Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Un art oublié depuis des siècles...

InvitéInvité
MessageSujet: Un art oublié depuis des siècles... Lun 22 Aoû 2011 - 12:56


    Nous sommes en voie de disparition...

    Nous sommes en plein été et comme chaque année sur le désert de Suna prône un astre divin connu sous le nom de soleil. A cette heure, il tape si fort que même les marchands ferment pour le début de l’après-midi en attendant que la lourdeur des lieux se réduit en masse. Pour beaucoup de personnes vivant ici, au fin fond du désert du pays du Vent, le soleil pouvait être plus qu'assommant. Mais parmi es êtres, certains parviennent à supporter l'astre. C'est le cas d'une jeune femme qui porte une chevelure aussi orange que le sable du désert. Finalement, il est possible qu'elle se sent à sa place ici avec le sable. Depuis le changement de pouvoir, elle était resté au village. Non pas par envie mais plutôt parce qu'elle était rattaché à la sécurité du village. La seule fois où elle a pu sortir c'était pour une mission exceptionnelle qu'elle avait du faire seule vu que ses compagnons étaient déjà de sortie. Autant dire que ce qu'elle a vu là-bas n'était pas beau à voir.

    Marchant dans les rues de Suna, elle ne regardait pas où elle allait vu qu'elle avait la tête plongé dans le livre de Jiraya « Le paradis du Batifolage ». Elle se trimballe toujours avec au moins un de ces livres dans la poche afin de pouvoir se détendre même en mission. De plus , comme elle sait que'elle ne trouvera jamais l'amour, elle se cache derrière des livres pornographiques. Cela peut en amuser certains mais pour d'autres, c'est une catastrophe et beaucoup de personnes estiment qu'en tant que ninja, elle ne devrait pas lire de tels livres. Mais elle pense qu'elle est libre de lire ce qu'elle veut, elle est majeure et vacinée et qu'ils ne sont personne pour lui dicter sa façon de se conduire. Elle ait son travail et après on ne vient pas l'embêter. Mais lorsqu'elle se promène dans les rues, elle n'est pas en service. D'ailleurs, elle était sorti car elle doit aller faire des achats pour remplir son matériel. Ichinaru n'a plus d'armes alors aut bien qu'elle ai passer commande auprès du magasin d'arme le plus proche.

    Lisant un passage relativement drôle, elle garde sa tête dissimulé derrière le livre vert et rouge alors qu'elle se met à rire. Elle connait ce passage par coeur mais à chaque fois, elle ne peut pas s'empêcher de rire. Il faut dire que c'est sacrément drôle. Faudra qu'elle le raconte à ses pervers de collègues histoire de voir leur réaction. Mais bien entendu, il faut connaître les livres et malheureusement, peu les connaissent. Par contre, elle sait qu'un certain Kakashi Hatake, ninja de Konoha, les lit aussi. Peut-être qu'un jour leurs chemins se croiseront. Mais en attendant, elle avait quelque chose à faire et elle ne peut pas y déroger car elle peut repartir en mission n'importe quand. Pour son plus démalheur. Hime aime bien aller en mission mais elle aime aussi beaucoup être dans le calme par moment. Et bien, c'est comme ça qu'on pourrait la désigner actuellement. Alors qu'elle tourne sur sa gauche, elle ne fait pas attention et elle percute quelqu'un. Levant le nez de son livre, elle le range dans sa pochette avant de prendre la parole.

    « - Ohhhhhhhhhhhhh Gomen nasaï...Je vous demande pardon. Vous allez bien ? »

    Elle observe la personne qu'elle a percuté avec géne. Elle était vraiment génée de l'avoir bousculée et de ne pas avoir regarder où elle marchait. Et bien, au moins, cela lui servira de leçon pour la prochaine fois. Se mettant à genou à ses côtés, elle aide la personne à se relever. La jeune femme lança tomber son immense parchemin où figurait ses marionnettes. Après avoir relever la personne, elle marche pour récupérer son parchemin et elle le place à sa place, c'est à dire dans son dos, le long de sa ceinture à la taille. Le parchemin est plus largue qu'elle et il dépasse de quinze centimètres à droite et vingt centimètres à gauche. Montrant un sourire, elle se rapproche de la personne et elle prend sa voix naturellement cristalline pour reprendre la parole.

    « - J'espère que je ne vous ai pas fait mal... »




InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un art oublié depuis des siècles... Mar 23 Aoû 2011 - 11:44

Du soleil, encore du soleil, toujours du soleil. Obake donnerait tout pour un jour de pluie. Mais la pluie c'est presque inconnue dans un village comme Suna, où les fortes chaleurs ne provoquent même pas un seul orage. Le genin guettait le moindre nuage grisonnant à l'horizon, une cigarette à la bouche, appuyé sur l'armature en fer de son balcon. Aujourd'hui, comme d'habitude, les marchands remballaient leurs objets en tout genre quand le soleil atteignait son zénith, une pause pour ces braves gens qui combattent la chaleur pour quelques sous. Cigarette après cigarette, le jeune genin vînt à finir son paquet, il rendra dans la pièce fraîche mais poussiéreuse où il demeurait et pris le reste de monnaie posé sur une table, c'était là les derniers sous de la mission qu'il avait accomplie avec le kazekage.

*Nourriture ou clope.. Vivre ou mourir, il faut choisir.. Allez je mangerais pas aujourd'hui!*

Le métier de ninja, en début de carrière, est plutôt difficile financièrement. Mais sa propre blague lui avait fait plissé les yeux et lui avait dessiné un grand sourire sur son visage. Il sortit du bâtiment et courra droit vers le vendeur de cigarettes.

*Quoi?! Plus que ça?!*

Il ne restait plus que des cigarettes au paquet noir, d'une marque pas très terrible. Mais cela ne découragea pas le garçon a en acheter une cartouche avec ses derniers sous. Alors qu'il rentrait chez lui fixant le malheureux paquet qu'il avait ouvert pour fumer, une personne le bouscula, il tomba net sur le sol. Relevant la tête, et ses beaux cheveux brillants au soleil, il découvert que c'était une jeune femme qui l'avait bousculé.

- Ohhhhhhhhhhhhh Gomen nasaï...Je vous demande pardon. Vous allez bien ?

Obake resta bouche bée devant la belle silhouette et le beau visage de son oratrice. Celle-ci en avait fait tomber un rouleau au sol, elle alla le chercher car celui-ci avait volé un peu plus loin puis elle revînt, remettant en place le fameux rouleaux à son emplacement c'est à dire dans le dos de la jeune femme, dépassant légèrement des deux côtés. Le genin, encore au sol, n'en cru pas ses yeux, d'ailleurs ses yeux il les avait grand ouvert ainsi que sa fine bouche.

*Une marionnettiste...*

- J'espère que je ne vous ai pas fait mal...

Le genin se releva, tapotant sur ses genoux et ses cuisses pour enlever la poussière du sol qui avait marqué ses vêtements. Puis il reprit.

- Non, ne vous inquiétez pas... Dîtes ce rouleau... Vous êtes...*

InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un art oublié depuis des siècles... Mar 23 Aoû 2011 - 17:07


    Marionnettiste ?

    De toute façon, le soleil dure toute l'année ici à Suna. La jeune femme avec les cheveux couleur flamme imparfaite aide la personne qu'elle a percutée sans le vouloir. Mais ce n'est pas la première et ce ne sera pas la dernière fois en tout cas. Après avoir percuté le jeune homme, elle avait le sourire car finalement, elle se disait qu'elle n'est pas la seule à sortir malgré la chaleur qu'il fait alors que le soleil n'est pas encore à son zénith. Et oui, pour les malheureux vivants ici, le soleil est un adversaire qu'il faut combattre tous les jours et sans relâche sinon il a la victoire sur nos vies. Mais nous survivons dans ce décor de mort qu'est les dunes et le sable qui composent quatre-vingt dix pour-cent de ce pays. Mais heureusement qu'il n'est pas reculé et qu'il est en contact avec les autres pays sinon ce serait la mort pour tous.

    Elle pose ses yeux verts sur la personne qu'elle avait percuté et elle montre un sourire. Il s'agissait d'un garçon qui semblait bien jeune et qui avait dans les mains un paquet de cigarette. Elle arque un sourcil car autant dire qu'elle était surprise de voir un gamin avec un paquet de cigarette dans les mains. C'est surprenant de voir que si jeune, cela fume déjà.

    ** Déjà ? à son âge ? **

    Seulement, elle ne dit rien de plus car elle n'est pas sa mère et elle n'est pas là pour lu dire ce qu'il doit faire. Il est assez grand pour prendre ses propres décisions. Après quoi, elle ramasse son gros parchemin contenant les sceaux pour ses trois marionnettes. Oui, elle est bien marionnettiste et elle sait où est sa place dans ce village. Ayant appris auprès de la défunte Chiyo-sama, elle n'a rien oublié de ses entraînements où elle avait du mal à suivre et qu'à chaque fois qu'elle y parvenait, son senseï augmentait la barre de niveau afin qu'elle progresse rapidement. Elle aide le jeune homme à se relever et elle le laisse taper ses vêtements. Elle croise alors les bras après lui avoir demander si elle ne lui avait pas fait de mal. Elle est soulagée d'entendre qu'il va bien et il se pose des questions sur son rouleau. Montrant un sourire, elle baisse la tête vers son rouleau qui la dépasse en largeur.

    « - Je suis marionnettiste et ce parchemin me permet d'invoquer une ou plusieurs de mes marionnettes. Mon nom est Kazehana Hime. Et toi ? »

    La jeune femme lui tend avec l'une de ses mains après décroiser les bras. Elle n'est pas vilaine non plus et l'air sur le visage inspirait la confiance et la joie. Il faut dire qu'elle est toujours comme ça. Et c'est quelque chose qu'elle doit à sa mère malheureusement décédée il y a quelques années déjà. Mais Hime sait que même si elle vit seule, ses parents seront toujours présents dans son cœur pour la guider dans ses choix quoiqu'il arrive. Laissant ses yeux verts sur le jeune garçon, elle garde ce sourire et elle demande amusée.

    « - Dis-moi, tu as quel âge ? »

    C'est de la curiosité pure mais elle sera peut-être fixé sur sa jeunesse. Il est fort probable que ce jeune garçon soit bien plus jeune qu'elle. Elle n'a pas honte d'avoir son âge et elle est fière d'être ce qu'elle est et autant dire qu'elle en a pas mal chier pour obtenir son niveau actuel et c'est grâce à Ebizo-sama qu'elle put terminé son dur entraînement de marionnettiste au point qu'elle dispose d'un très bon niveau aujourd'hui.


InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un art oublié depuis des siècles... Mer 24 Aoû 2011 - 18:06

Je réponds demain ! Wink
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un art oublié depuis des siècles... Ven 26 Aoû 2011 - 14:15

Euh désolé de l'attente ! Mais je ne peux pas RP pour le moment (pb d'internet) On arrete ou on suspend?
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un art oublié depuis des siècles... Lun 29 Aoû 2011 - 16:48

On peut le mettre en suspend le temps que tu reviennes Wink
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un art oublié depuis des siècles...


Un art oublié depuis des siècles...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le Manoir Oublié
» griboulle alias gremlins en cage depuis 11 ans spa 27 SORTI
» 25. Meilleur Topic Depuis Aout
» Mission de rang C : Le reliquaire oublié
» Un enfant oublié sur une aire d'autoroute...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Vent ~ Kaze no Kuni ~ :: Suna Gakure no Sato :: Place principale - Zone marchande-