Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka]

avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Jeu 3 Mai 2012 - 0:24

Descendante de Narcisse




    Mission rang A.
    Retrouvailles !



    ‘’ Ma chérie, j’ai une mission idéale pour toi ! ‘’

    Je leva tendrement mes yeux vers mon amant, Fujita, un regard intrigué. Pfiouuu, une mission ! Cela me changera de la paperasse interminable que Kaitaro et moi on doit subir tous les jours ! Mes fesses posées sur son bureau, je scruta le jeune Hokage arquer un sourcil face aux lignes qui s’offraient à ses yeux, il semblait quelque peu sceptique, mais n’en dit rien, cela reste après tout mon devoir à accomplir. Je pris d’un geste souple le bout de papier qu’il avait entre mes mains afin de lire les lignes par moi-même. On demandait une kunoïchi pouvant user de ses charmes ... Hahah, je comprends mieux maintenant ! Mes phéromones seront dans ce cas-là un atout qui amènera sans aucun doute à une grande chance de réussite. Cependant, cette mission me semblait quelque peu étrange, et les lignes bien évasives ... On ne nous a pas tout dit. M’enfin ... Comme il est écrit, on le saura sur place, n’est-ce pas ?
    Je roula élégamment des épaules avant d’acquiescer, grand sourire, à Fujita, et me pencha afin de saisir son menton et lui voler un baiser. Ce dernier le soutint comme il le pouvait, avant que je ne disparaîsse à l’aide du Shunshin. Je n’aimais pas me séparer de lui ... Ses yeux me disaient constamment de rester à ses côtés, mais ses gestes exprimaient le contraire, car il savait que c’était mon devoir.

    C’est alors d’un pas assuré, coinçant une cigarette entre mes lèvres, que je me dirigea vers les Portes de Konoha. Mon regard s’échappait dans les horizons, me plaisant à voir l’animation reprendre comme à la bonne vieille époque. Oui, l’ère du Tyran se faisait petit à petit oublier, on réussit à garder notre promesse, celle de panser toute cette souffrance. Je suis fière de moi, je suis fière de Fujita, de Kaitaro ! Mais je suis également fière de tous ces habitant de notre village qui acceptent de faire cet effort. Attrappant mon poignet derrière la tête, je leva mes yeux au ciel, l’air candide, l’air rêveuse. Non, en vérité, je pensais à la mission qui semblait cacher quelque chose derrière tout ceci. Bizarre ... Mais bon, serais-je la première à blâmer les originalités, moi qui suis la première à les exhiber ?

    De cet air détendu, je continua ma route, et mes pensées dérivèrent alors vers le coéquipier qui pourrait bien m’accompagner. Je me demande qui Fujita a bien pu désigner ... J’haussa les épaules. Bah ... Après tout peu m’importe, tant que ce n’est pas une femme ... A cette pensée un petit rictus vint à mon visage, rien que de penser de faire équipe avec une femme, Seigneur ... Tous les Hokages que j’ai connu ont su qu’il est impossible de me faire subir cela. Ce n’est pas pour rien que je fus la seule enfant qui fut transférée à l’école de shinobi pour hommes. Ahah, je me souviens quel scandale cela a fait à l’époque parmi les femmes ! Finalement, à cette pensée, un sourire alors moqueur remplaça ma mince agacée.

    Enfin, j’arriva aux portes. Je remis mon pardessus en soie qui glissait de mes épaules et colla mon dos contre la porte, curieuse de savoir qui sera mon partenaire cette fois. Mon pied gauche se glissa afin de rejoindre également le mur, et j’observa les environs, essayant de deviner si telle ou telle personne pourrait s’avérer être mon coéquipier. Au passage, je salua les deux hommes aux Grandes Portes qui rougissaient, comme souvent, bizarrement devant ma présence, mais je n’en fis rien ... Je ne comprends toujours pas ce genre de réaction, m’enfin.
    Et je vis au final quelqu’un s’avancer vers moi, la tenue de travail qui va avec. Et quelle surprise ! Enfin, si je puis dire ainsi ... Shikamaru ! Eheh, lui aussi je ne l’ai plus vu depuis un moment, depuis ma désertion en fait ... J’observa mon vieil ami d’enfance s’avancer vers ma personne et je lui souris tendrement en guise de salutation, comme à mon habitude. Au final, cela semblait logique, le client avait besoin d’un shinobi ayant le sens de la stratégie, et en effet, Shikamaru est la personne idéale pour ceci. J’éteigna ma cigarette, toujours souriante face à mon ami.

    ‘’ On y va ? ‘’ Fis-je de ma voix mélodieuse. Je pris une mine pensive, me remémorant la mission. Je me demandais ce que le jeune Nara en pensait. J’en haussa les épaules, on en discutera bien à ce propos. C’est qu’on a du chemin à faire !

avatar
~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
Shikamaru Nara~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 140
▌Age : 21
▌Inscription : 09/03/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
12/2000  (12/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Jeu 3 Mai 2012 - 12:21


Déjà l'heure ...



"Encore cinq minutes"



S'il y avait bien quelque chose que Shikamaru détestait, c'était les réveils juste avant une mission. Ce dire que l'on risquait d'avoir à traverser plus de la moitié du pays. Il se fit peur à lui même lorsqu'il se regarda dans le miroir. Il n'était vraiment pas bien réveillé aujourd'hui. Il soupira longuement et se passa de l'eau sur le visage avant d'aller s'habiller en tenue de travail. Il descendit les marches de sa maison d'un pas de tortue, sac sur les épaules. En bas il traversa le salon et attrapa son petit déjeuner au vol. Il sortit et lança un '' 'plus'' à son père qui comme à son habitude travaillait.

Il n'était vraiment pas pressé et serrait capable de prendre le risque d'arriver en retard cette fois. Sa oui, le Hokage lui avait bien expliqué les détails de la mission, sa difficulté, le client … Mais lui avait juste dit que cela allait être un travail d'équipe sans pour autant lui dire avec qui. Il n'aimait vraiment pas ça. Et en plus il allait devoir travailler en compagnie d'une femme capable ''d'user de ses charmes''. Il trouvait se détail totalement débile. Dans ce cas là, autant prendre une belle femme totalement inconnue au bataillon pour la mission ! De toute manière presque toute les Anbus femmes savaient jouer avec cela.

Shikamaru n'arrêta pas de pester tout le long du chemin en mangeant son croissant. En dix minute il avait seulement fait la moitié du chemin et ne risquait pas d'accélérer. Avec de la chance l'hokage l'aurait mis avec Ino. Au moins il se serrait bien entendu. Le jeune homme oublia de saluer plusieurs personne, en faisant genre de ne pas les avoir entendu. Cette journée commençait bien. Vraiment bien. Car il venait de se rendre compte qu'il avait oublier son matériel chez lui. Il avait les poches vides … et son sac aussi. Génial non pour une mission d'infiltration de déjà oublier les trois quarts des choses ?

Il rebroussa chemin en vitesse et rentra chez lui en courant toujours. Il pris ses affaire étalé sur son lit et reparti. Il avait faillit bousculer sa mère, du coup il n'était pas dans l'intérêt du jeune homme de retourner chez lui tout de suite pour s'excuser. Sauf s'il voulait mourir et ne jamais connaître le reste de sa vie … Il entendu sa mère crier de la où il était, elle lui faisait vraiment froid dans le dos. Ce qui lui donnait encore moins envie d'effectuer une mission en compagnie d'une femme.

Une fois à proximité des portes, il ralenti l'allure et se permis de souffler un peu. Il n'était pas bon de presser Shikamaru de bon matin. Il dut il souffla bruyamment en se relevant et se dirigea vers les portes, en cherchant des yeux la femme qui avait été élue pour l'accompagner. Serait-ce ? Non c'était impossible. Si c'était elle, il l'a connaissait plutôt bien. En fait, son dégout pour la mission était passé. Juka Kiyomizu, une fille qu'il avait rencontré à l'académie. Cela faisait un moment qu'il ne s'était plus revu. En fait maintenant il comprenait mieux la décision de l'hokage de l'envoyer sur cette mission. En plus de son sens stratégique, il ne risquait pas de devenir fou à cause du pouvoir de sa coéquipière.

Shikamaru s'avança vers elle en souriant, en la saluant d'une main et avec l'autre posé sur la nuque. Elle aussi lui souriait. Du coup elle l'avait reconnu. Tant mieux cela lui éviterait de passer pour un idiot à saluer ...le vide ? D'ailleurs il put s'apercevoir qu'elle aussi fumait maintenant et même si c'était plus qu'occasionnel, cela lui arrivait aussi. Lorsqu'il pensait à son Sensei. Au final il avait prit goût à cette chose qu'il détestait avant. C'était peut être cela devenir ''accro'' ?

Il suivit la jeune femme du regard, qui entamait déjà la route vers leur mission ce qui lui fit baisser la tête de fatigue.

On y va ? Donc Juka avait vraiment l'intention de partir tout de suite.

Il souffla releva la tête et lâcha un ''allons y'' où toute marque de motivation était absente. Le shinobi se mit donc à marcher au côté de sa coéquipière. Par pitié qu'elle n'aille pas trop vite. Le jeune homme marchait les bras croisé derrière la nuque. Si on les voyait, personne n'aurait pus deviner qu'il se dirigeait vers une mission si périlleuse. Ni même savoir qu'il partait en mission d'ailleurs.

Au bout d'un petit moment, Shikamaru rompit le silence en lui demandant ce qu'elle était devenu depuis. Bavarder ne leur ferait pas de mal, surtout avec le chemin qu'il allait avoir à faire. Il lui raconta quelque moment symbolique qu'il avait passé avec son équipe, sans pour autant évoquer le décès de son sensei. Après tout elle le savait surement déjà. Et il n'avait pas spécialement envie de parler de cela. Il se vit sortir instinctivement une cigarette et la porter à sa bouche. Asuma lui avait refilé sa maladie c'était indéniable. Mais bon pourquoi se priver de bon souvenir ? Car c'était ceci qu'il revoyait en fumant. Les anciens souvenirs. Le jeune Nara avait le regard triste. Du moins pendant quelques instants, car ne voulant trop briser la bonne ambiance qui régnait jusqu'à maintenant il se remit dans son état normal. Il espérait vraiment que son amie ne l'avait pas remarqué.


© Eryu/Leony



Dernière édition par Shikamaru Nara le Jeu 24 Mai 2012 - 18:08, édité 2 fois
avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Jeu 3 Mai 2012 - 21:18

Descendante de Narcisse




    Une longue, longue absence,
    Des souvenirs d'une ère passée.



    Voyant la réaction de Shikamaru, je ne pus m’empêcher de laisser sortir un fin petit rire. Sa réaction me faisait clairement penser à ma propre personne lorsque je me retrouve devant des piles de documents dans mon bureau avec Kaitaro. Car à mon avis c’est la chose la plus décourageante que j’ai pu découvrir depuis mon retour à Konoha. Pour une personne légèrement hyperactive comme moi qui ne demande qu’à sortir pour bouger, je vous laisse imaginer la corvée que cela doit être pour moi ... Mais je tiens bon, évidemment. C’est bien pour Konoha que mon coeur patriote ne pourra pas accepter de refuser ceci. Je suis fière de mon statut, cela est indéniable ! Ce que je craignais, possédant un tel rôle, c’est de diminuer mes missions, mais apparemment ce n’est pas vraiment le cas, au contraire ! Ma popularité permet de recevoir beaucoup de demandes. Bref, mon ami n’a pas changé, toujours aussi flemmard ! Cela me faisait plaisir de voir que mes proches sont restés eux-mêmes durant mon absence. Je me demande comment Shikamaru a vécu la période du tyran par ailleurs, lors de notre absence à nous les pro-Fujita. A cette pensée, évidemment, une petite boule au ventre, me reprochant d’avoir laissé Konoha un an entier dans un tel état, mais on a fait au plus vite qu’on a pu après tout ...

    ‘’ Allons-y. ‘’

    Je lui souris et lui donna une douce tape amicale afin de l’encourager et lui donner une certaine motivation. Après tout, on en aura bien besoin, comme à chaque fois ! C’est ainsi que nous quittâmes alors notre village, se dirigeant vers notre but. C’est que nous avons du chemin ... Mon regard rêveur se perdait dans les nuages, et ma main gauche tapotait sans aucune raison le bâton qui trônait sur mon dos, faisant de telle sorte que les fils d’argent à l’autre extrémité s’entrechoquaient afin de donner naissance à une douce mélodie qui se mourrait dans la légère brise.
    Un moment passa ainsi, jusqu’à ce que j’ouïs Shikamaru s’adresser à moi. Je me retourna et remarqua que je pris de l’avance. Je stoppa alors ma marche afin de me retrouver à côté du jeune Nara et me mis tant bien que mal à marcher à la même vitesse que lui. Ce que je suis devenue depuis ... ? Ehèh ... Maintes choses ont changé, j’ai découvert un côté quasi jamais exploité chez ma personne pendant la désertion, un côté qui, je dois l’avouer, me fait quelque peu peur. Je me connais lunatique, mais moi qui suis habituellement si chaleureuse, je n’ai jamais vécu une telle froideur venant de ma personne pendant aussi longtemps. Je m’en étonne moi-même, encore aujourd’hui, et je me demande si cette haine féroce que je vivais pendant la fuite pourrait être contenue bien longtemps. En vérité ... J’ai cette sensation d’avoir des caractères bien contradictoires, et c’est ceci qui me laisse perplexe. J’ai un côté effrayant qui dort en moi, serait-ce véritablement ceci ... ?

    Mes pensées se firent interrompre par mon ami qui me donna alors de ses nouvelles. Je me tourna vers lui alors, évidemment intéressée par savoir ce qu’il a comme nouvelles à m’annoncer. Il me raconta alors certains passages avec son équipe et je ne pus m’empêcher de laisser paraître un rictus, repensant à Ino, mais n’en fis rien, sortant une seconde cigarette, tandis que je me rendis compte que Shikamaru a fait de même de manière quasiment synchronisée. Hahah, il fume maintenant ? J’arqua cependant un sourcil, voyant le regard de mon ami qui changea, et je pencha ma tête sur le côté, intriguée. Quelque chose le turlupine ... ? Et mon regard se reporta sur sa cigarette. Aaaaah ... Evidemment, j’avais presque oublié cet épisode ... Je porta un briquet près de mon ami et l’alluma afin de mettre à feu et qu’il puisse fumer, après tout ce n’est pas moi qui lui fera une quelleconque morale à ce sujet, je ne suis pas bien placée pour ceci, n’est-ce pas ? Cependant, à présent, je pouvais mieux comprendre alors son regard. Je l’avais déjà vu en companie de son senseï défunt ... Un fumeur. Et j’eus vent de ce qui s’est passé, à l’époque. Je ne lui perla aucun mot à ce sujet, après tout c’est peut-être une chose pas des plus plaisantes à en parler, mais mon regard exprimait toute la douceur dont je suis capable de donner, cherchant à apaiser son coeur comme je le souhaite tant à mes proches. Un regard peut après tout dès fois dire bien maintes choses que les paroles en sont incapables d’exprimer, et je m’y connais dans ce domaine.

    Je pris une moue pensive, ébouriffant mes cheveux neige de derrière, et commença doucement à citer ce qui aurait bien pu avoir de nouveau depuis. Maintes choses après tout !

    ‘’ Tu es, évidemment, au courant que j’ai dû déserter lorsque Konoha a perdu contre Kiri ... ‘’ Je déglutis péniblement à cette pensée et claqua ma langue contre mon palais, avant de reprendre quelque peu nerveusement une bouffée de ma cigarette. ‘’ Il s’en est passé, des choses ! ‘’

    Je me mis alors à lui expliquer, sans faire trop long afin de ne pas l’assomer, ce qu’on a vécu avec les pro-Fujita lors de notre désertion. Je lui ai même avoué la foi où j’ai perdu la tête, pensant Fujita mort comme tout le monde, et que j’ai fui à Suna. Evidemment, ma fierté m’emmêlait la langue, je ne lui ai en aucun cas dit que j’étais censée y passer dans le désert, affamée, blessée suite à la guerre, et que c’est Fujita en personne qui m’a sauvé ... Vint alors les retrouvailles avec notre groupe de rebelles dont j’étais leadeuse, notre passage à Kumo. Avec un petit rire, je lui ai expliqué ma rencontre avec Kakuzô, ce jeune Kumojin dont son clan s’avérait être par le passé les serviteurs du mien, et que du coup, le lien est remis et que j’ai un noble qui me suivait comme une ombre, chose qui ne semblait pas bien plaire à plusieurs, allez savoir pourquoi. Là, mon sourire s’élargit, pensant à kusojiji. Kusojiji, le surnom que je donne au Mizukage actuel avec un trait d’humour. J’expliqua alors que grâce à Kakuzô on a pu voir le Raïkage qui nous a pris sous notre aile et s’est allié à notre cause. Suite à cela, kusojiji est venu à Kumo et m’a croisé, et étant donné que nous étions recherchés, il m’a vu et nous avons livré un combat qui était censé être à mort. C’est suite à ce quiproquo qu’il a compris que ce fut Kiri qui a fait tant d’horreurs, avec cette petite garce de Mizukage qui le précéda, et le Mizukage décida à son tour de s’allier à nous afin de nous aider. C’est donc grâce à ces alliances qu’on se dirigea à Konoha afin de le libérer de cette horreur. Mon sourire s’élargit d’avantage, oh que oui Konoha m’avait tant, tant manqué durant cette absence ... Mon émoi souffrait de cette séparation avec ma patrie, et de cette déchirure qu’on a vécu. A présent, suite à tous nos efforts, on a fini par y arriver, et je suis fière de nous tous.

    ‘’ Entre autres, voilà ce qui s’est passé, durant ma désertion. ‘’

    Tant d’événements que j’ai dû encaisser, le choc, la douleur, qui m’avait rendu femme glaciale, impitoyable ... Je ressemblais à mon père qui fut tant craint. Cette pensée me fit légèrement grimacer de nouveau, je n’osais pas véritablement raconter cette facette à mon ami que j’ai pu découvrir ... Je tuais de sang froid des kirijins dès que j’en voyais, j’ai mis à mort l’ancien Bras Droit de la Mizukage précédente, qui fut censé être mon protégé. Ma haine fut si vaste que je ne savais point si elle aurait un fond. Effrayant. Et là, la liberation, nous avons tué Hunk. Et ma haine s’évapora comme par magie, alors qu’elle me dévorait pendant une année. Je repensa alors à Satoshi que je n’ai pas pu retenir à notre retour, et ressentais à nouveau des remords ... M’enfin, me répéter la même chose ne me fait pas avancer, et comme je me plais à dire depuis un bon moment – ‘’ Ainsi va la vie. ‘’. C’est comme ça ... Mais je n’ai pas oublié mon ami, je ne l’oublierais jamais. Je suis vue comme une héroïne et pourtant tant de choses m’échappent des doigts. C’est affreusement frustrant.

    Je releva soudainement ma tête et ma mine quelque peu perdue fut balayée par un sourire rayonnant presque déstabilisant tant de change d’expressions en si peu de temps. Je lança un joyeux ‘’ M’enfin ! ‘’ avant de souffler une nouvelle fumée. Je ricana légèrement, comme un enfant, avant d’enchaîner avec quelque chose de plus joyeux, nous en avons du chemin ! Combien de temps devons-nous déjà marcher, environ, avant d’atteindre le pays ? Un jour et demi si je m’en souviens bien ... Nous allons donc sûrement devoir camper à la belle étoile afin que Shikamaru puisse reprendre des forces. Je pris de l’avance avant de faire demi-tour, mon poing attrappant mon bras dans mon dos, et laissa exprimer un air si candide à mon avis, désireuse de lui offrir ce qu’il y a de meilleur à ressentir. Le bonheur, la simplicité de la vie qui peut la rendre agréable. Je le laissa me rattrapper afin de me remettre à ses côtés et lui demanda alors ce qu’il en pensait de cette mission, qui me semblait en cacher des choses. Quelques heures encore de marche ... Nous devons faire passer le temps ! Après, on pensera à camper.


avatar
~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
Shikamaru Nara~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 140
▌Age : 21
▌Inscription : 09/03/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
12/2000  (12/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Jeu 3 Mai 2012 - 22:24



L'eau coule sous les ponts ...




Juka l'avait vite compris, ce à quoi pensait Shikamaru. Mais il n'en dit pas plus et leva la tête vers le ciel quelque instant, les yeux fermés. Lorsqu'il rouvrit les yeux, le jeune homme vit que la Shinobi lui souriait, mais d'une manière à vouloir vous remonter le moral. Ce sourire qu'il avait vu maintes fois chez … Bref il ne fallait plus y penser. Se sortant les idées noires de la tête, il écouta attentivement son récit, sans pour autant s'empêcher de sourire, ou de rire au surnom étrange que le jeune femme avait le don de trouver au gens. S'il riait, ce n'était pas pour se moquer, mais dans un sens tout deux avait vécu des choses pas très roses ces derniers temps, alors cela lui faisait évacuer, et comme elle aussi riait, elle évacuait son stress avec lui. Tant de bon ninja de Konoha retrouvés déserteur pour le bien du peuple. Et eux seuls savaient ce qu'ils enduraient.

Au bout d'un moment, Juka aussi ce mit à faire une tête exprimant de la tristesse, de la colère, ou un autre sentiment négatifs. Shikamaru lui tapa sur l'épaule pour la faire revenir sur terre.

- Mais maintenant vous êtes revenus à Konoha c'est l'essentiel.


C'est vrai que le Shinobi n'aurait jamais cru voir pire qu'une femme Hokage, mais cet homme là devait être vraiment fou. Enfin … Shikamaru rigola en entendant son amie dire exactement la même chose quelque seconde plus tard. Rigoler … cela faisait bien longtemps que se plaisir lui avait été retiré. Juka s'amusait à le dépasser, puis à s'arrêter pour l'attendre. Comme si elle voulait le taquiner sur sa vitesse de marche. Du coup le jeune homme ralentit de plus en plus, jusqu'à presque se retrouver à l'arrêt. Soudain il eu comme un arrêt de cerveau. En regardant le ciel il voyait un nuage qu'il était persuadé d'avoir déjà vu. Ces petits ralentissement de cerveau était vraiment bizarre. Remettant en cause les rêves prémonitoire. L'avait il vraiment déjà vu ce nuage ?

Il se remit en marche, de manière plus rapide cette fois et songea à leur mission. Deux membres d'une organisation qui en veulent à une personne. Dans un premier tant, pourquoi seulement deux et pas toute l'organisation ? Était il cible de cette ''organisation'' ou seulement de ces deux inconnus ? Et puis s'il savait qui était la cible, pourquoi ne pas le placer sous haute sécurité et envoyer les Anbus de leurs pays à la recherche des prétendant agresseurs ? Suivre la procédure était il de trop pour eux ? Peut être voulaient ils jouer dans le soft, ou alors … Cette dernière hypothèse lui glaça le sang. La mission était trop floue … mais sans l'être. Ils avaient des détails, mais pas le principal. La possibilité d'un piège restait une éventualité plutôt frappante.

Il fit part de son ressentiment à sa coéquipière, appuyant sur le fait qu'il allait falloir être extrêmement prudent. Shikamaru souffla en se passant la main sur le visage, il n'aimait vraiment pas ça. L'éventualité du piège lui était apparut que trop tard pour qu'il puisse prévenir quelqu'un d'autre. Ils allaient devoir se débrouiller.

Le ciel commençait à vaciller vers l'obscurité et la lune pointait le bout de son nez. Le Shinobi sorti un kunaï de sa poche et le fit tourner autour de son doigt. Au bout de quelque tour, il l'envoya se ficher dans un arbre derrière eux. Il murmura à Juka qu'ils étaient suivit. Ces petit bruits dans les arbres ne pouvait tromper. Shikamaru avait utilisé l'un de ses nouveau jutsu avec ce Kunai. Il ferma les yeux et lorsqu'il entendit l'arbre juste avant celui ou s'était planté son arme bouger utilisa son jutsu.

Kage Mane Shuriken no Jutsu !

Plus un bruit sur le chemin … et quelque seconde plus tard, un masse tomba de l'arbre. Shikamaru se retourna pour observer sa proie, qui n'était autre qu'un petit chat. Sérieusement un chat ? Il se sentait honteux et stupide à la fois. Cette éventualité de piège l'avait mis sur un tel point de concentration qu'il avait confondu une embuscade avec un chat … En vérité, le shinobi était soulagé qu'il ne s'agisse que d'un chat.
Le jeune homme se laissa tomber sur les fesses en plein milieu du bosquet qu'ils traversaient à ce moment là. Il fit glisser son sac face à lui et l'ouvrit. Il chercha quelque instant et du se rendre à l'évidence. Dans la précipitation matinale il avait oublier le plus important pour la survie : De l'eau. Le Nara s'allongea dans l'herbe et jura en se frottant le visage. Il espérait que Juka ne soit pas aussi tête en l'air que lui. Sinon il allait être dans de beau draps dès le premier jours.

Shikamaru regarda la Shinobi et lui proposa de s'installer ici. Il avait déjà fait plus de la moitié du chemin, il était peut être temps de faire une pause après cette journée non ?

Citation :
Kage Mane Shuriken no Jutsu (D):
Technique conçue à l'aide des poing américains d'Asuma. En les lançant sur les ombres de l'ennemi, Shikamaru peut reproduire les effets du Kagemane no Jutsu, sans à avoir à utiliser sa propre ombre, ce qui rend cette technique très précieuse.


Dernière édition par Shikamaru Nara le Jeu 24 Mai 2012 - 18:09, édité 2 fois
avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Ven 4 Mai 2012 - 21:01

Descendante de Narcisse





    - Mais maintenant vous êtes revenus à Konoha c'est l'essentiel.

    Une tape sur mon épaule me fit rappeller à l’ordre, visiblement je ne suis pas la seule à cerner les tristesses qui se dessinent sur les visages. Je secoua énergiquement ma tête et lui souris affectueusement avant d’hocher ma tête en guise d’approbation. Voulant passer outre ce petit moment et lui faire oublier que je pouvais posséder une mine triste, je me mis tout bonnement à avancer avant de faire volte face de manière enfantine, comme pour l’encourager à aller plus vite. C’est qu’il prend du temps à marcher, celui-là, humpf ! Mais au final ce fut surtout mon côté joueur qui prit le dessus, mais le pire c’est que cela ne le titilla pas pour autant, mais l’incita à faire le contraire, ce qui me fit rire. Au final, il finit par s’arrêter complètement, et je lui lança un regard boudeur avant de m’avancer vers lui et le tirer par le bras en riant de plus belle. Il ne changera pas !
    Le parcours se passa visiblement sans encombres, nous avons pu faire une bonne partie du chemin dans une certaine bonne humeur. Oui, cela me faisait véritablement plaisir de revoir mon ami. De plus, finalement, il reprit une marche plus rapide, afin de garder le rhytme. Et il finit par me faire part alors de ce qu’il voyait concernant cette mission. Seulement deux et pas toute une organisation ... Dans ce cas-là, serait-ce alors pour un problème personnel ? Mais il ne fallait, en effet, pas écarter le fait que cela pourrait être un piège. La mission n’a pas assez de précisions et, en effet, cache des choses ... Il va falloir être aux aguets. Et avant toute chose, poser certaines questions à notre client afin de pouvoir d’avantage analyser. Nous l’avons, ce droit.

    Après plusieurs discussions à ce sujet, je ne remarqua pas vraiment qu’il faisait nuit, trop préoccupée par notre conversation, et je vis Shikamaru s’arrêter afin de sortir un kunaï et le tournoyer autour de son index. Son chuchotement me fit avouer qu’on serait suivis, et je fronça les sourcils, regardant vers le point où semblait venir le bruit, glissant doucement ma main vers mon bâton, prête à la dégainer. Mon ami ne se fit pas prier et lança son kunaï en utilisant une technique de son clan dont je n’en avais jamais encore entendu parler, ni vu. Aux aguets, nous observâmes la scène, jusqu’à ce qu’une silhouette tombe de l’arbre. Un chat ... Essayant de cacher mon sourire, je regarda l’animal, avant de regarder Shikamaru, et de nouveau le chat, essayant de s’approcher de la pauvre bête effrayée, visant à savoir s’il est en bon état. Evidemment, le félin, effrayé par cette agression, prit la poudre d’escampette me voyant arriver, j’en haussa les épaules alors, visiblement il était entier.
    J’entendis mon ami pousser un juron et me retourna afin de le regarder. Ce dernier s’allongea dans l’herbe, son sac ouvert devant lui. Aurait-il oublié quelque chose ? Puis il me proposa de camper ici même, chose qui ne me dérangeait pas. Je lui fis simple signe approbateur avant de l’inviter à installer alors nos affaires. Comme d’habitude, je n’avais pas de sac de couchage avec moi ... Un oubli ? Non, avec le temps vous devriez savoir que je ne dors plus depuis douze ans. J’ouvris mon sac à moi avant de sortir plusieurs bouteilles généreusement remplies, il ne faut pas oublier que je suis un être qui a un certain souci de déshydratation, et lança alors une à Shikamaru, avant de fouiller d’avantage.

    ‘’ J’suis bien une fille, moi, eh ... ‘’ Fis-je avec amusement.

    Car en effet, mon sac était plutôt bien garni, mais ce n’est pas avec moi qu’on mourra de faim. Je sortis certaines consistances qui pourraient être ingurgitées et déplacées à longue distance et les mis en évidence, faisant comprendre à Shikamaru qu’il peut se servir à sa guise. A présent, il pouvait se permettre d’avoir le luxe pour se reposer.

    ‘’ Je monterais la garde cette nuit, sois tranquille et reposes-toi. ‘’

    Evidemment que j’allais passer une énième nuit blanche, mais cela ne me dérange plus. Après tout, pour monter la garde, quoi de plus efficace qu’une insomniaque ? Je sortis des aiguilles senbon, des fils, des parchemins explosifs, afin s’installer notre périmètres et prendre la précaution de ne pas se faire embusquer par surprise, et me mis au travail pendant un certain court laps de temps. Je revins sur mes pas une fois fini, prête à rester debout toute la nuit, et m’assis à mon tour à terre, faisant glisser mon bâton afin de le mettre sur mes cuisses. Nous voilà parés. Demain, nous serons sur place, et je priais pour qu’on n’ait pas d’ennuis entre deux.

avatar
~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
Shikamaru Nara~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 140
▌Age : 21
▌Inscription : 09/03/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
12/2000  (12/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Mer 9 Mai 2012 - 16:27



Repos !







Shikamaru s'arrêta de fouiller dans son sac quasi vide et attrapa la bouteille que lui lançait la Kunoichi et étancha sa soif. Gardant la bouteille à la main, il prit une grande inspiration et souffla lentement en regardant le sol entre ses jambes. S'il en avait la pouvoir, il ferrait apparaître un bon lit bien moelleux derrière lui et dormirait à partir de maintenant. Mais quelque chose dans sa tête lui disait de ne pas s'endormir trop tôt. Voyant que la jeune femme étalait la nourriture au sol, il retourna son sac et laissa tomber ton son matériel. En plus de quelque Kunais scellés et d'autre outils de ninja, il y avait de quoi se nourrir. Cela il ne risquait pas de l'oublier !

Ah tien d'ailleurs ces fameux Kunai, il devait en parler à Juka. Cet outil serait une arme plutôt efficace dans leur mission, car peu après le décès d'Asuma il s'aperçut, en utilisant les poings américains de son sensei, que lorsque son chakra traversait une arme, il pouvait relier son Kage mane à l'ombre du Kunai. Lui ouvrant ainsi bien plus de porte au niveau des stratégies, et augmentant sa porté d'attaque. Il avait ensuite perfectionné ceci avec un sceau. Liant indirectement le Kage mane à celui ci.

Shikamaru prit un Kunai dans une main et un sachet de nourriture dans l'autre. Il recommença à faire tournoyer son joujou autour de son doigt et mordit dans sa nourriture. Il avala et lança le Kunai juste devant la jeune femme en la regardant.

Prend le, lui et les autres, on en aura besoin.

Il reprit une bouchée et enchaina en lui expliquant le principe de ces armes. Une question lui vint à l'esprit. S'il était capable de lier son kage mane à des armes, en était il capable avec d'autre personne ? Il se frotta le menton l'air perplexe et abandonna son idée, pour le moment. Ce n'était peut être pas le moment d'expérimenter de nouvelle chose.
Le jeune homme aurait bien eu envie de bavarder encore avec son amie, mais ne savait pas trop par où commencer. Après tout, amie ou pas, elle était toujours une fille. Et cela ne le mettait pas plus à l'aise que les fois où il avait dû rester seul avec Ino. Il s'allongea en soupirant et n'ayant plus de nuage à observer tenta de fermer les yeux après avoir lâché un «bonne nuit !» sur un ton assez doux, ce qui ne lui ressemblait pas. Il ne parvenait pas à fermer les yeux, était ce la lumière de la lune qui l'éblouissait en quelque sorte ? Ou plutôt l'éventualité du piège qu'il n'arrivait pas à ce sortir de la tête. Galère. Voilà ce qu'il en pensait. Il continua sur les soupirs en poussant un énième soufflement, plus long cette fois.

Si Juka ne dormait pas, il espérait qu'elle ne prendrait pas ce soupir contre elle. Il rit en silence en se remémorant là fois où son ancienne coéquipière s'était vexé pour la même raison. Au bout d'un moment d'impossibilité de trouver le sommeil, le garçon se redressa en repensant à toute les fois où ils étaient partie en mission tout les quatre. Ce qui ne se passerait plus jamais maintenant … Instinctivement, il reprit une cigarette, c'était impossible comment ce machin venait se coller à votre bouche sans que vous ne vous en rendiez compte. La lumière du feu éclairait légèrement son visage et pensant être seul se détacha les cheveux. Elle avait bien put lui dire qu'elle ne dormait pas, mais si elle faisait la gardienne il était fort probable qu'elle ne le remarque pas. D'ailleurs c'est ce qu'il voulait être, discret. Rare étaient ceux qui avait vu ses cheveux libre de se mouvoir selon leurs souhaits.

[HRP] Gomen, c'est pas le meilleur post que je puisse faire mais bon :3


© Eryu/Leony

avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Jeu 7 Juin 2012 - 3:08

Descendante de Narcisse






    Ennuyée de rester debout alors que j’avais tant d’énergie à gaspiller, je me releva finalement, après m’être assurée que Shikamaru se nourrissait bel et bien. Rangeant mon bâton dans mon dos, je m’étira aisément, regardant aux alentours, jusqu’à ce que j’ouïs un objet se loger délicatement dans le sol, à mes côtés. Regardant, il s’agissait d’un kunaï et mon regard se porta alors vers le jeune Nara. Il s’ennuyait tant que ça ?

    Prend le, lui et les autres, on en aura besoin.

    J’arqua un sourcil, ne comprenant pas trop. Pourquoi me demandait-il de prendre un kunaï ? J’en ai déjà après tout, de ces armes, dans mon sac. Il finit par m’expliquer l’utilité de ce kunaï qui relie en fait à sa capacité héréditaire. Après avoir hoché lentement la tête, signe que je comprenais mieux à présent, je lui souris et ramassa alors le kunaï avant de le ranger entre mes bandages, et non dans mon sac pour ne pas le confondre.

    Le vent se leva et fit glisser mon pardessus de soie, m’exhibant en bandages. Ah ... Va falloir que je me rachète une ceinture pour tenir cette tenue, j’oubliais que je l’ai utilisé pour serrer le bras de Asa, même si je l’ai tué juste après ... Il va falloir que je passe chez un couturier pour me le faire sur mesure. J’haussa les épaule et laissa la soie s’amuser à virevolter dans tous les sens sans m’en soucier et m’éloigna quelque peu, sortant une autre cigarette. Cela me fait bizarre de voir que Shikamaru s’est également mis à fumer ... Lui le premier qui ronchonnait à ce propos, le voilà qu’il prend cette habitude. Mais lorsqu’on fait le lien entre son ancien senseï, leur relation, et cette perte, je ne pouvais que comprendre. C’est triste, il n’empêche ... Je sais ce que c’est de perdre un proche, de le voir mourir sous nos yeux et être incapable de le sauver, le voir condamné et sentir son âme s’élancer sans pouvoir le rattrapper ... Rien qu’à cette pensée, ces flash revenant, voyant mon père se vider de son sang devant mes yeux qui furent si innocents à mon septième printemps, j’en avais froid dans le dos. Un si grand homme, tué de manière aussi futile ... Et j’en suis l’unique responsable. Il a baissé la garde à cause de mon amour que je portais pour lui. L’amour d’un Kiyomizu est destructeur, cela a toujours été dit, et une fois de plus, cela se confirme. Je fus naïve, on a enfreint cette règle de notre clan. Qu’un Kiyomizu ne doit pas aimer qui que ce soit d’autre. Et pourtant ? Et pourtant ... J’ai cette sensation que cette erreur est en train de se répéter et que je suis incapable de l’en empêcher. Envers qui ? ... Moi même je ne sais pas. Je ne comprends pas ce sentiment. Il est complexe. L’amour ne devrait pas exister. Il est destructeur. Je n’ai vu que la destruction autour de moi de par ce sentiment.

    Je secoua vivement ma tête avant de coincer nerveusement ma cigarette entre mes lèvres afin de me délecter d’une autre bouffée. Je pense trop, je pense trop ! Je pense surtout pour des choses futiles ! Une descendante de Narcisse ne doit point avoir ce genre de futilités destructrices en soi ! Mais qu’est-ce qui cloche chez moi, sérieusement ... D’un geste las de mon bras, je balaya ces pensées inutiles lors d’une mission et revins finalement sur mes pas, coinçant la cigarette entre mes lèvres, je leva mes yeux au ciel, rêveuse, avant de regarder mon ami ... Qui avait les cheveux détachés ?

    ‘’ Are ... ? ‘’ Je m’arrêta afin de l’observer attentivement, m’accroupis devant lui, me releva, avant de passer derrière lui. ‘’ Mais ... ça te va si bien les cheveux détachés eh ! ‘’

    Souriante, je passa, amusée, ma main dans sa crinière, n’étant pas habituée de le voir sans son palmier légendaire. Je m’accroupis alors à ses côtés en riant, glissant délicatement entre mon pouce et mon index une mèche noire qui brillait à la Lune. Pourquoi les cheveux attachés, d’abord ? Par confort, esthétisme ? Il devrait les avoir plus souvent ainsi, c’est du gâchis ! Je l’observa alors ainsi, comme d’habitude, sans aucune gêne, avant de prendre un air plus sage, suite à mes amusements, afin de lui tapoter l’épaule et l’inviter à dormir. Je quitta alors mon attention de mon ami de mon regard qui se dirigeait désormais vers les étoiles qui nous recouvraient, mon air avait beau devenir rêveur, mes sens étaient à l’affût au moindre mouvement suspect. Shikamaru pouvait dormir paisiblement.
    J’avais cette sensation de me noyer, parmi cette constellation ... Cela me détendait. Pas un seul bruit, si calme que le vent se faisait entendre. C’était magnifique. Seuls de doux crépitements agréables à mes oreilles résonnaient quelque part, semblant lointain mais pourtant si proche, du feu de notre camp.


    ‘’ Shikamaru ~ ‘’

    Une voix douce et mélodieuse résonne parmi les chants de l’aube. Je me pencha tranquillement vers mon ami, l’incitant à se motiver. Le soleil ne se montrait pas encore, certes, mais on avait encore de la marche à faire. Je voulais arriver au plus vite pour en finir au plus vite ! Bon ... Et puis l’insomnie, c’est chiant. Je lui tripota les cheveux pour l’embêter avant de profiter à prendre son élastique et le cacher dans les bandages. C’est vrai quoi, il est mieux ainsi, humpf !
    Je me releva, remettant en place mon pardessus qui s’amusait à se glisser de mes épaules, et m’occupa à démonter notre campement afin de pouvoir partir sereinement. Qu’il ait le temps de se réveiller, mon cher ami, et c’est avec entrain et toujours cette petite pointe d’hyperactivité, de cette humeur bienheureuse que je désinstalla les pièges, rangea les affaires, attendant que Shikamaru sera prêt.

    C’est pourquoi, rapidement, je me tins prête, sautillant à peine sur place, attendant mon ami afin de pouvoir continuer notre route.
    Le reste du chemin se passa sans encombre. Quoique ...

    ‘’ C’est par là je te dis ! ‘’

    Je tira le bras de Shikamaru afin de l’emmener vers la gauche, quittant la route principale. J’étais persuadée que c’était là-bas ! Evidemment ! Nous marchâmes alors jusqu’à se retrouver vers un endroit perdu. Ah ... Mon superbe sens d’orientation. Mes paumettes se mirent à rougir de honte, avec ce sens je serais capable d’arriver à Kiri alors que je désirais aller à Suna. Je me stoppa net et tourna des talons, ne voulant pas exhiber la honte qui se dessinait sur moi à Shikamaru, et lui dis que je vais le suivre. Ce fut le seul incident qui a eu lieu pendant la route. Ne jamais se fier au sens d’orientation de Juka, jamais ... Au final, en chemin, j’en ris finalement de moi-même de bon coeur, cela me ressemblait bien.
    Finalement, nous arrivâmes à destination. Une splendide cascade s’offrait à nous. Le client nous avait demandé de nous attendre devant cette cascade. J’haussa les épaules et sortis encore une cigarette, avant de glisser mon postérieur sur un grand rocher. Il ne fallait plus qu’attendre maintenant ...




Citation :
Désolée, j'ai fait vite pour ne pas éterniser ce chemin ! o/
avatar
~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
Shikamaru Nara~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 140
▌Age : 21
▌Inscription : 09/03/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
12/2000  (12/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Jeu 7 Juin 2012 - 16:55



Les choses sérieuses approchent ...




premières vues sur le client !



Comme un écho, Shikamaru percevait une voix au loin, une petite voix qu'il connaissait, et qui l'appelait. Le ton mélodieux de la voix ne lui donnait absolument pas envie de se réveiller, c'était comme une petite berceuse ... Doucement, ses yeux se rouvrirent contre son gré, malgré ses futiles tentatives de les garder clos. Torse nu il releva lentement le haut de son corps en se frottant le visage et avec ces yeux peu matinaux qui faisait peur. Étrangement, la texture sur laquelle il avait dormi était plus dure que d'habitude, son dos le grattait et malgré l'heure peu tardive du matin la luminosité était plus forte. En faisant glissé sa main le long de son visage, il repris vivement ses esprit et eu un léger mouvement de recul de par sa stupeur. Il n'était pas seul ; il l'aurait presque oublié. Secouant de nouveau la tête pour se remettre les idées en place, le jeune garçon attrapa le t'shirt étalé au sol, censé se trouver dans son sac, et s'habilla, en lâchant un ''bonjour'' long et fatigué, même si le ton amical restait.

Shikamaru ne discuta pas plus que cela avec Juka, d'une part à cause de son ''humeur'' matinale. D'ailleurs qu'elle heure pouvait il bien être ? La jeune femme avait déjà plié bagage … Le Shinobi s'empressa de faire de même, et une fois prêt se rendit compte qu'il lui manquait quelque chose. Les cheveux sur ses yeux ne trompait pas, on lui avait piqué son élastique, et le coupable ne pouvait pas être trois cent mille personne. Il se rendit agacé en face de Juka en ouvrit la paume de sa main, et lui dit sur un air suppliant.

S'il te plait, rend le moi.

Après avoir insisté en vain pendant cinq bonne minute, Shikamaru se frappa le front et abandonna son cher élastique au main de son amie, se mettant à sa suite dans la longue marche qui les attendait encore. Après quelque kilomètres, Juka trouva bon de quitter la route et de prendre sur la gauche. L'air quelque peu surpris du jeune homme pouvait faire comprendre à n'importe qui que ceci n'était pas prudent, et en plus ne mènerait pas à l'endroit voulu. Cependant la jeune femme n'était pas n'importe qui, et insistait vivement en lui tirant le bras. Soit, tournons, pensa t'il.

Au vu du visage de la Kunoichi, qui se décomposait lentement, pas après pas, il ne fut pas difficile pour Shikamaru de deviner que celle ci s'était trompée et il ne put retenir un petit rire. Tout d'un coup, celle ci fut demi tour en fulminant, le rire du jeune homme n'en fit qu'enhardi par ceci. De quelques mots peu motivé, elle lui comprendre que dorénavant elle le suivrait; sage décision de la part d'une femme ayant un sens de l'orientation presque nul. Le seul problème résidait dans le fait que le sien ne soit pas forcement bien supérieur à 0 non plus. Il se gratta le menton quelques instants, puis décida de retourner sur le chemin qui les avait conduits jusqu'ici. Ce fut par total hasard qu'il aperçut de loin une cascade et décida de prendre cette direction. Il y avait de forte probabilité que Juka n'ai vu la cascade du coup Shikamaru ne dit rien et lui dit qu'ils étaient enfin arrivé, les yeux brillants. Son amie finit par éclater de rire elle aussi, c'était il trompé ? Ou rigolait elle de son erreur, qui avait faillit ne pas en être une puisqu'elle n'était pas tombé bien loin de leur destination finale.

Couché sur un rocher près de la cascade, le jeune homme recevait à intervalle régulier quelque gouttes d'eau sur la figure, ceci était réellement apaisant. En attendant la venu de leur client, il désignait les nuages à la jeune femme, lui décrivant ce à qui ceux ci lui faisait penser. Un passe temps peu commun me diriez vous, mais ceci ne semblait nullement déranger son amie. En même temps après tout ce temps qu'ils ne s'étaient pas vu … Elle avait drôlement progressé d'ailleurs, sa fuite l'avait plus que surement endurcie.
Des pas retentirent non loin d'eux, d'un bon Shikamaru se redressa et vit une silhouette s'approcher d'eux. Il se plaça dans un coin d'ombre, restant visible pour celui qui venait, mais lui permettant de réagir au cas où celui qui s'approchait ne serrait pas celui qui était attendu. Et puis après tout, Juka gèrerait mieux la situation avec le client que lui, surtout que cette démone ne lui avait toujours pas rendu son élastique !


© Eryu/Leony

avatar
PNJ inventé
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 83
▌Inscription : 21/01/2012
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Jeu 7 Juin 2012 - 17:58


Vais-je pouvoir être tranquille ?







Chaque pas résonnant par ma prestance me rappellait le danger que j’étais en train de vivre. J’angoissais, j’angoissais tant ! Quelle honte venant d’un être telle que ma personne de me rabaisser à faire appel au service des shinobis ... Mais cette situation ne va pas durer bien longtemps ... Oh non ! Une semaine, je leur donne une semaine de vie, grand maximum ... Mon plan est vil, certes, mais je désire pouvoir leur transpercer leur coeur de mes propres mains ! N’étant pas expérimenté dans le domaine du combat, je n’ai qu’une simple base, et c’est dans ce genre de moment où mes jours sont menacés que je regrette amèrement d’avoir fait l’enfant gâté que j’ai toujours été et négligé mes cours de combat. Mon katana, je ne sais m’en servir que pour transpercer ... Je ne sais pas me défendre, je ne sais pas me battre avec ... Quelle image désolante du neveu du Seigneur Féodal. Il ne faut en aucun cas que mon oncle apprenne que ces malfrats en ont après moi, je ne veux pas l’inquiéter ... Pas un homme d’un tel statut, il serait insultant, et moi je serais déshonoré. Les ninjas sont alors parfaits dans mon plan de manipulation. Qu’ils soient reconnaissants envers moi, je vais les empêcher d’immaculer leurs corps d’un sang impur ! Je suis trop bon ... Mais je souhaite que le meurtre soit faite par mon katana ! Jamais, jamais je ne leur pardonnerais d’avoir mis le feu à une de mes demeures en guise de provocation ... Je sentais, je sentais qu’aux prochains mouvements, ce sera pour me tuer !

Je regarda le ciel. Il était temps, les shinobis devraient être déjà au point du rendez-vous ... J’avais exigé un ninja stratège et une kunoïchi sachant user de ses charmes. C’est tout ce dont j’ai besoin. Le ninja stratège fera en sorte que mon plan se déroulera sans encombres, tandis que la kunoïchi devra mener ces deux ordures par le bout du nez. Hin hin ... Heureusement que je connais le milieu où elle va devoir y pénétrer, elle n’aura qu’à sagement écouter les instructions de base, et l’apprentissage qui dure tant d’années sera fait en une journée. Je ne dois pas perdre de temps ! J’espère que le Hokage a bien choisi les ninjas ... Je veux de la qualité ! J’ai même payé le double de la somme demandée afin d’être sûr d’avoir l’élite, et je l’espère avoir !
Je sortis de la cascade discrètement, quittant alors mon village, et marcha dans les alentours, craignant à chaque craquement de bois. Et finalement, je vis deux silhouettes assis sur un rocher. Serait-ce eux ? Je misa sur la chance et m’avança délicatement vers ces deux personnes, jusqu’à ce que les silhouettes prirent forme, je reconnus les bandeaux de Konoha. J’étais devant le rocher. Et là, mon Dieu là ... ! Mes lèvres s’entrouvrirent et je me figea sur place. Oh bon sang ... Qui est cette créature ? Mon coeur bondit dans ma poitrine et je les observa descendre du rocher, ne quittant pas des yeux cette personne. Mon sang ne fit qu’un tour et je sentis une goutte couler sur ma tempe. Une femme ... Et quelle femme !! Elle était splendide, d’une perfection évidente ... Aucun défaut ! Je m’avança lentement vers eux, silencieux mais touché, et ma nature de charmeur prit le dessus. Je regrettais presque mon geste ... Elle va devoir séduire de telles ordures ... C’est ce genre de créature dont on rêve d’enfermer chez soi, nous rendant possessifs, nous rendant fou. Je lui adressa mon sourire irrésistible avant de prendre délicatement sa main dans la mienne et lui déposer un baiser en guise de salutation. Etais-je trop familier ? Peu importe ! Pourquoi je n’arrivais pas à tenir sur place ... ?

‘’ Mes chères salutations, je suis honoré de votre présence ... ‘’ Et là, je sentis un regard à côté d’elle. Ah ... Je l’avais oublié, tant je fus troublé. Un jeune homme l’accompagnais, sûrement le stratège. Je me redressa alors, et tant je fus choqué par cette beauté j’ai failli lui demander sèchement qui était-ce ce type, mais je me repris avant de m’incliner élégamment. ‘’ Je vous remercie d’être venus. Je n’arrivais plus à dormir ... Venez. ‘’

Je lança un regard bref et hautain au jeune homme avant de passer mes yeux vers cette magnifique femme, sentant une chaleur soudaine prendre le dessus. Un frisson m’envahit, j’avais chaud comme froid au dos, que c’était étrange ! Je posa délicatement ma main sur l’épaule de la demoiselle afin de l’inciter à avancer, pour en profiter de me ranger à ses côtés, m’assurant que son collègue nous suivait derrière. Comment vais-je pouvoir quitter mes yeux de cette femme ? Comment vais-je pouvoir la laisser charmer d’autres hommes ?! C’est son métier ... Mais je ne m’arrêterais pas à là, ahah ...
Je les entraîna derrière la cascade, menant à mon village, et nous marchâmes silencieusement, bien que je ne pouvais quitter mes yeux de cette femme. Je les emmena alors dans une de mes demeures et tira rapidement les rideaux afin que personne ne nous voit. Je craignais que quelqu’un les voit, qu’on soupçonne ! Mais le pire serait que ces hommes les voient ... D’un geste de main, je les invita à s’asseoir vers la table basse de mon salon et m’approcha à mon tour me mettant en seiza.

‘’ Je me nomme Kakumei ... Je suis un des neveux du Seigneur Féodal, et ... J’ai besoin de vous. Je vous invite à vous présenter, suite à cela je vous donnerais d’avantage de détails. ‘’ Je soupira un grand coup avant de laisser paraître un sourire amical. ‘’ Malgré qu’il est une histoire d’assassinat ... Je vous promets que je ne souillerais pas vos mains de sang. ‘’




avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Dim 10 Juin 2012 - 23:18

Descendante de Narcisse




    Quel est notre but ?
    Qui est ce type ?



    Patientant sur le rocher, au final cela devint un véritable moment de détente. Quel paysage magnifique, le temps doux et pas trop chaud va avec à merveille. Shikamaru, allongé à mes côtés, semblait être bien positionné, près de cette cascade, et faisait ce qu’il aimait tant faire – Rêvasser en regardant les nuages. J’aimais toujours faire ceci avec lui. C’est alors d’un air tout aussi rêveur que je leva mes yeux au ciel, participant à cette activité. Je finis alors, distraite par nos paroles, à me détacher de tout objectif tandis que mes yeux se perdaient dans le ciel. Aucun souci ne me turlupinait et tout sentiment ne devint qu’éphémère. Je pris appui à l’aide de mes mains derrière moi et je resta alors assise ainsi, répondant à mon ami.
    Je ne sais pas combien de temps passa. Etait-il au ralenti, ou avançait-il trop vite ? Je perdis toute notion à travers ces nuages que je m’amusais à identifier et il ne restait que cette vue, la sensation sur le corps de ces gouttes venant de la cascade nous atteindre, et les paroles de Shikamaru qui atteignaient mes oreilles, dominant le bruit de la chute d’eau. Ces soupçons également que j’avais envers cette mission qui était tout sauf nette m’échappait par la même occasion. J’appréciais ce moment de tout mon être, qui s’avèrent, en y pensant, rares lorsqu’on possède une réputation et un grade d’une telle ampleur.

    Shikamaru se tût soudainement et à la chute d’eau se mêlait des bruits de pas, ce qui attira mon attention. Le client ? Je baissa à contrecoeur mes yeux, regardant une silhouette s’approcher de nous, jusqu’à ce qu’elle s’arrête devant le rocher dont nous avons pris temporairement possession.
    Un jeune homme d’une beauté rare ... Je me surpris à admirer son faciès, aimante de l’art de la beauté que je suis. Un visage dont on n’oublie guère, et vu son air, il doit avoir sacrément du succès. Sa tenue me fait penser à celle de Kakuzô, un kimono traditionnel mais luxueux, et il a l’air d’entretenir sa beauté. Je finis par glisser d’un air penaud mon derrière du rocher et attéris sur mes pieds, invitant Shikamaru de faire de même. Une fois la chose faite, je m’inclina respectueusement devant l’homme, qui, soudainement, le prit ma main pour l’embrasser, ce qui me mit quelque peu mal à l’aise. Pourquoi il me regardait comme ça, lui ? Je ne dis rien, il ne faut pas méprendre un client, et le laissa faire alors. Kakuzô faisait bien la même chose après tout, quoique lui était bien plus tactile.

    ‘’ Mes chères salutations, je suis honoré de votre présence ... ‘’ Son regard se perdit derrière moi, regardant Shikamaru apparemment. Il finit par s’incliner élégamment devant nous pour finir. ‘’ Je vous remercie d’être venus. Je n’arrivais plus à dormir ... Venez. ‘’

    J’hocha ma tête et souris à Shikamaru, pour qu’on avance ensemble, mais le client me posa sans aucune gêne sa main sur mon épaule pour me faire avancer. Je grimaça un peu mais ne dis rien, le travail avant tout hein ... Mais je sentais le regard du jeune homme sur moi, qui refusait de poser ses yeux ailleurs vraisemblablement. Je n’étais pas très à l’aise. Même moi qui suis si tactile, les inconnus c’est tout autre chose ... J’aurais préféré marcher aux côtés de mon ami, moi. On finit par passer derrière la cascade et à mon grand étonnement, je vis que derrière se trouvait tout un village bien garni. J’observa les alentours, surprise. ça, c’est de la cachette ! Cependant, les villageois semblaient nous regarder de travers, ou était-ce une impression ? D’un côté, c’est une chose que je peux comprendre, lorsque la cachette est si bien située, et que des étrangers viennent ... Ils ne peuvent être que soucieux.
    Le client, dont son regard commençait sérieusement à me peser dessus, nous fit entrer dans une maison typiquement traditionnelle, un peu éloignée du centre, et immédiatemment bloqua tout accès à une vue extérieure. Il tira les rideaux de manière rapide. J’observa attentivement ses gestes, me demandant s’il n’était pas parano sur les bords. Quoique ... Si sa situation est telle qu’on a eu vent avec si peu de détails, il serait compréhensible. Finalement il nous invita à nous asseoir dans son salon. Je regarda la table désignée, une table des plus traditionnelles, entourée de coussins afin de s’y asseoir. Je m’exécuta silencieusement, m’asseyant à côté de Shikamaru en seiza, et attendis que notre client nous rejoigne.

    ‘’ Je me nomme Kakumei ... Je suis un des neveux du Seigneur Féodal, et ... J’ai besoin de vous. Je vous invite à vous présenter, suite à cela je vous donnerais d’avantage de détails. ‘’ Il laissa passer un soupir avant de continuer avec un sourire. ‘’ Malgré qu’il est une histoire d’assassinat ... Je vous promets que je ne souillerais pas vos mains de sang. ‘’

    J’arque un sourcil, face à ses derniers propos. C’est une histoire d’assassinat et ce ne sera pas à nous de s’y coller ? Je ne comprenais pas vraiment, m’enfin ... On ne va pas le laisser s’en tirer ainsi. Je porta un regard interrogatif à Shikamaru, puis me dis que oui, on va bien lui tirer les vers du nez de ce Kakumei. Je me redressa alors afin de m’incliner religieusement.

    ‘’ Juka Kiyomizu. ‘’

    Je me redressa, prenant un air qui ne me ressemblait pas, c’est à dire indifférent et regarda la table. Silencieusement, je laissa mon ami se présenter à son tour, et je le regarda une nouvelle fois, avant de baisser les yeux au niveau de mes mains, et les lever vers le neveu du Seigneur Féodal.

    ‘’ Bon ... Ne tournons pas autour du pot, voulez-vous ? Détaillez-nous la situation ... Et surtout, que voulez-vous qu’on fasse exactement ? ‘’

    Lui demander directement pourquoi ces hommes lui en veulent serait plus que déplacé, car même si on l’aide, s’immiscer aussi loin dans la vie privée d’un client n’est pas bien vu ... Je respecta alors cette distance, espérant toutefois pouvoir trouver par nous-mêmes toute l’histoire afin de ne pas faire fausse route par mégarde.


avatar
~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
Shikamaru Nara~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 140
▌Age : 21
▌Inscription : 09/03/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
12/2000  (12/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Lun 11 Juin 2012 - 16:09



Le vif du sujet ?







Restant impassible, dans l'ombre, Le jeune homme fixait sans ciller la personne qui s'approchait. Celui ci n'eut qu'un petit regard en coin envers Shikamaru, son regard semblait plutôt focalisé vers Juka. Les raisons de ce regards soutenus ne lui étaient pas inconnus et pouvaient paraître logique pour toutes personnes qui la connaissait. Cependant le Shinobi n'en fit rien et resta là, à observer la scène comme s'il regardait un film, donnant un importance à chaque détails. Cette mission manquait trop d'information à la base pour qu'il puisse se permettre de rater ne serait-ce qu'une once d'information sur la personne. Bien que ses gestes confus ne lui parlait pas réellement, l'on remarquait avec facilité que le pouvoir de son amie faisait effet à chaque instant et que lui même avait de la chance d'être en quelque sorte immunisé.

Intérieurement, Shikamaru riait du comportement de leur client, mais ne l'affichait nullement en surface. Quelques bribes de conversation furent échangé entre Juka et l'homme, avant que celui ci ne lui lance un regard plutôt noir et lui demande de se mettre en route. De lui même, le jeune homme n'avait aucun mal à comprendre qu'il devait s'exclure du groupe, oui un groupe car je précise qu'un groupe commence à partir de deux, et laisser son amie s'occuper ''de tout''. Un mot un peu fort pour représenter la situation, mais dans l'ensemble c'était un peu ça. Cependant celle ci avait l'air gêné du comportement de l'inconnu et se retournait de temps en temps en quête d'un regard ou de quelque chose pour l'aider. Si le Nara ne pouvait rien faire pour elle dans cette situation, c'était avec plaisir qu'il lui offrait un regard amical et compréhensif quand à sa gêne.

Passer sous une cascade pour arriver dans un village, c'était plutôt original et qui plus est le chemin n'était pas facile à trouver pour qui ne savait pas quoi chercher ici. Un petit chemin les menait sous cette chute d'eau et leur offrit une vue plutôt directe sur cet étrange village. L'architecture était la même que dans quasi tout les villages du continents, bien que les bâtisses soient plus serrés entre elle, donnant une impression de chaleur et de sureté. Cet image se dissipa bien vite lorsque le jeune homme vit les regards qui se posaient sur eux. On les voyait d'un mauvais oeil, du moins Juka et lui. Cet homme, qui devait faire parti de ce village, était surement respecté, quoi que, Shikamaru aurait bien donné pour avoir l'avis de quelques personnes sur le personnage qui les accompagnait, mais vu comment on les regardait, ce n'était pas très opportun.

Commençant pas être agacé d'avoir tant marché en si peu de temps, ce fut avec un soupir de soulagement qu'il pénétra chez l'inconnu, qui se précipitait d'une manière furtives vers les rideaux pour les tirer. Qu'est ce qui pouvait bien mériter une telle paranoïa, eux ? De ce qu'il avait vu des gens de ce village, ceux ci n'avait pas l'air curieux, on aurait même cru qu'ils éprouvaient un rejet des étrangers. Sans exprimer plus d'émotion sur son faciès, il s'assit suite à une invitation et se présenta, le dernier.

- Malgré qu’il est une histoire d’assassinat ... Je vous promets que je ne souillerais pas vos mains de sang.

Comment pouvait on dire cela dans un sourire ? Enfin, ce sourire restait tout de même bienvenu pour apaiser les humeurs, mais quand même, avec une telle révélation … Bref tout était encore trop flou et Juka eu la bonne idée d'intervenir quand aux vrai raisons de leur appel, sans y aller par quatre chemins d'ailleurs. Préférant la laisser agir, le jeune homme écoutait attentivement tout ce qui était dit et analysait la situation sans intervenir. Il était peut être doué pour établir des stratégies et était intelligent, mais ne l'était surement pas pour avoir un dialogue «important».



© Eryu/Leony

avatar
PNJ inventé
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 83
▌Inscription : 21/01/2012
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Lun 25 Juin 2012 - 14:50


Vais-je pouvoir être tranquille ?







Les deux héros de cette dite mission se présentèrent alors. Le nom du jeune homme rentra rapidement dans ma tête afin de sortir une partie de l'autre côté de mon oreille, tandis que le prénom de la belle me frappa. Quel magnifique prénom ... Leurs noms ... Que ce soit du jeune homme ou de la douce, en fait ... Ils viennent de clans reconnus ! Je ne le savais point ... En passant mes yeux sur les traits parfaits de Juka-san, ayant son nom en tête, cela me fit un certain déclic. Ah ! C'est donc la fille de cet homme ...! Je souris aisément, comprenant mieux pourquoi elle fut choisie, en dehors de son physique ... Les Kiyomizu sont de parfaits manipulateurs, et maîtrisent l'art de la séduction. Parfait ... Parfait ! Je suis on ne peut plus reconnaissant envers leur Hokage qui a su bien choisir ses ninjas, et m'avoir envoyé une femme rêvée à mes pieds. Héhéh ... Mon regard se porta vers le jeune Nara. Leur clan est connu pour une certaine capacité héréditaire ... Mais si une Kiyomizu fut choisie pour cette mission, je ne vois pas pourquoi je devrais douter des compétences de ce ninja. Je sentais que j'allais en finir avec cette histoire au plus vite, enfin ... Enfin, je pourrais être en paix !

‘’ Bon ... Ne tournons pas autour du pot, voulez-vous ? Détaillez-nous la situation ... Et surtout, que voulez-vous qu’on fasse exactement ? ‘’

Je souris à nouveau à mes deux sauveurs, et soupira.

'' Il y a tant de choses à dire ... Ces hommes viennent d'une organisation malsaine, et leur motivation est tout bonnement l'argent. Je suis un des neveux du Seigneur Féodal et ... Celui qui est le plus facile à remarquer, dirons-nous. C'est pour cette raison qu'ils m'ont choisi comme cible, plutôt qu'un de mes autres frères. Ils en veulent à mon oncle, pour diverses raisons économiques, et veulent mettre leurs menaces à éxécution, pour avoir l'argent qu'ils veulent. Donc, me tuer ... '' Je posa une main sur la table, avant de former un poing. J'avais peur, je ne pouvais le cacher, je ne voulais pas mourir, mais seul, que pouvais-je faire ? Ma vie est en danger. Ils ont déjà pris la vie d'un de mes cousins, ce n'est pas cela qui a fait ciller mon oncle. Je sais qu'ils s'en prendront à mes frères après moi, je le refuse ! Ma haine s'accentue à leur égard chaque jour, et c'est alors que je ne désire qu'une chose - Leur faire payer. Je veux qu'ils meurent sous ma lame ! Que le dernier homme qu'ils puissent voir, ce sera moi ! Mais je n'ai pas suffisamment d'expérience ... Alors je veux les battre sur leur propre terrain. Les humilier ! Je fis un sourire étrange à Juka-san, ensuite à Shikamaru-san. '' C'est dans ce domaine que j'aurais besoin de votre charme, Juka-sam ... Et c'est pour que mon plan se déroule à merveille que je compte sur vous, Shikamaru-san. J'ai besoin de votre aide pour que je puisse les tuer par mes propres mains ! Ils sont malins, ces hommes ... Il me faut votre aide pour leur enlever le moindre doute. Et j'ai mon plan ... '' Je claqua des doigts, ce qui fit venir un de mes serviteurs, qui se figea à la vue de Juka-san. Oui, il savait ce qui l'attendait, et à vrai dire j'avais à présent un certain regret de lui donner ce privilège. '' Je vous présente Ryosuke. Un grand spécialiste de vêtements dans ... Un certain domaine. Juka-san, vous allez devoir vous perfectionner dans une autre identité. Si vous voulez bien le suivre ... ''

Mon homme à tout faire invita Juka-san à s'éclipser dans une autre pièce, ce qui me fit sourire d'avantage, et je profitea lorsqu'elle eut un regard distrait d'observer son corps de haut en bas. Elle sera ... Une merveilleuse Geisha. J'en déglutis d'avance.
Attendant que tout ceci se termine, je demanda à un autre serviteur du thé à moi et à mon invité, afin qu'il soit dans un meilleur confort.




avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Mar 26 Juin 2012 - 10:32

Descendante de Narcisse




    What the Fuck ?!?
    Juka Kiyomizu, une Maiko !



    Et c’est ainsi que la conversation débuta. Shikamaru ne se permit pas de perler un mot, après tout il n’y a plus grand chose à dire d’autre, les paroles en trop sont inutiles dans notre métier. L’homme nommé Kakumei se mit à nous sourire, avant de commencer son récit, et d’après ses paroles, son sourire contredisait beaucoup la situation. Pourquoi semblait-il si calme ? Il serait alors un homme qui savait garder le sang froid ... Ou alors serait-il sûr de lui pour cette mission ? Bref, il expliqua alors que des hommes d’une certaine oganisation en ont après lui pour l’argent, voulant faire chanter son oncle. Un grand classique ... Ils auraient déjà mis leur menace à éxécution, mais cela ne fit pas réagir l’homme, et donc ils s’en prennent à notre client. Je vois ...
    Sa motivation à les tuer de ses propres mains et voulant apparemment mettre tout ceci en scène me semblait quelque peu extravagant ... Il tenait à ce que ce soit lui qui les tue. C’est une chose que je pouvais comprendre, j’avais la même envie envers Akari et son Bras Droit. Une volonté qui fut à moitié honorée, dommage que cette garce s’est donné la mort avant cependant. Si c’est pour si peu, j’aurais bien pu l’aider avec grand plaisir. Je refoula mes ressentiments négatifs, je me connais rancunière, mais il est nullement le moment de sortir les fantômes du passé, encore moins au travail. En gros, nous sommes présents en tant que simples acteurs afin de manipuler ses cauchemars pour l’aider à y mettre fin. C’est une chose courante dans notre métier après tout. Cela pourrait sembler quelque peu saugrenu sa demande, mais au final j’ai l’habitude. Les kunoïchis sont particulièrement demandées pour jouer des rôles, et je suis parfaite dans l’art de la séduction. Je comprends mieux sa demande. Je comprends mieux son besoin d’un ninja stratège, et Shikamaru est en effet parfait pour cela. Ce sera même une plaisanterie pour lui, fort probablement.
    Claquant des doigts, la porte coulissante de la pièce voisine glissa, faisant apparaître un homme plus âgé que Kakumei. Un spécialiste dans un certain domaine, hein ... Pourquoi tant d’hésitations à dire de quoi il s’agit ? J’en ai vu de tant de couleurs, ce n’est pas un domaine en particulier qui m’étonnerait. Je dévisagea notre client, avant de fixer le dit habilleur. Ensuite je porta mon regard à Shikamaru. Devais-je y aller ou non ? Je sentais que cela n’allait pas me plaire, allez savoir pourquoi ... Et le petit sourire en coin de Kakumei me rassure bien moins. Qu’en pensait-il, mon ami ? Devais-je suivre cet homme ? C’est mon métier ... je ne dois discuter les désirs de nos clients. J’haussa alors les épaules et me leva lentement. On ne saura pas sans avoir essayé. Je m’avança vers l’homme qui m’invita dans la pièce d’à côté, je lança un dernier regard à Shikamaru, afin qu’il soit en garde, quoi qu’il arrive. Je ne suis pas rassurée ... Je pensa aux armes que j’avais sur moi, le kunaï de mon ami caché ailleurs que mes autres kunaïs. Ils n’ont pas l’air expérimentés au combat si jamais c’est un piège, mais il ne faut jamais s’arrêter aux apparences, je suis la première à le savoir ...

    ‘’ Mademoiselle, je vous demanderais d’enlever votre pardessus, votre short, et vos chaussures. ‘’ Commença l’homme. J’ouïs la porte coulissante se renfermer derrière lui, à présent nous étions loin des regards et oreilles indiscrètes. Je mis ma main sur ma hanche afin d’observer cet homme, qui se mit à rougir bêtement, allez savoir pourquoi. ‘’ Je vous demanderais également de mettre vos armes de côté, car cela n’ira pas à ce style. Vous pouvez cependant garder une arme discrète sur vous, tant que c’est collé au corps, ce n’est pas dérangeant. ‘’

    Je le regarda de haut en bas. Si cela aurait été une autre femme que moi, il se serait reçu une magnifique gifle. Cependant il agit en professionnel, et moi je n’agis pas de manière aussi puérile que cette gente que je méprise tant. Sa demande d’enlever mes armes me sonnait bizarre en premier lieu, doutant de quelque chose, mais le fait qu’il accepta que je garde une arme contre mon corps me rassure. J’haussa les épaules alors et m’exécuta. Je suis loin d’être pudique devant un homme, ce ne serait pas mentir si je vous dis que je me considère dans leur camp. Sûrement parce que j’ai grandi entourée par la gente masculine qui me rendait aussi naturelle. J’ai joué avec eux, pris des bains avec eux depuis mon enfance. Je posa alors mon bâton contre un des murs, et remarqua un miroir. Un miroir voilé. Pourquoi un miroir voilé, j’en avais aucune idée, et à vrai dire cela ne m’a pas tilté sur le coup. D’un geste lent, observant le regard étrangement lubrique de ce serviteur, je fis glisser mon pardessus de mes épaules et me retrouva en bandages devant lui. Continuant comme si ne rien n’était, je continua tranquillement ce qu’il m’a demandé, retirant mes étuis à armes, mon bandeau frontal, et finis en sous vêtements, sans pantalon. Le regard de cet homme devenait de plus en plus pesant, ce qui m’agaça quelque peu mais je n’en fis rien, de plus je ne savais pas pourquoi il me fixait autant. Il reste cependant très professionnel, ce qui me rassurait quelque part. S’il veut me dire quelque chose, qu’il le fasse bon sang !
    J’avais fait ce qu’il m’a demandé. Je me retrouve en bandages et boxer devant lui. Et maintenant ? Je loucha sur le kunaï de Shikamaru posé par dessus ma petite pile, me demandant comment je vais le cacher. En attendant, l’habilleur comprit que j’étais prête pour la suite et, visiblement n’osant m’approcher, me fit signe de main de me mettre au milieu de la pièce. Je m’éxécuta, d’un pas lent certes mais tout de même, et il me demanda de lever ma tête afin de regarder le plafond, et écarter mes bras du corps. Je soupira d’avantage mais fis ce qu’il me demanda. C’était de plus en plus louche tout ça ... Pourquoi je la sentais si mal ? Instinctivement, les muscles de mes bras se bandèrent, j’étais en garde afin de l’assomer si jamais il tente me tuer. Et là je sentis comme un voile glisser sur mes mains, avant de finir sur mes épaules. Je voulus regarder mais il insista afin de garder mes yeux fixés au plafond. Je me laissa faire alors, j’appréciais énormément le contact de cette matière sur ma peau. Fraîche, glissante, douce. Voulant le renfermer devant moi, je sentis qu’il se mit à hésiter soudainement.

    ‘’ Ahem ... Excusez-moi mademoiselle mais, je ... Enfin ... ‘’ Il n’arrivait pas à finir sa phrase et se mit à balbutier comme un adolescent.

    ‘’ Oui ? ‘’ Le rappelais-je à l’ordre, n’aimant pas qu’on tourne autour du pot.

    ‘’ Vos bandages. ‘’ Finit-il par dire après encore quelques secondes d’hésitation. ‘’ Vous devez enlever vos bandages. Excusez-moi ... ‘’

    Je fis un petit rictus de mécontentement. Les bandages je m’en fiche, ce qui m’embête c’est de déserrer ma poitrine, car visiblement d’autres personnes vont le voir. Je n’aime pas ça ... Je détèste cet attribut, bien trop imposant d’ailleurs sur mon corps censé être masculin à mes yeux. C’était vraiment qu’on me voit d’avantage comme une femme qui me gênait. Mais bon, soyons professionnels, n’est-ce pas ... Il a bien fait un effort afin de balbutier cela, je ne vais pas le mettre dans une position plus délicate. D’un geste las, je porta mon pouce et mon index sur l’extrémité de ces bandages, et le glissa par-dessus, faisant déserrer ma poitrine. Je me le permettais car de toutes manières, la poitrine était cachée par la matière dont il m’a couvert, aucun problème ! Avec une certaine honte, mes attributs se mettaient alors en avant, et la jeune femme plate comme un homme que quasiment tout le monde pensaient que j’étais se retrouve avec un D imposant exhibé. La honte ... Je vais vraiment devoir me montrer comme ça, eh ... Je laissa tomber mes bandages au sol, et l’homme visiblement infiniment plus gêné que moi émit un drôle de bruit, on aurait dit un couinement, et souffla un merci à moitié paniqué. Pendant qu’il ajustait délicatement ma tenue, je repensa à Shikamaru. Que font-ils ? Est-il en sécurité, il n’a pas de problèmes, hein ? En vérité, c’est ce qui me préoccupait le plus. Mon ami est loin, bien loin d’être idiot, mais je m’inquiétais tout de même. Ne pas l’avoir dans mon champ de vision ne me rassurait pas. J’aurais préféré qu’il m’accompagne.
    Je sentis un deuxième vêtement se glisser jusqu’à mes épaules, bien plus lourd cette fois. Je me demandais en quoi il me transformait ... Pourquoi on ne me dit rien ? Devais-je lui demander ? Et là, ses mains passèrent dans mes cheveux, ce qui me fit tiquer et contracter d’avantage. Il s’excusa de nouveau avant de les attacher fermement en haut de mon crâne. Je la sentais mal, oh oui je la sentais mal ... Et c’est lorsqu’il s’est mis devant moi pour fermer pour de bon le vêtement et glisser quelque chose autour de ma taille que je me mis à m’agacer. Un tour, deux tours ... Jusqu’à ce qu’il serre ce truc contre mon corps, faisant un noeud. M’ayant coupé le souffle, je me retourna vivement et le regarda de travers.

    ‘’ Ne bougez pas, mademoiselle ... Vous allez me faire rater votre obi. ‘’

    Mon obi ? Je baissa mes yeux et vis ... Je portais un kimono ?!?!! Je piqua un fard violent avant de tendre ma main pour lui montrer la limitation. Stop ! Il ne m’approche plus jusqu’à ce que je sache en quoi il veut me transformer ! C’est quoi cette tenue ?! Il m’a bien regardé ? Ais-je l’allure de porter un truc aussi féminin ?!

    ‘’ Stop !! Expliquez-moi d’abord en quoi vous m’habillez. Qu’est-ce que vous mijotez ? Pourquoi vous ne m’avez pas dit avant qu’est-ce que je serais ? Une femme au foyer ? J’aurais aussi un faux mari, c’est ça ? Y’a des enfants dans votre complot ? ‘’

    ‘’ J-Je ... ‘’ L’homme ne savait plus où se mettre, et rougit au moins autant que moi. Il baissa les yeux, visiblement cherchant les paroles. Quoi, quoi ?! Pourquoi il ne dit rien ?! Je sortis un ‘’ Alors ?! ‘’ bien sec le rappellant à l’ordre, et il finit par lever son regard sur moi, embarrassé. ‘’ Vous ferez une magnifique geisha, je vous assure ... Laissez-moi juste vous préparer, et vous verrez ... ‘’

    Je me raidis et pâlis violemment à cette déclaration. Une ... Une ... Une quoiiiii ?! Moi ?! Une geisha ?! Mon visage se mit de nouveau à tiquer, passant de l’énervement au choc, et je retenais un rire le plus nerveux au monde. Moi ? Moi, une geisha ? Il se fout de moi ce type ! Jamais, jamais je ne serais une geisha !! Tout ce que vous voulez, mais pas le symbole de la féminité ! Je pris ces paroles comme un vulgaire crachat, et le pire c’est que ce bougre s’approcha de moi, pensant pouvoir continuer tranquillement son travail. Je le repoussa une fois, le faisant écarter avec un bout de mon tissu, faisant dégager le col et ouvrant mon torse, et le pire c’est qu’il revient à la charge !

    ‘’ NON !! ‘’ Je finis par le pousser violemment, ce qui a failli me déshabiller car il a emporté pendant la moitié de sa chute un bout du kimono. ‘’ ça va pas la tête ?! ‘’

    Fulminante, je sortis, le kimono à moitié défait, de la pièce, rejoignant Shikamaru et le client en question, qui prenaient le thé et discutaient. Il va m’entendre, celui-là ! On ne cache pas ce genre de choses ! Et là, je me souvins que ma poitrine n’était plus bandée, que j’étais habillée comme une femme. Je piqua un fard, mais ne me laissa pas m’abbattre pour autant.


    ‘’ Vous vous foutez de moi, hein ?! C’est une blague ?! ‘’ Commençais-je. Je leva un bras afin de montrer ce qui ne va pas. ‘’ Moi ?! Une geisha ?! Je suis la personne la moins conseillée pour ce genre de rôles de bonnes femmes ! Et d’abord pourquoi ... ‘’

    ‘’ Mademoiselle, attendez, je n’ai pas fini de vous habiller ! ‘’ Interrompit ce fichu habilleur, accourant derrière moi, essayant d’ajuster tant bien que mal mon habillement. ‘’ Ah, j’avais oublié de vous demander également ... Vous êtes vierge ? ‘’

    ‘’ Qu ... Que ... !!?!!? ‘’ Qu’est-ce qu’il venait de me demander, celui-là ?! Je regarda Shikamaru, choquée, et l’homme qui s’occupait de moi agita un tissu rouge devant moi.

    ‘’ C’est pour le col sous le kimono ... Les geishas ayant vendu leur virginité portent un col blanc, et si vous n’avez pas encore fait le Mizuage, donc pour vendre votre virginité aux enchères, vous devez porter un col ... ‘’

    ‘’ Hein ? Pardon ?! Mais je ne vais pas répondre à une question pareille, moi ! ‘’ Répondis-je d’une voix forte, mourrant de honte. Cette question m’avait totalement désorienté et choqué. Ils sont sérieux ces deux-là ?! ‘’ N-non mais ... Non ! Je ne vais pas être une geisha ! Pas ça ! Et d’abord, je n’ai pas la formation ! ‘’ Je rougis d’avantage, ne sachant plus du tout si ce que je dis est correct ou non. ‘’ ... Et JAMAIS je ne vendrais ma virginité aux enchères !!! ‘’

    ‘’ Oh ... ‘’ L’homme porta un regard sur le tissu rouge entre ses mains, visiblement surpris. ‘’ Je croyais que vous ne l’étiez plus ... Il va falloir changer de col, vous serez alors une Maiko. Quoique cela attire bien plus les hommes, ça. ‘’

    ‘’ Mais ... !!! ‘’ Je rougis encore et encore plus fort. Je vais ... je vais le ... !! Cela ne me ressemble pas de sortir de mes gonds comme ça ... Je me connais sage ! Et là, je crus que de la fumée allait sortir de mes oreilles. Mais quelle idiote, je n’ai pas fait ça quand même ?! Je venais d’avouer que j’étais ... ?! Mais quel ... !!! Je vais le massacrer, celui-là ! C’est de sa faute ! Il m’a perturbé avec sa question ! ça va pas la tête de demander une chose aussi intime envers une personne, sans aucune gêne ?!

    ‘’ Suivez-moi, mademoiselle. Et pour la formation, ne vous en faites pas ... Je suis un grand spécialiste dans ce domaine. Vous n’allez pas passer des années à apprendre cet art. ‘’

    Je méprise ... Je méprise la gente féminine, et maintenant on m’impose de m’habiller comme une geisha ? Oui, cette futilité m’humiliait ! Et les geishas sont mal vus dans mon clan ! C’est une Geisha qui a lancé cette malédiction sur Narcisse, après tout ... Je passa une main de manière nerveuse dans mes cheveux, honteuse comme jamais. Allez ... Un effort, un tout petit effort ! J’amusa la galerie avec ma réaction, mais au fond de moi je me sentais véritablement humiliée. Une geisha ... On aura tout vu. Finalement je me résigna à contrecoeur et soupira d’agacement. Cela fait partie de mon travail. Je m’avança vers la porte, mais avant d’entrer je lança un regard à Shikamaru.

    ‘’ Tu te moques, t’es mort ! ‘’ Je fis un rire nerveux après cette phrase, car évidemment je plaisantais, cependant j’avais déjà assez honte comme ça. Cela ne m’irait vraiment pas ! Quelle idée, j’vous jure ...

    L’habilleur, encore plus gêné suite à cette scène, sachant que cela me déplaît, passait son temps à s’excuser et encore s’excuser tout en continuant son travail. Je serra tout simplement mes dents et ne dis rien. Le devoir, penser au devoir avant tout ...

    ‘’ Mademoiselle, ahum ... Je suis sincèrement désolé encore, mais vous allez devoir porter une perruque, je vous préviens maintenant ... Les geishas ont les cheveux noirs et je n’ose pas vous proposer de vous les teindre ... Et de toutes manières vos longueurs sont trop irrégulières pour ce genre de coupe. ‘’

    J’haussa les épaules. Qu’il fasse ce qu’il veut. Autant se remémorer de tout ceci comme si c’était un mauvais rêve. Le reste passa sans encombres alors, et le serviteur a pu finir son travail en m’habillant, mettant cette hideuse perruque, et me maquillant. Le voile du miroir finit par tomber et ... Je ne me reconnaissais pas. Je voyais une Geisha ... Enfin une Maiko. Une Maiko dans le reflet. Ce n’était pas moi. Si cela aurait été vu par quelqu’un d’autre, il aurait trouvé cela splendide, probablement. Moi je trouvais cela horrible.

    ‘’ V-Vous êtes magnifique ... ‘’ Déglutit l’habilleur.

    Je finis par enfiler les getas, et sortis de la pièce une fois fini. C’était long ! Affreusement long. Je revis les deux jeunes hommes devant la table basse, mais je garda mon expression blasée. Je piqua tout de même un fard mais j’avais tant de fond de teint pour blanchir ma peau déjà pâle que cela ne se vit sûrement pas. Posant une main sur ma hanche, je me permis de parler, ne voulant pas exhiber d’avantage ma honte.

    ‘’ Allez. ‘’ Soupirais-je. ‘’ Commençons, qu’on en finisse. ‘’

avatar
~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
Shikamaru Nara~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 140
▌Age : 21
▌Inscription : 09/03/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
12/2000  (12/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Jeu 5 Juil 2012 - 14:04



Transformation !







C'était étrange, comme le regard de l'homme qui leur faisait face se portait presque uniquement sur sa camarade. Son pouvoir était donc si efficace que cela ? Après tant de temps il en avait presque oublié la puissance, surtout pour quelqu'un comme lui qui était en quelque sorte immunisé. Après, il y avait une autre solution, bien moins rose et qui concernait le client, mais je préfère ne pas trop m'aventurer dans ce genre de pensées. Finalement, l'homme reprit la parole, d'une voix plutôt rassurée. Et commença à exposer les faits. Chaque mots restait incrusté dans une partie du cerveau du jeune homme, ne ratant rien, même un mouvement de cil en provenance de cet homme. Il en avait des choses à dire … mais Shikamaru ne se permis pas de décrocher, ce serait vraiment mal pour eux. Il s'agissait donc d'une histoire de … vengeance en quelque sorte. Cela ne menait jamais dans le bon chemin, oh non et le shinobi le savait bien. En haussant le ton, le client frappa du poing sur la table, sa main, tremblante, montrait bien qu'il avait peur, malgré tout. C'était une personne bien étrange que ce client, cela n'en faisait aucun doute.

Ayant bientôt fini son discours, l'homme claqua des doigts et fit ''apparaître'' l'un de ses serviteurs. Un spécialiste des vêtements ? Si Shikamaru n'avait pas été en mission, il aurait bien éclaté de rire. C'était un boulot de femme ça, cet homme avait surement du être entourloupé par l'une d'elle, ce n'est pas pour rien, que le Shinobi se tue à dire à tout le monde que ces être féminins sont dangereux ! Son sourire effaça ses quelques pensées misogyne et il se recentra sur les deux hommes présents dans la salle, puis détourna son regard vers Juka ; à ce qu'il venait d'entendre, c'était elle qui était concernée par ce ''spécialiste''. Apparemment, elle n'avait pas l'air tranquille à l'idée de partir avec cet homme, mais le metier … Elle était surement l'une des rares femmes qu'il ne trouvait pas dangereuse, enfin, elle l'était dans un sens, mais pas de la même manière.

Shikamaru tenta de la rassurer avec un sourire en coin et un mouvement d'œil qui disait, «t'inquiète !». En vérité, lui non plus n'était pas rassuré par le fait qu'ils allaient devoir se séparé, c'était peut être une tentative pus ou moins efficace pour tenter de les éliminer, seuls ils serraient moins fort que tout les deux rassemblés. Logique. Du coup, lorsque sa coéquipière s'en alla, il redoubla de prudence, lisant chaque geste du dit Kakumei et explorant des yeux la pièce dans laquelle il se trouvait. A première vue, rien de suspect, et cet homme n'avait strictement pas la carrure d'un combattant. Mais les apparence peuvent être trompeuses.

Après le départ de Juka et du serviteur, un silence s'était plus ou moins installé, il ne savait pas réellement quoi dire, bien qu'il aurait bien aimé, au fond, en savoir un peu plus sur ces hommes qui lui en voulait. Le Shinobi lui aurait demander si ces hommes avaient déjà tenté leur coup, sauf que cela semblait logique, il lui aurait également bien demandé plus d'information sur ces gens, tien d'ailleurs c'est ce qu'il fit, en prononçant pour la première fois un mot dans cette salle.

- Vous en savez un peu plus sur ces malfaiteurs ? Leurs manière de combattre, par exemple, la manière dont ils s'y prennent ...

Cet air sérieux lui était bien rare, et devait surement faire bizarre à quiconque le connaissait, mais en occurrence, il n'était pas connu de cet homme et bien que son attention avait toujours été porté sur Juka, cela lui procurait surement un petit avantage.

Soudain, on entendit comme un cri venant de la pièce d'à côté. Par réflexe Shikamaru eut un mouvement d'avancement en saisissant un kunai, puis revint doucement à sa place initiale. Désormais, il était inquiet, mais ne pouvait pas faire grand chose, intervenir serait bien trop suspect, et il risquerait de les mettre tout les deux dans une situation bien galère. Du coup il essayait de porter son attention sur chaque bruit venant de la dite pièce, et ceux ci n'était guère rassurant. Le jeune homme faillit avoir une attaque lorsque Juka rerentra tout d'un coup dans l'endroit où il se trouvait. Enfin, cela était bon signe, elle allait ''bien''. Du moins physiquement. Apparemment elle semblait plutôt outré, et était vêtue d'une tenue .. étrange. Il ne savait pas bien si c'était à cause du fait qu'il la connaisse depuis longtemps, ou par ce qu'il n'aime pas ce genre de chose, mais Shikamaru trouvait, contrairement au deux autre homme que cela ne lui allait pas. Enfin, dans un sens, il n'en avait pas grand chose à faire et tenta d'un regard interrogateur de comprendre ce qu'il se passait.

Et puis suivit l'habilleur qui semblait vouloir finir son ''travail''. De l'extérieur cette scène était plutôt comique, et à son avantage, Shikamaru était à l'extérieur. Juka n'arrêtait pas d'hurler et il aurait bien pris son parti, sauf que pour ce genre de chose, il ne savait pas, comme pour la plupart du temps, quoi dire. Cet homme ci, lui posait des genre de questions qui ne se pose pas, et le shinobi compris le regard choqué de son amie. D'autant plus que dans cet état, elle lui avait révélé la vérité .. Finalement se n'était pas si drôle que ça, et d'un long soupir il se frotta le front, espérant que tout ceci finisse, et vite.

Finalement, la kunoichi céda et accepta que l'on s'occupe de son apparence. En passant, elle ne manqua pas de le fusiller du regard, le menaçant de mort si jamais il se moquait. Jouant le jeu, Shikamaru eut un rire bien faux, du genre ''ah ah ah'' en souriant. Il essayait, malgré tout de la rassurer, c'était bien le moins qu'il pouvait faire après cette scène.

Quelque minute plus tard, une femme sorti de la pièce ou Juka était entré. Et ce fut un choc pour le jeune homme de se dire que cette .. était bel et bien son amie. C'était impossible, elle ne lui ressemblait pas. Du moins si c'était le but, c'était réussit par ce que là, même en plein milieu du village caché de la feuille, personne ne l'aurait reconnu sans savoir que c'était elle.


© Eryu/Leony

avatar
PNJ inventé
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 83
▌Inscription : 21/01/2012
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Jeu 12 Juil 2012 - 15:47


Vais-je pouvoir être tranquille ?







Tandis que mon serviteur, bien que très maladroit, prit Juka-san afin de la transformer en une véritable princesse à mes yeux, je pris mon thé entre mes mains, invitant le jeune ninja resté avec moi d'en faire de même. Suite à ceci, je me mis à l'aise, écoutant attentivement le silence. Je me sentais tout de même soulagé, voyant quelles personnes l'Hokage m'a envoyé, alors je pus un peu me détendre tout de même, je pus même esquisser un sourire apaisant, fermant mes yeux afin de boire. C'est là que le jeune Nara prit alors ma parole afin de me demander si j'en savais quelque chose de plus concernant ces malfaiteurs. Je rouvra mes yeux, afin de le fixer, avant de porter mon attention, de mon regard du moins, sur la tasse. Je finis par la poser afin de lui répondre, de manière relaivement expressive gestuellement parlant, tandis que ma voix sonnait quasiment neutre, avec une pointe de haine tout de même.

‘’ De ce que j'ai pu voir lorsqu'ils ont pris la vie de mon cousin ... C'est qu'ils combattent au sabre. Ensuite ... Je sais qu'il fut achevé par l'empoisonnement. Ce sont deux hommes ayant une place importante au sein d'une organisation d'escroquerie bien populaire. D'habitude, ce genre d'êtres s'attaquent aux plus démunis, aux plus désespérés. Ils promettent la Lune en leur donnant prêt que les victimes ne pourront jamais rembourser. Ensuite, ils leur prennent tout, tels des vampires. ‘’ Je soupira un grand coup, regardant la fenêtre tirée par les rideaux. '' Ce genre de choses sont malheureusement bien connues dans ce village ... Beaucoup ont perdu la vie à cause de ceci. On ne dirait pas, mais elle est très répandue dans ce pays. Le fil que ces hommes-là tirent concerne '' les gros poissons '', plus complexe à saisir, mais toujours possible. Regardez mon oncle ... ''

Mon explication fut interrompue par un grand fracas et des cris féminins. J'haussa un sourcil et tourna ma tête, mais ne me permis pas d'intervenir. En fait, il n'y en avait même pas besoin. La belle kunoïchi sortit en trombe de la salle voisine, et malgré que la tenue était à moitié défaite, les cheveux étaient en bataille suite à une dispute vraisemblablement, je ne pus m'empêcher de la fixer avec désir foudroyant, retenant de laisser tomber ma mâchoire. Ce kimono ... Il lui allait tant à ravir. Je n'osais imaginer comment elle sera une fois prête. Le tissu tombait donnant une vue généreuse de ses formes que je ne pouvais m'empêcher de reluquer avec discrétion, c'est alors qu'elle s'exclama, vraisemblablement elle venait d'apprendre qu'elle devrait être dans la peau d'une Geisha. Et mon crétin de serviteur la rejoint, essayant de continuer tant bien que mal, mais lorsqu'il lui a demandé si elle était vierge ou non, j'ai cru que j'allais recracher tout mon thé. Normalement je l'aurais frappé pour un tel affront, cependant Juka-san, sous le choc, a révélé sans le vouloir qu'elle l'était. Huhuhu, intéressant ... Finalement mon serviteur n'est pas autant un bon à rien. Suite à tant d'agitations, elle finit par céder et rentra afin de finir la préparation. Moi, me remettant en place, ne pus m'empêcher de laisser sortir un doux rire, rougissant cependant.

'' Elle n'a pas fini d'en voir de toutes les couleurs ... '' Murmurais-je à Shikamaru-san tout en riant. '' Elle va devoir subir l'apprentissage d'une Geisha, et réduire le temps qui est de quelques années en quelques heures. ''

Le silence revint, et après un temps bien plus long, peut-être est-ce l'impatience qui me faisait à présent d'avantage titiller, la transformation semblait avoir pris fin. La jeune femme sortir et ... Oh, mon Dieu ! C'était la plus belle Maiko que j'ai pu voir de toute ma vie. Mon sang ne fit qu'un tour, mon coeur bondit d'euphorie, de désir ... Et quelque part, j'eus un soulagement bien vaste. Mon plan allait se dérouler à merveille. Je me leva alors, tapant dans mes paumes, enthousiaste, admirant cette définition même de la perfection.

'' Magnifique ! Vous êtes splendide, Juka-san ! '' Je m'approcha d'elle afin de lui prendre la main et lui déposer élégamment un baiser sur sa peau avant de me tourner vers Ryosuke, tout en posant ma main sur l'épaule de la shinobi afin de la mouver pour voir le résultat. '' Tu as fait un excellent travail ! A présent, elle va devoir faire cet apprentissage ... Fais en sorte qu'elle soit prête pour ce soir ! Juka-san, vous allez en avoir du travail ! Sur ce ... '' Je quitta avec difficulté la kunoïchi afin de m'avancer vers son collègue, lui offrant un sourire amical. '' Je vais devoir vous emprunter Shikamaru-san, afin de lui parler d'avantage de mon plan, vous m'excuserez. ''

Adressant un clin d'oeil plein de sous entendus à Juka-san, je me tourna vers le jeune Nara afin de lui donner une tape virile sur l'épaule et l'invita à me suivre dehors. Je pris un pardessus afin de me faire plus discrèt, et sortis avec Shikamaru-san. En premier temps, la marche fut silencieuse, jusqu'à ce qu'on arrive à un endroit bien précis. Une réception, encore vide à cette heure, cependant les tables étaient déjà mises en place. C'est là que tout va commencer.

'' Vous voyez cet endroit, Shikamaru-san ? C'est là où, une fois tous les trois mois, les jeunes Maïkos viennent, souvent accompagnées de leur sempaï, afin de se faire connaître envers les clients, afin d'en attirer d'avantage dans leur maison de thé. De grands hommes d'affaires, des familles de nobles, et j'en passe, viennent ici, car avoir comme companie une femme d'un tel rang vaut une véritable fortune, seuls les plus aisés peuvent se le permettre. '' Je longea les baies vitrées, le tenant par l'épaule afin qu'il me suive, pour qu'il puisse bien voir l'intérieur. '' C'est ici que Juka-san va devoir se mettre à cent pour cent dans la peau d'une Geisha, et surtout, appâter ces deux hommes. Car oui, ils sont ... Adeptes de Geishas. Et sont en particulier friands des enchères du Mizuage, alors de ce fait, en tant que Maïko, elle attirera d'avantage l'attention. Son but à elle sera de faire en sorte qu'ils deviennent ses clients. '' Je me tourna vers Shikamaru-san. '' Votre but à vous ... Sera de m'aider afin que tout se passe dans l'ordre. Hors de question qu'ils s'en aillent sans avoir officialisé leur clientèle envers Juka-san ! Vous allez devoir jouer, rassurez-vous quelque chose de bien simple, le rôle d'un client connaisseur. Et faire en sorte de vanter les services de cette Maïko si elle ne sera pas assez convainquante. Ce sera ... Un jeu de manipulation, oui. Venez. ''

Je quitta cet endroit afin de m'éloigner avec le jeune ninja vers un endroit bien plus reculé. Devant une maison des plus traditionnelles, à la japonaise, ornée d'énormes pagodes.

'' Ceci est une de mes demeures, que j'ai aménagé spécialement pour cet événement. Ce sera '' la maison de thé '' où Juka serait censée habiter, en tant que Maïko. C'est ici que ces femmes reçoivent leur clients afin de les détendre, que ce soit avec du shamisen, de la conversation, de la danse, ou une cérémonie du thé. Pendant le temps qu'ils seront dans cette demeure, elle va devoir les mettre à l'aise, en confiance, afin qu'ils ne se doutent de rien. Et cette fois-ci, votre rôle à vous sera de l'espionnage, afin de s'assurer que tout se passe à merveille. Suite à cela, une fois que Juka-san les mettra en confiance, c'est là que nous intervenons ... Je vous donnerais d'avantage d'informations plus tard. '' Je m'écarta de Shikamaru-san afin de m'incliner bien bas, très gratifiant. '' Je vous en suis profondément reconnaissant. Grâce à vous, je vais enfin retrouver des jours prospère, ma vie ne sera plus menacée. '' Je regarda le ciel, quelque peu songeur. '' Hmmm ... Il nous reste encore un long moment avant que Juka-san ne soit prête, à mon avis. Pour le moment, je peux vous laisser tranquille. Je vous demanderais juste de surveiller attentivement ces bâtiment, mais surtout ma demeure. Et s'il vous plaît ... Pourriez-vous être mon escorte, lorsque je sortirais ? ''




avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Mar 24 Juil 2012 - 23:13

Descendante de Narcisse




    Mission rang A.
    Apprentissage.

    '' Magnifique ! Vous êtes splendide, Juka-san ! ''

    Je leva les yeux au ciel, soupirante. J’avais honte, honte et encore honte de ce déguisement ! Le client avait l’air d’adorer, moi, je détestais ! Il se leva et prit ma main afin de l’embrasser et me fit un peu tourner afin de voir le résultat de tous les côtés. Il s’adressa à son serviteur afin de le complimenter avant d’annoncer que j’ai un apprentissage à faire. Uuuuh ... Un apprentissage de Geisha se fait sur plusieurs années, il croit vraiment que j’apprendrais tout en une journée ?! J’ai beau avoir la capacité de stocker rapidement des informations, tout de même ! Il ne faut pas m’en demander trop, j’ai mes limites, eh ! Je lança un regard boudeur des plus gamins à ce client aux idées bizarres avant qu’il n’annonce qu’il va emmener Shikamaru quelque part avec lui. Ah non eh ! Je ne veux pas qu’il me laisse sans lui ! Ne voulant pas exprimer ce genre de sentiments, je serra tout de même les dents, et les observa quitter la maison, me demandant ce que je vais encore subir comme humiliation. La porte coulissante claqua, et je sentis la main du serviteur se poser sur moi, et je me retourna, lui lançant un regard mauvais. Ce dernier recula, mais prit sur lui tout de même avant d’enchaîner.

    ‘’ Ahem ... Nous allons commencer vos leçons, Juka-san. Il ne faut pas traîner, nous manquons déjà du temps. ‘’

    Le bougre ne m’a pas laissé répondre qu’il m’a pris le poignet afin de me tirer dans une autre pièce encore inconnue pour moi jusqu’à présent, et laissa glisser la porte coulissante menant à ... Une autre rue, un marché bien garni plutôt. Je sentis mes joues s’enflammer et recula, ne voulant pas qu’on me voit ainsi. Ryosuke soupira et s’avança vers moi, avant de rougir à son tour bêtement.

    ‘’ J-Juka-san ... Même si vous n’appréciez guère votre tenue, je vous assure qu’ainsi, personne ne vous reconnaîtra, n’ayez pas peur ... ‘’

    Il me prit la main et s’approchait trop près de moi. Je laissa sortir un ‘’ tsssk ! ‘’ avant de lui lancer un geste brusque, le forçant à me lâcher. Soit. Je sortis alors en première, mais le jeune homme me retint cette fois. Suite à cela, il se mit à m’expliquer le but de cet exercice. Une évaluation plutôt. Je devais me comporter comme une véritable maïko, et non marcher de manière aisée comme j’ai l’habitude de faire. Posant sa main sur mon dos, il redressa mon menton afin de me mettre en position, et sortit en premier, m’invitant.

    ‘’ Une Geisha doit être capable de faire chavirer un homme d’un seul regard, par sa simple prestance ... Allons voir comment vous vous en sortez avant de poursuivre notre apprentissage. ‘’

    je le fixa un instant, arquant un sourcil, chose qu’il me fit d’ailleurs remarquer, me disant que mon maquillage représente comme un masque, et je ne devais être aussi expressive. Cependant, il semblait ignorer qui j’étais, ou alors ne connaissait pas mon clan ... Car ce qu’il demande est chose facile se faisant en un claquement de doigt. Mais soit, qu’il admire la splendeur d’une Kiyomizu ! D’un geste élégant et distingué, mêlant innocence et sensualité folle, je me mis à marcher comme si ne rien était, essayant d’imiter de manière un peu trop ridicule. Je pris comme cible un groupe d’hommes, afin de faire fermer le clapet à ce serviteur de mes deux, et intensifia mes phéromones. Déjà que j’attirais le regard de tant de personnes, je sentais les yeux insistants sur mon corps, et d’autres qui arrêtaient leurs activités afin de me contempler. Le groupe d’hommes en question marchèrent et mirent fin à leur discussion lorsque je passa à côté. Un silence grandiose qui marquait ma victoire bien trop simple. Je leur décrocha un simple regard discrèt, imitant une fausse timidité, avant de continuer mon chemin, jusqu’à ce que j’entendis un fracas assourdissant derrière moi. Je me retourna, feignant la surprise, et vis qu’ils sont rentrés directement dans un stand, distraits. Et j’emporta sans même m’en rendre compte un cycliste dans leur chute. Un brouhaha pas possible se leva, des hurlements des marchands, je mis mon éventail devant mes lèvres afin de cacher mon sourire et d’un coup d’oeil vis l’homme qui s’occuper de moi la mâchoire complètement décrochée, les yeux écarquillés, n’y croyant pas à ce qu’il venait de voir. Je fis alors le tour de la maison afin de ne pas éveiller des doutes et rentra par la première entrée, me retrouvant nez-à-nez avec Ryosuke, encore choqué.

    ‘’ Euh ... Euuuuuh ... D’accord. Très bien. ‘’ Il toussa et rougit abondamment, regardant ailleurs, avant de finir par se retourner. ‘’ Je vois que de ce côté, vous n’avez rien à apprendre, hahah ... ‘’ Il se retourna brusquement devant moi. ‘’ Mais ... Comment avez-vous fait ?! C’est comme si un périmètre autour de vous était un piège où ces hommes tombaient comme des ... ‘’

    je recula légèrement, afin de prendre soin de cacher mes phéromones, et l’éventail cachant toujours mes lèvres, j’émis un petit rire timide. Finalement ... Je commençais petit à petit à m’habituer à cet accoutrement et plus le temps passait, plus je découvrais un petit plaisir de jouer ce jeu ridicule. Allez ... Cela ne pourra pas me faire du mal et j’élargirais mes connaissances ainsi.
    On débuta alors l’apprentissage en vitesse éclair. Et ... C’était plus que saugrenu ! Il m’apprit à me tenir droite tout en possédant un sac de sable bien lourd noué sous le noeud du obi, de plus avec ces chaussures ... Ce fut une véritable torture. Mais non, je ne pouvais grimacer ! Au moins rictus, j’avais le droit à la remarque, c’était une chose qu’il ne fallait en aucun cas faire. Eh ... Moi qui suis si expressive, ça va être dur ! Mais il fallait serrer les dents, il fallait perservérer ... Alors avec difficulté mais comme je le pouvais, je me mis à faire des efforts avec ma tenue, ma marche. Une torture ! Plus le temps passait, plus je sentais mon dos de moins en moins confortable. Suite à cela, ce bougre voulait m’apprendre à jouer du shamisen ... Hahah, hahahah ! ... Nan, en vérité ce ne fut pas si difficile que cela, j’ai toujours été à l’aise avec la musique. C’est alors qu’en même temps que j’apprenais les notes, ce dernier me démontrait la cérémonie du thé, avant de passer à l’ikebana ... Et ce fut ainsi toute la journée. Et ce n’était pas tout ! J’eus également le droit à une longue pratique concernant les conversations. Eh oui, les Geishas savent entretenir la parlotte ! Il m’apprit alors tout ceci, et pourtant, de toutes mes forces, j’essayais de tout mémoriser ... Mais ... Il croyait vraiment que tout allait rentrer aussi facilement ?!

    Des heures, de longues heures passèrent ainsi. Mais en fait, finalement ... Cela s’avérait très, très intéressant. Alors, mon attention se fit plus aiguisée, et c’est ainsi que sous mes pas de plus en plus aisés, j’ouïs la porte coulissante s’ouvrir, voyant Shikamaru rentrer avec Kakumei-san. A ce moment-là, j’étais en train de m’entraîner à la danse, jouant avec les éventails, sous le shamisen que jouait Ryosuke. J’avais appris d’imiter des gestes bien plus féminins, c’était bizarre ... Même moi qui les effectuait, c’était bizarre. Mais amusant au final ! Les voyant rentrer, je cacha, feignant la timidité, mes lèvres derrière un éventail et m’avança vers eux d’un pas encore jamais découvert de mon corps – De petits pas des plus fins, courts et possédant une autre élégance que celle que j’arborais différemment, un véritable jeu d’actrice ! Je m’avança alors ainsi devant les deux jeunes hommes, m’arrêta, et m’inclina à la Maiko, lentement, dégageant chaque geste. J’esquissa un sourire des plus neutres possibles afin de respecter ce que je dois interprêter avant de passer entre les deux jeunes hommes, intensifiant mes phéromones. Je sentis alors, le dos tourné, des regards insistants, qui exactement je ne savais pas, mais je sentais. Je me retourna donc, et vis dehors qu’il se faisait tard.

    ‘’ Est-ce que tout est bon ? A quelle heure doit-on se rendre à cet endroit ? ‘’ Fis-je d’une voix frêle qui ne me ressemblait pas du tout.

avatar
~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
Shikamaru Nara~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 140
▌Age : 21
▌Inscription : 09/03/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
12/2000  (12/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Jeu 26 Juil 2012 - 23:57



Des informations, toujours plus !







 '' Je vais devoir vous emprunter Shikamaru-san, afin de lui parler d'avantage de mon plan, vous m'excuserez.

Cette phrase ne lui plaisait pas trop … mais ne lui déplaisait pas non plus, dans un sens. D'un côté certes la petite équipe que formaient Juka et lui même allait être coupée en deux, mais dans un sens, ils avaient aussi besoin de toute les informations possible et si cet homme voulait l'entraîner avec lui dehors, ce n'était certainement pas pour le plaisir d'aller prendre un café à la terrasse du coin. Et puis même s'il était le plus grand flemmard du monde, avoir du resté dans cette position pendant … un certain moment ne lui avait fait guerre du bien au jambe et se les dégourdir ne lui ferait aucun mal. Il suivit donc le jeune homme vers l'extérieur.

Lorsqu'il avait pensé qu'il ne le mènerait jamais à la terrasse du coin par bon plaisir, il eu un certain doute lorsqu'il aperçut l'endroit ou on l'emmenait. Shikamaru se ressaisit tout de même, a vrai dire c'était plus que logique, en extérieur, où allait les gens pour discuter si ce n'est dans ce style d'endroit ? Qui plus est, certaine table semblaient porter des noms, des réservations sûrement, alors ce ne devait pas être un simple bar. Qui plus est, l'agencement des tables et autre meubles en disait long sur le genre d’événement qui se produirait ici. Cependant, l'homme qu'il suivait s'arrêta uniquement devant les vitrine du bâtiment, oui en même temps, quel idiot. Il avait bel et bien cru qu'il se trouvait à un simple bistrot ? Les dires du jeune Kakumei ne pouvait que lui certifier qu'il s'était bel et bien égaré. Il ne put réprimer un léger «tssch», un mec intelligent comme ça, comment pouvait on se laisser leurrer comme ça ? Enfin, il chassa ces pensées sombres de son esprit et se concentra sur le jeune homme lui faisant face.

-Vous voyez cet endroit, Shikamaru-san ? C'est là où, une fois tous les trois mois, les jeunes Maïkos viennent, souvent accompagnées de leur sempaï, afin de se faire connaître envers les clients, afin d'en attirer d'avantage dans leur maison de thé. De grands hommes d'affaires, des familles de nobles, et j'en passe, viennent ici, car avoir comme companie une femme d'un tel rang vaut une véritable fortune, seuls les plus aisés peuvent se le permettre

Ils reprirent doucement leur marche, longeant les vitrines donnant sur l'intérieur. Ne délaissant aucun des détails en écoutant son interlocuteur. Alors c'était ici qu'allait devoir opérer son amie ? Drôle d'endroit, raison de plus de ne rien laisser lui échapper.

-C'est ici que Juka-san va devoir se mettre à cent pour cent dans la peau d'une Geisha, et surtout, appâter ces deux hommes. Car oui, ils sont ... Adeptes de Geishas. Et sont en particulier friands des enchères du Mizuage, alors de ce fait, en tant que Maïko, elle attirera d'avantage l'attention. Son but à elle sera de faire en sorte qu'ils deviennent ses clients. Votre but à vous ... Sera de m'aider afin que tout se passe dans l'ordre. Hors de question qu'ils s'en aillent sans avoir officialisé leur clientèle envers Juka-san ! Vous allez devoir jouer, rassurez-vous quelque chose de bien simple, le rôle d'un client connaisseur. Et faire en sorte de vanter les services de cette Maïko si elle ne sera pas assez convainquante. Ce sera ... Un jeu de manipulation, oui. Venez.

S'il pouvait manipuler les ombres, faire de même avec les gens restait un jeu d'enfant. Les gens étant pour la plupart tellement naïf. Un peu de tact, préparer ses coups à l'avance, ne jamais se faire prendre au dépourvu et le tour était joué. Tellement plus simple que de devoir faire émerger une quantité telle ou telle de son corps pour diriger son ombre vers un tel point !

Tout de même, son coté flemme absolue ne resta pas à l'écart lorsqu'il entendit dire qu'ils devaient … repartir. Il soupira de ce soupir qui lui était propre, mais garde une posture sérieuse tout de même. Enfin bon, il travaillait ! Shikamaru se laissa guider à travers les ruelles jusqu'à une maison des plus simplistes comme on en voyait des centaines par village. Kakumei continuait de parler, lui expliquant que ceci était l'une de ses maisons et qu'elle jouerais un rôle dans leur mission. Un second rôle, espion. Soit, cette fois si les ombres seront son plus grand atout, et surtout si jamais, oh grand jamais les hommes venait à devoir écrire quelques chose dans un petit carnet par exemple.
En quoi la stratégie intervenait la dedans ? Apparemment, cela ne lui plaisait pas trop que le duo soit séparé comme présentement, ce genre de pensées, hop a la trappe et on se concentre ! « évidement que cela viendra, mais plus tard nigaud » se disait il intérieurement. Bien, se reconcentrant sur le jeune homme, il pouvait reprendre son discours.

- Je vous en suis profondément reconnaissant. Grâce à vous, je vais enfin retrouver des jours prospère, ma vie ne sera plus menacée. Hmmm ... Il nous reste encore un long moment avant que Juka-san ne soit prête, à mon avis. Pour le moment, je peux vous laisser tranquille. Je vous demanderais juste de surveiller attentivement ces bâtiment, mais surtout ma demeure. Et s'il vous plaît ... Pourriez-vous être mon escorte, lorsque je sortirais ?

Un long moment, et bien, il allait se retrouver seul un long moment, puisque le jeune homme semblait vouloir s’éclipser. Mais pas de repos, le travail avant tout et le client lui demandait de surveiller la zone. Et bien, lui serait là, attendant patiemment que ce même client ne veuille sortir pour l'escorter comme indiqué !



© Eryu/Leony

avatar
PNJ inventé
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 83
▌Inscription : 21/01/2012
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Sam 28 Juil 2012 - 0:56


Vais-je pouvoir être tranquille ?







Ah ! Quelle joie, quel bonheur ! Depuis combien de temps ne me suis-je pas senti aussi libre ? Quelques semaines, c'est cela. Je sortis avec aisance tout en m'étirant, esquissant un sourire. Je savais que Shikamaru-san était non loin et me surveillait, alors je pouvais me permettre d'avoir une vie normale pendant quelques heures. Ah, merci, merci chers konohajins ! Merci au jeune Nara de me permettre de souffler enfin !
Une bonne humeur m'envahissait enfin. Enfin ! Même s'il sera éphémère, il faut que je m'en délecte tant qu'il est encore temps ! Je regarda la ruelle, et me rappella d'un élément - En effet, il va falloir que ... Je fasse quelques courses. Je partis d'un pas élancé alors afin de pouvoir faire ce que j'ai à faire. Et évidemment, j'entra dans un magasin de vêtements traditionnels. Shikamaru-san va devoir lui aussi porter une certaine tenue afin de ne pas éveiller de soupçons. J'acheta alors un kimono des plus masculins (et des plus chers mais qu'importe) et sortis. Mon regard, en tant que grand coureur, ne put s'empêcher de glisser vers un groupe de jeunes femmes qui se mirent à glousser stupidement devant mon regard. Elles sont jolies, et j'en ai du succès ... Mais là ... Je n'avais qu'une seule chose en tête à ce propos. Oh que oui je la voulais, cette Juka-san ! Et je ferais tout pour l'attirer dans mes filets ... C'est ce genre de femmes que j'aimerais entretenir et la posséder rien qu'à moi jusqu'à la fin de mes jours. J'eus un petit sourire pervers à cette idée et me remis en route, voulant profiter de cette paix afin de boire du thé.

Plusieurs heures passèrent, et je finis par revenir dans la demeure où la jeune Kiyomizu doit être avec mon simplet de serviteur. Shikamaru-san me rejoignit alors, nous entrâmes, et là ... Oui, mon sang ne fit qu'un tour et je me figea sur le palier. Je voyais la grâce, je voyais la culture, je revoyais toute l'histoire existante de ce milieu mais je ne pouvais le nier - C'était la plus belle maïko que je èus voir. Je piqua un fard et resta stupéfait face à ce spectacle, la voyant apprendre à danser.
Elle nous remarqua et d'une cambrure venant d'un autre monde, arriva d'un autre pas vers nous, passant entre moi et Shikamaru-san. Un frisson énorme d'excitation me posséda que je laissa bêtement tomber mon kimono emballé dans un paquet et d'un geste maladroit et encore retourné je le rattrappa de justesse avant de me serrer contre moi.

‘’ Est-ce que tout est bon ? A quelle heure doit-on se rendre à cet endroit ? ‘’

Ooooh, quelle est cette voix nouvelle ? Féminine, sucrée, frêle ... Je me mordis nerveusement la lèvre et soupira longuement, très longuement ... Moi qui suis un gentleman distingué qui n'agit pas de manière aussi primitive, je me surprenais à avoir des comportements que je n'aurais jamais imaginé venant de moi. Hahahah ... Cette femme va finir par me rendre fou.
Je finis par me retourner vers elle et mes yeux se plissèrent face au désir ardent que je ressentais. Je me demande ce qui me retient de la ... Ahum, restons poli. Je garda ma position de gentleman et lui souris avant de lui saisir la main et embrasser cette peau si parfaitement parfumée, douce comme du satin.

'' Nous avons plus d'une heure devant nous ... '' Murmurais-je d'une voix qu'ils n'ont jamais entendu de moi jusqu'à présent. '' Maintenant, vous voilà une magnifique Maïko, Juka-san. Et même si je suis au regret de le faire, vous allez devoir porter un nom de rechange pour ce statut. Je suis bien prudent. Alors dorénavant vous vous appellez ... Akemi. Akemi comme '' Beauté éclatante, intelligente '' ... Qui veut également dire '' Belle aube ''. ''

Je lui embrassa de nouveau la main en lui lançant un regard de braise avant de m'efforcer à endurcir mes traits. Je me racla la gorge et me tourna vers son collègue.

'' Suivez-moi, Shikamaru-san. Nous allons vous faire essayer votre tenue. ''

Je lui fis une tape amicale afin de l'inciter à me suivre et nous entrâmes dans la pièce où Juka-san fut transformée en la plus belle des fleurs. Je déchira alors le paquet avant de lui montrer la tenue, grand sourire. C'est un kimono pour hommes et bien viril, d'un vert émeraude et d'un col de couleur or, comme Juka-san. Un kimono d'une matière des plus luxueuses, et je le lui offrais avec tout mon coeur.

'' Vous pourrez le garder suite à cette mission, en guise de remerciement. Cela me fait plaisir ! ''

Je lui expliqua rapidement comment porter correctement un kimono et avec élégance afin qu'il puisse avoir cet air d'un homme distingué. Je me retourna alors et me mis à regarder les autres tissus d'un air distrait afin de respecter le périmètre privé du ninja et le laissa se changer. Une fois la chose faite, je rajusta le peu de fautes qu'il pouvait avoir dans l'habillage, arrangea ses cheveux et lui souris amicalement. Parfait ! On pouvait y aller !
C'était bientôt l'heure alors je désigna aux deux ninjas la porte de sortie, mais les freina avant qu'ils ne mettent un pas dehors. Une calèche tirée par un homme fut présente, il était pile à la bonne heure. Nous allions faire le plus fidèlement possible, c'est alors que j'invita Juka-san d'y monter. Shikamaru-san restait avec moi, et nous allions prendre un tout autre chemin afin de ne pas réveiller un quelconque soupçon.




avatar
 ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
Juka Kiyomizu ღ San'Bou ஃ Descendante de Narcisse ღ
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1044
▌Age : 25
▌Inscription : 03/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 23
| Points Naruto Ninja RPG | :
733/1000  (733/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Ven 10 Aoû 2012 - 15:39

Descendante de Narcisse




    Mission rang A.
    Que le spectacle commence.
    Au moins, cela plaisait à Kakumei. Après tout, il a l’air de bien plus s’y connaître dans ce monde que nous, alors son avis est le plus important. Je m’habituais petit à petit à cet accoutrement, bien qu’au fond je me sentais que ridicule, je pris plaisir à jouer le jeu. Les seules choses qui me dérangeaient au plus haut point en ce moment ce sont des horribles getas des plus inconfortables et ce foutu sac de sable noué dans mon dos sous le obi. Je cachais ma grimace derrière un sourire légèr qui fut éventé par l’éventail tenu par ma main droite.
    Notre client nous annonça qu’il ne nous restait encore plus d’une heure avant de passer à l’action. Et au passage, il me renomma ... Akemi. Eurk, quel prénom immonde. Cela résonnait de manière bien trop féminine à mon goût. Cette fois, je ne pus m’empêccher de grimacer face à mon pseudonyme, et lorsque Kakumei prit Shikamaru à part, son serviteur arriva de suite devant moi afin de sermonner sur mon air qui doit rester le plus neutre possible. Encore. Eh, décidément, ce côté-là risque d’être bien trop compliqué. J’avais compris que le maquillage d’une geisha est censé représenter un masque et de ce fait les traits devaient rester impassibles, mais ... Je trouvais cela stupide. M’enfin. Je devais respecter les règles traditionnelles de ce milieu. Je me demande qui a inventé ces conneries l’air de rien. L’époque où les hommes intreprêtaient aux Kabuki show est bien plus intéressant qu’une Geisha. Je suis un bien meilleur exemple de la perfection féminine, humpf ! En guise de réponse à ce pot de colle, je m’éventa le visage de manière frénétique, prenant un air boudeur, et détourna la tête de manière démonstrative. Celui-là ne fit que de soupirer en me disant timidement qu’il espère au moins que je ne foutrais pas tout en l’air une fois en piste.

    Un moment passa, silencieux, tandis que je répétais avec mes gestes les milles et uns savoir que j’ai dû emmagasiner en une journée. Une journée d’apprentissage qui est censé durer cinq ans ... Ce n’était pas de tout repos. Un long moment ... Chiant passa ainsi. Au moins, il ne me semblait pas entendre de cris dans l’autre pièce. Ce qui veut dire que cela devrait bien se passer du côté de Shikamaru. Finalement ils sortirent et ... Ouais, je me sentais honteuse devant eux. Je suis la seule à avoir un accoutrement débile, tandis que mon ami possède une tenue des plus classes. Si j’aurais pu porter cela à la place de me déguiser en Geisha, cela m’aurait fait que plus plaisir. Shikamaru portait un kimono masculin vert aux rebords dorés, vraiment réussi et cela lui allait bien. En fait, le vert lui va toujours bien ! Moi qui pense que cette couleur devrait être laissée portée par la nature et que autre part cela ne fait pas, Shikamaru est celui qui peut faire effondrer cet argument. En fait, on le voit souvent en vert. C’est peut-être l’habitude aussi !
    Comme de toutes les personnes se trouvant sous ce toit, le jeune Nara est mon seul proche, c’est naturellement vers lui que je me suis dirigée pour me sentir plus à l’aise. M’étant persuadée que j’étais bien de dos aux clients, je lui fis quand même une grimace pour le dissuader de se moquer de moi avant de lui lancer un sourire tendre et naturel comme j’en ai l’habitude.

    Mais ce moment ne dura pas longtemps, car Kakumei nous fit déjà signe qu’il est temps. Nous nous apprétions à sortir qu’il nous arrêta, et là je vis ... Une calèche traditionnelle tirée par un homme. Su-per ... Je vois déjà ce que c’est, j’en avais déjà entendu parler. Je compris alors qu’on devait se séparer, ce qui me mettait mal à l’aise. Je lança un regard à Shikamaru, à Kakumei, avant de soupirer et monter. Je vais me retrouver comme balancée en pleine nature sauvage, rempli de ... Femmes. Je la sens mal. Je la sens vraiment mal ! Je me demande comment on va faire pour que cela ne se finisse pas en bagarre générale. En route, assise, je cachais mes lèvres et mon nez à l’aide de l’éventail et me mis à pratiquer la relaxation, me rappeller des leçons, bien complexes, pour contenir un maximum de phéromones en soi. Cela n’allait pas être une partie de plaisir ...
    Arrivés à destination, je commençais sérieusement à stresser. Que faire ... Je me tins devant cette maison traditionnelle, mais n’osa pas entrer. Eh, mon coeur se mit à battre à toute allure ... Merde, c’est que j’avais peur ! Je restais plantée là, à regarder à gauche et à droite, pourtant j’entendais déjà qu’il y avait du monde à l’intérieur. Je voulais que Shikamaru soit là ... Je me sentais mal et perdue. Je regardais alors aux alentours, espérant les voir au plus vite.

    ‘’ Mais ... Que faites-vous ici ? ‘’

    Un homme en tenue traditionnelle sortit de la demeure, habillé d’un kimono. Je cacha à nouveau le bas de mon visage avec mon éventail afin de masquer mon sourire des plus nerveux. En vérité, je tremblais. Je ne la sentais vraiment pas. Moi qui n’a pas peur de la bagarre, du sang sur les mains, me voilà effrayée de me retrouver dans cette demeure. C’est vrai quoi ... J’ai cette sensation qu’on me jette, blessée, dans une mer remplie de requins. C’est une comparaison parfaite, oui ! Je m’inclina doucement et pas très bas, comme le suivant me l’a enseigné, et tenta de paraître impassible. Plus cet homme s’approchait de moi, plus son sourire s’intensifiait et devenait bizarre. ça plaît tant que ça, les Geishas ?!

    ‘’ Vous êtes une femme splendide ... Qui ne devrait jamais être cachée ainsi. Allez, venez ! ‘’

    Il me mit délicatement sa main sur le haut de mon dos pour me faire avancer. Cela me dégoûtait. Il avait une cinquantaine d’années ce type, et j’ai bien compris qu’il m’a pris pour une des maïkos venue ici pour promouvoir ses services. Au moins cette étape semblait bien fonctionner. Je me mis carrément à retenir ma respiration afin de masquer mes phéromones le plus possible ...
    Enfin, nous entrâmes dans la maison. Il y avait un bain de foule incroyable, aux tables furent assis que des hommes, accompagnés de jeunes maïkos qui leur tiennent companie. On pouvait entendre du shamisen jouer de manière mélodieuse, chose que j’adorais mais ne me calmait pas pour autant, car ... C’est rempli de femmes ! Et la chose dont je ne la sentais pas semblait débuter – Comme toujours, beaucoup de regards se tournèrent vers moi. Les hommes étaient bouches bées, tandis que les femmes ... Me fixaient d’un regard haineux. Dans quoi je me suis mise encore ... Je ne sais même pas à quoi ressemble nos cibles, moi. Je tenta d’ignorer tout ceci et descendis les premières marches afin de me retrouver au niveau de tout le monde. ça y est, la vraie mission, ou le massacre, va pouvoir commencer.

avatar
~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
Shikamaru Nara~ Bras droit de l'Hokage - Chunin de Konoha~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 140
▌Age : 21
▌Inscription : 09/03/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
12/2000  (12/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka] Jeu 23 Aoû 2012 - 17:05



Squadala, nous sommes partis !







Ce village était tout de même calme, se disait Shikamaru en regardant par la fenêtre. Les gens discutaient, ou marchaient dans la rue, certains regardaient les différentes boutiques, ce village n'avait pas grand chose de spécial, du moins vis à vis du comportement des gens. Cependant il se devait de suivre du regard une personne en particulier, veillant à ce que rien de grave ne se passe, et devait être prêt à intervenir au cas échéant. Le jeune homme perdit de vue Kakumei alors que celui ci entrait dans une boutique, il lui était désormais impossible de veiller à sa sécurité ainsi. Le Shinobi se leva, et se préparait à sortir discrètement, lorsque l'homme qu'il devait protéger sortit du magasin, avec des paquets dans les bras. Et bien, il avait fait vite ! Mais tant mieux, rien de mal ne c'était passé. Lorsque celui ci remonta, Shikamaru se tenait debout, adossé au mur et suivait le client du regard, comprenant ainsi qu'il se rendait là où devait se trouver son amie, Juka.

De ce fait et sans attendre, il se mit à le suivre, traversant des pièces et des couloirs, pour enfin arriver dans la pièce ou Juka et son ''mentor'' travaillaient. Le garçon fit un pas à l'intérieur de la pièce et s’aperçut que Kakumei ne le suivait pas, restant là, devant le pas de la porte, béa. Mon dieu, il allait vraiment falloir que Juka contrôle ses phéromones, par ce que lui, ça lui montait gravement à la tête. Enfin bon. Avec un léger sourire il se retourna, faisant face à son amie et au serviteur. Et bah, c'était vraiment du bon boulot pour ce qui était de passer incognito, enfin, pour ce qui était de ne pas la reconnaître surtout, puisque ça allait être son job d'attirer les regards. Oui, elle était une autre personne, une femme, comparé à ce qu'elle est d'habitude. Cela fit rire le jeune garçon, qui dans un long sifflement, demanda à haute voix s'il s'agissait bien de Juka où s'il s'était trompé de personne. Même sa voix avait changé, elle n'avait plus rien de ce qu'elle était avant, Shikamaru avait presque peur qu'elle ne soit plus la même non plus une fois rentré à Konoha. Finalement, Kakumei rentra dans la pièce, toujours autant éblouit par la jeune femme.

Et puis, vint un moment où Juka passa entre les deux hommes, le Shinobi se retenait tellement de rire face au réactions de l'autre homme qu'il en devenait presque rosi. Il revint tout de même quelque peu à lui, donnant un poil plus de détail sur notre travail, enfin, il avait surtout renommé Juka, puis avait demandé à Shikamaru de le suivre,ce qu'il fit avec un air plutôt inquiet, lançant un regard interrogateur à Juka pour comprendre ce qu'il se passait. Il avait parlé de tenue ? Comment ça tenue ? Lui aussi allait devoir se changer ? Bah, après tout c'était compréhensible, vu l'endroit où il allait se rendre, garder son uniforme de Shinobi n'allait pas vraiment l'aider à passer pour quelqu'un d'anodin. Il espérait seulement que ce qu'on lui avait préparé n'était pas trop … n'était pas trop, simplement.

On lui présenta alors un Kimono vert et or, il allait vraiment devoir mettre ça ? Ce n'était vraiment pas pour lui ce genre de chose, il commençait à comprendre ce que Juka avait du endurer la première fois que l'autre lui avait montré sa nouvelle tenue. Mais lui n'avait ni le droit, ni vraiment envie de sortir en gueulant qu'on le laisse tel qu'il était, bah, ce n'était que pour un soir après tout. Il se changea donc et appris comment il devait se tenir pour avoir l'air d'un homme, un vrai. Car savoir se tenir convenablement, c'est cela qui fait l'homme ! Hem … passons. Une fois ceci fait, Kakumei lui remonta le col et corrigea son vêtement, et puis … et puis … Il lui détacha les cheveux, se permettant même de les recoiffer d'une meilleure manière. Shikamaru serrait les poings, mais ne broncha pas, le travail, le travail, aller ce n'est rien, Juka à bien du avoir pire à faire …

C'était la tête basse qu'il se présenta à son amie et au serviteur, entendant déjà les rires intérieurs de son amie. Même si elle ne riait pas, c'était certain qu'en fait, elle le voulait. Juka vint tout de même vers lui, lui faisant comprendre qu'il n'avait pas intérêt à se moquer d'elle, lui même répliqua par une autre grimace qu'elle verrait bien ce qui lui arriverait si elle faisait de même avec lui. Et puis finalement, tout le monde était prêt au départ, la véritable mission allait commencer maintenant. Dehors, une calèche nous attendait. Enfin, attendait Juka plus exactement. Oui car notre client avait jugé bon qu'il y ait de nouvelles séparations, pour ainsi ne pas éveillé les soupçons. Bon ça à la limite ça passait, mais pourquoi le forçait on à marcher ? Au bout de quelques minutes de marche, ils étaient enfin devant le bâtiment où tout allait se jouer. Shikamaru jeta un vif coup d'oeil à Kakumei et se prépara à entrer, qu'allait il se passer une fois dedans ?


© Eryu/Leony

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka]


Dans la peau d'un autre statut. [Mission rang A, PV Shikaka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La musique dans la peau
» Pourtant t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête.
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» Mission Rang D: Sur les traces de l'Hokage
» Mission rang A: Dans la jungle, terrible jungle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde Shinobi :: Reste du Monde :: Autres villages :: Taki no Kuni-