Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

La traque {Mission de rang B - Solo}

 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 24
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: La traque {Mission de rang B - Solo} Lun 22 Aoû 2011 - 15:21

La lune volait haut dans le ciel, et une magnifique nuit était annoncée pour le Pays du Vent. Un ciel sans nuages, sans un souffle de vent, et une fraîcheur qui permettait aux hommes de se reposer tranquillement, suite à une étouffante et torride journée ensoleillée, pour ne pas dire caniculaire. Tout laissait à croire que la soirée serait calme et paisible, sans un seul élément perturbateur, qui viendrait bouleverser la plénitude du Village caché du Sable. Cependant, les choses ne se déroulèrent pas ainsi, hélas.
Alors que tous les habitants étaient partis se coucher, certains s'efforçaient de veiller tard, car ils avaient chacun plus ou moins des choses à faire. Les Chuunins guettaient du haut des remparts, scrutant d'un regard vif les alentours, histoire de ne pas se faire attaquer par surprise durant la nuit. D'autres encore, continuaient de travailler, quelques auberges et tavernes encore ouvertes et qui accueillaient les insomniaques ainsi que les noctambules. Et, dans un bâtiment vide et désert, toutes lumières éteintes, Thrys était là, assis dans son bure au, à lire la paperasse qui lui tombait dessus chaque jour. Ne trouvant pas le sommeil, le Kazekage préférait s'avancer dans sa tâche, et donc, décida d’œuvrer encore un peu, avant d'aller définitivement sombrer dans les bras de Morphée. Éclairé par quelques lampes murales, une atmosphère de tranquillité et de sérénité régnait dans la pièce, et notre jeune homme profitait chaque seconde de ce confort, qu'il avait fini par adopter. Il effectuait chaque fois, encore et encore le même geste : il s'emparait d'un dossier plus ou moins épais, l'ouvrait lentement, le lisait de long en large et en diagonale, apposait le sceau du Kazekage en bas de page, et le reposait sur une autre pile. Et ainsi, il fit les mêmes mouvements, durant plusieurs heures, jusqu'à ce que cela devienne un véritable automatisme. Cette tâche ne l'agaçait pas, après tout, c'était son travail, et il ne pouvait négliger cette partie là. Après tout, il s'est engagé pour devenir le dirigeant de ce village, et donc, il ne pouvait refuser les objectifs écrits en petits caractères sur le contrat ! Mais alors qu'il escomptait passer une soirée simple et sans embrouilles, un événement impromptu vint perturber le train-train du ninja.

Alors qu'il venait de terminer de lire un dossier concernant les relations entretenues avec les différents Pays voisins, un ninja arriva en trombe dans le bureau du Kazekage, et semblait plus qu'affolé. Thrys, qui avait vu, ou plutôt entendu l'homme entrer, leva lentement la tête en direction de ce dernier, et lui demanda quelle était la signification de ce remue-ménage. Le nouvel arrivant, reprit son souffle, inhalait à pleins poumons, et finalement, il parvint à se calmer, du moins assez longtemps pour expliquer ce qu'il se passait à son supérieur :

« Maître Kazekage ! Quelqu'un a réussi à neutraliser la barrière du village, et s'est introduit derrière nos remparts ! »

Sur ces paroles, le sang du ninja ne fit qu'un tour, et ce dernier se releva brusquement sa chaise, avant d'enfiler son manteau, ainsi que de visser sur sa tête le chapeau de cuir sombre. Il serra les sangles de son col, s'empara du katana, des lames dissimulées ainsi que de son revolver et, se mit à suivre le ninja. Ce dernier ouvrait la route, courait dans les couloirs, et dévala les marches deux à deux. Thrys fit de même, et essayait de ne pas perdre de vue son coéquipier, qui ne faisait pas semblant du tout d'être affolé ! Les deux Sunajins couraient alors dans les couloirs vides et obscurs du Palais Kazekage, jusqu'à enfin déboucher dans le hall d'entrée. Pas une seconde à perdre, le Chuunin ouvrit la porte, et laissa passer Thrys qui arriva alors devant l'imposante bâtisse, lieu principal du Village caché du Sable. Le Chuunin sortit à son tour, et regarda autour de lui, cherchant à retrouver le chemin qu'il avait emprunté il y a quelques minutes. Mais bientôt, notre jeune homme leva la tête, et observa, au loin, derrière les rangées de maisons, une épaisse fumée noire qui s'élevait peu à peu dans le ciel. Inutile de vous dire que cet élément apparaissait comme légèrement suspect aux yeux du Kazekage. Sans perdre, une seconde, il s'imaginait le trajet à prendre pour se rendre sur les lieux du crime. Voilà... la route était tracée, mais il lui restait une chose à faire. Il se tourna vers le Chuunin, et lui lança alors sur un ton autoritaire :

« Va chercher d'autres ninjas sachant utiliser le Suiton. Si c'est bien du feu, il va nous falloir du monde pour éteindre les flammes ! »

Le ninja le fixa alors, hocha la tête vivement, et se mit alors en route, exécutant les ordres que lui avait donné son supérieur. Thrys se retrouva alors seul face au dédale de rues qui se présentait à lui. Il n'avait que très peu de temps, et chaque minute comptait. Essayer de colmater les dégâts dus à l'incendie, et éviter que la personne ayant franchi la barrière ne décide de s'enfuir. Le Kazekage s'engouffra alors dans la première allée qui se trouvait devant lui, et se mit alors à courir en direction des flammes. Les gens, réveillés par toute cette mascarade, sortaient peu à peu de chez eux, frottant leurs yeux encore à moitié fermés. Thrys prenait garde de ne pas les percuter lorsqu'il courait, ne voulant pas causer plus de dégâts. Il fonçait à toute allure, ne voulant pas perdre trop de temps, et laissait une occasion à l'inconnu de fuir sans demander son reste.

Enfin, après une course effrénée dans les rues de Suna, notre ninja parvint devant l'incendie. Quel bâtiment brûlait ? Impossible de le dire, les flammes n'avaient laissé que très peu d'indices, et seuls restaient des décombres et des ruines. Mais le feu continuait d’œuvrer, ne voulant pas s'éteindre pour autant. Thrys s'approcha des flammes, tout en sommant les gens qui se trouvaient aux alentours de rester loin de l'incident, afin de ne pas déplorer de nouvelles pertes. « Il nous faut éteindre cela, sinon les flammes risquent de s'étendre ! » songea le ninja en composa plusieurs signes, et en inspirant une grande quantité d'air. Il acheva son incantation sur le signe du ''Serpent'', et tout à coup, l'oxygène se transforma en eau. Sans perdre une seconde, il étendit sa main gauche le long du corps, et amena la droite au niveau de sa bouche, tout en composant un simple mudra. Il ouvrit légèrement la bouche, et lâcha alors en direction des flammes un épais filet aqueux.

« Suiton !! Mizu Rappa ! »

L'eau jaillissait de sa bouche telle une fontaine. Le feu rapetissait à vue d’œil, cependant, il ne fallait pas écarter l'hypothèse que l'intrus se trouvait encore sur les lieux du crime. Il lui fallait tantôt surveiller le mouvement de l'incendie, mais aussi les mouvements hostiles. Tout à coup, trois nouvelles présences firent leur apparition sur les lieux. Le Chuunin de tout à l'heure était parvenu à récupérer deux autres ninjas, qui se mirent alors sur les flancs du Kazekage, afin de lui prêter main-forte. Sans dire un seul mot, sans annoncer leur venue, les ninjas se mirent à composer quelques signes tour à tour, et exécutèrent la même technique que Thrys, afin d'étouffer le plus possible le feu. Les flammes s'amenuisaient, et diminuaient d'intensité. La fumée noirâtre qui s'échappait du lieu du désastre se changea peu à peu en vapeur d'eau, et bientôt, l'incendie disparut, laissant derrière lui des cendres et des objets carbonisés. « Voilà qui est fait... à présent, où est notre pyromane ? » pensa-t-il en déployant ses hommes, afin qu'ils fouillent le périmètre. A son tour, il s'avança, et examina la scène. Sur le sol, sauvés des flammes par quelques meubles entassés, des documents plus ou moins importants, des dossiers et des papiers en tous genres. Voilà qui était très étrange... C'est alors qu'il était plongé dans ces recherches que l'un des ninjas réapparut devant lui, et lui annonça alors, à la fois paniqué et joyeux :

