Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Le deal à ne pas rater :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : où le précommander ?
9.90 €
Voir le deal

Partagez

Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B}

Assia Toshizo
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
Assia Toshizo
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 113
▌Age : 30
▌Inscription : 18/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | B / 15 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Left_bar_bleue44/1000Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Empty_bar_bleue  (44/1000)
| Âge du personnage | : 25 ans
MessageSujet: Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Icon_minitimeMer 25 Juil 2012 - 20:24



Une passion, une évidence !


...


Ce matin-là, je m’étais réveillée très tôt puisque enfin le soleil brillait sur le village ce qui me motivait à être matinale pour ne pas perdre un instant, de plus que j’avais une mission qui m’attendait. Je m’étais rapidement préparé, enfilant une partie de ma tenue de ninja surplombé d’un haut plutôt ample afin que mon ventre arrondi ne se remarque pas. C’est vrai qu’étant enceinte depuis plusieurs mois déjà, mon corps commençait à subir des changements mais je devais les cacher encore quelques temps car Hijikata avait un rôle important au sein du village, étant Mizukage, je ne savais pas vraiment ce qui pouvait se passer si cette nouvelle arrivait aux oreilles de personnes mal saines. Enfin, je me faisais toujours autant féminine, traçant un léger trait de crayon noir sous mes yeux afin de les mettre en valeurs j’arrangeai aussi ma longue chevelure en l’attachant et en laissant deux mèches relâchés bordant mon visage. Mes cheveux étaient si longs, soyeux et lisses, je ne pouvais pas rêver de mieux, j’étais si satisfaite de ceux-ci et je ne faisais que de les mettre en valeurs et d’en jouer très souvent. Avant de me rendre au palais impérial, j’étais indécise quant à mes chaussures, ah oui c’est ça d’en avoir des vingtaines de paires, mais j’optai pour des bottes fines avec un petit talon qui allait parfaitement avec mes vêtements. Je m’assis alors sur une petite chaise située à l’entrée de notre demeure et tout en tendant sensuellement mes jambes l’une après l’autres, je mis ces bottes en les tirant très gentiment à l’aide de mes pouces et de mes index. J’étais enfin prête, je retournai vite à l’intérieur de l’appartement pour m’observer encore quelques instants dans le grand miroir que nous avions dans le couloir, je tournai quelques fois sur moi-même observant mon corps de haut en bas, mes formes, et au fond de moi je me dis que ça devrait faire l’affaire, même si j’avais un peu de peine d’accepter les changements physiques que je subissais depuis quelques semaines, mon corps fin et athlétique n’est plus ce qu’il était... Enfin, c’était pour un heureux évènement et la plus belle chose qu’il existe sur cette terre... donner la vie.

Tout en marchant dans les différentes ruelles du village, mes hanches se balançant de gauche à droite, mes pas se faisaient entendre entre les différents bâtiments. Je me déplaçai d’un pas soutenu mais restant féminine, tout en m’amusant avec l’un de mes mèches que j’enroulais le long de mon doigt fin. Sur le chemin qui séparait notre demeure du palais, je rencontrai plusieurs collègues ninjas avec lesquels j’échangeai quelques mots rapides. Je me sentais réellement bien dans ce village et la bonne entente qui s’y faisait ressentir me satisfaisait, j’espérais au fond de moi que ça allait perdurer durant les prochaines décennies... Rêve ou réalité ? Je n’en savais rien, mais j’espérais que tout allait continuer comme cela. Le palais était en vue, je montai sensuellement les marches de celui-ci, un pas devant l’autre, marche par marche, dandinant légèrement mes fesses. J’étais enfin arrivée, en entrant dans le bureau de Hijikata, j’échangeai quelques mots avec lui puisqu’il était seul, il me faisait comme à son habitude des compliments et me charriait également, nous nous entendions si bien que ça soit en amour, en autre amitié que nous avions avant de nous mettre ensemble, en tant que responsable du village et moi chuunin. Enfin, après quelques minutes passées à ces côtés, le parchemin expliquant la mission en mains, il me souhaita bonne chance et nous échangions un baiser de quelques secondes. J’étais remotivé à bloc prête à accomplir cette mission que je n’avais pas encore découverte avec succès.

J’ouvris le parchemin rapidement et tout en descendant les escaliers du palais, je pris connaissance de la quête qui m’attendait... :

Une catastrophe a eu lieu dans un important village de pêcheurs situé dans l’archipel du Pays de l’Eau. Après d’interminables tempêtes, la roche d’une falaise s’est extrêmement fragilisée à cause de l’érosion, ce qui a provoqué un important éboulement faisant d’innombrables blessés voir même des victimes. Plusieurs équipes d’Eisei-nin du village ont été dépêché sur le lieu de ce sinistre afin de soigner la population. Allez prêter mains fortes aux équipes déjà sur place

J’étais très contente, non pas par ce qu’il venait de se produire dans ce village voisin, mais parce que cette mission me concernait réellement. Elle concernait mon rôle primaire, mon rôle en tant qu’Eisei-nin et avec mon naturel de personnes voulant porter de l’aide à autrui et secourir la population qui en a besoin, je ne pouvais pas rêver mieux comme quête, même si cette nouvelle m’attristait intérieurement. Un village de pêcheurs qui travaillait assidument pour vivre et nourrir leur famille subissait une catastrophe de la sorte, la météorologie et ses caprices étaient tout de même mal faits pour ces villageois. Enfin, mon rôle maintenant était de les aider et de sauver toutes les personnes qui pouvaient encore l’être, oui je ne me faisais pas d’idée il y aura des victimes malheureusement... La triste réalité d’une catastrophe naturelle.

Avant de me diriger au port, je décidai de rapidement me rendre à l’hôpital afin de me procurer du matériel nécessaire qui pouvait m’être utile sur le lieu de ce sinistre. Prenant une énorme sacoche, je le remplis : compresses, désinfectant, bandages, sparadraps, remèdes contre diverses douleurs et troubles de la crase, baumes médicaux et objets orthopédiques comme des minerves et attelles, et d’autres objets encore. Une sacoche vraiment remplie et plutôt lourde mais je préférais avoir tout le matériel nécessaire pour secourir ces blessés et au fond de moi, je me disais peut-être que les équipes médicales déjà sur place seraient en manque d’équipement utile aux soins. Maintenant j’étais enfin prête, je plaçai cette grande sacoche en bandoulière surplombant mon katana et je me dirigeai au port. Je me dépêchai et marchai rapidement à travers le village, et par chance un bateau allait droit partir en direction de ce sinistre, j’embarquai et après à peine une heure de voyage, j’arrivai enfin à destination. Je débarquai sur la côte et de l’endroit où je me situais je pouvais observer la falaise qui comportait les traces de cet éboulement et je pouvais également remarquer des dizaines de bâtiment ensevelis. Mes yeux restèrent figés et se plissèrent, un brin d’énervement et de colère se faisait ressentir dans mon regard. Je tournai légèrement la tête de droite à gauche, tant je me disais que la météorologie pouvait détruire un village en un instant et ceci me dépassait. Enfin, je ne devais pas tant réfléchir et je devais me rendre rapidement auprès des Eisei-nins déjà présents.

Des situations comme celles-ci m’affectaient, sans me faire de mal, mais j’avais choisis de devenir ninja de l’équipe médicale enfin même si je pense au fond de moi que ce n’était pas un choix mais plutôt une évidence. J’appréciais le contact humain, la souffrance devait cesser et je donnerais ma vie pour sauver d’autres personnes. C’était un tout naturel que je tenais essentiellement de ma grand-mère qui m’avait éduqué cela depuis toute petite. J’étais prête et mon but maintenant était de sauver le plus de personnes possible.







Dernière édition par Assia Kimura le Dim 29 Juil 2012 - 18:54, édité 3 fois
Assia Toshizo
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
Assia Toshizo
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 113
▌Age : 30
▌Inscription : 18/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | B / 15 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Left_bar_bleue44/1000Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Empty_bar_bleue  (44/1000)
| Âge du personnage | : 25 ans
MessageSujet: Re: Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Icon_minitimeMer 25 Juil 2012 - 22:56



Une vision de désolation ...


...


J’arrivai enfin au centre de ce village, l’endroit du sinistre était gigantesque et tout avait été détruit sous l’impact de l’éboulement de terre. J’observais cette scène de désolation, oui des centaines de personnes au sol, des cris et des pleurs d’enfants de femmes, des hommes en colère... Je m’attendais à une vision de la sorte, mais j’étais tout de même surprise et étonnée de la gravité des dégâts. Je vis à quelques pas de cette catastrophe un campement qui avait dû être construit par les équipes médicales, une énorme sorte de tente blanche, je me souviens d’une mission où nous avions dû mettre cela en place afin d’accueillir les blessés alors je me dirigeai à cet endroit afin de m’informer sur le déroulement des actions des Eisei-nins et mon rôle. Arrivée à l’intérieur, je vis une juunin de Kiri que j’avais déjà croisé plusieurs fois, je m’approchai alors d’elle et j’y posai rapidement mes diverses questions :

« Bonjour, Assia Kimura. Nous nous sommes déjà vu à Kiri. Je viens d’arriver ici, j’ai été envoyé afin de vous porter mains fortes. Dites-moi ce que je dois faire et si je dois avoir des informations importantes. »

Nous échangions alors quelques mots en vitesse car nous ne devions pas perdre de temps. Elle m’indiqua l’endroit où je devais réaliser les soins et m’expliqua comment procéder lorsque les villageois étaient soignés. Je la remerciai et je me rendis au lieu indiqué. J’observai attentivement ce qui se passait dans la zone où je devais intervenir, je vis des gens tout d’abord debout que légèrement blessés mais extrêmement paniqués, je leur indiquai alors le campement afin qu’ils aillent se faire soigner et qu’ils ne me rajoutent pas une pression supplémentaire à mon stress. Oui, j’arrivais à gérer parfaitement mon stress même lors de situations comme celles-ci, mais je ne voulais pas en avoir encore plus et je voulais pouvoir me concentrer afin de réagir adéquatement et dans l’ordre de priorités. Je regardais alors avec attention les blessés au sol, tous criaient de douleurs, d’autres de peur, alors je pris une grande respiration, je resserrai un peu plus ma chevelure pour ne pas qu’elle me gêne et je me concentrai. Je devais soigner les villageois en débutant par les plus grièvement touchés. Je vis tout près de moi une mère avec son enfant, la mère n’était que légèrement blessé mais son enfant était immobilisé sous différentes poutres qui étaient tombées suite à une pression de terre contre une demeure qui s’était effondrée. Je demandai alors de l’aide à deux collègues et tous ensemble nous dégagions cette charpente, l’enfant poussa plusieurs cris durant cette action. Avant de commencer les différents soins, je lui administrai un remède contre la douleur. À première vue, il avait plusieurs blessures aux membres inférieurs et au bassin, le reste ne semblait pas avoir été atteint. Tout en expliquant chacun de mes gestes afin de le rassurer, j’examinai les parties touchées avec attention tout en les touchant, j’utilisai l’analyse médicale afin de connaître la gravité des blessures internes, il me fallait beaucoup de concentration mais c’était assez difficile avec le raisonnement des bruits de chaque villageois. Après de longues secondes, je compris qu’aucun organe n’était touché mais cet enfant avait subis plusieurs fractures à une jambe et au bassin. Je plaçai alors mes mains au-dessus de ces différentes blessures, un chakra d’une couleur vert émeraude les entoura. Cette technique de la paume mystique me permis alors de stabiliser les différentes fractures, sans les soigner malheureusement, il faudra une opération pour cela mais cette technique diminua la douleur de ce jeune enfant et soigna instantanément les petits plaies externes. Je plaçai alors rapidement mes mains sur les blessures légères de la mère ce qui les guérit alors très vite. Heureusement, j’arrivais à bien gérer ma dose de chakra et la paume mystique aussi, donc je ne me fatiguais qu’après de longs moments à utiliser ces différents jutsus. Je sortis ensuite de ma sacoche une attelle que je plaçai autour de sa jambe pour mieux la soutenir et je demandai à des ninjas présents sur les lieux de le porter à l’aide d’un brancard jusqu’au campement.

J’avais mis de plusieurs minutes pour soigner ces deux personnes, je me rendais compte qu’il y avait encore plusieurs blessés et je ne devais pas tarder et procurer mes soins plus rapidement pour mener à bien ma mission. Je continuai alors de soigner plusieurs blessés, toutes mes actions se déroulaient de la meilleure des façons et déjà une dizaine de personnes avaient pu être guéri.

Durant quelques instants, je regardai un peu les alentours et je remarquai que mes collègues Eisei-nins avaient également bien avancé dans leur travail mais mes pensées furent arrêtées par un cri accompagné de pleurs qui se fit extrêmement entendre. Je sursautai et je courrai dans la direction de cette femme qui se tenait debout auprès de son mari. Elle était très inquiète, tout en essayant de l’apaiser je me penchai sur cet homme qui avait de grandes difficultés de respiration et se tenait le haut du ventre, il n’arrivait presque pas à parler tant sa respiration lui était difficile et sa peau devenait cyanosée. Directement, je fis plusieurs liens pouvant provoquer ces symptômes par apport aux différents livres que j’avais pu étudier. Tout en demandant à la dame si son mari avait reçu un choc au niveau de l’abdomen, je fis à nouveau mon analyse médicale. La femme me répondit positivement, il avait reçu une grosse charge dont il avait pu se retirer ce qui expliquait le grand hématome sur le haut de son corps. J’étais bien concentrée et c’était bien ce que je pensais, l’analyse médicale m’avait permis de confirmer mon diagnostic, l’homme était en train de faire un hémothorax suite à une hémorragie interne. Cette accumulation de sang dans la cavité pulmonaire provoquait ces divers symptômes, je devais trouver la source de l’hémorragie mais je n’avais pas les moyens nécessaires, l’homme était en train de suffoquer, je lui injectai alors rapidement un remède permettant de régulariser les troubles de la crase et j’appliquai à nouveau la paume mystique pour essayer de guérir la partie lésée mais il était déjà trop tard, j’eu à peine le temps de commencer ma technique qu’il mourra sous les yeux de sa femme. Elle était anéantie et jeta sur son mari tout en pleurant à chaux de larmes.

Et malheureusement c’était le risque de mon rôle en tant que ninja, ne pas réussir à guérir toutes les personnes qui nécessitaient des soins. Je devais maintenant prendre en charge cette femme même si d’autres villageois avaient besoin de moi. Je me baissai à sa hauteur et la retirai un petit peu de son mari pour la prendre dans mes bras, elle criait sa tristesse mais je tentai de trouver les mots afin de libérer cette souffrance qu’elle venait de subir pour qu’elle puisse commencer son processus de deuil. Durant de longues minutes je restai à ses côtés et je lui ai parlai puis une autre chuunin l’a pris en charge, une sorte de tente plus petite avait été mise en place pour accueillir les personnes qui venaient de perdre un être cher afin de les aider psychologiquement.

Tout avait été pensé pour prendre en charge ces villageois dans leur globalité, autant physiquement que mentalement. Malgré cet homme que je n’avais pas pu soigner à l’instant et un certain regret, j’étais satisfaite de ce qui avait été mis en place et je savais parfaitement que lors d’une catastrophe de cette taille, il y aurait des victimes. Je devais continuer mon travail alors je pris en charge un nouveau villageois en charge. Il était difficile de cerner les besoins de chacun et surtout de savoir par où commencer, j’y allais un peu au feeling observant ceux qui nécessitaient des soins urgents. Dans tous les cas, tant de douleur, de tristesse, de panique faisaient peine à voir mais je devais garder mon sang froid et procurer des soins de qualité !

Techniques utilisées :

Spoiler:





Assia Toshizo
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
Assia Toshizo
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 113
▌Age : 30
▌Inscription : 18/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | B / 15 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Left_bar_bleue44/1000Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Empty_bar_bleue  (44/1000)
| Âge du personnage | : 25 ans
MessageSujet: Re: Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Icon_minitimeDim 29 Juil 2012 - 2:58



Comme si un éboulement ne suffisait pas... Pfiiou


...


Déjà plusieurs heures s’étaient écoulées et je continuais de soigner les villageois par dizaine, le travail était rude car les nuages s’étaient dissipés pour laisser place à un soleil de plomb. À moment donné, je sentis mon corps qui n’arrivait plus à suivre, mes mains tremblaient, je pensais directement à une hypoglycémie légère. Je fis donc une petite pause afin de prendre une boisson sucré et de me rafraichir avec des lingettes humidifiées. Ce petit moment me fit un grand bien, me remit en forme et me redonna de l’énergie, je me dirigeai alors rapidement vers les blessés pour continuer ma mission. Je levai les yeux vers le ciel, fixant ce soleil qui m’éblouissait et je pensais à Hijikata, s’il savait ce que j’étais en train de réaliser dans mon état...enceinte, ouhla, enfin je ne préférais pas y penser je crois et de toute manière il n’allait pas être au courant des moindres détails de cette quête. Je me remis alors au travail, je prenais en charge une personne âgée qui avait reçu plusieurs débris dans les jambes. J’observai tout d’abord attentivement les plaies et je remarquai qu’il allait m’être difficile de retirer chaque débris donc je décidai d’utiliser mes scalpels que j'avais préalablement pris de Kiri afin de me permettre d’ouvrir légèrement la peau pour avoir une meilleure vue et un plus grand spectre de travail. Tout en plaçant mes mains je fis une petite entaille sur chaque jambe ou ceci était nécessaire, étant extrêmement concentrée pour ne pas aller trop profond dans la plaie et donc éviter de toucher des nerfs, des vaisseaux ou encore des muscles. La petite dame se crispa, son visage était tendu elle devait avoir mal mais je lui donnai un remède contre la douleur pour la soulager et je m’appliquai pour retirer chaque fragment à l’aide d’une pince fine.

Durant de longues minutes, je me concentrai totalement à cette villageoise jusqu’au moment où j’entendis un grand fracas, un bruit résonnant entre chaque falaise et me déconcentra. Je levai les yeux en direction de cet escarpement qui entourait le village, une vision... déconcertante je dirais... Je restai figé quelques instants avant d’entendre les cris de tous les villageois en panique, je ne devais pas réfléchir... Je pris la vieille dame et je la trainai loin de la zone déjà sinistrée, puis je fis ça avec plusieurs personnes tout en courant. Mon cœur ne cessaient de s’accélérer, mes mains tremblaient et de grandes gouttes de sueurs surplombaient mon front, mais je ne devais pas m’arrêter, dans une situation comme celle-ci, chaque seconde comptait et je ne devais pas en perdre une seule ! Des gens couraient partout, une grande peur se faisait sentir au sein du village car ce bruit que tout le monde avait entendu quelques secondes auparavant était celui d’un second éboulement se dirigeant à pleine vitesse sur la zone déjà sinistrée. Tous les ninjas étaient présents à tenter de sauver les personnes encore en vie, nous faisions notre devoir mais à quel prix ? Le prix de notre vie oui, car comme tous les ninjas nous avions juré de donner tout ; même notre vie pour mener à bien nos différentes missions. Un vent de panique soufflait et cette chute de terre se rapprochait de plus en plus, une famille avec deux jeunes enfants bloqués sous des branches et différentes pierres, je courus vers eux et avec l’aide du père je retirai les encombrements de ces enfants, la père les prit et se dirigea en direction du campement mais la mère se prit les pieds dans un tronc et trébucha. Je la relevai mais il était trop tard l’éboulement avait atteint la zone et pour protéger cette jeune femme, je me mis au-dessus d’elle protégeant ma tête et tout en espérant que les dégâts ne seraient pas trop grave. Ce glissement de terrain avait duré de courtes minutes mais m’avait semblé durant des heures et mon calvaire ne faisait que de commencer. Je ne dirais pas que je priais le saigneur puisque je n’étais pas croyante plus que ça... mais dans des situations comme celle-ci on n’a rien qu’à croiser les doigts et attendre. Mon visage se crispa, mes yeux se fermèrent et tout mon corps se contracta afin de protéger cette mère de famille et moi-même par là même occasion. Après quelques secondes à peine, cet éboulement nous atteignit et nous passa sur le corps. Quel poids tout de même, je sentis mon corps s’oppressai et certains os craqués, quelle joie cette mission... Des centaines de blessés, des dizaines de victimes, un second effondrement d’une partie de la falaise... La poisse pour tous ces villageois et étant sous cette terre je me demandais le nombre de victimes que cet éboulement avait pu causer. Dans ces cas, au fond de nous, nous devions nous y attendre, tant les tempêtes avaient fragilisé la roche, un premier effondrement pouvait en cacher un deuxième, la preuve. Mais comme si nous avions besoin de ça... Pfiiou!

La plupart d’entre nous étions ensevelis, certains légèrement et d’autres plus fortement. Heureusement, l’éboulement avait été ralentit par quelques dizaines de mètres de sol plat, mais le choc avait été violent pour tous. J’essayai de bouger, j’avais une grande difficulté à cause du poids de la terre et des différentes roches qui me surplombait. Ma respiration devenait de plus en plus difficile, mon souffle se coupait petit à petit à cause de la compression, mais ce n’était surtout pas à ce moment-là que je devais laisser tomber. Je tentai de bouger mes membres de toutes mes forces et heureusement la couche de débris était plutôt fine et après quelques efforts je parvins à me sortir de là, entraînant la mère avec moi. Son mari criait et la cherchait partout, il vint tout de suite près d’elle. Je n’avais presque plus de force, dans mon état actuel mon corps supportait de moins en moins les efforts physiques. Je m’assis quelques instants pour reprendre mes esprits, j’avais un grand mal de tête et je me sentais un peu partir, j’étais étourdie...le choc je pense. Fermant les yeux, je pris d’amples respirations et une juunin de l’équipe médicale vint me voir. Remarquant que j’étais enceinte, elle s’inquiétait pour le futur nouveau-né et décida de me faire une brève analyse médicale et me donna des remèdes vitaminés pour me redonner un peu de force. Je la repoussai tout d’abord, il fallait s’occuper des villageois et les sortir le plus rapidement de là avant que d’autres blessés ne succombent sous cet effondrement :

"Ne vous inquiétez pas pour moi, allez plutôt vous occuper des blessés" Lui dis-je d'une voix faible presque inaudible.

Elle ne m’écouta pas et passa quelques minutes à mes côtés et me demanda de me reposer un moment avant de reprendre mon rôle de ninja et partit aider les personnes dans le besoin.

Rester tranquille, se reposer ? Pendant que des dizaines de villageois avaient besoin de moi, pas possible... Mes valeurs et ma moralité ne me le permettaient pas et j’étais à cet endroit afin de réaliser ma mission et je devais la réussir, je n’acceptais pas l’échec me concernant. Je me tenais la tête tant elle me semblait lourde, je fermai les yeux et je tentais de me redonner de l’énergie, dans des situations comme celles-ci le moral jouait beaucoup selon moi et si nous avions la force intérieur de réussir toutes douleurs pouvaient être surmontées. Allez, assez perdue de temps. Je me relevai, mon organisme était fébrile et mes jambes tremblotaient légèrement mais à quoi bon, peut-être suis-je un peu trop bornée parfois mais c’était dans ma nature je crois bien. Je plaçai tout de même mes mains sur les différentes parties de mon corps lésées afin de faire ma technique de la paume mystique pour me les soigner rapidement. J’étais enfin prête à retourner à mon post, légère peur au fond de moi pour mon futur enfant tout de même, mais mes émotions ne devaient en aucun cas prendre le dessus. Bientôt, j’allais pouvoir rentrer à Kiri me faire examiner et avoir les soins adéquats à chacun de mes besoins, à l’intérieur de moi je me disais cela et je croisais les doigts pour que l’enfant n’ait pas été touché.

Tout en marchant chancellement, je basculais de gauche à droite, de droite à gauche faisant de petits pas pour ne pas trébucher. La blessure à ma tête était la plus douloureuse, très difficile à supporter et peut-être était-ce cela qui me rendait nauséeuse, oscillante et affaiblie. Je pris un remède analgésique tout en vacillant entre les débris afin d’atteindre un premier blessé. La mission devait reprendre !

Techniques utilisées :
Spoiler:







Assia Toshizo
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
Assia Toshizo
~ Cheffe des Esei-nins de Kiri ~/ ~ Juunin ~ /
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 113
▌Age : 30
▌Inscription : 18/02/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | B / 15 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Left_bar_bleue44/1000Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Empty_bar_bleue  (44/1000)
| Âge du personnage | : 25 ans
MessageSujet: Re: Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Icon_minitimeDim 29 Juil 2012 - 18:52



Malgré les efforts et l'énergie fournis, les victimes étaient inévitables...


...


Déjà une heure s’était écoulée depuis le second éboulement et enfin je me sentais mieux. J’avais pu soigner des dizaines de personnes avec l’aide de mes techniques, des différents équipements qui m’avaient été fournis de l’hôpital de Kiri et grâce à mes connaissances. Durant ce moment, je n’avais pas été vraiment « productive » et j’avais mis beaucoup de temps avec chaque villageois blessé car mon corps avait de la peine à suivre et j’avais beaucoup de bouffées de chaleur, un fort mal de tête et beaucoup de tremblements. Maintenant, tous ces symptômes avaient été diminués et même si j’étais encore faible, je me motivais car je remarquais le travail accompli et bientôt toutes les personnes allaient être guéries. Des ninjas étaient chargés de déblayer le plus gros des débris : tronc, rochers, terre, ... pour nous rendre l’accès plus facile aux villageois qu’il fallait encore soigner et d’autres équipes d’Eisei-nins avaient été envoyés en renfort, tout se passait si vite et cela nous satisfaisait et nous redonnait cette motivation que nous avions perdue après ce nouveau sinistre. Malheureusement, les victimes s’étaient multipliées... Triste catastrophe naturelle tout de même, la vie est comme un livre suprême en réalité qu’on ne peut ni fermer, ni ouvrir à son choix. On voudrait redécouvrir des souvenirs passés, revenir à l’une page qu’on aime et la page de notre mort est déjà sous nos doigts. C’est la raison pour laquelle nous devons profiter de chaque instant pleinement car un accident est si vite arrivé.

Durant des heures encore, nous continuions de soigner tous ces villageois dans le besoin : blessures légères-graves, entailles, fractures, luxations, hématomes, problèmes respiratoires, angoisse, deuil, ... Tout devait être pris en charge et de longs soins en découlaient. Tout le monde fût alors guérit dans la nuit mais les campements restèrent en place pour encore accueillir ceux qui avaient perdu leur domicile et les dernières équipes médicales parvenues sur les lieux restèrent encore quelques jours pour finir tout ce qu’il restait à faire. Personnellement, j’avais terminé mon rôle de ninja dans ce village et je pouvais donc me rendre sur la côte afin de chercher un bateau se dirigeant vers Kiri. Arrivée sur cette bordure d’océan, j’observais au loin et aucune embarcation ne semblait être présente, je décidai alors de m’asseoir sur un rocher pour patienter quelques instants et par la même occasion me reposer. Hmm... Cela me faisait du bien de me détendre après tout ce travail fourni et toutes ces émotions. J’observais le ciel, il était très tôt et je pouvais profiter d’un beau lever de soleil qui me fit me perdre dans mes pensées... Je détachai ma longue chevelure et je basculai ma tête sensuellement pour remettre ma chevelure en place puis je tortillai l’une de mes mèches autour de mon index. Mes yeux fixant ce soleil levant, je repensais à cette mission que je venais d’effectuer... Elle avait été au tant difficile physiquement que mentalement : mon physique n’était pas ce qu’il était sous ce soleil de plomb à certains moments et ces centaines de personnes à secourir, je n’avais pas eu de répit et nous Eisei-nins avions donné toutes nos forces pour mener à bien cette quête ; et mentalement que dire c’était très compliqué de gérer toutes les émotions de ces villageois emplis d’angoisse, de tristesse et de stress et par-dessus tout ce second éboulement nous avait tous affectés mentalement. Après tout c’était ça parfois certaine mission, elle pouvait jouer sur plusieurs aspects de notre personnalité et il fallait l’accepter et réussir à gérer correctement chacun de ces traits.

Le soleil bordait cet océan, ce paysage magnifique tout de même, cette boule de chaleur était orangée et avait terminé de se lever, je fermai alors un instant les yeux, je plaçai mes coudes sur mes genoux, les avant-bras relevés je mis ensuite ma tête à l’intérieur de mes mains, un léger vent faisait virevolter ma chevelure dans les airs, j’étais exténuée bon après tout j’avais passé une nuit blanche à soigner cette population mais je sentais mon corps me lâcher et j’avais simplement envie de m’allonger et me reposer des heures pour reprendre de l’énergie, que de rêve maintenant puisque je devais toujours attendre le bateau qui tardait à arriver. Mes paupières se faisaient lourdes et tout en reprenant chaque point de cette mission dans mon esprit afin de relever ceux positifs et négatifs, c’était habituel chez moi je remettais toujours en question ce que je venais de faire, je m’évaluais pour me permettre de me perfectionner après chaque mission, je m’assoupis... Perdue dans mes rêves que je ne serais décrite j’entendis une voix ... :

« Madame, madame !!! Est-ce que ça va ? Madame, vous êtes pâle... Ma... » Puis un cri « Alors, qu’est-ce qu’elle a Hito ??? » Je sentis quelques choses sur mon épaule qui me fit sursauter :
« Hein ? Quoi ? Qu’est-ce qui se passe ? Et vous êtes qui vous ? »

« Madame, je suis un pêcheur sur ce bateau, moi et mon collègue étions inquiets de vous voir comme ça toute pâle et j’ai essayé de vous réveiller mais sans succès, désolé de vous avoir fait peur, est-ce que ça va ? » Et continua en parlant plus fort : « Oui ne t’inquiète pas, elle vient de se réveiller ».

Dans un premier temps, je ne compris pas tous les mots qui venaient de m’être dit mais après quelques secondes de réflexion je saisis que je m’étais endormie c’est vrai au fond je m’étais sentie partir dans les bras de Morphée mais combien de temps m’étais-je assoupie ? Je regardai alors le soleil et il n’avait que très peu bougé dans le soleil et heureusement il n’était pas à son zénith. Ayant repris mes esprits, je répondis enfin à ce pêcheur qui se tenait devant moi :

« Euh oui.. ç... ça va...enfin je crois. C’est moi qui suis navrée j’ai dû m’endormir je suis très fatiguée » Mais je ne perdais pas de vue mon objectif qui était de rentrer à Kiri afin de conclure cette mission alors je lui demandai : « Vous m’avez dit que vous avez un bateau, allez-vous au village de Kiri ? »

Nous échangions quelques mots et par chance il devait droit se rendre à ma destination, je montai alors à bord de ce grand bateau de pêche tout en chancelant de gauche à droite encore endormie et après une heure de navigation je vis enfin le port de mon village que je chérissais tant. Les remerciant poliment, je me rendis ensuite dans le palais de Mizukage-sama pour lui confier les résultats de cette mission, elle était réussie et j’étais satisfaite malgré les victimes qui étaient inévitables. Et oui, pas assez vite été dépêché sur les lieux pour sauver tous les villageois mais c’était ça les catastrophes naturelles. Après avoir fait mon rapport à Hijikata, il était très inquiet pour moi mais tout irait mieux après quelques heures de repos alors nous échangions quelques mots et nous allions nous retrouver dans la soirée, jusqu’à ce moment, je pouvais aller me reposer. Slalomant alors dans les petites ruelles du village, j’arrivai vite à notre appartement, bizarrement lorsque mon lit m’appelait j’allais beaucoup plus vite et je trouvai l’énergie nécessaire pour réaliser ces derniers pas qui me firent atteindre la porte de notre demeure. Prenant rapidement une douche fraiche, je m’habillai d’un léger kimono en soie et j’allai m’allonger dans ce grand lit froid, j’eus à peine le temps de m’étendre que je m’assoupis déjà. De longues heures de sommeil m’attendaient et bientôt une prochaine mission allait m’être confiée mais en attendant, place au repos...





Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B} Icon_minitime


Catastrophe naturelle - 4/4 {Mission de Rang B}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mission de Rang A (Mission Solo post 2/4) Hijikata Toshizo
» Mission de Rang A (Mission Solo post 2/4) Hijikata Toshizo
» Mission de Rang A (Mission Solo post 1/4) Hijikata Toshizo
» De retour en mission (Mission rang C solo) (1/3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau ~ Mizu no Kuni :: Pays de l'Eau :: Doroppu - Villages civils-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser