Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Partagez

Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs...

Aller à la page : 1, 2  Suivant
InvitéInvité
MessageSujet: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeJeu 23 Déc 2010 - 10:08

Un nuage rouge? Une lune sanglante? Un bain de sang? Ce qu'allais devenir Kiri no kuni se résumait à ses simples mots. Tous étaient sombre, les ninjas étaient tous mobilisés pour contrer l'attaque de nos opposant. La douce odeur de la mort embaumait peu à peu le village et le liquide rouge flamboyant s'étendant jusqu'aux cascades sacrées où je me trouvais. Les cris de torture si doux à mes oreilles se faisait entendre au delà des portes d'entrées... L'empire du godaime allait tombé sous ses yeux.. Rien de plus jouissif que tous ses malheurs. J'imaginais déjà la jeune femme tombé au pied du chef de l'Akatsuki et lui supplier de laisser sa vie... Un fin sourire se dessina sur mes lèvres puis je pris ma flûte traversière et commença à jouer un air mélancolique coupant le silences absolue des cascades. Le son de mon instruments traversa tout le village et tout les habitants pouvait l'entendre... cette musique.. aussi mélancolique soit elle... était réservé aux Uzumaki pour leur faire payer le jour où ils ont sacrifié mes parents ! Et un jour, je me vengerais.

Depuis cet évènement maudit, je ne vis que dans la haine et la souffrance où naquît mon surnom... L'ange de larmes. Cet appellation m'avait été donné par une de mes première mission à Kiri no kuni et depuis, je ne me lasse pas de l'entendre dans des cris de peur ou d'agonie... J'aimais entendre ces hurlements et voir tous ce sang dégouliner à terre. Et puis.. un jour de mission.. je croisai une nouvelle venue au village, sans que je lui ai parlé, pour la seconde fois, mon cœur fit un bon dans ma poitrine en la voyant. Je tremblais, ses yeux reflétaient de l'amour de la compassion envers les autres et je me suis approché d'elle... Et.. Nous somme tombés amoureux l'un de l'autre. Tous semblaient me sourire, une chance de me racheter mais cela ne dura pas éternellement.. Quelque temps plus tard, elle finit par me larguer parce que je ne m'occupais pas assez d'elle et sa l'énervait... Mes larmes ne cessaient de couler ce jour là.. J'avais enfin trouver l'amour et voilà... Que c'était déjà finis. Ma solitude revint et je me retrouvai de nouveau seul...

Après ses doux souvenir, je me remis à contempler le champs de roses se trouvant devant moi, j'avais moi même commencé à en planter et le village vint compléter mon loisirs, ils étaient de servir mais je ne leur avait rien demander mais même la mizukage était venu en planter, des roses bleues comme l'eau étant devenu mes préféré... Je m'approcha de cet océan de fleur et prit une des fameuse roses bleutées pour la sentir quand j'entendis du bruit.. était-ce l'Akatsuki pour venir m'éliminer.. Quoi que ce soit, je l'attendait de pied ferme.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeJeu 23 Déc 2010 - 22:36

Un groupe de personne à l'allure bien macabre marchait sur les sentiers tortueux menant au village caché nommé Kiri no kuni . Ces quelques membres représentaient la puissance la plus maléfique et la plus meurtrière de tout ce pauvre monde . Certes la plupart d'entre eux ne connaissaient que les expressions comme carnage , destruction et douleur . Mais pourtant ils y en avait qui préféraient garder leurs calmes et tourner tout leur esprit sur la stratégie . Tout comme notre chef , Pain ... et ses 6 corps qui marchaient devant nous , gardait le regard vif et précis , ne pensant qu'aux future conséquence de nos actes à venir . Exactement le contraire d'Hidan que j'aperçus entre deux autres personnes , il trépignait d'impatience et on pouvait voir qu'il mourait d'envie de tuer . Il y avait de sacré numéro dans nos rang mais je savais qu'il avait tous mérité leurs place ...

Notre convois arriva enfin en vu de notre but après de nombreuse heure de marche . Je n'avais pas décroché un seul mot de tout le trajet , préférant le silence aux discutions inutile . Le carnage allait bientôt débuter et nous allions tous nous séparer pour obéir à l'unique objectif que l'ont nous avait était donné ... Tout détruire ! Ce n'est pas particulièrement ce qui me plaisait le plus mais je m'en contenterait . Notre arrivé ne passa pas inaperçu avec la magnifique explosion provoqué par le trinôme Kaimetsu qui nous ouvrit une brèche dans les fortifications de la ville . Je fus englobé dans la poussière produit par l'explosion et c'est ce moment que je choisit pour m'éclipser . Je ne savais absolument pas ou mes compagnons partirent et cela m'importais peu , tout ce que j'avais besoin c'était de me retrouver seul au milieu de cette grande cité . Contrairement aux autres j'avais une mission plus primordial , du moins pour moi .

Je me suis faufilé par la brèche et me fondis entre les maisons , cherchant à m'écarter de la mêlée dans laquelle tout le monde ce jetaient gaiment . Si je cherchait bien je trouverais surement un bon tas de ryos pour me les accaparer . Et si j'avais encore plus de chance je trouverais peut être un autre cœur pour moi . Le froid de la saison avait fait de beau ravage dans un village si riche en eau . Mon manteau de l'Akatsuki faisait tâche sur le blanc de la neige mais dans plus beaucoup de temps , cette blancheur viendra être teinte par le sang de ses villageois . Ne sachant pas où aller j'avançais au hasard des rues . L'explosion avait bien révélé notre approche et quelques personne commençaient à sortir de chez eux . Bien sur moi , avec mon beau manteau noir et rouge je ne mis pas très longtemps à attirer l'attention . Je me serais bien volatilisé avant tout affrontement mais c'était justement le but de notre visite .

Trois jeunes Kiriens ce postèrent devant moi pour essayer de m'arrêter . Je pouvais voir dans leurs regards la terreur et l'interrogation . Il s'agissait de genin à voir leurs posture non sur d'elle , les pauvres ne réalisaient pas l'ampleur de ce qui les attendaient . Ne voulant pas faire trainer cette situation je me suis réparé au combat . J'ai soulé les manches qui recouvraient mes avants bras puis ai fais afflué mon chakra au sein même de mes ligaments .


" Jiongu !"

De long fils noir commencèrent à sortir par les cicatrices qui recouvraient mes bras . Ils s'allongèrent et vinrent s'enrouler entre eux pour finalement former deux grands pieux d'un mètre de long sur chacun de mes bras . Je vis la peur monter d'un cran de plus dans les yeux de mes adversaires au moment ou je choisi pour fondre sur eux . Ils tentèrent d'attaquer eux aussi mais il était déjà trop tard . Lorsque je ne fus plus qu'à quelques mètres d'eux j'ai allongé d'un coup sec les filaments contenu sur mes bras . Mes deux cibles ne purent pas éviter l'attaque et ce virent transpercer de toute part , avec un long fil noir se tortillant dans la plaie . Le troisième , horrifier par cette vision de mort voulu s'enfuir mais je ne lui laissa que le temps de croire à une réussite . J'ai retiré mes ligaments du corps des deux compères , qui vinrent s'écraser sur le sol neigeux , puis j'ai balancé l'un de mes bras comme une corde qui balaya les jambes du fuyard . Il tomba dans la tête la première dans la neige et se retourna pour me voir approcher . Son visage était couvert de larme et de mucus qui coulait à flot de son nez .

" Pi.. Pitié ! " me dit t-il comme dernière espoir de survie . Je l'ai toisé de haut en bas , estimant sa valeur :

" Ta vie m'importe peu ... "

J'ai levé mon bras gauche et avec lui les ligaments mortel puis l'ai abattus droit sur son cœur . La douleur fracassa son visage et il mourut dans un dernier hoquet de vie . J'ai fais entrer mes ligaments dans mes bras , replacé mes manches puis j'ai continuais mon chemin droit vers ce qui ressemblait à des cascades . Voila mon prochaine objectif ! Derrière moi , au beau milieu de la rue , la neige ce teintait peu à peu en rouge ...

[Hrp: Allegretto , lorsque l'on va ce battre , on fait un duel à mort ou on fait de tel façon que le gagnant laisse l'autre s'enfuir ? ]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeMar 28 Déc 2010 - 3:01







Je me dirigeais en direction du champs de bataille , du sang jaillissait de corps lacérés , piétinés , saccagés par l’embrassement funeste qu’avait amené l’ennemi avec lui. Mes yeux écarquillés , ampli de peine , de haine ne savaient plus ou regarder. Le cœur lourd et submergé par les sentiments battait férocement dans ma poitrine , chacun de ses battements entraînés en moi une envie meurtrière. Je me stoppais quelques instant , serrant fort ma tête dans l’étau de mes deux mains.


« Pourquoi … ? Pourquoi la mort me suis partout ? Tant que le monde Shinobi existera , aucune paix ne sera possible … Dois-je tuer ? Dois-je mourir moi-même pour connaître la paix ? Que dois-je faire ?! Je ne sais plus quoi penser !! Jizuka … Parle moi je t’en prie … Donne moi la force. »

« Pathétique … Moi je peux te donner la force ! »

« … Qui … es …?»

« Ne pose pas la question Kizujin , tu sais très bien qui je suis … Je ne suis que toi après tout ! »

« Je … suis schizophrène maintenant ! »

« HA HA HA HA ! Non Kizujin ! J’ai toujours était là … enfoui en toi , dans ton cœur , Si tu es incapable de verser le sang , je le ferrai à ta place ! Laisse moi faire !!!! »

Je luttais fermement contre cette voix intérieure qui semblait faire partie de moi. L’impression que mon côté obscur se manifestait à travers cette voix ne faisait aucun doute. Tout les sentiments refoulés de haine au plus profond de mon âme laissaient portes ouvertes à mes démons intérieurs. Je me devais de resté moi-même dans un tel moment, céder à la panique ne servirait à rien. Je repris mon souffle , assis dans la neige , serrant de plus en plus fort ma boite crânienne. Je recherchais mes plus beaux souvenirs de mon frère pour calmer mes ardeurs vengeresses. Cette satané voix voulait que je lui laisse la place , je ne comprenais pas du tout ce qu’elle entendait par là , mais je n’avais aucunement l’intention de me laisser envahir par de tels sentiments. Je me releva , puis continua ma route à la recherche de survivant.

J’arrivais prêt des cascades sacrées , habituellement fermées et surveillées , les fameuses cascades étaient libre d’accès. Les gardes gisaient sur le sol , baignant dans leurs propre sang mêlé à la neige. Beaucoup trop de victime … quels sont les effectifs de notre village à présent ? Une Kunoichi adossée contre une des portes des cascades expirait son dernier souffle. Je m’approcha d’elle aussitôt. Elle était gravement touchée à l’abdomen , son heure était compté. Elle me lança un regard d’une détresse indescriptible , sans doute n’eut-elle pas le temps de voir ce qui lui arrivait. Dans un instant de lucidité elle me caressa le visage sans dire un mot , puis ses yeux se fermèrent délicatement. Sa main tomba dans la neige. Je serrais les dents , les larmes commencèrent à monter , malheureusement , le sang d’un héros peut couler , pas ses larmes. Je la laissais inerte sur le sol. Sous la pression de mon poing fermé avec férocité , ma main blessée déversait des larmes de sang sur la neige souillée . Je levais les yeux vers les cascades , un homme se tenait la , il ornait un bandeau de Kiri , il était sur ses gardes comme si il attendait quelque chose , tandis que j’aperçus une deuxième personne arrivant sur le site sacré. Un long manteau noir parsemé de nuages rouges. Une bien étrange silhouette pour un Kirijin … Sûrement un ennemi. Je fis un saut pour me rendre à côté de celui qui semblait être un allié. Position défensive , j’attendais , muet , de voir si la situation pendrait une toute autre allure.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeMer 29 Déc 2010 - 22:37

L'odeur du sang... Quel doux fumet... Le parfum de la mort qui se répandait à chaque pas que posait le membre d'Akatsuki sur le sol... Hidan se sentait plein de vie, tandis qu'autour de lui, tous ceux qui croisaient son chemin se retrouvaient à terre, agonisants, morts ou... euh... mi-morts mi-vivants... ouais, à l'agonie quoi... Oh et puis zut !

Le Jashiniste était comme tous ses camarades de la Lune Rouge, sur le pied de guerre. L'attaque contre Kiri no Sato était enfin lancée, et rien ni personne ne semblait pouvoir intervenir durant ces combats acharnés. Inutile de chercher à fuir, le châtiment divin allait s'abattre sur eux ! En tout cas, c'était ce qu'avait déclaré Pein un peu avant le début des hostilités ! Voyant les explosions un peu partout, entendant les cris de douleur qui s'élevaient dans les cieux, imaginant les scènes violentes qui se tramaient un peu partout dans l'enceinte du village, Hidan exultait de joie à l'idée de se lancer lui aussi à corps perdu dans la bataille ! De toutes manières, il pouvait très bien se permettre des folies, et foncer tête baissée dans le feu de l'action... les attaques physiques sont inutiles ! Psychiques aussi d'ailleurs ! Alors qu'il attendait les ordres de Pein pour lancer les hostilités, Hidan s'apercevait que tous les membres d'Akatsuki partaient dans tous les sens, comme si ils avaient tous un objectif ! Le Jashiniste resta sur place, bouche bée, voyant qu'aucun de ses amis ne l'avait attendu. Il se mit à courir, et cria aux autres membres un peu plus loin :

" Ne partez pas sans moi, bande d'égoïstes ! Si vous tuez tout le monde dans le village, je fais comment moi ??!"

Bien évidemment, aucune réponse ne lui fût renvoyée, et le nukenin devait à présent trouver quelques victimes... Il sauta sur un tas de gravats, entouré de cadavres de villageois n'ayant pas réussi à fuir le village, et il observa tout autour de lui... " Bon sang de bonsoir... Quelle belle pagaille ici... J'adore !" songea-t-il en affichant sur ses lèvres un sourire des plus sadiques. Quel bonheur de sentir l'odeur de la peur, qui se répandait à chaque coin de rue ! Les gens criaient, couraient, voulant à tout prix échapper à leur salut. Les pauvres, si ils savaient que leur fin était proche ! Même en usant de tous les moyens possibles et inimaginables, ils ne pourront pas se sortir de ce cauchemar ! Hidan tenait fermement sa fidèle Faux à trois lames dans le creux de sa main, et fixait d'un œil déterminé l'horizon, cherchant un endroit sympa avec quelques personnes pour s'échauffer. Soudain, après quelques minutes de recherche, il aperçut au loin son binôme Kakuzu. " Et bien voilà, on est reparti pour nos petites habitudes..." songea-t-il en dévalant à vive allure la pente. Il se mit alors à courir à travers les rues enflammées du village, évitant les cadavres et les gardes qui essayaient tant bien que mal de freiner sa folle course. Contrairement à d'habitude, le nukenin évitait les attaques, afin de garder l'effet de surprise concernant son immortalité. Bon, c'était aussi qu'il avait horreur de voir ses habits abîmés ! Il courait le long des murs, et gardait tendu son bras, avec son arme qui fauchait toutes les personnes qui passaient par là. Une sorte de moissonneuse batteuse en quelque sorte... Faux... Moissonneuse batteuse... L'univers de la campagne ! Hé hé hé ! Euh... Hum hum... Poursuivons...

Après une course effrénée à travers les rues et allées du Village caché du Brouillard, le nukenin parvint enfin à rejoindre son compagnon, qui s'apprêtait à tuer trois ninjas. Le Jashiniste s'avança lentement en direction de son ami, et observait d'un oeil attentif l'exécution des Kiriens. Kakuzu utilisait sa fameuse technique assez morbide : les fils noirs de chakra qui avaient une vie propre. Assez étrange ! Mais c'était exactement pour cela qu'Hidan l'appréciait plus qu'un autre membre d'Akatsuki. Il s'arrêta alors, et attendit la sentence. Les tenant à l'aide de ses fils, comme des pantins accrochés à leur marionnettiste, Kakuzu n'allait pas tarder à leur arracher le cœur. Cependant, Hidan restait perplexe : allait-il prendre ces cœurs pour se les approprier, ou bien juste pour en finir avec eux ? Kakuzu sélectionnait ses prises, et il refusait de prendre des organes inutiles et faibles ! De simples Genins... Stupide ! Kakuzu les observa, puis, après quelques secondes d'attente, il extirpa violemment ses prises des corps de ses adversaires, qui lâchèrent un dernier soupir avant de rendre l'âme. Les lâchant au sol, il regarda face à lui, et remarqua de magnifiques cascades. Alors qu'il allait s'y diriger, Hidan l'interpella avec son air provocateur :

" Salut salut mon radinou adoré !"

Kakuzu s'arrêta net, et se retourna alors, et affichait un regard noir sur le Jashiniste. Hidan avait un don inné pour faire ch... euh, embêter son binôme attitré. Il affichait toujours le même sourire, à la fois sadique et espiègle ! Le radin en personne ne répondit pas à cette blague, et se demandait ce que faisait son coéquipier ici. Ce dernier, quant à lui, continua la conversation :

" Pourquoi tu es parti comme ça ? Tu essayais de me semer ? Et ben, c'est raté ! Hé hé hé !!"

Aucune réponse... Hidan toussota, voyant que ses petites phrases n'amusaient pas du tout son ami. Voulant changer de sujet au plus vite, il farfouilla des yeux tout autour de lui, et posa son regard sur les cadavres fraîchement tués. Il se mit à rire, et dit alors :

" Enfin Kakuzu ! Pourquoi tu les as tué ! C'est mon job d'habitude ! Moi j'étripe, toi tu te fais de l'argent !"

Le chasseur de prime soupira, et se dirigea en direction des cascades, comme si de rien n'était. Hidan, voyant que son ami partait, lui emboîta le pas, et le suivit, sans dire un mot de plus. Il ne fallait pas en rajouter une couche, inutile de s'étriper entre membres de l'Akatsuki ! Près des chutes d'eau, les deux nukenins aperçurent deux hommes, qui se tenaient en position de défense, comme si ils attendaient quelque chose. " Nous auraient-ils déjà repéré ? Et bien..." songea le Jashiniste en préparant sa large faux.

Arrivé sur place, le seul bruit encore audible était celui de l'eau qui fracassait le sol à chaque tombée... Hidan râla un instant sur ce son qui l'horripilait, puis observa ses deux futures victimes. Kakuzu, de son côté, restait stoïque et ne disait aucun mot. Son air froid avait un don pour provoquer chez ses adversaires un sentiment de peur et d'angoisse ! Il faut dire que son regard avait tout pour faire peur ! Brrrr !!
Le Jashiniste attendait que quelqu'un ouvre la bouche pour dire quelque chose, mais pas de réaction. " Ils sont mous... Bon, je vais les bouger un peu, moi..." songea Hidan se mettant à sourire. Il regarda plus attentivement l'apparence des deux hommes qui se tenaient face à lui, et dit alors :

" Des ninjas de Kiri ? Et bien ! Enfin un peu de résistance de la part de ce village ! Je commençais sérieusement à m'ennuyer !"

La phrase provocatrice était à présent lancée ! Reste à savoir comment allait se dérouler la suite de la petite... "fête" ! Avant que ne commence le combat, le ninja priait déjà Jashin intérieurement, et lui dédiait ce combat ! Autant faire cela de suite, pour ne pas perdre de temps !

A suivre !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeJeu 30 Déc 2010 - 17:02

[HRP] Allegretto sera absence toute une semaine , je propose de poster derrière Hidan , puis Kakuzu derrière moi , dans cette ordre pour le prochain postage histoire de faire avancer le schmilblick. Cela vous convient-il ?
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeJeu 30 Déc 2010 - 17:04

Nan vous n'avez pas compris, je suis absent du Lundi matin au Vendredi soir (jusqu'à 19h00 environs) mais la je suis là.

[Je réserve :D]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeJeu 30 Déc 2010 - 17:12

[hrp] Ok je suis soulagé là xD
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeVen 31 Déc 2010 - 13:12

Les fleurs dansaient au gré du vent, la couleur rouge du sang commençait à les atteindre les faisant pourrir un peu plus a chaque minutes qui passaient... Tous ceux ci ne rimait à rien. Quand je levis la tête, un de mes coéquipier pour qui je n'avais aucune sympathie comme tous les autres me rejoignis pour faire face à deux membre de l'Akatsuki, un avec une faux à trois lames et une tête d'ahuri ainsi qu'un homme recouvert des pied à la tête de cape et de cache-nez, les yeux indiquant qu'il n'avait pas que sa à faire de détruire le village de la brume. Les deux "humains" étaient à l'entrée des cascade, les mains couverte de sang que je dévorais du regard et puis.. Celui à la faux entama la conversation:

" Des ninjas de Kiri ? Et bien ! Enfin un peu de résistance de la part de ce village ! Je commençais sérieusement à m'ennuyer !

J'affichai un sourire quand il dit sa et le regardai: Alors? Vous êtes venus détruire Kiri no kagure? Pff, mauvais choix, ce village abrite certain des ninjas les plus forts du monde Shinobi et si par chance vos réussissez à me battre, vous serez détruis par Vijay ou bien... * J'éclatais de rire au milieu de ma phrase * J'allais dire notre Godaime mais elle est complètement inutile !"

Mon visage pleurais de rire quand j'avance vers la cascade pour me nettoyer le visage. Mes yeux devinrent aussi bleu que l'océan et je sortis mon épée puis revint devant eux. Ont disaient que l'Akatsuki n'avait que des membres louches où ressemblant à des démons mais personne ne pouvais ma battre quand je sombrais dans la folie. Mon tatouage s'illumina laissant mon visage devenir sans émotions et mon épée devint d'une couleur bleu mélangé au sang coulant de ma main à cause des épines de la rose. J'allais disputé mon premier combat depuis longtemps, je commençai à me rouiller mais je vais pouvoir enfin abattre une cible et ainsi augmenter mon level pour enfin battre Naruto et le tuer.

[Désoler mes rp's vont être court j'ai pas d'inspi en ce moment ._.]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeSam 1 Jan 2011 - 10:59

Je réserve ( mais je ne pourrais pas poster avant le week-end prochain à cause de la reprise des cours donc si quelqu'un veut me gruger ma place ne vous gênez pas :D )
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeLun 3 Jan 2011 - 2:06









Une lourde et oppressante atmosphère ce tenait sur ce qui allait devenir notre champ de bataille et peu être même mon tombeau. Mourir pour un village qui m’a redonné goût à la vie en communauté , ce village qui m’a recueilli alors que je n’étais même plus capable d’aligner deux pas l’un devant l’autre tellement j’étais désabusé de la vie. Donner ma vie pour ce village était un sacrifice que j’étais prêt à faire. Je regardais dans les yeux l’homme aux cheveux blanc quand il discrédité notre village de part ses propos malsains.


« Des ninjas de Kiri ? Et bien ! Enfin un peu de résistance de la part de ce village ! Je commençais sérieusement à m’ennuyer ! »



Son regard sadique ne montrait aucune faille. Quel genre de pouvoir peut-il bien posséder ? Il fallait que je reste prudent. Ces deux la n’étaient sans doutes pas des pitres. J’avais une pointe de peur au fond des entrailles qui me nouait légèrement l’abdomen. Je restais muet , la bouche cousue par le stress et l’adrénaline qui montait peu à peu dans tout mon corps. Ma main blessée ne suintais plus de sang grâce au bandage de fortune que je m’étais appliqué à l‘entraînement. Ça risquait d’être moins gênant pour le combat , cette maigre blessure n’était plus , désormais elle n’allait pas m’empêcher de combattre pour la survie de mon village. Je passais doucement ma main saine dans mes cheveux , mes doigts glissants jusque sur mon visage. Puis serrant le poing , j’écartais mon bras l’un large mouvement puis je pris la parole , afin de briser le silence de glas auquel je faisais face depuis mon arrivée.


« Et si on passait aux choses sérieuses ? »


J’éclatais quelques fumigènes devant moi puis j’enchaînais quelques mudras rapides pour activer mon jutsu

Fuuton - Daitoppa !

Tendant les deux bras vers l’avant , j’envoyais une bourrasque de vent sur mes adversaires , celle-ci était de puissance réduite car je savais très bien que vu la distance , je n’allais pas leurs causer énormément de dégâts , c’est pourquoi cette technique était en réalité destinée à bloquer leurs mouvements un court laps de temps . Le vent avait déplacé le gaz vers eux , rendant la vision presque impossible. Après avoir réduit les mouvements de mes adversaires , Je jetais à l’aveuglette , dans le nuage de fumée violette , un petit caillou approximativement sur le sol prêt d’eux. Puis , profitant de leurs vue limitée , je lança un nouveau jutsu.

Fuuton Kienzan !

Je levais ma paume droite vers le ciel , Un disque d’air tranchant et redoutable se créa au dessus. Je le lançais avec férocité dans le nuage. Comment allez réagir les deux compères face à cette nouvelle situation ? Aurais-je la chance de trancher en deux l’un d’entre eux ?


Bilan techniques

Spoiler:
Heiko
HeikoKouei ~ Kyo Fuka
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 144
▌Inscription : 31/07/2010

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : A, niveau 24.
| Points Naruto Ninja RPG | :
Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Left_bar_bleue231/1000Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Empty_bar_bleue  (231/1000)
| Âge du personnage | : 20 ans
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeLun 3 Jan 2011 - 4:26

Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs...


https://www.youtube.com/watch?v=hfzC6PNLDYo



Neige, neige et encore neige. Il y avait de la neige partout, mais chose bien agréable la température n’était pas insupportable, contrairement à bien d’autre jour. Revenant de ma marche matinale, en dehors du village, habituelle je sentis une odeur nauséabonde et chose très bizarre un mauvais pressentiment me traversa le corps de la tête au pied. Je pénétrai dans le village et ne vue aucun garde. Plusieurs corps gisaient par terre, inanimés. Je suivis la route du carnage observant tout au tour de moi tous signe de danger ou bien encore de survivant. Je pris la direction des cascades sacrées sentant une puissante puissance. Arriver à proximité je pus apercevoir deux ninjas tout en haut des cascades, et un nuage de fumer. De là ou j’étais je ne pouvais dire si les ninjas que je voyais était des alliés ou bien des ennemis. Pour en avoir le cœur net je décidai de m’en approcher. Aussitôt un pas fait, l’un des ninjas bougea, il fit des mudras d’une manière assez rapide.

Fuuton - Daitoppa !

Je remarqua que le ninja qui était devant moi contrôlais le même élément que moi le Fuuton. Le vent poussa le gaz provenant probablement de fumigène, et pendant un cour laps de temps je pus apercevoir deux autres ninjas portant une sorte de manteau noir parsemer de nuage rouge. Ne reconnaissant aucun habillement du village j’en conclus que ces ninjas étaient probablement ceux qui attaquaient le village. Ce qui voulait dire que les deux autres étaient de KiriGakure. Je décidai d’intervenir et d’aider à protéger mon village. Je vus le ninja qui venait de lancer une technique fuuton lancer quelque chose dans la fumée avant d’utiliser une autre technique.

Fuuton Kienzan !

Aussitôt que j’arrivai à proximité des deux ninjas de Kiri, le ninja utilisant l’affinité fuuton lança une sorte de disque composé de vent en direction des deux ninjas ennemis. Je m’addressa à celui qui n’avait pas encore bouger et lui dit :

« Alors quelle est la situation.»

J’attendais toujours sa réponse ne quittant pas des yeux le nuage de fumée, là ou l’utilisateur de Fuuton avait lancé sa puissante technique.



[HRP: Désoler très court :S]


Dernière édition par Oka Tatsumi le Lun 3 Jan 2011 - 17:05, édité 3 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeLun 3 Jan 2011 - 16:46





    Le froid était toujours présent, je sentais mon corps se gelé complètement, même si ma ruse avait été plutôt bonne, digne de l'apprentissage de mon maître Jiraiya. Jamais je ne pourrais le remercier pour tout se qu'il a déjà fais pour moi, me donner gout à la vie, me permettre d'avoir une vie comme tout autre personne, malgré mon passé, et se qui someille au plus profond de moi. Même si cela n'a pas toujours été facile avec lui, il a toute ma loyauté, et ma confiance. Il est vrai que cet ermite pas net est quelqu'un de spéciale quand il s'y met, malgré le fait qu'il court après des demoiselles qui ne demande que de l'argent en échange d'attouchement. Je n'avais jamais compris le but de toutes ces dépenses inutiles, car les filles qu'il prend sur ces genoux ne sont là que pour faire plaisir aux clients, car oui, Jiraiya, le grand, le beau, le magnifique ne trouve pas de chaussure à son pied, ou plutôt de tongues pour ses pieds de Sannin, je ne l'ai jamais vu avec une femme qui l'aimait pour se qu'il était. Et croyez moi, j'en ai vu passé des femmes, et j'ai vu petit à petit mon portefeuille grenouille devenir de plus en plus maigre, à croire que je ne le nourris pas assez. Il m'avait confié une mission, qui ne devait pas prendre une ampleur comme actuellement. Mais je me devais d'aider un nouvel amis afin de prôteger son village. En ayant bien regarder ces yeux lorsqu'il vit le désastre qu'avait causé cette attaque sur le village, je compris qu'il était quelqu'un de bien, dévoué à proteger ce qu'il aime, ceux qu'il aime, ce à quoi il tient le plus au monde, ou il donnerait sa vie afin de venir à bout de ces énnemis. Il me ressemblait, notre vision des choses vis à vis de notre village respectif était le même, tout bon Ninja devrait penser la même chose. Je sentis que Kizujin bougeait, le combat avait certainement commencé. Cependant, je ne voyais rien, étant donné que je m'étais glissé sous forme d'une pierre dans son sac, afin de produire un effet de surprise, mon plan semblait être bon, Jiraiya serrait fière de moi, j'en suis certain. Je sentis une main se poser sur moi, plus à gauche et il touchait certainement quelque chose qu'il aurait pu regretter par la suite si il avait sût. Je sentis qu'il m'aggripait, pour me jetter, ce fût le signale que le combat commençait aussi pour moi! Aïe, je retombais sur le sol, je ne savais pas trop ou j'étais, mais un nuage de fumée suivit d'un autre apparût, je repris ma forme, et quand je vis les adversaires devant moi, mon coeur s'emballât. Je tenais ma poitrine fortement, je les reconnaiscais, je savais qui c'était, Jiraiya m'en avait parler. La douleur était toujours présente, je mis mes doigts en forme de croix, et une centaine de clones apparûrent, se qui provoquât à nouveau un nuage de fumée. J'avais entendu Kizujin faire un de ces Jutsus, je lanceait un Kunai, qui allait se planter dans les arbres gelés. Nous fîmes tous un bond, tous les clones se retrouvèrent dans les airs, préparant chacun un Rasengan sur leur délicate paume de main. Ils descendirent tous en même temps, se dirigeant vers les deux adversaires. Tandis que deux autres restèrent au sol, préparant un Rasengan différent, se dirigeant vers un des énnemi. Celui-ci avait des yeux étranges, d'une couleur jaunâtre, un habit recouvrant son visage, le coéquipier de celui munit d'une faux. Un Oodama Rasengan se préparait, les clones élancèrent leurs mains vers cet personne aux alures étranges, afin de le téracer de plus belle. Ce combo était précis, et extrêmement puissant! Cinquante Rasengan dirigé vers lui, venant des airs, et un Oodama venant du sol, il ne pouvait pas tout esquivé, cela était pratiquement impossible! Une explosion retentit, la poussière se levait rapidement, recouvrant la totalité du champ de bataille. Le Jutsu de Kizujin vint percuter quelque chose, étant donné que celui-ci disparût après avoir crée un bruit d'enfer, et exploser par la suite. Je fis un bond en arrière, et lançait à nouveau un Kunai qui allait se planter sur un autre arbre remplis de neige, juste à coté de celui que j'avais lancé précédement. Mon Jutsu ne pouvait que fonctionner, mais rien n'était encore sûr, encore une fois, une vingtaine de clones apparûrent à mes cotés, fonçant le Kunai à la main vers les adversaires. Je regardais les énnemis, je ne sût que dire.

    " Vous.. "

    Je sentais mon corps brûler, Akatsuki, ceux qui me recherchent activement, et je suis ici tout seul, sans Jiraiya, sans une protexion assez puissante pour me contrôler, ou éviter que je me fasse capturer. Mon coeur battait la chamade, encore et encore, de plus en plus fort. Je devais me contrôler, même si la vision de cette tenue noir aux nuages rouges me tuait, me détruisait les yeux, et retirer toutes bonne pensées de mon esprit. Mais je devais me contenir, je ne devais pas laisser mes émotions prendre le dessus. Mon ventre brûlait, je mis la main dessus, je n'allais pas les laissers faire ceci, même si Kiri n'est pas mon village, un amis tenait par dessus tout à son village, je devais l'aider, tel était mon destin. Les clones se ruèrent vers les adversaires aux allures étranges, qui semblaient extrêmement dangereux. Je repris mon sang froid, le nuage de fumée commençait à se dissiper, je ne sais pas si je les avais eu, mais je l'espérais fortement, cela me parraissait incroyable d'éviter ce genre de technique de masse, mais je ne devais pas baisser la garde, rien n'est impossible, de plus, les clones se ruèrent vers eux, il faut qu'il arrive, et le plus vite possible!

    Spoiler:
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeLun 3 Jan 2011 - 19:48

KillerBee était étendu au sol, inanimé. Sa bouche était à demi ouverte, ses yeux fermés. Aucun des muscles de son corps ne remuait. Le sol sur lequel il se trouvait était granuleux, un sol de pierres et de rochers. L'ombre l'enveloppait. Son esprit, pendant quelques minutes, avait déliré, avant de finalement s'éteindre à tout jamais. L'abeille tueuse de Kumogakure était décédée. Nul n'était venu à son secours. Nul ne l'avait aidé. Quelqu'un s'était-il seulement aperçu de sa disparition? Dans le chaos général, cela était peu probable.
Il était mort ici, seul. Quelle triste mort. Mourir au combat aux côtés de ses camarades, accomplissant un dernier acte de bravoure avant de sombrer, voilà qui était honorable. Les morts pouvaient reposer en paix. Mais non. Le kage avait été vaincu en un contre un. Il avait été abattu par la terrible puissance de Samehada.
Un deuxième Bijuu à la liste des victimes de Kisame. Les autres membres d'Akatsuki, en hologrammes, chacun sur un des doigts de la grande statue Gedo Mazô étaient silencieux, concentrés. Le scellement était enfin achevé. Deux jours, tel avait été le temps prit.
Le requin était vraiment fier de lui. Le Jinchuuriki parfait avait été une partie de plaisir. Il lui avait donné du fil à retordre, mais rien de moins à espérer d'un tel personnage, d'une telle puissance.
Quel dommage qu'il ait eu si facilement à mourir. Au moins avait-il contribué à enrichir le chakra de son ennemi, déjà immense.


« Excellent travail Kisame. Le Hachibi est à présent scellé. »

Le personnage sourit, bien que ceci fut totalement indétectable sur l'hologramme que voyaient les autres membres. Quelle serait la prochaine cible du membre? Il devait obligatoirement s'en prendre à un autre Bijuu, mais lequel? Serait-ce le Sanbi, celui de son village natal? Ou bien le Yonbi, qui contrôlait la lave? Le Kyuubi, qu'il avait rencontré il y avait plusieurs années en compagnie d'Itachi? Avant qu'il ne puisse réfléchir à la réponse, Pain, le leader, reprit, ses yeux gris si étranges et troublants vagabondant de membre en membre, se plongeant dans leur regard

« Chers membres, le monde est sur le point de changer. Déjà, tous sont au courant de notre grand retour. Mais afin de montrer que nous ne sommes pas des plaisantins, nous frapperons très fort. Nous frapperons à Kirigakure no Satô. Nous détruirons tout le village. »

Kisame fut surprit par la proposition. Une guerre contre tout un village? Si toute l'organisation s'y déplaçait, cela ferait énormément de dommages. Soit. Et puis, après tout, il aurait peut être même le temps de profiter de l'agitation pour tenter de voler des informations sur le Sanbi?
Il hocha affirmativement de la tête, ricanant avec légèreté.
Cette fois, ce serait un énorme carnage. Et il comptait bien montrer à son ancien village à quel point ils devaient le redouter.

« Bien. Nous devrons tous y être dans deux jours. »


Fin du Flashback


« Suiton:Baku Suishouha! »


Les paroles résonnaient dans le lieu. Naruto venait de créer son armada de clones. Soudain un grondement sourd, semblant provenir du sol et en même temps de l'air lui-même, se fit entendre. Le sol...Le sol tremblait même légèrement! Alors que les clones, venant de terminer leurs rasengan, sphère d'énergie bleutées, s'élançaient face à Kakuzu et Hidan dans l'intention de les tuer, une immense vague fit alors son apparition, submergeant tous les doubles, les dissipant. A la vitesse où elle allait, on aurait dit que ceci était la crue d'un fleuve lâchée à pleine puissance. Mais le volume d'eau était encore plus gros, et terrifiant dans sa furie. Les flots déchainés n'avaient pas pour but de toucher les Kirijins ainsi que le Jinchuuriki. Et sans difficulté purent ils les éviter, notamment en sautant, ne subissant aucuns dommages. Sur la surface agitée apparut alors un personnage. Il avait, à l'instar des deux déjà présents, une tunique noire sur laquelle se découpaient des nuages rouges dont les contours étaient blancs. Il portait d'une main une lourde arme, d'une forme semblable à une épée, mais bien plus épaisse et entourée de bandages blancs, à certains endroits très légèrement tachés de sang, qui reposait sur son épaule, plus grande que son maître, qui semblait confiant. Son hideuse face, d'une couleur bleue, affichait un sourire carnassier très peu rassurant.


« Kakuzu, Hidan, quelle bonne surprise de vous trouver ici! J'aurai pensé que vous seriez également aux portes du village, avec le reste de l'organisation...Navré d'être en retard, j'ai été retardé par un groupe de chuunins sur la route.»


L'eau était à présent parfaitement calme. La surface en était lisse et claire, et l'on pouvait voir le fond, quelques vingt mètres en dessous. Oui, le Baku Suishouha était à la base une technique extrêmement difficile à exécuter. Pour accomplir un tel volume d'eau, il aurait fallu une trop grande dose de chakra à n'importe quel autre ninja qui la maîtrisait. Mais pas à un membre d'Akatsuki. Et encore moins à celui qui venait de faire son apparition, qui de loin avait la plus grande réserve de toute l'organisation. N'importe quel ninja traqueur ou utilisateur du Byakugan aurait été terrifié par une telle énergie.
Les yeux du ninja se tournèrent, allant d'abord sur les Kirijin. Il n'en connaissait aucun. Ils étaient donc jeunes, et par conséquent ne savaient rien de lui. Un avantage et en même temps un inconvénient. Car lui non plus ne savait rien des ninja qui se dressaient ici. Etaient ils les utilisateurs d'une affinité héréditaire? Avaient ils un secret qui pouvait changer le cours de la bataille?
Tant de raisons pour ne pas les sous-estimer.
Enfin, son regard se posa sur le seul ninja de Konoha ici.

« Uzumaki Naruto! Cela faisait longtemps! »

Il allait achever ce qu'il avait commencé quelques années auparavant. Capturer le Kyuubi. Finalement, il avait été mené ici par l'attaque de Pain, mais Samehada attirée par le puissant chakra du Bijuu, l'avait guidé jusqu'ici. Le hasard en somme. Il avait bien grandi avec le temps, le petit Jinchuuriki. Il avait l'air moins naïf, plus puissant. Son chakra n'avait pas eu particulièrement bon goût, mais une grande réserve à dévorer, cela était toujours un plaisir pour Samehada.
Mais il était, la dernière fois qu'il l'avait vu, en compagnie de Jiraya, l'un des trois Sanin légendaires. L'ermite lui avait sans doute passé quelques jutsus surpuissants. Il ne fallait absolument pas le prendre à la légère. Mais enfin, le membre d'Akatsuki s'en rendit compte; il était en compagnie des deux frères zombis. De puissants ninja, il n'y avait aucun doute là-dessus.
Ils cachaient probablement des techniques destructrices sous leur manteau, tout comme Kisame d'ailleurs. Mais pour l'instant, il allait se limiter à simplement combattre à l'épée. Samehada n'était pas faite pour les duels, cela était vrai. Elle était faite pour tuer en un coup. Sa masse alliée à la force de son maître étaient déjà capables de briser de la pierre. Si l'on ajoutait à cela sa capacité à absorber le chakra à une vitesse folle plus les épines dont elle était composée, qui arrachaient la chair, on obtenait une arme redoutable. Un coup dans le ventre ou la nuque d'un adversaire, et s'en était fini de lui. Une petite brise fraîche souffla. Il y avait toujours autant de brume dans le village, cachant le soleil et dissimulant environs. C'était d'ailleurs ainsi que Kisame avait pu lancer sa technique sans se faire repérer.
Les combattants étaient désormais prêts, le terrain préparé. Le combat allait pouvoir enfin commencer!
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeMar 4 Jan 2011 - 14:58

    Hrp: Houla, déjà je pense que des groupes de deux personnes ont été formés avant que la guerre ne commençe, et les adversaires de Kizujin était Hidan et Kakuzu, certes je n'étais pas sur la liste, mais Kizujin et moi avons fais un rp AVANT que celle-ci ne commence, et avant que la liste ne soit posté. Bon, ensuite, une vague? Une pitoyble vague et sa y est, tout est beau tout est propre? Non mais je crois pas, ou tu as mal lu mon post. Je dis qu'il y a impacte, et que la poussière se lève, donc dans ton post il doit y avoir un impacte, et de la poussière qui se lève. Tu nettois le terrain après si tu en as envie, mais respècte se que je dis au moins dans mon post xD
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeMar 4 Jan 2011 - 16:27

[HRP : Logiquement il y a l'attaque de Naruto et la mienne , il faudrait peut être laisser répondre les intéressés , à savoir Kakuzu et Hidan avant de faire plier en deux un plan qu'on s'est fait chier à monter avec une petite vague. Aussi soit dit en passant , une vague qui éclate tout les clones de naruto , sans toucher Hidan et Kakuzu , mouais ...

Aussi j'aimerai proposer étant donné qu'il y a de plus en plus de monde sur ce topic , d'équilibrer les combats sur un autre topic. Par exemple Kisame et Tatsumi peuvent s'affronter sur une autre partie de Kiri , ainsi pourraient participer d'autres joueurs , Lambo le nouveau Kirijin pourquoi pas , et tout serait plus clair. Merci de votre compréhension les amis]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeMar 4 Jan 2011 - 17:29

[Je n'ai jamais précisé où que ce soit que l'attaque ne touchait pas Kakuzu-Hidan...De plus, la vague détruit tous les clones en apparence. Libre à vous de préciser qu'il en reste un nombre X.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeMar 4 Jan 2011 - 18:09

HRPG : je ne pense aps non plus qu'il soit si facile que ça de venir en deux secondes de Kumo à Kiri franchement, surtout que ces terres sont plutôt éloignées ... il faudrait au moins minimum une semaine pour venir x)
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeMar 4 Jan 2011 - 18:23

[Etant donné les quelques un mois qu'à duré mon RP, je pense que cela ne pose aucun problème (d'autant que, temporellement, l'attaque de Kiri suit la capture du Hachibi)...]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeMar 4 Jan 2011 - 18:45

A ce moment là t'aurais pu prévenir de ton arrivée lors des inscriptions de la guerre x)
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeMar 4 Jan 2011 - 18:48

[Il faudrait équilibrer en deux topic , ça serait cool , comme je l'ai précisé dans mon post précédent. Je vous demande donc , s'il vous plait , de laisser ce topic à Hidan kakuzu , Allegretto Naruto et Moi même. Cordialement]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeMar 4 Jan 2011 - 19:00

Oulà, je vois que cela devient compliqué cette affaire là !
Bon, et bien, faisons comme l'a dit Saïyajin, désolé Kisame, mon gros requin, mais il va falloir que tu patientes ou que tu trouves un autre sujet !

Sinon : quelqu'un pourra-t-il supprimer les messages de parlotte, puis après, nous pourrons reprendre le fil de notre sujet ? =)
Désolé d'être lourd lol

De toute façon, si personne ne peut supprimer tout cela, je m'en occupe avec Thrys, mais au moins, je veux être sûr des discussions finales : je supprime quoi ! ^_^
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeMer 5 Jan 2011 - 14:10

De toute façon moi je m'en fiche de qui fait combat avec nous ou qui le fait pas , parce que moi je vais frapper dans le tas . Et je m'en fiche complètement de savoir si j'ai touché un allier . (Je suis un méchant tout de même ^^")

Par contre j'ai juste une petite question à propos de naruto :

Il a quel puissance environ ? (pour pas que je l'affaiblisse dans mes posts )
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeJeu 6 Jan 2011 - 19:12

Bon, qui se tente pour faire un ordre des post? (Je précise, Naruto, tu sera ma cible principale :D)
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeVen 7 Jan 2011 - 23:48

L'odeur de la mort commençait à peine à ce faire sentir et j'allais me diriger vers les cascades qui se trouvaient droit devant moi . Je ne savais pas du tout où chaque membre de notre organisation étaient allé et cela m'arrangeais beaucoup . Il est vrais qu'un certain nombre de ces personnes , voir tout le monde , m'insupportais au plus haut point . Au moins ici j'étais seul , hormis les quelques cadavres qui jonchaient le sol non loin de moi . Notre objectif était de tuer tout le monde et de répandre la terreur là où nous passions mais ce n'était pas vraiment mon fort . Moi je préférais la discrétion , la solitude et surtout les richesses . C'était Hidan le spécialiste dans la tuerie de masse sanglant et repoussant . Bien qu'il rajoutait toujours ses blagues de très mauvais goût et ses emportement . Il parlait toujours trop et surtout pour ne rien dire . Et d'ailleurs pourquoi donc je pensais à lui en un moment pareil ? C'était un coup à me rendre encore plus de mauvaise humeur . Je m'engageais sur le chemin quand une voix que je ne connaissais que trop bien m'appela :

" Salut salut mon radinou adoré !"


Je me suis retourner pour voir , à quelques pas de moi , Hidan tout sourire aux lèvres me faisant signe et marchant vite pour me rejoindre . De toute les personnes complètement folle qui compose notre organisation il a fallut que ce soit celle que j'arrive le moins à supporter qui me retrouve . Rien que le fais de voir cet énorme sourire de sadique , une envie de le démembrer me monta à la tête . Mais je savais éperdument que cela ne servais à rien car il fallait plus qu'un simple démembrement pour venir à bout de ce parasite . Je me suis donc contentais de garder un visage stoïque et de pas répondre à sa boutade .


" Pourquoi tu es parti comme ça ? Tu essayais de me semer ? Et ben, c'est raté ! Hé hé hé !!"

Je ne répondais toujours pas à sa nouvelle remarque , le laissant s'embourber dans sa bêtise . Et cela marchait car il sembla légèrement gêné , comme si son cerveau se rendait compte de l'absurdité qu'il venait de sortir . Bien que je me demande si ce fou narcissique en avait un de cerveau . Il continua son massacre ,de lui même pour une fois , en ajoutant une dernière tentative d'humour raté avant même d'être dite .


" Enfin Kakuzu ! Pourquoi tu les as tué ! C'est mon job d'habitude ! Moi j'étripe, toi tu te fais de l'argent !"


" ... "

Je ne savais pas quoi répondre à cette phrase et choisis donc de ne rien prononcer . Je me suis dirigé vers les cascades dont le vacarme ce faisait déjà ressentir de là ou nous étions . Ne voulant pas être seul , Hidan m'emboita le pas son énorme faux sur l"épaule . Il semblait avoir un peu compris son humiliation et ne prononçait plus aucune ânerie , autrement dit plus une parole car quasiment chacun de ses mot frisaient l'ironie . Je ne mit pas longtemps à remarquer les deux personnes qui attendaient tout près des cascades . Hidan aussi les remarqua et en oublia directement ses bêtises récente . Il allait de nouveau pouvoir taillader et cela l'enchantait . Nous nous somme arrêté à une bonne vingtaine de mètres d'eux et nous avons attendu le maximum de temps que pouvait supporter Hidan sans action . Autrement dit pas plus de 30 secondes ...

" Des ninjas de Kiri ? Et bien ! Enfin un peu de résistance de la part de ce village ! Je commençais sérieusement à m'ennuyer !"


La provocation d'Hidan ne mit pas longtemps à faire effet car l'un des d'eux ce mit à sourire et dit quelque chose mais un grondement d'eau des cascades emporta ses paroles . L'autre au contraire passa à l'action tout de suite et semblait avoir de l'énergie à revendre . J'ai profité des quelques secondes avant l'assaut pour identifier mes adversaires . Ils étaient tout les deux assez grand , les cheveux tirant sur le blanc et d'un niveau à ne pas prendre à la légère . Je devais attendre encore un peu pour voir la puissance de leurs attaques mais j'avais déjà repéré les lieux et prévu plusieurs types d'actions à effectuer suivant l'assaut envoyé . Celui de gauche n'attendit pas un instant de plus ...

« Et si on passait aux choses sérieuses ? »


Il lança au sol plusieurs fumigène et attaqua directement .


Fuuton - Daitoppa !


La fumée fut propulsé dans notre direction nous enveloppant complètement . Je ne voyais même plus Hidan qui ce tenait pourtant à quelques mètres de moi . Heureusement que j'avais pris mes repères et que je savais exactement où je me trouvais et où je devais aller pour sortir de là . Ne voulant pas me faire prendre au dépourvu j'ai décidé de garder une petite surprise pour mes adversaires , juste au cas ou ...


"Jiongu"

Je ne prononças pas cela très fort pour éviter que l'on ne m'entende et j'ai activé les fil noir composant mon corps . Mon bras gauche c'est activé et de la cicatrice placé au milieu s'ouvrit pour laisser sortir les fils . J'ai forcé et mon avant bras gauche c'est arraché de mon corps pour ensuite tomber au sol et s'animer d'une vie propre . Je ne le contrôlé pas totalement mais cela m'obéissais quand même . Je lui ai ordonné de partir vers la droite et vers les cascades et d'y rester cacher quelques temps . Cette opération ne dura pas plus d'une minute et j'entendis le lanceur de fumigène prononcer un nouveau jutsu .

Fuuton Kienzan !


Je n'attendis pas plus longtemps de savoir quel était cette technique et me prépara à la recevoir lorsque je vis quelque chose d'assez inattendu . Un jeune garçon venait de lancer un multiclonage et ce préparait à lancer un gros tas d'attaques en même temps . Je ne put pas vraiment l'identifier clairement mais ça technique me rappelait quelque chose . Je me demandais bien d'où il avait put sortir mais cela importait peu je n'allais pas rester là sans rien faire . A mon tour de passer à l'action . La multitude de technique ne semblaient pas tous évitable , si déjà j'arrivais à en esquiver quelques unes . Je me suis élancé sur le coté , puis d'un autre et encore un autre , tentant d'en éviter le plus possible . Mais je voyais bien que je n'y arriverais pas sans blessure donc autant encaisser ce qui reste . Je me suis arrêté de bondir partout pour lancer rapidement une technique spéciale protection .

"Doton , Domu !"

La peau de mon corps c'est instantanément durci comme de la roche . J'étais prêt à recevoir ce qui restais d'assaut . Le choc fut violant et la douleur ce propagea rapidement dans mon corps mais j'avais connu pire , bien que cela n'était pas du tout plaisant . Je fut projeté au sol sous la puissance de l'impacte et glissa sur plusieurs mètres avant de m'arrêter en me cognant sur une roche qui trainait là . Je me suis relevé calmement toujours en gardant un regard vide de toute émotions . J'ai enlevé un peu de la neige qui c'était incrusté sur mon manteau et je me suis remis en position de combat . C'était à mon tour de frapper et je n'allais pas y aller de mains morte ...

Le jeune homme qui venait d'arriver c'était stoppait avec ses multiple clones et me jetait un regard remplis de haine . J'ai jeté un coup d'œil vers l'endroit où ce trouvait Hidan mais un reste de fumée m'empêcha de le voir . Le connaissant il devait certainement rire de la tentative d'assaut .


" ... Tu semble bien présomptueux si pense nous avoir en une attaque ... A mon tour maintenant ... "

J'ai attrapé un pan de mon manteau puis ai tiré dessus afin de l'enlever et d'ensuite le jeter derrière moi . Je me suis ainsi retrouvé les bras et le dos nue avec seulement un mon torse recouvert d'un vêtement . Sur tout mon corps ce répandaient une multitude de cicatrice mais le plus impressionnant était mon dos . En effet quatre masque y était greffaient et sous ma peau grouillait les long fils noirs qui composaient mon corps .

" L'heure est venu de souffrir ! Jiongu !! "

Mon dos c'est animé et les masques ont commençaient à vouloir sortir . Dans un déchirement épouvantable les quatre masques de mon dos ce sont extirpaient dans un flot de fils noirs . Et ainsi quatre monstres composaient de fils noirs et de masques ce sont placé à mes coté . Ils m'obéissaient au doigt et à l'œil et étaient prêt à en découdre . La suite du combat aller enfin pouvoir commencer ...


" Voila maintenant on peut passer au choses sérieuse ... "

Spoiler:
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitimeSam 8 Jan 2011 - 18:38

[J'annonce un ordre de passage, après, il faut bien entendu le respecter de façon scrupuleuse, sinon, on se retrouve une nouvelle fois dans le bazar !
Ordre : Allegretto Symphonia >> Kakuzu >> Saïyajin Kizujin >> Hidan >> Naruto... etc etc... Voilà ! Sur ce... QUE LA FÊTE COMMENCE !!!! ^_^]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La provocation du Jashiniste était parfaite. Du moins, comme d'habitude, elle produisait son petit effet... L'un des deux hommes qui se trouvaient en face des membres d'Akatsuki se mit à sourire, et Hidan lui trouva une petite ressemblance. Ce même sourire qu'il affichait sans cesse : un sourire de provocation, de confiance en soi. Il fallait le dire, au beau milieu d'un combat, quand votre adversaire se mettait à sourire, la tension commençait à monter ! Alors que le bruit de fond des cascades s'intensifiait, l'un des deux Kirijins, ne pouvant plus patienter un instant de plus, débita alors d'un ton sec :

« Et si on passait aux choses sérieuses ? »

Après avoir lancé ces mots, il jeta à terre plusieurs fumigènes, et, après quelques secondes, le brouillard se répandit dans une large zone, masquant ainsi toute visibilité. Hidan se mit alors à sourire, se souciant guère de ses adversaires. " Du brouillard ? Encore heureux ! Ne sommes-nous pas à Kiri, le Village caché du Brouillard ! Hé hé hé !" songea-t-il en s'armant de sa large Faux. Exultant de joie à l'idée d'en découdre, il ne tenait plus en place, et attendait avec impatience de voir un adversaire face à lui. L'un des ninjas de Kiri composa quelques signes, et lança alors sur le binôme immortel :

Fuuton - Daitoppa !

Alors que la fumée se propageait lentement en direction des deux membres d'Akatsuki, cette attaque venteuse accéléra la vitesse de diffusion, enveloppant complètement les cascades sacrées, ainsi que ses alentours. Hidan et Kakuzu ne bougeait pas... du moins, c'est ce que pensait le Jashiniste pour son coéquipier. En effet, ce dernier, ayant eu le réflexe de se prémunir face à un imminent assaut, utilisa sa technique habituelle : les fils noirs ! Des fils noirs qui grouillaient à l'intérieur de Kakuzu, comme des asticots boulotant un cadavre en décomposition. Hidan n'appréciait guère cette vue macabre et morbide, et pour une fois, il était content : le brouillard provoqué par le Kirijin lui ôtait une épine du pied, en quelque sorte. Alors que Kakuzu, de son côté, faisait ses petites affaires avec ses ligaments obscurs, Hidan attendait toujours une nouvelle offensive... Soudain, le jeteur de fumée continua sa volée de jutsus, et lança :

Fuuton Kienzan !

A ce moment du combat, Hidan sentait les attaques venir sur lui. Préparant sa garde, prêt à contre-attaquer à tout moment, il attendait... Quelle technique allait arriver sur lui à ce moment ? Soudain, alors que le Jashiniste attendait l'attaque venteuse, il sentit la présence d'un nouvel adversaire. " Aha ! Un invité surprise ! Voilà qui va être sympa !" pensa-t-il avec joie, heureux de savoir qu'il allait pouvoir sacrifier une nouvelle personne à son Dieu. Cet arrivant préparait lui aussi une attaque, mais qui semblait assez bruyante. Une sorte de rotation... La fumée se dissipait peu à peu, et Hidan voyait un peu plus clair. Était-ce parce que ses yeux s'étaient habitués, ou bien alors la fumée se dissipait-elle réellement ? Il opta pour la première hypothèse, et ce qu'il vit l'intimida : un groupe... que dis-je, un groupe... une armée de clones fonçait droit sur lui, par deux, et semblait tenir en leurs mains des boules de chakra, qui tournaient à une vitesse incroyable. " Qu'est-ce que c'est que ce binz ?!" songea-t-il en essayant de compter tous ses assaillants. D'habitude très belliqueux et courageux, le Jashiniste eût un petit moment de faiblesse. Il fit quelques pas en arrières, et puis se mit à courir à l'opposé des clones, essayant de les éviter ! Une image assez amusante, il fallait l'admettre : Hidan, devant, poursuivi par une centaine de clones ! Le membre d'Akatsuki se mit à crier, comme si il voulait de l'aide de la part de son coéquipier :

" KAKUZUUUUU !!!! ÇA COMMENCE A CHAUFFER PAR ICI !!! VIENS M'AIDER !!!!"

Ce dernier ne semblait pas très entrain à porter secours à son ami. Si quelqu'un pouvait l'en débarrasser, il lui en serait très reconnaissant ! Soudain, les clones disparurent dan un nuage de fumée, et le Jashiniste pu enfin arrêter sa folle course à travers la neige. Il souffla un bon coup, et se retourna pour voir qui l'avait sauvé. Il vit son binôme, ou plutôt, ses fils noirs, qui semblaient durs comme de la roche ! Les clones s'empalèrent les uns après les autres, puis se volatilisèrent ! Encore enveloppé dans la fumée, le Jashiniste cherchait où se trouvait son sauveur. Question assez stupide, car, avec un peu de logique, il se trouvait à l'autre bout des ligaments obscurs... Passons ! Ricanant alors, heureux d'avoir "survécu", le membre d'Akatsuki chercha une sortie pour s'extraire du nuage de fumée. Au loin, il entendit les paroles de Kakuzu :

" ... Tu semble bien présomptueux si pense nous avoir en une attaque ... A mon tour maintenant ... "

Suivant avec attention le lieu d'où provenait les paroles, le Jashiniste parvint enfin à sortir de la nasse, et retournait aux côtés de son coéquipier. Celui-ci avait retiré son manteau, afin de commencer ses techniques morbides. Kakuzu s'était penché un peu en avant, laissant les fils parcourir son dos. Hidan faillit tourner de l'œil en observant une fois encore le jutsu immonde de son ami. La peau du dos du second membre de l'Akatsuki se mit à gonfler de façon assez spectaculaire. Les différents masques accrochés, ou plutôt, implantés dans cette partie du corps se mirent alors à bouger, quand Kakuzu ajouta alors :

" L'heure est venue de souffrir ! Jiongu !! "

Et tout à coup, les masques jaillirent du corps du demi-immortel, et vinrent se placer près de lui, tels des chimères apocalyptiques. Quelle belle tournure de phrase, je suis fier ! Euh... Hum hum... On oublie ! Kakuzu ajouta alors d'une voix stoïque, limite sadique :

" Voila maintenant on peut passer aux choses sérieuse ... "

Hidan, de son côté, observait ses adversaires, qui apparaissaient peu à peu, tandis que la fumée se dissipait. " Bon et bien... Maintenant, il s'agit d'en toucher un..." songea-t-il en préparant une nouvelle fois sa Faux. Il s'approcha de quelques sauts de ses adversaires, et s'arrêta sur l'étang gelé, juste devant les cascades. Face à lui, le deux Kirijins attendaient une réaction, afin de pouvoir contre-attaquer à leur tour. Hidan ne se fit pas prier, et dévisageait les deux hommes. Soudain, il tourna rapidement la tête vers l'un deux, et lança sa Faux de toutes ses forces sur l'un d'eux, le tout en disant :

" Tadai Rendan !!!"

La lame filait à travers le vent, et ne semblait pas se soucier des différents obstacles qui allaient se présenter à elle... Le ninja de droite voyait arriver sur lui la lame, mais esquiva au dernier moment l'assaut, faisant un simple saut latéral. La Faux vint alors se ficher dans le sol, et "l'épéiste" apparaissait alors désarmé. Ne voulant pas rester trop longtemps sans son arme fétiche, il donna une brève impulsion sur la corde métallique reliée au manche de son instrument de torture. Cette dernière sortit du sol rapidement, et retourna vers son propriétaire, comme un boomerang. Face aux deux Kirijins, il préparait sa Faux, laissant son coéquipier s'occuper du taré au multiclonage. Il fixait ses adversaires à tour de rôle, et dit alors d'une voix sadique :

" Bon, et bien... Vous êtes prêts ?!!"

Le combat allait maintenant pouvoir commencer !!

A suivre !
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs... Icon_minitime


Du sang... Des fleurs... La mort en couleurs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Avant le sang, la discussion [pv Kande]
» Fleurs rouges sur neige blanche. (PV Tatsuya)
» Feu et sang ? [ mission rang A ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives :: Missions et RPs-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser