Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Changement de programme... {Thrys / Kyoshu / Namiko} / Mission de rang S

 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 24
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Changement de programme... {Thrys / Kyoshu / Namiko} / Mission de rang S Sam 9 Avr 2011 - 20:52

Debout devant la table, Thrys observait les deux personnes assises... La petite fille était partie se mettre prêt de la porte d'entrée de la taverne, afin de voir encore une fois le carnage de tout à l'heure. Tandis que l'allié provisoire du Sunajin lui répondit qu'il valait mieux débarrasser les habitants de ce hameau de ces bandits... Soudain, alors que les deux ninjas allaient continuer leur discussion, des bruits se firent entendre à l'extérieur, et la fillette se retrouva... "enlacée" par des bras immenses ! Notre ninja tourna vivement la tête, et se prépara alors à aller l'aider. Mais d'un mouvement beaucoup plus vif, l'autre homme se déplaça en une fraction de seconde à l'extérieur, et tua d'un rayon mortel le kidnappeur, avant de récupérer la petite fille, encore sous le choc de ce qu'il venait de se produire. Thrys resta à l'intérieur, et jeta un regard par la fenêtre, avant de voir avec soulagement que la fillette était saine et sauve. Le ninja avait
terrassé le bandit, et celui-ci gisait désormais sur le sol rocailleux du village. Soudain, un homme témoin de ce sauvetage in extremis grogna ces mots :

" Alors c’est toi le petit salopard qui a tué mon petit frère et ses hommes ?!!! Tu vas regretter ça, ta mort lavera l’honneur de mon petit frère, ALLEZ LES GARS PULVERISEZ MOI CES AVORTONS !!! "

L'esprit du Sunajin fit "tilt", voyant que la personne devant lui était sa cible ! Il posa la main sur le manche de son sabre, afin d'aller achever sa mission et le chef des bandits par la même occasion. Malheureusement, un événement inopportun vint gâcher la fête. Le sol se mit à gronder, et au loin, devant les portes du village, s'amassaient déjà des centaines d'hommes, tous plus moches les uns que les autres ! Une véritable armée de gorilles endimanchés, qui exécutent les ordres bêtement, comme de vulgaires pantins... Thrys afficha une moue dubitative, voyant que le nombre d'adversaires grandissait de plus en plus. " Hum... tant pis, je ferai ça plus tard..." songea-t-il en lâchant le manche de son katana, et laissant sa main tomber le long de son corps. Le ninja de tout à l'heure débarqua dans l'établissement, la petite fille sur le dos, et dit alors sur un ton plus ou moins affolé :


" Suis moi nous devons quitter ce village sinon il sera détruit et je ne veux pas risquer la
vie de Namiko, il nous faut se cacher pour le moment.
"

Thrys répondit par un simple hochement de tête, et vit alors le ninja disparaître dans un rayon de lumière. Une technique impressionnante... semblable au Shunshin no Jutsu... Le Sunajin, désormais seul dans l'auberge, mis à part les autres clients et le patron, qui s'étaient tous carapatés par une porte dérobée, soupira, et sortit à son tour de
l'auberge, mais par la porte principale... Arrivé à l'entrée, il fixa les bandits qui mettaient déjà à feu et à sang le village, sans aucun remords... Le meneur du groupe s'esclaffait, et regardait ses hommes saccager les environs. Soudain, un kunaï frôla son visage, et vint se planter à quelques mètres derrière lui, sur une poutre posée contre le mur d'une maison. Il observa le projectile qui avait littéralement traversé le morceau de bois, et tourna la tête vivement dans la direction opposée, et vit Thrys, le bras levé, et qui le regardait droit dans les yeux. Alors qu'il allait lancer un ordre à ses brigands afin de venir cueillir le Sunajin, ce dernier déclara sur un ton froid :

" Tu as de la chance... mais ne t'inquiète pas, je reviendrai m'occuper de toi... Ta mort est sans appel, tu ne pourras échapper à l'inévitable..."

Après ces mots, le ninja se mit à courir vers l'artère principale de la ville, avant de fuir en direction de la forêt, à la poursuite de son nouvel ami. Cependant, il savait parfaitement que les bandits n'allaient pas le laisser filer comme ça... Thrys, durant sa course effrénée afin de sortir du village tourna rapidement la tête derrière lui, et vit
foncer une vingtaine de cavaliers, armés de fléaux et d'immenses sabres. " Ils ne vont pas me lâcher aussi vite ceux là..." pensa-t-il en changeant de route, afin de leur tendre une embuscade... enfin... un piège disons... Continuant de courir au hasard des chemins, le ninja arriva dans une forêt, où l'attendait sûrement le ninja de tout à l'heure. Voulant ne pas le mettre en danger, ainsi que la petite fille, Thrys se dirigea vers un arbre, et grimpa au sommet, afin d'attendre ses poursuivants. " On va s'amuser un peu avec eux..." pensa le Sunajin, qui se sentait d'humeur joueuse... ou plutôt machiavélique... Camouflé derrière un buisson, et alors qu'il entendait arriver vers lui les chevaux ainsi que leurs cavaliers, le ninja effectua quelques mudras, et le libéra sur le sentier juste devant lui. " Bunshin no Jutsu...". Un clone parfait du ninja se matérialisa sur le chemin poussiéreux de la forêt, et se mit à courir dans une direction au hasard, entraînant avec lui les bandits, qui continuaient leur traque. " Bien... Maintenant, essayons de retrouver le ninja de tout à l'heure..." pensa Thrys, en sortant de sa cachette, et en reprenant la route à travers le sous-bois. Ses poursuivants allaient pouvoir faire une bonne promenade en forêt, grâce au clone. Vraiment, les arts du ninja étaient étonnants ! Thrys, un sourire satisfait aux lèvres, s'en voulaient de ne pas pouvoir être présent au moment où les cavaliers apprendront que la personne qu'ils
chassent n'est autre qu'une simple copie ! Marchant à présent tranquillement vers le lieu de rendez-vous, le Sunajin observait les environs, appréciant les rayons du soleil qui traversaient les branchages des arbres de la forêt...

~ Une heure plus tard... ~

Après une marche agréable dans la forêt, le Sunajin parvint au lieu de rendez-vous, où l'attendait son allié, ainsi que la petite fille. Celui-ci était en train de soigner quelques bleus, et attendait l'arrivée du ninja. Thrys arriva tranquillement, et fit un bref signe de main, en guise de salutations. Il s'avança près de la cabane construite par son ami, et dit alors d'une voix amicale :

" Je n'ai pas eu le temps de me présenter... Je me nomme Thrys... Thrys Jenova, et je suis un Sunajin du Village de Suna no Sato...

- Quant à moi je suis Kyoshu Hikari, et voici Namiko Taiyôu..."

Thrys s'approcha de l'habitation, et fit un signe de main à la petite fille, qui s'était cachée derrière son protecteur. Après cela, le ninja observa les environs, et déclara sur un ton sérieux :

" Je dois retrouver l'homme de tout à l'heure... c'est la cible qui m'a été confiée par le village... je ne pensais pas que j'allais tuer son frère un peu avant..."

Soudain, on entendit au loin des bruits de sabots... des sabots de chevaux, qui tapaient sur le sol à intervalles réguliers. Thrys sursauta, et se tourna vers le chemin d'où il était venu, et vit avec stupéfaction les cavaliers qui le pourchassaient. Le ninja observa les hommes s'approcher, et déclara alors

" Ils sont tenaces ceux-là..."

Thrys emmagasina du chakra dans ses poumons, attendant patiemment que ses traqueurs soient à portée de tir. Descendant de leurs montures, et dégainant des armes diverses, ils s'approchèrent de la petite cabane, sourire aux lèvres. Soudain, inspirant une bouffée d'air ambiant, le ninja le mêla à son chakra Katon, et lança :

" Katon !! Karyuu Endan !!"

Un souffle de feu jaillit de la bouche du ninja, et vint agresser les quatre poursuivants, qui virent arriver sur eux ce qui semblait être un volcan ! La lave en fusion... non... le jet de flammes rentra en collision avec le groupe de bandits, et l'instant d'après, on entendit des bruits de douleur, et des cris agonisants. Les flammes se dispersèrent, puis s'éteignirent, dévoilant quatre tas de cendres... quatre monticules de cendres... voilà tout ce qui restait des bandits un peu trop sûrs d'eux... Thrys laissa retomber le long de son corps ses deux mains, et vit s'enfuir les chevaux, terrorisés par ce qu'il venait de se passer. Inutile de tuer ces pauvres bêtes, laissons les rejoindre la nature... Le Sunajin se retourna vers les deux ninjas, et dit alors d'une voix amusée :

" Les représailles de ma cible ! Hé hé !"

Reprenant sa discussion, Thrys essayait de voir avec Kyoshu où pouvait se terrer le meneur. Impossible de le savoir, un camp ? Une caverne ? Un lieu secret ? Difficile... à moins d'être un bandit ! Le ninja eût une idée lumineuse, et narra déjà son plan à ses deux nouveaux amis :

" J'ai un plan pour retrouver les bandits... il me faut tout d'abord un informateur..."

Après ces mots, Thrys observa les environs, et vit un arbre plus haut que les autres, qui offrait un champ de vision parfait. Ni une ni deux, il escalada l'arbre, atteignit la cime en moins de deux, et lâcha une vague de chakra dans une zone d'un kilomètre environ. Alors qu'il était en apprentissage afin de devenir un véritable traqueur, le Sunajin se devait de déceler tous mouvement suspects, sur un rayon assez important... et depuis ce temps-là, il avait créé sa propre technique de perception ! Les deux pieds joints sur le bout de l'arbre, le ninja ferma les yeux, et étendit les bras sur les côtés, tel une croix, et mêla son chakra au vent. " Fuuton... Kaze no Joran...". Soudain, tout était clair pour lui... à quelques mètres de là, il voyait, ou plutôt, il sentait marcher une patrouille de quatre hommes... Quatre hommes qui ne faisaient pas une simple ronde... ils cherchaient... cherchaient quelque chose, mais quoi ? Usant de tactique et de logique, le ninja en conclut que ces brigands le recherchaient, lui ainsi que Kyoshu et Namiko. Imaginant le chemin qu'ils empruntaient, Thrys sentait à présent que la patrouille s'approchait de la cabane du ninja. " Bien... nous allons les cueillir..." songea le Sunajin en redescendant sur la terre ferme.

Face à Namiko et Kyoshu, il afficha un sourire triomphateur, et dit d'une voix satisfaite :

" Notre mission continue ! Nous allons faire un petit... interrogatoire ! Hé hé hé !!"

A suivre ! =)

{Désolé, je t'ai fait parler Kyoshu, mais cela me permettait juste de me présenter, ainsi que toi, car écrire constamment "le ninja", ça devient lassant =)
Sinon, le plan est le suivant : on intercepte la patrouille, on use de... méthodes plus ou moins fortes pour leur extorquer des informations, on les tue, et on pique leur vêtements, afin de pénétrer dans le campement des Bandits !}

~ Techniques utilisées ~

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Thrys le Jeu 28 Avr 2011 - 21:35, édité 3 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Changement de programme... {Thrys / Kyoshu / Namiko} / Mission de rang S Dim 17 Avr 2011 - 9:48

Je continuais de courir avec sur mon dos mon élève, Namiko, cette petite fille avait beau être minuscule elle n’en était pas moins mon élève, je le protégerai même si pour cela je devais perdre ma vie. Le soleil tapait encore et toujours, nous étions en pleins dans la montagne et je sentais que le ninja qui avait été avec moi à l’auberge essayer tant bien que mal de semer ces poursuivants à cheval. Il avait fait un clone qui était partit en sens inverse de notre destination, le petit groupe gagnerai un peu de temps pour enfin arriver à la cabane que j’avais aménagé. Quelques heures plus tard nous arrivâmes enfin à la cabane qui j’avais construit, nous entrâmes dans la maison, Namiko tremblait encore de la tentative d’enlèvement qui avait faillit réussir, elle avait toujours les yeux grand ouvert et l’on pouvait voir quelques larmes qui tombaient encore sur ses joues. A ce moment je la posai sur le sol avant de la serrer contre moi le plus fort possible pour la réconforter, elle était encore petite, la vie de kunoichi était très dure dans ce monde surtout pour débuter à cet âge, il fallait donc que je commence son entrainement sans plus tarder mais pour l’instant il fallait qu’elle se repose. Je continuais de la serrer contre moi et lorsqu’enfin je sentis qu’elle ne tremblait presque plus je la portai et alla la déposer dans un petit lit dans une pièce à côté de la notre. C’est alors que je repartis dans le salon, je me plaçais ensuite sur le fauteuil qui recevait de nombreux rayons de soleils, je m’assis dessus en attendant le ninja de Suna, mes hématomes se remettaient tranquillement au soleil, ma technique de régénération fonctionnait encore. Une fois le dernier bleu terminé j’entendis des pas sur le palier de la porte, je plaçai donc moi index de m main droite vers la porte pour lancer un rayon mais je ne fis rien en apercevant le shinobi de Suna. Celui-ci s’avança et me fit un signe de la main pour me resaluer. Il me dit ensuite :

« Je n'ai pas eu le temps de me présenter... Je me nomme Thrys... Thrys Jenova, et je suis un Sunajin du Village de Suna no Sato...»

Un shinobi de Suna, j’en avais déjà croisé lors de mon périple dans le désert, quelques un d’entre eux étaient des plus arrogants et j’avais donc du les corriger un par un mais j’étais conscient qu’ils n’étaient pas tous pareils. Le village de Suna était un des plus puissants qui existait à ce jour, la réputation de ces effectifs était admirable mais tout le monde savait que l’épée d’Akatsuki planait sur leur tête. Ce village avait signé une alliance avec le village de Konoha, il fallait donc faire très attention à ce que les informations sur Namiko ne soient pas divulguées aux ninjas de Suna. Je lui répondis à mon tour :

« Quant à moi je suis Kyoshu Hikari, et la petite fille qui est entrain de dormir c’est Namiko Taiyôu... »

Le ninja de Suna s’approcha ensuite dans le salon avant de me dire ce qu’il comptait faire, il devait retrouvait le boss des brigands qui avaient essayé de les tuer, apparemment le chef qu’il avait tué n’étais que le petit frère, voila ce qu’avait confié comme mission au ninja de Suna. C’est alors que dehors ça bougeait, l’on entendait dans le salon le brui de nombreux sabots qui se dirigeaient dans notre direction, le ninja de Suna sursauta un peu puis il se tourna vers l’endroit d’où venaient les bruits der sabots, soudain je vis dans ses yeux de la surprise en voyant que de nombreux cavaliers venaient par ici. Apparemment il les avait déjà vus, je regardais le ninja de Suna, apparemment sa tentative de les semer il y a de cela une à deux heures avait échoué ils étaient de retour. Le ninja de Suna dit alors :

« Ils sont tenaces ceux-là... »

Le dénommé Thrys chargeait de son chakra dans ses poumons, il attendait tranquillement que les cavalier qui les traquaient soient dans sa ligne de mire pour qu’il lance sont attaque. C’est alors qu’ils sortirent d’un bosquet en descendant de leurs montures respectives en dégainant de nombreuses armes, c’est alors qu’ils se dirigèrent vers notre cabane. Cependant Thrys avait le sourire aux lèvres, il prit une énorme bouffée d’air avant de le mêler à sa technique, lorsqu’il relâcha sa technique, celle-ci fut dévastatrice, c’était un Katon, une technique de feu impressionnante qui faisait de lourds dégâts. Un souffle de feu jaillit de la bouche du ninja, et vint agresser les quatre poursuivants, qui virent arriver sur eux ce qui semblait être un volcan ! La lave en fusion... non... le jet de flammes rentra en collision avec le groupe de bandits, et l'instant d'après, on entendit des bruits de douleur, et des cris agonisants. Les flammes se dispersèrent, puis s'éteignirent, dévoilant quatre tas de cendres... quatre monticules de cendres... voilà tout ce qui restait des bandits un peu trop sûrs d'eux... Le ninja de Suna laissa retomber le long de son corps ses deux mains, je vis ensuite s'enfuir les chevaux, terrorisés par ce qu'il venait de se passer. C’est alors que les deux ninjas reprirent une discussion sérieuse, il devait trouver la cachette ou se terrait le chef de tous ces bandits, c’était impossible de le trouver comme ça, il pouvait être n’importe où. C’est alors que le ninja de Suna e dit quelque chose :

" J'ai un plan pour retrouver les bandits... il me faut tout d'abord un informateur..."

C’est alors qu’une fois cette phrase terminée je le regardais qui observait les environs d’un œil de faucon, il arrêta son regard sur une haute sîme d’un énorme arbre qui offrait je pense une vision assez large de l’endroit. Ni une ni deux, il escalada l'arbre, atteignit la cime en moins de deux, et lâcha une vague de chakra dans une zone d'un kilomètre environ. Les deux pieds joints sur le bout de l'arbre, le ninja ferma les yeux, et étendit les bras sur les côtés, tel une croix, et mêla son chakra au vent. Avec mes yeux perçants et ma faculté à sentir le plus minuscule de tous les chakras je sentis une approche juste devant. Quatres hommes marchaient, ils ne faisaient pas une simple ronde... ils cherchaient... cherchaient quelque chose, mais quoi ? Je savais très bien qu’ils nous cherchaient, moi ainsi que mes compagnons. Après une petite réflexion je suivis leur chemin du regard et une fois cela fait je fermai les yeux afin d’imaginer les nombreux sentiers qu’ils pouvaient prendre, c’est alors que le sentier qu’ils prenaient allait les mener directement à notre cabane, je ne pouvais les laisser faire. C’est alors que le ninja de Suna se trouna vers moi et me fit un signe de tête que je compris immédiatement, j’allais m'en faire une joie de les cueillir tous un par un, cependant je devais faire attention à ce que Namiko ne regarde pas ce que j’allais leur faire. Je me retournai, Namiko dormait encore, je disparus donc ensuite en une fraction de seconde pour réapparaitre à quelques mètres des brigands. Ils n’avaient aucune chance contre quelqu’un comme moi et encore moins contre Thrys, j’allais en cueillir un sur quatre et je laissais les trois autres au ninja de Suna car celui-ci comblait se donner à cœur joie de les faire souffrir. Je m’assis sur une très haute branche en observant les faits et gestes de ces quatre hommes, je devais prendre le plus faible d’esprit, celui qui allait craquer facilement. Mon choix se porte sur le deuxième c’est alors que j’effectuai un clone de lumière qui descendit juste devant les quatre brigands, je le fis disparaitre d’un seul coup ce qui eut la particularité d’éblouir très fortement les quatre homme, j’en profitais pour m’emparer de l’homme que je voulais, je lui porta ensuite un coup de l’estomac ce qui allait le paralyser pendant quelques minutes. Je le plaçais ensuite sur une chaine en fer accrocher à une stèle en pierre. C’est alors que je l’attachais avec une corde des plus résistantes, j’étais dans une pièce en dessous du salon. Je balançai ensuite un sceau d’eau sur le corps de ma victime pour la réveiller, elle ouvrit ensuite les yeux en ce demandant où elle était, lorsqu’elle me vit elle serra les dents et ouvrant de grand yeux surpris. C’est alors que je le fixais de mes yeux émeraude en lui disant :

« Je vais te donner deux choix : soit tu me dis où se trouve ton boss et tu auras une chance de rester en vie ou soit tu ne veux pas et je serais obliger de te faire parler et dans tous les cas tu mourras, c’est à toi de choisir. »

Mon prisonnier après une longue sueur froide décida la seconde option, il ne voulait pas vendre son boss. Quel imbécile, il n’était qu’un pion pour son chef et il persistait à le défendre, décidemment il était idiot. Je m’avançais donc près de lui, je concentrais mon énergie lumineuse dans mon index de ma main droite, je cola ensuite mon doigt sur son genou droit et une poussa un terrible cri de douleur, je venais de lui cramer le premier tendon qui était rattaché au genou. Je lui dis :

« Tu es vraiment sur ? »

Le prisonnier réfléchit encore quelques instants mais il arrivait toujours à la même conclusion il ne dit rien. Il fallait donc passer à l’étape supérieur, je lui cramais tous les tendons qu’il avait au niveau des articulations : coudes, genou droit, chevilles, poignets, épaules. Il ne pouvait plus du tous bouger mais il ressentait encore de la douleur et plutôt deux fois qu’un, il était brulé à tous ces endroit et il suait comme un porc. J’avais appris plusieurs formes de tortures lorsque j’étais allé au village de Kumo. Je pris ensuite des aiguilles avant de toutes les plantés dans les articulations que j’avais brulé, là par contre la douleur était insoutenable, il poussa un cri de douleur terrible qui résonnait dans la maison. Je finis donc par lui marquer le mot imbécile sur le torse à l’aide de mon énergie lumineuse, il baisse la tête quelques instants avant de s’ouvrir à moi comme dans un livre :

« Mon boss se trouve à Kusa… *tousse* Dans sa demeure d’été… Il est gardé par une escouade de déserteur du pays de la brume et de la roche surpuissant… *tousse* »

Je le regardais pendant quelques secondes avant de passer derrière lui, je lui souffla quelques chose à l’oreille qui le fit sursauter en ouvrant très grandement les yeux, c’est alors que le chaise se détacha et une trappe apparut juste en dessous de lui un vide se dessinait en bas mais quelque chose se trouvait en dessous, une horde d’alligators qui n’avaient pas mangé depuis quelques jours. Ils allaient pouvoir se régaler ! Le brigand tomba alors dans le vide en cris de toutes ces forces mais sans utilité, les alligators se massèrent sur lui lorsque la trappe se referma. Je remontai ensuite eu salon où je pus me poser sur mon canapé en attendant Thrys.


Dernière édition par Kyoshu Hikari le Ven 29 Avr 2011 - 11:13, édité 2 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Changement de programme... {Thrys / Kyoshu / Namiko} / Mission de rang S Mar 26 Avr 2011 - 8:34



La petite fille se cramponnait sur le dos de son sensei ... Elle glissait, se rattrapait, s'accrochait ... Elle avait mal, elle était fatiguée, elle était jeune. Toutes ces aventures était nouvelles pour elle. Jusqu'à présent, Namiko et Kyoshu n'avaient fait que voyager tranquillement. Des larmes coulaient sur les joues rondes de la petite fille qui ne savait pas trop ce qui lui arrivait. Tout ce qui comptait, c'était de bien se tenir à son sensei. Elle repensa à ce qu'elle avait vu ... Elle savait que Kyoshu n'était doux qu'avec elle, mais à ce point ? N'avait-il aucune peur de la mort pour se jeter comme ça sur les gens ? Qu'avaient fait ces gens d'ailleurs ? Le sens de la justice de Namiko s'arrêtait au vol de nourriture et encore, elle même avait déjà plusieurs fois volé sans arriver à culpabiliser. Ils arrivèrent enfin à une petite cabane, juste à temps avant qu'elle ne tombe dans les pommes. Le ninja semblait avoir remarqué son mal être et la serrait à présent contre lui. Elle se blottit alors dans ses bras, se sentant à présent étrangement en sécurité. Ses pensées s'envolèrent et ses paupières se fermèrent. Doucement, elle tomba dans un sommeil profond.


Kyoshu était loin devant elle. La petite fille sourit puis se mis à courir vers lui, les bras ouvert. Qu'est ce qu'elle aimait son sensei ! Comment ferait-elle sans lui ? Pourtant, à chaque pas vers lui, le sol semblait rouler sur lui même et elle restait à la même place. Elle se mit alors à paniquer puis cria le prénom de son sensei ... Celui-ci était de dos et semblait marcher tranquillement. Il n'entendait pas ses cris, d'ailleurs aucun son ne sortait de la bouche de l'enfant. Il s'éloignait de plus en plus et la petite fille paniquait. Au bout de quelques instant, l'homme s'arrêta puis tourna juste sa tête vers le gamine. Celle-ci lui fit un grand sourire en agitant les bras pour qu'il la voie. Il la regarda, sourit, puis reprit sa route, seul.


Namiko se réveilla en sursaut. Elle se remémora son rêve et se sentit très mal. Kyoshu n'était pas là, il n'y avait personne. La gamine se leva et écouta les bruits de la cabane pour trouver son maître. Finalement elle n'aurait pas eut besoin de tendre l'oreille pour entendre le cris de douleur provenant de l'extérieur de la maison. A nouveau, elle sursauta et ne comprit pas ... Que se passait-il ? Courageuse ou totalement folle, elle se dirigea vers l'origine des paroles et des cris ... Elle comprit qu'ils étaient derrière ce mur. Il y avait une petite fenêtre et elle dut monter sur la pointe des pieds pour voir ce qui se passait. A quelques dizaines de mètre de la cabane, se dressait son sensei et un homme à terre. Il y avait d'autres hommes qui semblaient dormir dans un bain de sang. La fillette sourit lorsqu'elle vit Kyoshu .. Puis son visage réjouis s'estompa ... il faisait mal à l'homme à terre ... Tellement mal ! Namiko avait mal pour lui lorsqu'elle entendit ses cris. Elle n'avait pas la notion de torture, mais elle savait que lorsqu'elle tombait par exemple, la douleur était insupportable. C'était quelque chose qu'elle n'aimait pas du tout, alors pourquoi Kyoshu faisait-il ça ? Elle avait envie de crier, de courir vers lui et de l'arrêter ... Mais la seule chose qu'elle fit se fut de se s'accroupir, quittant la fenêtre, pour se réfugier dans un coin. Elle remonta ses genoux contre sa poitrine et posa sa tête dessus. Elle essayait de trouver une logique, une raison à ses cris. Elle ne comprenait pas ce qui se passait. Elle était perdu. Tant de choses nouvelles en si peu de temps, elle avait atteint sa limite d'acceptation. Que dirait Kyoshu s'il la voyait toute petite comme ça ? Il dirait encore que c'est une gamine qui n'est pas prête de devenir Kunoichi ... Pas prête ... Pas prête ... Namiko se leva d'un bond et serra les poings. Non elle ne voulait pas pleurer ! Non elle voulait devenir grande et ce n'est pas en pleurant qu'on devient grande !

Soudain, la porte de la cabane s'ouvrit. La petite fille n'était pas dans le champ de vison du nouvel arrivant ... Elle en profita pour se cacher rapidement sous une table et de retenir sa respiration. L'intrus fit quelques pas et Namiko découvrit un des hommes semblables à ceux de dehors ... Il y avait deux hypothèses. Soit Kyoshu n'avait pas réussit à tous les arrêter soit les hommes de dehors avaient fait diversion pour laisser entrer celui-ci. La première hypothèse étant improbable aux yeux de la fillette, elle opta pour la seconde. Mais finalement, 1 ou 2, elle était toujours dans la même situation : seule avec un colosse. Si elle sortait, elle estimait son temps de vie à moins de 3 secondes.

<< Je sais que tu es là ... gamine ! Allez, montre toi ! Je ne te ferai aucun mal tu sais ... >>

La voix était rauque, Namiko avait l'impression qu'il était le gros méchant dans les histoires que lui racontait Kyoshu. Elle avala sa salive de travers ... Elle ne pouvait pas rester là plus longtemps, si non il allait découvrir sa cachette. Namiko prit alors, dans un élan de courage, le Kunai que lui avait offert son sensei. Il n'avait jamais servit à autre chose qu'à couper des pommes de terre mais bon ... Pour son plan, il devrait faire l'affaire. Elle attendit le moment crucial où l'inconnu marcha à côté de la table. Une seconde avant, il n'était pas en place. Une seconde après, il était baissé pour regarder son la table et il serait trop tard. Namiko saisit le bon moment et planta son kunai dans le pied du colosse. Elle utilisa toute sa force pour que son pied soit transpercé. Elle surgit alors de sous la table tandis que l'inconnu hurlait de douleur en injuriant la petite de tout les noms. Elle aurait put s'enfuir. Elle aurait DUT s'enfuir. Mais comme une petite sotte, elle était sortit du mauvais côté de la table et se trouvait à présent entre l'intrus et le mur.

La porte était dans le dos du colosse et la jeune fille, bien qu'imprudente, savait qu'elle n'était pas assez rapide pour se faufiler jusqu'à la sortie. Déjà il avait retiré le kunai de son pied. Namiko n'avait pas perdu de temps et d'une main tremblante, fouillait dans les affaires de Kyoshu à la recherche d'une idée. Il s'approchait, elle ne trouvait rien. Il grognait, comme s'il était tout près. Sa main empoigna un kunai. Elle releva la tête mais il était trop tard. L'homme était déjà entrain de se baisser pour l'attraper. Elle se figea, paralysée par la peur que lui procurait cet homme. Soudain, tel un miracle, la porte s'ouvrit à nouveau. Son agresseur tourna la tête pour voir qui entrait ... C'est ma chance ! se dit-elle. Elle se releva en une fraction de seconde, plus vive qu'un serpent, et planta un second kunai, cette fois-ci dans le torse du colosse. Cela ne le tuerai certainement pas, mais lui donnait une seconde chance de fuir, et cette fois ci, elle ne se tromperait pas. Elle se faufila sur le coter et courut jusqu'à la sortie où venait d'entrer ... Kyoshu.



Désolé pour le retard, j'ai plus internet chez mes parents ... Et désolé Kyoshu si je modifie un peu la fin de ton rp.

 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 24
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Changement de programme... {Thrys / Kyoshu / Namiko} / Mission de rang S Jeu 28 Avr 2011 - 21:48

Thrys, redescendu sur la terre ferme, se tourna vers son nouveau compagnon d'armes, lui annonçant la bonne nouvelle. Quatre hommes faisaient route vers la cabane du ninja, et malheureusement pour eux, ils ne se doutaient pas qu'ils couraient à leur propre perte ! Le Sunajin se dirigea dans les fourrés qui entouraient le sentier forestier, et resta caché, attendant avec impatience ses futures cibles. Et enfin, après quelques minutes d'attente, le groupe de
vaillants... euh... le groupe de bandits s'approcha du lieu où patientaient Kyoshu et Thrys. Les deux shinobis surveillaient le sentier d'un regard vif, et cherchaient chacun de leur côté qui ils allaient pouvoir interroger. C'est alors que Kyoshu fit apparaître devant les brigands un clone, qui leur barra la route. Les trois hommes, après avoir froncés les sourcils pour mieux dévisager leur
opposant, sursautèrent, avant de dégainer des armes diverses. La copie de Kyoshu scintilla, puis après quelques secondes, il implosa, provoquant un flash si éblouissant, que Thrys fut lui-même aveuglé devant tant de lumière. C'est alors que, devant lui, il sentit un mouvement si rapide et si vif que l’œil humain n'aurait pu le voir ! De toutes façons, dans cette nasse lumineuse, il serait
très difficile de discerner quelque chose... Enfin bref !


Après cela, deux présences se se volatilisèrent, et il ne restait désormais que trois personnes sur le chemin... « Kyoshu a dû kidnapper un des bandits, c'est parfait... débarrassons-nous des derniers témoins... » songea le Sunajin en sortant lentement des buissons, avant de se mettre en travers de la route des
autres survivants. Il affichait un regard sadique et amusé à la fois, et croisa les bras, scrutant les trois brigands. Ceux-ci, terrorisés, tournèrent la tête à gauche à droite, et s'aperçurent avec horreur qu'il leur manquait un homme ! Thrys, sans perdre de temps, fit un pas en avant, tandis que ses adversaires
firent un pas en arrière. A chaque nouveau pas en direction d'eux, ces derniers faisaient l'inverse, et s'écartaient le plus possible de lui ! Ne voulant pas continuer ce petit jeu qui allait devenir très vite lassant, le ninja étendit les bras le long de son corps, et dit d'une voix agacée :


« Bon... on va pas faire ça toute la journée... allez, à l'attaque ! »

Des mots simples et efficaces, qui réveillèrent chez les bandits une ardeur belliqueuse enfouie depuis bien longtemps ! Thrys, voyant que ses opposants fonçaient sur lui à toute allure, et brandissant des épées et des masses cloutées, le ninja dégaina son fidèle katana, et se mit en position de défense, prêt à repousser l'attaque frontale. Bon sang, ils sont remontés ces gars-là ! Ne voulant pas mourir tout de suite, ils puisèrent au plus profond de leurs corps des forces et des ressources encore inexploitées, qui allaient leur servir jusqu'au bout ! Et le combat débuta... Thrys s'approcha de ses assaillants, et para une attaque malhabile à l'aide de sa lame. Croisant le fer avec l'un des
attaquants, il se rapprocha de lui, tandis que les deux lames se frottaient l'une contre l'autre, et dit alors en riant :


« C'est tout ce que tu sais faire ? Pathétique... »

Sur ces mots, il repoussa le bandit, qui fit quelques pas maladroits en arrière, manquant de se prendre une branche d'un gros arbre en pleine figure ! Cependant, bien qu'il avait évité la branche, il bascula à terre, et resta un instant là, assis sur le sol, à se frotter la tête qui le faisait légèrement... non, qui le faisait assez souffrir. L'un des trois hommes fit de même, mais malheureusement pour lui, il fut projeté contre un arbre, et resta assommé un certain temps. « Et d'un pour commencer... » pensa le ninja en observant sa première cible qui était direct dans les choux... Son compagnon prit sa place, et essayait de toucher le Sunajin avec des attaques beaucoup trop lentes ! A vrai dire, quand on utilise une arme de cette taille, c'est tout à fait normal que les coups soient vraiment beaucoup moins vifs par rapport à un katana ! Thrys, restant tout de même attentif au combat et à ses adversaires, vit l'attaque foncer sur lui de façon verticale, de bas en haut. Ne voulant pas se fatiguer, et en exécutant un mouvement peu complexe, il inclina légèrement le torse en arrière, et sentit la lame de l'immense sabre le frôler de prêt. Voyant que le sabre se planta dans le sol, Thrys ricana, voyant le possesseur de l'arme lourde pousser sur ses jambes pour ôter son outil guerrier du sentier rocailleux. Il était prit au piège ! Prit au piège, et accessoirement, mort par la même occasion. D'un pas lent et funèbre, le ninja posa un doigt sur la lame plantée dans la terre, le fit glisser dessus, et contourna l'épée, afin de venir se placer dans le dos du bandit, qui était resté accroupi, tentant désespérément de sortir sa lame du sol. Mais quel idiot... Croyant que sa seule issue de secours était son arme, il voulait à tout prix l'utiliser pour tuer le Sunajin... malheureusement, il était
trop tard.


Thrys leva le bras au ciel, brandissant son katana, et, après un mouvement vif et rapide, il abattit la lame métallique vers le sol, tranchant la tête du pauvre homme. Son corps, privé d'organe moteur, s'effondra sur le sol, et son sang se répandit sur la terre brune qui recouvrait le sentier. Quant à la tête, celle-ci plana quelques instants, et vint disparaître dans le feuillage d'un buisson touffu. « Comme c'est pitoyable... » songea le ninja en observant le cadavre de sa victime, qui gisait sur le sol. L'autre bandit, qui était légèrement sonné après avoir été repoussé contre un arbre, se releva tant bien que mal, et fit face
au ninja, ne se rendant pas trop bien compte de la situation actuelle des choses. Il n'avait pas encore remarqué l'état... disons déplorable de son compagnon, et se croyait toujours assez fort pour venir à bout de son ennemi. Thrys l'observait avec amusement, et le voyait trembler... enfin non, il ne le voyait pas trembler directement... réellement, il entendait ses genoux s'entrechoquer, et ce n'était pas dû à un problème psychomoteur ! C'était
bel et bien de la peur ! S'approchant lentement du bandit, il ricana, rangeant délicatement son katana dans le fourreau qui lui était destiné. Suite à cela, il croisa de nouveau les bras, et dit alors, voyant la lame de son adversaire pointée sur lui :


« Allons... je te laisse une chance de t'en sortir... tu peux me frapper, et ce sera terminé, ou bien tu peux partir, mais sache que je t'en empêcherai... »

Sur ces mots, il ne bougea plus, attendant une réaction de la part de son adversaire. Croyez-vous réellement qu'il allait lui laisser un choix si généreux ? Mais bien sûr que non...

« Ninpô... Shibari no Jutsu... dit il en effectuant un simple mudra, faisant affluer du chakra tout autour de lui.»

Tandis que le bandit réfléchissait aux options proposées par le Sunajin, ce dernier en profita pour lancer une technique de Genjutsu, le plongeant ainsi dans une puissante illusion. Pour le moment, tout était normal, le décor n'avait pas changé, et rien d'anormal ne s'était encore produit. Après mûres réflexions, le brigand opta pour la première solution, et fonça tête baissée sur le ninja, avant de lui asséner un violent coup de masse cloutée sur le crâne.
Thrys, dans un cri de douleur, resta avec l'arme plantée dans la tête, et tituba en arrière. Une lueur d'espoir scintillait dans les yeux du bandit, qui priait pour que son attaque ait fonctionné. Après quelques secondes d'attente, le jeune ninja leva les yeux vers son opposant, poussa un autre cri de douleur, avant d'ajouter sur un air serein :


« Mais non, je rigole ! »

Soudainement, le corps du Sunajin s'effrita, des morceaux de peau s'envolèrent les uns après les autres, jusqu'à ce qu'il disparaisse complètement, laissant l'assaillant seul au beau milieu d'un décor qui n'allait pas tarder à changer ! Les arbres qui l'entouraient s'effritèrent à leur tour, ainsi que les rochers et les buissons. Il ne restait que la route, le sentier forestier, sous les pieds de l'homme. Celui-ci tournait la tête dans tous les sens, et s'exclamait, cherchant quelqu'un pour l'aider ! Mais que faisait-il ici ? Et surtout, où était-il ? Quel était cet endroit si bizarre et étrange ! Thrys se matérialisa derrière lui, et répondit alors sur un ton sobre :

« Tu es dans mon univers... celui que je construis de toutes pièces... qui change selon mon désir... »

Après ces mots, il disparut de nouveau, et un tout autre décor se fabriqua... des sortes de cubes s'empilèrent les uns sur les autres, jusqu'à former un immense désert... Les faces des cubes se modelèrent peu à peu, et finalement, prit l'apparence, la forme et la couleur du sable. Perdu au beau milieu du Désert, il implorait la pitié du ninja, qui l'observait de loin. Ce dernier fit un simple mudra, et soudain, l'homme s'enfonça petit à petit dans le sable,
sentant une étreinte envahir ses jambes. Le Sunajin dit alors :


« Le Désert des Plaintes... les sables mouvants qui le composent renferment un secret... tu en feras bientôt partie... »

Le pauvre homme se débattait, agitait les bras dans tous les sens, et criait, afin qu'on le libère de ce cauchemar. C'est alors, qu'après quelques secondes d'efforts infructueux, le bandit se retrouva enseveli sous un monticule de sable...

Dans la réalité, il ne se passait strictement rien ! Thrys était là, face à son assaillant... Quant à lui, il commençait à perdre les pédales, et se croyant mort dans l'illusion, s'effondra sur le sol, raide comme un piquet, et mou comme un légume. Le ninja s'approcha du corps inerte, s'accroupit devant lui, le fit pivoter sur le côté, et observa ses yeux. Ceux-ci avaient perdu leur couleur d'origine, et s'étaient emplis de blanc... un véritable zombi ! Le ninja lui ferma les yeux, et dit en se relevant :

« Puisse la mort expier tes crimes... »

Il était bel et bien mort... Non pas mort physiquement, mais mort mentalement... L'illusion était si puissante, que son cerveau s'était vu mourir, et par instinct et si on peut dire réflexe, il s'était éteint de lui-même... quelle atroce fin... mais bon, je m'en remettrai ! Cependant, un léger détail vint perturber son moment de repos... qu'était devenu l'autre ? Il y avait bien
quatre hommes au début, dont un qui s'était fait enlevé par Kyoshu ? Où était passé le survivant ? Thrys soupira, et espérait qu'il n'avait pas réussi à s'enfuir, prévenir ses petits copains !


Après son combat, le ninja revint près de la cabane où l'attendait déjà son compagnon d'armes, assis sur le canapé. Cependant, il observa le palier de la porte d'entrée, et remarqua un homme, étendu sur le sol, sans vie. Il observa longuement le corps inerte, et en conclut avec satisfaction qu'il s'agissait du fuyard ! Tant mieux ! Cela signifiait qu'il n'était pas allé prévenir ses amis ! Voilà une bonne chose de fait ! Kyoshu, un peu plus loin dans la maisonnette, affichait un sourire satisfait, à croire que sa séance de torture, ainsi que son interrogatoire, s'étaient passés pour le mieux. Sans afficher le moindre sourire, et gardant son air froid et stoïque, il s'approcha du divan, et observait de haut son ami, qui restait assis, se prélassant tranquillement. Thrys, après quelques secondes d'attente, soupira, et demanda alors :

« Qu'a donné l'interrogatoire ? »

Il attendit avec impatience la réponse de l'autre ninja, qui semblait heureux de pouvoir annoncer haut et fort ce qu'il avait appris.

A suivre !

Spoiler:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Changement de programme... {Thrys / Kyoshu / Namiko} / Mission de rang S Sam 14 Mai 2011 - 16:14

Je venais de finir de torturer le mec qui avait des informations sur la cachette du chef de ce réseau de brigands et de maffieux. Il m’avait tous dis, leur nombres, leur cachette et leur stratégie de défense, nous pouvions à présent nous diriger sans gène vers le Quartier Général de cette armée d’homme stupide. J’étais sorti pour prendre l’air et regarder le paysage après que les crocodiles aient fait disparaitre l’homme. J’étais dans la forêt tranquillement lorsque je marchais sur le sentier, je regardais le chemin et vis quelque chose que me glaça le sang, des traces de pas étaient sur le sentier. Je me retournai en une seconde et disparut l’autre seconde, en pas moins de quelques fraction de seconde je me retrouvais déjà la main sur la poignet de la chaumière, j’entendais du bruit à l’intérieur, Namiko était à l’intérieur et je devais la sauver absolument. J’entrai dans la porte et lorsque je vis cela de mes propres yeux je me félicitais d’avoir repérer ces traces sur la tête battue. Je fronçais les sourcils et contractais tous mes muscles mais au même moment alors que l’intrus tourna la tête, Namiko en profita pour lui planter un kunail dans l’estomac, elle se faufila ensuite sur la côté et courut vers moi.

Pour ma part en prenant l’information qu’elle était sur le côté je me retransformai en lumière et donna un violent coup de pied dans la tête de l’intrus. Le résultat fut qu’il traversa la mure en face de moi avant de tomber dans le grand canyon où se trouvaient les crocodiles. Namiko revint alors près de moi et s’accrocha à ma jambes, je la pris dans mes bras, celle-ci pleurer à chaudes larmes, elle avait peur mais j’arrivais petit à petit à le réconforter, après une vingtaine de minutes dans mes bras assis sur le canapé se trouvant dans le coin de la pièce à présent trouée elle s’endormit dans mes bras. Quelques secondes après Thrys entra dans la cabane, il venait donc de finir son interrogatoire, je lui fis signe de ne pas parler trop fort pour ne pas réveiller Namiko, je la plaçais sur le canapé et marchais vers l’extérieur de la cabane. Le ciel était pourtant bleu pour une course poursuite, c’était pour cela qu’ils arrivaient à nous suivre si facilement, nos traces restaient sur le sol. Il nous fallait du mauvais temps et voyager de nuit, c’tait dangereux mais si nous voulions être tranquille il le fallait. Je dis alors à Thrys qui me posait déjà la question sur ce que j’avais trouvé :

« Le boss du groupe se trouve à Kusa, c’est une demeure d’été nous n’aurons pas trop de mal à la trouver mais le problème est quelle est gardée par une escouade de Kiri et d’Iwa assez puissante, il faudra faire très attention. A partir de maintenant il faudra voyager de nuit et éviter tous les sentiers, c’est à cause de ça qu’ils nous retrouvent à chaque fois. Nous partirons cette nuit, ma cabane n’est plus un endroit sur. »

Nous préparâmes nos affaires pendant deux heures alors que Namiko dormait encore, je le réveillais tous doucement avant de lui dire que nous devions partir. La nuit était tombée depuis quelques dizaines de minutes déjà. Je lui avais préparé un petit sac ainsi qu’une ceinture ou reposer quelques petits équipements histoire de se défendre : petit dagues, mini-kunail mais aussi ce qui allait lui permettre de m’avertir, des bombe fumigène à lancé vers le haut. Je lui expliquais tous cela pendant quelques minutes avant qu’elle ne sente en sécurité. Nous partîmes donc ensuite vers le village de Kusa où se trouvait notre objectif, cependant ce que nous ne savions pas c’est quelques une haure après notre départ, une équipe de traqueur rentraient dans la cabane où nous étions. Il suivaient notre trace ce qui voulait dire qu’l y aurait à nouveau de l’action. Nous marchâmes l’âme tranquille pendant que les loups nous prenaient en chasse.


Hrp : Voila excusez moi pour l’attente j’avais de très grands problèmes de motivations mais elle revient petit à petit. Désolé aussi pour ce rp minable. Donc on attaque la quatrième et la cinquième partie qui sont :

Spoiler:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Changement de programme... {Thrys / Kyoshu / Namiko} / Mission de rang S Dim 29 Mai 2011 - 20:28




Elle se cramponnait fort, très fort ! Les yeux fermés et crispés, elle attendait qu'un miracle apaise ses battements cardiaques. Elle avait eut tellement peur ! Si son sensei n'était pas arrivé, elle aurait été certainement tuée par cet afferux ninja ... Elle regarda Kyoshu, ses yeux ruisselant de larmes, et bredouilla quelques vagues explications pour dire qu'elle avait essayer de se défendre mais que l'agresseur était trop fort.. Tel un père, il la prit dans ses bras et la berça doucement. La petite fille se sentait en sécurité à présent ... Doucement mais sûrement, elle s'apaisa, prit alors conscience de tout ce qui venait de se passer. Qu'en pensait Kyoshu ? Avait-il trouvé que Namiko était un fardeau, raison de plus pour l'abandonné ? Ou au contraire, avait-il vut ses progrès et la force de sa volonté ? Son instinct de survie ? Là où elle aurait fermé les yeux et pleuré avant, elle s'était levé et avait foncé. Elle voulait demander tout ça à son sensei, mais elle resta muette, la joue reposée sur le torse du ninja. Peut-être que lui aussi avait les pensées prises, car il ne rompit pas le silence qui régnait dans la pièce ... Silence qui commença à peser sur les paupières de la fillette, qui tomba dans un sommeil léger.




<< Comme oses-tu protester ? Tu sais qui est devant toi ? SAIS TU QUI JE SUIS ESPECE DE MINABLE ? >>

L'homme, à genoux devant elle, tremblait de tous ses membres. Il avait le visage balafré et sale, ses yeux arrivaient à peine à regarder la personne en face d'elle. Namiko voyait par les yeux de la femme qui le menaçait, et elle sentait ce sentiment de supériorité grandir en elle. Sa main se leva, tenant un long sabre, puis dans un mouvement invisible car tellement rapide, elle entailla une fois encore le visage de l'inconnu. Ce dernier hurla de douleur et commença à gémir. La femme s'avança donc jusqu'à lui et s'accroupit pour se mettre à sa hauteur sans se soucier du danger qu'il y avait à trop s'approcher d'un ennemi. D'une main douce, elle leva le menton de son adversaire vaincu puis doucement avança ses lèvres jusqu'à son oreille.

<< Tu ne vas pas encore mourir ... Tu sais que j'ai besoin de toi, alors va me chercher ce que je souhaite ... Je te fais confiance pour savoir ce qui t'attend si tu ne reviens pas avec ce qu'il faut ! >>

Elle recula un peu sa tête et lécha doucement le sang qui coulait de la plaie précédemment faite sur la joue de l'inconnu. Celui-ci était resté figé, comme pétrifiée par la simple présence de la jeune femme. Enfin, elle se redressa et fit demi tour sans rien ajouter. Elle marcha jusqu'à un petit lac puis, après avoir regarder les alentours, elle regarda son reflet dans l'eau.
Namiko, tapie dans le corps de cette femme, fut à son tour pétrifiée. Il n'y avait pas de doute : c'était elle adulte.



Une voix douce chuchotait à son oreille. Namiko comprit que c'était Kyoshu ... Elle souria doucement puis finalement ouvrit les yeux. Elle s'étira un peu tout en regardant son sensei et le ninja de suna ranger leurs affaires. On partait déjà ? Namiko prit alors une voix neutre pour dire à son sensei :

<< Sensei, j'ai fais un drôle de rêve ... Il y avait un homme blessé devant moi, et j'étais une kunoichi trèèès trèès forte. Si forte que le ninja avait peur de moi et est partit me chercher ce que je voulais .. Ah vous m'avez déjà fait mon sac sensei ?! Mais je peux le faire toute seule d'abord ! Je ... >>

Kyoshu lui coupa la parole pour lui expliquer qu'il lui mettait de petites armes, en lui expliquant à chaque fois leur fonctionnement. Namiko, à la fois très flattée et gênée, remercia son sensei en lui sautant dans les bras. Cela voulait-il dire qu'elle allait enfin commencer à s'entrainer pour être une kunoichi ? Commençait-il à croire qu'elle était capable de se défendre ? En tout cas, elle voulait le croire. Et cela l'emplissait de joie. Un jour viendra où elle sera même plus forte que lui, et il exprimera devant tous sa fierté.
Elle se détacha alors de lui puis regarda les deux hommes tours à tours pour demander finalement :

<< Où est-ce qu'on va ? Est-ce que tous les ninjas qui nous ont attaqués sont morts ? >>

Curieuse comme toujours, l'enfant de 10 ans regardait les ninja bien plus âgés qu'elle comme des égaux. Elle savait bien sûr que ce n'était pas le cas, mais après que Kyoshu lui ai donné des kunais, elle se considérait plus comme le boulet du petit groupe. Elle n'allait plus dormir ni trainer derrière, elle voulait les aider ! Namiko était maligne, et elle savait que son statue de petite fille pouvait lui sauver la mise dans certaines situations : qui se méfierait d'une fillette ?
Namiko boucla sa ceinture et se tenue droite, prête à partir sur le champ !

 Ω Hachidaime Kazekage Ω
Thrys Ω Hachidaime Kazekage Ω
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 2466
▌Age : 24
▌Inscription : 23/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : Rang S ; Level 25
| Points Naruto Ninja RPG | :
1133/2000  (1133/2000)
| Âge du personnage | : 20 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Changement de programme... {Thrys / Kyoshu / Namiko} / Mission de rang S Lun 6 Juin 2011 - 16:45

« Qu'a donné l'interrogatoire ? »

Thrys venait d'achever les derniers bandits patrouilleurs, laissant ainsi l'occasion à son compagnon d'armes d'exécuter sa tache. Chargé d'extorqué des informations, Kyoshu usa de toutes les formes de persuasion qu'il connaissait pour influencer notre prisonnier. Malheureusement pour ce dernier, le fait d'avoir tout dévoilé ne l'a pas sauvé d'une mort certaine. Du moins, c'était ce que le Sunajin concluait, étant donné que la victime n'était plus là... enfin bref !

Kyoshu, assis sur le divan, et se prélassant après une dure corvée, annonça tout ce qu'il venait d'apprendre... Il était question d'une villa, une demeure d'été, au beau milieu du Pays du l'Herbe... Kusa no Kuni... D'après ce que racontait les camelots ambulants qui arpentaient les régions du Monde Shinobi, ces contrées étaient incroyables. La végétation était maîtresse des lieux, et les forêts ressemblaient plus à des jungles qu'autre chose. Les arbres étaient immenses, les fleurs, qui étaient d'une rare beauté dans cette partie du globe, n'en étaient pas moins dangereuses : plantes carnivores, rafflesias à l'arôme écœurant... et bien entendu, au final, comme l'indique le nom du Pays : l'herbe ! Ce n'était pas qu'une simple pelouse qui protégeait la terre et le sol rocailleux, loin de là... De hautes herbes, qu'il fallait couper à l'aide d'une machette pour avancer ! Euh... non, là j'exagère un peu... en tout cas, comme dit plus haut : la végétation avait pris possession des lieux...

Une demeure d'été, voilà qui n'était pas très palpitant... mais une nouvelle information intéressa davantage le Sunajin... Apparemment, le meneur de ces hommes était gardé par une escouade de Nukenins, provenant du Pays de l'Eau, et de celui de la Terre. Les Kirijins n'étaient pas connus pour leurs méthodes douces, quant aux Iwajins, Thrys avait eu la chance d'en rencontrer durant ses voyages... pas commodes non plus ceux-là... Sur ces mots, Kyoshu ajouta un détail un peu moins amusant. Le Sunajin, qui espérait pouvoir se reposer un peu avant de partir, dû renoncer à ses rêves, quand son interlocuteur l'invita à préparer ses affaires. D'un côté, il n'avait pas tort, la cabane n'était plus un endroit très sûr, et allait sans doute être prise pour cible sous peu. Sans perdre un instant, le ninja récupéra ses affaires, accrocha à sa taille sa ceinture où étaient sanglées plusieurs sacoches ninjas. Enfin, après avoir nettoyé le sang sur sa lame durant la conversation, il reposa délicatement Izayoï dans son fourreau, et sortit de la hutte, voulant s'assurer que la voie était libre. Kyoshu et Namiko terminaient eux aussi de leurs côtés les préparatifs pour ce voyage, et finalement, ils sortirent à leur tour. Le Sunajin, après avoir adressé un sourire amical à son compagnon d'armes, lança sur un ton calme :

« Allons-y ! »

Sur ce, il ouvrit la route en direction de Kusa, accompagné de Kyoshu, qui tenait par la main la fillette, un peu fatiguée par une dure journée. La Lune avait désormais prit la place du Soleil, et les animaux nocturnes s'éveillaient enfin. Le Sunajin, qui marchait en tête, surveillait les environs, se tenant prêt à repousser une éventuelle embuscade. La route de nuit n'était pas quelque chose de très prudent, non seulement les bandits de grands chemins attendaient ce moment pour dépouiller les passants, mais en plus, le groupe pouvait être à tout moment attaqué par les hommes du Chef des Bandits. Il fallait rester sur ses gardes... la nuit allait être longue...

Une heure plus tard, près de la cabane de Kyoshu Hikari, quatre hommes apparurent... Portant chacun un masque des ANBU, mais abîmés et fracturés, ils pénétrèrent la maisonnée, se préparant à tuer tous les êtres vivants qu'ils rencontreraient. Quelques minutes plus tard, après avoir mis à sac la cabane, ils ressortirent rapidement, quand l'un d'eux se pencha vers le sol. Sans perdre un instant, il posa son index sur la roche, et analysa un peu les alentours, ressentant des flux de chakra. Ses compagnons, qui l'observaient sans dire un seul mot, attendaient, quand soudain, le traqueur annonça d'une voix calme :

« Un groupe de trois personnes est parti d'ici... il y a une heure environ... Ils sont partis dans cette direction... dit-il alors en pointant du doigt l'horizon, montrant ainsi la route empruntée par Namiko, Kyoshu et Thrys. Ne perdons pas de temps... »

Sur ces mots, il disparut, suivit des autres hommes masqués. Une équipe chargée de traquer les trois ninjas, apparemment...

Mais pour l'heure, le groupe avançait tranquillement, ne se doutant pas qu'ils étaient pourchassés tels des fugitifs en cavale. Thrys, toujours en tête de file, arrêtait de temps en temps la marche pour faire de brèves pauses. Le voyage de nuit n'était pas une promenade de santé, la fatigue accumulée dans la journée se faisait sentir très vite, surtout chez la fillette. N'étant pas habituée à voir ses horaires bouleversés comme ça, la pauvre titubait de temps à autres, mais Kyoshu veillait à ce qu'elle ne s'effondre pas sur le sentier. Après plusieurs heures depuis leur départ, le groupe fit une halte dans une clairière, où se trouvaient quelques souches d'arbre, idéales pour se reposer un court instant. Namiko, sans perdre une seconde, se dirigea vers le premier siège qu'elle trouva, et s'assit alors lourdement, se vidant de toute cette fatigue emmagasinée. Kyoshu s'approcha d'elle, et s'accroupit pour être à sa hauteur. Thrys, qui restait un peu en avant, ne baissait pas sa garde, et restait à son poste, durant quelques minutes, le temps que Kyoshu et Namiko conversaient. Mais quelque chose gênait le Sunajin. Il se sentait... épié... Tournant vivement la tête dans toutes les directions, il restait calme, ne voulant pas dévoiler ses intentions ni même ses émotions. Si quelqu'un l'observait, il fallait rester calme et serein, et surtout, faire comme si de rien n'était. Le paysage n'était pas conçu pour une attaque nocturne, tous ces arbres mettraient le groupe en position de faiblesse, par rapport aux attaquants. Ces derniers pourraient profiter des multiples cachettes qu'offraient Dame Nature, et cela gênerait Thrys et Kyoshu dans leurs manœuvres défensives. Il fallait donc attendre le moment opportun... Quelques minutes plus tard, la fillette et son tuteur furent de nouveau prêts, et se dirigèrent vers le Sunajin, afin de reprendre la route. Désormais, il en avait la certitude : ils n'étaient pas seuls... Des chasseurs venaient de les retrouver, mais restaient dans l'ombre, ne voulant pas donner l'assaut immédiatement. Le Juunin du Sable, qui ouvrit la marche, connaissait les méthodes de traques employées par les ANBUS : ceux-ci pourchassent leurs cibles, s'approchent, et les suivent, tapis dans l'ombre, laissant une légère distance entre eux, afin de ne pas se faire repérer.

Sortant de la forêt, Thrys ralentit un instant, et vint se mettre au niveau de Kyoshu, afin de discuter un peu avec lui... Enfin... discuter est un bien grand mot. Gardant le visage rivé vers l'horizon, il restait calme, mais dit alors tout bas à son interlocuteur, en guise d'avertissement :

« Nous sommes suivis... Un groupe de trois ou quatre personnes, tout au plus... »

Avant de parler, il avait prit soin de ne pas élever la voix, afin de ne pas inquiéter la fillette non loin de son ami. Inutile de provoquer de moment de panique... Kyoshu, qui restait lui aussi des plus discrets, ne bougea pas la tête, mais uniquement les yeux, afin de déceler lui aussi une présence hostile. Il répondit alors à Thrys d'un simple hochement de tête, puis ce dernier retourna en avant, reprenant sa place. Apparemment, le ninja ne savait pas qu'ils étaient poursuivis, et cette information lui apparaissait capitale. Le Sunajin conduisait le groupe en direction de Kusa, et bientôt, après une petite heure de marche supplémentaire, et toujours prit en chasse par les quatre Nunkenins, Thrys stoppa le groupe, au beau milieu d'une plaine. « Le moment est venu de démasquer nos espions... » songea le ninja en prenant garde de ne pas faire de gestes brusques. L'affrontement était inévitable, et il était inutile de retardé l'échéance. Non loin de là, quelques rochers plantés dans la terre offraient des sièges confortables, et bientôt, le groupe se dirigea vers cette zone de bivouac qui leur tendait les bras. Namiko, un peu fatiguée par le voyage, se dirigea vers le pan du roc, et en un rien de temps, elle s'allongea dans l'herbe, et récupéra ses forces. Kyoshu la rejoignit alors, veillant à ce qu'elle était en sécurité, ou du moins, cachée à la vue des traqueurs. Ceux-ci pouvaient user de persuasion pour parvenir à leurs fins, et il ne fallait surtout pas laisser la petite fille leur servir d'otage ! Thrys, après s'être assuré que Kyoshu l'avait rejoint, s'avança au beau milieu de la plaine, et annonça d'une voix grave et autoritaire :

« Inutile de vous cacher plus longtemps ! Venez vous battre, au lieu de rester en retrait tels des lâches ! »

Un moment de silence s'installa... Personne ne se manifesta, ce qui gênait un tant soit peu le Sunajin, qui croyait s'être trompé, en sondant les lieux. Impossible... sa technique sensorielle était quasi-infaillible, ils ne pourraient pas se cacher bien longtemps ! C'est alors, qu'après quelques secondes d'attente, quatre ninjas se matérialisèrent devant les deux ninjas, et sans dire un seul mot, ils optèrent pour une manœuvre offensive. Leurs accoutrements étaient similaires, tenue noire appropriée aux missions d'assassinats et de discrétions, mais un seul élément de leurs panoplies permettaient au Juunin de les différencier : leurs masques. Chaque homme portait un masque d'ANBU, mais les traits colorés qui l'ornaient variaient d'un masque à l'autre ! Bleu... Jaune... Rouge... et Gris... Ces quatre couleurs pouvaient signifier bien des choses, comme par exemple une certaine appartenance à d'anciens Villages ninjas. Le Jaune pour Kumo ? Ou bien le bleu pour Kiri ? La réponse n'allait pas tarder à arriver...

Thrys les observa alors les uns après les autres, et voulut entamer un dialogue, afin de connaître la raison de leur venue ici. Malheureusement pour lui, ils ne prirent pas le temps de l'écouter, si bien que l'inconnu au masque Bleu décolla dans les airs, et après avoir composé quelques mudras, il lança d'une voix fracassante :

« Suiton !! Teppoudama !! »

En une seconde, l'individu cracha une bombe aqueuse à une vitesse incroyable sur le Sunajin, qui n'avait pas eu le temps de dégainer son katana, au moins pour se défendre. Il se prépara à esquiver l'attaque, quand l'un des autres masqués fonça sur lui, enchaînant lui aussi quelques signes, avant de lâcher :

« Raiton !! Daishinsho !! »

Accompagnant le projectile d'eau, un large filet électrique jaillit des doigts du traqueur, et vint creuser la terre meuble du sol, et se dirigea vers le Juunin. « De l'eau puis de la foudre ?! Il profite de la conductivité de son coéquipier pour lancer une attaque plus puissante ! » songea le ninja en voyant le laser d'électricité traverser la bombe aqueuse, et provoquer des étincelles dans tous les sens ! Un véritable feu d'artifices, si bien que Thrys n'eût pas le temps de bouger ni même d'esquiver ! Il lui fallait trouver une échappatoire, un objet amovible, qui lui servirait de sortie de secours... Mais heureusement pour lui, la topographie était telle qu'une multitude de rochers parsemaient la zone. « Ninpô... Kawamiri no Jutsu ! » fit-il en concentrant son chakra vers un petit rocher qui ne traînait pas loin. Recevant de plein fouet l'assaut, il échangea sa place avec le roc, qui arrêta net le courant électrique. Thrys, accroupi un peu plus loin, analysait cette première attaque, qui en disait long sur les capacités de ses adversaires. L'hypothèse était encore à vérifier, certes, mais les couleurs qui ornaient les masques de ces individus donnaient sans doutes des indications concernant les affinités maîtrisées... Le Bleu pour le Suiton... Le Rouge pour le Katon... Le Jaune pour le Raiton et enfin, le Gris pour le Fuuton... Et les suppositions de Thrys s'avérèrent exactes, quand l'homme au masque Rouge, après avoir exécuté quelques mudras, et après avoir aspiré une grande quantité d'air, lança sur Kyoshu :

« Katon !! Goukakyuu !! »

Une boule de feu filait à présent vers le compagnon d'armes du Sunajin, et celle-ci n'allait pas mettre trop de temps avant de rentrer en contact direct avec sa cible. Kyoshu ne bougeait pas d'un poil, et attendait le bon moment pour agir.

A suivre ! =)

PS : Voilà, petit RP pour lancer l'affrontement avec nos poursuivants... ce que tu peux dire Kyoshu, c'est qu'on se divise le groupe en deux personnes chacun, comme ça, on s'occupe de deux adversaires, chacun de notre côté, tout en protégeant Namiko, qui peut leur servir d'otage, ou de moyen de pression !
Désolé Namiko de te réduire à cela ! ^^''

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Changement de programme... {Thrys / Kyoshu / Namiko} / Mission de rang S


Changement de programme... {Thrys / Kyoshu / Namiko} / Mission de rang S

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» Mission de rang D: Examen Chuunin
» [Mission de rang B] Un mariage sanglant. Duexième partie. (PV: Jisetsu Sei)
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde Shinobi :: Reste du Monde :: Lieux inhabités :: Les grandes Montagnes-