Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

[Hôpital] Un repos bien mérité...une chance de survie ? [pv Sane et Thrys]

InvitéInvité
MessageSujet: [Hôpital] Un repos bien mérité...une chance de survie ? [pv Sane et Thrys] Sam 31 Déc 2011 - 8:47

Combien de temps cela faisait-il que je dormais ? Je n'en savais rien, mais j'étais bien. Je ne ressentais plus aucune douleur. J'avais envie de rester ainsi, de ne pas me réveiller. J'avais peur d'avoir de nouveau mal. Je n'aimais pas avoir mal. Pourtant je sentais que je devais me réveiller. Mais est-ce que je voulais me réveiller ? Toute la question était là. Je pensais alors à Thrys, mon papa adoptif. Je ne pouvais pas le laisser tout seul. Il avait besoin de moi et je voulais savoir s'il était encore en vie. Et puis je devais encore accomplir mon objectif et devenir une grande ninja comme maman. Le village avait encore besoin de moi.
Finalement j'ouvris les yeux difficilement. Je gémis car je sentais encore la douleur fusait dans mon corps.


*Je suis où ? Ça fais mal. Je n'aurais pas dû tant forcer.*

Je clignais des yeux avec difficulté. La lumière me faisait un peu mal et j'étais très fatiguée. J'entendais de nombreux bruits autour de moi, pleins de bip. Petit à petit je finis par m'habituer à l'éclairage des ampoules de la chambre où je me trouvait. J'essayais de me relever, mais mon corps ne le voulait pas. J'avais encore mal. Je me sentais tellement épuisée. J'avais dû vraiment dépasser mes limites cette fois. Mais cela ne faisait rien car j'avais accompli ma mission et sauver une personne du village. Grâce à Sane et moi une mère et son fils n'ont pas été séparés et cet enfant n'était pas orphelin actuellement. Je tournais la tête afin de regarder autour de moi. Apparemment j'étais dans une chambre d'hôpital. Je n'étais pas seule. Un rideau était tiré entre moi et un autre lit. Je me demandais qui pouvait se trouver derrière. Je regardais autour de moi.Lorsque je commençais à bouger, une infirmière s'approcha de moi et me fit un sourire. Puis elle me dit :

"Calme toi petite Shizue. Tu es à l'hôpital.Tout est fini maintenant."

Je regardais la jeune femme et lui demandai :

"Où est...mon...papa ? Je veux...voir...Thrys..."

L'infirmière mit une main réconfortante sur mon épaule et me recoucha doucement.

"Ne t'en fais pas. Il va arriver. La Kazekage a été prévenu. Mais il faut que tu te reposes."

L'infirmière s'éloigna et passa derrière le rideau. Ce fut à ce moment là que j'entendis le nom de famille de Sane. J'essayais encore une fois de me relever un peu, mais je n'y arrivais pas. J'avais plein de truc branchés sur moi sans que je sache à quoi ça sert. D'une voix faible et fatiguée, je m'adressai à mon compagnon d'infortune :

"Sane, tu...vas bien ? Tu...as...entendu...papa est...vivant...et il va venir."

Je fus prise d'un quinte de toux et une larme perla sur ma joue droite sous la douleur que je ressentais. Je voulais tellement que mon papa soit là. J'avais un peu peur cette fois. Je ne voulais pas mourir comme maman. J'étais fière d'avoir sauver une vie, mais j'avais fais cela au prix de la mienne. Je fermais les yeux en respirant un grand coup. La douleur s'estompa un petit peu. Je voulais tellement que mon papa arrive vite. Lui il saurait comment me soigner car il était le plus fort de tous les ninjas.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Hôpital] Un repos bien mérité...une chance de survie ? [pv Sane et Thrys] Jeu 12 Jan 2012 - 20:05

J'avais réussi à sauver la maman, ça j'en étais sûr. Et puis après m'être assuré que nous étions à l'abri, je me suis effondré. Heureusement la petite était pas là, pour voir ça, sinon j'aurais eu la honte de ma vie. Toujours est-il que tout devint noir, et je me mis à faire un joli rêve, dans lequel toutes les filles se pâmaient devant moi, et où je finissais par devenir le Kazekage. Enfin le meilleur Kazekage qui ai jamais exister. Je me voyais surpassant mon grand-père, adulé par la population de Suna. Voilà ce qui devait être mon destin.
Puis les gens commencèrent à se déformer, comme si je les regardait à travers une série de miroirs, ou de culs de bouteille. Puis les couleurs changèrent, elles aussi, et au bout d'un moment tout redevint noir. Après le noir, 'eus le plaisir de voir une série de flash lumineux. Puis la totalité de mes muscles se signala à moi, pour me réveiller. Mais je n'avais pas envie de revenir dans le monde réel, je voulais continuer à rêver de ce futur que je savais certain à ce moment là.

Mon esprit engagea un combat contre mes muscles. Mais il s'avéra très vite que mes muscles se montrèrent plus fort que mon esprit, et je me réveillais en grognant. Je m'aperçus très vite que j'étais allongé dans un lit d'hôpital, mon corps couvert en partie de bandages. La chambre était vraiment très classique. Je constatais également que je n'étais pas le seul pensionnaire. Ma vue resta brouillé encore
quelques instants, si bien que je ne pus savoir immédiatement qui était mon co-locataire dans cette chambre.

Finalement mes yeux recommencèrent à fonctionner normalement. Une infirmière s'occupa de moi, mais je ne me montrais guère loquace avec elle. Puis la petite m'adressa quelques mots.


*Alors le Kazekage arrive. Moi qui croyais qu'on allait être tranquille. Je sais pas pourquoi, mais je sens venir l'engueulade*

Je regardais Shizue, même si j'avais encore du mal à la fixer.

Cela va très bien, à part le fait que j'ai mal partout. La kazekage, bah c'est normal qu'il soit vivant, c'est le Kazekage. Et toi tu vas bien? Tu crois que les v..., les chuunins qui étaient avec nous, vont bien? Le point positif, c'est qu'on a gagné, j'en suis sûr.
 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 24
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Hôpital] Un repos bien mérité...une chance de survie ? [pv Sane et Thrys] Lun 23 Jan 2012 - 23:13

Il courrait... courrait à travers les habitations en ruines et les rues animées par les survivants de ce chaos. L'attaque sur Suna était bel et bien terminée, et ces marionnettistes avaient été tués les uns après les autres. Après un combat contre ce Tadati, notre ninja était à bout de forces, et espérait que cette mauvaise journée se termine une bonne fois pour toutes.

#FLASH-BACK#
Tandis qu'il était devant le corps inanimé du membre du Clan Ningyô, notre Sunajin le toisait de haut, et afficha un sourire satisfait et heureux... heureux d'en avoir enfin terminé avec toute cette histoire. Il s'approcha de l'homme, les yeux grands ouverts. Les pupilles étaient totalement dilatées... Mort... enfin... Voilà que ce Tadati lui avait donné du fil à retordre, ses pantins lui semblaient si robustes, indestructibles même. Le désert avait souffert de leurs échanges de coups... entre les violentes bourrasques qui remuèrent le sable et les déflagrations qui le carbonisèrent, le pauvre paysage du Pays du Vent avait été malmené. L'affrontement était d'une violence inouïe, les deux combattants étaient chacun animés d'un objectif qu'il devait atteindre coûte que coûte : l'un était obstiné à détruire Sunagakure no Sato, tandis que l'autre souhaitait faire perdurer sa patrie. Mais au final, Thrys vainquit son adversaire, et l'élimina. Prenant pitié pour ce pauvre hère, le ninja s'agenouilla, afin de lui clore les paupières. Alors qu'il allait poser ses deux doigts sur la peau de Tadati, ce dernier, encore habité par un infime souffle de vie, lui attrapa le poignet, afficha un rictus, semblable à celui d'un dément, et lança d'une voix tremblante :

" Ne... crie pas... victoire trop vite... Kazekage ! Ahahahahaha !!! D'autres événements futurs viendront vous mettre à l'épreuve !! Ce n'est que partie remise !!! Ahahahahahahaha !!!"

Sur ces mots, il cracha au visage du Sunajin, lui assignant pour la dernière fois son dégoût, et le fixa droit dans les yeux. Thrys, le visage humide par la salive de porc, continuait de le toiser de son regard courroucé, et lentement, il éleva la main droite, puis d'un geste sec du poignet, il dégaina sa lame dissimulée. Puis, il vint la pointer au niveau de la poitrine de Tadati, puis se prépara à lui perforer le coeur.

" Tes menaces ne me font guère trembler, pauvre fou... tant que je vivrai... tant que je respirerai... rien ni personne ne m'empêchera de protéger le Village caché du Sable !"

Sur ces mots, il lui enfonça l'arme dans la chair, et des flots de sang jaillirent de l'orifice. Puis, perdant tout contrôle, Tadati s'effondra. " Puisse la mort t'apporter la paix..." s'enquit le ninja en lui closant les paupières.

Le combat était terminé... l'un des sbires de Matsuda était désormais mort, et l'équipe qu'il avait envoyé plus tôt avait sans doute défait le dirigeant du clan et d'éventuels acolytes. Alors qu'il se releva, une nouvelle présence apparut sur les lieux.
Un ANBU du Village caché du Sable, portant l'habituel masque blanc peint comme s'il s'agissait d'un faciès d'animal. Bien qu'il fut impossible de lire ses émotions sur son visage, le ninja semblait heureux de voir son supérieur sain et sauf, ce qui se ressentait dans sa voix :

" Maître Kazekage ! Vous allez bien ?!"

Thrys hocha la tête de haut en bas, rassurant son interlocuteur. Ce dernier prit soudainement un ton plus affolé, et lâcha rapidement :

" Votre fille, Shizue, a combattu quelques pantins, et en sentant que la situation devenait critique, elle fit appel à ses pouvoirs... jusqu'à en perdre conscience. Nous l'avons conduite à l'hôpital."

Sur ces mots, le sang du Sunajin n'eut pas le temps de faire un tour, si bien que Thrys se précipita jusqu'à l'hôpital du Village. Accompagné de l'ANBU, il arpentait les rues de Suna, animées par les shinobis et les habitants, qui s'attelaient au nettoyage et aux rénovations.

#FIN FLASH-BACK#

Enfin, après une course effrénée, les deux hommes débarquèrent dans l'hôpital, où de nombreux blessés étaient allongés sur des brancards et des lits improvisés à l'aide de tapis plus ou moins confortables. Les postes de soin étaient séparés de rideaux, afin d'avoir un peu d'intimité sur la gravité des blessures. Les ninjas médecins continuaient de soigner les personnes qui en avaient le plus besoin, et s'occupaient en premier des mourants et des agonisants. Quel spectacle macabre. Voici ce pourquoi il se battait : pour préserver le village de tout ce massacre. Puis, revenant à la dure réalité, il tourna la tête dans toutes les directions, cherchant à savoir où se trouvait Shizue. Il aurait bien osé crier, malheureusement, vu le nombre de personnes présentes sur les lieux, impossible de se faire entendre dans un brouhaha pareil.

Mais alors qu'il cherchait du regard à droite et à gauche, il vit une fillette allongée sur un brancard, avec à ses côtés un ninja médecin. "Oh non !!" s'exclama-t-il en se ruant vers sa fille adoptive. Il veillait à ne bousculer personne, et enfin, il arriva à son chevet. Réveillée, mais faiblarde, il se pencha vers elle, l'examina, puis reprit son souffle, voyant qu'elle allait bien... enfin... c'était ce qu'il espérait.
L'ANBU lui avait expliqué en chemin que la petite fille avait utilisé une importante partie de son chakra, ce qui en soi n'était pas une bonne chose. Combien de fois l'avait-il mise en garde ? Combien de fois l'avait-il prévenue des risques qu'elle encourait à chaque fois qu'elle se servait du chakra de l'étoile ? Alors qu'il allait s'énerver sur cela, il regarda une dernière fois encore Shizue, la serra dans ses bras, heureux qu'elle soit encore en vie. C'est alors que son esprit fit tilt... voilà qu'il n'avait jamais été aussi attentionné avec quelqu'un... une étrange sensation le traversa, puis s'écarta, comme perturbé. Ne voulant pas laisser de blanc, il dit alors d'une voix calme :

" Comment ça va... Shizue ?"

La petite fille lui adressa un sourire, laissant ainsi à Thrys le soin de deviner la réponse. Mais cette tranquillité fut perturbée par une violente toux de la part de la fillette. Ses poumons semblaient se déchirer sous cette pression. Le Sunajin ne pouvait supporter cette vision, sans repenser ne serait-ce qu'une seconde à la mère de cette enfant. " Le chakra de l'étoile est en train de la vider... cette intense utilisation l'a encore plus affaiblie... ses jours sont désormais compt..." songea le ninja, qui préféra immédiatement arrêter sa pensée, et essayer de ne pas continuer à envisager la chute dramatique.
Il lui dit alors d'une voix douce et chaleureuse :

" Alors, comme ça, tu as sauvé une vie ? Mais tu es une grande, maintenant !"

Bien que le fait de penser à la mort de sa fille adoptive, il essayait de ne pas se montrer pessimiste, et décourager la petite Shizue. Cette dernière était si fière de voir que son père la félicite. Elle continuait de sourire, comme si la voix de Thrys la réchauffait... la guérissait...

Alors qu'il allait continuer de parler avec elle, le médecin s'approcha du Sunajin, et lui demanda de venir lui parler... en privé.
Il fit un bise à la fillette, se leva, et se dirigea derrière un rideau avec le ninja médecin. Ce dernier avait un air grave, et après une longue inspiration, il déclara :

" Je suis désolé, Maître Kazekage... mais son corps a subi d'importants dégâts... il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre..."

Cette déclaration tomba... le monde s'effondrait autour de notre jeune Kage, qui s'attendait au pire. Il se retint de verser une larme, et demanda, la voix tremblante :

" Il n'y a rien que l'on puisse faire pour elle ? Pour la sauver ?"

Le docteur restait perplexe... avait-il une solution à cela ?

A suivre !
PS : Ne répondez pas tout de suite, j'ai une idée pour poursuivre le RP ! Wink
avatar
PNJ inventé
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 83
▌Inscription : 21/01/2012
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Hôpital] Un repos bien mérité...une chance de survie ? [pv Sane et Thrys] Mar 24 Jan 2012 - 16:50


Un plaisir gâché par le devoir.









Le sang, des blessés, des cris de douleurs, tous ces gémissements résonnent dans cet hôpital depuis maintenant plusieurs heures suite à cette attaque de marionnetistes ... Quel plaisir ! Une douce symphonie pour mes tympans aussi délicats que la texture de ma propre chemise, huhu ... J’aime quand cet hôpital est aussi surchargé, mon travail est un véritable plaisir et c’est un honneur qu’on m’ait accepté dans ce domaine ... Car c’est parmi tout ceci que je suis à mon aise, surtout avec la morgue ... J’aime disséquer ces corps inconscients afin de percer leurs secrets, c’est un véritable jeu, je ne comprends pas pourquoi les humains se répugnent face à ceci, et dans le monde des ninjas, ce n’est pas ce qui manque ...

Aujourd’hui est un jour comme les autres avec des blessés, des clients et du sang et parmi les victimes qui affluent dans notre hopital se trouvaient Shizue la fille de notre kazekage, et ne pouvant m’empêcher d’écouter la conversation du père avec le chef de service j’avais une idée… Une idée peut être farfelue car elle m’empêcherait de disséquer ce corps tout frêle… Tout doux et tout innocent… Il était vrai que disséquer les corps me passionnait mais ma loyauté envers le village et ma motivation à sauver des vies primait, c’est alors que j’intervins dans la conversation, glissant doucement derrière Kazekage-sama à l'aide de ma chaise à roulettes, le torse plaqué contre le dossier, pour suggérer mon alternative à la mort :

‘’ Si je puis me permettre Kazekage sama, j’ai peut être une solution… Je suis un expert en fuuin jutsu et il me semblerait judicieux de sceller Ichibi dans le corps de Shizue-chan… Elle est mourrante de toute manières alors cette solution bien que risquée reste la meilleure… Même si elle pourrait me priver de la joie de la disséquer… On ne peut pas tout avoir n’est ce pas ? ‘’

Attendant sa réaction je me demandais si je n’aurais pas dû laisser faire le destin qui m’aurait peut être permis de disséquer si mélodieusement cette petite avec droiture et grâce… Oh ce que cela me tentait mais le devoir passe avant le plaisir… Quelle poisse !




InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Hôpital] Un repos bien mérité...une chance de survie ? [pv Sane et Thrys] Jeu 26 Jan 2012 - 10:23

Sane allait bien bien et c'était le plus important pour moi. J'étais certaine que les chuunins qui avaient combattu à nos côté allaient bien. En fait je voulais le croire. Il y avait eu trop de mort déjà à cause de cette attaque. Je fus prise d'une quinte de toux assez violente. Mais je répondis quand même à mon coéquipier dans cette mésaventure :

"C'est bien...que tu ailles bien.... Moi ça peut...aller...je ...crois ...que j'ai...un peu...trop forcé."

J'eus une nouvelle quinte de toux. J'avais l'impression que mes poumons se déchiraient. Est-ce que c'était la fin ? J'avais peur cette fois et je voulais tellement que papa soit là. C'est alors que je le vis arriver à grande enjambées vers moi. Le kazekage me serra alors dans ses bras doucement. C'était la première fois qu'il le faisait si promptement et de lui-même. Je m'en voulais de lui donner tant d'inquiétude. Thrys me demanda alors si cela allait.

Je lui fis alors un sourire espérant ainsi le tranquilliser. Mais je fus prise d'une violente quinte de toux de nouveau. Je plongeais mon regard noisette dans celui de mon père adoptif. Je vis alors de la fierté dans ses yeux lorsqu'il me dit que j'étais une grande car j'avais sauvé une vie. Maintenant qu'il était là je n'avais plus peur et je me sentais un peu mieux. J'espérais qu'il allait encore rester longtemps près de moi. Je lui répondis de ma petite voix faible :


"Tu sais...je voulais...pas que ce petit...garçon perde...aussi sa maman. Alors j'ai fais tout...mon possible... pour la soigner. Mais Sane...nous a...protéger...tu sais."

Ce fut à ce moment-là qu'un ninja médecin arriva et lui demanda à lui parler. Inquiète, je regardais mon papa et ce dernier me fit une bise avant de suivre le médecin. Ils passèrent derrière un rideau. C'était là-bas que Sane se trouvait. Je me demandais de quoi ils pouvaient bien parler. J'essayais d'écouter, mais je n'entendais rien. Pourquoi ne parlaient-ils pas devant moi ? J'eus de nouveau une quinte de toux. Je décidai alors de fermer un peu les yeux.

Je commençais à être un peu fatiguée et peut-être que si je dormais un peu j'irais mieux après. J'avais encore beaucoup de chose à faire et il fallait que je défende encore le village comme le faisait mon papa et comme l'avait fais ma mère avant moi. Je ne voulais plus qu'une telle chose se produise et que les civils du village souffrent à cause de la folie d'un homme. Je me demandais s'ils avaient réussis à tuer le commanditaire de cette attaque. Je demanderais à papa lorsqu'il reviendra et aussi comment aller la mère et l'enfant qu'on avait sauvé avec Sane.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Hôpital] Un repos bien mérité...une chance de survie ? [pv Sane et Thrys] Lun 30 Jan 2012 - 18:58

*Tiens, voilà enfin le Kazekage.. Il discute avec un docteur et sa fille adoptive. Tiens le voilà qu'il passe de ce côté. Il va peut être me dire bonjour. Ah, non, il a même pas remarqué que j'étais là. Et ce docteur, il est...taré. Quoi, ils veulent sceller Shukakku à l'intérieur du corps de Shizue. Mais ce sont des grands malades tout les deux. En plus, ils ont même pas la descence de faire attention à moi. Ils vont voir tout les deux comment je m'appelle*

La pièce avait une décoration sommaire, comme toutes les chambres d'hôpital que j'avais vu jusqu'à présent. De plus la présence du médecin la rendait plus froide, plus inquiétante. je n'avais qu'une hâte, c'était m'éloigner de cette personne au plus vite. Je me demandais d'ailleurs comment le Kazekage pouvait garder une telle personne à son service. Ce type me faisait froid dans le dos. Ce n'était pas à moi de dire quoi que ce soit à ce sujet. Enfin pour le moment. Parce que je le jour, ou je pique son poste à Thrys Sama, la première chose que je fait c'est virer ce docteur. Ah oui et aussi, j'offrirais une tournée de glace au citron à tout le monde. C'est bon ça la glace au citron. Laissons cela de côté pour l'instant, et occupons de nous de sauver Shizue. Il est pas question de les laisser faire ça, à cette pauvre petite. Je me demandais comment aborder la situation avec politesse, avant de me rappeler qu'à mon âge la politesse n'était pas une donnée essentielle dans les conversations. Il est temps que les deux vieux s'aperçoivent que j'existe.

Je me redressais dans mon lit, puis je raclais ma gorge pour me donner de la force et de la consistance. Enfin je me lançais dans mon petit discours.

"Pardon, Kazekage Sama, mais je peux pas laisser faire ça. Vous savez ce que vous allez faire. Vous allez tuer Shizue. Et ça il est hors de question que je le permette vous entendez. Je connais très bien ce monstre, enfin je le connais mieux que vous deux réunis, c'est certain. Il est incontrôlable, vous courrez à la catastrophe. Vous comptez quand même lui en parler au moins? Et n'essayez même pas de m'écarter de cette histoire, je vais m'en mêler quoique vous en disiez."

Je croisais les bras, et je regardais les deux vieux avec une attitude que je voulais pleine de courage et de défi. Mais en fait je me me demandais, ce qui allait bien pouvoir se passer maintenant.
 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 24
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Hôpital] Un repos bien mérité...une chance de survie ? [pv Sane et Thrys] Dim 5 Fév 2012 - 20:12

Shizue était mal en point. Bien qu'elle essayait de dissimuler sa douleur, Thrys savait pertinemment que sa fille adoptive n'allait pas bien. Sa respiration lui semblait si faible, qu'il aurait été incapable de l'entendre dans un lieu dénué de bruit et de sons. Il la fixait du regard, et se retenait de paniquer, ne voulant pas perdre cette petite fille. Il avait promis à sa mère... il l'avait promis... sur son lit de mort ! Il ne pouvait soutenir le regard affaibli de Shizue, si bien qu'il baissa les yeux quelques secondes, faisant mine de chercher quelque chose d'inexistant. C'est alors que la Genin du Sable s'efforça de parler, et de raconter ce qu'il s'était passé dans les quartiers résidentiels de la ville.

Plusieurs pantins firent irruption, menaçant la population. Shizue et Sane se retrouvèrent face aux marionnettes, qui ne semblaient pas très réceptives au fait de combattre des enfants !

« Tu sais...je voulais...pas que ce petit...garçon perde...aussi sa maman. Alors j'ai fais tout...mon possible... pour la soigner. Mais Sane...nous a...protéger...tu sais.»

Un acte courageux... mais ô combien dangereux. Thrys ne le savait que trop bien. Bien qu'aidés d'autres ninjas, résister était difficile, et pour couronner, l'adversaire n'appartenait pas au genre humain, et ne ressentait pas d'émotions... tant que le pantin était debout, il pouvait continuer de se battre, afin d'éliminer ses cibles. Le ninja écoutait avec attention ce que lui expliquait la petite fille, et se sentit alors submergé de fierté, heureux de voir que ce qu'il avait inculqué à Shizue durant ses années auprès d'elle lui avait été utile. Ne jamais abandonner... persévérer... et croire en soi... voici les bases d'un ninja selon notre Kazekage. Parti de rien, le voici arrivé au sommet de la hiérarchie du Village caché du Sable ! Durant ses années de service, il avait continué, il ne baissa jamais les bras, et essayait sans arrêt d'obtenir quelque chose de plus impressionnant !
Il écoutait avec attention ce que lui contait Shizue, quand tout à coup un ninja médecin s'approcha de lui, et interrompit la conversation. Alors qu'il aurait souhaité continué d'entendre parler la fillette, il ne put refuser la demande de l'homme, et se leva lentement. Avant de s'éloigner de sa protégée, il lui fit une bise sur le front, puis lui recommanda de se reposer. Puis, d'un pas lourd et pesant, il suivit le ninja médecin.
Voilà que les nouvelles étaient mauvaises... après un diagnostic complet de l'état de santé de Shizue, les membres du personnel médical en vinrent à la conclusion que la petite fille ne vivrait plus très longtemps. Une trop forte surexposition au chakra de l'étoile l'avait grandement affaiblie, et ses forces s'étaient amenuisées durant leur affrontement avec les pantins. Les médecins ne pouvaient rien faire, malgré toutes leurs connaissances dans le domaine, et leurs techniques de soin, il n'y avait aucun moyen de sauver la fillette des griffes acérées et glaciales de la mort.
Cette nouvelle fit vaciller le Sunajin, qui n'en revenait pas... bien qu'il s'était longuement préparé à un événement similaire à celui-ci, le fait de l'apprendre ne lui était pas anodin, et il imaginait son cœur se déchirer, dans une affreuse douleur.

Mais alors qu'il croyait la petite fille perdue, un homme tout à fait extravagant s'immisça dans la conversation. Vêtu d'une blouse blanche, il était de la même taille que le Sunajin, et portait une paire de lunettes rondes. Il avait le teint très pâle, mais quelque chose interpella l'attention du Kazekage... Ses vêtements ressemblaient à un véritable patchwork, différents tissus étaient cousus ensemble, du gris, du blanc, du noir. Et pour terminer le portrait de ce ninja médecin, son visage possédait une balafre sur sa joue gauche, et qui contournait son œil. Thrys le surveillait depuis quelques minutes déjà, tant son comportement lui paraissait suspect. Il glissa lentement vers le ninja du Sable, faisant crisser les roulettes de sa chaise, et prit une voix basse :

« Si je puis me permettre Kazekage sama, j’ai peut être une solution… Je suis un expert en fuuin jutsu et il me semblerait judicieux de sceller Ichibi dans le corps de Shizue-chan… Elle est mourrante de toute manières alors cette solution bien que risquée reste la meilleure… Même si elle pourrait me priver de la joie de la disséquer… On ne peut pas tout avoir n’est ce pas ? »

Après avoir prononcé ces paroles, Thrys sentit la colère monter en lui. La disséquer ? Comment pouvait-il dire une chose pareille ? N'avait-il donc pas de cœur, pas de compassion pour ces malades et ces mourants ? Alors qu'il allait éclater, et s'énerver pour de bon face à cet homme, il contint sa rage, il demanda à ce qu'on le laisse y réfléchir... il lui fallait y penser au calme, car prendre une telle décision ne pouvait être fait à la va vite. Les ninjas médecins retournèrent s'occuper des malades, et le Sunajin resta debout, derrière un paravent, tandis que le fou furieux se retourna, et reprit son occupation : chercher à savoir quel sera le prochain corps qu'il disséquera... Mais alors que Thrys allait se diriger vers un lieu isolé de tout bruit et de toute agitation, Sane, qui était avec Shizue durant l'attaque des marionnettes, se redressa sur son lit d'hôpital, se racla la gorge, puis éleva la voix, et s'adressa directement aux deux hommes :

« Pardon, Kazekage Sama, mais je peux pas laisser faire ça. Vous savez ce que vous allez faire. Vous allez tuer Shizue. Et ça il est hors de question que je le permette vous entendez. Je connais très bien ce monstre, enfin je le connais mieux que vous deux réunis, c'est certain. Il est incontrôlable, vous courrez à la catastrophe. Vous comptez quand même lui en parler au moins? Et n'essayez même pas de m'écarter de cette histoire, je vais m'en mêler quoique vous en disiez. »

Thrys s'indigna, mais garda son sang-froid. De son regard perçant, il fixait dans le blanc des yeux le jeune ninja, comprenant son emportement. Shizue et lui devaient être assez proches, mais malheureusement pour lui, cela n'était pas de son ressort. Sane semblait connaître le Démon à une queue, mais malgré ses paroles, Thrys connaissait beaucoup de choses sur Ichibi. Il fronça les sourcils, et répondit alors, sèchement :

« Ne crois pas que la santé de Shizue ne me préoccupe pas ! J'ai promis à sa mère, sur son lit de mort, que je ne la laisserai pas tomber ! Les médecins ont été clairs : elle mourra si on ne fait rien, et je ne peux pas permettre une chose pareille ! Je prendrai le risque qu'il faut, je prendrai le risque de faire cela ! »

Sur ces mots, il se retourna, et disposa du jeune ninja, qui ne pouvait accepter ce que venait de lui dire. Le médecin, qui avait proposé cette idée, fit profil bas, et s'éclipsa furtivement, laissant Sane seul.

Le Kazekage retourna au chevet de la fillette, prit une chaise, et s'assit. L'air grave, il tremblait à l'idée d'en parler à sa fille adoptive, et resta silencieux quelques instants.
Shizue, qui ne comprenait pas la situation, demanda à son père ce qu'il se passait. Ce dernier prit une grande inspiration, puis lâcha d'une voix calme et posée :

« Shizue... tu as utilisé beaucoup trop de chakra lors de ton combat contre les marionnettes... à un point tel que ton corps a encaissé une trop grande quantité de dégâts, et qu'il ne pourra pas continuer de vivre... »

Il fit une brève pause, et se retint de verser une larme... ne voulant pas éclater en sanglots, il s'empressa d'ajouter :

« Mais nous avons un moyen de te sauver... si nous scellons en toi Ichibi, le chakra de ce dernier te permettra de survivre ! Tu pourras continuer de vivre, et devenir une grande ninja, comme ta mère ! Mais... sceller le démon en toi comporte des risques qui ne peuvent être négligés... Alors qu'il allait évoquer le ressentiment de Sane envers cette idée, il préféra passer directement à la partie critique du questionnement. La réponse à cette solution te revient de droit, Shizue... toi seule possède le choix... »

Il se tut immédiatement, laissant la parole à sa fille adoptive.

PS : Voilà, Shizue répond à ce message, et dès que sa réponse sera postée, nous commencerons immédiatement le RP, qui consistera à s'emparer du Démon Ichibi, qui erre dans le désert.
^_^
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Hôpital] Un repos bien mérité...une chance de survie ? [pv Sane et Thrys] Dim 5 Fév 2012 - 21:16

Finalement j'avais fermé les yeux quelques instants. Papa et le docteur étaient encore en train de discuter, mais j'espérai qu'il allait vite revenir me voir. Les minutes passèrent et je commençais à m'endormir. C'est alors que Thrys revint près de moi. Il s'assit sur une chaise et garda le silence pendant quelques minutes. Je n'aimai pas ce silence qui se faisait pesant et m'inquiétai.

*Pourquoi papa garde-t-il le silence aussi longtemps ? Pourquoi il tremble comme ça ?*

Inquiète je demandais alors à mon père :

"Papa, qu'est-ce...qu'il se passe ?"

Le kazekage me regarda et prit une grande inspiration avant de répondre à ma question. Je l'écoutai avec le plus d'attention que je pouvais. Sa voix était calme et posée. Pourtant ce qu'il m'expliquait était grave. J'avais conscience que j'avais mis ma vie en danger, mais je savais aussi que j'avais bien fait. Grâce à moi un petit garçon n'avait pas perdu ses deux parents à cause de ces foutus marionnettistes et j'avais défendu le village. Je regardais mon père adoptif dans les yeux lorsqu'il fit une pause. Je voyais qu'il retenait ses larmes. Il ajouta vivement qu'ils avaient un moyen de me sauver. Je n'en revenais pas. Il avait trouvé un moyen de me sauver la vie, d'empêcher que je meure comme maman. J'écoutai ce que papa me disait. Le moyen qu'il proposait était de sceller un des fameux bijuu en moi. Je ne connaissais pas vraiment bien Ichibi. Je savais juste que c'était un bijuu qui vivait dans les contrées du sable et que son précédent jinchurriki avait été Gaara du Désert. Papa me demanda si j'acceptai de recevoir cette bête en moi. Avais-je le choix ? Je ne pensai pas. Je ne voulais pas mourir. Je voulais devenir in grande ninja et défendre mon village comme maman avant moi. Sans vraiment réfléchir, je répondis au Kazekage d'une voix faible :

"Je suis...d'accord. Je ne veux...pas mourir...comme maman. Je veux...qu'elle...soit fière de moi. Et...je te...fais...confiance papa."

J'eus une nouvelle quinte de toux. J'avais l'impression que mes poumons se déchiraient sous la pression. Je fermai les yeux attendant que la douleur passe. Bientôt ça serait terminé. Bientôt j'allais pouvoir reprendre l’entrainement. Je ne me doutais pas de ce qui m'attendait.
 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 24
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Hôpital] Un repos bien mérité...une chance de survie ? [pv Sane et Thrys] Dim 5 Fév 2012 - 21:21

Bien ! Vous pouvez d'ores et déjà aller demander vos points pour ce RP, les amis !
Dans la semaine, je commence la mission qui consistera à aller récupérer Ichibi !

Que la Force soit avec nous ! Wink
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Hôpital] Un repos bien mérité...une chance de survie ? [pv Sane et Thrys]


[Hôpital] Un repos bien mérité...une chance de survie ? [pv Sane et Thrys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Un repos bien mérité
» Du repos bien mérité (13.03 - 13h37)
» Repos bien mérité dans une taverne.
» Un repos bien mérité? [Pv.Laelya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Vent ~ Kaze no Kuni ~ :: Suna Gakure no Sato :: Place principale - Zone marchande-