Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi]

InvitéInvité
MessageSujet: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Mer 1 Fév 2012 - 18:38

« Être dipplomate cela ne s'apprend pas » ~ Pv Tatsuya & Yang & Emishi



La nuitée fait sombrer l'illustre monarque de la contrée de la brume dans un appesantissement flegmatique, oncque prière pour les siens ou quand bien même pour l'ample pluralité qui peuple son entendement. Qu'à cela ne tienne le vieil homme quoique l'on en dise, quoique l'on en pense mérite son repos puisque sagesse l'emplis & que responsabilité le signe d'une parraphe dantesquement sainte. Usons point l'espression séraphique, divine puisque nul homme peut y aspirer, puisque tout homme est souillé. Oncque relationnel imaginable face au parti de la sainteté et de l'Humanité même qui par définition n'existe que pour qualifier la masse considérable des êtres humains. Une espèce qui est l'allégorie de l'éllitisse naturel, l'aboutissement de l'évolution, l'oeuvre ultime d'un Dieu méconnue de notre biotope terreux. Percevez l'erreur, la faute, l'unique béduve bien simplette mais accablante, une créature si vile, si haineuse et perfide un aboutissement quelconque ? Que de mal vain Dieu. Aiji ce roi de justice et esquisse des quelques qualités morales en perte chez l'homme est comme je vous l'ai mentionné assoupit. Ses muscles distendue, son corp de sextagénaire repose dans une placidité souillée par une puissante respiration qui atteint le ronflement tapageur. Le pauvre homme n'est plus ce vaillant jeune homme d'antan sic sa respiration n'est plus si fébrile. Dans un rythme adagio quelques mèches de sa moustache, barbe dénué de teinte s'envole de temps à autre, ses deux paupières refermées, ses lèvres pincées tanttôt entreouverte, tanttôt close, observez ce cadre de sereinnité. Il est absout de déclarer que ce minois qui n'arborre à aucune jeunesse signe l'aura sécurisante de l'expérience. Dans des draps de soie blanc l'anatomie agêe du Mizukage repose docilement sur un matelas qui respire l'image singulière de la légèreté. Cela est-il vrai ? Allez le lui demander. Etreinte burlesque de l'accabiquie sommeil il songe à ces méandres cabalistique qui lui rélève au possible la vérité, il jubile en sa créance à l'ignorance se questionne sur l'existence, et si nous n'étions qu'un mirage en plein désert, qu'un rêve.[Se référer à Nietchze.] La nuitée s'estompe lancinante entre clair et obscur, de face le jour et la nuit. Aiji, Mizukage se réveille, en son esprit les souvenirs brumeux de ses phantasmes ésothériques se perdent dans la conscience immédiate. Il en aura au possible quelque vestiges à son éveil total mais rien de concluant puisque si les songeries fussent créer pour que l'homme en est conscience il pourrait assurément dormir dans son état conscient. Le grondement sonore fut coupé par un toquement distinct à la sas de la chambrée du monarque assoupit. Une femme jeune & aux qualités physionnomiques plus qu'évidente pénètre dans la chambre du vieillard. Un plateau en argent au creux de ses mains elle le dépose sur la table de chevet en chêne massif auprès du lit puis s'en va ouvrir les volets libérant une lumière empourprée avant de s'enfuir dans l'encadré de la porte. Adagio une main blafarde s'échappe des drappets pour mieus se poser sur le matelas. Un morne retentissement puis une silhouette qui se calle contre ses oreillers. Aiji ouvre un oeil puis l'autre avant de lorgner le plateau posé à ses cotés. « Mh ce n'est pas cuit. » dit-il léthargiquement. Il avait la mémoire de lui avoir recommandé un temps précis de cuisson mais quand bien même les femme écoutent les conseils cela n'est guèrre meilleur. Comme l'aube lui apporte le zéphyr de la nostalgie le veuf passe le dos de sa main contre le portrait de sa femme défunte puisque son coeur lui a toujours appartenue. Une caresse caline mais profondément léthargique. Le regard embué il baisse la tête et contemple le parquet sur lequel il dépose ses pieds avant de ce lever dans un soufflement. « Allez aujourd'hui on a du pain sur la planche » badine-t il dans un sussuremment. Il empoigne de sa main droite Osamu, son baton lové en sa pointe avant de faire quelques pas en direction de la porte. Une fois sortit il se presse dans un escalier composé de quatre marches de bois solide pour prendre entre ses mains ridées une clanche qu'il tourne pour par la suite se plonger dans un bain préparer par ses employés. Le quart d'heure qui vint fut des plus loisible, le soin, l'élégance, il est prêt. Il a envoyé une missive à quelques-uns de ses ninjas pour les prévenirs. L'heure de rendez-vous est dans une dizainnes de minutes et Aiji se presse un poil. Son allure d'homme mûr il a avec lui Osamu bien évidemment mais sans contest un sac sur le dos des plus imposant. Aujourd'hui c'est le départ pour Kumo. Avec quelques minutes d'avance le Mizukage se poste à l'aube des portes du village sous le regard des gardiens de la journée.




« Puisque cela s'acquiert avec le temps »
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Ven 10 Fév 2012 - 12:52

La lune brille, fière et avide de territoire. Le jour ne semble pas encore prêt à prendre la relève de la nuit, tout est calme, presque trop d'ailleurs. Le marais précédant le village caché de la brume est plongé dans les ténèbres les plus profond. Quant au village lui même il n'est guère mieux. En effet Kiri est un village constamment happé par la brume, la nuit y est fraîche en toute circonstances mais encore plus par les temps de froid qui règnent. Le gel à gagné le village par endroit, les sentinelles postées pour garder le village par cette nuit gelée sont bien couvertes, et pourtant l'un d'eux grelotte tout de même. Il doit être au moins quatre heures du matin. Une silhouette féline attire alors l'attention d'un des deux glaçons. Il s'agit d'un chat roux flamme, le regard vert empreint d'une fierté qui ne semble pouvoir atteindre une quelconque limite. N'ayant visiblement aucune envie de perdre son job le garde qui ne tremble pas arrête le jeune chat. Il est clairement visible que ce dernier est un chat ninja, il à le symbole de Kiri tatoué dans le cou. Le rouquin s'arrête et feule, que lui veut donc cet humain? Ne voit-il pas qu'il est pressé? Franchement les hommes sont d'une stupidité impressionnante. Commence alors une conversation entre le garde et le chat. Car oui cette boule de poil rousse est capable d'utiliser le langage des humains. Aucun propos insultant n'échappe cependant au félin qui arrive sans mal à rester poli et humble. Il se présente: Tsutsuyo Yang. Il expose alors les raisons de sa venue, il était visiblement aller faire une course pour sa maîtresse et revient à l'instant même. Il prétend s'être absenté quelques jours pour des raisons futile, il devait aller chercher un de ses compagnon à quatre pattes. Mais ce dernier étant vraiment très libre il avait eut du mal à retrouver sa trace. Excuse bidon? Pas le moins du monde. La maîtresse de ce jeune chat lui avait effectivement confiée une mission de ce genre. Le garde finit par soupirer et permettre au rouquin de reprendre sa route. Après un rapide remerciement le félin reprit son chemin. Il parcourait avec une agilité et un grâce propre à ceux de sa race le village caché de la brume. Bandant ses muscles, sautant de toits en toits pour aller plus vite il se retrouva rapidement au centre ville. En effet sa destination était juste derrière ce dernier. Vous voyez la fierté de Kiri? Cette grande bibliothèque qui trône, fière et grande, au milieu de ce centre ville. Et bien juste derrière ce grand et imposant bâtiment se dresse une maison. Plutôt grande, certes mais, qui paraît relativement petite et négligeable par rapport à la bibliothèque. Cette maison comporte deux étages, elle est faite dans un style japonnais assez ancien. Le chat finit par arriver sur le palier de cette grande bâtisse. Il reste là assit quelques instants, il vient de parcourir une grande parti du village ninja en quelques minutes et est de ce fait assez essoufflé. Une fois sa respiration reprise il ouvre la porte. Et oui les chats ninja ça sait ouvrir les portes aussi. Comment il à fait? C'est plutôt simple, il lui suffit de sauter, s'accrocher à la poignée de façon à la baisser puis de pousser la porte. Certes il à des muscles en aciers, et alors? Ce qui compte c'est le résultat non? Passons, il entre dans la maison et se dirige vers l'escalier. Il le monte rapidement et passe la porte, laissée entrouverte, de la chambre de sa maîtresse. Cette dernière n'est visiblement pas là. Le matou écarquille les yeux et jure, franchement elle choisit bien son moment pour se lever tôt et déguerpir! Il quitta la chambre et leva le museau, ça sentait l'air moite et humide... Peut être prenait-elle sa douche? Il cracha puis bailla. Il devait être quoi, cinq ou six heures du matin. Il haussa les épaules et alla s'allonger sur le lit de sa maîtresse. Il ne fit pas attention au petit écriteau qu'elle avait laissé à son attention:

«-Je prend ma douche, si tu reviens avant que je ne sois sortie de cette dernière attend moi sagement ici ou dans le salon. Par contre NE T'ALLONGE PAS SUR LE LIT! A chaque fois tu mets des poils partout!»
-Kyoshiro Yang-


Un long laps de temps s'écoule alors. Le bruit de l'eau qui coule finit tout de même par s'arrêter. Une jeune femme s'extirpe alors de la salle de bain du rez-de-chaussez. Elle est plutôt grande, les cheveux longs et mouillés de la couleur rouge sombre tombant légèrement sur ses épaules larges et fortes, les yeux de deux couleurs différentes: rouge et verts, une allure fine et souple. Une jeune femme ninja qui à passée toute son enfance à s'entraîner si vous préférez. Elle se passe une main dans les cheveux et monte dans sa chambre. Elle ne peut retenir un cri de surprise quand elle voit son matou de compagnie allongé sur son lit, une patte sur le mot qu'elle à écrit à son attention. Ce léger cri réveille le jeune chat. Il regarde alors sa maîtresse et commence à lui faire des remontrances, quelle idée de sauter dans la douche alors qu'elle sait bien que son animal allait revenir d'un instant à l'autre! Kyo se défend alors en montrant le mot et en faisant un sourire sadique, elle avait laissée un mot à son attention après ce n'était pas sa faute si le rouquin n'avait pas les yeux en face des trous! Tous deux commence alors à se disputer mais la jeune femme coupe court à leur différent, avait-il trouvé Kuro? Le chat soupire et hoche la tête. Le rouquin lui explique alors où comment et de quelle façon s'est déroulé son entretient avec le matou noir. La maîtresse du jeune chat ri doucement et caresse la tête de son protégé, il avait fait du bon travail. Elle observa le temps qu'il faisait par la fenêtre. Sans doute était-il maintenant aux alentours de sept ou huit heures du matin. Le soleil pointait déjà à l'horizon. Pourquoi était-elle debout si tôt, demanda alors le félin. Tout simplement parce qu'hier elle avait reçut la visite d'un messager du nouveau Mizukage, elle devait accompagner ce dernier à Kumo avec deux jeunes hommes, un qu'elle connaissait bien et l'autre dont elle ne savait rien si ce n'est son nom. Emishi et Tatsuya. Elle se passa une main dans les cheveux et se dirigea vers le salon, elle avait préparer de quoi tenir pour quelque jours sans être trop chargée. Une fois son sac à dos fermé elle s'assit sur le canapé. Le soleil se levait doucement mais serait bientôt l'heure. Kyo sortie une cigarette de sa poche et la porta à ses lèvres. Elle l'alluma puis se leva, soulevant son sac de voyage et le portant sur une épaule pour l'instant. Elle hésita une fraction de seconde: mettait-elle son cache-œil ou non? Elle haussa les épaule et opta pour son habituel genjutsu. Elle prit alors la direction de la porte d'entrée, le rouquin la regardait y aller avec un entrain peu habituel. La shinobi sourit:

«-A plus tard Tsutsuyo! Je ne serais pas de retour avant un moment je pense, tu pourras te débrouiller n'est ce pas?
-Oui oui, ne t'inquiètes pas pour moi et file. Tes trois hommes t'attendent non?»

Kyo ri et franchit le pas de la porte. Elle n'était pas encore en retard, sans doute était-elle même en avance! Son sac sur le dos, l’œil caché par un genjutsu, les cheveux mouillés et habillée légèrement. Elle souriait sans bien savoir pourquoi.. Sans doute parce qu'elle allait effectuer une mission avec le nouveau Mizukage et Emishi.. Elle ne connaissait pas le dénommé Tatsuya, sans doute un ninja confirmé assez fort. Elle avait traversée le village d'une traite sans même faire attention au paysage. Elle était la première arrivée devant les portes du village. Sans doute n'attendrait-elle pas longtemps.

En effet voici le premier membre de leur fine équipe tandis que la jeune femme converse tranquillement avec un corbeau. Elle continue sa conversation mais adresse un signe au premier venu, n'arrivant pas à distinguer de qui il s'agit vu qu'il est à contre jour.

[Désolé du retard j'ai été pas mal occupée.. ^^"]
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Emishi Nishouri ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : 1er avertissement
▌Messages : 445
▌Age : 25
▌Inscription : 08/11/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : |B/ 14|
| Points Naruto Ninja RPG | :
569/2000  (569/2000)
| Âge du personnage | : 22 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Sam 11 Fév 2012 - 0:58

Pourquoi avait-il fallu que je sorte hier…Aaaahh..L’odeur suave de l’alcool coulait encore le long de ma joue, la bouteille à moitié pleine étalée par terre sur ce parquet miséreux qui me convenait parfaitement. Je n’avais pas vraiment la tête a pensé au passé ou à la futilité auquel j’avais du m’adonner. En effet je présentais tous les symptômes de la gueule de bois et ne me sentais, en conséquence, pas au meilleur de ma forme. Je retira la couette, me dévoilant nu…une silhouette étrange à mes côtés. Je maugréa en voyant la prise et m’injuria en moi-même de ne jamais recommencer ça. Elle n’était pas encore réveillé cette pauvre femme aux cheveux de jais. Je ne la voyais que de dos et ne me rappelait plus vraiment, honteux, de son visage. L’alcool avait eu raison de moi. Pour autant je m’efforca de me lever et d’aller me laver. La douche chaude qui s’abattit sur ma chair me rappela à la réalité et à mes engagements. Je venais d’être promu chuunin que déjà je partais en mission à Kumo. Je n’étais encore jamais sortit aussi loin du village et cela m’excitait. Je reprenais clairement mes esprits, essuyant mon corps des fines gouttelettes qui s’entrechoquaient en longeant ma chair. Intérieurement j’avais toujours voulu voyager, sortir de ce cocon difforme, avoir le contact avec de nouvelle population, une nouvelle culture. L’apprentissage serait gigantesque et l’échange surement fructueux. Finalement je m’habilla en tenue plus convenable en mission mais tout de même différente de celle d’un ninja vu la formation spécial que j’avais reçu. Je mis un kimono blanc à manche courte puis une culotte bouffante bleu longue serré par un ruban rouge. Je pris un collier légué par mes compagnons bestiales puis j’attacha fermement à gauche de mes hanches un wakizashi ainsi que shigure kintoki tout deux dans des fourreaux, ma foi, simple et bien entretenue de couleur marron voir pourpre. Heureusement mon sac à dos était déjà fait. Il était peu remplie, le strict minimum me suffisait amplement. Il n’y avait même pas de tente ou autre, tout juste de la nourriture. Je me rasa avant d’aller dans la cuisine boire un café et manger une tartine. J’entendis un faible murmurement de bonjour derrière moi qui me fit sursauter avant que je remarque la silhouette de cette même femme d’un âge un peu plus avancé que le mien bien que jeune. Elle m’embrassa un instant et je remarqua durant cet instant qu’elle portait l’une de mes chemises. Je pria en moi-même pour qu’elle ne la salisse pas et lui souria.

« Je suis désolé je pars en mission mais mets toi à ton aise, tu fermera avant de partir. »

Elle me demanda avant que je parte si j’avais quelqu’un dans ma vie et réflechissa un instant, pensant durant un cours instant à cette chevelure rouge flamboyante.

« Pas que je sache, bisoux ♥ »

Je sortis tranquillement saluant les habitants et avançant à mon rythme. Je n’étais pas pressé non plus. Le soleil semblait déjà haut et baignait notre cité dans un éclat lumineux qui contrastait avec l’immuable pluie apparente qui sévissait toujours et encore, lassinante. Finalement je pu apprécier un magnifique arc-en-ciel avant de regarder l’heure. J’étais en retard !!! Je couru le plus vite que je pus et vit au loin ce qui me semblait une neko, un vieux croulant et….un homme à peine plus agé. Je fis mine d’être épuisé et ne put sortir aucune excuse valable. Je pris la peine de regarder à nouveau mes deux coéquipiers : Kyo et Tatsuya. La première, je l’avais rencontré par bonheur au hasard des chemins, le second était et est mon sensei… Notre entente est assez spéciale, l’huile et le feu je dirai mais je ne m’attarderais pas plus longtemps là-dessus. Finalement je remarqua le vénérable qui se tenait devant moi, une canne soutenant ses deux mains, son corps droit et fière, me regardant de haut. Je me força à sourire, sentant au préalable des auras meurtrières en ma direction. La personne âgée qui se tenait devant moi n’était autre que l’actuel Mizukage, titre qui me rappela son prédécesseur et nos moments passés. J’étais nostalgique et regrettait la perte de cet être. Ce n’est toujours que trop tard que l’on se rend compte de ce genre de chose. C’est tragique. Je me releva et fit mine d’être essoufflé.

« ah…ah…désolé..j’ai [reprends son souffle] couru comme un forçenat…. »
avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Lun 13 Fév 2012 - 23:25

Une journée bien macabre était en train de ce vivre pour le jeune Umishiro, il devait allez à Kiri avec le nouveau Mizukage... La mort de Akari avait pas été très bien prise par Tatsuya, ce dernier c'était contenté de serrer les dents et attendre calmement son heure. Car il savait que le conseil attendait une réaction suréaliste de sa part, mais à la place il c'était contenté de pas dire un seul mot et de faire silence... Mais son regard avait parlé pour lui, ils n’échapperaient pas à la justice de Kiri ainsi tant qu'il serait en vie. Du coup il avait passé ces idées et ces plans a un stade tout autre que ce que le conseil connaissait de lui, évoluant ainsi a un stade plus dangereux encore... Mais pour le moment il avait une mission spécial en cours qui était d'escorter le Mizukage, étant un des derniers sur place il c'était placé au coin d'une rue afin de surveiller l'arrivée de Emishi qui était en retard pour... Une raison qu'il devinait légèrement... Avec une grande facilité, il était devenue chuunin depuis peu et avait été genin sous ces ordres. Mais il va sans dire que au bout d'un certain temps quand Emishi arriva, il pu voir de loin ce dernier arriver calmement et insouciant. Il décida de ce faire discret et rejoignit l'équipe sans laisser Emishi le repérer, quand celui-ci arriva et présenta son excuse bidon... Tatsuya s'avança vers Emishi avec une tête pas trop... Rassurante pour le chuunin fraichement promu, une fois devant ce dernier il lui attrapa une oreille et la tira vers le haut de manière à ce que ce dernier comprend bien sa situation... Tout comme quand il était genin, Tatsuya jugeait que son devoir de sensei était pas terminé tant que Emishi ne serait pas un ninja pleinement opérationel selon son propre jugement...

- Dis moi Emishi... J'espère pour toi que tu veux pas nous faire avaler cela... Je vais pas m'étendre sur le sujet mais si jamais tu nous cause des soucis avec ta perversité à Kumo, je te promets de me charger de ton cas personnellement... Clair?

Tatsuya parlait d'une voix calme et chaleureuse avec un sourire rassurant... Qui contrastait totalement avec son regard qui était digne d'un psychopathe sur le moment, une fois que le message fut bien passé il approcha de Kyoshiro. Il avait croisé celle-ci un peu plus tôt dans la semaine, mais avait en aucun cas donné de détail sur lui même à la chuunin de Kiri. Il était par contre très heureux de la revoir, c'était une personne bien que ayant son propre passé qui était plaisante à côtoyer. De plus la singularité de celle-ci était que elle semblait avoir aucune difficulté a ce faire comprendre des animaux, bon d'un autre côté Tatsuya pensait que c'était surtout ces propres animaux à elle qui la suivaient partout où elle allait. Tatsuya était équipé pour une guerre total en cas d'attaque, il avait des parchemins explosif entouré sur des kunais de préparé en grand nombre, avec cela il avait son katana mais aussi un wakizashi qui avait appartenu à un défunt genin sous ces ordres. Deux trousses de premiers soins par prudence et des pilules ninja pour la production de sang. Il avait prit en prime des pilules pour le chakra mais dans les pilules il en avait pas pris une quantité énorme, juste de quoi pour le soutenir en cas de problème vraiment grave uniquement.

- Content de faire équipe avec une jolie demoiselle qui saura surement étamper Emishi à sa place. Tsutsuyo ce porte toujours aussi bien qu'avant?

Tatsuya désirait surtout embêter un peu Emishi pour son retard avec sa fausse course simulé, mine de rien si il était aussi stricte et rigine avec ce dernier cela était pour le garder en vie et surtout le former jusqu'au grade de jounin. Rendue la il n'aurait plus rien à lui apprendre et c'était son but, son propre maitre avait procédé ainsi et Tatsuya se rappelait de la fierté de son maitre quand il avait eu le grade. Il approcha alors du nouveau Mizukage calmement par la suite et décida de prendre un peu d'avance sans pour autant être loin...

- Si cela ne vous dérange pas, je vais partir en éclaireur Mizukage-sama... Avec Emishi qui vient à peine de monter en grade mieux vaut être prudent, mais il a un sacré potentiel... Si il ce calme sur certaine chose...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Mar 14 Fév 2012 - 19:30

« Être dipplomate cela ne s'apprend pas » ~ Pv Tatsuya & Yang & Emishi



Le monarque de sang lorgne de ses prunelles azurées les deux gardiens qui solennel sic majestueux prospère la sincérité de la sévérité, reflet de la nation brumeuse qu'est Kiri et si par la méandre la plus amplement hasardeuse cela s'avére bien glapide fausseté alors cela ne tardera. La raison en est enfantine, l'homme qui tient cet épieu lové en sa cime cultive la puriste idéologie de la justice mais non pas singulièrement cela, la vérité ainsi que l'idéal autorité. Kiri aborre éventuellement une image bien plus drastique, il sait contemplé les abords militaires de sa nation face à l'annexion mais l'homme ne compte cultivé ce jardin durant les moultes années à venir. L'influence militaire est gradilocante, on a plaisir à mener un colosse du bout des doigts, de faire suivre la charge à l'opprimé, de sévir dans de vastes contrées où la suprématie d'un peuple joiace d'une acerbe supériorité sème fléau cependant c'est incontestablement la sagesse qui ne fait puisser oncque source de jubilement dans ce comportement factive qui prends fin dès l'instant où la vengeance, la loi du tauton rentre dans la partie hasardeuse. Puisque rien n'est véritablement acquis au cours de notre vie Aiji ce grand homme emplit d'une certaine pondérance caline les projets sur de bien long terme, fichtre les plaisirs véloces et aux fers les joiaces au dépend de la vie et de l'existence. Point existencialiste, pas de doctrine sans queue ni tête puisque tout doit avoir un sens pour prendre forme et ne point s'égarer des chemins alqualins tout tracés par le chef de la nation. Le vieillard qu'est le Mizukage non sans expérience et potentiel plus que prouvé arborre des horizons plus idéalistes [Réf Platon] Cet épris de justice et ample valeur, rêve,songe et tente au mieux de mettre en application ses vielles pensées idéalistes puisque la ligne de vie de l'homme est bien enfantinement marqué ses confrères peut -être le vieux se fera reconnaître pour l'instaure de valeur au sein des mentalités de l'époque. Mais comme il dit, les rêves sont fait pour être rêver ! Aiji sort des entrailles sombres d'un coin abrité pour venir auprès de la jeunne femme. Il a constitué l'équipe de ses propres mains, sans trop de prétention il peut affirmer que cette individu n'est autre que Kyoshiro Yang. Il a connaissance des dossiers de la plupart de ses ninjas non pas sans béduve dans les noms mais il a encore hier à la nuitée feuilleutait les dossiers des shinobis qui compose l'équipe. Il sait donc que Kyoshiro est chuunin, Tatsuya Juunin et Emishi chuunin fraîchement promut. Il a bien entendu connaissance de la relation avancé entre Tatsuya senseï et Emishi élève. En bref il est comme un devin, là ou aucun de ses jeunes ne le connaîtront lui il sait déjà. Il lorgne la jeune pousse converser avec un majestueux corbeau aux plumages qui n'égal la valescence de l'art. La nature .. la singulière chose que Aiji ne remet point véritablement en cause puisque certitude ainsi que croyance il doit y avoir autant confier ses divagueries de l'esprit à ce qui ne fut oncque objet de doute sic la terre. Le vieil homme lève les yeux aux cieux brumeux, le jour se lève et quelques jet de prime rayons sont visible à l'oeil. Il se tatine la barbe de sa main droite, alors qu'une voix jeune mais mauvaise actrice s'élève. « ah…ah…désolé..j’ai couru comme un forçenat…. » Le Mizukage se tourne sur les travers de l'enfant. Quel piètre acteur, dans le but de prouver son désaccord Aiji fit un raclement de gorge puis effectue un geste lasse de gauche à droite de la tête. Il lorgen Osamu, son épieu de façon contemplative puisqu'il le considère comme un héritage, un vestige du passé, un témoin de ses actes. L'homme demeure silencieux, il inspire amplement puis lorgne de ses prunelles profondes le jeune impétueux. Oser ne serait-ce qu'essayer de dupper un homme comme lui est véritablement ridicule ou mal élevé. Aiji Inkokuma en dirigeant ample et chef d'équipe s'éloigne des deux jeunnots pour ouïrs une troisième voix qui réprimande le jeune incongrut. Le Mizukage lève les yeux au ciel puis passe aisément sur les paroles puisqu'il n'y prête aucune importance. Le Juunin Tatsuya la seconde puissance hierarchique de l'équipe s'approche de l'homme. « Si cela ne vous dérange pas, je vais partir en éclaireur Mizukage-sama... Avec Emishi qui vient à peine de monter en grade mieux vaut être prudent, mais il a un sacré potentiel... Si il ce calme sur certaine chose...» Le vieil homme lève un sourcil signe probant de son sentiment de surprise. Il se considère comme le gérant de l'équipe et malgré cela ce jeune ose imposer une de ses volontés, OOOh certes il y a mit la forme mais le fond est le même. Il sert Osamu de sa main droite et pour attirer l'attention des jeunnes claque frénétiquement trois fois son épieu au sol dans un bruit sourd. « Moi aussi enchanté. » lache le monarque. Pointe d'ironie pour signaler son mécontentement face à ce comportement. Sans prendre aucune considération pour la volonté de Tatsuya le vieux reprend « Bien, je me présente à vous Aiji Inokuma, connut sous l'appellation de Monarque de sang et Yatsudaime Mizukage, enchanté. » L'insistance discrète sur le mot "présente" est un simple taquinement et réprimande pour le Juunin. « J'affectionne l'esprit d'équipe et ma foi il est hors de question d'envoyer un homme en éclaireur qui plus est un chuunin fraîchement promut tel qu'Emishi doit faire ses preuves à sa nouvelle fonction il y n'y a point de considération à avoir même si ce geste est saluable. Ce serait pure folie et preuve d'une imprudence inconsidérée de divisé l'équipe .» Dans un regard profond et sage d'où sémane que l'aura protectrice et la sagesse il observe Tatsuya pour se retourner vers les deux autres membres de l'équipe. « Pour une plus grande sécurité je vous invite à mesurer vos comportements, vous vous en doutez bien évidemment mais ce n'est qu'un avertissement afin de prévenir les béduves sans quiproquo. Nous n'avons que quelques jours pour rejoindre le port où nous prendrons une embarquation pour Kumo. Notre arrivée est prévut pour la fin de semaine et je tiens à la ponctualité. » Une voix imposante et autoritaire mais un rictus aux lèvres l'homme prodigue . « Ce n'est pas à l'expérience que l'on dicte des conseils n'est-ce pas Emishi ? Mh garde en tête que je en suis pas duppe et que ton jeu d'acteur mérite de plus ample perfectionnement jeune homme. » Le monarque se tatine la barbe puis les lorgnant d'un même regard circulaire à la fois pénétrant mais serein il reprend. « Tatsuya et Emishi j'ai connaissance de vos liens en dehors de cette mission, je ne doute de tes capacités dans le rôle de senseï Tatsuya mais pour la période de cette mission je préférai que tu te préoccupes plus amplement de ta personne, vous êtes sous ma responsabilité, je te prodigue de craindre ta personne avant Emishi car sachez le bien je suis là pour votre sécurité dans mon rôle de Kage. » Dans un mouvement vif il lance à quelques centimètres du sol son épieu en l'air pour mieux le reprendre et l'abattre dans un geste véloce est souple la tête de Tatsuya dans un bruit sourd et bouscule Emishi sur le coté en le poussant de la pointe lovée d'Osamu. « La formation d'une équipe se prévoit à l'avance, sachez que j'ai étuidé vos cas un à un et épluché vos dossiers, cependant l'expérience m'a apprit qu'une équipe où chacun prend de lui même sa place est bien plus efficace sic je n'impose aucune formation. » Il se retourne avant d'avancer d'un pas déterminé vers le long chemin. « Allons-y. »