« Nous avons retrouvé le fautif ! Nous avons engagé le combat avec lui, et nous attendons vos ordres ! »

Thrys le fixa dans le blanc des yeux, puis sans rien ajouter, il hocha la tête, invitant ainsi son coéquipier de lui ouvrir la voie. Ce dernier rebroussa chemin, suivit du Sunajin, et bientôt, après quelques mètres, ils débouchèrent dans une place circulaire, entourée de bâtiment, et reliée à trois artères de la ville. Deux des chemins étaient déjà obstrués par les Chuunin, et au final, toute retraite lui était impossible. Thrys se plaça alors sur la dernière route praticable, et fixa alors l'individu en question. L'obscurité rendait difficile la perception, mais il était vêtu d'habits noirs et assez sombres, afin que personne ne puisse le reconnaître. Les pieds bien plantés dans le sol, il tournait de temps à autres la tête à droite et à gauche, cherchant à savoir lequel de ses adversaires allait lancer les hostilités. Thrys s'avança alors, et lui dit alors :

« Hum... un individu qui se cache derrière un masque et un accoutrement d'espion... Il se frotta légèrement la nuque, inclinant la tête sur le côté, puis reprit alors, mais sur un ton plus ferme. Dans tous les cas, tu vas terminer cette magnifique nuit dans les geôles du Palais Kazekage... »

Il s'approcha alors un peu plus, sans le quitter des yeux, et dégaina son sabre, avant de le pointer vers l'inconnu. Ce dernier dévisagea son interlocuteur, puis lâcha alors sur un ton sec et amusé :

« C'est donc toi le nouveau Kazekage ? Ah ! Tu ne m'as pas l'air très dangereux... »

Thrys ricana alors, appréciant de rencontrer des gens qui le sous-estiment. Après tout, quoi de plus plaisant que de contredire un homme qui se prend trop au sérieux ? Quel bonheur de remettre à leurs places les prétentieux et les vantards ! Le Sunajin, gardant la pointe de son katana rivée sur le torse de son opposant, inclina la tête vers le haut, et lança alors aux ninjas qui l'accompagnaient :

« Bloquez toutes les issues. Cet homme souhaite me provoquer en duel, telle est la dernière requête du condamné... il baissa alors la tête dans sa direction, affichant un léger sourire de sadisme, avant d'ajouter... j'accepte de t'offrir cette dernière volonté... allons, bats-toi ! »

En un instant, Thrys disparut, utilisant l'une de ses techniques favorites, à savoir celle du déplacement instantané. L'homme resta calme, mais cherchait des yeux l'endroit où pouvait arriver son adversaire. N'étant pas benêt, il se prépara alors à riposter, sachant pertinemment que Thrys arriverait dans son dos, pour lui porter un coup fatal. Et bien évidemment, c'est ce qu'il se produisit. Après s'être stoppé, notre Kazekage vint se placer derrière l'inconnu, tout en brandissant son katana vers la nuque de l'homme. Ce dernier avait tout calculé : il sortit alors de l'une de ses sacoches un kunaï à double lame, et se retourna vivement, embrochant ainsi au niveau du ventre le Sunajin, qui sentit le métal pénétrer dans son organisme. Plissant les yeux de douleur, il toussota, puis lança sur un ton sarcastique :

