a la sienne, son clan entretient la perfection physique, faisant pâlir même les plus insensibles, et les phéromones des membres sont … Redoutables. C’est pour ça qu’ils sont utilisés au combat, c’est pour ça que même en dehors, ces particules sont si puissantes que les personnes l’entourant le ressentent et en deviennent affectés très facilement … S’ils sont humains, bien évidemment, ils sont faits pour le cœur, le cerveau d’un humain. Oui, ce pouvoir héréditaire, celui d’avoir des pouvoirs très développés, est envié de tous … Mais il a détruit toute une famille, celle de notre protagoniste. Et c’est après ce massacre qu’elle en a tiré une leçon : ses parents sont morts à cause de ses phéromones. Une chose horrible, ils sont morts, d’après elle, à cause de ce qu’elle était. Du coup oui, elle perdit son sommeil, ayant peur de mourir à cause de ce pouvoir, ayant peur que cela rende fou un homme la désirant, ou une femme la haïssant … Oui, depuis onze ans, elle ne dormait plus, pas une seule seconde elle ne s’est donnée de répit … Non, elle n’avait point peur de la mort en tant que shinobi étant prête à donner sa vie pour son village adoré. Elle ne voulait simplement pas mourir dans de telles conditions, son ego ne lui permettrait jamais. Et ainsi, l’angoisse naquit en elle, la privant de sommeil.

Le souffle tiède caressa le visage de Juka, balayant ses cheveux blancs, balayant la soie glissante et froide légèrement de ses épaules, le bout de son espèce de kimono dansant au rythme du vent. Pas vraiment un kimono, plutôt de la soie imitant ce vêtement traditionnel, s’arrêtant à ses genoux, manches mi-longues, avec une fine ceinture argentée. Il ressemblerait … À un peignoir, peut-être, pour trouver une comparaison. Un beau vêtement en soie d’un violet sombre, avec des branches de cerisiers cousus avec un fil d’argent, recouvrant la partie gauche du corps, des épaules descendant élégamment jusqu’au l’abdomen. Mais peu importe, ce vêtement était idéal pour les temps de chaleur, gardant la température du corps plus au moins normale. En dessous, Juka était qu’en bandages, cachant et serrant au maximum sa poitrine comme à son habitude, elle avait un torse … Masculin. Et enfin, un short noir et court, exhibant ses résilles. Sur sa cuisse droite était attaché son bandeau frontal montrant fièrement qu’elle est une ninja venant de Konoha, ainsi que juste en dessous, son étui à kunaï, ayant une poche également pour les shurikens. Et pour finir, un long bâton de combat attaché dans son dos, penchant sur le côté, en diagonale. Le bâton de son défunt père qu’elle aimait tant, le fameux Sono Kiyomizu. Comme tout objet appartenant au clan, il était plutôt tape-à-l’œil pour un objet normalement pas fait pour être esthétique. Mais les Kiyomizu exhibaient toujours ouvertement, non seulement leur beauté unique faisant tourner la tête de n’importe qui, et de façon encore plus intense avec les phéromones anormalement plus développés que chez un humain normal, mais également leurs objets, montrant clairement qu’elle appartient aux Kiyomizu, et personne d’autre. Le bâton était large, de couleur claire et laquée avec soin. Au bout était mis en relief des fleurs de Narcisse descendant comme d’un ruisseau, de couleur argentée. Deux bouts de tissus gris sur l’arme, pour que les mains de glissent pas, et enfin d’épais fils d’argent pendaient à une extrémité. Lorsqu’ils s’entrechoquaient, un très léger bruit des plus agréables naît, mourant à la seconde d’après dans le bruit du vent. En fait cette arme ressemblait étrangement à … Une baguette à mettre dans les cheveux, mais de grande taille, de très grande taille même, vu qu’elle dépassait les cent soixante cinq centimètres de Juka, d’une dizaine de plus environ. Malgré le côté … Esthétique, le bâton était très efficace lorsqu’on savait s’en servir, et Juka a eu un excellent maître, son paternel adoré, et grâce à lui elle maîtrise cet art de combat, ainsi que le combat à mains nues, similaire au taekwondo. Et malgré l’utilisation fréquente, elle resta bien entretenue, ayant de simples égratignures sur la laque, rien du plus. Pourtant, Dieu sait combien Sono l’utilisait, vu que c’était son arme fétiche, et Dieu sait à quel point il était impitoyable envers ses ennemis, et redoutable. D’autant plus qu’il aimait tant se mettre en avant, cet homme … Pas étonnant, lorsqu’on vient du clan Kiyomizu, lorsqu’on aime se faire remarquer pour prouver sa supériorité et, au passage, montrer une énième fois la raison pour jalouser leur physique représentant la perfection.
Juka se souvient encore des rouleaux secrets de son clan qu’elle a trouvé à Suna, leur aspect et surtout la forme de leur sceau, représentant la fleur de Narcisse, leur symbole, faisant évidemment rappeler leur ascendant, qui fut à l’origine de leurs pouvoirs, Narcisse lui-même. Elle ne remerciera jamais assez Hajime de lui avoir donné les rouleaux, car grâce à eux … Elle fit un réel progrès et contrôle largement mieux ses phéromones … Chose parfaite pour ses combats ! Et non seulement elle trouva un objet qui lui fut d’une grande aide, elle se lia d’amitié avec ce jeune homme, qu’elle l’adorait, vraiment. Comment cela se faisait-il qu’elle s’est aussi attachée à ce jeune homme, malgré qu’aux yeux des autres il peut paraître effrayant, sans aucun sentiment, vide … ? C’est simple, Juka a toujours vu au-delà des premières impressions. Ce magnifique visage d’ange ne la laissa point de marbre, attendrie, et malgré tout, elle trouvait qu’il était attachant. Avec ses gestes, avec sa voix, avec sa façon d’être … Oui, possible, la jeune femme était peut-être bizarre, qui sait … ?

… Bref, nous ne sommes point là pour parler de l’esthétisme des objets appartenant aux Kiyomizu, on a tous compris qu’ils se mettent … Bien en valeur. C’est bien cela, ils se mettaient bien en valeur, mettant leur beauté en avant avec classe.
Donc, que faisait Juka en plein milieu du désert, la nuit, marchant devant un horizon, semblant mener nulle part ? Tout simplement car, en tant que ninja, elle fut assignée à une mission de rang A, une mission venant du Kazekage lui-même. Elle se rappelait qu’il s’agissait d’une mission de coopération entre Konoha et Suna, le but étant d’éliminer un de leur nunkenin, qui vint semer le désordre à présent dans le pays de Vent. Une mission … Compréhensible, bien que Juka était persuadée que les sunajins pouvaient s’en occuper eux-mêmes. De l’autre côté, les deux pays étaient concernés. Et c’est ainsi que la jeune Kiyomizu fut désignée comme personne étant parfaite pour cette mission, lui demandant de partir au plus vite. C’est ainsi que le troisième jour se levait doucement sur le désert en direction de Suna. Le temps n’était pas trop chaud encore, mais il ne restait plus que quelques heures de marche. Plus que quelques heures … Plus de deux jours de marche qu’elle faisait la Juka, sans se donner une minute de répit ! Le sommeil était, comme vous l’avez compris, pas du tout un problème, mais fort heureusement elle était tout de même endurante, d’autant plus qu’elle profitait de la nuit et de la fraîcheur qui s’abattait sur le désert, il ne fallait pas traîner, bien au contraire, en profiter ! D’autant plus que la chaleur, n’était point handicapante pour Juka, mais peu supportable pour elle, la rendant irritable et … Fainéante. C’est alors qu’elle accéléra le pas, regardant le soleil se lever doucement, et en soupirant s’alluma une énième cigarette, avant que la chaleur ne s’abat sur elle. Fort heureusement elle avait cette douce soie sur elle, et toutes ces bouteilles dans son sac … Chose qu’elle n’allait jamais, oh grand jamais, détestant la chaleur, se déshydratant vite, oublier lorsqu’elle allait à Suna, ou dans tout autre endroit qu’elle savait chaud. Si même par les temps de chaleur Konoha était insupportable pour elle (bien qu’elle résistait très bien), alors Suna …
Plus que quelques heures … Deux, voir trois heures, passèrent. Juka grimaça déjà et accéléra ses pas sans pour autant courir pour garder un maximum d’énergie. Dieu qu’elle était résistante, c’en était presque inhumain, était-elle immortelle à faire subir son corps tant de difficultés dans sa vie ? Ne devrait-elle pas se reposer un peu, après ces trois jours interminables de marche, sans se donner de répit, était-elle immortelle ? Bien sûr que non, évidemment. Il ne faut pas le cacher, c’est une personne bien plus résistante qu’un humain normal, vu ses entraînements très intensifs, vu la force de son caractère. Il était évident, qui résisterait à ce qu’elle a subi durant sa vie avec un sourire malgré tout, craquant uniquement lorsqu’elle est seule ? Qui résistera au manque total de sommeil en onze ans, ‘’ non stop ‘’ ? Et qui traverserait un désert, ne supportant pas la chaleur, sans se permettre de faire de pauses ? Pas beaucoup de personnes, il faut le dire. Ce qui la motivait ? C’est pourtant évident. La volonté, l’amour propre ainsi que pour son village, et également l’amour de son métier. Aussi simple que ça.
Au loin apparaissait une ombre, un peu floutée par la chaleur. Juka leva les yeux au ciel, mettant un bras sur son front, plissant les yeux, pour regarder tant bien que mal le soleil, juste pendant une fraction de secondes avant de baisser la tête et regarder devant, tout en continuant à marcher. Si elle regarderait le soleil trop longtemps, il est certain qu’elle aurait le tournis, ce qui n’était évidemment point son but. Elle remercia le ciel de ne pas s’être perdue, vu son sens d’orientation des plus déplorables, une honte pour une ninja, n’est-ce pas ? Mais cela ne l’empêchait pas d’être une personne enviée dans ce métier, par son talent, ses compétences, son charisme hors norme … Au loin se dressait le village caché de Suna, les grandes rampes de pierre, se dressant fièrement pour ne pas laisser entrer n’importe qui. Elle était bientôt arrivée, enfin ! Avant que ses pensées ne divaguent de nouveau, elle accéléra de nouveau le pas, pressée d’arriver.

Une petite heure, une heure et demi, environ. C’est le temps qu’elle prit pour arriver au village, devant l’entrée. Arrivant, Juka glissa son sac à dos de son épaule afin de l’ouvrir et sortir une de ses nombreuses bouteilles pour en boire une bonne gorgée. Elle grimaça cependant quelque peu, car la température était … Tiède. Mais elle n’avait pas à se plaindre, n’est-ce pas ? Qu’elle s’estimait heureuse d’avoir de l’eau dans un désert voyons ! Tout en marchant, la tête relevée pour laisser glisser le liquide jusqu’à ses lèvres, elle observa deux gardes à l’entrée du village. Chose normale, bien évidemment. Deux gardes se dressant devant une entrée, sans porte, entre les deux rampes de pierre, comme d’habitude. Arrivée devant les deux hommes, Juka prit son temps pour avaler l’eau et leur adresser, comme à son habitude, un sourire charmeur, avant de faire une courbette des plus élégantes, s’identifier, et faire glisser la soie de sa cuisse pour ainsi exhiber son bandeau frontal. En relevant la tête, elle vit les deux gardes piquer un violent fard, voyant la perfection féminine se dresser devant eux, et surtout affectés par les phéromones qui sortaient à forte dose, d’autant plus, ils ont reconnu cette femme qui était déjà venue à Suna il y a peu de temps, lorsqu’elle est venue voir Hajime, souvenez vous-en. Comment oublier une telle beauté, un tel ange de Feu ? Juka ne s’en rendit pas compte et comme d’habitude, naïve comme elle était, elle pencha sa tête sur le côté d’un air interrogatif, se demandant pourquoi ils rougissaient. Comme d’habitude, la jeune femme n’a pas changé, ce corps parfait appelant tout homme à la regarder avec grand appétit, débordants de désir, c’était une vraie femme fatale, mais de l’autre côté se découvrait son innocence, qui faisait une nuance incroyable chez elle.
Finalement, un des deux gardes, après avoir dégluti un bon coup, hocha la tête avant de s’écarter, afin de la laisser passer, ce que son collègue fit de même. Juka fit de nouveau une courbette pour les remercier avant de passer l’entrée, alors que les deux hommes ne la quittaient pas des yeux, rougissants.
Une fois entrée, Juka passa le revers de sa main sur son front pour essuyer la sueur qui naissait, et regarda autour d’elle. Fort heureusement, cette fois-ci … Elle ne pourra pas se perdre … Oh que non ! Sa destination était le manoir du Kazekage, et évidemment, comme dans chaque village, le bâtiment du Kage était exhibé en plein milieu, le plus grand bâtiment du village, pour ainsi rappeler aux villageois qui était le plus important dans cet endroit. Et ils ont bien raison de faire ainsi ! La Kiyomizu pressa son pas pour enfin arriver devant le manoir, ne le quittant pas des yeux de tout le trajet, ayant trop peur de se perdre malgré tout.
En entrant, elle se présenta à l’accueil et fit part du motif de sa venue. Immédiatement, l’homme de l’accueil comprit qui elle était, ce qui expliquerait son geste, qui était de se lever soudainement de sa chaise, faire le tour du bureau afin de se retrouver en face de Juka et la fixer en rougissant, la trouvant … Irrésistible. Comme chaque homme. Au final, il lui demanda de le suivre, pour revenir à l’entrée du village. Calmement, Juka hocha la tête et le suivit.
Une fois revenus sur les pas de la Kiyomizu, l’homme sortit du village et indiqua que la Kazekage l’attendait … Au Nord Est, à une heure. Juka grimaça légèrement, un peu perturbée. Non, décidément, non, énumérer les points cardinaux était une mauvaise idée à faire pour elle, cela ne lui servirait strictement à rien, elle se perdra à coup sûr ! L’employé se tourna vers la shinobi pour lui demander si elle a compris, et vit l’expression de la jeune femme, la tête penchée sur le côté, exprimant sa confusion. L’homme rougit de nouveau, se disant qu’elle était décidément mignonne. Esquivant le regard pour ne pas sentir une quelconque tentation, il balbutia qu’il fallait aller tout droit à telle direction, désignant du bras, et ne pas changer de trajectoire, avant de trouver une forêt. Le visage de la konohajin s’illumina, exprimant sa joie de trouver de la compréhension dans cet homme, le remercia avant de boire une gorgée de sa bouteille et ainsi partir tranquillement, dans la direction que l’homme lui avait indiqué, le sourire aux lèvres, ayant qu’une seule hâte : arriver à destination !

Une petite heure de marche rapide, cela suffit à Juka d’arriver devant une forêt, sans quitter le chemin des yeux, ayant trop peur de se perdre, chose qui ne l’étonnerait pas. Mais fort heureusement, le chemin à suivre était simple, aller tout droit, tout simplement. Elle regarda aux alentours et vit à l’entrée de faibles traces de pas, mais malgré tout fraîches, elles étaient faites ce jour-là, c’était clair. Alors que dans le sable ils ont déjà disparu avec le vent. Appartenaient-elles au Kazekage ? Elle allait bientôt le savoir … De toutes manières cela l’arrangeait, elle risquait de se perdre dans cette forêt … Roulant légèrement ses épaules, Juka se tapota les joues avant se mettre à marcher sur le bord de la forêt, buvant une autre gorgée d’eau, ne quittant cependant pas les traces de pas des yeux.
Après quelques minutes, la jeune femme finit par voir un homme assis sur un rocher, vêtu d’un long manteau, ainsi que d’un chapeau. La Kiyomizu plissa les yeux. Etait-ce le Kazekage ? Après tout elle ne l’a jamais vu, elle n’en savait donc rien … Mais effectivement, elle eut une vague description que cet homme était souvent vêtu d’un long manteau. Elle s’avança alors, pour se retrouver enfin devant cet homme, et lui fit une courbette des plus élégantes, avant de se redresser et lui adresser un sourire des plus tendres, comme à son habitude.

‘’ Bonjour, Kazekage-sama. ‘’ Commença-elle avec sa voix habituelle, relativement grave pour une femme, sans qu’elle ne soit trop masculine. Une parfaite voix androgyne, allant parfaitement avec son apparence. ‘’ Juka Kiyomizu, shinobi envoyée par Hokage sama. ‘’

Allait-il reconnaître son clan … ? Elle avait les traits d’un membre des Kiyomizu, le même sourire que son célèbre père, redouté … Etant Kazekage, elle ne se doutait point qu’il connaîtrait le nom des Kiyomizu ainsi que leur réputation, disons … Des plus extravagantes, à cause de leur pouvoir, de leur narcissisme, leur ascendant Narcisse … Oui, il devait sûrement connaître l’existence de ce clan, après tous ces livres qui furent sortis à ce propos, et les légendes furent contées dans le monde entier, ainsi que dans les écoles, lorsqu’il s’agissait de parler des clans populaires et redoutables. De plus … Oui, elle avait tout d’un Kiyomizu, que ce soit son look quelque peu décalé mais élégant à la fois, ses traits magnifiques, mais surtout, surtout … La fameux bâton de son paternel, Sono Kiyomizu.





 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 23
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka} Jeu 11 Aoû 2011 - 23:08

Ne bougeant pas d'un cil, restant immobile sur son rocher, Thrys attendait patiemment la venue de l'envoyé de Konoha. Alors qu'il restait plongé dans sa méditation, notre ninja jetait de temps à autres des regards du coin de l’œil en direction des étendues ensablées et infinies du désert. Après ce petit rituel qui commençait à devenir une habitude, le Kazekage baissa la tête, fermait les yeux, et attendait... « Pourvu qu'il ne tarde pas trop... » songea-t-il en régulant avec précision sa respiration, voulant qu'elle ne paraisse ni affolée, ni léthargique. Voilà bien longtemps qu'il n'avait pas fait équipe avec un ninja qui ne provenait pas de son village... à quand remontait sa dernière mission avec un shinobi d'un autre village caché ? Bonne question... Sa mémoire était très sélective, et notre Sunajin ne se rappelait que des choses importantes... Ce genre de futilités pouvait bien passer aux oubliettes, du moment que la mission était faite et archivée. Une légère brise souffla alors, faisant virevolter la cape du ninja au vent. La poussière se souleva, et glissa sur le tissu de son manteau. Mais alors qu'il sombrait peu à peu dans ses pensées, une nouvelle présence fit irruption dans ce havre de paix. Peu de personnes passaient dans les environs, même les marchands ne prenaient pas ce chemin... d'habitude, les gens empruntaient plutôt la voie qui liait directement Yutakana à Sunagakure no Sato, et ce sentier en terre battue restait très peu pratiquée... d'où le fait qu'il ne soit jamais entretenu... Thrys leva lentement la tête, et fixa alors l'arrivant, qui s'avéra alors être une arrivante. Le ninja remarqua au premier coup d’œil son bandeau, qui révélait ainsi son appartenance au Village caché de la Feuille. Âgée à peu près comme le Sunajin, la kunoichi de Konohagakure no Sato était plus petite que ce dernier, d'une vingtaine de centimètres environ. Sa peau était blanche et lisse, la rendant aussi pâle que Thrys. Son corps féminin était cependant légèrement sculpté, et l'on pouvait voir par endroits quelques muscles. Il était d'ailleurs difficile de savoir si cette personne était un homme ou bien une femme... car sa morphologie apparaissait au Sunajin comme quelque peu entre deux côtés, si l'on peut dire. De longs cheveux blancs parcouraient sa tête, et retombaient délicatement jusqu'au bas du dos, tandis que sur le devant, sa chevelure s'arrêtait au niveau de son visage, et était coiffée de façon asymétrique. Ses yeux étaient d'un vert étincelants, et Thrys restait tout de même touché par un regard aussi magnifique. Voilà qui ne lui ressemblait pas, chavirer lorsqu'il apercevait une jeune fille... d'un autre côté, chavirer n'est pas réellement le mot approprié... troublé peut-être... Elle avait troqué une jupe plutôt féminine pour un ''marcel''. Mais ce qui fit réellement douter le Sunajin, c'était l'absence de rondeurs et d'embonpoints... Non pas que notre ninja se préoccupe de cela, mais il voulait être sûr de l'identité de son futur ou sa future coéquipière, histoire de ne pas se fourvoyer, et appeler Madame Monsieur et inversement. Se concentrant peu à peu sur l'allure de l'individu qui s'approchait, le ninja remarqua qu'elle portait plusieurs piercings. Du moins, c'est ce que Thrys imaginait, puisque l'envoyé de Konoha en portait environ onze au niveau de l'oreille droite, qui n'était pas masquée par sa chevelure. Mais notre Sunajin resta un moment perplexe, sentant chez l'arrivante une aura assez étrange... une aura particulière, qu'il n'avait jamais ressentie auparavant.

