Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Love again-pv Akari

avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Emishi Nishouri ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : 1er avertissement
▌Messages : 445
▌Age : 24
▌Inscription : 08/11/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : |B/ 14|
| Points Naruto Ninja RPG | :
569/2000  (569/2000)
| Âge du personnage | : 22 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Love again-pv Akari Lun 21 Nov 2011 - 21:35



Je venais à peine de rentrer à Kiri no Kuni. Mon entraînement avec les chacals m'avait endurci. Je n'étais plus le même. Mon corps semblait plus fort et plus robuste; ainsi qu'avoir pris un peu d'ampleur. Une légère blessure dans mon cou pouvait se voir. Pourtant les chacals m'avaient prévenu que je n'avais guère appris en ces trois ans que les bases qui me permettraient d'accéder à leur art animal. L'entrainement à leur côtés n'avait,pour autant, rien d'une partie de plaisir. Se battre seul face à une meute, survivre 3mois, se battre jour après jour contre leur chef Tenro, percevoir l'énergie naturelle et,en outre, avoir vécue avec eux, m'avait rendu un peu moins rigoureux quand à mon mode de vie, au vu de l'haleine et l'hygiène de mes compagnons. Bref, j'étais déprimé de savoir que je n'avais pas encore atteint leur art durant ces 3ans mais avide d'en savoir plus là dessus. A ce jour, le seul art qui m'appartenait véritablement était le style Shiguren Souen Ryu, style parfait que mon défunt senseï m'a légué. J'aurai voulu en savoir plus sur cet agent des services spéciaux avec qui j'avais passé d'agréable moment de détente, de tranquilité, et bien entendu les longues heures de combat nous avaient rapproché. Je n'étais pas déçu de n'avoir pu jamais connaitre son nom. Après tout, il avait été mon senseï et ce qui comptait est ce qu'il représentait pour moi. J'étais le dernier héritier en lice de ce style parfait grâce à lui et je devais m'en montrer digne, ce que je m'efforcerai jusqu'à mon dernier souffle. L'héritier se voit attribué la mission de l'enseigner et de le perfectionner afin que ce style reste parfait au cours du temps malgré les nouvelles techniques,armes ou ninjutsu qui seraient découverts. Pourquoi pensais-je à tout cela ?La réponse était en fait lié à une jeune fille que je voulais absolument revoir : cheveux écarlate et flamboyant, regard de braise et intense, peau blanche, douce et d’une pureté magistrale. Cette lueur rouge qui m’avait animé gamin et ces lèvres que j’avais pu toucher. Tout ces souvenirs tournait autours de ma tête tels des astres brillants. Je revins néanmoins à mes esprits du fait d’une fine pluie et de la rencontre avec des anciens de ma promotion.

Ils avaient tous grandi et étaient devenus pour la plupart chunnins, voir même junnins. Cela m'étonnait, tout autant qu'eux quand ils surent que je n'étais encore que gennin. Je rigolas bien entendu avec eux, moi-même cela m'amusait et quoi de plus naturelle que cela. Nous rigolions et nous bavardions, la nostalgie nous entraînant dans une valse languissante. Je me surpris à vouloir de nouveau reconquérir Lisa. Mes trois ans au loin n’avaient surement pas mes envies d'amour, au contraire, je me sentais l'âme d'un Don Juan ! Il fallait croire que cela marcha ou qu'elle souhaitait elle aussi revenir mais, au moment où le baiser allait arriver, une chevelure rouge m'interpella.Je délaissa ma pauvre compagne et mes amis, filant en direction de ces cheveux rouges. J’eu un peu de mal mais il ne s’agissait apparemment que d’une jeune fille. J’entrepris de parler avec elle et il se trouva qu’elle était très intrigante et en outre, elle m’apprit qu’Akari Hasegawa était la nouvelle mizukage de Kiri no Kuni. Je tomba de nue et rigola, surpris. Je ne sais pas véritablement ce que je ressentais : un mélange de jalousie, de compassion, de haine et d’amour. C’était décidé ! Il fallait absolument que je revois Akari. Je voulais à tout prix la revoir, la revoir ne serait-ce qu’une fois de plus. J’étais excité et aux anges, deux faces du joueur que j’étais. Je me demandais comment elle allait m’acceuillir et ce que je pourrais lui dire. C’était surement la seule, quand nous étions gennin, qui m’ensorcelait. Tour à tour envoutante et résistante, elle n’était pas des filles faciles et ne se laissait guère faire. J’avais eu de la chance, par rapport au tant d’autre. J’atteignis la bâtisse : le palais impérial des Mizukages. Le kanji du pays de l’eau était inscrit en gros sur l’imposant bâtiment d’un style assez oriental. L’allée en pavée menait traversait la cour où de petits arbustes naissait de ci de là, on pouvait même voir un fabuleux ruisseau dont l’eau était d’une clarté incroyable. J’y entra non sans mal en prétextant vouloir aller aux halls des missions. Je me perdis dans l’immense bâtisse mais heureusement tomba sur un panneau sur lequel toutes les indications dont j’avais besoin étaient inscrites. Je la vis en chemin pour aller à son bureau. Elle parlait avec son bras droit et venait de retirer son chapeau de Kage, dévoilant cette chevelure qui m’avait tant impressionnée. Elle avait maintenant de véritables formes et était devenue une femme. Son bras droit quitta la salle, me dévisagea durant un bref moment puis s’en alla. J’entrais dans la salle assez vaste où de nombreux dossiers jonchaient le sol. Je ne sais pas réellement ce qu’elle ressentait ou tout du moins était-elle surprise. En effet, son visage parut soudain éclairé à ma vue et stupéfait, comme si j’étais un revenant. Il faut croire que beaucoup de choses avaient du se passer depuis. Bref, ce n’était pas le moment de réfléchir, il fallait casser ce silence longuet :

« Contente de me revoir j’espère ? Parce que moi, tu m’as manqué. »

Je me mis à m'injurier intérieurement pour ma sottise, fallait vraiment que mon caractère de Don Juan intervienne, je me sentais stupide d’avoir sortit cette phrase, surement à cause d’une certaine fierté masculine de ne pas montrer ses sentiments.

« Alors comme cela tu es devenu Mizukage ! Bien joué ! »

Je voulais tourner la discussion autrement et que l’on aille parler tranquillement, histoire de fêter nos retrouvailles. Je me mis à rigoler.

« Que dirais-tu d’un bon restaurant? Je pense connaître encore assez Kiri no Kuni pour en dénicher de très bon. Et puis nous pourrions discuter tranquillement. Bien entendu si mademoiselle le veut bien. »

Cette fois-ci je laisse apparaître un petit rictus d’amusement. J’aimais à la taquiner. Son expression d’étonnement disparaissait et je me demandais ce qu’elle allait bien pouvoir me répondre.


Love again-pv Akari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau ~ Mizu no Kuni :: Kiri Gakure no Sato :: Bureau du Mizukage-