« Mauvaise pioche... »

Le clone de Thrys disparut alors dans un écran de fumée, laissant ainsi son adversaire dans le doute, et dans l'attente. Notre Kazekage restait concentré sur l'affrontement, ne voulant pas perdre la face contre cet homme. Il s'était montré trop sûr de lui, voulant quelque peu se moquer avec sa cible, mais il ne fallait surtout pas perdre ce combat. Sa fierté en prendrait un coup... et sa vie s'achèverait sur cette bien piètre performance. Se faufilant sur les murs, le ninja prenait de la vitesse, tout en se demandant quelle serait sa prochaine attaque. Ayant prit assez d'élan, Thrys se positionna face à son adversaire, et en une fraction de seconde, il s'envola dans les airs, prenant ainsi assez d'altitude. Tout se passa très vite, et l'ennemi du Kazekage n'avait pas vu venir le coup. Notre ninja concentra alors du chakra enflammé dans ses pieds, et prépara sa retombée. Empoignant le manche de son sabre avec les deux mains, il se mit à vriller à une vitesse incroyable, et tout à coup, l'air qui se trouvait autour de lui se mit à brûler. En un instant, Thrys était devenu une véritable comète ! « Katon !! Suisei !! » se dit-il en exécutant cette technique de son cru. Il retomba alors lourdement sur la terre, provoquant une légère secousse, et écrasa de tout son poids son adversaire, qui croula sous l'assaut. Son corps s'effondra par terre, et le Sunajin s'approcha du cadavre, voulant s'assurer qu'il était bien mort. Mais contrairement à ce qu'il pensait, il n'était pas encore achevé. Le corps inerte du ninja disparut alors dans un nuage de fumée, et Thrys se concentra de nouveau sur l'affrontement. « La technique de substitution... » s'énerva notre ninja, lui qui espérait en avoir fini avec cet homme. Mais ce dernier avait profité de l'attente pour se faufiler vers l'une des ruelles, qui était non-gardée. Il se dépêcha de fuir, mais avant cela, il voulut se vanter auprès de son adversaire, afin de le faire enrager :

« Nous nous reverrons, Maître Kazekage... et ce jour là, j'apprécierai de vous voir me supplier de vous épargner ! »

Le sang du ninja ne fit qu'un tour, et sans perdre un instant, il dégaina son revolver, et pointa la bouche du canon sur son adversaire. Les sourcils froncés, et une mimique agacée, il actionna la gâchette, et lâcha une puissante sphère composée de vent, qui fila tout droit sur son opposant. Dans un élan de rage, il grogna alors :

« Crèèèève !!!!! »

Mais malheureusement, c'était peine perdue. Voyant venir l'attaque, le ninja esquiva la sphère, mais celle-ci le toucha alors au niveau de la taille, déchirant une partie de sa tenue. Des morceaux de tissu tombèrent alors en lambeaux sur le sol, et tout à coup, un bruit métallique se fit entendre. Mais étant concentré sur le combat, Thrys n'entendit pas cet indice important. Il visa alors avec précision la tête de son ennemi, mais le temps de recharge était long, trop long pour cette situation ! Dix secondes... voilà un laps de temps interminable ! Le ninja salua une dernière fois les Chuunin et le Kazekage, et disparut alors dans l'obscurité. Thrys était abattu... il s'était échappé... il était parvenu à fuir le combat, et qui plus est, en se vantant de ses exploits. Notre jeune homme se sentait humilié, et ne pouvait rester là, sans laver cet affront qui semblait s'insinuer en lui comme un poison.