Alors qu'il laissait s'approcher la jeune fille, il la dévisagea longuement, quand soudainement, cette dernière prit la parole :

« Bonjour, Kazekage-sama. Juka Kiyomizu, shinobi envoyée par Hokage sama. »

Thrys resta alors sans voix, mais restant néanmoins impassible devant son interlocutrice... Cette voix... elle lui paraissait si étrange... Elle lui semblait grave, et différente de celle d'une femme. Et pourtant, il n'y avait aucun doute devant le sexe de l'arrivante, c'était bien une jeune fille. « Voilà qui est étrange... enfin bon, là n'est pas la question... » songea-t-il en sautant de son rocher, pour se placer face à sa future coéquipière. Tout cela tournait en boucle dans son esprit... avait-elle dit Kiyomizu ? Voilà un nom qui ne lui était pas inconnu, ou tout du moins, pas totalement. Il en avait entendu parlé dans les livres de la bibliothèque de Suna. Un clan très étrange, et qui proviendrait tout droit de Narcisse, un homme qui avait dit-on un charisme incroyable et qui rendait jaloux ses voisins. Voilà ce qu'il savait de cet homme, mais les éléments les plus importants qui lui venaient à l'esprit était cette histoire de malédiction. Les descendants du clan Kiyomizu héritaient eux aussi d'une beauté stupéfiante, et attiraient tous les membres du sexe opposé au leur. Mais voilà les seuls choses que Thrys se souvenait... cela expliquait donc pourquoi il ressentait en cette jeune fille une aura troublante. Notre ninja desserra les sangles du col de son manteau, révélant ainsi son visage à son interlocutrice. Le cuir coulissa alors, et bientôt, Thrys sentit l'air frais caresser la peau du bas de sa figure. Il inspira alors une légère bouffée d'air, et répondit alors :

« En effet... je me nomme Thrys Jenova... je vois que finalement, Fujita a décidé d'envoyer un de ses ninjas pour s'occuper de cela... bien... »

Sur ces paroles, il pivota rapidement les talons, et se retrouva alors dos à Juka, qui continuait de l'écouter parler. Ne quittant le fil de sa conversation, notre Sunajin continua alors :

« D'après les ANBU de Suna, le renégat de Konoha se trouverait dans cette jungle, qui entoure l'oasis du désert. En revanche, je préfère te prévenir immédiatement, la traversée de cette zone ne sera pas une simple promenade de santé, donc prépare-toi au pire... il fit un brève pause, histoire de reprendre son souffle. En route... »

Sans dire un mot supplémentaire, Thrys commença alors la marche en direction de la végétation, suivi de la jeune kunoichi de Konoha. Le Kazekage avait bel et bien raison, la forêt tropicale qui bordait l'oasis du désert n'était pas sûre, et tout pouvait arriver. Sans perdre un instant, notre ninja dégaina son katana, et cela pour deux raisons bien distinctes, mais qui n'avaient aucun rapport... La première étant de pouvoir se tailler un chemin dans la végétation et les branchages, car il fallait bien l'avouer, les sentiers tracés dans la forêt étaient impraticables depuis plusieurs mois déjà. L'autre raison à cette prise de précautions était due à la présence d'êtres hostiles dans les environs... non pas de simples brigands, des créatures inconnues, les insectes des environs étaient aussi gros qu'un chat. Vous ne vous imaginez pas le truc ? Ok... voici un petit exemple... Vous êtes vous déjà fait piqué par un moustique ou une guêpe ? Je pense que oui... maintenant, imaginez que vous vous faites piquer par un gros moustique, un moustique aussi gros qu'un chat... Là, vous imaginez le gros bouton qu'ils vous créeront sur le bras, que dis-je, le bras, le corps tout entier ? Ah, on rigole beaucoup moins là ! Euh... bon reprenons...

Continuant de s'enfoncer de plus en plus parmi les arbres et les palmiers, Thrys gardait son esprit rivé sur les environs, histoire de ne pas tomber dans une embuscade. Si le déserteur était bien là, ce dernier ne devait surtout pas sentir leurs présences, et rester dans le secret. Si par malheur l'un des deux ninjas se faisait repérer, le nukenin risquait de prendre la fuite, et il serait plus difficile de retrouver sa trace. Mais il ne fallait pas perdre espoir, et continuer les recherches. Les environs étaient calmes et paisibles... malgré quelques bruits suspects et des mouvements furtifs dans les buissons feuillus, la forêt ressemblait à un véritable havre de paix. L'atmosphère était reposante, accompagnée par les bruits des animaux peuplant cette zone. Mais alors qu'il avançait, un bruit étrange retentit... un grognement... suivi d'un rugissement qui fit vibrer la terre ainsi que les troncs des arbres. Thrys fit stopper la marche, et écouta attentivement la suite des événements. La créature se déplaça alors lentement dans les fourrés, les feuilles des buissons bougèrent alors, et les deux ninjas s'attendaient à voir surgir une créature massive et dangereuse. Un moment de suspens s'installa alors... Thrys restait de marbre, mais n'en était pas moins stressé... quant à Juka, impossible de savoir ce qu'elle ressentait... Et soudainement, elle arriva. Un immense iguane sortit des feuillages, et faillit écraser les deux ninjas, qui esquivèrent l'assaut frontal et grossier de l'imposante créature. Le Kazekage restait confiant, ce genre de monstre n'était pas réellement dangereux. Se remémorant sa chasse en compagnie d'Akimoto, il tourna la tête vers sa coéquipière, et lui lança alors d'une voix forte afin qu'elle entende correctement :

« Essaye de captiver son attention ! Ne t'inquiète pas, ce reptile est très lent, et les chances qu'il te touche sont minces ! Je m'occupe de lui pendant que tu fais diversion ! »

Voilà une tâche ingrate, que de servir d’appât. Mais Thrys n'avait pas fait cela histoire de sauver sa peau, loin de là... Ayant déjà combattu ce type de reptile, il était parfaitement conscient de ses faiblesses et ses aptitudes, comme par exemple une lenteur extrême. Juka saurait parfaitement esquiver ses attaques, tandis que Thrys le poinçonnerait de l'autre côté, à l'aide de son katana.
Le combat ne s'annonçait pas très difficile à première vue, mais il fallait tenir compte de la robustesse de la créature. Si les bruits et les échos provoqués par cette dernière se faisaient trop fréquents, le déserteur risquait de sentir une présence hostile, et donc, par la suite, il pourrait prendre la suite.

Course contre la montre, comment vont s'en sortir les deux ninjas ?

A suivre ! =)

{RP plutôt banal, je n'étais pas réellement inspiré... mais je pense que cela devrait s'améliorer par la suite ! =)}
avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka} Mer 17 Aoû 2011 - 12:58


Combattre en silence.







Un petit moment passa ainsi, pendant que les deux ninjas se regardaient. Du moins, Juka regardait ce qu’elle pouvait voir, vu que l’homme se trouvant sur le rocher en face d’elle avait le visage couvert … Mais la jeune femme ne pouvait que penser que c’était le Kazekage, vu l’emplacement de cette forêt. Pas grand monde irait ici pour se prélasser, n’est-ce pas ? Et le nunkenin ne passerait pas son temps à se dorer les orteils à découvert, c’était absurde … La Kiyomizu secoua très légèrement sa tête, sans que cela ne se voit trop, et passa sa main dans ses cheveux. Décidément, la chaleur lui tapait trop sur sa tête, c’était vraiment désagréable … Elle avait vraiment hâte de commencer la mission, et ainsi pénétrer dans la forêt.
Finalement, l’homme descendit de son rocher avant de porter sa main au col de son manteau. Le cuir glissa et ainsi Juka put voir le visage du jeune Kazekage, qui s’avérait avoir des traits magnifiques, fins … Mais surtout une peau aussi pâle que celle de la descendante de Narcisse, et des yeux étrangement rouges. La Kiyomizu ne put s’empêcher de pencher légèrement sa tête sur le côté, observant dans les détails le visage, comme de cire, du sunajin.

« En effet... je me nomme Thrys Jenova... je vois que finalement, Fujita a décidé d'envoyer un de ses ninjas pour s'occuper de cela... bien... »

A ces mots, la jeune femme fit un léger hochement de tête, pour ainsi lui faire comprendre qu’elle a bien retenu. Thrys alors … Il devait être le nouveau Kazekage, car elle se disait bien que ce nom lui était pas très connu à ses oreilles, peut-être de loin … Mais elle se dit qu’elle tâcherait de se souvenir de lui, il en était certain. De toutes façons, cela n’avait pas l’air d’être difficile à retenir …
Le jeune homme tourna des talons et Juka vit son visage disparaître, lui exhibant ainsi le dos de sa cape.

« D'après les ANBU de Suna, le renégat de Konoha se trouverait dans cette jungle, qui entoure l'oasis du désert. En revanche, je préfère te prévenir immédiatement, la traversée de cette zone ne sera pas une simple promenade de santé, donc prépare-toi au pire... il fit un brève pause, histoire de reprendre son souffle. En route... »

Message reçu. Juka lui répondit par un très simple mais clair ‘’hm’’, voulant ainsi lui faire comprendre qu’elle a enregistré ses dires et qu’elle était prête à suivre son supérieur. Elle ne se fit pas prier et commença à suivre les pas du jeune Kazekage. Avant même d’entrer dans la forêt, la jeune femme en profita pour saisir le bâton qui trônait fièrement dans son dos, et le fit glisser devant elle, prêt à être utilisé, par pure précaution … Thrys était tout de même bien aimable de la prévenir des risques, elle n’allait quand même pas négliger cet effort. Ce que le jeune homme fit également, et ainsi ils entrèrent dans la végétation, à l’aide du sabre du sunajin également, qui leur taillait un chemin. Juka ne disait rien et préférait avancer silencieusement derrière son collègue, ce serait embêtant s’ils se sépareraient accidentellement, de plus avec le sens d’orientation plus que déplorable de la konohajin, ce serait juste handicapant … A cette pensée, elle eut un petit rictus, se disant qu’elle devait définitivement améliorer ce point, bien que ce n’était pas comme si elle ne le faisait pas, n’est-ce pas ? C’était une femme qui faisait beaucoup d’efforts pour être une bonne ninja, bien que cela portait ses fruits, elle avait décidément ces handicaps à améliorer. Serait-il possible un jour ? Allez savoir …

Tout en continuant leur marche, Juka jetait des coups d’oeils aux alentours, pour bien vérifier qu’aucune anomalie ne se présentait, aucune bestiole, aucun ninja ennemi … Bien qu’il fallait tout de même avoir les sens au garde-à-vous, parce qu’ils n’étaient jamais seuls dans cette forêt, il était évident … L’ouïe musicale et sa excellente vue pouvait vous le confirmer, entendant et voyant des mouvements. Ils ne devaient pas paniquer pour un rien et surtout se concentrer sur leur objectif, ne pas s’attarder sur les bestioles qu’on pouvait trouver dans cette forêt, mais ne pas les ignorer non plus si jamais ils subiraient une attaque … Donc ils devaient être aux gardes à chaque instant, discrets et prudents. Mais malgré tout, la marche était, jusqu’ici, agréable, détendue.
… Détendue jusqu’à ce qu’ils entendent un bruit plus suspect que les autres, comme menaçant les deux ninjas arrivés sur ce territoire, leur faisant comprendre qu’ils n’étaient pas les bienvenus ici. Ce grognement n’était pas faible, bien au contraire, vu que cela fit trembler la verdure paisible se trouvant autour d’eux. Voyant que Thrys s’arrêta afin d’écouter, Juka fit de même, serrant le bâton dans sa main, bandant les muscles de ses bras, prête si jamais. La jeune femme était sûre d’elle, impassible avec une expression sérieuse, mais au fond d’elle elle était ne serait-ce qu’un peu nerveuse, ne sachant pas à quoi s’attendre, chose qui était tout de même normale. La bête finit par pointer le bout de son nez afin d’attaquer les deux ninjas, qui esquivèrent sans aucun problème cette attaque. C’était un iguane géant, imposant, apparemment mécontent que ces deux-là ont empiété son territoire. Juka saisit fermement son bâton pendant son esquive, le glissant derrière elle avec son bras droit, et freina sa chute avec ses chaussures.

« Essaye de captiver son attention ! Ne t'inquiète pas, ce reptile est très lent, et les chances qu'il te touche sont minces ! Je m'occupe de lui pendant que tu fais diversion ! »

C’était Thrys qui s’adressa à Juka, d’une voix forte. S’inquiéter ? Il n’y avait sûrement pas de quoi, il fallait juste ne pas s’y prendre comme un barbare et réfléchir un peu. D’un hochement de tête vif, Juka souffla un bref ‘’d’accord’’ avant de plier ses jambes et tournoyer deux fois le bâton dans sa main, avant de le reprendre fermement et attaquer à son tour. La première chose à faire était d’immobiliser la bête sans se faire toucher, et surtout, ne pas l’inciter à crier, chose qui pourrait être embêtant, cela attirerait leur attention … C’était surtout ce problème qui était le plus important. Ils se devaient faire discrets … Le plus possible ! De plus, le ninjutsu n'était pas forcément nécessaire, ils se devaient de garder de l'énergie pour plus tard. Pendant son saut, elle laissa glisser son sac de ses épaules tout en attrapant la fermeture éclair qui s’ouvrit aussitôt. Juka sortit rapidement une corde, qui n’était pas difficile à trouver, il ne fallait même pas fouiller car elle était tout de même imposante dans l’endroit où il était niché. Une corde qu’elle avait prévu par précaution s’ils devaient capturer le nunkenin sans le tuer, ne sait-on jamais après tout, il pouvait savoir des informations importantes, qui sait ? Il ne faut pas agir bêtement, jamais, et les objets qu’on prend en mission doivent être soigneusement choisis. Fort heureusement elle réussit à faire cette manipulation très rapidement, elle eut même le temps de balancer son sac, fermé, dans un coin, vers un arbre, afin de ne pas le perdre, et glissa la corde autour de son épaule gauche. En atterrissant. Juka eut le temps de voir la queue géante de l’iguane qui a pris de l’élan afin d’essayer d’envoyer valser loin la jeune femme. Elle sauta alors bien haut, et esquiva sans problèmes le membre. Elle est très agile, donc pour esquiver des gestes aussi lents, ce n’était vraiment pas un problème pour elle. Finalement, la konohajin atterrit de nouveau sur pieds avant de prendre appui sur son bâton et pousser tout son corps sur le côté au plus vite, pour ne pas se reprendre un coup de la part de l’animal qui s’est jeté sur elle.
Elle ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs héréditaires, évidemment, ils agissent uniquement sur les humains. Ce n’est pas pour rien qu’elle s’est intensivement entraînée, que ce soit en ninjutsu ou en taijutsu ! Ses entraînements n’étaient pas vains … Elle est devenue bien forte. Bref, nous ne sommes pas là de parler de sa progression, en attendant, voyant la tête de la bestiole arriver vers Juka, voulant apparemment la mordre, enfin mordre serait un faible mot, la broyer plutôt, la jeune femme l’esquiva et donna un bon coup avec le bout de son bâton au niveau de la mâchoire de l’iguane, afin de le faire éloigner d’elle. Si elle aurait voulu, elle aurait pu lui donner un coup dans un point plus douloureux, mais cela risquerait de faire crier la bête. Et elle devait surtout se concentrer sur ce problème, ainsi Thrys pourra faire sa part du travail également, sans que cela ne pose problème.
La bestiole se mettait gentiment en colère. Non seulement Juka esquivait facilement ses attaques, mais en plus elle lui a donné un coup plutôt douloureux au niveau de sa mâchoire. Il fallait dire que, l’air de rien, elle en a de la force cette femme ! L’animal fixa la konohajin, la gueule ouverte, comme surprise, et les pics sur son dos se dressèrent, comme pour lui dire ‘’ cette fois, je suis sérieux ‘’. La ninja esquissa un petit sourire en coin, comme narquois. Elle n’avait rien à craindre, elle le savait, et fort heureusement, il n’a pas encore hurlé. Mais cela pourrait arriver d’un instant à l’autre ! C’est pour ça qu’elle se mit à le provoquer, tournoyant élégamment le bâton au-dessus de sa tête d’une main, continuer sur le côté, avant de le pointer sur l’iguane, pour l’énerver. Elle savait très bien que les bêtes n’aimaient pas ça, et que cela les exciterait encore plus, d’où l’avantage, car leurs gestes deviennent moins précis à cause de la colère. Une aura pleine d’assurance, sans une once de peur, c’est ce que la shinobi dégageait, fière, ce qui excita d’avantage l’animal qui rua de nouveau sa gueule vers elle, sans réfléchir. Chose que la jeune femme en profita, en sautant vivement et continuant sa trajectoire au-dessus de la tête de l’ennemi. Pendant son vol, Juka prit le bâton de la main gauche afin de pouvoir utiliser la corde. Sa main droite agita l’objet pour créer de l’élan, tandis que l’autre tenait son arme, ainsi que la corde. D’un geste vif, elle la balança de l’autre côté de la tête de la bête. Elle devait agir très rapidement. Tandis que la corde était en train de tomber, la jeune kunoïchi prit une grande vitesse, dès que ses pieds touchèrent la terre, et court devant l’animal pour se retrouver de l’autre côté … Et attraper l’autre extrémité, avant que cela ne touche le sol. D’un geste vif, elle sauta de nouveau, tirant des deux extrémités, pour réduire l’espace et ainsi faire fermer la gueule de l’iguane. Pendant qu’elle atterrit sur le haut du museau, la bête regardait bêtement en haut, et c’est seulement en sentant le corde se serrer fermement qu’elle paniqua et se mit à s’agiter.
Pour garder l’équilibre, Juka se tenait fermement à la corde, comme pour faire du rodéo, et fit un nœud au plus vite, pour ne pas qu’elle se rouvre. Finalement, on ne pouvait entendre que les grognements de l’ennemi, il ne pouvait plus crier. Le problème le plus important était résolu.
Les pieds posés au-dessus du museau de la bête, il la regardait énervé, tandis qu’elle se retourna pour le fixer, telle une guerrière voulant apprivoiser l’animal. Il était résistant et il fallait le dire, Juka ne pouvait pas rester éternellement sur l’iguane, il s’agitait beaucoup. Finalement, sa main gauche prit le reste de la corde et elle sauta sur le côté, afin de pouvoir donner un bon coup de bâton au niveau de la glotte de la bestiole. Un bruit d’entrechoc sourd se fit entendre, qui résonna dans leurs environs, traduisant la force que la Kiyomizu mit dans sa frappe. Normalement, cela devrait le sonner quelque peu, vu le point qu’elle a touché. Mais vu la taille et la résistance, ce ne sera jamais ce coup qui l’assommera, ça non !
Finalement, comme tout le long, Juka était élégante dans son combat, et atterrit délicatement sur ses pieds avant de plier ses jambes et tirer à l’aide de ses deux mains sur la corde, cherchant à déstabiliser la bête.
Elle a fait sa part de travail, de la bonne distraction et le réduire au silence, pour que Thrys puisse intervenir à son tour.





 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 23
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka} Jeu 25 Aoû 2011 - 21:12

Voilà, le combat débutait sur cette stratégie improvisée, et les deux ninjas savaient ce qu'ils devaient faire. Juka avait été choisie pour attirer l'attention de l'animal, et faire en sorte de permettre au Kazekage de préparer son assaut avec minutie. En effet, ce genre de créature ne se laissait pas tuer aussi facilement, il y avait comme une sorte de plan à suivre. Il ne s'agissait pas de s'approcher de la bête, lui percer la peau, et toucher simplement le cœur pour l'achever. Non, la carapace qui l'englobait était très résistante, et cela rendait les attaques au corps à corps vaines et inutiles. C'est ainsi donc que la kunoichi de Konoha dû s'acquitter de la tâche la plus ingrate, servir d'appât pour captiver l'attention de l'animal. Mais bon, de toutes façons, Thrys était persuadé que sa coéquipière ne se ferait pas avoir bêtement par une créature aussi intelligent qu'un simple gallinacé. Il fallait bien l'avouer, la nature avait plutôt bien fait les choses... elle avait attribué aux animaux lilliputiens une intelligence et un instinct de survie supérieur aux immenses mastodontes, qui avaient hérités d'une résistance hors norme, mais aussi d'un quotient intellectuel inférieur à la moyenne... même très inférieur...

C'est alors que l'affrontement commença. Le Sunajin s'éloigna de l'animal, laissant ainsi le champ libre à sa coéquipière. Immobiliser un monstre aussi gros n'était pas une mince affaire, et pourtant, il fallait le faire au plus vite. Juka bondit alors en direction de son adversaire à grandes dents, et fit glisser son sac sur son épaule, afin d'en sortir un élément très important... du moins, très important en matière de capture. Tirant rapidement l'objet de son sac, une longue corde jaillit du contenant, et s'enroula autour du bras et du poignet de la Konohajin. Après avoir récupéré la longue corde en paille tressée, elle retomba quelques mètres plus loin, et y déposa son sac, afin de s'assurer qu'elle le retrouvera, une fois le combat terminé. Retombant délicatement sur le sol, Juka observa alors où se trouvait la créature, et la vit alors foncer droit sur elle, tête penchée vers l'avant, prête à agir tel un bélier. La jeune fille eut le temps d'effectuer une nouveau saut, et d'esquiver l'attaque frontale du mastodonte. Après un autre rebondissement, la jeune Kiyomizu atterrit derrière l'animal, qui profita de ce temps pour rebrousser chemin, et foncer de nouveau sur sa cible. Heureusement pour elle, les mouvements de la créature étaient assez lents, malgré cette charge agressive. Attrapant son bâton, elle le planta dans le sol, et l'utilisa alors comme d'un support pour se propulser sur les côtés, et ainsi esquiver une fois encore l'iguane. Juka faisait tourner la créature en bourrique, et cette dernière n'arrivait pas à toucher son dîner, qui se dandinait dans tous les sens (quel effort de calembour... xD). L'animal fit de nouveau demi-tour, mais cette fois, au lieu de charger et de percuter directement sa proie, il ouvrit grand la gueule, voulant à la fois se débarrasser de cette petite impétueuse, mais aussi se nourrir. Toutes dents apparentes, il s'apprêta à la gober, puis à la mâcher, mais la jeune ninja évita l'attaque, et donna un violent coup de bâton sur la mâchoire de l'iguane, afin que ce dernier recule de quelques mètres. L'acharnement de la créature ne faiblissait pas, et la jeune femme continuait de se battre, d'esquiver, et de repousser son attaquant. Mais peu à peu, la colère du mastodonte se faisait ressentir, si bien qu'après quelques minutes, les pointes fixées sur son dos se dressèrent une à une. « Voilà qui ne présage rien de bon... » s'enquit Thrys, en préparant ses futures attaques, et en observant sa coéquipière tenir tête à l'immense animal. Et pourtant, cette dernière ne semblait pas vaciller face à cet imposant mastodonte. Un sourire narquois se dessina sur ses lèvres, puis fit tournoyer son bâton au dessus d'elle, puis le pointa vivement vers l'iguane. Ce dernier prit cette action comme un acte de provocation, frotta la terre à l'aide de ses pattes arrière, et chargea la jeune présomptueuse, voulant lui faire ravaler cet affront. Mais, bien évidemment, tout cela avait été réfléchi et préparé ! Les créatures et les animaux sont semblables aux êtres humains... la colère, la rage, toutes les émotions de ce type rendaient l'individu plus puissant, insensible à la douleur pour certains, cependant, l'agilité se voyait très diminuée, et les mouvements se faisaient alors plus lourds et maladroits. Juka vit alors la créature, toutes dents sorties de la gueule, foncer droit sur elle. Et, au dernier moment, la jeune kunoichi du Village caché de la Feuille s'envola, esquivant une ultime fois l'animal. Elle n'avait que peu de temps pour mettre en place son stratagème. En deux temps trois mouvements, elle utilisa à l'aide de son bâton la corde qu'elle avait sortie au préalable, et l'envoya de l'autre côté de la tête du reptile. Sans faiblir ni même ralentir, Juka se hâta, et après avoir atterri, elle se mit à courir afin de récupérer le morceau de corde qu'elle venait de lancer. Les deux extrémités de ce lien étaient désormais dans le creux de la main de la jeune femme, et sans perdre un instant, cette dernière s'envola une fois encore, et d'un geste vif, elle ferma la gueule de l'animal, l'empêchant ainsi de hurler et d'appeler de l'aide... quoique... est-ce qu'une créature aussi agressive et impressionnante possédait réellement des alliés ? Bonne question, mais l'heure n'était pas à cela... Commençant à se sentir assailli, l'iguane s'agita, voulant se débarrasser de cette corde qui l'empêchait de crier. Juka, posée sur le museau du monstre, s'empressa de faire un solide nœud avec la corde de paille, fermant ainsi une bonne fois pour toute le clapet de ce cauchemar sonore. En quelques secondes, l'animal ne pouvait plus brailler, et seuls ses grognements se faisaient entendre. Mais, ne voulant pas s'avouer vaincu, il se mit à bouger dans tous les sens, voulant ainsi se dégager de ce traquenard... mais c'était trop tard.

Ne voulant pas rester indéfiniment sur le museau de l'iguane, qui commençait vraiment à tanguer, Juka sauta alors, et vint se placer sous la tête de la créature. Voulant quelque peu la faire taire, la jeune Konohajin donna un violent coup de bâton au niveau de la gorge de l'opposant, le sonnant assez longtemps pour l'achever. Le mastodonte sentit la douleur l'envahir, secoua la tête dans tous les sens, et grogna alors à plusieurs reprises. Finalement, cette attaque ne l'avait pas assommé du tout... énervé et affaibli, tout au plus... La diversion prenait fin, Juka se dégagea de la zone d'affrontement, tira une dernière fois sur la corde, et fit vaciller l'animal, qui peinait à rester debout. Elle jeta alors un regard à son coéquipier, lui signalant ainsi qu'elle venait de terminer sa part du travail. « Bien... à mon tour maintenant... » songea notre Sunajin en se relevant lentement, et en s'approchant de l'animal. D'un geste très lent, il dégaina son fidèle katana, et observa la lame, réfléchissant ainsi le soleil sur cette dernière. Un pas après l'autre, il s'avançait, se rapprochant ainsi de plus en plus de la tête de l'animal, qui reprenait de temps à autres des forces, pour recommencer à se débattre. La peau de cette créature était indestructible, un véritable char d'assaut vivant... cependant, rien ne pouvait égaler l'affûtage et les dégâts tranchants du vent. Il écarta le bras droit, présentant ainsi le sabre à l'animal, et fit affluer du chakra dans toute la partie métallique de la lame.

« Fuuton... Dageki Kaze no Jutsu... »

La lame se teinta de bleu, à cause des fluctuations de l'énergie du ninja, et bientôt, la teinte vira vers une couleur métallique très intense, et ô combien éclatante. Il vint se positionner au niveau du cœur de l'animal, et leva légèrement la tête, afin de savoir où planter son katana. Quelques secondes après analyse, il dénicha enfin le lieu où se trouvait l'organe moteur et vital du corps. Situé quelques centimètres derrière la patte avant gauche, la peau semblait remuer d'elle-même, et malgré le bruit ambiant, et les agitations de l'iguane, Thrys parvenait à percevoir les battements cardiaques de sa future victime. Il lança un dernier regard sur la pointe de son sabre, et, en fermant les yeux, rendit hommage à la créature, qui s'était néanmoins vaillamment battue :

« Puisse la mort t'apporter la plénitude... »

Et d'un geste vif, il pénétra la peau du reptile, parcourut sa chair, et planta le cœur. En un instant, l'animal cessa tout mouvement, et sentait ses jambes le lâcher peu à peu. Thrys retira rapidement la lame, s'écarta de la bête, afin de ne pas se retrouver écrasé par son imposant poids, et l'observa alors s'éteindre dans un dernier soupir. La mort... quel événement regrettable, et qui terrifiait la plupart des humains... après tout, n'allons nous pas tous mourir un jour ? Ne voulant pas faire souffrir cet animal, il captiva son attention sur le point vital, lui assurant un décès rapide et sans douleur aucune douleur. Quelques secondes après, le regard de l'iguane perdait ses repères, ses pupilles tremblèrent, et dans un grand fracas, il s'effondra, de tout son long... c'était terminé... Le Kazekage sortit alors de son manteau un tissu noir, et nettoya le sang imprégné sur sa lame, avant de la ranger à nouveau dans son fourreau. Dès ceci fait, il se tourna vers sa coéquipière, la félicita pour sa diversion, et l'invita alors à reprendre la route. Ce combat n'avait fait que les retarder, et il ne fallait pas perdre de temps, sinon, le risque de laisser fuir le déserteur augmentait.

Les deux ninjas s'empressèrent alors de poursuivre la traversée de la forêt, ou plutôt, leur exploration. Thrys, bien qu'originaire de ce pays, ne connaissait pas les lieux, ou du tout moins, pas assez pour se retrouver. Bien sûr, il savait où se trouvaient les différentes sorties, ainsi que le chemin qui menait directement à l'oasis, cependant, il ne savait pas ce qu'il avait d'autre ici. La traque risquait de durer trop longtemps, et justement, le seul problème qui les gênait pour l'heure était ce temps. Chaque seconde qui passait, chaque minute était une occasion pour le déserteur de décider de changer de crèche, et de chercher une nouvelle cachette, histoire que les choses se tassent. Le Kazekage ouvrait la marche, suivant le chemin qu'il avait créé, il y a bien longtemps, lors d'une mission avec Akimoto Hatsuharu. Ce petit passage entre les feuillages et les branches menait vers le centre de la forêt, et donc au point d'eau. Cependant, rien ne garantissait que ce Nukenin se trouve au bord de l'eau. Mais d'un côté, un être humain ne peut se passer de ce liquide précieux... ce liquide si important qui lui garantit une longévité impressionnante... sans cette eau, impossible de survivre. Et, qui plus est, au beau milieu du désert, et malgré l'ombrage des arbres et des palmiers, s'hydrater était très important, ce qui constituait une piste valable, et appuyait la théorie du ninja, concernant la position actuelle du déserteur. (Je fais des phrases compliquées, je l'avoue, je m'y reprends à plusieurs fois pour comprendre... au pire, voilà : Thrys est quasiment sûr que le déserteur est près du point d'eau de l'oasis ! ^^''). Après une longue marche parmi les buissons et quelques insectes velus et rampants, les deux ninjas débouchèrent alors sur l'oasis... malheureusement pour eux, aucune trace du bandit. Pas de cabane improvisée à l'aide de bouts de bois, pas de feu de camp. Thrys fit signe alors à la kunoichi de Konoha de s'arrêter, afin de s'assurer qu'il n'y avait aucune présence hostile dans les environs. Apparemment, il n'y avait personne... Sur ce, chacun partit dans une direction aléatoire, afin d'entamer les enquêtes. Juka partit d'un côté, et Thrys se dirigea près de l'eau, afin de chercher des traces de leur cible. Après quelques pas, il s'accroupit alors devant le lac, et examina les alentours. « Hum... voilà qui est étrange... comment fait-il pour survivre, s'il ne vient pas ici pour récupérer un peu d'eau... » songea notre ninja, en grattant légèrement le sable à l'aide de sa main. Mais soudain, une preuve fut dévoilée au grand jour : une trace de pas, recouverte d'une légère pellicule de sable. Le déserteur n'était pas stupide, et savait pertinemment que des ninjas étaient à sa poursuite, si bien qu'il prit soin d'effacer ses traces. Le Kazekage se releva alors, et gratta tout autour de la trace, cherchant à savoir par où était parti leur proie. Juka continuait ses recherches de son côté, tandis que Thrys imaginait les différentes directions prises par ce Nukenin. Mais, étant à la fois sérieux et rusé, ce dernier posa plusieurs traces, rendant ainsi le pistage compliqué. Toutes ces empreintes pointaient des directions aléatoires... « Mince alors... la tâche risque d'être plus ardue que prévu... » pensa notre ninja, en se relevant complètement, et en époussetant le sable qui s'était posé sur la cape de son manteau. Il ne lui restait plus qu'une solution viable pour terminer cette mission.

Sans perdre une seconde, Thrys desserra une nouvelles fois les sangles situées au niveau de son col, laissant ainsi apparaître sa bouche, et approcha au niveau de ses lèvres son pouce. Rapidement, il se le mordilla, et créa ainsi une légère plaie, de laquelle s'écoulait quelques gouttelettes de sang. A l'aide de ses quatre autres doigts, il releva la manche gauche de son manteau, et en un instant, il traça le long de son bras un trait rougeâtre, partant du début de l'épaule pour terminer au centre de la paume. Ceci fait, il composa plusieurs signes à une vitesse non négligeable, éleva la main gauche, et l'abattit sur le sol, à plat sur le sable chaud du désert.

« Kuchyose no Jutsu !! Ookami !! »

Soudainement, un nuage de fumée engloba le ninja, le masquant ainsi à la vue de tous. Une légère brise se mit à souffler, dissipant ainsi la brume. Dévoilés, Thrys réapparut, avec à ses côtés une petite créature. Un louveteau d'une couleur rouge vif, une tignasse sombre sur sa tête, quelques boucles d'oreille, des bracelets aux pattes, et plusieurs tatouages sur le pelage. Thrys l'observa alors tourner en rond... il semblait se demander où il venait d'atterrir. Ne voulant pas le laisser dans l'inconnu plus longtemps, il l'interpella :

« Je suis là, Chibi... »

L'intéressé stoppa alors son remue-ménage, et fixa alors l'invocateur. Voyant l'immense personne vêtue de façon assez énigmatique, il resta bouche bée, et chercha à savoir qui était cet étrange individu. Soudain, son esprit fit tilt, et après avoir senti se dessiner un large sourire sur ses babines, il lâcha :

« Thrys ! Ça fait super longtemps hé ! »

Alors qu'il allait lui répondre, et lui demander de l'aide, le dénommé Chibi tourna la tête, et vit alors le frôler une petite libellule. Désormais coupé de la conversation, il sautilla en direction de l'insecte, voulant l'attraper... histoire de se défouler et de se divertir. Thrys resta sans voix, se demandant s'il avait fait le bon chois en invoquant ce loup. Ce dernier, après avoir réussi à s'approprier la libellule, se tourna vers le Kazekage, et lui demanda :

« Je m'demande d'ailleurs pourquoi tu m'invoques pas souvent ! »

Le Sunajin le fixa d'un regard vide, et préférait ne rien dire... Voilà pourquoi il ne l'invoquait pratiquement jamais... son esprit était toujours très enfantin, et le sérieux lui faisait très souvent défaut. Mais bon, après tout, il n'était encore qu'un jeune garçon... euh... loup, et donc, il fallait faire avec. Thrys avait invoqué celui-ci car il ne devait pas brûler trop de chakra, en vue de son futur combat. Il lui fallait rester en forme, et apte à se débrouiller dans n'importe quelle situation. Bien sûr, Juka était là pour le soutenir, mais il ne voulait surtout pas dépendre de sa coéquipière, et préférait combattre au même niveau, sans être un fardeau. Alors qu'il allait en placer une, pour expliquer la situation au louveteau, ce dernier libéra la libellule, et se remit en chasse de cette dernière, faisant durer le plaisir. « Voilà pourquoi je préfère invoquer son père... » s'énerva le Kazekage, en voyant le canidé s'éloigner. Ce dernier continuait de jouer, sans prêter attention à ce qu'il se passait. Thrys, qui commençait en avoir marre, éleva le ton, et lui cria, afin qu'il entende correctement :

« Chibi !! Viens-ici tout de suite !! »

Le louveteau sursauta alors, se retourna en tremblant, et vit alors son interlocuteur qui ne semblait pas entrain à jouer. Cela lui rappelait son père... autoritaire... Sans broncher, il revint auprès du ninja, et tendit l'oreille, afin d'en savoir un peu plus sur sa venue. Le Kazekage rappela par la même occasion sa coéquipière, qui continuer d'investiguer, et bientôt, elle revint auprès d'eux, après avoir salué le loup... se demandant d'ailleurs comment un loup avait réussi à parvenir jusqu'ici... Le Sunajin se racla la gorge, et commença :

« Nous devons retrouver quelqu'un, cependant, nous n'avons aucune piste pour le moment, si ce n'est qu'il se terre dans les environs... pourrais-tu nous aider à le pister s'il te plaît ? »

Il fallait être poli avec les enfants, sinon, ces derniers rechigneraient, et refuseraient de vous porter assistance... Chibi inclina la tête sur le côté, puis se mit à réfléchir... ce n'est qu'après dix bonnes secondes, le temps pour lui de comprendre ce qu'il se passait, qu'il finit par accepter le travail que lui proposait Thrys. Ce dernier se mit à sourire, remercia une fois encore l'invocation, puis referma le col de son manteau. En compagnie de ce fin limier, la mission devrait pouvoir se poursuivre sans encombres... si ce n'est uniquement l'affrontement contre le déserteur !

A suivre !
Wink

Techniques utilisées :
Spoiler:
 

Spoiler:
 

PS : Pour le "loup" Chibi, ne prête pas énormément d'attention à l'image fournie, je sais que ce n'est pas un loup, mais je trouvais l'image à la fois sympa, et aussi symbolique de ce que je voulais... en effet, Chibi est le fils de Nanaki (ou de Red XIII) dans Final Fantasy VII... voilà voilà ! =)
avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka} Mar 30 Aoû 2011 - 17:03


What a strange thing ...







Ainsi sa part de travail a été accompli, comme le Kazekage lui avait demandé. Juka tourna son regard envers la direction de son coéquipier afin de le regarder. Ce dernier se leva afin de s’approcher pas après pas de la bête, tout en sortant d’un geste lent son katana. Il avait l’air plus que détendu face à la situation. Ma foi, vous allez dire que la tâche n’était pas si difficile après tout ... Tandis que le Sunajin se rapprochait, l’iguane se remit à gesticuler, tirer sur la corde afin d’essayer de se libérer. La Kiyomizu tira alors encore une fois sur la corde, afin de la déstabiliser, et ainsi, Thrys pourra accomplir la tâche ingrate de l’achever. Tout le long, la jeune femme fixait le jeune homme, qui finit par s’arrêter en-dessous de la gueule de la bête.
Elle se demanda tout de même si un simple katana suffirait pour pouvoir passer outre cette peau tout de même très résistante de l’animal, un bon élément de protection, un bon bouclier. La réponse ne tarda pas, Thrys présenta la lame tout en murmurant un jutsu fuuton, afin d’insuffler du chakra à son sabre. Voilà une bonne chose, que cet homme soit d’élément Vent, cela lui permettra de rendre son arme que plus tranchante. Juka hocha la tête toute seule, elle connaissait ce genre de techniques, car elle le fait bien elle-même avec son Raiton, rendant les dégâts plus intenses, plus tranchants, plus mortels. Bref, la lame du Kazekage prit une couleur bleutée, avant de prendre une couleur plus intense, métallique. Il se positionna au-niveau du coeur de l’iguane, il voulait alors l’achever au plus vite, prenant soin de le faire souffrir le moins possible.
Un geste noble, la Kiyomizu savait que d’autres préféreraient faire souffrir d’avantage la victime. Il ferma même les yeux pour ainsi prononcer des paroles, rendant hommage à la créature. Cela confirmait les dires de la jeune shinobi, c’était un geste noble et il respectait ses victimes, même animales. Thrys finit par pénétrer la peau de la victime avec son katana d’un geste vif, touchant ainsi l’organe vital. Voyant l’animal ne pousser aucun cri, parce qu’il ne pouvait pas à cause de la corde qui le retenait, il poussa uniquement un faible grognement et ses jambes se mirent à s’affaiblir, le jeune homme se retira alors, pour ne pas se faire écraser. Le bête était en train de mourir, Juka s’inclina légèrement, comme pour présenter ses excuses face à l’animal qu’ils doivent lui faire subir ceci, mais se releva aussitôt, le regardant mourir, ce serait bien bas de détourner les yeux alors que l’animal essayait tout de même de se battre pour survivre, bien que, le pauvre inconscient, il s’en est pris à de mauvaises personnes. Telle était alors sa destinée, ils ne pouvaient pas perdre plus de temps à s’amuser avec cette bestiole, leur temps était compté.
L’iguane s’effondra sur le sol dans un bruit sourd, vu son poids plus qu’imposant. Chose faite, voyant que Thrys sortit un tissu noir pour essuyer le sang qui gicla sa lame. Alors Juka, sentant le calme revenu pour de bon, s’approcha de l’animal afin de récupérer sa corde et s’avança vers son sac pour le récupérer. Le Kazekage se tourna vers la jeune femme pour la féliciter, ce à quoi la Kiyomizu répondit avec un sourire des plus tendres, lui adressant une courbette en guise de remerciement. C’était la moindre des choses après tout, que ce soit de le remercier ou d’aider en tant que coéquipière. Jusqu’ici ils étaient en tout cas efficaces, elle espérait que ce serait alors un avant-goût de leur esprit d’équipe, bien que cette tâche-là était loin d’être la plus complexe. Mais ils ont tout de même bien travaillé sur le coup, rapides et efficaces !
Thrys invita sa coéquipière de poursuivre leur marche, ce à quoi elle hocha la tête et se mit à le suivre, mettant son sac sur son dos, Juka enroula la corde autour de son épaule afin de défaire rapidement le noeud, qui était d’ailleurs très soigné malgré qu’elle le fit en vitesse, difficile de le déméler ! Mais en tant que ninja, l’art de défaire les noeuds n’a pas de secrets pour elle, et cette petite tâche ne lui a pas pris plus de deux minutes, avant de le remettre dans son sac.
La jeune femme suivait avec attention les pas du jeune homme, tout en jetant des coups d’oeils dans les environs, mettant son ouïe bien développée et sa vue qui pourrait être très enviée en avant. Mais comme elle ne connaissait absolument pas cette forêt, elle ne pouvait pas se permettre de s’égarer, d’autant plus que son sens d’orientation était, vous l’avez bien compris, des plus déplorables. Chaque mouvement, chaque bruit, elle se devait les analyser, car à chaque fois cela pourrait être une nouvelle menace, ou tout simplement leur déserteur, elle se devait être à l’affut et différencier la normalité du danger et non sauter sur un pauvre oiseau qui était de passage. Quoique pour une ninja expérimentée ce serait tout de même le comble, vous comprenez bien ... Un manque affreux de compétence !

Après avoir suivi un chemin qui avait l’air d’être déjà plus ou moins tracé depuis le temps, et que Thrys avait l’air de plus ou moins connaître, Juka, le voyant disparaître derrière les feuillages, les écarta de sa main droite et vit le point d’eau, donc très fort probablement le centre de cette forêt. Parfait ! Leur déserteur devrait, normalement, se trouver dans les parages, s’il a décidé de s’installer à cet endroit. La chaleur était tout de même présente, et un humain se doit de s’hydrater, de boire, il ne pouvait donc qu’être là ! Ou alors au moins le campement de ce dernier.
S’approchant, Juka haussa les sourcils, se disant que pourtant, il n’y avait pas l’air d’avoir une seule trace de vie. Elle regarda dans les alentours, aucune cabane, aucune personne, rien. Les deux coéquipiers s’échangèrent un regard, avant de se séparer, afin de faire leurs investigations chacun de leur côté. La jeune femme regarda alors dans les environs, prenant surtout soin de voir si aucune trace de pas ne serait présente, et se pencha sur le sable. Peut-être était-elles un peu moins fraîches, parce qu’il serait parti quelque part entre temps ? Probablement pas, et c’est en passant le plus délicatement au monde sa main sur le sable, tel un voile de soie, qu’elle put apercevoir, en effet, des pas ! Voilà qui semblait finalement plus logique ! Le déserteur les aurait masqué, pour ne pas que les ninjas puissent les poursuivre, bien évidemment ! Essayant de les suivre, ils arrivèrent jusqu’à l’eau, puis repartaient avant de se diviser en plusieurs endroits. Hm ... Voilà qui est une chose bien embêtante, il a brouillé les pistes ... Il avait pensé à tout ce déserteur, bien que c’était tout de même un peu logique, venant d’un ninja, de prendre de pareille précautions, lorsqu’il sait qu’il se fait traquer. Judicieux tout de même, il avait pris son temps pour effectuer ce travail, il n’avait pas l’air d’être pressé, vu que son oeuvre était bien soignée ...
S’approchant un peu plus vers les arbres qui les entouraient, Juka saisit soigneusement une pincée de sable et observa, tout en regardant la terre qui naissait, plus on s’approchait de la verdure qu’ils ont traversé.
Elle a été retournée ... C’est en passant sa main par-ci par-là qu’elle a aperçu à une zone que la terre était quelque peu bizarre, on aurait dit qu’elle a été couverte, essayant d’être camouflée, près d’un arbre ... Curieux ! Son visage fit un léger rictus, son fichu manque de tabac était présent, mais elle savait qu’elle ne devait pas fumer, cela pourrait leur attirer des ennuis, et ce n’est pas au déserteur de les prendre par surprise, mais à eux ! Du moins, normalement, si tout se passera bien ... Lâchant son estomac, qui se mit à serrer quelque peu, elle s’avança vers cet endroit, sortit un kunaï de l’étui accroché à sa cuisse et se mit à gratter soigneusement, cela pourrait bien être un piège après tout ... Qui sait ? Il fallait être prudent à tout moment. Finalement, sous cette terre qui a été ajoutée par-dessus, elle vit qu’elle était étrangement lisse, comme si quelque chose serait caché en dessous. C’est alors en étant la plus soigneuse possible que Juka se mit à creuser à ce petit endroit avec le bout de son kunaï, prenant bien son temps pour ne pas se faire avoir si quelque chose de dangereux serait caché. Qui sait, peut-être un détecteur, ou un tout autre objet explosif ?
Et c’est après quelques minutes que la Kiyomizu fit alors un trou et tapa sur quelque chose de dur avec son arme. Elle la glissa alors et sentit qu’elle a saisi quelque chose. Elle tira et sur son kunaï était pendu ... un pendentif ? Doucement, la jeune femme prit entre son pouce et son index l’objet qui pendait, et constata que c’était une minuscule bouteille en verre, comme décorative, bleue, mais vide. L’argent qui la soutenait avait une forme élégante, elle était plutôt esthétique, mais elle était ... Bizarre.
Déjà, pourquoi l’avoir enterré ? Appartenait-elle au déserteur ? En tout cas il voulait sûrement en aucun cas la perdre ou la briser, s’il l’a enterré ici ... Autre chose d’étrange, cette bouteille dégageait quelque chose de spécial ... On aurait dit que du chakra était enfermé à l’intérieur, mais ... Un chakra bien spécial. * Hm ... Voilà qui est intéressant. * Se dit-elle, pensant qu’elle allait le garder et le montrer à Thrys.
C’est alors qu’elle entendit d’ailleurs ce dernier l’appeller, après l’avoir entendu prononcer quelque chose qu’elle n’a pas tout à fait entendu, concentrée sur son objectif. Juka se redressa alors et alla rejoindre son coéquipier, prenant bien soin de garder le pendentif, le tenant par la chaîne dorée. Mais cette fois-ci, il n’était pas seul. Une étrange créature était à ses côtés ... Un loup, ou plutôt un louveteau, rouge, percé des oreilles, avec des inscriptions sur son pelage ... Il était ... Oui, il était vraiment ‘’trop chou’’, comme se disait Juka. Elle s’arrêta à côté de Thrys et devina que c’était fort probablement un Kuchyose, donc qu’il venait de Thrys. La jeune femme fit alors une élégante courbette afin de saluer le nouvel arrivant. Le jeune homme se racla la gorge avant de pendre parole, s’adressant à l’animal.

« Nous devons retrouver quelqu'un, cependant, nous n'avons aucune piste pour le moment, si ce n'est qu'il se terre dans les environs... pourrais-tu nous aider à le pister s'il te plaît ? »

Le louveteau se mit à réfléchir, avant d’accepter, ce à quoi le Kazekage, qui avait le col de son manteau ouvert, adressa un sourire et le remercia, avant de refermer cette partie de son vêtement. La chose faite, voyant que l’animal se mit gentiment au travail, jetant des coups d’oeils dans les environs, Juka se tourna vers son collègue, posant sa main sur son bras afin d’attirer son attention.

‘’ Kazekage-sama ... ‘’ Commença-elle de sa voix douce et mélodieuse tout en levant son bras afin de lui présenter le pendentif, qu’elle tenait par la chaînette. ‘’ Voici ce que j’ai retrouvé sous la terre, en grattant un peu. Si cela appartient à notre déserteur, chose qui est après tout fort probable, il voulait sûrement la cacher pour ne pas la trouver, ou pour ne pas la perdre. Je ressens du chakra étrange renfermé à l'intérieur, je ne sais pas exactement à quoi cela pourrait servir, mais je pense que cela pourrait être intéressant. ‘’ Finit la jeune femme en lui adressant un petit sourire en coin. ‘’ A part ça, j’ai constaté que des traces pas étaient en effet présents, mais cette personne prenait apparemment bien soin de les cacher sous une fine couche de sable et de brouiller les pistes ... Elles sont bien dispersées. J’imagine que c’est pour cette raison que vous avez invoqué ce ... Loup. En tout cas notre déserteur avait vraisemblablement bien du temps pour effectuer son oeuvre. ‘’



 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 23
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka} Mer 21 Sep 2011 - 20:43

Thrys avait essayé de calmer son invocation, qui ne tenait quasiment jamais en place... Chibi n'était pas le plus sérieux loup de toute sa famille, mais il était néanmoins très habile pour renifler les pistes, et orienter les recherches dans la bonne direction... et puis, n'étant pas très puissant, l'invocation ne nécessitait pas trop de chakra, ce qui était très important, car il fallait conserver toute l'énergie possible, en vue du combat qui s'annonçait intéressant ! Pendant ce temps, Juka était elle aussi affairée à rechercher des indices près de l'oasis...

Elle survolait du regard le sable du désert, cherchant un élément étrange qui pourrait le conduire sur une piste. Et apparemment, après quelques minutes d'investigations, elle remarqua que la terre avait été remuée par un objet, ou un être autre que le vent. Sans perdre une seconde, elle s'accroupit tranquillement, se rapprochant de la zone à fouiller, puis porta sa main au niveau de sa cuisse. Accrochée à cette dernière, un petit étui comprenant quelques kunaïs affûtées, histoire de bien découper la chair adverse ! Mais ne nous égarons pas, et concentrons-nous sur le sujet actuel... Se saisissant d'un de ses outils, Juka improvisa, puis gratta la terre meuble à l'aide de son arme de jet, nullement prévue à cet effet ! D'un geste lent et minutieux, elle prenait garde de ne pas remuer le sable avec acharnement... inutile d'activer un potentiel piège posé auparavant par le déserteur. Tandis que Thrys continuait d'explorer les environs, et que Chibi cherchait d'éventuelles traces, Juka avait endossé un rôle d'archéologue, et s'apprêtait à tirer du sol meuble un étrange artefact... Après quelque minute de creusage, la pointe du kunaï percuta un objet visiblement dur, si bien que la kunoichi de Konoha évita de forer sa découverte, et préféra écarter la terre qui l'entourait. Bientôt, après avoir gratter la terre délicatement à l'aide son arme, l'étrange objet s'accrocha sur le manche du kunaï, et en retirant sa ''pelle'' de la zone de fouilles, Juka remarqua qu'il s'agissait d'un pendentif. Voulant examiner de plus près sa trouvaille, la ninja du Village caché de la Feuille s'en empara, le décrocha de son arme de jet, puis la scruta de bas en haut. Une magnifique petite bouteille, dont le verre était d'un bleu profond. La partie métallique située au dessus la rendait très originale, et permettait de le fixer à un endroit, grâce à la petite chaînette dorée fixée au sommet. Mais alors que Juka constatait que le contenant était vide, une étrange sensation parcourut son corps, et la fit frissonner... Plusieurs questions lui traversèrent l'esprit en observant le pendentif, mais apparemment, aucune réponse concrète n'apparaissait à ses yeux... seulement des hypothèses...

Après avoir enfin réussi à attirer l'attention du loup écarlate, le Kazekage se tourna vers sa coéquipière, puis l'interpella, afin de l'inviter à s'approcher. Juka se releva alors tranquillement, puis se dirigea vers son interlocuteur, tout en gardant précieusement le pendentif dans le creux de sa main. Alors qu'elle arriva auprès de Thrys, elle remarqua avec étonnement qu'une nouvelle présence était apparue sur les lieux, et tourna la tête de droite à gauche, ne voyant personne... jusqu'à ce qu'elle penche la tête légèrement vers le bas, et qu'elle aperçut le petit louveteau rouge qui la regardait avec des yeux de merlan frit, avant de dire d'une voix enfantine un simple
« Salut ! ». Soudainement, le regard de la kunoichi de Konoha scintilla, et Thrys comprit immédiatement ce qu'il se passait... la plupart des filles réagissaient de cette façon lorsqu'elles voyaient quelque chose qui apparaît comme mignon ! Juka fit une vive révérence, voulant saluer à son tour l'animal, afin de lui rendre son propre salut. Thrys, après avoir lâché un sourire amusé, se racla la gorge rapidement, puis enchaîna, tout en tournant vers Chibi :

« Nous devons retrouver quelqu'un, cependant, nous n'avons aucune piste pour le moment, si ce n'est qu'il se terre dans les environs... pourrais-tu nous aider à le retrouver, s'il te plaît ? »

Cette phrase des plus banales comprenait un soupçon d'ordre, mêlé à de la politesse... les invocations ne sont pas de simples bêtes, qui ne servent qu'à combattre, loin de là. Il fallait agir avec eux comme avec n'importe quelle personne, et se montrer respectueux envers eux ! Chibi, se mit à réfléchir, puis acquiesça promptement, ne pouvant refuser suite à une demande aussi gentiment prononcée ! Thrys le remercia alors chaudement, puis ferma le col de son manteau, masquant de nouveau le bas de son visage à ses interlocuteurs. Le louveteau se mit alors en quête d'indices, et colla sa truffe au niveau du sable, farfouillant les environs. Quelques secondes après, il dénicha un semblant de chemin, et décida qu'il s'agissait d'une piste à peu près fiable ! Après tout, comme Thrys et Juka n'en avaient pas d'autres sous la main, ils devraient se contenter de cela... du moins, pour le moment... Alors que l'animal cherchait une quelconque trace du Nukenin, Juka se dirigea vers son coéquipier, puis l'interpella :

« Kazekage-sama... »

Thrys, après avoir entendu la voix mélodieuse de la kunoichi de Konoha, se tourna vers elle, quand il vit qu'elle lui présentait ce qui semblait être un pendentif. Il resta quelques secondes perplexes, ne sachant trop quoi dire sur cette étrange découverte, quand son interlocutrice enchaîna, voulant expliquer d'où sortait cet objet :

« Voici ce que j'ai retrouvé sous la terre, en grattant un peu. Si cela appartient à notre déserteur, chose qui est après tout fort probable, il voulait sûrement la cacher pour ne pas qu'on la trouve, ou alors pour ne pas la perdre. Je ressens du chakra étrange enfermé à l'intérieur, je ne vois pas à quoi cela pourrait servir, mais je pense que cela pourrait être intéressant. »

Elle marqua une courte pause, tout en gardant le pendentif devant elle, afin de le montrer à son coéquipier. Thrys l'observa quelques secondes, puis le prit délicatement des mains de Juka, afin de le détailler sous toutes ses coutures. Il posa son regard sur le verre bleuté, puis ressentit à son tour le chakra qui lévitait dans la bouteille, comme un simple nuage de fumée... Il approcha son regard au niveau de la partie inférieure, puis dénicha, après plusieurs secondes de concentration, quelques volutes qui tourbillonnaient lentement... Soudainement, il eut comme une sorte de flash, et réagit au chakra contenu dans le pendentif. « Ce chakra... il ne m'est pas inconnu... » songea-t-il en secouant vivement la tête de gauche à droite, voulant reprendre ses esprits. Il rendit alors le pendentif à Juka, puis cette dernière termina ce qu'elle avait commencé quelques secondes avant :

« A part ça, j'ai constaté que des traces de pas étaient en effet présents, mais cette personne prenait apparemment bien soin de les cacher sous une fine couche de sable et de brouiller les pistes... Elles sont bien dispersées. Je suppose que c'est pour cette raison que vous avez invoqué ce... loup. En tout cas, notre déserteur avait vraisemblablement bien du temps pour effectuer son œuvre. »

Thrys hocha la tête de haut en bas, ayant compris cinq sur cinq ce que venait de lui expliquer la kunoichi de Konoha. Apparemment, le déserteur aurait laissé plusieurs traces dans les environs, mais il aurait prit soin de nettoyer son passage, et d'éviter de se retrouver avec quelques poursuivants aux trousses. Le ninja de Suna avait remarqué lui aussi quelques pistes, cependant, elles étaient trop imprécises qu'il n'était pas en mesure de trouver la direction prise par le Nukenin... il lui fallait donc l'aide de son compagnon à quatre pattes, qui allait se faire une joie de les aider ! Juka se mit alors à suivre la petite boule de poils écarlate, et Thrys, après quelques secondes d'inattention, se mit aussitôt en route. Avant de quitter l'oasis, il se tourna, jeta un dernier regard sur ce lieu paisible, puis s'engouffra dans la végétation.

