Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Le deal à ne pas rater :
Manga : le contenu du Tome 10 Collector de L’Atelier des Sorciers ...
Voir le deal

Partagez

Une nouvelle arme pour une toute nouvelle personne (PV : Byakuya)

InvitéInvité
MessageSujet: Une nouvelle arme pour une toute nouvelle personne (PV : Byakuya) Une nouvelle arme pour une toute nouvelle personne (PV : Byakuya) Icon_minitimeMer 24 Fév 2010 - 12:46

Sora tendit le fouet à son jeune élève qui l’empoigna avec force, ses yeux changèrent immédiatement de forme, ses pupilles verticales apparurent et son aura meurtrière se fit sentir, d’un revers de la main les deux hommes disparurent encore une fois dans des flammes noires et rouges. Il réapparurent dans un foret où un petit chantier les menait dans un espèce de grande place, alors que Byakuya tenait encore le fouet, Sora enchaina avec des mudras très différents des signes habituels, d’un seul coup des menottes apparurent sur les poignets de Byakuya celui-ci ouvrit de grand yeux, Sora lui expliqua alors l’utilité de ces menottes qui était lié par une chaine de deux mètres :

« Cette chaine va avoir un rôle spéciale dans ton entrainement, c’est elle qui va te faire comprendre quand est-ce-que tu contrôle bien ton énergie, quand tu ne contrôleras pas bien ton énergie alors ces chaines emmagasinerons ton énergie gâchée et te la renverrons sous forme de foudre, en gros tu vas te prendre des décharges. Ensuite la seconde et dernière règles qui est nécessaire, je t’interdis d’utiliser ton affinité Fuuton quand tu combattras, si jamais je ressens ne serai-ce qu’un peu de vent de ta par alors je te frapperai moi-même et sa ne sera pas comme les décharges tu es prévenus. Dernière chose, les monstres qui vont apparaitre ne sont pas des petites bébêtes alors essayes de ne pas te faire bouffer se serait con ! Aller bonne chance et je te regarde. »

Sora disparut alors dans les mêmes flammes noires et rouges qui les avaient emmenées ici, il réapparut alors à quelques dizaine de mètres sur un arbre, il se mit en position de tailleur avant de fermer les yeux pour ressentir le moindre mouvement de son élève et le simple déploiement d’énergie. Il regardait toujours son élève de loin, il venait de lui donner le fouet et déjà ses pouvoirs commençaient déjà à la surpassait, Sora sentit alors une absence dans le corps du jeune jounin, il essayait de communiquer avec l’entité qui régnait dans son corps, il croyait peut être pouvoir la contrôler en peu de temps, il se trompait, cette entité n’était pas simplement un esprit sans importance, il était toujours éveillé et à la moindre faiblesse de son hôte il prendrait le contrôle de son corps. Sora continua alors de regarder la scène du haut de la cime d’un arbre qui surplombait toute la foret, soudain, une sorte de scarabée géant apparut. Et il semblait avoir faim le petit insecte. Le jeune jounin le regardait. Celui-ci ouvrit la bouche et des centaines de piques sortirent alors de cet endroit. Il fut évidemment surpris mais par réflexe il fit tournoyer le fouet si vite qu’il lui servit de bouclier. Il lança ensuite le fouet qui s’entoura autour de la patte du monstre. Il tirai et Byakuya le fis alors chuté. Il replia alors le fouet et il sauta. Sora sentit alors l’intention du jeune homme à utiliser son affinité fuuton pour rendre le fouet encore plus tranchant qu’une lame effilée, le fils du Dieu de la Mort sourit alors si jamais il utilisait son affinité il se relèvera pas du coup que lui réservait Sora. L’insecte en profita et lui donna un coup de corne qui le projeta contre un arbre. Sora pouvait voir du désespoir dans le regard de son élève, il savait très bien que sans son affinité il ne valait rien, voila pourquoi Sora lui avait demandé de ne pas l’utiliser, comme sa il s’habituera à son nouveau pouvoir et aurait d’autre débouchés pour ses attaques. C’est alors qu’une énorme colonne de foudre apparut autour du jeune jounin, Sora entendit alors un énorme crie de douleur qui sortait de la bouche de Byakuya, il venait de prendre conscience que s’il ne faisait pas attention à la puissance de l’entité il en mourrait, mais bon il n’était pas si débile que cela. La colonne montait dans le ciel, comme il avait pu le remarquer ce n’était guère des petites décharges électriques qui étaient affligées aux porteurs des menottes. C’est alors qu’une guêpe géante apparut dans l’arbre se trouvant juste devant le jeune jounin, s’il ne faisait rien alors le pauvre ninja serait mangé, Sora resta quand même surplace car il savait que cet homme avait plus de ressources qu’il ne le croyait, au même moment alors que la bête était presque sur lui il sentit une concentration inhabituelle de chakra. Au même moment, à une vitesse folle le fouet se leva et frappa la guêpe géante, elle fut alors projeter à des dizaines de mètres, elle était surement mortes sur le coup car la puissance de coup de fouet était cent fois plus élever que celui qu’avait testé le scarabée géant. Sora sourit alors son élève ne semblait pas ressentir une quelconque douleur, il avait donc réussis à canaliser son énergie dans le fouet pour porter de terrible coup. Après qu’il ait frappé la guêpe géante il s’assit et se concentra, à chaque fois qu’une autre montre apparaissait il se tuait grâce à un énorme coup de fouet qui les projetaient un pas un à des dizaines de mètres. Sora apparut alors juste à côté de son élève dans des flammes noires et rouges, il le regarda avec le sourire toujours le fouet en main, il lui dit alors :

« Bien tu as réussis à maitriser cette entité qui est en toi, à présent partons, je dois te donner quelques choses que tu connais déjà, elles se trouvent dans les volcans du nord, cette fois je ne serais pas la pour t’aider car tu devras te sauver tous seul, cela risque d’être dangereux mais tu n’as pas le choix, tu dois acquérir encore de la puissance pour devenir un bon Corsaires, à présent partons. »

D’un revers de la main ils disparurent alors tous les deux dans les éternelles flammes noires et rouges de Sora, ils réapparurent devant les volcans du nord et traversèrent toutes la faonne et la flore de ce domaine sacré des Dieu, il fit signe à Byakuya de la suivre sans faire un bruit, ils arrivèrent alors devant une entré scellée par une couche de lave. Sora posa alors sa paume sur la couche de ave pour en déduire l’épaisseur de celle-ci, il concentra alors de son chakra Suiton dans sa paume avant d’en faire des lames extrêmement coupantes et résistantes, il coupa alors cette couche de lave, un long couloir éclairé par des lumières céleste s’ouvrit alors devant les deux hommes Sora passa alors le dôme de l’entré et Byakuya le suivit à quelques pats, ils arrivèrent alors devant un entré qui était cette fois ci scellée par cadenas qui lui tait étrangement familier, il la regarda de plus prêt et compris alors que la clé de cette pièce n’était que sa griffe de toute puissance, il regarda avant Byakuya avant de lui dire :

« Ecoutes moi bien, dans cette pièce se trouve un coffre où aux deux extrémités sont dessinés des petites spirales tu vas approcher ses poignets de ses deux spirales, un à gauche et l’autre à droite, il faut que les Spirales Enflammées te reconnaissent comme étant leur nouveau maitre tu devras alors leur montrer ta supériorité tous comme je l’ai fais pour la griffe, une dernière chose avant d’entrée, une fois que les spirales seront en ta possession, une énorme tremblement de terre apparaitra, comme tu as pu le remarquer nous somme à l’intérieur d’un volcan, cette pièce va être inondée de lave, il faudra que tu soies assez fort pour te relever malgré la douleur qui va recouvrir tous ton corps quand les spirales t’auront choisis, bien bonne chance Byakuya essaye de me rejoindre dehors, si jamais tu n’y arrives pas alors c’est que la forces des Dieu auront été contre toi. A plus. »

Le Sanin ouvrit alors la porte en mettant la tête de dragon de sa griffe dans la serrure, il se retourna vers Byakuya. Sora lui sourit alors avant de disparaitre dans les flammes noires et rouges qui lui étaient propre, il réapparut alors à la sortie du volcan, il s’assit sur de l’herbe fraiche en poussant son esprit jusqu’à l’endroit où se trouvait Byakuya, il attendit que le jounin de Kiri entre dans la pièce pour voir ce qu’il allait faire. Sora continuait de la regarder en attendant gentiment son retour.

Hrp : Désolé pour les fautes de frappes, j’ai deux doigts cassés donc pas facile x).
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une nouvelle arme pour une toute nouvelle personne (PV : Byakuya) Une nouvelle arme pour une toute nouvelle personne (PV : Byakuya) Icon_minitimeDim 28 Fév 2010 - 12:37

L’entraînement était très difficile mais c’était le pris à payer pour obtenir de la puissance. J’avais en moi un grand potentiel mais pour l’exploiter j’allais devoir m’entraîner dur. Je savais au fond de moi que cet entraînement serait bientôt terminé. Car malgré mes progrès fulgurant je connaissais une limite à ma puissance. Depuis que je connaissais Sora, ma puissance avait quadruplé si ce n’était pas plus et ceux en un temps très court. Grâce à sa marque, son entraînement intensif j’avais pût progresser là où j’étais faible avant, malheureusement la limite de mon potentiel s’arrêtait bientôt. Mes progrès seraient à présent bien plus lent mais qu’importe, je possédais déjà le pouvoir que je convoitais. Personne n’était en mesure de me résister maintenant. J’étais fort, j’avais développé un taijutsu et un ninjutsu me rendant presque invulnérable, et en ce qui concerne mon genjutsu je n’aurai qu’à me battre avec la façon dont m’a enseigné mon ancien maître : Orochimaru. A présent, je n’étais plus le faiblard que Sora avait battu lors du tournois de Kiri. Même si à présent je ne pouvais pas l’affronter à cause de sa marque, si nous venions à nous affronter alors notre combat serait bien plus équitable même si mon maître aurait sans doute gagner car il avait l’expérience de cette puissance alors que moi je débutais avec et il me faudrait quelques combat avant de savoir gérer mon corps et ses limites. La partie maîtrise allait bientôt commencer mais avant ça, je devais finir de maîtriser mon contrôle de l’entité. Même si parfois je me prenais encore des décharges à cause de mon manque de contrôle, plus le temps passait et plus je me sentais à l’aise dans cet exercice, bientôt je pourrai faire appel au pouvoir de ce monstre dès que j’en aurai besoin, s’était encore mieux qu’un bijju. Je n’avais pas besoin d’être en danger de mort pour qu’il se réveille et je n’avais pas non plus besoin de perdre le contrôle de mon corps. Même si je ne comptais pas utiliser cette puissance tous les quatre matins je savais que ce contrôle était important pour mon avenir. C’est pourquoi au bout d’un certain moment, je me décidai à garder ce contrôle aussi longtemps que possible, au début je ne tenais que cinq minutes sans me prendre de décharge mais maintenant je suis capable de tenir plus de trente minute sans perde le contrôle parfait. Car une fois que je n’aurai plus mes chaînes pour me dire quand mon contrôle ne sera pas parfait, se sera à moi de donner cette limite. J’avais déjà étudier la question entre deux attaques de monstres, et je savais que je pourrai sans doute je pourrai maîtriser cette bête même si mon contrôle n’est pas parfait, mais il faudra éviter de trop jouer à ce jeu. L’après midi se terminait, Sora apparut de nouveau visiblement satisfait de voir que j’avais réussi à maîtriser mon être intérieur. Il me parla alors d’une nouvelle arme que j’allais devoir aller chercher, et cette fois je devrais le faire seul. Je savais qu’il s’agissait des spirales enflammées. Sora m’en avait parlé le jour où je l’ai affronté pour la deuxième fois, il m’avait confié qu’il avait l’intention de me donner ce pouvoir et il avait aussi confessé le faîte qu’il savait déjà où elle se trouvait. Tout ceci voulait dire qu’il me pensait enfin prêt à recevoir mon arme ultime. Je souris puis nous disparûmes dans les légendaires flammes de mon maître.

Cette fois-ci nous apparûmes dans une forêt près des volcans du nord. Nous allions devoir traverser toute la végétation pour pouvoir rejoindre les volcans, le trajet se passa dans un silence glacial. Il était inutile de parler nous devions garder nos forces pour l’éventuelle bataille qui m’attendait. Je savais que cela serait sans doute très difficile, car plus une arme et puissante et plus elle est difficile à trouver et à dompter. Nous arrivions devant une entrée sceller par de la… lave !! C’était vraiment incroyable à voir. Sora semblait vraiment renseigné puis-ce qu’il n’eut aucun mal à couper la lave et ouvrir un passage. L’intérieur semblait scintiller. Chose plutôt étrange pour un endroit censé être habité par les ténèbres. Enfin qu’importe, je n’étais pas ici par hasard, et ce n’était pas ce genre de détaille qui allait m’arrêter je pouvais vous le garantir. Nous marchions donc dans une espèce de couloir avant d’arriver devant une salle qui cette fois était gardée par un cadenas. C’est alors que mon maître commença à m’expliquer ce qui allait m’attendre une fois que je serai à l’intérieur. Je compris alors que cela ne serait pas de tout repos pour avoir cette fameuse arme. Je fermai les yeux quelques secondes. Je me devais d’être concentré. Si cela se trouvait je ne verrai plus jamais la lumière du jour. Un risque que j’étais largement prêt à courir pour obtenir la puissance nécessaire pour protéger mon maître qui état aussi mon seul ami. Je donnerai tout pour le voir réaliser ses rêves. J’avais bien changé depuis que j’étais à Kiri. Qui aurait crut qu’aujourd’hui je me batte pour quelqu’un d’autre que moi, mais pourtant mes objectifs n’avaient pas changé, la destruction d’Oto faisait toujours partit des plans conçu pour mon avenir. Jamais je n’abandonnerai cette envie, la première que j’ai eu. Sora ouvrit donc la salle, maintenant mon destin était entre mes mains. Mon ami disparût dans ses fameuses flammes noires, j’étais à présent seul. Je pénétrai alors dans cette fameuse salle. Elle était circulaire avec une lumière qui éclairer le centre de la salle. Elle éclairait une table avec dessus posait un coffre, probablement celui dont parler le membre des forces spéciales tout à l’heure. Je m’avançai lentement vers lui, plusieurs défi à la suite allait s’enchaîner pour moi et je ne devais surtout pas échouer sinon le prix à payer sera très élever puis-ce que je devrai mourir. Je fermai les yeux à nouveau, je tenais à exaucer une dernière prière au cas où que la route s’arrête ici pour moi. Mon vœu n’était pas bien compliqué, je souhaitais la destruction d’Oto et un jour où l’autre cela arrivera car la roue tourne et un jour un ninja encore plus fort que le seigneur Hadès apparaîtra pour imposer ses idéaux, ainsi va le cour de la vie. En ce qui concerne mon cour de vie, nous allons maintenant savoir si les dieux sont prêt à m’aider dans ma quête ou pas. Je posai mes deux mains sur les deux spirales placées à l’extrémité du coffre. Aussitôt que le contact eut lieu, une puissante énergie se dégagea du coffre. Je me rappelai alors de ce que m’avait dit mon ami. Je devais montrer ma supériorité pour que cette arme m’accepte en tant que maître. Aussitôt je laissai échapper mon chakra que je concentrai dans mes mains. Cette sensation me rappelait la fois où j’avais voulu empêcher le chakra de mon entité prendre le dessus sur moi. J’avais exactement la même sensation. La seule différence c’est que cette fois-ci je n’avais pas le droit à l’échec. Le contact entre nos énergies était terrible, le sol tremblait, je pouvais également entendre les parois ainsi que le sol se fissurer. Des gouttes de sueurs commencèrent à apparaître sur mon visage, elles glissèrent le long de mes joues avant de rejoindre mon menton et de tomber. L’affrontement était terrible et je n’arrivais pas à prendre le dessus. Je n’avais pas le choix, j’allais devoir utiliser ce que j’avais appris. Je fermis alors mes yeux une nouvelle fois. Je me retrouvai alors devant une cage où mon entité se trouvait. Je le regardai fixement.

- Prêtes moi ton chakra, j’en ai besoin !!!
- Tu me laisses donc encore une chance de prendre possession de ton corps ? Ahahaha… crois-tu vraiment pouvoir contrôler mon flux de chakra en continuant ton combat contre cet objet ? Ahahahaha !
- Je ne me suis pas entraîné pour rien, je peux utiliser ton chakra dans n’importe quelle condition !
- C’est ce que nous allons voir Byakuya !

Soudain, un chakra noir s’échappa de la cage pour entrer en moi. A ce moment là, j’ouvris à nouveau mes yeux. Mon chakra bleu se transforma alors en chakra noir qui s’échappait de tout mon corps et pas seulement de mes mains comme avec mon chakra précédent. Je luttais maintenant contre mon entité ainsi que contre cet objet. Cela n’était pas chose facile mais pourtant je semblais ne pas avoir de grande difficulté à contrôler ce phénomène. Mon entraînement n’avait pas été inutile, Sora devait savoir que j’aurai besoin d’un tel entraînement pour réussir à dompter cet objet. Notre duel était toujours aussi intense. Depuis que j’avais libéré mon chakra maléfique le sol tremblait deux fois plus et les fissures apparaissaient à une vitesse folle mais le seul point positif c’est que je sentais que je prenais l’ascendant sur l’objet, il allait bientôt céder, et pour l’y aider je concentrai le chakra qui s’échappai de mon corps vers mes mains. Une puissante onde se créa alors faisant voler mes cheveux en arrière. L’objet était vaincu, il n’arrivait pas à résister à ma puissance. Soudain les spirales se mirent à briller et je sentis une terrible douleur sur ma main qui monta progressivement dans mes bras avant d’aller sur mon corps. C’est comme si quelque chose se graver sur ma peau mais pas n’importe, uniquement dans mes bras et mon torse ainsi que mon dos. Je criai de douleur mais je devais résister pour ne pas perdre le contrôle de mon entité. Je criai ma douleur mais pourtant je ne cédai pas mon contrôle. Soudain la douleur disparu ainsi que les spirales qui se trouvaient sur le coffre. J’ouvris légèrement mon kimono noir et je retroussai mes manches, et à ma grande surprise je remarquai qu’elle se trouvait à présent sur mon corps. Je m’habillai de nouveau avant de m’écrouler au sol, j’étais épuisé, je souffrais, ces cicatrices allaient encore me faire mal pendant un moment. Je ne pouvais plus bouger et pourtant il fallais que je le fasse car la salle se remplissait de laver et elle s’approchait de moi à une vitesse lente mais elle arrivait. Je me levai alors très difficilement. Je ne pouvais pas accéder à la porte par laquelle j’étais rentré car elle était un des endroits où la lave entrait. Soudain sentant le danger mes spirales enflammées se mirent à agir et dans mes mains apparurent des flammes. Cela ne me faisais pas souffrir pourtant le feu était chaud très chaud. Ce nouveau pouvoir allait vraiment être intéressent. Je levai mes mains au ciel et tel une lance-flamme les flammes furent lancées, Le feu que je venais d’utiliser était si puissant qu’il fit un trou dans le plafond de la paroi. Je fermis alors les yeux et grâce à mon fuuton je m’envolai. Mon fuuton me demandait une concentration mentale alors que les spirales enflammées me demandaient une utilisation physique. Mes prochains combats allaient être intéressent car je pourrai mélanger les deux sans problème. Je sortis alors du volcan et je cherchai mon maître. Je finis par le retrouvait dans la faune. Je me dirigeai lentement vers lui, j’atterris puis je le regardai, j’étais essoufflé et je souffrais. Il me félicita pour ma réussite et il me donna rendez-vous à la vallée de la fin en attendant je devais me reposer selon lui. Nous partions alors chacun de notre côté en direction de Kiri. Mon entraînement était enfin fini.

Une nouvelle arme pour une toute nouvelle personne (PV : Byakuya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une nouvelle arme pour Thrys
» Techniques de Byakuya
» Un clan / Une arme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives :: Sujets divers-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser