Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Entrée à Kumo. Une arrivée remarquée.

avatar
~ Chuunin de Kumo ~
Jin Kaza~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 159
▌Inscription : 11/06/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 11 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
127/1000  (127/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Entrée à Kumo. Une arrivée remarquée. Sam 16 Juin 2012 - 21:03

Entrée à Kumo. Une arrivée remarquée.

Jin Kaza :

C'est après des semaines d'errances sur les terres du nord enneigé, après mure réflexion, que notre vagabond se décide enfin. Il en est arrivé à la conclusion que s'enrôler dans les forces militaires de Kumo ne se serait pas un mal. Sûrement même une promesse d'avenir plus que convenable. Après tout il ne dispose pas d'habilité particulière, si ce n'est celle de manier le sabre. La voie du ninja se dessine donc comme toute tracé pour le jeune Kaza. Drapé d'une cape de voyage, jeté sur les épaules Jin se présente au poste de contrôle de Kumo. La lourde porte du village, entre ouverte, reste surveillé par un trio attentif de shinobi. De Jours comme de nuit ils restent aux aguets. Ce matin un brouillard épais couvre la vallée. La silhouette sombre, capuchonné du rôdeur dans ce tableau embrumé a tout d'inquiétante. Et d'ailleurs la tension monte, la statique des gardes s'aggravent. Une dynamique nouvelle prend doucement place. Les regards se ferment, les mâchoires se serrent. A chaque pat que le rôdeur engage la corde se raidie... Le silence pesant s'estompe avec l'intervention du Chunin en poste.


« Hey toi là plus un pat ! Montre-moi ton visage étranger. »
« Me voilà traité comme un ennemi à peine arrivé. Bon sang avant même m'être présenté. Ma gueule ne leur revient pas c'est pas possible ! » (pensé)
Le spadassin exécute les ordres à la lettre, la rage au bord des lèvres, dévoilant ainsi son visage. Un de ceux que l'on a après des semaines de marches et d'errance sur les hauts cols de montage du pays. Un visage éreinté, qui n'en a pas perdu pour autant de sa fierté déconcertante. Un regard droit, inflexible, volontairement provocateur. Un de ceux qui frise avec l'audace. Voilà qui suffis pour confirmer les appréhensions des gardes.
«Décline ton identité, la raison de ta venus et les injonctions qui te permettent de venir ici. » (la main sur un shuriken)

« arg ! en voilà un qui m'échauffe sérieusement, n'ai-je pas le droit à plus de considération ! » (pensé)
« Je suis Jin Kaza un rôdeur du nord. Je suis venus ici pour m'enrôler dans les forces armés de kumo. Je suis officiellement promus au grade de Genin part vos supérieurs. J'ai ici une lettre de validation signé de la main de Izo Yuugiri en personne »
alors que Jin s'apprête à tirer de sa veste le dit document. Le garde s'écrit « Stop ! Garde tes mains à ta place, mon collègue va vérifier ça ! » d'un signe de tête il donne sa directive. Le jeune Ninja charger de fouiller Jin pour y trouver le certificat d'admission réclamé ne semble pas sûr de lui. Ou du moins sûr de ses forces. La sueur perle sur son front et le stress qui l'anime est palpable. D'une main frêle il sort de la poche intérieure le document, y porte un œil avisé pour s'en détacher rassuré. « Tout est en règle capitaine !»
Après des vérifications, répétés, approfondis ; des missives envoyés au bureau centrale afin de recevoir confirmation le capitaine obligé de se rendre à l'évidence permît à contrecœur l'entrée du jeune spadassin.



" Mes Premiers regards sur Kumo la fière.

Un lieu lumineux amplis par un froid perspicace. S'il y avait deux mots pour définir l'impression ressentis se seraient ceux là. Après mon arrivée quelque peu mouvementé il y a deux jours j'ai eu tout le loisirs de visiter cette cité accrocher aux nuages. On m'a donné gîte et couvert dans une petite auberge, en attendant mon assignation au sein d'une équipe. La première chose qui impressionne ici c'est sans conteste l'architecture ! Les battisses sont construites à même la rocailles des flancs de montagne. A croire qu'elles flottes quand des cumulus viennent s'y piéger. Elles disposent aussi de grandes baies vitrés colorés, pour laisser les pièces qu'elles protègent s'empiffrer des doux cadeaux chaleureux offert par le firmament. Les gens sont aussi magnanime qu'ailleurs, mais je remarque un diamant de fierté enfouie en chacun d'eux. Une fierté que rien n'entame. Ils sont irrévocablement fiers d'être de Kumo. J'ai trouvé aussi un sincère esprit de fraternité chez tous. De belles qualités animent ces gens. Il y a tout pour me plaire à Kumo. Je leur ressemble au fond. "
Jin Kaza

avatar
~ Chuunin de Kumo ~
Jin Kaza~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 159
▌Inscription : 11/06/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 11 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
127/1000  (127/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Entrée à Kumo. Une arrivée remarquée. Sam 23 Juin 2012 - 19:13

Jin Kaza :
Une promenade mouvementée
Chef mercenaire :
L'inactivité ! Voilà un poison au quelle notre maraudeur du nord ne veut pas céder. Par cette après-midi pluvieuse, beaucoup ce suffirai de l'oisiveté maladive. Un vice que l'on pratique tous à outrance. La paresse qui nous tiens au fond du lit, voilà est un ennemi redoutable à ne pas sous-estimer. C'est pourquoi en cette mâtiné grisée par les pluies légères et le brouillard épais Jin vagabonde dans les forets de Kumo. A l'instar de sa grande sœur de Konoha. C'est une Forêt de montagne, une forêt épaisse une forêt dangereuse aussi. Ici le bretteur peut s'effacer, marcher l'esprit léger. Vous savez bien, mettre de côté les aléas de la vie, s'oublier soi-même, laisser les rouages de la nature le mener là ou elle le souhaite. En bref filer tout droit jusqu'à atteindre l'impasse, rejoindre la place qu'il lui est donné d'avoir. Une petite clairière dégagée, qui enserre une source d'eau. Voilà ou le voyage s'achève aujourd'hui. Un grand cèdre s'impose au centre de cette espace ou même la lumière peine à ce crée un chemin. La ramure majestueuse du grand arbre est impénétrable. La mélodie qu'offre la nature fut, est, et restera sans conteste pour longtemps la plus splendide des berceuses. Et c'est donc à l'ombre du tronc massif que le jeune homme s'assoupit. De longues minutes passent et c'est une présence malsaine qui arrache Jin du sommeille brumeux dans lequel il s'était perdu.

Une horde de mercenaires, venus étancher leurs soif dans la petite source qui perce délicatement les gravas. Une petite réserve d'eau fraîche sûrement rare dans cette immensité verte. Leurs arrivées bruyante trouble la plénitude du lieu. Jin se redresse péniblement, les jambes encore engourdis, se rafraîchie puis se retourne. Les mercenaires en approchent se feront assurément une joie de kidnapper un Ninja de Kumo. Les rançons pour ces malfrats sont en effet un bon moyen de remplir sans mal leur besaces désespérément vide. Hirsutes, mal rasés mais bien armés. Voilà bien dix bons hommes qui encerclent d'ores et déjà le jeune Kaza.

Un premier s'avance. Grand trapus une arbalète à la main. Sûrement le chef de cette assemblée fétide. La pointe de sa flèche braquée droit sur le Kumo-Jin, il déclare.
« Toi là rend toi calmement, il ne te sera fait aucun mal. Ta petite tête de Kumo Jin vas nous rapporter bien dix mille Ryos ! » Tous se mettent alors à ricaner bêtement. A les entendre c'est joué d'avance.
Jin reste impassible, ce qui a le mérite d'engrener l'animosité des mercenaires. Sans dire un mot, le Genin sans retourne et engage sa marche vers Kumo « j'ai pas que ça faire de rosser des minables » Des grondements s'élèvent dans la hordes. C'est sans conteste un comportement provocateur, à l'image même de ce qu'es Jin. Le chef prit par la rage, décoche sa flèche, qui siffle dès lors à toute hâte. Dans un geste fluide tout autant que puisant démontrant les réflexes et l'habilité aiguisé du bretteur. Jin se saisir en vole du dard envenimé qu'on lui lance. A mains nue ! Après l'étonnement général les visages ce muent et l'inquiétude ce dessine chez tous.

« Un gros poisson celui là. Tant mieux la rançon n'en sera que plus grande » d'un geste de tête il envoie l'un de ces sous-fifre au combat. Malingre celui-ci ne semble pas payer de mine. Pourtant, ses épaules dessinées et ses membres élancée, ainsi que tous les regards confiants que lui concèdent ses compagnons d'armes. Laissent entendre que ce vieux mercenaire à ses atouts dans la bataille. Les traits cacher sous une barbe blanche épaisse, il s'avance confiant. Pas un mot ne s'échange le combat commence sans prélude. Très vite Jin ce retrouve assaillie « le vieux tape dure putain » (pensé) Un taijutsu efficace sans fioriture, les deux hommes s'échangent les coups comme deux épéistes qui croise le fer. Les mâchoires serrer. Chaque impact, chaque fois que les tibias fin et acérer s'entre choc, des gémissements étouffés sont délogés. Au grand-dames des spectateurs impressionnés par l'ardeur des coups. Les faces crispées par la douleur, on sent bien que les deux hommes sont des experts du domaine. « arg ! Laisse-moi une ouverture »(pensé) Attaque et défense, aucun assauts ne fait mouche, les avant-bras et les tibias font office de bouclier impénétrable. Le vieux mercenaire, est un roc Jin doit bientôt l'avouer il a sous estimé lourdement le quinquagénaire. Attentif à toute faiblesse dans les gestes il attend l'ouverture tant désiré. Le regard vif, l'opportunité se présente et Jin ne la laisse pas filer. Avec fluidité il anticipe l'attaque, Inverse son appui au sol, s'ouvre l'angle, bloque le point rageur, s'en saisit, l'arrache mains gauche pour frapper fort main droite. Le craquement sonore qui suit ne laisse aucun doute. L'épaule du vieil homme c'est démise.

« Tellement d'ennemies si peu d'adversaires ! » Voilà des paroles arrogantes que Jin crache au visage des mercenaires tous à présent aux petits soins du combattant blesser « j'en est bavé avec le vieux »(pensé) Cette fois Plus de place pour la courtoisie. La main sur son Katana, près à déchirer le premier téméraire qui s'enflamme. Les regards ce croisent mais, personne ne bronche. La démonstration de force a dû suffire...
Essoufflé Jin sans retire cette fois sans que personne ne le retient. Un long soupir lui échappe une fois loin d'eux. On lit facilement le soulagement ce dessiné sur son visage. Déjà des contusions marquent les chaires du jeune Kumo-Jin, et il boitera un long moment avant de récupérer une marche descente.


" Retour aux portes

Je vous avoue que cette mâtiné, à laquelle je voué un moment de détente c'est transformé à mon insu en entraînement. Mais au-delà de ça, voilà bientôt deux semaines que j'ai élus domicile à Kumo. Pour le moment, pas grand-chose n'occupe mon quotidien. Pourtant, j'ai eu tout le loisir de visiter la cité. Peut être ne suis-je pas assez accessible aux autres ? C'est vrai j'aurais pu m'ouvrir, cherché à connaître les shinobis, qui demain serons mes compagnons d'armes. Mais la situation en ce moment n'est pas propice aux rencontres je pense. En effet il y a peu la cité a pleuré la mort de son Kage. Aux quatre coins du village la plèbe larmoyait de rage contre le destin tragique du défunt Raikage. Je ne vais pas vous mentir, je ne connaissais pas cet homme et pas une once de tristesse ne m'a traversé. J'aurais bien voulus comprendre cependant comment ce dernier à bien put se faire assassiner si aisément. Tout cela est douteux ! Quant à Son héritier, il est riche, à peine arrivé il s'est dévoué corps et âmes dans une rénovation de la cité... personnellement je n'y vois qu'un geste purement politique, plus qu'un acte altruiste. Mais qui suis-je pour le condamner, le temps et les actes se feront jugent plus sûr et plus juste que moi."
Jin Kaza



Merci pour cette lecture attentive. Okay

Entrée à Kumo. Une arrivée remarquée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une arrivée remarquée
» Une entrevue impériale (Suite de l'arrivée remarquée)
» demande gif entrée
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de la Foudre ~ Kaminari no Kuni :: Kumo Gakure no Sato :: Portes de Kumo-