Tandis que Chibi suivait les traces avec attention, et que la ninja du Village caché de la Feuille l'accompagnait tranquillement, Thrys restait loin derrière, plongé dans ses pensées... tout se bousculait dans sa tête, et il essayait de comprendre quelles étaient les motivations de ce déserteur, et surtout, sa manière d'agir. Enquêter était très complexe, car il fallait savoir faire preuve de logique et d'un sens de l'analyse implacable. Ces traces ont été faites de façon aléatoire, et pointaient toutes dans des directions différentes... il aurait été impossible pour un être humain de retrouver le chemin emprunté par sa cible, car les différentes empreintes de pas laissées près de l'oasis indiquaient des chemins divergents... donc, vraisemblablement, le déserteur devait se cacher, et voulait être sûr que personne ne le retrouve... ou du moins, pas si vite... comme s'il voulait se reposer un instant avant de reprendre sa route. Puis l'attention du ninja se tourna vers le mystérieux pendentif... ce chakra contenu à l'intérieur le laissait perplexe... comme s'il avait déjà ressenti cette énergie auparavant. Il imagina plusieurs scénarios rocambolesques et farfelus, mais malheureusement pour lui, alors que certains semblaient possibles, et qu'une lueur d'espoir éclairait son esprit embrumé, un élément impromptu détruisit toute l'argumentation, rendant ainsi les argumentations totalement fausses... Les deux ninjas avançaient dans la jungle tropicale, tout en veillant à ne pas perdre de vue leur guide. Thrys surveillait les environs, histoire de ne pas tomber sur un nouveau mastodonte, ou alors un piège placé par leur cible. Les arbres voilaient le sous-bois, et peu de lumière parvenait à filtrer à travers les feuillages de ces palmiers exotiques. Le Sunajin s'avança auprès de son invocation, afin de l'aider à aussi à se guider parmi toutes ces terres inconnues. Le désert de Suna était déjà très réputé pour son aspect aventureux, je vous laisse imaginer comment cela se passait dans cette véritable jungle ! Il fallait éviter de tomber dans les sables mouvants, ou bien alors de se retrouver nez-à-nez avec un monstre à gros crocs, ou alors avec une plante carnivore... ces dernières étaient plutôt rares, mais parfois, il était possible d'en trouver une... enfin bref, passons... Le groupe s'enfonçait tranquillement dans les profondeurs obscures de la forêt de l'oasis, mais alors que Chibi reniflait le sol, il s'arrêta net, et se mit sur le qui-vive. Thrys stoppa sa marche à son tour, de même que Juka, et ils se demandèrent ce qu'il se passait. Le louveteau écarlate tourna rapidement la tête de gauche à droite, puis lâcha alors d'une voix basse :

« Je crois l'avoir trouvé ! »

Le Sunajin resta des plus silencieux, et se fondit dans la végétation, après avoir demandé à ses coéquipiers de ne pas bouger. Il fallait agir avec discrétion, pour essayer de faire une petite attaque surprise. Le Kazekage se fraya un passage parmi les branches et les feuilles, tout en essayant de ne pas faire le moindre bruit. Et, après quelques mètres, il arriva près d'une clairière, où se tenait une sorte de cabane improvisée... quelques branches servaient d'abri, quelques feuilles qui faisaient office de toit, et permettaient de se reposer à l'ombre. Un halo lumineux traversait le branchage des arbres, et illuminait la zone. Une grande clairière avec en son centre ce qui ressemblait fortement à un feu de camp éteint... mais apparemment, personne en vue... « Hum... voilà qui est étrange... où est notre homme ? » s'inquiéta Thrys en scrutant la zone avec attention. Ne trouvant personne, il retourna auprès de ses compagnons de route, et expliqua ce qui se trouvait là-bas. Mais alors qu'il allait donner quelques indications pour une quelconque manœuvre d'attaque, il tourna vivement la tête vers les buissons, et entendit alors plusieurs objets siffler dans les airs. Six kunaïs fonçaient vers eux, et allaient bientôt transpercer les tempes de Juka, et le front du Sunajin. Ce dernier, par réflexe, repoussa Juka à l'aide des deux bras, qui tomba à terre, sur le coccyx, mais qui évita fort heureusement la salve de projectiles. Thrys quant à lui se protégea de ce piège à l'aide de son avant-bras droit, recouvert d'une plaque métallique, idéal pour parer une attaque de corps à corps. Les armes de jet tombèrent sur le sol, tandis que celles qui visaient la kunoichi partirent dans les fourrés... Quant à Chibi, ce dernier ne vit pas les projectiles, n'étant pas à la bonne hauteur... Le Kazekage baissa alors le bras, cherchant à savoir d'où venait l'assaut. Mais, ne voulant pas rester dans ce chemin tortueux et très étroit, il décida d'oublier l'idée d'une attaque surprise, et sortit immédiatement du sous-bois, pour gagner la clairière. Juka se releva péniblement, puis rejoint son coéquipier, à l'entrée de la zone illuminée par le soleil. Le combat allait bientôt débuter, et il serait désormais difficile de faire marche arrière. Au beau milieu de l'aire dégagée, les deux ninjas observaient les arbres des alentours, quand Thrys décida de presser les choses :

« Allons ! Montre-toi !! Ne sois pas si lâche !! »

Tout à coup, un rire ironique retentit dans les environs, comme si la personne utilisait une technique pour élever le niveau de sa voix. Bientôt, se matérialisant peu à peu en fondu, le ninja apparut devant ses poursuivants, le sourire aux lèvres. Il les observa tour à tour, puis, après avoir fermé les yeux, et comparé avec les ANBU qu'il combattit quelques jours plus tôt, il lâcha :

« Vous ne me semblez pas très dangereux... ce combat se terminera en quelques secondes ! »

Après avoir dit ces mots, il pencha légèrement la tête, et remarqua alors, avec satisfaction, que la ninja de Konoha possédait sur elle le fameux pendentif, qu'il avait bien dissimulé dans le sable. Il lâcha alors un nouveau rire, mais cette fois tourné vers le sadisme... Apparemment, il semblait très sûr de lui, et se considérait déjà comme le vainqueur... Thrys n'avait que faire de ces fanfaronnades, et fixait son opposant d'un air grave. Il inspira profondément, puis dégaina vivement son fidèle katana... La lame crissa sur le métal interne du fourreau, et jaillit alors, brillante et étincelante. Sans perdre une seconde, il pointa alors son adversaire à l'aide d'Izayoï, et le tenait désormais en joue. Il inclina la tête vers Juka, tout en gardant son regard rivé sur le Nukenin, et dit alors :

« Prépare-toi Juka ! L'affrontement risque d'être fort intéressant ! Chibi !! Tu peux rentrer maintenant, et encore merci pour ton aide ! »

Sur ces paroles, le louveteau écarlate le salua, puis disparut dans un nuage de fumée, laissant ainsi les deux ninjas seuls face à ce déserteur...

A suivre ! Wink
avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka} Mar 4 Oct 2011 - 14:44


Les forces partent à l'abandon.







Le jeune Kazekage hocha la tête, après le petit monologue que Juka s’est permis de faire. Elle lui adressa alors un sourire, avant de tourner son regard vers ce curieux animal, qui était décidément attendrissant. Voyant qu’il se mit lentement à se déplacer, la jeune femme pensa qu’il était préférable de le suivre, chose qu’elle fit, et tourna au passage sa tête afin de s’assurer que Thrys était de la partie. Ce dernier finir par les suivre, la kunoïchi ne fit alors pas plus attention, assurée qu’il était présent, et regarda à nouveau devant elle, et ils disparaissent de l’oasis, rejoignant de nouveau la végétation.
Ce fut même une ballade, Juka suivait le petit être sans dire un mot, restant cependant concentrée, regardant du coin de l’oeil aux alentours. Elle se tourna afin de voir si tout allait bien concernant le Sunajin, et ce dernier restait un peu en retrait derrière, la tête quelque peu baissée, l’air pensif. La kunoïchi pensa forcément qu’il s’agissait probablement de la situation actuelle, le sujet qui turlupinait cet homme. Fort heureusement, il avait son invocation qui leur a aidé à retrouver la piste ! Sans ce loup, la tâche aurait été beaucoup plus corsée ... Ils avaient de la chance, les traces de pas ont étés falsifiées, cela n’aurait été pas une chose facile de retrouver leur déserteur sans leur avantage, personne ne s’en serait douté. De plus, le travail fut minutieux de la part de leur cible et bien effectué, cela n’est pas étonnant lorsqu’on sait que quelqu’un est à sa poursuite ... Juka se demanda tout de même qui pouvait bien être ce nunkenin ... Le connaitrait-elle ? Peut-être qu’elle aurait déjà entendu parler de lui ... Peut-être que, avec un peu de chance, elle saurait de quoi il serait capable et ainsi désceller plus facilement les points faibles ... Dommage, elle n’avait pas les informations concernant cette personne, ni son nom, ni son appartenance d’antan ... Oui, cela aurait pu les aider. De nouveau, elle observa Thrys, puis se retourna aussitôt, aiguisant ses sens, il faut être toujours aux aguets dans un tel endroit ... Surtout si un déserteur y réside, il pourrait déclencher un piège ...

« Je crois l'avoir trouvé ! »

La voix du jeune loup tira Juka des pensées, qui stoppa net, regardant la bête, avant d’observer les environs, évitant un maximum de faire des gestes inutiles. Elle entendit Thrys qui leur demanda de ne pas bouger ... La Kunohajin, qui obéït aux ordres que lorsqu’il s’agit de missions et lorsque cela vient de ses supérieurs, d’autant plus un Kazekage, se figea alors, excepté son bras qui se glissait discrètement vers sa cuisse, vers son étui à kunaïs, par pure précaution ... Le Sunajin était en train de bouger, elle ne savait pas ce qu’il faisait mais avait confiance, alors elle ne se retourna pas, car il savait ce qu’il faisait. Elle en profitea afin de scruter les environs.
Après quelques minutes de silence, Thrys revint sur ses pas, expliquant qu’il est tombé sur une clairière avec une cabane dressée par les moyens du bord. Juka hocha la tête, tout en scrutant ce que son champ de vision pouvait lui offrir, offrant ce geste au jeune Kazekage afin de lui faire comprendre qu’elle a entendu.
Soudain, un sifflement retentit dans les oreilles de la Kiyomizu. Des kunaïs ? Ils ne sont pas seuls ... Alors qu’elle allait bouger, elle sentit quelqu’un la pousser et elle tomba misérablement à terre. Ahurie, et surtout n’ayant pas apprécié ce geste quelque peu humiliant, elle leva ses yeux afin de voir le coupable qui n’était d’autre que Thrys. Elle lui aurait bien crié ‘’ Pas besoin de me pousser, j’allais le faire ! ‘’, sentant sa fierté quelque peu touchée, mais se retint, ce n’était pas le bon moment pour ce genre de remarques. Au final, il cherchait à la protéger, mais cette raison ne calma pas la jeune femme à l’intérieur. Un peu boudeuse, elle observa le jeune homme parer les kunaïs à l’aide de son avant-bras métallique –pas mal l’idée ! Elle devrait songer à avoir un accessoire dans le genre-, avant de sortir du sous-bois, afin de revenir vers l’endroit où il était parti inspecter il y a à peine quelques minutes. La Kiyomizu se releva finalement, elle était tombée sur les fesses et ce n’était point agréable, mais forcément, elle savait comment chuter correctement, chose qui lui a évité de se faire mal au coccyx ou autre, un petit accident comme celui-ci, avec en plus des résultats qui pourraient être handicapants par la suite, cela aurait été fort embêtant. Ce que c’est fragile un corps humain hein ... Une fois la chose faite, la kunoïchi suivit alors Thrys, entrant dans la fameuse clairière ... Mais à part nos protagonistes, personne ne s’y trouvait ...

« Allons ! Montre-toi !! Ne sois pas si lâche !! » S’exclama soudain le Kazekage.

Un rire venant de nulle part fit place dans cette zone, avant qu’une silhouette se forma de nulle part, apparaissant de nulle part, un homme, le sourire aux lèvres. C’était le fameux déserteur ...

« Vous ne me semblez pas très dangereux... ce combat se terminera en quelques secondes ! »

Juka leva un sourcil, observant l’individu. Il semblait bien sûr de lui ... Pourtant, la règle était de ne point sous-estimer l’ennemi, elle le savait très bien, car les Kiyomizu avaient tendance à négliger ceci, se disant que les membres de leur clan étaient de toutes manières les meilleurs. Et elle n’aimait pas qu’on la sous estime, sa fierté en tant que descendante de Narcisse était en jeu ... Il observa la jeune femme et se mit à rire à nouveau. Pourquoi ? Elle n’en savait rien ... Elle fronça les sourcils, l’observant de haut en bas, tandis qu’elle entendit une lame crisser sur du métal ... Elle vit dans son champ de vision, dans le coin de ses yeux, que c’était Thrys qui dégainait son katana, avant de le pointer vers l’adversaire. Bien ... Les choses sérieuses allaient commencer pour de bon ... Juka glissa sa main et saisit son bâton, qui trônait sur son dos.

« Prépare-toi Juka ! L'affrontement risque d'être fort intéressant ! Chibi !! Tu peux rentrer maintenant, et encore merci pour ton aide ! »

Le louveteau les salua alors avant de disparaître dans un nuage de fumée. La Kiyomizu jeta un coup d’oeil à son collègue, puis fit glisser sa propre arme devant, esquissant un petit sourire du coin des lèvres.

‘’ Bien ... Coopérons alors ensemble afin de pouvoir l’attrapper. ‘’ Répondit-elle au jeune Kazekage. Cela devenait, en effet, intéressant, et elle espérait que le combat ne la décevrait pas ... Le travail d’équipe dominait afin de pouvoir obtenir de meilleurs résultats.

Soudain, l’ennemi disparut, se fondant dans le décor. Malin ... Juka se mit en position défensive, le bâton en avant, aiguisant ses sens, que ce soit son ouïe ou son odorat en particulier, sans oublier sa vue pour autant ... Ils n’allaient pas se laisser faire aussi facilement voyons ... Un court instant de silence, puis un sifflement discrèt qui alerta la jeune femme ... Il ne s’est pas produit devant eux mais ... !! La Kiyomizu se déplaça soudainement et très rapidement afin de se retrouver derrière Thrys et brandit son bâton devant elle, bloquant l’attaque du déserteur. Il avait une sorte d’épée courte et droite, et voulait planter le Kazekage de dos, le lâche ! Elle prit soin, en parant cette attaque, de glisser la lame sur le côté, afin de ne pas abîmer l’arme représentant son clan, bien que ce n’est pas cette épée qui allait fendre son objet d’une grande résistance ... L’homme apparut et ils se retrouvèrent proches, l’un résistant avec son objet respectif, ils s’observaient, la jeune femme qui lança un regard noir, lui laissant comprendre qu’elle n’a vraiment pas apprécié ce geste et que cela ne se passera pas comme ça, aussi facilement. Juka en profita afin de le scruter dans les moindres détails les traits de cet être, essayant de le reconnaître, qui sait ... Mais son visage ne lui disait rien, absolument rien ... Chose qui est bien dommage. Le nunkenin esquissa une grimace, probablement les phéromones de la Kiyomizu, qui sont naturellement plus puissants que la normale, qui lui ont fait effet, vu leur rapprochement physique ... Elle en profitea, voyant cette expression afin de le repousser loin du Sunajin et s’avança vers lui, tournoyant légèrement le bâton géant dans sa main. Leur adversaire observa l’arme ... Aurait-il reconnu le bâton du célèbre Sono ? C’était fort probable, surtout si ses origines sont marquées dans le pays du Feu.
L’homme lança des kunaïs, chose que Juka para à l’aide de son bâton, d’une précision impressionnante. Elle ne voulait pas les esquiver, cela risquait de toucher le Kazekage. Une fois la chose faite, elle appuya le bâton au sol et avec son aide se souleva dans les airs, faisant une forte belle pirouette et attaque l’ennemi, qui para les attaques. Elle se trouvait au-dessus de lui, se tenant en équilibre grâce aux coups qu’elle portait, et essayait de l’immobiliser. Un instant s’écoula, après maintes échanges très rapides, puis elle sentit une drôle de sensation, comme si on lui retirait du sang, une sensation désagréable, pourtant elle ne se fit pas toucher ... Cette innatention fut avantageuse pour le déserteur, qui saisit la cheville de Juka afin de l’envoyer valser loin. Ayant un excellent équilibre, elle se rattrappa au grâce au Konobori, prit appui sur un arbre, avant de monter sur une branche. L’ennemi disparut alors.

‘’ Kazekage-sama, faites attention ... ‘’ Murmura-elle doucement, bien qu’elle ne le sous-estimait pas, bien au contraire, mais s’inquiétait pour lui.

Rapidement, elle posa le bâton contre l’arbre, toujours sur sa branche, et effectua un signe des mains. Le signe des Kiyomizu. Elle porta les deux index relevés et joints à ses lèvres et malaxa rapidement son chakra dans l’ensemble de son corps, afin de le disperser de manière proportionnelle, et murmura ‘’ Eclosion de Narcisse ‘’, et saisit son bâton tout de suite après. Puis, comme d’habitude, les phéromones devinrent alors si puissants qu’ils se teintèrent en un violet intense, entourant le corps de la jeune femme. A présent, ils sont largement plus puissants, à un tel point qu’ils sont tout de même très voyants, et elle peut les modeler à sa volonté, ainsi que de l’intégrer dans un corps étranger afin de le perturber. Tel était son but. D’une élégante pirouette, elle sauta de sa branche afin de se retrouver devant le Kazekage, prenant soin de se trouver à une certaine distance de lui, afin de ne pas le perturber avec ces particules. Ces derniers formèrent comme une aura autour d’elle, redessinant sa silhouette. Elle était menaçante, très imposante, mais dégageant quelque chose de très attrayant. Elle entendit un faible ‘’ intéressant ‘’ avant de voir un grand shuriken arriver envers elle. Il se moquait d’eux ?! D’un geste simple, elle dévia le trajet de l’arme en le saisissant avec son bâton.

‘’ Le fait de vous cacher prouve votre manque de confiance en vous. Nous ne faisons pas autant, alors montrez-vous ! ‘’

Il apparut alors, la provocation avait vraisemblablement marché, et essaya d’attaquer la Kiyomizu de nouveau avec son épée, attaque que Juka bloqua de la même manière que la première fois, mais cependant, un sourire se dessina sur son visage, de nouveau. Un sourire bien narquois ... Son bâton est bien l’arme de son clan, et ce n’est pas pour rien, car il est un bon conducteur pour phéromones ... Le contact étant établi, elle intégra ses particules dans son arme qui se connecta avec celle du déserteur, avant que les phéromones n’entrèrent rapidement dans les pores de la peau de la main de l’ennemi. Elle essaya de ‘’ l’enlacer ‘’ un maximum avec, mais celui-ci réagit à ses pouvoirs comme à un choc électrique et se retira. Mais il était trop tard, elles étaient déjà en lui, cherchant à prendre possession de son cerveau afin de le transformer en marionette ... Enfin, le mot est trop poussé, mais cela réduira grandement sa défense. C’était une bonne occasion ! Juka attaqua alors, et lui, malgré qu’il était déboussolé, fixant la jeune femme, esquivait ou parait comme il pouvait, jusqu’à ce qu’elle forma un filet de foudre entre son index et son majeur, prête à utiliser ses connaissances en acuponcture afin de bloquer un des nombreux méridiens ... Entendant de l’électricité, l’homme écarquilla les yeux et Juka loupa son attaque, cherchant à viser la nuque. Allez savoir pourquoi, mais ses gestes étaient un peu moins précis, et cela devenait délicat pour elle ... Pourquoi sa vitesse se réduisait ? Pourquoi son attaque lui semblait être lourde ? La Kiyomizu plissa les yeux, quelque peu confuse, elle se sentait rapidement de plus en plus sonnée. Le nunkenin voulut la saisir par la gorge mais rassemblant étrangement trop de forces, elle lui donna un grand coup de bâton dans l’abdomen, chose qui le repoussa et il s’écrasa contre un arbre.

Pourquoi, pourquoi était-elle essouflée ?! Elle qui avait une capacité d’endurance incroyable ? Ses jambes se mirent à trembler comme lorsque son corps criait famine mais elle garda la tête haute, par fierté. Juka se retourna et vit Thrys s’approcher d’elle. Ce à quoi elle lui a répondu d’un adorable sourire, voulant lui faire comprendre qu’il n’y avait rien à craindre, et s’écarta un peu, ne voulant pas l’affecter avec ses phéromones. La sensation était désagréable et bizarre, et elle comprit qu’il fallait finir le combat au plus vite, car ses forces la lâchaient étrangement ... Cependant, se disant qu’en général, elle avait une très bonne réserve de chakra et qu’elle n’avaient encore quasiment pas utilisé, elle se dit qu’une bonne attaque sera décisive pour eux ... Elle n’aimait vraiment pas faire ainsi, utiliser une bonne attaque directement, préférant les garder en cas de besoin, d’urgence. Mais là ... Ses forces l’abandonnaient bizarrement. Alors elle rassembla son chakra afin d’utiliser la technique des pôles et s’éloigner le plus rapidement du Kazekage, refusant de l’handicaper, et surtout lui montrer une quelleconque faiblesse. Sa fierté était en jeu. Elle arriva alors ainsi plus près du nunkenin, environ cinq mètres les séparait. Alors qu’il se remettait du choc, d’autant plus ses phéromones qui étaient en lui le perturbait grandement, elle composa quelques mudras et un magnifique phénix de foudre apparut, comme se détachant du corps de la jeune femme.

‘’ Raikyuu no Tori ... ‘’ Souffla-elle péniblement. Cette situation l’agaçait du plus haut point ...

L’homme, figé, regarda la scène, les yeux écarquillés, mais alors que l’oiseau en foudre allait le frapper violemment, il réussit à se déplacer péniblement, alors que son regard était rivé vers Juka, complètement affecté par les phéromones. Cette dernière sentit à nouveau ses genoux trembler et s’aida à l’aide du bâton afin de ne pas s’effondrer. Cette attaque ... Etait trop dure à faire pour elle ... Pourquoi ?! La technique avait beau être puissante, cela la gardait en forme même après, enfin ... Du moins, cela ne la mettait pas dans cet état ! Et pourtant, elle avait l’impression qu’elle a épuisé une quantité phénoménale de chakra en effectuant ce jutsu de rang A. Le bras de l’homme fut, en effet, touché, il réussit à s’écarter de justesse mais apparemment, son état l’énervait. Chose normale, pourquoi il réagissait aussi bizarrement ? C'est ce qu'il devait sûrement se demander ... La technique des Kiyomizu est décidément redoutable ... Mais un sourire déforma à nouveau le visage du nunkenin, voyant que Juka avait de plus en plus du mal ... On aurait dit qu’il s’y attendait, qu’il attendait ce moment, que cela paraissait normal ... Pourquoi ?! La Kiyomizu voyait flou, mais elle ne devait pas abandonner ...

Il s’est sûrement dit que c’était une bonne occasion afin d’attaquer ... Voyant que l’aura violette autour de Juka était en frénésie, car elle n’arrivait pas à contrôler ses pouvoirs à cause de cette faiblesse, il se fondit à nouveau afin de disparaître pour de bon. Où était-il ?! Elle regarda dans les environs, sa vue se brouillait ... Pourquoi, bon sang ?! Que se passe-il ?! Et soudain, elle entendit au loin quelque chose.

‘’ Kazekage ... Sama ... ‘’ Murmura péniblement la Kiyomizu, essouflée, tandis que ce dernier s’approchait de nouveau d’elle. Non ! Il ne devait pas ! Elle ne voulait pas prendre de risques qu’il allait se faire affecter, elle ne pouvait plus se contrôler ... ‘’ Kazekage ... Sama ... Non !!! ‘’

Son cri était soudain et de nouveau, elle utilisa son Idoujiba afin de se déplacer instantanément ... Derrière Thrys et bloquer l’attaque de l’homme, qui voulait de nouveau planter son collègue. Il était si lâche, décidément ! Elle ne regardait pas son supérieur, ne savait pas ce qu’il faisait depuis le début, car l’essentiel était de neutraliser l’adversaire et de ne rien faire de stupide qui pourra mettre en danger Thrys. Il était normal qu’elle prenne les devants. La respiration de Juka était saccadée, mais elle était contente d’avoir pu bloquer l’attaque de l’ennemi. Elle avait de plus en plus du mal et sentait une douleur au niveau de sa cage thoracique. Le déserteur réagit à nouveau comme s’il a reçu un choc électrique, à cause des phéromones, et poussa violemment Juka, qui tomba misérablement à terre, tremblante, aux pieds de Thrys. Son Idoujoba était une chose de trop ... Elle n’avait plus de forces. Ne pouvant plus rien contrôler, ses phéromones d’agitaient frénétiquement, comme cherchant à sortir du corps de la jeune femme, aller au plus loin, d'une puissance troublante, chose qui empirait l’état de la jeune femme en plus. Elle se sentait honteuse, honteuse d’être tombée si facilement. Elle devait accomplir son devoir, et garder la tête haute devant le Kazekage ... Son ego saignait et elle essaya de se relever de nouveau, ses membres tremblaient, ses particules étaient sans dessus-dessous, elle a complètement perdu contrôle.

‘’ Pourquoi ... Qu’est-ce ... Qu’il m’arrive ... Merde ! ‘’ Jura la Kiyomizu, honteuse comme jamais, avant se perdre équilibre, alors qu’elle essayait de se redresser à l’aide de ses bras, et s’effondra à nouveau, tremblant de tous ses membres.



 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 23
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka} Lun 17 Oct 2011 - 20:33

Chibi était désormais parti, et seuls restaient Juka, Thrys, et leur étrange agresseur... Le nukenin était très habile au jeu du cache-cache, et s'amusait à disparaître et à apparaître face aux deux ninjas... La Konohajin tourna légèrement la tête vers son coéquipier, et lui lança alors, très distinctement :

« Bien ... Coopérons alors ensemble afin de pouvoir l’attrapper. »

Thrys acquiesça d'un simple hochement de tête, persuadé que le travail d'équipe faisait toute la différence lors d'une mission. Après tout, les chances de réussir un objectif se faisait toujours plus facilement avec un ninja pour l'assister. Puis, après avoir officiellement déclaré le début des hostilités, le déserteur disparut en fondu, ne faisant ainsi plus qu'un avec le décor environnant. Voilà qui était très original, cela permettait des attaques discrètes et silencieuses... mais ce genre de techniques n'était efficace que si les rangs adverses ne comptaient aucun ninja dit ''sensoriel''. Mais malheureusement pour lui, Thrys, dans son panel de techniques, en possédait une capable de révéler au grand jour la position exacte du déserteur. Aiguiser ses sens était une excellente idée dans une telle situation, mais notre Sunajin préférait se concentrer dans un premier temps sur son jutsu. Ne bougeant pas d'un pouce, prenant soin de garder bien ancrée dans le creux de sa main le manche de son katana, il amena sa main droite au niveau de son menton, effectua un simple signe, qu'il figea immédiatement... Il ferma alors les yeux, devant focaliser toute son attention sur la clairière. Juka saurait le défendre durant ce laps de temps. Tout à coup, un sifflement résonna sur les troncs d'arbres, et la jeune kunoichi réagit au quart de tour. En un instant, elle vint se placer derrière son coéquipier, et à l'aide de son bâton, elle bloqua un morceau métallique. Bien que curieux sur ce qu'il se passait dans son dos, Thrys se devait de rester pleinement concentré sur sa technique. Brandissant une courte épée, le déserteur avait tenté de planter le Sunajin dans le dos, et ainsi se débarrasser de lui sans faire le moindre bruit. Mais sa discrétion fut soldée par un échec, si bien que Juka réussit à parer l'attaque, et à empêcher la lame de transpercer le dos du Kazekage. D'un geste vif, elle fit glisser la lame du tantô sur le côté, afin de ne pas abîmer son précieux bâton, symbole de son clan. Bien que l'objet était fait de bois, il n'en apparaissait pas moins incroyablement résistant ! Le déserteur réapparut face à la jeune ninja de Konoha, et tout en forçant chacun sur leurs armes respectives, ils se fixaient dans le blanc des yeux. Juka profita de ce court instant pour analyser son opposant... Voyant que ses actions étaient peu efficaces, le déserteur afficha une moue grimaçante, et, comme par enchantement, ses muscles faiblirent un court instant... Les phéromones de la descendante de Narcisse étaient très efficaces, et possédaient des effets bien pratiques dans certaines situation. Profitant de cette perte de puissance de la part de son adversaire, Juka prit impulsion sur ses jambes, relâcha toute l'énergie dans ses bras, et repoussa plusieurs mètres plus loin le nukenin, qui voltigea quelques secondes, avant d'atterrir un peu plus loin. Mais la jeune ninja de Konoha n'allait pas le laisser s'en tirer aussi facilement, si bien qu'elle se rua sur lui, tout en agitant son bâton dans sa main. N'ayant pas bien compris ce qu'il s'était produit, la cible des deux ninjas fixa avec attention l'étrange arme, et ne réalisait pas que c'était ce simple bâton qui l'avait propulsé quelques mètres plus loin. Et, apparemment, cette arme ne lui était pas inconnue... mais passons.

Voyant que la jeune femme continuait de courir dans sa direction, il tenta de la stopper, en lui envoyant une salve de kunaïs. Mais ne voyant pas cet assaut comme une véritable menace, Juka dévia leur trajectoire à l'aide de son fidèle bâton, et après quelques mouvements aléatoires, les projectiles vinrent se ficher dans des troncs d'arbres à proximité. Alors qu'elle se rapprochait dangereusement du nukenin, Juka posa violemment son bâton sur le sol, et tout en prenant appui sur ce dernier, elle se propulsa dans les airs. Exécutant quelques pirouettes aériennes, elle se plaça juste au dessus de son ennemi, et lui asséna plusieurs coups, qu'il para avec acharnement. Les secondes défilèrent, de même que les attaques. Juka restait en lévitation près du déserteur, et continuait d'agresser son adversaire. Mais soudainement, alors qu'elle combattait avec ardeur, elle se sentit comme vidée de son énergie, et perdit un instant l'action de l'affrontement. Le déserteur profita de ce court laps de temps d'inattention pour se saisir de la cheville de la Konohajin, et l'envoyer valdinguer dans le décor. Bien qu'affaiblie, Juka restait très réactive, et se voyant atteindre un arbre à vitesse fulgurante, elle pivota rapidement, afin de pouvoir effectuer un atterrissage correct. En faisant affluer du chakra dans la plante de ses pieds, elle se réceptionna sur le bois, sans subir de trop lourds dégâts. Dans une position peu stable, la jeune femme escalada l'arbre, et se hissa sur une solide branche. Thrys, quant à lui, était toujours immobile, au centre de la clairière, préparant sa technique. Toute cette agitation autour de lui le gênait affreusement, et sa concentration était perturbée toutes les dix secondes. Le processus lui paraissait infiniment long... D'un seul coup, il sentit la présence de son adversaire disparaître... « Hum... où est-il passé ? » s'énerva le Kazekage, qui n'était pas en mesure de contrer une attaque surprise.
Sans perdre une seule seconde, Juka, toujours sur sa branche, composa un signe à l'aide de ses deux mains, et amena au niveau de ses lèvres ses deux index. Elle malaxa rapidement son chakra dans la totalité de son corps, et déversa tout autour d'elle une aura composée essentiellement de phéromones. Immédiatement après, elle s'empara de son bâton, et repartit à l'assaut. Les phéromones formaient autour d'elle une sorte de manteau violacé, similaire à l'aura des Jinchuurikis. Thrys avait presque terminé l'activation de sa technique, mais il devait encore se stabiliser, et avoir une vue parfaite de la zone.
Sautant de sa branche, Juka atterrit délicatement sur le sable de la clairière, près de son coéquipier. Se tenant cependant à une distance donnée, elle prenait garde de ne pas envelopper Thrys dans sa bulle de particules ''Narcissiques'', afin de ne pas le perturber davantage.

« Intéressant... »

Une voix s'éleva de la végétation, semblable à celle d'un fantôme... Et tout à coup, un grand shuriken sortit des fourrés, et fonça directement sur la descendante de Narcisse. Prenant cette attaque comme de la pure provocation, Juka exécuta un simple geste du bras, et para le projectile à l'aide de son arme. N'appréciant pas de combattre un pleutre qui se jouait d'eux, la jeune kunoichi de Konoha éleva le ton, afin de faire réagir son interlocuteur :

« Le fait de vous cacher prouve votre manque de confiance en vous. Nous ne faisons pas autant, alors montrez-vous ! »

Se sentant humilié, il s'exécuta, et apparut devant la Konohajin. Brandissant une fois encore son sabre court, il se rua vers son opposante, et tenta de l'entailler à divers endroits. Juka n'eût aucun mal à bloquer l'attaque, mais contrairement à la première fois, elle s'extasiait d'avance sur ses futurs projets. Chargé d'énergie, le bâton, au contact du tantô, servit de connecteur entre la kunoichi et le déserteur ! Sans perdre une seule seconde, elle déversa dans la totalité de son arme un flot incroyable de particules, qui circulèrent dans dans son bâton, puis dans le sabre de son adversaire, avant de se répandre dans la totalité du corps du déserteur ! Il était à présent en son pouvoir, si nous pouvions dire les choses ainsi... Profitant de l'emprise qu'elle exerçait sur lui, elle essaya de le contenir le plus possible, et de le détruire. Devenu un véritable légume, ayant perdu le contrôle de ses membres, le nukenin dévisagea Juka, qui le fixait, avant de créer entre son majeur et son index un filet électrique. Voilà une redoutable technique, que s'apprêtait à utiliser la Konohajin.
Mais alors qu'il se sentait perdu, le déserteur vit son opposante tituber, et le manquer de peu. Voyant que le nukenin reprenait peu à peu ses esprits, et qu'il essaya de l'étrangler, Juka utilisa son bâton, et donna un violent coup dans l'abdomen de son adversaire, qui recula de plusieurs mètres, et s'écrasa sur un tronc d'arbre.

A ce moment, Thrys acheva enfin son incantation, et exécuta les derniers mudras nécessaires à l'activation complète de sa technique... « Fuuton... Kaze no Joran... » se dit-il en déversant une partie de son chakra dans toute la clairière. Bientôt, il pouvait ressentir tous les mouvements dans la zone, et savait où se trouvait sa cible actuellement. Mais, alors qu'il tournait la tête dans sa direction, il aperçut Juka mal en point. Ses jambes tremblotaient, et peinaient à soutenir le corps tout entier debout. Sans perdre un instant, il s'approcha d'elle, et lui demanda ce qu'il se passait. Ne voulant pas apparaître comme la demoiselle en détresse, la jeune kunoichi le rassura par un simple sourire, puis elle s'écarta de quelques pas, ne voulant pas l'affecter avec ses particules. Mais Thrys savait pertinemment que quelque chose clochait. L'ardeur belliqueuse de sa coéquipière avait fortement baissé, et cela ne présageait rien de bon du tout. Puis, tout à coup, à l'aide d'une technique similaire au déplacement instantané, Juka disparut, et vint se placer devant le déserteur, à une distance de quatre ou cinq mètres environ...
Son ennemi, encore perturbé par les phéromones qui se bousculaient en lui, restait immobile, et n'avait pas la force nécessaire pour bouger. La Konohajin profita de ce moment pour l'attaquer directement, et l'achever ! Composant quelques mudras, elle concentra le peu de forces de qui lui restait, et libéra toute son énergie :

« Raiton... Raikyuu no Tori … »

Soudainement, un phénix composé d'électricité se détacha de l'enveloppe charnelle de la jeune femme, et se dirigea droit sur sa cible, afin de le foudroyer ! Mais alors que Juka pensait son adversaire fait comme un rat, ce dernier parvint à se dégager, et à esquiver l'oiseau de foudre... du moins, en partie. Alors qu'il se déplaçait au ralenti pour ne pas se prendre la décharge électrique de plein fouet, il effectua quelques pas sur le côté, mais son bras droit reçut l'électrochoc...
Sentant ses force s'amenuiser, Juka posa son bâton sur le sol, et s'en servit comme d'un trépied, afin de ne pas s'effondrer... le déserteur se tenait le bras, mais étrangement, il esquissait un sourire sadique, comme s'il se réjouissait à l'avance de ce qu'il comptait faire. Son opposante n'était plus en état de combattre, et elle lui apparaissait comme une proie facile. L'aura de la jeune femme était agité, et son manteau violet ondulait frénétiquement. Le nukenin disparut une fois encore, se fondit dans le décor. Thrys s'attendait à cela, et parvenait néanmoins à suivre du regard sa cible. Essayant de rester le plus discret possible, il prenait soin de ne pas révéler son pouvoir immédiatement, et préférait le garder secret encore quelques minutes...

Mais sentant son coéquipier en danger, Juka, exténuée par cet affrontement, observait la scène de loin. Tout à coup, un nouveau bruit se fit entendre, et dans le dos du Sunajin, le déserteur réapparut, toujours à l'affût d'une ouverture pour asséner son coup bas ! La Konohajin, ne pouvant laisser une chose pareille arriver, réunit ses dernières forces, et utilisa une dernière fois la technique de téléportation, pour se placer entre le nukenin et le Kazekage. Utilisant son bâton comme d'un bouclier, elle para une dernière fois le sabre court, mais ne pouvait tenir longtemps ce poids qui l'écrasait. Voyant Juka s'interposer, le déserteur la repoussa violemment, et cette dernière tomba aux pieds du Sunajin... Thrys la regardait avec horreur, et ne pouvait la laisser dans un tel état, en plein milieu du champ de bataille. Il s'avança presque instantanément, katana dégainé, et barrant le passage. D'une voix grave et sérieuse, il lança alors à son adversaire :


« Désormais... c'est à moi que tu auras affaire ! »

Sans attendre de réponse, il asséna un violent coup sur le sabre de son opposant, puis un autre, les enchaîna tour à tour, repoussant ainsi le plus possible le déserteur. Ce dernier essayait tant bien que mal de tout parer, mais la vitesse de l'autre épéiste était plus importante. Ne pouvant risquer de se faire toucher, il recula, préférant revoir sa stratégie.

Thrys composa une série de mudras, puis aspira de l'air environnant, qu'il mêla à son chakra, à l'intérieur de ses poumons. Il recracha alors ce flux de vent sur son adversaire, telle une bourrasque :

« Fuuton ! Kami no Iki !! »

Le déserteur se masqua les yeux, voulant éviter de recevoir des particules de sable... Mais le souffle était plus puissant, et après quelques secondes de résistance, il ne put faire autrement que de reculer encore plus longtemps. Les arbres se penchaient sous les effets des forces de déplacement. La clairière était de nouveau vide, mais Thrys gardait son attention rivée sur les environs... Il s'approcha de la blessée, et la porta, afin de la mettre hors de danger. Il se dirigea prestement vers un groupement d'arbres, et l'y déposa délicatement... Elle semblait rongée par un mal inconnu, un mal invisible. Il la dévisagea quelques secondes, puis retourna au centre de ''l'arène'', déterminé à venger sa coéquipière. Le déserteur avait profité de ce temps pour de nouveau se fondre dans le décor, et essayer d'attaquer le Kazekage dans le dos. Ce dernier, immobile, surveillait les environs, jusqu'à ce qu'il se retourne vivement, et pare l'assaut du nukenin. Ce dernier ne s'attendait pas à cela, et força alors quelques secondes sur le manche de son sabre, afin de percer la défense adverse. Mais pas de chance, Thrys n'en était pas à son premier combat à l'épée ! Le fixant de ses yeux rouges sang, il esquissa un sourire amusé, et lui lança un bref « Montre-moi ta force ! ». Et le duel débuta. Les deux ninjas s'étaient repoussés, et tournaient autour d'un axe de symétrie central... Lames pointées vers le sol, ils attendaient chacun de leur côté que l'autre fasse le premier pas... ce que Thrys décida de faire. Il décida de se fendre sur l'adversaire, d'un pas vif il se rua vers lui, et en fin de course, leva rapidement son katana, afin de le découper verticalement de haut en bas. Le déserteur esquiva avec facilité l'assaut, et tenta une riposte agressive par un coup d'estoc. Le Sunajin fit un pas latéral à ce moment précis, et leva violemment sa lame, bloquant ainsi le coup adverse. Le combat n'était pas très palpitant, puisque chacun des deux hommes utilisaient des assauts plutôt basiques... jusqu'à ce que Thrys ne décide d'être sérieux. « Shunshin... » songea-t-il en concentrant du chakra dans la plante de ses pieds. Instantanément, il disparut du champ de vision du déserteur, qui le cherchait du regard.

« Derrière... »

Le nukenin, prenant ceci comme une réponse provocatrice, se retourna, tout en donnant un coup, afin de surprendre le Kazekage. Mais malheureusement, il brassa uniquement de l'air, et constata avec désarroi que personne ne se trouvait derrière lui.

« Par ici ! »

Décidément, Thrys jouait avec ses nerfs ! Il se retourna alors vivement une nouvelle fois, et s'attendait à frapper dans le vide... mais quel fut l'effet de surprise lorsqu'il sentit le choc des deux lames ? Le déserteur peinait à riposter, et sentait ses forces diminuait... Combattre deux adversaires simultanément le faisait faiblir ! Mais il n'avait pas dit son dernier mot ! Préférant agir de manière agressive, il sauta vers l'arrière, et rangea son tantô. Puis, il s'empressa d'effectuer quelques signes, et forma à l'aide de ses mains un cercle, qu'il dirigea directement vers le Kazekage.

« Raiton !! Daishinsho !! »

Tout à coup, un laser électrique jaillit de l'orifice formé par les mains, et fonça droit sur Thrys. Ce dernier fit une pirouette latérale, et évita la décharge électrique, qui carbonisa l'arbre situé derrière lui. Ne pouvant s'empêcher de lâcher un rire, le nukenin lança un nouvel éclair sur son opposant, qui esquiva une fois encore l'assaut. Il lui fallait l'empêcher de continuer cela ! Le Sunajin concentra une nouvelle fois du chakra dans ses pieds, et s'approcha alors de sa cible, afin de le déstabiliser. Il tenta de le fendre en deux, mais il parvint à reculer. « C'en est trop ! » ragea Thrys, qui ne pouvait supporter plus longtemps une telle savonnette ! Il rangea son katana dans son fourreau, et joignit les mains rapidement, avant de lancer :

« Fuuton !! Reppushou !! »

Tout à coup, une violente et puissante bourrasque de vent se forma à partir des mains du Kazekage, et se dispersa dans toute la zone, sous la forme d'un courant d'air extrêmement rapide ! Le vent se dirigea alors sur le nukenin, et le percuta fortement, ce qui l'envoya s'écraser sur un tronc d'arbre non loin. Entaillé et assommé, il glissa le long du bois, et atterrit sur le sol, sonné par ce qui venait de se passer. Le Kazekage tituba quelques secondes, s'apercevant qu'il venait d'utiliser beaucoup de chakra en un si court laps de temps. « Je vais en terminer ! » songea-t-il en approchant son pouce droit au niveau de ses lèvres.

Sans perdre un seul instant, il s'entailla assez fortement le doigt pour créer une plaie, et quelques secondes après, une goutte de sang s'écoula. Immédiatement après, il releva sa manche gauche, dévoilant ainsi plusieurs signes tatoués sur son bras. Ne laissant pas son adversaire se réveiller, il traça un trait rouge sur les kanjis, et entama une longue série de signes, qu'il s'empressa d'exécuter. L'incantation achevée, il écrasa violemment la main sur le sol, et cria :

« Kuchyose no Jutsu !! Ookami !! »

Un nuage de fumée l'enveloppa peu à peu, et à travers la brume, il vit le déserteur qui reprenait ses esprits. Après un sourire amusé, il lui annonça clairement, et sur un ton fatidique :

« Bienvenue en enfer... »

Une nouvelle créature apparut, et sa respiration résonnait aux oreilles des personnes présentes sur les lieux. Le brouillard se dissipa, dévoilant ainsi un loup noir, au regard jaune étincelant. Observant les environs, il se tourna vers son invocateur, et lui demanda d'une voix grave :

« Thrys... Chibi m'a dit que tu traquais un déserteur... ne peux-tu pas te débrouiller seul ? »

Le Sunajin lui répondit tout d'abord par un simple sourire, et ajouta immédiatement après :

« Allons, Fenrir... cela fait longtemps que tu ne t'es pas amusé, avoue-le ? »

Sans dire un mot de plus, le loup hocha la tête, et montra les crocs, se sentant d'attaque pour achever le déserteur.

La suite s'annonçait... endiablée !

A suivre ! ^_^
Hors-RPG : Alors, j'ai préféré arrêter là, sinon, j'en aurais trop dit, et tu ne pourras plus répondre !
Ce que tu peux dire, c'est que le loup sent la fiole de chakra, la récupère, et l'envoie dans le décor. Tes forces reviennent peu à peu, et tu peux continuer le combat. Je te laisse terminer le combat, tu peux utiliser la technique du loup, donnée avec sa fiche descriptive ! Wink

Techniques utilisées :
Spoiler:
 

- Nom : Fenrir
- Rang : S
- Apparence :
Spoiler:
 
- Affinité maîtrisée : Fuuton
- Technique :
Fuuton - Ookami no Iki
Le Souffle du Loup
Fenrir peut se déplacer très rapidement, plus précisément à la vitesse du vent, et attaquer rapidement ses adversaires, sans se faire repérer. De plus, maîtrisant l'affinité du Vent, grâce à cette technique, le loup
peut perturber les courants d'air, et provoquer des vents tranchants et tailladant sur son passage, pouvant entailler à plusieurs endroit une ou plusieurs cibles.
avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka} Dim 6 Nov 2011 - 19:25


Juka is back !







Se relever ... Elle devait se relever ! Elle, Juka Kiyomizu, ne pouvait se permettre de rester ainsi allongée ! Mais pourquoi, pourquoi son corps était si lourd ? Pourquoi elle avait l’impression que son énergie fut comme aspirée pendant qu’elle l’utilisait ? Son chakra n’y était presque plus, il descendit à vitesse folle pendant qu’elle combattait ... Qu’est-ce que cela voulait dire ?! Juka était fâchée contre elle même, ne comprenant pas ce qui aurait bien pu se passer. Son ego saignait, et son âme de guerrière lui criait de reprendre le combat ! Péniblement, grimaçant car ses membres lui faisaient étrangement mal, elle essaya de se relever, mais une grande silhouette barra sa route. La jeune femme leva ses yeux afin de regarder l’être qui s’est interposé. Thrys ... La konohajin, honteuse, détourna la tête, le Kazekage prit l’avantage de la protéger et prendre le relai ... Quelle honte, quel déshonneur ! Que pourrait-il bien penser d’elle à présent ?

« Désormais... c'est à moi que tu auras affaire ! » Prononça le sunajin d’une voix grave et imposante, s’adressant au déserteur.

Jusqu’au fond d’elle, Juka voulait s’excuser, sa fierté refusait qu’elle reste à terre ... Mais que pouvait-elle faire ? Juste ne pas entraver Thrys. Ce dernier d’ailleurs, la katana déjà dégainé, se jeta sur leur ennemi, lui offrant de violents coups contre le sabre du nunkenin, chose qu’il para alors que la Kazekage enchaîna sans attendre. L’opposant esquivait mais avec de plus en plus du mal, vu la vitesse et l’acharnement du collègue de la Kiyomizu. Le lâche recula, sentant fort probablement le danger, alors le sunajin en profita afin de composer quelques mudras, aspirant par la suite une grande massa d’air.

« Fuuton ! Kami no Iki !! »

L’ennemi cacha ses yeux à l’aide de ses bras, tandis que Thrys lui lança une bourrasque de vent mêlée au sable des environs. Le nunkenin résista mais disparut lorsque le sable est tombé. Le Kazekage en profitea afin de soulever Juka et se mit à la porter, afin de la mettre en dehors de leur cercle de combat. Ce à quoi la jeune femme répondit par un grognement, essayant de protester, mais elle n’avait pas assez de forces afin de faire quoi que ce soit. Non, elle ne voulait pas ! Elle voulait combattre à ses côtés ! Qu’elle était entêtée décidément ... Elle refusait de se montrer ainsi et se sentait honteuse, et surtout ne comprenait pas pourquoi elle était dans cet état. Finalement, Thrys la déposa près des arbres, et Juka essaya de se relever aussitôt, énervée, mais ses jambes tremblèrent et refusaient d’obéir. Pendant ce temps, le déserteur se fondit dans le décor, une fois de plus ... Avant d’apparaître dans le dos de sa future victime désirée, cherchant, de nouveau, à l’attaquer de dos. Juka essaya de prononcer, de l’avertir, mais son collègue n’en avait apparemment pas besoin, il se retourna afin de parer l’attaque. Un jeu de force fit place alors, tandis que l’ennemi essayait de briser la défense. Thrys tenait bon et lui lança même un ‘’ Montres-moi ta force ! ‘’, avant qu’ils ne se repoussent, s’observant chacun de leur côté ... Ils tournaient, ne se lâchant pas des yeux, jusqu’à ce que le sunajin fit le premier pas, cherchant à le trancher en deux, mais sa victime esquiva, ripostant par la suite, ce à quoi le Kazekage bloqua avec sa lame, et disparut soudainement du champ de vision des deux êtres ... Jusqu’à ce qu’on entendit un sifflement résonner. ‘’ Derrière ... ‘’, et l’ex konohajin se retourna afin d’attaquer ... Personne.

‘’ Par ici ! ‘’ Fit de nouveau la voix que Juka reconnaissait.

Le déserteur se retourna et fut obligé de bloquer l’attaque de Thrys, qui fut vraisemblablement une surprise pour lui, chose qui fonctionna bien car ses bras se mirent à trembler, lassé de combattre ces deux ninjas. Alors, il sauta en arrière et composa plusieurs mudras en formant ensuite un cercle.

« Raiton !! Daishinsho !! »

Juka connaissait ce jutsu, il venait de son répertoire également. Mais il était inutile d’essayer de prévenir Thrys, car premièrement – elle n’avait pas assez de forces afin d’élever sa voix, et deuxièmement – son collège fit une pirouette et l’esquiva aisément, tandis que l’arbre se trouvant derrière lui fut touché. Le nunkenin se mit à rire, tout en répétant son attaque, ce à quoi, le sunajin répondit en arrivant rapidement vers lui, essayant de le trancher, mais rata son coup. Finalement, il rangea son katana et joignit ses mains.

« Fuuton !! Reppushou !! »

Une bourrasque de vent prit forme, beaucoup plus violente, des mains du jeune homme, prenant place dans toute la clairière, chose qui toucha leur adversaire, qui fut projeté en arrière avant de terminer sa course contre un arbre, tandis que son corps glissa misérablement jusqu’au sol. Il semblait assomé. Thrys profitea de ce moment de répit afin de se mordre le pouce et frapper sa paume sur le sol.

« Kuchyose no Jutsu !! Ookami !! »

Une fumée épaisse apparut, tandis que le déserteur reprit connaissance. Ce à quoi Thrys l’accueilla avec un sombre ‘’ Bienvenue en enfer ... ‘’. La fumée se dissipa afin de faire place au Kazekage, qui n’était plus seul, cette fois-ci. Un loup noir l’accompagnait, qui se tourna vers son maître, lui adressant parole d’une voix grave.

« Thrys... Chibi m'a dit que tu traquais un déserteur... ne peux-tu pas te débrouiller seul ? »

Juka essaya d’observer la scène, mais sa vue était brouillée, sa tête avait du mal à rester debout. Cependant, elle reconnut la voix de Thrys qui prit parole.

« Allons, Fenrir... cela fait longtemps que tu ne t'es pas amusé, avoue-le ? »

La silhouette noire que la Kiyomizu pouvait apercevoir fit un hochement de tête et se mit à grogner ... Juka fit également un grognement, mais pour une toute autre raison – Elle essayait de se redresser et était agacée par sa situation. De plus, les choses ne s’arrangeaient pas ... Elle sentit sa respiration devenir de plus en plus irrégulière et faible, elle avait du mal à se contrôler ... Bon sang, que c’était humiliant ! Mais en dehors de son ego surdimmensionné qui saignait, elle était de plus en plus en danger ... Son énergie descendait dangereusement et elle ne savait pourquoi. Mais elle sentait ses forces ... L’abandonner. Jusqu’à ce qu’elle ferma les yeux, ne supportant plus le poids insupportable de ses paupières.

Juka sentit un souffle chaud près d’elle, mais elle ne pouvait qu’entrouvrir un oeil afin de voir une silhouette noire tout près. Qui était-ce ? Elle ne savait rien. Elle essaya cependant de lever le bras afin d’essayer de reconnaître la personne par le toucher, mais ce dernier se pencha jusqu’à sa poitrine afin de saisir quelque chose ... Elle sentit la chaînette du pendentif mystérieux se rompre derrière sa nuque tandis que la chose devant elle fit un mouvement de tête soudain. La jeune femme regagna sa vue exceptionnelle rapidement et reconnut un loup, la fixant de ses yeux jaunes. Ou était-elle déjà ... ? Ses forces reprirent gentiment, et elle sentait une légèreté dans son corps, comparé à tout à l’heure. Elle cligna des yeux, la lumière éclairant la clairière la surprit.

‘’ Que ... ‘’ Prononça-elle, mais fut coupée par le loup qui prit parole.

‘’ Ah ... Cette fiole. Elle aspirait votre chakra. Qu’est-ce qui vous a pris de la mettre autour de votre cou aussi ... ‘’

La descendante de Narcisse secoua sa tête, un peu perdue, puis se souvint où elle se trouvait et de la situation du moment ... Ni d’une ni de deux elle se releva mais tituba – ses forces ne sont pas revenues entièrement. L’animal se mit à côté, grognant qu’il faudrait faire attention, mais Juka eut un petit sourire en coin, reprenant son bâton en main. C’était donc cette fiole qui prenait son énergie ... Maintenant qu’elle ne l’a plus elle comptait bien se venger !
Inspirant un grand coup, elle fit le vide en elle afin de se calmer et sentir son chakra revenir, ce qui lui provoqua un frisson fort agréable. Que c’était bon de retrouver toute son énergie ! Ses sourcils se froncèrent, tandis que ses lèvres soutenaient ce sourire narquois, et sortit trois kunaïs. Elle allait commencer doucement, ses forces revenaient à peine ... Concentrant son chakra dans ses armes, elles se mirent à briller et à lancer des éclairs de plus en plus imposants – Juka a insufflé son Raïton dedans. Ni d’une ni de deux, elle les lança afin de jouer avec la peur du déserteur, elle n’a pas apprécié ce piège.
Le kunaï se planta dans l’arbre où se trouvait le nunkenin. D’une visée parfaite, d’une précision époustouflante. Deux des kunaïs se sont à côté du cou de leur adversaire – l’un à gauche l’autre à droite, frôlant tout juste la peau, et le troisième planta juste à à peine deux centimètres du haut de son crâne. Chose qui fit sursauter l’adversaire, qui se réveillait à peine. Le précision, la force, et l’affinité ont aidé la jeune femme afin de les enfoncer profondément dans le bois, alors qu’ils s’apprêtaient à le traverser, si elle aurait mis un peu plus de forces.

‘’ Vous allez payer pour ce pendentif ♥ ‘’ Fit la Kiyomizu d’une voix mielleuse et taquine. Son sourire éclatant était toujours présent, probablement afin de cacher son ego qui saignait.

Le déserteur s’énerva et poussa un juron avant de se remettre sur ses pieds, tandis que Juka fit un élégant saut afin d’attérir devant le Kazekage. Il était temps ... De s’amuser ! Leur adversaire fixa la jeune femme, visiblement agacé, perturbé, et se fondit dans le décor, encore une fois. Il devait commencer à fatiguer, celui-là ... Puis réapparut en face de la Kiyomizu, cherchant à l’attaquer brutalement, ce à quoi celle-là a paré, puis, profitant de cet échange de forces, ses yeux lancèrent des éclairs tandis que son sourire était toujours aussi moqueur.

‘’ Fufu ... Tu as l’air d’oublier que cela ne marche pas avec nous. ‘’ Souffla-elle, narquoise, avant de le repousser violemment.

Et après ceci, Juka, rancunière, s’acharna sur lui, assaillant maints coups de bâtons que l’ennemi pouvait que parer avec de plus en plus de difficultés. Ses coups débordaient d’élégance et de grâce, tournoyant de temps en temps sur elle-même, preuve que son énergie envieuse reprenait peu à peu le dessus, et réussit à le repousser une fois de plus, tandis que l’ennemi s’épuisait, et elle finit par le désarmer d’un coup décisif et profitea afin de lui donner un violent coup à l’abdomen, ce qui le projeta en arrière de plusieurs mètrs, coupant littéralement son souffle.
La Kiyomizu passa sa main dans ses cheveux afin de les lancer en arrière et sourit de nouveau, présentant son bâton, avant de reculer vivement, appuyant son dos contre celui de Thrys.

‘’ Pardonnez-moi pour tout à l’heure, Kazekage-sama. ‘’ Souffla-elle, son ton traduisait la honte qu’elle éprouvait face à cette faiblesse qu’elle a subi. ‘’ Mais maintenant, je suis là. Ne me voyez pas comme un handicap, car c’est loin d’être mon cas. ‘’

Elle grimaça cependant, ces faiblesses lui ont donné un arrière goût quelque peu amer ... Elle devait éviter d’utiliser l’Eclosion de Narcisse si elle ne voulait pas subir les conséquences ... Malgré son état qui s’est amélioré, elle se contrôlait afin de ne pas tituber, se stimulant régulièrement. Sa technique, qui demande constamment du chakra, n’était pas une chose à utiliser après l’état qu’elle a subi.

‘’ Bien. C’est l’heure ... D’en finir ! ‘’ Fit-elle d’un ton joyeux.

Le loup les a rejoint, grognant légèrement, prêt à l’assault.





Spoiler:
 
 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 23
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka} Jeu 22 Déc 2011 - 23:53

Les choses n'allaient pas tarder à devenir intéressante. Ce petit affrontement n'était qu'un avant-goût de ce qui allait se passer ! Bien que notre Kazekage n'avait plus autant de chakra qu'auparavant, il lui restait assez d'énergie pour lancer une ultime attaque, et mettre hors-jeu ce déserteur... du moins, assez hors-jeu pour laisser à la Kiyomizu le soin de l'éliminer. Enfin, tout dépendait après des ordres reçus de la part de son supérieur hiérarchique, après tout, Fujita avait peut-être spécifié qu'il fallait garder le nukenin en vie... chose que Thrys n'aurait jamais laissé passé ! Non, il aurait prit un malin plaisir à châtier lui-même ce traître, il aurait pour une fois laissé son côté sadique prendre le dessus, et faire justice lui-même ! Mais non... malheureusement pour lui, impossible de s'en débarrasser ainsi, sans avoir l'accord de sa coéquipière. Mais cette dernière n'était pas encore en état de choisir... si bien que notre Sunajin se voyait déjà comme celui qui aurait éliminé le déserteur du Village caché de la Feuille. Cependant, il lui fallait conserver son calme. Son statut de Kazekage ne lui conférait pas les droits de vie et de mort sur n'importe qui.

Après avoir invoqué Fenrir, ce dernier lâcha un grognement, comme quoi il se sentait prêt à combattre. « A la bonne heure ! » songea notre jeune Kage, qui fixait son adversaire avant de repartir à l'assaut. Alors qu'il pensait que le loup allait lui foncer dessus, ce dernier tourna vivement la tête, dévisagea la kunoichi à terre, puis s'approcha d'elle, avant de l'examiner. Elle lui apparaissait si affaiblie, rongée par un mal inconnu. Mais fort heureusement pour Juka, Fenrir avait un odorat plutôt délicat, et pouvait, en plus de suivre une piste grâce à l'odeur d'une cible, déceler son chakra, et le retrouver ! Voyant la pauvre ninja se vider de son énergie vitale, l'animal chercha alors du mieux qu'il put la raison de ce poison, jusqu'à ce qu'il tombe sur l'étrange pendentif, toujours accroché autour du cou de la descendante de Narcisse. Soudainement, le loup attrapa le pendentif, et serra dans sa gueule la chaîne, afin de la briser. D'un geste vif de la tête, il fit voler en éclats le collier, dont les parties métalliques qui servaient d'attache se rompirent comme du verre. La jeune ninja, encore à terre, sentit quelque chose se casser derrière sa nuque, puis tout à coup, sa teinte redevint à peu près semblable à celle d'un bien portant. Son énergie lui revenait peu à peu, si bien qu'elle parvint à se redresser, et à se tenir debout. Ce à quoi Fenrir lança un grognement d'avertissement, afin de prévenir son interlocutrice qu'il ne fallait pas essayer de faire des miracles ! Elle était encore faible, et ne devait en aucun cas forcer davantage, sinon, cela lui risquait d'être fatal. Le pendentif lui avait drainée pas mal d'énergie, et il lui faudrait un temps de récupération, le temps que son corps reconstitue un maximum de son potentiel. Commençons pas après pas, voulez-vous. Tranquillement, Juka fouilla ses sacoches qui contenaient les outils d'un parfait ninja, puis dégaina plusieurs kunaïs. Simple, mais ils étaient assez souvent très utiles lors des combats. Ne voulant pas tomber dans la banalité, la jeune kunoichi usa de ses quelques forces pour faire circuler à l'intérieur du métal du chakra... du moins, c'était ce que notre Kazekage en conclut, en voyant la lame scintillait comme un soleil ! Puis d'un geste très vif, elle fit glisser les projectiles entre ses doigts, avant de les envoyer droit devant elle. L'arme fendit l'air, et en une fraction de seconde, la première vint se ficher dans l'arbre où se tenait le déserteur, à un cheveu de son crâne. Les deux autres se plantèrent juste à côté de lui, détourant son cou d'une façon incroyablement précise : un à gauche, et l'autre à droite. L'homme sursauta en voyant les trois projectiles qui l'entouraient, et jeta un regard à la jeune Konohajin. Cette dernière le fixait, et lui adressait un sourire éclatant, bien que Thrys se doutait qu'il cachait autre chose. D'une voix joueuse, elle lui lança :

« Vous allez payer pour ce pendentif ♥ »

N'appréciant pas se retournement de situation, le déserteur grommela, et se releva péniblement, tandis que Juka s'empressa de rejoindre son coéquipier. Le traqué fixa une nouvelle fois la jeune femme, puis voulut essayer une nouvelle fois de se fondre dans le décor. Thrys resta immobile, n'étant plus impressionné par la prestation de son adversaire, étant donné que cela faisait longtemps qu'il essayait de les avoir avec cette technique.

Soudainement, il réapparut juste devant la Kiyomizu, qui sans faire énormément d'efforts, para l'attaque à l'aide de son bâton. D'une voix moqueuse et provocatrice, la ninja lança alors, tout en hochant la tête de gauche à droite :

« Fufu ... Tu as l’air d’oublier que cela ne marche pas avec nous. »

Ne lui laissant aucune seconde de répit, Juka déversa sa colère sur l'opposant, et lui asséna une multitude de coups. Le déserteur parvenait à esquiver les attaques, mais peu à peu, la difficulté devenait plus importante, et la fatigue se faisait également ressentir. Puis tout à coup, une botte secrète permit à la descendante de Narcisse de désarmer son adversaire, et de le projeter quelques mètres plus loin grâce à un violent coup dans l'abdomen. Thrys, derrière les deux combattants, imaginait la suite de la bataille, et cherchait une technique pour en finir une bonne fois pour toutes. Son énergie s'amenuisait elle aussi, voilà une bonne demi-heure qu'ils s'affrontaient, et ses réserves de chakra diminuaient lentement. Juka, fière de montrer enfin son véritable potentiel, passa tranquillement sa main dans sa chevelure, puis se recula, retrouvant ainsi son compagnon d'arme.

« Pardonnez-moi pour tout à l’heure, Kazekage-sama. Mais maintenant, je suis là. Ne me voyez pas comme un handicap, car c’est loin d’être mon cas. »

Thrys resta concentré sur le combat, et ses yeux scrutaient attentivement le déserteur. Mais avant de continuer les hostilités, il prit néanmoins le temps de répondre à cela :

« Inutile de te justifier, cela n'est pas de ta faute. Oublions ce petit incident, et finissons-en avec cet homme ! »

Cet affrontement ne devait pas s'éterniser. Le soleil suivait son trajet céleste depuis longtemps déjà, et bientôt, il disparaîtra derrière l'horizon... et la nuit n'était pas très calme dans cette jungle. Fenrir s'approcha des deux ninjas, puis lâcha un grognement, voulant faire comprendre à ses interlocuteurs qu'il était prêt à continuer les hostilités. Il tourna la tête vers son invocateur, qui observait attentivement le déserteur, bien mal en point après son échange de coups avec la Kiyomizu. Le loup l'interpella, lui demandant ce qu'il comptait faire à présent. Ce à quoi Thrys ajouta, clairement :

« Lève autour du déserteur une enveloppe de vent, afin de lui couper toute retraite... je vais l'achever, une fois qu'il sera pris au piège ! »

Sans dire un mot de plus, Fenrir hocha la tête, puis fit affluer tout son chakra dans ses pattes et ses griffes. Prenant son élan, il se propulsa auprès du nukenin, encore accroupi, sonné par l'attaque, puis il se mit à courir autour de lui à une vitesse phénoménale. Bientôt, l'apparence animale du loup s'estompa, et une violente bourrasque se leva, formant ainsi un véritable typhon autour de la cible des deux ninjas. « Bien... il ne peut plus s'en sortir à présent... » songea notre Kazekage, en inspirant une grande quantité d'air, et en effectuant une brève série de signes. Le déserteur, qui reprenait peu à peu ses esprits, avait l'impression de voir flou. Il se leva alors du mieux qu'il put, et fit quelques pas en avant, quand soudain, ses jambes se retrouvèrent couvertes de plusieurs entailles, qui le firent légèrement saigner. Par réflexe, il recula rapidement, ne voulant pas souffrir davantage, quand il comprit enfin qu'il ne pouvait pas faire un mouvement sans finir transformé en rondelles. Le vent l'empêchait de bouger, et le confinait au centre de l'aire de combat, vulnérable. Thrys, ayant terminé son incantation, bomba le torse, mêlant ainsi son chakra à l'air emmagasiné dans ses poumons, puis recracha une flaupée de sphères composée de vent, qui filèrent droit sur le nukenin. Les boules formées n'étaient pas très dangereuses, sauf si bien évidemment la cible les recevait de plein fouet. Le déserteur sentit la première attaque lui traverser l'épaule droite, qui se retrouva perforée ! Bientôt, il ne put plus bouger son bras droit, rendu inerte par l'attaque. Immédiatement après l'assaut, il attrapa son épaule droite, la serra, et constata avec désarroi qu'il ne sentait plus rien. Plus une douleur... mais ce n'était pas terminé ! Une nouvelle sphère vint percer son épaule gauche, neutralisant ainsi tout son bras gauche. Et deux autres, dirigées sur ses jambes, et qui le firent trébucher violemment sur le sol. Le pauvre homme gisait à terre, handicapé à vie. Thrys aurait bien apprécié se débarrasser de lui, mais Juka avait peut-être pour mission de le ramener à Konoha, afin qu'il y soit jugé. En pensant à cela, il cessa immédiatement l'attaque, et demanda à son invocation de dissiper l'enveloppe venteuse. Fenrir s'exécuta, fit une moue perplexe, puis disparut dans un nuage de fumée, ayant compris qu'il n'avait plus rien à faire ici. Sans attendre de remerciements de la part de son ami, il laissa le déserteur à l'agonie.

Ce dernier, accroupi, peinait à respirer, sentant son souffle diminuer. Thrys, qui venait d'exécuter la dernière technique pour en finir avec cet homme, referma le col de son manteau, masquant le bas de son visage aux yeux du monde, puis croisa les bras, avant de se tourner vers sa coéquipière. Lentement, il ferma les paupières, prit quelques secondes pour réfléchir, puis annonça d'une voix calme et posée :

« Sa vie t'appartient à présent... »

Sur ces mots, il fit quelques pas en avant, et laissa ainsi le champ libre à son interlocutrice.
Le combat était terminé... à présent... l'avenir de ce nukenin était entre les mains de Juka Kiyomizu.

{Hors-RPG : Voilà, désolé, c'est un peu mal écrit, du moins, c'est mon impression, mais je n'avais pas d'idée concernant l'achèvement de notre mission. Tu peux donc poster le dernier message pour clore notre quête ! ^_^

Technique utilisée :

Spoiler:
 
}
avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka} Mar 27 Déc 2011 - 17:42


La fin de sa liberté







Le jeune Kazekage ne se retourna pas vers Juka, continuant de scruter leur adversaire, mais la jeune femme comprit que ce message fut passé, d’autant plus avec sa réponse. Cela la rassura et la mit d’avantage à son aise, et il avait raison ... Ils devaient en finir avec l’ennemi. A ces mots, Juka banda tout naturellement ses muscles, étant de profil face au déserteur, le scrutant de son regard narquois, le sourire en coin qui décorait le tout, parfait afin de déstabiliser. Elle serra cependant les dents, refusant de montrer une quelleconque faiblesse, car malgré qu’elle a bien récupéré, sauvée par le loup de Thrys, elle n’était pas encore rétablie et si elle ne se concentrerait pas, elle titubera facilement, elle a usé trop de forces juste après en combattant, mais qu’importe pour elle ! La Kiyomizu était persuadée qu’elle gérait parfaitement la situation. Ce n’est pas cette petite fatigue et ce léger tournis qui lui fera quoi que ce soit ! Se concentrant d’avantage afin de cacher ses phéromones au maximum, ses yeux se plissèrent, observant leur proie, tel un lynx cherchant à obtenir ce qu’il souhaite.
Le loup demanda à son invocateur ce qu’il compte faire, ce à quoi il répondit qu’il va falloir qu’il lève le vent, afin d’éviter qu’il fuit, et le Kazekage s’arrangera afin de l’achever. Cela allait être rapide, leur ennemi se fatiguait ... Le soleil commençait à se coucher, il serait préférable de ne pas s’éterniser parmi toute cette verdure ... Un simple piège bien que Juka ne doutait pas de son efficacité, surtout vu l’état du nunkenin ... L’animal ne fit qu’hocher la tête avant de prendre de l’élan et s’attaquer à l’ennemi, avant de disparaître, laissant naître une bourrasque qui encercla l’homme. Tandis que Thrys en profitea afin d’inspirer une certaine quantité d'air, le déserteur se releva tant bien que mal, et des entailles apparurent sur ses jambes. Il pouvait rien faire, plus rien ... Le Kazekage recracha plusieurs sphères de vent, cherchant à nuire une fois de plus à leur adversaire. C’en était fini pour lui !
D’une précision parfaite, le sunajin immobilisa les membres du nunkenin, l’empêchant de bouger, il ne pouvait plus rien faire ... Il s’effondra alors, touché, mal en point.

Juka observait la scène, le sourire aux lèvres, empêchant ses jambes ne serait-ce que trembloter. ça, c’est la force d’un Kazekage ... Efficace. En tout cas c’est bien avec ce genre de gaillards qu’on se sent en sécurité. Bien que, Juka dans sa fierté mal placée, sera la dernière à en demander, voyons ! Le jeune homme en question arrêta son assault avant de demander à son invocation de prendre congé. Juka regarda un peu partout, entre Thrys et le déserteur en particulier. Voilà, c’était fini, l’homme était mal en point et ne pouvait plus rien faire. A la merci de ces deux ninjas, il ne faisait que d’haleter faiblement, sentant sa faiblesse face à ses deux adversaires. Le Kazekage croisa les bras avant de se retourner vers la Kiyomizu, et prit quelques secondes avant de parler.

« Sa vie t'appartient à présent... »

Suite à cela, il s’écarta, laissant le champ libre à Juka. La descendante de Narcisse regarda Thrys longuement, avant de se tourner vers le déserteur. Son expression devint totalement neutre et après quelques hésitations, elle se mit à s’avancer d’un pas lent mais assuré vers l’agonisé, avant d’arrêter ses pas devant l’homme. Ce dernier leva péniblement sa tête, regardant la Konohajin. On ne saurait ce qu’il exprimait à ce moment, si c’était une demande de salvation ou un regard comme cherchant à la tuer avec ses yeux. La jeune femme soupira et, croyant qu’elle prenait une once de pitié, prit le menton du déserteur au creux de sa paume, afin de le regarder longuement. Eprouverait-elle de la pitié ? Déciderait-elle de le sauver ? On aurait bien pu croire, mais c’était loin d’être le cas. De par son visage angélique exprimant la perfection, elle transpirait l’innocence si candide mais était une ninja digne de ce nom. D’un coup brutal, elle éjecta l’agonisé contre l’arbre se trouvant juste derrière lui et plaqua le dos contre, appuyant la glotte à l’aide de son bâton. Le nunkenin se mit à gémir de douleur tandis que les yeux de Juka lançaient des éclairs effrayants. Elle était ... Très rancunière, et n’a pas digéré l’histoire du pendentif, et l’idée que cet homme venait de son pays la débectait encore plus. D’un geste gracieux et rapide, elle joigna sa deuxième paume à son arme et le fit glisser, avant de faire apparaître une lame brillante et très aiguisée au bout. Dans un dernier sourire narquois, la Kiyomizu plissa les yeux, et ainsi elle mettait en valeur son appartenance.

‘’ So ... No ... ‘’ Murmura le déserteur, dans l’effroi.

En effet, la froideur que dégageait soudainement la jeune femme faisait clairement penser à son paternel, ce célèbre ninja redoutable comme connu pour être cruel. Ainsi, on pouvait facilement confondre, mais apparemment il comprit enfin qui était devant lui. Rapide, efficace, Juka planta d’un seul coup son arme dans le coeur de cet homme, qui fit un dernier soupir avant de s’effondrer, et la jeune femme le relâcha aussitôt, laissant le corps mort glisser jusqu’au sol. Une chose de faite. De toutes manières si elle l’aurait emmené à Konoha, il aurait subi la même sentence, sûrement. Malgré la bonté de leur Rokudaime, il y a des choses qui ne passent pas.
Après avoir regardé d’un calme effroyable le corps, Juka haussa les épaules et se tourna vers Thrys, lui offrant un sourire radieux et des plus innocents. Qui aurait cru qu’elle manquerait de pitié ainsi, qu’elle tâcherait ses mains de sang depuis voilà un bon moment. La Kiyomizu revint sur ses pas, vers le Kazekage, reprenant son air attendrissant comme elle a l’habitude d’exhiber. Sortant un tissu fin afin de nettoyer le sang impur, elle nettoya sa lame avant de remettre à sa place et son arme redevint un bâton des plus décoratifs.

‘’ Voilà une bonne chose de faite ! Si je l’aurais emmené à Konoha, la sentence aurait été la même je suppose, vu tout ce qu’il a commis. ‘’ Elle finit par faire une élégante courbette devant son collègue avant de se relever et le regarder. ‘’ Ce fut un plaisir de collaborer avec vous, Kazekage-sama. Encore merci de nous avoir averti. Et ... ‘’

Sa faiblesse reprit le dessus, ses genoux tremblèrent et elle ne manqua de tomber, mais se rattrappa à l’aide de son bâton. Elle n’a pas totalement récupéré suite à cette fiole ... Lâchant un rapide souffle comme pour s’encourager, elle se releva aussitôt, quelque peu honteuse, n’ayant pas perdu son sourire.

‘’ Euh ... Si je pourrais prendre un soir de repos dans votre village, cela ne serait pas de refus ! Hahah ... ‘’

Il était temps d’y aller. Fort heureusement, Thrys était là afin de la guider jusqu’à la sortie et le village, sinon la pauvre s’y serait perdue depuis le début. La mission ... Fut accomplie.



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka}


Un déserteur de Konoha qui visite le Pays du Vent {Mission de rang A / PV : Juka}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cimetière de Konoha
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Vent ~ Kaze no Kuni ~ :: Pays du Vent :: Grand désert :: Oasis du Désert-