Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

°Une maison hantée ?!° [Mission de Rang C]

avatar
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
Assia Toshizo
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 113
▌Age : 26
▌Inscription : 18/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | B / 15 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
44/1000  (44/1000)
| Âge du personnage | : 25 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: °Une maison hantée ?!° [Mission de Rang C] Sam 7 Juil 2012 - 16:03



Un appel au secours d'un village terrifié ...


...


Ce matin-là, je me réveillai assez tôt, la chaleur de l’été dans le village de Kiri était pesante et il était difficile de passer de longues nuits. Je me préparai rapidement et me rafraîchis avec une douche assez fraiche et me vêtis d’une tenue assez légère mais pratique où je me sentais à l’aise. En me dirigeant dans la cuisine, je découvris un petit texte sur un parchemin que Hijikata avait déposé avant de partir au palais impérial. Il avait noté que je devais le retrouver à son bureau afin de me confier une mission à l’extérieur du village.

Au fond de moi, j’espérais que cette mission ne soit pas dangereuse puisque j’étais enceinte de quatre mois maintenant, même si ça ne se voyait pas encore grâce à des habits plutôt amples, le futur nouveau-né était bien présent en train de se former à l’intérieur de moi. Bon, après tout, il était au courant et s’inquiétait déjà beaucoup pour moi, comme si je n’osais plus bouger mais à force d’y répéter que je pouvais encore réaliser des missions simples, il avait dû me comprendre et accepté de me confier cette future quête. J’étais contente quand même, un peu d’occupation ne me ferait pas de mal, et surtout une occupation qui me plaît réellement... Venir en aide à des personnes dans le besoin et exercer mon rôle de ninja, j’en étais fière et je ne changerais pour rien au monde de profession, je prenais vraiment du plaisir à aider et soigner des gens, tout comme discuter avec eux et prendre du temps pour comprendre leur besoin. C’était dans mes gênes depuis toute petite, et la communication avait toujours été mon point fort. Bon, je devais cesser de me perdre dans mes pensées et me dépêcher pour pouvoir partir avant l’après-midi si cela était possible. Je pris quelques nécessaires, et je me dirigeai rapidement en direction du bureau de Mizukage-sama, slalomant dans les rues du village tout en saluant les villageois et en échangeant quelques mots avec certains d’entre eux.

Arrivée au palais, je me dépêchai de monter les marches, essoufflée un petit peu tout de même, mon corps changeait et je le ressentais légèrement mais rien de très grave encore, je ne devais juste pas forcer et trop me fatiguer. Frappant à la porte du bureau, je me recoiffai rapidement en attendant que Hijikata m’autorise à entrer. Ensuite, je le saluai accompagné d’un léger sourire et il me confia ma mission. Le remerciant, comme il était seul dans son bureau, je déposai un léger baiser sur ses lèvres, et nous nous souhaitons une agréable journée puisque nous allions peut-être être séparés quelques jours. Il m’encouragea et ensuite je le quittai rapidement, je ne devais pas perdre de temps, plus vite la mission sera réalisée, plus vite je le retrouverai et pourrai profiter de quelques heures en sa compagnie. Difficile tout de même d’avoir une vie privée en dehors de la vie de ninja et surtout avec le rôle que Hijikata avait depuis quelques semaines dans le village.
Lorsque je sortis du palais, je m’arrêtai sur les escaliers et tout en m’asseyant quelques instants, je découvris ma missive :

Citation :
« Depuis plusieurs jours, les habitants d’un village voisin sont convaincus de la présence d’un fantôme qui hanterait une vieille maison abandonnée. Préoccupé de son peuple terrifié, le chef du petit village a besoin d’un ou plusieurs ninjas pour lever le voile sur cette affaire. [Solo ou en équipe] »

Mmmh, intéressant et pas très physique, parfait dans mon état. Cette mission me fit légèrement sourire puisque je ne croyais pas du tout aux fantômes, il devait y avoir une raison explicable à ces phénomènes qui se déroulaient dans ce village voisin. Bon, avec mon attitude rêveuse et pensive, il fallait que je me concentre pas que je sois prise au jeu également et que je commence à imaginer des choses irréelles. Me connaissant, c’était possible, mais bon quand même... des fantômes, je trouvais cela un peu trop exagéré. Comme j’avais déjà pris les affaires nécessaires pour cette mission, je me dirigeai au port afin de trouver un bateau qui pouvait m’emmener sur une petite île à côté du village, pour une fois que le voyage sur l’océan allait très vite se dérouler... Par chance une embarcation partait quelques minutes après mon arrivée pour aller livrer l’archipel autour de Kiri, je pus alors monter à bord et en à peine une heure, nous atteignons le village qui avait demandé de l’aide aux Kirijins. Arrivée dans ce lieu, je décidai de me rendre auprès des personnes responsables du village afin qu’elles me renseignent sur la population qui pensait avoir remarqué des fantômes et sur l’endroit de cette maison hantée :

« Bonjour, Assia Kimura, Chuunin de Kiri. J’ai été envoyé chez vous afin de vous aider à élucider le mystère quant à cette suspections de fantômes présents ici. Pouvez-vous me donner des informations qui me seraient utiles afin de débuter mon enquête ? Les noms des personnes qui ont aperçu quelques choses ? Ou encore le lieu de ce domicile abandonné ? »

Durant de longues minutes, j’écoutai ce chef du village qui m’expliqua toutes les rumeurs présentes et je me dépêchai de me rendre auprès des premières personnes qui avaient des informations à me donner. Une longue journée débutait, une longue journée remplie de rebondissement et d’étranges sensations de peur et d’angoisse des villageois. Que ma vraie mission débute... !

« Au fond d’eux, les gens ne croient pas aux fantômes... Mais ils en ont peur ! »




avatar
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
Assia Toshizo
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 113
▌Age : 26
▌Inscription : 18/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | B / 15 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
44/1000  (44/1000)
| Âge du personnage | : 25 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: °Une maison hantée ?!° [Mission de Rang C] Sam 7 Juil 2012 - 21:10



À force d’enquête, la vérité éclate au grand jour :


Des villageois rassurés et prêts à reprendre le cours de leur vie...


Mon enquête débuta auprès des villageois qui avaient remarqué des choses étranges dans cette maison abandonnée depuis plusieurs années. Les personnes qui avaient prévenu les autorités du village vivaient toutes dans le même quartier que cette maison qui serait hantée, les autres villageois n’avaient rien remarqué, ce qui prouvait que les choses étranges qui s’étaient déroulées jusqu’à présent étaient liées à ce domicile laissé pour abandon. Bon, questionnant les familles les unes après les autres, quatre à cinq personnes me donnèrent des informations qui me seront utiles pour mener à bien mon enquête. Les données qui revenaient le plus souvent étaient des bruits entendus, des cris, et surtout des mouvements aperçus depuis loin mais sans certitude. La population parlait d’ombres à travers les fenêtres cassées de la maison, mais était-ce leur imagination ? Le phénomène de foule un petit peu dirais-je, une personne dit quelques choses, ça crée des rumeurs et ensuite tout le monde se fait des « films » et un phénomène de panique est créé dans un village. Il ne suffit que de une à deux personnes pour que d’autres suivent et que tout le monde s’inquiète au final.

Personnellement, je ne croyais pas aux fantômes et comme je l’expliquai à chacun des personnes que j’ai rencontrées, il devait y avoir une explication rationnelle à ce qu’ils avaient pu entendre ou voir. Je devais continuer mon enquête mais l’angoisse des gens pesaient sur mes épaules, me faisant parfois presque agressée tant ils avaient pris peur et tant ils voulaient que j’élucide ce mystère. Enfin, je pouvais les comprendre mais malgré ma grande capacité communicative et mon caractère humain, j’avais de la difficulté à les rassurer. Bon, si rapidement je trouvais l’explication à ce qui se passait, ils allaient directement être en paix et pourront poursuivre leur vie sans se poser tant de questions, alors je décidai d’aller observer cette maison abandonnée pour voir de moi-même les phénomènes qui s’y produisait.

Arrivée devant cette grande demeure plutôt inquiétante, je l’avoue, je m’arrêtai quelques instants et j’observai attentivement les alentours. Elle était bien abandonnée depuis plusieurs années déjà, de grands arbustes et des plantes sauvages l’entouraient et rien ne semblait organisé autour de cette demeure. Me rapprochant alors d’une des fenêtres, tout en faisant de petits pas et en m’attendant au pire tout de même, je respirais gentiment et je faisais de très petits pas, discrets, pour éviter de faire trop de bruits et de me faire remarquer. Après, peut-être que la ou les personnes vues à l’intérieur de cette maison étaient déjà en train de me surveiller, je n’en savais rien, mais pour l’instant je n’avais rien remarqué.
Tout en écoutant attentivement, je ne bougeais plus, je tentais de comprendre et surtout d’entendre ce que les villageois du quartier m’avaient décrit. Au bout de longues minutes d’attente, j’entendis des bruits, des personnes qui parlaient entre elles, mais c’étaient des voix plutôt aigues et par la suite j’entendis des rires. Ce n’étaient pas des adultes, mais des voix d’enfants. Dans ma tête, tout prit un sens, les jeunes bambins sont souvent attirés par les maisons abandonnées pour tenter de faire peur à des adultes, c’est un jeu pour eux, mais ce jeu avait pris un peu trop d’ampleur quand même. Pour confirmer ce que je venais d’entendre, je regardai à travers la fenêtre brisée et je vis trois garçons haut comme trois pommes, avec des draps blancs qu’ils plaçaient sur leur tête, un peu d’amusement simplement.
Le village était petit et toutes les personnes que j’avais interrogées étaient plutôt âgées, peut-être y avait-il que très peu d’enfants, donc ils faisaient de leur mieux pour jouer et trouver des occupations. Mais bon, je devais quand même intervenir et leur faire une petite morale quant à leur attitude.
Prenant la facilité, je me dirigeai vers la porte que je poussai gentiment, celle-ci s’ouvrit dans un grincement, un bruit donnant les frissons et ce n’est rien de le dire... Les enfants prient à leur propre jeu ? Tous trois sursautèrent et l’un d’entre eux qui se trouvait dans les escaliers, prit d’une peur tomba de plusieurs marches et se blessa. Une légère goutte sur le coin de mon visage, hum, je ne voulais pas ça et je ne pensais pas que simplement en entrant dans la demeure, ils auraient une si grande peur. Je me dépêchai vers l’enfant qui venait de chuter, il criait de douleur, mais il n’avait pas de blessures apparentes, une simple foulure je pensai. Je fis quand même ma technique de la paume mystique pour le soulager de sa douleur. Plaçant mes mains sur sa cheville, en l’espace de quelques minutes, il se sentit soulagé et me remercia.

Bon, ce n’était pas tout, mais je devais quand même leur faire la morale, et leur expliquer que ce qu’ils pensaient comme un jeu avait créé un flux de peur et de paranoïa dans le village :

« Les enfants, asseyez-vous s’il-vous plaît, je dois vous expliquer quelque chose. Je suis Assia, une ninja de Kiri, je ne suis pas là pour vous engueuler, mais j’ai été appelé par votre village car la population pensait que des fantômes avaient pris possession de cette demeure abandonnée. » Les enfants éclatèrent de rire... C’est vrai qu’ils ne devaient pas penser que leur jeu allait provoquer une telle panique. « Ne riez pas, ce n’est pas drôle, les personnes âgées ont vraiment eu peur et n’en dormaient presque plus la nuit. J’aimerais alors que vous fassiez vos excuses à toutes ces personnes qui se sont inquiétées et que vous arrêtiez de jouer dans cette demeure. La preuve que c’est dangereux puisque toi, tu t’es blessé en tombant dans les escaliers. Il y a d’autres jeux et beaucoup moins dangereux et plus amusant encore. »

Les trois jeunes enfants m’écoutèrent et comprirent que ce n’était pas bien ce qu’ils avaient fait par apport aux villageois qui étaient terrifiés. Ils suivirent mes conseils et mes ordres, et tous trois allèrent s’excuser auprès de tout le monde et tous les quatre, nous nous dirigions dans le bâtiment des autorités pour leur faire un rapide rapport.

Une mission qui se terminait bien, comme je le pensais il n’y avait pas de fantômes, et maintenant tout était rentré dans l’ordre, les villageois pouvaient reprendre leur vie, leur routine, et ne plus craindre cette maison. Ma mission était réussie, je retournai alors à Kiri, le soleil se couchait petit à petit, une journée avait suffi pour réaliser cette quête.
Retournant dans mon village, je rendis mon rapport au Mizukage et j’attendais avec impatience une autre mission pour pouvoir venir en aide à Kiri que je chérissais tant dans mon cœur.

Cette chaleur étouffante m’oppressait et ma respiration se faisait de plus en plus courte, je devais aller me reposer quelques instants pour reprendre des forces. La réalité d’être enceinte n’était pas seulement le plaisir de donner la vie, il y avait toutes les complications à côtés, les inconvénients je dirais, comme la diminution de ma capacité physique. Heureusement, la vie de ninja me plaisait et grâce à ma motivation j’arrivais à tenir et réaliser mon rôle coûte que coûte.

Technique utilisée :
Spoiler:
 





°Une maison hantée ?!° [Mission de Rang C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau ~ Mizu no Kuni :: Pays de l'Eau :: Autres îles du pays de l'eau-