Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Le Deal du moment :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : ...
Voir le deal
17.25 €

Partagez

Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs )

Jin Kaza
~ Chuunin de Kumo ~
Jin Kaza~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 159
▌Inscription : 11/06/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 11 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Left_bar_bleue127/1000Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Empty_bar_bleue  (127/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
MessageSujet: Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Icon_minitimeSam 29 Sep 2012 - 17:43

Spoiler:


Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


~ « Une Ninja "hors-norme" » ~



C'est pour une mission de grande importance que l'on m'envoie dans les montagnes du nord. Je connais parfaitement les lieux pour y avoir erré comme vagabond pendant de long mois ! Du temps ou rien ne me motivé et ou aucun avenir ne semblait tracé pour moi... C'est donc surement pour cela que le Kage m'a désigné pour remettre un parchemin de mission. Une mission ou je dois livrer une missive contenant une mission. Ridicule, mais surtout paradoxale.

Selon le Kage : "Kaleïs Maboroshi est une ninja expérimenté qui rentre peu souvent sur le village, du fait des nombreuses missions de rang supérieures auxquelles elle est assignée"

Autant dire que la retrouvé ne sera pas chose aisé ! On m'a confié un croquis d'elle ainsi que sa dernière position connue dans le pays.

"Sur les routes menant au pays du son" C'est ici que la dernière mission en date de la demoiselle devait la mener. Une ninja de haut rang, au teint pâle et élancé... Un mètre soixante-quinze, une chevelure couleur de jais. Voilà tout ce que me donne à connaitre la fiche d'information que l'on m'a remis. Autant dire que si je la croise je suis sûr de ne pas la louper. Des femmes de ce genre il ni en a pas cent !

"Si elle a besoin de faire le plein de provision et se reposer un peu, le seul village à sa disposition c'est Takumi"

Un village sur les hauts plateaux, le seul qui fournit gîte et couvert sur soixante kilomètres à la ronde. Avec un peu de chance je la retrouverai là-bas !"


C'est cette réflexion qui, il y a trois jours, à dictée mes recherches. Ici loin de kumo le froid a repris le dessus et la neige fait partie intégrante du quotidien. Les mains ganté d'un cuire élégant, mon écharpe au vent. j'entreprends la visite de toutes les auberges... visite à laquelle je n'ai même pas besoin de m'astreindre. La ninja tant rechercher marche, d'un pat chaloupé et assuré en m'a direction. Sans plus de présentation je l'interpelle. Elle relève la tête, me toise et je m'impose de toute ma longueur avant de lui tendre la dite missive.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

" Kaleïs Maboroshi !? Jin Kaza bretteur du nord et ninja au service de Kumo. Le Raikage, m'envoie vous remettre cette missive contenant une mission à laquelle il aimerait que vous répondiez avec ferveur et efficacité."

Sans un mot elle acquiesce, me confirmant par la même son identité. Ses doigts fins et délicats se saisissent du papier usé par les rouage du froid, avant de briser le sceau du Kage qui garde les informations qui lui sont personnelle. Elle déplie délicatement le dit document. Lequel subit ensuite une lecture minutieuse...








Jin Kaza









Dernière édition par Jin Kaza le Jeu 25 Oct 2012 - 15:48, édité 2 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Icon_minitimeLun 1 Oct 2012 - 8:45





.:I Aucun repos. I:.



"Le bourdon se lamente, et la bûche enfumée
Accompagne en fausset la pendule enrhumée
Cependant qu'en un jeu plein de sales parfums,


Héritage fatal d'une vieille hydropique,
Le beau valet de coeur et la dame de pique
Causent sinistrement de leurs amours défunts."


Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) 430919mSanstitre

[hrpg] : n’oublie pas que lorsque tu es celui qui ouvre le sujet, d’instaurer un contexte temporel, aussi. Là, je ne sais pas si c’est le matin, l’aprem ou bien le soir que tu me retrouves ^^
Cette mission est en FB : je suis actuellement partie pour une autre mission =)


J’étais partie il y avait désormais plus de six jours pour une mission de rang A et j’avais presque terminé le retour. Kumo ne se trouvant désormais plus qu’à quelques kilomètres de ma position, j’avais hésité à poursuivre le chemin de nuit afin de rentrer plus rapidement ou bien à m’arrêter dans le village de Takumi, unique point de repos que l’on pouvait retrouver dans cet endroit-là. Le froid et la neige m’ayant dissuadé de poursuivre, j’avais finalement opté pour la seconde solution, me choisissant une chambre dans une auberge pas trop mal tenue où la clientèle ne semblait pas trop être du genre à s’imbiber le soir…
Je fus donc plutôt ravie de découvrir un repas chaud, des personnes discrètes qui ne cherchèrent pas à m’embêter et un aubergiste particulièrement jovial qui m’accorda un rabais quand je complimentai sa cuisine. Il fallait être honnête, la moitié de ce que l’on trouve dans ce genre de bâtiment ne vaut pas un quart de la qualité que l’on peut trouver dans le pire restaurant de Kumo. De ce fait, quand je trouvais quelque chose de réellement bon, je ne pouvais pas m’empêcher de le dire tant il était étonnant de ne pas se sentir écœuré dans les petits villages comme celui-ci. Il fallait dire qu’ils connaissaient peu de passage, hormis quelques ninjas en vadrouille comme moi, et se contentaient de la production personnelle ainsi que les rares échanges avec les plus grandes nations qui leur permettaient de survivre durant des hivers comme celui-ci. C’était d’ailleurs peut-être pour cela que la gastronomie de cette auberge n’était pas si mauvaise…

Je passai une nuit agréable, sans incident, qui me permit de récupérer le chakra que j’avais dépensé les jours précédents. Il fallait dire que ma précédente mission, une traque particulièrement ennuyeuse et inconfortable du fait qu’aucun village ne s’était trouvé sur ma route jusqu’à mes cibles, n’avait pas été follement agréable et retrouver le confort d’un lit moelleux ainsi qu’un bain brulant dans les sources chaudes du village ne pouvait me faire que du bien. Je me relevai donc fraiche et disposée dès les premières lueurs du jour…
Quand j’ouvris les yeux, je fixai le ciel par la fenêtre, observant les flocons duveteux qui tombaient du ciel à un rythme régulier, comme les larmes d’un dieu céleste qui se seraient gelées. Il n’y avait pas à dire, j’avais beau m’occuper d’une organisation criminelle, former les genins d’un village que j’espionnais et assurer mon double-jeu, j’avais toujours aimé trainer au lit jusqu’à pas d’heure… Mais en l’occurrence, il fallait que je rentre faire mon rapport au village, faute de quoi j’allais encore me faire taper sur les doigts pour non-respect du protocole… M’arrachant donc des couvertures encore chaudes, je posai pied à terre.

« tu ne penses pas qu’il faudrait que tu passes ANBU ?
A quoi bon ? Ca risque de l’embrouiller plus qu’autre chose…
J’y avais pensé, oui. Ca pourrait bien m’aider.
Nous verrons au retour !
Kakuzo serait vraiment masochiste de t’accepter comme ANBU… »

J’étais attablée à la terrasse de l’auberge, unique cliente bravant le froid pour profiter de la vue dégagée sur les montagnes du pays de la foudre. Enneigées, elles offraient un spectacle magnifique et je me souvenais encore des longues ballades que je faisais en hivers en ces lieux alors que je n’étais encore qu’une enfant. Mes parents avaient passé leur temps à me gronder à cette période… Et à l’évocation de ce souvenir, je ne pus m’empêcher de secouer légèrement la tête pour me l’enlever. J’avais tant de mal à me rappeler que j’étais encore jeune, que je devais me trouver à peut-être moins d’un quart de ma vie… Et pourtant, il me semblait ressentir le poids des années sur mes épaules pourtant encore jeunes. J’en avais fait du chemin, jusqu’à maintenant… Mais quant à dire s’il était bon ou non, je n’avais pas encore acquis la maturité suffisante pour pouvoir y répondre avec certitude.
Terminant mon maigre déjeuner, je payai ensuite et remerciai l’aubergiste de son hospitalité. Plutôt résistante au froid grâce à mon affinité, je ne pris pas la peine de me couvrir plus que d’habitude et vérifiai que mon arme, sous la forme d’un katana à la lame étonnamment longue et mince, battait toujours contre ma cuisse et mon bassin. Une fois satisfaite de voir que je n’oubliai rien, je pris donc la petite ruelle menant jusqu’à l’artère principale et débouchai au milieu de tous les villageois qui vaquaient à leurs occupations. Plutôt hospitaliers, ils me jetaient tout de même quelques regards étonnés. Etant partie en mission de filature, je n’avais évidemment pas pris le bandeau de Kumo avec moi, passant plus pour la nunkenin que j’étais plutôt que pour la citoyenne modèle du pays de la foudre…

Revenez quand vous le souhaitez !

Remerciant d’un sourire le marchand qui venait de m’apostropher joyeusement, je compris qu’ils devaient vivre en partie du tourisme et se forçaient donc à se montrer le plus agréables possible. Un comportement justifiable, mais je n’étais pas spécialement fan de ce type d’hypocrisie commerciale…
Dépassant la plupart des gens qui étaient de taille petite, j’attirais l’attention sans réellement m’en rendre compte tandis que je balayai les alentours d’un regard serein et calculateur. J’aimais beaucoup analyser les situations dans lesquelles j’étais…
Adressant un clin d’œil à un jeune adolescent qui pensait que je ne l’avais pas vu me regarder, je ne m’accordai pas le plaisir de voir ses joues s’empourprer de la couleur de la puberté infantile et mes yeux glissèrent le long de la neige pour se poser sur quelqu’un d’autre. Grand, peut-être un peu plus que moi, ses longs cheveux noirs étaient rattachés par un lien de cuir et son visage fin exprimait une froideur quelque peu agressive malgré un côté plutôt nonchalant. Une démarche fluide, une arme pendant à sa ceinture et ses yeux furetant vers tous les côtés, je reconnu là un genin de Kumo. Je n’avais pas eu le temps de tous les entrainer au moins une fois mais je connaissais à peu près tous les villages de ce rang-là. Que faisait-il ici et surtout, comment avait-il pu être autorisé à sortir du village sans être accompagné ? Je n’en savais rien mais ça ne me concernait absolument pas et je me voyais mal lui faire la morale pour violation du règlement… Je n’étais pas un modèle irréprochable.

« Tu crois qu’il s’est perdu ?
Je me le ferais bien, lui !
Délicate façon de dire les choses, Vil. Non, je pense qu’il doit être en mission.
On va le voir ?
Non, j’ai horreur d’être dérangée dans mes missions, ça doit être son cas aussi. »

Je continuai donc mon chemin tandis qu’il jetait un coup d’œil dans une auberge et au moment où nous nous croisions, je l’entendis prononcer mon nom. Haussant un sourcil étonné, je me retournai et braquai mon regard dans le sien, étudiant tranquillement sa personne. La vingtaine, peut-être plus ou peut-être moins. Le genre de personne qui a vécu des années difficiles et qui s’est créée une carapace de protection sous une personnalité factice. Une époque j’avais fait la même chose mais maintenant que j’étais plus en paix avec moi-même, j’étais moins dans le mensonge et la manipulation. Encore que…
Il se présenta comme étant Jin Kaza. Ce nom me paraissait familier, j’avais dû le voir dans une liste d’effectif. Bretteur ? Spécialisé dans le kenjutsu et donc dans le taijutsu, vraisemblablement…
Me tendant un rouleau cacheté de la part du raikage, il m’expliqua qu’il s’agissait d’une mission qu’il faudrait que je remplisse immédiatement. Il était gonflé de m’en donner une avant même que je n’eus terminé celle-ci ! Enfin, que voulez-vous… Nous étions en manque d’effectifs et les hauts gradés devaient travailler sans relâche pour maintenant le niveau de sécurité du village. Sans parler des entrainements des genins ainsi que toutes les organisations des évènements… Enfin, pour cette dernière tâche, j’avais tendance à m’éclipser rapidement.

Faisant sauter le sceau du bout de l’ongle, je compris qu’il s’agissait d’une mission de rang B. Au moins, ça ne serait pas trop fatiguant… Il allait falloir que j’aille me charger d’un monstre résidant au lac Kanabé. C’était où ça ? J’avais beau avoir fait le tour des pays, j’avais une mauvaise mémoire pour me rappeler des noms…
Lisant les dernières lignes, je compris que je devais emmener avec moi Jin Kaza étant donné que le village était déjà en faute de l’avoir laissé faire l’aller tout seul. Allons bon, j’allais devoir en plus jouer le rôle de sensei ? Plutôt amusant de faire ça avec une personne qui a votre âge… Comment allait-il le prendre ? J’avais eu plusieurs réactions jusque-là, celle de la gratitude avec Romero, le refus avec Sakaime, le caprice avec Lyra, la docilité tranquille avec Okami… Mais ils étaient tous plus jeunes que moi contrairement à Jin Kaza qui était déjà un homme. Ca rebutait certains, de devoir se mettre sous la direction d’une femme qui n’était même pas votre supérieur au niveau de l’âge. Mais c’est la loi de la hiérarchie. Esquissant donc un sourire, je froissai le papier et le glissai donc dans ma poche avant de relever la tête vers le genin de Kumo.

Une mission de rang B, ça te tente ? Demandais-je d’une voix tranquille. J’espère que oui parce que je n’ai pas le temps de te ramener à Kumo dans le cas contraire…

En temps normal, n’importe quel genin aimerait faire une mission de rang B étant donné qu’ils sont la plupart du temps limités aux rangs D et C. Mais on ne savait jamais, j’étais peut-être tombée sur un cas récalcitrant…





Jin Kaza
~ Chuunin de Kumo ~
Jin Kaza~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 159
▌Inscription : 11/06/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 11 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Left_bar_bleue127/1000Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Empty_bar_bleue  (127/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
MessageSujet: Re: Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Icon_minitimeMer 3 Oct 2012 - 22:08


Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


~ « Un compromis dans la douleur ! » ~


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

La voilà concentrée dans sa lecture, l'occasion pour moi de lui prêter un regard plus attentif. Une gestuelle féline l'anime, un brin de volupté embaumé dans un parfum d'assurance et d'orgueil. Une femme confiante, forte, qui ne compte que sur elle. C'est l'impression qui transpire au premier regard. Mais quant est-il au fond...Qui est-elle vraiment ? Par respect pour sa personne, je n'ose pas la dévisager plus que convenue. Mais sans contestation possible c'est l'une des femmes les plus séduisante qu'il m'eût été donné d'admirer. L'une des plus intrigante aussi... Il m'est pourtant aisé de trouver la faiblesse d'une femme. Beaucoup seront sensibles, nombreuse sentimentales, certaine irritables et d'autres influençables. Mais chez elle je ne vois que les forces, sans jamais trouver la faille. C'est surement là le fruit d'une carrière ninja éprouvante.

Avec la grâce que l'on connait aux femmes, elle plie la missive pour la ranger dans sa poche arrière. Le regard neutre de nos mères n'y verrait qu'un geste abrupte sans magie. Mais tous les hommes seront unanimes, le simple fait de ce se mouvoir est une arme. Une arme que certaine maitrise à la perfection. Une alchimie qui en perd plus d'un dans une torpeur sans nom... Elle me sourie, avant d'ajouter d'une voix tranquille :

Une mission de rang B, ça te tente ? J’espère que oui parce que je n’ai pas le temps de te ramener à Kumo dans le cas contraire…

Une sonorité forte, tout autant que délicate. Loin de ma voix granulé, tranchante et sans rondeur. Voilà une proposition à laquelle je ne m'attendais pas ! A dire vrais, finalement c'était prévisible. Le Raikage m'avait avertie. " Une fois cette missive remise en main propre, tu suivras les instructions que Mademoiselle Maboroshi te donneras. "

Une mission d'une tel envergure est une aubaine pour un Genin. L'occasion pour progresser et engranger de l'expérience. Mais cela sous-entend aussi de se soumettre à l'autorité d'une femme... Une Shinobie plus forte que je ne le suis moi, en tant qu'homme !

" Quel déshonneur ! " Je serre donc les dents, ravalant ma fierté...

C'est peut-être l'un des moments les plus dur de mon existante. C'est à peine si une larme veut couler. Se soumettre pour progresser, pour gagner en force... Voilà une conception qui m'écoeure. Mais à laquelle je dois me plier. L'opprobre pèsera sur mon nom et mes épaules, mais si c'est un sacrifice bénéfique, alors je le prends. Amèrement je réponds :

" Quelle est la mission !"

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Mon regard ne laisse aucun doute sur mon ressentis. Ressentis que la ninja a bien évidemment compris. Elle m'explique alors les détails de la dite mission. Sans plus de précision. Je comprends simplement qu'une longue randonné en montagne nous attend.
Je la toise. Habillé trop légèrement pour entreprendre ce genre de voyage, je me permets de lui faire poliment la remarque.

" Vêtus aussi légèrement la haut, vous finirez congelé avant d'arriver à destination "

Sur cette mise en garde et devant son apparent désintéressement pour le problème. Je retire ma veste et mes gants pour lui tendre. Un cuire de daim, à la coupe bien trop large pour les épaules menues et les fines mains de la shinobie. Mais dans lequel elle n'aura pas froid.
Dans son regard je sens une volonté de refus, volonté que je réprime en insistant avec un regard sombre et autoritaire. Finira elle par céder et enfiler les vêtements que je lui tends. J'y verrai part là un compromis : Je lui obéis, sans qu'elle n'en profite pour saper ma dignité d'homme et mon honneur de bretteur.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]






Jin Kaza









Dernière édition par Jin Kaza le Jeu 4 Oct 2012 - 8:20, édité 4 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Icon_minitimeDim 14 Oct 2012 - 18:10





.:I Mise en route. I:.



"Le bourdon se lamente, et la bûche enfumée
Accompagne en fausset la pendule enrhumée
Cependant qu'en un jeu plein de sales parfums,


Héritage fatal d'une vieille hydropique,
Le beau valet de coeur et la dame de pique
Causent sinistrement de leurs amours défunts."


Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) 430919mSanstitre

Jin kaza était le genre d’homme que la majorité des personnes devaient penser difficile à cerner. Quand on est une femme, on arrive plus facilement à en savoir sur quelqu’un et je pouvais à l’infime tressaillement de sa lèvre les diverses émotions qui le traversèrent lorsque je lui proposai de m’accompagner. Bon, ok, il fallait avouer qu’il n’avait pas tellement le choix car je n’étais pas du genre à accepter de le ramener gentiment au village. S’il refusait, j’allais très certainement l’assommer et l’attacher dans un coin avant de le récupérer au retour de la mission… Mais d’un autre côté, il fallait être fou pour refuser une aubaine pareille, une mission de rang B ! Il était vrai que je n’étais peut-être pas la plus pédagogue des maitres, que je n’étais pas particulièrement bavarde ni très sociable et que pour une femme je ne me répandais pas très souvent en comportements sensuels et délicats que l’on attendait de toute représentante du sexe féminin mais j’avais l’avantage de posséder un certain niveau qui me permettait d’affronter la plupart des dangers et de transmettre un savoir à d’éventuels élèves. Pour le coup, il s’agissait plutôt de probables futurs ennemis si jamais il me venait l’envie de quitter Kumo pour retourner à l’akatsuki en temps plein mais sans vouloir me vanter, je ne me sentais pas encore très menacée pour le moment…

« Un jour viendra où tu auras peur à chaque mouvement.
J’admire ta solidarité, ça fait plaisir…
Ce n’est que pour t’aider, que je dis ça !
Mais bien sûr. »

Le voyant en plein conflit intérieur, je me contentai de continuer de sourire discrètement, voyant dans son regard le combat qu’il y avait dans son esprit. Il avait très envie de faire une mission de ce rang, c’était évident, mais se placer sous mes ordres ne semblait pas lui plaire… Pourquoi ? Et bien ce n’était pas difficile à deviner… Nous les femmes étions encore les victimes de cet horrible machisme et bien qu’on tenta en vain d’inculquer aux plus jeunes le principe d’égalité, la plupart des hommes ne pouvaient s’empêcher de faire la grimace quand une femme venait à se placer au-dessus d’eux dans la hiérarchie et dans la puissance. C’était stupide, évidement, et on voyait ça essentiellement dans les villages mais il fallait faire avec. Vous savez pourquoi l’akatsuki a toujours su renaître de ses cendres ? C’est bien parce que nous avions un principe de hiérarchie très solide : il y a un chef et quels que soient son sexe, son âge ou son ancien grade, il était accepté dans la mesure où il remplissait ses fonctions. Oui, nous ne nous embarrassions pas de ce genre de petits caprices infantiles… Mais mon côté joueur, ou peut-être sadique je n’en sais rien, me poussait à laisser Jin Kaza s’embourber dans sa frustration. Il finirait bien par grandir et par s’en sortir, en attendant, ne pas reconnaître l’évidence était un défaut courant chez les jeunes hommes en apprentissage shinobi…

« Ils mériteraient qu’on leur coupe quelque chose…
Une main ?
Non, je pensais à un autre membre.
N’en dis pas plus, c’est dégoutant !
Très pédagogue, ça, Viladra ! »

Me demandant alors qu’elle est le but de notre mission, je haussai un léger sourcil et me penchai légèrement en avant jusqu’à me tenir à quelques centimètres de lui. Je me fichais totalement de ce qu’il pensait de moi, je ne le connaissais pas. Je savais en revanche que cette proximité intime le mettrait mal à l’aise, ou bien le dégouterait, mais ce qui m’intéressait, c’est qu’il sente qu’il était inutile qu’il cherche à dominer la situation. Je n’étais pas là pour le soumettre, fort heureusement pour lui, mais je n’étais pas là pour laisser les rôles s’inverser. Il ne fallait pas oublier que nous étions tous passés par là et qu’il ne ferait pas exception à la règle…
Son regard changea alors et sa voix se fit plus courtoise tandis que ses yeux détaillaient mon corps sans concupiscence. Non, il semblait plutôt s’intéresser à ma tenue. Qu’avait-elle donc ? J’évitais d’être trop exhibitionniste comme la majorité de ces kunoichis midinettes et j’abordais plutôt un style sobre. Avait-il quelque chose à y redire ?

Vêtue aussi légèrement…

Ha, c’était donc un problème de température. Quelle prévoyance, si ça n’avait pas été un ninja de ma nation j’en aurais été presque touchée. Là, je voyais plutôt un indice qui me permettait d’affirmer que malgré la gangue de glace dans laquelle il se protégeait, il y avait une personnalité plus douce et moins associable. Arriverais-je à la faire sortir ? Ce n’était pas mon élève mais celui d’un autre sensei, ce n’était donc pas mon rôle… Mais comme Honoo qui au début s’était montré très renfermé, il réussirait peut-être à se détendre et à appréhender la vie avec plus de sérénité. Pourquoi se prendre la tête si jeune ? Quand on avait le futur qui s’offrait à nous et le monde qui n’attendait que d’être saisi…
Il retira alors sa veste, me permettant de noter une musculature sèche mais bien développée qui montrait là de longs entrainements. Je n’étais pas tombée sur un feignant, au moins il semblait motivé… Quand je compris qu’il s’était déshabillé pour moi, je ne pus m’empêcher d’afficher un air surpris. Il ne le savait évidemment pas mais mon affinité me permettait d’avoir chaud en toute circonstance et c’était cette hérédité-là qui avait fait de moi quelqu’un au sang particulièrement chaud.
Secouant légèrement la tête avec un fin sourire, je répondis enfin d’une voix calme teintée d’un léger amusement.

Ce serait avec plaisir que j’accepterais ton acte attentionné, mais je risque ainsi de mourir de chaud, et ce n’est presque pas une exagération…

« en fait il le savait et il voulait te tuer huhuhu
Oh, tu crois ?
Comment veux-tu qu’il sache quoique ce soit sur moi… »

Dépliant une carte que tout bon ninja se doit d’avoir sur soi, je me plaçai à ses côtés et la dépliai rapidement avant de poser mon index sur un point précis. C’était notre destination, un village perdu dans les montagnes de la nation de la foudre. Il y faisait particulièrement froid et ce n’était pas rare que la neige y tombe de temps en temps et la population était plutôt belliqueuse… Il y avait sans cesse des conflits entre les différents clans et je comptais profiter de cette ambiance tendue pour passer inaperçue avec Jin. Ça n’allait pas être gagné car si les Kumojin étaient plutôt tolérés, il arrivait parfois que des gangs plus stupides que les autres essayent de nous agresser. Parfois ils y arrivaient, parfois non… Mais c’était plutôt une bonne chose, j’allais pouvoir voir ce dont était capable Jin en situation réelle…
Reportant mon attention sur lui, je lui expliquai alors le but de notre mission.

Il se trouve qu’une créature hante le lac Kanabé au village de Gure. Dis-je alors. Je suis chargée d’aller m’en occuper mais puisque tu es avec moi, autant t’emmener comme ça tu pourras avoir un avant-gout des missions qui t’attendront par la suite…

« S’il meurt en chemin, ça sera ta faute !
Mais non, aucune confiance décidemment ! »

… et puis ça te permettra de dépasser tes limites. Nous partons tout de suite, on contournera le col par l’ouest et d’ici la fin de journée on devrait être arrivés à temps pour se trouver une auberge pas trop pourrie. On s’occupera du lac et de son habitant demain matin, si on ne vient pas nous chercher des ennuis d’ici là… Quelque chose à ajouter où on y va maintenant ?
Je me demandais s’il allait contester quelque chose pour tenter de se redresser à nouveau devant mon autorité ou s’il allait tout simplement accepté. Peut-être même allais-je avoir droit au « sensei » sans avoir besoin de lui demander. Oui car je n’étais pas non plus sa grande copine, un minimum de respect était exigé, tout de même…
Me reculant légèrement maintenant qu’il avait pris le temps de se pencher sur la carte afin de regarder notre itinéraire, je le regardai, un air légèrement interrogatif et soigneusement dosé. Qu’allait-il me répondre… ?


Jin Kaza
~ Chuunin de Kumo ~
Jin Kaza~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 159
▌Inscription : 11/06/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 11 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Left_bar_bleue127/1000Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Empty_bar_bleue  (127/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
MessageSujet: Re: Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Icon_minitimeDim 21 Oct 2012 - 18:31


Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


~ « Détermination et résolution » ~





Le bras tendus, je propose ma veste à la Kunoichie... Avec douceur elle décline poliment ma proposition. très vite je prends la mesure de mon impertinence. Le monde Shinobi est empli d'individualité hors-norme, au capacité singulière. Mon vice aura été de lui forcé la mains, de lui imposer une justification sur sa propre personne. Toute force a son impaire et son revers; Un passé, un sacrifice, auquel on n'a pas forcement envie de dévoiler les détailles au premier curieux. Je suis bien placé pour comprendre ce sentiment. Le sceau qui enserre mon cœur, est une force enfouie que je m'efforce d'oublier... Et le simple fait d'en parler avec elle serai une torture sans nom.

"Ce serait avec plaisir que j’accepterais ton acte attentionné, mais je risque ainsi de mourir de chaud, et ce n’est presque pas une exagération…"

A cette instant le remord me noie dans une torpeur dense. J'en perd ma répartie. Impossible de cracher un contre verbale tranchant comme j'en est l'habitude. Une moue désolé ce lis donc sur mon visage mortifier par le remord. Pourtant elle n'a pas était piquante, ou même blessante à mon égard. Compréhension et contention ! Elle fait preuve d'une retenus à laquelle je me sent, pour ma part, incapable. Dans la même situation, Si elle m'avait contraint à dévoiler ne serai-se qu'une bride de mon passé. j'aurai surement proféré, injurié voir même bousculé ma comparse. Pester sans retenus, ou alors me serai-je caché dans un silence vulgaire.
Mais c'est tout le contraire qu'elle me donne...

D’abord honteux, je me ressaisie. Pour dessiner un rictus joviale sur mes lèvres. Le genre de moue qui d'habitude m'es inconnue.

"Justement j'avais l'intention d’attenter à votre vie durant cette mission. Par pure Jalousie. Et vous m'avait fournie le moyen parfait pour atteindre cet objectif ambitieux."

C'est avec un humour délicat que je fuis. Comme pour me soulager de la faute. L'ai-je fait sourire ?! Le nez dans mes bottes, je n'ose plus l'affronté du regard. De peur d'avoir commis un nouvel affront, une énième bavure involontaire.
Dans ce registre nouveau qu'es la prévenance, je vous l'accorde je suis excessivement maladroit. Mon naturel froid et direct s'effrite au contact des shinobis de Kumo. Sans le vouloir je me suis attendris ces dernier mois...

D'abord avec Jizo, le banbin excentrique, mais diaboliquement attachant qui me sert de petit frère dorénavant. Et maintenant elle, Maboroshi Kaleïs ! Si la comparaison m'es permise, je voie en elle la métaphore suivante. C'est un sabre, sombre tout autant qu'acéré, rengainé dans un fourreau de cristal, aussi fin et fragile que brillant. Un élan nouveau à pris possession de ma personne. Bien sûr j'ai toujours eu l'honneur des hommes fiers; soucieux de défendre au périls de leur vie, femme et enfant ! Mais aujourd'hui je dénote une volonté plus ferme, une force que j'avais oublié. La résolution implacable, qui pousse chacun à défendre les siens. Kumo c'est au bout du compte substitué à une famille. Une vérité désavoué, à laquelle j'ai l'arrogance de refusé la véracité.

De retour sur un ton plus professionnel, j'écoute avec application et attention les détailles d'une mission à laquelle je frémis déjà d'excitation.

"… et puis ça te permettra de dépasser tes limites. Nous partons tout de suite, on contournera le col par l’ouest et d’ici la fin de journée on devrait être arrivés à temps pour se trouver une auberge pas trop pourrie. On s’occupera du lac et de son habitant demain matin, si on ne vient pas nous chercher des ennuis d’ici là… Quelque chose à ajouter où on y va maintenant ? "


Avec retenue et politesse, je fait l'effort d'une réponse sans inimitié. Déchargeant au possible mes lèvres de toute arrogances. Violence verbale à laquelle j'ai coutume d'adhérer.

" Rien à ajouter Mademoiselle Maboroshi. "

C'est sur ses mots, qu'elle engage une marche fluide, dévalant les chemins escarpé avec fluidité et force. Dans son ombre je la suit, maintenant le silence catatonique et reposant qu'offre la montagne. Le froid transcende mes chaires. Ici sur les hauts plateau du pays de la foudre, la glace, les crevasses, la neige et les bourrasques meurtrières sont autant de compagnons de voyage à qui l'ont ne peut pas faussé compagnie. Les fossoyeurs du grand nord, comme j'aime à les appelés, ne me laissent aucun sursit. Là ou la Kunuoichi que j’accompagne fulmine dans l’incandescence de sa propre chaleur, moi pour mon compte je craquelle comme un roc gelé. Mes mains, mes lèvres, mes chaires, sont gercés ! Dégoulinant dans un sang noircie par le froid impitoyable. Ne me reste plus qu'a serrer les dents fièrement ! je me débarrasse très vite de mes gants, déchiré autant que souillé par le sang. Pour ainsi saisir avec plus de force les prises tranchante qu'offre la falaise. Une ascension éprouvante qui ne semble pas avoir de fin.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Après cinq heures de marche, la mi-journée m'offre le répit dont j'ai tant besoin. A l’abri du blizzard, dans une épaisse blessure de la montagne, je vous avouerai que l'envie de me cajoler contre le cuire doux et ardent de Kaleïs, m'a traversé l'esprit. Faute de mieux, j'allume un parchemin inflammable, réchauffant ma carcasse gelé ainsi que quelque vivre. Un bouillons conditionné la veille par mes soins, aura terminer de me requinquer.

Fébrilement, de peur de commettre un nouvel affront, mais surtout parce-que chaque geste que j’entreprends me fait horriblement souffrir. Je tend à la kunoishie un bol encore fumant.

"il faut que l'on reprenne la marche au plus tôt mademoiselle ! A rester immobile, je vais finir par mourir congelé ?!"
J'avais pris soins de ne laisser transparaitre dans ces mots aucun signe de faiblesse ou de renoncement !











Jin Kaza









Dernière édition par Jin Kaza le Jeu 25 Oct 2012 - 16:08, édité 5 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Icon_minitimeLun 22 Oct 2012 - 10:21





.:I seul contre tous. I:.



"Le bourdon se lamente, et la bûche enfumée
Accompagne en fausset la pendule enrhumée
Cependant qu'en un jeu plein de sales parfums,


Héritage fatal d'une vieille hydropique,
Le beau valet de coeur et la dame de pique
Causent sinistrement de leurs amours défunts."


Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) 430919mSanstitre

Lorsque Jin me répondit, maniant pour la première fois que je le voyais une pointe d’humour et de détente, mon sourire s’agrandit mais je ne fis aucun commentaire. Il était ce genre d’hommes qui s’ouvraient difficilement aux autres et tenter de le pousser à continuer quand il se lâchait un peu était prendre le risque de le voir se rétracter brusquement pour ne plus bouger. Il avait fait un effort, je l’avais noté et ça suffisait amplement à me rassurer en me disant que finalement, ce voyage n’allait pas être si ennuyeux que ça… Il n’y a rien de plus désagréable que de voyager avec un partenaire muet qui affiche des regards froids toutes les cinq secondes comme s’il en voulait à la terre entière… Et croyez-moi, après avoir travaillé avec des mercenaires, des criminels et autres personnes aussi raffinées, je savais ce que c’était de se trimbaler ce genre de cas pendant des heures ou parfois pire, des jours.
Quand il put enfin relever la tête, je m’abstins de toute remarque bien que dans ce genre de situations, j’aurais pu en trouver une dizaine à la minute. Mais ce petit côté gentiment sadique, je ne le réservais qu’à un nombre restreint de personnes… Si je commençais à attiser la rancœur des membres de mon propre village, ce n’était pas ainsi que j’allais développer ma sociabilité qui souffrait cruellement d’amélioration.

« Déjà qu’elle est au point mort…
Merci de me soutenir, j’admire ! »

Après que j’eus expliqué ce que nous allions faire, je me mis à réfléchir à notre itinéraire. En contournant le col, nous évitions ainsi une escalade trop compliquée pour lui mais je rallongeais le chemin dans le froid et les conditions peu confortables… Peut-être devrais-je partir en biais, on raccourcirait ainsi le trajet tout en baissant la difficulté de notre ascension. Si les hauts dirigeants du village me voyaient ainsi, ils contesteraient certainement mon choix afin de me forcer à utiliser un chemin moins compliqué. Manque de pédagogie, voilà ce que l’on me reprochait… Mais je n’étais pas là pour ménager les ninjas que l’on me confiait, j’étais là pour leur apprendre à se battre et à affronter un maximum de dangers pour que, quand ils deviendront autonomes, ils puissent appréhender la vie avec facilité…
La voix de Jin Kaza me ramena à ma réalité et je reportai mon attention sur lui. Rien à ajouter ? Dans ce cas nous commencions dès maintenant…

Dans ce cas, c’est parti !

Et tournant les talons, je coupai le village, me faufilant entre les dernières maisons de son enceinte avant de gagner le désert montagneux empli de neige. Il faisait un froid glacial et je me mis à réchauffer mon sang de par mon hérédité avant jeter un coup d’œil à Jin. Il était chaudement vêtu mais je savais que plus nous monterions, plus il ferait froid et il y avait de fortes chances pour que ses couches de vêtements ne lui suffisent pas en haut. Nous verrons bien quelle était sa capacité de résistance…
Notre trajet ressemblait à moitié à de la marche et à moitié à de l’escalade. Connaissant ces montagnes, je savais où aller mais aucun chemin apparent ne nous indiquait la direction et je captai plusieurs fois l’air sceptique de mon élève qui devait certainement se demander si je savais ce que je faisais. Il fallait dire que les quelques paroles que nous échangions se limitaient à « attention, derrière il y a un ravin » ou autre « on tourne à droite après ce pic rocheux ». J’avais renforcé mes mains encore fois grâce à mon hérédité, me permettant de ne pas sentir la roche agressive sur ma peau. Affronter ce genre d’obstacles était simple pour moi, il fallait juste à ce que je veille correctement à gérer mon souffle et mes forces, à rester tout en fluidité et en souplesse afin d’épargner la dépense d’énergie inutile. Bref, tout ce charabia pour dire qu’il fallait bien faire des efforts… Car ce que je n’avais pas précisé à Jin, c’est que je possédais dans mes techniques un moyen de nous hisser là-haut sans la moindre difficulté. Mais avouez, lui épargner une ballade pareille, c’est gâcher son enseignement…

« Moi je trouve que c’est lui infliger une torture inutile.
T’exagères, si on lui mâche le travail, autant baisser la mission à rang D !
Moi je suis d’accord, les hommes de nos jours manquent de vigueur…
Pour une fois que nous sommes sur la même longueur d’onde, Vil’… ! »

Le soleil était désormais bien haut dans le ciel et mon horloge biologique, communément appelé estomac, m’apprit que nous approchions de la mi-journée. Une petite pause s’imposait donc après ces longues, très longues heures de semi-escalade qui avaient tâché les mains de mon élève d’un sang poisseux. J’avais de la peine pour lui, mais il fallait bien qu’il s’endurcisse… Et puis je savais l’avance que le cajoler en sortant des petits pansements n’allait pas lui plaire… Et puis, je me voyais assez mal dans ce genre de rôle, il fallait l’avouer.
Le forçant à continuer encore une demi-heure car je savais qu’un peu plus loin se trouvait une terrasse naturelle, il parvint à surmonter ses douleurs et je le vis se mouvoir avec difficulté tout en essayant de contenir sa souffrance afin d’adopter un air sur de lui. Cet homme possédait une très grande fierté, je savais qu’il ne reconnaitrait jamais en face la douleur qu’il ressentait en ce moment. Pourtant, n’importe qui en ayant des mains et des genoux dans son état aurait mal. Halala… Ces hommes, alors.

Arrêtons-nous un instant. Décidais-je après m’être hissée sur cette plateforme enneigée. Le temps d’avaler quelque chose et de récupérer ses forces… on marche depuis des heures.

Jin Kaza sortit un parchemin inflammable et l’alluma afin de se réchauffer. C’était gaspillé une arme, mais je le comprenais… On l’avait tous fait avant de comprendre qu’il fallait amener un briquet avec soi. D’autant plus qu’ici, on trouvait beaucoup de bois morts et pourvu qu’on ait la patience de le faire sécher, ça réchauffait toute une nuit sans problème. En attendant, son parchemin n’était pas éternel et il commençait déjà à rapetisser… Je prendrai la relève après.
M’étirant longuement en retenant un soupir de soulagement, ma colonne craqua légèrement et je me dirigeai vers un rocher planté au milieu de notre campement provisoire avant de me jucher dessus. Là, m’enfermai dans une bulle de silence et laissai mes autres sens envahir mon âme, charriant jusqu’à moi des visions, des odeurs et des saveurs jusque-là inaccessibles aux autres. Mes yeux tranchèrent l’espace comme un couteau chauffé à blanc et mon regard balaya les horizons sans fin, se posant brièvement sur un couple de rapaces avant de survoler les escarpements rocheux pour plonger en contre-bas. Oui, c’est bien ce que je me disais…

Un mouvement à ma droite me sortit de mon état et ce simple geste, déplaçant l’air pour charrier l’odeur du jeune homme m’apprit qu’il me tendait de la nourriture. Retournant à la réalité, je me laissai tomber jusqu’au sol et le remerciai en prenant le bol de bouillon. D’un léger geste, je fis sortir du sol un mince cercle de métal incandescent qui jaillit de la neige avec des sifflements aigus. L’air se réchauffant lentement autour de nous, le parchemin émit un dernier craquement avant de s’éteindre pour de bon.
Avalant une gorgée avant de me diriger au bord de la falaise, j’observai une dernière fois les alentours avant de me tourner vers Jin.

En continuant au même rythme nous devrions arriver en fin de soirée. Autant dire que nous avons pris de l’avance, je pensais que nous irions plus lentement. En attendant, approche et tends tes mains. Ne vois pas là un signe de pitié de ma part, mais je pense que tu vas avoir besoin de tes forces dans la prochaine demi-heure qui arrive…

Passant alors ma paume au-dessus de ses chaires déchirées, une douce lueur verte en jaillit, cicatrisant les plaies et ne laissant pour seule trace qu’un voile de sang séché.
Quand ce fut terminé, j’achevai d’avaler ce maigre repas avant d’aller chercher une gorgée d’eau. Dans ces moments-là, lorsque je suis seule, il m’arrive de prendre une heure afin de me reposer et de digérer tranquillement mais là, me montrer aussi faignante n’était pas le meilleur des exemples… D’autant plus qu’exceptionnellement, nous ne pouvions pas nous détendre tranquillement.
Me dirigeant vers l’autre côté, je lui jetai un dernier regard avant de prendre la parole.

J’ai quelques trucs à faire, ici. Je te laisse le plaisir d’accueillir nos invités comme il se doit.

Et ne prenant pas le temps d’analyser ses réactions, notamment sa surprise, je me glissai entre deux rochers et disparu à sa vue. Je savais qu’à l’instant même où j’étais partie, trois ninjas venaient de se hisser sur notre campement et faisaient face à Jin dans l’intention évidente de le tuer pour piller nos maigres effets personnels. Des bandits de Gure, très certainement… D’un niveau plutôt médiocre, mon élève n’aurait aucun mal à les neutraliser un à un. En revanche, à trois ils étaient beaucoup plus forts et les vaincre ne serait pas chose aisée… Je voulais voir de quoi il était capable.
Après avoir escaladé une portion de roche, j’eus bientôt une vue imprenable sur le terrain de combat, restant invisible dans l’ombre de la falaise tout en étant assez proche pour réagir si jamais ça venait à mal tourner.

« S’il perd, c’est sa faute ! Les faibles doivent mourir.
Que tu es pessimiste ! Moi je pense qu’il gagnera ! »

Nous verrons bien…

Les trois hommes armés de sabres courts à la lame évasée lui faisaient face et celui qui semblait être leur chef s’adressait à Jin. Je n’avais pas besoin d’effectuer de technique pour le comprendre, il se mettait tout simplement à le menacer. Tout ce qu’il y a de plus basique… Moi ce qui m’intéressait, c’était la réaction de mon élève, rien de plus. Ainsi que sa riposte, évidemment…



Jin Kaza
~ Chuunin de Kumo ~
Jin Kaza~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 159
▌Inscription : 11/06/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 11 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Left_bar_bleue127/1000Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Empty_bar_bleue  (127/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
MessageSujet: Re: Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Icon_minitimeLun 22 Oct 2012 - 15:13


Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


~ « La face caché d'un homme scellé par le destin. » ~





Pendant que je réchauffe le bouillons, Kalei scrute l’horizon, à croire que son regard peut percer le brouillard, la neige, et la distance sans mal. A cet instant, elle fait preuve d'un sérieux sans borne. Et bientot j'allais comprendre pourquoi ! Je lui tends fébrilement un bol, qu'elle accepte. M’offrant par la même occasion un sourire doucereux en guise de remerciement. Une satisfaction sincère me transcende alors. Enfin une attention juste, débarrasser de ma retenus malhabile.
"Tu t’améliore, dans l'art subtile du "rapport humain"!
Mon parchemin inflammable crépite, livrant son dernier souffle chaud. Alors que je m’apprête à en jeté un nouveau dans les ultimes flammes de ce feu de camps éphémère. Un "cercle de métal incandescent jaillit de la neige" Dans le sifflement caractéristique que l'on connait à l'acier rougeoyant et chaud. Un geste généreux que m'offre ma comparse. Je n'es même pas le temps de la remercier qu'elle ajoute :

... Approche et tends tes mains. Ne vois pas là un signe de pitié de ma part, mais je pense que tu vas avoir besoin de tes forces dans la prochaine demi-heure qui arrive.

Ce que je redoutais est enfin arrivé. Être redevable de quelqu’un, qui que ce soit m’horripile au plus haut point... pourtant j'ai cruellement besoin de ces soins qu'elle semble vouloir me prescrire. L'effort de contention que je fais en lui tendant mes mains, saigne à blanc ma fierté... c'est comme crier à en perdre halène, que j'ai froid, que j'ai faim, que j'ai mal, que je suis faible, que j'ai besoin d'elle, que je lui suis redevable ! La luminescence réparatrice de son irou-jutsu ne fait que grandir le gouffre qui nous sépare. J'ai besoin de puissance. C'est un fait Indubitable !

Pendant que je reste béa devant la santé retrouvé de mes mains, elle s'empresse d'avaler quelle que victuailles à la va-vite avant de prendre son envole sur ces quelques mots que je vous concède, mystérieux : "J’ai quelques trucs à faire, ici. Je te laisse le plaisir d’accueillir nos invités comme il se doit."

Un timbre rocque me fis faire volt face sur mes ennemies du jours. De suite je vis clair dans les mots de ma comparse... "Nous y voilà les gars, encore un mioche sans défense, facile à détroussé."

Trois rôdeur comme j'en est souvent croisé, se sont hissés jusqu’à notre campement ! Surement attiraient par le feu précaire que j'ai allumé. Une jubilation sans nom s'empare alors de moi. un frisson bouillant. Je suis soulagé de pouvoir déchainer ma haine sans être sous le regard de la Junnin que j'accompagne. C'est un penchant pervers de moi-même que je ne veux pas exposé à ses yeux. Le fruit démoniaque de ce sceau qui enserre mon cœur me pousse au pire cruauté en combat. Passion sanguine à laquelle j'ai dus mal à réprimé la soif !

"Donne tout ce que tu as ! Et peut être te laisserai-je rentrer à Guré en slip le jeune !"

[ Sur ces mots le rôdeur pointe son sabre souillé dans la direction de Jin. Loin de ce laisser impressionner ce dernier est déjà empreint à une rage profonde. son regard c'est assombris, son souffle de coutume fluide et silencieux, devient grave et bruyant , comme si l'on avais muté l'homme en bête sauvage. "Gen'kotsu !" La musculature sèche de Jin ce gorge d'un chakra dense. Ses veines se noircissent et ses articulations se raidissent. Une force froide et colossale enivre à présent sa carcasse. Toute trace d'émotion et dors-et-déjà scellé au plus profond de lui. Ne reste plus que la haine, que la volonté de détruire pour ce libéré par la violence de la violence passé. Un déplacement véloce et le démon des terres du nord se retrouve déjà à porté de l'ennemie. Sa main s'abat violemment sur le bras armé de l’imprudent, impudent ! Un craquement sonore suivie de près par des râles de douleurs ne laissent aucun doute sur la situation. Jin vient d'écrasé toutes les phalanges de son ennemie. La poigne d'acier c'est refermé comme une morsure infatigable. "Setsujoku ! la morsure vengeresse"
Avant que le râle n'es eu le temps de laisser place aux larme, avant que la peur n'es eu le temps d'envahir les yeux du faible agresseur. Le poing droit ravageur de jin vient s’encastrait dans cette mâchoire grande ouverte par la souffrance. Brisant ainsi tout sur son passage dans un craquement glauque. rien a résisté à la force brute du bretteur. le vissage blafard du trentenaire n'est à présent plus identifiable. Ne reste plus qu'une purée sanguinolente, rien de plus... Maintenant libéré de l'étreinte du Kumojin, l'homme tombe de tous son poids. Une chute de la falaise qui ce termine cinquante mètres plus bas.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Le second poussé par la peur avance arme en mains. Avant de perdre son bras sans même sans rendre compte. Le tranchant édenté autant qu'acérer de Mugen (katana de Jin) n'aura pas fait dans la coupe fine et précise. Il aura arracher l'épaule comme on arrache une miche de pain...Sans finesse ni rigueur. Maintenant le talon du sabre vient s’abattre de tout son élan sur les frêles cotes de l'effronté. Ce dernier ce retrouve projeter au loin dans un sifflement aiguë. Jin viens de frapper son corps comme on batte une balle. "home-run !" le corps plier un deux sous la force de l'impact, propulsé loin, pour finir par percuté le sol au pied de la falaise. un impact sourd et véloce.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Le troisièmement, congelé par la peur à défaut de l'être par le froid ne tente même pas de fuir ou d'attaquer. Le regard de Jin le pétrifie sur place. Et n'y voyait pas un quelconque Genjutsu. C'est un effroi pur, véritable et sans fioriture. Le Kaza rengaine son sabre... Pour beugler un ordre diabolique :
" Saute de la falaise ! Ou je te tranche du vertex au sexe sans vergogne ni tendresse... MAINTENANT !"

Un craquement obscène, répond à votre question. La peur l'a poussé à mourir écrasé sur les rocs émoussés, plutôt que des mains acérées du démon qui se dresse devant lui ! ]

Il me faut cinq longues minutes pour récupérer des spasmes meurtrier qui convulsent au fond de moi... Le corps bouillant, fulminant dans l’adrénaline et la tension diabolique. Je suis passé un un instant de l’engelure à la fièvre. Cet aspect de moi me répugne. J'en est honte !
"J’espère qu'elle va prendre son temps. il ne faut pas qu'elle me vois dans cet état."



Hrp: Terminer mais en cour de correction Wink (vertex = sommet du crane)




Jin Kaza









Dernière édition par Jin Kaza le Jeu 25 Oct 2012 - 15:14, édité 10 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Icon_minitimeVen 26 Oct 2012 - 15:49





.:I Soyons sérieux. I:.



"Le bourdon se lamente, et la bûche enfumée
Accompagne en fausset la pendule enrhumée
Cependant qu'en un jeu plein de sales parfums,


Héritage fatal d'une vieille hydropique,
Le beau valet de coeur et la dame de pique
Causent sinistrement de leurs amours défunts."


Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) 430919mSanstitre

Jin Kaza était doté d’une fine musculature qui pouvait faire penser au premier abord qu’il possèderait un style fluide, tout en souplesse et dans la retenue. Quand je l’avais vu grimper lors de notre ascension, j’avais rapidement compris qu’il n’était pas du tout dans ce domaine-là et qu’il exhalait, au contraire, une force brute et massive qui faisait de lui une potentielle future machine de guerre. Autant dire que je n’avais pas été spécialement ravie de voir ça, non pas que je n’apprécie pas les guerriers pleins de muscles, car j’avais pensé qu’il se démarquerait des autres hommes par une mouvance différente. De plus, à son niveau, la force brute n’était pas forcément le meilleur moyen étant donné qu’il ne maitrisait pas encore les fondamentaux du taijutsu, du kenjutsu ou même les bases du maniement d’une arme, tout simplement. Il avait reçu un enseignement à l’académie, évidemment, et il avait acquis aussi une expérience personnelle qui commençait à faire de lui un shinobi unique mais j’avais toujours placé la barre très haut pour mes élèves, et il ne ferait pas exceptions à mes exigences…

Les brigands l’apostrophaient avec morve, se moquant de lui et se leurrant sur son apparence moins massive et le fait qu’il soit seul. Je savais qu’il gagnerait, c’était évident… Après, est-ce qu’il s’en sortirait indemne… ça, je n’en savais rien.
Jin ne répliqua pas aux paroles du meneur des hommes. D’un autre côté, quand on y réfléchissait bien, ça ne semblait pas être du plus haut intérêt… Des menaces, sans doute une blague au niveau aussi élevé que l’épaisseur de son cerveau et peut-être un compromis du style : tu t’en vas et on ne t’abime pas trop. Bref, la base de tout bon brigand qui se respecte sans laquelle, il perdrait au moins les trois quarts de leur crédibilité… Après, quand il fallait parlait d’efficacité, autant dire que c’était une toute autre histoire.
Quand enfin le combat parut commencer, je reportai mon attention sur la scène et vis Jin activer une première technique. Haussant un sourcil en voyant qu’il s’agissait là d’un moyen d’augmenter sa force physique, je croisai les jambes et attendis tranquillement la suite.

« Bizarre, quand même !
De quoi ?
Je n’aime pas trop ce genre de développement soudain de la musculature !
Vraiment ? Je pensais que c’était ton genre.
Je préfère le naturel, moi… »

Je vis nettement la main de Jin s’abattre sur l’avant-bras de son agresseur, le broyant impitoyablement. Son poing ne tarda pas non plus à s’encastrer en plein visage, ôtant les dernières traces d’humanité qui pouvaient lui rester et l’envoyant rejoindre le pays des morts en l’expédiant par-dessus la falaise. L’action avait été suffisamment rapide pour que nul n’intervienne mais je savais déjà que dans un combat contre des ninjas confirmés, il n’aurait jamais pu aller jusqu’au bout de sa technique car on l’en aurait empêché avant… Ou tué, peut-être.

Ça manque tout de même de classe… Commentais-je à haute voix. Un peu rustre, si vous voulez mon avis.

« C’est un homme, ça ne fait pas dans la finesse !
Détrompe-toi. Un style plus fluide lui irait à merveille…
Si ça l’amuse de taper comme un forcené, laisse-le faire ! »

Dépense d’énergie inutile… Du gaspillage.

Le deuxième n’eut pas plus de chance. Traçant un arc de cercle qui vint arracher l’épaule de son adversaire grâce à sa lame, il percuta ensuite violemment ses côtes, l’envoyant rejoindre son partenaire dans le même temps. Pourquoi mettait-il autant de temps à les tuer alors qu’en un seul geste c’était réglé ? Y prenait-il du plaisir ? Je ne pouvais pas le critiquer, il fut une période bien sombre durant laquelle moi aussi, jouer avec la vie des autres était une distraction à la limite de la jouissance. Désormais, je n’ai aucun état d’âme à tuer, mais quand je peux l’éviter ou le faire rapidement, je m’y tiens… En général.
Le troisième eut peut-être plus de chance… Car il sauta de lui-même. Allait-il se rattraper en bas ? Sans doute que non, mais au moins il sera mort rapidement et non pas avec un bras broyé ou arraché…
Je vois Jin qui reprend son souffle ainsi que le contrôle de son corps avec difficulté. Sans doute qu’il espère à l’instant même que je ne débarque pas et je choisis par délicatesse de redescendre tranquillement de mon promontoire, lui laissant ainsi quelques précieuses secondes supplémentaires qui lui permettront certainement de se recomposer un visage neutre. Sans doute qu’il m’accueillera en faisant comme si de rien n’était et je ne savais pas encore si je devais lui dire que j’avais tout vu ou non. A quoi bon ? Il allait se replier comme une huitre, il allait m’exaspérer et je risquais de le balancer par-dessus la falaise. Ca faisait plutôt mauvais dans son CV, le meurtre d’un élève en pleine mission… Si on pouvait éviter, ça serait le pied.

« Moi je pense qu’il deviendra dangereux !
Tant mieux, il en faut !
Il sera fidèle à Kumo, tu penses ?
Je n’en sais rien, je ne pense pas que la fidélité à Kumo soit importante.
Et la fidélité envers toi ?
Seule l’akatsuki me doit une véritable fidélité… Le reste n’est qu’enrobage. »

Contournant un dernier rocher, je me retrouvai à nouveau sur la petite terrasse rocheuse, Jin se tournant vers moi, le visage calme bien que la sueur sur son front et la veine battant fébrilement le long de son cou montraient qu’il avait fait de réels efforts pour retrouver son self-control.
Balayant brièvement le terrain, je m’avançai jusqu’à lui, donnai un léger coup de pied dans le bras découpé afin de le faire passer par-dessus la falaise et fixai les trois points noirs tout en bas, derniers vestiges de vies aussi pitoyables que funestes.
Quelques traces de sang maculaient encore la roche, mais on pouvait dire qu’il avait fait ça à peu près proprement. Ca changeait grandement des scènes de carnages auxquelles les membres de la lune rouge m’avaient habitué…
Me tournant vers lui, j’affichai un mince sourire, gardant un air paisible.

Tu as fait vite. Remarquais-je simplement. Mais tu es tombé sur trois imbéciles qui ne valent pas grand-chose au combat… La preuve, sans vouloir te dénigrer, à trois ils n’ont même pas pu t’atteindre ne serait-ce qu’une fois… Ce qui démontre là un niveau plus que pitoyable.

« Oui, enfin c’est un ninja !
Un ninja de rang D, genin qui plus est qui est seulement au quart de sa vie.
Vu comme ça, c’est vrai que c’est la honte… »

Bref, puisque nous avons un peu de temps, après tout nous sommes déjà en retard alors un peu plus un peu moins, autant faire un exercice plus intéressant et plus amusant…

Plus amusant pour qui ? Pour moi, ou pour lui ? Ca n’allait sans doute pas lui plaire de se rétamer face à une femme, mais que voulez-vous, j’ai un rôle à tenir et il a lui-même un rôle à jouer. C’était dans cette idée que j’allais voir s’il était apte à suivre un enseignement particulier ou s’il valait mieux le renvoyer dans le groupe des genins pris en charge par pack de dix avec un seul sensei pour eux-tous…

… Les règles du jeu sont très simples. Je te laisse la possibilité de m’attaquer comme tu le souhaites, même tes techniques mortelles si tu en as…

« huhu, très drôle, Kale’ ! »

… je me contenterai de me défendre, seulement. Je ne riposterai pas. Le but du jeu ? Et bien… De me neutraliser. Evidemment, tu n’y arriveras pas, mais tu peux toujours essayer. Si je trouve qu’en revanche tes attaques sont trop faibles et pas la hauteur de tes capacités… C’est moi qui t’attaquerai.

Je ne pus m’empêcher de sourire un peu plus. J’avais fait le même exercice avec Sakaime qui, très susceptible, avait très mal pris le fait de se faire dominer ainsi dans un combat. Au final, je ne savais même pas où il était… Moi qui devais l’embarquer à Jiyuu, son corps reposait peut-être dans un fossé à moitié mangé par les vers.
Jin était plus âgé, plus mature aussi. Peut-être qu’il prendrait ça différemment… A voir.
Sortant mon arme sous la forme temporaire d’un katana à la lame étrangement longue, je la plantai doucement dans le sol et appuyai un coude sur sa garde, posant mon autre main sur ma hanche. Oui, ce n’était pas très martial comme garde, mais il était inutile que je fasse tout le protocole de début de combat quand il ne s’agissait pour moi que d’un simple entrainement. Pour moi, évidemment… Lui, il allait devoir se donner à fond s’il ne voulait pas recevoir quelques coups. Encore que, ça lui permettrait de s’endurcir… On évitera juste parler de pédagogie et de relation maitre-élève qui pourraient être fortement critiquées…




Jin Kaza
~ Chuunin de Kumo ~
Jin Kaza~ Chuunin de Kumo ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 159
▌Inscription : 11/06/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 11 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Left_bar_bleue127/1000Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Empty_bar_bleue  (127/1000)
| Âge du personnage | : 19 ans
MessageSujet: Re: Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Icon_minitimeMar 30 Oct 2012 - 23:27


Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


~ « Ne pas perdre le contrôle, Ne pas libéré le démon » ~


Je reprends tranquillement mes esprits, imposant de nouveau le silence à mon sceau quand la Junin qui m'accompagne refait son apparition. Je ne sais pas ce qu'elle a fait entre temps... Mais une chose est sûr, elle était bien au fait que des forbans nous filés le train. Elle examine furtivement le théâtre de l'affrontement, comme satisfaite de ma besogne puis débarrasse la neige du bras encore palpitant, arraché à l'instant. D'un coup de pied aussi désinvolte que dépourvus d'émotion.

"Tu as fait vite. Mais tu es tombé sur trois imbéciles qui ne valent pas grand-chose au combat… La preuve, sans vouloir te dénigrer, à trois ils n’ont même pas pu t’atteindre ne serait-ce qu’une fois… Ce qui démontre là un niveau plus que pitoyable."


"Tss..." Je ne réponds pas à ce genre de provocation, basse et futile. Ce qui compte c'est le résultat et je ne me gênerai pas pour lui dire, si ce n'était pas ma supérieur. Je taire donc mes remarques envenimées. Me contentant d'un silence hautain ! Lequel est coupé par la provocation de trop...

"Bref, puisque nous avons un peu de temps [...] autant faire un exercice plus intéressant et plus amusant. Les règles du jeu sont très simples. [...]"

Un combat, ce n'est ni le lieu, ni l'endroit. Et c'est encore moi le bon moment ! Mon corps n'a pas repris le plein contrôle sur mes démons intérieurs. J'élude donc d'abord la proposition poliment "Continuons notre route si vous le voulez bien. Ce genre de petite distraction ne m'amuse pas personnellement." Quel intérêt ou satisfaction trouverait-elle dans un affrontement avec un Genin de ma trempe ?! Assurément aucun, elle est bien plus forte que moi. Son rang et toutes les capacités et compétences qu'elle a sut déployer jusqu'alors me l'ont suffisamment prouvés. Pourtant je vois bien qu'elle insiste. "C'est sans intérêt Mademoiselle !"

"Le but du jeu ? Et bien… De me neutraliser. Évidemment, tu n’y arriveras pas, mais tu peux toujours essayer. [...]"

Mon égo n'a pas supporté cet affront. Trêve de bavardage inutile, elle l'aura cherché. Quand je combat, quand le sceau de l'âme s'empare de moi et qu'il se nourrit avidement de toutes mes émotions. Quand c'est le cas, quand je perds le contrôle, alors un voile sombre brouille mon libre arbitre. Je ne gère plus rien ! Je ne distingue plus les amis des ennemies. Un seul mot d'ordre dicte alors mes gestes... "la destruction". Je retire ma veste de cuire, et dénude mon buste. Mon corps fulmine dorénavant dans un nuage de vapeur dense. Le sceau de l'âme s'est déjà bien étendus... Je vois bien le regard interrogateur, curieux à la limite "accusateur" de ma comparse.

"Mademoiselle, voilà l'instrument de la destruction. Un sceau de l'ère Senken. Un rituelle ancien autant que rare et puissant. Le Sceau de l'âme ! Un fuinjutsu qui enserre la vie et l'esprit de son ôte, pour lui donné puissance et résistance ! Je ne contrôle pas ce fuinjutsu, il me dévore de l’intérieur ! Me fait agir contre ma volonté. Il me noie dans la violence et l'obédience inconditionnel aux ténèbres. Ne me forçait pas à combattre... "

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Mon regard est bas. Pensif, je pèse l'importance de mes mots ! Ai-je bien fait de lui en révélé autant sur ma personne. Pourtant je me suis juré de garder le secret. Mais sans cet explication comment aurai-je pu éviter l'affrontement ?! Je crois qu'elle a saisi le malêtre et l'ultimatum... Soudain !!

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Un rictus diabolique me saisi, un tremblement léger suivie de près par des contractures incontrôlées. Les respirations mesurés deviennent haletantes et râlantes. Comme ceux d'une bête obscène. "Pas maintenant Jin... Garde le contrôle mon vieux... Merde !" Un frisson remonte mon échine, mon corps ce raidis, les chaines autour de mon cœur ce serrent, mon regard se voile !? C'est le trou noir...

[ "Genkotsu !" Le poing du démon s'écrase sur la falaise. L'onde de choc est terrible. On entend déjà des rocs lourds tomber. L'impact aura provoqué un éboulement immédiat. Des blocs massifs chutent sur le démon comme sur la Kunoichi. "Jiei-tetsu !" La bête féroce, à l'aide de la garde de son sabre toujours piégé dans le fourreau, dévie, brise et bloque les granites d'une tonne ! Comme si il ne s'agissait là que de vulgaires projectiles. Le bretteur à perdus tout contrôle, mais la bête combat avec intelligence. La pluie de gravas ne cesse pas, et de sa main libre l'entité obscure de Jin lance déjà des Surikens. Surikens dans lesquels sont accolés discrètement des parchemin explosifs. Un subterfuge ingénieux, qui ne manquera pas de surprendre la Junin ?!

Profitant du nuage de fumé la bête dégaine son sabre au tranchant sombre et édenté. Grave est la morsure du Katana libéré. Son feulement sinistre n'indique rien de bon ! Une course véloce, un saut puissant pour se retrouver au-dessus de la Kunoichie et lui retomber dessus avec un maximum de force. Voilà la stratégie engagée. "Genkotsu !" le sabre siffle pour déchirer tout sur son passage de la tête au pied. Enfin le nuage se dissipe, mais le monstre c'est mis en retrait... Observant les conclusions de son vile dessin. ]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]









Jin Kaza









Dernière édition par Jin Kaza le Mer 31 Oct 2012 - 12:08, édité 9 fois
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs ) Icon_minitime


Mission de rang B : Une créature sur le lac Kanabé ( En coopération Jin & Kaleïs )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La tour Yonzu, phase 2. Mission de Rang B en cooperation ( Ryu, Ayuka, Okami, Jizo, Jin )
» Just a Normal Mission (pv Kaleis, Romero et Okami)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de la Foudre ~ Kaminari no Kuni :: Pays de la Foudre :: Grandes montagnes :: Village pacifique Takumi-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser