Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
Bienvenue sur Naruto Ninja RPG !

Tu souhaites incarner un ninja et le faire évoluer au sein de différentes missions, quêtes et autre afin de le modeler selon ton unique choix ?
Alors n'hésites pas à nous rejoindre, plusieurs villages t'attendent afin de livrer bataille ! L'esprit de loyauté t'attire, et tu souhaites appartenir à un village caché ? Ou bien la voie de la débauche et du crime te séduit plus que tout ? Dans tous les cas, tu es le seul maître de tes actions ici, et tes actes, qu'ils soient bons ou mauvais, auront une influence sur le Monde tout entier !

Tu pourras ainsi rentrer dans la famille NNr' et découvrir la folie des membres sur le forum ! ^^

A bientôt.

L'équipe du Staff.
AccueilAccueil   Votez pour nous !  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

Partagez

Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C]

Kazehana Hime
 ~ Chuunin de Suna ~
Kazehana Hime ~ Chuunin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 213
▌Age : 35
▌Inscription : 01/09/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 12 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Left_bar_bleue290/1000Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Empty_bar_bleue  (290/1000)
| Âge du personnage | : 26 ans
MessageSujet: Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Icon_minitimeDim 9 Sep 2012 - 12:30

Spoiler:


    .:: Mondanités à usage unique ::.

    Le temps passe relativement vite. Le soleil était levé depuis des heures et elle savait que plusieurs de ses camarades étaient absents. Et pour être honnête, elle n'aime pas le savoir en dehors mais elle ne peut pas empêcher un chef de faire son boulot. Néanmoins, elle ne doit pas oublier que le village sera en danger permanent malgré la paix relative qui existe sur le monde shinobi. Son programme de la journée était simple. Elle devait aller s'entraîner avec ses marionnettes... Elle pense alors à ce qu'elle était avant d'en arriver là... Elle en avait parcouru du chemin. L'heure du déjeuner arrive et elle s'autorise une pause bien mérité pour déjeuner. Il faut bien qu'elle mange pour rester dans une forme olympique... Décidément, cela lui rappelle des souvenirs de son passé. Mais contrairement à d'autre, ceux-là ne risque pas de lui porter préjudice. Bien au contraire. Ses yeux sont bien ouverts et elle reste silencieuse. Soupirant, elle range simplement ses affaires avant de mettre son sac sur le dos.

    Après quoi, il est aussi temps pour elle de prendre son envol vers sa demeure où elle devait encore faire de quoi se restaurer. Elle se met à marcher pour quitter les terrains d'entraînements tout en sifflotant. Marchant à son aise, elle regarde sa montre avant de prendre la direction de ses quartiers personnels. La route n'est pas bien longue en tout cas. C'est peut-être un très grand avantage. Cependant, en tant que ninja du village, la marche et la distance ne lui fait pas du tout peur. Bien au contraire, cela permet de conserver une excellente santé. Que demander de mieux ? Elle traverse le village et elle remarque que celui-ci est en effervescence. Cela lui fait penser qu'elle doit faire quelques courses. Heureusement, elle a ce qu'il faut sur elle. S'arrêtant chez un agriculteur de fruits, elle prend divers fruits, car elle a quelques idées pour les repas des prochains jours. L'avantage c'est que cela se conserve assez longtemps. Après les fruits, vient le tour des légumes... La viande... Enfin, bref... Elle repart donc avec les mains pleines de sac contenant des courses. Il faut bien manger et vivre sainement. Elle reprend simplement une marche calme et sereine en direction de ses appartements. C'est alors qu'elle détecte une présence... Regardant en biais elle remarque rapidement une silhouette. Elle soupire car elle savait ce que cela signifie... Elle devait donc se dépêcher de rentrer au domicile. S'activant, elle se met à courir et à user des toits afin de rentrer plus vite. Et elle a largement eu le temps de dire ouf qu'elle était déjà sur place. Attrapant ses clés, elle passe la clé dans la serrure et elle la referme derrière elle. Posant les courses sur la table, elle ouvre la fenêtre afin qu’un messager se manifeste. De là, il pouvait attendre en rangeant ses courses. Attrapant le premier sac, elle met ses fruits dans le frigo et le reste dans le congélateur.

    C'est alors que la personne se manifeste et elle tourne la tête vers sa direction avant de lui faire signe de fermer la fenêtre. Il faut bien que ce qui se dit en ce lieu reste entre la personne et moi. Elle connaissait le visage et le surnom de la personne qui venait la voir à chaque fois qu'elle était convoquée ou qu'elle devait se rendre quelque part. La fenêtre se ferme et elle venait de terminer de ranger ses courses. Elle prend deux verres qu'elle remplit d'eau pour ensuite aller le poser sur la table. Restant debout, elle attend que son interlocuteur s’asseye comme le veut le respect des règles. Bien que nous soyons chez elle, elle suit toujours attentive du respect des rangs. S'inclinant respectueusement, elle finit par s'asseoir en face du ninja. Mettant son verre en face d’elle, Hime l'observe en silence. Cependant, elle doute qu'il soit ici pour une simple discussion entre « amis ». Hime ne dit rien, mais elle n'en pense pas moins. Se levant, Hime se dirige vers le frigo afin de prendre un des fruits qu'elle a acheté plus tôt. Le passant sous l'eau, elle l'essuie avant de le porter à sa bouche. C'est alors que le bruit caractéristique d'un fruit mordu se fait entendre et en même temps, une voix grave se fait entendre. Posant ses yeux sur elle, elle plonge son regard dans celui du ninja à visage découvert.


    « - J’ai des nouvelles… »
    « - Voyons voir ! »


    Le ninja venait de poser un morceau de parchemin sur la table et elle s’en approche avec son fruit. L’observant, un sceau spécifique était posé et elle le détache afin de lire son contenu. A première vue, il s’agissait d’un ordre de mission. Parfait. Le prenant en main, elle s’assoit et elle le lit en détail. Apparemment, elle devait aider un marchand qui venait d’ouvrir un nouveau magasin. Par ailleurs, elle arque un sourcil en lisant que ce marchand attendait des marionnettes. Oh ? Voilà une chose qui l’étonne pas mal… Mais pourquoi pas après tout, elle fait bien des recherches pour rendre l’art des marionnettistes accessible à tous. Levant les yeux du parchemin, elle hoche simplement la tête en souriant. C’est alors que le ninja bu son verre et disparait comme s’il ne s’était rien passé. Elle soupire et elle ferme les yeux... Ouvrant les yeux, elle devait manger avant de partir. Il lui restait peu de temps pour manger, préparer ses affaires. Optant pour un casse-croute, elle se le prépare. Finissant de se préparer, Hime quitte sa demeure

    Il lui a fallu pas moins de dix minutes pour le préparer. Néanmoins, elle eut le temps de préparer quelques ressources et préparer ses affaires. Avant de partir, elle devait se changer afin de mieux se protéger. Car c'est une mission à haut risque et elle devait faire preuve de la plus grande prudence pour l'exécuter. Elle n’a, de toute façon, pas le droit à l'erreur. Réfléchissant, elle ne savait pas pourquoi combien de temps elle en aurait. Bien que le temple soit à proximité, elle ignore le temps que prendrons ses attaques. En vérifiant le contenu, elle remarque que l'ensemble est complet. C'est parfait, elle n’a pas besoin de passer à la boutique pour en acheter. Se retrouvant à l'extérieur avec le soleil au zénith, elle libère un soupir avant de prendre avec elle le manuel des régions du monde afin de pouvoir s'y retrouver. Mais les trois quarts du temps, elle n'en encore jamais eu besoin au sein même du pays du Vent. Quittant spontanément le parvis de son bâtiment d'attache, elle me met à courir en direction du quartier commercial. Ses pensées l'emmènent vers son passé. Finalement, le fait de penser permet de réduire le temps d'ennui. C'est un très bon point ça... Arrivant à destination, elle descend du toit et elle soupire avec le sourire. L'heure de la rencontre approche et rapidement. Finalement, elle abandonne le soleil pour s'avancer vers la profondeur de la vie.

    Arrivant à l’adresse indiquée, elle entre dans le magasin. Parchemins dans le dos ainsi qu’un petit sac, elle observe rapidement ce que contient le magasin. Faisant un tour dans les rayons rapidement, elle constate qu’il est assez bien fourni en matériel. S’il fait vraiment dans les marionnettes, il y a de fortes chances qu’elle revienne acheter ce dont elle a besoin ici plus tard. Puis un homme plutôt jeune se manifeste et se présente comme étant le gérant du magasin. Sans aucune hésitation, elle s’incline légèrement devant le vendeur avant de prendre la parole.


    « - Bonjour. Je suis … »
    « - Ne dites rien. Laissez-moi deviner… Parchemins dans votre dos avec le symbole de Suna, un bandeau de couleur rouge, pas d’arme sur vous hormis quelques rares kunai et shiruken. La taille de vos parchemins ressemble étrangement aux parchemins d’invocation qui porte un symbole spécifique. Je dirais sans hésitation que vous êtes une marionnettiste chuunnin de Suna. Ai-je raison ? »


    Hime ne savait pas quoi dire et elle semblait être prise au dépourvu. C’est bien la première fois qu’une personne est capable de lui donner son grade et son statut particulier. Sur le coup, elle en reste bouche bée. Autant dire que cela est assez inattendu mais elle se reprend en montrant un sourire. Finalement, elle hoche la tête avant de prendre la parole avec un air léger. Allez savoir pourquoi…

    « - C’est exact. Je suis … surprise de voir que vous avez été capable de le deviner… Mon nom est Kazehana Hime ! »
    « - Enchanté ! Vous savez lorsque vous passez votre temps à créer ou entretenir des armes spéciales et autres trucs dans le genre, vous finissez par deviner qui se trouve en face de vous… »

    « - C’est étrange ça. Pourtant, vous venez de vous installer à Suna… »
    « - Ne vous fiez pas aux apparences, ma petite dame. Avant d’ouvrir à Suna, j’ai fait le tour du monde avec mes proches avant de m’installer définitivement ici. »

    « - Pourquoi Suna ? »
    « - Parce qu’il s’agit du village le plus tolèrent et qui dispose d’une variance en nombre. Je parle au niveau des spécialités et des affinités. Que puis-je faire pour vous ? »

    « - C’est le village qui m’envoie… »
    « - Je comprends la raison de votre présence ici mais vous arrivez un peu tôt. La commande n’arrive que demain. »

    « - A quelle heure ? »
    « - Très tôt le matin, vers 4h du matin. Vous êtes au courant ? »

    « - Oui, oui. On m’a fait un topo rapide, ne vous en faites pas. Je serais là vers 3h30 cette nuit. »
    « - Très bien. Bonne journée, Miss ! »


    Elle le remercie et elle quitte le magasin. Pour le moment, rien ne lui semble véritablement suspect hormis du fait qu’il ait été capable de lui dire qu’elle était marionnettiste. Comment a-t-il pu le savoir ? Elle n’est pas une abrutie de bas étage. De plus, son instinct lui dit que tout ne se passera pas normalement cette nuit. A elle de prouver qu’elle peut défendre un commerçant. Passant le restant de la journée à mener quelques recherches, elle veut en savoir sur le groupe qui serait capable de la tuer s’il venait à attaquer la cargaison. Vigilance est mère de sûreté. Et puis, elle verra bien comment se passe la livraison cette nuit …


    To Be Continued...







Dernière édition par Kazehana Hime le Dim 16 Sep 2012 - 12:03, édité 1 fois
Kazehana Hime
 ~ Chuunin de Suna ~
Kazehana Hime ~ Chuunin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 213
▌Age : 35
▌Inscription : 01/09/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 12 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Left_bar_bleue290/1000Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Empty_bar_bleue  (290/1000)
| Âge du personnage | : 26 ans
MessageSujet: Re: Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Icon_minitimeDim 16 Sep 2012 - 9:30


    .:: Réflexion… Qui a dit mélancolie ? ::.

    Quelque chose ne tournait pas rond dans l’histoire. Elle ne sait pas encore quoi mais pour elle, il était clair que quelque chose n’allait pas… Cela faisait à peine une heure qu’elle avait quitté le magasin et les paroles du vendeur la travaillaient énormément. Elle avait beaucoup de question mais pas de réponses. Comment un art oublié et maitrisé par très peu de gens aujourd’hui peut-être connu d’une personne qui initialement est extérieur au village du sable ou même du pays du vent ? Cela n’a pas de sens. Aujourd’hui, les marionnettistes se comptent sur les doigts de la main : Sasori, qui a trahi Suna et il est devenu membre de l’Akatsuki, Kankûro qui est le frère ainé de Gaara, Chiyô et son frère Ebizo qui sont tous les deux morts et elle est la dernière... Du moins, pour le moment. Avec Kankûro, elle représente l’art oublié de Suna. Ils sont tous deux spécialisés bien son homologue de sexe opposé soit plus puissant qu’elle dans ce domaine. Peut-être est-ce que cela changera un beau jour ? C’est à elle de montrer tout ce qu’elle a dans le ventre. Encore u peu de patience car elle compte bien prouver qu’elle en a dans le ventre. Qui sait ? Peut-être qu’un jour elle fera partie des meilleurs ? Mais en attendant, elle a encore son chemin à faire et à combler. Marchant calmement mais un peu dans la lune, elle continue par être perturbée par les paroles de ce maudit vendeur. Mais pourquoi ses paroles la troublent-elle autant ? Elle ne comprend pas non plus… Ne voulant pas rester dans l’inconnu, elle préfère filer faire des recherches sur le nouveau marchand. Après tout, il faut s’attendre à tout avec les missions. Il faut dire que rien n’est impossible surtout quand on vit dans un village qui est souvent endormi pour des raisons météorologiques. Essayant de chasser cette pensée de sa tête, elle se dit qu’un peu de détente lui ferait le plus grand bien et qu’elle est parano…

    Marchant simplement mais sûrement vers les quartiers pauvres, elle se plonge dans ses propres souvenirs. Et dire que tout a commencé ici pour elle. Anciennement, fille de marchands, elle n’était pas riche contrairement à ce que tout le monde pouvait penser et elle connait la pauvreté pour l’avoir vécu suffisamment de temps à ses côtés. Laissant ses yeux bleus parcourir la zone, elle soupire de mélancolie. Finalement, c’est dans la pauvreté qu’on est le plus heureux. Manifestant un sourire, elle observe les gens et certains la saluent. Oh que oui, elle est assez connue dans ce quartier car ce n’est pas tout le monde qui parvient à devenir ninja alors qu’ils ont grandis ici. Très peu même mais dans le fond, elle ne regrette pas son choix. S’arrêtant quelque part, elle efface son sourire de son visage. Ce quelque part a une très grande importance pour elle. Il s’agit de son ancienne maison et elle se rappelle que les ninjas n’aimaient pas venir la chercher ici. Il est vrai qu’en grandissant, le village a su se redresser mais pendant un très long moment, il n’était pas aussi riche que maintenant. Et encore, tout dépend de la définition de la richesse. Suna reste néanmoins le village le plus pauvre des cinq nations mais grâce au Kazekage, le village tente de sortir la tête du sable. Cette pensée fait plaisir à la chuunin qui espère plus que tout que le village continue à survivre malgré les conditions qui règnent ici-bas. Restant là durant plusieurs minutes, elle se calle contre quelque chose et elle reste dans ses pensées durant un long moment. Mais après plusieurs dizaine de minutes, elle ressent qu’on tire sur quelque chose et elle tourne la tête. Au début surprise, elle montre un petit sourire en voyant un jeune enfant qui lui tirait la manche. Se mettant à genou, elle regarde le petit bonhomme avant de lui poser des questions. Où étaient ses parents ? Etait-il seul ? Où vivait-il ? L’enfant tout joyeux répondit alors à toutes ses questions et une longue conversation en découle. C’est en discutant avec lui qu’elle découvre qu’il est très débrouillard et qu’il s’occupe seul de ses frères et sœurs. En jetant un œil à ses vêtements, elle constante qu’ils sont sales et délabrés. Connaissant les conditions de ce quartier, elle glisse sa main dans une de ses poches et elle donne quelques pièces à l’enfant qui repart en chantant sous le regard avisé de la Chuunin qui avait le sourire aux lèvres. Fixant ses yeux sur l’enfant qui s’éloigne, elle attend simplement qu’il ne soit plus à portée de vu pour essayer de rentrer dans son ancienne demeure. Assez petite pour quatre mais suffisante surtout que son père l’avait construite de ses mains malades à l’époque.

    Se tournant de nouveau vers la demeure abandonnée et en miette, elle met un pied devant l’autre pour pénétrer la maison. Elle est dangereuse mais elle ne peut pas oublier cet endroit. Cela n’est pas vraiment possible. Levant une jambe, elle passe à côté des morceaux de bois tombant sur le sol et elle tente de se rappeler de toutes les pièces qui se trouvant dans la maison. Par ailleurs, il n’y avait plus rien Comme c’est un quartier pauvre, la totalité de ce qu’il y avait dans cette maison a été volé mais elle ne peut pas leur en vouloir. De toute façon, avec son métier et rôle au sein du village, elle ne peut pas habiter en ce lieu. Elle dispose d’une petite chambre sans prétention où est regroupé de toutes petites choses qui ont un sens pour elle. Ar exemple, une photo d’elle et sa sœur lorsqu’elles étaient plus jeune. A cette époque, Hime était encore un Gennin et elle venait de rater son examen pour la première fois. Cela lui fait penser qu’elle devrait peut-être se décider à aller rendre visite à sa sœur qui vit dans le pays du vent mais loin du village du sable. Aussi loin que remonte ses derniers souvenirs, elle se rappelle que sa sœur était du côté de la citadelle du seigneur féodal. Peut-être qu’elle l’a reverra un jour, qui sait ? Passant les premières planches, elle se rappelle de l’entrée qui ressemblait à un couloir fin. Il était clair qu’on ne pouvait pas passer à deux là-dedans. Une pensée d’elle et sa sœur essayant de passer à deux lui revient à l’esprit et elle se met à rire discrètement. Les deux fillettes étaient restées bloquées. Enfin, bloquer. Disons que les deux voulaient absolument passées devant l’autre. Du coup, elles essayaient de passer au lieu de reculer. Cette scène avait fait beaucoup rire sa mère. Un sourire triste se manifeste sur son visage car sa mère est morte il y a un petit moment et elle se décide d’aller sur la tombe de ses parents dès qu’elle peut. C’est une promesse qu’elle se fait. Serrant le poing, elle ferme les yeux pour laisser tomber une larme sur son visage qui est presque toujours souriant et joyeux.


    « - Vous me manquez… Papa, maman, ma sœur adorée… »

    Elle reste debout et elle pense à eux. Pour une raison qui lui échappe encore, elle repense à son passé. Pourtant, elle s’était promis de rester forte pour elle et pour son village. Mais au fond d’elle, elle avait encore un cœur en or. Est-ce vraiment ça la vie de kunoichi dont elle a toujours rêvé ? Essuyant ses quelques larmes, elle regarde autour d’elle et elle reprend sa marche dans son ancienne maison. Après être arrivé dans ce qui servait d’entrée, elle continue à passer au-dessus et en dessous des morceaux de bois. Elle trouve même presque étonnant que le bois qui soutient la maison soit encore présent. Baissant la tête, elle décale un léger tissu qui est tout déchiré et tout décoloré. En gardant la main dessus, elle se rappelle que sa sœur et elle jouait ensemble avec en tirant dessus et qu’il n’avait jamais craqué. A chaque fois qu’elles le faisaient, sa mère venait les engueulée mais cela ne les avait jamais arrêtée. Remettant un sourire sur son visage, elle se dit que c’était une véritable chipie lorsqu’elle était plus jeune. Elle retire sa main et elle met ses mains sur ses hanches en arrivant dans la pièce. Soupirant, ce lieu lui rappelle de trop nombreux souvenirs. Agréable mais qui étaient enfoui au fond de sa mémoire. Tournant la tête sur la gauche, elle remarque ne petite porte qui donnait sur ce qui servait de cuisine. Elle était très modeste et cela leur permettait de manger à leur faim. Mais c’était peut-être le seul luxe qu’ils avaient. Imaginez la galère quand Hime est entré à l’académie et qu’il lui fallait du matériel… Oui, son père était un marchand mais son magasin marchait mal. Du coup, cela emphatisait beaucoup sur la petite famille. Vous savez, ce n’est pas parce qu’on est marchand qu’on vit forcement bien… Bien qu’aujourd’hui, elle a une bonne situation, elle n’oublie pas ses origines… Jamais elle ne pourra oublier qu’elle est née ici dans un village qui doit survivre et qui résiste aux conditions extrêmes que lui impose sa situation géographique. Tempête de sable, forte chaleur, canicules… La liste est encore longue. Il est d’ailleurs surprenant que tout ça n’est pas encore pris feu avec les multiples chaleurs qu’il fait au-dessus du pays du Vent. Restant au débris de porte, elle reste silencieuse et elle croise les bras tout en observant. Après plusieurs minutes, elle abandonne le rez-de-chaussée pour se rendre à l’étage. Au fond à gauche de la salle principale se trouve un escalier en collimation qu’elle emprunte avec hésitation et vigilance. C’est une vieille maison dont les surprises peuvent tomber m’importe quand aussi surtout dans une qui est aussi délabrée. Arrivant en haut, elle tombe sur le petit couloir où se trouvaient trois entrées : sa chambre, celle de sa sœur et celle de ses deux parents. Autant dire que cela fait longtemps, très longtemps. Marchant très lentement, elle entend le bois grincer et elle contrôle l’état de celui-ci. Hésitant à aller plus loin, elle redescend et elle soupire avant de tout regarder autour d’elle. Elle ne tient pas à provoquer un éboulement. Surtout qu’il est probable que des orphelins habitent les lieux.

    « - Je crois que je vais y aller… »

    Regardant une dernière fois, elle fait marche arrière pour quitter la vieille maison délabrée et ancienne qui fut la sienne durant de nombreuses années. S’éloignant, elle soupire avant de quitter le quartier pauvre afin de se rendre aux archives. Cette histoire avec le marchand la travaille de nouveau et elle préfère en avoir le cœur net. Evitant les toits du côté des quartiers pauvres, elle préfère courir un peu pour augmenter son endurance. Car on ne peut pas dire qu’elle en a beaucoup… C’est peut-être l’un des plus grands défauts des marionnettistes : ils sont beaucoup moins endurants que les autres ninjas qui n’en maîtrisent pas. Quittant le quartier pauvre, elle doit traverser le village afin de se rendre en son centre. Pourquoi ? C’est là-bas que se trouve le manoir du Kazekage et les archives sont à l’intérieur. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la journée n’est pas encore terminée et elle préfère se rassurer avec ce marchand. Une fois de retour dans le quartier marchand, elle saute depuis les toits où elle s’empresse d’aller en plein cœur du village. Elle ne met pas beaucoup de temps. Pour quelqu’un qui connait Suna comme sa poche, il est clair que c’est facile d’aller plus vite lorsqu’on passe par des passages souvent peu connus. C’est un avantage d’avoir été pauvre mais elle ne s’en vante pas du tout. Après plusieurs dizaines de minutes, elle arrive devant le grand manoir et elle y entre sans problème. Montant un seul étage, elle sait exactement où elle se rend puisqu’elle sait ce qu’elle veut. Frappant à la porte, elle entre lorsqu’elle entend la voix de son camarade. Fermant la porte derrière elle, elle s’avance vers le responsable des archives avant de lui demander.

    « - Bonjour ! J’aurais besoin d’informations sur un certain Kagao Ikimu s’il vous plait ? »
    « - Bonjour ! Kagao Ikimu… Vous parlez du nouveau marchand qui s’est installé en ville ? »
    « - Exact »
    « - Je fais voir ce que je peux trouver sur lui ! »
    « - Merci ! »


    Hime reste dans les archives quelques heures où elle fait quelques recherches avec son camarade. Ces quelques heures ont été agréables puisqu’ils ont ri et blagués ensemble. Cela faisait un très long moment que cela n’était plus arrivé. Et bien sûr, comme rares sont ceux qui viennent aux archives, son camarade se laisse complètement aller. Rire, pleurs de rire, fou rire… Tout y était. Dans le fond, cela rassure la Chuunin qui se dit que sa mission se passera peut-être bien et qu’elle est un peu trop parano… Mais bon, elle sera vite fixée. Après avoir fait des recherches, elle consulte ce qu’ils ont trouvé à deux. Autant dire que c’est un peu maigre comme trouvailles…

    « - Kagao Ikimu est né au pays de la Vague, il y a 43 ans. Il a voyagé toute sa vie à travers différents pays. A chacun de ses passages, il n’y a jamais eu de conséquence. Il s’est récemment installé à Suna pour vendre du matériel pour certaines spécialités. Il a tenté de devenir ninja mais il a échoué plusieurs fois à l’examen Chuunin avant d’abandonner complètement cette voie pour faire des recherches sur les spécificités de chacun des villages. C’est maigre mais je fais devoir faire avec. Merci l’ami ! »
    « - De rien. Reviens quand tu veux ! »
    « - Je n’y manquerais pas ! »


    C’est alors qu’elle passe la porte des archives mais pour retourner sur ses pas. Maintenant qu’elle a un minimum d’information elle va peut-être pouvoir se rassurer. Mais pourquoi a-t-il abandonné la voie ninja ? Elle-même avait échoué à l’examen et pourtant, aujourd’hui, elle est Chuunin… Hum… Elle va devoir faire preuve de prudence car son impression se renforce avec le temps. Quittant le manoir, elle lève les yeux au ciel pour remarquer que le crépuscule se lève afin de laisser la nuit se faire belle. Elle monte sur un toit et elle ressent une légère brise. Fermant les yeux, elle laisse le vent lui vidé l’esprit quelques secondes. Seulement, elle ne doit pas trop tarder car les nuits sont froides. Après plusieurs secondes, elle ressent un frisson et elle ouvre les yeux. Elle commençait à avoir froid et elle devait aller se reposer un peu avant d’aller donner un coup de main au marchand avec une impression tout à fait étrange. Sautant de toit en toit, elle allait dormir un peu, soit quelques heures avant le moment de vérité. Du moins, c’est ce qu’elle pensait. Arrivant à ses quartiers, elle ouvre la porte et elle y rentre. Prenant une bonne douche rapidement, elle finit par s’allonger et fermer les yeux afin que Morphée fasse enfin son boulot.


    To Be Continued...





Kazehana Hime
 ~ Chuunin de Suna ~
Kazehana Hime ~ Chuunin de Suna ~
▌Sanction : Aucune
▌Messages : 213
▌Age : 35
▌Inscription : 01/09/2012

Feuille de Ninja
| Rang / Niveau | : | C / 12 |
| Points Naruto Ninja RPG | :
Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Left_bar_bleue290/1000Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Empty_bar_bleue  (290/1000)
| Âge du personnage | : 26 ans
MessageSujet: Re: Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Icon_minitimeDim 23 Sep 2012 - 9:13


    .:: La nuit porte conseil… Il parait ! ::.

    Tout semblait calme autour d’elle et elle marchait seule sous la lune hurlant sa peine de repartir se cacher sous le sable de ce pays qui doit survivre. Les rues sont beaucoup trop calme à son gout et pourtant, elle fait ce qu’elle doit faire : une garde… Observant sa montre, elle savait qu’elle avait une mission un peu plus tard dans la nuit. Et elle ne compte pas l’ignorer. Jamais de la vie… Montant sur un toit, elle reste debout et elle observe la lune. Cette lune sacrée mais si complète qui ne désire pas rejoindre le sol et laisser sa place à l’astre solaire qui donne à Suna cette réputation de pays vivant dans des conditions extrêmes. Quelque part, ce n’est pas faux. Mais ici, ils ont plus de mérite à survivre. Beaucoup de ninja à l’extérieur ignorent ce que c’est de vivre dangereusement tous les jours. Même ceux qui viennent visité le pays ne comprennent pas comment on peut survivre. Pourtant, Suna a toujours vécu comme ça et ce village qui fait partie des cinq plus grandes nations ne cesse de vivre et survivre ici. Pourquoi ne pas déménager ? Parce que tout le pays du vent est une grande zone de sable et où qu’on aille dans ce pays, nous serons entouré de sable. Elle regarde seule avant de recevoir un frisson. Se retournant vivement, elle se retrouve dans le noir complet. Hein ? Mais comment ? Un utilisateur de Genjutsu ? Ici ? Cela n’est pas du tout logique… Restant sur ses gardes, elle tourne sur elle-même pour s’apercevoir qu’il n’y a plus de décor. Fermant les yeux, elle reste calme et elle tente de repérer quelque chose. Sauf qu’en les ouvrants, elle se retrouve dans un endroit qu’elle ne connait pas du tout. Comment a-t-elle pu arriver là ? Elle l’ignore. Regardant autour d’elle, elle ne sait pas du tout où elle se trouve ni ce qu’elle fait là… Une chose est sûre, c’est à l’intérieur même d’un bâtiment. Prudemment, elle avance dans le décor et elle pose même sa main par endroit pour être sûre qu’elle ne rêve pas. Cela semble être la réalité… Merde alors, elle ne sait pas du tout où elle est ni ce qu’elle fait là. Trêve de bavardage, elle va devoir partir si elle veut rendre service à son village. Avançant, elle constate qu’elle n’a plus ses rouleaux d’invocation. Et merde… Où est-elle ? Que fait-elle ici ? Sentant la panique lui montrer aux oreilles, elle joint ses mains et elle se met en position du lotus pour se calmer et réfléchir. Elle doit sortir d’ici… Restant plusieurs minutes dans cette position, elle se relève après s’être calmée. C’est alors qu’elle aperçoit un visage au loin qui semble courir. Hein ? Qui est cette personne ? Cette personne l’agrippe au passage en lui disant qu’elle est en danger. Quoi ? Mais c’est quoi ce bordel. Forcée de la suivre, elle se met à courir avec la personne qui semblait être une femme de son âge et qui semblait porter l’insigne de Suna à son bras. Qui était-ce bon sang ? Mais à force de courir, elle n’avait pas le souffle de lui demander. C’est alors que les deux personnes se retrouvés enfermées par leur soins pour essayer d’échapper à leur poursuivants. D’ailleurs qui les suit ? Hime n’en sait strictement rien car elle n’a pas osé tourner la tête tellement elle était entraînée par sa collègue. Du moins, c’est ce qu’elle croit. Puis, elle se retrouve rapidement entouré par des ninjas expérimentés qui portent eux aussi des bandeaux de Suna. Cela interpelle Hime qui en porte aussi un mais que personne n’a fait attention. Sous la peur et l’interrogation, une grande inspiration bruyante se fait entendre dans les quartiers de la marionnettiste…

    Observant autour d’elle, elle était chez elle et elle soupire en fermant les yeux lorsqu’elle le constate. Ouf... Elle se demandait ce que cela voulait dire même si ce rêve ou cauchemar l’attire vers des interrogations sans nom. Puis, elle porte ses yeux sur l’extérieur. Tout parait calme et frais à l’extérieur. Pourtant, elle ne parait pas tranquille. Alors que la lune est au plus haut de sa hauteur, une lumière se pose sur celle qui va devoir se lever. Il était bientôt l’heure. Dans une heure, elle devra se rendre là où il faut… Mais pour le moment, elle devait chasser ce mauvais rêve de ses pensées et se préparer. Eteignant son réveil, elle se lève pour aller se doucher car elle transpirait. Rares étaient les rêves de ce genre qui lui tombaient dessus mais quand cela lui arrive, ils restent gravés dans sa mémoire pour quelques temps. Mais elle allait devoir être capable de faire abstraction à ça et avancer dans sa mission. Elle n’avait pas beaucoup dormie mais cela lui avait permis de récupérer un peu. Cela était le but et elle pourra se reposer après. Après tout, c’est Suna. Elle s’assoit et elle se met à repenser à cette quatrième guerre où elle a combattu avec le Kazekage… Sans oublier cette attaque d’un des premiers clans de marionnettistes… De l’eau avait coulé sous les ponts mais plus elle y pensait et plus cette idée de fouiller les archives du village l’a hantait… Se secouant la tête, elle observe son épaule où une cicatrice était présente. Soupirante, elle se dit qu’elle en a vécu des choses et ceux malgré son jeune âge. Se déshabillant, elle se lève et prépare ses habits ainsi que ses affaires pour aller travailler plus tard. Marchant lentement vers la douche, elle se dit que cela lui fera le plus grand bien. Chose dites, chose faite… Après une dizaine de minutes, elle sort de là et elle observe toujours la lune qui lui offre sa divine lumière sacrée. Disposant d’une serviette autour d’elle et dans les cheveux, elle va se préparer un petit déjeuner. Elle sait qu’elle a une mission à régler et comme elle ne sait pas du tout comment cela va se passer, elle préfère prévoir. Au pire, il ne se passera strictement rien comme il se passera quelque chose. Mais la jeune femme pense qu’il se passera quelque chose surtout depuis qu’elle sait qu’un groupe de dissident cherche à s’opposer au Kazekage. Cela ne l’a rassure pas mais elle n’est pas un dissident au chef actuel. Elle a combattu à ses côtés et il a gagné son respect très tôt. L’attaque des premiers marionnettistes lui ont prouvé qu’il était capable de diriger le village comme il se doit. Et puis, quel intérêt aurait-elle à être contre lui ? Rien du tout, Suna a besoin d’un village soudé et uni pour survivre. Cela a toujours été un des points forts de ce petit village. Mais elle est un fier défenseur de ce village qui est le sien. Elle est née et elle a grandi ici… Après avoir préparé son petit déjeuner, elle file se changer. Elle opte pour une tenue toute blanche pour accompagner la lune de a nuit. Par-dessus, on peut voir des sangles pour ses rouleaux d’invocation de marionnettes. S’habillant habilement, elle laisse ses rouleaux avant de prendre place et de manger son petit-déjeuner.

    Le temps de la pause est terminé et elle devait se rendre au magasin du marchand qu’elle avait rencontré la veille. Après avoir terminé son petit-déjeuner, elle range tous et elle nettoie tout avant de passer à côté de ses deux rouleaux. Les mettant à leur place, elle montre un sourire et elle s’attache les cheveux rapidement. Elle était prête… Passant la porte, elle ferme derrière elle et elle se met en route. Restant sur le parvis, elle lève les yeux vers le ciel et espère que tout se passe bien. Puis, elle disparait de sa position pour se diriger vers les locaux du nouveau marchand qui se trouve au niveau du coin commercial. Normal quoi… Sautant de toit en toit, elle observe sa montre et elle se dit que si elle arrive en avance, ce n’est pas plus mal. Cela lui permettra de faire un peu de repérage mais aussi de la surveillance. De toute façon, si le marchand est bien un ancien ninja, il doit connaître les pratiques courantes de l’art de combattre. Mettant quelques minutes à arriver, elle regarde l’heure et elle constate qu’elle a plus de vingt minutes en avance. Restant planqué sur les hauteurs, elle fait attention à ce que la lumière de la lune pleine ne la trahisse pas. Il faut dire que la lumière de la lune peut parfois poser problème. D’où l’avantage de faire attention. Restant allongée, elle laisse juste ses yeux dépassés afin d’observer ce qui se passait. Elle remarque des silhouettes qui lui sont étrangères mais ses silhouettes semblent discuter avec le marchand. Elle est suffisamment prés pour entendre beaucoup de chose sur leur discussion.


    « - Tu sais bien que je ne peux pas donner ça à l’opposition… »
    « - Et ton serment de nous aider alors ? Je te rappelle que tu as signé un contrat ! »

    « - Je sais mais j’ai une shinobi sur le dos, une marionnettiste en plus. »
    « - Mais tu t’en fout. On en fera qu’une bouchée, tu verras… »

    « - Ne la sous-estime pas. Elle a combattu les fondateurs de son ordre aux côtés du Kazekage. Ce n’est pas une débutante… »
    « - Et alors ? Tu crois que je suis un débutant ? Cela fait des années que je suis chuunin de Suna et que tout le monde pense que je sers loyalement le Kazekage et pourtant, je suis toujours là… »

    « - Je dirais plutôt que tu as tendance à un peu trop te vanter aussi… »
    « - Ne dit pas de bêtises, Baka. Personne ne m’a résisté jusqu’à maintenant et ce n‘est pas cette kunoichi qui va m’arrêter ! »

    « - On verra bien mais à ta place, je serais vigilant… »
    « -Je n’en ferais qu’une bouchée. Bon allez, je m’éclipse avant que ta shinobi arrive… »


    La silhouette disparait et la marionnettiste avait tapé le gros lot. Elle avait un mauvais pressentiment et il s’est avéré juste. S’allongeant complètement sur le toit, elle se met à réfléchir. Comment va-t-elle prouver que le marchand est de mèche… Hum… Elle a peut-être une idée. Mais elle va devoir endormir où assommer le marchand afin d’obtenir ce fameux contrat. Ou alors, elle l’affronte directement mais dans ce cas, la marchandise sera en « libre-service » pour les opposants. Hum… C’est alors que lui vient l’idée de faire comme si elle n’avait rien entendu et attendre la fin pour s’en prendre à lui. Elle ne permet pas qu’on s’oppose au chef comme ça. Mais elle va aussi devoir découvrir l’identité de la mystérieuse silhouette. Mais quelque chose lui dit qu’elle le reverra bien assez tôt. Après quoi, elle sort de sa cachette et elle manifeste son chakra. Après tout, elle était polie et à l’heure. Elle était même en avance. Arrivant sur le sol elle avait un sourire normal sur le visage tout en saluant le marchand.

    « - Ohâyo ! »
    « - Bonjour. Vous vous êtes reposée ? »

    « - Très bien et vous ? Pas d’embûche en mon absence ? »
    « - Pour ma part, ce fut le cas et il ne s’est pas passé grand-chose c’est déjà ça. La livraison nous attend aux portes du village. Il va falloir transporter le tout jusqu’ici. »

    « - Cela ne devrait pas être un problème… Si votre cargaison est clean, tout devrait bien se passer. »
    « - Et bien, allons s’y ! »


    Le marchand ferme son échoppe et il se met en route vers les portes du village et on a de la route jusque-là. Elle va devoir être vigilante car elle n’est pas à l’abri d’n e attaque. Surtout avec ce qu’elle a entendu un peu plus tôt. La marionnettiste reste à ses côtés et elle laisse ses sens aux aguets. Durant toute la route, le marchand discute calmement avec Hime qui répond simplement sans prétention ni agressivité. Néanmoins, elle va même jusqu’à rire avec le marchand. Cependant elle doit jouer la comédie et faire comme si elle ne savait rien… La route fut lus courte. Du moins, c’est l’impression qu’elle en a eu. Arrivant la porte, le marchand s’occupe de tout tandis que j’observe partout. Passant la porte avec l’accord de mes collègues, elle aperçoit une silhouette avec un gros chariot. Se demandant s’il s’agit bien de la commande, elle s’en approche et elle salue la silhouette avant que le marchand les rejoint. Croisant les bras, elle laisse le marchand traiter son affaire en silence. Une fois l’affaire traitée, elle salut la silhouette d’u signe d tête avant de rejoindre ses collègues. Ils font ce qu’ils ont à faire et l’un d’eux hoche la tête vers elle. Elle sait ce que cela veut dire et elle se met à proximité du colis. Cette nuit ne sera pas tranquille pour eux… Ils se mettent en route vers le magasin du marchand… Cela promet d’être mouvementé… Chouette alors…


    To Be Continued...





Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C] Icon_minitime


Quand le loup est absent, les souris dansent [Mission de rang C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Zai - Toshizo] Mission Rang C : Un loup dans la bergerie !
» Mission de Rang A (Mission Solo post 2/4) Hijikata Toshizo
» Mission de Rang A (Mission Solo post 1/4) Hijikata Toshizo
» De retour en mission (Mission rang C solo) (1/3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Vent ~ Kaze no Kuni ~ :: Suna Gakure no Sato :: Place principale - Zone marchande-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser