Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

Partagez

Une amulette source de pouvoir

InvitéInvité
MessageSujet: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeDim 21 Aoû 2011 - 21:19

J'arrivai dans la salle d'entrainement afin de me surpasser et découvrir ainsi le potentiel qui sommeillait en chaque membre de notre illustre clan selon Ma Melha, je gardai autour du cou l'amulette de mon père sans savoir quels pouvoirs il contenait . Je m'allongeai alors sur l'herbe du terrain d'entrainement, je fermai alors les yeux pour me souvenir de mon père au maximum car cela faisait bien vingt ans et le lien qui nous unissait commençait à s’effriter et doucement, tous mes souvenirs étaient remplacé par les jours de bonheur vécus dans la grande maison des Saito et les voyages de la caravane marchande du vieux Kintsuna décédé récemment. La personne que je n'efforçais de ne jamais d'oublier était ma mère, sa main caressant mes cheveux, ses berceuses, son parfum, son sourire-soleil que mon père me décrivait car elle était morte quand j'étais encore bébé, voilà tout ce que je recherchais dans mon enfance près de l'oasis dans la modeste maison des survivants de mon clan, tout simplement son bonheur et le mien à travers le sien...
Je me suis toujours demander quels étaient les pouvoirs de Ma Melha, la grand-mère de mon père ( moi et elle étions les derniers membres de notre clan ), mon père disait d'elle qu'elle avait un pouvoir terrifiant qu'elle n'utilisait plus depuis la Deuxième Grande Guerre Shinobi car elle avait été elle-même terrifiée par les dégâts qu'elle avait causé, les vies qu'elle avait brisé et la tristesse qu'elle avait répandu.
Me laissant emporter au Royaume des Songes, je m'assoupis lentement, je levai alors les mains vers le soleil et faisait semblant de l'attraper comme dans mon enfance, lorsque tout était vivant et me parlait. Dans ma solitude, je m'étais enfermé dans un monde que personne mis à part Ma Melha comprenait, je l'autorisais d'ailleurs à rentrer souvent dans mon royaume et elle y faisait un spectacle, faisant léviter les meubles de la maison et les yégétaux autour de l'oasis...Je trouvais ça magique ! Comme j'admirai Ma Melha pendant nos jours heureux : en s'amusant elle oubliait son exil et en m'amusant avec elle, j'arrêtais de penser à maman et je ne pleurais plus soudainement comme lorsque j'étais tout seul. Peu à peu, mon voyage temporel avançait vers des évènements antérieurs à ma naissance, je voyais mon père dans sa jeunesse, faisant léviter ses adversaires lors des innombrables guerres auxquelles il a participé, d'un geste de la main, il les envoyait s'écraser contre des rochers devant les regards pleins d'admiration des autres membres de mon clan. Comment pouvais-je être certain que les shinobi autour de mon père était de notre clan ? J'en étais sur c'est tout...ils nous ressemblait beaucoup physiquement et pouvait faire léviter des objets autour d'eux. Je voyais Ma Melha plus de 80ans en arrière, dans sa jeunesse, faisant tomber une forteresse ennemie sous une pluie de rocher qu'elle lançait de toute part, des blocs immenses de rocs, j'entendais les cris et les pleurs des habitants de cette forteresse, c'était terrifiant !

Mes yeux commençaient à pleurer sur mon visage endormi, cela me réveilla et je fus étonné de ces larmes...Pourquoi avais-je pleuré ? Je prenais le médaillon de mon père dans la main, une magnifique pierre de Topaze ( la pierre du tonnerre comme disait Ma Melha ) sertie dans un médaillon d'or à l'intérieur desquels figuraient deux visages, un homme que je ne connaissais pas et Ma Melha dans sa jeunesse, c'étaient de très beaux portraits ! Mais peu à peu je revenais à la raison de ma venue dans cet aire d'entrainement : me surpasser et dévoiler mon potentiel caché ! Je commençai dès lors à m’entraîner tout seul en attendant un adversaire à ma hauteur. Je m'entraînais donc à la maîtrise de mon chakra de type futon afin de faire léviter des cailloux car j'étais sur que les pouvoirs des membres de mon clan reposaient sur une parfaite maîtrise du chakra de type futon ! Mais je déchantais au bout de quelques minutes... Ça ne marchait pas !
Il était clair que certains secrètes de mon clan demeureraient cachés, enfouis au plus profond de l'histoire si je n'en parlais pas à Ma Melha ! Je m’entraînais à présent à une maîtrise plus poussée de mon taijutsu kaihou sur un mannequin de bois mais cela ma lassât très vite et je retournai vite à mes songes, cette fois sans m'endormir mais en fermant les yeux cependant.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeMar 23 Aoû 2011 - 14:00

Le terrain d’entrainement, C’était un endroit où j’allais souvent quand je me retrouvais seul avec mon paternel. Aujourd’hui, ce n’est plus vraiment possible vu qu’il ne peut plus se battre. Je marchais lentement, je repensais à ma mère, je ne la connaissais pas vraiment, je me remémorais des images, des parcelles de souvenirs. Elle ramasse son kunais, elle met son katana dans son fourreau. Elle le brandit avec une telle finesse, c’était vraiment un shinobi hors pair ! Je n’avais jamais vu pareil splendeur dans des mouvements guerriers. C’est à présent comme cela que je manie mon sabre, en prenant exemple sur ma génitrice. D’habitude, je ne rêvasse pas comme ça, je passe le plus claire de mon temps à analyser et étudier le comportement humain. Quand je suis arrivé au terrain d’entrainement, j’ai entendu une sorte de respiration légère répétitive. Oui, j’ai une ouïe très développée. Je me suis approcher tout doucement, je voyais un jeun homme à terre, rêvassant sur l’herbe, les yeux clos et la bouche légèrement ouverte. J’ai délayé ma chaine sans faire de bruit et je me suis préparer à attaquer au cas où la personne aurait un comportement hostile. Pendant un instant, j’ai ressentis quelque chose d’étrange quand j’ai regardé de plus près la personne à terre. Une sorte de familiarité peu commune émanait de cet individu qui m’était encore inconnu. C’était assez étrange !

Je ne ressentais pas ce frisson que je ressentais tellement quand je m’apprêtais à m’attaquer à quelqu’un. Il y avait vraiment quelque chose de spéciale chez ce garçon. Je me suis rapproché de lui, discrètement et sans faire un bruit. Je l’ai regardé de plus près et je me suis allonger à ses côtés. Un comportement aussi familial de ma part était des plus rarissimes. Je ne croyais pas en la bonté et encore moins à l’amitié mais une sorte de force supérieur agissait à ma place. J’ai fermé les yeux et j’ai demandé d’une voie légère et ce pour la première fois de ma vie :

-Ça n’a pas l’air d’aller, tu ne veux pas faire un petit combat pour oublier, dans le feu de l’action on se sent nettement mieux après. Et puis on pourrait s’entrainer à deux, c’est bien plus utile.

Allonger à ses côtés, j’ai remarqué qu’il avait environ le même âge que moi mais était un peu plus vieux. Je me suis attardé sur une amulette qu’il portait sur lui, elle semblait très spéciale et surtout très spéciale à ses yeux. Je me suis relevé et je me suis mis à environ 5 mètres de lui. Je me suis mis en position de combat en attendant qu’il fasse la même chose, je savais qu’il allait se battre, c’était la meilleur façon d’oublier son calvaire.

J’attendais avec impatience qu’il se lève et tout d’un coup, j’ai eu un flash dans ma tête se qui m’a fait tout drôle. J’ai ressentis comme une chaleur intense. Mes yeux se sont presque fait exploser eux-mêmes tant je les écarquillais ! Je ne ressentais plus de familiarité mais de la haine, je ne sais pas pourquoi, je ressentais tellement de haine ! Soudain, mon chakra à commencer à se déplacer dans mon corps jusque dans les doigts de ma main. J’ai eu une vision pendant une fraction de seconde dans ma tête d’une image. Célia ! Je la voyais et j’entendais une voie tellement forte dans ma tête qui disait : C’est un homme, une race bestiale ! Ils ont tué ton amie, ils vont recommencer. Cet état de crise était incontrôlable ! Je ressentais mon chakra afflué de mes doigts pour se diriger vers ma chaine ! Celle-ci devint instable et incontrôlable. Elle commençait à se déplacer vers les arbres et les faisait s’écrouler à terre d’une simple griffure ! Mon chakra semblait différent, il n’était plus que noir, de la haine et encore de la haine. Je le fis, sans vraiment le vouloir, exploser autour de moi ! Ma chaine lévitait autour de moi sans arrêt et indépendamment de ma volonté.

Je sortis mes deux katanas et là, je ne contrôlais plus rien. J’étais juste spectateur de mes actes. Mes yeux virèrent au rouge et mes mains ne cessaient pas de trembler. Je voyais mes lames, je les brandissais dans chaque main. Mon chakra foudre affluait dans leurs lames, la foudre régnait à présent. Et je ne pouvais rien y faire. Ma chaine également, avait commencé à prendre de l’énergie électrique de mon corps. Je sentais la fatigue monter un peu plus mais pas encore assez pour me faire souffler. J’ai chargé mon chakra dans mon corps, la haine agissait sans mon consentement. Le chakra sortait de mon corps et affluait dans les aires, je l’ai fait exploser autour de moi et quand le flash lumineux fut passé, j’avais fait apparaitre les ailes du dieu de la foudre. Je sautais pour léviter dans les aires. J’avais à présent, des ailes, des lames électriques ainsi qu’une chaine. J’ai regardé mon adversaire et j’ai crié tout en continuant à charger mon chakra dans mon corps.

-Alors, tu t’en crois capable ? La foudre écrase la vermine ! La foudre écrase la vermine (criais-je encore plus fort) !!! Maintenant tu vas payer.


Spoiler:
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeMar 23 Aoû 2011 - 15:33

Je ne fus aucunement perturbé par la puissance de mon adversaire qui, je dois l''avouer, était terrifiante ; doucement, je me levai et lui dis avec un ton calme et respectueux :

" Tu veux te battre contre moi ? Soit cela me fera un bon entrainement qui me permettra d'oublier des choses que je n'ai plus envie de voir...Comment t'appelle-tu le jeune ?"

Je sentais de la haine de le coeur de mon adversaire qui avait été si gentil quelques minutes auparavant et aussitôt m’interrogeai-je sur les causes d'une rancoeur si profonde.Pendant le combat, il faudrait que j'exploite cette haine au maximum contre lui : la haine entraîne de la précipitation, des actions chaotiques et désordonnées et donc, une ouverture pour mon Taijutsu Kaihou. Je me mis en garde tout en observant attentivement mon adversaire, j'analysais donc sa posture de combat de mon adversaire, ses armes, je pensais en moi même qu'il fallait le laisser attaquer en premier afin que je puisse moi même jauger la force et la rapidité étonnante qui caractérisait souvent les ninjas maîtrisant le raiton.

Les techniques de mon adversaire m'intriguaient au plus haut point, surtout ses ailes de chakra électrique qui le faisaient voler, j'entendis une voix qui venait du médaillon et qui me disait :

"Ce shinobi n'est rien comparé à la puissance de notre clan, pulvérise le !"

"Non, je ne céderai pas à la haine et à la folie comme tous les autres, je vaut bien plus que les shinobis animés par ces sentiments aussi noirs que destructeurs..." dis-je en voyant que mon pendentif s'était incrusté dans mon ventre. Je sentis alors que mon chakra augmentait de façon prodigieuse sans avoir à me concentrer, je regardai à présent mes mains qui étaient chargées de particules de chakra de type futon. Le combat allait enfin commencer, quelle sensation bizarre je ressentais alors, une sensation de bien être, je voulais que mon adversaire se batte sérieusement ! Je me battrai aussi sérieusement pour l'honneur de mon clan, et aussi afin de satisfaire mon adversaire qui avait l'air belliqueux et portait sur moi un regard fou...La fureur est désormais le seul sentiment qui domine ce monde depuis de siècles, c'est dommage car ce shinobi avait l'air sympa, je lui aurai même proposé d'aller prendre un café mais là...son agressivité m'avait quelque peu bousculé et j'éprouvais donc un peu de dégoût à son égard. Je pris dans ma sacoche des Sembons que j'enduisais minutieusement de mes particules de chakra tandis que je fixais mon adversaire dans les yeux :

"Tu m'intéresse, je vais bientôt voir ce que tu vaut ! Pas la peine d'être aussi agressif."

Je vis alors Ma Melha qui entra sur l'aire de combat et qui s'assit sur le bord, elle voulait sans doute voir ma puissance qui n'était pas aussi grande que mon père mais qui n'était pas négligeable non plus...Son sourire et le regard perçant de ses yeux bleus me gênaient un peu, j'étais fier qu'elle s'intéresse à moi, la plus puissante shinobi de l'histoire de mon clan, la matriarche était assise ici et son aura me redonna la confiance en moi que j'avais perdu depuis la mort du vieux Kintsuna. Elle haussa la tête dans ma direction, se leva et partit : elle n'était pas venue pour voir mon combat mais pour m'encourager et me redonner un peu de mon amour propre...Je compris alors que c'était l'un des combats les plus importants se matérialisait devant moi, plus important encore que le vil Masatora ou tout autre shinobi, mon adversaire se dressait devant moi majestueusement et sa posture indiquait vraiment qu'il me méprisait...Le vent n'est-il pas pourtant plus fort que la foudre ? C'est ce que j'allais voir tout de suite...

Je commençai à exécuter mes mudras avec une main tandis que l'autre tenait fermement tous mes sembons ( fines aiguilles ) :

"Futon : Daitoppa No jutsu !"

Je crachai alors un vent qui dévastait tout sur son passage en direction de mon adversaire et je mêlait à cette violente rafale mes sembons enduis de particules de chakra afin qu'elles touchent l'adversaire sans qu'il s'en rende compte...
Je fis quelques pas en arrière afin de voir les prochains mouvement de mon adversaires :

"Je voulais que tu m'attaque en premier au début mais j'ai changé d'avis...Vois-tu je préfère donner le premier coup afin de ne pas avoir à essuyer une attaque rapide de ta part, il faut que je garde l'initiative face à un ninja plus rapide que moi !"

Spoiler:


InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeMer 24 Aoû 2011 - 9:40

Le combat avait commencé. Je regardais mon adversaire se lever et me regarder d’un air de supériorité. Je ne ressentais rien en mon moi intérieur. L’être qui était maintenant à ma place dans mon corps avait décidé de se battre sérieusement, mes techniques vidaient rapidement mes réserves de chakra. Mon adversaire semblait regarder le banc près de là et puis, d’un coup, il s’est retourné vers moi. Il esquissait un léger sourire. Il marmonna quelque chose que je ne pus entendre. Il effectua ensuite quelques mudras que je reconnus comme des mudras venant d’une technique de type fûton. Soudain, une boule de vent sortis de sa bouche et fonça vers moi, il avait également fait un mouvement du bras mais je ne pus identifier ce qu’il venait de faire. Je mis ma main dans ma sacoche, et je pris de là une pilule de chakra. Je la sortis de ma sacoche et je l’avalai alors que la boule était tout près de moi. Soudain, mes réserves de chakra étant récupérées, j’avais repris mon calme mais la haine était toujours là. La boule de vent était toujours en route vers moi et allait me déchiqueter si je n’agissais pas très vite. Son élément était le vent se qui signifiait que si j’usais d’une technique du même niveau que la sienne alors elle serait immédiatement avorter pas la sienne. Juste avant l’impact, je refermais les ailes du dieu de la foudre sur moi de façon à me confiner à l’intérieur de leur cocon. L’explosion à été violente, très violente même. Je fus presque projeter en arrière mais je ne reçus aucun dégât grâce à ma technique. En effet, cette dernière était de niveau B alors que la sienne, si j’avais bel et bien identifié sa technique, était de niveau C se qui me permettait de garder l’avantage.

La déflagration ayant été terminée, j’ouvris mes ailes et je repoussais la poussière présente autour de moi de mes ailes électriques. Ma chaine et mes katanas toujours dans mes mains, je les brandis vers mon ennemi et je me mis à courir vers mon ennemi. Cet acte devait lui sembler tellement idiot, une charge libre sur l’ennemi, et sans protection mais il allait désormais comprendre mon acte. J’étais à quelque mètres de lui, plus j’avançais, plus le temps me paraissait long. Le tout à dû durer environ 5 seconde environ. Quand je fus à deux mètres, je créai un courant d’une certaine polarité à l’intérieur de mon corps et un autre derrière mon ennemi mais bien sûr, il était invisible. Quand je fus juste à ses côtés, je me téléportais de l’autre côté, vers l’endroit où j’avais placé mon courant à polarité inversé. Je faillis le trancher avec mon katana mais au dernier moment, je pus reprendre le contrôle de mon corps. Ne voulant pas le blesser, j’ai retourné le katana de façon à le frapper avec mon coude se qui le projeta à environ deux mètres. Je l’avais touché en dessous du diaphragme de façon à ne pas trop le blesser.

Je regardais mes mains, j’avais enfin repris le contrôle de moi. Mes yeux reprirent leur couleur initiale et mon chakra avait retrouvé leur froideur. Je regardais mes armes, je les levai vers le ciel et je les ai remis dans leur fourreau. Je pris ma chaine et je la fis s’enrouler autour de moi. Je remis mes ailes dans mon corps mais n’annulant pas mon sort car cette technique nécessitait énormément de chakra. Je me suis rapprocher de mon adversaire et j’ai tendu une main vers lui.

-Recommençons ce combat depuis le début. Un combat amicale et sans arme.

Ma froideur habituelle était revenue et je pouvais à présent savourer cet entrainement amical. Néanmoins, je sentais quelque chose de louche dans l’atmosphère. C’était assez étrange… une aura spéciale. La haine avait remplie mon cœur mais je savais que cela ne se reproduirait pas de cette manière parce que le fantôme de Célia pouvait retourner dans les cieux interdit où elle avait le droit de subsister. J’avais bien trop attendu pour l’aider et elle en est morte, ce n’est pas réellement de ma faute mais il fallait l’avouer, j’avais une certaine responsabilité dans sa mort. Je souris à mon adversaire pour qui il y a quelques secondes je n’avais que de la haine. C’était la première fois que souriais vraiment. La haine me procurait une force sans borne mais je ne la maitrisais pas encore suffisamment pour la contrôler. Cela devait être mon prochain objectif, contrôler ma haine et mon esprit de façon à être particulièrement en phase avec mes capacités. Le combat réel pouvait enfin commencer, je pris une pillule de chakra pour retrouver mon chakra et on pouvait se battre de nouveau.


Spoiler:
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeMer 24 Aoû 2011 - 20:56

Je fus assez surpris par la parade de mon adversaire et je fus encore plus surpris lorsqu'il me chargea sans prendre garde à sa défense, je n'avais même pas eu le temps de réfléchir que mon adversaire disparut de mon champ de vision et je fus frappé en dessous du diaphragme si violemment que je fus projeté au sol. J'avais alors compris que mon adversaire s'était téléporté derrière-moi à une vitesse impressionnante...Je le vit se regarder les mains avec une expression d'étonnement qui se lisait sur son visage, il s'approcha de moi et me tendis la main en disant :

« Recommençons ce combat depuis le début. Un combat amicale et sans arme. »

Mon adversaire me sourit et je lui pris la main afin qu'il m'aidât à me relever, je reculai alors de plusieurs pas en arrière et lui dis :

« Tes techniques sont puissantes et tu gaspille trop de chakra le jeune....Prendre beaucoup de ces pilules peut être dangereux pour toi ! Fais attention ! Maintenant passons aux choses serieuses si tu le veux bien, ton attaque était pas mal, j'aurai dû m'y attendre de la part d'un électron libre de shinobi maîtrisant le Raiton... »

J'enlevai alors le haut de ma tenue d'entrainement pour être plus à l'aise, mon adversaire put y voir l'atroce brûlure de guerre sur mes abdominos et les nombreuses cicatrices qui parcouraient le haut de mon corps, des souvenirs de l'ancienne team Yoshida...Je ne ressentais plus de haine dans le coeur de mon adversaire et je le trouvais étrange, en proie à une possession diabolique, son esprit était tourmenté. Que s'était-il passé à l'intérieur de son être ? Quelle était la raison d'une telle agressivité au début et de son attitude à présent ? Pleins de questions me trottaient dans la tête à propos de cet étrange individu. Je lui dis alors en executant mes mudras :

« Tes ailes font beaucoup de lumière...Je pense que je vais utiliser ton élément contre toi ! Kokuangyo no Jutsu ! »

L'aire de combat fut alors plongée dans l'obsucurité la plus totale, je me plaçai ensuite sur le côté afin de frapper mon adversaire quand il s'y attendrais le moins, j'executai des mudras et je dis :

« Futon : Shin kuha No Jutsu ! »

Je projetai alors une grande lame de vent en forme de crroissant qui frappa mon adversaire de plein fouet dans le dos, j'envoyais ensuite des senbon enduis de mon chakra sur ses bras et ses jambes, il fallait que j'immobilise cet adversaire bien plus rapide que moi ! Je courais donc vers lui et le harçelait de coup sur les avant-bras et les mollets : il verrait ensuite le pouvoir de mon Taijutsu Kaihou. Je me retirai ensuite dans l'obsucurité, sans dire un mot, en respirant sans faire de bruits, j'enlevai alors mes sandales afin que mon adversaire ne puisse pas me repèrer lorque je me déplaçerait...Il voulait un bon combat, et il en aurait un !

