Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Mission rang C | Fire Palace.

InvitéInvité
MessageSujet: Mission rang C | Fire Palace. Lun 26 Mar 2012 - 18:07










Citation :
Un incendie a éclaté dans le quartier civil. Faites tout votre possible afin de l'éteindre, et sauvez les personnes qui sont emprisonnées par les flammes.
[Essais d'un nouveau style d'écriture. Mixte de 1er personne et de 3eme personne.]
C’est comme un besoin insatiable. Quelque chose qui traverse le corps d’une façon brutal, imposant son désir. Ça soulève une envie impossible à canaliser et impossible à comprendre. Il y a tant de choses autours de moi qui méritent qu’on en parle ; tant de choses inutiles mais pourtant intéressantes. Un besoin vorace que l’on se doit de respecter. Parfois je me demande, ce que je fais ici. Comment savoir. Que serais-je sans ça, ce village ? Car en vérité, mon père ne m’a jamais appris ses valeurs et ce besoin de le protéger a tout prix. Pour moi ce n’est qu’un amas de maisons, agglutinées les unes aux autres, cohabitant dans l’unique but de… dans quel but exactement ? Non. Pourquoi je me pose ce genre de question moi ?

• Il se mit alors a soupirer, posant délicatement la paume de ses mains contre ses joues, affichant une expression pensive avec une pointe de désespérance.

Bordel... Je me fais chier.

• Shinjuuro tourna la tête vers la seule fenêtre de son appartement. Le village, toujours le village qui s’étendait jusqu’à perte de vue, remplie de couleurs et de gaité. Il faisait chaud dehors, assez pour que les sentiers soient parcouru par de nombreux enfants et qu’on puisse apercevoir des mirages.Et pourtant, nous sommes au début du printemps… Trop de monde, toujours trop de monde. Frustré, le jeune homme porta un crayon qui se trouvé sur sa petite table en vieux bois à sa bouche et le mordilla, fixant un point, dissimulé au dehors, que seul lui pouvait voir. Une belle trace de fumée dans le ciel, un chemin de gris et de braise...Surement un feu dans un champ avoisinant. Non. Ce n’était en aucun cas un feu contrôlé… C’était un incendie. Et il était coincé entre ces quatre murs. Une prison de crépit blanc incapable de bouger, n’en ayant pas la moindre envie. Un incendie ? Et alors… D’autre personne s’en occuperont… Après tout à quoi bon se bouger le cul pour quelque chose qui ne vous atteint pas directement ? Hum ?

*TAPETAPETAPE*

- "SHINJUURO-KUN !!"

• Le Genin fourra son visage dans le creux de ses bras faisant semblant de dormir. Le bruit recommença, frappant encore et encore, un peu plus fort, rendant la frappe de cet inconnu drôlement agaçante. Irrité, Shin’ se redressa avec rage, poussant sa table pour se dégager de son étroite embrassade et glissa ses pieds jusqu’à sa porte, l’en trouvant a peine pour y voir une jeune femme en pleure. Il était énervé, mais ne resta pas insensible aux larmes de cristal qui coulés le long de ses petites joues rondelettes. Quand la porte fut entièrement ouverte, dévoilant son petit corps faible et tremblant, Shin’ n’eut d’autre choix que d’écouter sa requête.

Ma curiosité me tuera...

• Sa voix était faible et granuleuse… Le jeune homme eu peine à comprendre toute son explication mais y parvint avec son sens de la logique. Il n’y avait sois disant que lui de présent et des Shinobi plus haut gradé, au lieu de se charger eux même de l’incendie, avait soigneusement refilé le boulot a un débutant… La jeune femme le supplia une nouvelle fois… Comme si, au fond, il avait le choix de laisser des gens bruler vifs… Ce qui l’énervé le plus c’était cette abominable façon de donner ce genre de boulot a un novice alors qu’au final, ils auraient pu s’en occuper eux même… Bref. Pas le temps de discuter.

• L’incendie n’était pas si loin que ça et par chance n’avait pas encore eu le temps de se rependre sur d’autres maisonnettes environnantes. La demoiselle, qui se nommé Hikari, lui raconta comment l’incendie c’était déclaré dans ses appartements. C’était une histoire toute bête. Une poêle trop longtemps resté sur le feu avec un bon demi-verre d’huile pour contenu. Elle dit avoir paniqué et n’a pas eu le temps de recouvrir sa poêle pour éteindre les flammes… Elle semblait honteuse et nerveuse, tout autant que frustrée, en même temps il y avait de quoi et Shin’ ne mâcha pas ses mots pour lui dire à quel point cet accident aurait pu être évité. Hikari se fit toute petite, restant à l’ écart une fois arrivé sur les lieux. Le Genin était seul, mais ça ne serait pas un problème. D’après sa cliente il y avait surement des gens qui habitaient l’étage au-dessus.

• C’est dans un soupire que Shinjuuro bondit sur le bâtiment voisin se trouvant sur la droite pour jeter un rapide coup d’œil à l’une des fenêtres enflammées. Il tendu l’oreille et effectivement il y avait des gens… Peut-être trois ou quatre.

Et merde…

• Et il avait de quoi dire merde… Il n’avait pas vraiment le temps de réfléchir. Avant toute chose il était fort conseiller de sortir les victimes. Il fallait d’abord rentrer, une autre paire de manche, mais Shi’n n’hésita pas et plongea dans l’une des fenêtres, brisant le reste de verre. Après tout cela faisait surement un moment qu’ils étaient tous mort, mais encore fallait-il vérifier. Le Genin posa l’une de ses mains gantelets d’une mitaine devant sa bouche, bien qu’en vérité cela ne serve absolument à rien et avança prudemment dans ce qui semblait être une chambre. Il piétina et tourna en rond pendant un moment jusqu’à tomber sur un petit garçon, recroqueviller sur lui-même, en position du fœtus. Shin’ ne voyait pas grand-chose, et n’ayant aucune technique pour le moment devait faire ça a l’ancienne. Il s’abaissa, tata un instant dans le vide, les yeux a demi-clos à cause de l’épaisse fumée des lieux et mit enfin la main sur le petit corps sans vie du garçonnet. Il le souleva, le plaça sur ses épaule et fit le chemin inverse, manquant de trébuchet sur ce qui semblait être un petit train en bois. Le Genin passa par la fenêtre et se propulsa à l’aide de son chakra, se taillant l’une de ses joues. Une épaisse fumée le suivit en dehors et il posa le petit garçon à terre. Il en profita pour reprendre son souffle.

-"Tout va bien ?" Demanda une vielle femme qui c’était approché en même temps qu’une vingtaine d’autres personnes, juste curieuses et inconscientes du danger. Shinjuuro répondit seulement d’un sourire a moitié sincère et repartit immédiatement dans la bâtisse en flammes. Il repassa par la chambre et trouva la porte sans trop de difficulté. Une fois dans un couloir, il sentit la chaleur des flammes lui mordiller le bras, mais continua, direction les autres pièces de la maison. A vrai dire, ce n’était pas très évidant, après tout Shin’ n’avait aucune information sur le nombre de personnes présentent à cette étage. Il misa toutes ses chances sur son instinct. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire il tomba sur un petit chien. Il vérifia s’il était vivant et le plaça sur ses épaules continuant de chercher, avant de ressortir pour reprendre un peu d’air. En sortant, c’est un couple qui s’approcha de lui complétement affolé. Shin’ était recouvert d’un épais manteau de suie et se mit à tousser dû à au monoxyde de carbone qui c’était infiltré dans ses poumons.

-"Oh merci ! Merci beaucoup… Vous avez sauvé notre fils… Merci infiniment." La mère de l’enfant s’arracha des bras de son homme pour s’abaisser devant Shin’ afin de le remercier. Le père en fit de même, sans pour autant dire un seul mot. Ils leur avouèrent qu’il n’y avait plus aucune personne de présente. Le jeune homme, dans un sens soulagé, leur affirma que c’était en quelque sorte son travail et qu’il allait devoir les laisser pour éteindre le feu. Malheureusement il n’en avait pas la capacité et éteindre un si grand feu avec des sauts d’eau n’allait surement pas le faire… Par chance d’autreq Ninjaq, Genin et Chuunin, arrivèrent pour mettre la main à la pâte et aider le jeune Shinjuuro afin de mettre fin à cet enfer. Cela prit un peu plus de 10 minutes, mais ensemble ils y parvinrent. Hikari alla s’excuser auprès des parents de l’enfant et reçu en guise de pardon un emploi à temps partiel afin de leur trouver une autre maison. Dans un sens tout est bien qui finit bien. Shin’ était sale comme un porc, toussait comme un pompier et avait une petite nausée, mais il avait sauvé un enfant et son chien, alors bon…

Ce que je fais ici ? C’est évidant non ? J’aide mon village !

|MISSION COMPLETED|



Mission rang C | Fire Palace.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Un vol au colisée [Mission rang C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Feu ~ Hi no Kuni :: Konoha Gakure no Sato :: Quartier marchand :: Centre Ville-