Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

~ Arrivée des Kage ~

 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 24
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: ~ Arrivée des Kage ~ Sam 7 Juil 2012 - 12:51

~ Salutations Maîtres Kage ~


____________________________________________


9h00 du matin... Les rayons solaires filtraient à travers les vitres de la chambre de Thrys, qui se tenait debout devant les portes ouvertes de son armoire. Ne bougeant pas d'un cil, il fixait d'un regard fier le travail des plus grands couturiers de Sunagakure no Sato. A sa demande, ces artisans aux doigts de fée lui avaient confectionnait une toute nouvelle tenue d'apparat. La toge officielle des Kage ne lui seyait pas du tout, et il n'appréciait guère le fait de se retrouver enseveli sous des vêtements qui l'étouffaient ! La chaleur du Pays du Vent ne le gênait que très peu, certes, mais il ne pouvait rester plus de cinq minutes dans cette tenue sans éprouver la même sensation qu'un morceau de viande qui cuit sur un grill ! Même si le couvre-chef du Kazekage lui permettait d'éviter une insolation, il n'aimait pas la tenue des Kage... et réciproquement, la tenue des Kage ne l'aimait pas !

Pour en revenir à nos moutons, Thrys demanda donc aux tailleurs du Village caché du Sable de lui créer une tenue similaire à celle qu'il portait lors de ses missions, mais dont les couleurs faisaient ressortir de la joie de vivre ! Des couleurs lumineuses, étincelantes... tout simplement : festives !
Ce travail n'était pas draconien, puisqu'il ne s'agissait que d'un simple changement de teinte, mais il fallait bien que quelqu'un le fasse, non ?
Ni une ni deux, notre héros attrapa sa nouvelle tenue, déposa le cintre sur lequel étaient accrochés sa veste et son pantalon sur son lit, délicatement. Il enfila tout d'abord le pantalon gris noir, ample, qui lui permettait de se mouvoir sans trop de difficultés. Puis il continua de se vêtir avec la veste et le col montant. Les couleurs étaient étincelantes, allant du blanc clair au rouge flamboyant. Pas une seule tâche, pas une seule trace, pas un seul pli... il était immaculé !
Une fois habillé, Thrys se tourna vers le fond de son armoire, et retira son couvre-chef pendu de façon inclinée à un crochet. Tranquillement, il le posa sur le haut de sa tête, plaqua contre le bas de son visage son masque noir, et jeta un dernier coup d’œil dans le miroir. Un sourire se dessina sur ses lèvres, derrière son masque, et il ne put s'empêcher de dire à voix haute :

" C'est parfait ! "

Il ferma alors les portes de son armoire, tourna la clef, puis se dirigea vers l'entrée de son domicile. S'approchant petit à petit de la porte en bois qui lui permettait de sortir de chez lui, Thrys sortit de sa poche le trousseau de clefs qui contenait celle associée à la serrure de la porte d'entrée. Le pauvre... toutes les clefs se ressemblaient, si bien qu'il batailla encore une fois avec tous ses laissez-passer avant de trouver celui qui correspondait à la porte d'entrée de son appartement. Faisant un petit signe de victoire, il inséra la pointe de la clef dans la serrure, fit quelques tours dans le sens horaire, et ouvrit la porte. Une fois de l'autre côté, il effectua le même rituel que précédemment, ferma la porte à clef, puis se tourna vers le hall d'entrée. Devant lui, deux hommes masqués et vêtus de la tunique emblématique des unités ANBU. Le Sunajin les fixa tour à tour, sans montrer aucune émotion, le regard sérieux, observa le ciel, bleu et dénué de nuages, avant de lâcher sur un ton décisif :

" Bien... alors allons-y ! "

Les trois ninjas firent quelques pas, Thrys en tête et les deux soldats d'élite autour de lui. Au bout de quelques mètres, ils disparurent instantanément...

A un kilomètre du dôme Kazekage, un chemin avait été aménagé pour faciliter l'accès à l'arène de Suna, baptisée Kaze no Suteji. Plusieurs personnes allaient et venaient, impatients d'assister à l'événement ! Quelques ninjas se dirigeaient vers l'immense bâtisse, afin de déposer leur formulaire d'inscription. D'autres encore s'y rendaient pour admirer l'imposante construction, et visitaient les locaux... du moins, ceux qui étaient accessibles aux visiteurs !

Arrivés devant le pont qui menait au cœur du désert, en plein milieu des dunes de sable, Thrys et son escorte marchaient sur les dalles beiges recouvertes d'une légère couche de poussière. Le vent ne soufflait que très peu aujourd'hui, si bien que notre héros n'avait pas besoin de s'assurer que la coiffe du Kazekage n'allait pas décider de s'envoler vers de nouvelles aventures ! Cela lui était déjà arrivé, mais fort heureusement, le couvre-chef n'était pas parti bien loin !
Croisant les passants, certains saluaient le dirigeant du village, et admiraient sa tenue étincelante, d'autres lui faisaient un simple signe de main, sans connaître réellement l'identité de cet homme, et d'autres ne prenaient pas la peine de lui adresser des salutations... mais Thrys ne se vexait pas pour si peu... Il continua sa route jusqu'aux portes d'entrée de l'arène, tandis que les deux ninjas qui le suivaient jetaient de temps à autre des regards sur les côtés afin de déceler toute attaque terroriste. Le Kazekage ne se faisait aucun souci sur cet élément... selon lui, personne n'était assez fou pour tenter quoi que ce soit en plein jour, devant autant de témoins ! Et puis... il était capable de se défendre seul, non ?

Alors qu'ils approchaient des portes d'entrée de l'arène du Pays du Vent, deux gardes qui se trouvaient devant ouvrirent la voie, et saluèrent aussitôt leur supérieur. Thrys fit un signe de la main droite, puis s'engouffra dans le bâtiment.
Sans perdre une seconde, il gagna les coulisses de l'arène, descendit les escaliers, suivi de son escorte, avant de traverser un long couloir éclairé par plusieurs néons. Après avoir marché quelques instants, le petit groupe s'arrêta devant une porte sur laquelle était inscrit en lettres capitales : SALLE DE RÉUNION.
Notre ninja posa la main sur la clanche de la porte, l'actionna, et pénétra dans la pièce. Au centre, une grande table ovale en verre, avec cinq sièges disposés tout autour de la façon suivante : à l'un des sommets de l'ovale, un siège sur lequel était gravé dans le bois le symbole de Suna, et, en face de celui-ci, autour de la table, placés deux à deux, des fauteuils similaires avec comme signe le symbole de chaque village.
A quelques mètres, autour d'une table basse, deux canapés disposés face à face... une sorte de zone d'attente si l'on pouvait décrire les lieux de la sorte. L'un des gardes sortit de la pièce se plaça devant l'entrée, et referma la porte derrière lui. Le second ninja resta sur le palier, non loin de la porte... Thrys, quant à lui, s'avança vers le canapé vert, puis se posa lourdement. Il posa une jambe sur l'autre, à la façon d'un homme d'affaire, croisa les bras, puis tourna la tête en direction de l'horloge accrochée sur le mur au dessus de l'entrée... "Hum... 10h00... les autres Kage ne devraient pas tarder à arriver..." songea-t-il en inclinant la tête vers le bas, avant de fermer les yeux.




____________________________________________

Bien bien bien !
Alors, comme me l'ont suggéré certains membres du staff, j'ouvre ce topic uniquement pour les Kage, afin qu'ils puissent annoncer leur arrivée à Suna. J'ai d'ailleurs dans un autre sujet signalé que j'avais envoyé une lettre aux leaders, donc, vous pouvez commencer votre RP avec cette indication par exemple.
Dans tous les cas, j'aimerais donc que les trois Kage existants postent un message d'arrivée, et que l'un des membres du staff fasse intervenir le Tsuchikage sous forme de PNJ.
Vous pouvez poster dans l'ordre que vous le souhaitez, et nous ferons ce sujet en deux messages... premièrement, l'arrivée de chacun d'entre nous, le deuxième, qui sera sans doute plus court, afin que nous nous mettions d'accord sur les modalités de l'épreuve !

Voilà voilà !
J'attends vos réponses, 'sieurs Kage ! Wink

PS : Pour ceux qui souhaitent un aperçu du costume de Thrys... j'ai eu de la chance, j'ai cherché le costume de Kurasame de Final Fantasy Type-0, et je suis tombé sur celui-ci, et je le trouve génial pour un Kazekage ! Il faut l'imaginer avec la coiffe du Kazekage hein... ^^"
(N.B : C'est le personnage de gauche ! ^_^ )
Spoiler:
 

avatar
 ♔ Godaime Raikage  ; Le Sage à l'Oeil Blanc ♔
Kakuzô Hidemi ♔ Godaime Raikage ; Le Sage à l'Oeil Blanc ♔
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 283
▌Inscription : 06/09/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 20
| Points Naruto Ninja RPG | :
848/2000  (848/2000)
| Âge du personnage | : 23 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ~ Arrivée des Kage ~ Sam 7 Juil 2012 - 19:52

Valet des Kiyomizu





    Une ombre, parmi ce vent étouffant. Une silhouette, sur son cheval, se mit en évidence, haute, bien haute comparé à ses accompagnants. En effet, je semblais bien imposant comparé à bien d’autres hommes que je pouvais croiser dans la vie. Je ne connaissais point ce pays mis à part de bouche à oreille, et je constata que les bruits furent véridiques. Cette chaleur ... Je ne fus point habitué, et pourtant je la guettais, frôlant mon premier pas à la frontière. Je grimaça, évitant ce sable m’aveugler, mais pris sur ma personne. Après tout, nous n’étions plus loin du village ... Et notre moyen de transport nous faisait gagner un temps des plus précieux. S’arrêtant lors de notre trot, j’observa derrière moi, de mes accompagnateurs qui se mirent à ralentir. Les chevaux fatiguaient de plus en plus de par cette chaleur ... Je pris le tissu de mon chapeau représentant ma stature du Kage et le glissa devant, afin de cacher le bas, il serait stupide de s’étouffer avec ces éléments, mais bien possible. Cependant ma pitié prit le dessus, et ma compassion parla. Je soupira, et sous le regard surpris de mes coéquipiers, descendis de mon destrier et pris dans nos réserves de l’eau à quantité suffisante. Je pourrais parfaitement tenir jusqu’au village, il ne nous reste plus qu’une heure, environ. Je suppose que ces braves animeaux ont bien plus de mérite que nous pour ce voyage, on leur doit bien ce présent.
    Une pause des plus méritées. J’aida nos compagnons à reprendre leur souffle et se déshydrater bien qu’on perdit quelques précieuses minutes, et me hissa à nouveau sur le dos de ma selle. Je suis à cheval sur tant de politesses, dont la ponctualité, ce n’est point maintenant que cette habitude changera.

    Voyant que mes fidèles ninjas reprirent le poil de la bête et le rhytme redevint régulier, je donna un coup de talon sec afin de repartir, de nouveau, au galop. La vitesse intensifiait la chaleur étouffante du vent, mais mes shinobis ne s’en plaignèrent point la moindre fois. La patience, toujours, jusqu’au point d’arrivée. Ils connaissent mon côté strict. Ils savent que le retard ne fut jamais toléré par ma personne. Et les sabots de leurs bruits étouffants se mourraient dans les méandres du désert, pour encore un court temps. Fort heureusement, point d’événements fâcheux.
    Arrivés, enfin, à l’entrée vertigineuse de Sunagakure no Satô, je pris la politesse de descendre de mon destrier devant les gardes, et mes accompagnants firent de même. Tenant les rênes, je m’avança en premier et souleva d’un index mon chapeau afin qu’ils puissent m’identifier. Les deux sunajins s’inclinèrent respectueusement devant ma grandeur. Il était temps ... Pénétrant dans le village, nous avons pu laisser nos chevaux entre de bonnes mains et je me sépara, après m’être persuadé que point de danger n’était de mise pour ma personne, de mes ninjas. Je sentis une pression contre ma hanche droite. Me retournant doucement, cachant mon visage à l’aide de ce vêtement bien imposant, je pus toutefois entrevoir un enfant tomber en arrière, m’ayant percuté accidentellement. La mère vint alors, la sermonnant de ce geste, et s’inclina bien bas devant ma personne afin de s’excuser. Je les regarda alors. L’enfant semblait être impressionné par mon imposance, ma tenue. Pendant de maigres secondes, j’hésita alors, avant de soulever mon chapeau et lui adresser un sourire serein. Je m’accroupis alors, et saisis son bras afin de le soulever, l’époussiérant de manière paternelle. Après une inclinaison venant de ma personne qui étonna plus d’un, je repris mon chemin, menant mes pas à l’endroit promis.

    C’est alors que je souris, plissant mes yeux. Hum ... Je sais que Juka-sama est devenue San’Bou, secondant l’Hokage qui eut le luxe de reprendre sa place. Avec un peu de chance, serait-elle dans les parages ? Le coeur plein d’espoir, désireux comme toujours de revoir la Reine de mon coeur, je pris patience tout de même, bien que je sentais mon coeur battre des lyrismes interdits. J’ai tout mon temps, absolument tout mon temps afin de la revoir, lors de ce séjour ...
    Pénétrant dans cette demeure, mes getas de bois se mirent à claquer bruyamment contre le sol, chose que je commençais à m’y déshabituer à ma grande surprise, après maintes heures le pied contre le sable. Je marcha de cet air distingué dont j’avais tant l’habitude d’arborer à chacun de mes pas, gardant cette élégance si fine. Au bout, je vis comme une place, prévue à l’attente des invités. Je fus le premier à cette rencontre, il me semble. Un garde me réceptionna et je refis le même geste qu’à l’entrée du village afin qu’il puisse m’identifier, offrant un sourire apaisant, oui, ce même sourire qui arbore majoritairement mes lèvres. L’homme s’inclina en guise de bienvenue et m’invita à franchir la porte, l’ouvrant pour ma personne. J’accepta sa proposition avec plaisir et me retrouva alors dans une salle qui était toutefois silencieuse. Si ce lieu me fut d’accès, alors le chef de Suna doit être bien présent. Et en effet, mes attentes ne se firent point prier que c’est en observant tout bonnement la pièce, je pus voir une présence. Ma politesse me dit de m’avancer et s’incliner devant cet homme qui nous acceuille si chaleureusement ici, c’est alors que j’effectua une courbette lente et distinguée. Chaque geste que j’effectue est toujours une danse, mais j’évita toutes fantaisies.

    ‘’ Mes salutations ... Je suis honoré, enchanté de vous rencontrer, Kazekage-sama. Je me nomme Kakuzô Hidemi ... ‘’ Je releva alors ma tête, et finis par ôter la coiffe. Ce regard serein, paisible, comme si nul ne pourrait me perturber de cette plaisance dont tant d’hommes pensent que je le ressens constamment, ce sourire fin et doux, c’est cet air que j’arborais devant cet homme. Ce geste fit alors onduler élégamment mes cheveux noirs comme nuit de soie entre les plis de cette tenue. En vérité, je souhaitais la retirer ... En dessous, je portais un kimono dont il me plaisait tant d'arborer. ‘’ ... Raïkage cinquième du nom. ‘’

    Cette nomination, je ne le cache point, me fit subir comme un pincement au coeur. Car oui, pour ma personne, le Raïkage reste celui pour qui j'eus l'honneur d'être son Bras Droit, Haine Mizuraki. Je ne suis point encore habitué de ce statut. Je garda toutefois mon air serein, quoi qu'il arrivait.


avatar
 ~ Chef des A.N.B.U de Kiri ~ /~ Kyudaime Mizukage ~ / ~ Admin ~
Hijikata Toshizo ~ Chef des A.N.B.U de Kiri ~ /~ Kyudaime Mizukage ~ / ~ Admin ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 595
▌Age : 30
▌Inscription : 18/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 21 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
294/1000  (294/1000)
| Âge du personnage | : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ~ Arrivée des Kage ~ Dim 8 Juil 2012 - 1:55



La réunion des cinq Kages


Hijikata Theme


L'écrasante chaleur du désert, un climat qui pourrait sembler infernal pour un Kirijin, mais pourtant, j'avais déjà eu l'occasion d'arpenter les infinies plaines désertiques et arides qui s'offraient à moi. Mais jamais vraiment de manière officielle, il faut même dire que ça sera la première fois que je pose un pied dans ce village caché, alors qu'en tant normal j'aurais dû me rendre avec mes anciennes fonctions de Bras-droit de notre regretté Kage, mais c'est moi qui ai pris sa place et le fardeau que tant de responsabilités incombe. Approximativement lorsque je levais la tête vers le ciel en plaçant mon avant bras en guise de barrière face à ces rayons éblouissant, et en contemplant l'astre céleste, j'en déduis qu'il est neuf heures et des broutilles, je dois avouer que ma formation dans les forces spéciales m'a été fortement utile dans ce genre de petites situations qui exigent d'être ponctuel. Alors que je marchais en compagnie de mes nombreux camarades du village, formant une masse imposante dans cet espace si vide et absent de formes, je m'étais habillé en conséquence pour ce climat caniculaire, bien que le protocole veuille que les Kages s'affublent de leurs tuniques officielles pour une rencontre ou une cérémonie importante, je préférais largement m'émanciper de cette tradition en portant un Haori, par celui que je porte d'habitude bien entendu restons patriote tout de même, mais un tissu fin, confectionné par les meilleurs tailleurs du pays de l'eau. Certes je ne suis pas friand de toutes ces choses luxueuses même si je décents d'un clan noble, mais je ne suis pas non plus réfractaire à ce genre d'artifice. D'une couleur blanche maculée ornementé d'un bleu aux motifs aqueux rappelant bien entendu le pays d'où je viens et le village que j'ai juré de défendre. Un col plus-tôt large, la tunique est ouverte retenue par une sorte d'attache de couleur neutre qui laisse visible une veste légère de couleur noire agrémentée de différents motifs décoratifs accompagnées de bordures dorées, quelques autres vêtements viennent accompagner ma tenue, alors qu'un pantalon également de couleur noir et une ceinture de cuire marron viens retenir les deux fourreaux de mes Katanas. Je me devais d'être présentable pour pareil circonstance bien que cela ne me ressemble guère.

Arborant ma coiffe de Kage que je portais pour la première fois, car en signe de deuil je ne l'avais pas arborée lors de mon accession à ce titre prestigieux, en repensant à ce douloureux souvenir je ne peux m'empêcher d'être atteint par une pointe de mélancolie alors qu'enfin ce dressait devant mon regard les impressionnantes murailles faites de roches qui vraisemblablement entouraient tout le village de Suna, se dressant tel un phare au milieu d'un océan de sable. Je ne peux rester qu'admiratif devant une infrastructure naturelle si grandiose, on pouvait tout de même deviner que l'intervention de l'homme fut nécessaire pour creuser les diverses tranchées ou se postaient les gardes en cas d'attaques. Reprenant mes esprits après mon bref coup d'oeil, je jetais un regard par-dessus mon épaule observant mes camarades bien fatigués par ce long périple alors que nous passions enfin les gigantesques portes du village ou une pléiade de ninjas surveillaient l'accès scrupuleusement. Alors qu'un groupe de shinobis viens à ma rencontre et m'aborde respectueusement en m'invitant à les suivre pour la réunion des Kages. Une certaine appréhension me gagnait bien que je ne la laissait nullement transparaître, alors que je me retournais vers Tenzen qui me secondait sous sa fausse identité de Juunin, je laissais échapper un rapide monologue concernant les différentes actions à entreprendre en mon absence, restant tout de même bref sachant très bien que sa capacité à gérer nos troupes était parfaitement prouvé à mon égard je le laissais donc s'occuper de la suite du déroulement des évènements. Alors que je parcourais un long couloir qui laissait s'engouffrer un léger air de fraîcheur si contrastante avec la chaleur extérieure, alors qu'un homme m'invitait à son tour à pénétrer dans une pièce qui semblait être la salle de réunion en question. Intérieurement je prenais une légère inspiration avant d'entrer et d'observer les personnes déjà présentes, je reconnus sans grand mal de part leurs coiffes, L'organisateur de l'examen Chuunin, maître Kazekage et un visage familier qui laissait apparaître une grande noblesse, l'ancien bras-droit du regretté Raikage, effectivement j'ai eu vent de cette sordide histoire, après tout je me dis que tout comme moi le titre de Kage lui est tombé dessus sans prévenir.

- Kazekage-sama, Raikage-sama je suis honoré de faire votre connaissance- Après cette courte phrase je m'inclinais respectueusement avant de poursuivre - Je me présente, Hijikata Toshizo neuvième Mizukages - Je retirais ma coiffe gardant toujours cette attitude distinguée et respectueuse attendant la suite des événements avec néanmoins une certaine tension mêler à une pointe d'exaltation.








avatar
 ~ Nanadaime Hokage - Chef du Clan Hyûga - Admin ~
Fujita Kodo ~ Nanadaime Hokage - Chef du Clan Hyûga - Admin ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 1197
▌Inscription : 21/05/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
40/1000  (40/1000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ~ Arrivée des Kage ~ Lun 9 Juil 2012 - 0:51




L'arrivée du bienheureux.






Une journée magnifique s’annonçait et dans le vert des plantes je voyais la jouissance de la nature… Un vert splendide et resplendissant qui jouait avec une intrépide nonchalance avec les rayons taquins du soleil… Des paysages splendides m’assayaient alors prenant comme proie mon iris en quête d’insolite avec une intrigante insistance. Mon sourire répondait alors à la réalité avec une modeste gratitude… La beauté aimait se dandiner devant moi et je n’étais pas contre cette réalité flatteuse, ce n’était que le reflet de ma pureté et pouvait on blâmer les anges d’aimer la lumière ? Avec des pas saccadés j’arpentais le chemin de ma destinée… Une musique joyeuse, intrigante mais sinueuse faisait danser mon ombre claquant contre le rebord de mon esprit et délivrant la virtuosité de ma gestuelle… C’est alors le sourire collé aux lèvres et le cœur habitant mes traces que je continuai mon chemin vers une destination idyllique.

Un pas, un deuxième et puis un petit sautillement joyeux… je volais sur terre parcourant les nuages de mes sentiments et défiant la pluie de mon destin, mon cœur battait avec un sourire plein de gratitude et me remerciait pour la destination de mes pas… Eh oui ! La beauté incarnée se dressait devant moi m’attendant avec une mine certes emplie d’une timidité attendrissante mais sans aucun doute envahie d’une joie qui m’honorait. D’un regard enflammé je lui transmettais ma joie emplie de sentiments purs et de gratitude… Car oui je la remerciais d’embellir ma vie et de m’offrir une beauté supérieure a tout ce qui pourrait jamais exister ! Avec un baiser profond et plein d’une douceur amoureuse je la saluais traçant mon passage sur ces lèvres innocentes… Merci… Merci princesse de mon cœur ! La prenant dans mes bras on montait dans la « calèche hokagienne » si je puis dire… Je dis alors au chauffeur de démarrer le voyage et puis fixa mon regard sur elle sans pouvoir le détacher… Comment pouvais-je accepter l’enfer d’un paysage sans son visage angélique ?!!!

Le voyage était si rapide avec mon regard posé sur elle… Le monde devenait insignifiant devant ces yeux affolants … Les problèmes devenaient inexistant devant la beauté de sa timidité… Les affaires perdaient leur existence devant cette aura gonflée de beauté… La réalité perdait sa consistance devant la majesté de cette passion !! On rigolait, on se cajolait, on se chambrait, on s’embrassait… On consumait la vie avec une gourmandise adorable et si dangereusement enviable. C’est donc avec une rapidité inattendue que le chauffeur interrompu un de nos baisers fougueux voulant annoncer notre arrivée imminente. C’est alors que j’explosai dans un rire énorme devant la rougeur de teinte de ma bien aimée et que je lui tira les joues en rigolant… Avec des joues encore plus rose elle me fit une tape plaintive puis se retourna avec timidité… Avec une persistance -hokagienne aussi- je la tira vers moi et la fixa me mordillant les lèvres avant de lui dévorer l’esprit avec un baiser qui lui fit oublier son nom… Eh oui ! On était arrivé a destination et mon cœur se sentait comme un enfant !

J’avais plusieurs amis à suna depuis longtemps et ce village m’avait à vrai dire beaucoup manqué. J’étais assez aimable et de bon cœur pour laisser de coté la traitrise qu’ils nous avaient fait en temps de guerre… Ce n’était pas le moment de pensé a cela c’est alors que je tapotai l’épaule du chauffeur lui faisant un sourire heureux… Il piqua un fard puis me regarda avec de gros yeux avant de rigoler dans une excitation bizarre qui ressemblait fortement à un « bshwahwahahah hwihwihahahiiii » fort surprenant mais tout aussi sympathique. Le Gardien de la porte m’ouvrit celle-ci en s’inclinant et je le remis en position manuellement en lui fixant les épaules et le relevant avant de fredonner joyeusement un petit « voiiilà ! Comme cela c’est mieux ! merciiii mon ami » et je traçais mon chemin avec mon amoureuse dans une joie de vivre qui la laissait elle aussi perplexe.

Je n’arrêtais pas de tourner ma tête partout en rigolant avec joie contemplant le village des sables… Ce village m’avait manqué il fallait bien l’avouer et même si son « design » avait changé il restait pareillement empli d’une aura de bienveillance me rappelant mon chaleureux village. J’alternais pas et bisous furtifs, enlaçades et marche endiablée, j’avais le feu aux jambes en somme et un tas de gens me fixaient avec à la fois de l’intrigue et un certain amusement… En fait j’étais euphorique car j’allais assister à l’examen chuunin de MES NINJAS, ceux que j’ai formé… Ceux qui font parti de ma génération euh… « hokagiste ? ». De toute façon la joie ne me quittait pas puisque tout ce qui me rendait enjoué était là avec une densité briantissime. Arrivé à 100m de la salle de réunion je m’arrêtais et ce n’est que deux pas plus tard que ma chérie en fit de même. Je la fixais alors avec insistance. Un « quoi ? o_O » apeuré et amusé sorti de sa bouche adorée et c’est alors qu’avec une vitesse irrésistible je l’attrapais la soulevant complètement, je fis plusieurs tours sur moi-même -la faisant tourner dans les airs- avant de lui faire un baiser enflammé avant de lui cligner des yeux et de la déposer sur la terre ferme.

« Tu vas me manquer mon cœur » Lui lançais-je avec amour et tendresse.

Je rentrais alors dans la salle de réunion et voyant alors les kages rassembler je constatais avec un certain amusement que ça devait être la première réunion entre nous tous et ça me faisais vraiment plaisir du fond du cœur. En rigolant je rentrais alors lançant avec un sourire gentil et sincère :

« Pour une fois j’ai tort, Dommage je croyais que j’étais le dernier… Hahahaaah. Bon bonjour tout le monde on attend le tsuchikage et on commence ».

Prenant mon assise je trouvais futile de me présenter puisque tous les présents me connaissaient et je préférais largement la sincérité directe et amicale que la langue de bois soit disant « de haut rang ».

[/b]



avatar
PNJ inventé
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 83
▌Inscription : 21/01/2012
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ~ Arrivée des Kage ~ Jeu 12 Juil 2012 - 21:44


~ Arrivée des Kage ~







Spoiler:
 

Té té té ... Vraiment ces jeunes, aucun respect pour une bonne vieille dame comme moi. Ces petits asticots s'émoustillent d'organiser des festivités pour leurs propres soifs sans penser aux conséquences de ceux-ci sur les invités ! Oui, bien beau de faire les examens Chunins à Suna ... Mais, pour la chaleur ? Le déplacement ? Mes rhumatismes ? Grrrr !!! Juste assez de nouvelles agaçantes pour me mettre complètement en rogne. Des jours durant, toute la tour où siégeait mon bureau grouilla de brebis dingues gambadant ici et là, affolées par les papiers à remplir ou les préparatifs à faire sur les apprentis ninjas désirant y participer ... Un bordel monstre, surtout avec les dizaines de demandes, vérifications et missions à accomplir avant de prendre le départ vers la destination en toute sécurité. Heureusement que ces petits chenapans étaient formés d'une main de fer ! Manquerait plus qu'ils s'excitent à tout va pour un simple voyage en troupe et s'amusent à planifier des bêtises dignes de gamins. Non, je n'aurais pas hésité à leur donner une fessé devant l'ensemble du village ! Hi Hi hi, Rien de plus efficace, aucun d'entre eux n'oserait recommencer après une telle punition. De mon temps les gens considéraient les personnes âgés à leurs juste valeurs, pas comme maintenant, pfeu. Ainsi partais-je déjà avec une migraine horrible dans une excursion des plus longues, qui ne relâcha pas en intensité pendant deux jours, accompagnée de la garde officielle et confortablement installée dans une sorte de mini caravane à transporter par de solides bras. Enfin, « confortable » s'avérait d'un bien grand mot avec tous ces bosses et ces chemins tortueux reliant les deux pays. Du calme, du calme ... Nous ne devions pas inquiéter les Genins, bien que mon caractère ne leur soit pas inconnu. Mon courroux passerait surement sur quelqu’un d’autre …

Lors des phases de longues marches, je demeurais à l'intérieur de ma cabine de bois, en position de tailleur afin de méditer et de préserver une certaine fraîcheur. Dehors, beaucoup s'émerveillaient face aux nombreux paysages sur le chemin, parlaient sans arrêt afin de poser des questions ou de donner leurs avis sur les futures épreuves à traverser ... Mais aucun ne pensait à préserver une part d'enthousiasme pour l'arrivée, où le plus gros des efforts serait à fournir. Davantage me concernant. Mais, inutile de leur en vouloir, cette limitation leur venait directement de la hiérarchie. Hum, certes, on pouvait me considérer comme une vieille grincheuse, mais en toute bonne Kage, je savais parfaitement comprendre mes propres soldats. Les laissant se dépenser de leurs propres chefs, je me contentais d'apparaitre une fois la nuit tombée, autour des feux de campements. Là, d'une simple annonce de mon autorité de grand-mère, tous se rassemblaient en de petites ombres assises de part et d'autres des flammes, dans le but d'écouter les vieilles histoires ou anecdotes que je racontais paisiblement, surtout en rapport à de précédents exploits sur les sélections Chunins. Ah mon ancien mari ... Si seulement il n'avait pas péri dans la guerre, ces contes l'enchanteraient assurément. Nous partagions cette passion de transmettre aux prochaines générations les fondements de la plus ancienne des roches constituant Iwa. Mais, malheureusement ... Et ... Outchh, encore ces maudites douleurs ! Graaa !! Souvent qu'elles réapparaissaient incongrument, m'obligeant à me retirer dans mes quartiers et entamer une nuit de sommeil jusqu'à reprendre la route. Mon pauvre dos ... Les autres essayaient évidemment de se ruer à mon secours, pourtant je les rejetais sec, préférant la force du temps à tout médicament. Pas de quoi me jeter comme un débris tch, pas encore ! Vivement la fin de cette mascarade …

Le désert ... Un lieu d'habitat vraiment exécrable en tout point. Du moins, je n'osais même pas m'imaginer vivre dans un tel endroit en de telles conditions. Même à l'ombre des rayons virulent du soleil, la chaleur étouffante s'emparait de chaque parcelle de mon être, la fatiguant dans tous ces états possibles. Repos, activité, méditation, peu importe, aucun échappatoire n'existait à cette torture permanente. Franchement ... User d'une si vieille dame, quelle honte Kazekage ! Celui-ci avait bien intérêt à être galant. D'ailleurs, les portes du village approchèrent à grands pas, suite à quoi l'on m'avertit d'une voix haletante. Glissant ma main dans l'entrebâillement du rideau de tissu, j'observais rapidement le spectacle avant de comprendre qu'il me fallait sortir avec ce comité d'accueil. Nous discutâmes un petit moment, puis les chargés d'accueillent sortirent une convocation direct vers une réunion des Kages ... Quel toupet ! N'accordait-il pas un temps de repos à ces invités ? Une première gaffe ! Déjà bien agacée, je suivis ces dits hommes afin de me retrouver devant les portes de la salle en question ... Appuyée sur une canne de marche en bois et d'un éventail, je pénétrais à l'intérieur, foudroyant les autres Kages présents d'un regard quelque peu orgueilleux, ne touchant pas même à la coiffe siégeant sur ma chevelure.

‘’ Eh bien, Eh bien, en voilà des jeunes bien pressés ... Alors, personne ne vient accueillir une dame en bonne et due forme ? ‘’

S'en suivi une courte pause, histoire de leurs assener cette remarque, puis je continuais d'avancer vers eux, me ventilant d'une main et ne leur laissant pas le temps de se rattraper.

‘’ Je vois que de nombreuses têtes ont changés ... Mizukage, Raikage. De nouvelles têtes toutes fraiches ... Trop fraiches pour avoir connu les anciennes gloires comme mon mari Oonoki. J'espère que vos personnes s'avéreront à la hauteur ... ‘’

Là, en guise de sévérité, je tapais d'un coup sec du bâton sur le sol, avant de toussoter, étant la plus vieille d'entre tous en ces lieux.

‘’ Vous m'excuserez pour ce souffle haletant avec cette chaleur insupportable ... Mais je suis toute ouïe, Kazekage-sama. ‘’



 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 24
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ~ Arrivée des Kage ~ Dim 22 Juil 2012 - 9:55

Assis sur le canapé de la salle de réunion, le pied gauche posé sur la cuisse droite, les bras croisés et la tête penchée vers le bas, Thrys attendait la venue de ses confrères Kage. « Pourvu qu’ils ne tardent pas… » songeait notre héros qui écoutait le bruit que faisait l’horloge accrochée au mur non loin de lui. Tic… tac… tic… tac... tic… tac… tic… tac… tic… tac… je pourrais faire ça pendant des heures et des heures… tic… tac… tic… tac… tic… tac… tic… tac… c’est chiant non ? Tic… tac… tic… tac… tic… tac… C’est une superbe façon pour meubler ses missions, et faire croire aux gens que l’on a beaucoup écrit ! Tic… tac… tic… tac… tic… tac… tic… bon d’accord, j’arrête… n’empêche, j’ai gagné plusieurs lignes (Ne les comptez pas hein, c’est juste pour le fun ^^’) ! Mais reprenons plutôt notre récit…

Le temps lui semblait long… très long… assis à ne rien faire, le pauvre ninja s’ennuyait à en mourir ! De temps à autres, il relevait la tête, espérant voir arriver un des Kage qui devaient arriver sous peu, au cas où il n’aurait pas entendu la porte s’ouvrir. Il jeta un vif coup d’œil par la fenêtre, et admira le ciel bleu qui couvrait le Monde Shinobi. Pas un seul nuage à l’horizon… un ciel immaculé ! Lui qui aurait bien aimé s’entraîner ou s’occuper d’une toute autre façon que maintenant. Rencontrer les dirigeants des autres Villages cachés était important, certes, mais Thrys ne savait pas à quoi s’attendre. Comment étaient-ils ? Vieux ? Des ninjas devenus puissants au fil des âges ? Ou bien des jeune adultes, tout comme lui ? Voilà ce qui l’angoissait… N’ayant rien à faire, il observa les lieux, jusqu’à ce que son regard s’arrête sur le ninja au garde à vous prêt de la porte d’entrée. Ne bougeant pas d’un cil, immobile comme une statue posée sur son socle de marbre, Thrys se demandait si cet homme respirait. S’ennuyant toujours autant, le Sunain se leva tranquillement, et s’approcha du garde. Il prit un air amical, et lui dit en souriant derrière son masque métallique :


« Détendez-vous. Inutile de rester aussi stoïque, on dirait que vous vous retenez de respirer ! Hé hé ! »

L’homme resta immobile, ne sachant pas trop quoi dire face à une telle remarque. Quelques instants après, il relâcha tout l’air emmagasiné dans ses poumons, et reprit une posture normale. Thrys s’écarta de lui, et fit plusieurs pas en direction de la fenêtre de la salle de réunion, les mains croisées dans le dos. Il n’y a pas à dire, le ciel est magnifique aujourd’hui !
Mais alors qu’il s’égarait dans ses pensées, la poignée de la porte grinça, et une silhouette fit irruption dans la salle de réunion. Thrys se retourna alors, pour saluer l’arrivant, et vit un homme un peu plus grand que lui, et qui revêtait la tenue officielle des Kage. C’est d’ailleurs grâce à cela que le Sunajin put reconnaître le Raikage, et surtout grâce au symbole « Foudre » cousu sur la coiffe blanche. Une fois entré dans la pièce, l’inconnu observa les lieux, puis après avoir remarqué Thrys non loin de lui, il fit une révérence, avant de dire d’une voix chaleureuse, teintée d’un timbre qui reflétait une certaine noblesse :


« Mes salutations ! Je suis honoré, enchanté de vous rencontrer, Kazekage-sama. Je me nomme Kakuzô Hidemi… Sur ces paroles, le Raikage leva la tête, en profita pour ôter de son crâne la coiffe des Kage, et fixa son interlocuteur d’un regard amical, accompagné d’un sourire qui l’était également. Raikage cinquième du nom. »

Thrys lui rendit son salut, faisant également une révérence, ayant appris à agir de la sorte. Bien qu’il était l’hôte, il devait néanmoins faire preuve de respect face aux autres leaders. Il prit à son tour la parole, et dit d’une voix calme et posée :

« Enchanté, maître Raikage. Je me nomme moi-même Thrys Kaosu, huitième Kazekage du Village caché du Sable. »

Une fois les présentations terminées, Thrys invita son… euh… invité… à s’assoir sur le siège qui lui était réservé, ou bien de gagner le canapé pour ne pas s’installer immédiatement près de la table où se réuniront tous les Kage bientôt. Kakuzô Hidemi ne se fit pas prier, et se dirigea donc vers le canapé, tout en conservant un style de marche très souple et élancé. Le Sunajin l’observa, et interprété ces mouvements comme des pas de danse… mais bon, passons. Tandis que le Raikage observait son reflet dans la vitre de la table basse, Thrys faisait un portrait mental de cet homme. Les yeux d’un violet sombre et profond, des traits fins et soignés, ce Kakuzô devait prendre soin de son apparence, et pas qu’un peu ! De longs cheveux noirs coiffaient le haut de sa tête, un noir aussi sombre que la matière noire qui constitue l’espace.

Un peu plus tard, après un silence plutôt angoissant pour notre héros, qui peinait à s’ouvrir au monde extérieur, une nouvelle personne arriva dans la salle de réunion. Thrys se leva du canapé, s’approcha de la porte, et attendit. Kakuzô Hidemi fit de même, et rejoignit son confrère. Le nouvel arrivant prit la parole, et dit clairement :


« Kazekage-sama, Raikage-sama, je suis honoré de faire votre connaissance. Tout comme le Raikage, il s’inclina devant l’organisateur de l’examen de sélection des Chuunins, et poursuivit. Je me présente, Hijikata Toshizo, neuvième Mizukage. »

Il retira sa coiffe, et attendit alors que les choses se passent. Notre ninja fit à son tour une courbette, et répondit à son tour encore une fois :

« Ravi de vous rencontrer, maître Mizukage. Je suis Thrys Kaosu, huitième Kazekage de Suna. »

Thrys essayait de changer sa phrase de présentation… vu qu’il allait devoir se présenter encore deux fois, autant varier un peu, non ? Une fois de plus, il invita le Mizukage à venir s’assoir, chose qu’Hijikata fit sans protester. Tout comme Kakuzô, Hijikata avait des yeux violets, un visage bien dessiné, des traits plutôt fins, et une longue chevelure d’une noir semblable à de l’ébène. La seule différence avec le Raikage était qu’il laissait tomber devant ses yeux deux mèches.
Le temps défila, et les deux autres invités firent leur apparition. Tout d’abord, ce fût l’Hokage de Konoha, qui omis de se présenter… pourquoi, Thrys se le demandait, mais au final, il finirait tôt ou tard par décliner son identité. Il s’agissait d’un ninja d’une vingtaine d’années environ, presque aussi âgé que notre Sunajin. Et, pour terminer le conseil des Kage, se fût Asukara Ryōtenbin, la femme d’Ônoki, l’ancien Tsuchikage d’Iwagakure no Sato. Thrys connaissait cet homme, surnommé « La Balance », et en voyant sa femme, il se disait que le dicton « Qui se ressemble s’assemble » fonctionnait à merveille. Du même âge que lui de son vivant, possédant le même tact et les mêmes mimiques, une canne en bois pour faciliter ses déplacements, et un éventail décoré afin de l’aider à supporter le climat aride du Pays du Vent.

Tout le monde était là… les discussions allaient d’ailleurs pouvoir débuter… Chacun assis sur le fauteuil qui lui était assigné, Thrys présidait cette assemblée du bout de la table. Avant de commencer toutes discussions, le Sunajin se leva, posa la main sur son masque métallique qui recouvrait le bas de son visage, le détacha, et le posa lentement sur la table. Puis, il prit une grande inspiration, et dit alors d’une voix d’orateur :


« Bien que les présentations ont déjà été faites, permettez-moi de me présenter à nouveau. Je me nomme donc Thrys Kaosu, huitième Kazekage de Sunagakure no Sato, successeur de Ryo Mizake. Il se rassit, posa les deux mains sur les poignées du fauteuil, les coudes posés sur les accoudoirs, et continua son discours. Je suis tout d’abord très heureux de vous accueillir ici, et de faire du Village caché du Sable le lieu de déroulement de l’examen de sélection des Chuunin de cette année. Après avoir réfléchi aux modalités d’examen, je me suis permis de rédiger un règlement, car l’ancien avait disparu des archives… Thrys fit signe à l’un des ninjas qui le protégeait d’aller chercher le précieux document (N.B : Je fais référence au règlement que j’ai écrit pour l’examen). Par ailleurs, voici quelques idées concernant le déroulement des épreuves… »

Il présenta alors les trois épreuves capitales de l’examen. Premièrement, il évoqua le fait que les ninjas de chaque village seraient répartis par équipe de trois, mais avec des shinobis étrangers… former des groupes hétérogènes pouvait être un bon moyen d’évaluer leurs capacités d’adaptation. Il continua après en donnant les différentes questions qu’il avait spécialement concoctées pour l’épreuve. Il avait essayé de trouver des sujets très difficiles, et complètement farfelus (N.B : Une fois encore, je fais référence aux questions posées pour l’examen). Enfin, il continua avec la zone où se déroulera la deuxième épreuve, et pour finir, il montra un rapide plan des lieux de l’arène où se retrouveront les ninjas lors de la troisième et dernière épreuve de l’examen.

Thrys expliquait tout ce que devraient savoir les autres Kage, et on pouvait entendre dans sa voix une certaine fierté. Voilà une occasion pour lui de marquer le coup et de montrer aux autres dirigeants qu’un jeunot comme lui pouvait faire de grandes choses !

Au bout de quelques instants, le ninja chargé de récupérer le dossier écrit de la main de notre héros revint, avec le précieux document. Il le donna à son supérieur, qui le remercia tout en lui prenant des mains rouleau de parchemin, et le présenta aux autres dirigeants de Village caché, avant de le donner tour à tour aux convives présentes autour de cette table.
Après avoir donné le dossier, le Sunajin s'enfonça dans son fauteuil, croisa les bras, et attendit des réactions de la part des autres ninjas présents dans cette salle.

A suivre ! Wink




avatar
 ♔ Godaime Raikage  ; Le Sage à l'Oeil Blanc ♔
Kakuzô Hidemi ♔ Godaime Raikage ; Le Sage à l'Oeil Blanc ♔
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 283
▌Inscription : 06/09/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang A ; Level 20
| Points Naruto Ninja RPG | :
848/2000  (848/2000)
| Âge du personnage | : 23 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ~ Arrivée des Kage ~ Ven 27 Juil 2012 - 20:29

Valet des Kiyomizu






    ’’ Kazekage-sama, Raikage-sama je suis honoré de faire votre connaissance. Je me présente, Hijikata Toshizo neuvième Mizukages ‘’

    Le nouvel arrivant s’inclina alors devant les personnes présentes. Souriant et paisible, je me leva, lui offrant un regard des plus amicaux respirant la bienveillance, avant de m’incliner à mon tour devant cet homme. Je ne l’avais point oublié. Ce shinobi réussit à se démarquer dans mes observations lors du Coup d’Etat que nous avons effectué afin d’aider les pro-Fujita. Malheureusement je n’eus le temps de le connaître d’avantage, mais aujourd’hui cette perte fut rattrappée car j’ouïs en tout cas son nom. Alors ... Inokuma-sama n’est plus ... ? Je ne posa point de question à son propos, vu son âge avancé. Car tout le monde pouvait supposer la même chose que moi-même. Il prit alors la relève ... Alors ce que j’ai pu voir en ce temps semblait effectivement bien valoir sa personne.

    « Pour une fois j’ai tort, Dommage je croyais que j’étais le dernier… Hahahaaah. Bon bonjour tout le monde on attend le tsuchikage et on commence ».

    Cette voix me fut familière ... Et effectivement, levant mes yeux, je vis derrière Mizukage-sama l’Hokage dont on lui a restitué sa place. Contrairement à nous trois, il fut bien familier et direct, mais cela me fit sourire. Effectivement, ce fut changeant comme manière de présentation. Je connaissais dors et déjà son nom et son appartenance, alors il me convenait ainsi. Je lui souris alors avant d’incliner légèrement ma tête en guise de salutations.

    ‘’ Enchanté de vous revoir, Hokage-sama. ‘’ Fis-je alors d’une voix mélodieuse. ‘’ Juka-sama me donne régulièrement des nouvelles par écrit, et je suis enchanté que notre collaboration porta à un résultat des plus attendus à Konoha. J’espère par ailleurs, de tout mon être, qu’elle va bien ... ‘’ Terminais-je alors d’un sourire intriguant que je ne pouvais cacher, de ces yeux qui s’illuminaient à la pensée de la Reine de mon coeur.

    Un moment passa ainsi, lorsque la porte s’ouvrit de nouveau. Cette fois-ci, ce ne fut point un homme, point une personne de notre âge, que je vis en effet une femme d’un âge avancé se joindre à nous. Etait-ce ... Tsuchikage-sama ?

    ‘’ Eh bien, Eh bien, en voilà des jeunes bien pressés ... Alors, personne ne vient accueillir une dame en bonne et due forme ? ‘’

    Je retins un rire, mais point moqueur. Ou presque. Cette femme possédait le cliché parfait d’une personne âgée ayant un caractère aigri forgé par l’âge. Elle fit la remarque concernant les nouveaux arrivants ... Ainsi que nos expériences, ce qui me fit d’avantage sourire. Car oui, je sentais cette phrase venir, c’est d’un cliché flagrant. Mais au-delà reste tout de même mon respect pour son statut et je m’inclina chaleureusement devant sa personne.
    A présent, tout le monde vint à l’appel, personne ne manquait. La ponctualité fut respectée, et c’est tout ce dont je demandais. Passant des canapés à la grande table prévue aux Kages, nous nous sommes mis en place. Mon sourire aimable et serein trônait, que j’offrais avec grand plaisir à chaque personne présente, avant de me redresser convenablement sur ce fauteuil, à mon goût inconfortable, dès lors que la voix de notre hôte s’éleva. Il se présenta en premier temps, avant de pouvoir commencer pour de bon.

    ‘’ Je suis tout d’abord très heureux de vous accueillir ici, et de faire du Village caché du Sable le lieu de déroulement de l’examen de sélection des Chuunin de cette année. Après avoir réfléchi aux modalités d’examen, je me suis permis de rédiger un règlement, car l’ancien avait disparu des archives… ‘’ J’arqua un sourcil face à cette remarque qui m’intrigua légèrement concernant cette disparition, mais n’en fis point. ‘’ Par ailleurs, voici quelques idées concernant le déroulement des épreuves… ‘’

    Nous nous sommes mis à consulter et voir les épreuves. Au final, point grand chose ne changea au fil des dernières années ... Par contre, j’ai comme souvenir que lorsque ma propre personne passa cet examen il y a à présent un long moment, ce fut bien plus complexe ... Mais soit, s’ils supposent qu’ainsi ils montrent leur mérite. Je me redressa sur ma chaise, ne perdant point mon sourire.

    ‘’ Eh bien ... J’eus en premier temps, je ne le cache point, une sensation qu’on offre ce grade à nos Genins sur un plat d’argent. Mais il me semble que ce sont ce genre d’épreuves qui leur laisse une bonne chance à prouver leurs valeurs à présent. Je suis peut-être bien trop nostalgique en mon temps d’examen. Alors si vous êtes tous satisfaits, je le suis de même. Vous avez mon avis positif, Kazekage-sama. ‘’
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ~ Arrivée des Kage ~


~ Arrivée des Kage ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Vent ~ Kaze no Kuni ~ :: Suna Gakure no Sato :: Kaze no suteji :: Salle de réunion-