Soudain, je sentis de vives douleurs à l'endroit où il m'avait frappé, il n'y était pas allé de main morte pensais-je, il fallait que je fasse durer le combat car mon adversaire gaspillait beaucoup de chakra en utilisant un ninjutsu rapide et puissant, je me mis en garde en attendant les prochaines manoeuvres de mon adversaire que je voyais parfaitement, dans cette nuit artificielle, ce serait lui qui m'aiderait à le battre ! Je pris les derniers senbon qui me restait dans ma sacoche, je les enduis de mon chakra et me préparais à les lancer sur lui lorsque les effets de mon taijutsu se feront ressentir sur les muscles de ses avant-bras et de ses mollets : une paralysie momentané mais qui l'handicapera assez longtemps pour lui asséner d'autres coups !

Ce ninja m'intéressait de plus en plus, j'analysais tous ces mouvements, la posture de sa garde et ses techniques de défense mais une chose était sure : il ne m'aurait pas deux fois avec la même technique ! Contre les adversaires fragiles psychologiquement ( comme il me paraissait l'être ), il fallait non seulement faire durer le combat, mais aussi utiliser les mots aiguisés comme des couteaux mais j'allais utiliser la seconde stratègie quand ( ou si ) il trouverait une manière de combattre dans l'obscurité...J'avais confiance en ses capacités, il trouverait sans doute un moyen de faire abstraction de cette obscurité car il s'était calmé par rapport au début de notre combat, peu à peu, je ressentais de la sympathie à son égard.
Le madaillon qui s'était incrusté au niveau de mon coeur me fournissait beaucoup de chakra de façon continuelle, j'avais sans doute un avantage sur lui qui devait prendre des pilules afin d'augmenter ses réserves de chakra.

Spoiler:


Dernière édition par Ten'Kei le Ven 26 Aoû 2011 - 17:26, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeVen 26 Aoû 2011 - 10:53

Le combat avait commencé. Après l’avoir aidé à se relever suite à mon coup que je lui avais porté au diaphragme, mon adversaire fit quelques pas en avant et se retourna vers moi. Il effectua des mudras et soudain, le monde s’enfourna dans une grande obscurité. Il venait d’utiliser la technique Kasumi Jusha no Jutsu ! Mais peut-être ne savait-il pas que je maitrisais moi-même la même technique. Je savais ce qu’il fallait faire quand une telle chose arrivait. Il faillit fermer les yeux et se concentrer sur toute sorte de mouvement ultérieur. Cette technique permettait à l’utilisateur de voir sa cible, mes ailes repliées dans mon corps, il ne pouvait pas les voir mais je savais qu’il me voyait. Il se rapprochait, je le sentais. Dans le feu de l’action, je créai une cloche de léger chakra autour de moi afin de prévoir d’éventuelles attaques. Soudain, j’entendis le nom d’un jutsu que je ne pus identifier. Et là, dans la seconde qui suivit, ma cloche d chakra avait été pénétrer par une lame ou autre chose qui se dirigea vers mon dos. Juste avant l’impact, je fis sortir une partie de mon aile gauche et elle se plaça juste sur la trajectoire de la lame et de quelque chose d’autre.

Je tombai à terre en raison de l’explosion venant de la collision de la technique avec mes ailes et quand je fus à terre, mon adversaire se jeta sur moi et me donna des coups sur tout le corps et ensuite, retourna d’où il était venu. Quand je me suis relevé, je ressentis des légers engourdissements sur mes muscles et j’entendis mon adversaire enlever ses sandales pour ne pas que je le repère supposais-je. Je commençais à épuiser mes réserves de chakra alors, j’ai annulé le sort des ailes du dieu de la foudre et je me retrouvais sans protection. Je regardais autour de moi et je ressentis le besoin de me protéger. D’un coup, j’exécutai quelques mudras divers et variés et ma technique fuiinjutsu apparu. Une chaine était sortit de ma main droite et commençait à tournoyer autour de moi de façon cylindrique. Elle tournait sans arrêt et indépendamment de ma volonté.

Après avoir assuré ma protection via mes chaines, j’effectuais quelques autres mudras et je souris. Je venais d’effectuer la même technique que mon congénère. La technique Kasumi Jusha no Jutsu de fabrication maison. Ainsi, maintenant, il n’y avait plus personne qui voyait l’autre. Je fis en sorte que ma chaine ne fasse pas de bruit en tournoyant autour de moi et j’enlevais mes sandales afin que le chunin face à moi ne me repère pas au bruit de mes pas. Le plus important pour moi à ce moment là était d’arriver à toucher mon adversaire sans que celui-ci puisse me voir ou me contrer. Soudain, je me rendis compte, en le touchant de mes pieds nus, que le sol était juché de sable humide. Sable humide signifiait sels minéraux. Sels minéraux signifiait conducteur d’électricité. Je venais de trouver le moyen de toucher ma cible sans que celle-ci s’en aperçoivent par l’intermédiaire de ses pieds à présent nues. Malheureusement, mes membres s’engourdissaient de plus en plus alors, je mis ma main au sol et je transférai l’énergie raiton dans le sable d’une façon très brutale. Quiconque se trouvait sur le sable à moins de vingt mètres, allait être touché par la décharge et brûlé sur le corps. En effet, l’électricité se déplaça dans un rayon de vingt mètres et monta dans le corps du ninja que je pus alors voir éclairé de ma foudre si bien aimée.

Une fois allumé comme un sapin de noël, je déroulai la chaine qui se trouvait à mon bras et je la fit s’enrouler autour du coup du ninja. J’avais opté pour cette solution pour la simple raison que j’étais protéger des attaque à distance grâce à mon fuiinjutsu ce qui me permettais de pouvoir attaquer sans craindre de contre attaque. La gain enroulé autour de son coup, je chargeai mon chakra foudre dans cette dernière pour qu’elle puisse le choquer pendant une durée assez longue tout en le déplaçant. Mes membres s’engourdissaient de plus en plus et je finissais par me sentir complètement paralysé. Fort heureusement, je n’avais pas besoin de mes membres pour faire bouger ma chaine. Je la fis se lever via mon chakra et se projeter contre un arbre se qui augmenta les dégâts causés à mon pauvre adversaire. Ensuite, je la fis tournoyer dans les airs très rapidement de quoi rendre malade mon adversaire. Bien entendu, j’avais envisagé qu’il puisse vouloir la détruire mais je l’avais renforcé avec mon chakra se qui la rendait presque invulnérable. Au bout de 5 secondes de tournoiement, Je lâchais mon ennemi pour le libéré de ses souffrances et je remis ma chaine près de moi. Je n’avais pas vu où il était tombé mais une chose était sûr, le combat continuait. Je n’en connaissais pas encore l’issu mais je savais que dans ce combat, l’issu était de rester en défense et de contre attaquer par la suite et puis, je n’avais pas fini de dévoiler tout mon étalage de techniques.
Spoiler:
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeVen 26 Aoû 2011 - 18:39

J'attendais dans la pénombre le prochain mouvement de mon adversaire, je pensais qu'il ne pouvait plus executer de mudras mais je me trompais, soudain, je fus moi aussi plongé dans l'obscurité : il avait lui aussi utilisé la technique de genjutsu Kokuangyo no Jutsu afin de ne pas être le seul de nous deux à souffrir de cécité. Il était nécessaire de repérer mon adversaire mais je ne savais pas comment ! J'entendis tout à coup un bruit et je me retrouvai alors électrocuté par une technique de mon adversaire, je sentis aussitôt une chaîne autour de mon cou, une décharge me paralysa et mon adversaire me projeta violemment contre un arbre et me fit tournoyer dans les airs avant de me libèrer sur le sol. Je me levai difficilement, mon corps subissait encore les effets de la technique de mon adversaire, je compris alors qu'il diffusait l'électricité dans le sable de l'air d'entrainement : mais j'avais encore plus d'un tour dans mon sac...Je m'éloignai donc assez loin de mon adversaire afin de limiter la portée de ses attaques et commençai à executer mes mudras, j'allais utliser ue technique qui, je l'espérais, allait changer l'issue de ce combat :

« Tu pense que tu es capable de continuer un combat qui durera certainement longtemps dans l'obscurité ? Tes réserves de chakra diminuée et ta paralysie musculaire ne t'handicaperons pas ? En tout cas je te félicite le jeune pour ta technique Raiton infiltrée dans le sol et qui est entrée dans mon corps par les pieds, je me demande comment tu vas t'en sortir si cette partie de mon corps disparaît ! Futon : Ten'Batsu No Jutsu ! »

Tout le chakra de mon corps libéré d'un seul coup dévasta une bonne partie l'aire de combat et projeta mon adversaire contre un arbre, mon corps fut alors recouvert d'une armure de bourrasques, ses jambes disparurent, il repéra son adversaire grâce au senbon qui l'avaient transperçé et il se précipita sur son adversaire une vitesse imprésionnante en executant des mudras :

« Futon : Kaze no Yaiba No jutsu ! »

Une lame de vent se forma alors sur sa main tandis qu'il chargeait son adversaire et il le frappa ( au niveau du torse selon ses senbons ) avec cette lame, lui prit les pieds, le souleva dans les airs en le faisant tournoyer puis le jeta au loin.
Je sentit alors que mon attaque avait eue l'effet esconté puis je fonçais alors sur mon adversaire afin d'être le plus près de lui et de profiter de son affaiblissement musculaire, je le frappai donc à diverses reprises avec mes poings entourés de bourrasques sur le haut de la tête, le visage et dans le thorax puis je lui prit la main en executant mes mudras :

«Je ne pense pas que tu pourras éviter cette attaque maintenant...Futon : Daitoppa No Jutsu !»

Et je soufflai alors un vent dévastateur sur mon adversaire tout en le retenant par le bras afin de lui causer un maximum de blessures et une fois mon attaque terminée, je le projetai contre le sol avec un coup de poing dans le nez. Je pris alors la chaîne de mon adversaire et la jeta au loin :

« Cette arme est trop dangereuse pour que je la laisse à ta portée, tu n'as pas encore montré ta vraie puissance, je te propose d'annuler nos genjutsu afin de combattre à la lumière du jour afin que tu puisse me montrer toute l'étendue de ton pouvoir ! Qu'en dis-tu ? » lui dis-je en soulevant sa tête et en approchant ma bouche de son oreille. Je l'aidai alors à se relever et reculai un peu afin de laisser à mon adversaire le temps de réfléchir à ma proposition où, le cas échéant, le laisser executer un jutsu et m'attaquer. Ses réserves de chakra ne devraient plus tenir très longtemps...les miennes aussi d'ailleurs, on avaient épuisés beaucoup d'énergie, surtout moi ces dernières minutes et je commençais à fatiguer. Je pris comme résolution de ne pas utiliser plus de jutsus, je voulais combattre au corps à corps afin de laisser le temps à mes réserves de chakra de se régénerer. Beaucoup de mes senbons s'étaient retirées de son corps lors de mon Daitoppa No Jutsu et je sentais mon adversaire d'une façon moindre qu'au début du combat et cela m'inquiètait grandement, il fallait que je reste proche de lui tout en ayant une distance de sécurité raisonnable afin de pouvoir esquiver ses attaques plus facilement. A quoi pensait mon adversaire en ce moment ? Quelle serait sa réponse à ma proposition ? Continuera-t-il la lutte dans l'obscurité ou optera-t-il pour la solution la plus simple pour nous deux ? Je me posais beaucoup de questions sur les possibles réactions de cet être instable et je croyais qu'il allait se battre avec fureur comme au début de notre combat...

Spoiler:
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeSam 27 Aoû 2011 - 9:11

  • Mon adversaire s’était montré plus puissant que prévu. Les combos qu’il avait effectué était de niveau élevé et m’avaient causé beaucoup de dégât mais j’étais paralysé et en prenant en compte cela, je ne pouvais rien faire pour me dégager. Après son enchainement, il balança ma chaine au loin mais il ne se doutait pas de ce qui me liait à ma chaine. Dès qu’il l’eut lancé, je fis passer mon chakra dans la terre qui passa ensuite dans la chaine et je la fis s’enfoncer sous la terre. Je pouvais la contrôler à distance car elle répondait à mon chakra et qu’importe la distance tant que mon chakra pouvait circuler. La proposition que m’avait faite mon adversaire était plus que noble et intelligente. Dans le noir, personne n’avait réellement l’avantage alors, quand il me relâcha et se mit à trois mètres de moi, je me levais moi-même et je réfléchis pendant deux ou trois seconde. Si je persistais dans cette voie, il finirait par avoir l’avantage même si je crois que ces techniques n’ont presque plus rien à m’apprendre. En revanche, si je remettais de la lumière et lui aussi alors, cela pourrait jouer en ma faveur. La question était est-ce que le timing était assez bon ? Au bout de ma très courte analyse des choses, j’annulais mon sort et mon adversaire, fit de même presque au même moment*.

    Nous étions à présent à visage découvert ! Mon adversaire haletait et expirait très fort. Sa réserve de chakra devait être au même niveau que la mienne à peu près. Je vis alors sur lui une sorte d’armure et il n’avait plus de jambe ! Des particules minuscules de chakra futon les avaient remplacés. S’était tout simplement impressionnant que de voir une telle technique probablement de fabrication maison. Moi-même, je n’avais qu’une seul technique de ma fabrication et c’était les ailes du dieu de la foudre que j’avais utilisé tout à l’heur. Le fait que mon adversaire est adopté une technique à la fois défensive et offensive de par la taille des poings de l’armure, me laissais à penser qu’il allait s’en tenir au combat au corps à corps. Je ne pouvais pas me laisser aller à ce genre de combat, face à lui je n’avais pas l’avantage ! Je le regardais dans les yeux pour essayer de lire en lui. Il ne me restait à peine plus de chakra que pour utiliser une dernière technique de rang supérieur mais cela allait complètement vider mes réserves. Je souris à mon adversaire de mes dents blanches et vampiriques (façon de parler bien sûr ^^).


-Bien, tu veux adopter le combat au corps à corps mais je ne crois pas que je sois de cet avis. Tes capacités au taijutsu sont comparable à celle d’un ninja très expérimenté mais ton armure t’assure l’immunité d’une éventuelle contre attaque. La seule choses que je pourrais faire pour te vaincre, c’est de t’immobiliser et de t’infliger une attaque de rang supérieur à ton armure vu qu’elle est du type futon. Vraiment, tu es un homme intelligent ! Tu as fait disparaitre tes jambes pour ne pas te refaire avoir comme tout à l’heure par l’intermédiaire du sol mais maintenant, tout ça n’est plus ! Tu t’es créer une armure protectrice et je ne peu plus du tout t’approcher, te frapper ou t’immobiliser. Tu as gagné théoriquement. Il ne nous reste que peu de chakra toi et moi. Si on utilise un jutsu puissant, ce sera surement le dernière ce combat et moi-même, j’opterais pour une technique de corps à corps mais la vie n’est pas égale pour tout le monde hein ? Il est temps de connaitre la véritable issue de ce combat.

  • Sur mes mots, ma chaine sortit de derrière mon adversaire et avant qu’il ne puisse bouger, elle le saisit au coup et l’attira à terre. Il était dos à terre, immobiliser par ma chaine qui était à la foi sous la terre et en dehors. Il ne pouvait pas se débattre contre quelque chose qu’il ne pouvait pas atteindre alors j’ai sauté sur l’occasion et j’ai bon dit sur lui et l’ai utilisé comme un trampoline. Je me suis projeté haut dans le ciel et j’ai effectué les mudras de mon dernier jutsu. Mon adversaire immobilisé allait le prendre de plein fouet ! Ma technique était dévastatrice et ne laissait rien au hasard. Quand j’eus fini mes mudras, un énorme phénix de foudre apparut sur le terrain et comme je me trouvais en hauteur, il fonça vers mon adversaire en tête plongeante pour occasionner le maximum de dégât. Au moment de l’impact, il y eut une explosion importante et beaucoup de fumée probablement causé par l’impact avec l’armure. Je ne connaissais pas l’issue de ce combat mais je savais que l’armure de mon camarade était sans nul doute en mille morceaux et qu’il avait dû subir des dommages importants. Quand je fus à nouveau à terre, je tombais contre un arbre la tête dirigé vers l’explosion pour voir si mon adversaire avait encore connaissance des choses où sil avait perdu. S’il avait réussis à s’en sortir sans dommages importants, il avait certainement dû arriver à se protéger mais c’était impossible. Ma technique était de rang A et elle donnait plus de puissance à l’impact qu’à l’électricité.

    Je ne pouvais plus bouger le petit doigt ! Je voyais double mais j’espérais que mon adversaire avait réussis à rester éveillé. Quand à moi, je restais là, les yeux mi-clos en train de m’assurer de se qu’il y avait sous la fumée. Ma chaine se rapprocha de moi grâce au peu de chakra qu’il y avait à l’intérieur. Elle s’enroula autour de mon bras tout doucement et elle attendait avec moi de savoir ce qui allait sortir de la fumée. Pour ma part, gagner ne m’importait peu pourvu que le vainqueur si c’était lui ait au moins la classe de me payer à boire si il l’emportait…


*j’ai pris la liberté de te faire agir à ta place vu tes propos c’est clair que tu l’aurait fait.

Spoiler:

InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeDim 28 Aoû 2011 - 14:23

Mon adversaire eut une attitude noble de sa part, il annula son genjutsu et j'en fit de même immédiatement. Nous nous retrouvâmes alors face à face, j'étais complètement épuisé et mes réserves de chakra na tiendrait pas longtemps...Il fallait en finir au plus vite ; mon adversaire était surpris par la technique si singulière de mon Futon Ten'Batsu No Jutsu, il est vrai que je paraissais inhumain avec cette armure de bourrasques et ces particules de chakra futon remplaçant mes pieds. Il me dit alors :

"-Bien, tu veux adopter le combat au corps à corps mais je ne crois pas que je sois de cet avis. Tes capacités au taijutsu sont comparable à celle d’un ninja très expérimenté mais ton armure t’assure l’immunité d’une éventuelle contre attaque. La seule choses que je pourrais faire pour te vaincre, c’est de t’immobiliser et de t’infliger une attaque de rang supérieur à ton armure vu qu’elle est du type futon. Vraiment, tu es un homme intelligent ! Tu as fait disparaitre tes jambes pour ne pas te refaire avoir comme tout à l’heure par l’intermédiaire du sol mais maintenant, tout ça n’est plus ! Tu t’es créer une armure protectrice et je ne peu plus du tout t’approcher, te frapper ou t’immobiliser. Tu as gagné théoriquement. Il ne nous reste que peu de chakra toi et moi. Si on utilise un jutsu puissant, ce sera surement le dernière ce combat et moi-même, j’opterais pour une technique de corps à corps mais la vie n’est pas égale pour tout le monde hein ? Il est temps de connaitre la véritable issue de ce combat. "

Tout d'un coup, je sentis sur mon cou sa chaîne et brusquement elle me ramena au sol en m'enfonçant un peu dans le sol, je ne pouvais plus bouger aucun de mes membres, je le félicitai alors :

« Bien joué le jeune mais tu pense que m'immobiliser est la solution afin de terminer ce combat, tu n'as pratiquemment plus de chakra... »
Je n'avais même pas terminé ma phrase que mon adversaire bondit sur moi et m'utilisa comme un trampoline pour s'élever en l'air et je vis qu'il terminait les mudras d'un jutsu. Un phoenix d'électricité apparut alors dans le ciel et son invocateur le projeta vers moi, j'essayai alors de me libèrer car le phoexix de mon adversaire se dirigait en tête plongeante sur moi mais sans succès. L'oiseau d'électricité me frappa de pleins fouet, une lumière aveugla mes yeux, mon armure de vent vola en éclat, j'entendis une explosion et je perdis connaissance.

Quand je revins à moi, je me relevai difficilement car cette technique m'avait causé beaucoup de dégâts, une fumée épaisse m'enveloppait et j'avançai lentement pour trouver mon adversaire, il était en face de moi et parut étonné, je lui souris et continuait d'avancer, l'armura qui recouvrait mes poings était encore intact, je n'avais pas dit mon dernier mot...Au moment où je me retrouvai face à lui, je lui donnai alors un coup de poing sur le ventre, ce qui le fit s'agenouillait, puis je lui donnai un coup de poing sur la tête mais il arriva quelque chose d'étonnant à ce moment là : mon armure vola en éclat, ce qui projeta un peu en arrière...Le combat était bel et bien terminé et je dis à mon adversaire en souriant :

« Tu as gagné, bien joué ta technique du phoenix, c'est la première fois qu'on réussit à me percer mon armure...Ma seule erreur aura été d'annuler mon genjutsu ! Sans cela, tu n'aurai pas pu executé ta technique et m'atteindre aussi facilement ! Ton arme, ta chaîne...c'est original, tu peux le contrôler à distance ? Que dirais-tu d'aller prendre un verre ? En tant que gagnant, tu seras assez aimable pour payer l'addition non ? Tu e raconteras ton histoire et je te raconterai la mienne ! »

Une équipe de ninjas médecins arriva alors sur le terrain d'entrainement et leur chef d'escouade nous prit à parti :

« Regardez l'état du terrain ! Et vos blessures ? C'est pas joli tout ça...Pourquoi vous battre à fond pour un stupide entrainement...»

J'entreignai alors le ninja par la gorge et m'approcha de lui en lui chuchotant :

« Je suis crevé, à bout de force, soignez moi s'il vous plaît moi et mon camarade, je n'ai pas de temps à perdre en discussions inutiles ! On s'entraîne dur ici pour progresser pas comme vous, les toubibs... »

Mon interlocuteur hocha la tête comme pour dire oui, et aussitôt les membres de son équipe nous prirent en charge à l'extérieur de l'aire de combat complétement détruite et ils mirent une bonne heure avant de nous dire qu'on pouvait se relever et partir. Je propsai alors à mon adversaire d'aller au café le plus proche et de discuter autour d'un bon verre :

« Tu me raconteras ton histoire, je te raconterai la mienne ! Comment t'appelle-tu ? On a même pas eu le temps de se présenter durant ce combat ! »

Et nous partîmes alors nous poser dans le café qui se situait dans la même ruelle que l'aire d'entrainement.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeLun 29 Aoû 2011 - 14:12

Je ne pense pas que les relations humaines soit si compliqués. En réalité, tout est une question de chance. Je ne fais que très peu de spéculation d’habitude mais là, je spéculais en silence vus mes performance, j’y avais bien droit. C’était un combat miraculeusement intéressant et instructif. J’étais presque coucher près d’un arbre, mon torse sur l’écorce et la tête dirigée vers l’écran de fumé située devant moi. Il n’y avait de la fumée et rien que de la fumée. Mon attente ne fut pas très longue car très vite, j’entrevis une ombre. Elle était debout ! Je la voyais s’approché et traverser le nuage noir de fumé. Mon adversaire avait réussis à résister à la déflagration électrique qu’avait causée mon phénix de foudre. Cette technique était la plus puissante de mon répertoire mais j’avais eu raison de me la garder. Je ne savais pas encore s’il était encore en état de combattre mais je le regardais s’approcher. Il n’avait plus son armure. Apparemment, elle n’avait pas résisté au choc de la collision. Il se rapprochait de plus en plus et quand il fut à ma portée, il me donna un coup de poing sur le visage et encore un autre mais tout d’un coup, il y eut une surprise à laquelle je ne m’attendais pas du tout. Son gant de vent avait explosé et par la même occasion, l’avait jeté à terre. Il n’avait pas vraiment perdu ce combat mais il avait su reconnaitre que la victoire me revenait. Je dois avouer que pour moi, dès lors où il avait réussis à résister à mon attaque, il était le vainqueur du combat. Mais bon, j’allais lui en parler.

Sur le moment, je n’avais pas vraiment réalisé, mais je me sentais assez à mon aise. J’aimais bien le fait de me battre jusqu'à mes derniers retranchements pour une simple histoire d’entrainement. Il s’était vraiment battu avec force et beaucoup de calme et c’est à lui que revenait la victoire et ça, rien ne pouvais me faire dire autrement. Sur le coup, des médecins sont arrivés et on commencer à nous faire la morale mais mon ancien adversaire avait réussis à leur faire fermer leur clapet avec un bon vieux cliché, ce qui me fit rire. Ensuite, nous nous retrouvâmes à l’hôpital et nous étions totalement remis. Nous sommes partis au bar du coin pour fêter l’entrainement et comme le voulait l’usage, c’était à moi de payer. Nous sommes entrés dans le bar et nous nous sommes assis au bar. J’ai souris à mon compagnon et j’ai dit à la serveuse et à mon a mon compagnon :

-Madame, pouvez-vous prendre notre commande ? C’est moi qui paie et je voudrais un peu de cette nouvelle mixture non alcoolisée qui reprend mode ces temps si. Et pour mon partenaire…

Je l’ai laissé répondre en faisant signe vers lui. Après qu’il ait répondu, je lui ai demandé d’un ton solennel mais bien ironique.

-Cet entrainement à vraiment été une bonne façon de tester mes capacités mais je tenais à te dire que je trouvais que c’était toi le vainqueur. Tu l’as été dès que tu as mis tes sembon dans ma peau. Eh oui, je savais que c’était comme ça que tu me localisais. Mais bon, tu as vraiment des techniques hallucinantes. Ton élément est puissant et ta force physique imposante mais j’ai l’impression qu’il te manque une arme tu ne crois pas ? Sinon, que veux-tu faire maintenant ? Tu veux peut-être faire une mission ou un nouvel entrainement mais si c’est le cas, je préférais un entrainement à main nues et sans chakra. Ce serait pour améliorer nos capacités physiques. Ou on peut faire la chasse au déserteur ou tout simplement rester ici. C’est à toi de voir mais tout me conviens.

Sur ces mots, j’ai fait insuffler mon chakra dans ma chaine et je l’ai fait pivoter pour ensuite, attraper deux verres sur le plateau d’une serveuse. Je les ai mis sur notre table en attendant nos vrais verres. J’étais impatient de connaitre la réponse de mon compagnon.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeLun 29 Aoû 2011 - 18:29

Une fois arrivés au bar, mon camarade appella une serveuse, passa notre commande à tous les deux, il insista pour payer, je commandai alors un thé et mon ami une nouvelle sorte de boisson non alcoolisée que je ne connaissais pas, je commençai à discuter avec lui d'un ton qui montrait le respect et la joie que je lui témoignais :

« Bravo pour ta victoire de toute à l'heure ! Dans ma vie, j'ai rencontré des voleurs, des assassins, des escrocs, des traîtres, quelques types bons mais jamais des vrais hommes comme toi ! Tu sais ceux qui se battent jusqu'au bout même pour un simple entrainement. Tu maîtrise super bien ton élément raiton, le niveau de tes jutsus est très élevé ! Et en plus tu élabore de très bonnes stratègies, ta chaîne...on dirait qu'elle est vivante ! »

Mon ami me répondit alors d'un ton solennel mais ironique que cet entrainement avait été un très bon moyen de tester ses capacités mais qu'il me considérait comme le véritable vainqueur, cette remarque me fit énormément plaisir. Sa remarque suivante m'étonna : il me dit que j'étais le vainqueur dès le moment où je lui avait posé mes senbons dans sa peau, il avait donc découvert le moyen qui faisait de moi un très bon ninja traqueur grâce au senbon je pouvais le repérer dans le noir de nos genjutsu lors de notre combat...Il me dit ensuite que j'avais des techniques hallucinantes, un élément puissant, une force physique imposante mais il me fit remarquer qu'il me manquait une arme, je lui répondis alors :

« J'ai les armes de mon clan avec moi, une cimeterre qui appartenait à mon défunt père et de fines lames fixées à des bracelets et des gants en cuir noir qui étaient les armes de ma mère, une experte en assassinat ! Mais je répugne à utiliser des armes car elles ne reflètes pas la vraie force du shinobi selon moi...Elles conditionnent seulement sa capacité à survivre ou à gagner un combat avec de l'aide, sans avoir besoin de recourir à sa propre force physique. »

Il me demanda ensuite si je voulais partir en mission avec lui, refaire un entrainement à mains nues et sans chakra afin d'améliorer nos capacités physiques ou bien partir à la chasse aux déserteurs ou encore rester ici. Je m'étirai alors sur le fauteil où j'étais assis et je dis à mon ami :

« Partir en mission avec toi serait un honneur pour toi ! Ca tombe bien car je devais partir en mission avec Hijikata Toshizo et d'autres chuunins de Kiri pour aller découper du déserteur de Konoha...Tu sais avec l'ascension du nouveau Hokage à la fin de la guerre, de nombreux de ninjas de Konoha ont déserté et ont est chargé d'aider notre nouvel allié à les éliminer ! »

Mon ami attrappa deux verres grâce à sa chaîne ( à laquelle il avait unsufflé un peu de chakra ) puis il les posa sur la table sous le regard ébais de la serveuse qui nous serva alors nos commandes. Je me levai alors de table afin d'aller prendre l'air devant le bar en attendant que mon thé refroidisse, j'invitai mon ami à faire de même et nous nous assîmes dehors en regardant les passants, il commença alors à pleuvoir d'une pluie glaciale dont les gouttes ressemblaient à des aiguilles lançées contre nous par le destin :

« Il pleut ! Quelle poisse...et moi qui voulais prendre l'air, rentrons dans le bar et retournons nous assoir à notre table ! Tu me raconteras ton histoire...j'ai vu lors de notre combat que tu étais très énervé...Quelle est la cause de tant de haine ? »

Nous entrâmes alors dans le bar et je constatai alors que mon thé avait qelque peu refroidis, je m'asseyai et en buvant mon thé, je dis :

« Dans mon pays d'origine, le Pays du Vent, où l'on boit beaucoup de thé à la menthe même dans le désert à la place de l'eau, on dit du service de cette boisson : le premier verre est aussi amer que la vie, le deuxième est aussi fort que l'amour et le troisième aussi doux que la mort...cela résume aussi la vie des gens à l'existence paisible : la naissance est une épreuve douleureuse où le nouveau né goûte à un air amer et regrette le passage dans le ventre maternel, en grandissant il trouve l'amour et fonde une famille, il s'éteint ensuite la plupart du temps dans son sommeil d'une mort douce, une mort dont tout le monde rêve...Quelle triste histoire que celle de l'existence humaine... »

Mon ami bu sa boisson non alcoolisée et hocha la tête, je compris alors qu'il comprenait ce que je disais mais il ne m'avait pas tout dit de son histoire et j’attendais donc une réponse à mes nombreuses questions...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeMar 30 Aoû 2011 - 9:38

Je me demande bien pourquoi le temps s’acharne toujours autant sur les hommes. Le temps… c’est quelque chose d’assez déroutant. Je ne connais personne qui puisse prédire ce que l’avenir nous dira mais cependant, les hommes ont réussis à calculer la vitesse du temps. Mais si une journée était constituée de plusieurs jours réels ? Les questions sans réponses alors que l’on passe sa vie à les chercher. Je ne comprendrais jamais l’esprit humain. Il est tellement imprévisible. Oui, c’est le mot. L’homme est mauvais jusqu’au os mais on peut trouver une once de ce que l’on appelle l’humanité dans certains hommes. Cette ‘humanité’, c’est juste une lueur d’espoir et elle n’est présente que chez les hommes qui ont le pouvoir de changer les choses, l’avenir et le monde. Mon ami le shinobi lui, possédait cette lueur à sa façon. Il était tout ce qu’un meneur devait posséder pour mener sa légion à la victoire et son peuple à la prospérité.

Quand nos boissons arrivèrent, mon ami avoua avoir quelques armes intéressantes mais il préférait ne pas l’utiliser pour prouver sa véritable force. Il avait raison dans un sens mais la capacité d’un ninja à utiliser une arme est aussi prise en compte dans les attributs du ninja. Moi, j’avais certes mes deux katanas qui me servaient pour mieux découper ce qui se trouvait autour de moi. Ma chaine elle, était mon arme principale. Elle est très utile car elle est imprévisible et que l’on ne peut pas la briser si facilement. Quand il remarqua que son thé était trop chaud, mon ami voulut aller prendre l’air dehors pour lui laisser le temps de refroidir. Je n’avais rien contre et en plus, communier avec la nature est tellement mieux que de rester dans un bar. Mais très vite, il commença à pleuvoir et nous dûmes retourner à l’intérieur du bar. Il avait l’air assez content de m’avoir comme compagnie. Moi-même, je ressentais une certaine euphorie et j’affichais un sourire assez visible sur mon visage. Il me demanda mon histoire et je devais avouer que jusqu’à maintenant je ne l’avais jamais raconté à personne. Je ne lui en voulais pas, il cherchait juste à comprendre pourquoi tant de haine s’était émanée de mon corps et de mon esprit pendant le combat. J’ai rattaché ma chaine à mon bras et j’ai fait une moue.

-Tu veux connaitre mon histoire ? Mon foie, je ne vois pas pourquoi je ne te donnerais pas ce que tu veux. Bon, je vais te la conter si tu as le temps. Mes parents étaient d’excellents ninjas de konoha mais un jour, alors que le village avait besoin de leur compétence pour une mission délicate. Après avoir premièrement refusé en raison des risques, le village a exercé sur eux une pression telle qu’ils durent se résoudre à effectuer cette mission. Ma mère est morte en effectuant cette mission. Elle était très douée mais n’a pas survécu. Mon père est rentré à la maison, infirme mais pas mutilé. Il ne pouvait plus effectuer de mission alors le village l’a jeté et la laissé seul. On a quitté le pays, moi et mon père ainsi que mon grand père mais je n’avais que quelques années de vie et je ne comprenais pas très bien. Sur la route on a sauvé un marchand qui m’a donné un faucheur, l’un de mes katana. Nous sommes ensuite arrivés à Kiri et on s’est installé. Mais allons directement à la cause de ma haine. J’ai rencontré une fille, Célia qu’elle s’appelait. La première fois que je lai rencontrer, elle m’a cassé la gueule. Tellement que j’ai fini à l’hosto. La deuxième fois, j’ai tué tout son groupe de terroriste et leur chef mais je l’ai laissé partir. La troisième fois, je suivais un terroriste qui, après avoir saccagé une étable et ses propriétaires, s’était enfui sur une montagne. Il était bien plus fort que moi. Il avait pris Célia en otage alors qu’elle était de son groupe. Il lui trancha la gorge et moi, envahi par la haine, je lui ai arraché les ses bras et tout les membres de son corps. Elle était si innocente… J’ai ensuite appris que son clan vivait au pays des nuages. Là-bas j’ai tué liquider touts les membres des Kings, comme son clan s’appelait. Seul le chef ne s’était pas battu et m’avait fait affronter un géant de pierre qui se nommait le Légat. Ensuite, il me ramena à l’hôpital m’avouant qu’il n’était pas responsable de la mort de Célia. Je n’avais pas pu la sauver mais ma haine persistait et quelque fois, je suis en état de crise quand elle prend le contrôle mais pendant ce laps de temps, je suis bien plus puissant qu’à la normale. Cependant, elle me bouffe complètement et m’envahit de plus en plus. Voilà, c’est ça mon histoire. Plutôt banale mais toi, c’est quoi ton parcoure ?
~ Bras-Droit du Mizukage & A.N.B.U de Kiri ~ // Grand Bouddha pervers
Tenzen Matsudaï~ Bras-Droit du Mizukage & A.N.B.U de Kiri ~ // Grand Bouddha pervers
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 507
▌Inscription : 20/04/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | A / 20 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Une amulette source de pouvoir Left_bar_bleue342/2000Une amulette source de pouvoir Empty_bar_bleue  (342/2000)
| Âge du personnage | : 23 ans
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitimeJeu 21 Juin 2012 - 22:38

Sujet archivé.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une amulette source de pouvoir Une amulette source de pouvoir Icon_minitime


Une amulette source de pouvoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Source termale de Konoha
» Aux sources de son pouvoir [PV Gargonith]
» Un entrainement, un pouvoir, un disciple.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives :: Missions et RPs-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser