Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Le Deal du moment :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay ...
Voir le deal
10.80 €

Partagez

Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2

Emishi Nishouri
 ~ Chuunin de Kiri ~
Emishi Nishouri ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : 1er avertissement
▌Messages : 445
▌Age : 28
▌Inscription : 08/11/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : |B/ 14|
| Points Naruto Ninja RPG | :
Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Left_bar_bleue569/2000Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Empty_bar_bleue  (569/2000)
| Âge du personnage | : 22 ans
MessageSujet: Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Icon_minitimeJeu 23 Aoû 2012 - 22:09

Le Monde Souterrain





Le regard de Tatsuya durant toute la durée du trajet n’était pas sans rappeler une peine incommensurable. Je crois qu’à cet instant, sur le bateau, mon maître ressemblait plus, à mes yeux, à une bête enragé qu’à un homme digne et, respectueux ; il me faisait peur, terriblement peur. J’étais inquiet pour ce dernier. Je ne le respectais pas pour ses colères mais, pour son sens de la justice, son autorité et, sa vitesse. Je n’osais même pas le regarder en face et, laissait les vents marins cautériser sa peine. Peu de temps après, il me rejoignait sur le pont et, me donnait une trousse de secours. Je repensais aux paroles de ce dernier, alors qu’il y a peu, nous étions encore en terre connue :

- Emishi tu dois savoir une chose importante, le genin est décédé peu de temps après ton départ pour te préparer... Mizukage-sama demande a ce que l'ont rapporte cet enfoiré en vie dans la mesure du possible... si on doit lui couper les bras et les jambes pour cela il s'en fiche... Mais si cela est impossible on le liquide sans sommation, pas de discutions ni de blabla lors des combats... Je veux faire sentir la rage et la haine de Kiri à cet enfoiré et si il à tué les autres genins alors la je ne répondrais plus de rien, il doit payer pour son crime. Une fois au port vue tu sais ou on doit allez prend des billet pour le traversier et assure toi que on arrive proche de la planque, maintenant que cela est expliqué... On fonce et je veux la tête de cet enflure!

J’avais une expression neutre sur mon visage, un regard vide, comme hors du monde. J’étais déconnecté, complètement, déchiré entre des milliers de sentiments. J’aurai voulu sauver le genin, j’aurai voulu ne pas avoir à tuer, j’aurai voulu tant de choses que cela n’était pas possible. Cet homme, Kita Oji, il était clair qu’il ne reviendrait pas en vie. Tatsuya ne se retiendrait pas, à mon humble avis et, ce médecin allait connaître la terreur qu’inspire la simple présence de sensei. Je n’osais pas activer ma résonnance bien que, l’envie m’en démangeait car, le simple fait de voir son visage et, son regard emplie de fureur, émettait des ondes meurtrières, c’était la préparation d’un homme engagé, prêt à tuer. Pour ma part, je n’espérais pas avoir à tuer. Le simple fait d’y penser me glaçait d’effroi. Je regardais l’éclat noir qu’avait pris Shigure Kintoki, la sortant doucement de mon fourreau. J’avais des remords, des remords horribles qui déchiraient mon esprit en des milliers de morceaux, une âme affaiblie je suppose. Avec ma résonnance, il y avait une exception d’âme qu’on ne pouvait sonder… C’était sa propre âme. J’avais plein de questions qui se posaient délicatement dans mon esprits, inexorablement augmentant le nombre d’entre-elles, je suffoquais. Regardant la lame et, avec un regard triste, je levais la tête vers mon sensei.

Est-ce que vous n’avez pas peur de tuer ?

Je disais cela doucement, serrant les poings et, fronçant les yeux par simple mépris de cet acte que j’avais acquis et que, j’enchaînais trop à mon goût, il était loin le temps des missions D ; j’en venais à regretter à sauver des chats ou, garder des enfants. Je désirais simplement protéger mon village mais, pas par n’importe quel moyen. J’étais pathétique et, ma vision naïve me laissait penser que l’on pouvait gagner autrement qu’en tuant son adversaire. Je croyais encore à une paix véritable où même le visage horrible de l’homme disparaissait mais, qu’importe, je n’étais pas si différent de ces hommes, j’avais déjà volé, assassiner, tuer, mentit,… Cela faisait partie de notre nature et, nous devions vivre avec ce lourd fardeau qui, embrumait notre destin d’un voile mystérieux. Si j’avais désiré un pouvoir, surement aurait-il été celui-ci, afin de ne jamais faillir et, de guider vers le meilleur les gens mais, un tels pouvoir ne gâcherait-il pas le piment des rencontres et, divers événements, n’éviterions-nous pas tous les mots grâce à ce dernier, nous protégeant d’un cocon de verre. Qu’importe cela, je rangeais mon Shigure Kintoki en écoutant la réponse de sensei et, buvant ses paroles. Suite à cela, je m’endormissais d’un sommeil profond, entendant par delà les côtes, sur ses mers déchainés, le cri d’Akaito, un lointain écho, du à mon imagination surement. Le lendemain, nous arrivions au port du village Erydé. Je demandais une carte de Kumo à l’office s’y trouvant, endroit fort charmant et, emplie de monde. C’était un village célèbre pour son tourisme. Il est vrai qu’en comparaison, ce côté-ci de la mer était bordé d’eaux calmes, presque trop à mon goût, habitué aux temps infernal de Kiri et, aux divers remous qui érodent notre grande île. C’était un problème important car, un jour, l’île de Kiri n’existerait plus qui sait ou, tout du moins, les divers archipels autours mais, ceci était plus du ressort du seigneur féodal du pays de l’eau, ce problème ne s’étendant pas au village mais, à l’ensemble du pays de la pluie. Ceci pensé, j’avançais et, sortant du village, je tentais de prendre le même rythme que Tatsuya, me mettant devant, en direction de la vallée des défunts. La route fut longue et, nous primes environs une semaine pour arriver aux grandes montagnes, celle-ci faisant remparts aux divers pays limitrophes postés sur la face ouest du pays de la foudre. J’avais pu découvrir le long de ce périple des gens aux coutumes intéressantes et, aux mœurs sympathiques et, aux caractères trempés. Le pays de la foudre était pour l’heure le pays qui, économiquement était le plus fort, ayant su profité du mieux qu’il le pouvait des grandes guerres et, du vaste territoire dont ils avaient la charge. Un simple élément permettait de comprendre une certaine différence de vie, venait avant tout des villas, en nombre plus important chez les civils du pays de la foudre que, chez les gens du pays de la pluie. D’un autre, côté, il y avait peu de route peu escarpés sur notre grande archipel tandis qu’ici, nous avions découvert de vaste plaine, certaine ayant été le théâtre de grands affrontements. J’avais acheté un petit livret de guide touristique. Je n’oubliais pas notre mission pour autant mais, je pensais que le trajet était l’occasion de mieux connaître le pays de la foudre.

Nous arrivions maintenant dans la vallée des défunts, bien plus imposante que notre vallée des cristaux. Certes cette vallée était moins belle mais, elle avait un charme différent. Le passage était étroit et, les deux côtes de la vallée d’une taille gigantesque. Il n’y avait personne en cet endroit, seul un cimetière au début de la vallée avec un petit village agraire, pas très représentatif des progrès du pays de la foudre. Cet endroit était considéré sacré, les âmes des défunts passer par cette vallée pour arriver jusqu’au pays des morts selon une vielle légende. Il était impossible de se cacher dans la vallée des défunts, c’est pourquoi j’entrepris d’utiliser une technique de transformation, ayant pris l’apparence d’un jeune homme à la peau mate et, aux cheveux blanc, habillé de vêtement peu assortis ensemble, signe assez représentatif d’un vol à différents endroits, bref je m’étais déguisé en brigand. Nous nous devions à partir de cet instant, ne pouvant nous cacher, nous préparer à ce qui allait nous attendre. J’activais ma résonnance, découvrant une activité très forte d’humain et, grâce à ma résonnance, je remarquais qu’elle venait d’une des côtes de la falaise.

C’est comme si…tous ces voleurs était dans la roche. Il devrait y avoir une grotte ou un passage.


Tatsuya m’indiqua une brèche assez grosse mais, elle donnait lieu à une cavité bouchée par un gros rocher. Je me rappelai alors du sceau de protection que, j’avais incanté auparavant dans la vallée des cristaux et, exécutais les mudras qu’il fallait pour ouvrir la porte, un sceau se formant sur le rocher qui, disparaissait par la suite pour dévoiler un vaste village au sein même de la vallée. Il n’y avait pas que des brigands, leur famille et, tout une vie grouillait à l’intérieur. Des gens des bas-fonds vivaient ici sans nul doute, avec leur famille. Cela allait du petit voleur au chef mafieux. Le style du village était assez impressionnant, de véritable tours ayant été créé de-ci, de-là, certaines servant de restauration, d’habitat ou, de marchandise ; d’autre encore contenait l’administration de l’endroit. Tout ceci nous l’apprenions en parlant aux femmes et enfants d’abord, les moins sur leurs gardes. Pourtant, la sécurité était au rendez-vous, cela allait du mafioso aux nukenins plus ou moins de bas-étage mais, celui que nous recherchions faisait surement, plutôt partie de la haute fourchette. Nous prenions place dans une petite auberge tenu par un gérant mal famé mais, dont l’œil intrigué me laissait perplexe, j’avais peur qu’il ne voit clair dans mon jeu ou, ne devine quelque chose. Il était dur de rester zen dans une situation stressante, entouré de personnes de ce genre d’acabit, au regard perçant. Je devais trouver une solution pour que l’on puisse approcher ce médecin fou et, pouvoir régler nos compte en toute tranquillité dans cet endroit, ensuite nous ferons notre rapport et, très surement des renforts s’occuperaient par la suite de cet endroit, tout comme ceci avait été entrepris auparavant pour la vallée des cristaux. Mais où trouver ce médecin dans cette ville ? Il fallait que je réfléchisse à une solution, Tatsuya s’occuperait ainsi de la partie un peu plus délicate. Je crois bien que plus le temps passait, plus il bouillait d’une envie de détruire nos assaillants. Ce n’était qu’un avais mais, il était très claire que, malgré notre voyage et, les jours passé, sa motivation n’était pas détérioré. Je passais mes journées à vaquer dans la ville à la recherche du dit médecin, ayant sa description physique mais, ce n’était pas aisé. Je rencontrais à nouveau numéro 7 dans la ville, cela me donnait des frissons. Je crus un instant qu’il me lançait un regard de méfis et, je tressailli un instant. Je regardais ses bras si puissant qui aurait pu m’écraser tellement aisément et, je ravalais ma salive un instant : « et dire que ce monstre m’avait poursuivi ». Il était accompagné d’un homme véreux, je croyais reconnaître cet homme et, je ne me trompais pas. C’était un grand magnat du monde financier du pays du feu et, il devait être à la tête d’un poste de ministre d’ici peu (et oui, Emishi est un être curieux). Je ne pensais pas les suivre, le simple fait de passer devant numéro 7 m’avait mit mal bien que, déguisé sous ma transformation. Je vis une affiche avec mon visage dans un bar, étonné ! J’avais gagné un peu de réputation auprès de ces gens mais, pas réellement le prestige que j’espérais : une récompense était donné à celui qui m’attraperait vivant… J’arrachais l’affiche et, la gardait soigneusement pour moi, je ne voulais tout de même pas que Tatsuya-san sache cela. J’avais failli à ma couverture à ma mission rang A mais, j’avais tout de même récupéré les informations qui nous avaient permis d’être ici à l’heure actuelle. Je rentrais comme à l’habitude épuisé dans notre modeste demeure que, nous louyons une petite fortune. Nous ne tiendrions pas très longtemps avec nos réserves et, je devais m’atteler plus durement au repérage de cet homme. Il faut croire que la chance nous sourissait car, alors qu’en 1 semaine je ne trouvais rien, j’aperçus notre homme au loin, c’était parfait. J’activais ma résonnance et, malgré la foule qu’il y avait, je maîtrisais maintenant parfaitement cet art et, sondait l’âme du médecin. Dorénavant, je pourrais le suivre dans toute la ville, cela serait assez aisé. Je ne pouvais m’empêcher de remarquer l’âme meurtri et, emplie de malfaisance qui rongeait Tatsuya-san au loin. J’espérais que ce dernier ne commetrait pas d’imprudence. Je ne le voyais que rarement, ayant passé mes journées à chercher et, le soir venu m’étalant sur mon lit douillet. Deux jours plus tard, je remarquais que le médecin était en compagnie de numéro 7 et, du magnat financier. Je les pistais de loin grâce à ma résonnance mais, cet outil ne me permettait pas d’entendre ce qu’ils se disaient. J’hésitais à prendre le risque de m’approcher, ils s’étaient assis sur une place, dans une foule abondante, un combat de rue ayant lieu sous leur yeux. Je soupirais un instant, m’installant au loin et, hésitant, mon sang d’assassin bouillant, shigure Kintoki me démangeant, je m’avançais prudemment, effaçant ma présence et, m’assaillant au loin. J’hésitais à abattre le magnat mais, il était certains que les deux autres se retourneraient et, je détruirais notre couverture. Nous étions dans une impasse totale, je devais absolument trouver le moyen d’isoler le médecin pour qu’il combatte Tatsuya. Une fois rentré, je méditais quant aux diverses possibilités qui nous étaient offertes. C’est là qu’une idée me vînt et, que j’en fis part à Tatsuya-sensei.

Vous savez, le magnat qui les accompagnait dont je vous parlais. Je pense que nous pourrions l’approcher lorsqu’il n’est qu’avec de simple garde. Je simulerai un vol à l’arraché, très courant dans cette ville de brigand. Les gardes partiront à ma poursuite et, vous pourriez prendre à part le magnat. On le dépose à un endroit sans soucis, on l’attache, Tatsuya-san, vous prenez son apparence et, vous approcherez ainsi du médecin plus aisément.

Pour autant le plan était considérablement risqué pour de nombreux points et, il fallait l’étoffer pour résoudre les divers problèmes possibles. Je méditais et, notait sur un carnet tout les soucis que nous devions résoudre d’un geste vif sur un simple papier froissé, avec une mine usé (ce qui m’agaçait fortement).

1/Il faudrait savoir le nombre de garde du corps qui l’accompagne et, trouver le moyen de TOUS les séparer du magnat pour ne pas éveiller les soupçons.

2/ Trouver l’endroit sur où nous pourrions entasser et, laisser ligoter les malheureux ainsi que le magnat. Je pensais éventuellement à notre auberge mais, le gérant ne nous a pas à l’œil.

3/ Pour la couverture, il faudrait tout d’abord savoir quels sont les affaires du magnat, comment il réagit, qui est-il, etc… afin de passer inaperçu. A noter que si cet homme est toujours accompagné de plus d’un garde, il faudrait trouver une excuse quant au manque de personnel qui l’entoure, je pourrais éventuellement me transformer en l’un des gardes.


Je soupirais finalement, en me grattant la tête et, en criant au désespoir. Ce plan avait tout d’un fiasco quand j’énonçais toutes les failles mais, c’est pourtant tout ce que j’avais en tête. J’espérais que Tatsuya-san m’aide un peu de ses lumières car, bientôt nous allions sortir de notre tanière et, nous avions terriblement faim. Je me léchais les babines d’excitation puis, croquais mon doigt à en saigner. J’avais du mal à me contenir.

Tatsuya
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 38
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Left_bar_bleue236/1000Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Empty_bar_bleue  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
MessageSujet: Re: Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Icon_minitimeSam 25 Aoû 2012 - 17:11

Le trajet était long et surtout peu engageant à la discutions une fois sur le navire, mais pourtant Tatsuya sentait que Emishi n'était pas vraiment à l'aise avec la situation actuel... Le connaissant assez pour savoir que quelque chose le tracassait il décida de le laisser parler de lui même et de ne pas le forcer, il était peut-être un pervers mais il avait un coeur en or et surtout il était fiable et d'une loyauté sans reproche envers Kiri. Assit au côté de son disciple le jeune Umishiro le regarda dégainer légèrement le kintoki qui était bien sombre depuis quelque temps, il avait perdu de son éclat depuis que Emishi avait tué une première fois et de ce fait il avait un léger doute sur la raison de la baisse de morale de son apprenti. Puis la question tomba d'un coup, alors qu'il avait un regard perdu et triste juste à l'idée de prendre des vies... Il faut avouer que être ninja était pas un métier paisible et relaxan comme bien d'autres, il pouvait aisément comprendre aussi aux vue de ce que la Police Politique à Konoha avait causé comme ravage. Une personne de la sensibilité de Emishi aurait été mieux comme médecin que combattant de première ligne, même la il était peut-être possible que un jour il devient médecin si il se reprenait rapidement...

- Tu sais Emishi, bien que la vie d'un ninja apporte son lot de gloire nous vivons dans le sang et la mort... Je n'ai jamais aimé tuer Emishi. Peu de gens le savent mais j'ai justement évité d'avoir des amis pour que lorsque j'ai eu a passer mes deux examens sanglant je n'ai pas d'hésitation, cela était horrible à vivre cette époque et je ne te le souhaite aucunement... J'ai vue que ton Kintoki était plus sombre que d'habitude, ne doute pas de toi Emishi. De bien des façon tu es un meilleur ninja que moi mais il te manque encore beaucoup d'expérience pour devenir un jounin, plus nous montons en grade et plus nous avons les mains salle et rouge de sang... Peu importe le nombre de gens que tu vas tuer et que tu tueras, il y a une seule et unique chose que tu dois savoir.

Tu es Emishi du village caché de la Brume, un chuunin mais aussi le seul disciple au quel je désire pour la première fois apprendre ma technique de kenjutsu. Pas parce que tu es plus doué ou que tu est le plus gradé que j'ai eu comme disciple jusqu'à maintenant non loin de la, je veux que tu hérite de ma technique Emishi pour une seule et unique raison. Ton coeur, tu hésite à tuer et répugne à tuer aussi sans prendre plaisir à cela... Tu préfère voir les gens heureux que malheureux et c'est justement à cause de cela que je veux tu en hérite, sans aucun équilibre mental cette technique entre de mauvaise mains pourrait causer un véritable désastre. Tu es un pervers oui je le sais, tu as d'autre défaut aussi... Mais tu es un des rare ninja qui se compte sur les doigts de ma main au quel je peu accorder ma total confiance, de ce fait tu n'as pas à te poser la question si tu as peur de prendre une vie... Quand nous devons faire une mission comme celle-ci, il y a deux façon de voir la chose... La première tuer pour de l'argent, cela est totalement ingrat et surtout sans aucun honneur. La seconde et ma préféré, pour protéger le plus de vie possible. Si par un mort, nous en épargnons un millier de tomber sous les coups d'un type de ce genre? Alors oui je le ferais, pour ces deux la encore prisonnier de ce fou mais aussi pour éviter qu'il cause d'autre victime Emishi... Mais toi en tant que ninja Emishi, veux-tu tuer pour l'argent? ou protéger ceux qui en ont besoin? Car avec le pouvoir vient la responsabilité de veiller sur les plus faibles...


D'un petit geste discret il montra une mère portant son bébé en lui chantant une berceuse, une vision si simple et douce mais pourtant durant un moment... Un simple instant la soif du jeune Umishiro laissa place a un regard emplis de douceur pour ce petit bébé qui n'avait encore rien vue de ce monde, c'était une des raisons qui faisait de lui le ninja qu'il était. Il était peut-être d'une sévérité à tout casser pour certaine choses mais quand on arrivait à connaitre vraiment Tatsuya alors il était si simple de comprendre le jounin... Il ébouriffa les cheveux de Emishi en rigolant et ce mit à méditer le reste de la traverser afin de finir de ce préparer, une fois arrivé au pays de la foudre il laissa Emishi le guider après tout il savait où était l'endroit pour chercher ce fichu chirurgien fou. Mais ce qu'il n'avait pas du tout prévue c'était qu'il les embarque directement dans la fosse au lion, d'un autre côté cela évitait les ennuis de les chercher vraiment vue la fourmilière présente. Il s'assura de bien ce faire discret et laissa Emishi ce fondre dans la foule d'un henge, l'avantage était que le jeune Umishiro portait jamais son bandeau de Kiri de façon a montrer qu'il était un shinobi... Ainsi Tatsuya pouvitce faire passer pour un ronin afin de chercher du travail pour mieux pièger l'ennemi vue sa spécialisation en kenjutsu, avant de rentrer il avait remonté sur son visage un masque sombre sur la bouche et le nez ce qui le rendait pas mal plus dur aussi à reconnaitre... Suite à cela il laissa Emishi enquêter de son côté et il se renseigna un peu sur tout dans la place, laissant trainer une oreille ici et la et prenant une fois ou deux des dangos pour pas éveiller les soupçons chez les gens. Après quelques heures Emishi revint avec des informations mais pas de véritable avancement dans la recherche, mais il était clair que il était pas seul... Utilisant tout ce qui avait de surface réfléchissante il observa la personne approchant du dos de Emishi, quand l'homme voulu frapper Tatsuya parla d'un ton froid et calme mais qui laissa comprendre au gros tas qu'il risquait plus que gros...

-Si tu termine ton geste sac à viande, je fais de toi mon prochain contrat... Alors tu vas gentiment te calmer et nous suivre à l'extérieur à moins que tu veux attirer la fureur de tout le monde sur toi pour avoir comment dire déjà... Enfreins le règlement des lieux?


Tatsuya observait calmement l'homme sans que ce dernier le sache mais il était vraiment clair qu'il était pas le premier venue pour approcher Emishi ainsi en douce, les gens proche de la scène eux regardait celui qui était sur le point de tenter de frapper Emishi et il sembla ce résigner à sortir... Calmement Tatsuya ce leva et le fit passer devant et le suivit à l'extérieur avec Emishi afin de ce renseigner un peu plus, une fois dehors il fit avancer l'homme proche d'un lac et l'arrêta d'une simple parole et le laissa ce retourner...

- Bien maintenant que on est à l'extérieur, peut-être voudra tu m'expliquer certaine chose... À mois que tu désir que je le fasse à l'ancienne et cela je te le dé-conseil fortement, j'ai souvent tendance à couper en rondelle les menteurs... Pourquoi tu as voulu nous attaquer?

Désormais à l'extérieur de la planque Tatsuya avec Emishi pouvait bouger librement mais surtout si il y avait combat, ils n'auraient qu'un adversaire mais il préférait ne pas le sous-estimer... Il ne savait pas pourquoi mais Emishi semblait très tendu et de ce fait il savait que pour rendre son disciple ainsi il fallait pas être un deux de pique, selon les réponses de cet homme, soit ils avançaient soit ils reculaient dans tout les cas ils auraient un avantage en sachant vers où allez avec plus de précision...
Emishi Nishouri
 ~ Chuunin de Kiri ~
Emishi Nishouri ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : 1er avertissement
▌Messages : 445
▌Age : 28
▌Inscription : 08/11/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : |B/ 14|
| Points Naruto Ninja RPG | :
Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Left_bar_bleue569/2000Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Empty_bar_bleue  (569/2000)
| Âge du personnage | : 22 ans
MessageSujet: Re: Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Icon_minitimeDim 23 Sep 2012 - 9:24

Changement de plan



Le plan mis en place semblait parfait mais, la chance venait nous offrir le moyen de raccourcir la durée du plan de moitié. Enfin je parlais de chance mais, il fallait avouer que c’était d’un risque accru et, l’on pouvait parler, pour ma part, de malchance. Marchant dans les rues, toujours sous ma transformation, accompagné de Tatsuya, nous ne mîrent pas longtemps à retrouver l’homme d’affaire accompagné de numéro 7 et, de plusieurs gardes du corps. Numéro 7 ne faisait pas partie de notre plan mais, c’est à lui que nous devions une fière chandelle. Je savais seulement de lui qu’il utilisait l’irou-jutsu et, le kekkai des Akimichis. Nos données sur lui et, ses techniques de combat étaient donc accrue et, de plus, j’avais progressé entre temps et, je ne me sentais certes, pas capable seul de l’affronter mais, avec Tatsuya-sensei, la différence de niveau était de taille et, notre victoire certaine. Il faut croire que ce qui aura desservie ce pachyderme de muscle fut son Iroujutsu, repérant aisément qu’il s’agissait d’une transformation que j’usinais et, intriguer s’approcher de moi et, me prenait le bras. Il ne savait pas qu’il s’agissait de moi mais, son sens de l’analyse et, son flair l’avait conduit à se poser des questions quant à ma personne, couvert sous mon masque d’un garçon blond aux yeux verts. Je n’aurai peut-être pas du me transformer au total opposé de mon caractère physique car, ce dernier fit un léger rictus, un braillement, ravalant sa gorge. Ces doutes allaient bientôt finir en certitude, il ne lâchait pas son emprise sur mon avant-bras ; au contraire, sa prise s’affermit en un instant. Malheureusement pour lui et, à ma grande surprise, notre objectif de recherche d’information sur l’homme d’affaire fut éludé par l’intervention de Tatsuya qui, vit en numéro 7, la bonne occasion de sauter cette étape fastidieuse. Se mettant fièrement en le bonhomme et, moi-même, d’un air théâtrale et, de façon à ce que tous entendent clairement le défi, il se mit à bomber le torse et, à hausser le ton.

-Si tu termines ton geste sac à viande, je fais de toi mon prochain contrat... Alors tu vas gentiment te calmer et nous suivre à l'extérieur à moins que tu veuilles attirer la fureur de tout le monde sur toi pour avoir comment dire déjà... Enfreins le règlement des lieux ?

Le pari tait risqué mais, je me demandais si mon sensei s’en doutait. On ne connaissait pas réellement les règles des lieux et, encore moins la partie litige personnelle. Je retenais mon souffle, ainsi que, l’assemblée présente sur les lieux. Mon cœur battait la chamade et, la bouche grande ouverte, j’étais sans voix. L’homme, d’une ossature impressionnante mais, quelque peu tassé, une griffure sur le visage et, les yeux en amandes, très tirés, lâcha prise sur mon bras et, se frotta la tête, ébouriffant ses cheveux de jais, foncé et court. A entendre, les chuchotements qui se faisaient et, sans que cela m’étonne, tous se demandaient quel étranger était assez fou pour s’opposer à la brigade fantôme. Comme pour répondre aux attentes, numéro 7 se mit à parler.

Je vois que vous n’êtes pas des lieux cher rônins et, je vous apprendrais bien vite à tenir votre langue.

Je les suivais tout deux dehors. Les gens nous suivaient pour voir ce qui se passerait dehors et, nous étions maintenant une bonne dizaine ce qui, n’étaient pas très profitable à un interrogatoire, surtout que nous tenions, l’un des représentant de la brigade. En tout les cas, Tatoua faisait maintenant face à ce nukenin de Konoha (très certainement, étant un Akimichi). Je me postais derrière la foule, tous bien regroupés. D’une coupe sèche, je pouvais tous les tuer pour que nous soyons tranquille mais, cela reviendrait à tuer plus de monde. C’était un affreux dilemme : tuer ou compromettre la mission de sauvetage. J’hésitais terriblement mais, les mots de Tatsuya me revenant et, sachant le gibier que, nous avions en face, laisser l’un d’entre eux en vie, était risqué. D’un autre côté, je pouvais simplement les étourdir avec le plas de la lame et, espérer que Tatoua s’occuperait de numéro 7 avant le réveil des hôtes. J’optais pour la seconde option, tirant doucement, dans un léger susurrement Shigure Kintoki de son fourreau et, me positionnât les jambes bien pliées, tenant fermement mon katana à deux mains. J’allais effectuer un coup similaire à une batte de baseball, rien de grandiose en terme de knouts mais, vu le nombre (10) de personnes présentes, il me faudrait assez de force pour tous les étourdir. Il était temps de voir le fruit de mes progrès. D’un geste vif et, puissant, en avançant d’un pas en même temps pour accroître la puissance du coup, j’effectuais un violent coup qui, lacérait doucement la tête de ces visiteurs un à un. Ils tombèrent tous à terre, saignant quelque peut. Même le plas d’une lame inflige des dégâts conséquents, surtout quand on ne s’y attend pas et, de surcroît à la tête mais, il était certain qu’aucun ne mourrait. L’un d’entre eux, releva la tête mais, d’un simple coup avec le pommeau, il retombait doucement dans les bras de Morphée. La masse toujours présente, soupirait. Il s’y attendait vraisemblablement.

Tu peux retirer ta minable transformation gamin.

Je montrais donc mon véritable visage, déterminé à accomplir ma mission. Je me postais à l’entrée de la cavité pour l’empêcher de fuir tandis que, Tatsuya-sensei lui faisait face. Se serait un combat impressionnant mais, j’étais à peu près sur que mon maître avait tout autant progressé que moi et, je m’attendais à plus de faciliter pour abattre notre adversaire. Tout du moins j’étais certain que nous pourrions l’abattre mais, Tatsuya-san n’avait pas perdu le nord et, la raison de notre combat, le questionnant.

-Bien maintenant que on est à l'extérieur, peut-être voudra tu m'expliquer certaine chose... À mois que tu désir que je le fasse à l'ancienne et cela je te le dé-conseil fortement, j'ai souvent tendance à couper en rondelle les menteurs... Pourquoi tu as voulu nous attaquer ?

Il souriait vraisemblablement puis, se mit à rigoler, d’un rire franc et, assez gênant à mon égard. Il regardait Tatoua, une envie meurtrière traversant ses yeux et, son bras s’agrandissant à vue d’œil. Il fonçait alors sur Tatsuya à une vitesse que je ne lui soupçonnais pas, et vînt abattre son poing sur mon maître. Je restais suspendue, criant à vive voix le nom de sensei mais, une fois l’écran de fumée créé dispersé, je le vis indemne, juste à côté de son assaillant. Ce dernier se doutait vraisemblablement que Tatsuya esquiverait l’attaque et, se mit à parler d’une tonalité assez forte.

Kiri no Kuni ne devrait pas s’occuper de nos affaires. Cela lui éviterait bien des pertes.

Je mordais mes lèvres, me retenant intérieurement ; croyait-il sincèrement que cet affront resterait impuni. J’avais une terrible envie de me battre en un contre un face à cet horrible personnage qu’auparavant j’avais respecté au sein de leur groupe mais, ma vision de ninja de Kir m’interdisait maintenant de faire partie de leur monde et, je fonçais maintenant en direction de l’assaillant qui, sauta en l’air. Il avait une force extraordinaire et, le bond exécuté lui avait permis d’être à une hauteur considérable. Il se rattrapa contre un des pans de la vallée à l’aide de l’adhésion avec son chakra. J’aurai voulu demander à sensé de me laisser ce mécréant mais, je connaissais d’avance sa réponse au vu des risques que j’encourais. J’avais donc très peu de chance qu’il accepte et, de plus ; il me fallait être réaliste. Mes actions antérieurs m’enchainait à une limite de temps que nous devions respecter, avant que les personnes étourdis ne se réveillent. Nous avions tout au plus 5 minutes pour en finir, un combat court et, rapide. Tatsuya-san devrait forcement utiliser sa rapidité divine pour infliger un maximum de coup à notre assaillant où, je me verrai dans l’obligation de tuer les visiteurs revenu du monde du sommeil. Je n’en fis pas la remarque à Tatsuya-san pour je ne sais quel raison, lui laissant le libre choix sur sa manière de battre sans tuer son adversaire mais, je doutais sérieusement que maîtriser numéro 7 nous donnerait l’occasion d’extorquer quelconques informations. Peut-être qu’au fond, j’adorais tuer, arracher la vie d’un être humain ? Mon arrogance et, mon égocentrisme, cette envie de surpasser les gens que j’avais, n’était-ce donc simplement que pour ces raisons ? Ma volonté était faible et, si facilement ébranlée. Finalement, cette envie de protéger le village, juste pour Akari-san, n’était-elle qu’une simple illusion ? Tatsuya-san me rappelait alors à l’ordre, numéro 7 fonçant sur nous pour nous assaillir d’un poing, encore plus énorme que le précèdent, écrasant la terre de ce poids lourds. A nouveau la fumée se fit, la poussière virevoltant en éclat, imagerie de mes doutes, tandis que des bouts de rochers volaient de-ci, de-là ; l’un d’entre eux m’atteignant à la tête, légèrement. Je saignais à la tête. Je repensais au pauvre Genin mort, assassiné par le médecin. Je devais le retrouver. C’est tout ce que je devais faire pour l’instant. Je n’étais qu’un pion, un simple soldat remplissant sa mission. Je regardais alors certains des évanouis, maintenant mort, écrasé par les rocher ou, tout simplement paralysé par le poids des pierres. Certains d’entre eux, deux exactement, reprenaient leurs esprits et, par malchance, se relevaient, prêt à s’enfuir à l’intérieur. Je m’empressais de courir en leur direction mais, à nouveau le colosse, se mit en travers de mon chemin, abattant son poing devant moi. J’effectuais habilement un tonneau sur le côté puis, avançait à nouveau en leur direction. Numéro 7 relevait son poing pour l’abattre à nouveau mais Tatsuya fonçait pour l’attaquer à son tour, l’obligeant à changer de cible momentanément. Mais j’avais perdu du temps et, il n’était pas sur que je rattrape les deux personnes devant moi. Je respirais un instant avant, d’expirer à nouveau, de tomber légèrement en avant pour faire baisser mon centre de gravité et, de me mettre en Shinken pour effectuer une estoc à deux mains

-1ère pose : Shajiku no Ame-


Je fonçais à une vitesse fulgurante sur le malheureux, mon katana transperçant le pauvre homme et, le tuant net. Je m’étais drastiquement amélioré et, mon efficacité de tueur se révélait pleinement dans le style Shigure Souen Ryu, abattant une pluie sanguinaire, une fois mon épée relâchée pour me jeté sur le second personnage par derrière puis, occasionnant au pauvre homme une clé de bras tellement puissante que son bras se cassa. Je m’étais emporté dans le vent de la folie. Son compagnon d’infortune étalé par terre, Shigure Kintoki dans le dos, créant une mare de sang autours de lui tandis que, le second subirait le même sort. J’étranglais ma victime, l’empêchant ainsi de crier à l’aide ou, d’alerter on ne sait qui. Il ne me fut qu’un instant pour le tuer, à son tour. Je sentais mon âme se déchirer, une vive douleur au sein de mon cœur me rappelant à l’ordre. C’était un sentiment horrible. La mer en mon sein, de son pourpre magnifique, se ternissait d’un noir impure et, sale. J’entendais Akaito crier, le brut de l’eau, des chaînes ; je ne comprenais pas ce qui se passait mais, il était claire que je venais d’assassiner deux nouvelles personnes : j’étais devenu un monstre et, bien que je me rappelais les paroles de Tatsuya-san, ces personnes-ci n’avaient rien fait à Kiri no Kuni et, n’était là que par pur hasard. Je versais quelques larmes sur le cadavre me mordant à nouveau les lèvres ; jusqu’au sang cette fois-ci. Je m’enfonçais vers un destin inéluctable de sauvagerie et, d’assassinat qui, me terrifiait : Je me terrifiais.

Tatsuya
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 38
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Left_bar_bleue236/1000Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Empty_bar_bleue  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
MessageSujet: Re: Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Icon_minitimeJeu 4 Oct 2012 - 16:10

Le calme, la sérénité était ce que Tatsuya avait pour ne pas avoir déjà tranché les bras de ce nukenin lors de ces provocations idiote et sans réflexion sur les dangers qu'il encourait de vouloir le provoquer alors que la haine et la rage à l'état pur était bouillonnante en lui. Les moquerie à propos des pertes que Kiri avait subit était vraiment pas pour aider ce gros sac de lard qu'il était vue les ordres du Mizukage, il n'était pas la cible de la mission mais il avait des renseignements et la dessus ce nukenin avait pas vraiment de chance. Il entendit clairement Emishi assommer les témoins désirant éviter des morts inutile mais il savait sans l'ombre d'un doute que cela suffirait probablement pas... En voyant le bras de son adversaire grandir et grossir il reconnu la technique des Akimichi de Konoha, puissant et redoutable ce clan était un des plus fidèle du village de la feuille mais parfois il y avait de la vermine qui apparaissait... Il esquiva le coup en ce déplaçant rapidement en ce vers l'extérieur du coup, il était donc sur la gauche de son adversaire et si ce dernier désirait continuer son coup... Il devrait le transformer en revers ce qui lui permettait de profiter de l'angle mort de ce dernier, lors de l'attaque il avait entendu Emishi crier son nom mais il donna aucune réponse. Le laissant voir calmement la situation actuel afin de lui donner aussi de l'expérience mais tout en le surveillant de loin, il était trop gentil pour être ninja et cela le jeune Umishiro le savait. Mais c'était justement cette gentillesse qui était la force de Emishi en tant que shinobi, alors que son disciple éliminait deux témoins Tatsuya ce déplaça à nouveau en restant dans l'angle mort de son adversaire qu'était le nukenin, c'était pas un style de combat glorieux et honorable loin de la mais il avait depuis des années voir des siècles fait ces preuve contre nombre d'ennemis. Sentant le danger le nukenin ce dégagea alors de Tatsuya alors qu'il avait pas encore donné un coup, première étape frapper psychologiquement. Il en profita pour rejoindre Emishi et poser une main sur l'épaule de ce dernier, la vue de sa lèvre en sang lui fit naitre un sourire doux, triste mais aussi protecteur...

- Tu n'es pas un monstre Emishi, mais un shinobi de Kiri. Un monstre n'aurait pas cette réaction et chercherait du plaisir dans ce genre d'action, un peu comme la boule de lard qui est devant nous... Je vais m'occuper de lui alors je vais faire une chose qui sera une première pour toi... Cela est même la preuve que tu as vraiment progressé depuis tu es sous mon enseignement...

Lentement le jeune Umishiro s'avança devant Emishi lui tournant complètement le dos alors que en temps normal, il gardait toujours un oeil sur son disciple. Face à un adversaire tel qu'un Akimichi, Tatsuya ne pouvait pas ce permettre d'être distrait sinon il risquait de prendre de sérieux dégâts. De ce fait il avait décidé de laisser Emishi s'occuper de ces arrières pour la première fois, le chuunin de Kiri pouvait juste par ce geste comprendre le but de son supérieur hiérarchique. Prenant une grande respiration, Tatsuya expira lentement l'air de ces poumons les yeux mi clos... Il voyait tout mais ce qui était révélateur était la petite brume bleuté qui était sortie de sa bouche à l'expiration, le chakra en Tatsuya semblait s'éveiller alors que son regard devenait aussi dur et implacable que le tranchant d'un sabre. Il ne cherchait pas à intimider mais ce tenait prêt et la dessus le nukenin avait comprit cela, il avait comprit que si Emishi était possible de le vaincre avec Tatsuya vaincre était bien plus à risque mais aussi dangereux. Lentement mais surement avec calme Tatsuya dégaina son katana et ce mit en garde de façon simple mais très basique, le genre de garde que tout adepte du sabre prend à ces début à une différence prêt... Si la majorité prenait des gardes plus évolué avec leur évolution dans le kenjutsu cela avait pas du tout été le cas du jounin, il avait préféré s’appliquer sur les base et les travailler au point que maintenant son style bien que académique au sabre était terriblement efficace. Des mouvement simple mais précis qui combiné avec son expérience créait une technique mortel au combat avec un seul but, tuer l'ennemi. Sa garde était simple, la pointe de son sabre au niveau des yeux et tenue fermement à deux mains... Que l'attaque soit de la droite ou la gauche, de haut ou d'en bas il serait parfaitement capable de la bloquer voir la contrer même si cela était dans les diagonale. Mais ce que le nukenin ignorait mais que Emishi savait était la vitesse qu'avait Tatsuya en utilisant sa technique, un simple clignement de l’œil pouvait être fatal si il était au mauvais moment. Mais il était aussi dangereux de sous-estimer l’adversaire, d'un seul coup le combat s'engagea et Tatsuya utilisa les angles morts créé par les décuplement partiel afin de frapper sur les tendons avec son sabre au jambes. Il esquiva un coup de poing qui suivait de prêt en effectuant un saut périlleux avant et en prenant appuis sur une main pour s'éloigner et ce positionner face au nukenin durant atterrissage, mais la surprise de Tatsuya vint quand il vit une aura de chakra verte sur la blessure entourant la main qui était juste au dessus... Génial la dessus il avait pas envisagé un nukenin medic-nin... La grosse erreur mais d'un autre sens cela risquait d'être pas mal intéressant...


- Je vois, medic-nin hein... Moi qui voulait être gentil et bien je vais devoir choisir la manière forte vue c'est ce que tu désire, car vois-tu nukenin... Je suis pas vraiment un tendre avec les traitres, mais surtout je voulais te garder en vie mais à partir de maintenant... Ta tête me suffira...

Calmement le jeune Umishiro dégaina son wakizashi et ce mit à frapper le sol de son pied gauche avec un rythme régulier et monotone, il avait offert une chance au déserteur mais désormais il passait à la vitesse supérieur. Lentement mais surement il ce mit à sautiller sur place sans pour autant perdre ces appuis sur le sol, il attendait la prochaine attaque du déserteur afin de bien le surprendre cette fois. Si il le savait assez agile et rapide pour le contrer, le déserteur ignorait la véritable vitesse que Tatsuya pouvait atteindre. Et pour couronner le tout les Akimichi ont jamais été doué question vitesse, mais pour ce qui était de la force brute Tatsuya préférait de loin ne pas s'engager sur ce terrain glissant mais surtout risqué et très dangereux...

Spoiler:
Emishi Nishouri
 ~ Chuunin de Kiri ~
Emishi Nishouri ~ Chuunin de Kiri ~
▌Sanction : 1er avertissement
▌Messages : 445
▌Age : 28
▌Inscription : 08/11/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : |B/ 14|
| Points Naruto Ninja RPG | :
Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Left_bar_bleue569/2000Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Empty_bar_bleue  (569/2000)
| Âge du personnage | : 22 ans
MessageSujet: Re: Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Icon_minitimeDim 7 Oct 2012 - 11:56

Numéro 4




Les paroles de Tatsuya ne m’avaient pas tant redonné courage. Mes remords ne suffiraient pas à faire revenir les morts d’entre les vivants. J’étais un être tourmenté mais, une lueur s’offrit à moi, me faisant oublier l’instant passé et, me redonnant une mission à accomplir. Tatsuya était dos à moi, face à son adversaire. Pour la première fois, Tatsuya me donnait l’occasion d’assurer ses arrières et, par extension, me faisait une totale confiance. Il me donnait sa vie entre les mains tandis que j’en avais supprimés devant lui : paradoxe. J’essuyais mes larmes fébrilement puis, me relevait. Il était de faire face à ses démons et, de combattre vaillamment un adversaire de front. Je souriais fébrilement puis, me mit en position batto, les jambes plier, prêt à bondir et, dégainer mon sabre, le corps penché. Tatsuya opta pour la garde basique et, la plus usité, la seigan. Le corps droit, les jambes parallèle et plié, la lame à hauteur moyenne, quelques peu relevé en direction de la tête de l’adversaire, tenu à deux mains. Je pris une simple respiration ; le silence revînt dans la vallée. Un silence morbide rappelant étrangement le surnom qu’elle portait. La Vallée des Défunts allait connaitre ses nouveaux arrivants. Une simple expiration puis, tous se passait très vite. J’étais maintenant capable de suivre les mouvements de Tatsuya mais, un clignement des yeux me serait fatal quant à la survie de ce dernier et, de moi-même, trop absorbé par mon sensei. J’activais donc ma résonnance, me permettant ainsi, même au moment où je clignoterais les yeux, de rester concentré sur Tatsuya. Nous avancions d’une traite sur notre adversaire puis, alors que ce dernier abattait son poing, Tatsuya s’arrêta net l’esquivant puis, effectuait un tonneau. Des éclats de pierres arrivait de tout les côtés et, je sautais alors sur l’énorme poing, esquivant un projectile puis, prenant appui sur la main, d’un bond rapide était positionné juste derrière Tatsuya, détruisant la caillasse arrivant à notre portée tandis que, ce dernier accéléra un instant, traversant toute la largeur du mollet adverse, coupant le tendon de numéro 7 qui, vînt s’écraser en arrière. J’étais sur les bords extérieurs et, échappait donc de justesse à la retombée du géant. Je n’avais pas vu si Tatsuya était sauf mais, je me devais de me concentrer sur mon sort. En effet, numéro donnait alors un violent coup de coude en ma direction. J’évitais l’impact mais, fut repoussé par l’onde créé, prit dans un torrent de poussière. Tatsuya était de l’autre côté, sauf mais, suspicieux. Il fallait dire que la blessure au tendon était quelques peu réparé, de léger fils verts, recousant doucement le corps de notre adversaire.

- Je vois, medic-nin hein... Moi qui voulait être gentil et bien je vais devoir choisir la manière forte vue c'est ce que tu désire, car vois-tu nukenin... Je suis pas vraiment un tendre avec les traitres, mais surtout je voulais te garder en vie mais à partir de maintenant... Ta tête me suffira...

A partir de cet instant, il me serait très difficile de couvrir les arrières de Tatsuya au vu de la vitesse qu’il allait prendre. C’était un tout autre niveau. Si je n’avais qu’à me focaliser sur ce dernier, j’en serai encore capable pour le stade 1 mais, tout en combattant l’ennemi, c’était peine perdu. Je fit un léger signe à Tatsuya tandis que je m’en allais discrètement. Numéro 7 remarquerait très certainement que je n’étais plus là mais, sn adversaire n’était pas des moindres et, Tatsuya pouvait le retenir sans trop de problème. De plus, le combat durant un tantinet longtemps, cela pourrait amener d’éventuel gêneur. Je repris une nouvelle transformation et, rentrait à l’intérieur de la cité par le biais de la cavité tout en déverrouillant le sceau. J’avais installé auparavant des pièges explosif pour bloquer la sortie de la cavité des non-averti grâce à système de cables grossièrement mis en place. J’évitais ainsi à Tatsuya d’eventuel géneur. Pour ma part, le grondement à l’entrée n’avait pas alerté les gardes qui, étaient au courant du duel entre les deux monstres. Un joli coup de la part de Tatsuya. J’espérais que nous obtiendrions une belle prime pour la traque de numéro 7, ce serait un lot gagnant. Toujours ma perception d’activé, je me concentrais pour retrouver le médecin et, l’homme d’affaire. Ils étaient tous deux ensembles dans la grande tour de la place centrale, discutant très certainement affaire. Je fonçais le plus vite que je le pouvais en direction du dit lieu et, arrivait à l’entrée. J’étais maintenant dans la tour. Je regardais l’organigramme de la société et, trouvait le nom de l’homme d’affaire avant de parler à la réception et, de demander au plus vite de voir Monsieur Cardif. Bien entendu la direction ne m’aurait pas autorisé si je n’avais mentionné numéro 7 et, sa difficulté avec un certain ronin. On me permit ainsi de monter au 12ème étage où je rencontrais l’homme d’une cinquantaine d’année au prise avec un homme aux cheveux brun virant vers le roux et, aux yeux d’un vert éclatant. Il portait une blouse de médecin et, quelques outils de dissection et, d’injection se trouvait sur la table à côté de lui. Je pus apercevoir les genins que nous devions sauver dans un état second, complètement épuisé et, des séquelles sur les bras. C’était bel et bien la description de numéro 4 qui voulu prendre congé. Son teint mat laissait entrevoir ses origines de Suna. Sa taille et, sa face assez jeune laissait entrevoir qu’il n’avait pas plus d’une trentaine d’année. Je découpais la tête de l’homme d’affaire d’un coup sec, tentant d’effacer mes remords. J’avais une raison à tout ceci, la récupération des genins de Kiri, nos genins. Le jeune médecin fut surpris puis, rigolant, il tapotait des mains.

C’est malin. Maintenant où vais-je trouver les fonds pour mes expériences ?

Je le questionnais quant à ses expériences mais, il refusait alors d’y répondre.

Allons, allons. Ne soyons pas si empressé jeune homme.

Je me rappelais malheureusement des informations donné quant à la mission tout en désactivant ma résonnance qui, m’avait déjà usé une bonne partie de mon chakkra : le médecin était accompagné de 2 personnes pour capturer les genins ! Je voyais numéro 4 dérouler un parchemin et, aposer son pouce sur le dit papier avant d’invoquer une goule difforme et grande. La monstruosité portait des pustules et mesurait bien dans les 2 mètres, au côté du médecin. Je remarquais alors le symbole numéro 4 sur la goule.

Comment se fait-il que ce soit la goule qui porte le numéro et, non vous ?

Le médecin fut à nouveau surpris de mes informations mais, acceptait cette fois-ci de répondre à cette information avec une certaine excitation dans son regard.

C’est le défunt dont j’ai pris la place.

Je bouillais de rage. Voilà jusqu’où ce dernier était-il prêt à aller pour réussir. Ceci dit la goule abattit son poing. Comme mon maître, j’effectuais un tonneau avant de me ruer sur numéro 4 qui, me répondit par une série de senbon que j’esquivais avec peine et, contrait avant de voir mon pieds me lâcher. Un des senbons avait touché mon articulation motrice du pied droit. Je tombais alors en avant, au pied du médecin fou qui, vînt écraser son pied sur ma tête, toujours souriant. Un sourire de carnassier que je détestais au plus haut point. Il recula alors, laissant sa goule abattre son poing sur moi. D’une impulsion du pied gauche, j’esquivais en fonçant à nouveau en avant, le médecin esquivant mes divers assauts. La goule, encore derrière moi, voulu m’asséner un violent coup latéral qui me ratait alors au même moment où numéro 4 dut esquiver de justesse le poignard que j’avais lancé, laissant une légère éraflure sur sa joue. Je reculais alors d’un bond et, voulut retirer le senbon au pied mais, de nouveaux senbons foncèrent en ma direction ainsi qu’un nouveau coup de la goule. J’effectuais alors une permutation de justesse qui me permit de m’enfuir derrière un des 4 piliers de la salle, m’offrant la possibilité de retirer le senbon au pied droit. Je tentais de masquer ma présence et, de passer ma tête assez rapidement pour voir les dégâts causés par le poing de la goule. Alors que le premier coup à mon égard avait déjà causé un impact assez fort, le second avait affaissé le sol et, un trou béant avait été créé, sonnant l’alerte dans la tour. Je me déplaçais furtivement de poteaux en poteaux autours de numéro 4 et de sa goule tout en envoyant à ce dernier un amas de kunaï qu’il esquiva aisément et, contrait même avec le poignard que je lui avais laissé. Ceci ne fit que confirmer ma pensée : numéro 4 n’est pas capable de contrôler sa goule tout en esquivant les coups. Je sortais alors de ma cachette pour attaquer ce dernier. Il n’oscilla pas, j’avais été trop lent et, me mit à sauter pour esquiver le coup de la goule avant de voir la main gauche de cette dernière tenter de m’attraper au vol. Au vu des divers furoncles sur sa main, j’en déduisais qu’il ne fallait mieux pas n’être touché.

~8ème pose : Shinotsuku ame~


D’une coupe en diagonale vers le haut, je sciais trois de ses doigts puis, à la surprise de l’œil analytique de mon adversaire les deux autres doigts non-touchés furent à leur tour témoin d’un déchirement. Shinotsuku Ame, la pose préféré de Stark-san, permettait d’infliger divers coupes aléatoire à partir d’une coupe, comme si des milliers de fines coupes assaillait mon adversaire ; une véritable pluie torrentielle. Le liquide jaune, une sorte de pue, sortit des furoncles éclatés et, se déversa sur le sol, rongeant le parquais. C’était extrêmement acide. Trop occupé par l’étrange acidité de ce pue, je ne remarquais que trop tard la pluie de senbons qui s’abattu. Je parais certains senbons mais, mon bras lâcha fatalement et ma main s’entrouvrit, laissant tomber mon précieux katana, tandis que je ne ressentais plus mon bassin gauche. Je me réceptionnais tant bien que mal à terre et, esquivait de justesse un nouveau coup de la goule puis, alors que le médecin fou s’approchait pour m’éliminer, tentant de me taillader le cou, j’effectuais un Shougekishu, la paume de ma main gauche contre son bras, l’écartant violement, déboitant l’épaule de ce dernier et, me donnant l’opportunité de lui infliger un sérieux coup de pieds au ventre, l’envoyant valser à quelques mètre de là, par terre. Tandis qu’il tentait de se remettre d’aplomb, je retirais, non-sans mal les senbons de mes articulations touchés. Ce médecin avait une précision chirurgicale incroyable. Je m’avançais alors pour récupérer mon katana à terre mais, le médecin, bien que toujours à terre, avait effectué des signes et, la goule avait ouvert la bouche en ma direction : un mauvais présage ! Je sautais en direction de mon katana et, réceptionnais de justesse mon arme ; un trou béant ayant été créé au même moment à l’endroit où j’étais. La goule pouvait jeter des flots d’acide. Celle-ci continuait de me viser avec ses boules tandis que, le médecin se relevait enfin du coup que je lui avais asséné. Il avait appliqué de l’irou-jutsu et, avait remis son épaule à l’endroit. Je me fatiguais terriblement avec tous ces assauts et, l’utilisation précédemment de ma résonnance. Numéro 4 semblait irrité et, incanta de nombreux signes avant de créer un sceau sur son bras et, de se jeter sur la table à côté de lui tandis que la goule continuait de m’assaillir avec des flots plus petits. Numéro 4 s’injecta alors quelque chose dans le bras avant de cracher des flots continu de sang et, de bave puis, de se tortiller comme un malade. La goule s’était arrêtée. Vu qu’elle gardait la bouche ouverte en ma direction et, que le médecin n’était plus concentré sur moi, j’en déduisais qu’elle n’avait plus de ce liquide acide en réserve mais que ‘ordre de me cibler avec cette technique était toujours actif. Finalement le médecin se releva, perdant ses cheveux petit à petit et, ses yeux étaient devenues vitreux et globuleux.

C’est un accelerateur de regeneration. Il est possible de regenerer son chakkra avec mon invention. C’est une invention formidable n’est-ce pas ?!

Ceci dit je fonçais sur lui à nouveau pour le faire taire mais, un violent coup, plus rapide et, plus puissant de la goule me cible. Je pari ce dernier de mon katana mais, je fus projeté contre le mur, crachant à mon tour du sang. Je tombais alors de la tour mais, dans un élan de survie, tentait d’adhérer à l’édifice qu’était la tour. La goule me rejoignit alors pour ce combat à la vertical et, s’ensuivit un combat, d’esquive et, d’échange de coup. Le médecin ne nous rejoignait pas. Je supposais qu’adhérer à la tour tout en contrôlant la goule n’était pas non-plus possible. C’était à mon avantage mais, mon adversaire ne semblait pas le remarquer. Je passais à nouveau la goule avec un tonneau, surtout qu’il ne lui restait qu’un bras et, fonçait vers le médecin qui esquiva mon coup tandis qu’au même moment sa goule s’écrasait en bas. J’avais un sourire de vainqueur en regardant le pauvre homme à terre.

Comme je le pensais, à partir du moment où vous n’étiez plus concentré sur la goule. Vous n’avez pas pu contrôler son adhésion et, elle est tombée.

Nous étions dans la pièce puisque j’étais remonté et, numéro 4 était à terre, ma lame contre sa gorge. Il me suppliait mais, je ne pouvais pas lui pardonner quand je voyais ces pauvres enfants à l’agonie. Je lui ordonnais de les délivrer et, de leur appliquer les premiers soins, ce qu’il fit. L’un des genins pouvant tenir sur ses jambes, il dut porter malgré sa fatigue son compère dans un grave état pendant que je me servais de numéro 4 pour passer les renforts de la tour avant de lancer une bombe fumigène et, de l’égorger. Mes pièges explosifs avaient fait leur œuvre et, les renforts étaient dispersés de part et d’autre, ce qui nous laissait le temps de les passer, les uns après les autres avec ma résonnance. Le plus dur restait de sortir par l’unique sortie possible mais, contrairement à ce que je pensais, les gardes jonchaient l’entrée. Tatsuya était là, numéro 7 mort au loin, sa taille normale et, sensei très fatigué par ses rudes combats. Il ne nous restait plus qu’à s’enfuir.

Tatsuya
 ~ Juunin de Kiri ~
Tatsuya ~ Juunin de Kiri ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 196
▌Age : 38
▌Inscription : 18/05/2011

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : B, niveau 18
| Points Naruto Ninja RPG | :
Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Left_bar_bleue236/1000Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Empty_bar_bleue  (236/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
MessageSujet: Re: Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Icon_minitimeJeu 25 Oct 2012 - 14:06

Le silence, le ventqui souffle, la poussière qui termine de ce dissiper au vent alors que les éclats de roche termine leur course sur le sol dans une immobilité parfaite imité par les deux combattants depuis que Emishi est partit. Le nukenin serrait les dents alors que le jeune Umishiro était avec un visage impassible et dénué d'émotions en garde avec ces deux sabres en face de ce dernier, non dans tout les cas l'Akimichi sentait que la chance était pas pour lui sur ce combat car il avait pu voir des mouvements ressemblant beaucoup à ceux de Tatsuya. Pour le jounin de Kiri lui c'était différent, les jutsu médicale étaient pratiquement tous du même genre et la technique des Akimichi étant mondialement connue la surprise était presque impossible. Ce qui allait départager serait le ninjutsu etle taijutsu, d'un seul coup les deux shinobis ce mirent en mouvements de façons rapide et précise. Chaque coup donné étaient soit esquivé ou dévié avec un kunai ou un sabre, en temps normal Tatsuya aurait utilisé le shukuchi mais il voulait pas pour éviter de dévoiler une carte trop crucial pour lui en combat et perdre ainsi l'effet de surprise. Alors qu'il se retrouvait repoussé il lança ces sabres dans le sol derrière lui et enchaina une série de mudras à toute vitesse, le nukenin avait pensé que ce lancer dans le ninjutsu vue que le jeune Umishiro en avait pas lancé un pourrait l'aider. Le problème était que Tatsuya préférait surprendre dans ce genre de situation...

-Raiton, Daishinsho!

La surprise sur l'Akimichi était total et surtout l'attaque d'une traitrise sans nom vue que la demi-cap du jounin de Kiri avait caché les mains de ce dernier, le nukenin avait voulu utiliser des scalpel de chakra combiné à sa technique de décuplement mais le problème était la longueur et la lenteur de la combinaison face à un jutsu de type raiton. Le rayon laser de foudre combla rapidement la distance entre les deux combattant et l'Akimichi réussi à ce décaler légèrement sur la droite, cela toucha l'épaule gauche de ce fait et emporta une partie de l'articulation en causant d'importante hémorragie et lésion. Ramassant ces sabres Tatsuya fonça rapidement avant que le nukenin est pu ce reprendre en concentrant du chakra dans ces pieds pour allez plus vite, il évitait sa technique de kenjutsu pour éviter le risque aussi pour ces jambes... Il se doutait que malgré son jeune age à trop l'utiliser il risquerait d'avoir des complications, profitant que le nukenin soit d'une taille de géant il lui courra dessus en utilisant son chakra et monta du côté gauche profitant que le bras soit gravement blessé, surgissant devant le visage de ce dernier qui fût prit de nouveau par surprise devant cette attaque téméraire... Sans attendre il tenta de planter ces lames dans le cou mais devant le danger le nukenin annula sa technique, en retombant au sol le jeune Umishiro para un coup de poing décuplé du nukenin qui le repoussa plus loin. Se stabilisant dans un dérapage en grimaçant Tatsuya pu voir son adversaire se prodiguer les premiers soins sur l'épaule touché, bougeant son bras droit le jounin le secoua de façon à le désengourdir car le coup avait été plus que violent...

-Tu tien vraiment à ce que je passe aux choses sérieuse alors tu vas être servit, mais ne vien pas te plaindre que cela te coute la vie!

Le nukenim se soignait du mieux qu'il pouvait mais la rapidité et la simplicité des attaques de Tatsuya étaient justement ce qui lui causait des problèmes, car même en utilisant des techniques puissante le jeune Umishiro ne cherchait qu'une chose... Profiter des faiblesse du style de son adversaire quand celui-ci ce soignait comme en ce moment, d'un seul coup il chargea en effectuant une série de mudra rapidement afin de pièger son adversaire de façon définitive. Les deux sabre du jeune Umishiro étaient tout les deux tombé au sol planté dans celui-ci fermement, d'un solide tokken il balança le nukenin sur le lac et le suivit en terminant sa série de mudra avec un visage des plus sinistre. C'était son ultime atout pour le kenjutsu et aussi le sommet de son ninjutsu, cette technique suiton était faite pour les maitre en kenjutsu qui avait aucune arme ou bien désiraient passer une défense trop robuste...

-Suiton... Buredo atsuryoku!!!

La masse de chakra que Tatsuya utilisait était digne de sa technique de rang A, si le daishinsho demandait pas mal de chakra il était par contre rapide et de courte durée. Alors que le Buredo atsuoku était en thème de duré et de puissance, le seul avantage que Tatsuya avait était que sa réserve de chakra naturelle lui permettait d'utiliser ce genre de technique sans véritable problème... Mais il ne devait pas pour autant en abuser, si il avait une grande réserve cela voulait pas dire pour autant qu'elle était sans fin. De plus ce combat durait depuis trop longtemps à son goût, il voulait y mettre fin et pour cela rien de mieux que cete technique suiton qui était sa signature d'un sens... L'eau du lac prit la forme de lame sur ces mains et ce fixa à celles-ci alors que l'eau s'accumulait pour finalement tourbillonner sur elle même a une très haute vitesse créant ainsi la pression des lames qui permettait même de couper du métal... Le visage du nukenin se figea devant la vision de ce jutsu sachant très bien que avec la masse de chakra qui était dégagé si il n'agissait pas cela serait fatal dans tout les sens du mot. Il sortit une pilule verte qu'il avala et a la décharge de chakra qui se fit sentir le jeune Umishiro devina que cela serait le dernier échange du combat, il fixa en silence son adversaire alors en attendant l'ouverture... D'un seul coup ils se mirent tout les deux en mouvement, reprenant une taille de géant cette fois le nukenin ce mit à tourner sur lui-même avec une puissance et une vitesse stupéfiante, les ravages que la technique du nukenin créaient étaient vraiment surprenant mais il était aisé pour un ninja tel que Tatsuya d'esquiver rapidement ce genre d'attaque, le vrai soucis était de réussir a esquiver la taille de l'attaque pour contrer celle-ci de façon définitive... Sautant, esquivant et courant sur l'eau il remonta sur le chemin ou il profita de l'effet de tremplin pour piéger le nukenin, ce dernier n'ayant pas vraiment vue la situation ce retrouva dans les air avec rien pour lui permettre de changer de trajectoire. Tatsuya en profita alors à ce moment la et contre-attaqua avec une précision surprenante en frappant tout le long de la colonne vertébrale de son adversaire roulé en boule, le tuant sur le coup grâce aux lames d'eau sous pression de sa technique suiton... Le nukenin perdit sa taille et tomba au sol juste un peu avant le jounin de Kiri qui annula sa technique, essoufflé et épuisé par le combat qui avait été plus que difficile. Il avait jamais sous-estimé les médecin ninja et il avait bien fait au vue de ce combat... Il ramassa ces deux sabre et rengaina le plus court et avec son katana il trancha la tête du déserteur et l'empoigna par les cheveux... Au même moment Emichi arriva avec les genin et une surprise de taille, la cible prisonnière..

-Bien joué Emishi, je vois que les genins sont en vie et un peu chancelant mais nous pouvons dire que au moins on a pas échoué... Mais pour notre ami ici présent qui c'est amusé avec les nôtres j'ai un petit avertissement... Essaye la moindre tentative de fuite et je me charge de ton cas personnellement, si mon disciple a pu te capturer alors moi je peux te tuer sans vraiment me casser la tête... La preuve est même dans ma main...

D'un seul coup il frappa le déserteur de Suna à la tête avec la tête décapité de son adversaire fraichement vaincue, il avait vue le médecin fou vouloir tenter une action mais quand ce dernier releva la tête et croisa le regard de Tatsuya, il comprit que si Emishi hésiterait cela n'était aucunement le cas du jounin qui risquait même de prendre son temps et du plaisir... Lâchant la tête décapité le jeune Umishiro prit un fil de fer et attacha solidement les mains du nukenin de façon que si il tentait de ce libérer avec un jutsu ou ces dents il en paye le prix fort, les doigts attaché un à l'autre pour chaque mains et ensuite ensemble et avec trois parchemin explosif mélangé au travers qui étaient imprégné du chakra de Tatsuya... Juste désactiver les parchemin demandait du chakra et ainsi alerterait autant les genins que Emishi et Tatsuya...

-La mission est terminé nous rentrons. J'ai honnoré ma promesse envers vos parents en partie, il me reste maintenant à faire en sorte que vous soyez à Kiri pour les funérailles de votre ami. Ne le pleurez pas car il est mort en luttant jusqu'au bout pour vous aider, honorez le en devenant des ninjas fidèle envers le village. Vous êtes des genins mais des genins qui ont la chance d'avoir côtoyé un ninja dans l'âme. Gardez sa mémoire en vie en rentrant au village avec nous.

Les genins avaient les larmes aux yeux mais le nukenin qui avait voulu ce moquer d'eux changea rapidement d'idées, Kiri était un village qui était pas à sous-estimer et la preuve fût le regard des deux genins qui avaient sentie les mauvaises intention du nukenin des qu'il avait voulu parler. Si il tentait quoi que ce soit sans aucune forme d'hésitation les deux genins lui trancherais la gorge, ils avaient plus le regard d'enfants mais celui de shinobi. La perte de leur équipier avait éveillé le ninja qui dormais en eux... Ramassant la tête décapité et la plaçant dans un sac de plastique Tatsuya eu un petit sourire satisfait a la tronche du nukenin...

-Je sens que la route va être intéressante... Allez direction Kiri, Mizukage-sama veut ce charger en personne de ce type...
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2 Icon_minitime


Numéro 4 et numéro 7, la brigade fantôme [PV Tatsuya]-mission rang A-Partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» NUMERO 1
» Mission de rang C [PV Tatsuya}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de la Foudre ~ Kaminari no Kuni :: Pays de la Foudre :: Grandes montagnes :: Vallée des defunts-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser