Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Mission rang S : Anéantir la menace présente, donner raison à la science. [PV équipe n°2 de Kumo] [Acte premier]

avatar
 ♔ Godaime Raikage  ; Le Sage à l'Oeil Blanc ♔
Kakuzô Hidemi ♔ Godaime Raikage ; Le Sage à l'Oeil Blanc ♔
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 283
▌Inscription : 06/09/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 20
| Points Naruto Ninja RPG | :
848/2000  (848/2000)
| Âge du personnage | : 23 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Mission rang S : Anéantir la menace présente, donner raison à la science. [PV équipe n°2 de Kumo] [Acte premier] Sam 3 Mar 2012 - 3:30

Citation :
Cette mission se déroule avant le Coup d'Etat à Konoha.

Spoiler:
 

Valet des Kiyomizu


    Nouvelle équipe,
    Entente espérée.

    J’ai cru voir ce rêve. Celui dont je ne peux me réveiller. Je crains la bêtise qui me fit rester dans les environs, tandis que je me demande de ce dont elle advient. Qui sait quel danger pourrait rôder ? J’en ai des frissons d’effroi. Appuyé contre le rebord de la fenêtre, je voyais ce rêve doucement étreint par la Lune. Sa voix hurlante s’arrête, tandis que mon crime impardonnable continue ... Et pour combien de temps ? Pourquoi me sens-je autant incapable de la rejoindre ? Je la désire .. Jusqu’à nous rendre fous. J’ai détruit encore et encore l’espérance de pouvoir l’entrevoir, par cette sensation d’incomptétude. Que me manque-il ? Il me semble pourtant avoir tout ce dont je désirais, afin d’en être digne ... Je possède la force, la culture, le raffinement ... Je devins ninja d’élite, ainsi que Bras Droit par la suite. Que m’empêche-il de la voir ? Je m’en sens indigne, voilà qui me bloque ... Que me manque-il afin de posséder ce droit ? En tremblant, le dernier son de mon cauchemar est fin effacé, pleurant pour nos impardonnables pêchés. Rêves éphémères, rêves attristants, rêves douloureux, ils annoncent la fin, vers de probables doux, des rêves bien aimés, comme ce jour que j’appréhende tant ... Ma voix hurlante résonne, et j’étreins les pêchés impardonnables.
    Et au final, je me dis que la Lune ne saura m’apporter les réponses que j’appréhendais tant ... De par sa beauté me touchant tant, elle n’était point concernée par mes moeurs, tout dépendait de ma personne. Cependant, il me fallait retrouver le sommeil, malgré que ce rêve me tiraillait tant, le devoir m’appellait dans les heures à venir ... Je finis par rouler les épaules et soupira ce que je pouvais avant de me retourner et m’allonger sur mon fûton, posant ma main sur ma poitrine, plaisant de ressentir ma respiration, une des choses qui me détendait. Manquerait plus que la pluie afin de me clarifier les esprits. Il me plait tant d’ouïr les gouttes se mourir contre les parois ... Mais ce n’est point cette nuit que ce désir serait exaucé. Le printemps clâme son retour ... La fraîcheur se meurt, faisant place à une température des plus câlines.

    *****

    Les premiers rayons titillaient ma peau, faibles mais présentes, annonçant la douceur d’aujourd’hui. Je ne pouvais ignorer un tel appel exprimant la douceur, et malgré cette nuit qui fut interrompue, je n’hésita point à me lever, mettant un kimono de chambre sur moi. Mes yeux se posèrent une dernière fois, le regard attendri et peu soucieux, sur le ciel qu8i s’adonnait par la fenêtre, point de précipitation en ce jour, ma foi, pourquoi point ... Mon corps se leva, point vraiment engourdi et pour bonne cause, et je finis par quitter ma chambre, me dirigeant en bas, ordonnant à un de nos serviteurs de me préparer à manger. Il était bien tôt, la septième heure donnait dors et déjà son importance. Je m’assis en seiza devant notre table basse laquée, contemplant la pièce si luxueuse ... Et je vis rapidement le premier repas s’étendre devant ma grandeur. Prenant baguettes et bol de tir dans mes mains, je débuta mon met, me demandant si je n’aurait point dû m’installer dehors, sur le sol laqué, observant notre jardin. Je désirais fumer une pipe ...

    ‘’ Hidemi-sama, il y a une lettre pour vous. ‘’ Fit un des serviteurs.

    Je lui lança un regard pensif et distrait, les baguettes frôlant mes lèvres, avant d’hausser les épaules et lui désigna du regard ma table basse devant ma personne, l’invitant à poser la dite lettre dessus, et il s’exécuta immédiatemment. Je suis présent de bonne heure après tout, il m’est le droit de me réveiller de bon temps ... Mais le calme n’est point présent pour ma personne vraisemblablement aujourd’hui, car je vis mes cousins ainsi que l’un de mes frères arriver, chahutant, riant ensemble. Ce spectacle m’incita à pousser un soupir, ce sont des nobles, voyons ... Un peu de tenue. Portant de somptueux kimonos, brodés de fil d’argent, on devinait qu’ils étaient les plus chers du pays. Par ailleurs l’un d’eux me fit la remarque, taquineur, sur ma tenue de chambre, mais j’en haussa les épaules, souriant, avant de m’incliner en guise de salutation. Notre clan est grand, fort, et réuni dans un quartier des plus élégants de Kumo, nos maisons nous sont proches, mais la mienne est la principale, car c’est la maison de l’élu, du chef de clan. L’élu est ma personne, le chef est père, bien que je prendrais sa place bientôt ... Je suis l’aîné et l’élu, cela va de soi. Mes cousins et frère, visiblement de bonne humeur, s’assirent, toujours bruyants, autour de la table, visiblement affamés également, par ailleurs. Je les observais un par un dans le silence, tandis qu’ils montraient à qui pouvait l’entendre leur joie de vivre. Au final l’un d’eux me fit une tape fraternelle et forte à l’épaule, riant aux éclats.

    ‘’ Bon bon, Kakuzô ! Tu es bien silencieux par une si belle journée ! ‘' Je le fixa, persévérant dans mon silence, ce qui semblait décourager les présents. Mon calme était dominant et je semblais bien impassible. ‘’ Allons, cher cousin ! Ris un peu dans ta vie ! ça t’arrive ? Tu as toujours cet air coincé, tu es bien trop sérieux ! ‘’

    '' Il suffit ! Sous ses airs de grand poète romantique, se cache en véritable folie en ébullition, j'en suis sûr ! ''

    Je fronça les sourcils, le regardant d’un air strict. Quel ton prenait-il ... De plus, les autres se mirent à le suivre, riant de bon coeur. Je soupira longuement et ne répondis rien, cette remarque m’avait quelque peu agacé. Je ne suis point ... ‘’ Coincé ‘’. Je suis un être très ouvert d’esprit. Au contraire, j’apprécie l’extravagance. A cette pensée, je remémora l’un de mes anciens élèves, le jeune Soshi, et j’eus un sourire aux lèvres. Non ... Je ne suis point coincé, cependant mon travail prenait le dessus, et mes tiraillements de même ... Eux, comme moi, idolâtrent les Kiyomizu et ont progressé grâce à eux, en leur honneur ... Mais moi je suis l’élu et j’ai bien de poids sur mon épaule ... Malgré qu’ils m’enviaient et exclamaient la chance que j’avais, j’approuve certes cette envie justifiée, mais ils ne se rendent point compte à quel point cela me tiraille de n’avoir point encore effectué ce voyage afin de la rencontrer ... Que j’en souffre et cela m’obsède. Je suis sérieux car je ne veux point faillir. Mais celui avec qui je peux me permettre certaines folies est bien avec Sakuya-sempaï, mon si cher ami.
    Je finis par poser mes baguettes à table, joigna mes mains afin d’honorer ce repas, et me leva, prenant l’enveloppe avec moi. Montant sereinement l’escalier, je la décachetta, par le sceau je devina que cela venait de Raikage-sama. Et ainsi mes pupilles purent parcourir les courtes lignes, qui s’avérait être une mission ... Mission de rang S.

    Citation :
    Une créature non identifiée rôde aux alentours du village, si nos sources sont bonnes elle serait méconnue de nos scientifiques. Une équipe de Chuunin fut envoyé pour se renseigner sur la créature en question, cela fait maintenant trois jours qu'ils ne sont pas revenus. Ramenez cette créature au village morte de préférence afin que les scientifiques l'étudient de près.

    La deuxième lettre annonçait ma nouvelle équipe qui allait m’accompagner, leur grade ainsi que le lieu de rendez-vous qui a lieu dans les deux heures qui venaient. Un nom me revenait à l’esprit, mais les autres m’échappaient, et je suis, comme l’habitude qui poussa à ressentir ainsi, le chef d’équipe. C’était parfait. Je rangea les feuilles dans l’enveloppe et me dirigea vers ma salle de bains. Hum ... Visiblement les dires de mon cher cousin m’ont touché plus que de raison.

    Une fois prêt, je quitta ma demeure, et me retourna une dernière fois afin d’admirer nos pagodes. La chose faite, je posa mon bras gauche sur mes deux katanas qui pendaient à ma hanche, les utilisant tels des accoudoirs, et me dirigea vers les portes d’entrée, comme stipulait le lieu de rendez-vous sur la lettre. Je comptais sur leur ponctualité car je suis populaire non seulement pour mon titre de Bras Droit mais également celui d’être bien à cheval sur le respect, ceci y compris ... Je roula des épaules, inclinant ma tête à ceux qui me saluent, vantant les mérites de notre titre ou notre élevage de qualité, et m’avança jusqu’à destination d’un pas apaisant.
    Une fois présent sur les lieux, je vis que je fus le premier ... Point étonnant, j’étais quelque peu en avance ... Je fis glisser mon sac de mon dos, le posant à mes pieds, et attendis ainsi, debout, avant d’appuyer mon dos contre le mur. C’est une fois en voyant une silhouette prendre forme que je me daigna à me redresser, prêt à saluer et me présenter s’il s’agissait d’un de mes équipiers.



InvitéInvité
MessageSujet: Re: Mission rang S : Anéantir la menace présente, donner raison à la science. [PV équipe n°2 de Kumo] [Acte premier] Sam 3 Mar 2012 - 17:00







† La Traque Commence!! †
•狩りが始まります Kari ga hajimarimasu•



Le soleil… Doctrine astrale…Lumière ancestrale…. Tant d`appellations pour un dramaturge écrivant chaque jour une nouvelle page de notre histoire. Un humoriste, une réaliste, une tragique, un fictif, en j`en passe et des meilleurs. Tant de cape littéraire, qu`il peut arborer à son aise et ainsi bouleversé notre potron-minet. Monotone, agité, mélancolique, joyeuse, colérique, amoureuse, haineux, chaotique… Tant d`humeurs qu`il peut prendre pour nous influencer ou mieux ou au pire. Ardant, bouillonnant, apocalyptique, inexistant. Tant de choix de formes qu`il peut prendre pour influencer notre corps. Le vent… Bourrasque divin…. Souffle éternel…Celui qui pulse notre vie au rythme incessant de son bon vouloir. Tant tôt doux comme une caresse féminine, tant tôt déchainé tel un monstre sorti des entrailles de la terre. Sec, aride, frai, glacial, humide. Tant d`options qu`il peut améliorer pour nous rendre nos tâches plus animées. Tempête, cyclone, orage, tornade. Tant de styles qu`il peut enfiler pour détruire nos diables et nos anges. Canicule, blizzard, alize, zéphire, mistral. Tant de nom qu`il peut s`approprier pour circonvenir nos sensations.

Je me situais, actuellement, dans un lieu où convergeaient ces phénomènes naturels. Une place entourée d`une végétation luxuriante qui donnait sur des montagnes vielles comme le monde. Des arbres d`un feuillage verdoyant et, leur branche d`une solidité éphémère, se positionnait tel des remparts. Scrutant le ciel bleuté et nuageux de mon pays, lentement et gracieusement, m`étirant les muscles, je me levai. Ce soleil réchauffe nos mâtiné créant ainsi cette rosée du matin, commençait tout juste son ascension. Je pris donc la route du village de Kumo. Le vent matinal rafraîchissait et caressait ma douce peau. Ma chevelure teinté d`un jaune foudroyant. Cette dernière claquait au gré du de cet Alizé. M`enfonçant divinement dans ce champ végétarien, quelques dizaines de minutes après mon départ, j`arrivais enfin aux portes de ma cité où étaient positionné des gardes. Rentrant sans problème je me dirigeais vers mes appartements. Traversant les habitations villageoise puis le centre-ville, il ne me fallut guère plus de temps que cela pour pénétrer dans ma résidence. Enfin, au seuil de ma porte, je fis grincé cette dernière.

« Oh tiens ! Une missive »

Citation :
Une créature non identifiée rôde aux alentours du village, si nos sources sont bonnes elle serait méconnue de nos scientifiques. Une équipe de Chuunin fut envoyé pour se renseigner sur la créature en question, cela fait maintenant trois jours qu'ils ne sont pas revenus. Ramenez cette créature au village morte de préférence afin que les scientifiques l'étudient de près.


Lieu et heure du rendez-vous : Porte du village deux heures après la réceptions de ce message.

Soudain en regardant l`heure où ce message m`avait été parvenu, je constatai qu`il ne me restait plus qu`une demi-heure pour me préparer. Une mission de rang S venait d`être assignée, à moi et le reste des Kumojin faisant partie de la même équipe que la mienne. Trousse de secours, kunai, maborsohi, gourde d`eau, parchemin explosive, couverture, linge de rechange. Voilà mon sac de voyage était prêt. Il ne me restait plus qu`à enfiler mon artillerie. Un linceul blanc immaculé, s`attachant à mon corps tel une deuxième peau, couvert par un kimono en soie blanche, collé au corps, laissant tout de même apparaître quelques tatouages. Un katana et un ninjato pendulant à ma ceinture en soie blanche attachée par mon bandeau frontal. Des gants accompagnés de protèges avant-bras et protèges tibia dissimulé sous mon kimono. Toute cet habillement s`achevait par des chaussures blanches semblables à ceux des ninja. Ma chevelure miroitant de son jaune foudroyant fut attachée par mes soins par un ruban, toujours et encore en soie. Cette matière est très légère et très douce et, surtout adéquate pour des marches de longues durées. Un bon guerrier doit également penser à son bien-être.

Enfin prêt, je pris la direction du lieu de rendez-vous. Cheminant en direction des portes, je me préparais physiquement et mentalement à cette nouvelle missive. Cette nouvelle équipe allait faire ses preuves. Nous ne nous connaissions pas encore, mais ce qui était sûr, c`est que pour le bon fonctionnement de cette mission, il nous faudrait faire connaissance au plus tôt. Le soleil était maintenant aux trois quarts de son apogée astrale. Plus je me rapprochais de la sortie et plus mon excitation bouillonnait en moi. Mon cheminement terminé, je pus distinguer une silhouette. Était-ce un de mes équipiers ? En me rapprochant davantage, je pus démystifier cet inconnu. Ce ninja dont la taille s`éclaircissait d`environ un mettre quatre-vingt, au fur et à mesure que je me jumelais à lui. Sa musculature était adéquatement liée avec sa taille et son corps fin. Une magnifique chevelure qui cascadait le long de son échine, d`une couleur sombre et miroitant sous les rayons solaires, se mariait adéquatement avec sa peau semblable à une pèche. Ses pupilles d`un profond et sombre violet était accompagné d`un air observateur voir même pensif. Justement ces pupilles, actuellement fixées sur mon être me scannaient. Arrivé devant lui je pus me présenter et l`assouvir de mes questions. Visiblement j`étais l`un des premiers sur place.

« Bonjours, je suis yuga Shinryu, fais-tu parti de cette expédition ? »
l`interrogeais-je avec un air amical, tout en attendant sa réponse.





Ryuga, L`Éclaire Noir.


InvitéInvité
MessageSujet: Re: Mission rang S : Anéantir la menace présente, donner raison à la science. [PV équipe n°2 de Kumo] [Acte premier] Sam 17 Mar 2012 - 21:31


La science : Créatrice de la raison


Mission : Equipe
Spoiler:
 

Dans le monde, dans mon putain de monde excusez cette vulgarité lexicale la jeune blonde que je suis lis encore moultes cruautés. Il n'y a qu'à flairer les gros titre, des tueur sanginaire à coté des annonces du fleuriste. Une simplette ironie bien sentie mais cynique à un saint paroxisme. Vous avez- saisit ? A voir vos airs dépités j'crois bien que non. Bordel vous êtes pas du matin alors que moi si haha ! A un enterrement il y a toujours la panoplie de fleurs grotesque, donc additioner un tueur à des annonces de fleuristes en sachant que le tueur renvoit aux victimes qui eux même valse avec les funérails ! ça y est ? Vous avez tiltés ! Bon sang je me fait rire toute seule . Ce matin la chuunin que je représente est vautrée dans son lit, il n'y a pas d'autre mot pour définir ce point d'ataraxie ! Confortablement allongée je lis sans grande attention le journal de la journée apporté par mon domestique de maison, que de batifolages, que de crétineries. Je jette au sol le journal dans un crissement de feuille afin de lever enfin. Il a déposé un rouleau aussi curieuse d'en percevoir le contenu je l'ouvre sans grande flegme pour une fois et y découvre un ordre de mission. Je fais mon petit rituel, le rang avant tout. Je garde la bouche entre-ouverte par un étonnement une rang s. Depuis ma blessure à Konoha ce rang ne m'a pas été redonné et comme par instinc ma main se place sur ma cuisse dans un soufflement sourdingue. Je ne préfère même plus me remémorrer ce pénible instant et lassée de la nostalgie de mon élitisme, quand je fus Juunin je balaye ces pensées. Je me vête rapidement de ma combinaison près du corps et particulièrement confortable. L'ordre en main je vais à l'encontre des recommandations du médecin mais je m'en fou ouvertement. Quelques secondes s'écoulent et je suis dehors d'un pas décidé ma direction sont les portes. Des quelques noms vu sur le parchemin j'ai reconnu celu idu bon vieux Kakuzô ça sera sympa j'pense ! Haha encore plus pour moi. Devant mes yeux se dresse deux silhouette dont une que je connais déjà, je m'avance très simplement m'incline et dans un clin d'oeil d'un ton subtile. ''Bien le bonjour. Hm hm Kakuzô ravit de te revoir.''



InvitéInvité
MessageSujet: Re: Mission rang S : Anéantir la menace présente, donner raison à la science. [PV équipe n°2 de Kumo] [Acte premier] Mer 21 Mar 2012 - 21:12

« - Mademoiselle Miho ? »

Cette voix féminine raisonnait si douce, si lointaine et pourtant, elle formait le son le plus perceptible par les oreilles d’une jeune femme endormie. Encore dans le monde de l’irréalité, entrain de se fondre dans le propre univers que lui forgeait son cerveau, elle se demandait quel était cet élément perturbateur qui venait de pénétrer dans l’antre de ses mémoires. Elle reconnaissait son prénom, on l’appelait, elle le savait mais elle ne savait pas comment répondre à cette appellation. Et puis, on l’appela encore et parfois, ses songes s’ondulaient, se flouaient comme si elle n’allait pas tarder à en sortir. Au fur et à mesure, la voix prenait de l’ampleur et elle devint tellement familière que la demoiselle voulait la fuir, échapper à ce qui s’en suivrait. Au fond d’elle, elle connaissait la terrible épreuve qu’elle aurait à affronter mais il n’était pas encore temps pour elle. Il était bien trop tôt… et puis, rien ne l’empêchait à rester en plein sommeil. C’était tellement bon de se bercer dans l’illusion que l’on se crée soi-même, une illusion que l’on façonne inconsciemment et que seul nous puissions en prendre connaissance. Et puis, elle ressentie un vague mouvement qui n’appartenait pourtant pas à son rêve ; c’était un contact plus direct et plus réel.

Tout devint flou et son cauchemar commença. Ce qui survint après le sommeil est une épreuve bien difficile ; le lever. Cela pouvait paraître cocasse mais il était tellement dur de pouvoir garder les yeux ouverts alors que les rideaux avaient été retroussés, laissant des rayons de lumière transpercer votre rétine le temps que vos pupilles ne se contractent. Piquée par tant d’éclairage, elle referma brusquement les yeux et s’étira les bras en émettant un petit gémissement signifiant sa fatigue.

« - Ah, vous êtes enfin réveillée… »

C’était encore cette voix douce qui venait de la tirer du sommeil et qui, derrière son ton agréable, venait d’agacer l’éveillée. Dormir s’apparentait sûrement à de la paresse mais c’était tellement précieux aux yeux de Miho Okada qu’elle en devenait vite irritée si on osait la réveiller. En général, cette voix l’interpellait qu’en cas d’affaires importantes et aujourd’hui, elle crut pouvoir passer une journée paisible.

« - Qu’est-ce qui y ââââââ ? » finit-elle par répondre dans un bâillement.

Lentement, elle porta ses points à ses yeux et les frotta avant de les ouvrir et affronter le soleil qui la provoquait depuis toute à l’heure. Elle se leva pour se retrouver en position assise et dégagea les longues mèches de ses cheveux qui venaient lui troubler le champ visuel. A droite de son lit se tenait une femme trentenaire qui arborait un tablier et un cache qui retenait ses cheveux rassemblés en un chignon. C’était Rei, sa femme de ménage. Embauchée par Miho, elle avait pour tâche de prendre soin de ce domicile car la jeune habitante ne se préoccupait jamais de ranger, de cuisiner ou de s’occuper du reste des tâches ménagères. On pouvait dire que cette femme était un pilier important pour cette demeure car sans elle, Miho vivrait dans le désordre et ce ne serait qu’au bout d’un long moment qu’elle se résignerait à s’occuper de ses affaires. La Kunoichi ne pouvait donc se permettre de se séparer d’elle mais elle devait la payer pour ses services ainsi que payer le loyer de son appartement. Au final, elle devait faire attention à ses dépenses et effectuer des missions régulièrement si elle souhaitait consommer convenablement.

« - Je viens juste d’arriver et on m’a dit de vous donner cette enveloppe. J’ignore le contenu mais on m’a dit que c’était important. » Ajouta t-elle en un sourire timide.

Miho fronça les sourcils, sceptique, et prit l’enveloppe des mains de Rei. Elle ne se souvint pas d’avoir entreprit une relation épistolaire avec quelqu’un, ces temps-ci. De toute évidence, elle n’écrivait à personne et elle était le genre de personne solitaire qui préférait être seul plutôt que d’être en groupe. Ce n’était pas une question d’agoraphobie mais d’aise ; il était mieux de faire les choses en solo puisqu’on n’était jamais mieux servi que par soi-même. Arrachant la lettre pour en finir rapidement, elle déplia un petit message qui avait l’allure d’un post-it et elle lut le contenu dans sa tête. En effet, ce n’était pas le genre de chose que l’on devait divulguer à n’importe qui et c’était bien quelque chose d’important.

Citation :
Une créature non identifiée rôde aux alentours du village, si nos sources sont bonnes elle serait méconnue de nos scientifiques. Une équipe de Chuunin fut envoyé pour se renseigner sur la créature en question, cela fait maintenant trois jours qu'ils ne sont pas revenus. Ramenez cette créature au village morte de préférence afin que les scientifiques l'étudient de près.


Lieu et heure du rendez-vous : Porte du village deux heures après la réceptions de ce message.

Une mission de rang S qui consistait à supprimer une bestiole qui rôdait aux alentours ? Mmh oui, il valait mieux s’en débarrasser avant qu’elle ne terrorise le village entier. Après la lecture de ce mot, elle le retourna et elle aperçut les noms des Ninjas qui constituaient l’équipe auquel elle faisait partie ; elle ne connaissait que Kakuzô Hidemi parce qu’il était le bras droit actuel du Raikage mais sinon, les autres noms ne lui dirent pas grand-chose. D’ailleurs, eux aussi ne la connaissaient sans doute pas. Elle ignorait si c’était bien ou pas mais en tout cas, on lui avait souvent dit que pour réussir une mission en équipe, il fallait qu’une confiance circule entre ses membres sinon tout risquerait de foirer. Sur le coup, cela restait assez dangereux mais ce challenge, Miho l’adorait et son goût du risque la rendait peu inquiète à l’égard de ces personnes qu’elle ne connaissait pas tellement.

Désormais, il lui restait deux heures pour se préparer et c’était largement suffisant. Croisant le regard de Rei qui semblait pleine de curiosité, elle lui demanda si elle avait finit de nettoyer les sols et lorsque la ménagère hocha négativement la tête, Miho lui ordonna de quitter la chambre. La porte claqua doucement et notre héroïne se coucha sur son lit, tira la couverture sur elle et décida de piquer une petite somme. Non, elle ne dormait pas, elle fermait juste les yeux… elle essayait de ne pas quitter la réalité en bougeant à droite et à gauche. Quarante cinq minutes plus tard, elle se résolut à quitter son cocon pour se préparer. Enfilant une tenue adéquate pour ses missions, elle posa son pyjama dans une corbeille que Rei récupérerait plus tard. Puis, elle quitta la pièce pour aller prendre un déjeuner qui lui donnerait l’énergie nécessaire pour ne pas s’endormir et mener à bien le meurtre de la bestiole qui l’attendait. Il restait à peu près dix minutes lorsqu’elle finit de nettoyer la lame de son Katana qu’elle voulait absolument propre pour se présenter aux autres. Elle n’aimait pas l’idée de cette superficialité mais il s’agissait tout de même de rencontrer des personnes qui la jugerait un peu dès la première impression donc mieux valait faire fuir les onces de poussières qui osaient nicher sur sa lame. Lorsqu’elle put parfaitement percevoir son reflet comme le ferait un miroir, elle la rangea dans son fourreau qui se tenait au niveau de sa taille. Puis, elle sortit en arborant une allure droite et chevalière qui la suivait en permanence, chaque jour.

La matinée s’annonçait fraîche par les brises et tiède par les lueurs du soleil qui traversaient toute le village. Bien sur, on sentait toujours un peu le froid hivernal qui partirait à l’approche du printemps. Dans les montagnes, il était certain qu’une couche fine de poudreuse subsistait toujours et cela offrait un aspect si tendre aux paysages en hauteur. D’un pas décidé, elle traversa les rues presque désertes qui se joignaient au centre ville mais fit un petit détour afin d’emprunter une ruelle qui lui permettrait d’être à l’abri de tous. Miho n’aimait pas s’exposer devant tout un public dès le matin et elle avait toujours été de nature discrète. Et sans compter son manque de tact, mieux valait ne pas lui demander de jouer l’orateur devant toute une population attentive.

Quand elle parvint jusqu’aux portes, elle ne fut pas seulement en présence des gardiens d’entrée mais aussi de ses trois coéquipiers. Visiblement, elle était la dernière mais il ne lui sembla pas qu’elle soit en retard. Non, il devait rester encore deux ou trois minutes. Son regard se posa d’abord sur celui qu’elle connaissait de vue pour avoir été souvent aux côtés du Raikage. En effet, il s’agissait bien Kakuzô Hidemi et ses si beaux yeux teintés de violet. Néanmoins, elle ne s’y plongea pas très longtemps car elle eut l’impression d’être analysée par cet homme. Comme s’il souhaitait sonder les esprits et elle n’appréciait pas cette sensation d’être épiée. De ce fait, elle se tourna vers les deux autres Ninjas ; un homme et une femme. Une certaine motivation et grande volonté se dégageaient de la blonde. Il suffisait de la voir se tenir debout avec fermeté pour le supposer. En ce qui concerne l’autre homme, il paraissait bienveillant et détendu. Sur le coup, elle apprécia cette répartition paritaire homme/femme de l’équipe. Au moins, on échapperait plus facilement au préjugé de la femme plus faible que l’homme que Miho avait souvent entendu dire depuis son enfance. Aujourd’hui, les choses avaient beaucoup évolué mais il ne fallait jamais cesser de se battre même pour ce genre de détails. Là, maintenant, elle avait le sentiment que l’ambiance était assez mature en apparence pour que les choses ne tournent pas mal. Après, elle ne pouvait pas en être certaine et puis elle n’était pas voyante.

La demoiselle prit une mince inspiration.

« - Bonjour. Je suis Miho Okada… Il me semble que l’équipe est maintenant au complet. » Dit-elle tout en inclinant la tête vers ses nouveaux camarades.
avatar
 ♔ Godaime Raikage  ; Le Sage à l'Oeil Blanc ♔
Kakuzô Hidemi ♔ Godaime Raikage ; Le Sage à l'Oeil Blanc ♔
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 283
▌Inscription : 06/09/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 20
| Points Naruto Ninja RPG | :
848/2000  (848/2000)
| Âge du personnage | : 23 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission rang S : Anéantir la menace présente, donner raison à la science. [PV équipe n°2 de Kumo] [Acte premier] Sam 24 Mar 2012 - 18:10

Citation :
Mes excuses pour le retard, je voulais me persuader que Saber répondrait, ce qui n'est point le cas.
Miho, normalement tu ne faisais point partie de l'équipe d'époque, mais soit, ainsi tu remplaces Saber, c'est donc parfait. Merci de ta participation, merci de votre participation à vous tous.

Valet des Kiyomizu


    Jour sans coeur,
    Au find fond des abysses.

    Haine vieillie et jeune esprit au sang froid, la raison de la fraîcheur, la pauvreté rampante ... J’ouïs au loin l’horloge de mon âme sonner, on ne peut point remonter le temps, et je ne dois point me détourner. Le temps me manque cruellement et mon voyage s’impatiente. Je suis définitivement fixé sur cet idéal que je me tue à atteindre ... Mais je sens le jour arriver bientôt.

    Soit. Attendons alors. Jouissons de l’aventure que pourrait me distraire à ce jour. La silhouette finit par prendre forme et vis un homme fort bien entretenu apparaître devant ma personne. Je me redressa alors, l’air impassible, remémorant soudainement les dires de mon cousin, qui vraisemblablement, me prenaient plus à coeur que de raison.

    « Bonjours, je suis yuga Shinryu, fais-tu parti de cette expédition ? »

    Je fronça les sourcils mais me repris aussitôt, n’aimant point que l'’on me tutoie lorsque l’on ne me connaît pas, bien trop habitué par mon statut, et une fois de plus, je me remémora les dires de mon proche, et je finis par céder et laisser passer. Pour cette fois, au moins. Moi, qui serait ‘’ coincé ‘’ ... Hum. Me sympathisant avec une même douleur, je finis par plisser les yeux et prendre mon air apaisé légendaire, avant de m’incliner grâcieusement devant sa personne. Ryuga Shinryu, donc. C’est bel un bien l’un de mes coéquipiers, qui respecta la ponctualité. Parfait. En espérant que Isako-san ferait de même ...



    Je me redressa alors, dévisageant l’homme afin de chercher à le cerner comme je peux dès le premier regard, et finis par laisser paraître un fin sourire qui en disait long sur ma satisfaction.

    ‘’ Enchanté de faire votre connaissance, Ryuga-san. Je me nomme Kakuzô Hidemi, et je suis le capitaine de l’équipe. ‘’ Répondis-je alors avec simplicité.

    Suite à cela, deux silhouettes féminines apparurent devant nos personnes. De loin, je pouvais dors et déjà bien reconnaître Isako, de par sa tenue qui mettait en valeur toutes les formes de son corps, cependant l’autre femme ne me disait guère quoi que ce soit. Je tourna d’une légèreté d’une brise ma tête envers leur direction, scrutant leur arrivée, et Isako-san prit la parole en première, étant plus rapide.

    ''Bien le bonjour. Hm hm Kakuzô ravit de te revoir.''

    D’un clin d’oeil accompagné au geste, elle s’inclina, et je fis de même respectueusement, avant de me redresser et poser un poing contre ma bouche afin de toussoter. Bien étrange, son ton, comme d’habitude. Ne pouvant m’empêcher, mes yeux se faufilèrent vers sa poitrine avant que je ne les échappe afin de regarder ailleurs, et posa finalement mon regard sur la dernière arrivante. Ce n’est point de ma faute ... Je suis un homme après tout, et cette femme exhibe pleinement ses atouts. Chaste que je suis, l’oeil s’attire bien plus facilement alors. Voyant d’un coin de l’oeil que ma collègue se redressa, je me retourna alors et finis par dessiner un sourire bienveillant sur mes lèvres.

    ‘’ Bonjour, Isako-san. Ravi de vous revoir également. ‘’

    « - Bonjour. Je suis Miho Okada… Il me semble que l’équipe est maintenant au complet. »

    Dieu soit loué, la dernière arrivante prit la parole, car je sentais que j’allais laisser un blanc de mots avant un moment. J’appréciais Isako pour sa sympathie mais son comportement me perturbait quelque peu, sans pour autant qu’elle fasse quoi que ce soit. Je n’aime point vraiment travailler avec les femmes, également, alors cette raison pourrait expliquer d’avantage ma gêne. Je fixa la jeune femme avant de m’incliner respectueusement devant sa personne.

    ‘’ Enchanté de faire votre connaissance, Miho-san. ‘’

    Je repensa alors à la mission. Les gens ... Sont attirés par l’animation qui semble les étouffer, même la peur qui colle à leur main qu’on touche disparaîtra un jour ou l’autre. Dors et déjà, ils sont attirés vers l’inconnu, et veulent l’ausculter de par leurs propres moyens qui pourraient s’avérer barbares. Soit. Ce n’est point mon problème, mon opinion se garde au fond de mon émoi, tandis que je suis présent uniquement afin d’accomplir la tâche au nom de mon village.

    ‘’ Bien. Comme nous ne sommes point arrivés en même temps, je vous demanderais de vous présenter à nouveau chacun votre tour. Ceux qui me connaissent savent que chez ma personne, ce rituel est chose importance, car ainsi par expérience on peut cerner nos coéquipiers rien qu’aux premiers mots, aux premiers gestes. Une simple question de logique s’impose donc. C’est, à mon avis et je le crois fortement, un bon moyen afin de forger le ciment de ce qu’on appelle ‘’ l’esprit d’équipe ‘’. Je vous préviens dors et déjà d’avance que je suis un être très à cheval sur certaines principes, que vous saurez cerner avec le temps. ‘’ A ces mots, je porta mon regard à Isako-san, qui devait fort probablement connaître cette règle chez ma personne que j’applique dans tous les cas. Je finis par balayer mon regard vers l’ensemble de mes coéquipiers avant de sourire aimablement et m’inclina grâcieusement. ‘’ Je me nomme Kakuzô, noble issu du clan Hidemi, ainsi que Bras Droit du Raikage. ‘’

    Suite à cela, je me redressa de toute ma taille, et racla discrètement la gorge avant de me détendre et reprendre mes dires.

    ‘’ Vous connaissez le but de cette mission. Je vous demanderais prudence avant toute chose, car nous ne savons à quelle créature nous avons à faire. En premier lieu, nous allons devoir donner raison à l’organisation et retrouver notre cible. Suite à cela, afin de ne point foncer tête baissée, nous cernerons ses points faibles afin de pouvoir mettre fin à ses jours avec le moins de dégâts possibles. La créature devrait être dans le meilleur état possible. ‘’ Je plissa mes yeux afin de balayer à nouveau mon regard. ‘’ C’est également pour cette raison que je vous demanderais de vous présenter rapidement comme je viens de le faire. Suite à cela, direction la sortie du village et je vous dirais quoi faire. Merci de votre coopération. ‘’

    D’un geste théâtral, je glissa mon bras dans les airs afin de les inviter à effectuer cette simple tâche qui pourrait au final nous être très utile.

InvitéInvité
MessageSujet: Re: Mission rang S : Anéantir la menace présente, donner raison à la science. [PV équipe n°2 de Kumo] [Acte premier] Dim 1 Avr 2012 - 5:54







† Une mission.. une amitité qui demarre†
•[traduction]•


Yare…Yare. Notre mission allait enfin pouvoir débuter. Mon sérieux légendaire prenait vie à travers mes nombreux traits physiques visibles à vu d`œil. Cela faisait durant des décennies que le nom de ma famille, actuellement dispatcher à travers les quatre coins du globe, mais perdu dans les abysses de l`oublie, n`avait été porté dans une sphère de renouveau et de modernisation, lui permettant ainsi de retrouver sa gloire d`Antan. Je suis malheureusement celui qui porte la charge de la renaissance de son clan sur ses épaules, depuis près d`un siècle. Je suis le plus vieux, l`ermite, l`énigme de mon clan. J`avais en ma possession une certaine expérience, cause de mes divers pèlerinages dans chacun des territoires qui compose nos cartes géographiques. Mon être solitaire est à vrai dire un véritable mystère pour ceux qui m`entoure. Cette partie de mon histoire qui reste sous clé dans mon esprit, me détache un peu, du commun des villageois et camarades ninjas, bien que j`essaye tant bien que mal de m`initier dans la populace

Enfin, la réussite de cette mission était tant bien importante pour moi que pour mon village. Un moyen de me dévoiler et de me rapprocher socialement, et ainsi avoir des quelconques amies. Des amis que je n`ai jamais pus avoir sous excuse d`une maladie. Ma vie est sur le point de changer. Tout au long de cette dernière, mes pupilles rouges sang n`ont cessées de percevoir ce liquide rougeâtre et écarlate, qui se déversait de chacune des victimes causées par les guerres et les conflits. Mais l`espoir d`une vie meilleurs apparaît enfin sous ce soleil d`étoffe qui brille de tous son éclat sur ce village de Kumo, qui en son début n`était qu`un vaste territoire déchainé par la haine et les morts. Nous étions enfin au couplet. Enfin prêt pour partir à l`aventure. Prêt pour découvrir de nouveau horizon. Découvrir et rallier nos âmes à une même cause. Comme exiger par notre chef d`équipe, je me présentai une nouvelle fois, face à mes nouveaux compagnons.
« Bonjours tout le monde enchanter de faire votre connaissance, je suis Ryuga Shinryu, Junin de Kumo et noble descendant d`un clan perdu et oublier de nos jours.»
arborant à la fois mine sérieuse et joyeusement triste.

En baladant mon regard sur ceux qui composait mon équipe, je pus remarquer la présence de deux femmes. Quelle pouassss !!! Tout le sérieux que je voulais appliquer à cet évènement allait être balayé par la compagnie de cette gente féminine dans notre groupe, tant ma passion ce sexe se retrouve a la limite de la perversité. Un sourire charmeur paru sur mon visage, détendant ainsi l`atmosphère, redevenant ainsi à son état détendu et bienveillant. Cette bipolarisation, des genres sexuels, dans notre équipe, allait lui apporter une fraicheur et une toute autre manière de pensées. Laissant une légère pause à la fin de ma présentation, tout en écoutant mes chers camarades avec attention, je ne pus m`empêcher de réfléchir quelque instant au véritable but de notre mission. Il nous fûmes mentionnés, qu`une certaine équipe de chunin s`était mise à la poursuite de cette créature et suite à cela fut porté disparue. Autant notre mission consistait à éradiquer cette abomination, elle suscitait également le sauvetage ou dans le pire des cas la récupération des corps de nos confrères. Par politesse j`attendis la fin des présentations collectives pour faire part de mes ressentis.

[HRPG : Désolé du retard. Ma connexion internet à été coupée et j`ai dus poster mon post à partir de mon portable, et je peux vous dire que cela m`a pris beaucoup de temps. Donc excuser les fautes, je repasserais pour les corriger. Ps : Miho je ferais de même pour notre rp, vu que ma connexion n`est toujours pas revenue, donc je le posterais d`ici lundi ou mardi au plus tard. }




Ryuga Shinryu, L`Ange Noir.


InvitéInvité
MessageSujet: Re: Mission rang S : Anéantir la menace présente, donner raison à la science. [PV équipe n°2 de Kumo] [Acte premier] Mer 4 Avr 2012 - 16:24


La science : Créatrice de la raison


Mission : Equipe
Spoiler:
 

Post en préparation



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mission rang S : Anéantir la menace présente, donner raison à la science. [PV équipe n°2 de Kumo] [Acte premier]


Mission rang S : Anéantir la menace présente, donner raison à la science. [PV équipe n°2 de Kumo] [Acte premier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» Mission Rang C : Étrange disparition à l'age de raison [Pv : Hakushi Mihawk]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de la Foudre ~ Kaminari no Kuni :: Kumo Gakure no Sato :: Portes de Kumo-