Revenant peu à peu à la réalité, Thrys s'avança alors en direction de la rue où était parti son ancien adversaire, et examina alors avec tristesse les bouts de tissu, lui qui aurait préféré directement réduire en charpies cet homme. Mais alors qu'il regardait le sol avec attention, il vit l'objet métallique... De forme rectangulaire, mais dont les angles étaient arrondies, l'objet n'était pas bien grand, et tenait parfaitement dans la main. Thrys se pencha vers le niveau zéro, et s'empara de la pièce à conviction. C'est alors qu'il remarqua avec horreur ce qu'était cet objet : un bandeau frontal ! Le signe avait été rayé depuis longtemps... un bandeau frontal qui appartenait auparavant à un ninja du Village caché du Sable. Le Kazekage n'en pouvait plus. Non seulement il s'était fait humilié par un déserteur, mais qui plus est, par un déserteur de Suna ! C'en était trop !
Il serra alors le poing sur le bandeau, et tourna les talons, se dirigeant alors vers son bureau. Les Chuunin qui l'avaient accompagné le dévisagèrent, avant de choisir qu'il ne valait mieux pas poser de questions à leur supérieur, de peur de se faire incendier.
Il arriva après plusieurs minutes dans son bureau, puis il s'y enferma à double tour. Il se posa alors lourdement sur la chaise derrière le meuble, et fixa une dernière fois l'insigne du Village caché du Sable, gravé puis rayé sur le côté métallique du bandeau.

« Je te retrouverai... et ce jour là... tu regretteras amèrement ta désertion... crois-moi sur paroles ! »

A suivre ! Wink
 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 24
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La traque {Mission de rang B - Solo} Ven 26 Aoû 2011 - 20:23

La nuit passa sans encombres, malgré les événements de la veille... Le Kazekage resta durant tout ce temps enfermé dans son bureau, cherchant à résoudre ses problèmes. L'affront que lui avait fait ce déserteur le taraudait au plus haut point, et il se sentait obligé de lui faire ravaler ses paroles... ne voulant pas rester insulté de la sorte trop longtemps, il décida alors de prendre personnellement les choses en main, et de partir à la recherche de ce déserteur. Tournant en rond dans le fond de son bureau, à quelques centimètres de la fenêtre, il jetait de temps à autres des regards vers l'horizon, voulant passer ses nerfs sur autre chose, et se concentrer sur quelque chose de positif... après tout, le temps était radieux, il n'y avait pas un seul nuage, malgré une petite brise vivifiante. C'est alors que la procédure de traque commença. Sans perdre une seule seconde, Thrys se dirigea vers son bureau, fit glisser le fauteuil sur le parquet, et s'installa confortablement, avant de sortir de son manteau une clef métallique argentée. Faisant ripper ses doigts sur le bois de son bureau, il cherchait alors à tâtons un tiroir secret, dans lequel se trouvaient plusieurs dossiers classés confidentiels. Cela ne faisait qu'une semaine environ que notre ninja était au courant de cet emplacement dissimulé... comme quoi, les informations arrivent au compte-gouttes dans cette administration. Après avoir réussi à trouver la serrure du tiroir, le Kazekage s'empressa de l'ouvrir, et ainsi il découvrit une multitude de papiers et d'enveloppes, sur lesquels était posé le sceau du Village caché du Sable, et où était écrit en grosses lettres capitales ''Top-Secret''... bon, d'accord, j'en fais un peu trop... mais c'est pour renforcer l'aspect confidentiel de la situation... bref, reprenons.

