Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

La renaissance du duo de la brume par le sang ... [Pv Hijikata] (Mission de rang S)

~ Bras-Droit du Mizukage & A.N.B.U de Kiri ~ // Grand Bouddha pervers
Tenzen Matsudaï~ Bras-Droit du Mizukage & A.N.B.U de Kiri ~ // Grand Bouddha pervers
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 507
▌Inscription : 20/04/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 20 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
342/2000  (342/2000)
| Âge du personnage | : 23 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: La renaissance du duo de la brume par le sang ... [Pv Hijikata] (Mission de rang S) Jeu 14 Juin 2012 - 23:08


~ La renaissance du duo de la brume par le sang ... ~


Perché du haut d'un arbre, à travers les épaisses branches enfouies dans un dense feuillage, je scrutais attentivement le paysage s'étendant loin devant. Même cette ouverture discrète ou encore cette brume constante ne réussissaient pas à ôter la sensation de grandeur s'emparant de la totalité de mon être. Comment ne pas redouter ce qui pourrait se cacher dans cette immensité sans nom ? Nous étions au plus bas du relief, moi et une ligne invisible d'autres soldats du village de Kiri en charge de patrouiller et d'établir un périmètre de sécurité. Depuis plusieurs jours, la zone demeurait sous notre vigilance, à la quête du moindre mouvement suspect, conformément aux rapports des éclaireurs ayant enquêtés précédemment sur l'affaire. Malheureusement, aucun de ces ninjas n'avait pu s'aventurer très loin, ni par volonté, ni par moyen. Une décision parfaitement compréhensible ... Il s'agissait là d'une montagne faisant quasiment office d'île à elle seule, ou plutôt d'un amas rocheux difforme, aux contours dénués de toute logique vis-à-vis de sa constitution. D'ailleurs, le mot montagne s'avérait insuffisant à sa description, tant sa forme regroupait diverses traces issues des phénomènes de la nature. De sa base, on remarquait une sorte de jungle d'apparence seulement, inadaptée aux conditions climatiques présents ici, mais s'étant accommodé avec le temps à une évolution différente de ses plantes. Celle-ci remontait en pente sur plusieurs bons kilomètres en comparaison avec l'édifice même et s'arrêtait subitement pour laisser place à des parois rocheuses abruptes, d'une diablerie à pratiquer rien qu'à y regarder. Les sentiers se disaient trop rares à cette distance et la texture de la pierre réduisait à néant toute possibilité d'emmener une expédition nombreuse par ces chemins. Enfin, débutait une couche naissante de neige se liquéfiant rapidement, à la limite des flacons mélangés à la pluie, dont une petite partie s'exposait à nous, la suite appartenant aux malices d'un brouillard encore plus épais que la brume de Kiri, presque sous forme de nuages. Cela n'allait pas être du gâteau ...

Silencieux et accroupis sur le bois de l'arbre, je grinçais des dents à cette vision décourageante à cause du manque d'information et des risques encourus dans l'exploration. Et si l'on prenait en considération les mouvements aperçus tout autour de la zone ... Cela se transformait rapidement en une mission de haut rang. Quel genre de tactique aborder ? Je siégeais dans une telle inconnue que mes options se limitaient à aller voir et tenter le tout pour le tout en fonction des évènements ... Je soupirais derrière mon masque devant tant de désordre dans mes pensées, clôtura ainsi les dernières vérifications sur le terrain et fit subtilement des signes de la main à un collègue proche pour lui ordonner le maintien de cette ligne de défense suite à mon replis. Couvert de ma cape noire habituelle des services secrets, je sautais de branche en branche, secouant à peine les feuilles nous entourant, à parcourir les mètres me séparant de la base. Du moins, « base ». Nous avions choisi de rester le plus rudimentaire possible, d'une simple tranchée creusée sous la plus dense des couches de cette forêt, avec plusieurs tentes plus ou moins spacieuse, la plus confortable étant celle du milieu. J'atterris soudainement parmi la petite foule vaguant de tente en tente et me dirigea d'une droiture usuelle vers l'installation principale où il fallait établir un compte rendu avant de prendre une décision finale. On aurait dit un modeste chantier, partagé entre quelques anciens connaisseurs des territoires environnants le village et de purs cartographes ameutés exceptionnellement ici afin de mettre en commun tous les savoirs risquant d'être utile à notre cause. Aussi entendait-on parfois les directives fermes de certains shinobis spécialités dans le cryptage, avec la tâche de tenir le village au courant de chaque avancement. En effet, en cas de menace trop importante … Nous basculerions dans un état de guerre secondaire.

Protocoles sur protocoles ... Mais essentielles. Une fois arrêté face au camp de fortune, je portais lentement ma main sur le tissu vert sombre et la remonta de façon à y passer en me baissant légèrement. À l'intérieur, plusieurs personnes s'attelaient à gérer le matériel et différents rouleaux de longs parchemins, certaines étalés sur un bureau de fortune expressément déployé. Au milieu de tous ces tumultes, je vis celui qui dirigeait toute cette opération, le bras droit du Mizukage. C'est à lui que je devais faire mon rapport ... Bien que celui ne soit guère plus intéressant que les précédents. Sans attendre, ma silhouette se porta donc jusqu'à sa position, où mes vinrent abaisser la capuche noire me couvrant le masque et engagea l'entrevue.

« Je reviens directement de la frontière de surveillance. Toujours aucun mouvement. On ne possède aucune information sur la menace potentielle se trouvant au-delà de cette montagne et cela amoindrit grandement nos possibilités d'actions ... D'une part, le terrain est impraticable pour un groupe d'expédition trop grand, et d'une autre, l'adversaire est peut-être en train de nous guetter. Il s'agit donc d'une mission d'un niveau très élevée ... Et le tout à l'aveugle. Peu importe la manière, nous devons cependant agir ... »

Je marquais alors une légère pause à cette déclaration professionnelle pour revenir sur un plan plus subjectif et pris un air grave, plutôt ennuyé. Une idée me passait par la tête ... Surement aussi dans la sienne ...

« Il nous reste cependant une méthode efficace, mais très risqué ... »
avatar
 ~ Chef des A.N.B.U de Kiri ~ /~ Kyudaime Mizukage ~ / ~ Admin ~
Hijikata Toshizo ~ Chef des A.N.B.U de Kiri ~ /~ Kyudaime Mizukage ~ / ~ Admin ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 595
▌Age : 29
▌Inscription : 18/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
294/1000  (294/1000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La renaissance du duo de la brume par le sang ... [Pv Hijikata] (Mission de rang S) Dim 17 Juin 2012 - 14:41



La renaissance du duo de la brume.


Hijikata Theme

Les embruns marin se mêlaient à l'humidité ambiante de ce lieu hors du commun, cette île est déjà impressionnante par sa superficie mais également son sommet qui se perd dans les brumes du pays de l'eau, une cime inconnue, une présence incertaine, c'est pour cela qu'une importante force militaire fut envoyée sur place car de lourds soupçons pèsent sur cette zone totalement inconnue.
J'avais pris cette décision par mesure de sécurité, car depuis un certain temps, les marchands ambulants et autres badauds qui trouvaient refuge sur cette île par mauvais temps ou toutes autres explications farfelues, disparaissaient sans aucune raison apparente, bien entendu le conseil ma fermement donné son appuie pour mobiliser cette compagnie de ninja. J'écumais abord d'un navire qui battait pavillon du village de Kiri, les milles qui séparaient l'île principale à cette zone maintenant totalement quadrillée et sous contrôle militaire, je scrutais l'océan une main fermement accrochée à un cordage humide et effilé, pensif, j'avais déjà envoyé en éclaireur un groupe d'ANBU avec à sa tête mon fidèle frère d'arme, sa compétence est indéniable et sa grande capacité à analyser la situation avec pragmatisme, apportant un soutien de poids, je ne supportais que bien peu les grattes papier assis derrière leurs bureaux constamment, apportant leurs conclusions hâtives alors qu'ils ne connaissent que très peux le front. Poussant un léger soupire d'agacement à peine masqué par le beuglement des hommes d'équipage, rustre et peu cultivé dans leurs langages très peux compréhensible arrivaient tout de même à m'arracher un sourire. La houle était plus au moins forte, ce qui faisait tanguer le navire, heureusement que je suis bien habitué au monde nautique, ayant vu le jour sur une des nombreuses îles qui peuplent l'archipel cosmopolite du pays de l'eau, je me devais tout de même de ne pas avoir le mal de mer.

Un vent frais fouettait mon visage, lorsque aperçu au loin les contour de cette île, coupée en son centre par l'impressionnante formation rocheuse sectionnée par ce ban de brume très épais qui ne laissait aucune visibilité, on ne pouvait qu'imaginer les hauteurs démesurées que cette montagne pouvait atteindre, alors que le bateau touchait enfin le frêle débarcadère en bois vieux de plusieurs dizaines d'années, la structure au bois partiellement gorgé d'eau et pourrissant sur place, j'enjambe le bastingage du navire suivi par une dizaine de ninjas supplémentaires allant du simple cuisiner au Juunin confirmé, je marchais d'un pas ni trop lent ni trop rapide en tête de ce petit cortège laissant mon célèbre haori ample flotter au vent, alors que les plus jeunes ninja parlaient entre eux pendant cette marche, traitant de sujet divers et varié comme le futur examen chuunin au pays du vent, ou plus futile comme la sois-distante beauté de la fille du tenancier d'une auberge du village, je ne me vois pas intervenir dans ce genre de situation, car je ne suis pas le genre de personne autoritaire en dehors des missions et d'un entraînement, lorsque nous atteindront le campement cela sera une autre histoire, mais nous ne sommes pas encore là. Un peu plus tard nous arrivions dans un campement assez rudimentaire composé de trancher et de tentes assez simples de confection. Je me rends rapidement à la tente de commandement ou les shinobis les plus gradés et les cryptographes se tenaient pour mettre en place les défenses et les préparatifs récurant à la situation actuelle.
Poussant de ma main gauche la légère toile qui masque les activités du « PC » au reste des ninjas, je pénètre laissant par être un visage fermé ne marquant aucune expression utilisable pour définir mon humeur du moment alors que tous les ninjas présents se tuent sauf un qui visiblement ne m'a pas vu arriver et continue de brailler visiblement mécontent du manque d'informations données par les éclaireurs. Je prends le temps de racler ma gorge d'une façon peu gracieuse alors qu'il daigne se retourner visiblement embarrassé.

-Faites-moi un rapport complet de la situation- Disais-je d'un timbre de voix neutre .

Alors qu'un juunin s'approchait de moi bombant le torse par respect, me tendant un parchemin avec différentes informations inscrites avant qu'il ne prenne la parole.

-Voilà les rapports en question pour les dernières 48 heures, un nouveau est attendu dans peu de temps par les troupes d'éclaireur ANBU.

J'acquiesce d'un simple mouvement de tête avant de me diriger dans une pièce privative de la tente pour étudier tout cela au calme assis sur un tabouret de bois bancale posant mon paquetage au sol, j'étudiais ce document avec attention, portant mon uniforme habituelle de Juunin du village sous mon haori, je prenais toujours avec moi pour des missions importantes caché dans une poche, mon ancien masque d'ANBU, mon temps dans les forces spéciales ma grandement endurci, j'en étais fière d'ailleurs, alors qu'un léger sourire viens égailler mon visage fermé depuis un bon moment en repensant à ce souvenir.
Une trentaine de minutes plus tard malgré les conversations ambiantes de la pièce annexe qui troublaient ma concentration j'entendis sans mal qu'une autre personne avait pénétré dans la tente de commandement, sûrement un des ANBU de l'équipe de reconnaissance cela coïncidait avec les dires de l'autre Juunin. Me levant de mon assisses de fortune je pénétrais alors dans la pièce principale posant mon regard sur un homme tout de noir vêtu et encapuchonné, portant un masque des forces spéciales de Kiri qui pourrait par être à première vu semblable à tous les autres, mais pas pour moi, je reconnaissais facilement le masque de mon compagnon d'arme. Je croise les bras alors qu'il s'approche de moi pour retirer sa capuche et me faire son rapport.

-Je reviens directement de la frontière de surveillance. Toujours aucun mouvement. On ne possède aucune information sur la menace potentielle se trouvant au-delà de cette montagne et cela amoindrit grandement nos possibilités d'actions ... D'une part, le terrain est impraticable pour un groupe d'expédition trop grand et d'une autre, l'adversaire est peut-être en train de nous guetter. Il s'agit donc d'une mission d'un niveau très élevée ... Et le tout à l'aveugle. Peu importe la manière, nous devons cependant agir ... »

Je fermais les yeux un instant prenant un air de réflexion plaçant une main sous mon menton en effectuant de petites palpations de ce dernier, un stimulus sans doute. Alors que le timbre de la voix de Tenzen se faisait plus grave visiblement sa prochaine phrase l'embrasait un tant soit peu.

-Il nous reste cependant une méthode efficace, mais très risqué ... -

Un léger sourire viens marquer mon visage alors que je ferme les yeux.

-Je pense que tu suggères que nous y allons à deux ce qui limiterait la possibilité pour notre éventuelle ennemie de se rendreconte de notre présence et surtout de gravir cette montagne à l'ancienne méthode, c'est-à-dire sans aucune utilisation de chakra pour éviter d'être repéré par un ninja sensoriel.

Cette idée pour moi était plaisante sur un plan personnel, mais sur un plan tactique elle était certes périlleuse, mais après toute une équipe réduite peut toujours préparer le terrain en vue d'une attaque massive, cela me convenait très bien, le duo de Kiri allait renaître enfin dans le sang qui avait créé sa funeste réputation d'en temps.






~ Bras-Droit du Mizukage & A.N.B.U de Kiri ~ // Grand Bouddha pervers
Tenzen Matsudaï~ Bras-Droit du Mizukage & A.N.B.U de Kiri ~ // Grand Bouddha pervers
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 507
▌Inscription : 20/04/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 20 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
342/2000  (342/2000)
| Âge du personnage | : 23 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La renaissance du duo de la brume par le sang ... [Pv Hijikata] (Mission de rang S) Mar 19 Juin 2012 - 12:13


~ La renaissance du duo de la brume par le sang ... ~


Comme prévu, il avait parfaitement deviné l'idée qui se cachait derrière mes pensées. Visiblement, après tant d'années nous étions toujours sur la même longueur d'onde, avec une façon de fonctionner quasiment à l'identique. C'était là un point positif pour le duo que nous allions composer durant cette escapade dans les paysages hostiles de cette montagne ... Bien que l'issue de celle-ci se présageait comme funeste. Ses mots visaient juste, le seul moyen de garantir une bonne efficacité et une réussite résidait dans l'escalade pure et dure, à l'aide de nos propres capacités physiques. Oui, sans utiliser la moindre goutte de chakra et affronter tous les dangers de la nature, livrés à la condition humaine, sauf si un cas de force majeur se présentait. Certes, l'avantage de la discrétion paraissait bien grand avec cette approche, cependant elle risquait de se révéler à double tranchant à tout moment. Effectivement, si l'on pénétrait aisément au-delà d'un certain niveau sans se faire remarquer, en cas d'imprévu où cela exigerait d'utiliser l'énergie spirituelle, nous serions forcement dans un piège se renfermant directement des deux côtés, avec aucun moyen de s'en sortir ... Une chance sur deux de s'engager dans une mission suicide. Je soupirais à l'idée de devoir l'impliquer lui dans une affaire de ce genre, de par son statut essentiel au village caché de la brume, mais aucun des autres soldats ici et ailleurs ne pourraient s'occuper de cette tâche. Au moins je possédais les meilleures dispositions à ce sujet, surtout en termes de survie. J'acquiesçais ses explications d'un mouvement de haut en bas unique de la tête, puis fit un tour rapide de la salle du regard afin de capter l'attention des quelques personnes présentes, avant de reprendre la parole.

« Oui, c'est ça ... Mais cette méthode pourrait bien se retourner contre nous. Et la route sera bien plus longue ainsi, ce qui va exiger beaucoup de temps pour accomplir cette mission. Je pense à des jours entiers, sans aucune aide ni chakra. Autant dire que la difficulté s'apparente à une mission extrême de rang A ... Voir de rang S. Si ce qui se cache là-haut correspond à nos soupçons ... Les choses risquent bien de tourner rapidement à une situation de guerre. »

Là, j'adoptais un air plus grave et sérieux, attendant une confirmation sur le visage de mon frère d'arme. Nul besoin d'étaler la discussion sur des bavardages futiles pour l'instant, nous nous comprenions suffisamment de collègue à collègue. J'orientais alors mon regard vers le reste de la troupe sans m'en détacher cette fois, m'apprêtant à poursuivre des conseils transformés en directives.

« Nous devons commencer les préparations dès maintenant. Prévenez le village de l'opération en cours et regroupez les cartes les plus récentes de cette zone. On pourra au moins s'en servir approximativement. »

Enfin, je redirigeais mon attention sur Hijikata qui devrait s'occuper de l'organisation de la défense sur ce front voir même un envoi de renfort après avoir sécurisé un périmètre plus proche.

« Pendant ce temps ... Je vais m'occuper du matériel à emporter. Notre équipement habituel ne suffira sans doute pas, ni même les quantités de rations usuelles. »

Sur ce, je le saluais respectivement comme tous les autres membres des services secrets du village et pivota habilement sans changer de position afin de repartir dans le sens opposer et sortir de la tente. Ma silhouette s'arrêta subitement devant l'entrée, suite à quoi je relevais le visage vers le ciel, histoire de situer les rayons du soleil. Il devait être plus ou moins seize heures. Parfait, nous partirions ainsi au début de la nuit sous une obscurité naissante. L'ombre demeurait toujours préférable pour ce type d'excursion, sachant que personne ne devait se douter d'une présence imprévue. Traversant la tranchée creusée à même la forêt, je rejoignais rapidement l'une des tentes installées à l'abri, dans les dernières lignes ; Celui de stockage. Non loin, deux responsables s'avancèrent expressément vers moi, curieux du déroulement de la surveillance et surtout de ce que je désirais. Je n'eus rien à cacher et leurs dévoila naturellement l'ensemble de ce qui serait nécessaire, en plus d'un résumé concis de l'objectif. Cela les étonna quelques peu au départ, affichant clairement l'inquiétude sur leurs visages, mais obtempérèrent sans poser trop de questions. Je les suivis silencieusement à l'intérieur, marchant assez lentement tout en examinant minutieusement les moyens à notre disposition. Des armes en nombres, de la nourriture, des médicaments et divers accessoires pratiques emporté en vue de l'emplacement géographique. Parfait.

Ils connaissaient déjà les bases d'une telle décision, bien que ce fussent bien rare, mais je vins les compléter peu à peu en indiquant les éléments à disposer dans les paquetages, la réflexion perceptible à mon intonation. Partagé en pleine hésitation, j'essayais d'être le plus judicieux possible en emportant moins d'armement que le reste comme de la corde, de quoi grimper sans trop de risque et enfin de la nourriture en quantité importante. Le tout se vit empilé au possible dans les sacs constituant les paquetages finaux, puis une autre partie étalée sur les gilets à multiples poches ou attaches. Nous passâmes ainsi deux bonnes heures à arranger convenablement les affaires pour un minimum d'encombrement, avant de rejoindre une troisième tente ou chacun s'équiperait. Hijikata ne semblait pas encore là, ce qui me laissa le temps de changer d'apparence, ôtant la cape noire et la protection précédente. Un peu plus encombré, l'entièreté de ma tenue demeurait maintenant visible, toujours avec le masque sur le visage. Je sortis alors devant l'entrée et avisa de derniers détails sur l'inventaire avec les deux ninjas de tout à l'heure, en attendant Hijikata.

avatar
 ~ Chef des A.N.B.U de Kiri ~ /~ Kyudaime Mizukage ~ / ~ Admin ~
Hijikata Toshizo ~ Chef des A.N.B.U de Kiri ~ /~ Kyudaime Mizukage ~ / ~ Admin ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 595
▌Age : 29
▌Inscription : 18/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
294/1000  (294/1000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La renaissance du duo de la brume par le sang ... [Pv Hijikata] (Mission de rang S) Lun 25 Juin 2012 - 14:52



Préparation et début de l’ascension "un souvenir qui nous tue à petit feu"


Hijikata Theme


Je restais là, les bras croisés et mon regard interrogateur sur la future réaction de Tenzen, bien que prévisible à mon goût j'attendais néanmoins cette dernière avec impatience, bien que mon rôle au sein du village soit nettement moins voyant sur le terrain, je ne peux m'empêcher de tenter de décrypter les dires de mon compagnon d'arme. Penchant la tête vers le bas en fermant les yeux j'attends sa réponse.

- Oui, c'est ça ... Mais cette méthode pourrait bien se retourner contre nous. Et la route sera bien plus longue ainsi, ce qui va exiger beaucoup de temps pour accomplir cette mission. Je pense à des jours entiers, sans aucune aide ni chakra. Autant dire que la difficulté s'apparente à une mission extrême de rang A ... Voir de rang S. Si ce qui se cache là-haut correspond à nos soupçons ... Les choses risquent bien de tourner rapidement à une situation de guerre. »

J'acquiesce d'un léger hochement de tête tout en reflétant un visage en plein réflexion plaçant une de mes mains sous mon menton, alors qu'il poursuit sur une phrase plus général qui s'adressait aux ninjas qui se trouvaient proche de nous dans cette tente austère.

-Nous devons commencer les préparations dès maintenant. Prévenez le village de l'opération en cours et regroupez les cartes les plus récentes de cette zone. On pourra au moins s'en servir approximativement. »
« Pendant ce temps ... Je vais m'occuper du matériel à emporter. Notre équipement habituel ne suffira sans doute pas, ni même les quantités de rations usuelles. »



En tout cas son professionnalisme fait toujours plaisir à voir, en toutes circonstances il sait faire preuve de cet esprit vif d'analyse qui permet de sauver ou d'épargner des ressources inutiles sur un champ de bataille, pendant ce cours laps de temps ou je méditais sur mes pensées je fixais à nouveau Tenzen pour dire.

-Très bien dans ce cas vu que visiblement tu as les choses bien en main je te laisse préparer le matériel j'ai toute confiance en ton jugement de toute manière, pour ma part je vais m'équiper de façon plus adéquate et je te rejoins plus tard à la zone de stockage.

Terminant ma phrase, je le vois s'incliner légèrement puis quitter la tente pour se rendre vers le dit périmètre non loin des premières lignes, alors que je relâche peu à peu mon attention pour porter ma main à l'intérieur d'une poche de mon gilet pour saisir un paquet de cigarettes que je me sépare rarement même en mission. Portant une de ces dernières à mes lèvres, je l'allume à l'aide de mon briquet pris dans une autre poche, quelle douce source de quiétude, ce goût acre avait le don de faire revenir à la réalité toutes personnes perdues dans des pensées utopiques, j'ai commencé à fumer réellement pendant une mission dans les forces spéciales.

(Début du FlashBack)

Par une nuit pluvieuse alors que le tonnerre grondait, nous avions mission, mon équipe et moi d'éliminer un puissant Nukenin et ces gardes dans un petit village du pays du thé, tout se déroulait à merveille que ce soit l'infiltration et la neutralisation des gardes, je devais quant à moi m'occuper des sentinelles en faction à l'extérieur, de la chair à canon....., des ninjas de très bas rang voir même de simples mercenaires qui savaient à peine tenir une arme dans leurs mains, pathétique mais logique après tous ce Nukenin était tellement traqué et rechercher par les services secrets de Kiri qu'il a sûrement du perdre tous ses biens dans l'acquisition d'hommes de mains. Mais arrivé à hauteur d'un homme tenant maladroitement sa vulgaire lance, je me tapissais dans cette pénombre avançant silencieusement en direction de ma proie qui arpentait les alentours de la demeure de la cible, je bondissais sur ce dernier afin de placer une main ferme sur sa bouche pour l'empêcher de sonner l'alerte, avant que mon autre main armée vienne lui asséner une méticuleuse perforation dans un éclat de sang presque artistique. Lorsque que je retirais mon Kunai recourbé de la gorge du pauvre bougre qui ne devait même pas avoir atteint sa majorité, je regardais son visage emplis de stupéfaction et crispé par l'instance douleur de la mort au moment où je laissais tomber froidement son corps sans vie au sol recouvert encore par l'hémoglobine qu'il crachait en quantités abondantes dans son dernier souffle.

A l'intérieur le combat était déjà terminé, bilan 17 morts dont la cible qui avait plus que résister vu qu'il avait même abattu l'un des membres de notre équipe, prit dans une démence frénétique, Taneko si je me souviens bien, le membre le plus proche avec qui je faisais équipe avait sauvagement exécuté toute la famille du Nukenin qu'il tentait de faire fuir du pays. Même lorsque un bambin le supplia de l'épargner cacher derrière un meuble écrouler sur le sol, tremblant de tout son être en voyant trois individus vêtus de larges vêtements noir ne distinguant qu'entre ses yeux noyés par un flot de larmes, une macabre teinte blanchâtre sur les masques sans expression alors que l'un d'entre eux se rapprochais de lui, une lame sanglante à la main. En tant que Juunin jamais je n'aurais cautionné le meurtre d'un enfant, mais en tant que ANBU je faisais abstraction de tout cela. Après sa basse besogne achever Taneko viens me retrouver sur le toit alors que je montais la garde en attendant l'équipe de « Nettoyage » qui ne devait plus tarder, en soulevant légèrement son masque il prenait une cigarette puis m'en tendait une. Je le fixais d'un air interrogateur derrière mon autre visage de bois peint détourant ma tête dans sa direction.

-Aller Toshi ne fait pas le difficile tu verras ça soulage et je sais très bien que tu désapprouves mon geste, mais ne pense pas que cela me plaie d'ôter la vie à des enfants, mais cela fais partie de nos obligations-


Relâchant un léger soupire avant de soulever mon masque histoire de laisser que ma bouche visible, je saisissais d'une manière brusque la cigarette tendue de se derniers pour débuter ce petit rituel afin de décompresser.

-Je ne te blâme pas, la vie est finalement aussi éphémère que la fumer emportée par le vent : disais-je en recrachant cette fumée représentative dans ma triade par cet enfant qui fut rapidement emporté par ce vent froid et cinglant qui nous représentait à son tour.

(Fin du FlashBack)

Un léger sourire marquait mon visage quand je reprenais mes esprits en tenant ce masque dans une de mes mains, alors que j'attachais soigneusement les lanières de mon plastron fait d'une fine couche d'acier, j'avais délaissé mon désormais célèbre Haori bleu ciel si représentatif de mon clan pour une cape de couleur noire et d'un capuchon, plaçant ensuite deux fourreaux croisés dans mon dos tenu par de fines, mais robustes lanières en cuire ainsi que mes katanas, je gardais néanmoins mon bandeau frontale en dessous de mon masque. Remplissant ma sacoche et mes différents étuis de Kunais, Shurkein, notes explosives et autres outils pour cette mission qui allait sans doutes s'avérer bien périlleuse. Ayant terminé ma préparation plus qu'appliquée je quittais rapidement la tente au pas de course après avoir réglé les derniers préparatifs d'un envoie de renfort de la pars du village pour cette situation de crise sans précédant, enfin ne jamais tirer de conclusions trop rapide, mais toujours faire en sorte de ne manquer de rien était primordiale. Alors que je poursuivais ma course entre les différentes tranchés qui jalonnaient le parcours je retrouvais finalement Tenzen après quelques minutes.
Il ne lui aura pas fallut beaucoup de temps pour me reconnaître même masqué bien entendu.

-Je t'avoue que cela faisait bien longtemps que je n'avais plus porté cette accoutrement, mais après tout cela me rappelle le bon vieux temps.

Emprunt d'un ton légèrement humoristique qui contrastait avec l'effrayante froideur et l'impassibilité de ce masque usé par le temps et les combats, je restais fidèle à moi-même en toutes circonstances, alors que je plaçais une main ferme mais amical sur l'épaule de mon compagnon d'arme je disais.

-Aller hâtons nous de finir cette mission pour rentrer auprès des nôtres camarades, comme aux bons vieux temps


Je saisissais le sac de provisions préparées par les soins de Tenzen et le jetait sur une épaule avant de m'engager dans la forêt sombre qui se tenait en contres-bas de l'impressionnante montagne, je savais très bien que nous ne pourrions peut-être pas revenir de cette mission comme de toutes les autres d'ailleurs, mais si un ninja passe son temps à avoir des doutes sur ces chances de survies, il met en périls sa propre vie et celle de ses camardes, la peur ne doit pas être refoulée non plus, c'est un moteur qui doit te tenir constamment en alerte, le ninja qui osera me dire un jour en face qu'il n'a jamais eu peur lors d'une périlleuse mission est sûrement le plus hypocrite des hommes, ceux là ne font jamais long feu sur un champ de bataille. Je parle en connaissance de cause, trop souvent témoins de la témérité de certain qui se jetait à corps perdu au-delà d'une mort certaine sans même réfléchir un instant aux conséquences, non pas pour eux-mêmes, mais pour celles de ses camarades. Cette avec une légère appréhension que je pose mon premier pied contre la paroi abrupte et irrégulière de cette masse rocheuse, levant mon regard et observant par les orifices de mon masque le ciel masqué par cette brume qui nous empêchait de voir notre futur destination, je poussais un léger soupire avant de débuter l'attention de ce qui pourrait être notre fin.










~ Bras-Droit du Mizukage & A.N.B.U de Kiri ~ // Grand Bouddha pervers
Tenzen Matsudaï~ Bras-Droit du Mizukage & A.N.B.U de Kiri ~ // Grand Bouddha pervers
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 507
▌Inscription : 20/04/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 20 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
342/2000  (342/2000)
| Âge du personnage | : 23 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La renaissance du duo de la brume par le sang ... [Pv Hijikata] (Mission de rang S) Mer 27 Juin 2012 - 16:55


~ La renaissance du duo de la brume par le sang ... ~




Après quinze bonnes minutes à repasser en vue les éléments restant pour l’inventaire du campement, nous terminâmes rapidement cette tâche futile au moment même où la seconde personne participant à la mission se présentât. Visiblement mon frère d’arme en avait déjà terminé avec l’organisation et aussi enfilé une tenue différente suscita irrémédiablement les étonnements intérieurs des autres ninjas. Contrairement à eux, la surprise ne me gagna pas dans l’immédiat, mais plutôt une certaine compréhension de ce choix dont la dernière application remontait à bien des temps … Soit directement à l’époque où nous endossions tout deux le rôle si complexe d’agent des services spéciaux du village de Kiri. Je sentais bien la nostalgie qui s’emparait de lui en se fiant à ses gestes et réflexions légèrement différente en ce jour. Effectivement, cela faisait depuis un bon moment que Hijikata c’était habitué à une vie plus libre en terme d’identité, et surtout plus ouvert socialement … Même si sa nouvelle place impliquait d’autres exigences évidentes. Le voyage serait surement dans le gout de nos anciennes excursions en duos, à devoir se retrouver une harmonie quelques peu endormis au fil des années. L’idée fut vite confirmée lorsque celui-ci prit la parole après quelques instants de silence observateur, avant de poser sa main sur mon épaule amicalement. Je relâchais alors sous mon masque cette expression sérieuse qui me hantait la plupart du temps pour adoucir le regard en fermant les yeux, d’un sourire de complicité indiscernable de l’extérieur. Peut-être allions nous profiter là d’une excursion finale dans nos vies chargées de ninjas …

Je hochais simplement de la tête suite à la phrase de mon partenaire disant d’entamer les mètres nous séparant du sommet de la montagne et adoptais un rythme de marche identique au sien. Le paquetage bien accroché au niveau de mes deux épaules, je surveillais constamment les environs constamment selon une certaine distance d’écart limite, tout en admirant le paysage étrange de ces lieux. Dans un premier temps, nous traversâmes le plateau de plus bas de l’ile, recouvert d’une forêt lugubre dont la densité s’intensifiait au fur et à mesure de nos pas. L’air semblait partagé entre deux états assez contradictoires, puisque les arbres racolés l’un à l’autre préservait une certaine chaleur couplé à l’humidité des lieux, parcouru de temps à autre de courants d’airs frais descendants directement des sommets et passant par le maille des feuillages en bordures des parois rocheux. Heureusement, nos tenues se disaient conçues spécialement pour se tenir réchauffé de par le nombre des mouvements malgré l’absence de couches trop importantes. Je reposais un instant le regard sur Hijikata qui évoluait toujours devant moi histoire de ne pas rater un détail silencieux à ne pas louper. Normalement ici nous ne devrions pas rencontrer de problème, la zone étant déjà partiellement sous la surveillance des troupes de Kiri … Ainsi donc, nous avançâmes dans embuche jusqu’à la limite de première plateau et marquâmes alors une pause avant de s’y aventurer à l’aveugle. Pour l’instant, la pente se disait assez généreuse dans l’optique d’une monté à l’aide des seules jambes, sans avoir recours aux cordes …

Nous ne sortîmes cependant pas encore de la forêt marécageuse, et heureusement d’ailleurs, puisque les racines exubérante jonchant le sol faisaient office de points d’accroches. Pas vraiment facile en l’absence de chakra … Je grimpais de cette manière, cherchant minutieusement mes appuis afin de ne pas déboucher sur une quelconque entorse ou autre … Eh oui, ici les corps devenaient des outils bien plus fragiles sans l’aisance des gestes de ninjas. Prenant une grande inspiration à la moitié de l’ascension, je repartie de plus belle jusqu’à m’arrêt aux côtés du leader de la mission, qui semblait hésiter avant la sortie de ce terrain pour accéder au « deuxième étage » du géant de pierre en face. À vrai dire la distance parcourue jusqu’ici s’avérait suffisante, et qui plus est nous serions plus à découvert dans cette seconde phase …

« Il vaudrait mieux établir un campement ici dans la forêt avant d’en sortir, on pourra ainsi se déplacer le lendemain dans les retombés de la brume matinale. »

J’attendis alors l’avis de mon allié avant de rechercher un endroit adéquate au projet désiré, puis y délimité un certains périmètre à vérifier pendant que le second irait chercher du bois.

« Je te laisse faire pour le camp, je reviens. »

avatar
 ~ Chef des A.N.B.U de Kiri ~ /~ Kyudaime Mizukage ~ / ~ Admin ~
Hijikata Toshizo ~ Chef des A.N.B.U de Kiri ~ /~ Kyudaime Mizukage ~ / ~ Admin ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 595
▌Age : 29
▌Inscription : 18/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
294/1000  (294/1000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La renaissance du duo de la brume par le sang ... [Pv Hijikata] (Mission de rang S) Ven 27 Juil 2012 - 1:33



La renaissance du duo de la brume par le sang.


Hijikata Theme


La noirceur s'installait peu à peu dans ces contrées verdoyantes et entourées d'un halo de mystères tenace qui ne se laisse pas facilement percer, le sol boueux et les odeurs nauséabondes venaient s'insinuer dans mes narines, concentré sur le voyage sous couverture que nous effectuons depuis peu de temps. À l'orée de la forêt dans laquelle nous pénétrons la tension était palpable, une certaine excitation me gagnait comme par un trop lointain passé à mon goût, une certaine nostalgie des missions d'infiltrations et d'assassinats passées, au voile sombre d'une cape et d'un masque sans expression qui incarnait une crainte de tout malheureux qui croisait sa route. Les forces spéciales comptaient parmi ses rangs des ninjas tous plus talentueux les uns que les autres, j'éprouvais bien entendu une certaine fierté d'avoir servis dans cette prestigieuse unité. Alors que le bruit du vent accompagner celui des mouvements souples et agiles de notre déplacement la symphonie des croisements et autres jappement des créatures de cette forêt qui supprimaient peu à peu toute luminosité. Cette épaisse masse végétal qui est la depuis des décennies voir certainement bien plus, se dressait devant nous comme un rempart, forçant une certaine admiration pour la puissance que dégage la nature, d'un coup d'oeil rapide par-dessus mon épaule, caché derrière mon ancien masque d'Anbu, j'observais Tenzen, à l'affût de chaque chose suspecte qui pourrait tapis dans l'ombre qui pourrait surgir sans prévenir. Je me sentais rassuré de faire équipe avec un ninja qui ne laissait rien passer, même si j'ai entièrement fois en mes compétences le premier ennemi de tout bon ninja qui se respecte c'est l'orgueil de croire que rien ne peut nous atteindre, mais cela je le savais déjà depuis longtemps. Nous continuâmes notre progression rapide mais prudente sous couvert de l'épais manteau végétal avant d'entrevoir le début d'une pente abrupte qui ne semblait néanmoins pas insurmontable, escaladant cette dernière de manière relativement rapide avant que je constate le changement brutal entre l'absence de forêt quelques mètres au-delà de ma vision, cela serait une erreur de poursuivre plus loin pour le moment, autant se reposer quelques heures avant de repartir de plus belle, le chemin parcouru est déjà important, il ne faudrait pas aller à l'excès, la patience et l'attente est aussi une chose importante. Me retournant alors vers mon camarade de longue date il me dit.

- Il vaudrait mieux établir un campement ici dans la forêt avant d'en sortir, on pourra ainsi se déplacer le lendemain dans les retombées de la brume matinale. »


J'acquiesce d'un mouvement rapide de tête avant de répondre :

- Je suis amplement de ton avis je vais m'atteler à établir un périmètre de sécurité, histoire de voir si je ne me suis pas rouillé avec l'âge-

Je glissais toujours une certaine pointe d'humour dans mes tirades bien que je reste très sérieux concernant une mission, mais cela n'empêche rien. Alors que je vois Tenzen prendre une certaine distance, sûrement pour inspecter les lieux, retirant alors le sac de transport que je porte sur mes épaules et le déposant à terre, je cherche à l'intérieur ce dont j'avais besoin pour confectionner les futurs pièges, préparant alors tout le matériel nécessaire je prends grand soin de placer à chaque endroit stratégiques de petites surprises si un curieux voudrait rôder dans les parages. J'installais ensuite une tente sommaire, inutile d'en avoir deux vu que nous prendrons notre tour de gardes, deux ou trois heures de sommeils suffirons amplement pour nous remettre d'aplombs. Une envie irrésistible de fumer une bonne cigarette me passais par la tête, mais n'importe quel amateur savait très bien que la lueur de la braise dégagée par cette dernière suffirait dans la pénombre à nous faire repérer. Je refrénais donc ma pulsion passagère par un léger mouvement de tête en signe de résignation alors qu'une légère brise faisait onduler ma capuche. Je me préparais mentalement à notre futur ascension, la seule force physique serait à notre disposition pour cette tâche hautement délicate et périlleuse. Restant alerte, je scrute les périmètres de l'éphémère campement derrière mon masque rongé par le temps, en revoyant mon frère d'arme revenir de son inspection des lieux je lui dis :

-Bon je prends le premier tour de garde tu as exactement une heure et demie de repos et ensuite tu prendras la suite et nous commencerons enfin les choses sérieuses-

Je terminais ma phrase sur un ton légèrement étouffé, histoire de ne pas alerter tout le voisinage, avant que je m'adosse un instant à un arbre puis de bondir sur une branche légèrement en hauteur pour avoir une vue dégagé, j'allais patienter l'heure qui allait suivre, laissant délicatement glisser ma main droite sur le manche de mon katana bien placé dans son fourreau sur mon dos, prêt à répondre à toutes formes de menaces potentielles.










Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La renaissance du duo de la brume par le sang ... [Pv Hijikata] (Mission de rang S)


La renaissance du duo de la brume par le sang ... [Pv Hijikata] (Mission de rang S)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Dame de Brume
» [anim] l'Ile de Brume sang
» Vague de Brume :3
» A l'autre bout du chemin... [Pv Brume + Libre]
» Fleur de brume[terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau ~ Mizu no Kuni :: Pays de l'Eau :: Autres îles du pays de l'eau-