Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Quand Satoshi passe la vermine trépasse [Mission rang B/solo]

avatar
¤ Chef de l'Akatsuki ¤
Satoshi Hateru¤ Chef de l'Akatsuki ¤
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 551
▌Inscription : 19/03/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : S, niveau 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
476/1000  (476/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Quand Satoshi passe la vermine trépasse [Mission rang B/solo] Ven 2 Sep 2011 - 12:04

D'habitude on s'y restaure

  • Je repartais de cette mission si spéciale autant que particulière, je quittais enfin se laboratoire si lugubre et macabre. Instanément la vision de cette chose ouverte et vidé petit à petit de ces organes me revint en tête, retenant un hoquet de dégoût je faisait un mouvement vif de la tête de droite à gauche nonchalemment. Ces hommes, les scientifiques étaient quand même de drôle de personnage, passant pour savant auprès de la populasse ce n'était que des hommes assoifés de douteuse découverte. Enfin j'entends par là la jouissance qu'ensemble ils ressentaient à l'idée de dépouillé une bête de ce qui la constituait. D'un point de vue purement humain cela passait tout simplement pour acte médical servant les grandes découvertes à venir mais à croire que je n'étais pas humain, je voyais ici qu'une barbarie parmis tant d'autre. Comemnt pouvait-on jouir ainsi d'une t'elle cruauté et se faire passer pour un homme de science soumis à sa passion pour la médecine et le mystère. "Mystère" un mot trop vaste et approximatif que nous utlisons pour qualifier ce que nous ignorons. Et puis personellement je me demandais comment on pouvait subir cela à un animal même inconnu. Mettons nous un instant à la place du dit spécimen, il débarquait involontairement en plein Konoha, effrayait par les cries et les habitants il se retrouve tué et décpité. Certes il ne ressentait plus rien à l'instant mais tout de même. Combien de gens accepteraient de donner leurs corps pour que l'on en fasse un objet d'étude. Celon moi peu de personnes. C'était comme souillé un corps dans ces derniers instants, mais pouvait-on dire cela pour un être supposé sans sentiment ? Je ne sais pas vraiment.

    Toujours était-il que cette journée avait commencé avec de fortes émotions et la suite ne pouvait être que plus tranquille penais-je alors. J'avais rédigé mon rapport et je me dirigeais vers le point final de ma mission. Le point où j'allais retirer toute la gloire de la victoire le bureau de l'Hokage. Je marchais lambinard à travers les rues mon regard se faisant presque flegmatique ma main droite était resséré sur un rouleau contenant mon rapport. Dans un gargoullit dont l'esthététisme était fortement remit en doute je mettais ma main sur ce dernier comme pour le calmer en cherchant du regard un stand ou un petit restaurant pour justement me restaurer. J'en apparcevais un d'un regard réjouit mais n'était-il pas mieux d'accomplir son devoir jusqu'au bout ? Une mine suspicieuse s'installait sur mon vsiage en me détournant du petit restaurant. Je préférais la raison au coeur pour dire de cette façon. J'avançais donc toujours dans les rues de Konoha, le pays du feu en observant de part et d'autre les habitations se reconstuirnt grace aux petites mains de courageux habitants et ninjas. Le travail d'équipe était vraiment quelque chose de fantastique, les capacités de chacun exploité au maximum l'on pouvait observer satisfait l'accomplissmeent de la tâche. Tournant la tête vers la grande tour de notre fameux maître Hokage je décidais d'accélérer mon pas, j'avoue j'avais une certaine hâte d'en finir.

    Plus j'avançais et plus mon estomac grognait incessament. Arrivé à la hauteur de la tour j'allais en passer l'encadrement quand je me faisait accosté. L'on me tirait sur mon haut de façon intempestive. J'arborrais une grimace mécontente. J'avais horreur de ce genre de comportement puérils tout aussi qu'incongrus. Je me retournais alors mes sourcils fronçaient pour voir devant un enfant d'une dizaine d'années pas plus. Il rougit dès l'instant où mon regard glacial et offusqué se posait sur lui et dans un sourire satisfiat il me tendait un parchemin en me disant quelques mots d'une voix réjouit :" Monsieur le Bras-droit !Satoshi-sama ! Ma mission est de vous remettre ça " D'un geste franc et distant je prenait entre mes mains le parchemin que ej déroulais sans prêter attention au genin. Un ordre de mission ma main droite vint passait dans ma chevelure ébène en reposant mon regard sur le genin. "Merci petit"lui dis-je alors d'une voix sérieuse.Un sourire illuminant son visage il s'inclinait en repartant et vociférant qu'il avait accomplit sa première mission je souriais à cette vision. Je retenais un rire bonhomme, il me rappelait u npeu moi. Ma missionétait plutôt simple dans l'ensemble. " Il y a nullement longtemps, un restaurant vient de fermer dans les bas-fonds de Konoha No Kuni. Depuis que le bâtiment est maintenant abandonné, de nombreux sans-abris, déserteurs et Nukenins prennent le lieu comme un chez eux. Vous devez les faire partir. " Une rang B. Soufflant lassement je faisais volte-face en faisant le chemin inverse.
avatar
¤ Chef de l'Akatsuki ¤
Satoshi Hateru¤ Chef de l'Akatsuki ¤
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 551
▌Inscription : 19/03/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : S, niveau 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
476/1000  (476/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand Satoshi passe la vermine trépasse [Mission rang B/solo] Sam 3 Sep 2011 - 21:44

Accablant !

  • Mon regard s'attardait sur les futiles détails qui composé mon quotidien, mon pas morne et mo nestomac affamé ne réclammer qu'une chose : Un peu de temps ! Depuis que la guerre entre Kiri et Konoha avait sévit, je n'avais plus une minute à moi. Non je ments il m'arrivait parfois de me retrouver seul à seul avec moi même mais toujours interromput par mon rang et les obligations qu'il entrainait. J'vaais sut accepter ce rôle, je me devais d'endosser les responsabilités et de combler mes tâches de mon mieux. Là, ce n'était pas une question de choix mais bel et bien de devoir et rien que ce mot "devoir" entraînait et exigeait tout bonnement un engagement et un sérieux imparable. Pour moi je remplissais ces deux conditions avec briaut, depuis ma plsu tendre enfance j'avais toujorus était droit et sérieux. Sans m'égarait ce comportement m'avait propulser au rang de génie des Hateru. Quand j'y repensait ce titre avait toujours fidèlement flatté mon égo. Passant ma mai ndans mes cheveux je rangeaix l'ordre de mission dans ma poche avant de reporter mon attention sur deux petits genins se mamonant d'un air louche quelques cupidités. Pour être tout à fait honnête je n'entendais pas ce qu'ils disaient mais vue leurs âge et leurs airs futiles cela ne pouvait être que sans interêt. Je psassais auprès d'eux sans y porter attention, mon regard valsant avec l'horizon, le monde était beau mais tant souillé. Désapprobateur je poursuivais ma amrche solennel vers ce mini guetto ou squouate c'est au choix. Mon esprit imaginant toute sorte de lieux incipide j'arrivais dans ce que l'on pouvait nommer les bas-fonds du village de Konoha.

    L'environenment en l'espace de quelques secondes changeait du tout au tout. Le cnetre ville est son agitation laisait place à un calme placide dont s'émanait une sensation de malèse. L'atmophère était lourde et déjà les dégats de la guerre se faisait plus accentué. Les habitations étaient laissé au dépourvue, une effluve d'abandon se humait sans complexe. Je le cache pas je n'étais pas à mon aise dans ce genre de lieux mais je devais faire avec. Avançant à grands pas à travers la rues miteuses, mon regard fixait une enseigne sur lequel un nom de nouille était inscrite bien qu'en partie détruite. La baraque n'avait plus de porte, les vitres étaient cassées. Dans un rictus accablé apr la misère humaine par toute sa splendeur 'javançais lentement vers ce batîment ou plutôt cette ruine. Une fois devant le spectacle me fit avoir un sentimen tde culpabilité injustifiable. Je me culpabilisais d'être heureux et de nature aisé. Réfutan tcette pensée je pénétrais dans le comble. Des cafards couraient par-ci et là. Au fond de la pièce derrière une sorte de comptoire partiellement détruits deux hommes étaient allongés. Me raclant la gorge pour montrer ma présence l'un d'eux me jetait u nregard haineux. " Je suis envoyé par l'Hokage Hunk moroshi, vous devez quitter ses lieux et au plus vite." Je montrais d'un doigt la sortie de la porte en reposant un regard impassible sur leurs misère. L'un se levait sans ronchignait, il était plein comme un tonneau et incitant son frère d'infortune à se lever il passait sous mes yeux dans un courant d'air puant. Ils n'y avaient pas d'objection je m'en félicitais. Les deux ivrognes ayant passer 'lencadrement du semblant de porte je m'engageais dans un escaliers grincnat. Il n'avait pas l'air solide et voualnt éviter tout accident je montais les marches par grandes ejaambées. Je fut acceuillit comme il se devait.Une trombe d'air m'aurait soulveait en me projettant au bas de l'escalier si je 'navais pas substituer mon corps avec une bûche. "Putain ! saignons le comme un porc !!" s'éciait un homme à l'allure massive mais déffraichit. J'enchainais quelques signes en posant mes mains au sol. Soru biyōlachais-je. Une fine couche d'un solide blanc vint recouvrir le sol tant dis que l'homme voulant me foncer droit dessus glissait en arrière dans un bruit de fracas. Me relevant je parais d'un bras tendu un coup de poing ridicule franchement. Le sol maintenant cristallisé ilé tai tdevenut très glissant et empoignant le poing de 'lindividu je le projettais dnas les escaliers. "N'opposez aucune résistance nous ne jouons pas dans la même cours" L'un des hommes tremblait littéralemen tde peur, mo nregard glacial plongé dans le sien le premier tombé mumura craintif : " C'est un utilisateur du shoton barrons nous merde" Je retenut un rire étouffé en regardant les deux homems se relevaient et partir en courrant. Me retournant j'vaançais au centre de la pièce sombre. Il n'y avait plus personne. J'approchais alors de la fenêtre en tirant les rideaux déchirés, il n'y avait pas de fenêtre à ouvrir de toute façon. M'en détournant j'empruntais l'escalier qui n'était plus recouvert de la fine couche de cristal. Laissant ma main glisser sur la rampe la missio navait été aisée.

Quand Satoshi passe la vermine trépasse [Mission rang B/solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» Un Titanic pas si dramatique. [Mission rang C, Solo, Fini]
» Loup y es-tu? (Mission Rang C, Solo, Finie)
» Des animaux à libérer ? Euh ... (Mission Rang C ; solo)
» Mission rang B - Solo - Une marionnette perdue...ou pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Feu ~ Hi no Kuni :: Pays du Feu-