Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Le deal à ne pas rater :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : où le précommander ...
17.25 €
Voir le deal

Partagez

Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra

Yusuke Katano
 ~ Genin de Suna ~
Yusuke Katano ~ Genin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 130
▌Age : 23
▌Inscription : 19/07/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : C / 11
| Points Naruto Ninja RPG | :
Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Left_bar_bleue80/1000Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Empty_bar_bleue  (80/1000)
| Âge du personnage | : 14 ans
MessageSujet: Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Icon_minitimeLun 23 Juil 2012 - 13:46

Ce matin là, il devait être cinq heures du matin quand Yusuke se réveilla, en sursaut, comme à son habitude. Des cauchemars, encore des cauchemars, toujours des cauchemars… Ces temps-ci, le passager noir s’était fait discret mais ce matin là, il était à nouveau là. Yusuke regarda ses mains, il voyait bien tout le sang qui était dessus, même si ce n’était pas toujours lui qui l’avait fait verser. Yusuke ressentait ce pincement au cœur que ressent un homme qui n’a pas encore trouvé sa place dans le monde. Yusuke sortit de son lit et se rendit dans la salle de bain. Il ouvrit la porte, se regarda dans le miroir et regarda son reflet. Il prit une longue inspiration et tout d’un coup, les seules choses qui lui apparurent sur ce miroir furent le passager noir et ses pensées néfastes. Il donna un coup de poing sur le miroir et le brisa. Il laissa couler le sang sur le lavabo en attendant qu’il coagule. Il se sentait inutile, absent. Il se nettoya la main, prit une douche, s’habilla et mis sa capuche sur son crâne. Au moment de prendre ses sabres, il eut à nouveau un pincement au cœur. Il saisit le premier, l’édenté, et le rangea dans son fourreau accroché à sa ceinture. Quand il prit le second, il se remémora dans quels circonstances il l’avait reçu. Il pensa à son père, à sa mère et ce qu’ils avaient laissé derrière eux avant de partir. Yusuke rangea le sabre dans son fourreau et sortit de chez lui.
Il faut savoir qu’à cinq heures du matin, le soleil n’est pas particulièrement haut dans le ciel. Bien que les levées de soleil se font vers quatre heures et demie dans le désert, il faisait ce matin là presque nuit. Seuls quelques rayons parvenaient à éclairer le village et la route. Yusuke était satisfait de ne croiser personne sur la route. Il n’avait aucune envie de devoir se frayer un chemin entre la foule. Son objectif pour le moment ? Aller jusqu’au bureau du Kazekage pour récupérer un ordre de mission. Yusuke espérait que la mission nécessiterait de tuer des personnes humaines car le passager noir ne se contenterait pas de vulgaires animaux, il le savait. Il espérait quelque chose de grisant, d’intéressant. Une mission pendant laquelle il pourrait exploiter chacune de ses capacités.
Il marchait, la rue était complètement déserte. Seul un chat errant faisait quelques bruits de sa poubelle. Yusuke regarda le bâtiment du Kazekage et se demanda si quelqu’un était présent à cette heure là. Il se dit que dans une institution comme les bureaux du Kazekage, il devait toujours y avoir quelqu’un de réveillé. Yusuke poussa la porte du bâtiment et commença à monter les marches. Celles-ci lui paraissaient étrangement difficiles à gravir. Chacune d’entre elle était une épreuve. Il arriva néanmoins en haut du bâtiment, là où se situait le bureau de Kazekage. Il vit que la jeune femme, toujours en face du bureau, ne quittait jamais son poste car elle était là encore aujourd’hui. Il s’approcha d’elle et baissa sa capuche. Il la regarda dans les yeux comme si il désirait que se soit-elle qui comprenne ce qu’il attendait d’elle. Voyant qu’elle ne réagissait pas, il tendit la main vers elle. Celle-ci commença alors à chercher dans les plis intérieurs de ses vêtements avant de ressortir un parchemin. Yusuke attendit qu’elle lui remette le parchemin mais elle le garda dans la main.

-Alors, vous me le donnez ce parchemin ? Je n’ai pas que ça à faire. Dit-il d’un ton plus froid que le vent du grand nord.

La jeune femme ouvrit le parchemin et le lui donna ouvert.

-C’est une mission de rang B. Les Genin n’y sont pas assignés habituellement mais visiblement, la hiérarchie croit beaucoup en vous. Cependant, vous allez devoir faire équipe avec plus d’une personne cette fois-ci. Les membres de votre équipe seront près de la porte principale. Votre mission est d’une importance capitale pour le village alors il vous est interdit de faillir. Je vous rappelle qu’il n’y a pas plus simple que de tuer quelqu’un comme vous alors faites attention. Pour finir je vous précise que le kazekage participera également à cette mission. Toutes les informations sont sur le parchemin que je viens de vous remettre. Encore une fois, n’échouer pas !

Yusuke referma le parchemin, fixa les yeux de son interlocutrice avec entêtement comme pour lui faire comprendre qu’il n’était pas n’importe qui. Il remit sa capuche et redescendit les escaliers. Une fois qu’il fut au pied du bâtiment, Yusuke commença à se poser des questions. Une mission de rang B ? A son niveau, c’était une véritable opportunité. C’était une occasion de gagner de l’expérience aux côtés de ninjas expérimentés. Mais était-il vraiment de taille pour une mission de cette importance. Yusuke en était persuadé. Pour lui, il n’y avait jamais de murs infranchissables, de montagne que l’on ne peut pas traverser. Après tout, à cœur vaillant rien d’impossible. Yusuke se rendit donc aux portes de la ville tout en se demandant qui pouvait bien être les autres membres de son équipe. Et c’est là qu’il réalisa qu’il ne connaissait pas le nombre de ninjas assignés à cette mission. Beaucoup de questions sans réponses : Tout allait être facile ? Est-ce que les ninjas assignés à cette tâche seront-ils fiable ? Risquait-il de mourir ? Toutes les questions qu’un shinobi est en droit de se poser avant une mission importante. Mais Yusuke ne perdait jamais confiance. Pour lui, la confiance en soi et les convictions font d’un ninja quelqu’un de fiable et de sûr. Un shinobi qui hésite est un shinobi mort.
Une fois arrivé aux portes du village, Yusuke eut peur que son équipement soit défaillant. Il déroula sa chaine et chargea du chakra à l’intérieur. Il la fit léviter et s’enrouler autour de son corps. Il la fit ensuite s’enrouler autour d’un poteau. Tout semblait en état de marche pour Yusuke. Il resta debout, face au désert immense qui se dressait devant lui. Il avait lu sur la route les conditions de la mission. Il devait remettre un traité de paix au mizukage. Il réalisa alors, face à la vision éblouissante du désert face à lui, que la situation était plus grave qu’il ne le pensait. Il ferma les yeux et se concentra sur le bruit du vent. Il resta debout, sans bouger pendant des heures. Il écoutait les murmures, les pas des gens qui passaient autour de lui. Personne ne prêtait attention à lui et ce n’était pas pour lui déplaire. Cependant, vint un moment où, parmi tous les sons qui parvenaient à son oreille, un bruit de pas familier atteint son système auditif. Le bruit de pas qu’il avait entendu récemment. Il se rendit sur le moment compte d’une chose. Se pourrait-il qu’il ne soit pas le seul Genin assigné à cette mission ? Mais oui, il reconnut le bruit de pas de Ren Taïra, son ancien coéquipier. Il attendit que Ren soit à quelques mètres derrière lui avant de se retourner, de baisser sa capuche et de parler sur ce ton qui lui était si propre :

-Alors, Ren. Prêt pour ta première mission de rang B ? Si je ne me trompe pas, tu vas devoir faire équipe avec moi. Tu as tout ce qu’il te faut, la route va être longue.

Ren Taïra
 ~ Genin de Suna ~
Ren Taïra ~ Genin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 163
▌Age : 26
▌Inscription : 12/07/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : D / 9
| Points Naruto Ninja RPG | :
Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Left_bar_bleue48/1000Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Empty_bar_bleue  (48/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
MessageSujet: Re: Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Icon_minitimeLun 23 Juil 2012 - 14:50

Cela faisait plusieurs jours qu’il n’y avait plus de missions de rang C et D au bureau du Kazekage, et cela m’embêtais assez. J’avais envie de bouger, de faire des missions ! Et de surtout montrer à Thrys ce dont de quoi je suis capable. Il ne restait que des missions de rang B , A et S . Je ne pouvais pas faire de mission pour l’instant… J’en ai donc profité pour m’acheter de nouveaux habits. Durant la mission avec Yusuke, je n’avais pas remarqué que du sang avait taché mes habits. Je n’avais plus de tenue propre pour l’instant. Je suis donc aller dans un petit magasin de tenue pour Ninja qui était au centre de Suna . Il y avait surement quelque chose qui allait bien pouvoir me plaire. Je voulais vraiment prendre une belle tenue mais qui soit aussi de bonne qualité . Je suis passé devant des lunettes de soleil, et là j’ai eu un choc. Je venais de voir des lunettes qui me correspondait complètement. J’ai pris la paire de lunette et je l’ai essayé. Elle m’allait complètement. J’adorais ce style de lunette depuis que j’étais petit ( Style pilote de chasse xD). J’avais déjà une parti de ma tenue. J’ai cherché dans tout le magasin le reste de ma tenue. Finalement, j’ai pris un simple débardeur blanc et un short kaki, ce que j’avais déjà chez moi, mais j’en voulais de nouveau. Je suis donc ressortis du magasin avec mes lunettes de soleil sur le visage. J’en était fier ! J’ai pris le chemin pour rentrer chez moi et me faire à manger avant de dormir. Il était déjà 20h. Je me suis fais un super plat de ramen, comme tout les soirs… Après, je me suis lavé et je me suis couché… La nuit ne fut pas longue, car vers 4 heure du matin, j’entendis des bruits bizarre provenant de ma salle de bain. Je m’en suis approché. En regardant de plus près, j’ai constaté que ma tuyauterie était complètement fichu. Mon appartement était entrain d’être inonder… Heureusement, un de mes voisins était plombier. J’ai donc décidé de le voir. Mais quand j’ai ouvert la porte de mon appartement, j’ai vu un parchemin sur le sol. Je l’ai pris et l’ai regarder. Ce qu’il y avait écrit dessus ? Une nouvelle convocation de mission. Mais je croyais qu’il n’y avait plus de mission ? Quand j’ai regardé le rang de la mission, j’ai eu comme une attaque. J’ai bien vérifié que ce parchemin m’était bien adresser. Je devais me rendre à la porte principale dans moins d’une heure. Les détailles de la mission me seront donné une foi là bas. J’étais super content de faire une mission de rang B, sauf que j’avais un petit problème : mon appartement était inonder. J’ai donc toqué chez mon voisin, et je lui ai demandé si il pouvait s’occuper des réparations pendant mon absence, je lui ai donné bien sur de l’argent en avance, et il à a accepter. J’ai donc été chercher mon Katana chez moi et je suis parti pour la porte principale. J’avais la tête dans le cul, et je n’avais pas eu le temps de prendre une douche. Je me demandais bien avec qui j’allais faire cette mission de rang B. Et tant que j’y pensais, pourquoi c’est toujours moi que l’on préviens le dernier ? Je n’ai jamais le temps de me préparer dans ce cas là ! J’espère surtout tombé une nouvelle foi avec Yusuke, car nous nous sommes déjà battu ensemble et connaissons les techniques de chacun. J’étais dans la grande rue qui menait à la Grande Porte. Il devait être 6 heure du matin, et le soleil se levait justement devant la porte. C’était quelque chose d’assez magnifique. De plus que je pouvais regarder sans problème, grâce à mes superbes lunettes de soleil ! Puis en baissant un peut le regard, j’ai pu voir un homme seul attendant à côté de la grande porte. En regardant de plus près, c’était Yusuke. J’étais soulagé au fond de moi de savoir qu’il faisait cette mission avec moi, mais je me suis inquiété dans j’ai vu qu’il était tout seul. Je n’étais pas la dernière personne à attendre ? Je me demande bien qui est ce qui vient aussi… En m’approchant de Yusuke, il se retourna, baissa sa capuche et m’adressa la parole.

« Alors, Ren. Prêt pour ta première mission de rang B ? Si je ne me trompe pas, tu vas devoir faire équipe avec moi. Tu as tout ce qu’il te faut, la route va être longue. »

Je l’ai regardé avec un visage dépité, car je ne comprenais pas encore très bien ce qu’il passait. J’ai baissé le regard et j’ai passé mes deux sur mon visage. J’ai mis ma main dans les cheveux puis je lui ai répondu.

« Euh… J’aurais préféré un autre jour, un jour où j’avais pas de problème de fuite dans mon appartement… Sinon ouais, je crois que j’ai tous sur moi… Mais comment cela ce fait qu’il n’y ai personne d’autre encore pour l’instant … ? »

A peine j’avais fini ma phrase que j’avais senti une puissance énorme qui était à quelques pas derrière moi. Je me demandais qui pouvait bien être derrière moi. Un
puissant Juunin ? Un A.N.B.U ? Ou bien alors … Le Kazekage ?!

 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 28
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Left_bar_bleue1133/2000Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Empty_bar_bleue  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
MessageSujet: Re: Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Icon_minitimeMer 25 Juil 2012 - 14:32

Il devait être… cinq heures… oui, cinq heures du matin… allongé sur le dos dans son lit douillet, les mains posées derrières sa nuques, Thrys observait le plafond de sa chambre, pensif. A quoi pensait-il d’ailleurs ? Rien d’important… des futilités… sauf un sujet qui le préoccupait très souvent ces derniers temps. Voilà plusieurs mois que lui et son équipe avaient scellé le démon à une queue, Ichibi, dans le corps de sa fille adoptive. Shizue tenait le coup, et cela, notre héros en était persuadé. C’est qu’elle est robuste cette petite ! Après tout, elle tenait ça de sa mère. Et pourtant, malgré ce sentiment de confiance, Thrys demeurait inquiet. D’autant plus que l’hôte d’Ichibi avait failli libérer le chakra du démon plus d’une fois il y a plusieurs jours. Il posa une main sur son torse, serra sa chair, et imagina ce qui aurait pu se passer si le Shukaku du sable s’était réellement échappé. Son torse tel qu’il le sentait maintenant ne serait plus qu’un tas de peaux et de muscles sanguinolents.
Mais assez de ces idées noires ! Thrys se leva d’un bond hors du lit, passa à plusieurs reprises la main dans sa chevelure, ébouriffée à cause de l’oreiller, et se dirigea vers sa salle de bain. Le regard vide, l’air fatigué, il se regarda dans le miroir, avant de lâcher un bâillement, tout en s’étirant. « Pourquoi je peux pas dormir un peu plus… » songea-t-il en se frottant le menton, sur lequel commençaient à pousser quelques poils. D’un geste lent, il ouvrit le robinet d’eau, mit la position sur ‘’Chaud’’, et boucha le siphon, faisant ainsi s’accumuler l’eau dans le lavabo. Tandis que ce dernier se remplissait petit à petit, Thrys s’humidifia les mains, et se passa un peu d’eau chaude sur le visage, histoire de se ramollir la peau. Puis il attrapa la mousse à raser, avant de s’en badigeonner sur le menton et le bas des joues. Avoir une barbe mal rasée ne le gênerait pas, mais son statut ne pouvait lui permettre ce genre de fantaisies… c’est donc à contrecœur qu’il s’empara de son rasoir, posé sur son socle, et le fit glisser contre sa peau. Au bout de quelques minutes, son visage était net, et sa peau lisse. Il passa la main sur son menton, l’examina, avant d’entrer dans la douche. N’étant pas très réveillé, Thrys oublia son réflexe qu’il avait de laisser couler l’eau un peu avant de se jeter sous le jet. Ainsi, à sa grande surprise, il constata au quart de tour que le jet d’eau était froid… et même glacé ! Il sursauta sur le coup, sortit immédiatement de la douche, et respirait à pleins poumons. Au moins, voilà qui l’avait complètement réveillé !


La douche terminée, la peau aussi propre et douce qu’une peau de bébé, le Sunajin s’habilla rapidement, tout en fixant avec attention les minutes qui défilaient. Voilà pourquoi il lui fallait se lever tôt aujourd’hui : une mission à accomplir ! Enfin, il ne s’agissait pas réellement d’une mission, ou alors d’une mission diplomatique. Suna avait perdu tous ses alliés depuis la guerre entre Konoha et Kiri, et avec l’arrivée des examens de sélection des Chuunins, il lui fallait se munir de nouveaux amis sur qui il pourrait compter. Le Village caché du Brouillard a été son premier choix dans sa quête d’alliances, suite à une mission qu’il avait effectuée là-bas, il y a de cela bien longtemps. Il avait par ailleurs rencontré ce jeune Chuunin de Kiri, Gargonith Manjome… qu’était-il devenu ? Voilà une question que Thrys ne pouvait résoudre… il la poserait une fois arrivé à Kiri.
Fin prêt, notre ninja s’observa une dernière fois dans le miroir, avant de s’emparer de son masque métallique posé non loin de là, sur la commode. En deux temps trois mouvements, il fixa chacune des sangles sur les attaches de son col, puis fixa le masque sur le bas de son visage. Son costume était toujours aussi parfait. Thrys fixa son regard dans le reflet du miroir, et fit demi-tour en direction de l’entrée de son domicile. Ses bottes résonnaient contre le plancher de son appartement, et sa cape fendait l’air. Il était tout simplement parfait ! Fouillant les poches de son manteau, il récupéra les clefs de la porte, l’ouvrit, et sortit.


Thrys se retrouva seul devant la porte d’entrée de son appartement, sans un bruit pour venir le déranger. Calme absolu et plénitude totale... Le seul son que l'on pouvait entendre était le bruit que faisait le vent qui zigzaguait entre les bâtiments, et, si l'on tendait l'oreille suffisamment, on pouvait discerner les ronflements de habitants de Suna. Il n’y avait personne en ce beau matin d’été. Tout le monde devait dormir, à cette heure-ci. Il devait être six heures à présent, et pourtant, personne dehors. Le Sunajin avait dans ses souvenirs la vue de commerçants qui ouvraient leurs boutiques dans ces eaux-là. Peut-être étaient-ils trop fatigués pour commencer de bonne heure ? Sans perdre une seconde, Thrys fit route vers les portes de Sunagakure no Sato, afin d’aller à la rencontre des ninjas qui l’escorteraient durant son périple. Traverser le Pays de la Rivière serait quelque peu mouvementé, avec la recrudescence de bandits qui tendent régulièrement des embuscades sur les sentiers. Le Sunajin n’avait aucun souci à se faire concernant ce détail, si bien qu’il ne souhaitait pas d’une escorte digne de ce nom. Après tout, ce voyage ne serait qu’une petite… promenade de santé ? Et puis, cela serait une bonne occasion pour les deux Genins qui l’accompagneraient de se faire la main et d’apprendre directement sur le terrain, de même pour la Chuunin qui pourrait parfaire son entraînement ! Tandis qu’il marchait en direction des portes, Thrys se remémorait les ninjas qui allaient participer à cette excursion. Tout d’abord, Sakiko Ito, une jeune femme d’un an de moins que notre ninja, devenue Chuunin de Suna il y a quelques temps déjà. Puis viennent alors Ren Taïra et Yusuke Katano, deux Genins âgés de dix-huit et quatorze ans. Notre ninja les connaissait, du moins, il avait entendu parler d’eux. Duo de choc, à eux deux ils auraient rempli une bonne partie des missions proposées aux ninjas de bas niveau, si bien qu’aujourd’hui, les demandes d’assistance et d’aide pour les ninjas tout juste sortis de l’académie se font rares. Mis à part cela, Thrys ne connaissait rien d’autre sur ces trois ninjas qui l’accompagneraient jusqu’à Kirigakure no Sato. « Hum… j’espère qu’il n’y aura pas d’ennui… » songea-t-il en se rappelant d’autres ninjas dont il devait s’occuper il y a longtemps déjà.

Enfin, après une marche tranquille dans les rues inanimées du Village caché du Sable, Thrys arriva sur les lieux du rendez-vous. Déjà deux personnes présentes… Ren et Yusuke qui discutaient en attendant l’arrivée des autres ninjas assignés à cette mission. Yusuke, face à l’artère principale de Suna, vit arriver le Kazekage. Ren, quant à lui, se retourna immédiatement, afin de voir de qui il s’agissait. Notre Sunajin posa son index et son annulaire sur sa tempe droite, et fit un bref salut à la façon d’Astérix le Gaulois, accompagné d’un simple « Yo ! ». Reprenant sa posture initiale, les bras étendus le long du corps, il observa tour à tour les deux ninjas, qui le scrutaient également et le dévisageaient. Thrys fit quelques pas en avant, se sentant observé par les deux hommes. « Ces deux ninjas sont Genin… et ils sont presque aussi âgés que moi… » se dit le Kazekage, mal à l’aise du peu d’écart qu’il y avait entre Ren, Yusuke et lui. Comme à son habitude, il se rapprocha du mur qui protégeait Suna, dans un petit coin d’ombre, s’adossa contre la paroi rocheuse, et croisa les bras. Une fois arrêté, il remarqua que les deux hommes ne discutaient plus, intrigués par la présence du ninja. Celui-ci, fit un sourire nerveux derrière son masque, puis dit d’une voix calme et posée, ne voulant faire transparaître aucune émotion :

« Alors les jeun… il se stoppa net, comprenant que cette allusion était inutile… voilà qu’il parlait comme un vieux maintenant… ni vu ni connu, il se rattrapa et continua : Vous êtes prêts pour cette mission ? »

Les deux hommes s’apprêtaient à répondre à la question posée par Thrys, quand une nouvelle silhouette se dessina à travers les ombres projetées par les habitations de l’artère principale de Suna. Il s’agissait de Sakiko, sans aucun doute…

A suivre.



________________________________________________________
Informations supplémentaires :

Alors, pour vous expliquer la mission, celle-ci se déroulera quelques semaines avant le début de l'examen de sélection des Chuunins.
Voilà, c'était histoire de planter le décor et le contexte de notre mission ! Wink
Bonne rédaction !


Dernière édition par Thrys le Lun 6 Aoû 2012 - 12:48, édité 1 fois
Sakiko
 ~ Chuunin de Suna ~
Sakiko ~ Chuunin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 40
▌Age : 28
▌Inscription : 05/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : C / 14
| Points Naruto Ninja RPG | :
Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Left_bar_bleue140/2000Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Empty_bar_bleue  (140/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
MessageSujet: Re: Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Icon_minitimeLun 30 Juil 2012 - 18:25

« Eh merde ! »

Ce juron prononcé dans un soupir fut le signe de résignation qui poussa Sakiko à se lever et à sortir de son lit. Elle qui d’habitude avait le sommeil facile n’arrivait définitivement pas à dormir et cela avait le don de l’énerver. Surtout quand ce manège durait depuis plusieurs jours déjà et qu’elle ne trouvait pas de raison qui puisse l’expliquer. Ses nerfs commençaient sérieusement à en être affectés et les seules petites minutes de repos qu’elle arrivait à trouver n’étaient pas assez nombreuses pour la revigorer totalement.
Assise sur le bord de son matelas, elle attrapa d’une main la bouteille d’eau qui traînait sur le sol et but quelques gorgées tout en réfléchissant à ce qu’elle pourrait faire pour s’occuper le reste de la nuit.
Dans un nouveau soupir, elle se leva et prit la direction de la cuisine. Elle allait se préparer une infusion et tenter de se recoucher par la suite. Mais ses yeux se posèrent sur le parchemin qu’on lui avait remis la veille, quand elle était allée déposer le rapport de la dernière mission qu’elle avait exécutée et l’enthousiasme la gagna une nouvelle fois.

Elle ne l’avait ouvert qu’une fois arrivée chez elle pensant connaître son contenu par avance… Il y avait des périodes comme celle là où la hiérarchie ne donnait pas de tâches très captivantes à ses ninjas et avec l’arrivée de l’examen chuunin cette période s’intensifiait. «Sécuriser tel périmètre», «escorter tel individu grincheux» ou «telle cargaison» etc voilà à quoi rimait ses dernières semaines. C’est donc naturellement que Sakiko avait pensé que le rouleau contiendrait un autre ordre de mission barbant. Après avoir pris connaissance de son contenu elle avait réalisé qu’elle s’était trompée en tout point.
Un sourire sincère avait alors illuminé son visage car, pour une fois, cette erreur ne l’a contrariait pas, au contraire. En effet, sous ses yeux était inscrit qu'il s'agissait d'une d’escorte de rang B. Certes elle n’aimait pas particulièrement ce type de responsabilités mais la suite l’interpellait déjà plus : une mission d’escorte pour… aller lier une alliance avec le Village caché du Brouillard ! La jeune Ito avait toujours désiré visiter d’autres contrées au nom de son village et elle voyait là une aubaine pour en apprendre plus sur cette cité et les êtres qui la peuplaient.
Cependant, elle n’était pas dupe et savait que l’on envoyait uniquement les éléments les plus puissants et les plus diplomates pour ce genre de négociations. Et même si son niveau n’avait cessé d’augmenter ces dernières années, elle ne se faisait pas d’illusion quant à sa place au sein de Suna. Aussi, après un instant de joie, elle s’était permise quelques secondes de doutes et de questionnement sur ses capacités… Doutes vites envolés...

Le parchemin n’indiquait pas qui devait être escorté. Ce qui était sur, c’est que ce serait quelqu’un ayant la renommé lui permettant de s’adresser directement au Mizukage. Il ne fallait pas qu’il fasse pâle figure devant ce dernier sous peine de discréditer le village caché du Sable. La jeune ninja ne voyait que le Kazekage en personne ou son bras droit, Dunel Hiroda, correspondre au profil. Dans tout les cas, elle ne connaissait pas vraiment ces deux hommes et cela constituait déjà un désavantage.
Il était stipulé, également, que deux autres ninja feraient partis de l’escorte. Leurs noms n’étant pas spécifiés, elle laissa cette interrogation en suspend, espérant seulement qu’elle les connaîtrait au moins à eux, de manière à pouvoir combattre dans une situation plus propice si jamais ils venaient à rencontrer des opposants.

Elle avait saisi le parchemin et le parcourait encore une fois, dans l’espoir d’obtenir un peu plus de détails. Évidemment, aucunes nouvelles inscriptions n’étaient venues s’ajouter aux premières et elle le reposa bien vite, à sa place ! Kirigakure no Sato…. Un déclic se produisit quand elle pensa à ce village : elle avait trouvé à quoi elle occuperait sa nuit.
Puisqu’elle ne connaissait pas grand chose au pays qui abritait ce village, elle allait faire quelques recherches à la bibliothèque ! C’était un avantage considérable d’avoir travaillé dans ce lieu pendant quelques mois mais surtout d’avoir fait quelques connaissances. Aussi lorsqu’elle fut promu chuunin et qu’elle avait annoncé qu’elle ne pourrait certainement plus être présente à cause de ces nouvelles fonctions, la responsable lui avait gentiment laissé les clefs de la porte de secours pour qu’elle puisse venir se servir, même pendant les heures de fermeture.
Il n’était donc pas rare qu’avant de rentrer chez elle, Sakiko fasse un saut là bas et revienne avec quelques ouvrages. Généralement elle laissait un mot sur le bureau signalant son passage et revenait quelques jours après reposer les précieuses reliques.

Sans attendre, elle se dirigea donc vers sa salle de bain. Après un passage rapide sous le jet elle enfila sa tenue de ninja. Cette tenue qu’elle avait elle-même conçue quelques années auparavant et qu’elle n’avait pas souhaité jeter, même pour se doter de vêtements plus… traditionnels ? Un savant mélange de tissus aux dominantes vertes qui s’accordait aux formes de son corps et de quelques parties métalliques qu’elle avait fait ajouter par un forgeron du village et qui jouaient le rôle de protections.
Elle positionna, dans ses cheveux, le serre tête que sa mère lui avait remis le jour de son mariage et enfila ses chaussures. Après un dernier regard dans le miroir de sa salle de bain, elle fit demi-tour et quitta la pièce pour rejoindre sa chambre. C’est dans cette partie de l’appartement qu’elle rangeait son attirail de mission. Presque machinalement elle s’empara des instruments de combat qui lui seraient utiles.
Une pochette sur sa cuisse droite, deux sur sa hanche et son lasso dans le dos. Ce dernier n’était que peu visible, caché derrière la masse de cheveux qui parsemait les épaules et l’échine de Sakiko.

Elle n’avait pas prévu de revenir dans son appartement avant de partir pour le Pays de la Rivière. Aussi, elle prit le temps de vérifier qu’elle n’avait rien omis dans son attirail.
Son réveil indiquait deux heures dix-huit du matin. Elle expira bruyamment, encore une fois, déçue de n’être pas plongée dans un profond sommeil en cet instant mais se reprit et attrapa son sac à dos avant de sortir en prenant bien soin de fermer correctement son logis.

Une fois dans la rue, elle prit d’abord le chemin d’une petite supérette qu’elle savait ouverte à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit. Il fallait qu’elle remplisse son sac de provisions car le trajet jusqu’à Kirigakure no Sato ne se ferait pas en quelques heures mais se compterait en journées et actuellement, elle n’avait pas le nécessaire requis. Ce n’est donc qu’après avoir fait une halte là bas et avoir acheté de quoi tenir durant le voyage qu’elle se rendit dans son endroit favori.

Arrivée devant la bibliothèque de Suna, elle s’accorda quelques instants pour observer la façade : aucune lumière n’était allumées. Sans hésitation elle prit donc la direction de la porte de secours et s’introduisit dans l’enceinte. Elle savait qu’elle ne risquait pas grand chose en étant ici, ayant la couverture de la responsable, et ne se gêna donc pas pour mettre en route l’éclairage. Sans attendre, elle déposa son sac à une table et vagabonda entre les étagères, à la recherche d’un livre traitant de Kiri, de ses ninjas, des attributs du terrain ou de toutes autres données qui pourraient peut-être lui servir au cours de son périple.

Quand elle eut trouvé chaussure à son pied, elle revint s’asseoir près de ses affaires et entama sa « lecture ». Les minutes passèrent et les pages défilèrent. Les lettres remuaient sous ses yeux jusqu’à former une valse soporifique. Et c’est, sans s’en rendre compte, qu’au bout d’à peine une heure Sakiko sombra. Cet instant de relâchement ne dura pas bien longtemps mais en se réveillant la Sunajin se sentie légèrement ragaillardie.
Elle consulta l’horloge et sursauta sur son siège : le rendez vous avait lieu dans moins de quarante minutes !! Elle détestait être en retard et s’arrangeait même pour arriver généralement en avance. Aussi elle pressa le pas pour remettre à sa place les ouvrages et sortir le plus rapidement possible.
Dehors, le soleil ne perçait pas encore et les rues étaient encore quasiment désertes, loin de l’agitation qui atteindrait son paroxysme aux alentours de midi. Seul les commerçants commençaient à ouvrir leurs boutiques. Elle avait toujours été du genre lève tôt et cette ambiance la rassurait, préférant largement marcher seule avec elle-même que sentir des corps aux forces inconnus la frôler.

Sakiko était sur le point d’atteindre les portes de la cité quand son ventre lui fit comprendre qu’il ne refuserait pas une petite collation. N’ayant pas envie de toucher aux provisions qui pesaient dans son sac, elle bifurqua dans une petite boutique et acheta de quoi ne pas partir en mission l’estomac vide.
Dans dix minutes elle serai en retard. Mais la proximité du lieu de rendez vous fit qu’elle ne se pressa pas plus que cela, juste assez pour reprendre sa route cinq minutes après avoir fait sa halte : maintenant elle se sentait réellement d’attaque !

Sa vitesse de marche étant assez soutenue, elle atteignit rapidement la porte. Elle distingua trois silhouettes non loin de là. Mince ! Elle était la dernière arrivée et cela la contraria un peu.
Elle pinça les lèvres tout en prenant soin d’observer ceux qui allaient être ses coéquipier. Évidement, pour couronner le tout, elle se rendit compte qu’elle n’en connaissait aucun. Du moins, elle n’avait jamais fait équipe avec l’un d’eux.
Comme elle l’avait suggéré, le Kazekage faisait partis de la mission. Adossé contre la roche qui protégeait le village, il était reconnaissable de par sa tenue aux nuances brunes. Rien à voir avec l'accoutrement officiel des chefs de village qui, sans se voiler la face, n'étaient pas les vêtements qui mettaient le plus en valeur leurs porteurs.
Sakiko s’était toujours demandé comment il avait fait jusqu’à présent pour ne pas mourir de chaud sous cette masse de tissus et ce masque mais au moins son apparence avait l’avantage de le rendre identifiable de tous. Peut-être qu’elle ne l’aurait pas reconnu de loin si jamais il avait été vêtu de manière différente…

Un peu à sa droite, deux autres hommes étaient présents. Ils semblaient se connaître puisque leurs positions laissaient suggérer qu’ils étaient en train de parler, face à face. Les deux portaient une arme à la ceinture… Un katana ? Et des… sabres ? De loin c’est ce que Sakiko pensait distinguer, elle verrait mieux lorsqu’elle serait à deux-trois mètres d’eux.
L’un des deux lui tournait le dos, il faudrait donc qu’elle attende avant d’en savoir un peu plus à son sujet mais celui qui lui faisait face, devait avoir une quinzaine d’années. Son visage lui était inconnu. Totalement. Mais s’il était ici c’est que ses aptitudes en combat avaient étés jugées suffisante pour protéger la personne la plus influente du village… Hum… Voilà qui allait certainement se révéler intéressant. Peut-être avait il une capacité héréditaire qui le rendait particulièrement véloce dans un domaine et ce, malgré son âge qui semblait peu avancé. Ou alors il était peut-être ce que certains appelaient ici bas un « génie ». Quoiqu’il en soit, sa curiosité était attisée par sa présence ici.

« Vous êtes prêts pour cette mission ? »

Dans ce silence, la voix de Thrys avait été portée jusqu’aux oreilles de la sunajin qui, une fois arrivée à leur hauteur, hocha simplement la tête, un petit sourire en coin en guise de salutation, pour ne pas les couper dans leur discussion.
La personne qui lui tournait le dos précédemment avait bougé en l’entendant s’approcher et elle pu apercevoir son visage. Ah. Il portait une paire de lunettes de soleil sur le nez si bien que Sakiko ne put discerner ses yeux derrière les verres mais dans tous les cas, il paraissait plus âgé que son camarade. Peut-être était-il de la même année qu’elle en fait… ?

Elle ne s’imposa pas et écouta attentivement la réponse qu’ils fournirent à l’interrogation de leur supérieur. Ainsi, à eux trois ils allaient former une escorte jusqu’à Kiri. Elle savait qu’elle s’adapterait vite au nombre mais ce qui la gênait le plus était de ne pas connaître leur style de combat propre. Y avait t’il un med-nin dans l’équipe ? Un maître du genjutsu ? Ou bien, comme le laissait suggérer leurs équipements, ils se battaient uniquement avec sabres et katanas ?

Une fois que les deux hommes eurent finis de parler, elle sentit que c’était à son tour d’intervenir. Elle s'adressa premièrement à ces derniers puisqu'ils se trouvaient face à elle.

« Je crois que nous ne nous sommes jamais rencontrés auparavant. Je suis Sakiko Ito. Comme nous aurons le temps de faire connaissance au cours du voyage je vais vous laisser tranquille de bon matin mais j’aurais certainement quelques petites questions à vous poser, plus tard. »

Elle ponctua sa phrase d’un maigre sourire et se tourna vers le Kazekage du village qu'elle occupait depuis maintenant plusieurs années, celui qui allait tenter une alliance avec Kiri et qui les avait conviés à cette mission.

« Je suis également prête. »

Plus ils quitteraient le village rapidement, mieux se serait. Traverser le désert en pleine chaleur n’était pas la chose la plus recommandée et le soleil commençait à s’élever dans le ciel. Même s’il était encore loin de libérer toute sa chaleur cela n’allait pas tarder. Progresser dans le sable se révélait déjà assez fastidieux et long alors s’ils pouvaient éviter le moment où ce dernier serait à son zénith, cela les avantagerait considérablement.
C’est pourquoi Sakiko préférait garder ses interrogations pour plus tard…




HRP : Je m’excuse pour le délai d'attente. Bonne lecture & écriture =)


Dernière édition par Sakiko le Jeu 16 Aoû 2012 - 0:41, édité 1 fois
Yusuke Katano
 ~ Genin de Suna ~
Yusuke Katano ~ Genin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 130
▌Age : 23
▌Inscription : 19/07/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : C / 11
| Points Naruto Ninja RPG | :
Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Left_bar_bleue80/1000Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Empty_bar_bleue  (80/1000)
| Âge du personnage | : 14 ans
MessageSujet: Re: Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Icon_minitimeLun 30 Juil 2012 - 20:32


~Travail

d'équipe~



Ren, Thrys le kazekage et enfin cette jeune chunin du nom de Sakiko. Quatre au total, le compte y était. Yusuke jeta un œil à chacun des membres de l’unité et, bien qu’il se posait un bon nombre de questions, était relativement confiant quant à la réussite de cette mission. Ils avaient quand même le Kazekage dans leur rang ! Ce qui frappa en premier lieu Yusuke était l’infime différence d’âge entre les trois autres membres de son unité. Ils avaient tous entre 17 et 20 ans. Il serait donc le benjamin de cette mission. Il regardait avec insistance les trois personnes face à lui. Ren portait des lunettes de soleil qui lui allait plutôt bien mais qui lui donnait un petit air d’agent secret. Thrys était habillé lourdement se qui intrigua Yusuke. Comment allait-il pouvoir suivre dans le désert avec une telle chaleur ? Quant à la dernière, il remarqua qu’elle était particulièrement… verte. Ses cheveux cachaient la majorité de son corps se que Yusuke prit pour un atout.

Quand Sakiko annonça qu’elle était prête, Yusuke jeta un regard à Ren puis au Kazekage. Il était grand temps pour eux de prendre la route tant que l’aurore ne se transforme pas en zénith. Il tourna le dos à tous ses coéquipiers et se mit à marcher en direction du désert.


-Nous sommes au complet il me semble. Nous pouvons donc y aller.

Ses trois compagnons de missions le suivirent et ils se mirent en route. Les sons de pas du départ fusaient dans l’oreille de Yusuke qui essayait de les séparer et de leur attribuer à chacun un nom et un visage. Il pourrait ainsi identifier rien qu’au pas un membre de cette équipe.
Les sunajin marchèrent longtemps… très longtemps. Ils marchèrent dans un silence des plus complets pendant plusieurs heures. Les langues, ne voulant pas se délier, notre ninja s’est perdu dans ses pensées. Les sunajin allaient bientôt signer un traiter de paix avec Kiri no kuni. Que de nostalgie pour Yusuke qui y avait évolué et passé une partie de sa vie. En y réfléchissant, il y avait pratiquement passé un quart de son existence. Le premier quart pour sa vie aux côtés de ses défunts parents, le second pour sa vie dans la forêt, le troisième pour Kiri et le denier pour Suna. Oui… sa vie n’avait été qu’une succession de voyage et de changement de domicile. Il ne ressentait jamais ce besoin inné de devoir s’attacher à un lieu et par conséquent, il finissait par le quitter.

Au bout d’un moment, les pensées de Yusuke se dirigèrent vers une autre figure centrale de son existence : le passager noir. Ce jour-là, il était particulièrement envahissant. Il réclamait toujours la même chose. Il voulait du sang, il voulait du meurtre et des cris. Cette maladie incurable dont il souffrait depuis des années était de nouveau là. Yusuke pensait qu’avec sa dernière mission, il n’aurait plus à le rassasié avant un bon moment. Mais il semblait que ce dernier se soit éveillé en synchronisme avec la rencontre de nouvelles personnes au potentiel important. Notre ninja avait conscience que ce passager clandestin allait lui causer des ennuies mais il attendrait que sa route croise celle de sa prochaine victime avant d’agir.

Finalement, le dieu du combat apporta un léger réconfort pour le sortir de cet ennui total dans lequel il végétait depuis qu’il avait quitté Suna. En effet, alors que lui et ses compagnons marchaient tranquillement au milieu des dunes de sables, Yusuke capta des vibrations sous ses pieds. Cela le mit immédiatement en alerte bien que physiquement il ne laissait rien transparaître. Les vibrations étaient légères et presque imperceptibles mais les sens développés de Yusuke lui permettait de les distinguer aisément. Elles étaient à environ deux cents mètres en face d’eux et elles se rapprochaient à une vitesse avoisinante les trois mètres par secondes. Yusuke sentait le danger au plus profond de lui et comme il l’avait comprit au long de ses longues missions, son instinct ne le trompait jamais. Il ne réagit pas cela dit. Il attendait que la chose qui s’approchait de plus en plus d’eux soit à la bonne distance. Il attendait tout en jetant des regards furtifs à ses coéquipiers qui ne le remarquèrent pas. Il fixa ensuite Ren avec insistance. Ce dernier remarqua Yusuke et semblait interloqué par cette attention soudaine. Notre ninja cligna des yeux comme pour dire à Ren : Fais attention à ce qui va suivre. Yusuke ne put pas en avoir la certitude, mais il savait que Ren avait comprit le message. La chose arrivante à toute vitesse à présent n’était plus qu’à dix mètres de Yusuke et de ses compagnons.

Le sunajin déroula très rapidement sa chaine de son bras et la laissa tomber à terre. Face à lui se trouvait une énorme dune de sable se qui constituait une cachette sûr et efficace pour la chose qui allaient en surgir. Yusuke tendit alors son bras gauche pour dire au reste de son unité de s’arrêter car bien entendu, il se trouvait en tête de peloton. Soudain, un énorme lézard géant sortit de derrière la dune de sable et vint atterrir juste en face de Yusuke qui avait pris soin de se couvrir les yeux de sa main pour ne pas avoir à recevoir du sable en pleine pupille. Celui-ci, attisé par l’envie d’action, fit un bond jusqu’au dessus du lézard et enroula, alors qu’il se trouvait toujours dans les aires, sa chaine autour de sa bouche à l’aide de son chakra. Il la fit ensuite entrer sous terre et s’enrouler autour de tous les membres de la pauvre bestiole tout en atterrissant sur son cou. Tous les membres du lézard étaient à présent plus ou moins immobilisés à l’exception de la queue car la chaine de Yusuke ne fut pas assez longue pour pouvoir s’enrouler à elle et revenir au bras du ninja. Le sunajin concentrait une grande quantité de chakra dans sa chaine pour bien la serrer autour de les membres du lézard et ainsi empêcher tout mouvement. Il regarda alors Ren qui, entre temps, avait sortit son tranchoir et se mit à crier.


-Maintenant Ren !

Ayant déjà combattu une bête de ce genre durant son voyage à Yutakana avec Ren, les deux ninjas savaient à présent où se trouvait le point faible de cette bestiole. Le sunajin devrait crever les yeux de celle-ci avant de laisser Yusuke le détacher pour pouvoir l’achever. Et c’est très exactement se qui se produisit. Ren, muni de son tranchoir et de son intelligence brillante enfonça sa lame dans les deux yeux de la bestiole afin de la rendre aveugle. Une fois cela fait, Yusuke détacha sa chaine de l’animal et se plaça face à elle alors qu’elle hurlait à l’agonie. Il enfonça sa chaine aiguisée à travers son système digestif et déchira tout les organes avant de la ressortir et la ré-enrouler à son bras. La bête mourut instantanément et notre sunajin se rapprocha de Ren.

-Notre jeu d’équipe est excellent. Je suis heureux que nous soyons si coordonné. Tu as vraiment fait du bon boulot.

Yusuke jeta ensuite un dernier regard aux autres membres de son escouade. Ils étaient sans doute énervés que Yusuke n’ait pas pris la peine de leur parler avant de s’attaquer au monstre. Mais celui-ci avait identifié immédiatement la bestiole avant même de la voir. En effet, le même type d’animal les avait attaqués, lui et Ren, durant une mission ultérieure exactement de la même façon. Et s’était bien pour ça qu’il avait prit la peine de se protéger les yeux. Ce genre d’animal, pensa il, son régler comme des horloges. Elles ont toutes le même sens de fonctionnement. Cela n’empêchait pas que ses supérieurs lui fassent la leçon. Alors, dans un souci de justice vis-à-vis de Ren qui n’avait fait que le suivre, Yusuke utilisa son esprit diplomate pour se trouver une bonne excuse.

-Nous ne savons pratiquement rien les uns sur les autres quant à leur façon de combattre. J’ai voulu vous montrer ainsi comment moi et Ren nous utilisons notre attirail. Ah, et j’y pense. Je ne me suis pas présenter à toi Sakiko tout à l’heure. Je suis Yusuke Katano.

Yusuke ponctua sa phrase d’un regard profond et mystérieux plongé dans les yeux de Sakiko. Il essayait de lui faire comprendre que ce n’était pas dans son intention d’être un obstacle… bien au contraire. Yusuke resta droit et fixe attendant une réponse ou au contraire, pas de réponse du tout.



Ren Taïra
 ~ Genin de Suna ~
Ren Taïra ~ Genin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 163
▌Age : 26
▌Inscription : 12/07/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : D / 9
| Points Naruto Ninja RPG | :
Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Left_bar_bleue48/1000Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Empty_bar_bleue  (48/1000)
| Âge du personnage | : 18 ans
MessageSujet: Re: Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Icon_minitimeMar 31 Juil 2012 - 23:06

Hé bien, nous étions enfin près pour partir. Le soleil commençait à peine à ce lever quand nous avons franchis la Grande Porte de Suna pour nous retrouver dans le grand Désert du Pays du Vent. Enfaite , ce désert s’étendait jusqu’au frontière avec les autres Pays. Il n’y avait pas beaucoup de végétation dans ce désert, à part les oasis qui sont extrêmement rare. La dernière personne à nous rejoindre était donc une fille, assez mignonne par la même occasion. Ce qui m’étonna le plus chez elle était sa longue chevelure de couleur verte. Un vert plus claire que mes yeux. Mais ce n’est pas l’apparence qui est le plus important pour l’instant. A ce qu’elle raconta, elle se nommait Sakiko. Je ne l’avais jamais vu à Suna, pourtant cela fait un moment que j’habites ici. Mais en même temps Suna est grand, donc je ne pouvais pas voir tout le monde. Le jeune Yusuke avait l’air heureux et pressé de faire la mission. Tellement pressé qu’il était en tête de groupe pour avancer. Quand à Thrys, il était au même niveau que moi. Personnellement, je n’avais pas vraiment envie de quitter ce paysage pour arriver dans une forêt. Je n’aime pas vraiment les forets. En même temps à force de vivre dans le désert, je trouvais que c’était l’endroit le plus beau au monde. J’étais content de faire la mission avec Yusuke, car au moins je le connaissais. Quand à Thrys, j’ai effectué un entrainement avec lui, mais ce fut assez bref. Je me demandais d’ailleurs si j’allais pouvoir utilisé ma nouvelle technique pendant la mission. Je me demandais aussi combien de temps allait durer la traversée du désert. Pour arriver jusqu’au Pays du l’eau, on devait traverser le Pays de la rivière et le pays du feu. Je pense pas qu’il y est de problème au Pays du Feu, car Konoha et Suna sont quand même assez proches comparer aux autres villages. Je me demandais pourquoi Thrys voulait absolument faire une alliance avec Kiri en premier. J’ai eu vent qu’il y avait eu une guerre entre Konoha et Kiri, mais Suna n’est pas entré en guerre à ce que je crois. Alors que j’étais dans mes pensées, j’ai tout d’un coup senti d’infime vibration dans le sol, mais ce n’était pas les pas des gens du groupe. Non c’était quelqu’un d’autre. Ou plus tôt quelque chose d’autre. Car le désert est un endroit remplit de bête monstrueuse. Peut être était-ce encore un Lézard géant. Tandis que je réfléchissais à ce sujet, j’ai vu que Yusuke me regardait. Sur le coup je ne comprenais pas pourquoi, mais quand j’ai vu qu’il insistait j’ai compris. Il avait lui aussi senti la présence de la bête. Yusuke décida donc d’arrêté le groupe. Il jeta sa chaîne par terre . Je pense qu’il attendait que la créature nous attaques. D’un coup, une chose énorme sorti d’une dune. Au passage, il jeta du sable sur tout le monde. Mais grâce à mes superbes lunettes de soleils, je n’avais pas besoins de cacher mes yeux. J’ai donc pu voir que la créature qui nous attaquait était bien un Lézard géant. Il atterrit juste en face du benjamin de l’équipe. Celui-ci enroula les membres de la bête avec sa chaînes pour qu’il ne bouge plus. C’est alors qu’il se retourna vers moi.

« Maintenant Ren ! »

J’ai donc sorti mon katana de mon fourreau et je me suis avancé vers le Lézard. Je devais attaquer là où il était le moins résistant, c'est-à-dire ses yeux. D’un coup rapide et précis, j’ai transpercé ses deux yeux. Je me suis reculé et j’ai vu Yusuke utilisé sa chaîne pour l’achever. Il transperça la bête entièrement. Cela fut aussi rapide que lors de ma mission de rang C avec le jeune Katano. Une foi la bête morte, j’ai pu sentir une petite tension dans le sein du groupe. En effet, Yusuke n’avait pas prévenu les autres du danger, mais je pense que Thrys et Sakiko avait senti la bête bien avant nous. C’était juste le fait de prévenir. C’est alors que Yusuke se tourna et m’adressa à nouveau parole.

« Notre jeu d’équipe est excellent. Je suis heureux que nous soyons si coordonné. Tu as vraiment fait du bon boulot. »

Yusuke avait l’air content de faire équipe avec moi. Et moi aussi je l’étais. Dans la foulée, Yusuke c’est rapproché des deux autres membres du groupes.

« Nous ne savons pratiquement rien les uns sur les autres quant à leur façon de combattre. J’ai voulu vous montrer ainsi comment moi et Ren nous utilisons notre attirail. Ah, et j’y pense. Je ne me suis pas présenter à toi Sakiko tout à l’heure. Je suis Yusuke Katano. »

Ah oui, j’avais oublié quelque chose d’important. Je ne me suis pas présenté à Sakiko. Je ne savais pas si je devais le faire maintenant ou attendre un peut. En tout cas, le trajet allait être très long. On allait traverser quasiment le Monde Shinobi. J’étais un peut triste de quitter mon pays et ce désert qui me réconforte tant. Mais j’avais un peut envie de visiter d’autres pays, de voir d’autre paysage et de rencontrer d’autres personnes. Je me demandais comment était le climat dans les autres pays. Il va surement pleuvoir pendant notre trajet. J’étais perdu dans mes pensé alors que l’on continuait encore de marcher dans cette étendue infini de sable. Pourtant, Thrys semblait très bien savoir où on allait. J’ai ensuite regardé à ma montre et j’ai vu qu’il était déjà 12h. On avait déjà marché pendants un petit moment sans faire de pause. Personnellement cela ne me dérangeais pas car je suis un enfant du désert, mais peut être que Yusuke ou Sakiko avait envie de faire une pause. Je me suis donc retourné et je me suis adressé au reste du groupe.

« Vu qu’il est déjà 12h, on pourrait peut être faire une pause, histoire de boire un coup et de manger quelque chose. Personnellement, j’en ai pas besoin mais si quelqu’un à envie, cela ne me dérange pas de m’arrêter quelques minutes. »
 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 28
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Left_bar_bleue1133/2000Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Empty_bar_bleue  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
MessageSujet: Re: Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Icon_minitimeMar 7 Aoû 2012 - 21:30

Adossé contre la paroi rocheuse de la muraille qui protégeait Sunagakure no Sato, la tête penchée vers le sol comme s’il méditait, Thrys attendait que ses autres compagnons de voyage parviennent jusqu’aux portes du Village. Yusuke et Ren discutaient tranquillement, jusqu’à ce qu’une nouvelle silhouette fasse son approche. Le Sunajin l’observait arriver du coin de l’œil, et la dévisageait.
Lorsqu’elle arrivé près des deux compères, Sakiko attendit quelques instants, le temps qu’ils terminent de parler, et se présenta. Thrys vit se dessiner un petit sourire, discret et particulier. Sans doute devait-elle faire des efforts pour ne pas paraître nonchalante dès la première rencontre… du moins, c’était ce que le Kazekage essayait de comprendre, lui qui passait le plus clair de son temps à analyser tout ce qui se passait autour de lui, et à se forger sa propre opinion des gens qui l’entouraient. Puis, la jeune kunoichi se tourna vers lui, et répondit à sa précédente question :


« Je suis également prête. »

Thrys, qui avait entretemps relevé la tête, cligna des yeux en guise de réponse, et s’écarta tranquillement du mur, avant de se frotter la nuque. Tout cela ne l’enchantait guère, ne connaissant aucune des personnes présentes ici, mis à part Ren avec qui il avait eu un bref entraînement il y a quelques jours de cela. Alors qu’il tourna la tête en direction du désert qui s’étendait à perte de vue, son regard croisa celui de Yusuke, qui semblait signifier qu’il était désormais temps de prendre la route. La chaleur devenait de plus en plus intense, tant le soleil s’élevait dans le ciel. D’ici quelques heures, sa position annoncerait la mi-journée, et ses rayons ne seraient plus bénéfiques, mais néfastes pour quiconque oserait se promener torse et bras nus. Alors qu’ils s’apprêtaient à partir, Thrys se racla la gorge, et expliqua :

« Bien… il se retourna vers les ninjas qui l’accompagneront jusqu’à Kiri, et continua. Pour ceux qui ne me connaîtraient pas, je me nomme Thrys Kaosu, et je suis le Hachidaime Kazekage de Suna. Nous avons quasiment tous le même âge, donc, j’aimerais si possible que vous ne m’appeliez pas ‘’monsieur’’, ni même que vous ne fassiez trop de zèle… je serai votre supérieur pour cette mission, il vous faudra donc suivre mes instructions, sans pour autant exagérer… »

Les conditions étaient posées, et il espérait bien que ses coéquipiers imprimeraient tout ce qu’il venait de dire. Puis il tourna de nouveau la tête en direction de l’inconnu, laissant Sakiko, Ren et Yusuke terminer leurs préparatifs. La paume posée contre le manche de son katana, Thrys pianotait délicatement sur son sabre, impatient de pouvoir se défouler un peu… voilà longtemps qu’il ne s’était pas adonné à sa passion favorite : le Kenjutsu.
Tout en fixant les dunes ensablées qui composaient le Pays du Vent, le Sunajin entendit le plus jeune Genin annoncer le top départ. Heureux de voir qu’il n’avait pas besoin d’user sa voix, puisqu’apparemment, Yusuke souhaitait prendre les devants… après tout, si cela pouvait lui donner un semblant de supériorité et de fierté, grand bien lui fasse. Puis, ni une ni deux, le jeune garçon prit la tête du groupe, et fit un premier pas hors de Suna. Thrys soupira, puis suivit le jeune freluquet. La traversée du désert lui parut longue… très longue… si longue qu’il priait pour enfin apercevoir les forêts qui bordaient Konohagakure no Sato. Le climat deviendrait alors plus doux, et l’ambiance beaucoup moins pesante.
Tandis qu’ils approchaient d’un petit creux entre plusieurs dunes, notre jeune héros tendit l’oreille et écouta ce qu’il se passait… le vent sifflait jusque dans ses tympans, mais malgré cela, Thrys décelait un son qu’il ne pouvait caractériser comme appartenant au vent… un son qu’il avait entendu il y a bien longtemps, lors d’une mission avec son vieil ami de toujours Akimoto Hatsuharu… Puis son attention se tourna vers le sol, qui tremblait petit à petit avec plus d’intensité. Le Sunajin ferma les yeux, et identifia le son… « Hum… un lézard des sables… » songea-t-il en rouvrant les yeux, et en s’apprêtant à dégainer son sabre. Voilà qui le démangeait ! Enfin un peu d’action !
Tout à coup, Yusuke fit un signe de tête à son camarade, Ren, afin de le mettre en alerte. D’un rapide mouvement, le jeune Genin déroula la chaîne qui se trouvait autour de son bras, et la fit tomber lourdement sur le sable du désert. Puis, afin de montrer qu’il contrôlait la situation, le jeune Genin tendit le bras vers l’arrière, afin de stopper la marche de ses coéquipiers. Le Sunajin, qui avait posé la main sur le manche de son sabre, tira lentement le katana de son fourreau, faisant crisser la lame. Mais alors qu’il allait la sortir complètement, le fameux lézard fit irruption, sauta dans les airs, avant de retomber dans un fracas juste devant Yusuke. Mais celui-ci ne semblait pas paniqué pour autant, et gardait une attitude très déterminée. D’un geste rapide, Thrys, qui voyait la poussière s’élever, mit son bras devant son visage, afin d’éviter de se retrouver aveuglé. Ce que Yusuke fit également. Le Kazekage observa attentivement le reptile, sous toutes les coutures. Il s’agissait un jeune lézard, du moins, c’était ce que pensait Thrys en comparant la taille de celui-ci avec le monstre qu’il avait rencontré dans l’oasis du désert. Puis tout se déroula très vite : le jeune garçon bondit dans les airs, et grâce à sa chaîne, il cloua la gueule du reptile. Tout en contrôlant le mouvement de son étrange arme, Yusuke enfonça la chaîne dans le sol, et rapidement, il s’arrangea pour immobiliser complètement l’animal.


De son côté, Ren, qui n’avait pas chômé entretemps, avait lui aussi sorti son arme, et attendait le signal de son coéquipier. Yusuke ouvrit la bouche, et lança alors :

« Maintenant Ren ! »

Aussitôt, Ren se rua à son tour vers la créature, et, brandissant son katana, il planta la lame dans les yeux du lézard, qui se redressa sur ses pattes arrière quelques instants, et lâcha un hurlement de douleur à vous en crever les tympans ! Profitant de la panique, Yusuke libéra l’animal, et d’un geste vif, il enfonça sa chaîne dans le ventre du monstre, transperçant son estomac ainsi que ses intestins. Cette attaque était très impressionnante, mais Thrys eut une légère expression de dégoût, imaginant ce que le lézard devait endurer à ce moment. Puis, après avoir retiré la chaîne du corps de la créature, Yusuke l’enroula sur son bras, tandis que le lézard agonisait et rendait l’âme. Tout en se rapprochant de son compagnon d’arme, Yusuke le félicita :

« Notre jeu d’équipe est excellent. Je suis heureux que nous soyons si coordonné. Tu as vraiment fait du bon boulot. »

Thrys, voyant qu’il était inutile de sortir son sabre, la fit glisser jusque dans le fond de son fourreau, et soupira. Lui qui avait cru en l’espace d’un instant qu’il pourrait s’amuser et se défouler un peu… c’était râpé ! Yusuke jeta un regard aux membres du groupe, et garda un air neutre. Thrys, était à la fois impressionné et énervé… d’un côté, les deux jeunes Genin avaient montré qu’ils étaient capables de faire de grandes choses en étant côte à côté, mais d’autre part, ils avaient foncé tête baissée dans la bataille, sans se poser de questions, ni même analyser la situation. Afin d’arrondir les angles, et surtout, justifier ses précédentes actions, Yusuke expliqua avec diplomatie :

« Nous ne savons pratiquement rien les uns sur les autres quant à leur façon de combattre. J’ai voulu vous montrer ainsi comment moi et Ren nous utilisons notre attirail. Ah, et j’y pense. Je ne me suis pas présenter à toi Sakiko tout à l’heure. Je suis Yusuke Katano. »

Sur ces paroles, Yusuke fixa Sakiko, et ne bougea plus, comme s’il attendait une réponse. Thrys, de son côté, en tant qu’examinateur durant cette mission, prit un air froid, tel un professeur qui se mettrait à juger son élève, et dit alors :

« Ta réaction était trop impulsive, Yusuke. Tu as de la chance que ce lézard n’était encore qu’un jeune reptile… sinon, il t’aurait donné du fil à retordre… la prochaine fois évite de foncer tête baissée, et surtout, n’agit plus seul… vous n’êtes que des Genin, Ren et toi commenta-t-il en se tournant également vers le coéquipier de Yusuke. Néanmoins, je dois tout de même vous féliciter pour l’affrontement, il est vrai que votre tactique est bien ficelée. »

Thrys préféra achever son sermon sur une touche positive, cela lui évitait de se mettre à deux les deux diplômés de l’académie. Ce n’était pas son rôle de donner des leçons aux autres, il préférait laisser cette corvée aux examinateurs et aux évaluateurs de l’académie. En entendant Yusuke se présenter, Ren se rappela que lui non plus, avait omis de se faire connaître par la nouvelle arrivante. Ni une ni deux, il déclina son identité, avant de faire un sourire amical à Sakiko.

Une fois ce petit intermède passé, le groupe reprit la route jusqu’à Kiri. Ils devaient tout d’abord traverser le Pays du de la Rivière, ainsi que celui du Feu, pour gagner les côtes afin d’emprunter un navire. Bien qu’ils auraient pu prendre la voie maritime à partir du Pays du Vent, le chemin était plus court entre Hi et Mizu no Kuni. Au fur et à mesure qu’ils avançaient dans le désert aride, Ren, qui avait pris soin de connaître l’heure, se tourna vers ses compagnons de voyage, et leur proposa de faire une pause, histoire de récupérer quelques forces avant de poursuivre le trajet. Thrys s’interposa, et expliqua d’un ton certain que d’ici une dizaine de kilomètres, ils atteindraient les frontières qui séparaient le Pays du Vent et celui de la Rivière. Il insista également sur le fait que le climat de ce dernier serait beaucoup plus reposant que ce soleil de plomb qui asséchait petit à petit la peau. Sans ajouter quoi que ce soit, il fit de nouveau marche vers son objectif, et verrait si les autres ninjas le suivraient. Après tout, libre à eux de rester ici, mais Thrys ne voulait pas trop traîner ici. Sans perdre une seconde, ses coéquipiers lui emboîtèrent le pas, et, après une demi-heure de marche dans le sable, le petit groupe parvint enfin à l’orée de la forêt qui séparait Kawa et Kaze no Kuni. Le climat s’était soudainement calmé, le soleil n’était plus aussi pesant que tout à l’heure, et une brise fraîche soufflait paisiblement. Le groupe allait enfin pouvoir se reposer un peu.
Profitant d’une petite clairière située en bordure de la forêt, Thrys et ses compagnons posèrent leurs affaires, avant de se prélasser dans l’herbe. Debout, scrutant les alentours, le Kazekage surveillait les zones sombres sous les arbres, afin de s’assurer que personne ne les épiait. Puis, voyant qu’il n’y avait aucun danger en vue, il se retourna vers les autres membres de son équipe, et dit d’une voix calme et posée :


« Notre groupe doit se rendre à Kirigakure no Sato, car je souhaite m’entretenir avec le Mizukage. Suna a perdu tous ses alliés depuis la guerre qui opposa Kiri à Konoha, et c’est pourquoi il me faut m’entourer de personnes influentes. Nous ne pouvons pas agir seuls trop longtemps, car nous risquons de devenir des proies faciles. »

Tandis qu’il expliquait l’objectif de la mission, un bruit suspect retentit à quelques mètres du bivouac. Comme si… quelqu’un venait de marcher sur une branche sèche. Le Kazekage se retourna immédiatement, coupant par la même occasion son récit, et posa la main contre le manche de son katana. « Enfin un peu d’action ! Je commençais à m’ennuyer ! » marmonna notre héros qui n’attendait que ça depuis le début de leur voyage. Tout à coup, des ombres mouvantes se dessinèrent derrière les troncs des arbres environnants, et peu à peu, des silhouettes massives sortirent de l’obscurité. Des bandits ! Armés jusqu’aux dents, l’air idiot et un peu pataud, ils fixaient d’un regard moqueur ceux qu’ils considéraient à présent comme des cibles. L’un d’eux, qui semblait moins attardé que les autres, fit un pas en avant, et grogna au groupe :

« Hé bien hé bien hé bien… qu’avons-nous là ? Des touristes qui ne savent pas qu’il est possible de faire des mauvaises rencontres en forêt ! Hin hin hin ! »

Thrys ricana derrière son masque, amusé de voir que les bandits étaient toujours aussi stupides. Prenant à présent un ton agressif teinté d’ironie, le Sunajin prit une brève inspiration, et répondit alors :

« Vous n’avez pas de chance d’être tombés sur nous. L’envie de vous tuer me démange, je l’avoue, mais je vais néanmoins faire preuve de compassion à votre égard : je vous laisse l’opportunité de partir en courant… sinon… il dégaina complètement la lame de son katana, brassa l’air devant lui en donnant des coups dans le vide, en guise d’intimidation, et acheva sa phrase… je ferai en sorte que vos corps servent d’engrais aux champignons qui poussent près des souches ! »

Comme il l’avait escompté, le chef des brigands prit cette réponse comme de la pure folie, et se mit à rire. Après tout, ils étaient bien plus nombreux qu’eux, et leur victoire ne faisait aucun doute ! Cependant, le Kazekage s’était montré très sûr de lui, ce qui perturba légèrement le bandit. Mais voyant l’allure faiblarde du Kazekage, qu’il considéra comme un jeunot un peu trop présomptueux, son courage… ou ses envies suicidaires reprirent le dessus, et ordonna à ses compères de donner l’assaut ! Tandis qu’ils couraient à travers les arbres, Thrys les compta rapidement du regard, et se mit en posture défensive. Puis, tournant légèrement la tête vers les trois autres restés en retrait, il leur dit :

« Sakiko ! Occupe-toi des quatre qui sont sur la droite ! Quant à moi, je me charge des quatre autres et de leur chef ! Il s’adressa alors aux deux Genin, et, d’un ton déterminé, il termina. Ren ! Yusuke ! Vous qui vouliez voir nos aptitudes, restez assis, et profitez du spectacle ! »

Puis ce fut un grand bazar. Fonçant tête baissée dans le feu de l’action, le premier bandit qui rencontra Thrys s’en souviendra pour le restant de sa vie… c’est-à-dire environ quelques secondes… Brandissant une massue parsemée de clous rouillés, le bandit oublia de se protéger le ventre, si bien que notre ninja en profita. Empoignant son katana, il donna un vif coup d’estoc vers l’avant et transperça l’estomac du bandit, qui laissa tomber derrière lui son arme. Sans perdre un seul instant, Thrys retira vivement la lame en tranchant directement le flanc de sa victime. Le pauvre homme tomba à terre, à moitié sectionné en deux, et mourut suite à son intervention chirurgicale. Il se rua à présent vers le deuxième, et lui asséna un coup frontal, mais qui fut immédiatement paré. Les deux guerriers forçaient simultanément sur leur arme respective, voulant chacun briser la défense de l’opposant. Mais alors qu’il faisait un duel de force avec le bandit, un troisième profita de l’ouverture pour se faufiler dans son dos, et tenter de le tuer en lui donnant un puissant coup à l’aide d’un cimeterre. Le Kazekage, sentant qu’un ennemi se trouvait juste derrière lui, lâcha d’une main son katana, et exécuta un rapide mudra, accompagné de la phrase suivante :

« Kawamiri ! Technique de substitution ! »

Instantanément, il prit la place du bandit qui se trouvait derrière lui, et observa le résultat de son petit tour de passe-passe. N’ayant plus besoin de forcer contre une lame inexistante, le brigand trancha la tête de celui qu’il pensait être sa cible, mais une expression d’horreur se dessina sur son visage lorsqu’il comprit qu’il venait d’éliminer l’un des siens ! Ce dernier, qui portait au-dessus de sa tête le cimeterre, le relâcha, puisque son cerveau ne pouvait plus lui transmettre des ordres… sans tête pour exécuter les mouvements, c’est sûr qu’il est beaucoup plus difficile de faire quoi que ce soit. Tombant lourdement vers le sol, le cimeterre rencontra le crâne du bandit, et dans un bruit très glauque, la lame se ficha dans sa tête, et en une seconde à peine, il s’écroula. Thrys, amusé par son tour de passe-passe, observa les deux corps inertes des bandits, avant de reprendre son combat. Trois étaient déjà au tapis, Sakiko était en train de se charger de quatre de ces raclures, et le Sunajin devait encore en tuer deux : le chef et un de ses sbires. Rapidement, il jeta dans les airs son sabre, et tandis que ce dernier était en chute libre, notre ninja exécuta une série de mudras, créant ainsi un clone, qui fonça sur l’acolyte du bandit, avant de l’empoigner fortement. Il leva la main droite, réceptionnant son arme, et de l’autre, il fit un simple signe, et lança :

« Kage Bunshin… Katsu !! »

Le clone se mit alors à scintiller, une vive lumière blanche l’engloba, juste avant de voler en éclats. La victime aussi vola en éclats, ou plutôt en charpies ! Des morceaux de chair retombaient sur le sol mousseux de la forêt, sous le regard paniqué du leader des brigands, qui voyait tous ses plans partir en fumée. « Il ne reste plus que toi ! » lâcha Thrys en direction de sa dernière cible. Celui-ci le fixait droit dans les yeux, et, tétanisé par la peur, essayait de fuir le combat. Le Sunajin, rangea alors son sabre, se frotta les yeux rapidement, et plongea son regard dans celui du bandit, avant de le plonger dans une illusion. « Technique de Genjutsu… Shibari… » chuchota-t-il tout en imaginant le monde qu’il devait créer autour de lui.
Tout à coup, le décor devint plus sombre que tout à l’heure, et les arbres qui entouraient le chef des pilleurs se mirent à bouger, et grâce à leurs branches, ils l’attrapèrent et l’immobilisèrent. Hurlant de terreur, voyant que la nature elle-même était contre lui, il se mit à paniquer sérieusement, insultant son adversaire et le sommant de le relâcher. Chose que Thrys trouva fort amusante, avant de modifier une nouvelle fois le décor. Tout à coup, un gibet sortit de terre, dans un tremblement terrifiant, et un nœud coulant accroché à la potence se fit sous les yeux du bandit. Le Sunajin, qui ricanait derrière son masque une fois encore, lança, tel un bourreau qui rendait son jugement :


« La pendaison reste selon moi la meilleure façon de punir les êtres de ton espèce ! Puis il prit la voix d’un orateur qui annonçait la sentence des personnes jugées pour leurs crimes. Quiconque menant une vie de débauché et de brigand sera condamné à être pendu… jusqu’à ce mort s’ensuive ! »

A ces mots, la corde qui était auparavant accroché au gibet se retrouva enroulée autour du cou du bandit, et petit à petit, l’étreinte se resserra. Il suffoqua… l’air commençait à manquer, et sa nuque risquait de ne pas tenir très longtemps. Ses yeux se gorgèrent de sang, de même que son cerveau. Ses pieds et ses jambes gesticulèrent dans tous les sens, et malgré la compression exercée au niveau de son cou, le bandit essaya de supplier son bourreau, afin de l’épargner. Puis tout s’arrêta… l’illusion se stoppa nette, et Thrys se retrouva de nouveau dans la forêt, avec devant lui un corps qui compulsait, avant de s’éteindre complètement. La pendaison, bien que fictive eut un effet particulièrement réel sur le cerveau du bandit, qui, pensant avoir ressenti la douleur et s’être vu mourir, succomba à sa blessure… le cerveau humain est quelque chose de très mystérieux, et ô combien manipulable !

Notre ninja en avait fini de son côté. Se massant la nuque, de peur de se retrouver lui aussi avec la corde autour du cou, secoua la tête de gauche à droite, voulant s’ôter de l’esprit cette image glauque. « Bien… Sakiko doit elle aussi avoir terminé… » songea-t-il en se tournant vers sa coéquipière. Combattait-elle encore ? Ou bien avait-t-elle achevé son affrontement ?



________________________________________________
Indications supplémentaires :

Alors, vu que Yusuke avait fait intervenir un lézard, je me suis dit que nous devions nous aussi montrer ce que nous savons faire, Sakiko. Bonne chance avec les bandits ! Wink

Voilà les techniques utilisées :

Citation :
Nom : Shibari
Traduction : Illusion complexe
Rang de la technique : Rang A
Description : Variante du Kanashibari, le ninja plonge son adversaire dans une illusion qui l'immobilise, et peut même définir l'environnement créé par la technique.
N.B : Cette technique peut-être dissipée par un Kai, soit par l'utilisateur lui-même, soit par la victime, si celle-ci est d'un niveau inférieur ou supérieur au rang de la technique (donc, soit de rang A minimum ou rang S maximum), ou soit par une personne extérieure à la victime, possédant le même rang que la technique ou un rang supérieur (donc, soit de rang B minimum ou rang S maximum).

Citation :
Nom : Kage Bunshin Bakuha
Traduction : Clone explosif
Rang de la technique : Rang B
Description : Variante du Kage Bunshin, le ninja va créer un seul clone (un clone à la fois donc... la technique doit être renouvelée pour créer un clone supplémentaire), et celui-ci va se charger de chakra petit à petit. Et, lorsque Thrys le décide, le clone va s'autodétruire, soufflant la zone qui se trouve autour de lui. Le clone devra exister pendant 1 tour minimum avant de pouvoir exploser.
Les dégâts seront causés par une rafale de vent qui s'échappera du clone une fois celui-ci autodétruit, et ils auront pour champ d'impact un rayon de 4 mètres maximum.

Citation :
Nom : Kawamiri
Traduction : Substitution
Rang de la technique : Rang E
Description : L'utilisateur peut permuter son propre corps avec quelque chose (un objet, ou une personne), et ainsi éviter une attaque portée sur lui.
Sakiko
 ~ Chuunin de Suna ~
Sakiko ~ Chuunin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 40
▌Age : 28
▌Inscription : 05/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : C / 14
| Points Naruto Ninja RPG | :
Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Left_bar_bleue140/2000Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Empty_bar_bleue  (140/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
MessageSujet: Re: Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012 - 0:47

Après avoir déclaré qu’elle était parée pour partir en mission, Sakiko n’eut pas à attendre longtemps les réactions des uns et des autres. Thrys, jusqu’alors adossé à la paroie rocheuse qui protégeait le village caché du Sable se redressa et prononça quelques mots. Quelques mots qui rassurèrent la jeune Ito sur l’attitude qu’elle devait adopter vis à vis de … son supérieur.
En effet, elle connaissait ses points faibles. Que ce soit au combat ou en dehors.
Arrêtes de me prendre pour ton égal ! La voix de son senseï lui revint en mémoire. Il avait à peine quelques années de plus quand il avait commencé à l’entraîner et pourtant son niveau était nettement supérieur à celui de la ninja qu’elle était à l’époque.
Néanmoins, ayant toujours été traité comme une adulte par les membres de sa « famille » alors même qu’elle n’avait que quelques années, elle s’était toujours sentie l’égale des autres. Après tout même si elle se trouvait face à des individus plus forts et plus âgés, ils restaient, au même titre qu’elle, des humains. C’était du moins son point de vue…
Ce n’est qu’en arrivant à Suna que l’on lui rappela que le monde était régit par une hiérarchie stricte et que de sa place dans cette dernière découlerait de sa valeur en tant que soldat. Cette attitude te portera tord, Sakiko ! Elle le savait. Et plus le temps passait, plus elle en prenait conscience. Alors elle avait tenté de remédier à cette nature là, au prix de nombreux efforts sur elle-même. Au début elle échouait platement chaque fois qu’elle s’adressait à son senseï. Il y avait toujours le mot ou le geste de trop qui réduisait ses efforts à néant. Alors elle avait abordé le problème différemment, en réprimant toute parole ou attitude inutiles. Ne dire ou ne faire que le strict minimum voilà comment elle s’y prenait pour éviter de s’adresser trop familièrement aux ninjas de son village ! Cela lui permettait d’échapper à quelques situations ardues et de s’enfoncer plus que nécessaire dans une bulle d’hypocrisie : double avantage. ! Elle voulait bien faire quelques efforts mais il ne fallait pas non plus lui demander d’agir contre sa nature !!

« Nous avons quasiment le même âge donc, j’aimerais si possible que vous ne m’appeliez pas ‘monsieur’, ni même que vous ne fassiez trop de zèle… je serai votre supérieur pour cette mission, il vous faudra donc suivre mes instructions sans pour autant exagérer… »

Parfait ! Ce compromis était tout à fait du goût de Sakiko. Déjà, elle préférait largement suivre le mouvement plutôt que de l’inculquer mais surtout le kazekage souhaitait qu’on évite les courbettes en sa présence. Elle espérait que ses deux camarades allaient s’en tenir à cela aussi … Hm… D’ailleurs ils ne s’étaient toujours pas présentés à elle. C’est parfait pour commencer une mission ça : ne connaître ni le nom, ni le prénom de la moitié de ses coéquipiers ! se fit elle la remarque, cynique. Elle enragea d’autant plus lorsque le plus jeune prit les devants et se dirigea droit vers les portes, en direction du désert, sans rectifier son erreur.
Prenant quelques secondes pour respirer tranquillement et se calmer, elle se dit que dans le pire des cas, si elle se retrouvait à devoir les interpeller, elle leur donnerait des surnoms. Et c’est tout en cherchant quels genres de sobriquets elle pourrait attribuer à chacun d’eux qu’elle emboîta le pas à ses trois congénères.

Le désert lui paraissait, comme chaque fois qu’elle devait le traverser, infini et … puissant. Heureusement pour eux, ils étaient partis assez tôt et le soleil ne libérait pas encore toute sa puissance sur la peau des Sunajin. Mais cela ne saurait tarder et une partie de leur périple devrait certainement se faire sous une chaleur calcinante.
En attendant, ce n’était pas la température extérieure qui préoccupait Sakiko mais un bruit qu’elle n’arrivait pas à analyser… Une sorte de frémissement venant de la dune en face. Et ce bruit se rapprochait rapidement !
Devant, Thrys venait de déposer sa main sur le manche de son katana. Ainsi la chuunin eut confirmation que son ouïe ne la trompait pas… Et elle put rapidement associer le son à une créature quand celle ci apparut dans son champ de vision : un lézard de sable. Elle n’en avait jamais rencontré mais connaissait leur existence à travers les livres. Vu la taille de celui qu’ils avaient devant ce n’était qu’un jeune spécimen. A eux quatre ils n’auraient certainement aucun mal à s’en débarrasser.
Le plus jeune garçon du groupe, qui s’était stoppé devant eux, armes sorties, le bras tendu pour les arrêter à leur tour, bondit rapidement sur la créature et l’immobilisa à l’aide d’une chaîne reliée à son bras. Atterrissant sur le cou du reptile il lança un signal à son collège, celui dont les yeux étaient cachés des lunettes. Sakiko n’esquissa pas le moindre geste pour rentrer dans l’affrontement. D’une part car elle n‘avait absolument aucune idée de ce qui allait se passer et en attaquant elle risquait plutôt de blesser les deux garçons que de leur venir en aide mais aussi car tout se passa étonnement vite.
Lorsque l’homme aux lunettes, appelé vraisemblablement Ren, eut planté son arme dans les yeux de la créature, l’autre se servit une fois encore de sa chaîne pour la lacérer de l’intérieur. Une projection ensanglantée vint se loger sur le bras de Sakiko qui ne put réprimer un rictus écœurée. Beurk ! Alors qu’elle passait un doigt sur la tâche de manière à retrouver une peau nette, elle entendit le bourreau du lézard féliciter son collège et enchainer avec quelques justifications.

« Nous ne savons pratiquement rien les uns sur les autres quant à leur façon de combattre. J’ai voulu vous montrer ainsi comment moi et Ren nous utilisons notre attirail. Ah, et j’y pense. Je ne me suis pas présenter à toi Sakiko tout à l’heure. Je suis Yusuke Katano.»

Quand elle releva les yeux, elle remarqua qu’il la fixait, une expression étrange dans les pupilles. Il est sincère… Bien qu’elle n’ait pas particulièrement apprécié leur manière d’agir jusque là, elle devait avouer qu’avec leur démonstration, Yusuke et Ren venaient de lui donner pas mal d’indications quand à leurs styles de combat propre. Elle hocha donc la tête, signe attestant qu’elle avait bien saisi l’intention du garçon et ce dernier se détourna pour prêter attention à ce que Thrys était en train de dire. Il les sermonna rapidement avant de les féliciter.
Ce petit échange apporta une indication précieuse à Sakiko : tous deux étaient genins. C’est vrai qu’elle aurait du y penser seule : si leurs visages lui étaient totalement inconnus avant le début de la mission ce n’était pas un hasard. Elle était chuunin depuis assez longtemps maintenant pour connaître plus ou moins ses collègues, même si ce n’était que de vue. Et pourtant, eux, elle était sûre de ne pas les avoir croisés une seule fois… Tout s’expliquait…
Elle n’accordait pas vraiment de valeur aux grades ninja sachant qu’ils n’étaient pas tout le temps représentatifs du niveau d’un individu mais elle se permit quelques interrogations tout de même.
Peut-être allaient-ils tous deux participer à l’examen chuunin qui se préparait et Thrys avait pensé qu’ils pourraient se perfectionner au cours du périple ? En supposant qu’ils y participent bel et bien, leur tâche serait de récupérer quelques indices quand aux ninjas de Kiri… ? Ou alors… le kazekage les avait peut être emmenés pour les avoir à ses côtés et leur enseigner une technique ou deux… ? Peut-être comptait il que Sakiko fasse aussi part de quelques astuces ? Elle râla intérieurement à cette idée. Le rôle de professeur ne lui allait pas du tout ! Non ! Ca ne pouvait décemment pas être cela la raison ! Une idée germa dans son esprit. Ces deux genins étaient peut être dangereux au point que Thrys veuille garder un œil permanent sur eux. Elle savait que Suna détenait l’hôte de Shukaku parmis ses ninjas. L’identité du jinchuriki n’était cependant connue que de peu de personnes. Se pourrait-il que… l’un des deux retienne le démon à une queue dans son esprit ? Se rendant compte de ce qu’elle venait de penser elle ne put retenir un rictus. Tu délires complètement, ma vieille !

Le périple repris dans le même silence et à plusieurs reprise Sakiko sortit une gourde remplie d’eau. Elle s’en humectait légèrement les lèvres que la chaleur asséchait et buvait ensuite quelques gorgée du liquide pour se revigorer, avant de replacer le récipient en sécurité, dans son sac. Elle ne sut dire si Ren proposa de s’arrêter parce qu’il avait aperçu son petit manège et en avait conclu que les forces de la ninja se tarissaient … Mais elle approuva la position du kazekage : s’arrêter à l’orée de Kawa serait plus confortable que faire halte sous cette chaleur.
Ils continuèrent donc jusqu’à arriver dans une zone boisée annonçant la frontière du Pays de la Rivière où le groupe fit une pause. Sakiko s’adossa à un tronc et se laissa glisser jusqu'à rejoindre le sol. Elle n’était pas spécialement fatiguée mais la fraîcheur de l’herbe sur ses jambes lui fit le plus grand bien.
Tous écoutèrent attentivement les indications de Thrys qui donna quelques détails plus approfondis de la mission. Mais malgré ces informations, Sakiko n’arrivait toujours pas à trouver de réponses aux interrogations qu’elle avait formulées, dans sa tête, plus tôt dans la journée. Apparemment ce n’était pas maintenant qu’elle pourrait en savoir plus car un bruit coupa court les dires du kazekage. Ce dernier semblait assez… joyeux ? de voir qu’ils avaient de la visite. En tout cas si ce n’était pas de la joie, l’enthousiasme était là. Et les paroles qu’il libéra en s’adressant au groupe d’hommes qui venait de faire son apparition ne firent que confirmer cela.

« L’envie de vous tuer me démange, je l’avoue, mais je vais néanmoins faire preuve de compassion à votre égard : je vous laisse l’opportunité de partir en courant…»

En les prenant de haut, de cette manière, il s’assurait que chacun d’eux, touchés dans sa fierté, se lancerait à l’assaut pour tenter d’assigner à ce vantard la correction qu’il méritait. Bonne technique… si on veut provoquer directement l’affrontement. En même temps, dans ce cas là, la jeune femme ne voyait pas vraiment comment faire autrement : ces bandits semblaient avoir assez confiance en eux pour s’attaquer à un groupe de ninja qu’importe ce que, les-dits ninjas avaient à déclarer.

« Sakiko ! Occupe-toi des quatre qui sont sur la droite ! Quant à moi, je me charge des quatre autres et de leur chef Ren ! Yusuke ! Vous qui vouliez voir nos aptitudes, restez assis, et profitez du spectacle !»

Elle acquiesça et se remit immédiatement sur ses jambes, prête à foncer elle aussi sur ses opposants. Cependant, avant de se lancer tête baissée dans le tas, elle prit quelques secondes pour observer les quatre téméraires dont elle devait s’occuper. Tous possédaient une arme à la main. Que ce soit un sabre, des dagues, un espèce de gros marteau dont le bout était parsemés de pics métalliques ou… un arc ! Voilà qui allait faciliter son choix quant à la première personne qu’elle attaquerait. Elle ne pouvait pas courir le risque qu’une de ces flèches ne la touche, elle ou bien l’un de ses coéquipiers. D’autant plus qu’il pouvait bien y avoir un quelconque poison sur l’embout de ces dernières et ne sachant pas si un spécialiste en l’art des antidotes se trouvait dans l’équipe elle préférait réduire à néant toutes possibilités de contamination. L’archer se trouvait un peu en retrait, plus ou moins protégé par les trois autres hommes qui faisait face à la ninja.
Elle composa quelques mudras avant de lever le bras droit, la main à hauteur du visage. Cette dernière laissa apparaître en son centre une lueur blanchâtre que les trois bandits les plus proche détectèrent immédiatement : de l’électricité.

« Raiton ! Denkou Yubiwa !»

Dans sa main, le filet électrique venait de prendre la forme d’un anneau. Sakiko ne masqua pas le moins du monde son intention lorsqu’elle déploya son bras et lui insuffla de la vitesse. Elle comptait lancer le cercle de foudre et ses opposants devaient maintenant l’avoir saisi. Néanmoins, dans le doute elle confirma son dessein par la voie orale.

« Essayez d’esquiver ça pour voir ! »

La seconde d’après, l’anneau quitta son foyer d’origine pour foncer vers le premier ninja, celui qui portait un sabre. Il se tenait pile devant l’archer et si tout se passait bien, il aurait largement le temps d'éviter son attaque. Yes ! Elle ne l’avait pas surestimé et son adversaire se décala de telle sorte que… Touché ? Non. Frôlé ? Même pas. Sa trajectoire ne se trouvant pas déviée, le cercle continua sa route jusqu’à… son ennemi le plus loin, qui, ayant l’homme au sabre devant lui quelques secondes auparavant, n’avait pas vu venir l’attaque. Il la reçu de plein fouet alors qu’il armait son arc pour un futur assaut qui n’allait pas venir de suite. En effet, l’anneau électrique venait d’atteindre sa cible et l’entourait désormais, au niveau des coudes, lui infligeant une décharge à chaque mouvement.

Sakiko n’avait pas attendu que l’archer soit immobilisé pour agir. Dès que le sabreur avait esquivé elle s’était lancé sur lui et avait parcouru les quelques mètres qui les séparait en moins de deux secondes. Ce dernier, à sa vue, avait levé son arme tranchante quand un cri venant de derrière lui fit détourner les yeux un court instant… Court… Mais assez long pour que Sakiko enfonce un kunaï dans le ventre de son adversaire et, d’un coup de pied situé au même niveau que la blessure qu’elle venait de lui infliger, ne le déstabilise fortement... Il tenta de rétablir l’équilibre mais la douleur lui fit perdre pied et il tomba lourdement sur le sol à quelques mètres de là. Le cri qui l’avait distrait était celui de l’archer qui tentait de se débattre pour se libérer de l’anneau, ne faisant qu’amplifier son mal, celui-ci se resserrant au fur et à mesure…

Elle n’eut pas le temps de se réjouir, car sur sa droite la ninja aperçu une masse noire indistincte accourir vers elle. Avec rapidité et élégance, elle se lança en arrière, ses deux mains touchèrent le sol tandis que le reste de son corps passait au-dessus. Elle se rétablit sans problème et vit qu’elle venait d’éviter un coup d’une puissance qui l’aurait certainement anéanti. En effet, devant elle se trouvait un colosse qui faisait au moins deux têtes de plus qu’elle. Elle n’osait imaginer le nombre d’heures qu’il avait passées à s’entraîner afin d’avoir une musculature de cette nature. Dans ses mains se trouvait cet espèce de « marteau à pics » qu’elle avait vu plus tôt et qui semblait peser une tonne. L’homme entrouvrit la bouche et prononça les mots qui mirent fin à son existence…

« Pas mal pour une femme…»

Sakiko n’avait pas pour intention de tuer le moindre de ces malfrats mais lui… Lui il va y passer ! pensa t’elle. Tout en esquivant un autre coup, elle observa rapidement les alentours. De son côté l’archer criait toujours, l’homme qu’elle avait poignardé ne semblait pas prêt de se relever, le troisième se tenait devant elle et son dernier opposant n’allait pas tarder à rappliquer. Il était en train de tenter de trouver un stratagème pour libérer son compagnon de l’anneau et allait certainement finir par comprendre que la seule solution était d’éliminer la ninja aux cheveux verts…
Thrys, lui, avait été plus rapide. Elle le vit face à celui qui semblait être le chef. Avant de reporter son attention sur le colosse machiste qui allait bientôt plonger dans un néant infini, celui de la mort, elle composa quelques mudras et murmura…

« Kaminari no Bunshin »

Un clone d’elle même apparut à ses côtés et s’élança dans un ballet au corps à corps avec son opposant, esquivant toute les attaques de ce dernier avec agilité. La vraie Sakiko, de son côté, passa sa main dans son dos et en sortit une arme oscillant entre lasso et fouet, métallique. Cachée derrière sa chevelure verte cet équipement n’était pas très imposante et pourtant … Avec précision elle le lança et le bout s’enroula autours du poignet de l’individu qu’elle voulait éliminer. L’homme lui décocha un regard surpris avant de lâcher, un instant plus tard, son arme.
L’électricité avait certains attributs non négligeables. Pouvoir paralyser son adversaire ou un membre de son adversaire était un atout dont la jeune femme venait de jouer. Son lasso pouvant conduire le chakra de type raiton elle en avait concentré dans sa main de manière à pouvoir le toucher silencieusement.
Dès que le « marteau » s’affaissa sur l’herbe le clone de Sakiko ne perdit pas un instant pour trancher la carotide du bandit. La masse humaine qu’il représentait se tortilla de douleur quelques instants avant de rendre son dernier souffle. Un souffle qui lui fut arraché par le kunaï de la ninja, qu’elle venait délibérément d’enfoncer dans son cœur. Elle n’eut aucune pitié en l’entendant rendre l’âme, lui qui, comme beaucoup d’autres personnes avait osé envisager une quelconque supériorité masculine. Si tu t’en étais tenus aux actions au lieu de parler…

« Espèce de … »

Son acolyte, resté jusqu’à présent avec l’archer venait de surgir derrière la sunajin. Alors qu’il levait ses deux dagues, certain de pouvoir lui trancher la tête, elle s'accroupie simplement et sauta sur le côté. A peine fut elle redressée que le pouf caractéristique de l’explosion d’un clone se fit entendre. Sa copie se trouvant juste derrière au moment où elle avait évité les lames du brigand, ce dernier avait certainement jugé détenir l’occasion d’anéantir au moins une des deux filles… Seulement il n’avait pas pensé que le clone serait chargé en foudre et venait de se prendre une décharge qui l’avait quelque peu secoué. Sakiko en profita pour se glisser derrière lui et lui asséner un coup dans la nuque de manière à le mettre hors d’état de nuire.
Ainsi elle avait rempli sa part du marché. La technique de l’anneau avait prit fin et sa victime reposait à terre, certainement comateuse. A ses pieds il y avait l’homme aux dagues et un peu plus loin celui qui possédait un sabre. Tout les trois n’étaient pas morts mais le groupe de Suna ne risquait pas de les avoir en travers de la route avant un bout de temps. Largement de quoi reprendre le chemin vers Kiri sans avoir à s’occuper de ces êtres pathétiques. Il n’y avait que le colosse qui avait trouvé la mort dans son affrontement avec la jeune femme.

D’un geste souple, elle remit son lasso en place, dans son dos et étendit son regard un peu plus loin. Thrys avait terminé de son côté aussi. Certainement avant elle. Et… ce qui laissait derrière lui n’était pas spécialement beau à voir. Des corps déchiquetés. Des mares de sang. Quel carnage ! Si elle, elle avait tenté de ne pas tuer, il ne faisait aucun doute que de son côté, il ne devait pas rester beaucoup d’espoir à ces hommes étendus au sol.

Par pure précaution, elle sortit une corde de son sac et entreprit de ligoter fermement pieds et mains des trois ennemis encore en vie.
Puis, tout en rejoignant Yusuke et Ren qui, comme le leur avait recommandé Thrys, étaient restés spectateurs durant l’affrontement, elle saisi sa gourde. Versant une petite flaque dans sa main, elle entreprit de faire disparaître les éclaboussures sanglantes qui traînaient çà et là sur son corps. Elle n’était pas spécialement de ces femmes qui soignent leur apparence mais… ce sang ne lui appartenait pas ! Et sa présence sur sa peau lui paraissait aussi détestable que si elle avait établi un contact physique avec autrui !

Si cette attaque révéla que les hommes peuplant les alentours n’avaient pas l’air d’être des ninjas aussi aguerris qu’eux quatre, elle permit aussi au groupe de savoir qu’ils étaient loin d’être seul dans cette forêt. Sakiko alla se rasseoir au pied de l’arbre qu’elle occupait avant l’attaque et se rendit compte que le petit combat qui venait d’avoir lieu lui avait ouvert l’appétit. Ce n’était pas étonnant vu l’heure. A travers les feuillages, on voyait que le soleil pointait haut dans le ciel. Il devait au moins être une heure de l’après-midi. Elle sortit de son sac un biscuit sec qu’elle allait entamer avant de se rappeler que Thrys était en train de parler avant cette attaque.
Posant son regard sur le kazekage elle arqua un sourcil et se tenta de trouver une formulation qui inviterait son supérieur à reprendre là où il s’était arrêté, sans toutefois paraître trop pressante.

« Tu avais terminé avant que ces hommes ne surgissent ? »

Elle croqua dans le met qu’elle tenait entre ses doigts et attendit que ce dernier reprenne.. ou pas, selon la réponse qu’il fournirait. Tout en dégustant, Sakiko fit un rapide calcul du chemin qu’ils pouvaient encore parcourir avant que la nuit ne tombe complètement. S’ils avançaient rapidement les quatre combattants auraient largement atteint la frontière reliant le Pays de la Rivière au Pays du Feu avant la fin de la journée...





Techniques utilisées :

Citation :
Nom : Kaminari no Bunshin
Traduction : Clone de Foudre
Rang : C
Description : L'utilisateur crée un clone qui comme les autres clones élémentaires agit physiquement, ce n'est pas une illusion. Néanmoins, bien qu'il puisse porter une arme, il ne peut lancer de techniques. Sa particularité est que lors de sa destruction, le clone relâche l’énergie emmagasinée sous forme de décharger électrique sur les ennemis qui se trouvent près de lui. Comme tous les autres clones il ne peut s'éloigner trop loin de son créateur, afin de ne pas se dissiper de lui-même.
(Technique de Rang D normalement. Ici, Sakiko pourra créer 2/3 clônes de plus et leur résistance sera accrue...?)

Citation :
Nom : Denkou Yubiwa
Traduction : Anneau électrique
Rang : C
Description : Le ninja concentre du chakra dans ses mains, et crée un anneau électrique, qu'il va envoyer sur son adversaire. L'anneau va ensuite essayer de s'accrocher sur sa cible, et l'empêcher de bouger (bras collés le long du corps). Si le prisonnier essaye de se débattre, l'anneau va se resserrer et lui infliger des électrochocs afin de le neutraliser.

Citation :
Nom : A voir plus tard...
Traduction : Raiton, Transfert de la Foudre
Rang : C
Description : : Après une courte concentration de chakra type Raiton dans ses mains, Sakiko peut le transférer dans n’importe quel support conducteur. Cela peut être une arme, des fils métalliques… tant que le trajet suivit par le chakra est clairement définit par la matière conductrice (les surfaces aquatiques ne sont donc pas concernées).
Dans le cas d’un transfert dans une arme, à chaque contact avec un opposant, ce dernier recevra une décharge pouvant le paralyser quelques instants.
Si en revanche il s’agit de fils déposés sur le ninja adverse, la décharge sera continue mais légèrement moins dévastatrice que dans le cas précédent : une électrocution pouvant déstabiliser l’adversaire mais pas le paralyser entièrement.

Yusuke Katano
 ~ Genin de Suna ~
Yusuke Katano ~ Genin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 130
▌Age : 23
▌Inscription : 19/07/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : C / 11
| Points Naruto Ninja RPG | :
Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Left_bar_bleue80/1000Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Empty_bar_bleue  (80/1000)
| Âge du personnage | : 14 ans
MessageSujet: Re: Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012 - 10:26


~Un simple

genin ~


Yusuke avait à peine fini de parlé que le Kazekage entreprit de prendre la parole. Bien qu’il ait un air de professeur, le sunajin ne put s’empêcher de voir une légende plus qu’un instructeur. Ce n’était pas qu’il était fan du Kazekage, mais il respectait cet individu, pour tous se qu’il avait accompli pour le village. De ce fait, il écoutait attentivement et buvait chacune de ses paroles. Celui-ci lui faisait remarquer qu’il avait fait preuve d’impulsivité et d’individualisme. En repensant à ce qu’il venait de faire, le ninja se remit alors en question. Il était vrai qu’il n’avait pas vraiment privilégié le jeu d’équipe contre ce lézard. Mais le Kazekage, après son sermon, se décida à les féliciter pour leur tactique. Ce petit revirement remit Yusuke d’aplomb qui cette fois, se disait que pour une première approche, il y avait pire.

Après ce petit intermède, les sunajins continuèrent leur périple à travers le désert. La chaleur était intense, le soleil tapait comme jamais. La sueur coulait à grosse gouttes sur le front de Yusuke bien que se dernier n’éprouvait pas vraiment de la fatigue. Une chaleur tellement désagréable qu’elle commençait petit à petit à influencer le comportement du sunajin. Il devenait ronchon et énervé, bien sûr, sans ne rien laisser paraitre en surface. Le chemin n’en finissait pas. Les sentiers se succédaient à l’infini. Heureusement que Ren, qui connaissaient bien ces contrées désertiques, se décida à demander aux membres de l’équipe s’ils désiraient faire une pause. Pourtant, le Kazekage rétorqua qu’il ne restait que quelques kilomètres jusqu’au pays de la rivière. Là-bas, disait-il, le climat serait bien plus propice au repos que le soleil de plomb qui gisait au dessus des têtes des shinobis. Ils continuèrent donc la route jusqu’à une forêt. Le climat, comme l’avait dit le Kazekage, se rafraichissait à chaque pas. Le tempérament de Yusuke s’améliorait avec la température et il ne fallut pas plus d’un quart d’heure pour que le ronchon redevienne l’impassible ninja du sable.

Une fois arrivé dans l’enceinte de la forêt, le Kazekage remarqua une petite clairière. Les ninjas s’y aventurèrent et comprirent tous que s’était le meilleur endroit pour faire une halte. Tous jetèrent leurs affaires au sol et se prélassèrent dans l’herbe avant d’exprimer un soupir de soulagement. Une pause était amplement méritée pour le chemin herculéen qu’ils venaient de parcourir. C’est à ce moment que Yusuke se posa une question qu’il trouva lui-même très pertinente. Pourquoi le Kazekage, qui ressemblait à un cow-boy urbain, ne semblait pas souffrir e la canicule. Cette question avait surement un rapport avec sa fonction mais ce dernier interrompit les méditations de Yusuke en prenant la parole.

Le chef d’escouade entreprit d’expliquer en quoi consistait cette mission. Il fit alors allusion à la guerre qui avait opposé Kiri à Konoha et comment, par la faute de celle-ci, Suna avait perdu tous ses alliés. La guerre… Yusuke s’en souvenait très bien. Il y avait même participé. Cela remontait encore au temps où son maitre, le mizukage, avait entreprit une vengeance sanglante. A cette époque, notre jeune héros n’avait pas vraiment fait attention au pourquoi du comment de cette guerre. Les choses s’étaient faites d’elles même. Il se souvenait juste d’avoir combattu, et de s’être lié d’amitié avec un ninja de Konoha, qui s’était finalement retrouvé Hokage. Moroshi Hunk… un nom qui révélait toute une histoire. Il avait instauré un régime strict à Konoha et avait fait un coup d’état. Il l’avait rencontré bien avant son ascension mais ne l’avait jamais oublié. Il se rappela leur première rencontre. Yusuke n’avait que treize ans à l’époque. Il s’était introduit dans un bar de Konoha et avait commandé de la gnôle. Un ninja avec un respirateur l’interpella donc en lui faisant savoir qu’il n’aimait pas les jeunes soûles. Ce ninja, s’était Hunk. Mais depuis cette époque, les choses avaient grandement changées. Hunk s’est fait éjecter du trône de Hokage et remplacé par celui qu’il avait remplacé. Les choses de la guerre échappaient à Yusuke. Il se souvenait de quelques bribes qu’il avait réussit à comprendre mais à part ça, il ne savait qu’une chose : Si les shinobi sont assez idiots pour s’entretuer dans des guerres stupides, il était temps que quelqu’un, en l’occurrence lui, fasse quelque chose.

Toujours est-il que le Kazekage expliquait les directives de la mission. Mais alors qu’il était en plein topo, une foule de brigands étaient apparus. Le chef de notre héros s’est alors mis à tripoter son arme d’une façon éloquente. Il était évident que le Kazekage voulait faire couler le sang. Seulement, il laissa aux brigands une chance de se sauver sans bleus. Ces derniers, dans leur idiotie manichéenne, s’empressèrent de mener l’assaut. Thrys ordonna aux Genin de rester assis pendant qu’ils feraient le ménage.

Les choses, après ça, se passèrent très vite. Le kazekage vint à bout de ses ennemis à une vitesse hallucinante. Alliant timing, tactique et technique, il montrait avec classe que son grade était amplement mérité. Des explosions, des cris et des supplications se faisaient facilement entendre. Yusuke entreprit de parler un petit peu avec Ren des techniques que ses congénères utilisaient.

-Le Kazekage se bat avec technique et tactique. Il allie les deux pour pouvoir faire en sorte de ne jamais faire de mouvements inutiles. Les choses se présentent mal pour les brigands. Nous devrions calquer nos tactiques sur les leurs. Ainsi, il nous serait plus aisé de faire équipe avec eux.

Alors que le combat du Kazekage touchait à sa fin, Yusuke tourna la tête en direction de Sakiko. Cette dernière se battait avec brio et ingéniosité. Elle enchainait les esquives et les coups de lames. Elle se bâtait si bien que sa chevelure verte donnait l’impression d’une vague de mort déferlant à toute vitesse sur les ennemis. Néanmoins, un acte que la jeune Sakiko fit éveilla les sens de Yusuke. Elle effectua des mudras et créa un anneau de foudre. L’anneau immobilisa l’un des ennemis et semblait lui infliger de lourds dégâts. Cette technique était intéressante du point de vue de Yusuke. Il avait très envie de la maitriser lui qui était de l’affinité raiton. Les choses devenaient de plus en plus intéressantes. Elle utilisa également une technique transférant son chakra foudre dans son fouet. Les dégâts infligés à sa cible étaient importants et on pouvait aisément remarqué que cette dernière était paralysée. Les choses allaient pour le mieux pour les ninjas. Yusuke se tenta à reparler à Ren afin de commenter se qu’il voyait.

-On devrait mettre au point une technique uniquement effectuable à nous quatre. D’après ce que j’ai appris, le Kazekage est du type raiton, comme toi et moi et apparemment, la jeune Sakiko aussi. Nous pourrions peut être combiné toutes nos techniques pour donner quelque chose de grandiose. Je ne sais pas mais en tout cas, nous aurions beaucoup à apprendre de ces ninjas.

Et Yusuke le pensait… Le combat touchait à sa fin et les deux grands combattants revenaient vers les Genins. Les choses se présentaient sous un angle nouveau. Sakiko proposa au Kazekage, de manière subtile mais néanmoins flagrante de continuer son discours. Pourtant, Yusuke leva la main et prit la parole le premier.

-Désoler de prendre la parole avant vous maitre mais pourquoi laisser ces brigands en vie. Pourquoi ne pas les tuer ? S’ils n’ont pas pu nous faire du mal, ils en feront surement à d’autre passants. Je ne crois pas que ce soit prudent pour les voyageurs du désert. D’autre part il me semble que nous pourrions mettre au point une stratégie. D’après ce que l’on vient de voir, on put aisément dire que chacun de nous maitrise la foudre, même si c’est à différents niveaux. Les choses semblent déjà moins floues qu’il y a quelques heures. Je propose de mettre au point une stratégie avant de rejoindre Kiri, au cas où les choses tourneraient mal. Kazekage, moi qui ai vécu à Kiri, je peux vous dire que c’est l’endroit par excellence où tout se qui est prévu fini par tourné d’une façon bien plus compliquée. Je ne sais pas quoi en penser mais pour moi, Kiri va certainement tenter de nous intimider, d’une façon ou d’une autre.

Yusuke ne dit plus un mot après ça. Après tout, la parole revenait au chef d’équipe. Il ne pouvait qu’émettre son avis.Il n'était que Genin mais il donnait toujours son avis sur les choses qu'il jugeait importante. Il pensait que cela pouvait etre constructif pour les missions. Il garda néanmoins une main sur son katana au cas où le Kazekage tenterait de l’attaquer. Il faut surveiller ses ennemis de près et ses alliés d’encore plus près. Il ne pouvait pas être sûr que la mission du kazekage n’était pas en fait de tous les tuer et les ninjas de sa propre équipe y comprit, pour limiter les témoins. Etant originaire du pays du brouillard, il savait se que signifiait, éliminer les témoins gênants. Mais bon, il attendait la réponse du Kazekage pour pouvoir continuer leur route, ou tout arrêter.





Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra Icon_minitime


Alliance (mission B) [PV Thrys/Sakiko/Ren Taïra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une mission de routine... [Thrys / Kyoshu]
» Changement de programme... {Thrys / Kyoshu / Namiko} / Mission de rang S
» Demandes de RP ~~ Sakiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Vent ~ Kaze no Kuni ~ :: Suna Gakure no Sato :: Portes du Village-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser