Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Reposes en paix (Mission de rang C)

avatar
 ~ Genin de Konoha ~
Jiyuu Aburame ~ Genin de Konoha ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 73
▌Age : 22
▌Inscription : 08/04/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 11 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
78/1000  (78/1000)
| Âge du personnage | : 17 ans
Voir le profil de l'utilisateur http://www.naruto-ninja-rpg.com/t9412-carnet-de-bord-de-jiyuu-ab
MessageSujet: Reposes en paix (Mission de rang C) Dim 27 Mai 2012 - 14:58

Une journée comme les autres commençait. Les oiseaux chantaient, les arbres frémissaient avec le vent et le soleil tapait sur les têtes de chacun sans pour autant les assommer. Quoi de plus normal qu’une journée comme celle là. Jiyuu était là, à errer dans les rues du village caché de la feuille. Il n’avait encore jamais reçu de mission avec son équipe, il n’avait d’ailleurs toujours pas rencontré son Sensei. Un grand Ninja de Konoha qui devait être très occupé. Mais il était vrai que délaisser son équipe quand on est assigné à celle-ci n’était pas forcément une bonne chose. Pour l’instant les trois membres de l’équipe avait fait connaissance et l’entente était parti sur de bonnes bases. Du coup, le maitre des insectes ne pouvait que remplir des missions en solo pour pouvoir rendre service à son village et aussi, il faut l’avouer, gagner un petit peu d’argent. C’est pourquoi il se rendit vers la tour de l’Hokage pour voir si on pouvait lui attribuer une mission. Bien sur, cette dernière n’allait pas être très éprouvante et compliquée car les Genins ne peuvent pas se voir attribuer des missions supérieurs au rang C. Donc ce sont la plupart du temps des missions qui consistent à aider les habitants du village, à régler quelques petits problèmes. La plupart du temps, ces missions avaient pour principale base de l’assistanat. En effet, la dernière mission de l’Aburame était une mission de rang D qui avait pour but d’aider une vielle dame du village à entretenir son jardin, la mission de rêve pour un Shinobi. Mais quand on en devient un, on ne nous prévient pas qu’au début on nous assigne à des missions comme celles-là, on s’imagine directement faire de grands voyages, défendre son village en risquant sa vie. Mais avant cela, il y a bien des échelons avant de pouvoir atteindre ce genre de mission. Trêve de bavardages, le ninja était maintenant devant le bureau de l’Hokage quand un homme le bouscula en courant, avec un air affolé. Il entra sans frapper dans le bureau et commença à crier sa détresse.


"Hokage-san ! Ma femme s’est encore échappée, et c’est de pire en pire ! Je suis très inquiet, aidez moi s’il vous plait."

Une manière assez étrange pour parler de sa femme. Cet homme parlait de sa chère et tendre comme si elle était qu’un simple animal. En effet, le mot « échappé » faisait penser à un animal en captivité qui est sorti de sa cage. Ce n’est pas un monstre, c’est un être humain, c’est une femme. Pourtant ce dernier devait bien avoir une raison pour parler d’elle comme ça. Et vu comment il avait parlé à l’Hokage, il était déjà venu le voir ultérieurement et surement pour le même problème, un problème inconnu au jeune Genin. Jiyuu tentait de comprendre la situation en regardant à plusieurs reprises les expressions des deux hommes. D’un côté le villageois était désespéré et de l’autre côté le Shinobi le plus puissant du village paraissait fatigué mais quelque peu inquiet. Le jeune homme aux mèches blondes entra dans le bureau en saluant les deux hommes pour savoir s’il pouvait être utile pour cette affaire. De toute manière, il était venu ici pour voir si des missions étaient à sa disposition, et apparemment quelqu’un avait besoin d’aide rapidement donc autant se rendre utile. L’Aburame regarda l’Hokage en lui faisant comprendre qu’il était disponible. Ce dernier lui dit alors.


"Jiyuu tu tombes bien. La femme de cet homme possède une maladie rare qui lui provoque des hallucinations. Elle croit qu’elle se fait posséder par un Démon. Aucun Genjutsu n’a de rapport avec son état. A cause de ça, il lui arrive souvent de sortir de chez elle, sauf qu’elle n’est pas en état de se promener seule, on peut craindre le pire. Trouves là au plus vite, et emmènes la à l’hôpital directement."

Au moins ça méritait d’être clair, Jiyuu devait trouver cette femme au plus vite. Le mari de la disparue lui montra une photo d’elle afin de faciliter les recherches. Une femme, brune, cheveux longs et raides, des cernes autour des yeux, un nez un petit peu de travers, assez grande et fine. Plusieurs éléments à retenir afin de la reconnaitre, quelques petits détails autour du visage, les moindres défauts pouvaient être utiles pour repérer cette dernière. Et puis si elle est atteinte d’une maladie qui lui fait croire qu’elle est posséder, elle devrait avoir une attitude particulière, voir étrange. Tous ces éléments serviront à la recherche de cette pauvre femme. Maintenant, tout le brouillard autour de cette discussion était parti, Jiyuu comprenait enfin cette fameuse histoire, et pourquoi cet homme parlait ainsi de sa bien-aimée. Il se faisait du soucis pour elle, et quand il parlait de son était et de sa condition, il désignait sa maladie et frôlait la folie. Tout s’éclaircissait désormais. Il fallait faire vite, avant que celle-ci ne fasse quelque chose de mal aux autres, ou encore à elle même.
Le Shinobi sortit du bureau et chercha le point culminant du village, là où les visages des Hokage étaient incrustés. Courir, sauter. Il fallait faire le plus vite possible, chaque minutes, chaque secondes pouvaient être fatales. Il fallait se calmer et réfléchir tranquillement. Tout d’abord est-elle encore dans le village ? Oui car sinon les Ninjas s’occupant de gérer les entrées et les sorties du village auraient repéré la jeune femme et l’aurais conduite à l’hôpital ou chez l’Hokage. Le village caché de la feuille était grand et rien en l’observant, permettait de dire, où cette mystérieuse femme pouvait se situer. Où pouvait-elle désormais se cacher ? Elle se sentait posséder par un Démon, si elle en ai consciente, elle voudra surement s’en débarrasser. A sa place, qu’aurai fait le jeune Aburame ? Cela faisait un moment qu’elle était dans cet état donc elle devait être désespéré. Si elle n’avait ni force, ni espoir, il lui restait qu’une solution, et surement la plus grave. Le suicide. Ce n’est pas une Shinobi, seulement une villageoise faisant fonctionner le commerce du village, comment pourrait-elle faire. Si elle s’occupe du commerce, cela veut dire qu’elle a un accès libre aux commerces du village, dont le marchand d’arme. Malheur !
Il fallait s’y rendre de suite avant que cette personne ne fasse une chose qu’elle ne pourra plus regretter après. Cette hypothèse serait surement la pire, cela ferait du chagrin à ses proches, et puis elle ne se rendait pas compte que sa maladie pouvait être guéri. Maintenant Jiyuu comprenait la détresse de son homme, il devait se faire du soucis et imaginer le pire quand il ne la voie pas. Le Genin s’était vu attribué cette mission, et il ne fallait surtout pas la rater, une vie était peut être en jeu, voir peut être plusieurs vies. Le Shinobi courait le plus vite possible pour pouvoir atteindre le marchand d’arme de Konoha. Espérons qu’il ne soit pas trop tard. Une fois arrivé sur les lieux, aucune chose spéciale ne se passait, rien d’anormal. Mais il valait mieux vérifier, le jeune homme entra chez le marchand et regarda les moindres recoins et demanda au responsable s’il avait vu depuis ce matin quelque chose d’anormal. Il répondit qu’il n’y avait rien de spécial mais après tout, peut être que cette fameuse femme s’était comportée normalement devant lui, alors le Genin lui fit le portrait robot de la femme pour savoir s’il l’avait vu. Apparemment elle était venu ici ce matin, surement peu longtemps après sa fugue, pour prendre une pelle. Evidemment le marchand lui avait prêter, ne sachant pas ce qu’elle allait faire avec. Jiyuu le remercia d’avoir coopérer et repartit. Mais où avait-elle pu aller avec une pelle ? Et pourquoi une pelle ? Toutes ces choses qui paraissent évidentes étaient devenues flous. Tant de question…
Il fallait recommencer le même raisonnement qu’au début, après tout l’Aburame avait raison, elle était venu chez le marchand d’arme. Qu’aurait fait le jeune homme s’il se sentait posséder ? Et que ferait-il avec une pelle ? D’un coup une question lui trottait dans la tête, par qui cette femme se sentait elle posséder. Un monstre, un démon, une âme ou quoi que ce soit d’autre ? L’idéal serait d’aller poser la question à son mari mais cela ne ferait que l’inquiéter plus, il fallait se débrouiller sans réponses et faire des hypothèses. Si elle se sentait posséder par un démon elle tenterait de le faire sortir par un quelconque exorcisme mais personne n’était qualifiée dans le village pour ça, et on savait qu’elle n’était pas en dehors du village. Suivant, l’hypothèse d’une âme perdue venant se réfugier dans le corps d’un mortel. Cela ressemble à des histoires d’horreur qu’on pourrait se raconter un soir de pleine lune… Mais il fallait se concentrer tout de suite maintenant. Si c’est le cas, que ferait-elle avec un pelle ? Bien sur ! Rendre cette âme perdue à son corps d’origine, la mettre en paix. Jiyuu se rendit le plus rapidement possible au cimetière, là où on enterrait tous les Shinobis du village, en souvenir de leur mémoire et de leur combat. Quelques minutes plus tars le Genin était sur les lieux. Se retrouver dans un tel endroit n’est jamais très jouissif et donne même froid dans le dos. Penser à tous ces ninjas défunts, morts pour leur village. Cela instaure le respect. Le lieu était désert, peut être était-ce une mauvaise piste. Pourtant des murmures subsistaient. Des bruits secs retentissaient comme si quelqu’un creusait. Jiyuu n’avait peut être finalement pas fait fausse route. Ce dernier marcha tranquillement sans faire de bruit pour voir d’où venait le bruit, puis il vit une femme pied nu, assez grande, brune aux cheveux raide en train de creuser au dessus d’une tombe. Le choc ! Elle se retourna, et le jeune homme aux mèches blondes reconnu ce nez de travers. Alors qu’un corps reposait en paix ici, elle était en train de souiller cet endroit. Mais il ne fallait pas la prendre par surprise, déjà que sa maladie la rendait folle, il valait mieux éviter de la traumatiser et de la brutaliser. Jiyuu réfléchit, écarta les bras et fit sortir des insecte de son corps afin qu’il forme une masse ressemblant à un humain.


« Kikkai Bunshin no Jutsu. »

En effet, le maitre des insectes venait de créer un clone d’insecte. Mais contrairement à d’habitude, ce dernier ne prit pas l’apparence de son maitre, mais l’apparence du Shinobi qui reposait ici. Le nom de ce dernier était familier à Jiyuu, heureusement pour lui, il savait à quoi ressembler cet homme car il était lors de l’enterrement de ce dernier. Le clone se dirigea vers la femme qui se sentait possédée, comme s’il voulait lui serrer la main. Tout était dans la mise en scène désormais. Quand la femme vit le clone, elle fut très surprise et commençait à crier de la laisser ne paix. Elle se tirait les cheveux et agonisait. La scène était plutôt effrayante à voir, il fallait faire vite ! Jiyuu ordonna à ses insectes de prendre dans les bras la jeune femme et de la serrer comme pour la réconforter. Cette dernière essayait de se débattre, mais sa force était infime et même le clone résista. Une fois qu’elle paraissait calme, le clone la lâcha, recula d’un pas, la regarda en esquissant un sourire. Puis fit un geste de la main comme pour dire au revoir. Puis le clone de désagrégea en des milliers d’insectes qui se dispersaient dans le ciel. La jeune femme, abasourdit par le spectacle tomba à la renverse sous le choc. Jiyuu se précipita derrière elle pour la rattraper doucement.
Le jeune homme rapporta la jeune femme à l’hôpital et expliqua au médecin le déroulement de sa mission et pourquoi elle s’était évanouis. Ces derniers l’apportèrent en soin et Jiyuu rejoignit le mari et lui expliqua ce qu’il s’était passé et attendit avec lui le résultat du diagnostique afin qu’il soit rassuré et aidé de quelqu’un dans cet dure épreuve. Et voilà encore une mission couronnée de succès, en espérant que la famille du ninja défunt dont la tombe souillée pardonnera la jeune femme qui n’était pas totalement consciente lors de ses actes.

Spoiler:
 

Reposes en paix (Mission de rang C)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Feu ~ Hi no Kuni :: Konoha Gakure no Sato :: Parc :: Memorial des Héros-