Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

En quête de réponse, une curieuse rencontre (Pv Kiouha)

InvitéInvité
MessageSujet: En quête de réponse, une curieuse rencontre (Pv Kiouha) Sam 12 Mai 2012 - 18:34



Apaiser une ancienne blessure, le souhait d'un oiseau en cage.




La nuit était déjà tombée depuis un certain temps sur le village paisible de Konoha, le quartier des Hyûga était endormi et calme, seul le bruit du vent et des quelques animaux nocturnes venaient rompre ce silence, alors que des torches éclairaient un tant soit peu les rues désertes dans leurs faibles écrins de lumières flamboyantes.
Pourtant, je n'arrivais nullement à trouver le sommeil, hanté par de sombres pensées toutes plus morbides les unes que les autres, vêtu d'un simple simple sous-vêtement la couverture cachait à peine mon torse, la nuque délicatement posée sur un oreiller pourtant moelleux j'avais une étrange sensation d'inconfort dans mon propre lit, alors qu'une chaleur moite et détergente avait envahi ma chambre, malgré qu'on pouvait distinguer les pales d'un ventilateur de plafond bancale qui tournoyait dans un bruit digne de celui d'une vieille auberge mal entretenu qui tentait de créer un semblant d'air frais dans cette pièce devenue tropicale.

Les nuits chaudes et humides étaient revenues bien plus tôt sur Konoha qu'à l'accoutumer, les températures élevées ne me dérangent pas plus que ça, mais alors la nuit c'est une tout autre histoire.
Me tournant dans tous les sens pour tenter de trouver une position décente, quelle perte de temps, au final je me retrouve même après une quinzaine de minutes passées exactement à mon point de départ à chercher l'introuvable, futilité de la vie quand tu as décidé de nous jouer un tour pendable tu es bien présente et toujours la première à répondre à l'appelle.
Au moment ou je daigne enfin à fermer mes paupières, rapidement je suis pris de violant flashs d'un souvenir douloureux que j'essaye tant bien que mal à effacer de ma mémoire, des moments insupportables dans un bosquet sur une île lointaine, une embuscade, des cris de souffrances et de barbaries si réaliste que j'en aurais presque mal aux tympans.

D'un sursaut brusque accompagné d'un « Hikari ! » bruyant, le regard embrumé, je constate de mon regard nacré, que je suis tout simplement dans ma chambre, en fixant péniblement mon horloge sur la table de nuit qui me fait plus que plier des yeux, je constate que ça fais plus d'une heure que finalement j'avais réussi à trouver le sommeil bien que très agité, alors que je me redresse péniblement pour me mettre assis dans mon lit, je ruisselais de sueur la chaleur y était pour quelque chose certes, mais également ce cauchemars qui venait s'emparer de mon subconscients depuis un long moment.
Passant ma main sur mon visage pour terminer derrière ma nuque, je ne peux laisser qu'un soupire s'échapper en guise de réponse à cette situation, je devais agir, trouver des réponses à mes questions, cela ne pouvait plus durer.

La décision que j'allais prendre était sûrement la première faite dans mon propre intérêt sans avoir une arrière pensée pour le clan, une sensation étrange de choisir librement la suite des évènements qui allaient m'affecter directement, mon choix était faits, je me levais rapidement de mon lit pour prendre une douche, mon avant bras plaqué contre le mur, l'eau coulant sur mon visage et ma nuque, je prenais cette simple situation comme une absolution de mes péchés, de mon échec et de ma honte.
Après ça, je saisis mon long vêtement noir réglementaire que je porte toujours sous mon gilet, je suis déterminé à trouver les réponses à mes questions cette fois-si plus moyen de faire marche arrière.
Je prépare un sac de voyage imposant remplis de divers matériel comprenant nourriture, boissons, armes, vêtements de rechange bref un paquetage en vue d'un long voyage au coeur de la brume.
Je griffonne à la hâte un mot que je dépose sur mon lit prétextant une mission urgente histoire de justifier mon absence.

Je m'affuble de mon gilet de chuunin, passant ensuite la lanière du fourreau de mon katana sur ce dernier finalement je me sens presque léger, voir même impatient de partir pour mener ma propre enquête, car après tout, personne n'a jamais trouvé le corps d'Hikari, même si après tout ce temps je gardais un espoir sûrement utopique qu'autre chose, mais qu'importe.
Je saisi mon bandeau frontale aux lanières noir frappé du symbole de Konoha et le noue autour de mon front pour masquer le sceau qui me scarifie ma chair.
Prenant une profonde inspiration je me dirige vers les portes du village et quitte ce derniers discrètement pour plusieurs jour de voyage à destination de réponses qui forgeraient certainement mon avenir.

Après une course hasardeuse j'arrive enfin au pays de l'eau, de nombreuses heures de courses interminable et de nuits sur le file, je me retrouve finalement vers de haute falaise qui donnait vue sur un spectacle des plus enivrant, en lorgnant un peu de mon regarde nacré une cavité qui semble être une grotte, cela semble être un lieu parfait pour pouvoir ce reposer en toute tranquillité et très proche de la zone ou l'embuscade à eu lieu, activant mon byakugan pour effectuer un repérage de la zone plus concret, alors que le contours de mes yeux se gorge de veines je ne vois rien de suspect.
Je me décide finalement de débuter par trouver du bois pour faire un feu, je connais bien le pays de l'eau pour sa météo capricieuse surtout que levant mon regard vers le ciel j’aperçois de gros nuage noir ce former, pas question de perde du temps dans ce cas.




InvitéInvité
MessageSujet: Re: En quête de réponse, une curieuse rencontre (Pv Kiouha) Dim 13 Mai 2012 - 14:59




Douce humilité qui n'apparait que dans la douleur récurente...Assise sur les remparts de Kiri, pas trés loin d'un garde qui observait avec attention l'extérieur du village, en parlant lassivement avec un collègue, Kiouha laissait son regard pétrole se balader sur les cimes et les flots en arrière plan...Si calme...La pureté de la nature a toujours eu ce coté ressourçant et appaisant. Pour elle, c'était surtout une partie de son âme...Elle la ressentait dans ses veines, dans ses pieds, ses mains, chaque arbre qu'elle touchait. Les gardes tournèrent un peu la tête vers elle, l'observant en silence avec de petits sourires gentils. Se sentant opressée par une soudaine attention, elle les regarda en coin, et sourit vaguement , puis baissa les yeux, pour observer ses pieds qui pendaient dans le vide béant du rempart immense...On entendait le son de la mer calme au loin. La nuit était paisible... Les étoiles et les nuages jouaient à chat dans un vent frais mais agréable. Il battait sa peau pâle et ses joues vermillons comme une caresse divine qu'on a de cesse d'apprécier que lorsqu'on est mort.

Etrange.... Le même climat , une nuit similiaire à celle qui lui a tout arraché.. à l'aube. Combien de temps cela faisait-il au juste...Un an et demi, quelque chose comme ça..? Et elle n'avait jamais osé retourner sur la côte du désastre...Dans le village qui l'avait ramené sur ce bâteau de pêche. Par ingratitude? Non, pas peur, et par douleur surtout...Peur d'être tuée, peur de devoir payer pour tous les méfaits des autres et cette fois-ci ne pas s'en sortir. Mais maintenant, elle pourrait se débrouiller non? Maitre Toshizo lui avait appris à se battre, du moins l'élémentaire, et elle était particulièrement douée au contact d'ailleurs, capable de canalyser sa puissance dans une seule partie de son corps pour rendre le coup plus puissant. Pensive, elle se redressa, et resserra les sangles sur ses cuisses, fixant bien les bas de laine noirs. Elle ne portait jamais de chaussures, les bas n'enveloppaient que la moitié du pied en bas. Le bandana bien fixé à sa taille nue, elle fixa l'horizon. Il était temps. Elle le sentait. On l'appelait là bas. Un instinct soudainement réveillé depuis quelques temps. Depuis plusieurs semaines, elle ressentait une puissance étrange, émaner d'un lieu là bas... vers la mer, comme si son instinct Gonh l'incitait à y aller. Mais elle ne s'était jamais écouté à ce sujet. La crainte de ce qu'elle abritait l'empêchait d'entendre cette voix, la jugeant nocive et destructrice... Elle ferma les yeux un court instant, puis adressa un dernier regard triste aux deux gardes, qui froncèrent les sourcils soudainement inquiets, avant de s'envoler dans les arbres , se receptionnant avec souplesse et rapidité dans les branches, son corps frollant les écorces.

Aucune provision, aucune arme supplémentaire. Elle ne partait pas en mission. Elle devait juste retourner là bas. Pour s'assurer que son clan ne ressurgirait pas de l'ombre des flots dans l'inattention des pays endormis , les jugeant morts. Plus le temps passait et plus le doute s'installait en elle...Morts? Tous, vraiment tous? Elle avait envie d'y croire et aurait pu prendre cet évènement comme une libération à fêter, mais pourtant... depuis le cataclysme sanguinaire...une gêne lui restait dans le ventre. Une gêne qui réveillait son ombre sans qu'elle n'ait rien demandé. Existait-il un instinct de survie propre à cette ombre qui l'habitait et qui hurlait à la lune pour chercher une autre âme et se faire perdurer d'elle même? Dans ce cas, c'était bien moche et Kiouhé détestait cette hypothèse, parce que cela impliquerait qu'elle soit incapable de réfréner son attirance pour les phéromones Gonh, ou tout simplement le désir de clan. Non impossible. Elle préférait mourir que de subir encore ce genre d'assaut et de considération barbare. Plus jamais elle ne serait une Gonh. Alors pourquoi y allait-elle? Par désir de se rassurer? Par envie de se savoir unique et de ne plus mal dormir la nuit? Par pure curiosité? Pour enfin chasser cette trouille qui lui bouffe les tripes à l'empêcher d'avoir de l'appetit? Ca ne pouvait plus durer, elle devait savoir ce que c'était...

Dans un élan plutôt habituel, sans empressement et furtivement, elle se rendit à la frontière du pays de l'Eau. Sa conscience était focalisée sur la mer, le son des vagues, et le chant des morts qui lui serait le coeur. Yoraki...Ce petit gosse de cinq ans... bouffé par un requin à cause de leurs cupidité et cruauté maladive. Elle s'en voulait tellement...Debout face à l'océan, les iles plus loin, elle laissa tomber quelques larmes dans le vide de la falaise, qui se noyèrent dans l'écume du dessous. Si elle avait nagé plus vite...il ne serait pas mort. Si elle ne l'avait pas laché sous l'explosion, il ne serait pas mort....Elle ne savait même pas s'il avait souffert quand il s'était fait déchiré dans la gueule du requin...Rien que l'idée qu'il ait eu conscience qu'il allait mourir lui détruisait le coeur... Elle s'accroupit sur le sol et se prit la tête dans les mains, serrant ses cheveux forts dans ses doigts et les larmes sortirent par dizaines, dans un silence morbide, le vent balayant la silhouette en boule . Elle se haissait. C'était de leur faute tout ça, mais pour Yorika, elle se disait que c'était la sienne. Elle aurait pu le donner à une paysanne pendant qu'il devait courir les champs pour voler, lui expliquer, ou à un orphelinat religieux, ou même l'abandonner devant les portes du village de Kiri...Mais elle avait voulu le garder pour elle... et il était mort... Certains auraient dit que c'était de l'amour, elle , elle se disait que son égoisme avait provoqué sa déchéance. Tellement exigente et dur envers elle même...De longues minutes s'écoulèrent à se vider nerveusement, se griffer la nuque de colère envers elle-meme...

- Petit frère...

Plongée dans sa torpeur mentale, elle n'avait pas vu que le temps se gatait...Le tonnerre la sortit de ses souvenirs destructeurs, et elle releva un visage marqué par la souffrance vers le ciel , qui commença à lui laver par de grosses gouttes froides. La pluie s'épaissit en quelques secondes formant un déluge. Le vent redoublant de force. Les nuages formaient un cercle mauvais. Qu'est-ce que c'était que ça encore? Elle plissa les yeux et se redressa en humant l'air. L'air allait devenir encore plus froid. Déjà trempé comme une algue, il lui fallait trouver un abri. Elle parcourut des yeux le relief autour d'elle et aperçut non loin , un espace plus sombre , en décalé du précipice. Une grotte? Peu importe, même un angle de roc plus profond ferait l'affaire. Elle se mit en chemin et arriva à l'entrée. Observant que personne n'était autour, elle s'approcha. Elle avait conscience que la pluie reduisait de moitié sa capacité olfactive, mais avait-elle vraiment le choix. Elle se dirigea vers l'intérieur de la grotte, et aperçut des ... affaires. Elle regarda autour d'elle en poussant un peu ses mèches trempées en arrière, le regard curieux et encore un peu larmoyant. Personne...? Bizarre. Etait-ce un piège? Pas de parchemin explosif sur les parois.. aucune odeur de poudre ou trop métallique...Pas d'animaux...Pas de parfum imposant non plus. Le lieu était au sec, les odeurs étaient restées. Elle s'approcha, sans rien toucher et s'écopant ses avants bras nus de l'excés de flotte. Un homme. Seul. Où était-il? Sortir par un temps pareil, il fallait être fou. Un voyageur perdu? Un paysan piégé? Non. C'était autre chose, et cette odeur...Elle ferma les yeux et se concentra. Où avait-elle déjà senti ça....Sa mémoire chercha à s'en embrumer les sens.





En quête de réponse, une curieuse rencontre (Pv Kiouha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau ~ Mizu no Kuni :: Pays de l'Eau :: Autres îles du pays de l'eau-