Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya]

avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Sam 28 Jan 2012 - 22:43

L'hiver est bel et bien là. Le doute n'est plus possible et de tous les pays qui composent le monde shinobi il n'y à qu'à Kiri que les catastrophes climatiques s'acharne avec autant de joie et de liberté. Le ciel est noir, plongeant ainsi le petit village caché de la brume dans une obscurité partielle. Personne à part les ninjas envoyés en missions n'ose sortir, dehors le froid est plutôt mordant et visiblement il ne va pas tarder à neiger. Le sol est couvert de givre et de verglas, impossible de se déplacer rapidement pour les simple civils ou genin non expérimentés. Ce paysage semble totalement horrible mais il est plutôt sympathique, le froid oblige les famille à allumer un feu et à se réunir autour de ce dernier. Quoi de plus chaleureux et agréable? Enfin, encore faut-il être plusieurs. Dans une petite maison derrière la bibliothèque de Kiri une grand maison se distingue de part son allure étrangement ancienne. De plus elle n'est pas allumée et ne possède pas de cheminée. Est-elle habitée au moins? Il s'agit là d'une question que nombre d'habitant du village se sont déjà posée. Je m'en vais de ce pas vous répondre: vit dans cette vieille bâtisse une femme, plutôt jeune, et deux chats. Approchons nous davantage. L'après midi est déjà bien entamé hors de cette vase maison s'échappe un doux son envoûtant. Le bruit d'un instrument. Un instrument à cordes visiblement. De la.. Guitare? Oui c'est bien de cela qu'il s'agit. C'est un air assez mélodieux. Il ne semble ni triste ni joyeux, presque troublée. C'est impressionnant une telle maîtrise de l'instrument. Mais cela n'est guère étonnant de la part de cette femme. Elle joue dans le grand salon, un chat assit sur le canapé l'observe avec attention. Il est d'un magnifique roux flamme, ses prunelles vertes sont fixée sur la jeune femme. Une fois l'air de guitare finit la jeune femme soupire et tire la langue à son protégé félin. Lui disant par la même occasion que se faire fixer avec une telle intensité dans le regard est gênant. Tous deux se mettent à rire, chose que cette jeune femme fait pourtant rarement. Elle passe une main dans sa flamboyante chevelure rougeâtre et s'étire. Elle doit être la seule en manches courtes chez elle par un tel froid. Elle baille et pose son instrument. Elle se dirige alors vers l'entrée de l'imposante bâtisse en souriant, le jeune félin sur ses talons. Elle enfile un manteau assez long par dessus son tee-shirt noir et son pantalon serré d'un noir profond lui aussi. Elle caresse la tête de son chat et l'invite à se percher sur son épaule. Lorsque se dernier s'exécute elle franchit le seuil de la porte.

Il neige désormais. Kyoshiro, la jeune femme rousse qui jouait de la guitare quelque instants plus tôt, et son chat Tsutsuyo se trouve désormais dans le centre ville de Kiri. La jeune femme sourit doucement, laissant son regard se promener de personnes en personnes. Elle se dirige dans quelques magasins. Regardant un peu tout et achetant quelques bricoles. Elle remue ses oreilles félines d'un noir encre et ferme les yeux un instant. Ses achats sont désormais finit. Sans doute fait-elle une liste de ce qu'elle à acheté pour voir si elle à encore besoin de quelque chose. Elle rouvre les yeux, son sourire envolé elle semble pensive. Elle remue sa queue féline et reprend sa marche, l'air ailleurs. Elle avait pas mal de paquet dans les bras et prenait la direction des portes du village. C'est alors qu'il se mit à neiger. Kyo s'arrêta net, en plein milieu de la rue, et ouvrit de grand yeux d'enfant émerveillée. Elle n'avait pas vue la neige souvent. Lorsqu'un flocons vint se poser sur le bout de son nez elle frissonna. Elle remua les oreilles et laissa son regard contempler Kiri sous la neige. Ce paysage lui rappelait tant de souvenirs. Des bons comme des mauvais. Elle écarquilla les yeux et secoua la tête. Encore une hallucinations. Tsutsuyo frotta sa tête contre la joue de sa maîtresse. Il n'aimait pas la voir ainsi. Elle haussa les épaules et sourit. Elle se rendu alors compte que les toiles de peinture qu'elle avait achetée ne devait pas prendre l'eau, et donc de ce fait pas la neige non plus. Elle se mit à courir en concentrant son chakra dans ses pieds pour ne pas glisser. Ses paquets, bien que peu nombreux, n'en étaient pas moins volumineux. Il y avait la dedans du produit pour nettoyer les instruments, plus particulièrement le piano, ainsi que des toiles et du matériel de peinture. Elle commençait à en manquer.

Kyo arriva enfin près des portes du village mais, ne voyant vraiment pas où elle allait, percuta assez violemment un jeune homme. Elle se retrouve éjecté à terre et grimace de douleur. La neige n'a pas amortie sa chute. Elle se frotte le bas du dos et soupire, espérant que ses toiles n'aient pas prit l'eau et ne soient pas abîmées. Elle lève la tête, les yeux à demi clos, vers le jeune homme qu'elle à percuté. Il était plutôt beau, les cheveux assez court et un sabre à la ceinture. Elle se remit debout avec peine et s'inclina devant l'homme, visiblement moins âgé qu'elle:

«-Navré de vous avoir percuté jeune homme, je ne voyais pas où j'allais et était légèrement pressée. Je suis vraiment désolé mais.. Vous pourriez m'aider et à porter tout ça jusque chez moi? Elle le regarda alors les yeux grands ouverts et inspira profondément, vous connaissez Emishi, je ne sais pas comment mais vous le connaissez. J'ai bon?

Elle sourit telle une enfant amusée et commence à ramasser ses achats tombés à terre en souriant, comment va t-il réagir?
avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Dim 5 Fév 2012 - 13:32

Par une journée au froid mordant les gens normaux restent bien au chaud proche d'un bon feu dans le foyer de leur demeure, quelque personnes sont à l'extérieur afin de faire diverse tâche comme les missions voir même garder les portes du village. Cela était le cas pour le jounin Umishiro Tatsuya, de garde aux portes il terminait son quart de travail et discutait avec la relève sur ce qui c'était produit durant la mâtiné... Rien de très folichon en vérité et à peine quelques truc intéressant a première vue mais mieux vaut rester avec l'oeil ouvert et l'oreille attentive, chose qu'il conseilla à la relève tout comme le ninja qui avait été en service avec lui... Cela fait il prit congé laissant la relève prendre place dans le poste de garde, il commença à ce diriger vers sa demeure quand il fût heurté par une personne qui portait plusieurs objets dans ces bras... Il réussi à rester debout étant pas désavantagé par une charge d'objets en tout genre, mais comme il neigeait il était clair que certains objets risquaient de ce faire abimer si ils tombaient au sol. D'un déplacement rapide et fluide le jeune Umishiro récupéra les toiles qui tombaient au sol avant que celles-ci ne le touche avec rapidité et agilité les empilant les unes par dessus les autres... Il se retrouva parcontre les bras bien chargé de matériel de peinture alors qu'il entendait une femme s'excuser vue que elle n'avait pas vue où elle se dirigeait, Tatsuya en profita pour placer convenablement le matériel afin de pouvoir regarder où il allait quand la femme lui annonça qu'il connaissait Emichi. Cela était plus une affirmation que une question mais cela donna fit apparaitre un visage blasé sur le jeune jounin de Kiri...

- Hélas pour mon plus grand malheur je connais ce pervers de Emishi... Bien que cela soit pas trop plaisait à dire pour moi... Il est un genin sous mes ordres et je dois le former, il a du potentiel cela est sur mais... Il ne m'a pas donné une très bonne impression en reluquant sa coéquipière pratiquement comme si elle était un morceau de viande de premier choix... J'espère que il ne vous à pas causé des problèmes?


Le jeune Umishiro parlait d'une voix calme et polie, il était aussi très respectueux et surtout il semblait désespéré par le comportement de Emishi envers les femmes... Il plaça soigneusement les toiles à l’abri sous sa demi-cape et de sa main libre il aida la demoiselle à ce relever avec calme et galanterie, une fois celle-ci sur pieds il lui fit un petit sourire d'excuse car il aurait pu ce déplacer afin d'éviter de la heurter... Mais lui même était perdu dans ces pensées du coup il n'avait pas pu éviter la collision, du coup aider la demoiselle à porter ces achats était la moindre des choses et surtout il ne pouvait pas être en retard vue cela était désormais ces jours de congés. Tatsuya eu un petit sourire navré et s'assura que les vêtements de la demoiselle soient pas tâché d'un regard rapide, coup de chance elle était tombé sur le endroit du sol qui était encore sec... Ce qui éviterais une situation des plus embarrassante pour elle comme pour lui, regardant le ciel il vit celui-ci ce couvrir de plus en plus et cela annonçait rien de bien rassurant...

- Je vais vous aidez avec plaisir, car j'aurais du vous évitez mais moi même j'étais perdue dans mes pensées... Mais il vaut mieux faire rapidement car le temps va devenir plus mauvais qu'il ne l'ai présentement, sincèrement je préfère ne pas être dehors lorsque cela arrivera...

Le jeune Umishiro était déjà prêt à suivre celle-qu'il avait heurté et à l'aider, les gens qui parlaient de Tatsuya voyaient souvent que le mauvais côté de celui-ci... Car ils étaient incapable de comprendre son sens du devoir et cela était une chose qu'il ne négligeait aucunement, il ne lui restait plus que désormais à suivre cette demoiselle avec patience. De plus si elle savait qu'il connaissait Emishi cela était pas un moyen autre que la vue, cela voulais dire du coup que elle était une kunoichi... Mais pour le grade cela était une histoire totalement différente...
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Sam 11 Fév 2012 - 16:33

Kyo était toujours à terre, les yeux clos et la main sur le bas du dos. Elle ne s'était vraiment pas ratée. Pourquoi fallait-il toujours qu'elle soit dans la lune lorsqu'elle court ou qu'elle marche? Ne pouvait-elle jamais rester concentrée ou du moins les pieds sur terre le temps qu'elle rentre chez elle? Elle agita les oreilles, signe de son irritation, et maudit intérieurement son manque cruel de concentration. Elle regarda autour d'elle, était-elle tombée dans la neige? Sur du verglas? Visiblement non, elle avait été projetée sur la seule partie sèche du sol. Elle risqua un regard vers celui qu'elle avait rencontré.. Brutalement. Il était plutôt grand, les cheveux noir de jais et l'air expérimenté. Elle remua la queue et remarqua qu'il portait ses toiles de peinture dans ses mains. Les pinceaux également, il avait donc eut le temps de les empêcher de tomber? Elle remarqua également l'air blasé du jeune homme, sans doute plus jeune que la kunoichi rousse. Il prit la parole:

-Hélas pour mon plus grand malheur je connais ce pervers de Emishi... Bien que cela soit pas trop plaisait à dire pour moi... Il est un genin sous mes ordres et je dois le former, il a du potentiel cela est sur mais... Il ne m'a pas donné une très bonne impression en reluquant sa coéquipière pratiquement comme si elle était un morceau de viande de premier choix... J'espère que il ne vous à pas causé des problèmes?


Kyo ri doucement aux parole du jeune homme, oui il connaissait bien le même Emishi que la jeune femme. Elle songea à sa rencontre avec le dit pervers. Finalement il avait obtenu en une soirée à en apprendre plus sur la ninja rousse que n'importe qui. Elle observa un instant le ninja qui se dressait devant elle. Il avait parlé d'un ton calme et posé, pourtant il n'avait pas l'air de porter le jeune Emishi dans son cœur. Néanmoins le comportement du genin semblait désespérer son sensei. Kyo sourit, même une relation comme ça c'était important, s'en rendait-il compte? Le jeune homme plaça le matériel de peinture de Kyo sous ce qui semblait être une cape de voyage. Il tendit alors la main en direction de la rouquine, celle ci la saisit et murmurant quelques mots de remerciement. Elle remarqua le sourire désolé que lui faisait le jeune homme tandis qu'elle époussetait ses vêtement aux niveau des genoux et du bas du dos. Le jeune homme s'assura alors que les vêtements de la jeune femme n'étaient pas tachés, Kyo toisa le jeune homme d'un air dur et froid, de quoi se mêlait-il?! Ce n'était pas de sa faute si elle était tombée, pas besoin de s'assurer à ce point qu'elle se portait bien. La kunoichi grogna légèrement puis décida finalement de ravaler son mauvais caractère. La rouquin leva le nez, l'orage arrivait. Elle soupira, il valait mieux qu'elle se dépêche de gagner sa cabane, sinon son matériel aura été sauvé pour rien. L'interlocuteur de la jeune femme prit alors la parole:

-Je vais vous aidez avec plaisir, car j'aurais du vous évitez mais moi même j'étais perdue dans mes pensées... Mais il vaut mieux faire rapidement car le temps va devenir plus mauvais qu'il ne l'ai présentement, sincèrement je préfère ne pas être dehors lorsque cela arrivera...


Kyo remua les oreilles, le jeune homme avait raison bien sur. Vu sa vitesse il était forcément ninja. Elle le regarda une seconde, les yeux brillant de curiosité. Comme un chat qui découvre un changement dans son milieu de vie. Elle ramassa les quelques autres affaires à elle qui gisaient sur le sol et hésita encore un regard vers le jeune homme. Une fois toutes ses emplettes en mains et Tsutsuyo retrouvé elle soupira. Ce fut la jeune femme qui prit la parole la première, un ton neutre, une voix ni trop grave ni trop aiguë, un regard qui semble glacial doublé d'une empreinte féline omniprésente dans tout le physique de la jeune femme:

«-Merci d'avoir ramassé mes affaires. Je vous suis très reconnaissante. Je me nomme Kyoshiro Yang, chuunin de Kiri. Et voici mon chat, Tsutsuyo. Enchanté, puis-je vous demander votre nom? Avançons s'il vous plaît comme vous l'avez dit l'orage est imminent, l'odeur de la pluie est partout.»

La jeune femme fait signe à Tsutsuyo de se taire tandis qu'elle prend la direction de sa cabane, première arbre des marais entourant Kiri.
avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Lun 13 Fév 2012 - 19:10

Tatsuya aida la jeune femme à ce relever une fois que elle eu terminé de ramasser ces affaires sur le sol, il remarqua aussi le chat qui était monté sur l'épaule de celle-ci mais n'en parla point pour le moment. Quand elle se présenta il prit soin de mémoriser le nom de celle-ci, Kyoshiro... Elle était ainsi donc une chuunin de Kiri cela était intéressant, elle semblait à première vue plus vieille que lui mais aussi ce qui le frappa fût le cache oeil qu'il prit soin de ne pas fixer. Parfois les blessures au visages en les fixant blessaient les gens et il ne désirait pas la blesser, du moins émotionnellement... Pour ce qui était du physique avec la chute cela était trop tard à son avis, elle avait eu mal mais bon le sol était dur alors il comprenait aisément. Une fois en route il la suivit avec calme mais tout en restant prudent, il se doutait que parfois ces ennemis dans le village cherchaient un moyen de ce débarrasser de lui. Mais d'un autre côté il ne pouvait pas y faire grand chose, elle lui avait demandé son nom... Mais d'un côté le jeune Umishiro préférait pas trop en dire mais il était la moindre des politesse de ce présenter un minimum... Surtout que elle c'était présenté...

-Je me nomme Tatsuya, je suis jounin depuis quelques temps seulement... Mais bon si selon certain j'aurais du l'être plus tôt... Moi je dis que le grade j'en ai rien à cirer... Sauf dans certaines conditions...

Quand Tatsuya c'était présenté il avait pas dit son nom de famille, Tatsuya était un nom plus que utilisé dans le monde et même dans le village de Kiri. Mais le nom de famille Umishiro était très rare depuis que ce dernier avait massacrer tout son clan, il observa le chat tout en marchant et calmement il tendit la main vers le chat avec douceur afin de ne pas effaroucher ni le surprendre. Tout animal réagissaient quand il était surprit et les chats était pas une exception, une fois certain que le chat ne serait pas contre ce faire caresser... Tatsuya caressa le côté de la tête du matou avec douceur en grattouillant au passage juste un peu derrière les oreilles de ce dernier, sans pour autant s'incruster afin d'éviter que le chat fuit ou griffe la chuunin en voulant débarquer. Une fois certain que le chat est pu apprécier les caresses il le laissa tranquille. Après tout si il en désirait plus le chat comme tout chat qui ce respecte viendrait de lui même, plus le trajet avançait et plus le temps devenait mauvais à l'extérieur... Le vent commençait a souffler vraiment fort et le froid devint aussi plus intense, cela était plus que une question de minutes avant de une tempête s'abatte sur eux... Par chance sans le savoir pour le jeune Umishiro, ils étaient presque arrivé à destination...

- Je crois que cela sera vraiment pas chaud ce soir et voir même cette nuit, je sais pas comment vous chauffez votre demeure mais si cela est du feu... J'espère que vous aurez assez de bois pour le temps que cela va durer...
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Jeu 23 Fév 2012 - 21:03

Kyo marchait tranquillement en plutôt agréable compagnie. Elle avait mit son cache – œil aujourd'hui, les temps humides comme ceux-ci ne sont vraiment pas bon pour la blessure mal cicatrisée de la jeune femme. Bien sur ce n'était pas un simple bout de tissu qui empêcherait les griffes présentent sur l’œil de la kunoichi de se teinter de rouge de nouveau mais bon, elle n'avait pas envie de passer pour une femme blessée. Elle était plus que capable de gérer cet handicap à sa manière. Tsutsuyo vint se percher sur l'épaule de son amie humaine, cette dernière s'immobilisa le temps que son ami félin trouve son équilibre. Le poil roux du matou s'apparentait à une flamme solitaire, brillant tant bien que mal dans les ténèbres. La rouquine ne pu s'empêcher de rire, le pelage fauve de son compagnon à quatre pattes se confondait presque totalement avec sa longue chevelure. Elle tourna légèrement la tête, espérant que le jeune homme rencontré quelques instants plus tôt la suivait sans mal. Il faut dire qu'avec un tel temps les marais pouvaient être dangereux pour qui ne les connaît pas parfaitement. Kyo était le guide idéal, elle aimait beaucoup les marais et c'était réciproque. La faune et la flore de cet endroit sombre et brumeux était totalement fascinant du point de vue de la chuunin. Elle s'arrêta quelques secondes, laissant ainsi à son interlocuteur le temps de la rattraper, et prêta l'oreille sur ce que lui disait ce jeune homme:

-Je me nomme Tatsuya, je suis jounin depuis quelques temps seulement... Mais bon si selon certain j'aurais du l'être plus tôt... Moi je dis que le grade j'en ai rien à cirer... Sauf dans certaines conditions...

Un juunin? Il était donc plus haut gradé que Kyo. Cette dernière remua les oreilles avec indifférence. Il devait être plus fort, c'était obligé. Elle sentait en effet qu'elle n'avait pas affaire à n'importe qui. Enfin, un homme reste un homme. Cette simple pensée la fit grimacer, décidément la gente masculine l'insupportait toujours autant. Elle avait beau avoir passé toute une soirée avec Emishi et être très souvent accompagné de ce matou roux elle ne pouvait pas supporter les humain de sexe masculin. Elle avait une réelle aversion pour cette partie de l'humanité. Elle serra les dents puis essaya de se concentrer sur autre chose, elle ne voulait en aucun cas paraître désagréable ou encore antipathique. Elle remarqua que son interlocuteur n'avait pas donné son nom de famille. Sans doute une précaution. Elle haussa les épaules, si il ne voulait pas donner son nom de famille libre à lui, un prénom pouvait très bien suffire. Kyo pouvait se permettre de donner son nom entier, elle, les origines de sa famille sont enfouit quelques part à Konoha et de toute façon elle et sa sœur sont les dernières survivantes de leur clan. Quel intérêt à cacher ce genre de choses? Mais alors que la jeune femme se perdait dans le dédale de ses pensées, sombre ou non, Tatsuya approcha doucement une main en direction du félin perché sur l'épaule de la kunoichi. Tentait-il de caresser Tsutsuyo? Ce dernier se laisserait-il faire? Le félin commença par grogner légèrement, il plaqua ses oreilles et prit un air menaçant. Après avoir renifler, non sans mépris au premier abord, la main du jeune homme il laissa celle ci le caresser doucement. Ainsi ce farouche animal n'était pas contre des caresse venant d'autre que Kyo? La réaction de son protégé provoqua un certain étonnement chez la jeune femme. Enfin, après tout il faisait ce qu'il voulait. Mais Tsutsuyo n'était vraiment pas du genre à se laisser faire par n'importe quel ninja, de Kiri ou d'ailleurs. Ainsi ce juunin sans nom de famille n'était pas comme les autres? Enfin, il ne réussit pas non plus à faire ronronner le félin roux, mais pouvoir le caresser sans finir amputer de la main était un réel exploit. Kyo sourit, intéressant spécimen. Cet homme méritait un examen plus approfondit. Kyo avait bien fait de lui demander de l'aide, elle pourrait ainsi l'étudier tout son saoul. La rouquine commença à scruter les environs avec joie, levant le nez pour inspirer avec envie. Ils étaient presque arrivés lorsque le jeune homme prit de nouveau la parole:

-Je crois que cela sera vraiment pas chaud ce soir et voir même cette nuit, je sais pas comment vous chauffez votre demeure mais si cela est du feu... J'espère que vous aurez assez de bois pour le temps que cela va durer...

Kyo réfléchit un instant, quand avait-elle fait le plein de bois pour la dernière fois? Humm elle avait passé pas mal de temps dans sa cabane cet hiver-ci, sans doute restait-il assez de bois pour y passer une soirée, quelques jours ou même plus. Elle tourna la tête vers son compagnon de voyage et sourit, elle avait sans doute de quoi faire. Puis son compagnon à quatre patte remua frénétiquement les oreilles, en effet le félin avait vu juste, les voici arrivés. Il s'agissait du premier véritable arbre de ce marais, il n'était pas marqué si ce n'est par le temps mais était repérable entre mille. La jeune femme passa sa main sur l'écorce vieillit de l'imposant conifère. Une lueur nostalgique prit alors place dans ses yeux, cela faisait 6 ans maintenant qu'elle vivait dans le village caché de la brume. 6 ans... C'était long et court en même temps. Elle finit par penser à sa sœur, le simple souvenir de la jumelle de la rouquine fit grimacer cette dernière. Elle contourna l'arbre et saisit une corde, l'air triomphante et donna une pichenette sur l'oreille de son ami félin:

«-Aller monte Tsutsuyo! Tu es sans doute le plus doué pour ce genre d'exercice entre nous trois ici présents. Alors que le félin montait en grognant elle tourna la tête vers l'homme les accompagnant et reprit. Nous voici arrivé mon cher, ma cabane se trouve en haut de cet arbre. J'ai bien sur une maison à Kiri mais je comptais venir me reposer dans les marais. Moi et le village ça n'a jamais été vraiment ça..»

Une fois sa tirade achevé elle entendit un cri provenant de la cime de l'arbre, sans doute le félin roux était-il arrivé à destination. Elle se dépêcha donc de monter à son tour, elle n'eut aucun mal à monter et conserva sa grâce féline habituelle. Une fois arrivé en haut de la corde son chat se percha de nouveau sur son épaule:

«-Franchement tu pourrais avoir plus de respect pour le félin qui t'accompagne partout tel un fidèle animal qu'il est!
-Ne me dis pas que c'était éreintant à ce point de monter à la corde? Mon pauvre moi qui te croyait jeune tu te ferais donc si vieux que ça? Entrons, il ne devrais pas tarder.»

La jeune femme ri doucement en sortant ses clefs du sac en bandoulière qui ne la quitte jamais. Elle avait les mains légèrement chargée mais elle put sans mal ouvrir la porte. Une fois cette dernière béatement ouverte elle pénétra dans l'appartement, jeta son sac sur le lit, posa son chat par terre et monta à l'étage. En bas la pièce rassemblait chambre, cuisine et salle à manger, il s'agissait d'une vaste pièce joliment décorée et très bien nettoyée. Trois pièce étaient présentent à l'étage du dessus, un grenier, un salon et une chambre à couchée. Kyo pénétra dans la première pièce et caressa avec amour le piano qui trônait au milieux de tous les souvenirs rassemblés ici. Elle sourit et s'assit, elle espérait vraiment que ce Tatsuya ait la présence d'esprit de refermé la porte derrière lui, les temps étaient froid et elle ne voulait pas avoir à allumer un feu tout de suite. Elle ouvrit le clapet de son piano et commença à jouer, le chat assit sur le côté de gauche du piano, la queue pendante et l'air envieux.
avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Dim 26 Fév 2012 - 21:48

Tout en discutant avec la chuunin il en apprenait un peu plus sur celle-ci, jolie, agile et surtout avec une volonté de fer. Elle possédait un caractère bien trempé et ne ce laissait pas marcher sur les pieds, il le voyait juste à sa façon d'agir et à la conversation qu'ils avaient en ce moment. Quand il fut le moment de monter à l'arbre, le jeune Umishiro ce posa pas de question et usa de son chakra pour monter rapidement et simplement, quand il entra après Kyoshiro il déposa sur le lit les affaires de celle-ci après avoir fermé la porte en silence. Tatsuya en profita pour regarder comment l'endroit était et il du avouer que c'était un lieu relaxant, alors qu'il allait parler il entendit un son doux et qui était parfaitement identifiable... Un piano, en silence il suivit la direction que la chuunin avait prise et monta l'escalier en silence pour ce placer juste derrière Kyoshiro sans un seul bruit. Il ferma les yeux pour mieux apprécier la musique qui sortait de l'instrument à corde que le piano était, au bout d'un moment il défi sa demi-cape et la déposa sur les épaule de la chuunin avec douceur...

-Si il le faut je peux me charger d'allumer le feu, cela me frais plaisir même... Surtout que vous avez un talent fou pour la musique, moi disons que... J'ai juste des bases vraiment médiocre, mais j'adore vous écoutez jouer... Cela me rappel une personne chère qui n'est plus depuis quelques années...

Le jeune Umishiro se rappelait sa défunte mère en écoutant jouer la chuunin, même si elle n'aurait pas été atteinte de maladie la voie des ninjas ne l'aurait pas intéressé. Elle adorait la musique et la danse par dessus tout, mais détestait la violence... Comble de l'ironie elle avait vue le jour et vécue toute sa vie à Kiri, mais elle avait toujours eu cette douceur qui la caractérisait malgré l'époque de la brume sanglante... Mais pourtant les choses évoluait lentement mais surement, Kiri était en douceur de changer. Il posa son regard sur Tsutsuyo et eu un petit sourire de le voir installé ainsi, l'endroit était vraiment relaxant et paisible. Pas vraiment facile à trouver mais bon peu de genre de Kiri passaient par ici, et même si une attaque sur le village avait lieu depuis les marais... Le nombre de morts chez l’ennemi ne serait que énorme vue que ils en connaissent aucunement les dangers, de ce fait la chuunin avait une petite retraite paisible pour avoir la paix. Il comprenait cela vue que dans le village, il y avait toujours du bruit la plus part du temps. Il prit la parole alors avec douceur, tout en regardant à l'extérieur par la fenêtre...

- Vous avez un lieu paisible en cette petite maison dans l'arbre, le marais protège en plus votre terrain et même si un groupe d'ennemis passerait par ici il finirais surement décimé dans le marais. Votre demeure est chaleureuse et confortable, d'un sens je vous envie d'avoir cet endroit bien que j'ai une maison bien plus vaste... Mais je trouve cela un peu trop pour moi vue je suis seul tout comme vous, si j'ai pas vendue ma maison c'est parce que elle est un précieux souvenir pour moi...
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Mar 13 Mar 2012 - 10:11

Kyo venait tout juste de s'asseoir à son piano pendant que son ami félin prenait place à ses côtés. Le jeune chat aimait beaucoup se placer sur le côté du piano et écouter la jeune femme en jouer. Maintenant qu'il y pensait cela faisait à peine un mois ou deux qu'il vivait avec cette jeune femme. Normalement il s'agit pour lui du délai maximum, après cela il se lasse bien vite de l'humain avec lequel il vit. Mais avec cette femme là ce n'était pas la même chose. Son être tout entier était un secret à part entière. Le félin, bien malgré lui, était pris d'une irrésistible envie de percer le mystère de cette jeune femme à la chevelure sang. Il voulait tout savoir d'elle. Il était son chat ninja désormais. Peut être deviendrait-elle son maître permanent? Il n'en avait eut qu'un , et franchement il n'imaginait pas à l'époque de la mort de son maître que le suivant puisse être une femme! Et surtout pas cette singulière jeune femme. Mais bref, je m'égare. Kyo est maintenant installée, le temps de se faire craquer tous les doigts de ses deux mains et c'est parti! Elle effleure à peine les touches de son piano, son touché est d'un douceur mais d'une force sans pareille. Il est clairement visible que ce n'est ni de l'improvisation ni quoi que ce soit d'autre. Elle sait ce qu'elle fait et pour cause, cela fait maintenant plus de vingt ans qu'elle étudie avec force et panache ce magnifique instrument qu'est le piano! Elle se savait encore faible sur certains principes de l'instrument, elle jouait certes magnifiquement bien mais sa soif d'apprendre n'était toujours pas étanchée. Elle voulait en savoir plus. Apprendre plus. Expérimenter plus! Kyo avait une envie de tout savoir sur ce domaine inimaginable pour son entourage. Enfin quand je dis entourage cela se résume à Tsutsuyo, Kuro et Emishi. Bien sur le domaine de la musique n'est pas le seul à attiser la soif d'apprendre de Kyo. Mais elle est d'un naturel plus que renfermé. C'est d'ailleurs renfermé, sure d'elle et égoïste qui fascine tant son nouveau compagnon à quatre pattes. Pourquoi me demanderez vous? Parce que de ce côté là ils sont pareils. Et pourtant pour Tsutsuyo il est inimaginable qu'il puisse se projeter à travers le caractère d'un humain. Mais bref. Kyo continuait de jouer de ce magnifique instrument. Un instant son visage d'un naturel si terne froid et fier se détendit. Elle laissa place à celle qu'elle était autrefois. Lors des temps heureux de sa vie. Période qui fut courte et brève mais douce et agréable. Tout le long son morceau fut doux et tendre. Puis vint le moment où tout à basculer. La mélodie changea alors de ton. Les accords devinrent plus sombre. Plus fort. Plus perçant. Plus pénétrant. Finalement ce moment de symbiose, si agréable aux yeux de la jeune femme, prit fin. Enfin disons plutôt que ce morceau était encore en construction. C'était l’œuvre ultime de Kyo. Une composition qui raconterais sa vie. Toute entière. C'est pour cela qu'elle ne pouvait pas encore mourir. Et le jour où elle tuerais Toki, si ces calculs étaient justes, elle devrait avoir le temps de clore son morceau. Clore ainsi par la même occasion sa vie donc. Elle s'arrêta et senti quelque chose sur ses épaules. Tsutsuyo qui commençait à sombrer dans ce genre de sommeil qui happe souvent les félins, rouvrit les yeux et fronça le museau tandis que sa maîtresse levait la tête. Tatsuya venait de poser sa cape sur les épaules de Kyo. Il dit ensuite à l'attention de cette dernière:

-Si il le faut je peux me charger d'allumer le feu, cela me frais plaisir même... Surtout que vous avez un talent fou pour la musique, moi disons que... J'ai juste des bases vraiment médiocre, mais j'adore vous écoutez jouer... Cela me rappel une personne chère qui n'est plus depuis quelques années...

L'acte du jeune homme était doux. Cette attention étonna la jeune femme. Elle paraissait pourtant froide au yeux des autres. Voir même certains la traitaient de monstre. Pourquoi lui se montrait-il aussi doux? Était-il obligé de l'être? Kyo était le genre de femme à ne croire qu'en la fatalité. L'espoir n'était pas vraiment sa tasse de thé. Elle savait que de toute façon ça ne sert à rien. Et puis, quel intérêt d'espérer? Mais je m'égare, la jeune femme ne put croire que le geste de son invité était réellement pensé. Qu'il n'y avait pas de sous entendu. Elle remua les oreilles, se croyait-il supérieur à elle car il était plus haut gradé? Stupidité, lorsque tu nous tiens. Elle était tout à fait capable de s'occuper d'elle même, le juunin en doutait-il? Si oui il était bien peu observateur. N'avait-il pas vu la fierté brûlante dans le regard de la rouquine? Tsutsuyo ne pu retenir un miaulement amusé. D'ailleurs ce fut peu après ce miaulement que le félin croisa le regard de Tatsuya. Il remua les moustaches, quel homme étrange. Il prit la parole, toujours aussi doux, en regardant par la fenêtre:

- Vous avez un lieu paisible en cette petite maison dans l'arbre, le marais protège en plus votre terrain et même si un groupe d'ennemis passerait par ici il finirais sûrement décimé dans le marais. Votre demeure est chaleureuse et confortable, d'un sens je vous envie d'avoir cet endroit bien que j'ai une maison bien plus vaste... Mais je trouve cela un peu trop pour moi vue je suis seul tout comme vous, si j'ai pas vendue ma maison c'est parce que elle est un précieux souvenir pour moi...

Kyo ne répondit pas. Un instant son regard s'assombrit. Elle baissa les yeux et passa sa main fine et blanche sur son beau piano noir. Elle savait bien que le jeune homme ne faisait qu'une constatation, et qu'il avait, en outre, raison. Mais ce n'était pas le but premier de sa cabane. D'ailleurs elle n'aurait jamais dû être là. La jeune femme se leva doucement et toisa Tatsuya avec toute la froideur qui la caractérisait. Pas un mouvement des lèvres. Simplement ses deux pupilles de couleur différentes posées sur le visage de son invité. Sa queue bougeait doucement, signe que son humeur n'était pas mauvaise malgré la froideur de son attitude. Elle prit la parole finalement, plongeant son regard dans le vague et baissant les yeux:

«-Vous avez sans doute raison. Mais vous savez, ce n'est pas le but premier de cette cabane. D'ailleurs à la base elle n'est pas à moi. A la base elle n'est pas dans les marais. A la base elle ne prend pas place près de Kiri.. Mais lorsque j'ai quitté ma patrie j'ai décidé de la reconstruire à l'identique. Or dans mon village natal je n'était pas vraiment appréciée, cette cabane était perchée dans le premier arbre d'une forêt verdoyante. J'ai décidé de faire de même. J'y ai même remis de petits détails. Comme.. Le fait qu'elle puisse accueillir quatre personne, comme autrefois. Même si aujourd'hui les trois autres personnes vivant avec moi ne sont plus. Par ma faute. Mais bref, passons. Si cela peut vous faire plaisir je ne suis pas contre que vous allumiez le feu. Je vais aller faire du thé pendant ce temps. Prenez vous aises, le salon est juste à droite à l'étage. Dois-je faire uniquement du thé où quelques choses à manger également?»

Kyo tourna la tête le temps que le jeune homme lui réponde pour aller câliner Tsutsuyo. Ce dernier lui sauta sur l'épaule, il aimait beaucoup ce poste de sentinelle. De plus il savait qu'il ne devait jamais la quitter. Surtout qu'à la base c'était son supérieur qui le lui avait demandé. D'ailleurs en parlant de cet autre félin le rouquin tendit les oreilles. Son expression devint presque affolée. Lui ici? C'était impensable voyons! Et pourtant c'était bien son odeur. Un bruits de pas animal commença à retentir. Il venait de l'étage inférieur. Le juunin avait-il oublié de fermé? Même si il y avait pensé de toute façon partout où «il» veut entrer il entre. Un miaulement rauque et presque menaçant retenti alors. Et un félin étrange fit son entrée dans la pièce. Il était entièrement noir, trapu, à la carrure impressionnante même pour ceux de son espèce, les yeux vert émeraude et une cicatrice au niveau de l’œil droit. On ne distinguait que sa silhouette pour l'instant mais il ne demeura pas dans l'ombre bien longtemps. Il s'avança suffisamment pour être vu de tous ceux ici présent. Un sourire sadique et mauvais se dessina sur son visage. Il remua les moustaches, amusé et toisa Tatsuya d'un air supérieur et rieur. Il était tout à fait détendu mais l'atmosphère était tout de suite plus tendue. Le félin noir ricana et prit la parole:

«-Bien le bonjour mes chers. Cela fait un moment Kyo, je vois que tu n'as toujours pas changé. Ou tout du moins en apparence. Il ri ce qui eu pour effet de faire sourire Kyo. Elle était la seule à réellement aimer ce félin si étrange. Il reprit peu après s'être légèrement avancé. Puis-je savoir qui est ce jeune homme? Je peux sentir que tu es de Kiri. Je sais également que tu es juunin prénommé Tatsuya n'est ce pas? Un juunin connu. Fidèle et loyal. Enfin comme je sais tout ce que j'ai à savoir de toi permet moi de me présenter. Je suis Kuro. Le sensei de Kyoshiro. Et le supérieur de cette arrogante boule de poil rousse. Enchanté, mon cher Tatsuya.»
avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Mer 14 Mar 2012 - 15:11

Tatsuya allait répondre quand il entendit un déplacement léger mais unique, les chats avaient tous une façon bien précise de ce déplacer. Ils étaient des prédateurs de premier ordre et des chasseurs exceptionnel, il se tourna vers un endroit précis et regarda calmement à l'emplacement précis. Dans les ombre bientôt des yeux verts furent visible et suivit peu de temps après, d'un chat noir avec une cicatrice sur un oeil... Le propriétaire de ces yeux verts en vérité, le jeune Umishiro lui avait aucunement bougé alors que le chat parlait. En vérité il en était même pas surprit, il avait vue Tsutsyo à l'oeuvre et donc voir un chat parler et ce présenter ne le surprit aucunement. Après tout ils étaient des chats ninjas, il n'était pas du tout surprit que le chat parle de lui ainsi et donne son nom. Le jeune Umishiro était même pas surprit de tout cela, il était facile de savoir les informations dites sur lui un peu partout dans le village. Les gens qui étaient surprirent pas ce genre de truc que toute personne banal pouvaient trouver 'avaient pas leur place dans le monde shinobi...

- Je ne suis pas vraiment surprit pas la présence du sensei de Kyoshiro, surtout que vous avez été d'aucune discrétion quand vous êtes entré... Pour le côté information je dois dire cela est bien tenté pour mettre la pression mais, un simple civil peu apprendre cela en moins de dix minutes dans le village... Je suis moi aussi ravi de vous connaitre Kuro-san mais la, j'ai un feu à préparer avant que votre élève devienne un glaçon par le froid...


Le jeune Umishiro avait dit sa dernière phrase avec un petit sourire discret signe qu'il faisait de l'humour, chose rare avec lui mais il fallait avouer que il commençait à faire frais. Il se dirigea vers le salon et repéra les lieux, une fois le foyer et la cheminé repéré il ce dirigea vers ceux-ci avec calme. Il regarda la réserve de bois et eu un petit sourire satisfait vue la quantité présente, aucun risque d'en manquer vue elle était pleine. Le jeune Umishiro regarda pour trouver du petit bois mais en ayant pas il prit une petite buche en dégainant un kunai, avec une série de mouvement rapide le kunai ne laissa qu'un bref éclat argenté désigner sa trajectoire. La petite buche était désormais en petit bois que Tatsuya ramassait après avoir rangé son kunai, il plaça le tout dans le foyer et pris deux petit bout de bois après avoir déposé des journaux en boule parmi le petit bois. Il utilisa ceux-ci pour s'assurer que le tout s'effondrerait pas après que le papier est brulé, puis alluma le tout avec une allumette et ce tenu prêt a rajouter du bois. Il commença par une bûche et ensuite, une autre et continuant ainsi avec calme tout en assurant le la cheminé fonctionne parfaitement. Au bout de quelques minutes le feu flambait dans un grondement réconfortant et chaleureux qui commençait à chasser le froid et l'humidité. Cela fait il ce redressa et plaça la protection afin que le feu ne prend pas dans la demeure, et s’installa proche du foyer de façon assez confortable mais aussi qu'il puisse alimenter le feu sans aucun soucis... Son regard ce perdit alors dans les flammes, ces yeux devenant ainsi vide et triste, nostalgique et sombre... Chaque personne ayant ces propres fantômes dans leur passé...
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Dim 1 Avr 2012 - 20:56

Kyo fixait avec joie et respect son sensei qui venait tout juste d'arriver. Le mâle noir était exactement dans son souvenir. Toujours aussi trapu et imposant. Un chat qu'on aurait pas idée de contrarier pour le plaisir et qui avait toujours traiter la jeune femme comme sa propre fille. Car oui, c'était peut être un chat mais ça n'en restait pas moins un être vivant. Et surtout c'était un chat ninja. Un des plus fort imaginable. Alors comment un être tel que Kuro avait-il pu prendre cette humaine sous son aile? Tout ça s'est passé il y à 12 ans. Oui, c'était il y à 12 ans que ces deux être se sont littéralement tombés dessus. Et le chat noir à accepter de prendre en main la suite de l'éducation de la rouquine. Elle doit tout à cet imposant et froid matou. Elle le regarda avec tendresse tandis que lui coula vers elle un regard plein de fierté et de joie. Il était vraiment heureux de la voir ainsi changée. Il tourna ensuite la tête et dévisagea le juunin. Un ami de Kyo? Visiblement non. Vu son odeur et celle de la jeune femme, toutes deux biens distinctes, ils venaient à peine de se rencontrer. La neko ninja à la cicatrice sur l’œil sourit, l'air amusé. Si cet humain avait pu approcher sa protégée c'est qu'il n'était pas comme les autres. Mais en même temps pour lui les humains n'étaient que des sujets d'études pour le mâle trapu. Alors que Kuro se laissé happé par le flux de ses pensées et que Kyo l'observait, attendrit, le jeune homme prit la parole:

- Je ne suis pas vraiment surprit pas la présence du sensei de Kyoshiro, surtout que vous avez été d'aucune discrétion quand vous êtes entré... Pour le côté information je dois dire cela est bien tenté pour mettre la pression mais, un simple civil peu apprendre cela en moins de dix minutes dans le village... Je suis moi aussi ravi de vous connaitre Kuro-san mais la, j'ai un feu à préparer avant que votre élève devienne un glaçon par le froid...

Kuro remua les moustaches et ri, voyant le jeune homme se diriger vers le foyer pour allumer un feu. Décidément, cette pousse là n'était pas comme toutes les autres... Il savait déjà tout ce qu'il y avait à savoir sur ce ninja dénommé Tatsuya mais il ne voulait rien dire. Son élève ne semblait pas encore bien à l'aise au contact des hommes, alors mieux valait la laisser tester ce mâle là. E parlant de la kunoichi celle ci semblait penser à autre chose. Elle caressa son piano du bout des doigts et se mordit la lèvres inférieure. Elle n'avait pas besoin d'aide! Elle n'avait pas besoin qu'on s'occupe d'elle! Tous l'abandonnaient depuis ses 15 ans, à quoi bon se préoccuper d'elle maintenant? Elle n'était plus la même femme que lors de ses 15 ans. Elle avait changé depuis. Une lueur de colère et de regret s'alluma dans les yeux de la jeune femme. Elle ôta la cape qu'avait posé sur ses épaules son hôte. Elle la contempla un long moment, l'air offensée mais en même temps perdue. Elle hasarda un regard vers son compagnon roux, ce dernier lui sourit, sans doute voulait-il lui faire comprendre de ne pas s'attarder sur les détails n'ayant que peu d'importance. La jeune femme se gratta l'arrière de la tête et décida de descendre pour préparer le thé. Le juunin ne lui avait pas précisé si il voulait quelque chose à manger, de ce fait elle se contenterait de ce qui restait comme en-cas dans cette chaumière. Elle remua vivement les oreilles, signe d'agacement ou d'indécision et fit chauffer le thé. Elle mit également la cafetière en route, elle préférait largement ce liquide noirâtre au thé, trop léger et subtil pour elle.

Une fois son plateau prêt elle s'en empara et se dirigea vers le salon. Il émanait de la pièce une douce chaleur accompagné d'un odeur de feu de bois. Kyo ouvrit la porte à l'aide de sa queue et laissa ses deux amis félins pénétrer dans le salon avant elle, histoire de ne pas les avoir dans les pattes. Elle posa le plateau sur la table basse et se servit du café, laissant à son hôte le choix de son breuvage. Elle posa un regard presque méfiant sur le jeune homme. Il était étrange, il se comportait comme.. Comme quelqu'un de normal envers une autre personne normale. Ce qui pourtant n'était pas le cas. Kyo n'était pas normale. Kyo était un monstre, elle ne le savait que trop. On le lui avait répété bien assez souvent. La jeune femme émit un claquement de langue méprisant, étouffé par les petits bruits de crépitement du feu. Elle observa la fenêtre, il ne pleuvait pas encore. Le tonnerre grondait, la lumière manquait et le vent faisait claquer les feuilles des arbres mais la pluie ne tombait toujours pas. La rouquine préféra ne pas ouvrir la fenêtre, après tout cela risquait d'éteindre le feu et l'eau n'allait pas tarder à venir recouvrir le sol de la forêt. Elle alluma la lumière du salon et bâilla. Découvrant ainsi des dents plus similaire aux crocs des félins qu'à des dents humaines. Elle fouettait l'air de sa queue, mal à l'aise et légèrement indignée. Elle n'osait pas demander à son hôte la question qu'il avait fait germer dans son esprit. Elle observa plus longtemps et se demanda si il avait remarqué qu'elle était borgne. Sans doute pas. On peut avoir les yeux de deux couleur différentes sans pour autant en posséder un infirme. Elle haussa les épaules et s'approcha de Tatsuya, sa question pendant à ses lèvres. Elle agita les oreilles et reprit un air serein, elle n'avait pas le droit de lui poser cette question. Kuro vint prendre place à leurs côté et Tsutsuyo fermait la marche, loin du colosse noir. Ce dernier se tut, observant les deux jeunes gens avec amusement. Ses yeux verts luisant tels deux petites pierres vertes. A côté d'eux les yeux ambrés de Tsutsuyo paraissaient bien banals. La jeune femme ravala sa question déplacée de son point de vu et en posa une autre tout à fait banale, elle voulait mieux connaître celui qui allait visiblement devoir passer la soirée sous son toit:

«-Je suis désolée, à cause de moi vous risquez d'être coincé ici pour la nuit. J'ai laissé un plateau avec des biscuit secs sur la table et du thé ainsi que du café, je préfère vous laisser choisir votre boisson. Moi je ne prend que du café, le thé est trop fade pour moi. Vu qu'il ne pleut pas encore je sort fumer, je reviens..»

Elle sorti alors de la pièce et extirpa un petit paquet blanc et rouge sur lequel l'inscription «lucky» prenait place. Kuro et Tsutsuyo échangèrent un regard presque entendu, chose rare pour le supérieur et le disciple. Kuro se percha sur l'épaule du jeune homme et Tsutsuyo sorti pour parler avec Kyo. Cette dernière laissa le félin prendre place sans bouger et sorti pour allumer sa cigarette. Le roux prit la parole:

«-Il n'est pas comme les autres, c'est ça qui te gêne? Pourquoi tu ne lui demande pas? Tu as peur de la réponse?»

Kyo ne répondit pas. Elle se contenta de tirer une bouffée de sa cigarette. Laissant son regard parcourir les marais. A ce moment là Kuro glissa doucement à l'oreille de l'hôte de la rouquine:

«-N'as-tu rien remarqué de spécial, vis à vis de cette personne ci? Cette jeune rouquine mi chatte mi femme.. Est-elle normale? De son point de vue c'est un monstre, qu'en est-il pour toi? Tatsuya Umishiro...»
avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Mer 11 Avr 2012 - 18:30

Alors que le feu était prit parfaitement, Tatsuya regarda entrer la propriétaire des lieux avec les deux matous. Si Kuro ne ce gênait pas du tout il était clair que le roux lui voulait et préférait de loin éviter de trop l'approcher juste par la manière qu'il plaçait une distance entre eux. Il écouta calmement ce qu'elle expliquait sans chercher à interrompre, elle semblait être bouleversé par quelque chose et de ce fait il était mieux selon le jeune Umishiro de la laisser ce ressaisir d'elle même. Alors qu'il allait la remercier pour le thé et sa prévoyance elle décida de sortir pour allez fumer une cigarette, il ne put que à ce moment la froncer des sourcils devant cette étrange réaction. Elle semblait totalement perdue et confuse, au même moment Kuro le gros chat noir et sensei de Kyoshiro lui sauta dessus pour prendre place sur son épaule. Le laissant prendre place il s'attendit à ce qu'il rete la silencieux, mais quand il se mit à lui poser des questions sur comment il trouvait sa disciple et sur comment elle se trouvait. Mais la chose qui fit soupirer le jounin fût l'allusion au mot monstre, il se déplaça et versa du thé dans une tasse calmement... Et il en fit de même pour le café dans une autre tasse, il était pas du genre à ne pas rendre service loin de la...

- J'ignore ce qui lui fait avoir cette pensée qu'elle est un monstre, mais si elle est un monstre alors que suis-je moi? Que sommes-nous nous shinobis qui gagnons nos vie du malheur des autres en grande partie? Si elle est un monstre alors pourquoi sa musique véhicule autant de douleur et de tristesse? Non en aucun cas un monstre n'aurait de sentiments, toute personne dois vivre avec les fantômes de son passé, je ne connais pas celui de votre disciple Kuro-san... Mais tout comme moi le sien doit être lourd et honnêtement, tenez-la à l'oeil... Je me doute que vous êtes attaché à elle, en ce moment elle me semble assez fragile côté émotions... Elle prend son café comment?


Quand Tatsuya posa sa question pour le café de Kyoshiro il eu pour réponse une simple patte noir, ce qui lui expliqua clairement que un simple café noir dans une tasse suffisait. Il prit un peu du lait qui était sur la table pour le café ou le thé et en mis un peu dans une coupe , puis avec une cuillère à thé qu'il fit chauffer grâce au raiton il réchauffa le lait légèrement pour lui donner une température agréable avant de placer la coupe de lait devant Kuro sur la table basse. Le jeune Umishiro lui était dos face au feu afin de laisser la place la plus réchauffante à la propriétaire des lieux, juste ces petits gestes, la cape et maintenant celui-ci avec le service du café... C'étaient des preuves que Tatsuya était un jeune homme pas comme les autres d'un sens mais il était aussi banal à la base sans l'être, un drôle de mélange d'énigmes qu'il était et pour vraiment le comprendre il fallait le connaitre. Hors dans le village de Kiri peu de gens cherchaient à connaitre véritablement Tatsuya, quand il avait discuté avec Kuro, Tatsuya avait parlé d'une voix douce et surtout basse... Il savait qu'il avait pas besoin de parler fort pour que le chat sur son épaule l'entende parfaitement... Il posa sa main avec douceur sur le côté du cou du chat noir sur son épaule et le caressa un peu avec délicatesse et douceur... Cela était juste un geste simple et attentionné, il y avait rien à gagner et aucune tentative de gagner quoi que ce soit de la part de Tatsuya dans le geste. En silence il prit une gorgée de thé chaud, attendant le retour de la propriétaire des lieux.
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Dim 22 Avr 2012 - 12:40

Kyo regardait toujours les marais. Elle cherchait du réconfort auprès de ces étendues vaseuses et brumeuses. Elle était assise devant la porte de sa cabane. Le regard dans le vague et sa cigarette à la main. Elle était perdue.. Bien plus qu'elle ne voulait le montrer. Elle avait l'habitude d'être traitée en monstre. Qu'on ne la salue même pas. Qu'on la traite comme ce qu'elle était, une ninja de Konoha qui à désertée son village. Pourquoi alors ce Tatsuya la traitait-il comme une humaine alors qu'avec ces oreilles et sa queue de chat elle ne ressemblait même plus physiquement à sa race d'origine?! Elle était humaine de base. Mais maintenant avec tout ce qu'elle avait subit elle avait réellement l'impression d'être une étrangère. La jeune femme voyait bien dans le regard de ceux qui lui parlait, tout ce dégoût et cette haine qu'elle leur inspirait. Pourquoi donc? Au départ elle était comme eux.. Alors qu'est ce qui les gênaient? Elle n'était pas capable de répondre. Cette question lui trottait toujours dans la tête. Le félin roux grogna pour lui faire reprendre ses esprit mais la femme aux cheveux rouges se contenta de cligner des yeux. Elle porta la cigarette à ses lèvres et en tira une bouffée. Le fait de fumer l'apaisait. Ainsi son frère était avec elle en quelques sorte. Elle inspira profondément. La fumée âcre et toxique se déversait dans ses poumons. Elle allait peut être en mourir sur le long terme. Mais là elle se sentait bien à fumer en regardant les marais. Tsutsuyo l'observait. Il était assit sur son épaule et se demandait si Kuro arriverait à tirer quelque chose de l'autre ninja resté au salon. Lui n'arrivait à rien avec Kyo. Elle était comme avant. Comme lorsqu'elle était enfant. Sa rencontre avec Emishi, son expérience du groupe avec l'équipe Nori.. Elle se remettait à douter, comme lorsqu'elle est tombée amoureuse de son frère. Elle se remet à avoir ces pensées sordides et malsaines. Kyo agita les oreilles et enfouit sa tête entre ses bras, sa cigarette dans la main. Elle soupire longuement. Le chat roux frotte sa tête contre le haut du crâne de sa maîtresse. Elle pleure. Il le sait. Mais après tout ça fait du bien d'évacuer aussi de temps en temps. La jeune femme pousse un long soupire et relève la tête. Elle essuie d'un revers du bras les larmes stagnante sur ses joues et renifle un bon coup. Elle compte faire comme si rien ne s'était passé et reprend ce sourire neutre qu'elle connaissait par cœur. Elle se releva les oreilles en alerte. Le vent soufflait de plus en plus fort et le ciel grondait désormais. Une tempête se préparait. Et pas une petite. Kyo ne put rester dehors un instant de plus et rentra rapidement dans a cabane. Une fois derrière la porte elle entendit le bruit des premières gouttes. Tout cela lui rappelait les jours d'orage lorsqu'elle était encore toute jeune fille. Elle sourit et s'empara d'un cendrier qui traînait sur le plan de travail de la cuisine. Elle écrasa sa cigarette et se dirigea vers le grenier.

Kyo cherchait quelque chose. Mais quoi? Elle ne voulait pas faire attendre trop longtemps son invité mais elle voulait retrouver l'objet de ses recherches. Son visage s'illumina alors qu'elle commençait à désespérer. Elle venait de le trouver. De quoi s'agissait-il alors? Un vieux violon. Il était en plutôt bon état. L'archer était là aussi. Elle s'empara des deux et commença à accorder le violon. Cela se voyait que sa propriétaire ne l'avait pas touché depuis au moins douze ans. En même temps cet instrument n'appartenait pas à la jeune femme aux longs cheveux rouges. Il appartenait à sa sœur. Enfin, celle qu'il y à longtemps elle considérait comme sa sœur. Elle prit le violon avec elle une fois ce dernier accordé. Elle ne pouvait pas se permettre de faire attendre son invité plus longtemps. Tsutsuyo était toujours perché sur l'épaule de la ninja. Cette dernière prit enfin la direction du salon, les yeux encore un peu bouffit parce qu'elle avait pleurée. Elle pria silencieusement en son fort intérieur pour que cela ne se voit pas trop. Le violon à la main et l'autre le long de son corps, légèrement crispée, elle passa la porte du salon. Kuro était perché sur l'épaule de son invité. Ceci était rare. Très rare. Elle fit une tête légèrement étonnée. Décidément ce jeune homme n'était pas comme les autres. Pour que même l'imposant félin noir se perche sur son épaule.. Enfin, Kyo reprit une expression neutre, fatiguée par tout ce qui lui arrivait depuis sa rencontre avec ce dénommé Tatsuya. Le chat noir était penché sur l'épaule du ninja, sans doute avaient-ils complotés dans son dos? A quoi bon s'en soucier, là encore la jeune femme était habituée. Elle regarde sa tasse et s'étonne une nouvelle fois à la trouver remplie. Doit-elle le remercier? Le félin roux descend de son épaule et secoue la tête lorsque son supérieur lui lance un regard entendu. Kuro montre les croc à son incapable de disciple. Ainsi il avait échoué? Pourtant il avait eut du temps! Un claquement de langue méprisant échappa au matou couleur encre. Décidément quel disciple! Kyo préféra ne pas prêter attention à ces querelles félines. Elle s'assit sur le canapé en soupirant, posant le violon à côté d'elle, et hésita avant de lever des yeux terne et sans lueur vers le jeune homme. Sa voix tremblait un peu mais elle fit tout ce qu'elle put pour que ça ne s'entende pas trop:

«-Merci pour le café.. Je vois que vous vous entendez bien avec Kuro, ça fait plaisir. La tempête à commencée. Merci d'avoir allumé un feu..»

Elle se rendit compte qu'elle sentait la cigarette. Cette odeur ne la gênait pas, après tout elle avait l'habitude avec son grand frère qui fumait comme un pompier. Mais et son invité? Il n'avait pas paru enchanté quand elle avait prétextée aller fumer. Au final elle bu une gorgée du liquide noirâtre et posa sa tasse sur la table basse. Elle prit son violon et se remit debout. Elle se dirigea vers la seule fenêtre du salon. Il pleuvait averse. Elle se mit à jouer:

https://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=c4geyVvBhnQ
avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Dim 22 Avr 2012 - 17:43

Assis dans le silence et attendant dans le calme que la propriétaire des lieu revienne à l'intérieur, Tatsuya ce mit à réfléchir sur tout ce qu'il pouvait faire pour aider cette personne. Il comprenait certaines choses mais d'autre non, il ne pouvait pas comprendre certaines choses car il lui manquait une grande partie de l'énigme mais il pouvait au moins l'aider un peu. Quand la disciple de Kuro revint le chat noir regarda Tsutsuyo mais vue le résultat, qui risquait de virer à la confrontation le jeune jounin de Kiri préféra arrêter cela avant que cela vire en bataille. D'une main calme et douce, avec politesse il posa celle-ci sur l'encolure de Kuro pour le calmer en secouant la tête de façon négative alors que la chuunin commençait à jouer du violon, il fit signe de sa main libre à Tsutsuyo de le rejoindre en silence alors qu'il fermait les yeux pour écouter la mélodie,... Cette douleur poignante dans la musique et ce cris de désespoirs... Un appel à l'aide déchirant qui sortait de chaque note de musique joué alors que la pluie tombait de plus en plus fort, calmement le jeune Umishiro ce leva en silence... Sans un bruit il prit place au piano et attendit que Kyoshiro est terminé sa mélodie, cela faisait très longtemps que Tatsuya n'avait pas joué... Doucement il se mit à jouer un morceau avec douceur en mettant cette émotion dedans, tout comme Kyoshiro cette musique portait de la douleur mais elle portait aussi de l'espoir. Cela était très court mais il savait que cela suffisait amplement pour qu'elle sache, qu'elle comprend qu'il avait percé cette carapace sans aucune difficulté grâce à la musique... Alors que le son de la dernière note résonnait encore dans la pièce Tatsuya approcha de la chuunin et avec délicatesse il la serra dans ces bras, pas pour la protéger il savait que elle en avait pas de besoin de protection. Maispour lui offrir ce que personne lui offrait depuis longtemps, la traiter en humaine.

- Tu n'es pas un monstre, si tu es un monstre alors moi je suis pire encore... Notre vie de shinobi nous oblige à tuer mais cela fait pas de nous des monstre loin de la, ce sont ceux qui traite les gens de monstre qui le sont. Un jinchuuriki n'a jamais demandé à avoir un bijuu en lui et les gens le traite de monstre, ils vont même a le dénigrer et faire de sa vie un enfer et après ils viennent ce plaindre qu'il massacre tout le monde, alors que leur geste ont créé ce monstre... Il en ai pareil pour toi, ils te dénigre et te traite en paria mais ils sont incapable de voir plus loin que le bout de leur nez. Un monstre ne serait pas capable de placer de tels émotion dans sa musique...

Tout en parlant avec douceur, Tatsuya posa une main sur l'oeil blessé de la chuunin avec une très grande délicatesse, démontrant ainsi qu'il avait depuis longtemps comprit que elle souffrait encore de certaine chose qu'elle était pas prête à dire. Il lui tendait la main afin de l'aider et ne demandait rien en retour, il était un jounin de Kiri, un ninja, un homme mais avant tout tout comme Kyoshiro un être humain. Il était facile de comprendre ce genre de chose à condition de savoir écouter les gens mais aussi de voir plus loin que l'apparence aussi. C,était ce genre de barrière qui bloquait les gens et empêchait certains ninjas d'évoluer aussi, savoir regarder plus loin que la couverture d'un livre afin de savoir ce qu'il contient. Peu de gens osaient le faire avec Tatsuya mais ceux qui avait fait ce pas avec lui, étaient désormais des amis fiable et sur qui il pouvait entièrement faire confiance. Ils étaient très rare ces personnes mais elles savaient tous que en cas de besoin ils pourraient compter sur lui si cela s'avérait nécessaire...

- Il y a certaines choses qui malgré tout nos geste, peu importe ce qu'il sera fait... Ne changera pas le passé... Il faut dans ces cas la tout comme moi, regarder vers le futur... Faire en sorte que le passé ne ce répète pas, j'ignore ce qui est arrivé dans ta vie par le passé... Mais si tu te laisse ronger par cela alors tu ne fera que te blesser... Je le sais, car cela m'est arrivé...
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Sam 28 Avr 2012 - 22:39

Kyo tenait fermement son archet. Elle le laissait glisser en toute légèreté sur les cordes rêches et vieilles du violon. C'est qu'il n'était plus tout jeune cet instrument. Elle laissa son regard se perdre dans les marais qu'elle contemplait devant l'unique fenêtre du salon. Son regard allait et venait tout comme son archet. Néanmoins elle n'était pas très à l'aise avec cet instrument. Normal, c'était celui de sa sœur. En jouant elle ressentait beaucoup de haine. Mais elle se sentait également triste, même si elle ne voulait pas l'admettre. Au fond d'elle la rouquine se sentait coupable. Coupable d'avoir éprouvée une telle haine envers sa sœur. Normalement le temps apaise les querelles. Mais là la rancœur de la femme-chat n'avait fait que grandir et grandir ces douze dernières années. Et pourtant dans chacune des notes de la kunoichi aux cheveux couleur sang il n'y avait que des cris de désespoir. Elle avait besoin d'aide. Mais elle était trop fière. Et accrochée à ses principes aussi pour en accepter. Se voyant elle même pour un monstre elle voyait toutes les mains qu'on pouvait lui tendre comme un geste de pitié. Elle n'était plus une enfant. Elle ne voulait pas en redevenir une. Son matériel génétique s'était vu transformé, elle n'était plus une humaine pour les scientifiques.. Pourtant son cœur battait comme n'importe quelle femme. Qu'elle ressemble aux siens ou pas physiquement est-ce vraiment important? Le fait est que cette mélodie résonnait même dans les tréfonds de l'âme de l'instrumentiste. La pluie tombait, plus lourde et plus forte que jamais. A croire que la musique de la jeune femme avait émue le ciel. Elle acheva finalement cette plainte. Une fois ses muscles détendus et son archets le long de son corps elle regarda le ciel. Il n'y avait pas de soleil. Ni vraiment de ciel en fait. Seulement une masse important de nuages gris et imposants. Elle soupira. Les jours de pluies étaient vraiment agréable, en plus pour elle qui avait un odorat plus développé que la moyenne ces odeurs enchanteresse étaient des plus agréables. Mais malgré tout c'était un jour de pluie que tout avait commencé. C'était un jour de pluie qu'elle s'était déclarée. C'était un jour de pluie qu'elle avait fait cette erreur fatale, celle de croire en son frère. Elle sentait un nœud se former dans sa gorge. Soudain un crissement du parquet fit frémir l'oreille de la jeune femme. Kyo tourna la tête, Tatsuya s'était levé. Il se dirigeait vers le piano. Elle resta debout près de la fenêtre, observant son invité se mettre au piano. Kuro sauta de son épaule pour s'asseoir sur l'instrument. L'homme commença à jouer doucement. Ainsi il savait pratiquer la musique lui aussi? Les yeux de la jeune femme s’écarquillèrent. Ce style de musique... Non ça ne pouvait pas être ça..

Kyo ne sent plus le poids du temps. Ni celui du temps qu'il fait dehors. Elle à l'impression que tout ce qui l'entourait vient à l'instant même de disparaître. C'en est presque effrayant. Elle se sent trembler. Pourquoi donc se met il à frissonner? Au fond elle se pose la question mais elle à déjà la réponse. Cela fait maintenant un bon moment qu'elle connaît la cause de ces tremblements. Elle continue d'écouter la musique. Elle sent également de la tristesses sortir des notes de ce jeune homme. Mais pas que. Il y avait quelque chose en plus. Une chose qui depuis bien longtemps n'avait même plus effleurée Kyo. L'espoir qu'ils appelaient ça les humains. Peu de temps c'était écoulée. La dernière note résonnait encore dans la tête et l'âme de Kyo. Son cœur n'avait pas pu profiter de la mélodie, il est depuis bien trop longtemps entouré d'une barrière de glace qui empêche qui et quoi que ce soit de l'atteindre. La kunoichi ne bougeait pas. Elle avait reconnue bien sur ce style musical mais restait à «méditer» dirons nous. Elle remarqua alors que Tatsuya s'approchait d'elle. En temps normal elle se serait enfuit et aurait feulé, tel un félin. Après tout c'est ce qu'elle est à moitié. Mais cette fois ci elle se contenta de l'observer avancer vers elle. Que lui voulait-il? Elle était capable de le mordre! Dévoilant ses crocs félin elle ne grognait néanmoins pas. Elle était juste curieuse... C'est alors que le juunin la prit délicatement dans ses bras. Il la serra contre lui. Kyo se remit à trembler. Il la.. Serrait contre lui? Pourquoi? N'avait-il pas peur d'elle? N'était-il pas dégoûté par elle? Toutes ces questions s'entrechoquaient dans sa tête, elle tenta de se défaire de l'étreinte de son invité mais rien n'y fit, après tout c'était un homme, il était plus fort qu'elle niveau musculature. Si il voulait la garder dans ses bras ce n'était pas elle qui allait pouvoir y remédier. Elle soupira et tendit l'oreille, il prenait la parole:

-Tu n'es pas un monstre, si tu es un monstre alors moi je suis pire encore... Notre vie de shinobi nous oblige à tuer mais cela fait pas de nous des monstre loin de la, ce sont ceux qui traite les gens de monstre qui le sont. Un jinchuuriki n'a jamais demandé à avoir un bijuu en lui et les gens le traite de monstre, ils vont même a le dénigrer et faire de sa vie un enfer et après ils viennent ce plaindre qu'il massacre tout le monde, alors que leur geste ont créé ce monstre... Il en ai pareil pour toi, ils te dénigre et te traite en paria mais ils sont incapable de voir plus loin que le bout de leur nez. Un monstre ne serait pas capable de placer de tels émotion dans sa musique...

La jeune femme écarquilla les yeux. Elle n'était pas un monstre? Pourquoi lui la voyait-il normalement là où les autres lui crachaient dessus? Avait-elle enfin rencontré un homme normal? Mais qu'est ce que c'est, être normal? C'est rentrer dans la norme. Mais qu'est ce que c'est rentrer dans la norme? C'est être tel qu'on doit l'être. Elle senti alors qu'il glissait une main près de son œil. Mais elle ne pu que le sentir. Elle ne voyait plus de ce côté là. Elle tressaillit et commença, sans daigner le laisser paraître pour autant, à paniquer. Elle détestait qu'on la touche de ce côté là car elle ne voyait rien. Elle prit d'abord ça comme de la satisfaction personnelle de la part de son invité, et oui elle elle avait un œil en moins! Mais elle compris en levant le regard et en croisant celui de Tatsuya que, par ce geste, il démontrait simplement qu'il la savait borgne depuis un moment mais qu'il ne disait rien. Respectait-il son silence? Respect... Un mot qui, depuis longtemps, n'avait plus effleuré l'esprit de la jeune femme. Il reprit la parole alors que Kyo hésitait entre rage, désespoir, tristesse et étonnement:

-Il y a certaines choses qui malgré tout nos geste, peu importe ce qu'il sera fait... Ne changera pas le passé... Il faut dans ces cas la tout comme moi, regarder vers le futur... Faire en sorte que le passé ne ce répète pas, j'ignore ce qui est arrivé dans ta vie par le passé... Mais si tu te laisse ronger par cela alors tu ne fera que te blesser... Je le sais, car cela m'est arrivé...

Kyo se mit à réfléchir. Son prénom même était la trace de son passé. Comment oublier quelque chose qui la suivra à vie? Elle tenta une dernière fois de se défaire de l'étreinte du jeune homme lorsqu'un frisson la parcouru. Elle du malheureusement et à contre cœur s'appuyer contre Tatsuya. Elle fut prise d'une quinte de toux des plus violente. Qui ne semblait pas vouloir s'arrêter. Au bout de quelques instants qui parurent durer une éternité cette sorte de crise s'arrêta. La rouquine était haletant mais elle conservait dans son regard éreinté par cette toux de la fierté. Beaucoup de fierté. Un filet de sang partait du coin de ses lèvres et s'achevait à la fin de son visage, elle répliqua sèchement:

«-Je n'ai pas de futur. Je n'en ai plus. Le temps s'est figé. Je veux sa vie, c'est tout. Cela dit en passant.. Elle ne peut alors s'empêcher de détourner le regard, un peu troublée, Votre nom de famille, c'est Umishiro n'est ce pas? Vous êtes le fils de Umishiro-sensei, mon professeur de musique... Cela s'entend lorsque vous jouez. Dites.. Pourquoi vous ne me voyez pas comme un monstre vous? Et pourquoi je devrais avancer sachant que j'ai tout perdu? Mon prénom même est signe que je n'était pas ce que désirait mon père. Vous êtes le plus étrange homme que j'ai jamais rencontré....»
avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Dim 6 Mai 2012 - 19:41

Si la situation semblait calme elle ne l'était pas pour autant, en effet le jeune Umishiro fût très surprit de la toux que la chuunin eu dans ces bras ainsi que les tremblements de celle-ci l’inquiéta. Il la retenu alors afin qu'elle ne tombe pas et l'écouta parler, le fait qu'elle découvre son nom de famille le surprit. Mais qu'elle parle de sa mère en tant que sensei le frappa droit au coeur, le fait qu'elle dise que sa mère était dans sa musique le toucha énormément même... Mais lors de la toux de Kyoshiro il avait sentit quelque chose de bizarre avec le chakra de celle-ci, cela avait rien de normal et le sang coulant de sa bouche en était une forme d'indice même... Avec douceur le jeune Umishiro la souleva en la prenant dans ces ras tel une mariée et la porta au sofa et l'installa dessus confortablement, d'un geste ferme mais autoritaire il l'empêcha de rouspéter et de parler... Il alla dans la cuisine et revint après quelques instant un bol remplis d'eau fraiche et un linge propre ainsi que sa demi-cape, qu'il ramassa au passage. Déposant sa demi-cape sur les jambes de la chuunin pour la couvrir et la garder au chaud, il trempa le linge dans le bol d'eau fraiche et l'essora fermement et nettoya le visage de la chuunin avec douceur. Une douceur qui était un très grand contraste avec la réputation de Tatsuya...

- Je crois avoir trouvé le problème, cela est assez complexe mais je pense pouvoir faire quelque chose... Je te demande de me faire confiance...

En silence il s’installa en seiza à même le sol et fit le mudra du bélier et commença à concentrer son chakra et à le malaxer, puisant dans ces réserve tout en malaxant ce dernier Tatsuya commençait à dégager une aura bleuté du a la masse de chakra qu'il ce préparait à utiliser... Une fois prêt le jeune Umishiro posa une main sur un des bras de la chuunin, alors que l'autre continuait de faire le mudra du bélier afin d'aider à la concentration. Tout d'un coup Kyoshiro pu sentir des ondes de chakra la parcourir, le but étant de rompre un possible genjutsu qu'elle pouvait subir. Tatsuya avait sentit que le chakra de celle-ci était troublé et de ce fait il avait préféré éviter de prendre des risques pour le village mais aussi pour Kyoshiro, il était pas expert mais il préférait la prudence que l'ignorance. Cela prit environs cinq minutes, mais le jounin avait serré les dents et surtout n'avait pas arrêter d'envoyer des ondes de chakra afin de briser un possible genjutsu... Quand cela prit fin il cracha une petite quantité de sang, il avait un regard épuisé mais satisfait surtout...

- J'ai sentit un trouble dans votre chakra, je préfère ne pas prendre de chance car les genjutsus sont des techniques vraiment dangereuse et traitre. Pour répondre aussi à votre question, je ne vous vois pas comme un monstre, tout simplement parce que vous en êtes pas un. Yagura était un monstre, de plus je doute que ma mère aurai pris le risque d'enseigner la musique à un monstre... Quoi que avec sa douceur naturel... Je suis sur que sans sa maladie elle aurait pu faire des miracle pour bien des gens, mais je crois aussi que elle vous appréciait vraiment.

Du revers de sa main gauche Tatsuya essuya la légère coulisse de sang, il avait dépensé le trois quart de sa réserve de chakra sans arrêt en cinq minutes. Du coup il avait un contre coup à une tel dépense et cela était tout à fais normal même, même si il était plus jeune que la chuunin il avait un regard protecteur... Il donna alors après un moment de silence une pichenette sur le front de la demoiselle avec un petit rire farceur, avant de ce tourner avec un regard très peux aimable vers Tsutsuyo...

- Dis moi toi, si tu veille sur elle alors dis moi pourquoi son chakra était autant troublé? J'espère pour toi que tu vas me sortir une réponse très clair et précise... Parce que avec ce genre de chose, je ne plaisante pas du tout...


Selon la réponse, Tatsuya pourrait devenir de très mais vraiment de très mauvaise humeur... Il prenait son titre de jounin très aux sérieux et si Kuro en prime était le sensei de Kyoshiro et si il savait déjà à propos de cela, alors la colère de Tatsuya serais des plus , mémorable...
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Sam 12 Mai 2012 - 13:53



Une féline, des félins, un juunin, des ennuis! ♫



>La jeune femmes aux curieux apparats félins fixait le juunin. Il semblait extrêmement surprit que Kyo découvre son nom de famille? Était-ce réellement si étrange? La chuunin préféra ne pas se poser plus de questions. Elle avait devant elle le fils de sa regrettée institutrice de musique. Maintenant qu'elle le savait l'odeur du jeune homme en venait presque à lui être familière. Normal, il avait une pointe de l'odeur de sa mère mêlée à la sienne. Comme tout homme. Chez les femmes l'odeur de la mère est plus atténuée, ici en sachant parfaitement reconnaître sa sensei musicale elle pu sans mal identifier l'odeur de cette dernière sur Tatsuya. La rouquine continuait néanmoins de trembler. Elle était toujours dans les bras de son invité, position certes pas des plus agréable mais sans doute la seule pratique pour le moment. Elle se sentait faible et sale, souillé par le sang partant de sa bouche. Elle senti alors que l'homme bougeait. HEP! Minute! Que tentait-il de faire là?! Il la prit délicatement dans ses bras mais elle ne put s'empêcher de pousser un cri où s'entremêlaient surprise, indignation et colère. De quel droit la prenait-il dans ses bras?! En plus il la soulevait telle une mariée, ce qui eut pour effet de la faire rougir légèrement tant elle était gênée. Kuro écarquilla les yeux. Il était si rare que sa disciple soit gênée, enfin là il était vrai que c'était une bien étrange situation. Mais Tatsuya avait flairé le truc. Kuro émit un claquement de langue méprisant. Tous ses plans tombait à l'eau si le juunin réussissait. Il n'y avait plus qu'à prié pour que cela rate. Enfin, le chat noir déposa un regard empli de reproche sur Tsutsuyo. Il n'avait pas bien veillé sur la femme aux cheveux rouge sang. Le mâle roux tigré se recroquevilla sur lui même. Il risquait une mort lente et douloureuse là en fait. Kyo reprit finalement une couleur normale. Si elle avait virée légèrement rouge c'est tout simplement parce que cet posture désagréable lui rappelait son passé. Elle se débattit quelque peu puis fut posée sur le sofa. Elle grogna mais Tatsuya la fit taire d'un geste ferme et autoritaire. La chuunin ne dit rien mais continua de grogner, intérieurement furieuse d'être traitée ainsi. Elle n'était pas une enfant et encore moins une petite fille! Pour qui se prenait cet idiot?! Son père peut être? Qu'il fasse attention, l'autorité des hommes et Kyo ce n'est pas deux que cela fait mais au moins dix. Elle le vit revenir avec un bol de fraîche. Elle tenta de se redresser, elle n'était pas une grande malade! Pas question qu'elle se fasse traiter comme tel. Il tenta alors de lui nettoyer le visage. La chuunin poussa un grognement impressionnant qui signifiait clairement que si cet homme tentait de mettre fin à ses jours sous peu il était en très bonne voie! D'où la touchait-il ainsi? D'où osait-il prendre ainsi soin d'elle? Pourquoi l'approchait-il? La jeune femme-chat n'était plus troublée mais énervée. Elle avait bien envie de lui faire comprendre sa façon de penser à cet homme stupide! Il n'avait pas le droit de la traiter ainsi! Il prit la parole, Kyo ne l'écoutait plus vraiment tant la rage s'était emparée d'elle:

-Je crois avoir trouvé le problème, cela est assez complexe mais je pense pouvoir faire quelque chose... Je te demande de me faire confiance...

Et il te regarde, mon problème?! Se retint de répliquer sèchement la chuunin. Elle n'avait pas besoin d'une nounou. En était-il conscient? Il la voyait comme une faible femme lui aussi au fond! Elle n'était pas un monstre pour lui mais une gamine qui à besoin d'être chouchoutée! C'était encore pire! Kyo émit un claquement de langue plus méprisant que tout ce que vous pouvez imaginer. Cela mêlé au fait qu'elle se refusait à arrêter de grogner en fixant son invité d'un air mauvais.. A croire qu'il ne tenait vraiment pas à la vie. Elle vit Tatsuya s'asseoir et faire un mudra. Elle se redressa rapidement et concentra son chakra. Il allait l'attaquer maintenant?! Prête à riposter dès le début de l'attaque elle tremblait encore mais elle s'y était habituée. Elle vit une aura bleutée surgir du juunin. Il voulait réellement la guerre? La jeune femme-chat plaqua ses oreilles féline en arrière, si c'était l'affrontement qu'il voulait il allait être servit. Elle senti alors le chakra de l'homme la traverser. Grimaçant de dégoût elle tenta de repousser ce chakra via le sien. Que tentait-il de faire? De longs instants s'écoulèrent ainsi. Quand tout cela fut terminé le juunin cracha une infime quantité de sang. Kyo haletait. Kuro soupira. Il avait tout gagner, cet humain. Car la Kyo d'avant était de retour. Sèche et irritée Kyo toisait Tatsuya d'un air de défit. D'abord il l'avait prise dans ses bras, ensuite il lui avait nettoyer la figure, par la suite il l'avait enveloppée de son chakra.. Pour QUI se prenait-il?! Il reprit la parole l'air satisfait:

-J'ai sentit un trouble dans votre chakra, je préfère ne pas prendre de chance car les genjutsus sont des techniques vraiment dangereuse et traitre. Pour répondre aussi à votre question, je ne vous vois pas comme un monstre, tout simplement parce que vous en êtes pas un. Yagura était un monstre, de plus je doute que ma mère aurai pris le risque d'enseigner la musique à un monstre... Quoi que avec sa douceur naturel... Je suis sur que sans sa maladie elle aurait pu faire des miracle pour bien des gens, mais je crois aussi que elle vous appréciait vraiment.

Kyo feula. Ça ne le regardait pas. D'où s’immisçait-il dans sa vie? Il avait peut être éliminé un genjutsu mais et alors? Elle avait héritée de la maladie héréditaire de sa mère. Sa mère morte de cette même maladie il y avait 22 ans de cela. Tsutsuyo fixait sa maîtresse. Cela faisait bien longtemps qu'il ne l'avait pas vu aussi dédaigneuse et énervée. Il était maintenant établit qu'elle détestait réellement les hommes. Surtout les hommes doux et tendre. Pas qu'elle avait peur de les perdre, mais elle était forte et de ce fait elle ne supportait pas qu'on la traite comme une femme. Depuis qu'elle à acceptée l'entraînement de Kuro elle à reniée sa nature féminine! Elle est un ninja. Pas une femme, un ninja. Une machine de guerre prête à tout pour atteindre son objectif. Elle devait devenir plus forte. Bien plus forte et ensuite tuer sa sœur. Voici la nature du pacte qui l'unie à Kuro. Il faut qu'elle devienne assez forte pour tuer sa sœur de ses propres mains. Elle observa la juunin. Elle discerna sans mal une lueur protectrice dans les yeux de cet homme. Une rage indescriptible s'empara d'elle. La protéger? Lui? 'Fallait pas rêver non plus! Elle avait 27 ans! Elle n'avait plus besoin qu'on la protège! C'était avant, qu'elle avait besoin d'aide. C'était avant qu'il aurait fallu la protéger. Mais elle se radoucit lorsqu'il parla de sa mère. Elle lui devait respect de par sa filiation et son rang, elle cessa donc de grogner tel un monstre et se contenta de pester discrètement. Elle sursauta car Tatsuya lui donna une petite pichenette sur le front en riant, l'air farceur. Elle fit la moue puis soupira avant de l'observer. Il était si jeune. Elle se redressa un peu mieux. Il venait tout juste de se tourner et fixait froidement le chat roux. Ce dernier coula un regard vers son sensei et se redressa, toute confiance en lui retrouvé face à un homme. Tatsuya prit la parole:

-Dis moi toi, si tu veille sur elle alors dis moi pourquoi son chakra était autant troublé? J'espère pour toi que tu vas me sortir une réponse très clair et précise... Parce que avec ce genre de chose, je ne plaisante pas du tout...

Le chat roux le fixait froidement et se mit à grogner. Il sauta de son perchoir et alla se positionner au somment du sofa, montrant les crocs et feulant avec force. De quel droit s'immisçait-il dans les affaire des félins et de cette demie féline? Elle était liée à eux! Évidemment qu'ils savait pour son mal! Elle était obligée de tout leur dire. Mais en contre partie, un de leur accord passé avec la chuunin était qu'ils n'avait aucun droit sur elle. Ils pouvait l'entraîner mais ils avaient un contrat. Tout ce qui touchait à la santé de la jeune femme ne les concernaient pas. Ils n'avait pas le droit de «prendre soin d'elle». Le félin roux prit donc la parole, tentant de faire retomber sa fourrure:

«-Qui es-tu pour parler, sale humain? Oui je veille sur elle. Je suis là pour lui assurer protection et entraînement quotidien. Mais sa santé et son chakra ne me concerne nullement. Tu ne prend en compte que ce que tu vois, or il y à des choses que tu ignores.. Tu ignore que elle et nous..
-TAIS TOI!!»

Ce cri provenant de Kyo stoppa net le matou roux. Ce dernier capta également le regard noir de son chef. Il avait en effet manqué de faire une grosse ânerie. Kyo toisa le félin tigré l'air de dire «si tu révèle notre pacte j'y met fin immédiatement». Kuro pesta. Il se tenait toujours sur le bord du piano. Il observa le juunin. Il allait causer bien plus de problèmes qu'il ne pouvait l'imaginer. Bien plus. Un genjutsu soit. Mais de quel droit le brisait-il? Kuro se mit à se lécher les babines, l'air avide et sur de lui. Comment réagirait le juunin à l'échange entre Kyo et Tsutsuyo? Cela attiserait-il sa curiosité? Ce serait amusant si oui, de l'embêter quelque peu.




avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Ven 18 Mai 2012 - 16:26

Le regard de Tatsuya depuis que Kyoshiro et Tsutsuyo avaient parlé était devenue aussi glacial que la banquise polaire, d'un seul coup le jeune Umishiro avait mit de côté tout sentiment et était devenue une froide machine a tuer... Il avait laissé la place au ninja de Kiri, le Jounin qu'il était devenue suite a des années de travail. Il se leva alors et posa son regard sur la chuunin avec un visage vide de toute forme d'émotion cette fois, il connaissait que la théorie et les possibilité du genjutsu mais étant pas un expert... Il ne pouvait pas dire quel était le genjutsu et sa fonction ni son style, il avait par loyauté envers le village éliminé son propre clan. Il ne voulait pas en arriver la avec la chuunin bien que il se doutait cela serait pas très aisé avec les deux chats présent... Dans la position de Tatsuya bien que il semblait très détendu il était en réalité sur ces gardes et prêt a toute attaque surprise que cela soit... De plus les paroles de Tsutsuyo étaient assez spécial pour attirer son attention, des chats ninjas qui parles avec une "femme-chat"... Il comprit alors ce que le chat roux allait dire avant que la chuunin lui dise de ce tenir sa langue.

- Je vois, un pacte avec les chats... Mais je m'en balance de ce pacte pour dire la vérité, le problème est et reste ce genjutsu. Je ne suis pas un professionnel dans ce domaine loin de la, mais est-ce qu'il était la pour te manipuler? Te faire accepter plus facilement au village? Te faire tuer le Mizukage? Où bien est-ce que le but de ce genjutsu était de tuer un ninja de Kiri et mettre le village en danger? Dans tout les cas en tant que jounin de Kiri, je ne peux pas laisser passer une tel chose!

Dans tout les cas de figure la situation ne pouvait pas être pire, la moindre menace pourrait faire attaquer le jeune Umishiro avec une intention réel de tuer. Il était plus que sur ces gardes en vérité, depuis l'incident aux portes de Kiri avec le membre du clan Hateru Tatsuya c'était entrainé durement et faisait preuve d'une plus grande vigilance désormais. Tatsuya ne perdait pas de vue Tsutsuyo ainsi que Kuro sur le piano, il gardait un oeil en même temps sur Kyoshiro. Il semblait totalement détendue mais cela était en vérité qu'une façade qui pouvait faire que tout dégénère en un seul instant, certaines choses étaient de par l'expérience de Tatsuya... La cause principale de la situation actuel, il pouvait soit ce tromper et si il en avait les preuves alors il s'excuserait avec sincérité. Dans le cas contraire il ne ferait preuve d'aucune forme de pitié et ce battrait jusqu'à la mort si besoin, entièrement dévoué envers son village.

- J'attend des explication clair et précise car selon ce que tu me diras chuunin, je pourrais décider de te faire passer à la section interrogatoire du village par simple prudence pour le village. Voir même demander à Mizukage-sama de s'occuper en personne de fouiller dans ta tête pour être sur et certain que le village ne cours aucune forme de danger. J'ai déjà sous-estimé une fois un espion et j'en garde un très mauvais souvenir, alors je vais pas prendre de chance cette fois. Je préfère un surplus de prudence que de voir le village ravager par une guerre voir détruit, tout cela parce que je n'aurais pas été assez, prudent.

Le jounin venait de décrire en clair la situation, il ne passait pas par un détour loin de la même... Directe et sans prendre de gants il avait clairement fait savoir ce qu'il aimait pas de la situation et de ce fait, il ne montrait aucune forme de négociation possible. La moindre once de soupçon ou bien de mensonge détecté pouvait avoir en ce moment même de fâcheuse répercutions, attentif a la moindre chose Tatsuya gardait autant un oeil sur les deux chats que sur la chuunin. En vérité il surveillait surtout Kuro et le chakra de ce dernier, si il commençait à malaxer son chakra alors il devrait agir pour esquiver ou bien arrêter toute attaque avant que cela ne commence. Le problème avec les animaux ninja était que ils pouvaient avoir du renfort assez rapidement, ils avaient un moyen de communiquer différent des humains et de ce fait il se savait désavantagé la dessus. Par contre sachant cela, Kuro devait selon l'avis de Tatsuya ce creuser surement la tête pour éviter cela dégénère. Mais la dessus le jounin savait aussi que il pouvait tout aussi bien faire fausse route, de ce fait la situation était... Explosive...
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Mar 22 Mai 2012 - 8:08



Ce que j'ai vécu, ce que je vivrais et ce qui se passe dans ma tête, ça ne te regarde pas!



>La jeune femme aux cheveux couleur sang toisait le matou d'un air.. Comment décrire tant de colère dans ce regard par un seul mot? Elle en voulait grandement à cet idiot de matou. Pour qui avait-il osé se prendre? Ce pacte était leur secret! Ses termes en faisait également parti. Le juunin ne devait pas être au courant du but ultime de la jeune femme. Il ne devait pas savoir car il ferait tout pour l'en empêcher. Être chassée du village ne la gênait pas tant que ça, après tout ce n'était pas son village natal et elle était douée pour échapper à ses poursuivants depuis sa plus tendre enfance. Par contre elle n'était pas encore juunin. Elle voulait le devenir avant de s'attirer de quelconques ennuis. Car elle devait devenir le plus fort possible. Ainsi elle se garantissait la victoire pour sa vengeance personnelle. Elle croisa le regard de son «supérieur» hiérarchique. Il était froid comme de la glace. Mais la femme-chat ne broncha pas. Au contraire elle prit un air dédaigneux, devait-elle avoir peur? Décidément ce Tatsuya ne savait pas s'y prendre si c'était réellement le cas. Kyo était une dure à cuire et ce n'était pas d'un petit regard comme celui ci qu'elle avait peur. Kyo se redressa comme il le faut, continuant de diriger vers le juunin un regard plein de dédain et de mépris. Il était vraiment insupportable ce mâle. Pire que ses congénères. Pire que tout ce qu'elle avait connu. Kyo avait bien envie de mordre son cou, si fragile, à plein crocs. Mais les rangs qui leurs avaient été attribués ne le lui permettait pas. Elle se contenta donc de remuer les oreilles, sentant un grondement sourd monter dans sa gorge. Celui des bêtes féroces qui commencent à arriver à bout. Ou celui d'une simple femme-chat qui comment à en avoir sérieusement par dessus la casquette. Le juunin prit la parole:

-Je vois, un pacte avec les chats... Mais je m'en balance de ce pacte pour dire la vérité, le problème est et reste ce genjutsu. Je ne suis pas un professionnel dans ce domaine loin de la, mais est-ce qu'il était la pour te manipuler? Te faire accepter plus facilement au village? Te faire tuer le Mizukage? Où bien est-ce que le but de ce genjutsu était de tuer un ninja de Kiri et mettre le village en danger? Dans tout les cas en tant que jounin de Kiri, je ne peux pas laisser passer une tel chose!

Et le genjutsu il te regarde pas. Qui te dis que j'étais au courant, pauvre demeuré? Mais elle devait demeurer cette fille froide devant lui. Si elle s'emportait trop elle pourrait lui révéler des choses qu'il n'a pas à savoir. Des choses qui tout d'abord ne le regarde pas et qui, ensuite, n'aurait rien à faire en sa possession. Et puis la faire accepter au village, soit elle n'était pas née à Kiri mais elle aurait très bien pu aller ailleurs. Kiri, Suna, Kumo, tout lui allait du moment que ce n'était pas Konoha. Et comment pouvait-il prétendre qu'elle s'était bien faite accepter alors qu'elle était vue comme un monstre par la plupart des civils? Et ne voyait-il pas qu'être un monstre lui allait parfaitement? Elle était, ainsi, plus que libre. On ne lui demandais pas de service, elle pouvait rester tranquillement cloîtrée dans sa maison sans que personne ne vienne lui demander de prendre de thé. Un vrai bonheur, bien que parfois être seule c'est un peu glauque. Mais non, ça môsieur ne pouvait pas savoir. Et puis tuer le Mizukage.. En pensant à ça Kyo ne pu s'empêcher de rire. Pourquoi le tuerait-elle? A cause d'un genjutsu? Lancé par..? Elle avait déjà fait équipe avec le chef du village de Kiri, Emishi et Tatsuya lui même. Si elle avait voulu tuer Aiji Inokuma, elle aurait pu le faire à l'instant précis où ils se sont éloignés du village. Elle aurait pu profiter de la querelle entre le Mizukage et le juunin pour tuer Aiji. Elle aurait pu. Elle ne l'a pas fait. Tuer un ninja de Kiri hein. Elle n'était proche de personne. Personne n'était proche d'elle. Tuer de but en blanc un ninja elle aurait pu le faire lors de sa rencontre avec Emishi. Mais tout ça il ne le savait pas. Et pour tout dire il n'avait pas à le savoir. Kuro se tenait sur le piano, son regard meurtrier sur le juunin. Comment se sortir de là.. Quel emmerdeur ce ninja de Kiri. Mais après tout, il y avait une certaine vérité qu'il pouvait avouer. Mais pas devant la chuunin. Elle ne devait pas être au courant. Il avait juré sur sa propre vie. Tsutsuyo regardait la scène l'air neutre. Il ne disait rien et n'avait rien à dire. Il ne faisait que remuer doucement la queue. Il observait le juunin. Savait-il qu'il était entrain de se faire une des plus dangereuse ennemie possible? Kyo commençait à lui en vouloir franchement, et cela se voyait sur la figure de cette dernière. Elle soupira, émit un claquement de langue méprisant, et laissa le jeune homme continuer:

-J'attend des explication clair et précise car selon ce que tu me diras chuunin, je pourrais décider de te faire passer à la section interrogatoire du village par simple prudence pour le village. Voir même demander à Mizukage-sama de s'occuper en personne de fouiller dans ta tête pour être sur et certain que le village ne cours aucune forme de danger. J'ai déjà sous-estimé une fois un espion et j'en garde un très mauvais souvenir, alors je vais pas prendre de chance cette fois. Je préfère un surplus de prudence que de voir le village ravager par une guerre voir détruit, tout cela parce que je n'aurais pas été assez, prudent.

A ces mots la femme-chat ouvrit de grand yeux emplis de colère. Mais non en fait. Ce n'était plus de la colère. C'était bien plus fort. Plus fort encore que de la haine. Une envie de tuer. Elle se mit à trembler, pas de peur, de haine. Le grondement qu'elle retenait lui échappa, elle se mit à grogner. Il ne fallait pas qu'un seul de ces pouilleux de Kiri sache son passé, son objectif ni rien. Il ne le fallait pas. On l'empêcherais d'accomplir le but ultime de sa vie. On l'en empêcherait.. Et ça elle ne le supporterait pas. Ce n'était pas possible. Tsutsuyo frémis en voyant sa maîtresse dans un tel état et Kuro la fixa, fascinée. Elle était parfaite, réellement. Encore un peu d'entraînement et ce serait parfait. Oui.. Le chat noir arriverait enfin à ce qu'il convoite, une élève qui atteint le sommet sans mourir. A ce moment là elle pourra se lier avec eux. Et ce sera l'aboutissement de la recherche de Kuro. Il ronronna. La situation ne s'y prêtait pas mais il ronronna tout de même. Il fit signe à la chuunin de se calmer.

« -Si monsieur le juunin le permet je vais prendre les choses en mains désormais. Par contre je ne parlerais pas ici. Dehors, devant la cabane, ce sera parfait. Il y à certaines choses, ma chère disciple, que tu n'es pas encore prête à entendre.. »

La rouquine leva un regard étonné vers Kuro. Il lui cachait des choses? Lui? Quel genre de choses? Elle compris bien vite, en croisant le regard de son senseï, qu'elle n'obtiendrait rien de plus de lui. Elle soupira et tenta de se calmer alors que Kuro sautait du piano et se dirigeait vers l'entrée de la cabane pour aller attendre Tatsuya au pied de celle ci. Elle sorti un paquet de cigarette de sa poche et le fixa, l'air lasse. Elle en extirpa une cigarette qu'elle porta à ses lèvres et l'alluma:

« -Bientôt, grand frère, ce sera finit.. »

Elle remit son briquet dans sa pochette ninja et senti un métal froid contre ses doigts fins et souples. C'était un kunaï. Que faisait-il là? Elle le sorti et le prit dans ses mains. Elle n'avait aucune mauvaises intention, cela se voyait à son regard éteint et assombrit. Qu'espérait-elle faire, avec une telle arme en main mais plus aucune envie de tuer en elle? Tsutsuyo comprit immédiatement et bondit sur l'arme, mais trop tard. La femme-chat c'était fait une légère entaille au bras. Elle saignait légèrement, mais cela n'avait pas l'air de la déranger. Une larme coula le long de sa joue. Pas une larme de douleur. Une larme de frustration. Elle empoigna ses cheveux et les coupa à l'aide du kunaï. Ils étaient nettement plus cours mais elle avait encore des mèches dans la nuque. Ils était semi-long et ils ne la gêneraient plus maintenant.

« -Je dois devenir plus forte. J'en ai assez d'être soumise. Je dois être plus forte, pour accomplir mon rêve.. »

Tsutsuyo compris sans mal et soupira. Il avait cru, un instant, qu'elle allait se donner la mort mais se souvint des termes du pacte. Elle n'avait pas le droit de mourir. Ou du moins, pas maintenant.




avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Mar 22 Mai 2012 - 20:31

Tatsuya était calme, il ne parlait pas mais il savait que si cela devait dégénérer il ne ferait aucune forme de pitié que cela soit... Il était la debout et avec un regard calme mais froid, alors qu'il attendait des réponses il eu la surprise de voir Kuro bouger et aussi parler. Ce dernier avait décidé de prendre les choses en main et de en parler avec Tatsuya, de ce fait le jeune Umishiro ramassa sa cape et rejoignit le chat noir proche de l'entré avec un démarche calme... alors qu'il voyait Kyo ce couper les cheveux alors que Tsutsuyo avait paniqué... Le jounin lui était resté d'un calme de marbre comme-ci il savait ce qui ce passait... Une fois sa demi-cape bien accroché le jeune Umishiro posa la main sur la poignée de la porte et parla d'un ton calme...

- Je vais revenir, mais d'ici la pas d'idioties, contrairement aux autres ninjas du village je suis sans aucune forme de pitié... Mon grand-père l'a apprit à ces dépends...


Il ouvrit la porte et sortit dehors en refermant, il sauta en bas de l'arbre et atterri au sol souplement sur le sol détrempé. Il regarda le chat noir avec un visage plus que sérieux mais surtout il avait ce regard... Le même regard remplit de détermination quand il avait éliminé son clan, tout comme quand il avait tué son grand-père en le regardant dans les yeux sans une fois détourner son regard... Un ninja de la Brume Sanglante, un ninja de l'époque de Yagura qui détestait la violence mais qui l'utilisait avec la précision d'un chirurgien sur les menaces envers Kiri... Si les réponses de Kuro n'étaient aucunement satisfaisante pour Tatsuya, ce dernier pouvait aussi bien lâcher les A.N.B.U. sur la trace de Kyoshiro pour simplement s'assurer qu'elle n'est pas une menace pour le village... Le jeune Umishiro avait une main sur le manche de son katana mais il cherchait pas le combat, dans tout les cas le prendre par surprise serait vraiment pas une idée très bonne, cela pouvait être même désastreux à plus d'un titre...

- Je t'écoute Kuro, j'espère que cela sera vraiment convainquant...
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Ven 8 Juin 2012 - 8:42



Fourres pas ton nez partout, le bleu.



>Le chat noir était déjà sorti depuis un bon moment. Kyo, elle, était assise dans le canapé. Elle avait le regard perdu dans le vide. A quoi pouvait-elle bien penser? A pas grand chose en fait. Et surtout à rien d'important. Elle se passe une main dans les cheveux et d'un coup, comme un flash, des bribes de son passé lui revinrent. Elle avait l'impression de redevenir enfant. Les oreilles basse elle écoutait ce que son passé avait de si important à lui dire. Elle entendait pleins de choses mais elle n'était pas en état de tout comprendre. «Tes cheveux longs sont si beau» ou encore «tu ne doit pas te comporter comme une fille. Une fille c'est faible or toi tu te dois d'être forte. Remplace donc l'homme que je n'ai jamais eu et que je n'aurais jamais. Tu dois avoir les cheveux courts. Tu te le dois.». Cette phrase résonnait dans la tête pleine d'idées sombres de Kyo. Qui pouvait bien lui dire ça? Non mieux, qui d'autre que son père aurait le culot de lui parler comme ça? Oui. Son père. Et personne d'autre. La jeune femme appuie sa tête contre ses genoux. Repliés ainsi sur elle même elle se sent en sécurité. Et le fait de sentir la fin de ses cheveux sur sa nuque elle se sent.. Mieux. Lus libre mais en même temps plus conforme à l'idée qu'on se fait d'une femme ninja forte et déterminée. Tatsuya jette une parole, qui n'intéresse même pas Kyo, avant de sortir:

-Je vais revenir, mais d'ici la pas d'idioties, contrairement aux autres ninjas du village je suis sans aucune forme de pitié... Mon grand-père l'a apprit à ces dépends...

Je fais des idioties si je veux, tu te crois encore capable de me donner des ordres? C'était presque la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Se prenait-il pour son père? Elle ne l'espérait pas parce que ce serait vraiment très déplacé de la part du juunin. Elle fut prise d'une légère quinte de toux à cette idée, mais elle la calma bien vite. Pas question qu'elle soit faible près d'un idiot pareil. Elle remua les oreilles et soupira. Tous les juunin de Kiri sont-ils aussi agaçants? Car si c'est le cas de un elle ne veut pas en devenir un de deux elle ne veut plus en rencontrer. Celui là est le plus énervant auquel elle n'ait jamais parlée. Elle releva la tête et caressa Tsutsuyo. Après tout elle ne faisait là que penser ce qu'elle avait toujours devinée. Les hommes sont bête. Ils se croient supérieur, surtout quand ils ont réellement quelques niveau de plus. Quelle stupidité. Mais un homme reste un homme. Un homme humain est au moins trois fois plus bête qu'un homme animal. Et oui, Tsutsuyo était moins bête que Tatsuya d'après Kyo. Mais elle haïssait tellement les humain en général et surtout les mâles en même temps que son jugement ne comptait presque pas. Elle s'assit confortablement et commença doucement à sombrer, faisant promettre au rouquin de la réveiller dès que l'idiot de service serait de retour. Le chat acquiesça et la chuunin s'endormit.

~Et à l'extérieur, y s'y passe kwa?~

A l'extérieur Kuro attend toujours. Ils ait que le juunin est sur le point de le rejoindre mais il ne sait pas trop quoi lui révéler. Ce personnage est dangereux. Il ne doit pas trop en savoir. Surtout qu'il est sans doute comme tous les hommes. A force, si il en sait trop, il ne se sentira plus. Et oui, la grosse tête est un syndrome qu'attrape facilement les humains. Les femmes sont tout de même plus préservées que les hommes là dessus, c'est vrai, mais les humain en général sont du genre à se croire supérieur. Par exemple, Kuro à tout de suite vu l'impertinence de Tatsuya. Pourquoi donc? Parce qu'il est chat et non homme. Un chat c'est quoi? C'est un animal. Donc suite à une réflexion, sans doute très douloureuse pour l'homme vu la taille et surtout la masse du contenu de sa caboche, sa pensée est la suivante. «C'est un chat, ça m'est inférieur même si c'est fort, c'est plus petit, je lui dis ce que je veux.» Normal, pour un humain. Mais savent-ils que les animaux peuvent le créer bien des soucis? Non sans doute pas. Il sont trop bêtes. Trop surent d'eux. Trop assit sur leurs acquis. Bref, le dit juunin arriva et dit, la main sur le manche de sa peluche tranchante:

-Je t'écoute Kuro, j'espère que cela sera vraiment convainquant...

Vint répondre à ça un claquement de langue des plus méprisant envers le jeune homme. Kuro commençait doucement à atteindre ses limites niveau patiente. Si cet impertinent ne se reprenait pas très vite il allait devoir hausser le ton, ce que le matou neutre détestait. Il agita les moustaches, s'assit fièrement face à son interlocuteur, et parla.

«-Il va falloir que tu descende de ton piédestal gamin. Je suis ton aîné, tu me dois un minimum de respect, même si je suis pour l'égalité des classe et que je déteste qu'on m'appelle ''sempaï'' ou encore ''sensei'' il y à des limite à la confiance en sois. Et puis lâches ta peluche tu veux? Je ne compte pas te sauter dessus, ça n'en vaut pas la peine. Je n'ai pas grand chose à te dire. Ce genjutsu à été apposé par le père de Kyo, de façon à ce qu'elle ne puisse jamais rentrer en conflit avec sa sœur. Elle est la seule à pouvoir le surmonter, quoi que tu fasse psychologiquement tu n'auras aucun impact. Elle n'est pas de Kiri soit, mais elle à quelque chose d'important à accomplir. Pour elle. Si elle triomphe, elle sera apte à vivre comme elle le souhaite. Tu as tué ton clan c'est bien. Tes proches aussi. Ne te mêle pas de l'avenir de cette jeune femme, où ceux de ma race se verront obliger de s'en mêler également. Je suis un pacifiste avec les hommes de Kiri et je sert ce village depuis longtemps. Tu n'était même pas encore né que j'étais déjà un fier félin de Kiri. Alors ne vient pas essayer de me dominer, petit. Si tu as besoin de savoir autre chose je me tient à ta disposition. Mais je ne te combattrait pas, ce serait bête de faire mourir une si jeune et prometteuse pousse. Et je n'ai pas envie de perdre des touffes de fourrure, je vais finir par ressembler à un sphinx.»




avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya] Mar 10 Juil 2012 - 16:26

Calme, froid et attentif le jeune Umishiro écoutait avec la plus grande attention les paroles de Kuro. Ce dernier semblait irriter mai avec ce que ce dernier lui dévoilait le plus irrité était nul autre que Tatsuya lui même, quel genre de parent pousserait ces enfants a de tel extrémité. Quel genre de père pouvait agir ainsi avec son enfant, cela lui rappelait bien trop son enfoiré de grand-père qui était en prime un traire de Kiri. Quand Kuro parla du massacre de son clan et du fait qu'il est tué son propre grand-père le jeune Umishiro approcha et ce plaça très proche du visage de Kuro alors que ce dernier terminait son jolie petit discourt. Il aurait beau dire ce qu'il voudra il resterait ainsi et fidèle à son village, il en serait ainsi autant pour Kuro que Kyoshiro. Elle était une chuunin de Kiri et de ce fait elle devait pas agir sans prendre en considération le danger qu'elle pouvait faire courir au village. Poussant un soupir vue qu'il comprenait mais aussi vue la situation compliqué il posa alors sa main droite sur la tête de Kuro et lui grattouilla les oreilles...

-
Je ne me crois pas meilleur qu'un autre loin de la, je suis un ninja de Kiri et en tant que tel je me dois avant toute chose de protéger mon village. Kyoshiro est une personne bien mais si elle accomplie son but elle risque de mettre en danger le village. Tu peux comprendre cela sans aucun doute, mon grand-père et mon clan étaient des traitres au village. J'ai jamais été un des leurs, je n'avais pas encore levé la main sur eux par la promesse faite à ma défunte mère de les laisser en paix. Chose impossible quand on trahi le village et que je le sais. Que tu serve Kiri depuis plus longtemps que moi devrais justement te permette de me comprendre mieux que tout les autres, je veux pas que un autre Yagura voit le jour dans le village. Nous ne pourrions pas nous en relever, voila notre situation. Pour ce qui est de ta disciple, tant qu'elle placera pas le village en danger et ne le trahira pas, je serais un de ces allié les plus fidèle et les plus sur qui soit. Pourquoi? Parce que elle est une kunoichi de Kiri tout simplement...

Calmement Tatsuya ce releva et ce dirigea vers le village d'un pas calme et sereinement en réfléchissant comment aider Kyoshiro. Il voyait bien au dela des apparences ce qui faisait que bien souvent les gens le trouvaient bizarre ou encore sournois. Mais en vérité Tatsuya cachait son jeu et malgré son jeune age méritait son titre de jounin amplement, par contre il était sans aucune forme de pitié envers les menaces contre le village. Il continua son chemin malgré la température sans se soucier de l'eau en réfléchissant comment libérer celle-ci de ce genjutsu, il devait y avoir des possibilité voir même des solutions afin de réussir cela. Il trouverait bien une solution, il était pas un expert en genjutsu mais le village en avait bon nombre et il connaissait une personne adepte de genjutsu aussi... Bien que cette personne soit d'un autre village il pourrait surement avoir son aide, dans tout les cas... Il devait rentrer chez lui et ce préparer pour le lendemain, les dur travaux de la paperasse et des rapports attendaient aucunement et étaient sans aucune forme de pitié...

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya]


Pardon, je ne vous avait pas vu! [PV Tatsuya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau ~ Mizu no Kuni :: Kiri Gakure no Sato :: Portes du village-