Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

Partagez

{Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison.

 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 28
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
{Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Left_bar_bleue1133/2000{Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Empty_bar_bleue  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
MessageSujet: {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Icon_minitimeLun 30 Avr 2012 - 9:56

« Première mission en équipe... c'est parti !»





Six heures du matin... alors que pratiquement tout le Village caché du Sable était endormi, Thrys errait comme une ombre dans les rues inanimées près du Palais Kazekage. Tout en marchant le long de la route, il lisait avec attention les notes que lui avaient fait parvenir les ANBUs cette nuit. Plusieurs criminels avaient été arrêtés par les forces du Seigneur féodal, et ce dernier continuait d'arpenter le Pays du Vent tout entier à la recherche d'autres nuisibles. Apparemment, la fin de la Quatrième Grande Guerre Shinobi marquait l'avènement d'une ère de purification et de paix. Cependant, bien que ces nouvelles étaient fort plaisantes pour le ninja, quelque chose le turlupinait... et si, voyant qu'il n'y avait plus un seul combat au sein du Pays du Vent, le Seigneur féodal décidait d'éradiquer Sunagakure no Sato ? Après tout, ce village était considéré comme étant la force de frappe majeure du Pays, mais si les guerres étaient terminées et que les éventuels ennemis étaient éliminés, à quoi bon continuer d'alimenter un village caché en ressources ?
Faisant des allées et venues devant les portes du Manoir Kazekage, notre Sunajin se creusait les méninges pour montrer à l'homme qui finançait le Village caché du Sable tout entier que les ninjas qui le peuplaient étaient encore en état de combattre !
De plus, avec l'arrivée imminente des examens de sélection des Chuunins, il valait mieux faire bonne figure... Mais alors que Thrys était sur la bonne voie pour trouver une solution à son problème, un nouveau vint s'ajouter à sa liste. L'examen de sélection des Chuunins... et, qui plus est, se déroulera au sein du Village caché du Sable, chose qui ne s'est jamais reproduite depuis de longues années déjà ! La dernière fois... c'était à Konoha... enfin bon, passons...
Ses deux élèves voudront-ils y participer ? Voilà une question qu'il ne devait même pas se poser, étant donné l'impatience grandissante de Shizue et de Sane ! Ces deux fortes têtes n'attendaient qu'une chose : l'arrivée des examens ! Sane était quelqu'un de très têtu, si bien que dès qu'il avait besoin d'acquérir une chose, quelle qu'elle soit, il se démenait pour l'obtenir... quant à Shizue... elle tient ça de sa mère !

Après avoir tergiversé pendant plusieurs minutes, Thrys leva la tête et observa les hauts remparts de Suna. Le soleil s'élevait petit à petit, et bientôt, le village tout entier se réveillerait. « Bon... rentrons... » songea notre jeune héros en se dirigeant lourdement vers les portes du Manoir Kazekage. Ne perdant pas de temps à traînasser dans le hall d'entrée, il monta les escaliers menant jusqu'à son bureau. Il inséra la clef dans la serrure, poussa la porte, avant de la refermer derrière lui. Comme à son habitude, il ôta son long manteau de cuir marron, ainsi que son couvre-chef, avant de les déposer délicatement sur le porte-manteaux fixé au mur. Il s'approcha ensuite de la large fenêtre qui illuminait son bureau, ouvrit les volets, et laissa ainsi pénétrer les rayons solaires dans ce qu'il aimait appeler son antre... je pourrai aussi ajouter ''Et la lumière fut !'', mais on va passer ce détail... Une fois tout ce petit rituel achevé, Thrys se tourna vers son bureau, sur lequel étaient posés en vrac des dossiers et des lettres... « Et c'est reparti pour un tour... » pensa-t-il en se voyant encore une fois assis sur son fauteuil, à trier les messages et à apposer le sceau de Suna sur tous les coins de page. Les dossiers s'enchaînaient... des histoires toutes plus... inintéressantes les unes que les autres... des rapports de missions banals, des lettres de menace bourrées de fautes d'orthographe en provenance de quelques groupuscules de bandits qui sont sûrs de pouvoir lancer un assaut sur le village... enfin, tout cela était d'un ennui mortel...
Mais alors qu'il faisait défiler les dossiers à un rythme effréné, un ordre de mission intéressant vint attirer l'attention de notre jeune héros. Stoppant son travail à la chaîne, il posa près de l'encrier le tampon de Suna, ouvrit délicatement l'enveloppe sur laquelle était inscrit en lettres capitales le texte ''Mission de rang B'', et se mit à lire tranquillement le contenu du document.


.Demande de mission --- Mission de rang B.
Type de mission : Escorte
Contexte : Un groupe de trois marchands ont acquis il y a quelques jours des minerais extrêmement rares, trouvés dans la Grotte des Damnés, non loin du Village caché du S able. Ils doivent cependant se rendre à Tanzaku, la cité marchande du Pays du Feu, afin de vendre ces minerais à un joaillier qui a accepté de racheter toute la cargaison pour une importante somme d'argent. Malheureusement, cette affaire a filtré à l'extérieur, si bien que de nombreux bandits et escrocs voudront essayer de s'en emparer.
Objectif : Escortez les trois marchands jusqu'à Tanzaku, et protégez-les des attaques ennemies.


Une mission d'escorte ? Et qui plus est à Tanzaku ? Voilà qui pourrait bien convenir à notre Sunajin... d'une part pour montrer au Seigneur féodal que Suna continue d’œuvrer pour préserver de bonnes relations entre les différents Pays, mais aussi pour préparer ses deux élèves au futur examen de sélection des Chuunins !
Sans perdre une seconde, Thrys rangea le papier dans l'enveloppe, la referma, avant de la déposer dans la poche de son pantalon. Puis il tourna la tête vers la gauche, afin d'observer l'horloge qui affichait sept heures. « Bien... allons réveiller Sane et Shizue... ».


Quelques minutes passèrent, et Thrys restait immobile sur son fauteuil, à attendre...
De temps à autres, il regardait par la fenêtre, et suivait la course du soleil dans le ciel, avant de lire l'heure qu'affichait l'horloge. Tout à coup, il tourna la tête en direction de la porte, et trois ANBUs firent leur apparition. Simultanément, ils courbèrent l'échine, saluant ainsi à leur façon leur supérieur hiérarchique. Le Sunajin, après s'être tourné complètement face à eux, s'avança sur son bureau, et croisa les bras. Il les observa tour à tour, comme pour passer en revue ses troupes, avant de lancer d'une voix calme et posée :


« Allez prévenir Shizue et Sane qu'ils doivent se rendre au Palais Kazekage sans plus attendre... une fois que cela sera fait, faites de même avec les trois marchands qui nécessitent une escorte vers Tanzaku ! »

Les trois hommes se redressèrent d'un seul coup, acceptèrent la tâche qui leur incombait, et disparurent aussi vite qu'ils étaient arrivés. De nouveau seul, le Sunajin ouvrit le premier tiroir de son bureau, et sortit un gros dossier sur lequel était inscrit ''Équipes de Suna'' en caractère gras. Desserrant la lanière qui empêchait toutes les feuilles de s'envoler, il retira du lot le dossier qui concernait sa propre équipe. « Shizue Ishina... Sane Ikemizu... et... ah, voilà la dernière... Kanon Asakura... » pensa-t-il en examinant plus précisément la fiche Shinobi de cette Chuunin qui avait intégré l'équipe il y a quelques jours.
Kanon Asakura était une kunoichi de Suna, du même âge que notre héros. Cette mission était tout de même de rang B, et deux Genins ne pouvaient s'en charger, même accompagnés du Kazekage... et puis, Kanon devait elle aussi commencer à faire des missions qui comportaient quelques risques, non ? Après tout, un Chuunin devait savoir s'adapter à n'importe quelle situation !
Notre jeune héros se leva de son fauteuil, se tourna vers la fenêtre, et s'approcha d'une petite volière où dormaient deux oiseaux messagers. S'avançant lentement près de la cage, Thrys mit la main dans un panier à proximité des volatiles, puis tira une petite boîte dans laquelle était dissimulée une lettre à l'attention de Kanon Asakura... Thrys l'avait notée il y a quelques jours, mais alors qu'il était tourmenté par ses soucis et ses problèmes, il oublia de l'envoyer... enfin bon... mieux vaut tard que jamais, comme on dit ! Et puis, cela sera un bon moyen de prévenir Kanon de se rendre au Palais Kazekage sans plus attendre.
Sans perdre une seconde, notre jeune ninja ouvrit la volière, et s'empara de l'oiseau qui devait porter le message pour la Chuunin. Tenant délicatement le volatile entre ses doigts, Thrys se dirigea à présent vers la fenêtre de son bureau, et laissa ainsi s'envoler l'oiseau messager, qui savait visiblement où se rendre. « Bien... à présent... attendons... » songea-t-il en refermant la fenêtre, et en retournant à son fauteuil. Sane et Shizue ne devraient plus tarder à présent, puis ce sera au tour de Kanon de faire son entrée... une fois l'équipe prête à accomplir sa première mission, le groupe ira rejoindre les marchands qui attendent patiemment la venue des ninjas qui les escorterons jusqu'à Tanzaku !
Une bonne mission en perspective !


A suivre ! =)


N.B : Alors, voilà comment nous allons faire... désormais, je compte faire mes missions et mes Rps de façon à ce que tout soit logique... donc, dans un premier temps, nous posterons chacun un message aux portes de Suna, tout en évoquant le Bureau du Kazekage, mais aussi la fin de notre rendez-vous aux portes, où nous attendrons les marchands... puis, je posterai le prochain message dans le Grand Désert du Pays du Vent, où nous ferons la première étape du voyage, les premiers bandits... puis, nous ferons une halte la nuit à l'orée de la forêt qui sépare le Pays du Vent et celui du Feu. Comme il n'y a pas de partie réservée à la forêt extérieure à Konoha, nous ferons tout dans le Grand Désert, et lorsque nous serons en vue de Tanzaku, on finira la mission aux portes de la cité marchande.
Voilà voilà ! Wink

Fiche par Glycérine sur Never-Utopia.

InvitéInvité
MessageSujet: Re: {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Icon_minitimeLun 30 Avr 2012 - 17:50

Comme chaque soir, je me retrouvais sur le toi du palais du kazekage à regarder le village s'endormir doucement. Maintenant j'avais pris l'habitude de ne pas dormir et les conséquences de cela commençait à se voir sérieusement sur mon visage. Des cernes se percevaient nettement. Mais l'insomnie ne me gênait plus. La nuit j'avais l'impression d'avoir le village pour moi seule. Le temps passa lentement alors que le village était atteint d'un silence de plombs. Depuis que la Grande guerre était terminée, on n'avait plus eu de gros problèmes et le village vivait en paix. Mais je me demandais si cela allait durer longtemps. Les hommes étaient parfois si imprévisibles. Je sentais que le démon en moi réclamait de l'action et surtout du sang. La paix ne lui allait pas. Mais pour l'instant j'arrivais à garder le contrôle sur ce dernier.

Il faut dire que je n'avais pas encore affronter d'adversaires qui l'intéresse. Mais le prochain événement qui allait se dérouler à Suna me réjouissait. Le prochain examen chuunin allait être organiser dans le village. J'allais peut-être rencontrer des adversaires de valeurs. Mais surtout j'allais pouvoir prouver ma valeur et montrer que malgré mon jeune âge je pouvais devenir chuunin. J'étais vraiment excitée à l'idée de passer cet examen. Même Gaara sama était plus vieux que moi quand il s'y était présenté. Je voulais rendre fière mon père adoptif et lui montrer ce que j'avais retenu de ses enseignements. En vu de cet examen, j'avais déjà prévu de m'entrainer durement et je comptais bien demander à papa de m'aider.

Je voulais vraiment réussir et surtout faire en sorte que les juges ne voient pas que mon jeune âge. J'étais certes très jeune pour une genin, mais aussi très douée comme ma maman l'avait été avant moi. Au bout de quelques heures, je descendis de mon perchoir. Pourquoi ne pas profiter de ce temps que j'avais pour m'entrainer. Il n'y avait pas de tempête de sable ce soir-là. Je me dirigeais vers le terrain d'entrainement. En cette heure tardive de la nuit, il n'y avait personne et je pouvais m'entrainer aisément. J'avais d'en l'idée de mêler mon raiton à ma maitrise du sunaton afin de créer des techniques inédites. Mais cela était assez compliqué à faire car ça demandait beaucoup de maitrise de ma part sur mes deux affinités ainsi que beaucoup de concentration. Je m'exerçait donc à maitriser mon sunaton et essayai plusieurs fois d'y mêler mon raiton, mais sans que cela ne fonctionne.

Je ne désespérai pas pour autant et comptais bien persister dans cette voix. J'étais une personne très déterminée quand je le voulais et je comptais bien arriver au but que je m'étais fixé. Après quelques heures d'entrainement je m'arrêtais enfin. L'aube n'allait pas tarder à pointer le bout de son nez. Il fallait que je rentre pour me changer maintenant. Ces moment de solitude me démoraliser quand même. Être la seule à ne pas dormir était très déstabilisant et je commençais à comprendre la solitude dans laquelle avait dû vivre Gaara sama. J'avais encore de la chance car pour l'instant personne parmi les sunajins, à part ceux ayant participer à la capture du démon à une queue, étaient au courant de mon statut d'hôte de Shukaku.

Je rentrais donc à la maison afin de prendre une douche et me changer. Après avoir enfilé une tunique ample de couleur sable ainsi qu'un pantalon, je commençais à prendre mon petit déjeuner. L'horloge murale de la cuisine indiquait sept heure. Tout en mangeant ma tartine de beurre/confiture, je réfléchissais à ce que j'allais faire aujourd'hui. Je ne savais pas comment se déroulait l'examen chuunin, mais je savais que je devais m'y préparer sérieusement. Peut-être que j'irais demandé à Sane de venir s'entrainer avec moi. Il allait peut-être falloir qu'on travaille notre esprit d'équipe, qu'on apprenne à agir à deux, même si de ce côté là je ne pensais pas qu'on ait des soucis. J'étais en train de terminer mon petit déjeuner lorsque j'entendis sonner à la porte. J'allais ouvrir en me demandant qui cela pouvait être de si bon matin. Je vis alors un ANBU du village en face de moi.

Ce dernier m'informa que mon père me faisait appeler dans son bureau. Je me demandais bien pourquoi car je n'avais pas fais de bêtise cette nuit. Je bus rapidement mon bol de lait et mis ma gourde sur le dos. Même si je n'en avais pas besoin j'avais pris l'habitude de la porté sur moi tout le temps. Puis je joignis les mains afin de faire un mudra et disparut dans un halo de sable. Je réapparu devant le bureau du Kazekage. J'observais ce dernier avec une grande intensité en le saluant :

"Bonjour papa. Tu voulais me voir ?"

Je fis le tour de la pièce et remarquai que j'étais toute seule. Cela me confortait dans la pensée que j'avais fais une grosse bêtise. Mais je ne voyais pas laquelle. J'attendis avec impatience, et une certaine anxiété, la raison de ma venue dans le bureau, ne me doutant pas qu'on allait faire un voyage au pays du Feu, ce que j'espérai depuis ma promotion au rang de genin.
Kanon Asakura
 ~ Chuunin de Suna ~
Kanon Asakura ~ Chuunin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 25
▌Age : 31
▌Inscription : 01/04/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : C / 12
| Points Naruto Ninja RPG | :
{Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Left_bar_bleue100/1000{Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Empty_bar_bleue  (100/1000)
| Âge du personnage | : 20 ans
MessageSujet: Re: {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Icon_minitimeLun 7 Mai 2012 - 19:04




Equipe n°2 en route pour la mission!

« Il n'y a rien de plus existant que de partir en mission! »


Tard dans la nuit, un bruit inquiétant m'extirpa de mes rêves d'aventures et de combats. Poussant un juron indigne d'une femme, j'ôtais les couvertures et attrapais d'un geste vif le kunai qui se trouvait sous mon oreiller. Le silence régnait, maintenant que j'étais levée ! Pourtant, j'inspectais chaque pièce de mon chez moi avant de retourner dans ma chambre pour récolter encore une petite heure de sommeil. Hélas, celui-ci semblait me fuir et je fus contrainte de bel et bien me lever. Décidément, la malchance m'avait poursuivi toute la journée et même cette nuit. Hier fut un désastre. Maladroite et inattentive, j'avais brisé pas mal de choses chez moi, et en sortant j'avais percuté plusieurs personnes dont une pauvre mamie qui a bien failli se briser les os. Bien sûr, je m'étais excusée mais... cela ne m'empêchait de m'interroger sur mon comportement. Mon corps ne voulait pas vraiment m'obéir et c'était bien la première fois. Du coup, je suis restée enfermée chez moi, sans laisser le temps à mes collègues de dire quoique ce soit. J'avais fait assez de dégâts comme ça, pas la peine de tuer quelqu'un par inadvertance pendant l'entraînement ! Puis la soirée commença. Ce fut moins grave que la journée, mais cela restait inquiétant. Qu'avais-je donc, à la fin ?!

Je soupirais. Ce n'était pas la peine de rester là, dans mon lit, à admirer le plafond. Je posais mes pieds sur le sol froid et frissonnais. La nuit était fraîche, ou cela n'était-elle qu'une impression ? Sans trop vouloir répondre à ma question muette, je me dirigeais d'un pas lent vers la petite cuisine pour me préparer de quoi me remettre d'aplomb. Aujourd'hui, pas question de faire la feignante. J'avais du boulot ! Seulement voilà, je ne respirais pas la bonne motivation. Le nez dans mon petit déjeuner, je songeais à aller me chercher un mission pour me changer les idées. Être aussi pessimiste ne me ressemblait pas donc je devais faire quelque chose. D'utile évidemment. Terminant mon repas du matin, je filais faire le tour de Suna en courant – entretenir le physique, c'était important – et petit à petit je me détendis un peu plus. Rien de tel pou vous revigorer ! Puis je rentrais chez moi prendre une bonne douche. Il ne me restait plus qu'à m'habiller lorsque j'entendis le cri familier d'un oiseau messager. A moitié nue, je filais vers le volatile qui me confia une lettre. En la lisant, je constatais que c'était de la part du Kazekage. Remerciant l'oiseau d'une caresse sur le haut de la tête, celui-ci me gratifia d'un petit cri satisfait avant de s'envoler. Un sourire énigmatique se porta immédiatement à mes lèvres. J'adorais ces oiseaux. Bref, je me suis vite habillée, car dans ma tenue actuelle ce serait un peu... outrageux pour notre Kazekage comme le reste du peuple. Je rigolais à cette idée. Je n'étais pas pudique, et j'exposais déjà mon corps de façon... libre et un peu provocante. Au moins, ça déstabilisait les ennemis.

Une fois prête, je filais comme une flèche en direction de la tour du Kazekage. Cependant, avant d'arriver à destination, un petit garçon d'à peine 5 ans se trouvait dans les rues désertes du village. Je l'entendis pleurer et instinctivement, je me dirigeais vers lui. Je le connaissais bien. Kazuo, un enfant timide et fragile, très craintif. Je me demandais ce qu'il faisait là, tout seul. Balayant l'endroit des yeux, je fronçais les sourcils avant de poser une main affectueuse sur l'épaule du petit. Celui-ci me reconnut et se précipita dans mes bras, tout tremblant. Pendant quelques minutes, j'ai tenté de le réconforter de mon mieux. Cela marcha puisqu'après il m'expliqua la raison pour laquelle il était sorti.

« J'avais cru entendre des bruits de pas. Tu sais, ceux de papa. Alors j'ai couru dehors pour voir si c'était lui mais... j'ai eu la sensation qu'il était alors je suis parti plus loin. Mais je n'aurais pas dus car je me suis perdu... »

Il me regarda de ses yeux vert à vous faire fondre de la glace. Moi-même je n'étais pas indifférente à l'attraction naturel de son regard. Tendrement, je le serrais dans mes bras tout en marchant jusqu'à chez lui. Le pauvre, son père était parti en mission depuis deux mois déjà et n'était toujours pas revenu. Si ce n'avait été que moi, je serais partie à sa recherche mais... Secouant la tête, je fus rapidement devant sa maison où sa mère l'attendait, le regard partagé entre la colère et le soulagement. Finalement, ce fut le soulagement qui l'emporta et Kazuo bondit dans les bras de sa mère qui me remercia. Une fois cela fait, je me suis dirigée à toute vitesse vers la tour du Kazekage. En atteignant son bureau, où je frappais avant d'entrer, je remarquais une petite fille. Son visage m'était familier car je l'avais déjà croisé quelques fois, lorsque je surveillais de loin l'entraînement des genins. Son identité me revint en mémoire en même temps que je m'inclinais pour saluer le Kazekage. Je l'avais vu si peu de fois. Cela me fit bizarre mais je gardais mon petit malaise pour moi en le camouflant derrière un visage impassible. Toutefois, je saluais la petite Shizue avant de poser mes yeux sur notre grand chef. Je savais pourquoi il m'avait demandé, je n'eus donc pas besoin de lui demander pourquoi j'étais là.


fiche par century sex.


InvitéInvité
MessageSujet: Re: {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Icon_minitimeSam 12 Mai 2012 - 21:01

Quelle ambiance... lourde. Le souper familial semblait être plus long que jamais. Tête penchée sur mon assiette, je ne voulais pas y quitter des yeux les grains de riz, de peur de croiser le regard de mes parents: ils tenteraient probablement de m'intégrer dans leur très ( non ) palpitante conversation concernant leur journée à la boutique. Attendre qu'ils aient terminé de manger pour quitter la table était une perte de temps précieux. Je pourrais être en train de m'entraîner pour les examens de sélection des Chuunins, ou encore, travailler sur mes pantins.

- Tu ne manges pas?

Me dit mon paternel en me regardant avec inquiétude. Ma mère s'était mis à me regarder aussi, mais d'un air dur. J'enfonçais immédiatement une bouchée et me mis à mastiquer machinalement. Père me questionna à nouveau:

- As-tu eue une mauvaise journée?

Je fis signe que non et ouvrit la bouche pour m'exprimer mais mère me coupa.

- J'en ai assez de te voir te morfondre depuis le départ de Jun.

Elle prit une profonde inspiration et commença un monologue sur comment nous étions chanceux d'avoir de telles conditions de vie, sur le fait qu'ils n'avaient pas à endurer mon attitude, que Jun ne serait pas fière de mon comportement etc. Peut-être parla-t-elle aussi du sens de la vie, je ne saurais le dire car j'avais cessée d'écouter depuis déjà un bon moment. Je bouillonnais. Ils ne pouvaient plus rien m'apprendre, ils ne pouvaient plus me faire avancer. Je plaquais violemment mes paumes de mains sur la table en me levant.

- SUFFI!

Au grand plaisir de mes oreilles, la bonne femme se tue.

- Maintenant, si vous voulez m'excuser, je retourne à mes marionnettes.

Enfin de retour dans ma chambre, je pouvais continuer mon projet. Ou plutôt le commencer, puisque je n'avais toujours pas figuré comment construire le type de marionnette que je voulais. En début de matinée, j'étais allée chez un marchant pour acheter des pièces. Malheureusement, il ne possédait que des pièces pour bâtir des pantins humanoïdes. Je voulais ma base en forme d'œuf. J'allais devoir la bâtir moi-même. Mais, n'ayant aucune expérience en menuiserie, j'étais coincée assise à mon bureau à fixer les croquis de mon pantin, me demandant ou commencer et comment procéder. Les heures passaient et je piétinais, gribouillais et grognait en voyant les résultats... qui ne m'avançaient à rien. Au fur et à mesure que les papiers s'accumulaient au pied de mon bureau, la fatigue m'emportait et je sombrais, de plus en plus désireuse de m'abandonner dans les bras de Morphée. Finalement, aux petites heures, j'obligeais mes pieds à porter mon corps, qui semblait très lourd, jusqu'à mon lit.


~

- Hachi! Hachi! Réveille-toi!

Une voix me tirait hors de mon sommeil. Celle de ma mère. Elle était si agressante que j’en grugeais des dents. Que diable me voulait-elle? Je réussis à grommeler.

- Hachi, le Kazekage veut te présenter à ta nouvelle équipe ce matin. Un messager est venu.

Quoi? Moi? J’ouvris les yeux et me redressait.

- Quand?

- Immédiatement

- Je file!

Enfin. C’était ma journée. J’allais enfin pouvoir faire autre chose que de perdre mon temps à l’académie. D’un bond, je quittais mon lit et me dirigea vers ma commode pour enfiler le premier Kimono qui me tombait sous la main, sans prêter attention à mère qui me regardait d’un air ébahie. Puis, je me postais devant mon miroir. Je pris un long moment pour contempler la femme que j’étais devenue. Mes yeux brun-dorée brillaient d’excitation. Je voyais ma mère me regarder d’un air inquiet dans le reflet de la glace.

- Tout va bien aller.

Lui dis-je. Je pris mon bandeau et partie sans déjeuner.

~

Je courrais dans les rues de Suna, tentant d’éviter de me percuter aux quelques passants matinaux. Mes cheveux et les longues manches de mon kimono volaient derrière moi. Je serrais les dents et doubla de vitesse : je ne voulais pas faire attendre le Kazekage. Je n’avais pas ralenti de vitesse lorsque je pénétrais à la volée dans le bureau du Kazekage.

- J’espère ne pas être en retard!

Dis-je en reprenant mon souffle. Je pris un moment pour bien observer les lieux. Le Kage y était, accompagné déjà de deux personnes. Une petite fille, ainsi qu’une femme de mon âge. Une très belle femme de mon âge. Je sentis le sang me monter à la tête lorsque mon regard se plongea dans le sien. J’avais les joues en feu.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Icon_minitimeMar 15 Mai 2012 - 7:31

*J'avais disons... vingt-cinq ans, vingt-ans c'est un bon âge. J'étais enfin devenu Kazekage après avoir gagné le titre sur Thrys Sama. Avec moi, il y avait eu beaucoup de changement surtout au niveau des filles. J'avais refais la déco du bureau aussi . J'avais mis des coussins partout, c'était plus confortable que les chaises. Il restait tout de même un bureau avec les papiers des affaires en cours. Mais comme j'étais chef, pas question que je m'en occupes moi même. J'avais recruté Thrys pour qu'il s'occupe de ça, pendant que je m'attelais à une tâche beaucoup plus importante, me rafraîchir. Pour ce faire. J'avais fait installer quatre frigo, pour avoir constamment des boissons fraîches sous la main. Je m'étais trouvé une femme aussi, belle avec une forte poitrine, et une jolie paire de f... Elle m'attendait à la maison, ou son travail consistait à satisfaire tout mes moindres désirs. La petite Shizue. Oui parlons, j'avais fait mon plus beau coup d'éclat avec elle.

En effet, j'avais réussi à la débarrasser de Shukaku, que j'avais réduit à l'état de particule infime. J'avais nettoyé le monde de sa présence. Mais elle restait la petite Shizue. Je l'avais donc engagé à mon service personnel. Elle était chargé de me rafraîchir à l'aide d'une grande feuille de palmier, qu'elle devait agiter devant mon visage. Comme ça elle risquait pas de se faire mal, ce qui faisait plaisir à son père adoptif. Enfin toute manière c'était moi le chef donc, je faisais ce que je voulais.

J'étais tellement balèze que même les kage des autres villages, m'écrivaient souvent pour me demander des conseils sur la manière de gérer leurs villages. Donc y avait plus de guerre dans lesquelles les gens mourraient de façon horrible. La paix régnait.

Je rentrais dans ma demeure magnifique, ou mes serviteurs et ma femme m'attendait avec impatience. Après avoir mangé, et fait des jeux d'adultes avec ma femme, je m'endormis paisiblement. Un peu plus tard, ma femme me secoua. Elle avait sans doute encore envie de jouer avec moi. Mais je dormais bien.*


Le secouage se fit plus intense. Je finis par ouvrir les yeux, et je constatais avec déplaisir que j'avais rêvé puisque j'avais sous les yeux ma chambre habituelle, avec mon désordre habituel. Et surtout j'étais seul, sans femme à mes côtés, et j'avais de nouveau quatorze ans. Dans un premier temps, je décidais de refermer les yeux. Après tout mon rêve était quand même bien sympa, j'avais bien envie d'y retourner. Mais le secouage repris de plus belle.

J'ouvris à nouveau les yeux, et je remarquais enfin que je n'étais pas seul dans la chambre. En effet un adulte, qui n'était ni mon père ni ma mère se trouvait avec moi dans la chambre. Il était grand, de sexe masculin, ou alors c'était une planche à pain. Il portait le vêtement de chunnin à parchemin et une veste à capuche. Je ne pus distinguer son visage, car ce dernier était dissimulé derrière un masque.

*Un A.N.B.U. Mais j'ai encore rien fait moi. A moins qu'ils réussissent à lire dans mes rêves, là je serais dans les gros embêtements. Si seulement je pouvais me rappeler comment j'ai battu Shukaku, ça me sauverait sûrement l'existence. Parce que là je sens que je vais prendre cher. Mais que je suis bête c'est un rêve, voyons ce qu'il veut, à une heure aussi matinale. Les adultes, y ont oubliés que nous les ados on a besoin de beaucoup dormir. Six heures du matin, ce n'est pas une heure pour réveiller le futur Kazekage*

C'est donc un visage enfariné, les cheveux complètement défait que je mis en face de l'A.N.B.U pour lui parler.

"Hummm....bonjour....humm haha, qu'est ce que vous voulez? Faites vite que je puuisse me rendormir."

Immédiatement après avoir prononcés ces paroles là, je m'aperçus de ma bêtise. En effet je pouvais me faire punir mon comportement. je m’apprêtais à reprendre la parole pour m'excuser mais l'adulte me devança.

"Le kazekage veut te voir immédiatement au palais. "

Cela devait être une mission, et une sacrément importante, pour qu'il ait envoyé un gars des forces spéciales pour me chercher. A moins que ce soit quelqu'un affecté à sa garde. Enfin peu importe, il fallait que je me dépêche. Je m'habillais rapidement, je récupérais ensuite mes affaires ce qui comprenait en autres mes kunaïs, mes shurikens, mes parchemins explosifs, mes boules à fumée, mon kit de premiers secours, mon carnet de note, mes parchemins vierges, de quoi écrire, un sac à dos pour ranger le tout.

Après un shunshin no jutsu exécuté correctement, j'arrivais devant le kazekage. je vis alors que je n'étais pas le seul présent. je ne connaissais pas tout le monde, mais y avait la petite Shizue.

Je devais faire peur à à voir. Tout d'abord, on pouvait voir encore la trace de l'oreiller sur la partie gauche de mon visage, mon bandeau était de travers, mes cheveux n'étaient pas attachés. J'étais débraillé, j'avais même pas pris le temps de lacer mes chaussures. Et mon sac à dos ressemblait à la caverne d'Ali-Baba, avec les kunaïs et les parchemins qui dépassaient dans tout les sens.

"Bonjour tout le monde. Bonjour kazekage Sama. Où allons nous?"
 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 28
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
{Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Left_bar_bleue1133/2000{Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Empty_bar_bleue  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
MessageSujet: Re: {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Icon_minitimeJeu 7 Juin 2012 - 20:14

Note : Ceci n'est que la partie écrite de mon RP... la mise en page viendra après ! Wink

Attendant avec impatience l'arrivée des ninjas a qui il avait donné pour instruction de gagner le Palais Kazekage, Thrys se prélassait dans son grand fauteuil... somnolant de temps à autres, il n'avait que très peu profité de la nuit passée. Lassé par cette histoire d'effectifs et d'équipes à Suna, il cherchait un moyen de caser les ninjas qui étaient sous ses ordres de la meilleure façon possible. Mais c'était aussi simple que de chercher l'origine de la vie sur cette planète ! Alors qu'il était en train de faire les comptes sur les effectifs du Village caché du Sable, des petits malins s'amusaient à quitter le Village, tandis que d'autres cherchaient à le rejoindre ! Entre ces allées et ces venues, le pauvre ninja ne savait plus où donner de la tête, si bien qu'il finit par attraper des maux de tête qui le tinrent éveillé durant toute la nuit !

Mais alors qu'il cherchait toujours une solution à son problème, il s'aperçut qu'il venait d'oublier de prévenir ses élèves. En plus de Kanon Asakura, qui était devenue une Chuunin depuis peu, il avait omis de mentionner la jeune Hachi Akahana, qui ferait elle aussi partie de l'équipe. Un leader et quatre élèves... voilà qui promettait une mission endiablée ! Après tout, notre héros avait choisi ces quatre ninjas pour l'assister dans cette mission non seulement car il comptait leur annoncer qu'un changement aurait lieu concernant les équipes et la répartition des shinobis du Sable en groupes, mais aussi car cette mission ne serait pas de tout repos ! Ces minerais rares valaient d'importantes sommes d'argent, et les perdre comme ça serait vraiment regrettable ! Thrys devait non seulement assurer la sauvegarde de ces ressources, mais aussi l'honneur de son village ! L'échec n'était pas une option...

Tandis qu'il était de nouveau plongé dans ses méditations, tête inclinée vers le bas, et les yeux mi-clos, une nouvelle présence faisait peu à peu son apparition. Constamment sur ses gardes, le Kazekage leva les yeux, et vit devant lui plusieurs particules de sable qui lévitaient et formaient un petit tourbillon. Un sourire se dessina sur ses lèvres en voyant le sable qui formait petit à petit une silhouette qu'il connaissait bien. Shizue... sa fille adoptive. Visiblement, elle avait appris à utiliser la technique de déplacement instantané, tout comme Gaara le faisait autrefois. De son ton jovial, mais étrangement anxieux, elle salua son paternel :

"Bonjour papa. Tu voulais me voir ?"

Alors qu'il allait répondre, il vit la fillette tourner la tête de gauche à droite, scrutant sans doute le bureau. Voyant qu'il était vide, son visage se grisa, comme si elle s'attendait à recevoir une mauvaise nouvelle. Le Sunajin la regardait, se demandant quelle était la cause de ce changement d'humeur si soudain. Mais alors qu'il allait poser cette fameuse question, quelqu'un frappa à la porte. Thrys, qui revint aussitôt à son objectif initial, invita l'inconnu à pénétrer dans ce qu'il aimait appeler son antre. Puis la porte s'ouvrit dans un petit grincement... silence absolu, une jeune femme fit irruption. Thrys la vit entrer, et sut immédiatement de qui il s'agissait... Kanon Asakura. D'un simple hochement de tête, il la salua, puis lui adressa un sourire amical. L'arrivante adressa dans un premier temps un salut à la petite fille présente sur les lieux, puis fixa son supérieur hiérarchique. Le Sunajin dévisagea les deux ninjas qui venaient d'arriver, et imaginait déjà la suite des événements. Les tranches d'âge étaient très espacées, c'est vrai, mais il voulait voir ce que donnerait le mélange des générations.
Mentalement, notre jeune Kazekage observait avec attention Kanon, et imprimait son apparence afin de s'en souvenir... C'était une très belle femme, le genre de femmes que Thrys appréciait. De beaux cheveux blancs mais qui ne rendaient pas un aspect de personne âgée, le teint pâle, et le visage sans aucune imperfection, mis à part une petite cicatrice proche de l'oeil gauche. Mais contrairement à son visage, le corps de Kanon était cicatrisé à plusieurs endroits. Il "enregistra" l'apparence de la jeune kunoichi, et lui attribua immédiatement son nom... voilà une chose de faite !

" Bien. Il ne manque plus que deux personnes, et ce sera bon... dit Thrys d'un ton calme et posé, comme à son habitude."

Il regarda alors les deux kunoichis, afin de voir si l'une d'entre elles auraient eu le déclic : qui était cette quatrième personne ? Car comme dit plus haut, voilà qu'il avait oublié de préciser qu'une nouvelle ninja viendrait se joindre à eux ! D'ailleurs, en parlant du loup...

Un nouvel arrivant toqua à la porte, avant d'ouvrir cette dernière et d'entrer dans le bureau du Kazekage. Une autre jeune femme, sans doute âgée comme Kanon. Comme pour cette dernière, Thrys en fit une description mentale. Elle portait un beau kimono sur lequel étaient cousues quelques fleurs. De beaux yeux dorés illuminaient son regard, mais ce que notre jeune héros constata en priorité était sa chevelure bronze étincelante. Des boucles soyeuses, une teinte magnifique, le Kazekage en conclut alors qu'Hachi prenait soin de son capital capillaire comme elle le ferait pour la prunelle de ses yeux... (N.B : J'ai l'impression que cette phrase ne veut rien dire, mais vous m'aurez compris... ^^')
En arrivant sur place, Hachi Akahana salua l'assemblée réunie, puis après avoir jeté un vif coup d'oeil sur Thrys et Shizue, son regard se figea sur Kanon. Observateur, le Kazekage remarqua cet étrange regard, mêlé de jalousie et de rivalité. "Hum... voilà qui risque d'être problématique..." ricana Thrys qui comptait réunir les deux jeunes filles dans la même équipe.

Et, quelques instants plus tard, arriva à son tour Sane Ikemizu. Son entrée était similaire à celle de son amie Shizue, sans le sable qui gravitait autour de lui.
Voulant montrer un peu d'entrain et de bonne volonté, le jeune garçon lança d'une voix enthousiaste :

"Bonjour tout le monde. Bonjour kazekage Sama. Où allons nous?"

Thrys le fixa quelques instants, et remarqua le sourire aux lèvres son apparence désordonnée... visiblement, Sane était tombé du lit, on pouvait d'ailleurs encore discerner sur la partie gauche de son visage la marque d'un oreiller. "Quel énergumène celui-là !" songea notre Sunajin.

Une fois que tout le monde se retrouva dans le bureau du Kazekage, Thrys les regarda tour à tour, avant de se lever, et de prendre la parole :

"Bien bien bien ! Comme vous pouvez le voir, certains d'entre vous ne se connaissent pas, car j'ai quelque chose à vous annoncer. Tout d'abord, pour commencer, je vous ai demandé de venir car je souhaiterais que nous fassions une mission tous ensemble... de plus, j'ai une autre nouvelle à vous dire, mais cela, je vous l'expliquerai soit en chemin, soit après notre mission..."

Il marqua une pause, puis récupéra le rouleau de parchemin posé sur la table. Il le déroula, prit une voix théâtrale, et énonça l'intitulé de la mission.
Les quatre ninjas présents sur les lieux écoutèrent avec attention l'objectif, puis après avoir entendu jusqu'au dernier mot ce qu'ils avaient à faire, se lancèrent des regards. Le Sunajin esquissa un sourire, en essayant de déchiffrer ce qu'ils se disaient... travailler en équipe avec des inconnus, voilà qui devrait rendre cette mission plus qu'intéressante !

Puis, il récupéra son manteau, son chapeau et son katana fétiche, puis lâcha d'un ton déterminé :

" Sur ce, mes amis... en route vers cette nouvelle aventure !"


A suivre ! Wink

PS : Alors, désolé vraiment de la longueur médiocre de ce message, mais je commençais à tirer sur la corde, et vous patientez depuis un moment... je laisse la mise en page ainsi pour le moment, le temps que je la refasse, car là je suis assez pris. Je le ferai à la fin du week-end, mais vous pouvez toujours poster ! Bonne écriture !
PS 2 : Vous pouvez écrire le trajet jusqu'à l'entrée du Village, on part du Palais jusqu'aux portes de Suna.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Icon_minitimeVen 22 Juin 2012 - 21:43

[HJ : Désolée pour le retard Embarassed ]

Alors que j'attendais la réponse de mon père, j'entendis frapper à la porte. Une jeune femme entra. Elle aussi portait le bandeau de Suna, mais je ne l'avais jamais vu. J'en déduisais qu'elle devait au moins être une chuunin. S'il y avait une autre personne, cela voulait dire qu'on allait surement partir en mission. Cela me réjouissait et je retrouvait assez vite le sourire. J'espérai qu'on allait enfin sortir du village. J'adressai un sourire à ma nouvelle camarade de mission alors que papa nous disait qu'il ne manquait que deux personnes.

*Deux personnes ? C'est étrange normalement les équipes sont par quatre en comptant le chef d'équipe et là on sera cinq si je compte bien. A moins que papa ait trop de travail au village pour nous accompagner.*

Avant que je ne puisse poser ma question au Kazekage, une autre personne entra dans le bureau. Il s'agissait d'une autre jeune femme. Je me demandais si elle était aussi chuunin. J'espérai que Sane serait aussi de la mission. Sans lui ça ne serait pas drôle et on formait une sacré équipe quand même. Alors que je pensais à cela, ce dernier apparu dans le bureau de la même manière que moi, mais sans le sable. Le tourbillon de sable c'était mon truc à moi. Je savais que cela était l'une des conséquence de la présence de Shukaku en moi. Visiblement il avait été réveillé en sursaut. Mon ami portait encore la marque de l'oreiller sur son visage. Cela me fit sourire et il fallait dire que ces derniers temps cela m'arrivait rarement. J'étais toujours obligée de garder le contrôle de mes émotions pour ne pas laisser la moindre occasion au bijuu de sortir. Et c'était souvent très difficile.

Le Kazekage nous expliqua qu'il avait deux nouvelles à nous annoncer. La première était qu'on allait faire une mission ensemble. La seconde nous serait révéler pendant ou après la dite mission. Puis il déplia le parchemin et nous expliqua le but de la mission. Il s'agissait d'une mission d'escorte et elle était classé de rang B. On allait devoir escorter des marchants jusqu'à Tanzaku et les protéger d'éventuelles attaques ennemies. Je regardais les deux jeunes femmes qui nous accompagnaient. Comment allaient-elle réagir lorsqu'elle découvrirait que j'étais l'hôte du démon à une queue ? Pour l'instant personnes dans le village ne le savait et cela m'arrangeait. Je savais ce qu'avait vécu Gaara sama lorsqu'il était enfant et je ne voulais pas être rejetée comme lui.

Mais je craignais aussi la réaction dès gens quand ils le découvraient. Enfin je verrais cela durant la mission. Papa récupéra son manteau ainsi que son katana et donna le signal de départ. Je sentais que ça allait être une mission très excitante et que j'allais découvrir pleins de chose. Je n'avais jamais quitté le pays du Vent et là on partait pour le pays du Feu. Je regardai Sane et lui sortit joyeusement, mais tout en restant calme :

"T'as vu Sane, on sort du pays du Vent et on va faire une mission de rang B. C'est super ça. On va bien les protéger les marchands."

Ça j'en étais persuadée. On avait déjà fais nos preuves lors de l'attaque des marionnettistes sur le village en sauvant la mère et le petit garçon. Puis je me tournais vers les deux jeunes femmes et me présentai :

"Je m'appelle Shizue Hishina et je suis enchantée de faire cette mission avec vous."

Pour l'instant je n'étais pas influencé par Shukaku et donc je restais assez joyeuse. Mais je savais que cela ne durerait pas. A la moindre occasion où je baisserai ma garde, le démon en profiterai pour ressurgir. Peut-être que dans quelques heures, je ne supporterai plus la présence de ses deux jeunes femmes. J'espérai juste ne pas perdre complétement le contrôle durant les affrontements qu'on allait surement avoir.

Croisant les bras sur ma poitrine, une habitude que j'avais prise depuis le scellement du démon à une queue en moi, je suivis le Kazekage. On descendit de la tour afin de se diriger vers les portes du village. Les rues commençaient à s'animer et il faisait plutôt beau. Je sentais un petit vent chaud flotter dans l'air. La traversée du désert n'allait pas être facile. Maitrisant le sable, je n'avais pas vraiment besoin de cape afin de me protéger d'éventuelle tempête de sable. Les gens baissaient la tête afin de saluer notre Kazekage.

Je regardai mon père les yeux remplis de fierté et espérai pouvoir lui ressembler un jour. Oh, je ne visais pas la place de kazekage, même si je trouvais cette idée alléchante. Mais c'était Sane qui avait cet objectif et je le lui laissais volontiers. J'avais gardé le silence durant tout le trajet jusqu'aux portes du village. Depuis que j'avais ce monstre en moi, j'étais beaucoup plus calme, gardant souvent le silence. Les cernes autour de mes yeux se voyaient de plus en plus. Finalement, on arriva aux portes du village et je cherchais du regard les trois marchands qu'on allait devoir protéger.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. {Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison. Icon_minitime


{Équipe n°2} .Mission n°1 : Une précieuse cargaison.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mission de Rang A (Mission Solo post 2/4) Hijikata Toshizo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Vent ~ Kaze no Kuni ~ :: Suna Gakure no Sato :: Portes du Village-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser