Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

[mission 1.1] Une traque Incessante

InvitéInvité
MessageSujet: [mission 1.1] Une traque Incessante Ven 2 Mar 2012 - 12:56

Citation :
* Mission : Solo X
Grade : Juunin
Rapport : Exigé
Un homme fut kidnappé par un groupe de mercenaire. Cet homme n'est pas n'importe qui il est à la tête d'une ligne considérable d'échoppe d'armement à travers le Pays. Tuez ces mercenaires et sauvez cet homme pour maintenir l'équilibre du marché déjà fragil.







† Un Long Voyage Pour Une Courte Bataille †
•短い戦いの長い旅 Mijikai tatakai no nagai tabi•


Un geste… Une lame… Un homme. Mon corps et mon esprit accompagnant chacun des mouvements de mon katana, comme si on ne formait plus qu`un. Cette lame constamment caressé par des gouttes de pluie fraiches et glaciales, tel une relation aride et sans tabou, qu`on ne voudrait pas voir s`effriter. Se frottant, glissant tranquillement et lentement, ma lame tranchait le vent. Ma lame fouettant cet espace humide, les rayons lumineux, ayant réussi à traverser le mur épais de nuages gris, qui flottait au-dessus du pays de Ame, en ce jour spécial, s`abattaient sur la surface réfléchissante de mon arme. Ces derniers teintaient ma douce chevelure d`un jaune argenté foudroyant. À chaque geste, à chaque pensée, mon âme, mon corps et, mon esprit, parfaitement en symbiose, ne formant plus qu`une entité, s`unissait dans une seule continuité de mouvements fluides et gracieux. L`atmosphère précaire, ne prévoyais qu`une journée sans soleil. Des gestes pragmatiques, des échauffements énergiques et, des méditations patrimoniales, me rappelant les raisons de ma séparation prématurée avec ma famille. Je me situais non loin d`une des nombreuses embouchures de la contré. Plus précisément aux alentours de celle débouchant sur le pays du vent. Ce mélange de climat, ce mélange de paysage distinct. Cette séparation évidente de cultures, de patrimoine et de populations actives. Cette immense étendue de sables jaunes. Cette immense étendue de sables chauds. Son climat aride et humide, était le parfait opposer, de l`endroit dans lequel je me prélassais, après de bonnes heures d`entraînements. Sentant cet air chaud venu du sud, je ne pus m`empêcher de me reprocher ma volonté de remplir mon devoir. L`atmosphère du pays du vent était très mauvais pour le teint de ma peau, qui était sujet à de nombreuses déshydratations.

Vous me demanderez sans doute, les raisons qui me poussent à m`aventurer sur ce territoire igné ? Sur ce territoire dont le soleil n`épargne en rien sa chaleur et ses rayons? La réponse en était que plus évidente. Une mission… Vous me direz, mais quelle mission valait un tel investissement de son propre corps ? Un homme fut kidnappé par un groupe de mercenaire. Cet homme n`etait pas n'importe qui. Il est à la tête d'une ligne considérable d'échoppe d'armement à travers le Pays. Ma mission est de tuer ces mercenaires et de sauver cet homme pour maintenir l'équilibre du marché déjà fragile. D`après des informations récentes, concernant ces criminels, il semblerait qu`il se logerait dans un temple qu`on localiserait dans une oasis, au nord-est du village de suna. Vous réalisez l`ampleur d`une telle mission pour mon village, dont le but n`est autre, que le règne perpétuel et infinie de la paix. Le soleil entrant dans sa phase de rayonnements maximal, la pluie s`étant arrêté depuis déjà une bonne trentaine de minutes, les nuages obscurcissant le ciel puis se dissipant, m`ouvraient une brèche favorable à un long voyage. Enfilant mon armure métallique grisant de combats acharnés, je préparai mon esprit et mon corps à un changement brutal de température et de climat. Quelle chance avais-je, de pouvoir m`aventurer dans un endroit tel qu`il serait possible de se déshydrater, rien qu`en respirant trop fort.

« Super ! J`avais vraiment besoin d`un coup de soleil. » en prenant une bonne respiration je me dis à moi-même. « Allez c`est pour la bonne cause. »

Je m`avançai donc vers ce pays, qui ne m`étais pas totalement inconnue. Je m`avançai vers ce paysage sablonneux. Je m`avançai pas à pas vers cette mission de la plus haute importance. Je pris alors la direction du sud ouest en partant de ma position. Ma chevelure fouettant dans le vent, mon visage igné, mes pupilles pleurants, étanchant ma soif. Cela faisait déjà plusieurs heures que j`errais dans ce désert de malheurs, sans pour autant distinguer d`oasis. La nuit prête à tomber, je dus me trouver un abri, pour me protéger des soirées fraiches et glaciales de ce pays, contrastant avec son climat chaud et humide de la journée. Le seul point positif que je retenus de cette soirée, fut l`incroyable inertie du ciel nocturne sans nuage du pays. Le lendemain, je repris ma route, avançant toujours pas à pas, à travers cette chaleur et, ce désert méphistophélique.

Le soleil frappant cette terre brulante, de ces rayons ardents. Vent torride et, tempête naissante. Ces bourrasques de ce sable chaud, rendaient chacun de mes pas péniblement lourd. J`étais seul dans cette étendue sableux, sans aucune compagnie, sans aucune oasis dans mon champ de vision restreint par cette tempête de sables. Seul, nous sommes toujours seuls lorsque l’on doit partir en mission, ce sentiment de tout laisser derrière soit, ne pas savoir si le retour sera possible. C’était une sensation que chaque Shinobi ressentait à un moment donné de sa vie. Plus ou moins fortement, normalement, dans la majorité des cas, pour une mission, un groupe est envoyé, mais dans de très rare cas, cela n’est guère possible. Tout le monde pense que le désert n’est qu’un amas de sable, fais de dune, de quelques cactus, quelques arbres morts, tout ceci est faux, du moins en partie. Celui dans laquelle je me trouvais était aride, où des montagnes de roches s`installaient graduellement à travers mon panorama.

Je le sentais au plus profond de mon être. La nuit y est également plus rude, de plus les animaux sauvages choisissent plus souvent cette partie du désert car, elle est plus vivable. Soirée glaciale, rafraichissant mon corps brulant de coup de chaleur de la journée, il fallait encore que je l`expose au soleil. Après quelques heures de pèlerinage, le soleil ardent baissa en intensité, le vent lourd et étouffant laissa sa place à une brise fraiche et humide. Cette sensation me confirma mon jumelage inévitable avec cette oasis tant convoité. Une clairière apparue alors devant mes globes oculaires. J`y pénétrai calmement, puis m`abreuvais tel un animal assoiffé, à l`aide d`une petite gourde attachée à ma ceinture. Les abuses présents en ce lieu mythique filtrait quelques rayons solaires, réchauffant l`atmosphère. La végétation y était luxuriante, créant un véritable contraste avec le désert qui se situait à présent derrière moi. Ce magnifique paysage trouvé, il ne me restait plus qu`à démystifier la place de ce temple sacré.

Cela ne se fit guère attendre car, continuant j`y suis enfin parvenu. Une petite forêt, où les végétaux dominent, sans que son Peuple ne se montre. Il est des fois où la profondeur boisée doit garder ses distances avec la civilisation. Mais dans une pareille étendue de terre, qui pourrait croire que l’Homme avait décidé de s’y implanter ? Mais les bêtes de cette forêt se sont décidées de battre en retraite, face à un mur à la couleur pâle et pure, qui s’était élevé au-dessus des cimes, et surplombait ainsi ce territoire pourtant majestueusement calme et serein. Incrusté, se masquant dans un immense rocher, ce temple, cette bâtisse, émergea. Cependant, des présences, peu amical vint briser tout cet enchantement et mes réjouissances. Qu`allai-je bien pouvoir faire ? Je décidai donc de reprendre un peu de force, et d’établir une stratégie avant de me jeter tête baissée dans ce traquenard. D`autant plus que la journée venait tout juste de commencer.

Enfin un peu d`action après tous ces jours de marche, mais cela n`était guère une excuse pour ne pas faire preuve de professionnalise. Je ne savais en aucun cas combien d`individus pouvait se loger dans ce bâtiment ou bien même si leur otage s`y trouvait. Une stratégie s`imposait. Comment allai-je procéder ? La nuit…Frère jumeaux de celui qui expose tout être vivant à une vision malheureuse de sa vie. La nuit… Discrète et apaisante, était le phénomène adéquat dans la réalisation de ma première attaque. A la tombé nocturne, un vent glacial vint frappé cette contré très matinalement balayer d`une chaleur incessante. Me préparant mentalement et physiquement, j`entamais mon approche de ce repère de fourberie. Naviguant à travers l`inconnu, mon excitation principalement dut à mon dédoublement de personnalité prenait graduellement mais lentement le dessus sur ma raison et mon réfléchis. Cet apatride qui forme ma moitié, qui surgit des ténèbres pour assouvir ses péchés. En pénétrant dans l`enceinte de cette bâtisse, je décidai de laisser complètement le champ libre à cette entité.

Au loin une lueur scintillait. Au loin une silhouette bougeait. Tel une ombre, je me masquais, tel un caméléon je me camouflais, la lune à son paroxysme, je m`avançais dans cette pénombre, j`espionnai ce passant qui passait. Me rapprochant de plus en plus, je pus remarquer la présence que d`une seule entité. Avait-il sentit ma présence et prit la poudre d`escampette ? Où attendaient-ils ma venue ? Suis-je tombés dans un traquenard? Tant de questions sans réponses. Après quelques minutes d`espionnage, confirmant ma seconde hypothèse, réclamant ma démystification, je sortis de l`ombre, lentement et calmement, pour ne guère lui susciter de mauvaises intentions de ma part...Enfin en apparence. Apparaissant tel un habitant égaré, je m`excusai tout d`abord de mon attitude méfiante. Les rayons lunaires frappais divinement ma peau châtaigne, me posant dans un cercle lumineux, m`angélisant aux yeux de cet inconnu, au coutume commune, en apparence. En effet je pus déterminer son attachement à une arme, tel un samouraï. D`une chevelure teinté de noir, harmonisant ses yeux d`un vert vif. Cette énergie familière, ressentit plus tôt était sans nul doute, causé par notre appartenance commune à un même enseignement strict. Sortant de ce cercle lumineux, je m`avançais paisiblement vers ce frère d`arme. Enfin, il restait à découvrir si ce dernier respectait nos codes et éthiques. Malheureusement sont attachement à cette arme ne résultait guère de son appartenance au même codes et éthiques, commune à tous les samouraï. Ce dernier sans nulle raison dégaina ses sabres, en arborant un sourire malicieux.

« Arrête de me prendre pour un imbécile, d`autant plus que tu as oublié de retirer ton insigne signifiant ton appartenance à Kumo. Maintenant ninja prépare toi à mourir. »
Affirma-il sur un ton de supériorité.

« Hoo !! Zute, que suis-je bête. Et dire que je ne voulais pas me faire repérer. C`est dommage »
en arborant un sourire ténébreux.

Après une courte pose
« J`en déduis que tu fais partie de la bande mercenaire qui ont enlevés le leader de l`échoppe en armement du pays de kumo »


Après une courte pose
« Oui, et ton voyage prend fin ici »


Suite à ce début de conversation, de mes deux mains célibataires apparurent deux lames d`un gris métallisé s`illuminant sous les rayons de cet amas rocheux céleste. Prenant totalement possession de mon corps, ma folie furieuse déclencha le duel. Confrontant nos deux lames à l`intérieur de cette salle mal éclairé, les bruits des deux mentales s`entrechoquant résonnait telle une mélodie mélancolique chantée par une sirène. Chaque embrassade dégageait une flaupé d`étincelles. Bien que mon adversaire semblait être d`un faible niveau en matière de maniement d`arme, cet espace confiné réduisait mes mouvements. Ce combat commençant à s`éterniser dans l`ennuie ces ténèbres qui m`envahissaient ont freiné leur avancer dans le contrôle de mon être. Si mon client ne se trouvait guère en ce lieu, je n`avais plus rien à y faire. Une seule technique suffirait à achever mon adversaire. S`illuminant dans l`ombre de la pièce, face à mon antagoniste, les deux bouts de mentales lisses et tranchant qui m`accompagnait à chacun de mes combats furent entouré de petits éclaires noirs, à la seconde qui suivie ma décision d`en finir avec cet inconnu. Quelques secondes plus tard, dans un flash lumineux, me positionnais derrière mon adversaire, les lames croisés devant mon front, je me redressais lentement.

«Kuro no heritori ! Si tu bouges, tu meurs Je te conseils de répondre vite et correctement à mes questions. Où sont-ils »


«Et tu crois réellement que je vais te le dire ? »
rétorqua-t-il avec un sourire moqueur

Soudain suivant un courant d`air, j`apparus lame contre gorge, près de mon opposant.
«Où sont-ils aller ?! »

«Je préfère mourir que te le dire»


A ces mots, au moment même où mes lames furent entourées de ces étincelles noires, suite à cette mauvaise réponse, le sang de mon antagoniste se déversa sur le sol, le laissant ainsi sans vie. En franchissant la porte de ce temple désolé et abandonné je sentis à nouveau la fraicheur de la nuit. Mais cette soirée n`avait guère atteint son paroxysme dans le domaine de l`étrange. En effet, quelques minutes après que je me sois allongé dans l`herbe environnante, un aigle royal d`un brun majestueux arpenta le ciel. Il coinçait contre ses griffes un rouleau. Surement un message. Quelque seconde après, comme pour confirmer mes dires, ce dernier piqua en ma direction. À mi-distance, il lâcha le coli qu`il transportait et disparut dans la sombre clarté du ciel nocturne. Déroulant délicatement ce message, je pus démystifier ses expéditeurs. Nous nous trouvons actuellement à Ame avec M. Tensai, nous demandons une rançon de 3 milliards de yens, on t’attendra sur la plaine qui borde le village. A ce moment précis où je prononçai le dernier mot, une rage se faufila dans mon corps, mais reprenant mon calme je pris le reste de cette soirée pour récupérer.

«Dès l`aube, ils verront de quels bois je me chauffe ces enfoirés de merdeux de mercenaires»





Ryuga, L`Éclaire Blanc.




A suivre : De l'action, du punch et au final rien

[mission 1.1] Une traque Incessante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Vent ~ Kaze no Kuni ~ :: Pays du Vent :: Grand désert :: Oasis du Désert-