Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
-38%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – 15,6″FHD (RAM 8Go)
799 € 1299 €
Voir le deal

Partagez

Une rencontre déterminante pour un avenir incertain [Pv : Minoue ]

InvitéInvité
MessageSujet: Une rencontre déterminante pour un avenir incertain [Pv : Minoue ] Une rencontre déterminante pour un avenir incertain [Pv : Minoue ] Icon_minitimeVen 29 Jan 2010 - 20:48

*****FLASHBACK*****

Alors qu'il traversait la frontière qui séparait Taki et Kusa, Katsuyochi fit une étrange rencontre, qui détermina son avenir...

Il traversait un ruisseau dans une forêt. L'herbe était verte, les feuilles des arbres aussi. L'eau murmurait s'alliant aux bruissements des végétaux causées par une légère brise. Quand il posa son pied sur une pierre, celle-ci bascula. Il recommença l'opération plusieurs fois, et eut le même résultat. Il fallait pourtant traverser ce ruisseau, qui ressemblait plus a une rivière a mieux le regarder. Il décida donc de trouver un endroit peut profond où traverser. Le Nuke-nin alla couper avec un de ses kunais une longue branche, et le plongea dans l'eau. Le bâton s'enfonça complètement jusqu'à mouillé la main de Katsura. De même que pour les cailloux, il recommença la manipulation à de maintes reprises sans trouver une zone peu profonde où il pourrait traverser. Evidemment, il aurait pu grâce a son chakra marchait sur l'eau, mais le courant était trop fort. Il prit alors la décision de sauter pour tenter de rejoindre l'autre berge. Ramassant le kunai avec lequel il avait coupé la branche, il allait s'apprêter à exécuter cette action quand il eut une bien meilleure idée. Il prit dans ses deux main le long bâton qu'il avait laissé près de la rivière, recula de cinq mettre, l'empoigna bien fermement, et s'élança. Le déserteur exécuta un grand bond qui aurait impressionné plus d'un. Hélas, ce n'était pas suffisant. Retombant a cause de l'attraction terrestre, il se servit du bâton qu'il planta dans l'eau. Evidemment, n'ayant pas trouvé de zone peu profonde, il s'enfonça dans l'eau mais réussi tout du moins a plier cette branche pour s'élancer dans un nouveau saut, qui cette fois ci lui fit toucher la terre de la berge qu'il voulait atteindre.
* Enfin !* soupira t'il en soi même. Toutefois, ses vêtements étaient trempés

Bien que trempé jusqu’au os, le vent transformant cette humidité en blessure, Katsura reprit son chemin. Toutefois, il ne lui fallu pas beaucoup de temps avant de se rendre compte que continuer jusqu'à Kiri dans ces conditions serait difficiles. Il prit donc la décision de se sécher dans un lieu sec. Continuant un peu, il découvrit la lisière de la forêt et s’aventura sur une grande ligne blanche, apparemment peu souvent emprunté. Pourtant, il croisa un roturier sur son chemin et lui demanda où il pourrait trouver un lieu sec où il trouverait de quoi se restaurer. L’homme, car en relevant légèrement son visage ou y voyait une barbe brune, semblait d’une énergie sans précédent, et avez dans ses yeux la flamme de la jeunesse. Il ne paraissait pourtant pas si jeune que cela. Habillé tel un mendiant, il avait cependant une bonne couche de graisse…protégeant ses os du froid. Des cheveux bruns, comme sa barbe, il possédait une cicatrice sur la joue. A en jugeait, Katsuyochi pensa qu’il s’agissait plus d’une morsure de chien que d’un kunai. Mais qui sais… Le déserteur comprit donc qu’il était un bon vivant, et connaîtrait sûrement une auberge dans le coin. Il ne s’était pas trompé, et le passant lui indiqua le chemin vers la taverne du coin.


- Prenez le chemin tout droit, puis tournez à votre gauche. Continuez sur quelques centaines de mètres, puis prenez la patte d’oie qui bifurque vers la droite. C’est un petit chemin boueux, et de la, vous ne pourrez pas manquer la fumée que crache les trois cheminées de la taverne…Bon courage !

Effectivement, l’homme connaissait son affaire, et même a s’en souvenir le nombre de cheminées du bâtiment. Sans plus dire un mot, il continua sa route, suivant toutes les indications de l’aventurier. En arrivant au chemin boueux, l’idée d’être au sec lui raviva l’esprit. Il vit non seulement les fameuses fumées qui sortaient de ces cheminées, mais aussi une multitude d’empreinte de pas. Apparemment, il ne serait pas seul. Effectivement, en s’approchant du bâtiment, en regardant a travers les fenêtres, des hommes bourrus et déjà alcoolisé s’amusaient comme des fous. Cette idée lui fit penser qu’il était déjà tard. Il passerait la nuit ici. Le Nuke-nin contempla tout d’abord la bâtisse. C’était un grand bâtiment fait de bois, un bois que l’on reconnaissait résistant et qui avait passé déjà beaucoup d’hivers. Le toit était incliné à trente degrés approximativement. En fixant de plus près, le bois était renforcé d’une certaine substance similaire à du béton.

Le vent le faisant souffrir, la faim lui tenaillant l’estomac, il ne tarda point à passer le seuil de la porte. A son entrée, tout le monde se tut, et le silence qui se créa fut très gênant pour Katsuyochi. On entendait même le son des gouttes d’eau tombant des habits de l’homme qui venait d’entrer se fracassaient contre le parquet de la taverne. Fort heureusement, un ivrogne hurla et les discussions reprirent de plus belles, comme si de rien était. A sa droite, un groupe de six bûcheron, ou du moins qui possédait tout leur attribut, une barbe, de puissants bras, de nombreuses cicatrices, qu’il avait aperçu par la fenêtre. A sa droite, un autre groupe de neuf ivrognes qui aimaient le goût du saké, au point de ne plus pouvoir s’arrêter. Derrière eux, un bar où le tavernier fixait cet homme qui venait d’entrer et qui pourrait s’avérer un client potentiel pendant ces temps infructueux. Katsuyochi s’avança et alla commander à l’aubergiste de quoi manger, de quoi coucher, et de quoi se changer. Son plat fût mis aux fourneaux, sa chambre fut réservée, et on lui donna des affaires de rechange. Il mit ses anciens habits trempées à sécher, et alla s’asseoir dans le coin des personnes seuls. C’était un coin au fond de la taverne, légèrement reculé où environ cinq personne, groupé ou non, discutait plus tranquillement. En face de lui était assise une femme. Elle dégageait une étrange impression au déserteur…elle lui paraissait, mystérieuse.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une rencontre déterminante pour un avenir incertain [Pv : Minoue ] Une rencontre déterminante pour un avenir incertain [Pv : Minoue ] Icon_minitimeMar 9 Fév 2010 - 19:42

Taki, Kusa… Où devais-je aller ? Je me trouvais entre les deux sans savoir ce que je devais faire, sans comprendre mon but, sans ressentir l’envie d’accomplir une mission en particulier… J’étais là, seule au milieu de ce champ qui bien que magnifiquement fleuri, m’emplissait d’un sentiment de nostalgie… Les yeux fermés, une main ouverte vers le ciel à hauteur de mes lèvres, je repliais mes doigts lentement comme si je cherchais à attraper une âme errant dans le vent. Peine vouée à l’échec… La seule âme perdue en ces lieux était le mienne mais cela, je ne pouvais pas encore m’en rendre compte à ce moment là…
J’étais là, moi Minoue Maboroshi au service de Saber Lily Arthuria Milena, à la frontière de deux pays pas spécialement connus car durant le court laps de temps libre qui m’était accordé, j’en profitais encore une fois pour effectuer des recherches pour mon but personnel. Hélas, cela faisait des années que je m’acharnais à dénicher une piste quelconque mais je n’avais jamais rien trouvé et même si au fond de moi il restait une part d’espoir, je savais très bien que je n’y arriverai pas. Ce fut sur ces pensées mélancoliques que je m’étais décidée à repousser les limites des pays où avaient été aperçus pour la dernière fois les derniers membres de ma famille. Décidant de m’éloigner encore plus en me disant, qu’avec beaucoup, beaucoup de chance, je trouverai quelque chose, j’étais loin de me douter que je ferai la connaissance d’un jeune homme, plus âgée que moi mais encore bien jeune, qui marquerait une grande partie de ma vie. Katsuyochi Katsura, car c’était comme cela qu’il se nommait, était un déserteur très étrange mais cette part de mystère innocent chez lui m’avait plu d’emblée. C’est donc ce moment important que je vais raconter par la suite…

Mes pieds nus glissant avec légèrement sur l’herbe grasse, je caressais du bout des doigts les pétales de fleurs qui effleuraient ma peau d’albâtre. Je longeais une large rivière assez profonde dont le courant puissant couvrait le chant des oiseaux. Le village de Kusa no Sato était de l’autre coté de ce point d’eau mais j’avais largement le temps avant de m’y rendre… Ouvrant alors les yeux pour enfin me rasséréner de la beauté visuelle du paysage, mes sens momentanément surdéveloppés revinrent à leur stade initial et ce fut pour cela que je ne sentis pas sa présence immédiatement… Quand je le vis pour une première fois, ce fut très bref et je ne pensais pas à ce moment là que je le reverrai par la suite. Cela se passa à un kilomètre environs de l’endroit où je me trouvais à ce moment là et je traversais un petit bosquet plongé dans l’ombre. Mes cheveux rouges écarlates virant lentement à un bordeaux tandis que la pénombre m’entourait, je caressais distraitement les troncs parcheminés et rugueux des arbres centenaires tout en me demandant ce que j’allais découvrir là bas. Je ne vous cache pas que je ne fis aucune découverte intéressante, mais ce que j’y découvris compensait largement cet échec désastreux…
Assise sur un rocher peu après avec traversé le groupement d’arbres, je tenais mes genoux repliés contre ma poitrine et mes bras les enserraient fermement tandis que mon regard vague fixait un point dans l’horizon sans vraiment regarder. Un bruit d’éclaboussure me parvint alors au lointain et ce fut avec un air étonné et suspicieux que je me levai pour aller voir ce qu’il se passait. Quand j’arrivai enfin, je le vis, en train d’essayer de traverser le courant par un moyen assez original mais plutôt archaïque. Après qu’il se fut élancé, sa tentative faillit échouer mais il sembla se rattraper in extremis et ce fut trempé mais entier qu’il parvint de l’autre coté, en sécurité sur la berge.

**Ne t’attarde pas, Minoue… Tu as un travail à faire et tu n’avances pas très vite…
Laisse-lui le temps de se reposer, stupide conscience !
C’est bon, je repars tout de suite, inutile de me presser…**


Prenant une direction parallèle à celle que le jeune homme avait prise, je déployai mes ailes et disparu alors tellement ma vitesse fut améliorée. Fermant une nouvelle fois les yeux, mes autres sens se développèrent alors et je vis le monde avec une clarté soudaine. Les sons, les odeurs, le gout du vent sur ma langue, le contacte de l’air sur ma peau… Tout cela se transformait en images qui prenaient vie dans ma tête. C’était comme cela que j’aimais vivre, c’était pour cela que je voulais exister. Etre seule, libre, et consciente de la beauté de la moindre chose. Ou de sa laideur…
La journée arrivait à sa fin, les rayons du soleil viraient au rouge et le vent se refroidissait rapidement. Légèrement vêtue, mes sens supérieurs à la moyenne, je n’en souffrais que plus et ce fut à moitié contrainte que je dus renoncer à voler et à désactiver mon troisième œil. Il me fallait maintenant trouver un lieu où me ressourcer et me reposer, mais pour cela, il me faudrait marcher car la fumée la plus proche que j’apercevais était encore bien loin. Me mettant en chemin rapidement, je compris alors rapidement que je n’étais pas seule et que les personnes qui me suivaient étaient tout sauf dotées de bonnes intentions à mon égard. Sans me retourner, sans parler, je continuais d’avancer le visage serein et l’attitude impassible. Le bruit de pas dans mon dos s’amplifiait et ce fut bientôt suivit par des rires gras et rocailleux. Je crois bien que tout cela commença à m’énerver à partir de ce moment là… Me retournant sans bruit, si furtivement que le plus proche de mes poursuivants trébucha légèrement en se stoppant net, je les comptais au nombre de six. Des hommes, bien évidemment, entre trente-cinq et cinquante ans à vu d’œil. Ils étaient vêtus normalement et visiblement ils ne semblaient pas manquer d’argent. Leur air revêche et leur visage grossiers rougis par l’alcool me fit comprendre que j’avais à faire à des personnes bourrées et qu’en l’occurrence, il me serait impossible de leur faire entendre raison. Pour ma conscience, je décidai quand même de tenter une approche courtoise et diplomate.

Pensez-vous,
dis-je d’un ton doucereux, qu’il ne vaudrait mieux pas pour vous de partir loin de moi sans rien tenter d’irrattrapable ?

Il y eut un temps d’arrêt puis l’homme de tête fit un pas en avant. Cette courte distance rompue entre nous, il venait de condamner sa vie, son existence, son présent et son futur en un seul mouvement. Je fermai les yeux avant même qu’il ne tende une main en avant pour m’agripper par le bras. Je fermai les yeux avant de sentir ma main se diriger automatiquement vers la garde ouvragée de Kuroi Hiryuu… Je fermai les yeux durant tout le temps que précéda cette altercation. Soupir, sourire, tout cela se passa très rapidement. Ce ne fut qu’un simple épisode sans importance dans ma vie, mais cela se rajouta à la pile d’actions qui, petit à petit, me faisait perdre mon humanité.
J’avais repris mon chemin, me dirigeant encore vers les lointaines fumées qui s’élevaient en volute au loin de moi. Le vent soufflant face à moi, il n’apportait pas l’odeur putride de la chaire fraichement tranchée des corps mutilés que j’avais laissés derrière moi. Tout cela, je l’avais déjà oublié à ce moment là et la seule chose qui m’importait était de me reposer tranquillement devant un repas bien préparé ; de ce fait, je comptai deux kilomètres avant que je ne parvienne au bâtiment repéré et je me mis à courir aussitôt à grandes enjambées, ignorant les rares personnes qui me regardaient passer avec un air stupéfait.

**tu es bientôt arrivée, Minou-chan…
On n’a pas besoin de toi pour nous le dire, Hikari, on est suffisamment intelligent, je te rappelle…
Elle certainement, toi je ne crois pas…**

Poussant la porte de l’auberge après avoir couru les derniers kilomètres qui me restaient, certaines personnes tournèrent le visage dans ma direction, leurs yeux croisant les miens puis glissant le long de mes cheveux écarlates pour finalement retourner à leurs occupations initiales. Refermant derrière moi, le battant claqua avec un bruit sec et je me dirigeai vers le comptoir où l’intendant essuyait des verres avec, à mon grand soulagement, un torchon qui m’avait l’air propre. Il m’indiqua une table qui était placée au fond de la pièce, à moitié plongée dans l’ombre et où de rares personnes s’étaient assises. Faisant de même à la place que je m’étais choisie, je m’adossai contre le mur et contempla vaguement ce qui m’entourait jusqu’à ce que le serveur vienne poser un choppe de lait devant moi. Mes yeux plongés dans le breuvage qui bougeait en cercles concentriques, je ne le vis pas tout de suite lorsqu’il s’assit non loin de moi. C’était un jeune homme, un peu plus âgé que moi, qui avait les cheveux noirs et longs, retenus par un lien de la même couleur. Je le regardai sans dire un mot jusqu’à ce qu’il prenne conscience de ma présence puis je me redressai légèrement en avant, un sourire ambigu aux lèvres.

Bonsoir,
l’abordais-je d’un ton serein, que fait donc un déserteur solitaire dans un endroit aussi perdu que celui-ci... ?

InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une rencontre déterminante pour un avenir incertain [Pv : Minoue ] Une rencontre déterminante pour un avenir incertain [Pv : Minoue ] Icon_minitimeJeu 11 Fév 2010 - 20:41

- Bonsoir,.... que fait donc un déserteur solitaire dans un endroit aussi perdu que celui-ci... ?

La douce voix de l'étrangère capta l'attention de Katsura, le retirant de ses pensées. Cette mystérieuse femme venait de lui parler. Et la première chose que remarqua Katsuyochi est qu’elle l’avait appelé «déserteur solitaire ». Comment avait-elle devinée ? Sa voisine de table n’était pas une banale personne. Le Nuke-nin leva alors plus amplement sa tête, dévoilant les traits de son visage. Il était plus vieux qu’elle, mais paraissait pourtant assez jeune pour son âge. Un mystère qu’il n’expliquera que si on lui demandait. Katsuyochi fixa son interlocuteur et fût surprit par sa beauté. Elle avait une chevelure brune et des reflets rouges. Une peau matte mais pas trop non plus, son visage n’était finement dessiné. Bien qu’a moitié caché par la table, son corps paressait svelte et lui aussi bien dessiné arborant une poitrine sans excès que se soit par sa grosseur ou sa petitesse. Malgré sa beauté, Katsura ne se laissa pas berné. Elle semblait tout aussi dangereuse que mystérieuse. Le Nuke-nin aurait d’abord voulu lui répondre par une autre question, mais comme l’étrangère avait employé un ton d’entente et était sereine, il préféra être courtois :

- Je suis flatté que vous reconnaissiez des déserteurs. Pour ce qui est du solitaire, ce n’était pas bien compliqué à deviner. Pour répondre du plus simplement possible à votre question, je voyage. Bien que l’idée de vous raconter ma vie ne me déplaise guère après des années de solitude, je ne souhaite pas vous endormir....lui répondit-il un sourire aux lèvres. Mais vous qui êtes vous ? Et que fait une ninja aussi puissante dans un coin perdu comme celui-ci ?

Attendant la réponse de la femme, Katsura prit son verre de Saké de venait tout juste de lui offrir un serveur, et prit une gorgée.

HRP : Désolé pour ce post court mais c'est un peu dur dans un dialogue vu que j'attend ta réponse ^^.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une rencontre déterminante pour un avenir incertain [Pv : Minoue ] Une rencontre déterminante pour un avenir incertain [Pv : Minoue ] Icon_minitimeMar 23 Fév 2010 - 19:19

Désolée si je me répète entre mes rp, mais ça fait un moment que je ne suis pas venue alors je ferai peut-être des boulettes…

Le deserteur releva la tête et me regarda alors en face. Sans siller, je soutins son inspection jusqu’à ce qu’il détourne ses yeux de moi. Finalement, il était bien plus âgé que je ne le pensais. Si ça se trouve, il avait l’âge d’être mon père ! Mais quelque chose me poussait à penser qu’il était plus jeune que son apparence. Bref, il éveilla ma curiosité une nouvelle fois encore…. Pianotant sur le bord de la table en cliquetis réguliers, je réfléchissais posément à ce que je pouvais bien dire. Je venais de lui poser une question, certes, mais moi qui déjà parlais très peu, je ne l’avais pas abordé pour échanger deux, trois mots. Il était différent des autres abrutis qui se qualifiaient comme étant solitaires, lui il avait un aura d’homme mur mais sa puissance ne semblait pas avoir été élevée à son maximum car je ressentais une impression de fragilité que je voyais souvent quand je rencontrais des gens d’un grade inférieur au miens. Cette personne là avait un potentiel que j’avais envie de développer, un potentiel intéressant qui pourrait peut-être même éclore jusqu’à me surpasser, moi et tous ceux qui sont plus forts que moi.
Esquissant un sourire amusé à cette idée, je regardai les sillons dans le bois de la table et en suivit un de mon ongle jusqu’à éteindre l’extrémité. Envoyant voler au loin un éclat qui s’était fiché dans ma peau, j’écrasais la goutte de sang entre mon indexe et mon pouce et j’écoutais attentivement la réponse de l’inconnu tout en gardant un air impassible, quoique un peu inattentif.

Je suis flatté que vous reconnaissiez des déserteurs. Pour ce qui est du solitaire, ce n’était pas bien compliqué à deviner. Pour répondre du plus simplement possible à votre question, je voyage. Bien que l’idée de vous raconter ma vie ne me déplaise guère après des années de solitude, je ne souhaite pas vous endormir....

**il a raison, tirons nous avant que nous tombions dans un coma eternel… Ah, et prend lui la vie tant que nous y sommes !
Tu es vraiment inhumain, Kuroi, tu devrais avoir honte de toi de temps en temps…
Cela fait combien d’année que nous avons perdu notre humanité, Hikari ? Depuis qu’elle a été obligée de tous les tuer, il me semble…
C’est de l’histoire ancienne, inutile de ressasser le passé, cela ne fera que nous mettre une ambiance plombant…
C’est vrai que t’es connue pour mettre de l’ambiance toi !
C’est de l’ironie ?
Non, une réalite…**

…Mais qui êtes-vous ? Et que fait une ninja aussi puissante dans un coin perdu comme celui-ci ?

«Une ninja aussi puissante » ? Je ne vois pas comment il pouvait penser cela sans me connaitre. Il était peut-être plus observateur que je ne le pensais, après tout. Sa question étant posée, il me fallait maintenant trouver la réponse juste qui n’en dirait pas non plus trop sur moi. A ce moment là j’étais encore de l’akatsuki et non d’Oto, et en général, cette organisation n’était pas la plus aimée et souvent elle était très mal vue. Cela m’arrangeait pour beaucoup de choses, par exemple j’avais une paix relative où que j’aille, sans compter ceux qui en avaient après ma prime, mais cela était aussi un désavantage au niveau des relations sociales… Ce le ne me gênait pas car je n’avais pas beaucoup d’amis et que je n’en cherchais pas, mais je me rendais enfin compte que cela me causait un problème. Après un petit instant de réflexion, je me décidai enfin à répondre à sa question. M’avançant un peu, je posai mes coudes sur la table et appuyai ma tête contre mes mains. Un sourire sibyllin aux lèvres, je dis alors :

C’est très aimable à vous de me prendre pour une ninja puissante mais vous vous trompez peut-être sur ma personne… En ce qui concerne le fait que j’ai deviné votre nature de déserteur, c’est assez simple pour moi vu que j’en suis une également. Ne vous inquiétez pas, vous ne risquez pas de m’endormir, il est rare que je m’ennuis quand j’aborde quelqu’un. Ajoutais-je d’un ton sans émotion.

Ramenant mes cheveux rouges en arrière d’un léger mouvement de tête, je me re-appuyai contre le mur, me replongeant une nouvelle fois dans l’ombre. Katsuyoshi était, d’après ce que je savais de lui à ce moment là, quelqu’un qui aurait tout de suite plu à mon frère et je ressentais un sentiment de nostalgie déferler en moi tandis que je me rappelais de lui. Cela faisait combien de temps que je ne les avais pas vu ? Dix ans peut-être, dix longues années qu’il était venu dans les montagnes, dix longues années qu’il les avait tous tué… Néanmoins, je gardais toujours l’espoir que l’un des membres de mon clan soit encore en vie. Tout cela, j’y croyais encore et pourtant je savais qu’il n’y avait qu’une part infime que cela soit vrai… Soupir.
« genesis » Fermant les yeux, le visage plongé dans l’ombre, je me rappelais alors de mon ainé, celui qui avait pris le plus soin de moi. Il n’était pas avec nous lors de la destruction du clan, il n’était pas impossible qu’il est survécu. Ce serait si bon de le retrouver… A l’époque, il me dépassait en puissance mais maintenant, serait-ce toujours le cas ? Amusant…

**Minou-chan, tu n’es pas seule, il y a le déserteur avec toi…
Laisse le poiroter, un type pareil… Quelqu’un comme toi mérite meilleure compagnie !
Quelqu’un comme moi ne mérite même pas de s’adresser à une personne.
Tu te dénigres, encore et encore…
Non, j’accepte la réalité, contrairement à vous.**

Me rapprochant de la table, je triturai distraitement la garde de mon épée et continuai de le fixer droit dans les yeux sans me soucier que cela pouvait paraitre impoli de ma part. Quand j’en eus assez vu, je détournai mon regard et me décalai légèrement pour laisser passer le serveur qui ramassa mon verre. Nouveau soupir imperceptible. Une ondulation dans mon dos m’avertis que j’avais envie de reprendre la route. Cela faisait trop longtemps que je n’étais pas rentrée au repaire… Avisant Katsuyoshi d’un bref coup d’œil, je me levai alors dans un bruit métallique lorsque mes deux lames emboitées s’entrechoquèrent doucement.

Je repars demain matin.
Dis-je alors soudainement, j’aimerai en apprendre un peu plus sur toi, si ça ne te dérange pas. J’espère qu’une sortie en pleine nuit ne te gêne pas, ajoutais-je en regardant les étoiles à travers la fenêtre, parce que je n’aurai pas le temps de m’attarder plus longtemps et que je dois m’en aller retrouver les autres demain matin.

Haussant un sourcil interrogateur, je lui indiquai la porte d’un léger signe du menton, tout en laissant tomber quelques pièces sur la table pour payer ma consommation.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une rencontre déterminante pour un avenir incertain [Pv : Minoue ] Une rencontre déterminante pour un avenir incertain [Pv : Minoue ] Icon_minitime


Une rencontre déterminante pour un avenir incertain [Pv : Minoue ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Minoue Maboroshi, l'illusion d'un destin...
» Avenir
» Equipe 2 -La spirale de l'avenir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde Shinobi :: Reste du Monde :: Lieux inhabités-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser