Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Entrainnement avec Kaleis

avatar
 ~ Genin de Kumo ~
Romero Shynaryous ~ Genin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 44
▌Age : 26
▌Inscription : 20/05/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | D / 6 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
56/2000  (56/2000)
| Âge du personnage | : 15 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Entrainnement avec Kaleis Dim 8 Juil 2012 - 19:48

Le commencement





5h du matin, j’étais dans mon lit dans l’impossibilité de dormir de peur de refaire ses mauvais cauchemar. Je resta dans mon lit pensent a tous et a rien attendent l’heure pour me lever et partir a l’entrainement. Je regardais régulièrement en direction de mon réveil afin de voir si le temps avançait rapidement mais c’était plutôt le contraire. Le temps passer très lentement même trop lentement. Je me retourna plusieurs fois dans le lit avant de m’apercevoir qu’il était a peine six heure du matin. Je me leva de mon lit qui prenait quasiment toute la place dans le petit appartement que je louer au village. J’alla ouvrir ma fenêtre qui donnais sur un toit quelque mettre plus bas. Offrant une belle petit vue sur le village qui commençait a peine a ce lever. Je retenu mon regard au long dans le ciel. Il y avait un violent orage a quelque kilomètre de la. Les éclair éclairé tout l’horizon donnant un magnifique paysage. Je resta a regarder les éclair tomber sur le sols suivit par le grondement du tonnerre. Les intervalle entre les éclaires et le tonnerre me fit comprendre que l’orage s’éloigner. Le jours commencer a peine a ce lever, le soleil était cacher par les nuages. Je regarda rapidement mon réveille avant de m’apercevoir qu’il était déjà six heure et demie. Enfila les modeste vêtement qui me servait de couvre froid plus bonnement. Ne prit même pas le temps de manger un morceau puis fila dans les ruelle du village pour rejoindre le bureau du Kage afin de leurs demander si il n’avait pas un maitre a porter de main pour que je puisse enfin progresser ! Arriver au bureau je fus accueillis par une jeune dame.

-Bonjour que puis je pour vous en cette agréable mâtiné? Me dit-elle d’une voix agréable et souriante. Je lui répondu d’un ton froid et calme

-Je suis venue pour vous demander si un sensei était libre afin de m’entrainer au rudiment ?

-Euh...Laissez moi regarder sa dans les dossiers...

Elle commença a soulever des tas de papras avant de sortir une feuille en la brandissant au cieux d’un airs satisfait. Elle contempla cette feuille avant de prendre la parole.

-Hmm... Allez commencer l’entrainement a la Zone C.2 Je vous envois votre sensei.

Je fis un simple hochement de tête pour la remercier puis pris la direction des terrains d’entrainement qui était tous numéroté vue qu’il y avait des centaine de ninja qui venait s’entrainer ici tous les jours. Je rejoignis la zone C.2 qui ressemblait drôlement a une simple cages. Je pus m’apercevoir que c’était pareil pour quasiment tout les terrains. Ce terrain était plutôt bien agréable pour tous ninja qui voulait s’entrainer dans les base. Il y avait un arbres avec le tronc entouré de paille ce qui permettait de ce perfectionner dans sont taijutsu. Il avait aussi des cibles assez éloigner pour s’entrainer au lancé, on y pouvait voir qu’ils avaient été régulièrement utilisé. Je décida de commencer un simple échauffement pour etre prêt quand le sensei allait arriver. Quelque pompe suivis par quelque ab domino pour enfin terminer par une petite course a pied. Me voila fin prêt pour m’entrainer... J’alla en direction de l’arbre qui m’intrigué particulièrement. Je commença quelque enchainement de taijutsu sans toucher le tronc. Puis recommença ses enchainement mais cette fois si en touchant a chaque coup le tronc et de toute mes force. Mes enchainement terminé je sentis une douleurs monter dans toute le zone qui avait porter un coup au tronc. J’y suis peut etre aller un peut fort pensée-je. Je recommenca chaque enchainement afin de me perfectionner et d’accélerée mes mouvement petit a petit. Cela allait faire bientôt 1 heure que j’étais entrain de frapper dans l’arbre toujours sans aucun sensei a l’horizon.


© Eryu/Yakumo


InvitéInvité
MessageSujet: Re: Entrainnement avec Kaleis Mar 10 Juil 2012 - 16:39





.:I Un potentiel interessant... I:.



"Toi qui sais en quels coins des terres envieuses
Le Dieu jaloux cacha les pierres précieuses,

O Satan, prends pitié de ma longue misère!

Toi dont l'œil clair connaît les profonds arsenaux
Où dort enseveli le peuple des métaux,"



En général je suis quelqu’un d’assez matinal. Sans pour autant me lever aux aurores, je n’aime pas l’idée de gâcher une matinée même s’il fallait avouer que Kumo n’était pas un village particulièrement actif qui me poussait à savourer chaque minute que j’y pensais. En fait, j’y étais un peu par obligation… Si j’avais dit à l’akatsuki que je prenais volontairement le rôle d’espion de Kumo, difficile d’y voir là un ordre. Mais j’y avais été obligée car malgré moi, quelque chose me rattachait à ce village… Mais ce n’était qu’une question de temps. Il était désormais suffisamment grand, j’allais bientôt pouvoir quitter ces terres pour retourner m’occuper de l’akatsuki. Satoshi était porté disparu, j’avais du prendre en main moi-même la lune rouge et avais pu me reposer que sur Honoo qui était mon plus proche compagnon de tous les autres membres. Chef caché sous la couverture d’une simple espionne, un voyage à Ame serait bientôt urgent… Il fallait que quelqu’un destitue son chef de ses droits et remette de l’ordre. Et pour une fois, moi qui n’avais jamais voulu me mettre en avant, j’allais vraiment m’amuser… Quand la lune rouge sera reconstruite avec tout un village, ce sera le début de la liberté. Celle à laquelle on aspire tous. Une nouvelle ère commencera, une ère de changement, de puissance et d’obscurité.

Sortant de mes pensées, mes yeux bleus-gris très clair s’ouvrirent sur le plafond de l’appartement dans lequel je vivais et je fixai un long moment la paroi lambrissée avant de me décider à rouler légèrement sur le côté et de me réceptionnai assise sur le bord de mon lit. Passant ma main sur mon visage pour achever de me réveiller, je jetai un vague coup d’œil à mon regard, remarquant qu’il était sept heures moins le quart. Jugeant qu’il était temps pour moi de me lever, je laissai tomber la chemise de nuit en soie achetée à Kiri (haha) et me glissai dans la salle de bain, fermant le panneau coulissant de la douche. Achevant ma toilette une demi-heure plus tard, je m’habillai distraitement de vêtements souples et pratiques et saisis mon arme transformée en l’occasion à la forme d’un simple Katana. Inutile de se faire remarquer en arborant sa forme originale qui ne passe pas inaperçue…
Sortant dehors, l’orage grondait non loin de là sans qu’un rideau de pluie n’apparaisse. De toute évidence, nous allions avoir une journée bruyante mais sèche avec un peu de chance…
Posant la main sur la serrure, je modifiai sa structure et verrouillai ainsi ma demeure. Pratique, il fallait l’avouer… Nous avions tord d’utiliser nos dons uniquement pour le combat quand ils pouvaient aussi faciliter la vie.

« S’en servir pour jouer au serrurier ce n’est quand même pas top…
Tant que ça marche !
Oui enfin, c’est quand même pratique, avoue-le !
Ca manque cruellement de classe… »

Haussant les épaules, je me mis à arpenter les rues, adressant quelques signes aux marchands qui me connaissaient et m’arrêtant parfois pour échanger quelques mots à des citoyens à qui j’avais rendu service, un fin sourire étira mon visage lorsque je pris la direction du palais du Raikage. J’étais désormais non seulement acceptée dans ce village, mais aussi appréciée. Bien sur, je n’étais pas hypocrite au point de vouloir me faire apprécier de tous mais j’avais rapidement compris que ma fonction d’espionne avait fait en sorte qu’inconsciemment je me fonde beaucoup plus facilement dans la masse. Décidemment, si seulement ils savaient… Mais là n’était pas le problème. Il restait encore beaucoup de préparatifs à faire…
Atteignant bientôt le haut bâtiment décoré de maintes œuvres d’art, je pensais à mes pinceaux et mes toiles que je n’avais plus touché depuis longtemps. Il était difficile de mener deux batailles de deux fronts et en plus d’y rajouter une passion… Dommage, plus tard, quand je ne serai plus en état de me battre je ferais très certainement des activités plus calmes. En attendant, j’étais en pleine possession de mes moyens ce qui n’était pas pour faire avancer cette sérénité désirée. Mais était-elle vraiment désirée ?

Me dirigeant vers le comptoir des missions, je comptais partir un peu, histoire de prendre l’air. Les missions de rang A et S avaient toujours l’avantage de pouvoir nous trouver une excuse pour s’éloigner du village en y restant longtemps. La difficulté de ces missions était suffisante pour que personne ne se doute de rien si je ne revenais pas avant plus d’un mois.
Remarquant que le jeune homme qui me servait habituellement n’était pas là, je me dirigeai donc vers une femme, sans doute une chuunin, qui fouillait dans ses dossiers. Levant la tête vers moi, elle resta un moment interdite puis inclina légèrement la tête pour me saluer. Faisant de même, je traversai les derniers mètres qui me séparaient du comptoir et posai mes avant-bras dessus.

Je souhaiterai une mission de rang A. Demandais-je calmement.

Me demandant de lui donner la preuve que mon grade me permettait ce type de mission, j’attendis qu’elle vérifie que tout était en ordre puis la laissai fouiller un peu plus dans sa paperasse. Cinq minutes après, elle relevait la tête d’un air ennuyé et je compris que je n’allais pas avoir ce que je souhaitais. Une mission de rang S ou même B, au pire, ça ne me gênait pas. Tant que ça se passait à l’extérieur du village…

En fait… Commença-t-elle, hésitante, des genins viennent de plus en plus nous demander des senseis pour leurs entrainements et nous n’en avons plus que deux de réellement valables dont vous…

« Hors de question qu’on s’occupe d’un sale petit morveux…
C’est bien aussi de les entrainer ! La mission était sympa la dernière fois !
Une prétentieuse, un immature et une chieuse ?
Moi j’aurais plutôt dit qu’ils étaient attendrissants.
Tu faiblis… »

… et l’un d’entre eux a justement demandé si quelqu’un était libre pour lui… Il attend à l’aire d’entrainement.

Etait-ce Sakaime ? Romero ? Ou bien Kaburagi le fils de l’ancien Raikage ? C’était les trois seuls noms que je connaissais parmi les hommes genins. Il y avait peu de chance que ça soit Sakaime vu qu’il n’avait pas trop apprécié mon côté provoquant et même s’il n’en savait rien, j’avais tué le père de Kaburagi. Du coup… Il y avait de fortes chances que ça soit Romero ou un autre que je ne connaissais pas.
Réfléchissant deux minutes à la situation, entrainer un genin n’était finalement pas désagréable et je n’avais rien à faire. De plus, si je refusais de m’investir de ce côté-là, ils étaient bien capables de me proposer des missions pourris…

Très bien, consentis-je. Dites-moi le numéro du terrain, j’y vais directement.

Me tendant la feuille, j’y lu le nom de Romero Shynyarous et esquissai un sourire. Des trois genins que j’avais amené en mission avec moi, il avait été celui que j’avais le mieux cerné par son caractère enjoué et volontaire. On raconte que les femmes sont souvent plus distantes lorsqu’elles ne connaissent pas les gens. Peut-être était-ce pour cela que Romero s’était montré plus à l’aise avec moi. En attendant, l’idée d’entrainer un jeune genin prometteur avec qui le feeling était bien passé n’était pas désagréable. Pour une fois que je ne me sentais pas forcée, autant en profiter…
La remerciant de son aide, j’appuyai mon regard dans le sien jusqu’à ce qu’elle détourne les yeux, gênée. Non mais ho, déjà qu’elle me forçait à moitié la main… Elle avait de la chance d’être protégée par les règles stupides des villages comme celui-ci. Mon dieu, il me tardait tant de partir…

Atteignant l’aire d’entrainement, je repérai rapidement une silhouette frappant avec harnachement un arbre d’entrainement et je reconnus là la chevelure ébouriffée d’un noir aux reflets violets de Romero. Je voyais déjà qu’il avait travaillé durant plus d’une heure, son souffle était saccadé et il transpirait. Une belle image de la détermination… Je me demandais s’il me suivrait si jamais je lui disais que je désertai. Mais dans tous les cas, ça serait au dernier moment que je lui parlerais car en cas de refus, je n’aurais pas à le tuer. Lorsque j’atteignis son niveau, il se tourna vers moi et je lui souris légèrement.

Bonjour, Romero. Heureuse de voir que tu prends ton avenir bien à cœur… Tes côtes vont mieux, j’espère, car je ne te ménagerai pas durant cet entrainement. Maintenant que nous sommes dans un lieu protégé, je pense que je vais augmenter la difficulté des attaques que tu as pu voir lors de notre précédente mission…

Sortant la lame effilée de mon fourreau d’un geste fluide, je laissai la pointe dirigée vers le sol.

Avant tout, dis-moi ce que tu aimerais que l’on aborde en particulier et quelles techniques serais-tu capable d’apprendre selon ton niveau ?

Spoiler:
 



avatar
 ~ Genin de Kumo ~
Romero Shynaryous ~ Genin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 44
▌Age : 26
▌Inscription : 20/05/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | D / 6 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
56/2000  (56/2000)
| Âge du personnage | : 15 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Entrainnement avec Kaleis Mar 10 Juil 2012 - 19:26



Une motivation hors du commun !
center>





Je fus couper dans mes enchainement par Kaleis. J' Acquisa d’un grand sourire quand je compris que sa serait elle et non un autre Juunin qu’il allait s’occuper de moi pour mon entrainement. Récupèrent le souffle que j’avais épuiser a taper sur l’arbre d’entrainement. J’attendis que ma sensei prenne parole ce qui me permettrai de reprendre mon souffle.

-Bonjour, Romero. Heureuse de voir que tu prends ton avenir bien à cœur… Tes côtes vont mieux, j’espère, car je ne te ménagerai pas durant cet entrainement. Maintenant que nous sommes dans un lieu protégé, je pense que je vais augmenter la difficulté des attaques que tu as pu voir lors de notre précédente mission…

Mon sourire n’arrivait pas a s’échapper. Je me doutais que j’allai énormément travailler en sa compagnie, mais j’étais surtout heureux que quelqu’un daigne a s’occuper de moi... Je passa ma main contre mes cotes me rappellent de cette mission qui m’avait couté une douleurs épouvantable. Je n’avais pour objectif que de devenir un grand ninja et je savais éperdument que cela allait être particulièrement difficile. J’étais prêt psychologiquement a travailler dure et même plus. Rien ne m'empêcherais de devenir un grand ninja même si pour cela je devais tuer... Ce qui me rappela les premiers hommes que j’avais tuer lors de ma première mission d’équipe. Ce sentiment était si puissant... Comme ci l’importance d’une vie pouvait s’arreter au bout de ma lame en un seul geste. Le pouvoir de vie ou de mort t-elle était les chose qui se répétait dans ma tête. Ma volonté a devenir ninja était due a mes parents. Je m’était juré de protéger les gens que j’aime... Mais a l’heure actuelle personne m’aimé ! J’étais épouvantablement seul alors ne serais ce que de voir Kaleis revenir s’occuper de moi. Ce sentiment de total solitude s'échapper du plus profond de mon être pour laisser place a cette infime lueurs d’espoir que m’offre Kaleis sensei sans même sans apercevoir. Je pris la parole d’un ton enjouer et plus que motivé pour répondre a ma sensei.

-Bonjours, Kaleis Sensei ! Mes cotes me font déjà plus souffrir ! Je suis prêt a toute entrainement que vous me donnerez a faire ! Je suis hyper-motivé !

Sautillant quasiment sur moi même attendant les instruction qu’elle allait me donner. J’étais impatient de commencer, comme ci souffrir allez me faire le plus grand bien. J’étais comme une machine qui n’attendais qu’as etre lancé.

-Avant tout, dis-moi ce que tu aimerais que l’on aborde en particulier et quelles techniques serais-tu capable d’apprendre selon ton niveau ?

Ce fus le calme plat... A vrai dire je m’attendais pas a une telle question... Je n’y avais moi même jamais réellement penser. Si elle apprends que je ne suis pas encore capable au yeux du raikage a apprendre une technique en particulier. Elle va ce désintéresser de moi complétement, pensée-je. Le grand sourire que je prônait avec fierté disparue pour laisser place a ce gout amer qui est celui de la faiblesse. Il fallait pas que j’abandonne. je me devais de reprendre le contrôle de ma vie et enfin progresser même ci cela irait a l’encontre des règlements du village. Je baissa les yeux quelque instant, réfléchissant a quesque je pourrais répondre. Je releva les yeux vers ma sensei avec un petit sourire d’espoir.

-A vrai dire, je nais aucune préférence... Je veut juste devenir fort ! Peut importe ce que je dois faire pour y arriver ! Si je dois maitriser le sabres... soit je maitriserais le sabres ! Si je dois maitriser le Kuchyose no Jutsu, soit je ferais. A vrai dire je compté un peut sur vous pour me lançer dans une spécialité dont vous êtes la maitre... J’ai entendu dire de la pars d’un professeur que mon infinité était le raiton lors de mon passage a l’académie mais je ne sais pas vraiment ci cela est vrai !

Je resta appuyer contre mon arbres attendent que ma sensei réponde.


© Eryu/Yakumo

center>
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Entrainnement avec Kaleis Sam 14 Juil 2012 - 16:19





.:I changement de rythme... I:.



"Toi qui poses ta marque, ô complice subtil,
Sur le front du Crésus impitoyable et vil,

O Satan, prends pitié de ma longue misère!

Toi qui mets dans les yeux et dans le cœur des filles
Le culte de la plaie et l'amour des guenilles,"



Romero était un garçon ambitieux pour qui la loyauté envers ses supérieurs ne faillirait pas. Il était enthousiaste à l’idée de progresser et ne cessait de vouloir plus de puissance… La puissance, je pouvais évidemment lui en apporter. Mais toute aide que je donnais n’était pas gratuite… Peut-être un jour aura-t-il l’occasion de me rembourser ? Il faudra que je lui parle à la fin de l’entrainement… Il me semblait désormais plus sur pour moi de lui en parler car sa volonté et sa soif de pouvoir le feraient me suivre. Enfin, s’il refusait, Kumo devrait se passer d’un bon élément puisque je ne pouvais pas prendre le risque de laisser en vie quelqu’un qui connait mon lien avec la désertion, mais je ne pensais pas que c’était un problème. Il était du genre à comprendre que les villages ne lui apporteraient rien… Mais la peur de trahir était aussi tenace qu’une puce sur le dos d’un chien. Bon nombre de déserteurs étaient devenus fous à force de craindre d’être découverts. Moi-même dans ma première année de désertion, à seize ans à peine, j’avais craint d’être retrouvée et d’être massacrée… Depuis, j’avais fait en sorte que les rôles soient inversés et que la crainte ne soit plus dédiée uniquement aux villages. Non, bientôt nous nous referons un nom et croyez moi qu’il n’y aura plus de culpabilité ni d’honneur… Seul le résultat compterait.

« Moi je pense qu’il faut le prendre avec nous…
Bien, on l’entraine un peu et je lui parlerai alors de nos projets…
Et s’il refuse ?!
Il ne refusera pas. Il ne peut pas être aussi aveugle que cela… »

Reportant mon attention sur mon nouvel élève, je baissai mon regard pour observer son visage en plein réflexion. J’étais encore un peu plus grande que lui mais il avait le temps de finir sa croissance… Et au vue de sa stature, il me dépasserait sans doute de beaucoup quand il aurait une vingtaine d’années. En attendant, c’était encore un adolescent en pleine recherche de pouvoir et j’allais lui en offrir… Enfin, il avait encore les bases à apprendre avant que mes techniques puissent être assimilées pour lui. En attendant, j’étais encore un peu trop puissante pour arriver à partager mes connaissances efficacement…
Me disant qu’il n’avait pas encore réfléchi à ce qu’il souhaitait apprendre, j’esquissai un fin sourire. C’était un jeune garçon qui avait grandi trop vite mais qui gardait l’insouciance de la jeunesse. Finalement, j’allais peut-être hâter les choses…

Tu es encore jeune, tes affinités auront le temps de se renforcer d’ici là. Répondis-je alors. En attendant, la maitrise du sabre et de ton corps sont prioritaires… C’est ça qui te permettra de te soutenir quand ton chakra faiblira. Trop de ninjas, pourtant excellents parfois, misent toute leur vie sur leurs réserves et se retrouvent en mauvaise posture quand ils en sont démunis…

« On l’a appris à nos dépens…
A qui le dis-tu, on a failli clamser !
Mais maintenant on fait attention, rassurez-vous ! »

Poussant un fin soupir, je fermai les yeux et balayai les alentours de mes ondes invisibles autour de moi, ne repérant que quelques jeunes genins qui s’entrainaient. Rouvrant les paupières, je posai une main sur l’épaule de Romero, déclenchant un regard surpris.
Souriant avec sérénité afin de lui montrer que rien de dangereux n’était présent, j’effectuai une légère pression afin de l’enjoindre à me suivre et nous nous dirigeâmes vers les portes du village. Tout en marchant, je gardai un visage impassible afin que personne ne se pose de questions.

Nous allons nous entrainer plus tranquillement, là où personne ne pourra nous déranger…

« la dernière fois que tu as dit ça à quelqu’un, c’était à Isako…
… Et tu l’as tué. Du coup…
Mais là c’est différent. »

… Afin que l’on puisse être tranquille.

Arrivant au niveau des gardes en faction à la porte, je les informai que j’enmenais un genin avec moi à l’extérieur du village afin de l’entrainer. Comme en tant que juunin j’en avais le droit, ils ne posèrent pas de problème et nous souhaitèrent un bon entrainement auquel je répondis par un sourire factice. Cet entrainement serait déterminant pour le futur de Romero…
Nous marchâmes un petit moment jusqu’à ce que nous atteignit une clairière de pierre abandonnée. Les genins venaient rarement ici seuls car le lieu pouvait être dangereux et le nombre restreint de gradés me permettait d’affirmer qu’il y aurait personne qui viendrait ici. Vérifiant une dernière fois que nous étions bien seul, je fis signe à Romero de s’asseoir sur le bloc de pierre devant moi.

Voilà, j’ai désormais deux trois choses à t’apprendre avant de commencer notre entrainement, Romero…

« Haha, le moment tant attendu ! »

Sache que la puissance que j’ai acquis jusqu’ici, Kumo n’y est pour rien… J’ai du tout faire par moi-même sous la houlette de ninjas aussi puissants que des kages. Des ninjas que les nations se sont jurées de détruite et qu’ils n’ont jamais pu qu’effleurer…

Je ne comptais pas lui dire que j’étais de l’akatsuki tout de suite, encore moins que j’en avais pris la tête depuis l’absence inquiétant de Satoshi. Pour le moment, je me contenterai de demi-vérités et nous verrions bien après s’il était apte à attendre toute l’intégralité de mes révélations. Je n’étais pas non plus folle au point de toute déballer… En tant qu’espionne, je savais qu’il était risqué de trop s’épancher sur nos savoirs…
Après avoir marqué une légère pause, je voyais à son regard qu’il commençait à se poser des questions à mon sujet. J’avais mis du temps à me faire accepter par Kumo et maintenant que j’étais enfin considérée comme une ninja normale, il était étrange que je dévoile ma personnalité à présent. Voilà pourquoi je m’étais écartée, nous n’étions jamais sure de rien…

… Romero, je ne suis pas une ninja de Kumo. Lâchais-je dans un sourire. Juunin n’est pas non plus représentatif de ma puissance… On pourrait considérer que je suis capable de tenir tête à un kage. Pour appuyer mes dires, je vais donc te dévoiler quelque chose que même notre cher Kakuzo Hidemi ignore.

« Es-tu bien prudente ?
Que puis-je risquer, seule avec lui ?
Pas faux, mais par principe, fais attention… »

C’est moi qui ai tué Setsuri Hazu, le prédécesseur de Haine Mizaruki. C’est moi aussi qui ai tué Isako Chibata, la femme de Haine et c’est aussi moi qui ai tué justement ce même Haine. Ketsueki Hawk, un juunin de Kumo a aussi été tué de ma main, le considérant comme trop dangeureux pour mes plans.

Je venais à l’instant même d’avouer les crimes que j’avais commis à Kumo, lançant dans le tas ma trahison, ma déloyauté et aussi le danger que je représentais pour Kumo. Je n’avais pas parlé de Gargonith et de Honoo, préférant me faire paraître comme une nukenin seule. De ce fait, je ne mettais pas en danger mes amis et puis je considérais qu’il apprendrait bien assez vite leur existence s’il acceptait de me suivre. De plus, dès le moment où Romero serait sous mon aile, il deviendrait un objet de convoitise de la part de ceux qui souhaiteraient indirectement m’atteindre… Il allait falloir se montrer prudent.

Kumo ne t’apportera jamais rien que de l’illusion. Conclus-je alors. Tu ne deviendras qu’un ninja moyen qui s’éteindra comme une flamme face à une vague lorsque tu affronteras les véritables combattants de l’extérieur… Mais je ne veux pas que tu gâches ton potentiel, Romero. Alors je te propose de t’aider. Je n’attendrai rien en échange si ce n’est une reconnaissance éternelle et une fidélité à toute épreuve… Le monde extérieur est bien plus dangereux que la sécurité des murs de Kumo.
M’avançant légèrement, je braquai mon regard azuré dans le sien, un mince sourire étirant mon village.3

Je vais quitter Kumo, bientôt. Je te propose de me suivre. De partager ma puissance avec toi.




avatar
 ~ Genin de Kumo ~
Romero Shynaryous ~ Genin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 44
▌Age : 26
▌Inscription : 20/05/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | D / 6 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
56/2000  (56/2000)
| Âge du personnage | : 15 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Entrainnement avec Kaleis Lun 16 Juil 2012 - 17:19

La naissance d'un monstre?





Toute était si calme dans le camps d’entrainement, a pars le bruit des quelques Genin qui venait eux aussi s’entrainer. Je me tenais appuyer contre l’arbre qui servait de sac a frappe, Regardant avec admiration ma sensei. Je pus m’apercevoir que celle ci réfléchissait. A quoi pouvait penser quelqu’un de sont importance ? Je me devais d’etre attentif a ce qu’elle allait me dire. Chaque mots, chaque geste, devenais une réelle importance pour moi. Apprendre consistait a reproduire les geste a la perfection ni plus ni moins.

-Tu es encore jeune, tes affinités auront le temps de se renforcer d’ici là. Répondis-je alors. En attendant, la maitrise du sabre et de ton corps sont prioritaires… C’est ça qui te permettra de te soutenir quand ton chakra faiblira. Trop de ninjas, pourtant excellents parfois, misent toute leur vie sur leurs réserves et se retrouvent en mauvaise posture quand ils en sont démunis…

Je fis un bref hochement de tête pour lui montrer que j’avais bien assimilé ce qu’elle venait de me dire. Il était vrai que je n’allais pas pouvoir qu’éxeler que dans le ninjutsu. Il était primordiale que j’améliore mon taijutsu et pourquoi pas le kenjutsu. La réponse que m’offrit ma sensei me fut d’un grand soulagement. Je n’étais pas un moins que rien. J’étais jeune et il fallait que je progresse de manière régulière et assez rapide. J’avais un léger retard de niveau sur mes ancienne coéquipières. Je me devais de les surpasser si cela n’était peut etre que par principes. La réelle raison de cette soif de puissance m’était encore inconnue, Suis je trop jeune pour comprendre celle ci. Kaleis fermas les yeux quelque instant. Ce qui m’intrigua avant que celle ci pose la main sur mon épaule, ce qui me fit un airs réticent sur l’instant. Avant de comprendre qu’elle ne voulait tous simplement que je la suives. Nous marchions dans Kumo no sato avant de rejoindre que je comprenne qu’elle m’enmener aux portes du village. Je me dis sur le moment, quel avait la ferme intention de m’enmener hors du village pour intensifier mon entrainement ce qui me dérangeais guère.

-Nous allons nous entrainer plus tranquillement, là où personne ne pourra nous déranger... Afin que l’on puisse être tranquille.

Je lui répondit d’un simple sourire. Nous continuâmes de marcher jusqu’as sortir du village. Nous marchâmes quelque lieux avant de rejoindre une clairiere de pierre abandonnée. Elle me fit signe de m’assoir sur un bloc de pierre. Je me posa sur le bloc puis leva légerment la tête pour apercevoir Kaleis.

-Voilà, j’ai désormais deux trois choses à t’apprendre avant de commencer notre entrainement, Romero…
Sache que la puissance que j’ai acquis jusqu’ici, Kumo n’y est pour rien… J’ai du tout faire par moi-même sous la houlette de ninjas aussi puissants que des kages. Des ninjas que les nations se sont jurées de détruire et qu’ils n’ont jamais pu qu’effleurer…

Je me redressa brusquement. Il était clair que ce que venait de m’annoncer Kaleis était d’une importance primordiale. Relèvent tous ma curiosité a sont sujet. Elle n’étais pas une simple ninja de kumo mais un ninja d’ailleurs. Je nus le temps de réagir qu’elle continua de me parler.


… Romero, je ne suis pas une ninja de Kumo. Lâchais-je dans un sourire. Juunin n’est pas non plus représentatif de ma puissance… On pourrait considérer que je suis capable de tenir tête à un kage. Pour appuyer mes dires, je vais donc te dévoiler quelque chose que même notre cher Kakuzo Hidemi ignore.

Tenir tête a un Kage? Etais-ce possible que Kaleis soit aussi forte que cela... Une espionne... Kaleis venait de me dévoiler sa véritable identité. Pourquoi me dévoile t-elle tous sa, pensée-je. Que pouvais t’elle me dire que notre kage ne savait pas. Je resta bouche bée face a ce que venait de m’anoncer Kaleis sensei. Il était vrai qu’elle était plutôt réputé pour ne pas trop respecter les règles du village par exemple la fois ou elle nous avait fait prendre une route plus compliquer pour endurcir notre expérience lors de notre mission qui avait pour but d’accompagner un marchand vers le pays du son. Ne sachant quoi répondre, étant aussi curieux de savoir ce qu’elle avait encore a m’avouer, j’attendis qu’elle reprenne la parole.


-C’est moi qui ai tué Setsuri Hazu, le prédécesseur de Haine Mizaruki. C’est moi aussi qui ai tué Isako Chibata, la femme de Haine et c’est aussi moi qui ai tué justement ce même Haine. Ketsueki Hawk, un juunin de Kumo a aussi été tué de ma main, le considérant comme trop dangereux pour mes plans.

Elle venait de m’annoncer qu’elle avait tuer un succession de Kage... Jusqu’a même l’une de leurs femme. Ah oui aussi le juunin qui ce nomme Ketsueki... Je sais plus quoi. La mort de c’est personne ne me fit a vrait dire ni chaud, ni froid. Il était clair qu’elle avait fait sa pour une raison bien particulière et c’est celle ci qui m’interessais particulièrement. Je me devais de comprendre avant de juger. Si c’est propos étais vrait, il était clair qu’elle devait etre d’une incroyable puissance... Je ne pus m’empecher de me demander pourquoi me disais t’elle tous sa. Ce qui me réchauffa le cœur de savoir que quelqu’un pouvait ce confier a moi et me faire confiance.

-Kumo ne t’apportera jamais rien que de l’illusion. Conclus-je alors. Tu ne deviendras qu’un ninja moyen qui s’éteindra comme une flamme face à une vague lorsque tu affronteras les véritables combattants de l’extérieur… Mais je ne veux pas que tu gâches ton potentiel, Romero. Alors je te propose de t’aider. Je n’attendrai rien en échange si ce n’est une reconnaissance éternelle et une fidélité à toute épreuve… Le monde extérieur est bien plus dangereux que la sécurité des murs de Kumo.

Tant de vérité en même temps. J’étais pris a dépourvus sans que cela me plaise. Je n’étais guère attacher a cette vie que je menais. Je savais que ma progression serait bafouer a Kumo. kaleis ne ce trompais sur aucun point, a mes yeux elle avait totalement raison. Je rêvais d’une vie libre ou je pourais etre libre de mes choix et non sans cesse etre obliger de faire des mission de misérable pour des misérable. Je mérite largement mieux me dis-je. Elle venait de m’avouer quel était une nukenin. Je me doutais qu’elle m’avais pas tous dis. Mais j’en estima que ceci aller me suffire. mais cette question me revenait sans cesse... Pourquoi me dit elle tous sa? Je n’eu a attendre peut de temps avant d’avoir ma réponse.

-Je vais quitter Kumo, bientôt. Je te propose de me suivre. De partager ma puissance avec toi.

Je sentis mon cœur s’emballer. Elle m’avait avouer une longue vérité pour que je l’accompagne. Sont regard et sont sourire était très réconfortent m’aident a ne pas paniquer et a garder mon sangs froid. Les battement de mon cœurs commencèrent a s’estomper avant de reprendre la constante normale. Personne m’avait préter autant d’intention et cela depuis que mes parents sont mort. Réfléchissant a tous ce qu’elle venait de me dire. Je me leva brusquement affichant une sourire assez révélateur et fis une légère révérence pour montrer mon respect tout en prennent la parole.

-Je n’est rien qui m’attache a ce village... Personne a pris le moindre moment pour s’occuper de moi. A vrai dire, je les hais depuis que j’ai l’age de 8 ans...A mes yeux il mérite le meme sors que celui qui a été de Haine... Je veux vous accompagner peut importe ce que ce chemin me coute... Aprennez moi a devenir aussi fort que vous. En échange je vous donne ma vie...

Une légère brise fit virevolter les cheveux de Kaleis et les miens. Nous nous regardâmes dans les yeux tout deux gardant un léger sourire satisfait. A présent je n’étais plus seul...



© Eryu/Yakumo


InvitéInvité
MessageSujet: Re: Entrainnement avec Kaleis Mer 1 Aoû 2012 - 18:52





.:I Un pacte que je n'oublierai pas... I:.



"A mon destin, désormais mon délice,
J'obéirai comme un prédestiné ;
Martyr docile, innocent condamné,
Dont la ferveur attise le supplice,

Je sucerai, pour noyer ma rancœur,
Le népenthès et la bonne ciguë
Aux bouts charmants de cette gorge aiguë
Qui n'a jamais emprisonné de cœur."



[hrp]: vraiiiiment désolée pour le retard ^^" je boss jusqu'à demain encore mais après, je serai liiiiiiiibre pour le rp, tkt pas je ne t'oublie pas =D

Je voyais que mes révélations avaient perturbé Romero, le plongeant dans un état d’hébétude. Qui étais-je au final ? Amie ou ennemie ? Moi qui m’étais montrée si fidèle d’extérieur à Kumo, qui avais fait progresser les genins de ce village et qui m’étais impliquée au point de finir par me faire entièrement acceptée malgré mon arrivée officielle tardive au temps de Setsuri Hazu… Oui, au final la vie dévoilait bien des facettes… Personne n’était fiable, il était temps qu’il s’en rende compte le plus rapidement possible car tôt ou tard, il serait vite déçu. D’où le fait que je m’étais rapidement raccrochée à l’akatsuki et que désormais je m’étais hissée au sommet. Oui, parfois la vie était si ironique…
Lorsqu’il me répondit enfin, je vis dans son regard qu’il me suivrait avant même que ses paroles ne traversent les frontières de ses lèvres. Le voyant se courber légèrement devant moi tandis qu’il prenait une expression ravie, il fit plus que me prêter allégeance, il me donna sa vie en échange de la puissance. Devenir aussi fort que moi ? J’avais un petit accès de prétention en me disant qu’il aurait du chemin à faire avant d’arriver jusque là… Mais après tout, chaque ninja était unique et leur puissance ne dépendait que d’eux. Jamais il ne pourrait me ressembler mais qui sait… Peut-être sera-t-il un jour capable de me vaincre… ?

« Il a du caractère, c’est une bonne chose…
Et il ne trahira pas. Ca aussi c’est bien !
Pour ça, on n’a aucune certitude qu’il ne le fasse pas…
… Le pouvoir peut pousser les gens à faire bien des choses, hein Mabo ?
Oui, c’est vrai. Mais je pense que tout se passera bien. »

Esquissant un léger sourire au moment où une bourrasque de vent frais nous caressa le visage, je jetai un coup d’œil aux alentours, constatant leur absence de présences et le soleil qui continuait de monter lentement dans le ciel. L’examen chuunin approchait à grands pas et je ne savais pas encore si je voulais quitter Kumo avant ou après. J’avais déjà tant de choses à faire à Ame, comme tuer son chef et installer les projets de l’akatsuki, revoir Honoo pour qu’on parle avenir et tenter de savoir qui étaient les ninjas encore fidèles à la lune rouge que je ne savais plus vraiment où caser l’importance d’un élève. Néanmoins, il était important d’assurer la suite des effectifs sanglants puisque tôt ou tard, nous finirions bien par mourir… Alors certes, j’étais assez jeune ce qui signifiait que si tout se passait bien j’avais encore de longues années de vie devant moi mais ne savions nous jamais… On rencontre toujours plus fort que soi. Je m’en étais sortie une fois par un coup de chance mais je ne pouvais pas non plus laisser le hasard guider trop de choses pour moi. Pas à ce niveau là, ce serait mortellement dangereux…
Après avoir laissé quelques secondes prendre leur place au milieu de la conversation, je baissai à nouveau mon regard vers lui et pris la parole d’une voix douce qui contrastait avec la personne que je lui avais décrite juste avant…

Tu fais un choix judicieux, Romero… Répondis-je alors. Sache que si tu ne me déçois pas, je ne te décevrai pas. Bientôt tu connaitras le véritable monde et son danger lorsque nous quitterons ces terres car un nouveau village naitra prochainement. En attendant, tu devras jouer ton rôle à la perfection car une trahison de ta part risquerait de me nuire… Autant qu’à toi. Mais évidemment, tout cela n’est que suppositions. Maintenant, il faut juste que tu apprennes à t’endurcir…

Reculant de quelques pas, je sortis alors mon arme et posai la pointe dans le sol avant de m’y appuyer négligemment dessus. Je ne comptais pas m’en servir contre lui de façon offensive, évidemment, je n’étais pas si horrible que cela…

« encore que… »

… Mais il allait bien falloir que j’arrive à lui faire rentrer dans le corps l’absolue nécessité de progresser. Sans lui laisser de marques, sans le blesser grièvement et sans pour autant l’humilier. A vrai dire je ne m’inquiétais pas, maintenant qu’il avait accepté de me suivre, il me serait impossible de le rabaisser puisque désormais il savait que tout acte le concernant serait voué à le faire progresser. Sakaime, par exemple, n’avait pas du tout aimé le fait que je le pousse à dépasser ses limites lors de notre mission… Romero lui partirait avec des points d’avance car je ne serai plus un adversaire ou une rivale, ça serait étonnant, mais un guide. Un guide exigeant, en revanche…
Ramenant distraitement ma chevelure en arrière d’un mouvement de tête, j’analysai son corps plutôt bien développé pour son âge, notant qu’il aurait donc une avance sur la force aux autres genins mais que sa vivacité et sa souplesse serait peut-être handicapées par une croissance aussi rapide. C’était évident, les hommes devaient faire plus d’efforts que les femmes pour garder leurs muscles et leurs tendons flexibles… Et si certains dédaignaient cet aspect, il était pourtant très important dans le combat, que ça soit pour le corps à corps, la distance, l’offensive ou l’esquive…

Puisque tu ne maitrises pas encore de techniques véritablement puissantes pour combat, on va voir ce que tu vaux au taijutsu ou au bukijutsu. Qui sait, peut-être que tu te trouveras une voie dans ces spécialisations… Moi-même j’ai découvert au hasard les affinités et les points forts de mes capacités… Mais toujours dans le combat, néanmoins.

« Ne lui fais pas trop de mal…
Mais non, bien sur que non, arrêtez de me dire ça à chaque fois.
Moi je n’ai rien dit, au contraire, ça m’amuserait bien…
C’est anti-pédagogique ce que tu dis là ! »

Retenant un fin sourire, je continuai de fixer Romero qui se tenait bien droit sans avoir bougé. La distance réglementaire de combat étant donc toujours en place, j’avais hâte de voir ce dont il était capable… j’avais un peu vu ses capacités lors de notre mission il y avait quelques temps, mais là ça serait contre moi et non contre des brigands ou des voleurs de bas-étage… Il allait devoir se donner à fond s’il ne voulait pas se retrouver avec des côtes fêlées une seconde fois. Encore que, il avait de la chance, je pouvais désormais les lui soigner…

Bien, repris-je. Voilà ce que l’on va faire. Comme il serait déloyale de ma part de t’attaquer ou même d’utiliser une technique offensive, je vais te laisser l’avantage de l’attaque et de la réflexion. Je veux que tu cherches un moyen de m’atteindre comme si tu voulais me tuer… Il est inutile que tu te régules avec moi. Je me contenterai d’une attitude défensive, c'est-à-dire que si ta garde est brisée et que tu arrives à t’éloigner un peu, je ne te poursuivrai pas. En revanche, si je vois que tu traines trop… Je te mettrai un petit coup d’accélération. C’est un entrainement, mais dehors tu apprendras qu’il te faudra très rapidement agir car les problèmes peuvent tomber de nulle part et n’importe quand… Et je ne serai pas toujours là pour te protéger, sache-le.

Et traçant un cercle dans la terre de la pointe de mon arme, je lui donnai un diamètre de deux mètres seulement. A l’extérieur de ce cercle, il pouvait baisser sa garde et souffler un peu puisque je ne le suivrai pas. A l’intérieur, sa simple présence représenterait une attaque et je serai obligée de me défendre comme je lui ai dit.
Voyant son regard regarder mon traçage, je vis à son visage qu’il n’avait nul besoin d’explications supplémentaires. Satisfaite, je vérifiai que tout était en ordre et hochai légèrement la tête pour lui signifier qu’il pouvait commencer quand il voulait. Quelque chose me disait que ça allait être follement amusant…

C’est parti, Romero…

Et le combat commença, amenant dans le même mouvement l’officialisation de son allégeance et de mon enseignement ainsi qu’un nouvel habitant du pays de la liberté…




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Entrainnement avec Kaleis


Entrainnement avec Kaleis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Truck terminé! C'est un Véhicule volé avec Obuzier! Kaboum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de la Foudre ~ Kaminari no Kuni :: Kumo Gakure no Sato :: Camps d'entraînements-