Farfouillant le contenant, Thrys sortit alors, après une lutte acharnée avec les dossiers, une enveloppe grisâtre, sur laquelle on pouvait lire très distinctement ''Unité ANBU''. Voilà le fameux dossier que notre jeune homme cherchait plus que tout. Sans perdre un instant, il posa la précieuse enveloppe à plat sur le bureau, releva délicatement le rabat qui la gardait close, et sortit plusieurs feuilles de papier, qui présentaient chacune un ninja faisant partie de l'unité spéciale du Village caché du Sable. Les prenant toutes en mains, il écarta le contenant gris, et posa alors toute la paperasse devant lui, sur le bureau. « Bien... voyons-voir... » songea Thrys en épluchant une à une les feuilles d'identité. Il lui fallait désormais constituer une équipe viable d'ANBU, qui lui permettrait de se tenir informé de la position de ce déserteur. Il lisait avec attention chaque présentation, les compétences des unités spéciales, leurs caractéristiques, leurs niveaux, leurs rangs... tout ce qui pouvait augmenter le pourcentage de chance que la mission soit un succès. Chaque ninja avait ses propres atouts, ses propres qualités, et bien évidemment, ses propres défauts... le ninja parfait ? Cela n'existait pas... sauf bien sûr dans les histoires et les légendes contées par les vieux sages. Cependant, il ne fallait pas mélanger réalité et mythe... il fallait garder la tête froide, et faire en sorte que les personnes choisies se compensent, et soient complémentaires l'une de l'autre.

Une heure plus tard, Thrys avait enfin terminé sa petite élection, et possédait désormais en main trois fiches qui avaient retenues son attention. Trois ANBU, spécialisés dans la traque et la recherche. Voilà ce qu'il lui fallait... Il rangea alors les fiches inutilisées, et ne garda alors sur son bureau, alignées avec symétrie, uniquement celles qui avaient su intéresser le Kazekage. Ce dernier prit alors une plume, trois rouleaux de parchemin, et inscrivit alors plusieurs mots, identiques sur chaque document. Après ceci fait, il les scella, les prit en mains, et sortit de son bureau. Il interpella un ninja qui patrouillait dans les couloirs, et lui demanda alors, d'une voix claire et nette :

« Pourriez-vous apporter ces messages à la volière s'il vous plaît ? »

Le Chuunin se mit au garde-à-vous, hocha la tête, s'empressa de récupérer les trois documents que lui tendait le Kazekage, et se mit à courir en direction de la volière, située au sommet du Palais. Thrys, ceci étant fait, retourna dans son bureau, s'assit alors sur le fauteuil qui lui était destiné, et attendit patiemment...

Plusieurs minutes plus tard, trois personnes firent leur apparition dans les locaux du Kazekage, sans même prendre la porte d'entrée. S'étant tout simplement téléportés, ils se présentèrent à leur supérieur, les trois alignés devant lui, agenouillés, et la tête inclinée vers le bas. Ils saluèrent alors le ninja qui se tenait assis devant eux, et l'un d'eux, sans doute le plus âgé, dit alors sur un ton interrogatif :

« Vous nous avez appelez, Maître Kazekage ? »

Trois ninjas masqués, et vêtus de longues et amples toges, qui les recouvraient complètement. Le premier avait une capuche, et ne laissait apparent que son masque, orné de motifs et de sceaux divers. Le deuxième avait une longue chevelure brune, et portait un masque qui ressemblait à une tête de chat, avec trois paires de moustaches dessinées. Et pour terminer, le dernier possédait une tignasse noire, ébouriffée, et avait sur le visage un masque avec plusieurs signes abstraits, d'un gris pâle. Chacun avait ses propres affinités, et cela les rendait assez mystérieux, mais néanmoins très redoutés.
Thrys croisa les mains, pencha la tête vers l'avant, et leur dit alors d'une voix calme et posée :

« Un déserteur de Suna est revenu au village cette nuit... mais malgré nos efforts, il s'est volatilisé... je compte prendre en main cette traque personnellement, cependant, je vais avoir besoin de votre aide à tous les trois... vos talents concernant le pistage et la recherche me seront fort utiles... »

Les ANBU levèrent la tête, le fixèrent alors grâce aux trous creusés dans leurs masques, et acquiescèrent, signifiant bien évidemment qu'ils étaient d'accords pour mener à bien cette lourde tâche. Thrys, afficha un sourire, se leva, et fixa alors le ninja au masque orné de motifs noirs. Il lui demanda alors, en tendant deux papiers, l'un étant une description de ce déserteur, et l'autre, une petite note sur laquelle était inscrit un sceau étrange :

« Tiens... ceci te permettra de localiser ma position n'importe où dans le Pays du Vent. Quant à celui-ci, il vous servira lorsque vous devrez rechercher ce Nukenin... Dès que vous avez du nouveau, venez me quérir, et vous m'informerez de la situation... »

Les trois ninjas de l'unité spéciale hochèrent alors simultanément la tête, et disparurent chacun dans un nuage de fumée. « Bien... nous y voilà... » songea Thrys en se dirigeant vers l'armoire placée au fond de son bureau. Ouvrant délicatement les deux portes gardant le meuble fermé, il posa le regard sur son immense manteau, pendu à un cintre, et le décrocha, avant de l'enfiler. Il serra les trois sangles de son haut col, récupéra les deux lames dissimulées sous les plaques métalliques fixées à ses avants-bras, et referma l'armoire. Il se tourna alors vers une commode située à proximité, observa le présentoir sur lequel reposait son fidèle katana, et le récupéra, avant de l'insérer dans son fourreau, au niveau de la taille. Enfin, pour compléter son attirail de guerrier, il ouvrit le dernier tiroir de ladite commode, crocheta la serrure, et attrapa le magnifique revolver, qui semblait attendre patiemment. Il l'observa sous tous ses angles, appréciant le travail de l'artisan qui l'avait confectionné, et le rangea alors dans son étui, à sa ceinture. Il ne manquait plus que la touche finale... il tourna vivement la tête sur son flanc droit, et tendit le bras en direction du portoir, afin de saisir son chapeau en cuir sombre. Ni une ni deux, il le vissa sur le sommet de son crâne, ferma alors les lanières de son manteau, et souffla alors, heureux d'en avoir terminé avec cet habillage. Il se dirigea alors prestement vers la porte de son bureau, sortit de la pièce, et ferma à clef l'antre du Kazekage. « A présent... en chasse ! » pensa-t-il en tournant les talons, faisant virevolter la cape de son manteau. Il fonça alors vers les escaliers qui menaient au rez-de-chaussée, dévala deux à deux les marches, et atterrit tranquillement sur le sol de l'étage inférieur. Longeant les murs, afin de ne pas être arrêté par un employé cherchant une solution aux problèmes actuels du Village, Thrys se hâta de rejoindre la sortie, et ne pas avoir à perdre de temps avec ses subordonnés. Voilà qui n'était pas très professionnel, que de vouloir éviter de travailler, mais pour l'heure, notre ninja avait d'autres choses en tête. Ses conseillers pourraient se débrouiller sans lui... Après plusieurs pas effectués, le jeune homme sortit enfin du Palais, et se retrouva donc à l'air pur... Comme prévu, une légère brise rafraîchissante soufflait, et lui caressait le visage délicatement, rendant plus supportable la chaleur ambiante. Mais il ne fallait pas tergiverser, et parler du temps qu'il faisait actuellement... ce ninja n'allait pas être capturé par miracle, et pour le moment, personne n'était au courant concernant cette course-poursuite. Il n'y avait donc pas un seul instant à perdre ! Cherchant du regard la direction à prendre pour rejoindre les portes du village, Thrys finit par la trouver, et se dirigea alors d'un pas déterminé vers son objectif.

Quelques minutes plus tard, le Kazekage arriva enfin aux larges portes, qui gardaient sécurisé le Village caché du Sable. Plusieurs ninjas patrouillaient sur les remparts, scrutant l'horizon d'un regard vif, prêts à prévenir les autorités en cas d'une éventuelle invasion ennemie. Thrys passa les shinobi assignés aux entrées et aux sorties, puis s'engouffra alors dans l'immense désert qui s'étendait à perte de vue. Comme d'habitude, la traversée était horrible... le soleil cognait fort, et quiconque s'aventurait sur ces terres hostiles sans protection contre les rayons néfastes de cette étoile était voué à une mort lente et affreusement douloureuse... non pas douloureuse au sens physique du terme, mais le fait de ne voir que du plat et du sable vous trouble, si bien qu'au bout d'une heure, vos sens se retrouvent fortement réduits, et pour terminer, le stade final de cette insolation, vous vous retrouvé complètement desséché, déshydraté, et agonisant sur le chemin. Quel tableau, mes amis ! Et pourtant, notre ninja s'était habitué à ce climat capricieux... son costume de cuir ne l'étouffait pas, bien au contraire, il le rafraîchissait. Son chapeau possédait de longs rebords, le protégeant ainsi du soleil, et par la même occasion de l'insolation. Il continua alors sur plusieurs mètres, et après une bonne marche en plein cagnard, Thrys aperçut devant lui un gros rocher planté dans le sable, et qui offrait un point d'ombre propice à une sieste... quoique ce n'était pas réellement le moment de faire une petite sieste. Mais, sentant la chaleur l'agresser, le Kazekage pensa utile de se reposer un instant, et de faire le point sur la situation, bien que cela ne soit pas vraiment nécessaire, vu que cette dernière n'avait pas changé depuis son départ du Village caché du Sable. Repérant une place de choix, il s'assit alors, ouvrit le côté droit de son manteau, et en sortit une petite gourde, contenant un peu d'eau. Il dévissa le bouchon, et s'abreuva, jouissant de chaque seconde passée à se remplir l'estomac de ce liquide bienfaiteur, et d'une fraîcheur extrême... il ne manquait plus que quelques gouttes de sirop, deux glaçons, et là, ce serait parfait !

Alors qu'il s'hydratait, une présence fit son apparition non loin de lui. L'ANBU avait retrouvé la trace du Kazekage, grâce au sceau qu'il portait actuellement. Thrys referma la gourde, s'essuya les lèvres encore humides, et posa son regard sur son interlocuteur. Ce dernier, sans utiliser un ton victorieux, dit alors à son supérieur :

« Nous l'avons trouvé... nous sommes tous les trois formels : le déserteur de Suna se terre actuellement à Yutakana... »

Thrys fit une moue perplexe, trouvant la situation assez complexe à résoudre. En effet, Yutakana est une cité marchande très influente dans le monde shinobi, et après plusieurs affaires et coups d'état, il a été décrété que cette ville devienne neutre vis-à-vis des agissements du Village caché du Sable. Et, bien évidemment, ceci rendait la tâche plus ardue et difficile à accomplir, sachant que le déserteur était désormais sous la protection des autorités de la cité marchande. Le Kazekage se releva alors, épousseta rapidement les parties de son manteau recouvertes de poussière et de sable, et se tourna vers la direction menant à Yutakana. Il ferma les yeux, et resta pensif quelques instants, quand l'espion ANBU le ramena à la réalité :

« Que faisons-nous, Maître Kazekage ? »

Ce dernier rouvrit les yeux, tourna la tête alors son interlocuteur, et lui lança sur un ton autoritaire :

« Nous allons donc rejoindre Yutakana... restez-sur place, et rassemblez le plus d'informations à son sujet que possible... je vous rejoindrai sous peu... »

L'espion courba légèrement l'échine, puis disparut dans un nuage de fumée, comme tout à l'heure. Thrys fixa de nouveau l'horizon, soupira, et se mit en marche vers son objectif...
« Voilà qui risque d'être plus difficile que prévu... » songea-t-il, tout en enfonçant un peu plus le chapeau sur sa tête.

A suivre ! Wink

La traque {Mission de rang B - Solo}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» Mission de rang C solo: Le poison qui rend la trick
» Choppes le dealer ! [Mission de rang C, solo]
» Le culte du Renard [Mission de rang C - Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Vent ~ Kaze no Kuni ~ :: Pays du Vent :: Yutakana - Cité marchande-