« Puisque cela s'acquiert avec le temps »


Dernière édition par Aiji Inokuma le Dim 26 Fév 2012 - 18:12, édité 1 fois
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Mar 21 Fév 2012 - 13:44

Kyoshiro continuait tranquillement sa conversation avec le corbeau qu'elle avait appelée quelques instants plus tôt. L'homme arrivé en premier n'était autre que le nouveau Mizukage, la jeune femme était impressionnée qu'un homme de son âge ait autant de présence. Elle l'avait bien sur salué avec la plus grande courtoisie et le plus grand respect possible comme le voulait son rang. Les deux autres par contre visiblement arriver à l'heure ce n'était pas leur fort. Pour Emishi la rouquine s'y attendait mais pour ce dénommé Tatsuya qu'elle avait rencontrée quelques jours plus tôt dans la semaine cela la surprenait. Il avait pourtant l'air d'un homme bien et ponctuel. Enfin elle disait ça elle le connaissait à peine et de toute façon elle était arrivée plus qu'en avance. Elle en profita pour observer poliment le meneur de Kiri. C'était un homme visiblement âgé, ce qui entre ninja ne voulait pas dire grand chose je vous l'accorde, portant une longue barbe blanche et marchant accompagné d'une sorte de canne. Il semblait sur de lui. Kyo sourit, ils allaient former une fine équipe à eux trois! Le sensei, Emishi, le nouveau Mizukage et elle. Elle avait franchement hâte d'un être. C'est alors que le compagnon à plume de la jeune femme releva la tête. Quelqu'un d'autre approchait? Oui et visiblement il approchait en courant. Normal, d'après la position du soleil si Kyo était arrivée en avance, elle, lui était bel et bien en retard. Le corbeau ne sembla pas prendre peur lorsque le jeune homme s'arrêta essoufflé. Normal, il avait l'habitude. Ce n'était pas qu'un banal corbeau, c'était le messager de la kunoichi. D'ailleurs ce jeune retardataire n'était autre qu'Emishi! Kyo ne rit pas car ce n'était pas correct devant le Mizukage mais elle trouvait l'arrivé du chuunin fraîchement promu assez embarrassante. Mais elle ne dit rien et se contenta d'écouter l'excuse inventée sur le terrain de son jeune ami:

« ah…ah…désolé..j’ai couru comme un forçenat…. »

Kyo remua la queue, pensive. Ce n'était pas en courant sur la dernière ligne droite que son excuse en deviendrait plus crédible. Au contraire cela donnait un air encore plus falsifié aux propos du jeune homme. Le corbeau, visiblement intrigué par cette chose qui venait de rejoindre Kyo et le meneur de leur petit groupe, décida de descendre un peu plus bas que l'épaule de cette dernière. Il décide alors de choisir pour nouveau perchoir le sabre que la jeune femme porte à sa ceinture. Il ne s'agit pas d'une lame ordinaire d'ailleurs puisque nous en parlons je vais en profiter pour vous la décrire sommairement. Il s'agit d'un sabre assez extravagant, voyez vous il à un tranchant sans pareil ainsi qu'une apparence spéciale. Ce sabre est complètement noir séparé par le fil de la lame d'un blanc pur du côté droit et l'inverse de l'autre côté. La kunoichi affectionne tout particulièrement ce sabre. Elle lui avait même donné un nom, Atsu. Bref, ceci suffira pour une description sommaire. Le corbeau se posa sur le pommeau du sabre et ne mit pas longtemps à trouver l'équilibre lui convenant pour tenir sur son perchoir. Il observa Emishi. Quel étrange humain. C'est alors qu'arriva à sa suite Tatsuya, ce dernier avait l'air pour le moins en colère... Cet air fit fuir le corbeau de Kyo qui lui adressa un signe d'amitié, signifiant sans doute qu'elle pourrait le rappeler dès qu'elle aurait besoin de lui... Et dès que son compagnon de dernière minutes aurait retrouvé un visage calme et serein. La rouquine soupira, elle qui aimait tant la compagnie de ses amis à plume... Elle redirigea son regard vers le dernier arrivé, il avait déjà saisit l'oreille de son disciple et lui murmurait quelque chose incompréhensible pour les autres. Enfin je dis incompréhensibles, si Kyoshiro l'avait vraiment voulu elle aurait pu sans mal capter les phrases d'Emishi, ses oreilles félines lui conféraient une ouïe hors du commun. Mais elle n'avait pas envie de prendre part à ce genre de querelles qu'elle trouvait tout bonnement stupide et enfantine. L'homme s'approcha ensuite d'elle, visiblement heureux de la revoir. La jeune femme lui fit un signe de tête courtois comme pour lui faire comprendre qu'il n'était pas désagréable d'avoir à le considérer comme coéquipier mais mais qu'elle restait tout de même sur ses gardes. Elle passa une main dans ses cheveux. D'ordinaire elle n'aime pas les hommes et se sent leur rivale mais cette fois ci elle essayerait de faire une exception. Et puis de toute façon ce n'était plus vraiment pareil avec Emishi. Maintenant c'était au Mizukage que Tatsuya s'adressait, il lui dit la chose suivante:

« Si cela ne vous dérange pas, je vais partir en éclaireur Mizukage-sama... Avec Emishi qui vient à peine de monter en grade mieux vaut être prudent, mais il a un sacré potentiel... Si il ce calme sur certaine chose...»

Kyo remua les oreilles avec irritation. Pour qui se prenait-il donc?! Certes vu sa carrure et sa préparation il était sans doute plus haut gradé que la jeune femme mais de quel droit parlait-il comme ça au meneur de son village? La kunoichi leva les yeux au ciel, décidément cette mission s'annonçait des plus étrange avec de telles compagnies. Elle sourit tout de même. Ce genre de chose pouvait toujours être amusant, divertissant même. Cependant la surprise du Mizukage n'échappa pas à l’œil félin de la jeune femme. Kyo n'eut pas le temps de prendre la parole à son tour que le vieil homme tapa le sol trois fois avec sa canne, sans doute pour attirer l'attention de ses subalternes. La jeune femme se retourna donc vers le Mizukage, curieuse de ce qui allait être dit:

« Moi aussi enchanté. »

L'ironie présente dans la voix du meneur était plus qu'audible et n'échappa en aucun cas à la rouquine. En effet aucun d'eux n'avait stipulé être enchanté de rencontrer leur nouveau Mizukage. Pour tout dire ils ne connaissaient même pas le nom de ce dernier. Kyo remua les oreilles, confuse, avant d'écouter la suite sans oser interrompre le vieil homme.

« Bien, je me présente à vous Aiji Inokuma, connut sous l'appellation de Monarque de sang et Yatsudaime Mizukage, enchanté. »

Aiji.. C'était un bien joli nom. Une appellation qui fit sourire la jeune femme. Elle remarqua également l'insistance discrète que mit le Mizukage sur le mot ''présente''. Était-ce pour faire comprendre au juunin qu'il aurait mieux fait de se taire? Sans doute. Cette réprimande passerait-elle à la trappe? Peut être. En tout ça elle ne concernait pas la neko-kunoichi c'est pourquoi elle n'y prêta qu'une attention discrète.

« J'affectionne l'esprit d'équipe et ma foi il est hors de question d'envoyer un homme en éclaireur qui plus est un chuunin fraîchement promut tel qu'Emishi doit faire ses preuves à sa nouvelle fonction il y n'y a point de considération à avoir même si ce geste est saluable. Ce serait pure folie et preuve d'une imprudence inconsidérée de divisé l'équipe .»

La jeune femme hocha la tête. Le vieil homme avait raison et ce qu'il disait là était plus que sage, surtout comparé à la proposition de Tatsuya. Néanmoins Kyo avait une sorte de pressentiment, ce n'était pas tout ce que dirait le meneur, il y allait y avoir autre chose pour faire comprendre à Tatsuya son erreur. Son regard sage et imposant passe alors de Tatsuya aux deux autres, il reprend la parole la voix ferme mais le sourire aux lèvres:

« Pour une plus grande sécurité je vous invite à mesurer vos comportements, vous vous en doutez bien évidemment mais ce n'est qu'un avertissement afin de prévenir les béduves sans quiproquo. Nous n'avons que quelques jours pour rejoindre le port où nous prendrons une embarquation pour Kumo. Notre arrivée est prévut pour la fin de semaine et je tiens à la ponctualité. »

Oui c'est logique, il serait risible pour le Mizukage et son équipe d'arriver plus tard que prévu à Kumo. Il serait même préférable d'arriver en avance, histoire d'avoir le temps de rencontrer tout le monde avant d'entamer les négociations. La jeune femme remua doucement la queue, n'osant prendre la parole avant que le dénommé Aiji ait finit de s'exprimer. On appelle ça la politesse, voir même la courtoisie.

« Ce n'est pas à l'expérience que l'on dicte des conseils n'est-ce pas Emishi ? Mh garde en tête que je en suis pas duppe et que ton jeu d'acteur mérite de plus ample perfectionnement jeune homme. » 

La jeune femme sourit, décidément ce Mizukage était amusant et sympathique, avec un meneur pareil et que des connaissances à elle dans cette équipe Kyo ne risquait pas de s'ennuyer! Rien que d'y pensait elle frissonnait d'excitation. Allaient-ils croiser des ninjas ennemis sur le chemin? Ce serait intéressant de se battre durant une mission de ce type là. La rouquine secoua la tête, il valait mieux espérer que le voyage se passe sans accro, avec le sensei et le disciple on pouvait craindre le pire si une attaque venait à survenir. Aiji reprend alors la parole.

« Tatsuya et Emishi j'ai connaissance de vos liens en dehors de cette mission, je ne doute de tes capacités dans le rôle de senseï Tatsuya mais pour la période de cette mission je préférai que tu te préoccupes plus amplement de ta personne, vous êtes sous ma responsabilité, je te prodigue de craindre ta personne avant Emishi car sachez le bien je suis là pour votre sécurité dans mon rôle de Kage. »

Ainsi Kyo n'était pas la seule à s'en faire quant au comportement de ces deux là? En effet, leur relation était plus qu'embarrassante. L'un essayait tant bien que mal de voler de ses propres ailes et l'autre ne cessait de vouloir l'enchaîner. Un chuunin est un ninja confirmé, logiquement que l'homme avec qui il fasse équipe soit son sensei ou non cela ne compte pas. C'est un ninja confirmé ainsi qu'un chef d'équipe, soit ici Emishi ne devait en aucun cas jouer les chef mais Tatsuya devrait faire plus attention. Enfin, la rouquine haussa les épaules avant de soupirer, ce n'était pas ses affaires après tout. Ils faisaient ce qu'ils voulaient du moment qu'ils ne mettaient pas la réussite de la mission en péril. C'est alors qu'un mouvement vif et rapide attira l’œil félin de la jeune femme. Le Mizukage venait de soulever sa canne du sol avant de l'abattre avec fracas sur la tête de Tatsuya avant de pousser Emishi à l'aide de l'autre côté de cette même canne. Kyo ne s'éloigna pas, elle n'avait rien à se reprocher elle. Elle n'eut d'ailleurs pas l'honneur de goûter au fier compagnon de bois du vieil homme, ce qui lui tira un léger soupir de soulagement.

« La formation d'une équipe se prévoit à l'avance, sachez que j'ai étuidé vos cas un à un et épluché vos dossiers, cependant l'expérience m'a apprit qu'une équipe où chacun prend de lui même sa place est bien plus efficace sic je n'impose aucune formation. »

Kyo hocha la tête, en effet chacun avait ses prédispositions. La jeune femme se savait faire pour le pistage, recueillir des information et guider en territoire ennemis grâce à ses aptitudes félines. Son odorat et son ouïe hors du commun des humains pouvaient être un argument de taille. Pour les autres elle n'en savait rien, de toute façon le plus intelligent était de disposer les ninja autour du Mizukage. Certes il était plus que capable de se défendre mais si une quelconque attaque survenait ce n'était pas à lui de se défendre. Il reprit brièvement en se mettant en route:

« Allons-y. »

La jeune femme sourit et s'engagea à la suite du Mizukage, heureuse de quitter de nouveau le village caché de la brume. Elle rejoignit le vieil homme en quelques enjambées et jeta un bref coup d’œil derrière elle comme pour repérer ses deux autres comparses. Elle adressa un sourire à Emishi et un signe de tête à Tatsuya. Une fois que tous étaient en route elle se rapprocha du juunin et lui glissa doucement à l'oreille:

«-Oui Tsutsuyo va bien, c'est gentil de demander. Il se porte comme un charme ces temps ci. Elle observa le ciel quelques instants tout en continuant de marcher, il faisait très beau aujourd'hui, le temps idéal pour prendre la mer. Kyo aimait tant voyager en bateau, de plus il y aurait sûrement des mouettes au port, seul oiseaux autres que les corbeaux qui daignaient encore approcher la jeune femme. Elle prit alors un air pensif, si il avait quelques jours de marche avant d'arriver au port autant faire en sorte qu'ils se passent dans une bonne ambiance non? Autant se renseigner un peu après du dénommé Aiji en ce cas, elle reprit la parole, s'adressant au Mizukage cette fois ci. Excusez moi Mizukage-sama de vous poser ce genre de question mais, que feront nous une fois arrivés à Kumo?
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Emishi Nishouri ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : 1er avertissement
▌Messages : 445
▌Age : 25
▌Inscription : 08/11/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : |B/ 14|
| Points Naruto Ninja RPG | :
569/2000  (569/2000)
| Âge du personnage | : 22 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Jeu 23 Fév 2012 - 22:28

Apparemment comme je pouvais m’y attendre mon excuse ne passait décidément pas. Le vieux me regardait d’un air pensif quoique je puisse décerner, il me semble, une certaine irritation. Je souria un instant remarquant Kyo, j’étais content qu’elle soit là, vraiment. Je tenais à respecter notre promesse. Pour autant mon instant de répit ne fut que de courte durée car messire sensei arriva derrière moi, me surprenant à mon oreille. Pourquoi fallait-il que j’ai à subit ceci même maintenant ?

Aie aie vous me faites mal senpaï !!

Je venais à peine de me remettre de ma soirée que maintenant mes oreilles avaient à subir les caprices de Tatsuya. Finalement j’étais content. Rien ne changeait véritablement, ère de paix qui semblait immuable dans cette contrée ninjas mais…pourtant ce n’était que pure façade. Les candeurs dans les rangs de Konoha se faisaient entendre et la mort d’Akari jeta sur mon âme un air de nostalgie. Je regardais le vielle homme un instant et le jaugea. Il est vrai que dans ma condition de simple chuunin, juger un si grand homme pouvait sembler hautain mais je ne connaissais pas le bougre. Je ne savais pas comment réagir. Je n’étais pas très doué avec le sexe masculin. Il fallait dire que je ne m’intéressais qu’aux femmes. Mes instants de répits furent rompus par l’intervention de sensei qui proposa que je parte en éclaireur ce qui donna sur mon visage une certaine expression de surprise, de stupeur et peut-être de peur. Pour vouloir ceci c’est que la mission devait surement être périlleuse. J’étais définitivement mal barré. Le Mizukage cloua notre représentation fanfaronne d’une simple phrase.

« Moi aussi enchanté. »

La pointe d’ironie se faisait sentir et sa colère menaçait. Il était très surement attaché aux mœurs mais il est vrai que nous n’avions pas été très courtois. Cela me laissa béat un instant, l’homme avait une certaine aura de leader emplie d’expérience. Chaque parole se devait d’être bu et sciemment comprise. Son autorité se faisait sentir jusqu’à moi. Ma perception des âmes me fit même tressaillir. Son cas était différent de Kyo, il me faisait penser à Tenro, ce vieux chacal qui m’avait apprit cet art subtil. C’était une âme imposante vu la carrure branlebalante de vieux corps en déclin. Elle était d’une blancheur éclatante quoique un peu ternes à certains endroits mais elle dégageait une pression spirituelle qui me fit lâcher ma résonnance avec les âmes. Si je gardais cette seconde vision trop longtemps je crois que j’étoufferai. C’est alors que je me rappelai les paroles du vieux chacal : il n’est pas facile de regarder la vérité en face. Il est vrai qu’une fois la résonnance des âmes conquise je pouvais pressentir chaque âme une fois activée mais même la plus petite des créatures pouvait avoir une âme forte. Chaque être vivant était emplie d’une âme, même le shigure kintoki que je portais sur moi. Mais il fallait avouer que certaines personnes emplie d’expérience de la vie engrangeait une certaine pression sur moi rien qu’en activant ce pouvoir conquis que j’avais. Je suais maintenant un instant m’empêchant d’entendre clairement les significations du vieil homme puis j’affectionna celui-ci lors du ton sec qu’il adressa à Tatsuya.

« J'affectionne l'esprit d'équipe et ma foi il est hors de question d'envoyer un homme en éclaireur qui plus est un chuunin fraîchement promut tel qu'Emishi doit faire ses preuves à sa nouvelle fonction il y n'y a point de considération à avoir même si ce geste est saluable. Ce serait pure folie et preuve d'une imprudence inconsidérée de divisé l'équipe .»


Je riais. C’était la première fois que je voyais mon cher juunin se faire engueuler et j’en retirais un certain plaisir. Le pauvre Tatsuya tenait tête mais se devait de se taire. Il comprenait surement comme tous qu’il s’agissait bel et bien du Mizukage, la personne la plus respectable du village. Je regretta un instant les divers amusements que je faisais à son prédécesseur mais le passé était le passé et j’avais une promesse à tenir. Je regarda à nouveau Kyo un instant puis rougit. C’est vrai que ses cheveux étaient magnifiques, ils ondulaient doucement à la brise qui soufflait sur notre pays, la pluie ne tarderait pas à suivre. Mon rire fut à son tour coupé par l’autorité présente de notre interlocuteur qui me rapella sèchement à l’ordre.

« Ce n'est pas à l'expérience que l'on dicte des conseils n'est-ce pas Emishi ? Mh garde en tête que je en suis pas dupe et que ton jeu d'acteur mérite de plus ample perfectionnement jeune homme. »


Je me gratta la tête en souriant en signe d’embarras et rigolait à nouveau doucement. C’est vrai que l’excuse était du moins…bidon. Vouloir duper mizukage-sama était une bien piètre illusion. Je me demandais s’il avait une femme ? Comment avait-elle fait pour supporter son autorité ? Je ricana intérieurement de l’arrogante jeunesse qui se fourvoyait sur la présence grandiloquente de la vieillesse qui, pourtant avait des atouts que la jeunesse n’avait point.

« Tatsuya et Emishi j'ai connaissance de vos liens en dehors de cette mission, je ne doute de tes capacités dans le rôle de senseï Tatsuya mais pour la période de cette mission je préférai que tu te préoccupes plus amplement de ta personne, vous êtes sous ma responsabilité, je te prodigue de craindre ta personne avant Emishi car sachez le bien je suis là pour votre sécurité dans mon rôle de Kage. »


Héhé.. Je sentais Tatsuya m’envoyait des ondes négatives mais j’étais bien content, un véritable môme profitant du malheur de son prochain mais l’instant fut d’autant plus court que les précédents car les sermonts du vielle homme ne s’arrêtaient pas. Je soupira un instant mais je pense que le vieil homme qui nous faisait face avait compris qu’il fallait recourir à d’autres méthodes car il m’envoya d’un coup de canne dans l’estomac par terre. Le mouvement était vif et bien placé, j’avais à peine eut le temps de réagir. Non en fait j’avais vu mais avait été dans la totale incapacité de répondre. Le mouvement de taijutsu était bien trop rapide pour mes compétences bien que supérieur à la moyenne. Je me frotta le ventre, j’avais un peu mal. L’écrasante supériorité que j’avis pressentie dans l’âme de Aiji-sama était bel et bien verdict et ce coup en était la preuve. La présence de l’homme suffisait à me couper le souffle. Non je n’avais pas peur, en vérité j’étais en admiration et ma curiosité me piquait. Je voulais arriver à ce niveaux, si je l’atteignais je pourrai protéger ceux qui m’ont cher, j’en ai déjà trop perdu à mon goût. Je me releva plus fort. Cet homme devait être un formidable instructeur car ce seul coup de poing m’avait rappelé à l’ordre ainsi que mes priorités.

« La formation d'une équipe se prévoit à l'avance, sachez que j'ai étudié vos cas un à un et épluché vos dossiers, cependant l'expérience m'a apprit qu'une équipe où chacun prend de lui même sa place est bien plus efficace sic je n'impose aucune formation.


Kyo me souria un instant après que le Mizukage se mit en marche. Je répondis à ce sourire avant qu’elle n’aile répondre à Tatsuya. Comme toujours Kyo savait discerner les choses à savoir et elle demanda quasi-immédiatement à messire Aiji la raison de notre venue à Kumo. Il fallait dire que maintenant que j’y pensais, la question m’intéressait aussi. Il fallait avouer que nos termes avec Kumo avait toujours été plutôt bon, sans accroches, alors pourquoi y aller ? Quelles affaires demandaient le déplacement du mizukage en personne à Kumo ? Et pourquoi n’était-il pas accompagné par seulement des juunins. Kyo en avait à peu près le niveau mais pour ma part je me demandais pourquoi j’avais été choisi ? D’autres auraient été préférable mais c’était aussi une chance de progresser drastiquement à leur côté et d’évoluer. Je suivais tranquillement le groupe activant ma résonnance, je me devais de supporter la présence du mizukage avec la résonnance, je voyais cela comme un entrainement. A peine les secrets du Shigure Souen Ryu m’avaient été révélés que maintenant je me tenais prêt à nouveau à progresser. Au fond j’étais assez fière de moi.
avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Dim 26 Fév 2012 - 18:01

Si il y avait une chose que Tatsuya avait toujours détesté, c'était que les gens entendent ce qu'ils désirent et non ce qu'il dit quand il leur parle. De ce fait la discutions avec le Mizukage était pas vraiment sympathique, il avait été la quand ce dernier fût présenté au village du coup la présentation était inutile... Mais ajouter à cela qu'il avait créé l'équipe à partir des dossiers mettait les présentations à un stade futile, d'un certain sens... Mais la chose qui fit changer le regard de Tatsuya fût surement celle qui horripilait en tout point, non seulement mal comprendre mais aussi donner un coup de bâton aux gens à tout va... Bon le coup était aucunement fort mais le regard de Tatsuya durant un bref instant était passé de calme à enragé, il ce contenta de laisser couler mais en prenant une grande inspiration avant d'expirer. Laissant le Mizukage parler ainsi sans le couper, D'un autre côté il désirait mettre certaine chose au clair que cet homme soit Mizukage... Ou pas, la compréhension des troupes quand ont est chef était importante, surtout quand il s'agit de partir avec une personne importante... Il suivit le groupe calmement et laissa Kyoshiro parler et poser sa question, ensuite il laissa le Mizukage répondre avant de parler lui même... Il savait pour la destination le reste pour le moment, il en avait pas vraiment l’intérêt de le savoir...

- Mizukage-sama... Quand je parlais d'éclaireur, je parlais que moi j'allais en éclaireur en laissant Emishi avec vous. Pas de le prendre avec moi, je crois que il serait bon que notre communication s’améliore afin d'éviter les mal entendu de ce genre. Si vous êtes à ce poste ces que vous avez soit ce qu'il faut soit autre chose... Dans tout les cas cela me regarde pas la dessus vous restez mon supérieur, mais j'aimerais éviter les erreurs de communication à l'avenir...

Le jeune Umishiro avait parlé avec respect et calme tout en s'expliquant, il voulait pas partir sur de mauvaise base mais il était clairement irrité que le Mizukage est mal comprit ces paroles ou encore les ai interprété à sa façon. Mais cela seul Aiji pouvait le voir par son expérience de vie et de ninja, Tatsuya prit du coup un peu d'avance sur le groupe mais rien de vraiment énorme... Il était quelques mètres devant bien en vue et surtout il avait besoin d'être seul un petit moment pour vraiment ce calmer, Akari étant désormais décédé... Tatsuya savait que il était plus dans la fosse aux lions que jamais et que il devait éviter d'irriter le Mizukage, mais d'un autre côté ce faire traiter ainsi lui donnait juste envie de balancer son poing a la figure du vieil homme... Chose qu'il savait totalement inutile et inefficace vue le gouffre entre les deux, de plus garder son sang froid était une meilleur solution et discuter aussi afin de communiquer. Tatsuya ce trouvait pas plus loin de dix mètres du groupe, il profitait du fait qu'il était un peu en avant pour observer l'état du pays mais aussi réfléchir sur son avenir... Il aimait son village et son pays mais il était toujours bloqué par le conseil et ne pouvait pas faire ce qu'il devait pour enrayer la corruption qu'il détestait tant, mais d'un autre côté... Il connaissait pas comment était le Mizukage actuel ni ces valeurs, de ce fait il était isolé, perdue et surtout il se sentait vraiment seul au mieieu d'une horde de requins que les conseillers étaient selon lui. À attendre le moment où ils pourraient ce débarrasser de lui...

- Est-ce que la Justice excise vraiment...

Cela était que un simple murmure qui était sortie de la bouche de Tatsuya qui était dix mètres devant, il était perdue dans ces pensées mais pourtant malgré tout il restait alerte et cela était parfaitement visible... Sa mère avait du vivre une vie pénible par la faute de son clan, Yagura avait mis Kiri au bord de la destruction total, les Mizukages ce succédaient a une vitesse folle et les conseillers corrompus tentaient de rester au pouvoir et continuaient de saigner Kiri à blanc... La dernière preuve de cela avait été la manière dont ils avaient retiré le titre à Akari et ils avaient espéré la manipuler, de ce fait il comprenait la mort de celle-ci. Elle avait préféré la mort que ce laisser manipuler comme le conseil le désirait, le jeune Umishiro lui avait une autre idée en tête... Il allait patienter et attendre calmement le moment d'agir, il avait encore le corps de la chuunin de Konoha dans un sceau... Il était hors de question de laisser le conseil utiliser le corps de celle-ci et cela, même si il devrait détruire le corps lui même afin d'éviter la profanation... Oui, il allait attendre le bon moment et apprendre à connaitre ce Mizukage, afin de découvrir les valeurs de ce dernier...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Lun 27 Fév 2012 - 14:32

« Être dipplomate cela ne s'apprend pas » ~ Pv Tatsuya & Yang & Emishi



Le vieillard n'a point de temps à ocrtoyer à tout ce beau monde, ou plus amplement nommons les pour ce qui sont, ses shinobis. De sa fructueuse expérience grandilocante il a bien sût apprendre au moins une chose, elle est souvent perçue comme désuette mais oncque à sa juste valeur. Il a apprit que l'heure c'est l'heure qu'avant l'heure ce n'est pas l'heure et qu'après l'heure ce n'est plus l'heure. Un dicton désuet pour une leçon de vie évidente mais que trop ignorer par la plupart des jeunes l'accompagnant. La preuve en fut Kyoshiro fut en avance, Tatusya ainsi qu'Emishi en retard. Sic il passe là-dessus, ce ne vaut pas la peinne d'être substanter d'une quelconque manière puisque cela est un apprentissage apprit avec le temps. L'on veut trop bien ou ne pas faire cela varie selon l'individu & à trop bien faire ou trop moindre faire l'on ne prends parti à l'instant présent, on l'estompe involontairement, on l'omet dans les méandres de l'inconscient. Malgré cela c'est sans équivalent existant sur ce biotope burlesque que le sur-moi [référence à Freud] enfouit jalousement abâtardissant les moindres onces de sensation, de tumulte, de souvenir. Le vieil marche d'un pas décidé sic imposant, il met sans même l'imaginer son statut en valeur, il rêve à des idéaux de justice, de biotope aux approches paisibles pour ne point émettre le mot placides. Aiji dans une poussée de vigueur revint sur cette terre meurtrie, il lorgne de ses prunelles azurées les alentours. Quelques bribes d'une nature destructurée, voir même dénaturée par l'ombre de l'homme. Aux yeux profond du vieil homme son espèce est la plus morbide s'auto-détruire lui même est une simple hérésie crée d'un esprit maladif et névrosé. Il laisse au alambiqué méandre de la pensée ses quelques songes de mauvaise augures pour mieux se concentrer sur ses jeunes qu'il se trimballe dignement. Ce qu'il le marque plus amplement et plus nettement se sont ses pupilles comblées d'une certaine mauvaiseté profonde .. celles de Tatsuya. Aiji n'affectionne pas particulièrement les fortes têtes & encore moins l'insolance. Les réprimandes n'ont pas dut lui plaire conclut l'homme désintérréssé. « Excusez moi Mizukage-sama de vous poser ce genre de question mais, que feront nous une fois arrivés à Kumo? » Le Mizukage tourne la tête calmement vers la femme, la singulière demoiselle de l'équipe. Il arborre un sourire camoufler par sa barbe aimable et patient. L'homme est galant ceci fait partit des codes du quotidien. Il porte sa main osseuse à sa barbe et y passe ses doigts dans une mine de réfléxion avant de déclamer le but finalement de ce voyage pour mieux exposer la réponse. «Eh bien.. L'apogée de ce voyage résidant dans le traité dipplomatique une fois sur les terres de la foudre, je suppose que vous laissez un quartier libre qui équivaut à notre durée de pause à Kumo est judicieux. Du moins en ce qui vous concerne, je m'occuperai du renouvellement du traité et autres possibilité d'accord avec le Raikage.» Aiji laisse tomber son bras le long de son corp puis il lorgne les cieux comme un réflexe de jadis. « Mizukage-sama... Quand je parlais d'éclaireur, je parlais que moi j'allais en éclaireur en laissant Emishi avec vous. Pas de le prendre avec moi, je crois que il serait bon que notre communication s’améliore afin d'éviter les mal entendu de ce genre. Si vous êtes à ce poste ces que vous avez soit ce qu'il faut soit autre chose... Dans tout les cas cela me regarde pas la dessus vous restez mon supérieur, mais j'aimerais éviter les erreurs de communication à l'avenir... » Dit le jeune homme calmement. Le vieux le lorgne du coin de l'oeil pour mieux vaquer à ses propres occupations qui sont constitués des deux autres. Les fortes têtes ne sont pas le point principal du Mizukage. Il ne voit cela qu'une façon d'attirer l'attention et quand bien même cela n'est point le but du garçon il changera peut-être d'avis. Tout du moins le conseil a peut-être raison au propos de ce Tatsuya se prit à penser Aiji. Eprit d'une flegme profonde à l'égard d'une réponse le vieil homme hausse les épaules puis lève la main en gauche comme pour montrer dès l'instant où sa propre voix eut prit fin ce ne fut plus son problème. Il a dit ce qu'il pense point à la ligne sujet clos pour le vieux. Il lorgne le garçon s'avancer devant lui et poussif il laisse s'échapper un murmure. « Qu'elle est la cause de cette irritation si ce n'est qu'un problème de compréhension ? .» Il jette un coup d'oeil autoritaire mais interrogatif à ses deux compatritoes pour leurs montrer qu'il attends une réponse puis d'une voix plus sèche, plus ferme il déclame. « Jeune Homme ...tu as un quelconque problème avec l'autorité ? Il me semble t' avoir dit de ne point t'avancés plus qu'à ma hauteur, point d'éclaireur et cela même de dix mètres. Cependant tu peux traîner la patte à l'arrière de notre cortège si vraiment l'égarement te tiens à coeur. Mais je le regrette .. ça m'affecterai de devoir régir notre équipe à des lignes de vie imposé alors que chacun trouvant sa place est bien plus prometteur comme conception.» L'homme passe sa main dans sa cheveulure puis penche Osamu à l'horizontale. Il médite quelques secondes puis indique une place première à environ six mètres de lui devant. « Kyoshiro a cette place-ci je te prie. » dit l'homme d'une voix posé et moins autoritaire que sa précédent intervention dans la conversation. Il relève Osamu le claque une fois au sol sans arrêter sa marche. « Emishi tu prendras ma place. .. Tatusya tu resteras donc à l'arrière. » Il laisse un blanc s'installer avant de reprendre. «Accablant d'en arriver là. Mh. Cette composition de l'équipe met en avant le potentiel de chacun, Kyoshiro en tête pour tes prédispositions au pistage, Emishi en second car force intermédiaire entre Tatsuya et Kyoshiro puis Tatsuya derrière puisque tu es Juunin donc amplement plus mûre .. Mh enfin normalement. Quant à moi je vais vous suivre bien entendu sous une forme moins attirante à l'oeil. L'effet de surprise est notre force sachez-le et c'est cette même force qui nous fera proférer la justice dans un monde bien indilligent. » le vieil homme prit l'apparence d'un chien de taille moyenne suiste à une série de signes.



« Puisque cela s'acquiert avec le temps »
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Mar 13 Mar 2012 - 10:14

Kyo regardait le Mizukage avec plus de curiosité dans le regard que de froideur ou autre. Elle était réellement curieuse, elle savait bien sur qu'il devait se rendre à Kumo pour réitérer l'alliance des deux villages ninjas. Mais qu'allait-il se passer une fois arrivé à Kumo? Imaginons par exemple qu'ils arrives en avance, ce qui paraît peut probable vu comment le vieil homme et Tatsuya s'apprécie, où allaient-ils devoir aller? Finalement Aiji tourna la tête calmement vers la jeune femme. Il sourit et passa sa main sur sa barbe. Kyo lui rend son sourire. Cet homme est galant, ça se voit. Ce n'était pas le genre de fréquentation dont la rouquine avait l'habitude mais elle s'y ferait sans doute très vite. Elle n'eut pas le temps de se plonger dans ses pensées, le vieil homme lui répondait déjà:

«Eh bien.. L'apogée de ce voyage résidant dans le traité dipplomatique une fois sur les terres de la foudre, je suppose que vous laissez un quartier libre qui équivaut à notre durée de pause à Kumo est judicieux. Du moins en ce qui vous concerne, je m'occuperai du renouvellement du traité et autres possibilité d'accord avec le Raikage.»

Kyo acquiesça d'un souple et léger mouvement de la tête. Elle sourit doucement. Décidément aujourd'hui elle se sentait plus que joyeuse, pourquoi? Parce qu'elle quittait le village? Ce n'était pas si exceptionnel, elle le quittait quand elle voulait pour une mission quelconque. Mais c'est vrai que leur expédition à Kumo la rendait plutôt joyeuse, chose extrêmement rare pour Kyo. Elle tourna doucement la tête vers Emishi et lui sourit tendrement. Sans doute était-ce à cause de ce jeune chien fou qu'elle se sentait si bien. Elle remua les oreilles. Un mauvais présentement venait de balayer son doux et chaleureux sourire. Elle fit la moue un instant et tourna la tête vers Tatsuya. De mauvaise onde émanaient de lui. Visiblement entre le juunin et le Mizukage ça n'allait pas être le grand amour. C'était bête, il était ici question d'une mission de la plus haute importance. Une alliance entre deux villages ce n'est pas rien! A quoi bon se quereller comme des gamins? Kyo soupira, sentait venir une réplique plus que mal placé du jeune homme qu'elle ne connaissait que très peu:

« Mizukage-sama... Quand je parlais d'éclaireur, je parlais que moi j'allais en éclaireur en laissant Emishi avec vous. Pas de le prendre avec moi, je crois que il serait bon que notre communication s’améliore afin d'éviter les mal entendu de ce genre. Si vous êtes à ce poste ces que vous avez soit ce qu'il faut soit autre chose... Dans tout les cas cela me regarde pas la dessus vous restez mon supérieur, mais j'aimerais éviter les erreurs de communication à l'avenir... »

Kyo grimaça. Décidément ces mâles, jamais content. Enfin bien sur elle sourit, amusé, en regardant discrètement son chef de village. Elle n'avait pas le droit de le juger ainsi. Peut être la nature impulsive du juunin ne collait tout simplement pas avec l'air calme et désinvolte de Aiji. Kyo leva les yeux au ciel. C'est vrai après tout, pourquoi s'énerver ainsi pour un simple problème de compréhension? Enfin il faut dire que la proposition de Tatsuya n'était pas des plus claire. Mais en même temps les erreur de compréhension entraînent parfois des conséquences désastreuses. Enfin, visiblement le Mizukage partageait l'avis de Kyo car il murmura à voix basse en voyant Tatsuya s'éloigner:

« Qu'elle est la cause de cette irritation si ce n'est qu'un problème de compréhension ? .»

Kyo, voyant que le vieil homme attendait visiblement une réaction des ses deux autres compagnons, agita la queue en signe d'incompréhension. Elle ne pouvait pas savoir pourquoi il s'énervait, elle même n'allait jamais au delà de l'agacement dans les sentiments. Elle ne ressentait que peu de choses. Au final cela la préservait de ce genre de dispute stupide. Mais maintenant qu'elle avait renoncée à tout ses anciens sentiments commençaient à lui manquer. Elle secoua vivement la tête et repensa un instant à sa sœur. Il fallait qu'elle en finisse. Pas tout de suite, mais incessamment sous peu. Aiji reprit la parole, cette fois s'adressant à Tatsuya. Son ton n'était tout de suite plus le même. Plus.. Sec:

« Jeune Homme ...tu as un quelconque problème avec l'autorité ? Il me semble t' avoir dit de ne point t'avancés plus qu'à ma hauteur, point d'éclaireur et cela même de dix mètres. Cependant tu peux traîner la patte à l'arrière de notre cortège si vraiment l'égarement te tiens à coeur. Mais je le regrette .. ça m'affecterai de devoir régir notre équipe à des lignes de vie imposé alors que chacun trouvant sa place est bien plus prometteur comme conception.»

Kyo soupira en silence. Le voyage n'allait pas être de tout repos avec ces deux là qui ne peuvent déjà pas se sentir. Tatsuya et son fort caractère contre un Mizukage calme mais autoritaire. Ça allait faire des étincelles! Cette simple idée découragea la rouquine. La jeune femme réfléchit un instant. Le juunin avait marmonné des choses lorsqu'il s'était éloigné.. Elle avait tout entendu, bien sur, son ouïe était bien plus développée que la moyenne des hommes. Néanmoins elle ne jugea pas important d'en parler maintenant. Elle se contenta de laisser son regard se perdre dans le vague un instant. Pendant ce court instant son sourire s'effaça petit à petit. Ce genre de dispute lui rappelait des souvenirs qu'elle avait essayé d'oublier. Le début du cauchemar pour elle. Un mouvement du meneur du groupe tira Kyo de ses pensées. Il indiquait environs 6 mètres devant lui et dit simplement:

« Kyoshiro a cette place-ci je te prie. »

La jeune femme fit légèrement la moue mais ne broncha pas et s'exécuta. Elle n'était pas du genre belliqueuse, ce qui la gênait n'était absolument pas d'avoir une place précise, elle n'était juste plus habituée à ce qu'on la nomme ainsi. Ni à ce qu'on la nomme tout court. A chaque fois qu'elle renseignait les gens qui lui demandait son nom ils décidaient de l'appeler Kyo. Un nom simple, court et neutre. Kyoshiro sonnait très masculin. Et puis il lui rappelait son père. Ce père dont elle n'aura jamais pu attirer l'attention. Ce père qui l'avait rejetée, de sa naissance jusqu'à sa mort à lui. Kyo, une fois à la place que lui avait désigné Aji, se retourna pour observer comment il allait placer les autres.

Emishi tu prendras ma place. .. Tatsuya tu resteras donc à l'arrière. »

Kyo observa les deux hommes se diriger vers leurs places respectives. Elle ne répondit pas. Ne posa pas de question et se contenta de garder cette expression de chat intrigué. Elle attendait une explication de la part du meneur du groupe, qui ne tarda pas d'ailleurs. Le temps de se placer et le vieil homme reprit la parole:

«Accablant d'en arriver là. Mh. Cette composition de l'équipe met en avant le potentiel de chacun, Kyoshiro en tête pour tes prédispositions au pistage, Emishi en second car force intermédiaire entre Tatsuya et Kyoshiro puis Tatsuya derrière puisque tu es Juunin donc amplement plus mûre .. Mh enfin normalement. Quant à moi je vais vous suivre bien entendu sous une forme moins attirante à l'oeil. L'effet de surprise est notre force sachez-le et c'est cette même force qui nous fera proférer la justice dans un monde bien indilligent. »

La jeune femme remua les oreilles. C'était en effet une composition très intelligente. De plus Emishi avait un temps de réaction très réduit. Il était plus que judicieux de le placer en deuxième, pas très loin de Kyo qui pouvait sentir à distance les ennemis arriver. L'effet de surprise hein? Kyo sourit, ça elle savait s'y prendre. La rouquine redirigea son regard vers Aiji, ce dernier prit alors une forme de chien. Kyo ne pu s'empêcher de rire doucement. Elle savait l'ambiance tendu mais avouez que c'est amusant, elle qui avait toujours vécu avec des félins et qui en possédait les attributs se retrouvait menée par un chien! Enfin, elle était proche de tous les animaux. Elle posa un regard triste sur la nouvelle forme de leur Mizukage. Il lui rappelait son défunt ami. Un chien lui aussi. Un peu foufou. Ce qui lui à coûté la vie d'ailleurs. Elle secoua la tête et reprit un sourire neutre. Elle demanda doucement:

«-Eh bien puisque tout est réglé nous pouvons y aller n'est ce pas?»

Sans attendre une quelconque réponse elle se contenta de se retourner et de commencer à marcher doucement, en espérant que les autres la suive. De toute façon elle ne s'éloignerait pas si les autres restaient derrière. Elle tourna légèrement la tête, cherchait-elle les yeux d'Emishi pour y trouver du réconfort? Peut être... Ça elle même ne le savait pas.

[Désolé désolé du retard, pour la peine j'ai essayé de vous faire un super zouli rp!]
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Emishi Nishouri ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : 1er avertissement
▌Messages : 445
▌Age : 25
▌Inscription : 08/11/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : |B/ 14|
| Points Naruto Ninja RPG | :
569/2000  (569/2000)
| Âge du personnage | : 22 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Mar 27 Mar 2012 - 16:05

La question de Kyo me mit la puce à l’oreille. Je ne faisais plus guère attention à l’état de sensei mais, à la réponse qui allait venir. J’espérais un repos bien mérité. Mes divers fantasmes masculins traversaient mon esprit quant à la présence de femmes différentes à Kumo….Je bavais en fait. C’était stupide mais, on ne change pas aussi facilement. Les promesses en sont la preuve : il arrive plus ou moins fréquemment chez les gens de ne pas les tenir. C’était un fait et personne n’allait à l’encontre de ça… Stark m’avait promis de revenir… Je serrai Shigure Kintoki. Je désirai ardemment avancer, rencontrer plus fort. J’avais maintenant un but : avoir le pouvoir de protéger ce qui m’était cher. Pour autant, je ne pouvais pas nier le sentiment d’extase que me procurait l’effort, travailler ardemment, courir, se battre ; tout ça me procurait un bienfait inestimable à moi et mon esprit. On appelait ça le paradis du marathonien. Mon entrainement avait été tellement physiquement éprouvant que j’en étais venu à être dopé, il me fallait ma dose de sport, bien entendu « flirter » faisait partit du « sport ». J’eu un léger rictus de ricanement, surtout que Aiji-dono venait de confirmer mes espérances quant à un quelconque repos. J’eu un léger regard vers Kyo. Je souri un instant. Le moment que nous avions passé ensemble. C’était un moment étrange, hors du temps. Je ne pensais même pas que cela arriverait. Promesse…oui une nouvelle chaine qui nous liait mais, je la respecterais…Non cela ne suffisait pas. Je protègerai Kyo, je veux l’aider. Elle est la seule avec qui, une véritable discussion était né. Ce n’était plus un sentiment égoïste passionnelle envers une quelconque féminité mais, un sentiment d’altruisme qui naissait. Etait-ce de la pitié ? Non loin de là, de l’émerveillement pour cette créature sublime aux compétences nombreuses.

Mes pensées s’envolèrent en un instant : un agitateur avait agit. Mes songes partaient comme de petites bulles, légèrement emporté par le mécontentement. Lunatique et perché, je regardais Tatsuya-sensei grogner. Il connaissait ma capacité de résonnance, c’est pourquoi il avait voulu cela mais, Mizukage avait étudié nos dossiers respectifs. Tatsuya ne savait pas que Kyo avait des capacités de repérages largement supérieur aux miennes. Je soupirai un instant. Je les regardais débattre sans aucune pensée. J’étais un pantin regardant la scène. Complètement articulé et, complètement contrôlé. En effet j’obéis en un instant aux placements qu’ordonnaient Mizukage-sama. Je remarquai, non sans mal, que je suais à grosse goutte. Je m’étais habitué à l’empreinte spirituelle imposante d’Aiji mais, l’effort fournis pour cela m’avait, quelques peu épuisé. Vu que Kyo allait faire du repérage et que j’avais maintenant enregistré l’empreinte spirituelle d’Aiji, je pouvais retirer ma « résonnance ». Ce fut comme une libération, un poids énorme venait de disparaitre de mes épaules. J’avais presque l’impression de voler, manquant par occasion de rester sur ma position et de dépasser Kyo. Je repris initialement ma place, regardant le chien qui nous accompagnait maintenant. Puis mon regard se posa sur les mauvaises ondes d’un homme..Juste derrière moi. Il fallait dire que la tête que tirait Tatsuya-sensei était tout sauf attirante et plein d’entrain ; je lui adressai un sourire. Je ne savais pas s’il allait le prendre pour une moquerie ou autre…quoique que ce fut un peu de tout cela. Je ricana. Je ne pu m’empêcher de faire une blague de mauvais goût à sensei vu la forme de Aiji-sama.

T’inquiètes pas, il mords pas. C’est un vieux chien.
avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Mer 28 Mar 2012 - 19:07

En ce moment même il y avait que un seul et unique mot pour exprimer l'état actuel du jeune Umishiro, la colère. Pur et bouillante prête à exploser à la moindre provocation, qui arriva de la part de Emishi sous une blague terriblement déplacé. Même si le Mizukage était sous forme canin cela était pas une raison pour dire ce genre de chose, cela était carrément insultant même pour ce dernier... Ces poings se fermèrent alors avec force au point que on entende les jointure émettre des craquement sinistre de très mauvais augures, le seuil de tolérance du jeune Umishiro ayant été mis à très rude épreuve il en fallait pas plus... Emishi avait gagné le gros lot cette fois en dépassant pour de bon les bornes et il allait apprendre que Tatsuya était pas son sensei pour des prunes, il revint sur ces pas alors en marchant vigoureusement. Les pas de Tatsuya annonçait que cette fois trop c'était trop, il avait beau être patient mais la il avait plus que atteint sa limite... Il était temps que Emishi apprend à respecter les gens et cela même si ils étaient métamorphosé... Une fois devant Emishi il lui balança une solide gifle avec une grande force et l'empêcha de tomber en le retenant par le col, quand c'était trop c'était trop.

- CETTE FOIS J'EN AI PLUS QU'ASSEZ DE TES PITRERIES À LA NOIX ET DU MANQUE DE RESPECT QUE TU FAIS PREUVE! TU PREND TA PLACE INDIQUÉ ET SURTOUT TU TIENS TA LANGUE ET JE NE VEUX PAS PAS ENTENDRE UNE SEULE PAROLE SAUF SI CELA EST DE QUOI D'INTELLIGENT QUI SORT DE TA BOUCHE!!! ARRÊTE DE PENSER AVEC TON ENTREJAMBE ET AGIT EN NINJA, J'ATTENDRAIS PAS QUE TU TE FASSE TUER POUR CORRIGER CE DÉFAUT CHEZ TOI ET À PARTIR DE MAINTENANT JE SERAIT IMPITOYABLE CELA EST BIEN CLAIR? TU ES CHUUNIN DÉSORMAIS ALORS AGIT EN TANT QUE TEL, JE NE SERAIS PAS TOUJOURS LA POUR RÉPARER TES BÊTISES!

Il était clair que cette fois le jounin en avait eu marre et plus qu'assez que son disciple manque de sérieux, il avait frappé assez fort pour bien faire sentir que cela avait été de trop mais pas assez pour blesser Emishi. Il reprit parole une fois plus calme et accrocha le jeune chuunin par le cou en lui passant un bras par dessus les épaules...

- Si je suis aussi dur avec toi cela est pas pour te pourrir la vie loin de la, je veux juste que tu ne meurs pas en agissant comme un idiot. Maintenant présente lui tes excuses, cela était plus que déplacé. Cela était même de très mauvais gout. J'ai vraiment hâte que tu te réveil Emishi, car je ne pourrais pas attendre indéfiniment que tu te réveil. J'ai encore beaucoup à t'apprendre mais tant que tu seras ainsi... Tu te bloquera toi même.
..

Tatsuya laissa alors Emishi proche du Mizukage métamorphosé et alla à l'arrière totalement afin de bien ce calmer, une fois assez loin, il prit le temps de ce calmer tout en restant à la position qui lui avait été désigné. Il était très clair que le jounin avait décidé d'arrêter les passe droit avec son disciple et la dessus Emishi serait assez mal pour faire la mission, mais d'un autre côté Tatsuya cherchait à le hisser vers les sommets du monde ninja... Fermant les yeux Tatsuya passa une main dans ces cheveux en essayant de évacuer le reste de sa colère, il avait pas tout déversé sur Emishi, mais juste le strict nécessaire. Il avait pas à l'engueuler plus pour rien, après tout il avait juste dépassé les bornes et poussé à bout son sensei, mais il fallait pas lui faire porter de sa propre irritation. C'était la raison pour la quel Tatsuya lui avait parlé plus calmement après mais avec une grande fermeté afin de bien lui faire comprendre, regardant le ciel nuageux en ouvrant les yeux d'un regard triste... Être sensei était pas une mince affaire avec un cas comme Emishi, il avait le talent et le potentiel brute. Il fallait juste l'obliger a ce prendre vraiment en main avant qu'il ne soit trop tard...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Ven 30 Mar 2012 - 18:31

« Être dipplomate cela ne s'apprend pas » ~ Pv Tatsuya & Yang & Emishi



De basse taille les visions sont altérées sic le champ visuel réduit & une capacité oncque moindre pour un homme tel qu'Aiji. Son ample âge & sa grande expérience dans les facéties de la vie le rendent quasiment induppable. Bien entendu il n'en reste pas moins qu' un homme qui est faillible à l'image de ses compères. De profanes philosophes associent trop souvent la sagesse à l'expérience alors que de front d'autres se démarquent puis proclame l'indépendance de ses deux parties bien distinctes. Chercher le vrai dans ce tissu de proclamation humaine l'une à l'égal de l'autre est pour le vieil homme une perte de temps cuisante vu que les deux cotoient l'erreur d'extrêmement prêt si ce n'est n'y plonge allégrement. Lourd de préjugés sic d'opinions au sens de la philosophie ,ce qui s'apparente à des informations ingérées ni réfléchies mais considéres comme vraies, le grand-père préfére s'abstenir dans des raisonnements au possible factices ! Il marche posémment d'une démarche des plus canine puis reporte un regard profond sur la demoiselle en devant du cortège de l'équipe. «-Eh bien puisque tout est réglé nous pouvons y aller n'est ce pas?» Le vieux chien que l'homme est remut la queue en signe approbateur et suit la demoiselle. Le vieux ne porte pas ample attention à ses élèves, point dans leurs comportement puisque il s'échine à comprendre ce juunin mais davantage dans leurs taquineries. Ce fut son attitude d'ingérence juste avant une remarque qu'il lui pique ses oreilles canines. «T’inquiètes pas, il mords pas. C’est un vieux chien.» Le chien qu'il représente actuellement jette un oeil passif au garçon. Les jeunes ont une fougue qui depuis longtemps l'a quittée & c'est sur cette conclusion que Aiji reste fixé. Agir pourquoi, dans quel but celui de punir ou de réprimer, c'est inutil. Pour une bonne raison il comprendra seul plus tard, si ce n'est pas le cas il attendra le cheminement de sa pensée. Indigent & un poil oncque dans ses pensées c'est le bruit d'un giflement sonore qui le fait détourné la tête vers Emishi accompagné de Tatsuya. « CETTE FOIS J'EN AI PLUS QU'ASSEZ DE TES PITRERIES À LA NOIX ET DU MANQUE DE RESPECT QUE TU FAIS PREUVE! TU PREND TA PLACE INDIQUÉ ET SURTOUT TU TIENS TA LANGUE ET JE NE VEUX PAS PAS ENTENDRE UNE SEULE PAROLE SAUF SI CELA EST DE QUOI D'INTELLIGENT QUI SORT DE TA BOUCHE!!! ARRÊTE DE PENSER AVEC TON ENTREJAMBE ET AGIT EN NINJA, J'ATTENDRAIS PAS QUE TU TE FASSE TUER POUR CORRIGER CE DÉFAUT CHEZ TOI ET À PARTIR DE MAINTENANT JE SERAIT IMPITOYABLE CELA EST BIEN CLAIR? TU ES CHUUNIN DÉSORMAIS ALORS AGIT EN TANT QUE TEL, JE NE SERAIS PAS TOUJOURS LA POUR RÉPARER TES BÊTISES! » Aiji Inokuma lorgne lasse un senseï trop démesuré dans ses actes mais peut-être fusse son caractère qui le pousse à la faute il n'en sait rien. Le réprimander aussi fermement est sans intérêt le chuunin dans la fleur de l'âge n'en tiendra pas compte & recommencera. Normal c'est la jeunesse pense le chien. «Si je suis aussi dur avec toi cela est pas pour te pourrir la vie loin de la, je veux juste que tu ne meurs pas en agissant comme un idiot. Maintenant présente lui tes excuses, cela était plus que déplacé. Cela était même de très mauvais gout. J'ai vraiment hâte que tu te réveil Emishi, car je ne pourrais pas attendre indéfiniment que tu te réveil. J'ai encore beaucoup à t'apprendre mais tant que tu seras ainsi... Tu te bloquera toi même...» Aiji reste stoïque mais n'en pense pas moins. Ils mettent un rafus monstre mais là pour cette fois il n'est qu'un chien & mettre fin à une métamorphose c'est souvent se mettre en danger. Le monarque évoquera cela plus tardivemen tdans le voyagement à part avec Tatsuya puisqu'il ne cotionne oncque violence injustifiée. Il se demande quoi penser de ce garçon, son implusivité le perds selon le regard du vieil homme & c'est une chose trop dangereuse pour un rang aussi élevé qu'est celui de juunin. Dans une apparence de grognement ronchon le vieux chien avance cadencé perdu. Il faut accélérer le pas à ce rythme il ne sont pas prêt d'être arrivé. Dans une fougue vivace le vieux chien presse le pas, prêt du trottinement.




« Puisque cela s'acquiert avec le temps »
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Kyoshiro Yang ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 152
▌Age : 22
▌Inscription : 10/10/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Chuunin / B / 15
| Points Naruto Ninja RPG | :
517/2000  (517/2000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Lun 9 Avr 2012 - 11:16

La jeune femme à la belle chevelure sang avançait doucement. Elle faisait en sorte de ne pas distancer le petit groupe qui, visiblement, la suivait. Elle tourna distraitement la tête pour observer le chien qui, quelques instant plus tôt, n'était autre que leur Mizukage. Ce dernier remua la queue, sans doute en signe d'approbation, et se mit à trottiner aux côtés de la rouquine. Cette dernière eut un sourire tendre mais en même temps voilé de tristesse. Décidément sous cette apparence Aiji-sama ressemblait plus que de raison à ce chien qu'elle avait tant aimé et dont elle avait tant prit soin. Elle haussa les épaules, ce n'était ni le lieu ni le moment pour se laisser avoir par le passé. Elle cala sa cadence sur celle du chien pour cheminer à son côté et conserva ce sourire neutre qu'elle avait depuis bien des années. Néanmoins Emishi prit la parole, Tatsuya ne les avaient pas encore rejoint, il était encore à quelques mètres devant eux. Ce qu'il dit ne fit qu'envenimer la situation. Au fond c'était simplement une plaisanterie de mauvais goût, mais visiblement la juunin de Kiri n'était pas du genre gai luron. La jeune femme se mordit la lèvre inférieure en entendant les propos du jeune chuunin à l'attention de son sensei:

«T’inquiètes pas, il mords pas. C’est un vieux chien.»

Kyo remua les oreilles. Décidément dès qu'il y avait une gaffe à faire Emishi était là pour combler le vide. Enfin, elle ne rit pas mais elle ne s'en trouva pas offusquée non plus. Après tout si le Mizukage ne relevait pas c'était qu'il n'y avait rien à relever. Après tout cette réplique concernait Aiji-sama et le jeune chuunin, personne d'autre. Certainement pas Kyo et encore moins le dénommé Tatsuya. Si il voulait assumer l'entière responsabilité de cette phrase quelques peu déplacée c'était son problème, il s'entretiendrait avec le Mizukage plus tard. Là ils étaient en route pour Kumo, pour aller signer un traité avec le village adversaire. Ils n'avaient pas le droit de traîner en chemin tout ça parce que les deux jeunes gens ne peuvent pas s'encadrer. La jeune femme ne put s'empêcher de bâiller, elle était, de part ses étrange attributs, très proches des félidés. Et de ce fait une belle journée comme celle ci lui donnait plus qu'envie de faire la sieste. Elle n'en avait cependant pas le droit. Soudain un bruit fort et strident, sans doute celui d'un gifle, fit siffler les oreilles de la jeune femme. Cette dernière ne put s'empêcher de sursauter et de plaquer ses mains sur ses oreilles félines. Qui était assez horrible pour produire un tel son aussi près d'elle?! Elle avait l'ouïe plus sensible qu'un chien de chasse ardemment entraîné! Elle tourna la tête, des éclairs dans les yeux, et retrouva le juunin maintenant Emishi par le col. Son sang ne fit qu'un tour et elle se mordit la lèvres si fort qu'elle s'en fit saigner. Ça allait recommencer. Comme lorsqu'elle était jeune. Elle se mit à trembler de plus belle lorsque Tatsuya haussa le ton, elle sentait ses tympans vibrer comme jamais:

« CETTE FOIS J'EN AI PLUS QU'ASSEZ DE TES PITRERIES À LA NOIX ET DU MANQUE DE RESPECT QUE TU FAIS PREUVE! TU PREND TA PLACE INDIQUÉ ET SURTOUT TU TIENS TA LANGUE ET JE NE VEUX PAS PAS ENTENDRE UNE SEULE PAROLE SAUF SI CELA EST DE QUOI D'INTELLIGENT QUI SORT DE TA BOUCHE!!! ARRÊTE DE PENSER AVEC TON ENTREJAMBE ET AGIT EN NINJA, J'ATTENDRAIS PAS QUE TU TE FASSE TUER POUR CORRIGER CE DÉFAUT CHEZ TOI ET À PARTIR DE MAINTENANT JE SERAIT IMPITOYABLE CELA EST BIEN CLAIR? TU ES CHUUNIN DÉSORMAIS ALORS AGIT EN TANT QUE TEL, JE NE SERAIS PAS TOUJOURS LA POUR RÉPARER TES BÊTISES! »

Kyo n'avait eut d'autre choix que de s'éloigner des deux hommes. Elle avait mal aux oreilles, si mal. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait ressentit une telle douleur! Elle était un peu plus loin devant maintenant, se tenant fermement ses apparats auditifs félins. Non mais quelle idée de se mettre à crier ainsi à proximité de la jeune femme! Cette dernière profita de l'instant de silence du juunin pour essuyer sa lèvre inférieure. Elle ne saignait plus, et même si elle ressentait une certaine douleur, celle ci n'était en rien comparable à la souffrance que venait de lui infliger le jeune homme. Décidément, elle ne pouvait vraiment pas le sentir. Quel idiot! Mais en même temps il ne pouvait pas savoir... La queue de Kyo s'en trouva légèrement gonflée, pas de peur mais de colère. Le jeune homme reprit la parole, Kyo ferma les yeux et plaqua de nouveau ses oreilles contre ses tempes de peur qu'il se remette à crier:

«Si je suis aussi dur avec toi cela est pas pour te pourrir la vie loin de la, je veux juste que tu ne meurs pas en agissant comme un idiot. Maintenant présente lui tes excuses, cela était plus que déplacé. Cela était même de très mauvais gout. J'ai vraiment hâte que tu te réveil Emishi, car je ne pourrais pas attendre indéfiniment que tu te réveil. J'ai encore beaucoup à t'apprendre mais tant que tu seras ainsi... Tu te bloquera toi même...»

Kyo ne put, suite à cette réplique, retenir un claquement de langue des plus méprisant. Au dernière nouvelles Emishi n'était pas le fils de ce juunin mal luné, alors de quoi se mêlait-il? Soit c'était son sensei mais il n'avait décemment pas le droit de s'en prendre au chuunin comme ça. De plus avec tout ça plus besoin d'être discret, toutes les personnes présentent dans le périmètre savaient qu'ils étaient là c'était sur. La juunin soupira, énervée et suivit du regard Tatsuya qui alla se mettre à l'arrière de la troupe en ronchonnant. La jeune femme fouetta l'air de sa queue et remua vivement les oreilles, une pointe d'agacement dans son attitude. Elle se tourna vers le chien, elle se trouvait toujours à quelques mètre du groupe et préférait ne plus approcher le juunin. Ses oreilles sifflait toujours, elle qui se vantait de pouvoir entendre à des lieu à la ronde son propre coéquipier venait de découvrir un moyen des plus efficace pour l'empêcher d'utiliser son don. Elle avait la désagréable impression qu'on lui ait placé du coton dans les oreilles. Au moins son odorat était toujours là, mais elle mettrais sans doute au moins une heure pour récupérer totalement son ouïe. Elle remarqua alors que le chien s'était mis à trottiner, elle compris sans mal ce que cela signifiait. Ils avaient perdu du temps, beaucoup trop de temps. Elle attendit que le chien arrive à sa hauteur puis se mit à marcher un peu plus vite à son côté. Elle était incapable de dire si les deux jeunes gens les suivait, elle entendait des son mais ils paraissaient si éloignés... Tout ça à cause de cet homme! Kyo fulminait! Elle finit par repérer Emishi du coin de l’œil mais décida de ne pas évoquer l'incident. Elle enfouit ses mains dans ses poches et s'essuya une nouvelle fois la lèvre. Décidément elle s'était mordue très fort, le saignement refusait de s'arrêter. Elle hausse les épaules et lança doucement:

«-Il faudrait accélérer l'allure, à ce train là au lieu d'être en avance on sera en retard..»

Elle ne s'entendait même pas parler. Ce que c'était désagréable! Un jour où l'autre ce Tatsuya le lui payera! Foi de Kyoshiro Yang!
avatar
 ~ Chuunin de Kiri ~
Emishi Nishouri ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : 1er avertissement
▌Messages : 445
▌Age : 25
▌Inscription : 08/11/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : |B/ 14|
| Points Naruto Ninja RPG | :
569/2000  (569/2000)
| Âge du personnage | : 22 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Mar 17 Avr 2012 - 22:36

Tatsuya s’avança instantané à mon niveau, la remarque ne semblait pas lui plaire et, je ne connaissais que trop bien le caractère de mon sensei. Malheureusement je n’imaginais pas celui-ci aussi stressé à mon égard… J’en fit les frais d’une claque et d’une remontrance sans précédente. Pour autant j’étais d’une nature beaucoup trop calme pour m’énerver. Je me taisais, mon regard parlant pour moi. Il était empli d’une certaine forme d’anxiété et de colère remuant les vagues haines dans mon corps. Je n’avais qu’une envie, c’était de mordre Tatsuya à mort. Pour autant, je pris une courte respiration et intériorisa tranquillement ce qui venait de se passer. Je n’étais pas de bonne humeur maintenant mais ce n’était pas une raison pour gâcher l’ambiance déjà bien pourri qui régnait. Je continuais de sourire tranquillement, reprenant ma position. Nous n’avions pas de temps à perdre de toute façon. Tatsuya, au vu de mon inflexibilité et, quelque part aussi parce que je suis têtu s’exprima à nouveau, de manière plus calme, reprenant à son tour la position que l’on lui avait attribué.

«Si je suis aussi dur avec toi cela est pas pour te pourrir la vie loin de la, je veux juste que tu ne meurs pas en agissant comme un idiot. Maintenant présente lui tes excuses, cela était plus que déplacé. Cela était même de très mauvais gout. J'ai vraiment hâte que tu te réveil Emishi, car je ne pourrais pas attendre indéfiniment que tu te réveil. J'ai encore beaucoup à t'apprendre mais tant que tu seras ainsi... Tu te bloquera toi même...»


Alors là c’est la meilleur, le Viel homme n’avait même pas relevé la remarque et, je devais m’excuser au nom de Tatsuya-sensei. De plus, le fait que je sache garder mon sang-froid serait un frein ? Je me mordis les lèvres un instant, dévoilant le rictus d’agacement qui me démangeait le corps. Je lâcha sèchement une excuse auprès du canin. Je n’avais de toute façon pas le choix, il fallait respecter la hiérarchie de la meute et, c’était ainsi que je devrais me rabaisser. Je bouillais mais, ne dit rien.

«-Il faudrait accélérer l'allure, à ce train là au lieu d'être en avance on sera en retard..»

Les paroles de Kyo m’avaient réveillé de ma torpeur intérieure, mes ardeurs ayant été réprimé calmement. Je repris mon sourire habituel, oubliant totalement l’évènement passé, l’omettant complètement et, acquiesçant d’un signe de tête. Nous accélérions le rythme. Les feuilles tombaient les une après les autres, légères devant notre passage. Notre rythme était soutenu mais, il le fallait bien, même si je n’avais pas pu m’extase d’avantage devant cette nature affriolante. Finalement nous sortîmes de la forêt, surplombant du haut d’une falaise un ruisseau qui menait, semblait-il à la mer. Je m’arrêtai un instant cassant notre formation pour aller voir le ruisseau et, gouta l’eau avec mon doigt.

Elle est salée, c’est fou !

Je regardais les algues qui vivaient au fond de l’eau. Alors il existait de telle chose, j’étais impressionné. Les secrets de la mer m’étaient inconnus malgré quelques bases mais, je rêvais d’en savoir un peu plus. Je souriais, l’émerveillement d’un enfant se lisant sur mon visage. Je regardais le chien.

Et vous croyez qu’il existe aussi des étangs d’eau de mer ?

Plein de question tournait dans ma tête, la plus importante portant sur l’origine du ruisseau pour être salée. En regardant cette bizarrerie, mes yeux brillant voyaient au-delà du ruisseau, la promesse d’un voyage incroyable. Je voulais partir, faire le tour du monde. Je rencontrerais des gens incroyables, des natures, de culture, d’avis, de physique différent. Comment pouvait-être les filles à Kumo ? Avait-elle la peau aussi blanche que dans notre pays baigné dans la pluie ? Que mange-t-on là bas ? Je revins à mes esprits et regardait le groupe un peu penaud, me grattant la tête.

Désolé de vous avoir dérangé pour ça ^^’

Les nuages semblaient se dégageaient et, l’air vivifiant de la mer humectait nos narines. Nous courions à vive allure, le calme étant revenu sur le groupe. J’activais à nouveau ma résonnance au maximum. En outre, des poissons et des animaux, il semblait qu’une ville portuaire, surement notre passage pour Kumo ne soit plus très loin, 20km tout au plus. Non pas que je pouvais ressentir les habitants à 20km mais, il y avait une activité une humaine plus présente, nous allions surement rencontrer des gens. La ville devait être d’une économie fructifiant pour qu’une périphérie, assez rurale, se soient installé au tour. Ceci dit je me mis à regarder Kyo. Avec son flair et ses oreilles de félins, elle devait déjà avoir remarqué depuis un bout de temps que nous approchions du but. Je ne vis donc pas l’utilité de continuer à utiliser ma résonnance que, je désactivai. Soit dit en passant il fallait avouer que Kyo était surement le meilleur ninja sensoriel de Kiri, elle pouvait largement rivaliser avec les chiens de Konoha ,si ce n’est les battre. C’était incroyable. Etant juste derrière elle, j’appréciai un autre de ces atouts, son physique que, je pris soin de regarder d’un air heureux et sifflotant. C’était à peine si je bavais…..
avatar
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 35
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
236/1000  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Ven 27 Avr 2012 - 14:19

Le trajet ce passait plutôt bien suite à l'accrochage, il fallait avouer que Tatsuya avait fait plus que fort avec Emishi... D'un autre coté Emishi tirait depuis qu'il était genin sur la corde de la patience de Tatsuya, alors un jour ou l'autre cela devait arriver... Mais d'un autre côté Tatsuya respectait les qualité de ninja de Emishi mais parfois son comportement était très à risque pour sa vie, sa façon d'agir pouvait le conduire à la mort un jour. Et de ce fait le jeune Umishiro essayait de lui entrer cela dans la tête mais c'était pas des plus facile... Ayant vue la grimace de Kyoshiro le jeune Umishiro comprit que sa voix avait plus que agressé les oreilles de celle-ci, chose absolument pas désiré en vérité. Il se passa la main dans les cheveux par dépit mais aussi agacement, après tout il ne pouvait pas être parfait en tout point... Il porta de nouveau son regard sur Emishi, ce dernier quand il utilisait sa technique de repérage suintait le chakra et il dégageait parfois une aura bleu qui l'enveloppait. Quand ce dernier posa une question sur les étang d'eau de mer le jeune Umishiro rigola un peu et rejoignit pour quelques instant Emishi pour éclairer sa lanterne...

- Il arrive parfois Emishi que des grottes souterraines communique avec un lac où bien un étang, dans le cas présent que tu viens de voir il s'agit d'une grotte qui est connecté à la mer. Comme l'étang est dans une cuvette légèrement sous le niveau de la mer la gravité fait que l'eau ne va pas ce déverser dans l'océan. Il est possible pour certains ninjas de passer par ces endroits pour faire des infiltration mais cela est à très haut risque, car il y a le manque d'oxygène... Avec cela une possible erreur d'itinéraire ou bien le chemin est bouché par des débris, Il peut ce produire n'importe quoi dans ce genre de lieu... Même une attaque de murène, alors crois moi cela est pas à rendre à la légère... Avoir une affinité Doton aide si le ninja a la bonne technique, il peut ainsi sortir de sa situation plus facilement... Si il a pas d'autre problèmes plus loin, dans une situation comme celle-la mieux vaut la bonne vieille méthode...

Tatsuya tapota l'épaule de Emishi quand ce dernier laissa un peu trop son regard sur le corps de Kyoshiro en secouant la tête négativement, il devait se concentrer afin de pas avoir de mauvaise surprise...

- C'est de cela je te parle Emishi, tu as une bonne technique de détection... Mais quand tu l'utilise elle te demande pas mal de chakra et te permet de détecter la présence des gens, mais une invocation est un animal très intelligent. Crois moi une tête séparé de ton corps par un animal invoqué est bien l'une des choses que je désir Emishi, alors concentre toi sur la mission. Quand tu es pas au travail je me contre fiche de ce que tu peux faire, mais en mission il faut tu garde ta concentration. Baisse ta garde un seul instant et...

Pour illustrer ces paroles Emishi pu sentir une légère piqure sur un bras, Tatsuya lui montra un senbon camouflé dans une de ces mains. Le jounin retourna alors à son poste afin de continuer son travail, cela avait même pas pris dix minutes pour tout expliquer clairement à Emishi et lui faire un petit cours concis et très précis. Si Tatsuya était aussi strict cela était justement pour éviter les pires situations possible, il était peu aimé à Kiri mais son efficacité avait été prouvé mainte fois... Si l'enseignement de Tatsuya semblait êtres très anciens c'était parce qu'il avait préféré suivre ce qui était et restait efficace comme entrainement, savoir réfléchir et réagir en conséquence, ne pas gaspiller ces forces inutilement en utilisant le terrain à son avantage. Il s'en tenait aux bases du monde ninja, les bases qui en elles même était plus efficace que un puissant jutsu... Le savoir était une forme de puissance après tout...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi] Sam 28 Avr 2012 - 19:45

« Être dipplomate cela ne s'apprend pas » ~ Pv Tatsuya & Yang & Emishi



L'allure est donné et le groupuscule progresse a vitesse plus ample sic plus efficace. Il est véritable et certain que le début fut caduc il n'y a qu'à contempler l'aboutissement de toute cette tension qui fortune pour Aiji fut évacué sous forme de vilaine gifle. Quoiqu'il en est, Aiji Inokuma, le monarque de sang reste perplexe face à cette réaction du Juunin & il va même jusqu'à ce poser des question sur ce qui eut passé par la tête de l'homme à ce moment. Que peut-il justifier un acte si violent envers son élève puisqu'il faut prendre en considération le lien qui doit normalement unir les individus. Tatsuya Umishiro ainsi qu'Emishi Nishouri sont maître et élève respectivement. C'est de cette manière que ce déversemment de colère puis par découlement de violence, devient inquiétant. Le jugement de Aiji peut paraître hâtif mais cela est bien quelque chose qu'il ne cautionne pas & cet égard de respect ne restera certainement pas impunit par le grand homme qui prône la justice. Pour lui il est claire comme de 'leau de roche que les respect commence par celui que l'on octroie aux autres, or si Tatsuya a tappé vulagirement Emishi c'est bien pour une question de respect ..... En quelque sorte Tatsuya a quelques problèmes de crédibilité aux yeux du grand monarque. Quleques longues minutes s'écoulèrent avant que la brousse d'une région boisée s'estompe pour laisser plus ample territoire à la magnificience d'un bord de mer. L'homme constate qu'ils ne sont plus bien loin du port également ce qui est une bonne chose. Sans ralentissement novateur ils seront sans doute à l'heure. Il ne prête guère d'attention à l'enfant qu'est Emishi, passionné par un nouvel élément qu'est la mer. C'est une chose qu'il comprend ce vieux bougre, l'émerveillement est bon à tout homme. Il s'approche de l'étendue bleue à son tour pour y déposer une patte typiquement canine & la contempler se faire envahir par ce liquide.« Il arrive parfois Emishi que des grottes souterraines communique avec un lac où bien un étang, dans le cas présent que tu viens de voir il s'agit d'une grotte qui est connecté à la mer. Comme l'étang est dans une cuvette légèrement sous le niveau de la mer la gravité fait que l'eau ne va pas ce déverser dans l'océan. Il est possible pour certains ninjas de passer par ces endroits pour faire des infiltration mais cela est à très haut risque, car il y a le manque d'oxygène... Avec cela une possible erreur d'itinéraire ou bien le chemin est bouché par des débris, Il peut ce produire n'importe quoi dans ce genre de lieu... Même une attaque de murène, alors crois moi cela est pas à rendre à la légère... Avoir une affinité Doton aide si le ninja a la bonne technique, il peut ainsi sortir de sa situation plus facilement... Si il a pas d'autre problèmes plus loin, dans une situation comme celle-la mieux vaut la bonne vieille méthode...» Aiji n'écoute guère ses cancans sur les eaux, il en a connaissance. « C'est de cela je te parle Emishi, tu as une bonne technique de détection... Mais quand tu l'utilise elle te demande pas mal de chakra et te permet de détecter la présence des gens, mais une invocation est un animal très intelligent. Crois moi une tête séparé de ton corps par un animal invoqué est bien l'une des choses que je désir Emishi, alors concentre toi sur la mission. Quand tu es pas au travail je me contre fiche de ce que tu peux faire, mais en mission il faut tu garde ta concentration. Baisse ta garde un seul instant et... » Toujours en vieux chien il lorgne l'horizon, Kumo n'est plus si loin après cette traversée d'eau.




FIN


« Puisque cela s'acquiert avec le temps »
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi]


La dipplomatie, une monnaie peu répandue [Pv Tatsuya & Yang & Emishi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Monnaie du Gondor
» Monnaie sonnante et trébuchante
» Epices et porte monnaie
» Les points et la monnaie sur KD
» La Monnaie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau ~ Mizu no Kuni :: Kiri Gakure no Sato :: Portes du village-